AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» L'équipe triple S


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 1059

Région : Kanto
Lun 2 Juil - 2:04
L’été est déjà bien installé et il fait chaud. Tellement chaud que j’ai peur de ne pas réussir à dormir ce soir. Allongée sur mon lit, les draps repoussés de sur mon corps et le ventilateur dirigé dans ma direction, j’essaie au mieux de trouver le sommeil. J’ai l’impression de tourner et de me retourner dans tous les sens pendant des heures et la peur de voir toutes les heures de la nuit passer sur mon réveil ne fait que grandir. Faire une nuit blanche serait une catastrophe pour moi avec la grosse journée qui m’attend demain étant donné que la pension est pleine actuellement. Non, je ne dois pas penser à ça sinon ce sera pire. J’ignore depuis combien de temps je suis couchée dans le noir en train d’affronter la chaleur, mais je finis finalement par m’endormir. Cependant, lorsque j’ouvre les yeux l’instant d’après, je m’attends à voir ma chambre doucement baignée par les rayons du soleil qui arrive à percé à travers le rideau de la seule fenêtre de la pièce, mais au lieu de ça je ne vois que du sable. Attend quoi ?

- Mais ? Qu’est-ce que...

Du sable plein le visage, je fronce les sourcils en redressant lentement la tête. Je constate alors que je suis étendue sur une plage et que les vagues viennent s’échouer seulement à quelques mètres de moi. Qu’est-ce que je fais ici ? M’aurais-je endormie sur la plage pendant que les pensionnaires s’amusaient dans l’eau ? Comment cela serait possible ? Il m’est déjà arrivé de somnoler à l’ombre d’un arbre alors que je lisais un livre, mais jamais je n’aurais pu m’endormir comme ça, surtout pas en surveillant les pokémons sous ma responsabilité. Je ne suis pas narcoleptique que je sache. N’y comprenant rien, je décide finalement de me lever pour voir si je me trouve bien en-bas de la falaise qui mène au chalet et ce n’est qu’en posant ce geste qu’un détail attire mon attention. Une fois debout, je ne peux m’empêcher d’observer mon corps un peu plus attentivement. Mes mains, mes bras... se sont transformés en ailes !? C’est impossible. Secouant la tête, je baisse encore les yeux pour voir que mes pieds sont devenus des pattes palmées. Alors là... je dois halluciner.

- Aaaaaah mais qu’est-ce qui m’arrive !? Pourquoi est-ce que je suis devenue un pokémon !?

Je suis tellement sous le choc que j’en mue. À force de remuer dans tous les sens pour tenter de voir mon nouveau corps, je perds une bonne quantité de plume qui ne tarde pas à s’envoler à la première petite brise qui souffle sur la plage. Bien que je sois incapable de voir mon visage, je crois comprendre que je me suis réincarnée dans le corps d’un Couaneton. Comment c’est possible ? Il y a cinq minutes j’étais dans ma chambre avec Ayuna et maintenant je suis seule sur une plage. Sous une autre forme par-dessus de marché... je crois que j’ai touché le gros lot. Parlant d'Ayuna, où peut-elle bien être ? Elle ainsi que tous mes autres pokémons... J'ai beau regardé partout autour de moi, je ne me repère pas ici et je n'ai pas l'impression d'être déjà venue sur cette plage. Serais-je dans une nouvelle région encore inexplorée ? Aucune moyen de le savoir. Je ne sais pas quoi penser de tout ça et bien que je m'inquiète énormément pour eux, je finis finalement par me calmer après être complètement épuisée. Il faut que je reprenne mes esprits et que je trouve un moyen de retourner chez moi. Pour l’instant, je ne vois pas ce que je peux faire et je commence donc à faire les cents pas sur la plage.

Cependant, un truc étrange dans le paysage me fait rapidement froncer les sourcils. De loin, on dirait une immense porte qui se dresse où la plage semble s’arrêter à plusieurs mètres de là où je me trouve, près d’une falaise. Effrayée mais davantage intriguée, je décide de m’approcher doucement de cette étrange installation. Avec un peu de chance, je croiserai la route de quelqu’un qui pourra peut-être m’aider.



+ 5 niveaux
Espèce : Couaneton
Niveau : 10
Talent : Regard Vif
Attaques : Pistolet à O / Tourniquet / Anti-Brume / Cru'Aile
Inventaire GTs : -


Mes stamps:
 
Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Avatar fait par Elisa ♥️
Signa fait par Sebastian ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo CDT & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1044

Région : Johto, Hoenn
Lun 2 Juil - 11:49
C’était une nuit comme de nombreuses autres. Le ciel était clair et il était allongé dans son sac de couchage à contempler les étoiles au Mont Argenté. Une brise fraiche avait rendu la soirée plus supportable qu’à l’accoutumée et Stelkin voulut en profiter lui et ses pokémons de ce joli spectacle. La guérison se passait mieux qu’il ne l’imaginait et tout devenait plus simple à partir du moment où il lâchait prise. Tous avaient leur nez pointés vers le ciel, tous unis. Leur décision était également prise et leur ambition assez démesurée : ils arriveraient un jour à intégrer le conseil 4. Il vit le combat, l’aime profondément et ils ont tous ça dans le sang. Rien n’empêchait de développer l’art du combat et l’épanouissement personnel en parallèle. En pensant à cela, il se disait qu’un jour, ça serait bien qu’il intègre une sorte d’association. Son boulot de flic lui prenait plus de temps qu’il ne l’imaginait mais ce n’était pas gênant, il commençait à se réintégrer dans la société. Mais ces moments là, dans l’intimité d’une équipe de pokémons avec leur dresseur, devenaient rares et c’est aussi pour ça que Stelkin était particulièrement détendu ce soir-là. Ainsi, avec des projets plein la tête et étant bien entouré, il trouva rapidement le sommeil.

Arkh était habitué aux expériences étranges avec le domaine des rêves. Entre les chauchemars ultra réalistes dont il essayait de tirer Stelkin et la cérémonie d’introspection qui lui avait permis de rencontrer Ho-oh, il sut rapidement que quelque chose se passait. La plume arc-en-ciel, que le jeune homme gardait toujours avec lui se mettait à luire doucement, sous l’œil mauvais de Noctunoir qui préféra voir ce qui se passait. La force du pokémon légendaire l’immunisait totalement contre les assauts de la créature faiseuse de cauchemars. Mais dans les légendes de Sinnoh, il existait une autre créature capables des mêmes prouesses. L’intention n’était pas mauvaise et la poudre mauve se déposa sur lui. Visiblement, Stelkin ne souffrait pas. Il… Dormait. Le spectre jugea qu’l n’était pas nécessaire d’intervenir et repris le cours de son sommeil.

Son rêve était informe au début et il se sentait incroyablement lourd. Il lui semblait qu’on lui posait tout un tas de questions et il ne comprenait pas pourquoi il s’évertuait à répondre. En tout cas, au bout d’un moment, les questions s’arrêtèrent et à nouveau, il plongea dans un profond sommeil ; ce ne fut que lorsqu’il entendit les cris moqueurs des Goélise qu’il ouvrit les yeux et qu’il fit un premier bond de surprise. Alors qu’il était dans les montagnes, il se retrouvait au bord de la mer, les embruns marins lui chatouillant les narines. Au niveau de son déplacement, alors qu’il se rapprochait du bord de l’eau, il sentit quelque chose d’étrange mais ne sut se l’expliquer. Mais quand il vit son reflet dans l’eau…

« Oh bordel » Il venait de voir son visage qui n’était pas celui auquel il s’attendait. Anguleux, avec deux antennes filiformes, il leva ce qui lui semblait être ses mains pour voir qu’à la place il avait des pattes fines et un corps semblable à celui… D’un Ningale. Il eut le malheur de se rapprocher plus de l’eau de mer et toucher le liquide marin pour qu’il fasse un bond en arrière, comme s’il venait de prendre une décharge électrique. Il était un Ningale. Instinctivement, il se disait que parmi tous les pokémons qu’il aurait pu incarner il a fallu qu’il tombe sur l’un des rares étant le moins combattif ou même stratégique. Enfin, il savait que Ho-oH veillait sur lui pour le protéger de ses violents cauchemars. Mais de toute façon, il avait le sentiment profond que cette fois, ce rêve éveillé n’était pas aussi twisted que ceux d’avant. Et puis il n’était pas seul.

Sa vision était relativement basse par rapport à ce qu’il avait l’habitude. Mais quelque chose de puissant semblait l’attirer comme un aimant et cela ressemblait à de grandes armatures en métal forgé. Une fois sur place, il se rendit compte que cela ressemblait à une porte. Une bien étrange prote d’ailleurs et cette curiosité avait aussi intrigué d’autres pokémons. Cela chassa tout de suite son doute que tout cela avait un mauvais côté, cela n’arrivait jamais dans ses cauchemars. Il mit du temps avant de voir qu’une Couaneton semblait elle aussi autant perdu que lui. Le jeune homme voulait communiquer mais il n’était pas certain que cela fonctionnerait. « Est-ce que tu me comprends ? » Il essayait de faire des gestes avec ses pattes mais le tout donnait un ensemble assez confus.




Je vais prendre 5 niveaux !

Espèce : Ningale
Niveau : 10
Talent : Oeil Compose
Attaques : Combo-griffe / Armure / Vol-vie / Jet de sable
Inventaire GTs : -

J'ouvre la porte Insecte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 16/09/2017
Messages : 1526

Région : Unys
Lun 2 Juil - 19:31
Solara avait pensé qu’elle aurait bien du mal à s’endormir, au vu de l’humidité accablante de cette canicule estivale. Elaïra dormait depuis un bon moment, déjà, mais même l’écoute de son souffle régulier et calme ne parvenait pas à détendre suffisamment la petite pour la plonger dans ce sommeil réparateur dont elle aurait tant besoin. Le soleil la tuait à petit feu, il n’y avait pas à dire. Mais, finalement, elle arrêta de se tourner encore et encore sur le matelas trop chaud et trouva le sommeil au moment où une poudre brillante se frayait un chemin par sa fenêtre.

Pendant un moment flou, la brunette se sentit tomber dans un tourbillon de couleurs alors qu’elle se posait des questions sans liens entre elles. Alors qu’elle avait plutôt tendance à craindre les chutes, celle-ci lui paraissait bien plus drôle et confortable que réellement terrifiante, et elle se surprit à sourire à pleines dents. Puis, il y eut un fondu au noir digne des plus grands films. La sensation de chute s’arrêta brutalement, sans pour autant créer un choc violent. Le toucher du sable sous son corps la ramena à la réalité et la petite ouvrit les yeux, confuse.

De l’eau…? C’était quoi, ce sentiment de danger en regardant l’étendue pourtant très calme? Qu’est-ce qu’elle faisait là? La crainte serra sa poitrine un instant alors qu’elle se demandait si on avait encore joué avec sa mémoire pour la faire taire. La peste adorait manifestement fourrer son nez dans des affaires dangereuses, alors… Mais Elaïra et elle se trouvaient bien loin de la côte, lorsqu’elle s’était endormie. Combien de temps avait-elle perdu pour s’éloigner ainsi? Il fallait vite qu’elle la retrou…! Hein?

Lorsque Solara tenta de se redresser, elle réalisa que sa peau ne frottait pas directement contre le table, et que ses muscles ne lui répondaient pas correctement. Surprise, elle baissa les yeux sur son corps. Moment de silence. Encéphalogramme de la grenouille. De la fourrure? Comme dans un mauvais film, elle dressa sa main devant elle pour constater que, si celle-ci paraissait relativement humaine, ce n’était pas la sienne. Elle détourna la tête pour observer son dos, n’apercevant qu’une grande flamme captivante prenant naissance près de son fessier. Bon. Ce n’était manifestement pas le monde réel. Mais son esprit était parfaitement clair, et le sable sous ses pattes avait la bonne texture, contrairement à la plupart de ses autres rêves… La demoiselle planta ses crocs dans sa lèvre, avant de se rendre compte que ça faisait vachement plus mal que d’habitude et d’arrêter. Donc, elle pouvait ressentir la douleur. Était-ce vraiment un rêve…?

Curieuse de voir l’intégralité de son corps pour définir plus précisément ce qu’elle était devenue, mais bien trop craintive pour approcher la mer, la dresseuse fit un tour sur elle-même pour observer le décor immédiat à la recherche d'une surface réfléchissante. Une plage, une falaise, une forêt un peu plus loin de la côte et… Une porte? Elle se frotta les yeux un instant, prudente afin de ne pas s’irriter avec le sable. Mais sa vision ne changea pas pour autant. Incrustée dans la roche de la falaise se dressait bien, fièrement, une immense porte aux allures illusoires, comme si elle pouvait se volatiliser à tout instant. La demoiselle prit un instant afin de comprendre comment ses nouvelles jambes fonctionnaient – ses genoux étaient beaucoup plus bas ! – mais l’instinct prit vite le dessus et elle put s’approcher de la porte. C’est en passant près d’un chêne classique que le poil se dressa sur sa nuque et qu’elle se raidit. Elle s’était trompée. Ce n’était pas la porte qui était immense.

La gamine était juste encore plus petite que d’habitude.

Ah ça, non ! Ok pour le monde bizarre, ok pour l’allure tirée par les chevex, mais non, non et non pour la taille réduite ! Hors de question ! La flamme de sa queue brûla avec une intensité plus élevée, mais la gamine, fidèle à ses habitudes de montagne russe émotionnelle, reprit vite le dessus. Elle trouverait une solution pour ce problème insultant le plus tôt possible.

Pour le moment, elle se dressa sur le bout de ses pattes, histoire de gagner quelques précieux centimètres, et s'approcha de la porte, examinant avec curiosité les symboles gravés sur embrasure. Des insectes…? Solara passa un doigt prudent sur la gravure et son cœur rata un battement à l’entente d’un son puissant, celui de la pierre crissant contre la pierre alors que la porte commençait à s’ouvrir. Surprise et méfiante, l’agile petit monstre bondit brutalement vers l’arrière et se mit à couvert derrière un arbre, la flamme de sa queue gagnant à nouveau en intensité. Mais rien ne sortit de l’ouverture. De son point de vue, elle ne parvenait qu’à voir un couloir qui se séparait en deux pour aboutir à deux nouvelles portes. Elle n’eut cependant pas le temps de se questionner davantage sur l’incongruité de la chose; le boucan engendré avait attiré de nouveaux curieux, en particulier un Ningale tentant de communiquer avec un Couaneton. Curieuse, la petite approcha, toujours avec une certaine prudence.

- Moi je comprends ce que tu dis. fit-elle, les observant avec intérêt. Ils semblaient aussi perdus qu’elle, mais dans un monde aussi loufoque, il valait mieux poser la question avec des mots bien choisis. Vous venez du coin, dites?

Sa voix lui paraissait toujours relativement enfantine, mais n’avait pas les mêmes inflexions, les mêmes notes. Elle passa une main à sa propre gorge comme pour s’assurer que c’était bien elle qui venait de parler, avant de poser les yeux sur la piste de plumes qui menait vers le Couaneton. Un Pokémon qu’elle connaissait bien, puisqu’il venait de sa région : et il ne serait pas en mesure de se défendre adéquatement.

- Tu vas bien?

C’est à cet instant qu’elle réalisa que si elle pouvait s’adresser à des Pokémons et les comprendre, c’était probablement qu’elle en était devenue un. Un type feu, à priori. À voir lequel plus précisément… Et surtout pourquoi et comment. Une nouvelle interrogation lui vint à cette constatation : si le Ningale avait posé la question, c'est qu'il ne connaissait pas la réponse. Or, elle le comprenait parfaitement. Était-il rare pour les Pokémons de ce monde de se comprendre entre eux, ou est-ce que le Ningale était tout aussi ignorant qu'elle concernant les règles de ce drôle d'univers?



Je prends aussi les 5 niveaux o/

Espèce : Ouisticram
Niveau : 10
Talent : Brasier
Attaques : Griffe / Groz’Yeux / Flammèche / Provoc
Inventaire GTs : ///



     
Crédits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 1059

Région : Kanto
Lun 2 Juil - 23:24
En avançant, je me rends compte à quel point je me sens bien sur la plage. Je suis apaisée par le bruit des vagues ainsi que par leur mouvement répétitif et je me demande si cela ne serait pas en rapport avec le type de pokémon dans lequel je me suis étrangement réincarné ? C’est possible, mais en même temps je me suis toujours sentie bien près de l’océan, d’où pourquoi j’y ai construit ma pension aussi près. Dans tous les cas, je continue d’avancer en direction de l’immense porte même si ce voyage improvisé risque de m’emmener loin du sable et de l’air salé qui me plait tant. Une fois assez proche pour être en mesure de voir ce qui se passe, je me glisse derrière un tronc d’arbre pour éviter de me faire repérer. Je vois alors un Ouisticram qui semble lui aussi s’intéresser à cette porte qui n’a définitivement pas sa place dans le décor et c’est après l’avoir touché qu’elle décide de s’ouvrir en provoquant un bruit assourdissant. Il n’y a aucun doute, tous les pokémons des environs seront alertés par toute cette agitation et je regrette déjà de m’être autant approchée du danger. J’aurai du rester sur la plage en attendant de retrouver mon corps.

Toujours derrière l’arbre et déglutissant avec difficulté, je décide de quitter les lieux le plus discrètement possible pour éviter de me faire repérer avec l’arrivée imminente de d’autres pokémons. Toutefois, à peine ai-je le temps de faire un pas vers l’arrière que je me fais aborder par une étrange créature qui ressemble fortement à un insecte. Surprise en flagrant délit, je sursaute violemment pour ensuite pouvoir lui faire face et je sens mon cœur battre la chamade dans ma poitrine. Bon sang... ce Ningale m’a fait une peur bleue. Que me veut-il ? Il cherche à savoir si je le comprends et ma surprise m’empêche de prononcer le moindre mot pendant quelques secondes. Bien sur que je le comprends, pourquoi devrait-il s’attendre au contraire ? Euh... attend un instant. Depuis quand est-ce que je suis capable de parler aux pokémons moi ? D’accord je suis un Couaneton, je trouvais la situation suffisamment étrange comme ça et voilà que je suis capable de communiquer avec les autres créatures.

Ma surprise n’étant que grandissante, j’espère que je ne tournerai pas de l’œil devant le nouveau venu. Il manquerait plus que ça... J’essaie de reprendre rapidement mes esprits pour pouvoir lui répondre lorsque j’entends une autre voix à mes côtés et je constate rapidement, après avoir tourné la tête dans sa direction, qu’il s’agit du même Ouisticram de tout à l’heure. Entre temps, il s’est rapproché de nous et pendant un instant je me demande s’ils n’ont pas vécu la même chose que moi. Mais non, c’est impossible. Je suis probablement dans un rêve un peu plus réaliste que d’habitude en ce moment et si tout se passe bien, je devrais me réveiller d’ici quelques minutes. Il n’y a donc pas de quoi s’affoler. Toutefois, le singe me demande si je vais bien après m’avoir légèrement dévisagé et honnêtement, je ne sais pas trop quoi lui répondre.

- Oui... oui, je... je devrais être capable de m’en remettre.

En espérant que la piste de plume que j’ai laissé derrière moi n’attire pas trop l’attention de d’autres créatures. Certains pourraient voir cette expérience comme intéressante en leur permettant de vivre dans la peau d’un pokémon, mais pour moi c’est un peu trop soudain. J’ai du mal à trouver du positif dans tout ça.

- Et je comprends aussi ce que tu dis, ajoutai-je un peu plus tard à l’intention du Ningale. Je ne sais pas pour vous, mais... mais moi je ne viens pas du coin. En fait, je viens tout juste d’atterrir sur la plage, je ne connais rien de cet endroit et ça me fait peur. Et cette... cette porte qui se dresse devant nous, vous savez ce que c’est ?

Avec un peu de chance, les deux autres pourront me rassurer et m’expliquer un peu ce qui se passe ici. C’est tout ce dont j’ai besoin pour l’instant.



+ 5 niveaux
Espèce : Couaneton
Niveau : 15
Talent : Regard Vif
Attaques : Vibraqua / Tourniquet / Aéropique / Cru'Aile
Inventaire GTs : -

Ouverture de la Porte Eau
Ouverture de la porte Posséder deux attaques efficaces sur le type Insecte


Mes stamps:
 
Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Avatar fait par Elisa ♥️
Signa fait par Sebastian ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo CDT & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1044

Région : Johto, Hoenn
Mar 3 Juil - 9:30
Le principal problème avec Stelkin, c’est sa trop grande capacité à s’adapter à l’inconnu. Une personne sensée devrait être à minima effrayée par ce nouveau monde, cette transformation et toutes ces nouvelles règles de vie qui en découlaient. Mais son passé a fait qu’il a été confronté à bien des choses bizarres et dangereuses se faisant qu’il voyait les choses de deux façons : soit il était en danger, soit il ne l’état pas. Et sa conviction profonde était que cette fois-ci, aussi bizarre que le rêve soit, rien n’était mauvais dans sa conception. Donc lorsqu’il vit que la Couaneton eut du mal à articuler pour parler suite à sa question, il ressentit déjà ce décalage et se renfrogna. Certes il a eu un choc sur le coup mais il ne voyait pas pourquoi il fallait s’en émouvoir et paniquer. Cependant, son empathie fonctionnant, il ressentait de plein fouet tout ce stress mais ne savait pas trop comment la rassurer. Dans ce domaine-là, il était loin d’être un champion et fin expert, le jeune homme ayant la vilaine capacité à mettre de côté ses sensations pour se concentrer sur l’objectif : partir d’ici.

C’était sans compter sur l’arrivée d’une autre personne qui avait les traits d’un Ouisticra cette fois-ci. Et comme eux deux, il semblerait que cette personne aussi soit piégée dans ce rêve. Un peu plus loquace que la dernière, elle répondit rapidement par l’affirmative qu’elle le comprenait et s’empressa de rassurer la Couaneton. Heureusement qu’il y avait dans le trio quelqu’un de plus expansif que Stelkin ! Et puis elle exprima ses craintes. Il ne pouvait que valider ce qu’elle venait de dire. « Je crois que nous rêvons mais c’est curieux qu’on se retrouve exactement au même endroit. Le mieux dans l’immédiat c’est d’éviter de se séparer. » Bon, il n’était pas certain de ce qu’il pouvait réellement faire dans sa condition – ça peut avoir quelles attaques un Ningale ? – mais l’eau et les flammes de ses acolytes devraient permettre d’aider à avancer. Là il n’inventait rien, ce sont les bases de la survie en milieu hostile.

Il restait donc cette porte depuis laquelle une forte énergie émanait. Il ne savait pas pourquoi mais son instinct lui disait d’aller par là. Il essaya d’en faire le tour, regarda avec plus d’intérêt les gravures dessus. Cela ressemblait à d’étranges runes mais on aurait dit que des pokémons étaient dessinés. « J’aurai bien envie de la traverser, pas vous ? » Plus il s’approchait de ce lieu, plus il se sentait happé par cette force mystérieuse et s’en éloigner était un vrai crève-cœur. « De toute façon, je n’ai pas spécialement envie de rester sur place, on ne sait pas si qui ou quoi on peut tomber » Il n’avait pas non plus conscience qu’en étant un petit Ningale, il venait de retomber bas dans la chaine alimentaire et que ses alliées pouvaient le détruire en quelques secondes.

Finalement, il lui faudrait aussi un peu de temps qu’il ne l’imaginait pour s’habituer à tout cela.




Je vais prendre 5 niveaux !

Espèce : Ningale
Niveau : 15
Talent : Oeil Compose
Attaques : Combo-griffe / Armure / Vol-vie / Jet de sable
Inventaire GTs : -


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 16/09/2017
Messages : 1526

Région : Unys
Jeu 5 Juil - 3:57
Solara demeura un moment silencieuse en écoutant les deux inconnus. La première, ce Couaneton, semblait très jeune et effrayée par la situation. Un peu naïve, aussi, franchement : qui annonçait de but en blanc qu’il venait de se réveiller dans un endroit inconnu, sans même se méfier de deux personnes (?) qui lui posaient des questions? Elle eut au moins le bon sens de regarder la piste de plumes laissée derrière elle et sembla réaliser que ça pouvait attirer des êtres mal intentionnés. Rien de très inquiétant, aux yeux de la gamine. Si la théorie des deux autres était véridique, et qu’ils étaient tous en train de rêver, alors tout le monde devait être dans le même état qu’eux et ne pas forcément songer à attaquer la moindre forme de vie. Et puis, ils formaient une équipe plutôt équilibrée, à vue de nez, bien qu’il leur faudrait protéger le volatile. Ningale ne payait peut-être pas de mine, mais il paraissait avoir la tête sur les épaules. En plus, de mémoire, son double-type offrait une couverture intéressante. Sa suggestion de demeurer groupés tenait de l’évidence – bien qu’il assumait que tous étaient dignes de confiance – mais avait le mérite d’être sensée.

Plongée dans ses réflexions, la future ranger garda le silence sur les théories du rêve et sur les questions concernant leur regroupement. Ses yeux se portèrent simplement sur la porte lorsqu’il en fût mention. Bien sûr, celle-ci attirait la curiosité, mais la brunette – m’enfin, le Ouisticram – avait appris à ses dépens que suivre sa curiosité n’était pas toujours la meilleure solution. En même temps, il était vrai que dans un monde – rêve, hallucination, peu importait – pareil, un élément si coupé avec le reste du décor avait forcément un sens, une utilité. Ses crocs se plantèrent à nouveau dans sa lèvre, et elle grimaça, ce qui lui ramena en tête ses réticences quant à la théorie du rêve.

- Je sais que vous pensez que juste un rêve bizarre, mais j’ai jamais eu un rêve aussi réaliste et logique. Et dans un rêve on n’a pas mal. Elle pointa la marque de crocs qu’elle devinait au coin de sa lèvre. Je pense qu’il vaut mieux qu’on reste prudents. J’étais près de la porte lorsqu’elle s’est ouverte, mais je n’ai pas touché à la poignée. J’ai seulement vu des symboles d’insectes gravés sur les côtés et la porte s'est ouverte toute seule.

Ceci dit, comme elle n’était pas complètement opposée à l’idée de découvrir s’il y avait plus derrière cette porte que ce couloir, elle se détourna du duo pour s’approcher de celle-ci. Elle abandonna rapidement l’idée de marcher sur le bout de ses pieds et s’appuya plutôt sur ses poings fermés afin de gagner en rapidité. Son regard se déplaçait en tous sens, alerte au moindre mouvement suspect. L’endroit paraissait désert. Elle approcha donc de la porte, maintenant grande ouverte, mais s’arrêta devant. Elle pouvait clairement voir le couloir scindé en deux qu’elle avait déjà aperçu plus tôt, et les deux portes toujours fermées au bout de chaque embouchure. Une porte ouvrait donc sur deux autres portes. Si cette tendance s’avérait durable, ça allait vite devenir un vrai labyrinthe. Prudente, la jeune fille glissa lentement sa main vers l’ouverture, curieuse de voir si elle rencontrerait une résistance ou une sensation quelconque, mais non. En réalité, on aurait juré qu’il s’agissait d’une porte tout à fait normale, si on excluait… Eh bien… Sa taille, ses décorations et sa position. Solara recula ensuite afin de laisser la place à ses nouveaux compagnons.

- Je ne sais pas ce que ça peut vouloir dire…

Elle inclina la tête, les laissant faire leurs propres observations. Pour sa part, elle se détourna légèrement d’eux, son regard scannant de nouveau la forêt. Elle comprit soudain pourquoi tout la gênait à ce point. Si son corps fonctionnait différemment, ses sens étaient aussi altérés, bien que ce fût difficile à expliquer. Sa vision n’était pas spécialement moindre ou améliorée, mais la position différente de ses yeux rendait l’appréciation des distances plus difficile, tout du moins peu habituelles. Des sons plus éloignés lui venaient, mais elle ne percevait pour le moment que celui du vent dans les feuille. Aucun bruit de pas ne lui parvenait. Elle ramena son attention sur ses compagnons.

- On peut entrer, si vous voulez, ça ne semble pas coûter grand-chose de le faire. Mais j’aimerais bien découvrir un peu plus nos alentours, après. C’est terriblement calme. Je suis Solara, au fait.

Elle avait un peu tendance à passer du coq à l'âne dans ses paroles. Tant pis.




5 niveaux de plus :3

Espèce : Ouisticram
Niveau : 15
Talent : Brasier
Attaques : Combo-Griffe / Groz’Yeux / Flammèche / Provoc
Inventaire GTs : ///



     
Crédits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 1059

Région : Kanto
Jeu 5 Juil - 16:33
Apparemment, nous sommes tous les trois dans le même bateau à ne rien y comprendre. Je me demande si c’est un signe qu’on soit tout les trois apparus au même endroit et cela me pousse à croire qu’on ferait mieux de rester ensemble. Je sais que cette décision peut s’avérer risquée puisque je ne connais aucun des deux autres pokémons, mais j’ose imaginer qu’il ne peut rien m’arriver de grave dans un rêve. Enfin, dans le doute je préfère rester prudente tout de même. Toutefois, j’avais un doute sur le fait que mes deux compagnons pensent la même chose que moi à ce sujet et ils tiennent à ce qu’on reste groupé eux aussi, finalement. Je ne pouvais pas demander mieux. Ce point étant réglé, nous pouvons maintenant nous questionner sur ce que nous devons faire à présent. Faut-il vraiment faire quelque chose de bien précis pour pouvoir sortir de ce rêve ? Personnellement, je pensais me poser quelque part et tout simplement attendre de me réveiller, mais mes deux partenaires semblent vouloir bouger.

- Vous... vous voulez vraiment passer par là ?

Qu’on se déplace ça me va, mais s’il faut traverser cette porte... Pourtant, quand je regarde bien à l’intérieur, je n’y vois qu’un long couloir sombre qui mène à deux autres portes identique à la première, ça n’a rien de très rassurant à mes yeux. Et s’il y avait encore deux autres portes derrière celles que l’on peut voir tout au fond ? Ça serait alors un véritable labyrinthe et y entrer serait presque du suicide selon moi. Je peux comprendre leur curiosité, mais la prudence a toujours été une priorité dans mon cas, donc je ne peux m’empêcher d’hésiter face à cette proposition.

- Entre les deux, je... je préférais explorer les environs plutôt que de rentrer là-dedans. Mais bon... si vous voulez y allez tout les deux, alors je vous suivrai.

Après tout, s’ils votent pour cette option, je suis en infériorité et comme je n’ai pas envie de me retrouver toute seule, je n’aurai pas d’autre choix que de les suivre. J’ai beau essayé de me répéter mentalement qu’il ne peut pas nous arriver grand-chose dans ce rêve, je n’arrive pas à me rassurer. Comment puis-je en être certaine avec le peu de chose dont j’ai été en mesure de voir jusqu’à présent ? Mieux vaut jouer la carte de la sécurité même si c’est pour avoir le rôle de rabat-joie ensuite. Prête à toute éventualité, j’attends la décision de mes deux compagnons lorsque le singe de feu décide finalement de se présenter. Surprise, je tourne la tête dans sa direction et je dois avouer que j’avais complètement oublié mes bonnes manières. Ce n’est pas parce que je suis un pokémon que je dois complètement changer qui je suis.

- Je m’appelle Sayuri. Heureuse de te rencontrer, Solara.

Malgré toutes les personnes que j’ai déjà croisées au cours de mon existence, je n’ai encore jamais rencontré une jeune fille portant ce prénom. À moins que ma mémoire me fasse défaut... Toutefois, comme je suis propriétaire d’une pension, j’ai peur qu’ils fassent rapidement le lien en entendant mon prénom et qu’ils se mettent à me juger. D’accord, j’ai vraiment peur en ce moment à cause de ce rêve et de tout ce que cela entraîne, mais je n’ai aucunement l’intention de les abandonner en fuyant une situation moindrement trop dangereuse à mes yeux. Si j’arrive à vaincre mes peurs dans la vraie vie, j’y arriverai aussi dans cette autre réalité. Tout de même inquiète, je me tourne ensuite vers le Ningale qui ne va certainement pas tarder à se présenter à son tour.



+ 5 niveaux
Espèce : Couaneton
Niveau : 20
Talent : Regard Vif
Attaques : Bulle D'O / Tourniquet / Aéropique / Cru'Aile
Inventaire GTs : -

Ouverture de la porte posséder une attaque infligeant des dégâts qui ne rate jamais


Mes stamps:
 
Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Avatar fait par Elisa ♥️
Signa fait par Sebastian ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo CDT & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1044

Région : Johto, Hoenn
Ven 6 Juil - 14:31
La situation n’était pas enviable. De son côté, il avait bien envie d’aller voir ce qu’il y avait derrière cette porte. Comme ses deux acolytes, il voyait ces deux chemins en V, donnant par la suite accès à ce qui semblait être d’autres portes. Mais il ne put que comprendre la réserve de la Couaneton. Effectivement, ils n’avaient aucune idée si ces portes représentaient un danger ou non et tout de suite, il imaginait bien que la même chose se réitérait. Pourtant, s’il y avait bien une chose qu’il savait c’était que la curiosité pouvait parfois tirer des gens d’un mauvais pas plus de fois qu’on ne l’imagine. « Sinon, je vais y aller tout seul et Solara reste avec toi. J'irai juste au bout d’une des portes, histoire de voir » En fait, il était plutôt décidé à le faire et comme l’oiseau des flots ne semblait pas particulièrement chaud à y aller, la Ouisticram pouvait rester avec elle. Puis de toute façon, il était certainement le plus faible des trois en terme de puissance brute donc si des ennemis arrivaient par surprise, elles arriveraient à s’en sortir très certainement. Et puis il n’était pas loin. « Au fait, je suis Stelkin » A présent, il était face à cette porte qui inexorablement l’attirait. Il ne ressemblait aucun danger dans l’immédiat et ces deux tunnels l’intriguait. « A tout de suite »

Finalement, le tunnel était des plus rectilignes alors qu’il avançait dans la cavité. A nouveau, il ressentait cette étrange et puissante attraction, comme si c’était là où il devait évoluer. Rapidement, il arriva à nouveau vers une nouvelle grande porte de métal, identique à la précédente si ce n’est que les symboles étaient différents de ceux de l’entrée. Il eut l’impression que les dessins racontaient une histoire. L’autre hypothèse plausible étaient que c’étaient des sortes de runes et qu’il fallait faire quelque chose de particulier pour avancer. Alors qu’à l’entrée, la porte était cernée de dessins d’insectes, celle-ci semblait ornées d’insectes en mauvais état. Qu’est-ce que cela voulait dire ? Il était qu’un Ningale après tout et peut-être que cette porte était insectes aux pokémons comme lui ? Aussi quelque chose le tracassait et il commença à creuser la tête. A sa grande surprise, il n’était pas du tout dérangé par l’odeur de la terre, il trouvait cela même agréable….

***

Il ne pensait pas que ses pires craintes pouvaient être fondées alors qu’il allait vers le tunnel de gauche. Visiblement, comme dans le monde réel, il y avait dans le monde des rêves des petits filous qui exerçaient de bien piètres crimes. Comme par exemple un Moufflair qui avait une telle carrure qu’en étant de si petits pokémons, il avait cet air des plus intimidants. Flanqués d’un Smogo et d’un Nosferapti, le trio horrible avait visiblement un plan machiavélique en tête vu l’air mauvais qu’il envoyait au Ningale. Derrière les fourrées entourant la porte, le trio mauvais se mettaient à rire de manière assez audible pour Sayuri et Solara sauf pour Stelkin qui continuait son exploration.

Le trio attendit quelques instants avant de bondir hors de sa cachette et allant directement à la rencontre de la Ouisticram et la Couaneton. Le Moufflair était un pokémon qui se croyait aussi fort intéressant qu’élégant et était toujours prêt à faire des fourberies pour servir ses intérêts. « Bonjour Mesdemoiselles » Derrière lui, les deux larbins essayaient de dire bonjour mais c’était plus vulgaire. En tout cas, le moufflair avait au-delà de cet air de loubard quelque chose de très dangereux qui dansait dans ses yeux. Ou bien était-ce son odeur ? « On ne vous a jamais dit de ne pas sortir seules ? On ne sait jamais ce qui peut se passer, ni qui on peut rencontrer gnark gnark gnark… »

« L’autre pokémon qui vient de rentrer dans le tunnel, vous le connaissez ? Non évidemment, vous ne semblez pas du coin » Il prit un temps de pause avant d’ajouter une phrase. Peut-être la phrase de trop « Ce pokémon est un criminel recherché par les forces de police. A votre place, je ne trainerai pas avec une telle crapule… »




Je vais prendre 5 niveaux !

Espèce : Ningale
Niveau : 20
Talent : Oeil Compose
Attaques : Combo-griffe / Armure / Vol-vie / Coud'boue
Inventaire GTs : -


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 16/09/2017
Messages : 1526

Région : Unys
Lun 9 Juil - 19:06
Alors que Couaneton semblait trop craintive pour entrer dans les tunnels, Ningale eut la réaction inverse et décida d’y pénétrer seule, en laissant les demoiselles derrière lui, et donc à Solara la tâche de protéger la petite volatile. La gamine acquiesça simplement à cette idée. De toute façon, il ne devrait plus tarder à revenir, vu la taille pour le moment réduite de ce qui s’avérerait probablement plus tard être un véritable labyrinthe de portes et de tunnels. La demoiselle s’installa donc dos à la porte et face à la forêt, toujours plutôt méfiante du silence. Ça manquait de vie et d’autres Pokémons, tout ça. Ou bien était-ce seulement Unys qui débordait de vie? Ça la surprendrait…

Comme de fait, ses oreilles frétillèrent bientôt, suivies de près par ses narines qui se retroussèrent. La flame de sa queue gagna en intensité et elle s’avança de sorte à se retrouver entre les intrus à venir et Sayuri. Un grognement monta dans sa gorge alors qu’un Moufflair pataud sortait d’un buisson, accompagné d’un Nosférapti et d’un Smogo. Les engrenages de son esprit s’enclenchèrent avant même que le chef de la bande ne prenne la parole tant la situation puait (littéralement). Des types poison. À première vue, leur petite équipe n’avait rien pour les faire fuir, mais il était vrai que l’inverse était aussi vrai : les deux groupes se retrouvaient donc à égalité. Le Moufflair prit la parole et tous les instincts de Solara se révoltèrent contre ce mensonge particulièrement évident. Franchement, ce truc pourrait figurer dans une émission pour enfants que les gamins ne se laisseraient pas berner. Souvent, il ne fallait pas se laisser berner par les apparences, mais dans ce cas-ci, avec ce rire sorti tout droit d’une parodie… Franchement, une femme plus âgée aurait probablement senti toutes ses alertes à l’agresseur partir en vrille : Solara pensait seulement faire face à des voyous de bas étage. Autrement, elle n’aurait peut-être pas eu autant de cran.

- Mais oui c’est ça. Vous devez donc savoir son nom? Pourquoi on le recherche? Comment il fait pour fuir? Son regard se durcit en même temps que celui de la bête puante alors que des cris de colères retentissaient plus loin, derrière les nouveaux venus. Et si ces cris ont un quelconque rapport avec vous.
- MES GRAINES! RENDEZ-MOI MES GRAINES! AU VOLEUR!

Le poil se hérissa sur le dos du malfrat, et la gamine prit instinctivement une pose bien plus défensive. De petites flammes dansaient déjà au coin de ses lèvres, toute prête qu’elle était à en découdre.

- Eh bien, si vous préférez jouer aux emmerdeurs…

Un gaz violet commença à se former près de la bouche du Moufflair. La Ousticram tourna de suite sa tête en direction de Sayuri, d’abord pour s’assurer qu’elle allait bien, ensuite pour lui donner des directives.

- Yû, prépare tes ailes pour disperser le gaz!

n’avait ici rien à voir avec un surnom affectif; Solara avait simplement appris à éviter à tout prix de donner son nom devant des gens potentiellement dangereux, histoire d’être moins facilement retraçable si elle (ou les malfrats) parvenait à prendre la fuite. Et comme Sayuri aurait du mal à se défendre au vu de sa forme, autant prendre des précautions. La position que la demoiselle avait adoptée lui permit de voir Stelkin dans l’embrasure de la porte. Elle eut à peine le temps de se jeter au sol pour éviter un Coupd’boue superbement réalisé qui frappa de plein fouet le chef de la bande puante. Celui-ci, blessé, frustré et déconcentré, tourna son attention sur le petit insecte. La réplique fut aussi rapide que démesurée : le Lance-Flamme frappa le Ningale de plein fouet avant même que quiconque ait pu prévenir la pauvre victime, qui s’écroula sur le coup.

- Stel…!

La demoiselle se mordit la lèvre et s’arrêta juste avant de révéler son nom, puis se releva bien vite, sautant sur place d’un pied à l’autre tel un Férosinge enragé. Sa gorge se réchauffait sous l’effet des flammes qui lui montaient en bouche, et le regard presque amusé du méchant™️ qui ne la prenait pas au sérieux ne fit qu’augmenter sa rage. Elle fut à nouveau coupée en plein élan, à croire que ça allait devenir une habitude. Une poudre verdâtre se matérialisa au-dessus des trois Pokémons poison et commença à doucement tomber sur leur visage.

- Et mer...

De façon tout à fait anticlimatique, les bêtes s’écroulèrent, et un Mystherbe frustré sorti des buissons. Lorsqu’il constata son travail, un grand sourire éclaira son visage.

- Merci de votre aide ! Ces malotrus venaient de voler des graines que je venais de récupérer dans un coffre au fond de la rivière !

Solara cligna des yeux face à l’avalanche d’informations partagée sans la moindre hésitation et jeta un coup d’œil à Sayuri. Se disant qu’elle serait bien assez d’une seule pour voir ce que la plante désirait, la demoiselle se dirigea rapidement vers leur pauvre camarade, complètement KO. En l’absence de Pokéballs, il avait besoin de soin. Heureusement, ses blessures ne semblaient pas bien graves : le trio était seulement encore faible… La Ouisticram fit de son mieux pour hisser l’insecte – de la même taille qu’elle – sur son dos et s’avança difficilement vers le duo. C’était vachement lourd, un exosquelette!

- J’ai assez de graines pour tous vous en donner une, aussi ! Le regard de la plante surexcitée se posa sur le blessé. Oh mince ! Venez, je sais qui peut le soigner !

Et il se détourna pour s’éloigner, les graines en question coincées dans ses feuilles : il devait les avoir récupérées pendant que Solara récupérait Stelkin. Encore étourdie par tous les événements, celle-ci jeta un nouveau regard surpris à sa coéquipière avant d’emboîter le pas au Mystherbe. Elles n’avaient pas bien le choix, après tout.




5 niveaux de plus :3

Espèce : Ouisticram
Niveau : 20
Talent : Brasier
Attaques : Combo-Griffe / Groz’Yeux / Roue de feu / Provoc
Inventaire GTs : ///



     
Crédits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 1059

Région : Kanto
Mer 11 Juil - 20:16
L’idée d’entrer dans l’immense porte ne fait pas l’unanimité à cause de moi, mais cela n’empêche pas le Ningale d’y aller quand même après avoir décliné son nom. Justement je ne tiens pas à ce que ma peur les empêche de faire ce qu’ils veulent, alors je me contente seulement de hocher la tête avant qu’il ne disparaisse dans les ténèbres. En attendant, je me détourne de la structure qui ne m’inspire pas confiance pour observer un peu les alentours. Je me perds quelque peu dans mes pensées jusqu’à ce que la brise qui souffle à travers mon plumage me rappelle la « réalité » dans laquelle je me trouve. Malgré ma petitesse, j’ai tendance à oublier que je me trouve actuellement dans le corps d’un Couaneton et une idée un peu dingue me vient alors en tête. Est-ce que je suis capable de voler ? Cette éventualité me fait rêver et je me surprends à admirer mes ailes un moment avant qu’un bruit suspect n’attire mon attention. Je sursaute légèrement en apercevant trois pokémons de type poison – le seul type que j’ai en horreur depuis des années - s’approcher de nous et une petite voix me dit que leurs intentions sont mauvaises.

Solara est visiblement sur la défensive et comme je ne sais pas quoi penser de leur cas, je me contente de les écouter en tout premier lieu. Selon eux, Stelkin serait un criminel activement recherché et ce mot me fait froncer les sourcils. Comment c’est possible ? Il n’est pas un autre humain piégé mystérieusement dans le corps d’un pokémon tout comme c’est le cas pour nous deux ? Si c’est vrai, alors il est impossible qu’il soit un criminel dans ce monde puisqu’on vient tout juste d’y poser les pattes. Enfin... en admettant qu’il ait dit la vérité. Il nous aurait peut-être mentit pour justement cacher sa véritable identité malfaisante ? Venant de la part de ces trois-là, j’ai vraiment du mal à avaler la pilule. Il est possible qu’ils disent vrai, mais je ne peux me résoudre à vendre le Ningale aussi facilement. Pas que j’ai envie de me battre contre eux, loin de là, mais il doit bien y avoir un moyen de les raisonner.

Mais ça, c’était avant d’entendre les cris d’un autre pokémon non loin d’ici. Tout s’enchaîne rapidement par la suite. Solara semble être prête à en découdre et le Moufflair ne tarde pas à envoyer un gaz violet à l’aide de sa bouche qui commence rapidement à se répandre dans l’air. Ma partenaire me demande donc d’utiliser mes ailes pour tenter de dissiper la menace et pendant quelques secondes, j’ai du mal à assimiler sa demande. Dissiper le gaz avec mes ailes ? Je suis capable de faire ça moi ? Je dois absolument me ressaisir et vite. Je suis un pokémon alors je dois penser comme un pokémon. Je suis faite pour le combat dans un sens, que j’aime ça ou non, il ne faut donc pas que j’hésite. Tentant de faire abstraction des types dont font partit mes trois adversaires, je lance une attaque Anti-Brume qui met un terme au risque d’empoisonnement en faisant disparaître le gaz. Juste après, un lancer de bout sortit de nul part trouve sa cible et celle-ci riposte violemment par une attaque plus qu’efficace contre l’insecte.

- Non ! Stel !

Désormais furieuse de voir l’un de mes partenaires hors combat, je me tourne vers le Moufflair et m’apprête à lui envoyer une attaque Vibraqua en pleine gueule lorsqu’une poudre de couleur verte apparaît au-dessus des trois bêtes puantes. Intriguée, je parviens à m’arrêter juste à temps pour les voir commencer à tituber sur place pour ensuite s’écrouler au sol, complètement endormi. Wouah, alors là j’y suis pour rien. Qui a lancé cette poudre dodo ? Ce n’est certainement pas Solara non plus vu son type... Maintenant perplexe, je pose une aile sur ma tête comme si cela m’aidait à mieux réfléchir au même moment où un Mystherbe sort d’un buisson tout juste derrière les trois brutes. Surprise, je l’observe avec de grands yeux quelques secondes tout en faisant des liens sur les cris qu’on a entendu un peu plus tôt.

- Euh bah... disons qu’on s’est occupé de la diversion, répondis-je en hésitant. Par contre, je suis ravie d’avoir pu aider.

Apparemment, il se serait fait voler ses graines par cette bande et ma curiosité me pousse à en apprendre davantage à ce sujet. Tandis que la Ouisticram s’occupe d’aller chercher le Ningale, je m’approche du Mystherbe pour l’aider à récupérer son trésor qu’il s’empresse de placer dans ses feuilles. Qu’est-ce qu’elles ont de spéciales ses graines ? Je veux bien croire qu’il les aient trouvées dans un coffre au fond d’une rivière, mais pour qu’elles soient autant hors de portée il doit bien y avoir une raison. Stelkin ayant besoin de soin rapidement, le type plante nous invite à le suivre et je jette un regard à Solara pour savoir ce qu’elle en pense avant d’agir. Pas que je ne lui fasse pas confiance au Mystherbe, après ce qu’il vient de se passer je crois comprendre qu’il veut simplement nous aider en retour, mais dans le doute j’aimerai savoir ce qu’elle en pense. La Ouisticram ne dit rien avant de lui emboiter le pas et semble avoir du mal à transporter notre acolyte. Je regrette de ne pas pouvoir l’aider avec mes toutes petites ailes surtout que ma nouvelle forme de canard me rend beaucoup moins flexible et forte que d’habitude.

D’ailleurs, parlant de ça... j’ai réellement l’impression de me dandiner quand je marche. C’est assez désagréable en plus d’être très gênant... en espérant que personne ne le remarquera. Mystherbe nous emnène au cœur de la forêt où il finit par s’arrêter au pied d’un arbre immense quelques minutes plus tard. Sur le coup, je ne comprends pas trop où il veut en venir puisque je ne vois absolument rien aux alentours.

- Heum... où sommes-nous ?
- Bienvenue à la Guilde de Gallame !

Une guilde ? Qu’est-ce que c’est que ce délire ? Perplexe, je laisse le type plante poursuivre sur sa lancée et il ne tarde pas à nous montrer un escalier de bois qui grimpe le long du tronc jusqu’à un pont fait du même matériel. Wow il y a carrément un village tout entier construit juste au-dessus de nos têtes, c’est fascinant. Intriguée et impatiente d’en voir davantage, je grimpe les escaliers en étant prête à aider Solara en cas de besoin et ce n’est qu’en atteignant cette hauteur que je suis en mesure de voir ce qu’il en est de cette fameuse guilde. J’espère seulement que mes partenaires n’ont pas le vertige... Plusieurs arbres sont habités par des huttes posées sur des planches de bois et reliés entre elles par des ponts suspendus avec des cordes. Jamais je n’aurai cru que des pokémons puissent réaliser de telles constructions. Finalement, nous nous arrêtons devant l’une des huttes par laquelle se dégage une odeur plutôt agréable et j’espère de tout cœur que mon estomac ne se manifestera par un bruyant grondement.

- Nanméouie ! Vous pouvez faire quelque chose pour ce Ningale ? Il m’a aidé à récupérer mes graines et il a un besoin urgent d’être soigné.
- Oh non, le pauvre ! Déposez-le sur le lit là-bas je vous prie, ajoute-t-elle à l’intention de la Ouisticram. Que lui est-il arrivé ?

Apparemment, la guérisseuse des lieux s’avère être une Nanméouie. C’est un pokémon que je n’ai encore jamais eu la chance d’observer et je suis tellement fascinée par tout ce qui se passe en ce moment que j’ai peur de m’évanouir. Ayant vécu trop d’émotion pour tout de suite, je laisse le Mystherbe ou encore ma partenaire expliquer à la femelle ce qui s’est passé près de l’immense porte où les trois brutes puantes nous ont tendu un piège. J’espère de tout cœur que Stelkin se remettra rapidement de cette mauvaise expérience.



+ 5 niveaux
Espèce : Couaneton
Niveau : 25
Talent : Regard Vif
Attaques : Bulle D'O / Tourniquet / Aéropique / Cru'Aile
Inventaire GTs : -


Mes stamps:
 
Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Avatar fait par Elisa ♥️
Signa fait par Sebastian ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 16/09/2017
Messages : 1526

Région : Unys
Mar 17 Juil - 20:52
Solara ne laissait pas baisser sa garde alors qu’elle suivait le Mystherbe, faisant de son mieux pour ne pas montrer les efforts qu’elle devait fournir afin de transporter l’insecte sur son dos. Franchement, qui aurait pensé qu’un Ningale pouvait peser autant? C’était pas un exosquelette qu’il avait, il était fait en acier jusque dans le sang, c’était pas possible autrement ! La gamine ne passa pour autant aucun commentaire, ravie de constater que même si elle se retrouvait dans un corps différent, son entrainement paraissait avoir suivi : ses bras étaient moins frêles que ceux d’un Ouisticram ordinaire, de même pour son dos et ses pattes arrière. Autrement, il lui aurait probablement été impossible de transporter seule le blessé, alors que là elle pouvait même se permettre une pensée pour le dandinement absolument adorable de la petite Couaneton. La pauvre gamine devait être terrifiée, d’ailleurs, mais avait eu plutôt de bons instincts lors de leur altercation avec les malfrats. Sa protection ne serait peut-être pas aussi laborieuse que la peste l’avait d’abord pensé.

Comme sa compère, Solara eut besoin d’une seconde ou deux pour réaliser pourquoi Mystherbe s’arrêtait. En levant les yeux, elle fut relativement impressionnée de voir les infrastructures dressées par ces Pokémons et ne put qu’admirer avec respect leur ingéniosité. Non seulement tout avait l’air solide, mais c’était bien camouflé. Les responsables avaient même pris soin de tirer sur certaines branches touffues avec du cordage discret afin que leurs feuilles puissent dissimuler les habitations un peu plus à découvert. L’escalier qu’ils devaient à présent emprunter pour entrer dans l’installation était lui-même caché par diverses plantes et passaient par moment au centre même de l’épais tronc contre lequel il avait été élevé. Du bon boulot, il n’y avait pas à dire. La demoiselle grimaça tout de même en se hissant sur les premières marches, devant fournir un effort supplémentaire pour soulever la charge contre son dos. Des lianes se glissèrent d’entre les arbres pour venir l’aider à supporter le poids arrière du Ningale, et un regard surpris aux alentours ne lui permit pas de repérer le bon samaritain. Sayuri avait probablement voulu aider, bien sûr, mais non seulement Solara aurait été trop orgueilleuse pour ouvertement demander de l’aider, mais en plus la volatile n’avait pas le corps de l’emploi. Dès qu’ils furent au sommet de l’escalier, les lianes se retirèrent d’elles-mêmes pour la laisser continuer seule.

- Merci… marmonna-t-elle, toujours sans trop savoir à qui ou à quoi.

Elle réalisa soudain que l’entrée de la guilde était forcément gardée. Des Pokémons devaient se dissimuler un peu partout dans cette végétation touffue pour bien contrôler le débit d’entrer dans cette base. Un regard presque inquiet se glissa à nouveau autour d’elle, mais elle ne remarqua rien qui sortit de l’ordinaire. Après un léger frémissement, elle reprit sa route. Rapidement, Mystherbe s’arrêta devant une hutte un peu plus grande que les autres, d’où s’échappait par ailleurs de délicieux fumets. La salive au bord des lèvres, la Ouisticram ne put contrôler son estomac comme le fit sa compère, et un puissant grondement s’en échappa. Ceci dit, ils avaient pour le moment d’autres Chacripans à fouetter. Mystherbe présenta rapidement la situation à la Nanméouïe qui semblait en charge des lieux et qui indiqua rapidement un lit où déposer le blessé. Solara obtempéra sans plus d’hésitation, ne pouvant contenir un soupir de soulagement lorsqu’elle retrouva enfin son poids… normal, dans ces circonstances.

La plante s’approcha des deux demoiselles et leur tendit à chacune l’une des mystérieuses graines qu’il tenait tant à retrouver.

- Et voilà, pour vous remercier! On ne sait pas encore bien à quoi servent ces graines, mais comme elles sont plutôt difficiles à récupérer, on les collectionne, à la guilde… Bref, ça c’est pour votre courage! Vous n’êtes pas blessées, au moins? Vous devez avoir terriblement faim! Mangez, après si vous voulez vous pourrez partir vers d’autres aventures pour essayer de récupérer plus de graines!
- Du calme, petit, tu m’étourdis alors je n’ose pas imaginer ces pauvres femmes! Allez. Le repas va bientôt être servi. Un Mygavolt risque de venir vous voir. Il se charge de l’accueil des nouveaux membres.

La Pokémon feu prit sagement l’une des graines – d’une taille assez conséquente pour ce que c’était – tendues par Mystherbe, cherchant à assimiler autant d’informations que possible de cette nouvelle avalanche. Ça devait être une habitude de la plante, ce n’était pas possible. Elle tiqua un peu lorsque Nanméouïe se référa à Sayuri et elle comme « femmes », la Couaneton ne devant pas être bien plus âgée qu’elle-même, mais garda sagement le silence à ce sujet. Il y avait quelque chose de très charmant dans l’idée de passer enfin pour une adulte. Elle acquiesça en silence aux paroles qui lui étaient adressées. Après tout, elle avait compris l’essentiel : c’était l’heure de manger. Nanméouïe eut la gentillesse de leur tendre chacune un sac banane pour ranger leur nouvelle possession. Un sac banane. Solara préféra ne pas passer de commentaire et attacha sagement le sac autour de sa taille avant d’y glisser la graine et d’aider Sayuri avec le siens : des ailes, c’était assez peu pratique pour ce type de manipulations.

Mystherbe s’éloigna promptement et Nanméouïe s’attela à la tâche de soigner Stelkin. Plus loin se dressait une cafétéria un peu particulière : bien que de taille modeste, elle contenant plusieurs installations pour satisfaire les Pokémons de toutes les formes. Affamée, la petite s’approcha du comptoir plus bas avec une petite pensée amère pour sa taille toujours aussi réduite. Après quelques minutes d’attente, elle prit une bonne assiette de baies et se dirigea vers l’une des tables, où elle s’installa avec Sayuri pour enfin pouvoir souffler un peu.

- …Wow. fit elle simplement, avant d’avaler une baie presque d’un seul trait. Ils ont le mérite de bien recevoir. Stelkin a l’air entre de bonnes mains. Son regard glissa sur une immense babillard tapissé de feuilles, où divers personnes se succédaient sans répis. On dirait qu’on a atterit dans un genre de guilde d’aventuriers… Tu as envie de participer à tout ça?

Franchement, ce monde l’intriguait. Ces graines ne payaient pas de mine pour l’instant, mais l’idée de partir à l’aventure sous cette forme ne lui déplaisait franchement pas. Après, elle n’avait pas non plus l’intention d’imposer quoi que ce fut à la petite Sayuri.





Je prends une graine du coup o/

Espèce : Ouisticram
Niveau : 20
Talent : Brasier
Attaques : Combo-Griffe / Groz’Yeux / Roue de feu / Provoc
Inventaire GTs : 1 GT non identifiée



     
Crédits:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 1059

Région : Kanto
Aujourd'hui à 0:37
Cet endroit est à la fois étrange et fascinant. Les constructions humaines sont plus imposantes en général, mais je trouve celle-ci d’autant plus impressionnante. Je savais que les pokémons étaient intelligents, mais j’ignorais qu’ils étaient capables de construire des structures aussi fonctionnelles. L’intention du Mystherbe me fait sortir de mes pensées et c’est en étant intriguée que je prends la graine qu’il me tend pour être en mesure de mieux l’observer. À mes yeux, elle ressemble à une graine tout à fait banale bien qu’une peu plus grosse que d’ordinaire, mais apparemment elle a une certaine valeur aux yeux des créatures qui vivent ici. J’essaie d’assimiler toutes les nouvelles informations qui nous sont données et l’instant suivant, je me fais offrir un sac banane pour pouvoir transporter mes effets. Ah, je sens qu’il va m’être bien pratique... si toutefois je parviens à l’attacher autour de ma taille. Heureusement que Solara est là pour m’aider. À bien des égards mes ailes sont pratiques, mais elles me sont complètement inutiles pour les tâches les plus simples comme celle-ci.

- Merci beaucoup pour votre aide, dis-je après un petit moment en voyant que ma partenaire reste silencieuse. Je crois qu’un repas nous ferait le plus grand bien.

Toujours en dandinant – décidément je ne m’y ferais jamais -, j’emboite le pas de la Ouisticram qui avance vers la cuisine et à peine ai-je posé la patte dans cette nouvelle section de la hutte que mon estomac se met à gronder de bonheur. J’ai l’impression que tout ce qui se trouve ici à été soigneusement penser pour subvenir aux besoins de tout le monde et j’en suis d’autant plus impressionnée. Quelques pokémons sont déjà présents en train de manger un peu plus loin et je constate que je fais bien partit de la classe petite en terme de taille. Le comptoir pour les plus grands spécimens est beaucoup trop haut pour moi et il faudrait presque que je m’envole pour pouvoir l’atteindre. Heureusement, à l’autre comptoir se trouve toute une variété de nourriture et je me surprends à être attirée par une drôle d’algue verte dont l’aspect me semble peu ragoutant. En temps normal je n’aurai jamais choisi un tel plat dans un buffet, mais sous ma nouvelle forme j’ai l’impression que mes goûts alimentaires ont changés. C’est donc avec une assiette remplie d’algue et de quelques baies que je rejoins Solara à une table pour commencer à manger.

J’acquiesce rapidement au sujet de Stelkin, je crois qu’il n’aurait pas pu tomber à un meilleur endroit que celui-ci. Nanméouïe semble être en mesure de le soigner et ce refuge dans les arbres est à la fois tranquille et sécuritaire pour lui. Pour ce qui est de la guilde d’aventurier... je ne comprends pas encore quel est leur objectif exactement. Intriguée, je tourne la tête dans la même direction que Solara pour voir un panneau accroché au mur devant lequel vont et viennent des pokémons assez fréquemment pour lire les feuilles qui s’y trouvent. Comme s’ils s’agissaient d’objets perdu ou retrouvés. Tiens, je serais bien curieuse d’aller lire ce qui est écrit sur l’une d’elle. Si j’ai bien compris, ils explorent et cherchent des graines ? Si elles avaient un certain intérêt ou une utilité quelconque je comprendrai, mais comme elles ne servent à rien pour l’instant je ne vois pas pourquoi cela attire autant de pokémon.

- Ouais... pourquoi pas, répondis-je en retournant mon attention sur mon assiette. Avec un peu de chance on obtiendra peut-être des réponses à nos questions. Pourquoi on est là et pourquoi on est... bah, comme ça.

Je reste vague dans ma dernière phrase pour éviter que les voisins comprennent de quoi nous parlons exactement. Après tout, ce n’est pas parce que la guilde semble correcte que les oreilles autour de nous sont nécessairement bonnes. Je n’y pensais pas forcément au début, mais je dois avouer que faire un peu d’exploration sous notre nouvelle forme pourrait nous faire vivre une expérience hors du commun. Tant qu’à avoir un sac banane pour y mettre des graines... aussi bien l’utiliser. Je continue donc de manger tout en échangeant quelques mots avec ma partenaire jusqu’à ce que j’entende une voix inconnue derrière moi. Celle-ci me surprend à un tel point que je sursaute violemment sur mon banc en y perdant des plumes au passage et s’il y avait un lustre au plafond juste au-dessus de ma tête, je crois bien que j’y serais restée accrocher tellement je suis effrayée. Le pokémon qui s’est glissé derrière moi s’avère être le fameux Mygavolt dont nous a parlé la Nanméouie un peu plus tôt et malgré que mon cœur bat encore la chamade dans ma poitrine, je sens une vague de soulagement me parcourir.

- Par Arceus, je suis vraiment désolé de t’avoir fait peur ma petite, ce n’était pas du tout dans mes intentions. Pardonnez ma venue un peu, heum... inattendue. Je me présente, je suis Mygavolt et je m’occupe des recrues à la guilde. On m’a informé que vous aviez l’intention de nous rejoindre, est-ce que je me trompe ?

Oula... comment est-il au courant d’un truc qu’on vient à peine de décider Solara et moi ? Il faut croire que les nouvelles vont vite par ici... trop vite peut-être. Ça doit être le Mystherbe qui s’est un peu trop emballé et qui a annoncé la nouvelle à tout le monde sans d’abord connaître notre décision. Pour être honnête, malgré le peu que je connais de lui, ça ne me surprendrait même pas. Apparemment, en suivant sa logique, si on sauve un membre de la guilde, on en fait automatique partit.

- Oui et bien... en fait, euh... bégayais-je, encore ébranlée par l’arrivée soudaine du nouveau venu. Nous songions énormément à cette éventualité. Y a-t-il quelque chose que nous devons faire pour intégrer officiellement la guilde ?

Un petit mouvement de l’aile pour me replacer sur mon banc me fait alors constater que j’ai encore perdu beaucoup de plume et un bref coup d’œil au sol me le confirme. Le sol autour de moi est littéralement couvert de plume bleue. Si ça continue comme ça, je sens que je vais vite me retrouver toute nue...



+ 5 niveaux
Espèce : Couaneton
Niveau : 30
Talent : Regard Vif
Attaques : Bulle D'O / Lame d'Air / Aéropique / Cru'Aile
Inventaire GTs : -


Mes stamps:
 
Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Avatar fait par Elisa ♥️
Signa fait par Sebastian ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» [BloodBowl] Mon équipe : Les enfants du Curé...
» Triple H
» Réorganisation de l'équipe modératrice
» L’équipe de « Repons Peyizan » prépare déjà l’investiture de Michel Martelly, se
» Grand Tournoi de Catalogne par équipe, 1 et 2 octobre 2011

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Sinnoh - 4E G E N :: Les Îles Légendaires :: Île Pleine Lune :: Rêverie - Évent d'été-