AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

 
» 10. Quel type de fleur es-tu ?


avatar
Modo & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 31/12/2015
Messages : 624

Région : Johto
Ven 11 Mai - 14:40
Suite à la remise des résultats du premier mois, l'Académie Policière de Mauville autorisa à ses nouvelles recrues l'accès aux stages et aux formations inter-régions, dont la durée variait entre trois et quatorze jours. Une opportunité en or pour se démarquer parmi la marée de nouveaux arrivants. Assis sur un banc de la salle d'entraînement, sa serviette autour du cou et son relevé de notes en mains, Jason réfléchissait. Les études n'avaient jamais été son point fort, mais elles étaient nécessaires pour son cheminement en tant qu'agent. Après tout, le métier ne consitait pas uniquement à capturer les bandits ou les dangers de la société ; il lui fallait aussi maîtriser l'art de remplir la damnée paperasse et effectuer des recherches pour le compte de l'Académie. Ses performances sur le plan théorique reflétaient bien son inattention en classe, le plaçant parmi la moyenne faible des étudiants ; toutefois, et sans grande surprise, il excellait sur le plan physique, ce qui le rendait candidat idéal pour les missions sur le terrain. 

« Hmmf, c'est de la torture tout ça. » 

Ses pensées furent interrompues par l'arrivée de Sven qui s'écrasa à côté de lui, le visage rougie et le t-shirt trempé de sueur. Sous ordre de son mentor, il venait de passer les vingt dernière minutes à courir sur un tapis roulant à vitesse modérée. Puisqu'il n'avait pas l'âme d'un sportif, préférant bouquiner et participer à des débats culturels et intellectuels, l'exercice l'avait éreinté.

« Attend, on a même pas encore complété un trimestre complet. » Avec un sourire en coin, Jay rangea son feuillet dans son sac, puis s'épongea le front. « Tu comptes t'inscrire pour un stage ? »

« Tu me connais, j'ai réussi à me dégoter quelque chose à la bibliothèque dans le calme et la tranquillité. Je crois que la vieille Donna m'aime bien. »
« Tant mieux alors. Je vais tenter le coup pour un stage a Sinnoh. Floraville, six jours, départ mercredi prochain. Il n'y a pas de descriptif de tâches, mais j'm'en fous un peu. Tant que je ne suis pas jumelé avec ce p'tit con de Blaire, ça m'ira. »
« Il a été suspendu pour entorse au règlement... »
« J'aime quand tu m'apportes de bonnes nouvelles. »

Ils se mirent à rire, puis voyant que le surveillant les observait d'un air suspicieux, ils se turent et se levèrent de leur banc. Mais le large sourire flottant sur les lèvres de Mills en disait long sur son humeur. 

***

Ayant été sélectionné, Jason quitta Mauville le mercredi suivant pour se rendre jusqu'à Doublonville. Accompagné de son mentor et de deux autres recrues, il y prit un train à liaison Doublonville (DBV)-Féli-Cité (FLC) dont le trajet dura près de sept-heures. Si Kantô et Hoenn n'étaient pas de lointaines régions, Sinnoh en revanche battait tous les records de distance. Ils arrivèrent tard en soirée et passèrent la nuit dans un hôtel de la métropole ; le lendemain matin, un autocar les attendait pour les mener jusqu'à Floraville. Tandis qu'il contemplait par sa fenêtre les champs et les boisés qui s'étendaient jusqu'a l'infini, Jay croqua pensivement dans son croissant. Il n'y avait toujours pas eu d'instructions à propos de leur stage. Resteraient-ils cloîtrer dans le minuscule commissariat du village, à se tourner les pouces en attendant qu'un crime ait lieu ? Ou bien allaient-ils pouvoir patrouiller les rues ou aider au contrôle de la circulation ? 

« On est arrivé les p'tits gars. Pile poil pour le Festival floral de Floraville et son concours de taillage de buissons ! À votre gauche, vous pouvez voir l'une des premières sculptures, un splendide Ramolo... » Jason soupira et cessa d'écouter le babillage excité de Jim, son mentor. Des fleurs. C'est tout ce qu'il allait devoir surveiller ? Il termina son petit déjeuner en grommelant, regrettant soudainement son choix. Leur autocar finit par s'arrêter et ils descendirent. « Les règles sont simples. Vous serez mes yeux et mes oreilles durant le festival. Les voyous seront tentés de vandaliser la création des artistes, certains tenteront même d'en voler un morceau. Rappelez-vous que vous incarner la loi. Montrez l'exemple. Si vous voyez que la situation dégénère, vous me prévenez immédiatement. À dix-neuf heures tapantes, je vous veux tous au commissariat pour un debriefing avec nos collègues Floravilliens. »

Uns fois les explicatifs terminés, Jason s'assura que la chemise bleue de son uniforme n'avait aucun pli disgracieux et que son badge de recrue était bien accroché sur sa poitrine avant de se séparer du groupe et d'entamer son tour de garde. Les cinq jours qu'il lui restait s'annonçaient ennuyeux à mourir.

( Utilisation de Vol - première fois.  11.05.18 )
HRP:
 


Babibel le Moufouette est fier supporter du Nokuma Dex.

DC:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

C-GEAR
Dim 20 Mai - 10:43
Aleea observait Tiplouf et Etourmi s'amuser ensemble. Leur rivalité passée, les deux pokémons avaient très vite développés une amitié aussi étrange que fusionnelle. L'un ne bougeait pas sans l'autre, ce qui était relativement amusant à voir. Peut-être que cela était le résultat d'une vie de solitude ? Ou alors ils étaient encore des enfants. Quoi qu'il en soi, elle avait toujours trouvé les pokémons un peu étranges dans leur comportement.

La jeune femme termine un énième dessin fait rapidement avant de se lever du banc sur lequel elle était. S'étirant, elle balance son regard perdu et fatigué un peu partout. Elle se savait non loin de Floraville et son festival des fleurs l'intéressait tout particulièrement. Elle appréciait ça, les fleurs.
Appelant les deux terreurs, la demoiselle commence à marcher lentement, appréciant le paysage autour d'elle. Le soleil brillait, assez fort pour que la chaleur s'installe réellement sur sa peau, mais elle appréciait cette nature calme et souveraine.

La demoiselle soupire tout en rangeant son matériel de dessin, ses deux compagnons, et sûrement les seuls tant elle exécrait à l'idée même de les faire combattre, s'amusaient joyeusement tout en suivant ses pas lents. On pouvait entendre la nature s'égayer face au soleil et le tout formait une mélodie des plus harmonieuses. Enfin, elle arrive aux abords de Floraville, émerveillée par la splendeur du festival, la jeune femme se précipite vers les stands, des étoiles dans les yeux.

Tiplouf et Etourmi s'étaient calmés, sûrement, eux aussi, émerveillés par la beauté des fleurs. Amusée, émerveillée, Aleea promenait son regard sur les chars, certains étaient encore en construction et il était passionnant de voir les motifs naitre sous les doigts experts de ces maitres floraux.

Trop obnubilée par ce qu'il se passait, elle ne remarque pas les passants. Elle trébuche en rentrant dans une personne, aussitôt elle s'excuse pour reprendre sa marche, sans se rendre compte que son sac avait disparu dans la foule. Paniquée, la jeune femme commence à courir dans tous les sens, suivie par deux pokémons tout aussi paniqués et perdus. A nouveau, elle percute quelqu'un mais en relevant le regard, elle soupire de soulagement.

Monsieur l'agent ! On m'a volé mon sac...

Etourmi piaillait tout en tournant au dessus de sa tête tandis que Tiplouf courait dans tous les sens, hurlant comme si sa vie en dépendait. Comme quoi, les pokémons étaient très réceptifs à l'humeur de leur dresseur, ou alors c'était juste particulier à ces deux là.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Modo & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 31/12/2015
Messages : 624

Région : Johto
Mar 29 Mai - 17:20
Jason déambula parmi les installations, scrutant les allées et venues des jardiniers et des passants. Rien de suspect. Le roulement de la foule était fluide ; il devait y avoir moins d'un millier de visiteurs sur le site, un chiffre qui croîtrait au fil des heures mais qui pour l'instant semblait stable. Il s'approcha d'un buisson de forme arrondie, tourna autour dans un sens puis dans un autre avant de s'arrêter ; il cherchait à déterminer la créature représentée. Un voltorbe ? Ou un phanpy en mode roulade ? Un homme dans la trentaine, vêtu d'une salopette grise tachée de peinture et portant une paire de cisailles, s'approcha de lui et annonça fièrement que son oeuvre serait terminée d'ici la fin de la soirée. Jason comprit aussitôt et il rougit d'embarras. Il bafouilla un encouragement à l'intention de l'homme, puis s'éclipsa avant de s'humilier davantage - car l'arbre qu'il contemplait avec perplexité depuis tout à l'heure n'avait pas encore été taillé.  

Il regagna la rue et se faufila parmi les visiteurs. La chaleur familière quitta ses joues et il retrouva un air sérieux, ses yeux bleus alertes, à la recherche de la moindre anomalie. Il devait se concentrer et faire honneur à sa brigade en incarnant la loi, comme le disait si bien Jim. Tandis qu'il tournait a l'angle d'un stand de décorations pour plates-bandes, quelqu'un le percuta. L'adolescent encaissa le choc en grimaçant, mais son expression changea lorsque son regard croisa celui de la jeune fille. Des prunelles d'un vert pâle, tirant sur le jaune, jolies et captivantes, le fixaient avec soulagement. Il eut du mal à s'en décrocher, envoûté par leur teinte inhabituelle. La voix douce brisa le charme et il revint à la réalité.

Monsieur l'agent ? Déconcerté, il battit des cils et répliqua la seule chose qui lui vint à l'esprit. 

« Eh... Salut ? »

Son cerveau mit près d'une minute à traiter l'information qui suivit et il se ressaisit, adoptant une pause moins décontractée et qui donnait davantage l'impression qu'il était en service. « Il ressemble à quoi ? Petit, grand, quelle couleur ? » À en juger par le comportement de l'etourmi et du tiplouf qui accompagnaient la donzelle, la situation était plus grave qu'elle n'en avait l'air. Jason songea que si le sac contenait leurs pokeballs, en plus des effets personnels de leur dresseuse comme son porte-monnaie et ses pièces d'identités, ils avaient raison de vouloir le retrouver à tout prix. Mais céder à la panique ne résoudrait rien ; elle ne ferait qu'empirer les choses.

« Est-ce que tu te souviens de la dernière fois où tu as senti ton sac avec toi ? » 

Question classique, mais qui pouvait les mettre sur une piste. Peut-être l'avait-elle égaré quelque part et que sa disparition n'était pas le fruit d'un larcin ? Désireux de ne pas se faire ensevelir sous les titres ou sous une surcharge de politesse, il ajouta avec un sourire : 

« Et tu peux m'appeler par mon nom si tu veux. Je m'appelle Jason. » Il n'aurait pas pu mentir, son badge faisant office de preuve. Il marqua une pause et se tourna vers les visiteurs qui poursuivaient leur chemin. Il se frotta le menton du pouce. « Tes pokémons n'ont rien vu de bizarre ? »


Babibel le Moufouette est fier supporter du Nokuma Dex.

DC:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» De quel type êtes-vous ?
» Avec quel type de lit dormez-vous ?
» Quel type de pokémon es-tu ?
» Si vous étiez un champion d'arene, quel type de pokemons utiliserez-vous?
» Quel type de Pokémon préfères-tu?

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Sinnoh - 4E G E N :: Floraville-