AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» Croiser le fer


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 472

Région : Unys
Mer 30 Mai - 17:06

Croiser le fer


Quelques années auparavant - Unys/Meanville _

Cela faisait bien quelques jours qu’Hypolitte était rentré de son voyage. Cela faisait aussi quelques jours qu’il avait ridiculiser la Team Rocket en emportant une bonne partie de la caisse du QG où il se trouvait, au nez et à la barbe des dirigeants qui s’y trouvait. D’ailleurs, plus il réfléchissait, plus il se disait que cela avait été un véritable jeu d’enfant. L’héritier des Nills avait d’ailleurs fait en sorte de récupérer le plus possible de ses billets, se disant qu’a présent qu’il avait trahit la Team Rocket, aucune autre team ne se ferais avoir en prenant le Mercenaire dans leur rang. Il devait s’être fait une sacré réputation dans le milieu à présent. En plus d’avoir gagné des ennemis soit disant à ne pas sous-estimer. Mais bon. Il se savait en sécurité dans son sanctuaire. Mais aussi dans sa ville qu’il considérait comme à lui. Après tout, il connaissait les moindres recoin des lieux, les meilleurs planque, les meilleurs postes d’observations et les meilleurs endroits pour souffler et profiter du calme... Sans compter que s'ils étaient si fort... Pourquoi n'étaient-ils pas parvenu à le stopper ? D’ailleurs, maintenant qu’il était chez lui depuis quelques jours, il comptait bien jouir d’un de ses moments de calme.

Il avait donc attendu que la nuit commence à tomber pour sortir de chez lui, un revolver coincé entre ses reins et son pantalon, et son sabre, toujours dissimulé dans cette canne qu’il ne quittait jamais. Suivit par son chat, il c’était ainsi dirigé vers le parc. Un lieu où il se rendait régulièrement pour laisser son esprit vagabonder au milieu de cette nature, mais aussi pour traquer ses proies lorsqu’il savait que ses pulsions n’allaient plus tarder à le faire exploser. D’un simple geste de la canne, il salua sa voisine, qui se trouvait à sa fenêtre. Il l’a savait pas mal commère et avait fait une sorte de contrat avec elle. Elle était chargé de surveiller les allés et venus, et la politesse qu’il avait a son égard semblait la ravir. Même s’il n’aimait pas les gens, il ne pouvait nier qu’elle avait son utilité.
Il marcha ainsi, jusqu’au Parc de la ville et s’y glissa, telle une ombre disparaissant dans la nuit. Son chat quand à lui c’était rapidement séparé de lui, allant faire son tour comme à son habitude, observant, surveillant les alentours dans un univers qui était le sien. Hypolitte quand à lui s’arrêta non loin de la marre aux Couanetons, posant le regard doré sur cette surface lisse qui reflétait le ciel à présent devenu noir. D’ailleurs… C’était une bien étrange nuit que celle-ci. Une nuit où seuls les astres lointains brillaient. La lune n’était pas présente. C’était une nuit comme lui-même les appréciait. Sombre et effrayant pour la plupart des Hommes.

Seulement il fut rapidement prit d’un doute. D’un sentiment d’inconfort. Il alluma une cigarette qu’il glissa entre ses lèvres avant de regarder autour de lui. S’il c’était toujours senti à l’abri en ces lieux ce n’était plus le cas aujourd’hui. Serais-ce dut à la traque qu’il subissait depuis sa fuite de Kantô, depuis qu’il avait quitté la base ? Il en était persuadé. Giovanni n’avait sans doute pas l’intention de laisser son crime impuni. S’il baissa un instant sa garde, il la reprit rapidement lorsque son Persian refit son apparition, venant se placer derrière lui, le poil hérissé et laissant échapper un feulement furieux. Ce n’était donc pas juste son imagination. Quelqu’un était donc bien présent sur son territoire et voulait donc lui retirer la vie. Sans aucun doute. Mais… Si le Mercenaire c’était échappé par le passé, ici ce ne serait pas le cas. Ici c’était chez lui, et s’il fallait un exemple pour avoir la paix, il n’allait pas se gêner.
Gardant un air sombre il resta face à l‘étang, prenant le risque de laisser son dos à son adversaire si c‘en était réellement un. Il laissait aussi la fumé de sa cigarette diffuser une odeur de menthe mêlé à la nicotine. Devant Tibère, se trouvait l’obscurité de cette nuit sans lune. Mais le Mercenaire faisait confiance à son chat, s‘il agissait de la sorte c‘est qu‘ils n‘étaient réellement pas seul. Il était son détecteur, un radar bien plus fiable que ses appareils technologique que les Hommes tentaient sans cesse d‘améliorer… De futile tentative de surpasser ce que la Nature avait à offrir.

- N’ayez crainte, je ne me déroberais pas cette fois. Mais je préfère vous mettre en garde. Vous êtes ici dans mon Domaine, dans mon univers. Je connais les moindre recoins de cette ville et de ce parc. Pensez-vous seulement être à la hauteur ?

Il connaissait déjà la réponse, à dire vrai. Il n’en attendait pas réellement, de ce fait. D’un geste calme il attrapa sa cigarette, soufflant la fumé avant d’écraser le mégot dans un boitier qu’il avait soigneusement rangé dans l’une de ses poches. C’était un réflexe qu’il avait rapidement eut. Ne jamais laisser un mégot trainer ailleurs que dans ses propres cendriers.
Sûr de lui, il finit par mieux prendre sa canne en main, avant de se retourner pour finalement faire face à son « adversaire ». Il pensait vaincre son ou ses adversaires une nouvelle fois. Que ce soit en combat à loyal ou non, il se pensait supérieur sur tout les points. Comment de simple déchets pouvaient-ils venir à bout de lui de toute façon ?…
_____

Hypolitte utilise vol avec Dracaufeu S/M



Hypolitte s'agace en #DF6D14.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://ocylan.deviantart.com/


avatar
Modo & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 24/12/2013
Messages : 11270

Région : Kanto | Hoenn
Lun 4 Juin - 0:14
Azamir / Raven, le sbire Rocket

Une nouvelle mission vient de m’être attribuée. J’ai le dossier en main depuis quelques jours et je peux dire que j’ai dû bien me préparer, que je ne dois pas brûler d’étapes pour la suite. Jamais je ne sous-estime une cible, c’est la raison pour laquelle je réussis très bien les tâches qui me sont confiées. J’ai passé ces quelques jours à me préparer, à étudier toutes les informations dont nous disposons pour me mettre sur un pied d’égalité avec la personne face à laquelle je me retrouverai. Giovanni ne me met jamais de pression pour le temps, tant que le travail est fait dans un délai raisonnable. Donc, cette fois, je dois éliminer un traître à l’organisation. Un de plus. Ils croient tous pouvoir mener une vie normale après un tel acte, fuyant les répercussions avec aisance. Je ne comprends pas ce qui les pousse à se mettre à dos une telle organisation, mondialement connue. Lui, il est l’auteur d’un vol assez important, mais quel que soit le crime, le boss tient à ne pas le laisser impuni. Pour l’exemple, pour dissuader certains de faire la même chose. Ça ne fonctionne pas avec tous, certains se croient invincibles. Ou ils sont à bout de mener de telles activités et désertent sans autre forme de trahison. C’est le désavantage de travailler avec des criminels, personne n’est à l’abri des trahisons... Et à l’époque, tu es loin de te douter que tu trahiras à ton tour les Rockets. Tu trouves cela tellement risible et pourtant, tu en ressentiras la nécessité. La sanction est toujours à la hauteur de l’infraction, et cette fois il veut avoir la preuve de la mort de ce traître. J’ai pu le localiser, et je sais que ça ne sera pas simple d’agir. Il va falloir que je prenne sur moi pour avoir de l’aide... Ça ne me plaît pas, mais je n’ai pas les moyens, par moi-même, de déjouer toute la sécurité que ce type a mise en place chez lui.

Tu trouves que tu fais appel trop souvent à ces Pokémon qui te sont prêtés, mais c’est parfois un mal nécessaire pour assurer ta sécurité.

Avoir un spectre à disposition peut avoir du bon. Il a pu étudier le terrain à ma place, sachant fusionner avec les bâtiments, avec les arbres. Il sait effacer sa présence, tout comme la manifester sans se montrer. Il n’a pas d’odeur, il n’a pas d’empreinte... Il me rend mal à l’aise, j’ai l’impression qu’à la moindre faiblesse de ma part, il me dévorera, mais je dois reconnaître qu’il a son utilité. Je déteste avoir à me servir de ce monstre... Au moins, il aura été utile pour me permettre de ne pas me présenter devant ma cible qui aurait tous les avantages sur moi. Avec ces informations en main, il ne me restait plus qu’à attendre le moment propice pour agir. J’ai demandé à l’Ectoplasma de me prévenir dès que la cible viendrait dans ce parc. Je sais me montrer patient et je savais qu’un jour ou l’autre, il y viendrait. Grâce aux informations recueillies, ce n’était pas ardu pour moi de conclure qu’il est un homme de la nuit, un homme aux sombres desseins. Il ne peut pas rester enfermé éternellement. Finalement, lors d’une nuit noire, c’est ma chance de passer à l’action. J’hésite un instant à rappeler le spectre, mais je me dis qu’il peut m’être utile. Il y a beaucoup trop d’humains qui ont confiance en ces monstres qui peuvent se retourner contre eux à n’importe quel instant. Ils sont bien plus forts que nous, il suffit qu’ils le réalisent. Donc, avec prudence, je m’avance jusqu’à provoquer la rencontre qui devrait être décisive. Je l’ai pas l’intention d’échouer et je n’en ai pas non plus l’habitude. Ma préparation est adéquate, elle me permettra de résister en dépit de certains désavantages de mon côté. Je m’arrête à une distance raisonnable, tandis qu’il me tourne le dos, restant face à l’étang. Comme toujours lorsque je suis en mission pour les Rockets, j’ai mon sabre qui repose contre ma hanche gauche. Je porte aussi ce demi-masque, dissimulant le bas de mon visage et cette grimace qui y prend place quand je vois le monstre à ses côtés. C’est une chance d’avoir ceux qui me sont prêtés... Bref, j’ai fait un long voyage pour me trouver ici ce soir, mais je suis prêt.

C’est tout de même une des premières fois que tu te retrouves face à un adversaire en mesure de se défendre, ça ne sera pas si simple.

Toujours sans se tourner, il m’adresse une longue tirade, même une mise en garde. Il semble très confiant en ses chances de me vaincre... Qu’il connaisse ou non l’endroit, il faut être le plus agile et le plus rapide pour atteindre l’autre. Je constate alors qu’il fume, visible par la fumée qui s’élève dans la noirceur environnante, par l’odeur qui s’en dégage. Quelle idée de se ruiner la santé pour cette dépendance... Ma santé et ma condition physique sont parfaites, voilà un avantage que je n’avais pas prévu. Il se tourne ensuite, et je le détaille rapidement, tâchant de trouver les armes qu’il pourrait avoir sur lui afin de ne pas être pris par surprise. Ne croyez pas que je me trouve en face de vous sans y être préparé. C’est tout ce que je lui réponds. S’il peut me sous-estimer et commettre des erreurs, je saurai en tirer profit. Pour ma part, je ne ferai pas cette erreur de débutant. J’ai confiance en moi et en mes capacités, sans pour autant dénigrer les autres ou ne pas croire qu’ils peuvent rivaliser avec moi. Ce n’est pas tout le monde qui pense ainsi et ils sont dans le tort. À trop se placer soi-même sur un piédestal, c’est ce qui provoque la chute. Le boss se fout de l’argent volé, précisai-je, bien que je ne crois pas que cet homme essaie de marchander avec moi. Il semble avoir plus d’honneur que ça. Les trahisons se règlent au prix de la vie du traître. Mes doigts effleurent le pommeau de mon arme, prêts à l’extirper de son fourreau. Les sens en éveillent, je bougerai dès qu’il amorcera le moindre mouvement. Mon spectre est aussi dans les parages, dissimulé dans l’ombre. Il agira contre le félin si nécessaire.

Ils te contrarient tellement, ces humains qui ont constamment leurs Pokémon avec eux, à leurs côtés. Un profond dégoût qui prendra encore quelques années avant de disparaître.

HRP:
 



clic:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 472

Région : Unys
Mar 5 Juin - 17:22
Au premier coup d’œil sur cet homme qui leur faisait face, Hypolitte se rendit compte qu’il n’avait pas à faire à ces petites frappes. Mais cela ne remit pas son jugement en cause. Jusqu’à présent, et ce depuis qu’il n’était plus à la botte de ses mentors, il n’avait jamais connu la moindre défaite. Celui qui se dressait là, ne devait-être qu’un déchet doré sur le monticule de l’humanité. Rien de plus, rien de moins. Et ce soir, il mourrait, lui aussi. Il serait l’exemple, il serait celui qui montrerait aux rockets que quoi qu’il arrive, ils ne seraient pas à l’abri s’il revenait à mettre son nez dans leurs affaires. Le Sombre Présage ne portait pas son surnom pour rien.
Restant impassible, il écouta ses mots… Il en fut surpris d’ailleurs, de voir quelqu’un qui c’était préparé. Peut-être que cette fois il allait trouver un peu d’amusement à combattre quelqu’un. Et un certain plaisir lors de la mise à mort. Un silence c’était de nouveau installé entre les deux hommes, avant que le prédateur ne reprenne la parole, annonçant que le boss se fichait de l’argent. Mais qu’une trahison se payait dans le sang. Oh. Fort bien.

- Une trahison n’est possible que lorsqu’elle est perpétré sur des gens d’honneur. Ce n’est pas le cas de la Team Rocket. Un simple ramassis d’hommes et de femmes aussi… hm… Méprisable les uns que les autres…

Ou presque ?… Celui-ci semblait se différencier de l’archétype du rocket classique. Semblait. Peut-être que cela ne serait pas le cas. Peut-être qu’il n’avait pas sa place dans cette organisation. Peut-être avait-il fait une erreur de parcours pour s’être retrouvé là. Peut-être… Tant de possibilité…

Lui ? Oh non. On lui avait proposé de rejoindre la team rocket alors qu’il commençait à se faire un nom dans le milieu de l’obscurité. On lui avait promis une bonne place, un bon revenu. Et s’il avait accepté ce n’était surement pas pour toutes ces choses. Oh non. C’était simplement pour pouvoir mieux observer l’organisation, de l’intérieur. Lui, il n’avait jamais juré fidélité à Giovanni. Et le fric qu’il avait emmené avec lui, n’était en réalité qu’un petit imprévu qu’il c’était permit de faire. Il c’était ainsi rendu compte que l’organisation n’avait rien pour elle. Qu’elle était occupé par une bande de déchets. Ces déchets même qu’il s’efforçait à faire disparaitre au fur et à mesure, autant que possible avant de lui-même passer l’arme à gauche. Parce que bon, il ne fallait pas se leurrer. Il savait qu’un jour ou l’autre ce serait son tour. Et autant dire que ça ne l’effrayait nullement. Le tout étant que cela soit le plus tard possible, afin qu’il puisse agir encore longtemps. Et surtout afin qu’il puisse planter sa lame dans le cœur de Theodor, son frère.

Enfin, son regard ne loupa pas ce pommeau se trouvant à son côté. Et cette vision l’enchanta grandement. Peut-être pourrait-il y avoir un combat sans une de ses armes trop bruyante. D’un simple geste de la main, il ordonna au chat de s’écarter. Il n’aurait pas besoin de lui. Aussitôt Tibère se calma et se déplaça sur le côté, allant s’assoir à bonne distance pour observer la scène.

- Mais nous n’avons surement pas la même vision des choses, alors inutiles de tergiverser. Allons donc droit au but.

Il leva sa canne de la main gauche et attrapa le manche de son arme de la droite. Il dégaina son épée et jeta le fourreau en direction du félin, qui ne tarda pas pour récupérer l’objet et le coincer entre ses crocs. Puis, Hypolitte se mit en garde, son regard d’or ne quittant pas son adversaire. S’il avait une arme à feu ? Oh oui. Bien sûr. Toujours. Mais il n’aimait généralement pas l’utiliser. S’il devait utiliser la poudre, ce serait forcément celle d’un Sniper. Plus rassurant, dans le sens où il pouvait généralement vite disparaitre avant de se faire prendre. Mais de toute façon, il ne l’avait pas avec lui. Et tant bien même, l’endroit ne se prêtait pas vraiment à ça.
Quoi qu’il en soit, il n’attendit pas bien longtemps, poussé par la fougue de sa jeunesse et le feu de toutes ses victoires. Il fut le premier à donner l’assaut, et ce combat était sans aucun doute le dernier qu’il mènera de cette façon.



Hypolitte s'agace en #DF6D14.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://ocylan.deviantart.com/


avatar
Modo & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 24/12/2013
Messages : 11270

Région : Kanto | Hoenn
Mar 12 Juin - 0:13
Me retrouver face à face dans l’attente d’un duel... j’espère être vraiment prêt. Si j’ai pu évaluer certains traits de ce traître, je ne le connais pas en détail. De son côté, il ne semble pas anxieux à l’idée de se retrouver devant un lieutenant Rocket armé. Avant même que j’énonce les enjeux de ma venue, il pouvait voir ce sabre fermement accroché à ma ceinture. À moins que dans la pénombre environnante, il soit assez discret pour ne pas être ce qu’on remarque en premier. Ce soir, il y aura un exemple de plus à fournir à tous ceux qui pensent que trahir l’organisation est facile, qu’ils peuvent s’en sortir impunément. Par contre, je peux remarquer sa grande confiance en lui, et cela peut jouer en ma faveur. Qu’il me sous-estime, il devra alors me montrer sa capacité d’adaptation pendant l’action. Ce n’est pas tout le monde qui peut changer d’attitude et de tactique une fois que le duel est lancé. Il me tarde de le mettre à l’épreuve... Néanmoins, avant toute chose, nous échangeons quelques mots. Bien que je ne compte pas m’attarder, ça me permet de le cerner un peu mieux. M’être directement jeté sur lui aurait sûrement fait en sorte de manquer une ou deux informations pertinentes. Il s’agirait d’une erreur de débutant. Il pourra, par la même occasion, constater que je n’en suis pas un, ce que j’ai également exprimé puisque je me suis préparé à me trouver sur son territoire. Alors, qui est ce Sombre Présage? Qu’a-t-il à me révéler, maintenant que les termes sont clairs? Je ne dérogerai pas de ma mission, mais je ne crois pas qu’il soit le genre d’homme à ne pas affronter la mort en face. Il n’essaiera pas de passer un quelconque marché avec moi. La réponse que j’obtiens me confirme cette impression. Je ne me suis pas trompé sur son compte.

Par contre, on ne peut pas dire que ses mots te plaisent, loin de là. Malgré ça, ton visage reste impassible, inexpressif. Tu es entraîné pour cela, afin de ne pas donner d’armes à tes adversaires. Comme une machine programmée pour l’assassinat...

Je ne me considère pas comme une de ces personnes qu’il décrit, en plus d’avoir en tête certains membres qui n’y correspondent pas. La première personne à laquelle je pense est évidemment Isiel, mais je ne dois pas m’attarder sur cette pensée. Aucune distraction, j’ai la discipline mentale pour rester concentré sur ma tâche. Quoi qu’il en soit, pour avoir été affecté quelques semaines à la formation des recrues, je dois admettre que je ne peux pas lui donner entièrement tort. De mes critères, ces idiots n’auraient pas dû passer et devenir des membres de l’organisation. Cependant, il semble que j’ai des standards trop élevés, que j’aurais pu mettre en péril l’avenir des Rockets avec un tel degré de sévérité. Voilà pourquoi je n’ai plus à assumer la formation et ce n’est pas quelque chose qui me dérange, loin de là. Je préfère me retrouver devant un traître et l’affronter jusqu’à ce qu’un de nous tombe. Je choisis de ne pas répondre à cette provocation, désireux de ne lui donner aucune information sur moi. Je tiens à garder les quelques avantages que je peux avoir, pour balancer avec tous les siens. La façon qu’il considère l’organisation qui m’envoie m’importe peu. Je sais pertinemment que Giovanni n’est pas l’homme le plus droit qui soit. Il profite de chaque opportunité en sa faveur. Mais tant que j’accomplis avec brio les missions qu’il me confie, il n’a aucune raison de s’en prendre à moi ni de me surveiller. De nombreuses années ont passé depuis mon intégration. Je crois être digne de confiance, et c’est assurément le cas puisque j’ai déjà été affecté à sa protection. Bref, je me prépare à ce que mon silence soit dérangeant. J’ai l’habitude qu’il ne plaise pas. La plupart des humains n’aiment pas le sentiment d’être ignoré ou de paraître insignifiant auprès de leur interlocuteur. Il ne reste plus qu’à voir comment il va y réagir.

En tout cas, le regard qu’il jette à ton arme, lorsque tes doigts l’effleurent, ne passe pas inaperçu. Tu crois que cette mission prend une tournure intéressante, en dépit du danger qu’elle représente.

Il ne s’offusque pas de l’absence de réponse. Voilà qui m’en dit long sur son tempérament. Il n’est pas un de ces hommes au sang chaud, un fonce dans le tas. Puis, il est assez confiant pour ordonner à son monstre de s’écarter, de ne pas intervenir. J’espère que mon spectre se tient prêt si jamais cette bête décide de jouer à la traîtresse. Je n’ai pas la prétention de pouvoir lutter contre les deux s’ils me font ce coup. J’aurais tendance à croire que ça ne surviendra pas parce qu’il semble être une personne d’honneur, mais il vaut mieux le garder en tête. À l’agonie, les personnes changent... J’en ai été témoin à plusieurs reprises. En effet. Laissons nos actes parler à notre place. Le voyant bouger, je ne perds pas de temps avant de me saisir de mon arme, ce sabre unique qui m’a permis d’accomplir avec succès mes missions, jusqu’à présent. Je jauge ensuite sa posture, analysant ses mouvements ainsi que sa garde. Il ne semble pas vouloir régler cette histoire en se restreignant à savoir lequel de nous deux peut appuyer le plus rapidement et le plus précisément sur la gâchette, ça me plaît. Néanmoins, il est le plus pressé, fonçant pour le premier assaut. Il me suffit de parer le coup, et de contrebalancer sa force afin de ne pas m’épuiser trop vite. Utiliser la fougue de l’autre, utiliser sa force pour la retourner contre l’utilisateur, je sais faire. Les lames se frappent, provoquant de fines étincelles. Il ne me reste plus qu’à le repousser pour moi aussi attaquer. L’échange des coups ne doit pas être déséquilibré. Je ne le laisserai pas prendre le dessus sur moi en restant en défense. Il faut un équilibre entre les deux afin de parvenir à prendre le dessus. Il me tarde de voir ses prochains coups, de voir sa réaction lorsqu’il comprendra que je ne suis pas un novice. Nous allons nous tester tous les deux. Montrez-moi ce que vous valez! Je n’ai pas l’habitude de parler, mais je lance cette provocation, espérant que la réponse sera à la hauteur.

Tant qu’à ce que ta vie soit en jeu, c’est mieux si le jeu en vaut la peine.



clic:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Se croiser par hasard [pv]
» [FB] Croiser le fer avec un pirate ça fait quoi ? Mal...
» On ne se serait pas déjà croiser quelques parts ? [Livre 1 - Terminé]
» Finn et Victoria, on va se croiser partout !
» FLOP mâle croisé caniche-yorkshire 2 ans SPA DOUAI 59

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Hoenn - 3E G E N :: Nénucrique-