AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

 
» Jamais le soleil ne voit l'ombre


avatar
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 21/04/2016
Messages : 506

Région : Sinnoh
Jeu 17 Mai - 9:12



J'ai tout à disposition. Un ordinateur ultra performant avec une connexion micro fibre réservée. Plusieurs sources d'énergie grâce à des pokémons de type différent, électrique, biochimique, solaire, hydraulique, cinétique et même géothermique. J'ai plein de jeux autour de moi avec la possibilité d'en faire ce que je veux. Personne pour me donner d'ordre, pour m'obliger à fabriquer de simple calculatrice pour humain moyen. Personne pour me surveiller. Sauf Cobb mais, il ne dira rien, sa tâche étant simplement d'assurer ma sécurité. Je ne risque pas grand chose à rester dans le labo et de toute manière j'ai M.A.I.A. La petite fille robotique a renouvelé sa batterie et est partie voir comment allaient nos pokémons. En arrivant Marguerite a constaté que nos pokémons étaient en sale état. Faut dire qu'on s'est battu contre une M.E.T et une M.E.M. Deux puissantes machines de ma fabrication. À la base, elles devaient servir à l'exploration sur terrain difficile et sous l'océan mais, comme la plus part de mes inventions, elles ont été transformées pour servir l'armée.

- La machine de Linnaeus n'est pas très performante... Il va encore falloir quelques heures avant que nos pokémons soient remis en forme...

Son regard est insistant et je devine qu'elle voudrait que j'y jette un œil. Pas question. Les machines de soins c'est carrément chiant. M.A.I.A s'approche de moi et regarde l'écran noir de l'ordinateur sans rien dire. J'imagine qu'elle se demande ce que je peux bien faire devant un ordinateur éteins.

- Je m'ennuie, finis-je par avouer. Je ne sais pas quoi faire !

Je n'aurais pas dû dire ça car, mon robot se met en tête de me trouver des occupations. Elle me propose d'aller améliorer la console de géo-localisation du premier étage, de fabriquer un robot bien plus performant que celui qu'il y a en ce moment à l'accueil. Une fabrication de C.C, notre mécanicienne fan de science-fiction, un échec honteux. En fait, il y a plein de choses que je pourrais faire pour aider Genius. Marguerite m'a quand même accueilli au sein de son organisation pour me cacher. Je lui suis redevable même si ça ne m'enchante pas. Je dois faire quelque chose pour la remercier.

- Nooooon ! Pas ça. J'ai pas envie de réparer ou corriger les petits problèmes. Je veux faire quelque chose de moi-même. Quelque chose qui serait utile à Genius.

L'androïde se tait puis me fait une petite courbette pour s'excuser. Ses idées ne sont pas à la hauteur, elle préfère se taire pour me laisser réfléchir en paix. Je soupire. Elle ne m'aide pas. Soudain, mon garde du corps prend la parole. C'est la première fois que je l'entends parlé, il a une voix grave et un ton lent et méticuleux. Il me fait frissonner.

- Genius n'a pas besoin d'être aidé. La G-Corporation s'occupe déjà de ça. Tout ce que souhaite Marguerite c'est que vous travaillez sur ce que vous voulez.

Lui non plus ne m'aide pas. Pourtant, il a mentionné la G-Corporation. Le bâtiment qui se trouve juste à côté de Genius et qui subventionne ce dernier. M.A.I.A dit que c'est le repère d'une bande de malfrat mais Marguerite a parlé de recherche de médicament et de prothèse pour pokémon. Ça serait intéressant d'aller voir ça de plus près. Je demande à Cobb de prévenir la patronne, j'ai envie de sortir faire une petite visite à nos voisins. Un rapide coup de téléphone et la jeune femme arrive dans mon labo vêtue d'une belle blouse blanche qui détonne face à ma blouse noire. Mon idée de visite chez la G-Corporation lui plaît bien. Elle prend contact avec la G-Corporation, leur annonce qu'elle a trouvé un nouveau protégé et qu'il voudrait visiter leurs locaux. « Tsss... Je ne suis pas son petit protégé. Je suis juste ici parce que j'ai besoin de me cacher le temps que mon père m'oublie. »

- Ils sont d'accord. Ils vont envoyer quelqu'un pour te guider. Tu peux aller l'attendre à l'accueil si tu veux.

- Avec le robot de C.C ? Non merci. Je me rends directement là-bas. M.A.I.A, suis-moi.

- Merci Maître.


Utilisation de la CS Vol (dernière utilisation le 03.10.17)



Thomas Bauer
CCCP - Pokébook - Nokuma Dex
Autres comptes:
Elimona Torri
Zoé Wells

©️️ Edgar Io

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Sbire Galaxie

C-GEAR
Inscrit le : 05/09/2014
Messages : 935

Région : Kalos
Sam 19 Mai - 0:31
« Alors comme ça, on a un gars de chez Genius qui va passer nous voir ? » s’enquit Lamia, sirotant une gorgée de son café. « Tu crois qu’il se doute de quelque chose ? Ou qu’il fait son chevalier blanc qui pense que son terrain d’expérimentation est trop petit ? »

Tu hoches la tête, ce qui fait sourire la scientifique.

« Apparemment, il n'est pas encore membre officiel, mais quoiqu'il en soit, je suis chargée de lui présenter la G Corporation. » réponds-tu. « De montrer notre côté philanthrope. Mais je n’ai jamais eu l’occasion d’interagir avec un scientifique en dehors de la Team. J’ai davantage l’habitude des investisseurs, je dois dire. C’est un peu plus facile. »

« Tu m’étonnes, dès lors que tu leur envoies un peu de poudre aux yeux, ils sont contents. » pouffe-t-elle. « Ils s’endorment quand tu parles de jargon alors que c’est très important, mais sitôt que tu leur vends du rêve, ils ne se sentent plus. »

Tu te souviens encore de la fois où Belzébuth a arrêté une balle de revolver à bout portant avec ses dents, alors que le Lieutenant Adrammelech lui avait tiré dessus. Après cet incident, nombreux étaient les corporates à être convaincus par le projet et avoir versé des sommes mirobolantes à la Team Galaxy pour poursuivre les opérations. Un scientifique, un vrai, ne sera pas aussi aisé à impressionner, encore moins s’il est un minimum observateur. C’est pour cela que tu as décidé de rendre visite à Lamia avant ton rendez-vous avec votre « collaborateur ». Quoi de mieux qu’une chercheuse pour apprendre à penser comme l’un d’eux et savoir ce qui pourrait l’intéresser ?

« Mon contact s’appelle Thomas Bauer, et il semblerait qu’il soit très doué pour créer des formes de vie artificielle. » lui confies-tu, récitant ton ordre de mission. « Il a notamment donné naissance à une androïde qui le suit partout et que tout le monde semble prendre pour une humaine tant la ressemblance est étonnante. »

« Plutôt dans la biomécatronique, donc. C’est dommage que Belzébuth soit top secret, il aurait pu t’aider, pour le coup. On aurait pu lui donner son corps de civil et il aurait vanté les mérites de la G Corporation tout en montrant ce que vous lui avez fait. »

Cette opportunité aurait été la bienvenue, en effet. Malgré tout, est-ce qu’il aurait accepté de t’aider dans ce but ? Tu ne le sais pas, et après avoir parlé avec lui, tu ne sais pas si ce serait une bonne idée de l’impliquer dedans. La Team Galaxy lui a sauvé la vie, c’est une évidence, mais une fois que tu t’es un peu plus renseignée sur le sujet, tu t’es également rendu compte que son existence est tout de même contrôlée presque dans ses moindres mouvements. Ashley te l’a dit elle-même lorsqu’elle te l’a présentée, après tout. Certains de ses souvenirs ont été « réécrits » en implantant certaines puces dans son cerveau. La Team ne l’a sauvé que pour en faire son expérimentation. A ce stade, ce n’est plus vraiment une personne, mais plutôt un esclave. Et si ses compétences au combat ne sont probablement plus à prouver, d’après les simulations, tu ne te vois pas le traîner avec toi comme un chien en laisse, quand bien même il pourrait éprouver du plaisir à le faire. Il ne mérite pas un tel traitement. Personne ne le mérite.

« Mais autrement, tu peux peut-être insister sur les implants rétiniens pour Pokémon qu’on va commercialiser l’année prochaine ? » suggère-t-elle. « Je pense que ça change des prothèses externes qu’on a l’habitude de montrer et pour un scientifique, ça peut être un peu plus intéressant. »

Tu prends un instant pour réfléchir à sa suggestion, puis tu finis par hocher la tête, la remercier et te rendre immédiatement dans les locaux de la G Corporation, prête à attendre ton contact. Et celui-ci ne met pas longtemps à venir, accompagné de son androïde et de sa blouse noire qui le démarque tant des autres chercheurs, comme tu t’y attendais. Comme quoi, les rapports n’ont pas menti, elle semble vraiment dévouée à son maître. Cela dit, il est assez intrigant de voir la différence « d’âge » entre celle-ci et son créateur. Si elle devait être un être humain organique, tu lui aurais donné ton âge, tandis que le scientifique semble bien plus âgé. En tout cas, cet homme n’a pas vraiment l’air commode, pour un supposé philanthrope de chez Genius. Peut-être est-ce à cause de sa manière de se vêtir quelque peu atypique, ou bien est-ce son aspect antipathique qui se dégage de son visage ? Quelque chose te dit, en effet, que s’il a cherché à se renseigner sur la G Corporation, c’est soit parce qu’il doute de vos intentions, soit parce qu’il se dit qu’il mérite de participer à des projets de plus grande envergure que le terrain de jeux auquel il a accès, actuellement.

« Bienvenue, monsieur Bauer. » l’accueilles-tu en ayant l’air le plus aimable possible. « Et bienvenue à vous aussi, M.A.I.A. Je m’appelle Lilith Bathory, et je suis chargée de vous faire visiter les locaux de la G Corporation. »

Tu leur présentes ta main gauche pour échanger les courtoisies habituelles, leur montrant par là que tu es sans doute une représentante adéquate pour la firme, ayant toi-même reçu de l’aide de leur part.

« C’est un immense plaisir de savoir que notre groupe a suscité de l’intérêt chez un scientifique qui a capté l'attention de Genius. » poursuis-tu. « Votre travail est très important pour nous, et nous espérons que l’un de nos nombreux projets pourra susciter votre intérêt, à vous ainsi qu’à quelques-uns de vos collègues. Organiques comme synthétiques, cela va de soi. »

Ton regard se pose sur l’androïde, afin de la mettre davantage en confiance en ne l’excluant pas de la conversation. De toute façon, tu pars de principe que ce n’est pas que monsieur Bauer qu’il faut convaincre, mais bien le duo. Car quelque chose te dit qu’un esprit aussi brillant ne repose pas sur M.A.I.A uniquement pour les tâches ménagères. Peut-être pas forcément pour prendre des décisions, mais il n’empêche qu’elle pourrait avoir un impact négatif sur vous qui serait non négligeable, alors mieux vaut ne pas prendre de risques.







Sprite by Yakuru Hoot.
Double-Compte: Tony Schwärtzwind et Soren Kenshin
Theme
Battle Theme 1 - Battle Theme 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 21/04/2016
Messages : 506

Région : Sinnoh
Mar 29 Mai - 10:11



Comme à son habitude le maître marche à grandes enjambées pour rejoindre le bâtiment voisin. À sa vitesse je sais qu'il a hâte de voir ce que réserve la G-Corporation. Moi je trotte derrière lui et m'assurant que personne ne le voit. Heureusement, il y a peu de passant dans la zone et nous passons d'un immeuble à l'autre sans être vue. En arrivant dans les locaux j'active un enregistrement. Je tiens à filmer tout ce que nous verrons, je pourrais les revisionner plus tard et voir si je n'ai pas manqué un détail. La G-Corporation va sûrement camoufler ses véritables actions en lien avec la team Galaxy. Il faut que je sois très attentive et prête à protéger le maître. Je n'ai que mon petit corps à utiliser comme bouclier car, tous nos pokémons sont restés auprès de Linnaeus et le maître a retiré toutes les armes que son père avait implantées en moi. Je me sens vide, nue et inutile. Pourtant je ferais tout pour prendre soin de mon créateur.
Une femme nous accueille et se présente comme notre guide. Immédiatement je pars à la recherche d'information sur le net. Le nom plus prénom ne donne rien. Cette femme n'existe pas. C'est encore plus suspect. Elle propose une poignée de main au maître mais, au lieu de la lui serrer comme l'imposent les conventions, il lui attrape la main avec curiosité.

- Oooooh ! Voilà qui est intéressant ! Je pensais que vous ne faisiez que des prothèses pour pokémon.

Le génie se met à inspecter l'étrange main biomécanique de la jeune femme sous toutes les coutures. Au début il est très impressionné et à voir ses yeux glissés des doigts de la jeune femme à son épaule, je devine qu'il aimerait bien voir le bras dans son intégralité.

- Pourquoi se faire poser un bras biomécanique ?

- Question stupide M.A.I.A. Réfléchis, n'as-tu pas un pokémon à qui j'ai moi-même posé des prothèses ?

Il a finalement lâché la main artificielle de notre guide et bombe à présent le torse en attendant la réponse. P.A.M, la petite Tiplouf blessée que nous avons trouvée sur la route et qu'il a aimablement aidé. La pauvre avait perdu un œil et ses deux ailes étaient brisées. Heureusement, le maître avait réussi à lui fabriquer de nouvelles ailes et ce avec des outils trouvés au hasard. Parce que le maître est comme ça, il est profondément bon. À nouveau je me plie bien bas pour lui présenter mes excuses. Il m'a doté d'une intelligence artificielle et je n'en fais pas bon usage. Je devrais avoir honte.

- Je suis heureuse que vous ayez pu obtenir un nouveau bras mademoiselle Bathory. Celui-ci est sûrement plus performant que l'ancien. D'ailleurs, comment avez-vous perdu votre bras d'origine ?

Thomas émit un grognement d'exaspération avant d'annoncer qu'on s'en fichait. Il voulait voir les labos où étaient fabriquées ces petites merveilles et rencontrer leur créateur. « Il a raison. Le plus important c'est de voir quel genre d'homme fabrique ces prothèses. Avec quelles intentions. Si ça se trouve, il y a aussi des génies à la G-Corporation. » Cette éventualité m'emplit de joie pour mon créateur qui recherche des gens comme lui depuis tellement longtemps.
Lilith se montre excessivement mielleuse à notre égard et ce n'est pas pour déplaire à Thomas qui sourit depuis notre arrivée ici. De plus, elle ne m'ignore pas et semble me prendre en considération. Son bras, bien qu'une petite partie de son anatomie, est tout comme moi, artificiel. Pour le moment je lui laisse le bénéfice du doute, en plus ce n'est qu'une faible femme. Le maître ne risque rien avec elle, mais je ne peux pas oublier les commentaires que j'ai lus sur le net. La G-Corporation serait le repaire de la Team Galaxy. Ces malfrats pourraient vouloir garder le génie de mon maître pour eux et s'en servir pour faire le mal.



Thomas Bauer
CCCP - Pokébook - Nokuma Dex
Autres comptes:
Elimona Torri
Zoé Wells

©️️ Edgar Io

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Sbire Galaxie

C-GEAR
Inscrit le : 05/09/2014
Messages : 935

Région : Kalos
Mar 29 Mai - 23:42
Tu ne sais pas ce qu’il en est de l’androïde, mais concernant le scientifique, ta présentation a l’air de fonctionner. Et surtout, comme tu t’y attendais, il s’attarde sur ta prothèse, ce qui, dans les circonstances actuelles, sont plus que bienvenues. En fait, cela a l’air de l’étonner un peu, car il ne semble pas être au courant du fait que la G Corporation ne s’occupe pas uniquement des Pokémon. Après tout, la Team Galaxy est ainsi, elle s’occupe tout autant d’eux que des humains. Depuis la surface visible, des prothèses, des médicaments, ou encore des implants. Depuis la face cachée, des armes et armures de combats, ainsi que des projets d’interface en réalité augmentée pour glaner davantage d’informations et déceler les points faibles de l’ennemi en un rien de temps. Bien sûr, hors de question de quitter ton rôle, mais tu dois avouer que capter son attention aura été un peu plus facile que tu ne le pensais.

« La G Corporation a à cœur les intérêts des Pokémon comme ceux des humains, monsieur Bauer. » réponds-tu en partageant son enthousiasme. « Si nous devions résumer la vision de l’entreprise en une phrase, je crois que l’on pourrait dire qu’humains comme Pokémon sont interdépendants et qu’il est important de ne laisser personne derrière si nous voulons accéder au progrès. »

La façon dont il te scrute est plutôt étrange. Ou plutôt, tu n’es pas habituée à être observée de cette manière. On te regarde normalement, avec crainte ou de manière lubrique pour certains, mais lui ne semble être intéressé à toi qu’en tant que sujet d’étude, ce qui a pour mérite d’être un peu déstabilisant, même si tu as appris à ne pas le montrer. Sans parler de la question de son androïde, qui se fait immédiatement rembarrée par son propriétaire. Un peu trop violemment à ton goût, en fait, même si certains diraient que ce n’est qu’une synthétique. Cela te fait toi-même réfléchir à ce que Belzébuth peut vivre au sein de vos locaux. Ceux qui s’occupent du cyborg lui parlent-ils de la même façon ? Peut-être pas, il a été un humain avant, après tout. Mais en même temps… D’Ashley à Adrammelech, tous n’ont l’air que de le considérer pour son potentiel plus qu’autre chose. Et toi aussi, en même temps. Tu sais qu’il s’agit d’un Enchadrean qui a été qui a pris part à une bataille sanglante et qui en a été la victime, mais tu ne connais même pas son véritable nom. Tu devrais te renseigner, à ton retour. Si tu veux montrer que tu vaux mieux qu’Arceus, alors il serait temps d’agir comme tel.

« Ce n’est rien. » t’empresses-tu d’ajouter alors que le scientifique réprimande sa création. « Certes, j’ai parfois droit à quelques regards bizarres quand je me promène, mais cela ne me gêne pas. »

Cela dit, ta remarque ne semble pas vraiment avoir d’effet. L’androïde semble gênée – si elle est capable de ressentir des émotions, ce qui serait une incroyable prouesse – et elle enchaîne aussitôt sur une autre question, à savoir comment tu as perdu ton ancien bras, tout en mentionnant que ta prothèse semble plus performante que tes muscles de chair et d’os.

« Tout dépend de ce que l’on recherche, j’imagine. » concèdes-tu. « Mais en ce qui concerne la plupart des activités motrices, c’est tout à fait exact. »

Ton regard se pose sur celui de Thomas avant de poursuivre.

« Bien sûr, encore faut-il que le bras contienne suffisamment de batterie pour être en mesure d’opérer. Nous sommes à peu près satisfaits des capacités de nos prothèses humaines, mais la durée de vie est toujours quelque chose que nous pouvons améliorer, et c’est l’un de nos principaux problèmes. Nous avons déjà réfléchi à quelles ressources alternatives utiliser à la place des batteries de lithium, mais la question réside plutôt à comment implémenter tout cela dans nos futurs prototypes. Et c’est bien entendu là que la crème des hommes de sciences tel que vous ou les membres de Genius entrent en jeu. »

De nouveau, tu observes la suivante de monsieur Bauer. Tu ferais mieux de répondre à sa question initiale avant de paraître suspecte. On ne sait pas à quoi s’attendre avec ce genre d’avancées technologiques.

« Quant à comment j’ai perdu mon bras d’origine, c’est une longue histoire. » déplores-tu. « Cela dit, si tu possèdes un moyen d’accéder à un moteur de recherches dans ton protocole, tu auras toutes les informations dont tu disposes en cherchant des articles sur le Cauchemar de Cramois’Île. Mais je suppose que monsieur Bauer est déjà au courant de cette histoire. »

Il devrait l’être, du moment qu’il se renseigne un minimum sur ce qui se fait dans le milieu scientifique. De toute façon, un phénomène d’hypnose généralisé sur une île importante de Kantô et la résurrection d’un Kabutops chromatique aux allures de zombie passent rarement inaperçus.

« Souhaiteriez-vous un rafraîchissement avant de commencer notre visite ? » proposes-tu à l’organique comme au synthétique, bien que tu ne sois pas sûre d’avoir quelque chose pour ce-dernier. « Par ailleurs, si vous êtes à ce point intéressé par les prothèses et autres implants sur les humains, je peux tout à fait vous présenter nos derniers prototypes, si vous le souhaitez. »

Plus tu auras de moyens de le convaincre du bien fondé de vos actions ainsi que celles de Genius, mieux ce sera.







Sprite by Yakuru Hoot.
Double-Compte: Tony Schwärtzwind et Soren Kenshin
Theme
Battle Theme 1 - Battle Theme 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 21/04/2016
Messages : 506

Région : Sinnoh
Ven 1 Juin - 9:47



Marguerite a oublié quelques détails en me parlant de son voisin. Heureusement que j'aime les surprises. Notre hôte n'est pas désagréable à regarder et en plus elle possède une main biomécanique. De quoi faire fantasmer un homme de science. Combien de fois ai-je rêvé de modifier mes membres pour les rendre plus performants et devenir plus puissant. Mon père m'avait toujours stoppé dans mes élans. S'il n'avait pas été là, aujourd'hui j'aurais pu être un cyborg très évolué. Fort, à la pointe de la technologie et toujours aussi intelligent. M.A.I.A se montre curieuse vis-à-vis de Lilith mais derrière ses questions je me doute qu'elle ne lui fait pas confiance. Son visage inexpressif cache bien ses émotions mais ses questions révèlent ses doutes. « Je me fiche totalement de qui est cette fille, de comment elle a perdu son bras. Le plus important pour le moment c'est de voir la fabrication de cette petite merveille et d'aller rencontrer les gens de la G-Corporation. » Je laisse tout de même notre guide donner son explication avant de me tourner vers l'androïde :

- Satisfaite ? Arrête de l'importuner maintenant. J'aimerais qu'on avance.

- Pardon maître... Ma curiosité vous fait perdre du temps. Je m'en excuse.

Elle ment, du moins elle dissimule la vérité. Une aptitude humaine que je n'aurais jamais encodée sur un androïde comme elle. « Pourquoi ? Comment ? M.A.I.A est de ma fabrication mais elle reste un mystère, même pour son créateur. » J'essaye de cacher mon étonnement et rebondissant sur l'événement où Lilith avait perdu son bras.

- Ah oui ! Je me souviens de cette histoire. Un concours scientifique auquel j'aurais aimé participer si l'invention ne devait pas obligatoirement avoir un rapport avec les pokémons. Pfff. De toute manière j'étais en train de travailler sur G.A.I.A, un générateur à intelligence artificielle. Elle me sert de matrice mère pour la fabrication en série des androïdes telle que M.A.I.A.

Un sujet bien plus intéressant que des petites inventions de résurrection de fossile. J'en venais à me demander pourquoi cette jolie fille s'était rendue à ce concours. Peut-être pour promouvoir l'image de la G-corporation ou peut-être qu'elle s'intéressait au monde scientifique, sans vraiment en faire partie. Elle portait une attention toute particulière à la petite fille mécanique qui m'accompagnait. Les androïdes l'intéressent peut-être. Si ça se trouve elle veut pousser les modifications de son corps à un autre stade. J'envisage deux secondes de lui donner un coup de main. Améliorer les êtres humains serait une bonne manière d'aider Genius. Il y a quelques années j'avais fait des recherches sur les effets de l'électricité sur les nerfs. Si on plaçait des micro-puces sur les nerfs rétiniens ou même musculaires, on arriverait à augmenter les performances de la vue ou de la force brute. J'aimerais continuer mes recherches sur le sujet mais m'imaginer triturer le corps spongieux d'un être humain me dégoûte fortement. Je vais devoir me trouver un autre sujet d'études. Lilith nous propose justement de découvrir leur dernier prototype d'implant.

- Vous lisez dans mes pensées ! Je veux bien un jus de fruit, ou de baie. Et pas une boisson bourrée de sucre. Je veux booster mon cerveau, pas le doper.

Enfin nous avançons. Je me frotte les mains et me craque les doigts pour essayer de calmer les tiques d'excitations. M.A.I.A me suit de près, plus calme que tout à l'heure. Elle a arrêté de fixer notre guide et regarde les lieux comme une personne normale. C'est suspicieux. Un robot ne regarderait que droit devant lui alors que la petite fille tourna la tête dans tous les sens pour ne rien manquer. « Ah ça y est j'y suis... Elle est en train de filmer. Je ne vais rien dire, l'enregistrement pourrait être utile pour plus tard. Surtout si on voit des inventions intéressantes qui pourraient mettre utile. »
L'androïde décline poliment la proposition de Lilith. Elle n'a pas besoin d'un rafraîchissement, ses batteries sont chargées à bloc.

- Avez-vous des implants pour pokémon eau ? Le maître possède un Prinplouf qui a perdu un œil. J'ai lu dans des articles scientifiques qu'il existait des yeux bioniques pour les aveugles humains. Existe-t-il la même chose pour les pokémons ?

- Le problème avec les yeux biotiques à l'heure actuelle c'est qu'il faut des lunettes munies de caméras numériques. En plus le porteur ne retrouve pas une vraie vision. Il arrive juste à discerner des formes et je ne te parle pas des couleurs qui ont carrément disparu. Néanmoins, je pense que le dispositif pourrait être amélioré en changeant les matériaux. Pour le moment les implants sont en polymères, un matériau bas de gamme. Alors que si on utilisait du graphène et du diamant, on améliorerait la biocompatibilité et le patient retrouverait une vue quasi normale. Prend en notes M.A.I.A, en rentrant j'aimerais bien travailler là-dessus.

- Tout est enregistré maître. Je peux envoyer un appel à … la patronne de Genius, pour lui faire commander le matériel et les instruments.

J'ai soudain hâte de rentrer à Genius pour me mettre au travail. La visite à la G-Corporation n'aura pas été longue mais, j'aurais trouvé la source d'inspiration que je cherchais. J'allais informer Lilith que la visite allait s'arrêter quand elle nous fit entrer dans une grande pièce blanche où des robots étaient en train de fabriquer de minuscules micro-puces. Nous venions d'arriver dans l'atelier de fabrication. Je n'avais plus envie de partir maintenant.



Thomas Bauer
CCCP - Pokébook - Nokuma Dex
Autres comptes:
Elimona Torri
Zoé Wells

©️️ Edgar Io

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Sbire Galaxie

C-GEAR
Inscrit le : 05/09/2014
Messages : 935

Région : Kalos
Sam 9 Juin - 18:04
Un androïde curieux n’est pas quelque chose que l’on peut voir tous les jours. Ni un androïde à proprement parler, en fait. Même au sein de la Team Galaxy, on en voit assez peu, finalement. Est-ce un parti pris ou parce que vous manquez de moyens pour en produire en masse ? Difficile à dire, mais tu n’hésiterais pas à parier sur le premier cas. Après tout, vos recherches se concentrent principalement sur les améliorations technologiques et sur les augmentations que vous pourriez implanter chez vos unités plutôt que de créer des êtres de toutes pièces. Belzébuth ainsi que ton bras ou les armures de combat d’Astaroth et Asmodée en sont la preuve. Cela dit, tu ne la traites en rien différemment d’un être humain de chair et de sang. Au final, on pourrait presque dire que la relation qui lie le maître et son robot est similaire à celui d’un Dresseur et de son Pokémon. Il y en a des bons comme des mauvais, et vu comment il la traite, tu n’es pas certaine que ce soit facile tous les jours pour elle. Certes, tu peux te comporter de la même manière avec des Sbires d’autres Teams, comme la prise d’otages de la Tour Radio de Doublonville a pu le montrer, mais ce sont deux types de personnes différentes. En tant que synthétique, tu sais que si elle pose toutes ces questions, c’est pour apprendre et emmagasiner des données qui pourraient lui servir plus tard et qui amélioreront ses capacités en tant qu’intelligence artificielle. Rien à voir avec les abrutis qui posent des questions d’une incroyable débilité. Cela dit, il est inutile de créer un incident diplomatique pour le moment, surtout que Thomas semble avoir des choses à rajouter concernant l’incident de Cramois’Île.

« Je n’en doute pas, les IA sont clairement quelque chose de remarquable. » concèdes-tu. « Pouvoir s’en servir de base pour créer des androïdes n’est pas une mince affaire. Avez-vous pu créer d’autres androïdes aussi avancés que celle-ci jusqu’à maintenant ? »

Ce n’est pas une mauvaise idée d’en apprendre plus sur ton invité, après tout. Et puis, quelque chose te dit qu’il aime beaucoup s’entendre parler et se prendre pour l’homme le plus intelligent du monde. Peut-être qu’il l’est, et tu t’en moques, à vrai dire. Le tout, c’est qu’il vous soit utile, peu importe sa moralité et que vous pouvez le garder un minimum sous contrôle. Raison de plus pour lui sortir l’artillerie lourde – façon de parler, dans ce cas-ci – le jour de cette présentation. De toute façon, ce n’est pas à toi de le remettre à sa place si son hubris l’amène trop loin. S’il y a bien quelque chose que tu conserves de ton éducation religieuse, c’est que s’il est possible d’être fier de ses actions, il faut toujours garder une certaine humilité, pour éviter d’avoir à en répondre auprès de gens meilleurs que soi. Toi-même, tu as été victime de cela, et si, au final, tu as pu te faire remplacer ton bras, tu n’auras pas autant de chance plus tard. Au moins, cela t’aura servi de leçon. Pour lui, ce sera peut-être autre chose, qui sait ?

Tu donnes au scientifique un jus d’orange avant de commencer véritablement votre visite. Vous enchaînez donc les longs couloirs, où vous pouvez voir les scientifiques de la G Corporation s’activer depuis les fenêtres qui donnent sur leurs zones de travail, tandis que M.A.I.A continue de poser des questions sur les possibles projets que vous pourriez avoir en cours. Elle part d’abord sur les implants pour Pokémon eau, car monsieur Bauer, semble-t-il, possède un Prinplouf qui a perdu un œil, mais ce-dernier précise justement qu’il est difficile de créer quelque chose pour ce genre de Pokémon.

« Tout juste. » acquiesces-tu. « Il me semble d’ailleurs que c’est ce qu’utilise Arthur Stockton par l’intermédiaire de ses lunettes, si tu veux te renseigner là-dessus. Bien sûr, nous travaillons sur de meilleures solutions, mais comme le précise monsieur Bauer, il nous faudrait avant tout de meilleurs matériaux, et ceux-ci ne sont pas toujours disponibles en grande quantité, sans parler de la législation qui entoure certains produits. C’est pour cette raison que nous cherchons toujours plus d’investisseurs qui souhaiteraient financer nos projets. »

A vrai dire, tu ne savais pas trop quels étaient les composants exacts, alors ce n’est pas plus mal que ton invité participe activement à la conversation avec M.A.I.A. Si la conversation peut continuer dans ce sens pour le reste de la visite, ce serait le paradis.

« En parlant de composants, j’aimerais vous montrer quelque chose qui vous plaira peut-être. » ajoutes-tu.

Tu pousses un bouton qui fait s’ouvrir la porte devant vous, puis tu leur fais signe de te suivre. L’atelier de fabrication. Pour des businessmen, ce n’est pas forcément l’endroit le plus adapté, car il faut avant tout leur vendre du rêve pour qu’ils puissent investir. Mais un scientifique est bien plus intéressé par comment les choses fonctionnent qu’autre chose. Et quoi de mieux que de lui montrer comment des micro-puces sont créées, par chez vous.

« Ce n’est pas vraiment ce que j’ai l’habitude de montrer aux visiteurs. » te permets-tu de dire une fois que tu as vu le sourire sur le visage de monsieur Bauer se dessiner. « Puisque vous êtes déjà au courant de bon nombre de projets, j’ai jugé bon de vous montrer quelque chose de plus concret. Bien sûr, nous chercherons toujours à créer les meilleurs médicaments et les meilleures prothèses du monde pour que tout le monde puisse avoir une vie normale, humains comme Pokémon. Mais nous sommes également conscients que l’intelligence artificielle et la réalité augmentée cachent un grand potentiel, et les puces que vous voyez actuellement pourraient être la clé qui nous manque pour ouvrir la porte vers le progrès. »

Tu t’approches de l’un des robots pour t’emparer d’une micropuce apparemment terminée, bien qu’il faille encore décider quel programme ajouter dessus. Tu te permets d’ouvrir la main du scientifique et d’y poser l’objet, avant de refermer le creux de sa main avec ton bras robotique.

« Je ne pense pas avoir besoin de vous dire que ce genre de technologie regorge de possibilités. » conclus-tu, un léger sourire se dessinant sur tes lèvres. « Pouvoir accéder à toutes les informations sur nos fonctions vitales en quelques secondes, par exemple. Imaginez le nombre de maladies que l’on pourrait éradiquer simplement parce que nous aurons les moyens d’analyser le taux de glucides dans le sang de quelqu’un en lui demandant de nous transmettre ces informations pendant la consultation. Et toutes les autres avancées possibles grâce à des esprits tels que le vôtre ! »

Tu ne sais pas si ça fonctionnera, mais qui sait ? S’il y a bien une chose que ce speed-dating à Alola t’as appris, c’est de prendre les devants de manière assez drastique et à faire preuve d’un peu de charme. A savoir si ça marchera dans ce cas-ci.







Sprite by Yakuru Hoot.
Double-Compte: Tony Schwärtzwind et Soren Kenshin
Theme
Battle Theme 1 - Battle Theme 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 21/04/2016
Messages : 506

Région : Sinnoh
Jeu 14 Juin - 10:39



J'ai une mère. Nommée G.A.I.A. Cette information me chamboule complètement. Le maître ne l'a jamais mentionné et je réalise qu'elle doit encore être à Rivamar avec le père de mon créateur. C'est étrange de savoir qu'on a une mère mais, qu'on ignore à quoi elle ressemble. Thomas est très heureux de voir que Mary s'intéresse à nous et à notre fabrication mais, quand elle me questionne sur la possibilité d'autres androïdes plus avancées, il se renfrogne.

- Non... Pas encore. Mais un jour j'y arriverais et mes androïdes seront aussi intelligentes qu'un homme avec cent quatre vingt huit de QI. C'est à dire comme moi. Vous imaginez les possibilités avec autant d'intelligences sur la planète ? Nous pourrions résoudre tous les problèmes existants à l'heure actuelle et en créer d'autres d'un niveau bien supérieur. Ah ! Ça serait merveilleux !

Voilà donc son véritable rêve. Des androïdes avec une intelligence aussi génialissime que la sienne. Et il ne fait tout ça que dans l'intérêt de la planète. Mon maître est un homme tellement bon. Je suis si fière d'être une de ces créations même si je ne suis pas la plus aboutie.
Nous arrivons alors dans l'atelier de fabrication. Je rencontre des confrères robots sans intelligence, un simple programme à la place du cerveau. Ils sont d'un blanc immaculé même si quelques tâches d'huile sont visibles au niveau du panneau de contrôle. Ce genre de robot demande de la maintenance et une aide humaine pour continuer à vivre. Moi-même, si le maître n'était pas là, je ne suis pas certaine d'être capable de survivre dans le monde. Mon intelligence artificielle n'est pas encore assez évoluée pour me passer de celle de mon créateur. Lilith part dans un long slogan vantant le potentiel de la micro-technologie. Le maître est complètement absorbé par ses propos alors que je reste dubitative à cette idée. Obtenir toutes ces informations ne pourrait que nous prévenir rapidement d'une anomalie, d'un changement dans le corps humain. Grâce à ces puces les gens pourraient être pris en charge plus rapidement et ainsi éviter la mort. Non vraiment je ne suis pas certaine que ça soit une bonne idée. N'y-t-il pas trop de gens sur la planète ? Il faudrait plutôt trouver un moyen d'en réduire le nombre au lieu de les sauver.
Je garde mes pensées pour moi, le maître a l'air si extatique en parlant avec cette femme. Je n'ai pas envie de le déranger avec mes petites suggestions robotiques. Néanmoins, je pose une question :

- Qu'arriverait-il si elles étaient piratées ? Ou simplement défectueuses ?

Dès que j'ouvre la bouche un masque de contrariété assombrit le visage de mon divin créateur. « Je suis désolé maître. Tout ce que je fais vous déplaît. Je ferais bien de me murer dans un silence éternel mais... Je ne peux pas m'empêcher de parler... »

- Le risque zéro n’existe pas M.A.I.A. Même si nous travaillons au bien du monde, même si nos intentions sont les meilleures. Il y aura toujours quelqu'un pour détourner nos idées, pour les corrompre. C'est ainsi... Si ces micro-puces étaient piratées... Les informations pourraient être modifiées ou carrément vendues à des agences publicitaires. Ahahah ! Si vous avez trop de cholestérols alors vous recevrez plein de pubs pour des régimes.

Il rigola à sa blague alors que je restais pensive. Le maître pourrait tenter de sauver l'humanité mais l'humanité tenterait toujours de saboter ses projets. « Pourquoi ? Est-ce qu'au fond d'eux les humains moyens savent qu'ils ne méritent pas d'être sauvé ? »

- Bref toutes ces possibilités sont alléchantes mais, elles ne sont encore qu'au stade de théorie. Quand est-il de vos prototypes actuels ? Avez-vous quelques choses qui fonctionnent ici ? J'aimerais bien avoir une petite démonstration.

Thomas a raison. Ils font de belles promesses mais, sont-ils vraiment capable de les réaliser ? Je fixe Lilith avec un air de défi. Cette demie-femme artificielle a-t-elle encore d'autres belles paroles à nous débiter, où va-t-elle enfin jouer cartes sur table ?



Thomas Bauer
CCCP - Pokébook - Nokuma Dex
Autres comptes:
Elimona Torri
Zoé Wells

©️️ Edgar Io

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Sbire Galaxie

C-GEAR
Inscrit le : 05/09/2014
Messages : 935

Région : Kalos
Mer 20 Juin - 11:57
Comme son créateur, cette androïde est décidément très intelligente. C’est à la fois fascinant et ennuyeux, il faut bien l’avouer. Elle pose des questions innocentes, et c’est normal, compte tenu qu’il s’agit d’une IA très avancée. Il faut qu’elle puisse apprendre si elle veut pouvoir répondre à davantage de questions et proposer toujours plus de solutions. Ce genre d’algorithmes se fait même de plus en plus, et cela fonctionne autant chez les robots et les ordinateurs que les applications sur smartphone. Pour certains, approcher de plus près les codes qui permettent ce genre de pratiques serait sans doute intimidant, mais compte tenu de qui tu as en face de toi, il est clair que ce n’est pas le cas de Thomas. Ce-dernier répond à la question de son accompagnatrice comme s’il s’agissait d’une évidence, mais il vaudrait peut-être mieux que tu reviennes sur ce qu’il dit à la fin de son discours. Tu veux être certaine de ne laisser aucune zone d’ombre. La potentielle future recrue de Genius semble être convaincu du bien-fondé de vos pensées, mais ce n’est peut-être pas le cas de son robot.

« Nous prenons ce genre de problème très au sérieux. » renchéris-tu. « Évidemment, des personnes malintentionnées seront forcément susceptibles de chercher à pirater ou endommager ces micro-puces, et je pense notamment à la Team Galaxy et la Team Flare, qui sont les organisations criminelles les plus avancées en matière de technologie, d’après les médias. C’est la raison pour laquelle nous mettons à jour les protections de nos puces aussi souvent que possible. Quant aux agences publicitaires… »

Tu pousses un soupir que tu veux être perçu comme cherchant à susciter la compassion auprès de tes vis-à-vis, même si tu n’es pas certaine que l’androïde soit à ce point versée dans l’art de comprendre les émotions humaines. Dans le pire des cas, Thomas saura sans doute capable de lui expliquer, au cas où.

« Malheureusement, je ne fais pas partie des têtes pensantes de la G Corporation. » déplores-tu. « Si cela ne tenait qu’à moi, je ne ferais pas autant de partenariats avec eux. Je pense que le monde possède plus de philanthropes qui attendent d’être convaincus et sensibilisés que ce que nous pensons. Bien sûr, personne n’oserait appliquer des mesures aussi extrêmes que ce que monsieur Bauer vient de mentionner, mais j’ai entendu parler de procédés plus insidieux. Par exemple, en cherchant une pharmacie, vous pourriez tomber en premier sur l’un de nos partenaires, même si leur établissement est plus loin qu’un autre. Je ne vous cache pas que je préférerais une collecte de dons auprès de la population, en ce qui me concerne. Les sommes seraient peut-être moins conséquentes, mais l’important, à mon sens, est avant tout de sensibiliser les esprits pour que tout le monde puisse apporter son aide, vous y compris. »

Tu refermes cette parenthèse et esquisses un sourire quand, enfin, le scientifique demande une démonstration. La question est stupide, mais ô combien importante. Bien sûr que vous aviez prévu une démonstration. Tout le monde en veut une. Cela dit, ce qu’il va falloir trouver maintenant, c’est quoi lui montrer.

« Je n’en attendais pas moins d’un esprit scientifique. » te réjouis-tu. « J’ai justement quelque chose que je ne montre pas à nos investisseurs, en général. La plupart d’entre eux veulent surtout de la poudre aux yeux, et si vous en voulez, je peux vous en procurer également. Mais je crois que ceci vous intéressera bien davantage. »

Tu les amènes dans une salle différente, à une centaine de mètres plus loin. Puisque le sujet des prothèses externes ainsi que des implants rétiniens ont déjà été abordé, tu estimes que vous pouvez passer à un des sens suivants, et non des moindres : l’ouïe. Dans cette salle sont exposés les modèles déjà terminés, qui peuvent être prêts à être commercialisés. C’est la raison pour laquelle il est possible de voir autant d’étagères, classées selon le type d’espèce qui pourrait les utiliser. Il y a des branches pour les espèces à l’apparence humanoïdes, qui incluent humains comme Pokémon, mais aussi celles qui possèdent des attributs aviaires, ou encore ceux qui ressemblent à des canidés ou des félidés.

« Il nous reste encore des espèces où nous avons du mal à concevoir ce genre d’implants, comme les Pokémon spectres ou certains Pokémon psys. » leur avoues-tu. « Cela dit, les modèles que vous voyez ici sont tout à fait fonctionnels. Ils possèdent chacun un microphone, un processeur, un amplificateur et un écouteur qui sont adaptés aux besoins de chaque espèce. Je vais vous en chercher une pour les humains, ce sera plus facile à vous montrer. »

Tu vas délibérément vers la porte au fond de la salle pour chercher une caisse remplie desdits implants, en utilisant ta prothèse pour pouvoir la porter d’une seule main, malgré sa taille. On peut entendre le léger vrombissement de la machine, mais pas suffisamment pour que cela soit un vacarme pour autant.

« Je vous laisse en faire l’expérience. » conclus-tu d’un sourire. « N’hésitez pas à repartir avec l’un de ces exemplaires, par ailleurs. Considérez cela comme un souvenir de votre visite. »

Un geste commercial qui plait, en général. Du moins, tu l’espères.







Sprite by Yakuru Hoot.
Double-Compte: Tony Schwärtzwind et Soren Kenshin
Theme
Battle Theme 1 - Battle Theme 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 21/04/2016
Messages : 506

Région : Sinnoh
Mar 10 Juil - 15:13



M.A.I.A pense comme un humain normal et s'inquiète de tout. Elle est incapable de faire confiance. La confiance. Voilà un concept intéressant à inculquer à ma création. Mais comment y parvenir ? Je songe aux pokémons dans lesquels nous plaçons beaucoup de confiance sans les connaître. Même eux, dès la capture, décident de nous faire confiance et d'obéir à nos ordres.
Lilith mentionne par inadvertance la team Galaxie, ce qui provoque immédiatement l'hostilité de M.A.I.A. Heureusement la petite fille robotique ne pose plus de question même si on voit bien qu'elle a tiqué à l'évocation.

- Le progrès nécessite des sommes d'argent conséquente pour continuer à avancer, résume l'androïde. Et ceux qui en ont veulent toujours en avoir plus.

- C'est ça M.A.I.A. C'est le capitalisme.

Maintenant je veux ma petite démonstration. Je suis très curieux de voir ce qu'elle va me dégoter pour m'impressionner. Et juste pour calmer les ardeurs de cette grosse société, je vais faire mine d'être blasé. Ça devrait leur remettre les pendules à l'heure. Lilith nous amène dans une salle bien rangée où sont entreposées des caisses classées par genre. Je lis rapidement quelques noms, tels que félin, humanoïde ou encore aviaire. C'est très intéressant et je réalise la complexité de leurs travaux. Ici, il ne suffit pas d'inventer comme je le fais, il faut aussi le rendre accessible à tous. Notre hôtesse nous présente une prothèse auditive adaptée à toutes les morphologies. Presque toutes nous apprend-t-elle, car il existe des espèces de pokémon qui leur posent problème. Les pokémons psy et spectre. Ne m'y connaissant pas trop en pokémon, je me contente de hocher la tête. Je ne vois pas trop où est le problème avec les types psy, j'en possède un qui pourrait parfaitement bénéficier de cette prothèse mais, j'imagine qu'il y en a d'autres chez qui ça poserait quelques problèmes.

- Par exemple ? Quels pokémons vous posent problème ?

Pour les pokémons spectres je ne demande pas, j'ai compris tout seul. Par contre, cette espèce m'intéresse et j'en viens à me poser plein de questions sur la façon de vivre ou sur leur provenance. Lilith nous quitte quelques secondes pour aller chercher un implant. J'en profite pour donner mon avis tout haut à M.A.I.A.

- C'est très intéressant, ils doivent bien étudier chaque espèce pour répondre à toutes les attentes. En plus, si elles sont pour des pokémons ces prothèses doivent être très résistantes.

La jeune femme revient en portant aisément une lourde caisse avec son bras artificiel. Je souris en écoutant le ronronnement de la machine. C'est un travail d'orfèvre et la détentrice ne se lasse pas d'en faire étalage. C'est amusant de voir cette fierté dissimulée alors que M.A.I.A en serait tout aussi capable et sans faire de chichi. Elle propose que nous testions ces appareils et nous les offre même. Je vois pas l'intérêt de le garder, on n'a pas de pokémon sourd. Par curiosité je déballe l'appareil et l'ouvre pour voir comment c'est fait à l'intérieur. Je retrouve toutes les parties énoncées par la jeune femme puis, je lui rends.

- J'aimerais bien tester vos petits joujoux en combat. Logiquement ils sont prévus pour, n'est-ce pas ? Après tout, ils sont fait pour des pokémons, ils doivent supporter les chocs, les fortes températures, la poussière et j'en passe.

M.A.I.A m'interrompt pour me rappeler que nous n'avons pas de pokémon avec nous, ils sont tous restés à Genius pour être soigné. Heureusement, la femme semi-artificielle s'attendait à ma demande et a déjà tout préparé. Nous retournons sur nos pas où nous attendent deux hommes avec des pokéballs. Ils délivrent les créatures et nous laissent choisir celui qu'on veut. D'ordinaire j'aurais pris celui que je voulais mais, cette fois je me tourne vers mon invention et la laisse décider.

- Maître ! C'est un tel honneur ! Je ne vous décevrais pas.

Parmi les pokémons proposés il y a un Dynavolt, un Mascaiman, un Mustebouee, un Chartor, un Nirondelle et un Galvaran. Mon choix se serait porté sur le pokémon feu, pour voir si les prothèses supportent les fortes chaleurs mais, M.A.I.A jette plutôt son dévolu sur le pokémon électrique. Ça sera tout aussi intéressant, j'ai hâte de les voir en action.



Thomas Bauer
CCCP - Pokébook - Nokuma Dex
Autres comptes:
Elimona Torri
Zoé Wells

©️️ Edgar Io

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Sbire Galaxie

C-GEAR
Inscrit le : 05/09/2014
Messages : 935

Région : Kalos
Mar 17 Juil - 15:45
Le visage de Thomas se veut plus blasé qu’avant, sans doute pour éviter de se laisser impressionné par ce que vous pouvez avoir en stock. En un sens, tu le comprends. Il veut éviter d’avoir l’air influençable, et c’est normal. Plusieurs fois, dans ce genre d’opérations, tu as été à sa place. Et le plus difficile dans tout cela reste de ne pas montrer ce que tu ressens. Est-ce plus facile pour lui que pour toi ? Tu n’en sais rien. De toute façon, tu restes concentrée sur ce que tu as à faire. C’est l’issue la plus simple pour éviter de laisser transparaître tes propres émotions, ou en tout cas celles qui seraient inappropriées à la situation. En revanche, sa curiosité reprend le dessus dès lors que tu abordes les problèmes que la G Corporation peut avoir dans la mise au point de prothèses pour les Pokémon psys. Bien sûr, quand on voit la physionomie de la plupart d’entre eux, ce genre de question est légitime, et c’est la raison pour laquelle tu y réponds immédiatement.

« En réalité, ce sont surtout des espèces bien précises qui nous posent problème. » expliques-tu. « Il y a la famille des Nucléos par exemple. Qu’ils soient évolués ou non, nous savons que tout ce qui entre dans le liquide qui les entoure peut être potentiellement dangereux pour eux, et exercer une opération au niveau de leur système nerveux est par conséquent très difficile. Nous ne voudrions pas créer plus de dégâts alors que nous essayons de les aider… »

Tu réfléchis à une autre espèce qui aurait le même genre de problème, mais tu as déjà cité l’exemple qui te paraît être le plus édifiant.

« Il y a également les spécimens qui ressemblent davantage à des objets qu’à des animaux d’une manière générale. » ajoutes-tu, montrant ainsi l’étendue du problème. « Pour les Pokémon avec des cerveaux plus simples comme des Sorbébés, ce n’est pas très difficile, mais pour des créatures aussi complexes qu’un Lewsor ou un Terhal, cela nous pose davantage de problématiques. »

Au moins, de cette façon, tu estimes que le scientifique aura compris dans les grandes lignes. Mais l’important, à présent, cela reste surtout de lui montrer que vos prothèses fonctionnent correctement, et en particulier dans des conditions extrêmes comme celles qu’offrent les combats de Pokémon. C’est pour cette raison que tu les emmènes dans la salle suivante, beaucoup plus grande, où ont été tracés à la craie des lignes délimitant le terrain de combat des Pokémon, bien que ce soit plus petit qu’un véritable terrain d’entraînement. Tu désignes sur ta gauche un tiroir dans lequel se trouvent déjà des Pokémon prêts à l’emploi, tout en les laissant choisir en premier. Dans cette optique, cependant, c’est M.A.I.A qui part t’affronter, contrairement à ce que tu pensais. Un androïde Dresseur de Pokémon ? Cela doit être unique en son genre, mais clairement pas impossible. En termes de stratégie, c’est définitivement très intéressant. Cependant, un robot peut-il vraiment avoir toute l’empathie nécessaire pour effectuer un combat de manière saine, dans des matchs aux règles aussi strictes ?

« Je suis impressionnée, je ne m’attendais pas à avoir à affronter votre androïde. » avoues-tu. « J’imagine qu’il n’y a pas eu de problème si vous décidez de la faire combattre à votre place, mais a-t-elle déjà réussi à participer à un match seul ? Loin de moi l’idée de remettre en doute ses capacités, mais la santé des Pokémon reste une de nos priorités, et je ne sais pas quel sera son comportement au cas où les choses tournent mal… »

L’avantage de cette phrase, c’est que tu te soucies réellement du sort de ces créatures. C’est pour cette raison que tu ne prends pas part directement aux projets qui demandent d’expérimenter des choses horribles sur des Pokémon. Tu sais que ce doit être fait pour avancer dans ta croisade contre Arceus, mais si tu t’impliquais directement dans ces expériences, cela ferait longtemps que tu ne ferais plus partie de la Team Galaxy. Au moins, avec ça, il est clair que tu auras davantage l’air de la bonne philanthrope pour laquelle tu voudrais te faire passer. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle tu prends un Mascaïman pour aller avec le Dynavolt choisi par l’androïde. Après tout, le combat sert surtout à savoir comment les prothèses tiennent la route dans un environnement hostile. Le but n’est pas nécessairement de les faire se battre jusqu’au KO, après tout.

Tu jettes donc la Poké Ball et libère le crocodile tacheté, qui fait face au chien électrique. Celui-ci possède une patte postérieure mécanique aux mêmes couleurs que le bras que tu portes, tandis que ton Pokémon de prêt porte un dispositif assez petit, presque imperceptible pour ceux qui ne connaissent pas l’anatomie des crocodiles, au niveau de son oreille droite.

« Commençons doucement. » fais-tu au Pokémon sol. « Lance une Tourbi-Sable. »

Pour avoir entraîné un Carmache beaucoup plus puissant, tu sais que derrière le nom se cache une attaque certes difficile à supporter d’un point de vue tactique, mais relativement inoffensive en termes de force brute. Le but ici est de montrer que malgré le sable présent dans l’air que le Mascaiman manipule, ni la prothèse auditive, ni la patte du Dynavolt seront entravés et amenés à avoir des disfonctionnements. Reste à savoir ce que M.A.I.A va faire, mais quelque chose te dit que ce sera un peu plus violent, étant donné le Pokémon qu’elle a à ses côtés.







Sprite by Yakuru Hoot.
Double-Compte: Tony Schwärtzwind et Soren Kenshin
Theme
Battle Theme 1 - Battle Theme 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 21/04/2016
Messages : 506

Région : Sinnoh
Mar 24 Juil - 11:02



Le maître est trop bon. Je suis tellement flattée qu'il me laisse combattre pour la démonstration. J'ai dû faire mes preuves en combattant aux côtés de P.A.M ou d'Airmure. Mon choix s'est porté sur Dynavolt, un pokémon électrique réputé pour sa vitesse. Je le scanne pour m'assurer de son état et je détecte rapidement son problème. Le pauvre porte une prothèse à sa patte postérieure qui lui monte jusqu'au jarret. Mon scanner révèle qu'il a été amputé proprement et que la prothèse est très bien fixée. S'il la possède depuis un moment il ne devrait plus être gêné. Par compte son pouls est anormalement élevé et je constate qu'il abaisse sa queue. Je l'intimide. Mes propres pokémons n'ont pas eu de problème à m'accepter mais, celui-ci n'est pas sauvage et appartient à quelqu'un. La pose de sa prothèse est peut-être due à un accident, lui laissant quelques séquelles. Je dois me montrer aimable et lui prouver qu'il peut me faire confiance. Le scanner, l'étude de comportement, tout ça fait partie des programmes de base que le maître a installé sur ma carte mère. À la base ils devaient servir sur les enfants humains, puisque j'étais normalement prévu pour m'occuper d'eux. Mais je réalise qu'ils peuvent s'adapter aux pokémons. Je lance le programme de sociabilisation et offre un sourire mécanique au Dynavolt. Un contact physique, comme une poignée de main ou une caresse, fait partie du processus mais, si le petit chien venait à s'effrayer de mon approche il pourrait relâcher une décharge électrique bien trop importante pour mes circuits. Je me contente de lui dire que nous allons juste mener un petit combat amical ensemble et qu'aucun mal ne lui sera fait. Lilith se montre assez surprise du choix du maître et se questionne sur mes capacités. Même si je peux comprendre son inquiétude, sa formulation me vexe.

- Je possède déjà deux pokémons et je m'en occupe très bien.

- Ça fait... cinq jours. Deux pokémons sauvages, un que j'ai soigné et l'autre qui est simplement venu à elle. Ils n'essaient pas de s'enfuir et Tiplouf a même évolué. Pour les combats, elle s'est déjà battu avec eux mais, elle n'a jamais participé à un combat officiel. Ça sera une première. Vous avez la chance de combattre face au tout premier androïde dresseur de pokémon.

Le début était gênant. C'est vrai que ça ne fait que cinq jours mais, je suis certaine que P.A.M et Airmure se sentent bien avec moi. Après tout, comme l'a dit le maître, ils ne se sont pas enfuis. Thomas m'ordonne de télécharger les règles des combats pokémons en ligne et de les respecter scrupuleusement. « Androïde dresseur pokémon... Ce titre me plaît bien. Je vais faire honneur à mon créateur ! » En plus de récupérer le règlement, je trouve toutes les informations concernant Dynavolt et le pokémon que Lilith a choisi. J'énonce toutes les données à voix haute alors que le maître a sorti un petit carnet de notes. Il griffonne furieusement en tournant autour des pokémons. Je l'entends aussi marmonner et réalise qu'il est en pleine réflexion, son génie opère. Il examine aussi le Mascaiman avant de s'éloigner des zones tracées pour nous observer. Il va même jusqu'à laisser tomber ses lunettes autour de son cou pour mieux analyser le combat.
C'est Lilith qui engage les hostilités avec une attaque Tourbi-sable. Une petite tornade de poussière se forme sur le terrain alors que je perds du temps à aller fouiller dans mes données pour trouver les caractéristiques de cette attaque. Même si elle n'est pas puissante son type est avantagé face à l'électricité. « Elle est maligne... Elle a choisi un type sol qui est immunisé au type électrique. Mais ça ne va pas m'empêcher d'utiliser les attaques de Dynavolt pour autant. » Sans ordre de ma part, le petit chien se prend le tourbi-sable de plein fouet.

- Il n'a pas esquivé ?

- Bah oui... Les pokémons obéissent aux ordres des dresseurs. Si tu n'en donne pas il ne va rien faire. Tes pokémons sont fraîchement capturés, ils ont gardé leur comportement sauvage et savent donc combattent seuls. Mais ce n'est pas le cas de ce Dynavolt domestiqué.

Je comprends, je dois me mettre à sa place et lui dire ce que moi je ferais. C'est à notre tour, je décide immédiatement de tester la résistance de la prothèse à l'électricité.

- Attaque étincelle !

Le pokémon vert se met à courir, le ronronnement de sa prothèse s'ajoute à sa galopade. Des arcs électriques s'échappent de sa fourrure alors qu'il accélère en fonçant droit sur le petit crocodile. En même temps je regarde une vidéo d'un dresseur amateur qui a filmé son propre Dynavolt en pleine accélération. Celui que j'utilise est bien moins rapide à cause de son handicap mais, ça ne l’empêche pas de sortir sa langue de plaisir pour goûter à la vitesse. Il s'amuse et moi aussi. J'adore les combats pokémons.
Dynavolt percute enfin son adversaire, le faisant à peine reculer. Le mascaiman n'a rien senti, son type l'immunisant aux attaques électriques. Mon pokémon revient rapidement jusqu'à moi, utilisant encore l'électricité statique de sa fourrure pour accélérer comme un petit bolide. J'entends encore le maître marmonner frénétiquement en griffonnant sur son carnet. Je comprends quelques mots : poils, électricité, accélération, combinaison, fascinant ! « Il a l'air si guilleret et je m'amuse tellement. Il faut que je filme cet instant où nous sommes … Quelle est cette émotion ? Le bonheur ? »



Thomas Bauer
CCCP - Pokébook - Nokuma Dex
Autres comptes:
Elimona Torri
Zoé Wells

©️️ Edgar Io

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Sbire Galaxie

C-GEAR
Inscrit le : 05/09/2014
Messages : 935

Région : Kalos
Sam 28 Juil - 22:12
Quel ton cassant. Cela dit, si ce que dit Thomas est vrai, il est clair que M.A.I.A est plus que novice en matière de Dressage de Pokémon. En cinq jours, tu n’as pas eu le temps d’apprendre grand-chose toi non plus. Tu savais à peine attraper un Pokémon sauvage avec une Poké Ball et Abigail, encore Feunnec à l’époque, ne savait pas faire autre chose que cracher quelques flammèches et charger sur ses ennemis. En tant qu’androïde, cela dit, elle se débrouille sûrement mieux que toi au même stade. Mais il est certain que tu possèdes un avantage non négligeable sur elle. Le combat devrait sans doute être facile, au final. Encore plus si elle s’étonne du fait que le Dynavolt n’ait pas esquivé. Cela dit, son propriétaire lui en explique la raison. Contrairement aux Pokémon qu’elle utilise – et aux tiens aussi, dans une certaine mesure – le chien électrique est complètement domestiqué. Par conséquent, il s’était probablement attendu à ce que M.A.I.A lui ordonne d’esquiver, ce qu’elle n’a pas fait. Heureusement que l’attaque que tu as commandée au Mascaïman n’est pas très dangereuse. C’est surtout un nuage de poussière handicapant, pas quelque chose de douloureux. Et visiblement, l’androïde a la même idée que toi en tête. C’est la raison pour laquelle elle demande au Dynavolt d’exécuter une attaque Etincelle. Bien sûr, cela ne fera rien à ton Pokémon, mais cela permet au moins de tester l’efficacité de la prothèse ainsi que celle du crocodile. Et la capacité du Pokémon fait mouche, car elle éveille la curiosité de Thomas, qui se met à prendre des notes. Il est plus qu’intéressé, c’est certain, à présent. A l’entendre, il s’agit surtout de la prothèse du Dynavolt, mais ce n’est pas plus mal. C’est ce qui attire le plus le regard, de toute façon, et les résultats sont visibles directement. M.A.I.A a l’air de bien s’amuser également, tout comme son partenaire. Il faut dire qu’ils n’ont pas forcément beaucoup l’occasion de sortir, alors se dégourdir les pattes est tout à leur honneur.

Cela dit, le comportement de l’androïde est plus qu’intrigant. Elle s’amuse, et en même temps, elle semble ailleurs. Elle cherche peut-être quelque chose dans sa base de données ? Ou bien, est-ce un signe qui te montre qu’elle est progressivement en train d’apprendre de nouvelles choses ? Décidément, l’intelligence artificielle est une invention formidable. Effrayante, mais fascinante. Comme la plupart des connaissances que tu as acquises au fur et à mesure depuis l’incident de Cramois’Île, finalement.

Comme prévu, le choc n’affecte en rien le Mascaïman, qui semble à peine secoué par l’attaque. En fait, il ne bronche même pas. C’est le moment pour toi de prouver que ses implants auditifs sont tout aussi performants que la prothèse du Dynavolt.

« Enchaîne sur une attaque Coud’Boue, maintenant ! » ordonnes-tu au Pokémon sol.

Aussitôt, le crocodile crache une substance qui ressemble à de la boue sur les pattes du chien électrique, ce qui le fait glisser et trébucher avant qu’il ne puisse enchaîner sur une autre attaque. Néanmoins, la prothèse du Dynavolt se remet aussi rapidement que les autres membres du chien électrique. Cela t’arrange. C’est justement ce que tu voulais prouver. Bien sûr, tu ne peux pas montrer toutes leurs caractéristiques en un combat, mais tu voulais au moins être sûre que monsieur Bauer en rate pas ce genre de détails.

« Je pense que nous pouvons nous arrêter là. » signales-tu à M.A.I.A. « En ce qui concerne le Mascaïman, je pense que nous avons fait le tour de toutes les attaques qui pourraient s’avérer handicapantes en combat réel. Ce sont des Pokémon assez jeunes, alors ils ne connaissent pas beaucoup de capacités par rapport à d’autres spécimens plus âgés. »

Tu attrapes la Poké Ball contenant à l’origine le Mascaïman, puis tu le rappelles à l’intérieur. Tu continues malgré tout d’observer l’androïde, et tu ne peux pas t’empêcher de penser à Belzébuth. Contrairement à elle, c’est un cyborg, un humain à qui on a offert des implantations cybernétiques afin de survivre. Il connait déjà tout ce qu’il y a à savoir en termes d’émotions, mais d’un autre côté, a-t-il lui aussi accès à une base de données ? Peut-on implanter une intelligence artificielle à un être humain pour l’aider à prendre une bonne décision ? C’est ce qui semble le plus plausible. Après tout, la baronne Reynolds t’a bien précisé que certains de ses souvenirs avaient été modifiés ou scellés grâce à certaines implantations de machines dans son hippocampe, cette partie du cerveau qui gère la mémoire ainsi que l’inhibition du comportement. Cela le rend plus malléable, plus facile à contrôler. Et pour les investisseurs et les plus hauts placés de la Team Galaxy, c’est une notion très importante. Cet homme a été transformé en arme vivante, après tout, même si c’était vraisemblablement de son plein gré. Par conséquent, il pourrait très bien essayer d’avoir ce pouvoir pour lui seul. Mais tout de même… est-ce vraiment nécessaire de le priver à ce point de liberté ? Tu aimerais en avoir le cœur net. Si un androïde comme M.A.I.A. peut connaître des sentiments comme la joie, alors il est hors de question de priver Belzébuth de ce genre de sensation.

« Qu’en dîtes-vous ? » t’enquis-tu auprès du scientifique tout comme de l’androïde. « Évidemment, nous cherchons constamment des améliorations possibles pour ces Pokémon, mais je pense que votre savoir apporterait une énorme pièce à notre édifice. Reste à savoir si cette petite démonstration a su être à la hauteur de vos attentes. »







Sprite by Yakuru Hoot.
Double-Compte: Tony Schwärtzwind et Soren Kenshin
Theme
Battle Theme 1 - Battle Theme 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 21/04/2016
Messages : 506

Région : Sinnoh
Mer 15 Aoû - 12:33



« C'est absolument fascinant ! » J'en viens à me demander pourquoi je n'ai pas étudié les pokémons plus tôt. L'accélération du Dynavolt est fulgurante et savoir qu'il est handicapé me fait dire que les créatures en pleine forme sont encore plus impressionnantes. On dirait que la friction de leur poil génère de l'électricité statique qui est ensuite utilisée pour stimuler ses muscles et augmenter leur rendement. « Si on pouvait fabriquer un tissu synthétique à partir de ses poils, les inventions pourraient être révolutionnaires. » Je pourrais inventer une combinaison de travail qui augmenterait les capacités physiques du porteur. Toutes les entreprises se l'arracheraient car grâce à moi leur production serait deux à trois fois plus rapide. Le monde pourrait évoluer tellement plus vite grâce à ces combinaisons.
Et le pokémon que Lilith utilise est tout aussi intéressant. Une espèce de petit crocodile marron et noir doté d'une vue perçante et d'une paupière nictitante qui lui permet de se protéger du sable du désert. Cette propriété est fascinante et pourrait facilement être réutilisée et adaptée pour les humains. Il suffirait de fabriquer une paire de lunettes de protection et d'y ajouter un diaphragme qui s'ouvrira ou se refermera en fonction de la luminosité. Des lunettes de protection solaire et anti-tempête de sable. C'est tellement logique que c'est à se demander pourquoi d'autres n'y ont pas pensé avant.
Des croquis viennent s'ajouter à mes nombreuses notes alors que le combat se poursuit. M.A.I.A a l'air de vraiment apprécier cette nouvelle expérience. Je sors un deuxième carnet sur lequel j'ai noté le nom de ma machine. C'est dans ce précieux petit recueil que j'ai commencé à inscrire toutes mes analyses sur ma petite fille robotique. Cette fois je note qu'elle aime beaucoup les combats de pokémon. Pas besoin de réfléchir plus pour décider que c'est elle qui se chargera d'aller m'attraper quelques spécimens pour que je puisse mener mes expériences. C'est tellement étrange ce lien qu'elle a avec les pokémons. Après tout, il n'y avait pas de telles créatures dans les laboratoires de mon père. Alors pourquoi y est-elle tant attachée ? Est-ce à cause de ce que j'ai trouvé en elle ? Ces étranges petites boîtes renfermant des parties organiques inconnues ? « Serait-ce... Des parties de pokémons qu'on aurait implantées en M.A.I.A ? » Tout s'explique ! Ces puissants rayons lasers qui sortaient de ses bras et ce dôme de protection d'énergie pure. Ce sont des capacités banales pour les pokémons. Tout devient clair et je fais même le lien avec le petit Tiplouf que nous avons retrouvé très amoché en quittant les laboratoires. Mon père utilisait les pokémons pour ajouter des armes à mes inventions avant de les vendre à l'armée. C'est pourquoi M.A.I.A est aussi liée aux pokémons, il y a du pokémon en elle. « Pourtant j'ai retiré tous les dispositifs posés par mon père... Il y a encore quelques zones sombres... Il va falloir que j'étudie plus sérieusement ces boîtiers pour comprendre comment ça marche. »
La démonstration est terminée et les pokémons sont renvoyés dans leurs petites maisons rondes. Lilith s'avance vers moi pour me demander mon avis. Elle veut sûrement m'entendre dire que ses prothèses sont fantastiques et qu'ils sont de brillants sauveteurs pokémons. Mais pour le moment tout ce qui m'intéresse ce sont mes idées.

- Cette démonstration a été parfaite, dis-je. D'ailleurs je vais retourner à mon labo pour mettre en pratique toutes ces nouvelles connaissances.

M.A.I.A fat quelques pas vers moi et me demande ce que j'ai pensé de sa performance. Je lui réponds que ses actions n'étaient pas fluides, on voyait bien qu'elle cherchait constamment des informations sur le net et que sa concentration n'était pas fixe. J'espère qu'elle a filmé ce combat car elle devrait le revisionner en regardant bien le comportement de son adversaire pour le copier à son prochain combat. La petite brune effectue une petite courbette avant de rendre le pokémon à notre guide. Mes yeux se fixent soudain sur les courbes de la jeune femme et je me dis qu'une grossière combinaison de travail, semblable à un bleu de travail, ne lui conviendrait absolument pas. Pour user au mieux de toutes les capacités du poil de Dynavolt il allait falloir une combinaison très près du corps.

- Donnez-moi vos mensurations.

La question m'attire des regards suspects, aussi suis-je obligé de lui préciser que c'est à des fins scientifiques. Je ne lui révèle pas encore mes projets parce que j'aime faire durer le suspens et si jamais mon expérience se révélait être un échec, elle n'aurait qu'à penser que je n'étais qu'un pervers.



Thomas Bauer
CCCP - Pokébook - Nokuma Dex
Autres comptes:
Elimona Torri
Zoé Wells

©️️ Edgar Io

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Sbire Galaxie

C-GEAR
Inscrit le : 05/09/2014
Messages : 935

Région : Kalos
Ven 17 Aoû - 22:33
Parfait. C’est le mot qu’il a employé. Et en plus de cela, il compte rentrer dans son laboratoire pour pouvoir mettre en place les idées qui lui sont venues pendant le combat. En plein dans le mille. C’est ce que tu retiens de cette démonstration, même si c’est surtout M.A.I.A qui t’intrigue le plus pour le moment. Une androïde dresseuse. Elle a encore beaucoup à apprendre, évidemment, mais cela se voit qu’elle cherche à s’améliorer constamment, dans ses interactions avec son Pokémon de prêt comme celles avec son propriétaire. Elle n’est vraiment pas comme les autres. Mais peut-être qu’un jour, ce sera la norme au sein de la Team Galaxy. Cela pourrait palier à votre manque de main-d’œuvre, voire même vous rendre encore plus efficace grâce à des modèles qui deviendront aussi performants que Belzébuth. Mais cela n’est clairement pas pour tout de suite. Il faudra encore quelques années pour voir une telle chose se produire. Et de toute façon, ils ne seraient pas parfaits immédiatement. Une intelligence artificielle a besoin de temps pour apprendre, comme une personne normale. Et pour avoir les mêmes facultés de combat qu’une personne normale dans un aussi petit corps, il va falloir disposer des meilleurs scientifiques et d’une somme d’argent astronomique pour pouvoir miniaturiser une telle puissance de calcul dans l’équivalent en taille d’un cerveau humain.

Tu sors de tes pensées lorsque Thomas te demande soudainement quelles sont tes mensurations. Si au départ tu es quelque peu surprise et que tu t’apprêtes à s’enquérir de la raison de sa requête, tu comprends que c’est surtout purement scientifique. D’un autre côté, ce n’est pas si surprenant, il n’a pas l’air d’avoir les yeux baladeurs depuis le début de sa visite, si ce n’est pour les découvertes scientifiques. Peut-être qu’il est davantage sapiosexuel, plus attiré par l’intellect brillant des gens que par leur apparence physique ? Ce ne serait pas la première fois que tu entendrais parler de cela. C’est par conséquent la raison pour laquelle tu les lui donne sans le moindre problème. Cela dit, si jamais tu apprends un jour qu’il a fait ça dans le but de fantasmer sur toi, tu feras en sorte, grâce à ton bras robotique, qu’il ne reste plus grand-chose de sa boîte crânienne ainsi que de la matière cérébrale à l’intérieur.

« 85-66-88. » réponds-tu finalement, sans soupirer ou montrer un signe d’exaspération.

Tu te gardes de lui donner davantage d’informations, comme le fait que tu portes du 86B, par exemple. C’est déjà bien assez pour confectionner une tenue ou quelque chose du genre. Oui, c’est probablement pour ça qu’il te demande une telle requête, bien que tu ne saches pas vraiment de quel genre cela sera. Certainement pas la dernière robe en vogue à Illumis pour la collection Hiver de cette année. Ce sera quelque chose d’utilitaire, qui n’entrave pas tes mouvements. Quelque chose qui se porte près du corps. Une tenue de camouflage en milieu désertique, peut-être ? Tu as bien utilisé un Mascaïman qui a lancé un Tourbi-Sable. Ou quelque chose en rapport avec le Dynavolt ? Plus probable, il en a profité pour observer M.A.I.A également. En parlant d’elle, d’ailleurs, tu ne sais pas si elle a vu cela d’une étrange manière. Le bon sens te dirait que non, parce qu’un androïde ne devrait pas avoir ce genre de notions autrement que par rapport à la reproduction. Du moins, cela dépend de qui le programme. Ou de ce qu’elle découvre sur Internet.

« Dans tous les cas, je suis ravie d’apprendre que ce combat vous a inspiré. » reprends-tu pour recentrer le sujet. « Serait-il possible de prendre connaissance du résultat de votre travail une fois que vous aurez terminé ? »

Car après tout, il faut que ce soit gagnant-gagnant. Mais mieux vaut ne pas être trop intrusif pour autant, c’est la raison pour laquelle tu as préféré tourner cela en question plutôt qu’en ordre. Les négociations ne sont pas tout à fait terminées, après tout. En attendant, tu te tournes de nouveau vers l’androïde.

« Merci pour ce combat. » fais-tu avec un sourire amical. « Tu as peut-être encore beaucoup à apprendre, mais je crois que j’ai tiré quelques leçons de ce match, moi aussi. »

Pas sur le combat en lui-même, bien sûr, car cela fait longtemps que tu remportes des matchs bien plus difficiles que ça. En revanche, observer son comportement a été instructif. Tu ne sais pas encore comment, mais si jamais tu as l’occasion de recroiser d’autres intelligences artificielles de ce genre, tu sauras davantage à quoi t’attendre. Quoique… Est-elle dotée d’autres facultés ? Est-elle par exemple capable de se battre ? Et si oui, comment ?

Non, ce ne sont pas des choses que tu peux demander comme ça. Ce genre de question devra être posée plus tard, si jamais monsieur Bauer finit par rejoindre vos rangs.







Sprite by Yakuru Hoot.
Double-Compte: Tony Schwärtzwind et Soren Kenshin
Theme
Battle Theme 1 - Battle Theme 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 21/04/2016
Messages : 506

Région : Sinnoh
Mar 9 Oct - 22:20


Parfaite ! Il a dit parfaite. Je crois que j'ai atteint le bonheur ultime. Je vois le maître ranger son carnet et faire quelques pas en avant pour partir puis, revenir vers Lilith comme s'il était hésitant puis, soudain il lui demande ses mensurations. Je fais très vite le lien avec les quelques mots que j'ai réussi à capter juste avant. « Le maître va fabriquer une combinaison juste pour Lilith ! » Je ressens une légère pointe de jalousie mais je me reprends rapidement. Je suis un robot, les avancées technologiques dont je suis dotée sont déjà un véritable honneur, je ne peux pas me montrer trop gourmande. Notre guide répond docilement alors que le maître les note dans sa mémoire. « Même pas besoin de les noter sur le papier tant il est intelligent. »
à présent que le combat est terminé, nous allons pouvoir retourner au labo et je pourrais proposer mes services au maître. J'espère qu'il me laissera participer à la fabrication de ces nouvelles inventions. Juste avant de partir Lilith demande au maître si elle pourra voir le fruit de ses recherches. Elle aussi est intéressée mais je suis surprise qu'elle n'ait pas comprise pourquoi il lui avait demandé ses mensurations. Elle n'est peut-être pas aussi vive d'esprit que je l'avais supposé. Un sourire énigmatique se dessina sur le beau visage de Thomas alors qu'il se tournait une dernière fois vers cette femme :

- Sans nul doute. Je reviendrais vous voir.

D'un pas vif, il quitta la salle m'obligeant à trottiner avant de m'arrêter pour remercier mon adversaire et rendre le pokémon que j'avais emprunté.

- Merci pour ce combat, lui rendis-je poliment. Je vais m'entraîner au combat officiel et j'espère qu'un jour nous pourrons nous affronter de nous. Et cette fois, il ne sera pas question de faire de simple présentation. Je mènerais ce combat à la victoire. Pour mon maître.

Je ne sais pas trop pourquoi j'ai dit ça mais j'ai vraiment envie qu'elle me prenne au sérieux. Ce petit simulacre n'était qu'un échauffement. La prochaine fois j'irais à fond.
Nous sortîmes assez rapidement des locaux sous les courbettes des gens de la G-Corporation qui avaient tous hâte de nous revoir. Bizarrement je n'avais pas souvenir d'avoir parlé avec d'autres personnes que notre guide. Thomas faisait de grandes enjambées pour rejoindre le bâtiment de Genius tout en murmurant dans sa barbe. Au niveau de la porte il s'arrêta pour me toiser.

- M.A.I.A tu vas partir en expédition. Je veux que tu me ramènes plusieurs spécimens de Dynavolt et de Mascaiman. Emmène Cobb avec toi, une fois capturé il pourra m'apporter les pokémons.

Alors que nous montons dans l’ascenseur il me donne une liste de machines qui lui sera utile pour la fabrication d'une combinaison et de lunette de protection. Je sens encore ce drôle de sentiment que j'ai ressenti lors du match, le bonheur. Le maître me donne des responsabilités, une mission. Il a confiance en moi. J'ai bien l'intention de lui prouver qu'il a raison de me confier ce rôle car je vais le remplir et bien comme il faut.
Quelques heures après nous embarquons dans l'hélicoptère, Cobb, un ranger imposé par Marguerite et moi, en direction d'Hoenn pour capturer ces pokémons. 



Thomas Bauer
CCCP - Pokébook - Nokuma Dex
Autres comptes:
Elimona Torri
Zoé Wells

©️️ Edgar Io

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Elisa ~ Jamais le soleil ne voit l'ombre
» ALEXIS ∞ ta mère est tellement grosse qu'on voit l'ombre de son cul sur google maps
» Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi
» Le soleil ne disparaît jamais vraiment de la mémoire [Aby' ♥]
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kalos - 6E G E N :: Illumis-