AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» Freak on a Leash


avatar
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 13/12/2013
Messages : 2632

Région : Unys - Johto - Sinnoh
Dim 10 Juin - 17:18

« Sometimes I cannot take this place,
Sometimes it’s my life I can’t taste.
Sometimes I cannot feel my face.
You’ll never see me fall from grace. »

Ecrire ce qu’il lui passait par la tête. C’était la seule façon de ne pas craquer. Créer, jouer continuellement, de manière robotique, à la limite du burn-out. Mettre des mots, des notes sur ce qu’il ressentait, quand il ressentait quelque chose, du moins. C’était ce qu’il avait trouvé, et ça avait marché pendant une bonne partie de la tournée, jusqu’à ce que le groupe soit arrivé à Sinnoh, du moins. Seulement, les limites de son corps commençaient à se faire sentir. Ne quasiment pas dormir, manger de moins en moins, enchaîner les concerts qui étaient une source non négligeable d’activité physique, cela ne pouvait pas juste continuer indéfiniment. Et de manière plus ou moins détournée, ses musiciens lui faisaient souvent la remarque. Mais rien n’y faisait. Il balayait toujours tout ça du revers de la main et s’enfermait dans sa loge, comme toujours depuis la mort d’Axelle. Plusieurs fois, les autres avaient tenté de rentrer quand même, mais il s’assurait toujours de fermer à clé et de ne pas avoir plus de contact avec eux que nécessaire. Leur parler ne faisait que remuer le couteau dans la plaie.

Mais même cela ne fonctionna que pour quelques temps. Pire, cela ne faisait qu’aggraver les choses. Une fois, le groupe l’avait quasiment retenu après un concert et l’avait empêché de monter dans sa chambre ou de quitter la pièce pour tenter quoi que ce soit jusqu’à ce qu’il parle. Mais bien sûr, parler n’avait servi à rien. Si s’adresser à quelqu’un marchait pour des choses plus bégnines, il s’agissait là d’un décès, par sa faute, qui plus est. Il ne pouvait pas le dire sous peine d’être pris pour un fou, mais cela n’empêchait pas qu’Axelle était morte à cause de lui. Et rien ni personne ne permettait d’alléger un minimum le poids de sa souffrance. Pas même ses amis. Pas même le Doc, qui le téléphonait de temps en temps.

Que restait-il à faire ? La rejoindre ? Zack et Rex ne le tolèreraient pas et ils trouveraient sans doute un moyen pour l’en empêcher. La rockstar était piégée, forcée d’obéir au moindre de leurs caprices. Au final, il fallait croire que la liberté artistique – non, la liberté de vivre comme on l’entendait – n’existait pas vraiment. Il y avait toujours quelqu’un au-dessus qui l’empêcherait d’avoir son libre-arbitre. Les labels, Arceus et son Jugement Dernier, et maintenant, eux. Des deux derniers, il ne savait pas lequel était le pire. Objectivement, ce serait le premier, car après tout, c’était le monde qui avait été au bord de la destruction. Mais sur sa vie, le dernier cas exerçait une pression bien plus importante. Une pression trop difficile à supporter, qu’il fallait évacuer un peu d’une manière ou d’une autre.

D’une manière ou d’une autre.

Cela commença d’abord par une virée nocturne à Féli-Cité. Une ville qui ne portait pas toujours bien son nom, dans certains quartiers, à certaines heures du soir. Mais c’était bien pour ça que la rockstar se rendait là-bas, dans cette boîte de nuit qui se faisait appeler Succubus Club. Un nom qu’elle portait à juste titre, pas forcément parce que c’était un lieu de débauche où le sexe se mélangeait à la danse, mais plutôt car on disait que ceux qui y entraient se voyaient vidés de toute leur énergie après une folle nuit de plaisirs divers et variés.

Et c’était justement pour l’un de ces plaisirs que Tony décida d’y pénétrer alors que la nuit était déjà bien avancée.


Aide à la modération:
 


Double-comptes : Mary Nephilim & Soren Kenshin | Avatar by Andrew Mesnil



Other stuff:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11867

Dim 10 Juin - 20:46
Jean-Michel Random apparaît et envoie un Banshitrouye lvl 40



Mygavolt lance rayon signal
(-48 PV)
PV Banshitrouye = 82/130


Banshitrouye lance halloween
(Mygavolt a le type spectre en plus !)


Récapitulatif : combat contre dresseur à 3 pokemons en 1v1
niveaux alentours 40-45
Pokemons envoyés : 1/3
PV Banshitrouye = 82/130

Tony
Mygalvolt full pv + type spectre



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 13/12/2013
Messages : 2632

Région : Unys - Johto - Sinnoh
Lun 18 Juin - 0:07

C’était toujours assez étrange de pénétrer dans ce genre de lieux. Les lumières bleutées qui décoraient la piste de danse et le bar donnaient au Succubus Club quelque chose de singulier. Quelque chose d’attirant, qui piégeait tous ceux qui dansaient. Et en même temps, voir tout ce monde le dégoûtait. Comme s’ils enlaidissaient cet endroit par leur simple présence, alors qu’une boîte de nuit n’était rien d’autre qu’un lieu de rencontre et d’amusement, où les gens se réunissaient pour se laisser aller au plaisir, peu importe sa nature. Sans doute était-ce la perpétuelle envie d’être seul de la rockstar qui lui montait à la tête, mais il se faisait violence. De toute façon, il ne comptait pas y rester la nuit, loin de là. Il s’y rendait pour une raison bien précise. Pour tester quelque chose. Repousser des limites qu’il n’avait jamais exploré. Pas celles qui concernaient sa musique, il en avait fait le tour et les avaient redéfinies plusieurs fois dans sa carrière.

Celles qu’il voulait repousser, c’était celles des expériences que la vie lui offrait. Axelle jouait à des jeux dangereux. Mais il y avait deux interdictions qu’elle s’était fixée. Et ce soir-là, Tony s’apprêtait à en briser une.

Pas tout de suite, cela dit. D’abord, il fallait s’imprégner de l’endroit. Participer à l’activité principale d’une boîte de nuit, danser jusqu’à en perdre la tête. De toute façon, il y avait encore beaucoup de monde, et il se doutait qu’il valait mieux être discret pour ce genre de choses. Du moins, pour éviter que tout le monde le remarque. Alors il se laissa porter par la musique. Une musique à la fois proche et distante de ce qu’il faisait. La rockstar n’allait pas dans n’importe quel nightclub, après tout. Celle-ci ressemblait quelque peu au 10FX, là où il avait rencontré la dernière femme qui lui avait ravi son cœur. A la fois au niveau de la musique, mais aussi de ceux qui s’y rendaient. Quoique la population n’était pas aussi hétéroclite. Il y avait un grand nombre de marginaux à Volucité, mais il y avait eu tout autant de métalleux, d’amateurs de steampunk ou de rivetheads, par exemple. Dans le cas du Succubus Club, on trouvait une partie de la dernière catégorie, mais en regardant les dominantes de bleu et de noir de l’établissement ainsi que les couleurs flashy des danseurs, il était clair que le mouvement cybergoth était majoritaire. Comme les gothiques, comme les punks ou tout autre sous-cultures – sans établir de jugement de valeur – qui appréciaient la contestation au point de vivre à la fois en marge de la société et à la fois en harmonie avec celle-ci, Tony les trouvait plus que fascinant, peut-être parce qu’ils étaient, finalement, la rencontre entre ce que tout le monde pouvait adorer et redouter. Il fallait se rendre à l’évidence : s’il était une star de la musique rock et metal et que des millions de gens écoutaient encore ce style de musique, les amateurs de musique électronique étaient légions, et malgré ceux qui les dénigraient parce que les artistes de ce genre ne jouaient pas tous de « vrais » instruments, leur place dans les boîtes de nuit était à présent faite. Ainsi, avec leurs vêtements noirs avec des motifs rappelant par exemple le biohazard, leurs dreadlocks synthétiques de toutes les couleurs et leurs masques à gaz, le Maître Coordinateur ne pouvait s’empêcher de les admirer virevolter comme des lucioles dans la nuit et de danser autour de ces lumières.

Danser jusqu’à ne plus penser. De cette façon et de cette façon uniquement, il pourrait encore plus profiter de la suite.


Aide à la modération:
 


Double-comptes : Mary Nephilim & Soren Kenshin | Avatar by Andrew Mesnil



Other stuff:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10874

Lun 18 Juin - 13:01

Banshitrouye utilise Ombre Portée.
{ - 23 PV } C'est super efficace !
PV de Mygavolt : 123/146


Mygavolt utilise Rayon Signal.
{ - 48 PV }
PV de Banshitrouye : 34/130


Que comptez-vous faire à présent ?




Récapitulatif :
Combat contre un dresseur à 3 Pokémon en 1v1.
Pokémon 1 : Banshitrouye (en combat)
PV de Banshitrouye : 34/130

Tony :
PV de Mygavolt : 123/146
Mygavolt de type Insecte/Electrik+Spectre



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 13/12/2013
Messages : 2632

Région : Unys - Johto - Sinnoh
Jeu 21 Juin - 1:16

Comment parler de la musique qui passait sur le dancefloor sans passer pour un élitiste ? Ce qui passait était différent de cette même ce qui passait ailleurs, en réalité. Pour certains, cela restait les mêmes bruits, les mêmes « bips » qui ne sonnaient pas comme des instruments et qui n’étaient que du bruit. Mais la rockstar savait que ce n’était pas la vérité. De toute façon, un instrument n’était que cela, au fond. Du bruit. Ce qui en faisait un instrument, c’était la richesse des sons que l’on pouvait parvenir à créer. Et si la différence majeure était quelque part par rapport aux boîtes de nuit traditionnelles, Tony dirait que ce serait cela. Les artistes qui passaient avaient clairement quelque chose de plus. Sans parler des voix des chanteurs et chanteuses, qui, que ce soit en chantant ou en criant, se plaçaient toujours très bien dans les morceaux, les sons semblaient plus riches, tout simplement. Le tout s’ancrait dans une atmosphère bien particulière. Peut-être même était-ce là ce qui l’attirait le plus. Les voix modulées de façon à créer des lignes de basses qui faisaient trembler le sol. Des synthétiseurs qui ajoutaient les détails qu’il fallait pour donner la véritable atmosphère de la piste. Dans certains cas, probablement parce que c’était un gimmick du monde gothique et que les gens aimaient cela, il y avait même des chœurs, des orgues et des guitares, même si la rockstar se doutait qu’il s’agissait pour la majeure partie de sons importés ou montés de toutes pièces par ces mêmes synthétiseurs. Mais ce n’était pas cela, l’important. Négliger cela, c’était passer à côté de la qualité d’écriture des artistes qui composaient ces morceaux. Ce n’était pas des pistes où l’on pouvait presque entendre « consomme-moi ! » à travers les sons. Il y avait une variété, une richesse, dans laquelle, d’une certaine façon, il se retrouvait. Ce n’était pas complètement son univers, mais il était prêt à se laisser transporter.

Pour le moment, c’était sa façon de ne penser à rien. De se sentir vivant, quand les concerts ne le permettaient plus.

Jusqu’à ce que les coups de trois heures du matin sonnent, si l’on peut dire. Que le dancefloor se vide un peu, que ce soit parce que les gens commençaient à fatiguer et avoir besoin de rafraîchissements, ou tout simplement parce qu’il commençait à se faire tard et que tout le monde ne pouvait pas se permettre de faire une nuit blanche avant de reprendre son emploi insipide et ennuyeux. De son côté, Tony choisit la première option et se rendit au bar pour commander sa boisson et s’assoir sur un tabouret, le temps de siroter son verre. Une dizaine de minutes passa ainsi, jusqu’à ce qu’enfin une femme se présenta à lui.

« Dis-moi, beau gosse, on se serait pas déjà vu quelque part ? » s’enquit-elle d’une voix cassée, laissant sous-entendre qu’elle avait l’air d’avoir déjà bien profité de sa soirée.

Le Maître Coordinateur se retourna et considéra la nouvelle venue. Rien à dire, elle correspondait parfaitement au physique d’une habituée de cet endroit. Pour commencer, les bottes qu’elles portaient la rendaient un peu plus grande que lui, ce qui ne le déplaisait pas. Un jean noir lacéré au couteau, et surtout, un débardeur filet qui révélait une poitrine plutôt généreuse caché par un soutien-gorge mauve dont les reflets se voyaient particulièrement bien avec la lumière. Clairement, beaucoup auraient utiliser le mot « vulgaire » pour caractériser cette personne sans voir son visage percé aux oreilles, au menton et à l’arcade sourcilière – peut-être même sur la langue, mais le musicien ne pouvait pas bien voir. Sans parler de la side-cut impressionnante qu’elle s’était faite sur le côté droit de sa tête, et qui semblait exprimer un motif, bien que cela ne soit pas tellement visible à cause de la lumière. Au final, même ses cheveux violets semblaient bien communs en comparaison.

« Peut-être bien. » se contenta de répondre Tony, haussant les épaules.

Il n’avait pas envie d’une aventure, même d’un soir. Si elle avait autre chose à lui proposer, pourquoi pas, mais autrement, il lui dirait tout à fait cordialement de bien aller se faire voir.


Aide à la modération:
 


Double-comptes : Mary Nephilim & Soren Kenshin | Avatar by Andrew Mesnil



Other stuff:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10908

Mar 26 Juin - 4:58

Banshitrouye utilise Ombre Portée !
{-23 PV} C'est super efficace !
PV de Mygavolt : 100/146


Mygavolt utilise Rayon Signal !
{-48 PV}
PV de Banshitrouye : 0/130

Banshitrouye est KO ! Mygavolt gagne de l'xp (2/4) !



Le dresseur envoie un Seviper niveau 41 !


Que voulez-vous faire ?


Récapitulatif :
Combat contre un dresseur à 3 Pokémon en 1v1.
Pokémon 1 : Banshitrouye K.O.
Pokémon 2 : Seviper

Tony :
PV de Mygavolt : 100/146
Mygavolt de type Insecte/Electrik+Spectre



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 13/12/2013
Messages : 2632

Région : Unys - Johto - Sinnoh
Mer 11 Juil - 21:38

« Pas très causant, à ce que je vois. » minauda la demoiselle sans détacher son regard du Maître Coordinateur, avant de s’asseoir sur un tabouret et de poser ses deux épaules sur le comptoir et ainsi mettre sa poitrine un peu plus en valeur. « T’as peut-être besoin d’un petit remontant ? »

« J’ai pris un shot tout à l’heure. »
mentit Tony, ennuyé parce qu’il avait l’impression que la conversation menait nulle part. « Y a rien qui me permet d’être suffisamment bourré, ici. »

« Qui a parlé d’un shot ? Pourquoi se bourrer la gueule quand t’as de quoi aller plus vite au septième ciel ? »


La rockstar haussa un sourcil. La question pouvait vouloir dire deux choses. Certes, il y avait la position plutôt lascive, mais pour draguer en boîte de nuit avec le manque de lumière, il valait mieux faire usage de son corps ou de ses mains que de sa parole. Mais il y avait aussi une autre alternative. Et c’était celle-là qui intéressait le rockeur. Ou du moins, qui l’avait dissuadé de chasser la jeune femme.

« T’as quoi qui pourrait me convaincre ? » fit-il, intrigué.

« C’est à toi de me dire ce que tu cherches. Si tu t’es pas jetée sur moi dès que je t’ai adressé la parole, c’est que tu veux plus qu’une simple passe, pas vrai ? »

Le musicien gloussa un instant, devant la présomption de son vis-à-vis. Il s’arrêta cependant après avoir compris que ce n’était peut-être pas l’état normal de cette-dernière. Parmi les effets de certaines substances, on pouvait retrouver une montée significative de la confiance en soi et du désir sexuel, bien qu’elles ne permissent pas d’en améliorer les performances. Etait-ce son cas ? Il faudrait jouer le jeu pour le savoir, visiblement.

De toute façon, même sans cela, il se serait embarqué là-dedans.

« Ok, pourquoi pas. Essaie ça pour voir. Sors-moi du monde. Transforme-moi en Dieu. Fais-moi voir des trucs qu’on peut pas m’offrir. Ah tiens, et fais-moi entendre les couleurs, aussi, tant que t’y es. »

C’était à la fois de la moquerie et une vraie demande. Pourquoi de la moquerie ? Comme ça. Et il s’attendait aussi à ce qu’on lui présente de la marchandise de la qualité, à la hauteur des avances qu’on lui faisait. En tout cas, la cybergoth ne semblait nullement offensée, elle en riait, même. Auto-dérision ou effets de la drogue ? Peu lui importait. Son histoire ne lui était d’aucun intérêt. Il ne tenait simplement qu’à échapper à la souffrance qu’il éprouvait depuis la mort d’Axelle. Si cela signifiait se détruire, il n’y voyait aucun inconvénient, par quelque moyen que ce soit.

« Toi, tu me plais bien. » dit-elle après s’être rapprochée de lui. « Viens, je connais un coin où on sera tranquille. Je vais te faire passer un moment tellement bon que tu vas me supplier de changer ta vie à tout jamais. »

Elle le prit par la main et le conduisit à l’étage, dans un petit couloir près des toilettes. Elle s’assura que personne d’autre qu’eux ne s’y trouve, puis s’empara d’une petite clé dans sa poche et déverrouilla la porte menant à une pièce sombre. Louche ? Certainement. Mais c’était le milieu qui voulait cela. Tony le savait très bien, et il se contenta de hausser les épaules avant d’entrer. De toute façon, il avait ses Poké Balls fixés à sa ceinture. Si elle cherchait à faire la mariole, il s’assurerait de lui faire payer les pots cassés.

Cependant, la demoiselle avait l’air tout ce qu’il y avait de plus honnête. Elle alluma la lumière de ce qui s’avérait en fait être une espèce de petite kitchenette qui devait servir pour les propriétaires du club la journée, pour une pause déjeuner. Elle se dirigea vers un placard en-dessous des tables de cuisson, puis souleva une poêle à frire et enleva ce qui avait l’air d’être une petite cachette creusée dans le meuble en lui-même. Elle y retira une boîte en carton qu’elle présenta au musicien avant d’en retirer son couvercle.

Un sourire se dessina sur le visage de Tony. Cette rencontre commençait enfin à être intéressante.


Aide à la modération:
 


Double-comptes : Mary Nephilim & Soren Kenshin | Avatar by Andrew Mesnil



Other stuff:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10908

Jeu 12 Juil - 1:27

Mygavolt lance Boule Elek !
(-41 PV)
PV de Seviper : 100/141

Seviper lance Morsure !
(-49 PV) C'est super efficace !
PV de Mygavolt : 51/146

Que voulez-vous faire ?



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Highline aux gorges du Verdon, un leash un peu trop long....
» Corde de Leash au m : Marque, fournisseur
» Leash pas cher
» Freak's Nation
» Remonter sur leash

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Sinnoh - 4E G E N :: Féli-Cité-