AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» This was once revealed to me in a dream


avatar
Ranger Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 02/11/2013
Messages : 1207

Région : Sinnoh
Lun 2 Juil - 14:36
Je me rappelle vaguement de la veille. Non je ne suis pas sorti et je n’ai pas bu au point d’oublier ce que j’ai bien pu faire. Le brouillard qui entoure la soirée dernière ne vient pas d’une surconsommation d’alcool ni de la consommation d’une quelconque substance illicite. Je n’étais pas fatigué outre mesure, pas que je me souvienne du moins. C’était vraiment une soirée ordinaire : un peu d’entraînement physique, puis de dressage, quelques petites tâches administratives pour l’antenne ranger de Voilaroc, un peu de divertissement et le repas du soir bien sûr, avec Carmen, ma patronne, pas trop lourd, plutôt digeste et savoureux. Une bonne petite soirée quoi. Mais entre la fin du repas et le moment où je me suis retrouvé au lit, rien. A vrai dire, je ne me souviens même pas me coucher. Peut-être que j’étais super fatigué finalement. Enfin.

Le réveil se fait en douceur. Mes membres sont encore ensommeillés, mes pensées brumeuses. C’est une petite brise rafraîchissante qui me fait ouvrir lentement les yeux. Tiens, je ne me rappelle pas non plus avoir laissé la fenêtre ouverte. Remarque, vu comme il fait chaud ces derniers temps… J’entends le bruissement des feuilles en premier, tandis que ma vue s’ajuste et mes yeux s’adaptent à la vive lumière. Le soleil tape dis donc ! Je ne tarde d’ailleurs pas à le sentir darder ses rayons sur mon corps et le cuire lentement à mesure que mes membres s’éveillent. Je m’étire et bâille et…sens que mes dents ont poussé vraiment très bizarrement pendant la nuit. Je passe ma langue – très râpeuse ce matin, la nuit ne pardonne pas – sur mes dents et les sens toutes fines et toutes pointues. Maintenant que je vois clair, je regarde autour de moi et découvre le ciel. Merde, voilà que le plafond s’est envolé pendant la nuit. A droite, à gauche, aucun mur. Pas de sol non plus mais de l’herbe. De l’herbe, des fleurs, quelques arbres, le bruit d’un cours d’eau non loin, un Roucool qui vole au-dessus de ma tête et…

« Qu’est-ce que je fiche dans une prairie ? » Et voilà que je ne reconnais pas ma voix non plus. C’est plus une sorte de…couinement un peu aigu ? Soudain, une herbe agitée par le vent chatouille mon oreille. Réflexe, je me gratte. Normal. Oui, mais avec ma patte arrière. Ah. Problème. Je reste figé un moment – après m’être gratté bien sûr – et me relève prudemment. Je suis à quatre pattes. Quatre pattes poilues. Un beau poil marron brillant, il n’y a rien à dire, superbe vraiment. Et puis là je connecte les bouts. Je suis en train de rêver que je suis un pokémon. Ou alors j’ai oublié de prendre mes cachets et je perds complètement les pédales et ce que je crois être un rêve est la réalité. Enfin la mienne, pas la vraie. Ne paniquons pas.

Je fais un pas hasardeux et titube à moitié – je jure que je n’ai pas bu ! – avant de finalement trouver mon équilibre. La sensation de l’herbe sous mes…coussinets ? est étrange. Mais plutôt agréable. Elle est fraîche, ce qui est plutôt pas mal avec ce soleil qui me chauffe le pelage et la queue. Oh et quelle queue ! Bien touffue et duveteuse à souhait ! Je crois reconnaître cette queue-là. Je baisse un peu la tête pour vérifier que j’ai bien une espèce de mini crinière un peu beige autour du cou et me voilà fixé. Je suis un Evoli. Un Evoli dans une clairière dans ce qui est donc un rêve éveillé. Et conscient. Tout va bien. Je refais quelques pas en direction de la forêt voisine qui a l’air plutôt accueillante en progressant à travers les hautes herbes et bute ma tête sur une espèce de gros caillou. J’ai mal et laisse échapper une sorte d’aboiement-miaulement tout mignon mais aussi très perturbant. Après quelques secondes à vociférer intérieurement de m’être mangé un caillou, je m’aperçois que ce n’est pas tout à fait un caillou comme les autres. C’est un Météno. Je m’approche doucement. Comment est-ce que je suis sensé communiquer ? Est-ce que ça parle au moins, un caillou volant ? Même si présentement il est au sol ?

« Euh…Bonjour ? Rien de cassé ? » Et c’est moi qui dis ça alors que j’ai sans doute plus mal que lui. Ou elle…ça ? Je ne sais pas si je dois attendre de réponse, mais sait-on jamais, je n’ai rien de mieux à faire.



Je prends 5 niveaux !

Espèce : Evoli
Niveau : 10
Talent : Adaptabilité
Attaques : Charge / Jet de Sable / Implore / Coup d'Main
Inventaire GTs :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 08/04/2018
Messages : 39

Région : Alola
Lun 2 Juil - 17:39
La nuit fut courte, et mouvementée. Pour une fois, Justin ne la passa pas à l'extérieur d'Ekaeka, mais en centre-ville. Il n'avait pas passé la journée à explorer les environs, après tout, il en avait déjà visité une très bonne partie et un changement de zone ne tarderait pas à avoir lieu. Néanmoins, le garçon aimait bien cette ville et plus largement, ce continent. Tout changeait par rapport à Johto, le paysage, les Pokémons, mais surtout, les gens. Lui qui avait été solitaire un long moment, malgré son âge, il s'était pour la première fois mélangé à la population lors des festivités d'une fête qui lui était inconnue, mais propre à la région. Autant dire que la soirée fut longue, très longue, puisque les Aloliens ont le sens de la fête. Tellement bien que le jeune homme se laissa emporter, au point de ne plus se rappeler où il s'était endormi, pire encore, s'il était rentré chez lui.

Esprit embrumé, paupières lourdes, Justin avait du mal à sortir de son sommeil. C'était donc cela les effets de l'alcool ? Il n'en avait jamais bu auparavant et même, il n'avait pas dû boire plus de deux verres. Pourtant, les effets étaient là. Tout du moins, c'est ce que le garçon pensait. Un bruit sourd et répétitif retentissait dans sa tête, comme si quelqu'un frappait à la porte de sa chambre. Au début, le jeune homme pensait pouvoir l'ignorer et continuer de dormir, mais c'était sans compter la détermination de la personne qui faisait ce son. N'ayant guère le choix, il se mit à ouvrir les yeux malgré la difficulté. Quelle fut sa surprise lorsqu'il découvrit de la végétation autour de lui. Il n'en croyait pas ses yeux et pourtant, il se trouvait en plein milieu d'une forêt. Le blondinet était à même le sol, couvert de terre et de feuilles mortes. « Ah oui, elle a bien fini la soirée, on dirait...» Instinctivement, il se secoua pour se débarrasser de ces impuretés et ne perdit pas de temps pour chercher d'où provenait ce bruit intempestif. Il ne fallut pas longtemps à Justin pour découvrir un Picassaut en train de taper dans l'écorce d'un arbre avec son bec. Ce qui étonna le garçon, c'est que l'arbre était étrangement grand, et de la même façon, le Pokémon volatile lui paraissait bien plus grand que la normale. Néanmoins, cela ne l'alarma plus que ça, il avait bien trop mal au crâne pour comprendre ce qu'il se passait réellement. Il tenta de sauter et de tendre sa main, mais rien ne se passa. Le jeune homme se souleva à peine du sol et était loin d'atteindre le Picassaut. Cependant, il n'abandonna pas et continua d'essayer de l'attraper avec ses mains. Seulement voilà, Justin se rendit compte après plusieurs essais qu'il n'avait pas de bras. « C'est quoi ce bordel putain ?! »
Pour la première fois de sa vie, Justin fut pris de panique. Il ne comprenait pas ce qu'il se passait. Déjà, il s'était réveillé en plein milieu de la forêt et en plus, il n'avait pas ses bras. Tout autour de lui paraissait plus grand que d'habitude, ou alors, le jeune homme était plus petit ? Il n'y avait pas de miroir pour qu'il puisse s'observer, mais il aperçut quelques bouts de son corps. « Mais je suis un Pokémon ? L'alcool ça fait des ravages, j'suis pas bien là, Hawk, t'es où ? » Son Brindibou ne répondit pas. Il n'était pas là, chose rare puisqu'ils ne se séparent jamais. Justin prit ses jambes à son cou, ou plutôt ses pattes, pour trouver un moyen de sortir de la forêt ou de son rêve, car tout ceci n'avait aucun sens.

Plus Justin avançait, et plus il se rendait compte que cela ne pouvait pas être la réalité. Comment du jour au lendemain, il pouvait se réveiller dans le corps d'un Pokémon ? Comment avait-il pu finir en plein milieu d'une forêt ? Que des questions sans réponses, mais le plus simple restait de se réveiller. Encore fallait-il savoir comment, puisque si d'habitude cela ne lui demandait pas d'effort particulier, là, le jeune homme avait le sentiment d'être bloqué. Heureusement pour lui, après une bonne trentaine de minutes de marche, il arriva non loin d'un Evoli et d'un Pokémon qu'il ne connaissait pas. Les deux semblaient discuter, ou en tout cas, émettre des sons vaguement familier pour le blondinet. Il accéléra le pas comme il pouvait avec ses petites pattes, mais il n'avait pas l'impression d'aller plus vite. Une fois à portée de voix, le garçon s'écria : « Qu'est-ce qu'il se passe ? Vous êtes qui vous deux, hein ? Et moi, j'suis quoi, c'est quoi ce délire ! » Justin était énervé, et pour cause, il ne comprenait rien à la situation. Il détestait ne pas avoir les choses en mains, et se sentir impuissant. « Et qu'est-ce que vous foutez dans mon rêve ? Pourquoi je rêve d'être un Pokémon en plus ?! » L'originaire de Johto s'emballait trop vite, au point d'élever la voix sur des inconnus qui n'avaient rien demandé. D'ailleurs, il se passa un phénomène très curieux lorsque le sang de Justin ne fit qu'un tour. Il eut l'impression d'éternuer, mais cela ne provenait pas de sa bouche. Quelque chose était sorti du sommet de sa tête. C'était une sensation très étrange, et peu après, il vit des spores tomber devant lui. « C'est quoi ça, c'est moi qui ai fait ça ?! » Perdu, c'était le mot parfait pour décrire Justin.

Informations:
 



Pokémon Totem (Event Rêverie):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 220

Région : Sinnoh
Lun 2 Juil - 22:48
Si le sommeil de Jade était jusque là profond et sans rêve, cela ne dura pas. Entièrement couverte par les bras de Morphée, la jeune femme, qui vivait habituellement dans l'obscurité constante, vit apparaître une myriade de petits points blancs dans son champ de vision. Ils perçaient la nuit comme de petites lanternes au loin. Bientôt, l'infini panorama qui s'offrait à elle se teinta de couleurs plus claires, passant du bleu au pourpre. Elle se souvenait de ce qu'on lui avait raconté, petite : l'espace ressemblait à cela. Mais que pouvait-elle bien y faire cette nuit ?

Elle laissa son inconscience la guider. Longuement, elle tournoya dans l'espace sans jamais trouver de voie ou de but à suivre. Puis soudain, une forme ronde lui apparut : une planète. Qui se rapprochait drôlement, d'ailleurs. À moins que ce ne fût elle qui le faisait ? Qu'importe : voilà qu'elle sentait son corps s'échauffer, doucement, sous la vitesse de son déplacement. Elle passa les différentes strates et, à l'approche du sol, elle se sentit éprise d'une panique sans nom. Elle voulut ralentir et elle chercha, en vain, à reprendre le contrôle de son rêve. Après tout, n'avait-elle pas le pouvoir dessus ? Alors pourquoi, bon sang, ne parvenait-elle pas à se figer, à prendre son envol ?

Jade – ou quoi qu'elle soit dans ce plan imaginaire – heurta le sol avec une telle violence qu'elle sentit distinctement la douleur la picoter. Mais plutôt qu'avoir mal aux bras, ou aux épaules, ou même à la tête, il lui semblait que son mal se diffusait partout dans son corps, à quantité égale. Elle poussa un grognement mais tout ce qui sortit de sa bouche fut un drôle de son tout droit venu du fin fond de la galaxie. Comme elle en somme, non ?

Encore toute fumante, elle tenta de se dégager du trou qu'avait causé son atterrissage forcé. Elle voulut tendre les bras, poser la paume de ses mains au sol pour prendre appui dessus, mais rien n'y faisait. Son corps ne lui obéissait pas. Elle essaya alors de remuer un peu et cette entreprise parut fonctionner. Pas assez, néanmoins, pour la sortir de son petit cratère. Nouveau grognement de sa part.

Quelque chose la bouscula alors, et cette chose fut d'ailleurs son salut puisqu'elle la tira involontairement de son piège naturel. Jade eut l'étrange et désagréable sensation de faire une roulade, qu'elle ne stoppa que par la force de son esprit. C'était tout du moins ce qu'elle croyait. En se tournant vers la petite voix qui lui demandait si elle n'avait rien de cassé, elle eut une toute autre impression, plus agréable cette fois-ci : celle de flotter.

- Je crois que non...

Sa voix était... Étrange. Indescriptible en fait. Elle était grave, mais elle résonnait, comme brisée en plusieurs petites fréquences décalées. Bref, ça n'était clairement pas sa voix. Une autre, qu'elle ne reconnaissait pas non-plus, ne tarda pas à retentir.

- Qu'est-ce qu'il se passe ? Vous êtes qui vous deux, hein ? Et moi, j'suis quoi, c'est quoi ce délire !

Une petite boule de végétation s'approchait, l'air clairement peu enclin à la sympathie. En temps normal, Jade l'aurait verbalement balayée mais les conditions étaient telles qu'elle parvenait à comprendre, d'une certaine façon, sa colère. Mais... Un instant, là. Depuis quand parlait-elle le Pokémon ?

- Il se passe que tu es en fait dans mon rêve, et que je vais le faire cesser, genre... … Maintenant !

Rien ne se passa.

- … J'ai dit. MAINTENANT !... Mais qu'est-ce que...

Bloquée dans son rêve. Jade était bloquée dans son rêve. Comment cela était-ce possible ? Non, comment était-ce ne serait-ce qu'envisageable ? Elle se mit à s'agiter, ce qui se traduisit par un cent-pas sans pieds. Oui, elle faisait ses allers-retours en flottant dans les airs.

- Bon attendez, on résume la situation là. On est tous en train de rêver, hein. Mais j'ai pas l'impression d'avoir le contrôle sur vous. C'est quoi ce foutu bordel ?

Et s'il y avait une chose que Jade n'aimait pas, c'était bien ne pas maîtriser la situation.

Informations:
 



Signature:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ifreann-art.tumblr.com


avatar
Ranger Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 02/11/2013
Messages : 1207

Région : Sinnoh
Mar 3 Juil - 7:39
Il faut croire qu’avoir eu des problèmes mentaux – appelons un Chaglam un Chaglam – a du bon dans ce genre de situation. Je suis clairement en train de perdre les pédales mais cette fois je m’en rends compte. Mais même si je m’en rends compte, il n’y a pas grand-chose que je puisse faire, si ce n’est ne pas paniquer. Visiblement, ce n’est pas le cas de tout le monde. Me voici donc, le crâne encore un peu endolori – je n’aurais jamais cru qu’un Météno soit aussi dur, mais en même temps, vu à quoi ça ressemble, ça fait sens – quand une espèce de petite boule végétale mal aimable se ramène et commence à nous invectiver. Alors qu’on commençait simplement une conversation normale quoi ! Rah, malpoli.

« C’est drôle parce qu’il me semblait bien que c’était mon rêve, mais bon. » Je reste un peu en retrait, confortablement assis dans l’herbe à regarder l’échange de mes…camarades ? Je ne suis pas encore hyper confiant pour la marche et, preuve en est, je me suis mangé un autre pokémon. Ça va que ce n’était pas ce Balignon grincheux sinon il m’aurait attaqué ! Et en parlant de ça, le gredin relâche des spores du sommet de sa tête.

« AAaaarggh » Un son très mélodieux de la part de la boule de poils si mignonne que je suis devenu, je sais. Mais en même temps, je n’aurais jamais cru qu’à peine quelques grains qui touchent ma patte puissent la faire picoter aussi vite, puis comme l’endormir au point que je ne peux plus remuer mes coussinets. Heureusement que ce nouveau corps m’octroie des réflexes que je ne me connais pas sous forme humaine. Un petit bon en arrière et me voilà bien à l’abri du nuage de spores qui se dissipe. On se met à m’attaquer maintenant. « Non mais ça va pas la tête ?! Aucun centre pokémon à l’horizon, pas de boutique pour acheter d’anti-para non plus, et quand bien même, qui a de l’argent hein ? Han, et ma patoune qui est toute engourdie… » Je me surprends à ronchonner en émettant un couinement plaintif. Devenir pokémon, ça altère un petit peu le caractère je trouve. Ou alors j’ai toujours été comme ça, simplement je n’ai jamais eu à ressentir ce que ça faisait d’être partiellement paralysé ?

Je n’ai pas trop eu le temps de remarquer le Météno qui tourbillonne et lévite – je l’ai sorti de sa torpeur, je suis vraiment un bon samaritain – tout en parlant très étrangement avec des sons venus d’une autre planète que, pour une raison étrange, je crois être capable de comprendre. Oui, bonne idée, résumons la situation. « Eh bien visiblement j’ai oublié de prendre mes cachets hier soir et je délire complètement au point que ça me semble réel. Mes délires ne sont jamais allés aussi loin mais bon, ça fait tellement longtemps, peut-être que les cachets ont des effets du genre à long terme. » Je ne vois pas le problème d’en parler sachant que je délire déjà. Le Météno est sans doute mon psychiatre. Le Balignon est sans doute un autre patient qui vient d’essayer de m’attaquer. Ça ou… « Ou alors je suis peut-être mort. Oui, c’est ça, c’est la réincarnation. J’y ai toujours cru, remarque. Enfin je crois. »

Franchement, je n’aurais pas pensé me réincarner en Evoli. Non pas que ça me gêne, c’est quand même super sympa d’être hyper mignon et de pouvoir évoluer de je ne sais combien de façons différentes. Mais d’ailleurs… Si je me retrouvais exposé à une pierre évolutive sans mon consentement ?! Ouuuh, il faut que je fasse attention. Je reporte mon attention sur mes deux camarades de fortune. « N’empêche que j’ai toujours la patte engourdie à cause de toi, réel ou pas réel, que ce soit ton rêve, celui du Météno, ou le mien. »

Je tends ma petite patte toute choupie devant moi et ne sens toujours pas le bout. Galère. Quand mon ventre se met à gargouiller, une idée m’apparaît. « AH MAIS JE SAIS. Il faut trouver une baie ceriz. Allez, tu me dois bien ça. » Je m’adresse au Balignon et commence à boitiller en direction de la forêt, où j’imagine pouvoir trouver des baies. « En plus j’ai faim. » Je me retourne pour lancer au Météno : « T’as qu’à nous suivre ! Même si je suis pas sûr que t’aies une bouche… » Hmm, est-ce qu’il/elle/ça, va pouvoir avaler quelque chose ? Et histoire de bien les embrouiller encore plus tout en agissant comme si tout était parfaitement normal, j’ajoute : « Sinon, normalement je suis humain et je m’appelle Côme. » Après tout, il n’y a pas mieux qu’un fou en temps normal pour réagir calmement à une situation pareille. Je continue ma marche en boitillant sans rien dire. J'espère qu'ils me suivent, que je n'aie pas l'air trop bête.

Ah, la brise sur ma petite truffe. Plaisir simple.



Je prends 5 niveaux !

Espèce : Evoli
Niveau : 15
Talent : Adaptabilité
Attaques : Vive-Attaque / Jet de Sable / Implore / Coup d'Main
Inventaire GTs :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 08/04/2018
Messages : 39

Région : Alola
Mar 3 Juil - 12:15
Invraisemblable. Ce rêve semblait si réel, mais cela ne pouvait pas être la réalité. Par quelle magie les humains auraient pu être transformés en Pokémons ? Rien sur terre n'en était capable, en tout cas, pas à la connaissance de Justin. Peut-être qu'il allait le découvrir, ou peut-être qu'il allait se réveiller. En attendant, il se retrouvait bloquer avec ce Météno et cet Evoli. Le bout de caillou prétexta que le blondinet s'était introduit dans son rêve. Voilà qui était étrange, cela n'avait aucun sens que tout le monde soit persuadé d'être dans son propre rêve. Et pourtant, cela ressemblait fortement à cela puisque le rocher tenta de s'en extirper.
Toujours perturbé par la nature des évènements, Justin n'arrivait plus à se contrôler. Normal en même temps, quand on ne possède pas son corps habituel, mais celui d'un Pokémon. Pire, il ne savait pas dans lequel il se retrouvait bloqué. Il y avait des centaines de possibilités, qui furent réduites lorsque le garçon expulsa des spores par le dessus de sa tête. Comment avait-il fait ? Très bonne question. Un nuage se diffusa lentement autour de lui, et le pauvre Évoli fut légèrement touché à la patte. Au vu de sa réaction, et de ses propos, Justin venait d'utiliser Para-Spore. Le champ des possibilités fut grandement rétréci, et le jeune homme en vint à penser qu'il était un Balignon. Un Balignon. Un champignon vert, dont l'utilité méritait d'être prouvée. Une raison de plus pour mettre le Pokémon spore sur les nerfs.

« Mais t'as cru que j'ai fait exprès ? J'étais même pas au courant que je pouvais faire ça ! Ça n'a aucun sens putain... » le garçon marqua un temps d'arrêt pour réfléchir à ce que le bout de pierre avait dit. « T'as raison le caillou, on dirait bien qu'on est bloqué dans un rêve ensemble. Jamais je rêverais moi-même d'être un putain de Balignon ! Ça existe les hallucinations collectives ? » Après mûre réflexion, Justin avait fini par se calmer. Analyser la situation lui avait permis de faire redescendre la pression, même s'il n'avait pas le fin mot de l'histoire. Comment pouvait-il se retrouver avec d'autres personnes dans un rêve ? Est-ce qu'un phénomène naturel est à l'origine de tout cela ? Il n'y avait qu'un moyen de le savoir : avancer, et ne surtout pas rester planter. Malgré sa réticence à faire équipe, le jeune homme n'avait guère le choix cette fois. L'Évoli, lui, était en train de divaguer. Une histoire de cachet, de réincarnation, Justin n'y comprenait rien. Les spores avaient dû lui monter au cerveau. « Non mais tu délires la touffe de poils, on est tous dans le même bateau, il faut comprendre pourquoi. Il n'y a pas de cachets, de réincarnations ou je sais quoi, c'est un rêve, point. »

Ce nouveau corps, il fallait apprendre à l'utiliser. Justin tenta de faire sortir à nouveau des spores de sa tête, sans toucher les Pokémons qu'il venait de rencontrer. Au final, cela n'était pas si compliqué. Il suffisait de se concentrer un peu, et cela marchait. Le garçon était à la place des Pokémons, il ressentait les mêmes choses qu'eux, les mêmes sensations, et ce n'est vraiment pas facile. Quand on dit à un Pokémon d'utiliser une attaque, ce n'est pas si facile que cela. Cela nécessite de la concentration, de la maîtrise. Un temps d'adaptation allait être nécessaire, surtout que le blondinet n'avait aucune idée de la durée de cette situation. La notion de temps, dans un rêve, est très abstraite. Ils pouvaient avoir l'impression de rester là plusieurs jours, alors qu'une seule nuit se serait écoulée dans le vrai monde.
Interrompu dans son "entraînement" par l'Évoli, Justin se retrouvait à devoir récupérer une baie Ceriz pour soigner la paralysie du Pokémon poilu. Après tout, il était responsable de son état, alors pourquoi pas. De toute façon, il était préférable de rester en groupe. Retourner dans la forêt n'était pas une si mauvaise idée puisqu'ils pourraient croiser d'autres Pokémons, ou plutôt humains transformés. « Moi c'est Justin, et j'ai rien à foutre dans le corps d'un Balignon. » Ce fut la seule phrase qu'il prononça avant d'avancer vers la forêt, dans le silence.

Plusieurs minutes furent nécessaires pour avancer suffisamment dans la végétation et trouver une baie. Heureusement, Justin savait à peu près les différencier notamment celle qu'ils cherchaient. Le problème : elle poussait sur un arbre plus grand que les trois Pokémons. Météno pouvait peut-être l'attraper en flottant, mais le Balignon voulait se débrouiller seul et réparer son tort. Persuadé de sa force, il fonça la tête la première dans l'arbuste pour faire tomber les baies. Une charge ne fut pas suffisante, alors il réitéra son geste jusqu'à ce qu'il obtienne ce qu'il voulait. Certes, il finit par obtenir une baie Ceriz, mais il fut aussi gratifié d'un mal de crâne. « Côme, c'est ça ? Tiens, maintenant on est quitte. »
Aussitôt le fruit donné à l'Évoli, Justin observa les environs pour en apprendre un peu plus sur ce monde. Jusqu'à présent, il n'y avait rien de bien différent par rapport au monde que l'on pouvait connaître. Enfin, c'est ce que le garçon croyait, jusqu'à ce qu'il finisse par tomber sur une porte cachée dans le creux d'un énorme arbre. Pourquoi était-elle là ? Cela n'avait pas de sens, tout comme ce rêve. Peut-être que c'était lié. Il s'empressa de prévenir ses compagnons de fortune. « Les gars, il y a une porte là-bas, vous avez déjà vu un truc comme ça ? Elle est chelou, vous croyez qu'on peut l'ouvrir ? » Question rhétorique, car Justin avait déjà commencé à mettre quelques coups dedans pour l'ouvrir. Il était peu probable qu'elle s'ouvre, puisqu'elle était bloquée dans l'écorce, mais tout pouvait arriver dans ce rêve.


Informations:
 



Pokémon Totem (Event Rêverie):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 220

Région : Sinnoh
Mar 3 Juil - 12:58
OK. Alors en fait, tout le monde était dans le rêve de tout le monde. Une espèce de... rêve commun ? C'était possible ça ? Non, il y avait forcément une explication. C'était une mauvaise blague ou alors, un Pokémon était derrière tout ça. Si Jade songea un instant à sa Lente Salade, elle réalisa bien vite que c'était impossible : non-seulement il n'était pas assez puissant pour impacter un humain et encore moins plusieurs, mais surtout il n'était pas de type psy et n'avait, à sa connaissance, aucune attaque de ce genre. Bref, il y avait sérieusement foie de canard dans le marais et ça ne plaisait pas à Jade. Comment ça cette expression n'a aucun sens ?!

- Bon, arrêtez de vous batter tous les deux. Je ne sais vraiment pas ce qui nous arrive mais si on commence à se paralyser les uns les autres sans le vouloir, on va jamais s'en sortir ! Alors tenez-vous un peu !

Et c'était elle qui disait ça, alors qu'elle flottait sans se contrôler... Enfin bref ! Elle se tourna - façon de parler - vers l'Évoli.

- T'as peut-être oublié tes cachets mais moi, je suis saine d'esprit. Alors si ça peut te rassurer, ça ne vient pas de là !

Et la réincarnation, pas moyen. Elle ne savait pas encore dans quel Pokémon son esprit avait atterri - même si on l'appelait le caillou, ce qui réduisait son champ des possibilités - mais si vraiment elle devait se réincarner, ça ne serait pas là-dedans. Il lui fallait quelque chose de plus grand, de plus puissant. De solide. Remarquez, ça c'était déjà le cas. Au moins une bonne chose à sa condition ! Mais si elle pouvait avoir des bras et des jambes et faire autre chose que tourner sur elle-même, ça l'arrangerait, oui oui oui...

- La blague, on est tous humains, fit-elle en se mettant à la recherche, avec ses nouveaux compagnons, d'une baie ceriz. Moi c'est Jade, et ça fait bizarre d'y voir quelque chose.

Bah ouais... Elle qui ne comptait que sur quatre sens sur cinq dans la réalité, voilà qu'elle disposait de sa vue comme si elle n'en avait jamais manqué ! Et franchement, c'était putain de chelou. Toute cette lumière, ces couleurs, ces choses à découvrir par les yeux... Elle s'était toujours débrouillée sans visualiser son environnement mais il fallait admettre que c'était quand même abasourdissant. Enfin, elle avait déjà rêvé de nombreuses fois et grâce à son imagination, elle avait pu voir des choses mais ça ne lui avait jamais semblé aussi réaliste. En fin de compte, il avait peut-être raison, ce Côme ? Ils étaient peut-être tous morts pendant la nuit, genre dans un incendie, ou tués par un assassin... Bah !

- Là, une baie... Enfin je crois ?

Le fruit en question avait en tout cas la forme qu'elle se figurait au toucher, dans la réalité. Et comme on lui avait dit que c'était rouge, et que le rouge était... Mais attendez, comment pouvait-elle savoir ce qu'était le rouge ? Décidément, ce rêve n'avait aucun putain de sens.

- Où ça une porte ?! Sortieeee !

Jade se mit à flotter si vite dans les airs qu'elle tournoya sur elle-même, enchaînant une série de roulades aériennes non maîtrisées. Roulades qui l'emmenèrent se vautrer contre ladite porte sans qu'elle ne s'ouvrât. Pas dans l'immédiat, en tout cas.

Informations:
 



Signature:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ifreann-art.tumblr.com


avatar
Ranger Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 02/11/2013
Messages : 1207

Région : Sinnoh
Mar 3 Juil - 16:53
Je n’explique pas le pourquoi du comment de ma présence ici. Encore moins celle de mes acolytes qui semblent eux aussi revendiquer la possession de ce rêve. Concrètement, chacun peut potentiellement rêver des autres qui clament ne pas être des pokémons et rêver eux aussi. Mais la probabilité m’apparaît un peu plus faible que celle d’être morts. Soit il s’agit de la réincarnation soit il s’agit simplement du paradis, j’imagine. Ou alors c’est un pied de nez aux humains : regardez, vous capturez des pokémons, vous mourrez et paf, vous devenez un pokémon et allez vous faire capturer à votre tour. Astucieuse ironie du destin. Enfin, je ne me pose pas trop la question, je reste dans l’instant et j’expérimente. Enfin, j’essaie, vu que cet idiot de champignon mal luné m’a paralysé une patte.

« Exprès ou pas, c’est quand même de ta faute. » Bon. Que dit la balance des probabilités entre un rêve collectif étrange inexpliqué et un rêve conscient unique où je rencontre des pokémons étranges qui ne savent pas contrôler leurs attaques ? Je penche toujours pour un rêve unique, au choix. Mais la mort semble quand même plus plausible. Que de réflexions tandis que je vais clopin-clopant vers la forêt et que j’entends le caillou volant rouspéter alors que je suis la victime dans l’histoire. Enfin passons. Et voilà qu’on me traite de touffe de poils ? Moi qui arbore un poil si soyeux présentement ? Le toupet. « Euh, excuse-moi, mais c’est bien le champignon rabougri qui me traite de touffe de poils ? Tu devais être sacrément ronchon pour te réincarner en ça. » Non mais franchement.

Quelques minutes passées dans la forêt assis dans un coin à regarder les bras cassés me trouver une baie ceriz, et me voilà présenté avec mon dû. J’imagine qu’il faut l’avaler, et pas l’écraser et l’appliquer sur la patte. Est-ce que j’ai déjà donné des baies à mes pokémons pour leur soigner un problème de statut ? Aucune idée. Bon, j’avale. C’est plutôt bon. Sucré, doux. Ah. Je vais tout de suite mieux. « Merci Justin, on est quitte oui. » Je ne lui en voulais déjà plus avant qu’il m’apporte la baie, mais ça m’a évité les efforts pour la faire tomber. La paralysie s’est dissipée en un rien de temps, c’est plutôt étrange : le principe actif des baies marche du feu d’Arceus.

Assis dans l’herbe à faire ma toilette AVEC MA LANGUE parce que visiblement c’est un de mes nouveaux besoins, je récapitule la situation. Tout en crachotant quelques poils à intervalles régulier parce que ce n’est quand même pas fameux. Franchement, j’aurais bien besoin de quelqu’un pour me brosser. Un dresseur idéalement. Je me serais bien contenté d’un des deux zigottos qui m’accompagnent mais aucun n’a de bras… Tu parles d’une équipe. Si effectivement c’est une hallucination commune, je me demande bien d’où elle vient et surtout quel peut bien être le but. Si c’est une histoire de destinée ou je ne sais pas quoi, je suis à peu près sûr que me retrouver avec un truc vénéneux ambulant et un caillou qui ne semble même pas savoir comment il flotte fait de moi un Evoli tout mignon duveteux plutôt mal barré dans la vie. J’ai un peu de remords à les abandonner derrière vu qu’ils n’ont même pas ce qui s’apparente à des ‘bras’ (non pas que mes pattes avant soient aussi utiles que de vrais bras, certes), mais j’y pense un instant. Si je dois vivre une nouvelle vie d’Evoli, tout en me rappelant ma vie d’avant, il me semble qu’il me faut bien m’entourer pour me protéger des dangers extérieurs. Idéalement me trouver un gentil dresseur, mais ça, ça ne court pas les rues… Ah, crotte, je suis donc bloqué avec eux pour l’instant en attendant de trouver mieux. Tu me diras, si le Balignon venait à évoluer, il pourrait être plutôt utile. Enfin, ça ne risque pas d’arriver maintenant.


« Waw, v’là que y’a des portes dans les arbres maintenant. Et à part ça, tout le monde est sain d’esprit ici. » Je regarde le caillou dénommé ‘Jade’. Dur d’être réincarnée en pierre flottante quand même. Elle va finir par avoir le tournis si ça continue. Et voilà mes deux compagnons de fortune qui se mettent à foncer dans la fameuse porte aux inscriptions étranges en espérant qu’elle s’ouvre. Je m’approche d’un air résolu, m’éclaircis la gorge encore un peu pleine de poils et entonne le couinement suivant : « Sésaaame, ouvre-toi ! » Eh bah quoi ? On ne sait jamais un. Manque de bol, à part mon corps je ne contrôle rien dans ce rêve. Ce qui me fait encore plus pencher pour la réincarnation. « Quand je vous dis qu’on est morts. Si c’était un rêve, même collectif, on n’aurait qu’à vouloir l’ouvrir tous ensemble et hop, bimbam, ça serait fait. » Je m’éloigne de la porte en scrutant la forêt qui nous entoure. Pas d’autres pokémons à l’horizon pour l’instant. « Tant qu’il y a personne pour nous en empêcher, on devrait peut-être faire des réserves de nourriture. Et trouver de l’eau aussi. Il me semble que j’ai entendu le bruit d’un cours d’eau en me réveillant tout à l’heure. Et ensuite on pourra réessayer d'ouvrir la porte si ça vous chante. » Je tends l’oreille. J’ai l’ouïe beaucoup plus fine qu’avant, mais ça ne m’aide pas trop à localiser d’où ça vient. Je ne serais pas contre l'idée d'aller voir ce qu'il y a derrière la porte, si jamais on peut l'ouvrir, mais bon, je n'y crois pas trop.



Je prends 5 niveaux + j'ouvre la porte "Un pokémon Normal avec au moins deux attaques d'un autre type que le(s) sien(s)" (Morsure & Jet de Sable) owo

Espèce : Evoli
Niveau : 20
Talent : Adaptabilité
Attaques : Météores / Jet de Sable / Morsure / Régénération
Inventaire GTs :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 08/04/2018
Messages : 39

Région : Alola
Mer 4 Juil - 12:16
Les différentes personnalités des membres de ce groupe de fortune s'entrechoquaient. Jade, une fille transformée en Météno, plutôt calme et saine d'esprit, de l'autre côté, Côme, l'Évoli déjanté qui est persuadé de s'être réincarné, et pour finir, Justin, le Balignon grognon qui veut taper sur tout ce qui bouge malgré son absence de bras. Une équipe de choc qui n'aurait jamais eu l'occasion de se former sans ce rêve surréaliste. « T'as de la chance que je ne puisse pas te frapper pour te remettre les idées en place, Côme ! C'est clair que c'est un rêve collectif, je ne sais pas comment, mais c'est la solution logique. On le saurait si la réincarnation existe vraiment, tu ne crois pas ? » Le blondinet n'en pouvait plus d'entendre la boule de poil parler de mort et de réincarnation. Énervé, Justin lança diverses attaques sur la porte tandis que l'Évoli s'était écarté, et que le Météno l'aidait à ouvrir la porte. Éventuellement, cette dernière céda sous les divers impacts, ou par simple coïncidence ? En tout cas, il y avait une lumière à la fois brillante et douce qui en émanait. « Va chercher de la nourriture si tu veux, mais moi, je ne compte pas m'éterniser dans ce rêve alors pas besoin de réserve, je vais voir ce qu'il y a là-dedans, mais ça sent bon la sortie ! » Aussitôt, le champignon verdâtre avança avec ses petites pattes vers l'ouverture. Au début, la lumière fut éblouissante, mais très vite, le jeune homme parvint à distinguer les environs, et cela ne présageait rien de bon. Il y avait d'autres portes, à ne plus pouvoir les compter. Le Balignon retourna à l'extérieur pour prévenir les compagnons qui ne l'avaient pas suivi à l'intérieur. « C'est abusé, encore plus de portes. Vous croyez que si on les ouvre toute, on pourra sortir de là ? Elles ne sont pas là pour rien quand même...En tout cas, j'me demande comment il peut y avoir un monde aussi grand derrière cette porte, cet arbre est un passage magique ou quoi ? »

Tandis que Justin était statique, il avait l'impression que Côme et Jade s'éloignaient de lui, tout comme le sol. Il ne comprenait pas ce qu'il se passait. Est-ce qu'il était aspiré hors du rêve ? Le Balignon s'élevait de plus en plus dans les airs, ce qui n'avait pas de sens puisqu'il ne pouvait pas voler. Après quelques instants, le garçon se rendit compte qu'il y avait une pression autour de sa tête. Celle-ci n'était pas très marquée, c'est pour cela qu'il ne l'avait pas senti dès le début. Lorsqu'il leva les yeux, il vit un volatile juste au-dessus de lui qui le tenait avec ses serres. Moment de panique. « Mais lâche moi toi, ça va pas la tête ! T'es au courant que les Balignons relâchent des spores empoisonnés, t'es con ou tu cherches vraiment la merde ? » Un Balignon énervé, ce n'est pas très crédible. Néanmoins, Justin avait raison : ces Pokémons là relâchent des spores au contact, mais aussi sur demande. L'attaquer n'était pas une très bonne idée, à moins d'avoir prévu des remèdes ou d'être sûr de son coup. Chose que l'Étouraptor n'avait pas prévue, puisqu'il commençait à tanguer. Ses battements d'ailes ralentissaient, et n'étaient plus synchronisés. Vu la hauteur, il n'avait pas intérêt à tomber, parce qu'en plus de se blesser gravement, Justin subirait le même sort que lui.
Heureusement, le Pokémon volant n'était pas très loin de sa destination. À quelques mètres seulement de là où Justin s'était fait kidnapper, se trouvait une grande falaise. La forêt s'arrêtait aux pieds de cet énorme amas de pierres et de roches. La végétation s'étendait tout de même le long de la paroi, les plantes montaient très haut. On pouvait même apercevoir dans une embouchure un nid, celui de l'Étouraptor. Vu la taille de ses petits, jamais ils ne pourraient manger Justin. Pourquoi l'avoir capturé ? En attendant, le volatile ne parvint pas à se poser sur sa maison, mais bien plus haut. Il n'avait plus la force de se laisser flotter jusque-là, et avait eu de la chance d'arriver jusqu'ici sans tomber. Maintenant, Justin se retrouvait avec lui sur un rebord de la falaise, le nid en dessous de lui. Il arrivait à distinguer le sol, il n'était pas si haut que cela, mais il ne se risquerait pas à sauter. « Côme, Jade, vous m'entendez ?! J'suis en haut de la falaise ! » On ne sait jamais, après tout les Évoli ont l'ouïe fine. Jade pouvait le surprendre, puisqu'il ne connaissait rien sur les Méténos, alors peut-être qu'elle serait capable de l'entendre ou de le retrouver, enfin, s'ils en avaient envie.

Plusieurs possibilités s'offraient à Justin, mais aucune d'elle allait lui permettre de s'en sortir indemne, ou de façon certaine. Il pouvait tenter de descendre en s'aidant par la végétation, ou au contraire de monter tout en haut. Le garçon pouvait tout aussi bien patienter, mais ce n'était pas une option pour lui. En revanche, après avoir observé les environs, il se rendit compte que quelque chose brillait dans le nid de l'Étouraptor toujours endormi. Cela avait la forme d'un coffre. Comment était-il arrivé là ? Et pourquoi ? Justin n'avait plus rien à perdre, et ce n'était qu'un rêve, alors pouvait-il réellement mourir ? Il devait tenter le tout pour le tout, alors il n'avait plus qu'à sauter dans le nid. Le Balignon laissa des graines s'échapper du sommet de son crâne, qui vinrent s'enrouler autour de l'Étouraptor. D'habitude, Vampigraine permet de récupérer de l'énergie, un peu à la façon de la synthèse. Dans ce cas-là, Justin allait se servir des racines créées par les graines comme un soutien pour descendre jusqu'au nid. Avec cela, et celles de la végétation de la forêt, le garçon descendit jusqu'à sa destination. Les bébés Étourmis n'arrêtaient pas de piailler, mais au milieu d'eux se trouvait un coffre, chose pour laquelle Justin avait fait le déplacement.
L'ouvrir ne fut pas très difficile, puisqu'il n'était pas fermé. À l'intérieur, une graine particulière. Justin n'en avait jamais vu une comme cela. Que faisait-elle ici, et pourquoi à l'intérieur d'un coffre ? Est-ce que cela avait un rapport avec ce rêve et les portes ? Il y avait tellement de choses étranges, que le garçon n'était même plus étonné. Maintenant, il se retrouvait avec cette fameuse graine, au beau milieu d'Étourmis, et sur une falaise. Il ne lui restait plus qu'à descendre tout en bas, et retrouver ses compagnons s'il le pouvait. Cela n'allait pas être facile. « Vous êtes là les gars ? J'ai trouvé un truc ! Vous pouvez m'aider, genre si jamais je me loupe, vous me rattrapez ? » Le blondinet ne savait même pas si Jade et Côme étaient arrivés jusqu'ici, ils avaient pu prendre un autre chemin sans se soucier de lui. Après tout, il n'avait pas été très gentil avec eux, alors cela serait mérité.

Informations:
 



Pokémon Totem (Event Rêverie):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 220

Région : Sinnoh
Mer 4 Juil - 17:32
Comme si la gravité n'avait aucun effet sur Jade - tout du moins, depuis qu'elle possédait ce corps -, elle fit encore quelques tours dans le sens opposé de la porte avant de retrouver un semblant d'équilibre. Ha, plus jamais elle n'entreprenait d'ouvrir quelque chose de la sorte ! Voilà qu'elle avait envie de vomir... Son visage, dissimulé sous l'épaisse carcasse rocheuse qui constituait... son corps ? - Oui ça devait être ça -, adopta une grimace. Juste un instant ; car celui d'après, la porte s'ouvrait sous ses yeux. Parfait ! Ils allaient peut-être enfin sortir de ce... Ah, ben non. Selon les dires de Justin, ce passage dissimulait d'autres passages. Ô. JOIE.

- C'est sérieux ?...

Dommage que son nouveau corps dissimulait bien ses émotions car sa tête aurait sans doute fait rire plus d'un. Enfin, vu que Justin et Côme étaient dans le même panier, peut-être pas eux... Mais des spectateurs, genre une entité qui les regardait depuis le ciel. Le Pokémon qui les avait plongés là-dedans, par exemple, si c'en était réellement un ! Il devait bien se marrer ce crevard, à les voir galérer dans leur nouveau corps. C'était à en perdre sa santé mentale... pour ceux qui en avaient encore une. Petit regard vers Côme de la part du Météno.

Un cri poussa la demoiselle à jeter un regard de l'autre côté, vers son second compagnon. Qui volait ? Non : qui venait d'être kidnappé par un Pokémon qui faisait à lui seul leur taille et leur poids additionnés. Autrement dit, pas moyen de l'affronter ! Si elle avait eu des bras, Jade aurait probablement adressé une salutation gestuelle à son nouveau porte, parti si vite. À la place, elle le suivit du regard jusqu'à ce qu'il ne devienne plus qu'un point noir presque au sommet d'une falaise. Nan, en fait ça n'était même pas lui le point noir : c'était l'Étouraptor. Ou peut-être son nid. Les deux ? Le soleil en pleine face n'aidait pas à distinguer les détails.

- On va l'aider ou bien ?...

Vu que c'était un rêve et qu'il allait assurément prendre fin à un moment donné, Jade était tentée de dire que non. Mais d'un côté... Si cette histoire s'étirait plus que prévu ? Elle aurait peut-être besoin du Balignon pour la suite de l'aventure. Elle, calculatrice ? Naaaan... Toujours est-il que si elle voulait finalement lui venir en aide, ce ne serait pas une mince affaire. Comment monter là-haut ? Il n'y avait personne capable de... voler. Bien sûr que si. « Andouille », fit-elle pour elle-même avant de se mettre à flotter tel un divin caillou volant jusqu'à la falaise. Ce qui prit bien, et bien disons... Dix bonnes minutes. Eh ouais, un Météno ça savait peut-être voler mais ça ne possédait pas la vitesse de croisière d'un Étouraptor et encore moins d'un avion !

Lorsqu'elle fut suffisamment haute pour distinguer Justin, Jade - toujours en effectuant des pirouettes aériennes -, parvint jusqu'au nid où il se trouvait. Les Étourmis piaillaient. Impossible de savoir s'ils avaient peur ou faim.

- OK, on va--
- Mi mi mi mi mi mi !
- Je DIS : on VA--
- Mi mi mi mi mi mi mi mi mi !
- OH VOS GUEULES LÀ !!

Le silence reprit soudainement ses droits sur la nature. Seulement, ce silence-là, il n'était pas de bon augure.

- Ho ho.

Les deux Pokémon furent balancés en dehors du nid par un Étouraptor pas content et de nouveau en pleine possession de ses ailes. Jade, du fait de son type secondaire, parvint à retrouver son apesanteur mais il n'en était pas de même pour Justin, qui prenait de la vitesse dans sa chute. Elle eut alors la sensation de pédaler sauf qu'au lieu d'agiter ses jambes, son corps se mit de nouveau à tourner furieusement dans les airs. Elle avait tout l'air d'une roche qui dégringolait une falaise à vitesse folle, à ceci près que la falaise se situait à plusieurs mètres d'elle et qu'elle ne roulait donc pas dessus.

Ha ! Là-bas ! Le fameux fleuve dont avait parlé Côme ! Voilà où se trouvait leur salut ! Arrivée à la hauteur du Balignon, le caillou volant ne prit pas la peine de prévenir ce dernier et il le heurta violemment pour le détourner de sa trajectoire, ce qui fonctionna. Le Pokémon plante, au lieu de s'écraser face contre sol, allait au moins atterrir dans l'eau. C'était déjà ça.

- Tu m'en dois une, espèce de champignon ambulant ! fit Jade en s'arrêtant juste au dessus du lac.

Informations:
 



Signature:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ifreann-art.tumblr.com


avatar
Ranger Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 02/11/2013
Messages : 1207

Région : Sinnoh
Jeu 5 Juil - 13:43
Très clairement, les Balignon et les Evoli ne sont pas faits pour s’entendre. Soit ça, soit la personne que Justin était avant de se réincarner, j’insiste, n’était pas faite pour s’entendre avec moi. Remarque, il faut bien dire que les circonstances ne sont pas tellement propices à ce que tout le monde s’entende. Surtout quand deux personnes sur trois flippent complètement et veulent à tout prix sortir de là. Honnêtement, avoir eu des petits problèmes psychiatriques, ça a du bon présentement. « Si on se réincarne dans un univers parallèle, ça fait sens. » Je dis tout bas, pour éviter de relancer le débat et qu’on me dise qu’un univers parallèle est encore plus débile comme théorie que la réincarnation.

Pas besoin de me le dire deux fois, je vais cherche des baies sans Justin, puisqu’il veut à tout prix faire je ne sais quoi avec sa porte. Bon, j’avoue que je suis étonné qu’il ait réussi à l’ouvrir et un peu intrigué aussi. Je m’arrête donc pour regarder derrière moi, faire quelques pas en arrière et regarder vite fait quand je vois le champignon ambulant sortir à nouveau et nous dire ce qui se cache derrière la porte. Encore plus de portes. Waw, quelle avancée. Et puis sans qu’aucun de nous ne comprenne vraiment quoi que ce soit, le Balignon s’envole vers d’autres contrées, emmené par un pokémon volant qui l’a chopé entre ses griffes. Nous voilà biens ! Jade le Météno sait apparemment super bien tourner sur elle-même mais pour le reste c’est pas gagné, quant à moi… Ce n’est pas avec mes petites pattes et ma queue touffue que je vais rattraper un volatile aussi rapide. Jade me demande si on doit venir en aide à Justin. J’ai beau ne pas le considérer comme mon meilleur ami en ce moment, mon âme de ranger, certes réincarné en Evoli, prend le dessus et me pousse à dire un « Oui, allons-y » déterminé. Sauf qu’il va falloir que je gravisse une falaise tout seul alors que Jade peut y léviter sans problème. Bon, je ne suis pas le plus à plaindre, il y a toujours la possibilité que Justin se faire dévorer, soyons réalistes.

Le caillou volant qui me sert de compagnon prend les devants en suivant les cris de Justin et je suis aussi vite que je peux en crapahutant à travers la végétation. Heureusement que celle-ci s’étend jusque sur le flan de la montagne ! Autrement ç’aurait été peine perdue. Me voilà donc à sauter d’arbre en arbre comme si j’étais un Capidextre, sauf que ce n’est pas le cas. Heureusement je suis plutôt agile et léger en tant qu’Evoli. Je tombe une fois. Puis une deuxième fois. Mais la troisième est la bonne et je suis à deux doigts de rejoindre Jade qui vocifère dans sa voix venue d’un autre monde sur les bébés Etourmi. Sauf que, trop sûr de moi, je glisse, ma patte arrière se dérobant sur moi et je retombe quelques mètres en arrière dans le trou d’un arbre. Je mets quelques secondes à me remettre mais il me semble bien que ma tête soit coincée dans l’écorce. En tout cas, je n’arrive pas à la retirer du premier coup. Et puis je vois une espèce de petit coffre ouvert, en plein milieu du tronc, avec une graine étrange dedans. J'arrive à l'attendre avec ma truffe et dois l'attraper avec ma langue pour l'extraire. Maintenant, à moi d'extraire ma tête, en essayant de ne pas mâchouiller la graine, qui est peut-être empoisonnée. Mais bon, elle était dans un joli coffre alors bon... Je me secoue plusieurs fois et laisse même échapper un long râle dans le creux de l’arbre. Mon rugissement sembler résonner et je commence à entendre comme des battements d’ailes. Mais pas les mêmes que l’Etouraptor non, c’est plutôt un…bourdonnement ? Oh purée. Ni une ni deux je tire de toutes mes forces pour extirper ma tête de là. Mes pattes ne sont pas bien puissantes mais l’adrénaline m’aide et je me retrouve à faire une galipette en arrière après avoir enfin réussi à me débloquer.

« C’est pas possible… » Décidément, la chance ce n’est pas notre fort aujourd’hui, réincarnés ou pas, rêve ou cauchemar, aucune idée mais sortez-moi de là ! Je ne pense plus à Justin à ce moment – Jade lui ai sans doute venu en aide, espérons – tout ce qui compte c’est sauver ma peau de l’essaim de Dardargnan qui se met à me pourchasser. Coup de chance pour moi, la pente de la falaise m’aide à gagner en vitesse. Sauf que, manque de chance à nouveau, évidemment que les guêpes malfaisantes connaissent l’attaque dard-venin et qu’elles se mettent toute ensemble pour m’assassiner à coup d’aiguillons empoisonnés. Quelques-uns se plantent dans mon pelage avant que je me prenne les pattes dans une racine, fasse un nouveau roulé-boulé et me mette à envoyer tout un tas de projectiles dans leur direction. C’est à ce moment-là que je me rends compte que l’essaim n’était en fait que quatre individus, c’est juste que leur bourdonnement était pour le moins impressionnant. Visiblement je maîtrise une attaque météores, c’est bon signe. Si seulement je pouvais le refaire. Je me concentre du mieux que je peux et réussis à en lancer une à nouveau pour dissuader pour de bon les guêpes de l’enfer de m’attaquer.

Je suis haletant, empoisonné et la tête commence à me tourner. Et d’un coup je vois deux trucs qui roulent en passant juste à côté de moi, l’une qui frappe l’autre et j’entends un ‘plouf’. Est-ce que je viens juste de voir Jade foncer dans Justin … ? Au moins il est sauvé. Et ce plouf, de l’eau ? Celle que j’ai entendue ? J’essaie de gambader jusqu’à eux tant bien que mal mais mes pattes commencent lentement à se dérober sous moi. Alors que j’ai mes deux compagnons en vue, une lumière brillante m’entoure et je me sens beaucoup plus léger, comme si le poison se dissipait… Quelle est cette sorcellerie encore ? Je ne me pose pas de question et plonge dans l’eau d’un bond pour décrasser ma queue et mon pelage tout entier et enlever les aiguillons qui sont restés plantés. Pfiou, quelle aventure.

« AH, j’étais pas sûr que c’était vous que j’avais vus ! J’ai essayé de vous rejoindre mais je me suis fait attaquer par des Dardargnan… On devrait éviter la falaise à l’avenir. » Jade a donc sauvé Justin et je ne sais pas si elle lui fait une blague à ce propos ou si elle est sérieuse et pense vraiment qu’il lui est redevable. Certes nous ne sommes pas encore extrêmement proches mais je suis quand même content que le Balignon n’ait pas été mangé tout cru. Et nous voilà au milieu d’un lac, alimenté par un petit ruisseau qui descend visiblement de la falaise un peu plus loin que là où était l’Etouraptor. « Maintenant qu’on a établi que ce rêve est dangereux, est-ce qu’on peut s’il vous plaît chercher à manger ou je ne sais quoi. On n’a aucune idée de combien de temps ça va durer. Si tant est que ça se termine un jour. » Je n’ai pas envie de m’éterniser, encore moins avec ce groupe-là, quoiqu’ils se soient plutôt bien débrouillés sur ce coup. Je devrais être plus sympas avec eux. Être pokémon ça ne me réussit pas niveau amabilité.

« Hey, au moins on peut se baigner et se rafraîchir ! » Dis-je, alors que je ressemble à une espèce de vieux Rattata touffu avec mes poils plaqués contre ma peau. Je retourne près de la berge et en profite pour montrer à mon compagnon la graine que j'ai récupérée. « J'ai trouvé ça avant de me faire agresser. Dans un petit coffre tout mignon. Un peu plus et je dépérissais empoisonné à cause d'elle.»



Je récupère une GT à mon tour o/

Espèce : Evoli
Niveau : 20
Talent : Adaptabilité
Attaques : Météores / Jet de Sable / Morsure / Régénération
Inventaire GTs : Frappe Atlas



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 08/04/2018
Messages : 39

Région : Alola
Jeu 5 Juil - 15:50
Sauter, et descendre à l'aide de la végétation en priant pour qu'elle soit suffisamment fixée aux parois ou qu'au moins, dans le cas échant, qu'elle puisse amortir la chute de Justin. C'est la seule option que le garçon trouva. Il n'avait plus qu'à prier, ou avoir confiance en ses compétences. D'habitude, il aurait eu de l'espoir, mais dans un corps de Balignon, il ne pouvait pas aller bien loin. Déjà, il n'avait pas de bras. Pas de chocolat, comme on dit, ce qui est déjà très con, mais impossible de s'accrocher convenablement ou d'attraper des objets. Du coup, il stocka la graine dans sa bouche, il n'avait pas d'autre choix. Cela lui demanderait une énorme concentration de ne pas l'avaler tout en utilisant sa bouche pour descendre en rappel à l'aide des diverses lianes. Avec beaucoup, beaucoup, et beaucoup de chances, le jeune homme arriverait peut-être jusqu'en bas en un seul morceau. Sinon, il aurait eu le mérite d'essayer et de ne pas rester assis ici à dépérir, parce que l'Étouraptor pouvait revenir à tout moment. Là, cela ne serait plus du tout la même histoire, il se ferait éjecter en quelques instants, ou pire, manger. Autant dire qu'il préférait finir en crêpe, écraser sur le sol.
À deux doigts de sauter dans le vide, prêt du bord du nid, Justin fit un bond en arrière lorsqu'il vit une pierre volante lui passer sous le nez. Il bouscula les petits Étourmis et se cogna contre le coffre, qui contenait la graine, l'envoyant valser hors du nid. « Jade, tu flottes dans les airs ! » En réalité, sa phrase était peu compréhensible puisqu'il tenait sa trouvaille dans sa bouche, donc ses mots étaient mâchés. Néanmoins, il ne cachait pas sa joie de voir la Météno qu'il avait précédemment rencontrée. Ils ne l'avaient pas abandonné ! Il ne restait plus qu'à savoir comment descendre. Justin doutait fortement que Jade puisse le porter tout en flottant, déjà qu'elle avait du mal à se diriger. D'un autre côté, elle était peut-être parvenue à maîtriser son corps puisqu'elle était arrivée jusqu'ici. Ça pouvait se tenter.

Que nenni. La décision fut rapidement prise, et pas par Justin, ni par Jade. L'Étouraptor fit son grand retour sur le devant de la scène, il avait repris ses esprits et était prêt à en découdre pour défendre ses petits. La Météno avait à peine eu le temps de prévenir le Balignon, qu'il se voyait déjà valser dans les airs. « C'est reparti pour un tour... » Toujours aussi incompréhensible à cause de la graine, mais on pouvait comprendre sa détresse en le voyant foncer vers le sol. Là, il n'y avait rien pour se retenir, et son acolyte était dans le même cas que lui, à la différence qu'elle pourrait sûrement maîtriser sa chute voire même l'éviter. Quant à Justin... Disons qu'il allait faire un énorme plat, mais sur le sol. Plutôt douloureux, non ?
Les yeux fermés, le garçon était prêt à accepter son destin. Au moins, il aurait le fin mot de cette histoire. Rêve, réalité ? Première option, il se réveille, ou peut-être que s'il meurt dans le rêve, il meurt dans la vraie vie ? Trop de possibilités, mais au moins, il ne pensait plus à sa chute très certainement mortelle. Contre toute attente, l'impact vint d'un côté, et non de dessous. Comment était-ce possible ? Au moment d'ouvrir ses paupières, il vit Jade qui venait de le percuter pour faire dévier sa trajectoire. Cette fois, il ne partait pas pour s'écraser au sol, mais dans un fleuve. C'était déjà mieux, il y avait plus de chances de survie.

Plouf. Un plongeon parfaitement réussi, si on pouvait appeler ça un plongeon. Justin eut une légère frayeur lorsqu'il s'arrêta quelques centimètres avant le fond du fleuve. Avec la vitesse de la chute, cela aurait pu mal se finir. Avec ses petites pattes, il nagea pour remonter à la surface. Jade était là, et ils furent rejoints peu de temps après par Côme. Le trio était réuni. D'ailleurs, l'Évoli avait lui aussi trouver une graine. Étonnant. Et lui aussi dans un coffre. Cela devait avoir un lien avec ce rêve, le garçon ne voyait pas d'autres possibilités. Des portes, des coffres, cela n'avait pas de sens. Il cracha à son tour la graine pour l'exposer à ses compagnons. « J'en ai eu une moi aussi, dans le nid sur la falaise. Elle était aussi dans un coffre. On est d'accord que c'est pas normal, et que cela a quelque chose à voir avec ce rêve non ? » L'idée de Côme n'était pas si absurde que cela. Justin commençait à avoir faim. Qu'est-ce que cela pouvait bien manger, un Balignon ? Des feuilles ? Des baies ? Aucune idée. Cependant, en cherchant des vivres, ils pourraient à nouveau tomber sur ces graines spéciales. « Tu sais quoi Côme, j'suis d'accord avec toi. Comme ça, on pourra trouver d'autres coffres, et d'autres portes. Ça nous servira sûrement, vous croyez pas ? » Il avait dû mal à le dire. Jusqu'à présent, il n'avait pas pu blairer l'Évoli, cependant, il fallait avouer que cette fois, il avait raison. De la même manière, Justin était réticent à remercier Jade. Il s'avança d'elle, et grommela à travers ses lèvres. « Ouais ouais ouais, merci...À charge de revanche. »
Le Balignon ne tarda pas à partir dans la direction opposée pour longer le fleuve et s'éloigner de la falaise. Rester à côté du point d'eau lui paraissait la meilleure solution, après, cela les rendait très exposé à de nouvelles attaques de Pokémons sauvages. « Allez, vous suivez ? D'ailleurs, Jade, tu peux prendre les graines ? Tu peux flotter loin si besoin, et t'es solide avec ta carapace, t'es plus à même de les protéger en attendant qu'on en sache plus. » Justin aurait très bien pu les glisser sous la première couche de sa peau, entre les plis beiges avant son torse, mais c'était plus risqué. Et puis il était déjà bien loin, il n'avait pas envie de retourner sur ses pas.

Informations:
 



Pokémon Totem (Event Rêverie):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 220

Région : Sinnoh
Ven 6 Juil - 11:07
Jusque là, Jade s'en sortait honorablement. Elle n'avait pas été la cible d'un Étouraptor fou-furieux, n'avait pas non-plus joué à chuter le plus vite possible vers le sol. Et en voyant débouler Côme depuis la falaise, poursuivi par des créatures volantes plus grosses que lui, elle se rendait compte qu'elle avait également la chance de ne pas avoir été poursuivie. En bref : ses compagnons de circonstance avaient eu bien moins de chance qu'elle. Peut-être était-ce parce qu'elle était un caillou et qu'elle n'avait donc aucune valeur aux yeux des monstres du coin ? Qu'importe, elle préférait ça. Au moins, elle pouvait sauver la mise de ses deux nouveaux potes... Tant qu'elle le voulait. Tant que ce rêve ne prenait pas fin. D'ailleurs, elle chercha de nouveau à reprendre le contrôle de la situation. Elle eut la sensation de fermer très fort les yeux. « Réveille-toi, réveille-toi, réveille-toi... » se répéta-t-elle à nombreuses reprises en son for intérieur. En vain.

Lorsqu'elle recouvra la vue - fait toujours aussi étrange -, son attention tomba illico presto sur les graines présentées par ses comparses. Elles avaient tout l'air d'être banales et la seule chose qui les différenciait était leur couleur. Si elle avait pu, Jade aurait esquissé un rictus perplexe en haussant un sourcil. Elle se contenta de flotter, puisque c'était ce qu'elle savait faire de mieux dans son rêve. Finalement, elle préférait largement être aveugle et en possession de tous ses moyens...

- Donnez-moi ça ouais. Euh, Côme ?... Tu m'aide à les enfiler euh...

Ouais, dit comme ça, c'était quand même très étrange, voire un brin tendancieux. Mais étant donné qu'elle n'avait pas de bras et encore moins de mains, il fallait que quelqu'un puisse glisser les graines à l'abri sous sa carapace, en espérant que celle-ci ne décide pas de se fissurer à un moment ou à un autre. Après tout, Jade ne connaissait pas les Météno et leur fonctionnement ; peut-être qu'ils perdaient leur première couche lorsque les conditions étaient réunies pour.

Lorsqu'on l'eut aidée à mettre les graines en sécurité, le Pokémon flottant suivit la foule. Elle n'avait pas faim, ni soif, et encore moins envie de se baigner mais elle pouvait comprendre que ses compagnons avaient besoin de se ressourcer après leurs mésaventures. Mais quand même !... Pas solides pour un sou. Ha ouais, on ne changeait pas le point de vue d'une Jade, même lorsqu'elle était Pokémon. Et elle avait tendance à penser que l'être humain se plaignait un peu trop à son goût ! Quand on voyait que leurs créatures pouvaient combattre des heures d'affilée sans jamais émettre le moindre signe de fatigue ou de douleur... Enfin bref, c'était un rêve, un mauvais rêve. Et bientôt, elle retrouverait sa Lente Salade et ses voyages en presque-solitaire. Tout ceci lui manquait déjà.

Quelques kilomètres de marche - et de vol - plus tard, le trio aboutit à l'entrée de ce qui paraissait être une ville. Oui, une vraie ville de Sinnoh, qu'elle avait d'ailleurs déjà visitée dans la réalité sans le savoir, puisqu'elle ne pouvait la reconnaître. Les bâtiments étaient intacts, les rues également, mais une chose différenciait l'endroit du vrai : il était vide. La nature ne s'était pas gênée pour reprendre un peu ses droits et quelques plantes couraient le long des bâtisses.

- Vous reconnaissez cette ville vous ?...

Sans bruits ni odeurs pour la mettre sur la piste, elle était incapable de remettre un nom sur ce lieu. Elle s'aventura du côté du plus grand bâtiment - un centre pokémon à en voir l'enseigne - et y pénétra. Son flottement, si tant était que l'on put le dire, était hésitant.

- Hého ?...

Rien, aucune réponse, hormis son écho. Les lumières étaient éteintes, tout comme les bornes normalement accessibles sept jour sur sept, vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Jade s'avança encore un peu, habitée par un mauvais pressentiment.

- Héh...

CLAC ! La porte venait de se refermer derrière elle. Ses collègues de rêverie étaient-ils rentrés ? Elle ne chercha pas à le savoir, car déjà une silhouette s'élevait dans l'obscurité, en haut des escaliers. Une silhouette dotée de deux yeux rouges.

_________

HRP : vous avez l'embarras du choix ! Vous pouvez être à l'intérieur et décider de la bestiole qui se présente. :)

Informations:
 



Signature:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ifreann-art.tumblr.com


avatar
Ranger Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 02/11/2013
Messages : 1207

Région : Sinnoh
Lun 9 Juil - 9:52
Je me baigne tranquillement pour me rafraîchir, et il faut dire que ça creuse. L’eau me fait une drôle de dégaine niveau pelage, c’est clair, mais c’est agréable. Et puis je me rappelle que je suis un Evoli, soit dit un pokémon qui évolue en un peu n’importe quoi pour s’adapter à son environnement… Et si je me mettais à évoluer là maintenant tout de suite en Aquali parce que je reste trop longtemps dans l’eau ? Mieux vaut ne pas s’éterniser. Je remonte sur la berge et fait quelques pas pour me secouer un peu plus loin que là où se trouvent mes compagnons, histoire de ne pas me faire gueuler dessus. Un petit bilan rapide de la dernière heure – ou plus ? aucune idée, le temps s’écoule différemment ici on dirait – il s’avère que nous avons découvert deux graines dans deux coffres disséminés dans des endroits pour le moins étranges. Ça n’a absolument aucun sens mais la coïncidence est bien trop grande pour que tout cela soit du hasard. J’acquiesce quand Justin fait la même réflexion que moi mais à voix haute. C’est définitivement pas normal. J’ai Jade comme je peux pour camoufler les graines sous sa carapace : il y a quelques craquelures ou je peux les glisser. Cependant, j’ai beau être le seul avec des pattes avant ici, ce n’est pas exactement la même chose qu’avoir de vraies mains avec des pouces opposables. Je galère pendant un temps puis finalement les graines sont glissées. Si ça se trouve, j’ai fait tout ça pour rien et en flottant, Jade va les faire tomber hors de sa carapace. Enfin, j’imagine qu’on verra comment cela se passe et qu’au pire, on pourra toujours essayer de trouver d’autres graines.

Nous nous mettons en route pour trouver des vivres en premier lieu. Jade n’a pas l’air d’avoir envie ni même besoin de manger, mais Justin et moi sommes pour une fois d’accord sur un point. Miracle. C’est d’ailleurs lui qui mène le petit groupe, en longeant le lac. Ça tombe bien parce qu’il y a quelques arbustes et buissons à baies le long de celui-ci après quelques temps à marcher et nous pouvons nous sustenter légèrement. Je ne crois pas que ce soit des baies avec des effets particuliers, simplement des baies utilisées dans la recette des poffins, je crois. Je ne suis pas un expert, mais il me semble. Et nous continuons dans la joie et la bonne humeur – nom de code pour silence absolu – à marcher. Et voilà que…

« Mais qu’est-ce que… Rivamar ?! » Rivamar se dresse devant nous. Une ville de Sinnoh, devant nous, comme ça. Waw. Nous sommes donc dans ma région natale. Ou du moins celle où j’habite d’aussi loin que je me souvienne… Mais tout est vide. Et la nature reprend lentement ses droits. C’est vraiment étrange. « C’est une ville de Sinnoh. C’est étrange, j’y étais il y a à peine quelques mois pour mon dernier badge et… C’est tellement différent. Et pourtant c’est clairement la même. » Des théories folles me viennent en tête. « Peut-être qu’il y a eu l’apocalypse ou je ne sais quoi et que l’humanité s’est vraiment éteinte. Pouf, réincarnation en pokémons, bien plus résistants que les humains. » Je ne veux pas dire, mais ma théorie de la réincarnation fait de plus en plus sens ! D’ailleurs, j’avais lu plusieurs articles à ce propos il y a quelques années maintenant, écrits par une certaine Derdre… Enfin bref. La ville est déserte et plus nous pénétrons dans celle-ci, plus j’ai les chocottes. C’est vraiment flippant une ville fantôme.

Les yeux grand ouverts j’erre dans les rues désertes de la ville que je connais si bien… Il y a peut-être l’appartement où je restais avec Sigrid et Maxyne ! En tout cas, cela ne prend pas longtemps pour que je m’aperçoive que je ne vois plus aucun de mes compagnons. Ah non, c’est mort, je ne reste pas seul dans cette ville fantôme ! J’aperçois le toit caractéristique rouge d’un centre pokémon – le rouge n’est plus aussi vif, certes, mais le soleil fait toujours ressortir sa couleur – et me précipite vers celui-ci, d’instinct, alors que bah…ce n’est qu’un bâtiment comme les autres dans ce rêve où tout semble inhabité. Et coup de chance, Jade est là. « Pfiou, j’ai cru vous avoir perdu un moment ! Où est Justin ? Il est avec t… » Un gros claquement. La porte s’est refermée. Génial, on adore. Du coup il fait super sombre parce que les vitres sont couvertes de poussière et aussi de végétation. Je monte rapidement sur un siège puis une table en quelques bonds plutôt bien réalisés – je commence à m’habituer à ma condition de pokémon décidément ! – quand j’aperçois une silhouette dans l’obscurité et surtout deux grands yeux rouges. Mais qu’est-ce que c’est que ça ? J’essaye de plisser les yeux mais rien n’y fait. Un frisson me parcourt l’échine. Je ne crois pas que ce soit un ami. Ni une ni deux, je bondis en arrière et retourne près de la porte d’entrée pour essayer de l’ouvrir. Sauf que de l’intérieur, elle se tire et que je ne suis pas assez grand pour atteindre la poignée. Je fais donc volte-face et me place à côté de Jade, enfin sous elle, prêt à bondir en avant, mes toutes petites griffes prêtes à en découdre. « Il y a moyen qu’on ait à combattre… Tu arrives à voir ce que c’est ? » La silhouette n’a pas encore bougé, mais j’ai un très mauvais pressentiment.



J'ai pas trop avancé parce que je savais pas ce que t'avais en tête, je te laisse nous guider pour récupérer la GT o/ (Justin étant en vacances, je me suis dit qu'il pouvait s'être perdu dans la ville un moment, le temps qu'il revienne ^^)

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 220

Région : Sinnoh
Mer 11 Juil - 12:37
Alors que Côme essayait d'ouvrir la porte, Jade restait tétanisée face à la silhouette. Partagée entre une admiration presque malsaine et une frayeur sans nom - elle qui se vantait de ne craindre rien ni personne -, elle flottait tout doucement sur place. Ses yeux écarquillés ne se voyaient pas : elle paraissait tout bonnement vouloir se fondre dans le décor comme si sa seule solution de s'en sortir était de se faire passer pour un véritable caillou. Bientôt, l'Évoli se plaça à ses côtés. Il n'avait que trop raison : l'atmosphère était saturée d'une tension, celle que Jade ressentait toujours avant un combat. Sauf qu'au lieu d'envoyer son Tortipouss... C'était elle qui allait devoir faire ses preuves ! Elle qui ne connaissait rien de son nouveau corps ni de ses nouvelles capacités ! Elle qui ne savait même pas cesser de flotter ! Elle s'efforça de se rassurer comme elle le pouvait : elle n'allait peut-être pas s'avérer très utile en combat mais sa coque de terre allait s'avérer utile face à ce qui se dressait face à elle. C'était du moins ce qu'elle espérait. Elle paraissait résistante, elle pouvait au moins détourner l'attention de la chose pendant que Côme l'attaquait non ?

La chose en question finit par se révéler. Quittant ses agréables ombres pour une zone un peu plus éclairée - merci les fenêtres -, elle se révéla être un Ectoplasma. Il arborait un grand sourire malsain et ses yeux rouges écarquillés alternaient entre les deux Pokémon venus malencontreusement à sa rencontre.

- De la visite... Cela faisait longtemps...

Il... Ou plutôt elle, car c'était en réalité une Ectoplasma. Bloquée dans le rêve, comme eux ? Humaine également ? Jade supposait qu'elle ne perdait rien à le demander.

- Tu es bloquée dans ce rêve depuis longtemps ?
- Bloquée ? Dans un rêve ? Oh, mes pauvres... Vous avez dû manger une très mauvaise baie !

Bon, ça ne l'avançait à rien. Visiblement, elle n'avait soit pas conscience de ce qu'elle était devenue, soit elle était effectivement là depuis toujours, à attendre que quelqu'un lui rende visite... Tout à coup, la possibilité que tout cela soit un rêve parut moins plausible aux yeux - oui oui, aux yeux - de Jade. Au final, peut-être avaient-ils été téléportés dans un monde alternatif, où ils étaient devenus des Pokémon. Une sorte d'entrevue de ce qu'aurait pu être leur vie s'ils n'étaient pas humains... Enfin, chercher en vain à savoir dans quoi ils avaient atterri ne les menait nulle part. Pour le moment, il fallait gérer le cas Ectoplasma qui ne paraissait pas vraiment leur vouloir du mal. À moins que ce ne soit qu'un moyen de leur faire baisser la garde ?

- En parlant de baies... Je crois sentir la présence de graines ici même. Est-ce que l'un d'entre vous est venu m'en faire offrande ?...

Le sourire de la créature spectrale s'étira, faisant frissonner la carcasse rocheuse de Jade. Elle se trahit de la sorte.

- Toi ? Allez, donne-moi donc tes graines...
- Ah, eh, je voudrais bien hein, mais comme on dit, pas d'bras, pas d'graines...

OK, elle regrettait déjà sa phrase. Il ne fallait pas qu'elle oublie qu'elle n'était pas dans son corps, ni dans sa situation normale. Celle dans laquelle elle se trouvait était on ne pouvait plus délicate et elle venait d'en rajouter une couche... Décidément, c'était plus fort qu'elle. Elle adorait s'attirer les ennuis.

- Oh... C'est... Fâcheux.

Ni une ni deux, l'Ectoplasma fonça droit sur elle, laissant derrière elle une trainée brumeuse qui s'évapora très vite. Toutes dents sorties, ses doigts étaient tendus en direction du Météno qui ne chercha pas à sortir de la trajectoire de son assaillante. Quelque chose, son instinct peut-être, lui disait qu'elle ne craignait rien. Et elle avait raison : les crocs de la créature égratignèrent à peine sa carapace. Jade se permit même un petit rire.

- Quoi, c'est tout ce que t'as ?

Elle avait toutefois tord de remuer le couteau dans la plaie car le Poing Ombre lancé par l'Ectoplasma l'envoya s'écraser dans une des bornes du centre Pokémon, achevant définitivement de la rendre inutilisable. Les crépitements autour d'elle la sonnèrent un peu mais elle reprit son apesanteur pour revenir rouler de manière aérienne vers le monstre spectral.

- Toujours pas !

Non, elle n'arrêtait pas. Mais on pouvait désormais deviner son attention : elle voulait attirer les foudres de l'Ectoplasma sur elle. Ainsi, Côme aurait tout le loisir d'attaquer, lui qui semblait un peu plus fragile qu'elle.

_______________

HRP : du coup on lui pète les dents ! Et finalement, ce sera pour le tour prochain, la GT, histoire de te laisser caler une attaque ou deux !

Informations:
 



Signature:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ifreann-art.tumblr.com

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Dream of Ewilan
» Hollywood Dream Boulevard
» Dream ticket :Obama/Gore
» California Dream !
» Horse Dream RPG

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Sinnoh - 4E G E N :: Les Îles Légendaires :: Île Pleine Lune :: Rêverie - Évent d'été-