AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

 
» Voleur ! [Feat Wren MacGregor]


avatar
Coordinateur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 24/09/2013
Messages : 1303

Région : Johto
Sam 23 Juin - 14:23
« Alors c'est à ça que ressemble Mauville.» souffle la jeune femme en détaillant l'entrée de la ville avec un rien de circonspection. Ses fin sourcils se froncent devant une édifiante pensée. Son comparse, un homme à la chevelure flamboyante et à la peau halée, lui offre une expression curieuse. Le ton de la belle lui semble presque boudeur. Il ne sait pas exactement pour quoi, mais sentir son rien de déception le trouble et il ne peut s'empêcher de lui demander: « T'aimes pas ?» Il ne pensait pas que son propre ton serait aussi perplexe. Elle ne relève pas vraiment sa mine, se contentant de montrer la ville d'un geste de la main. « Non, c'est pas ça. J'imaginais juste qu'elle serait plus... Mauve. » C'est en le signifiant à haute voix qu'elle se rend compte de l'absurdité de sa déception. L'étonnement prend place sur le visage du sauvage qui ne contient finalement pas son éclat de rire face à cette réflexion pour le moins incongrue. La belle, honteuse et embarrassée, détourne un peu son visage pour lui dissimuler sa rougeur. Avant, le voile sombre de sa chevelure lui aurait épargné ce tracas et aurait dissimulée sans mal sa gêne, mais depuis qu'elle les avait coupé, elle ne pouvait plus se le permettre.

Agacée néanmoins par la moquerie du sauvageon, la demoiselle finit par se détourner sur son comparse hilare en laissant éclater sa voix. « Ça va c'est bon ! Tu es pas obligé de te moquer non plus ! » Lache t-elle avec aigreur. « La ville s'appelle Mauville ! J'avais cru que c'était parce que les maisons étaient mauves moi ! » termine t-elle, boudeuse. Enfant, elle s'était imaginée une ville toute mauve, et appréciant la teinte, elle avait cru qu'elle la retrouverait ici un peu partout, mais ce n'est vraisemblablement pas le cas. Le regard de la demoiselle se fait plus lointain à cette réminiscence alors qu'elle glisse ses doigts sur une mèche de ses cheveux, se perdant dans ses pensées. Un regard un peu triste qui coupe au jeune homme, toute envie de rire. Il croit savoir à quoi elle pense et cela ne lui plait pas. Pas du tout. Il ne veut pas qu'elle pense à eux. A ceux qui l'ont emprisonnée et qui la poursuive encore, et encore, se jouant de sa vie.

Non. Il ne veut pas. Il l'y arrachera autant de fois qu'il le pourra.

Maladroitement, il vient prendre la main libre de la jeune femme qui, surprise, l'observe en silence alors qu'il l'entraine à sa suite. « Allons voir.» marmonne t-il d'une voix bourrue qui lui fait oublier ses sombres pensées. Elle sourit, un peu embarrassée encore par cette proximité entre eux mais rassurée par la chaleur de ses gestes, de sa paume contre la sienne. Elle se cale à son pas, enlaçant timidement ses doigts avec les siens. « Oui.» Il n'aime pas ce genre d'endroit mais pour elle, pour lui montrer ce monde qu'elle connait si peu, il fait l'effort. Cela la touche toujours. A chaque fois.

Ils s'avancent dans les rues, évitant les foules, jusqu'à atteindre un parc dans lequel ils peuvent se reposer de leur marche. Son compagnon profite de ce moment de calme, appréciant la verdure qui les entoure bien davantage que le béton qu'ils ont foulé toute la matinée. Au contact de la demoiselle, il se plait cependant à apprécier des morceaux de ce monde qu'il ne cotoie que très peu. Cotoyait plutôt. Son regard bifurque sur cette dernière qui fouille son sac avec attention, ignorante de l'examen dont elle est victime, toute à sa recherche. Elle grommelle, et il finit par s'intéresser davantage à ses mots qu'à son visage concentré. « Un problème ? » Elle sursaute, semblant se rendre compte à cet instant seulement que son compagnon l'observe depuis tout ce temps. Elle se détourne vivement sur lui, l'air embarrassée par quelque chose, avant de se relever vivement et de reprendre. « Je vais aller chercher quelque chose, je reviens. Ne bouge pas d'ici Hakan, je n'en ai pas pour longtemps.» Elle sourit pour le rassurer, même si ce dernier est un peu plus crispé qu'habituellement et elle s'éloigne de lui en courant sans qu'il n'ait le temps de lui en demander davantage.

Affolée, la belle s'élance en courant dans les allées du parc avec une seule idée en tête : retrouver son bien. Son pokedex n'était plus dans son sac. L'objet avait de la valeur, néanmoins, la valeur du pendant accroché à ce dernier en avait bien plus à ses yeux. A l'entrée du parc, elle se souvenait d'avoir fouillé un peu dans son sac et l'y avait vu, il ne pouvait donc pas être bien loin, espère t-elle. C'est cette pensée accrochée à sa raison que la jeune femme détaille ceux qui l'entoure, essayant de retrouver son Pokédex. Et elle le vit. Entre les mains d'un homme. Elle ne pouvait pas se tromper, le pendant accroché était composé de petites plumes de flambusard rassemblée autour d'une petite perle de bois décorée de quelques arabesques marines.

« Hé ! Vous !» Hurla t-elle presque en pointant un doigt accusateur sur l'homme qui tenait son bien. Du haut de son petit mètre cinquante cinq, Ririchiyo n'avait pas de quoi faire très peur à un jeune homme comme celui qui l'avait volée. Son corps était fin, pour ne pas dire frêle, et si ses formes étaient présentes, elle était loin des canons de beauté plantureux dont les magasines raffolaient. Non, elle était plutôt le genre de femme que l'on disait mignonne plutôt que belle mais qui avait un je ne sais quoi, un charme certain. Cependant à cet instant, ce charme était au oubliette, tout comme sa politesse et retenue usuelle, et elle fait face à l'homme dans toute sa colère. « Rendez moi ça, espèce de voleur ! C'est mon Pokédex ! »



Avatar©️Me
Autres comptes:
 

Clique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 29/05/2018
Messages : 139

Région : johto.
Dim 24 Juin - 19:16

- music theme -

La chaleur est étouffante, mais cela n'empêche pas Wren de continuer sa balade dans Mauville. Il ne compte plus les jours depuis lesquels, il arpente cette ville, mais l'heure du départ n'est pas pour maintenant. Il doit encore visiter plusieurs lieux et entraîner son équipe. Mimigal sur son épaule dort paisiblement, mais son ouïe est son meilleur allié et au moindre bruit suspect, elle réagit. Et voici que le jeune homme avance entre les habitants, les mains dans les poches. Avec cette chaleur, il a décidé de s'habiller avec légèreté, préférant un simple t-shirt beige avec son short en jean usé et des baskets qui ont connu plusieurs saisons. Sous cette chaleur lourde et étouffante, le garçon cherche de la fraîcheur et il s'engage rapidement vers le parc. Il n'a pas encore eu le temps de le visiter et grâce aux nombreux arbres, les zones d'ombres permettent de moins ressentir la chaleur. « Je devrais m'acheter une glace... » lance-t-il en prenant une bouteille d'eau dans sa sacoche. Wren en boit une gorgée avant de la recracher, elle est chaude et il n'y a rien d'agréable là-dedans, alors il se contente d'en verser sur son visage. On le dévisage, on le trouve étrange, il s'en moque. L'avis des autres, très peu pour lui. Ca fait du bien ! C'est tout ce qu'il pense en fermant les yeux. L'eau serpente sur son crâne, humidifie ses cheveux qui collent à son front et mouille son haut pour disparaître dans son cou, suivant les traits de sa fine musculature.
« Medusa ? » il ouvre un oeil en sentant sa partenaire qui quitte son épaule. Elle ne semble pas apprécier l'eau et la voici cherchant un coin d'ombre dans le parc. Elle avance vite, il faut dire qu'elle a plusieurs pâtes. Le dresseur referme la bouteille et la jette dans une poubelle avant d'observer son pokémon qui s'est arrêté dans l'herbe. « Quoi ? Qu'est ce qu'il y a ? » questionne Wren en approchant rapidement. Ca brille au soleil, c'est d'un rouge éclatant. Un pokédex ? La surprise est telle qu'il s'empare de l'objet interactif et l'allume. Le jeune homme arque un sourcil et son esprit fourmille d'interrogations. A qui ça appartient ? Qui l'a perdu ? Est-ce un objet volé ? Que faire ? Ca vaut cher ? lentement, mais sûrement, les questions tournent dans son esprit de la simple interrogation jusqu'à des questions bien plus malsaines. Pourquoi savoir son prix ? Parce que Wren aime l'argent et qu'il fait sans cesse des mauvais choix. Pas cette fois. Il laisse échapper un soupir et réfléchit, tourne la tête autour de lui, cherchant son propriétaire, mais personne n'est là. Mimigal revient sur l'épaule du dresseur pour reprendre sa sieste. « Qu'est ce que je dois faire selon toi, Medusa ? » mais il n'obtient aucune réponse, perdu entre lui et... lui-même ! C'est à cet instant que l'écho d'une voix féminine le sort de sa torpeur.

« Hé, vous ! »
Wren tourne la tête et observe l'intéressée. Petite et frêle à ses yeux, le jeune homme ricane dans son coin. Cette fille ne ferait même pas peur à un Chenipan, mais elle semble énervée, voir plutôt... Furieuse ? Elle arrive à la hauteur du dresseur et ne se présente pas, lui parle d'un ton qui ne plaît pas. « Rendez moi ça, espèce de voleur ! C'est mon Pokédex !  » Voleur ?! Le dit voleur referme le pokédex et le serre dans sa main, serre son poing dans l'autre à tel point que ses jointures blanches ressortent. Clairement, il n'aime pas ces accusations et rapidement, la colère grimpe en lui. Il faut dire que sa patience est très limitée, comme sa raison. « Pardon, mais t'es qui, toi ? » lâche-t-il sèchement avant de bomber le torse pour prouver qu'il est énervé par tout cela. Et c'est comme ça qu'il prend la mouche, qu'il se met en colère trop vite. « Tu vas te calmer petite, d'accord ? Je n'ai rien volé. Mimigal a trouvé le pokédex par terre et je l'ai ramassé en le voyant, c'est tout, donc baisse d'un ton, princesse. » crache le jeune homme avant de faire volte face. « Et d'abord, qu'est ce qui me prouve qu'il est bien à toi ? » elle veut jouer ? On va jouer pense le garçon, amusé par la situation, désirant dominer le jeu et s'affirmer au sein de cette dualité naissante. « Si ce machin est bien à toi, prouve-le au lieu d'accuser les gens sans preuve. »
Le premier round est lancé !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 24/09/2013
Messages : 1303

Région : Johto
Dim 24 Juin - 22:56
[Okai, j'adore la musique que tu as mis ♥️]

L'accusation de la demoiselle ne tombe pas dans l'oreille d'un sourd. L'homme en question se détourne sur elle, la détaille alors que furieuse, elle se rapproche un peu plus, gardant cependant une distance raisonnable avec ce dernier. Juste assez près pour pouvoir récupérer son bien. Son regard s'attarde sur l'objet en question sur lequel elle ne peut se tromper. C'est bien le sien, elle n'a aucun doute là dessus. L'injonction de la jeune femme n'est cependant pas très bien apprécié par son vis à vis, mais cela, elle n'en a cure pour l'heure, trop affolée pour réellement y prendre garde. Elle qui est pourtant d'habitude d'une politesse sans pareille, à cet instant, elle semble loin. Comme si sa fuite lui avait fait oublié cela. La sécheresse de la voix de dernier la trouble à peine, cela dit, elle ne peut s'empêcher de froncer les sourcils lorsqu'il utilise le terme petite. La belle se redresse comme si elle tentait de se faire plus grande qu'elle ne l'était en réalité. Ce n'est pas parce qu'elle est petite, qu'elle n'en est pas moins sérieuse ! Bon, elle n'est pas très forte, mais Hakan et Erain lui ont appris à se battre et il n'était pas bon de la sous estimer non plus. Enfin, elle espérait tout de même qu'elle n'aurait pas besoin d'aller jusque là pour récupérer son Pokédex...

La suite de ses dires la surprend davantage, et son regard bifurque un instant sur le mimigal siégeant sur l'épaule de son dresseur. Elle dissimule son trouble derrière sa mine colérique. Bonne comédienne, elle ne laisse rien paraître et fait disparaître les souvenirs dérangeant que fait naitre la créature d'un revers de main imaginaire. Cela dit, de savoir que ce dernier avait trouvé son bien par terre l'étonne réellement. Elle ne l'avait pourtant pas sorti, alors comment diable avait-il pu tomber de son sac ? Il n'avait pas sauté tout seul par terre tout de même ! Le surnom la fait presque grincer des dents mais il lui reste suffisamment de retenu pour ne pas rebondir sur l'appellation. Bon. Peut être devait-elle lui laisser le bénéfice du doute. Peut-être s'était-elle trop avancée dans son accusation - même si le doute persistait, elle était persuadée de ne pas l'avoir sorti de son sac pourtant. Il n'avait pas tord après tout, elle l'accuse sans preuve aussi fait-elle un effort pour redescendre d'un ton, comme ce dernier le lui demande, tout aussi énervé qu'elle ne l'est.

La demoiselle croise les bras sur sa poitrine à sa demande, son regard brillant d'un rien de défi. Il veut des preuves ? Et bien, il va en avoir des preuves ! Foi de Shirakiin ! « Le pendant accroché au Pokédex est fait avec des plumes de flambusard, elles sont maintenues au ensemble par une perle de bois gravée de vague. Dans les entrées du Pokédex, il y a une majorité de Pokémon eau et dragon, ce sont les types que je préfère. Il y a aussi une rayure à l'arrière du Pokédex, en diagonal. » Elle s'en souvient parfaitement puisqu'elle avait copieusement engueulé Hakan lorsqu'il l'avait faite, quelques semaines plus tôt. Il pouvait être une véritable brute quand il s'y mettait.

Elle hausse un sourcil à son adresse avant de reprendre d'une voix moins flamboyante mais qui demeure assurée. « Est ce que cela vous suffit comme preuve ? » continue t-elle, son regard s'attardant sur le visage de l'homme qui a fait volte face. Elle espère que ce dernier ne va pas se mettre à courir, parce qu'avec son endurance, elle peinerait à le rattraper. Elle reprend, son attitude se faisant un peu plus calme, bien qu'elle n'en menait en réalité pas bien large. Heureusement, ils étaient dans un parc et que ce dernier était parcouru régulièrement. « Pouvez vous me rendre mon Pokédex maintenant ?» termine t-elle en tendant sa main vers lui en rajoutant un « S'il vous plait.» de rigueur bien qu'un peu forcé. Il avait le mérite d'être au moins présent.



Avatar©️Me
Autres comptes:
 

Clique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 29/05/2018
Messages : 139

Région : johto.
Mer 27 Juin - 19:48
(merci, je l'adore aussi !)

« Hn. » il dévisage la jeune inconnue qui fait une tête de moins que lui, si ce n'est plus car concrètement, elle n'a aucun crédit à ses yeux. L'inconnue essaie de s'imposer, de montrer qu'elle est forte, que c'est une femme des temps modernes qui n'est pas soumise ! Mais franchement, elle fait pitié pense le garçon, un sourire narquois et mesquin se dessinant sur le bord de ses lèvres. Il la nargue. Oui, Wren nargue la jeune femme et conserve le précieux bien, le pokédex, dans ses mains et les met dans son dos pour empêcher la jeune femme de l'obtenir. On va jouer ma jolie s'amuse le garçon, intérieurement. Cependant, il se trouve que l'accusatrice, à tord cette-fois, se montre perspicace et ne se laisse pas berner. Elle déballe ainsi ses arguments et parle du pendant accroché au pokédex. Les détails sont précis et quand le jeune homme détaille l'objet, il se rend compte de l’exactitude des propos de l'inconnue. Pas mal.
La logique, la conscience veut même, que Wren lui redonne son bien, mais quiconque connaît le garçon sait qu'il a enterré sa conscience il y a fort longtemps, dans le désert au nord de Volucité, son ancien repaire, sa cité à lui. Il faut dire que si on s'attarde sur le passé du jeune homme, on découvre qu'il y a déjà un petit casier bien rempli, certes pour des délits mineurs, mais à vingt et une années d'existence, c'est déjà un beau et triste sans doute, palmarès. Vol à l'étalage, menace de morts, violence et délit de fuite, c'est aussi divers que variés, mais à chaque fois, il s'en est sorti en éviter de finir derrière les barreaux, avec des amendes et des heures pour la société. Malgré tout ça, malgré un renouveau dans cette région, le garçon ne change pas. Il aime jouer avec le feu et il compte bien s'amuser avec sa nouvelle victime. « S'il vous plaît. » elle conclut enfin.

Plusieurs minutes s'écoulent.
Wren ne parle pas, ne dit rien. Il joue, il taquine, il aime ça et en jubile, toujours avec ce grand sourire sur ses lèvres.

« Ah, tu connais le mot magique. » il se décide enfin à parler et à casser le silence oppressant. Quelques pas, il fait quelques pas autour de la jeune femme, toujours en gardant le précieux pokédex derrière son dos. « La politesse n'est pas ton fort, mais c'est un bon début. On passe à la suite ? » il sourit et s'amuse même à lui donner un petit coup de coude au niveau de la hanche gauche. « Et si on commençait par se présenter ? C'est plutôt un bon début, non ? Moi, je m'appelle Wren McGregor, enchanté, ou presque. » il rit un peu et arrête de tourner comme un rôdeur autour de la jeune femme pour planter ses yeux dans les siens, se délectant de la situation grotesque. Il prend enfin le temps d'observer le pendant du pokédex et caresse les plumes qui y sont accrochées. « Vraiment très féminin et des plumes de qualité, j'adore. Tu as un Flambusard ? » et il redresse la tête pour observer sa réaction. Après tout, il tortille dans entre ses doigts le bien de quelqu'un d'autre, il joue avec ses nerfs, sûr qu'il tente le diable, le petit Wren.
« Type eau et dragon, hn ? je préfère le type poison et le type ténèbres, ou spectre, mais pourquoi pas. » et conclut sa tirade par une dernière pique, bien tranchante, « Combien tu es prête à mettre pour récupérer ce que tu dis qui t'appartiens ? » la main au portefeuille, c'est toujours délicat, mais le jeune homme n'ira pas jusque là, c'est simplement pour tester les limites de la jeune femme et rire un bon coup.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 24/09/2013
Messages : 1303

Région : Johto
Mer 27 Juin - 22:29
Le silence s'étire après sa demande qui ne parait pas vraiment convaincre son vis à vis. Enfin, convaincre. Elle n'est pas sûr que cela soit le mot qui convienne à la situation au vu du sourire de ce dernier. Il vient même dissimuler son bien derrière dos après l'avoir examiné lorsqu'elle le lui a décrit pour prouver ses dires. Ce geste l'agace, et elle fronce ses sourcils en détaillant le sourire de l'homme qui l'observe dans ce silence oppressant. Elle n'aime vraiment pas ça, cette situation, dépendre du bon vouloir d'un autre car, elle ne peut se leurrer, à cet instant, il est celui qui a l'ascendant. Elle déteste ça. Cela lui rappelle un autre homme. Un autre regard. Presque. Celui de cet autre est moins amusé que celui qui lui fait face à cet instant, beaucoup moins froid. Moins... impitoyable. Il la toise de haut cependant, un peu comme lui aussi.

Ce n'est que après plusieurs interminables minutes que son interlocuteur reprend la parole d'une pique amusée. Elle n'est pas à son aise mais fait de son mieux pour ne rien laisser paraître et rester aussi digne que possible malgré sa main tendue bien inutilement. Il l'ignore et vient finalement rôder autour d'elle tel un Sharpedo en se moquant ostensiblement d'elle. La belle crispe les poings alors que son coeur s'affole malgré elle. Elle l'observe sans toutefois se retourner totalement vers lui alors qu'il fait sa ronde, essayant de paraître le plus assurée possible. Il ressemble à un prédateur, et le fait d'être associée à une proie ne lui plait pas vraiment. Elle ignore cependant la sensation de malaise en se concentrant sur son but. Elle ne devait surtout pas rentrer dans son jeu, c'était pour elle le meilleure moyen de perdre, et elle n'en avait aucune intention. Pas ici ni maintenant. Elle repartirait avec son Pokédex coûte que coûte. La demoiselle grimace lorsqu'il vient lui donner un coup de coude. « Et la douceur n'est pas la votre.» lâche t-elle avec aigreur en passant sa main à l'endroit où se dernier l'a cogné.

Etait-il sérieux ? Songe t-elle en le détaillant alors qu'il vient se présenter à elle. Wren MacGregor. La belle se redresse, commençant à s'agacer de son comportement. Elle veut juste récupérer son bien, pas faire la causette. Elle avait dit à Hakan qu'elle avait quelque chose à récupérer, mais elle commençait à être un peu trop longue à son humble avis. Jouer le jeu ne lui garantissait pas de le récupérer, elle s'en rendait bien compte. Comment faire pour le faire lâcher ce sourire agaçant ? « Vous pouvez m’appeler Ririchiyo.» glisse t-elle finalement en omettant sciemment son nom. Elle n'avait aucune envie de le divulguer, surtout avec sa famille. « On va dire presque, oui. Je serai davantage enchantée si vous me rendiez mon Pokédex.» Termine t-elle avec un sourire poli. Ils pouvaient être deux sur ce terrain.

Il la nargue. On dirait un enfant, songe t-elle un instant en le détaillant alors qu'il caresse son pendant. Cela l'agace et ses mains se crispent en réponse. Bien. Voyons pour la conversation civilisée, alors Monsieur MacGregor. « Non, pas moi. Mais j'en connais un. Ce sont ses plumes d'ailleurs qui ont servi à faire ce pendant. Il sera ravi d'apprendre qu'elles sont de qualités à vos yeux. » Ou pas. Connaissant Lootah, cela ne l'atteindrait que peu. Le flambusard n'était pas du genre a aimer la flatterie de toute façon, de ce qu'elle connaissait de la créature. A sa révélation, la belle hausse à peine un sourcil en croisant les bras sur sa poitrine. Étonnant, songe t-elle pour elle même avec une pointe de sarcasme par rapport aux types de Pokémon que ce dernier préfère. Presque cliché. Et voilà. On y était. Le prix à payer. Il allait être un peu déçu. « Ce Pokédex m'appartient, et vous le savez très bien. » lache t-elle en préambule avant de reprendre sur un ton un rien cynique. Elle a comprit que s'énerver ne ferait que l'amuser davantage et elle n'a nullement l'intention d'aller dans son sens et de le laisser jouer avec elle comme il le faisait jusque là. « Que voulez vous au juste ? Des excuses pour vous avoir accusé, vraisemblablement à tord de vol ? Soit, je m'excuse. Mais je ne vous donnerai pas d'argent pour un objet qui m'appartient. J'en ai besoin dans le cadre de mon voyage, et vous serez bien aimable de me le rendre pour que je puisse le continuer.» Autant jouer cette carte songe t-elle en détaillant l'homme derrière son masque de calme qu'elle avait tant utilisée dans sa vie. De nouveau, elle fait un geste vers lui pour venir récupérer l'objet en question.

Si cette méthode ne fonctionnait pas, elle allait devoir en faire appel à des techniques plus directes. Si elle pouvait les mettre en action, ce dont elle était un peu moins sûr...



Avatar©️Me
Autres comptes:
 

Clique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Stats pour un voleur level 10
» Jud [ Voleur ]
» [Scénario] Au Voleur !
» Voleur lvl 10
» Poursuite d'un voleur

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Johto - 2E G E N :: Mauville-