AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 
» {Modéré} L'éclat du futur


Mélodie E. Chevalier
Modo RP & Eleveur

C-GEAR
Inscrit le : 11/08/2015
Messages : 2016

Région : Kalos
Mar 8 Mai - 18:06
___Le monde sans rêve dans lequel tu ondoies est agréable, tranquille. Indolore. Ton esprit y est vide, aussi calme que le néant qui t’entoure. Tu y es bien.
___Lorsque tu reprends conscience de la réalité, tes paupières papillonnant pour s’ouvrir, tu as beau sentir la douleur s’acharner sur ton corps par vague, la quiétude du monde que tu es en train de quitter s’attarde en toi. Comme si cette bulle de chaleur refusait de s’éloigner.
___Tu relèves tes yeux embrumés par le sommeil. Au-dessus de toi, un plafond faiblement éclairé, aussi blanc que les murs en-dessous. Ton pull noir, sali par la dure soirée que tu viens de passer, t’a été enlevé, te laissant dans le fin débardeur clair que tu portais en-dessous. Un léger frisson parcourt tes épaules nues. Soudain, au moment où il se fige en posant son regard aux couleurs d’un ciel de printemps sur toi, tu remarques la présence de Nathaniel, assis à tes côtés. Dans sa main, il tient un linge qui fut sans doute blanc auparavant, désormais coloré du rouge de ton sang et du brun de la terre dans laquelle tu t’es battue ce soir. Tu baisses les yeux vers ta jambe, au-dessus de laquelle est encore à moitié penché l’éleveur. Ton pantalon retroussé jusqu’au genou sur ta jambe droite, la longue estafilade que tu as remarqué un peu plus tôt est presque entièrement nettoyée. Nathaniel esquisse un vague sourire.
    « Une infirmière m’a donné ce qu’il fallait pour s’occuper de ça, et tu n’avais pas l’air vraiment en état pour le faire toi-même. »

___Durant quelques secondes, tu ne réponds rien. Encore assommée par ton réveil et désorientée par la douleur qui irradie dans tes muscles, prémices de journées difficiles pour te mouvoir, tu as du mal à trouver les mots, même les plus simples.
    « Où sommes-nous ?
    -Dans une chambre de l’hôtel à côté du centre pokémon de Bastiques, répond-il tout en reprenant sa tâche, appliquant le lingue sur la dernière partie de ta blessure. Tu étais si épuisée que tu as sombré dans un sommeil si lourd que même te transporter ne te réveillait pas. Les agents nous ont permis de prendre la nuit… Et la journée pour nous reposer. »

___Alors comme ça tu t’es endormie ? Aussi simplement que cela ? Visiblement, puisque ton dernier souvenir est l’image du centre pokémon dans lequel vous attendiez la supérieur d’Ethan. Toi qui voulait tout faire pour aider les pokémons et être là pour eux s’il y avait besoin de quoi que ce soit, c’est raté. Heureusement, tu es trop épuisée pour que la frustration parvienne à se frayer un chemin jusqu’à toi. Tu n’es plus capable de ressentir d’émotion si violente, plus ce soir.
___Refusant cependant d’être un fardeau plus longtemps, tu tentes de te redresser pour t’occuper de ta blessure toi-même, mais à peine lèves-tu ton dos que tu retombes aussi tôt sur les coussins du lit où tu es allongée.
    « Ne bouge pas. Tu en as bien assez fait ce soir. »

___A ces mots, tu observes Nathaniel, mais son visage neutre ne trahit rien tandis qu’il bande ta jambe avec précaution.
    « Tu m’en veux ? »

___Tu ne sais pas exactement d’où te vient la question. Sans doute un mélange d’intuition et d’inspection. Tu ne sais pas non plus pourquoi elle t’importe. Seulement, tu devais lui demander.
    « Non. Ce n’est pas trop serré, ça va ? »

___Tu n’accordes qu’une attention fugace au bandage.
    « Ça va. Pourquoi j’ai l’impression que tu m’en veux alors ? »

___Le silence est le premier à te répondre pendant que Nathaniel se penche pour déposer le lingue sale dans une bassine d’eau et en prend un nouveau et l’essort. Il se rapproche ensuite de toi, et commence à passer sur tes avant-bras où s’attardent brins d’herbe et terre séchés. C’est sans quitter sa tâche des yeux qu’il reprend la parole.
    « Je ne t’en veux pas d’avoir fait ce que tu as fait, tu sais très bien que je partage tes idéaux. Même ceux que tu me caches. »

___Tu n’as pas le temps de te demander ce qu’il veut dire par là. Ses yeux viennent rencontrer les tiens, et brusquement, tu te sens intimidée et ton cœur s’accélère sous la profondeur de ce regard.
    « Mais tu as vu dans quel état tu es ? Je ne t’en veux pas, non, mais… »

___Sa main s’est figée, tout comme son regard. Ce n’est plus toi qu’il regarde à cet instant, mais ses propres pensées. Tu attends, aussi longtemps que tu en es capable. Jusqu’à ce que tu réalises que tu n’auras peut-être jamais la suite si tu ne la cherches pas.
    « Mais… ? »

___Le linge remonte le long de ta peau à nouveau propre, jusqu’à l’angle de ta mâchoire qui t’élance douloureusement. L’ecchymose ne sera sûrement pas belle à voir –elle ne l’est sûrement déjà pas–.
    « J’aurais aimé pouvoir faire mieux pour t’aider. »

___Il n’ajoute pas qu’il aurait sans doute pu, si tu l’avais laissé t’aider. Mais il ne voulait pas ajouter à ta culpabilité. Sans doute te le dira-t-il un jour, pour qu’enfin tu comprennes que le meilleur des choix n’est pas forcément celui qui t’isole de tous les autres par peur de ne pas avoir le contrôle sur eux. Pour que tu réalises que tu as le droit d’avoir confiance. Mais ce ne sera pas ce soir.
___ Sans le remarquer, tu as cessé de respirer, retenant ton souffle un moment. Aussi discrètement que tu peux, tu expires longuement. Vos regards sont enracinés l’un dans l’autre. Tu tentes de répondre d’un sourire désolé. Mais tu sais que ça ne suffirait pas.
    « Tu as déjà beaucoup aidé. Je ne sais pas comment ça aurait bien pu tourner, sans toi. »

___Un léger soupir amusé s’échappe des lèvres de l’éleveur, avant qu’il ne te sourit.
    « Excuses acceptées. »

Aide à la modération:
 



Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Mister J
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 12510

Mer 9 Mai - 5:08
{Modéré} L'éclat du futur 459 {Modéré} L'éclat du futur 459 {Modéré} L'éclat du futur 459 {Modéré} L'éclat du futur 459
Quatre BLIZZI sauvages niv 38 apparaissent!



{Modéré} L'éclat du futur Aps7
Skitty {pokémon élevé} lance Mimi-Queue !

La défense des pokémon sauvages diminue d'un cran!

{Modéré} L'éclat du futur Sewaddle
arveyette {pokémon élevé} lance Tranch’Herbe !

{ -6 PV } Ce n'est pas très efficace...
{ -6 PV } Ce n'est pas très efficace...
{ -6 PV } Ce n'est pas très efficace...
{ -6 PV } Ce n'est pas très efficace...

PV des BLIZZI sauvages: 114/120

{Modéré} L'éclat du futur Jangmo10
Bébécaille {pokémon élevé} lance Groz’Yeux !

La défense des pokémon sauvages descend d'un cran!

{Modéré} L'éclat du futur Absol33-3ddade4

{ -320 PV } C'est très efficace!
{ -320 PV } C'est très efficace!
{ -320 PV } C'est très efficace!
{ -320 PV } C'est très efficace!

PV des BLIZZI sauvages: 0/120

Ils sont KO!



Vos pokémon reçoivent 8 pts d'expérience!

Skitty (lvl 50 (2/4)
Larveyette (lvl 32 (2/3)
Bébécaille (lvl 30 (0/3)
Absol S (lvl 51 (2/4)



Que voulez-vous faire Mélodie E. Chevalier?


{Modéré} L'éclat du futur Ae5rm0
Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Mélodie E. Chevalier
Modo RP & Eleveur

C-GEAR
Inscrit le : 11/08/2015
Messages : 2016

Région : Kalos
Jeu 10 Mai - 0:54
___A ta demande, Nathaniel t’aide finalement à te relever. Si tu n’as pas vraiment récupéré durant ta sieste au sommeil profond, au moins, tu peux te tenir debout toute seule quelques minutes. Tu en profites donc pour te glisser dans la salle de bain. Si le goût acide a quitté ta bouche, ta gorge te brûle encore pour ce que tu lui as fait subir un peu plus tôt sous le coup des émotions, et t’être endormie n’a rien aidé. Une fois la trousse de toilettes que tu as récupérée au passage posée près du lavabo, tu te brosses les dents puis te passe de l’eau sur le visage. Au moins, grâce aux soins de Nathaniel, tu te sens enfin mieux. Malgré la douleur, tu te sens plus légère, débarrassée de la souillure de cette journée et de cette nuit si difficile. Le poids du passé est toujours là, mais Nathaniel t’a grandement aidée à le rendre tolérable.
___Alors que tu passes une serviette sur ton visage, tes mouvements ralentissent, jusqu’à ce que tu t’immobilises. L’ecchymose au-dessus de l’angle de ta mâchoire est bel et bien en train de se former, et comme tu l’as supposé, il n’est guère séduisant. Le rosé et le rougeâtre commencent déjà à se mélanger, à côté de parties colorées en bleu. Une chose est sûre, tu n’accueilleras sûrement pas de client ces prochaines jours.
___Alors que tu t’observes, une voix te parviens à travers la cloison. Sortie de la salle de bain, tu vois Nathaniel assis sur le lit, un téléphone à la main. Lorsqu’il te voit, il forme de ses lèvres le nom de Cassandre, sans un bruit, écoutant ce que ton cousin lui dit. Tu t’assois à côté de Nathaniel en écoutant ce que tu es capable d’entendre de là. Malheureusement, tu arrives à la fin. Tout ce que tu entends, c’est les aux revoirs de Cassandre, auxquels répond ton associé avant de raccrocher. Il te jette un coup d’œil.
    « Il voulait te parler, mais je lui ai conseillé d’attendre demain. Il ne va pas te rater. »

___Tu pousses un soupir.
    « Je n’en doute pas une seule seconde. »

___D’habitude, quand Cassandre est au courant du danger que tu cours, il ne connait jamais le résultat, ou trop tard pour faire autre chose que te reprocher de n’avoir rien dit. Cette fois, il sait tout. Ton retour au Havre sera sans doute quelque peu houleux. Mais ce n’est que parce qu’il t’aime profondément et qu’il ne supporte pas l’idée de te savoir courant vers le danger, et encore moins le trouvant. Tu le sais. Donc tu seras capable de soutenir la leçon de moral qui t’attend inévitablement.
    « Il est quelle heure ? »

___Ton portable est perdu quelque part dans tes affaires, tu n’as pas eu la force ni l’envie de le rallumer. De toute façon, les deux seules personnes qui voudraient de tes nouvelles sont déjà au courant.
    « Six heures vingt. Je vais te laisser te reposer,ajoute-t-il en se relevant, tu en as bien besoin et demain va encore être une longue journée. »

___Avant que tu ne te rendes compte de ton geste, tes doigts se referment sur son avant-bras, l’arrêtant dans son geste à mi-chemin, moitié penché, moitié debout. Presque étonnée, tu restes un temps silencieuse, les yeux rivés sur ce bras que tient ta main. Lorsque tu retrouves la parole, tu remontes ton regard jusqu’à rencontrer celui de l’éleveur.
    « Reste, s’il te plait. »

___Tu lis la surprise sur son visage, mais il finit par se rasseoir. Tu ramènes ta main contre toi. Malgré l’étrangeté de ta demande, elle n’est guère difficile à expliquer. Tu as besoin de Nathaniel. Tu l’as senti, alors que tu étais dans la salle de bain. Alors même que ce qui vous séparait n’était qu’un simple mur, tes doutes, tes peurs et tes pensées les plus sombres étaient revenus t’assaillir aussitôt, comme s’il n’attendait que l’absence de l’éleveur pour s’en prendre à nouveau à toi. Toute la soirée, sa présence avait été une bouée qui t’empêchait de te noyer dans les ténèbres. L’idée qu’il s’éloigne te pétrifie. Pas encore, pas maintenant. Tu as indéniablement besoin de lui.

Aide à la modération:
 



Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Mister MP
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 10055

Jeu 10 Mai - 0:54
Le membre 'Mélodie E. Chevalier' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 '[ELV] Reproduction' :
{Modéré} L'éclat du futur Mp_rep14

--------------------------------

#2 '[ELV] ReproShiny' :
{Modéré} L'éclat du futur Mp_rep11

--------------------------------

#3 '[ELV] Capa repro' :
{Modéré} L'éclat du futur Mp_cap10


{Modéré} L'éclat du futur Mpsigna_by_kith_cath-dbzshdd
avatar ©️ Elune Crowley ; signature ©️ Alan White.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Mister J
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 12510

Jeu 10 Mai - 3:20
{Modéré} L'éclat du futur QJThsFM {Modéré} L'éclat du futur QJThsFM
Deux SEPIATOP sauvages niv 15 apparaissent!



{Modéré} L'éclat du futur Jangmo10
Bébécaille {pokémon élevé} lance Groz’Yeux !

La défense des pokémon sauvages diminue d'un cran!

{Modéré} L'éclat du futur Absol33-3ddade4
Absol S {pokémon élevé} lance Eboulement !

{ -110 PV }
{ -110 PV }

PV SEPIATOP sauvages: 0/55

Ils sont KO!

Bébécaille reçoit 3 pts d'expérience (+ niv 15)

Bébécaille niv 31 (0/3)

Absol S n'a pas d'expérience (+ niv 15)



Que voulez-vous faire Mélodie E. Chevalier?


{Modéré} L'éclat du futur Ae5rm0
Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Mélodie E. Chevalier
Modo RP & Eleveur

C-GEAR
Inscrit le : 11/08/2015
Messages : 2016

Région : Kalos
Jeu 10 Mai - 11:52
___C’est sans doute la première fois depuis une éternité, si ce n’est pas depuis toujours, que tu dois passer une nuit si loin de tous tes pokémons. Si Nathaniel n’avait pas été là, malgré la fatigue et la souffrance de ton corps, tu serais restée dans le centre pokémon. Tu te serais même battue bec et griffes contre les agents pour le pouvoir s’il avait fallu. Mais ton associé est là, et tu es sans tes pokémons ce soir. Aucun pour dormir autour de toi dans la chambre d’un hôtel dont le luxe baissait peu à peu avec ton niveau de vie, affecté par les vivres qui t’ont été coupés. Aucun pour te rassurer au milieu d’une chambre froide et impersonnelle, pour te rappeler que tu n’es pas seule. Aucun pour te rappeler que tu n’as pas complètement échoué.
___Nathaniel sent sûrement la pointe de panique qui s’est éveillée en toi, car il passe une main dans tes cheveux avec un sourire.
    « D’accord. Couche-toi, il faut que tu te reposes. »

___Tu lui obéis, trop fatiguée, et tu te glisses sous les draps avec soulagement. Soudain, tu réalises ce que tu viens de lui demander. Le lit est peut-être double et donc conséquemment grand, Nathaniel et toi allez vous y retrouver tous les deux. En dépit de la l’épuisement et de tout ce que ton esprit a déjà à penser, tu sens la gêne se frayer un chemin. Une légère couleur rosée vient se déposer sur tes joues et tu te retournes pour faire dos à l’éleveur et tenter de ne pas réfléchir. Tu sais que cet embrassement est ridicule, mais tu n’as jamais dormi qu’avec Cassandre, et encore, la dernière fois que c’est arrivé remonte à longtemps maintenant.
___Tu respires profondément, combattant ta gêne. Etonnement, tu constates que derrière celle-ci, quelque chose de bien plus tranquille se cache. Que Nathaniel ait accepté de rester te réchauffe le cœur, et tu te sens à la fois soulagée et heureuse. Ce n’est pas que par substitut de tes pokémons, ou parce qu’il efface la noirceur qui tente de te recouvrir. C’est également parce que c’est lui, simplement lui. Pour sa personne, pas seulement parce que celle-ci est capable de te protéger des ténèbres. Tu te rappelles de ces moments candides passés avec lui, ces dernières semaines, et même ces derniers mois. La patinoire, les duels, les repas ensemble, les soirées ensemble, votre confiance mutuelle, votre complicité. Nathaniel est une lumière dans ta vie que tu n’aurais jamais pu soupçonner, à laquelle tu n’as jamais fait attention tandis qu’elle grandissait peu à peu. Tu as toujours réalisé combien les choses ont changé, mais ce soir, d’un regard en arrière alors que cette sérénité te recouvre doucement, tu vois bien plus.
___Le matelas bouge légèrement derrière toi quand Nathaniel se glisse à son tour sous les couvertures. Alors que tu t’attendais à te crisper, même légèrement, il n’en est rien. Si tes joues ont gardé leur couleur un peu plus prononcée que d’habitude, tu te sens rassurée de le savoir là. Il l’a été toute la soirée, depuis le moment où tu t’es retrouvée en mauvaise posture jusqu’à maintenant. Il t’a portée, soutenue, aidée. Dire qu’un jour vous pouviez à peine vous adresser la parole pour des banalités.
___Le silence s’installe. Bien que tu sois toujours exténuée, tu n’arrives pas à fermer les yeux. Ou, du moins, si tu les fermes, tu n’arrives pas à t’empêcher de les rouvrir. Tournée sur ton côté droit, tu serres la couverture contre toi, avant de la relâcher soudainement, de peur d’être en train de la prendre à Nathaniel. Tu t’es mise tellement sur le côté que c’est loin d’être impossible. Alors, après plusieurs secondes de réflexion, tu te déplaces légèrement plus vers le milieu du lit, le souffle retenu. Comme tu ne sais pas exactement où se situe l’éleveur, tu n’oses pas aller très loin, mais suffisamment pour ne pas risquer de trop le voler durant la nuit. Tu fermes les yeux, les serres. Dormir. Il faut que tu dormes. Sans que tu ne le remarques, tes inquiétudes se sont envolées. Même si tu es mal à l’aise à l’idée de déranger Nathaniel, ce poids en moins t’aidera sans doute à mieux te reposer, au moins.
___Alors que ton esprit saute de pensée en pensée, tu sens brusquement le bras de Nathaniel passer autour de ta taille. Ton souffle se coupe, un long moment, alors que tu t’attends soit à une parole, quelle qu’elle soit, de la part de l’éleveur, soit qu’il enlève son bras, mais rien. Dans ton dos, son souffle est régulier. Il s’est endormi ? Tu ne peux pas le savoir. Sauf si…
    « Nathaniel… ? »

___Aucune réponse, mais son bras se serre légèrement contre toi. Tu pourrais l’enlever, le pousser au loin, tu le sais très bien. Si tu étais vraiment dérangée par ce geste, tu l’aurais même déjà fait sans l’once d’une hésitation.
___Au lieu de faire cela, tu te tournes, lentement, si lentement que son bras reste autour de toi. Dans l’obscurité de la pièce, tu ne vois pas grand-chose, mais grâce à la lumière du témoin d’une prise électrique, tu distingues le visage de Nathaniel à quelques centimètres du tien. Tu lèves les yeux vers les siens, et te figes. Ils sont mi-clos, mais posés sur toi. Tu ne sais pas s’il a eu conscience de son geste, s’il a agi sciemment ou s’il était complètement endormi et que tu l’as réveillé, mais en tout cas, à cet instant précis, il ne dort pas. Vous ne voyez pas grand-chose dans la noirceur de la pièce, mais cela reste suffisant. Silencieusement, doucement, vous vous regardez. Sa main, pendue dans le vide près de ton dos, se retire légèrement. Tu as peur, furtivement, qu’il s’éloigne en prenant conscience de la situation. Mais sa main ne fait que venir se poser entre ta taille et ta hanche. Lui aussi le sait. Il sait que si tu le voulais, tu le pousserais et retournerait à ton sommeil. Si tu avais été moins affirmée, si tu ne te connaissais pas aussi bien, il n’aurait jamais agi ainsi. Il sait que tu n’as qu’à dégager ton corps de son bras ou de sa main pour que lui aussi se tourne et s’endorme. Il sait que si tu ne l’as pas fait avant, ce n’est pas un hasard.
___Si, sur le pas de cette fausse pension cette nuit tu as eu la sensation que le monde autour de toi n’existait plus, c’était car ton univers semblait uniquement empli de la douleur qui obnubilait tous tes sens, tes pensées et ton être. Maintenant encore, tu as cette impression de ne plus avoir quoi que ce soit à penser d’autre que les sentiments et émotions qui t’assaillent. Seulement, cette fois, tout est si lumineux. Tu sens ton cœur battre, un peu trop fort, tes mains serrées contre toi, ton regard vairon perdu dans ce vert que tu connais si bien, la chaleur de sa présence. Tu ne sens que cela, et tu ne penses à rien d’autre. Ni à tes doutes, si à tes peurs, ni à tes peines. Il n’y a que Nathaniel.
___Tes mains s’éloignent de toi pour venir serrer le t-shirt de l’éleveur. Son bras remonte le long de ta taille puis de ta colonne, ses doigts viennent se perdre contre ton dos. Ton regard s’égare sur le visage de Nathaniel, descend jusqu’à sa bouche. Effaçant la distance qui vous sépare, tes lèvres viennent se sceller contre les siennes.

Aide à la modération:
 



Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Mister MP
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 10055

Jeu 10 Mai - 11:52
Le membre 'Mélodie E. Chevalier' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 '[ELV] Reproduction' :
{Modéré} L'éclat du futur Mp_rep14

--------------------------------

#2 '[ELV] ReproShiny' :
{Modéré} L'éclat du futur Mp_rep10

--------------------------------

#3 '[ELV] Capa repro' :
{Modéré} L'éclat du futur Mp_cap10


{Modéré} L'éclat du futur Mpsigna_by_kith_cath-dbzshdd
avatar ©️ Elune Crowley ; signature ©️ Alan White.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Mister K
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 13251

Jeu 10 Mai - 12:08
{Modéré} L'éclat du futur 459 {Modéré} L'éclat du futur 459 {Modéré} L'éclat du futur 459
Trois Blizzi niv. 39 apparaissent !
__________________________


{Modéré} L'éclat du futur Sewaddle
Larveyette lance Tranch'Herbe !
{- 24 PV} Ce n'est pas très efficace...
PV des Blizzi = 71/95

{Modéré} L'éclat du futur Jangmo10
Bébécaille lance Groz'Yeux !
(La défense adverse diminue !)

{Modéré} L'éclat du futur Absol33-3ddade4
Absol S lance Eboulement !
{- 396 PV} C'est super efficace !
PV des Blizzi = 0/95

Les trois Blizzi sont KO !
Larveyette monte au niveau 34 (2/3) !
Bébécaille monte au niveau 32 (0/3) !
Absol S monte au niveau 55 (0/4) !


Que voulez-vous faire ?


{Modéré} L'éclat du futur Ae5rm0
Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Mélodie E. Chevalier
Modo RP & Eleveur

C-GEAR
Inscrit le : 11/08/2015
Messages : 2016

Région : Kalos
Sam 12 Mai - 1:03
___Le baiser est tendre, candide. Il est aussi doux que Nathaniel l’a été avec toi toute la soirée, et même bien avant. Ta main droite remonte jusqu’à son cou et vient se poser dans l’angle de sa mâchoire ; la sienne effleure doucement le haut de ton dos.
___Lorsque vous vous séparez, tu rouvres les yeux. Tes doigts savourent encore quelques instants le contact de sa peau avant de la quitter quand tu te serres contre lui. Les bras de Nathaniel se referment autour de toi et vous restez ainsi, silencieux. Tu sens son cœur battre dans sa poitrine et ses épaules bouger au rythme de sa respiration qui frôle le haut de ta tête. Le moment est si serein que tu ne songes même pas à chercher quelque chose à dire, tu ne ressens aucune gêne dans ce silence. Il n’en ira peut-être pas ainsi demain, en plein jour, mais la protection de la nuit t’offre quiétude et confiance.
___La main de Nathaniel caresse doucement ton dos et, peu à peu, tu commences à somnoler, bercée par le geste de l’éleveur ainsi que la douce chaleur du corps de l’éleveur et des draps. Alors que tu te sens sombrer, il prend la parole dans un léger murmure, dont le filet de voix grave résonne contre toi.
    « Mélodie… »

___Incapable de rouvrir les yeux, tu remues légèrement pour lui signifier que tu n’as pas encore été prise par Morphée.
    « Ce… C’était simplement à cause de ce soir ? »

___C’est la première fois que tu entends un Nathaniel hésitant. Tu l’as pourtant connu sous beaucoup d’angle, sous l’influence de toute sorte d’émotion depuis ton arrivée. Méfiant, en colère, froid, joyeux, agréable, désobligeant, drôle… Il s’était même mis à nu parfois, comme le jour où il t’a révélé le secret du Havre. Mais jamais tu ne l’as autant entendu aussi peu confiant. Tu parviens à articuler, si doucement que tu te demandes s’il l’entend :
    « Parce que tu penses que j’embrasse chaque personne qui m’aide ? »

___Si tu avais parlé plus fort, ou si tu l’avais regardé, tu n’aurais sûrement pas pu finir ta phrase tant tu réalisas en cours de route ce que tu disais. Il parle pourtant de cela, c’est évident, mais malgré toi, évoquer de vive voix ce qui vient d’arriver est intimidant. Tu as une pensée, l’espace d’un instant fugace, pour Andreas et ce soir dans la ruelle, mais elle disparait aussi tôt.
    « Ça m’étonnerait qu’ils soient nombreux. »

___Il n’a pas tort, tu ne trouves rien à rétorquer sur cela. Cependant, il a posé une question que tu as évitée, et il a le droit à une réponse. Tirée suffisamment loin du voile du sommeil par tes pensées, tu rouvres les yeux et te détaches légèrement de Nathaniel, juste assez pour le regarder. Est-ce que ce n’était que parce qu’il t’est venu en aide ce soir ? La douce chaleur qui t’habite alors que tu le regardes, celle-là même qui s’éveille à chaque fois qu’il est avec toi, qui s’intensifie avec vos interactions ne peut que renier cette éventualité. Tu le sais bien. Ce qu’il a fait ce soir a joué, mais pas comme il l’envisage. Il t’a convaincue que tu ne pourrais te passer de lui et t’a rappelé que tu ne le vois pas comme un simple associé. Depuis un moment déjà.
___Seulement, tu n’es pas capable de prononcer les trois mots que l’on dit souvent dans ce genre de situation. Ils te sont difficiles à utiliser, et ce soir, tu ne te sens pas capable d’en porter leur poids et leur profondeur. Alors, à leur place, tu lui réponds.
    « Non.
    -Je sais bien qu’ils ne le sont pas, c’était une aff…
    -Je réponds à ta question, idiot. »

___Il te regarde un instant avec incompréhension, déstabilisé alors qu’il cherche le sens de tes mots. Puis il fait le lien et, même dans l’obscurité, tu sens sa surprise teintée d’espoir.
___L’une de ses mains se glisse jusqu’à ton visage qu’il caresse délicatement avant de se pencher vers toi. Pour la deuxième fois, tu découvres la caresse de ses lèvres sur les tiennes. Ton estomac se serre sous les émotions et tu souris. Lorsque Nathaniel le sent, il s’écarte et sourit à son tour. Tu étouffes un rire.
    « Je croyais que j’avais besoin de repos ? Tu as tenu à ce que ce soit possible, mais tu n’es pas très efficace au final. »

___Tu ne le vois pas, mais tu es persuadée qu’il lève les yeux au ciel avant de te répondre.
    « Tu es insupportable. »

___Ses bras ne tardent pas à démentir ses propos, s’enroulant à nouveau autour de toi. Tu te recroquevilles comme tu le fais toujours avant de t’endormir. Alors que l’une de ses mains monte et descend avec tendresse contre ton dos, tu t’endors presque instantanément sans la moindre difficulté, dans un sommeil agréable, dénué de solitude.

Aide à la modération:
 



Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Mister MP
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 10055

Sam 12 Mai - 1:03
Le membre 'Mélodie E. Chevalier' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 '[ELV] Reproduction' :
{Modéré} L'éclat du futur Mp_rep12

--------------------------------

#2 '[ELV] ReproShiny' :
{Modéré} L'éclat du futur Mp_rep10

--------------------------------

#3 '[ELV] Capa repro' :
{Modéré} L'éclat du futur Mp_cap11


{Modéré} L'éclat du futur Mpsigna_by_kith_cath-dbzshdd
avatar ©️ Elune Crowley ; signature ©️ Alan White.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Mister J
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 12510

Sam 12 Mai - 21:14
{Modéré} L'éclat du futur 533{Modéré} L'éclat du futur 533{Modéré} L'éclat du futur 533{Modéré} L'éclat du futur 631
Trois Ouvrifier niv.44 et un Aflamanoir niv.46 apparaissent !

{Modéré} L'éclat du futur Sewaddle
Larveyette lance Tranch'Herbe !
(L'attaque échoue !)
PV d'Ouvrifier 1 : 131/131
(-13 PV)
PV d'Ouvrifier 2 : 119/132
(-12 PV)
PV d'Ouvrifier 3 : 121/133
(-5 PV) Ce n'est pas très efficace...
PV d'Aflamanoir : 139/144
{Modéré} L'éclat du futur 227
Airmure lance Météores !
(-57 PV)
PV d'Ouvrifier 1 : 74/131
(-57 PV)
PV d'Ouvrifier 2 : 62/132
(-54 PV)
PV d'Ouvrifier 3 : 67/133
(-42 PV) 
PV d'Aflamanoir : 97/144
{Modéré} L'éclat du futur Jangmo10
Bébécaille lance Groz'Yeux !
(La défense des adversaires diminue !)
PV de Bébécaille : 83/83
{Modéré} L'éclat du futur 3MDk558
M-Carchacrok lance Surf !
(-202 PV)
PV d'Ouvrifier 1 : 0/131
(-200 PV)
PV d'Ouvrifier 2 : 0/132
(-194 PV)
PV d'Ouvrifier 3 : 0/133
(-332 PV) C'est super efficace !
PV d'Aflamanoir : 0/144

Les Ouvrifier et l'Aflamanoir sont K.O. ! Airmure et Bébécaille gagnent 8 points d'expérience !
Airmure monte au niveau 52 (1/4) !
Bébécaille monte au niveau 32 (2/3) !

Larveyette gagne 6 points d'expérience et monte au niveau 34 (2/3) !


{Modéré} L'éclat du futur Ae5rm0
Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Mélodie E. Chevalier
Modo RP & Eleveur

C-GEAR
Inscrit le : 11/08/2015
Messages : 2016

Région : Kalos
Jeu 31 Mai - 22:52
___Des heures plus tard, tu es réveillée par l’air froid qui se faufile contre toi. Lorsque tu ouvres les paupières pour regarder autour de toi, la lumière tamisée qui se faufiles à travers les rideaux te révèle une pièce vide à laquelle tu ne fais guère longtemps attention. La douleur t’assaille brusquement alors que tu fais l'erreur de tenter de bouger, et c’est comme si ton corps tout entier se souvient des séquelles de la soirée d’hier. Tu grimaces. Le bas du côté de ton visage t’élance jusque dans ton cou, et ce n’est rien à côté des divers endroits qui te brûlent, notamment sur les jambes et les avant-bras. Des égratignures qui ne t’empêche pas d’ignorer la douloureuse estafilade de ta jambe. Au moins, le bandage a tenu bon.
___Tu te redresses avec difficulté, les dents serrées. Ton corps va avoir besoin d’une bonne dose de repos, et tu le lui donneras. Quand tu seras rentrée. Pour l’instant, ta priorité est de finir ce que tu es venue faire ici. Tes muscles sont raides et endoloris, mais ils supporteront ce qu’il te faudra supporter. Tu refuses de céder à la faiblesse.
___Au moment où tu parviens à t’asseoir au bord du lit, la porte qui mène à la petite salle de bain de la chambre d’hôtel s’ouvre sur Nathaniel. Vos regards se croisent, et vous savez que la même pensée vous traverse. Le même souvenir. Celui des derniers moments de cette nuit, avant de vous endormir. Il y a quelques secondes de flottement, où la lumière du jour qui se faufile jusqu’à vous met la lumière sur une scène que la nuit avait préservée de toute gêne. Tu cherches quelque chose à dire, n’importe quoi. Sauf que n’importe quoi serait trop banal et clairement une simple diversion. Le sang te monte au visage. Nathaniel passe une main dans ses cheveux encore humides, et tu sais que ce geste trahit son embarras, bien qu’il semble plus assuré que toi.
    « Comme tu dormais encore, j’en ai profité pour prendre une douche…Tu veux en prendre une aussi ? »

___Finalement, il fait aussi banal que tu aurais fait. Mais après tout, fallait-il attendre quelque chose d’autre ? Il n’y a pas mort d’homme, pas de catastrophe planétaire. Il s’est passé ce qu’il s’est passé, mais cela n’a pas changé la face du monde du jour au lendemain.
___Alors pourquoi as-tu la sensation que ton monde est complètement bouleversé ?
___Tu hoches la tête. Ta voix. Retrouve tes mots et ta voix.
    « Oui. Ça vaudrait mieux si je tiens à ma dignité. »

___Au moins, tu n’as pas perdu complètement tes moyens. Même si tu as l’impression que le nord est au sud, ta répartie reste à la bonne place. Cela te rassure un peu, et tu sens tes épaules se détendre. Tu ne sais même pas à quel moment tu t’étais tant crispée.
___Nathaniel fait quelques pas dans ta direction, jetant un coup d’œil à ta jambe droite. Sans doute se demande-t-il si son bandage de la veille a tenu. Tu t’apprêtes à lui dire que c’est bien le cas quand il remonte son regard vers ton visage et esquisse un sourire moqueur.
    « C’est vrai que tu as assez piètre allure.
    -Je ne te permets pas ! »

___Un rire te répond et il efface la distance entre vous. Ton souffle se coupe quand sa main vient se glisser contre ton visage, et une boule d’appréhension se forme dans ton ventre. Mais il se contente de relever légèrement ta tête d’une légère pression pour observer l’angle de ta mâchoire où se trouve ton ecchymose. Toi, tu l’observes lui. Il relève peu après le regard vers le tien et tu rentres la tête dans tes épaules quand il se penche vers toi. Ses lèvres déposent un léger baiser sur le haut de ton front.
    « Vas-y, je vais en profiter pour appeler l’agent d’hier. »

___Il s’éloigne, et ton orgueil naturellement mal placé et ici complètement déplacé reprend le flambeau. Tu te lèves.
    « Je n’ai pas besoin de ta directive pour agir. »

___Il se tourne vers toi, un sourire taquin aux lèvres.
    « Je sais bien. »

___Tes dents viennent mordre ta lèvre inférieure et tu fuis aussi vite que ton corps te le permet vers la salle de bain sans demander ton reste, attrapant tes affaires au passage. Tu fermes la porte sans délicatesse.
___Appuyée contre le panneau de la porte, tu pousses un soupir. Pourquoi est-ce qu'il a fallu que tu réagisses aussi bêtement ? L'embarras te fait dire ou faire vraiment n'importe quoi. Pourquoi est-ce qu’il a fallu que l'atmosphère devienne aussi étrange ? L’esprit confus, tu te glisses sous la douche. Tu as toujours eu du mal avec les relations humaines depuis que tu n’es plus dresseuse après tout, ce n’est pas une nouveauté. Ce n’est qu’une nouvelle manifestation de ce problème. La nuit passée a été forte en émotion, un peu trop. Elle t’a mise à nue. C’est une nouvelle voie qu’elle a ouvert dans ta vie, pavée de rédemption et d’amour. Des concepts que tu dois apprendre à apprivoiser, et surtout, à accepter. Tu as passé des années à te punir, plongée toujours plus dans les ténèbres. Il est temps d’oser retourner vers l’éclat qui brille devant toi, enfin à ta portée.
___Sortie de la douche, à peine habillée, tu saisis ton téléphone. Il est plus que temps d’appeler Cassandre.

Aide à la modération:
 



Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Mister MP
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 10055

Jeu 31 Mai - 22:52
Le membre 'Mélodie E. Chevalier' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 '[ELV] Reproduction' :
{Modéré} L'éclat du futur Mp_rep14

--------------------------------

#2 '[ELV] ReproShiny' :
{Modéré} L'éclat du futur Mp_rep10

--------------------------------

#3 '[ELV] Capa repro' :
{Modéré} L'éclat du futur Mp_cap10


{Modéré} L'éclat du futur Mpsigna_by_kith_cath-dbzshdd
avatar ©️ Elune Crowley ; signature ©️ Alan White.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Mister J
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 12510

Lun 4 Juin - 1:22
P.S. il y a une erreur entre les stats que tu donnes avec l'attaque de Larveyette et celles dans le spoiler. Du coup, je prends le 40 dans le spoiler. Idem pour Absol avec la vitesse.

{Modéré} L'éclat du futur 533 {Modéré} L'éclat du futur 533
Deux Ouvrifier niveau 45 apparaissent !



{Modéré} L'éclat du futur Sewaddle
Larveyette lance Tranch'Herbe sur tous !
{-12 PV}
{-12 PV}
PV des Ouvrifier : 128/140

{Modéré} L'éclat du futur Absol33-3ddade4
Absol S lance Éboulement sur tous !
{-104 PV}
{-104 PV} Ouvrifier 2 est apeuré !
PV des Ouvrifier : 24/140

{Modéré} L'éclat du futur 533
Ouvrifier 1 lance Réveil Forcé sur Absol S !
{-44 PV} C'est super efficace !
PV de Absol S : 106/150

{Modéré} L'éclat du futur 533
Ouvrifier 2 est apeuré !

Que voulez-vous faire ?


{Modéré} L'éclat du futur Ae5rm0
Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Mélodie E. Chevalier
Modo RP & Eleveur

C-GEAR
Inscrit le : 11/08/2015
Messages : 2016

Région : Kalos
Mer 25 Juil - 10:28
___La première tonalité n’a même pas le temps de retentir. La voix de ton cousin t’accueilles d’un ton pressant.
    « Comment tu te sens ? »

___Voilà qui met tout de suite les points sur les i. Tu inspires profondément avant de répondre.
    « Ça va Cassy. Ça va.
    -Et la version sincère ? »

___Ta main libre vient balayer tes cheveux encore imbibé d’eau. Tu lui aurais dit ces mêmes mots même si tu avais été au bord du gouffre, et ça il le savait. Pour autant, est-ce vraiment une simple façon de le rassurer ? Tu sens que dans cette affirmation presque automatique, il y a un fond de vérité. Même si tu vas avoir beaucoup à faire pour te remettre de tout ce qui a pu arriver, même si physiquement tu sens la douleur qui pulse toujours dans ton corps, tu n’es pas aussi mal que tu pourrais l’être. Aussi surprenant que cela puisse être pour toi, tu parviens à te souvenir de tout ce que tu as malgré tout ce que tu as perdu. Pour la première fois depuis des années, ton désespoir vient de perdre la manche.
    « Même réponse. »

___Un instant, tu songes à tes pokémons loin de toi, et une point d’inquiétude se réveille en toi. Tu la repousses cependant, d’une simple promesse à toi-même d’aller les chercher dès que tu auras fini cet appel.
___Cassandre pousse un long soupir, soulagé. Un doute soudain t'étreint. D’une voix qui trahit ta culpabilité, tu reprends :
    « Est-ce que tu as dormi au moins cette nuit ?
    -Ce matin tu veux dire, après l'appel de Nath ? J'ai essayé.
    -Cassy… »

___Tu l'entendrais presque lever les yeux au ciel lorsqu’il répond au ton affligé que tu as pris.
    « Pourquoi tu me demandes alors que tu sais bien que je me faisais un sang d'encre ?
    -Nathaniel t'a appelé pour te dire que ça allait.
    -Oui, après m’avoir expliqué que tu avais été blessée et que tous tes pokémons étaient en observation, sans parler du reste. Je détestais l'idée de te savoir seule avec tout ça cette nuit. Si j’avais pu laisser la pension, je serai venu. »

___Le sang te monte soudain aux joues. Tu ouvres la bouche, la referme, incertaine. Devrais-tu en parler maintenant ? Autant lui dire, de toute façon, il finira bien par le savoir. Après avoir allumé l’eau pour que le bruit couvre ta voix, tu réponds aussi doucement que tu peux.
    « Je… Je n'étais pas seule, Nathaniel est resté avec moi ce soir. »

___Silence. Puis, un rire. Nerveux, amusé, soulagé. Très amusé. Vraiment soulagé
    « Oh… Je vois. »

___Tu répliques immédiatement :
    « Non, ce n'est pas ce que tu crois ! »

___Brusquement, tu te couvres la bouche d’une main, effrayée de la véhémence retentissante avec laquelle tu as répondu. Puis, pendant une seconde, les pensées de ce à ce qu'il pourrait croire font face à ce qui est bel et bien arrivé. Parce que, d'un autre côté…
    « ... Bon peut-être en partie. »

___Un rire franc te répond.
    « Comme si je pouvais en douter. »


___Tes joues sont brûlantes, et pourtant, c’est un sourire qui fend ton visage. Encore timide, hésitant, mais qui est bel et bien là. Enfin.
    « Tu me raconteras ça princesse, je meurs de curiosité !
    -Espèce de fouineur.
    -Toujours ! »

___Tu ris doucement d'un rire libérateur, d'un rire frais. D’un rire qui te fait du bien.
    « Fais attention à toi, reprend Cassandre. Et reviens vite. »

___Bien qu’il ne puisse pas te voir, tu acquiesces tout en répondant.
    « Promis. »

___Après un dernier au revoir, tu raccroches, et tu coupes le robinet. Le silence qui s’installe soudain se fait très vite inconfortable, et tu sors de la salle de bain en vitesse, glissant une serviette entre tes épaules et tes cheveux. Seulement, tu constates que Nathaniel n’est pas là pour t’aider à briser ce calme assourdissant. Surprise, tu t’assoies sur le lit, ton téléphone en main. Où est-il allé ? Il sait pourtant que vous n’avez pas de temps à perdre. Enfin, toi en tout cas.
___Tu as besoin d’action, de rester en mouvement. Maintenant que tu as eu le repos dont tu avais besoin, il faut que tu continues à agir. Comme effrayée à l’idée que la part de toi emplie de remords ne refasse trop surface, tu as besoin de t’occuper l’esprit et les mains. Pour l’instant, tu ne veux pas de temps pour réfléchir, car ce temps et ces réflexions ne pourront pas te mener à quoi que ce soit. Pas encore.
___Alors que tu es en train de composer le numéro de Nathaniel, la porte de la chambre s’ouvre. Tu redresses la tête si rapidement que tu réveilles une douleur entre ton cou et ton épaule. Tel un écho à ce lancinement, Nathaniel apparait dans l’entrebâillement de la pièce avec un regard excédé. Il a sans doute aperçut la grimace qui t’a trahi.
    « Tu sais vraiment pas faire doucement quand tu t’y mets. »

___Tu n’as pas le temps de répliquer. A travers l’espace que laisse l’éleveur entre la porte et son cadre se faufilent soudain un pelage blanc comme neige, très vite suivi par des battements d’ailes sombres, un éclat de métal et une ombre aux touches de bleu. Tous se précipitent, et avant même que tu ne le réalises, ils sont tous là, tout autour de toi. Tous, à l’exception de…
___Sa silhouette se dessine soudain à son tour, alors que Nathaniel marche derrière lui et referme la porte une fois entré à son tour. Tes mains, qui étaient sur le point de cajoler tes compagnons, se figent sur tes genoux. Tu serres le tissu de ton pantalon.
    « Bonjour Nymée… »

Aide à la modération:
 



Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 1 sur 5) Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Sujets similaires
-
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice
» liste partielle du futur gouvernement
» Profil d'un futur Premier ministre
» Modélisme sur TF1...

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kalos - 6E G E N :: Relifac-Le-Haut :: Le Havre-