AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

 
» Laissons nous porter


avatar
Scientifique Johto

C-GEAR
Inscrit le : 13/02/2018
Messages : 426

Région : Johto
Jeu 3 Mai - 1:26
Me voilà dans le train afin de parcourir jusqu’à la région de Johto. C’est ce qui était génial avec ces deux régions, c’est qu’ils sont collés côte à côte. Au moins le transport en commun se faisait très bien. J’aurai bien aimé voyager sur le dos de mon Noctowl, je commençais à y prendre vraiment goût, mais malheureusement le voyage serait probablement bien trop long pour lui. Faire de petites distances ça pouvait aller, mais là d’aller d’une région à l’autre, c’était peut-être un peu trop lui demander pour le moment. Il faudrait que je l’habitude à faire de longue traversée dans ma région natale pour commencer.

Mais ça me permettait de prendre pour la première fois le train. Je n’avais jamais eu encore l’occasion de quitter Johto, mais maintenant oui. En fait, je crois même que si j’avais pris mon pokémon de type vol et normal pour aller à ma destination, il n’aurait pas réussi à se rendre tellement que je ne tenais pas en plus. Encore heureux que j’aie une cabine à moi tout seul et que je pouvais bouger un peu plus librement.

J’avais avec moi un nouveau pokemon que mon père m’avait offert il y a peu. Il s’agissait d’un Draïeul. C’était en guise de récompense pour l’avoir en quelque sorte étonné et l’avoir rendu fier de mon travail. Dire qu’il m’avait enfin laissé postuler pour demander ma License de scientifique. Malheureusement ça prenait quelques semaines avant de recevoir une réponse même si c’était fait scientifiquement. Bref, je me dirige vers Kanto pour aller à une pension qui s’apelle Sous l’océan. C’était une pension spécialisée dans les pokémon de type eau. Malheureusement je n’avais pas en ma possession et pour tout avouer, il y avait qu’un seul et unique pokemon dont j’ignorais totalement comment le rendre plus fort et il s’agissait bien de Draïeul. C’était ce pokémon que j’allais simplement porté à cette pension. Il y avait celle de Midley à Johto, mais lorsque j’avais été la dernière fois, elle avait refusé de prendre mes pokémon puisqu’elle était déjà bien débordée. C’était à peine si j’avais pu lui demander pour des attaques supplémentaires à mes pokémon. Bref, Chiharu m’avait conseillé cette pension. Elle était nouvelle, mais énormément efficace et comme c’est la région qui m’est le plus facile d’accès… Bah voilà.

J’arrivai finalement à Kanto, mais pas tout à fait à la bonne ville. Au moins dans la station, je pus apercevoir une carte de la région accroché au mur. Je m’y rendais et je regardais où était situer Carmin-Sur-Mer. Ah bah, finalement ce n’était pas tant loin. Je pouvais facilement utiliser Noctowl pour m’y rendre plus rapidement. Par chance que les parents de Chiharu avait bien des contacts. Après tout j’imagine qu’entre éleveur, ils se connaissent bien.

Je sortis et libérai mon Noctowl. Je grimpai sur son dos et je lui indiquai la direction à prendre pour me rendre à ma destination finale. Cela pris qu’une trentaine de minutes et j’aperçu la pension au bords de la mer. Dès que je mis un pied au sol, je rappelai mon Zuku dans sa pokéball et je me dérigeai vers la porte pour y cogner et m’y présenter.

« Bonjour, je suis Zuko Kanesaki de Johto. Je viens pour vous confier un pokémon à moi si cela ne vous dérange pas. » dis-je toujours avec la porte fermée devant moi.

J’espérais seulement qu’il m’ait entendu malgré tout… Sinon je répéterai. En fait, je me demande si il avait bien et bel de la place. Ça serait un peu pathétique que je me retrouve à avoir fait tout ce chemin pour rien…



Utilisation de la CS Vol [Jamais utilisé]



HRP:
 


Autres comptes:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://nathiechanblog.wordpress.com/


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 1161

Région : Kanto
Jeu 3 Mai - 23:15
Je dois avouer qu’il y a beaucoup d’imprévus dans la vie d’une éleveuse. Entre les clients inattendus qui se présentent à ma porte et les pensionnaires qui refusent parfois de sortir de leur stalle, disons que j’ai des journées assez bien remplies. Néanmoins, tout se passe bien sur la propriété et je n’ai rencontré aucun problème majeur depuis l’ouverture. Et j’espère que ça continuera ainsi. En ce magnifique début de journée, je quitte la maison pour me rendre à la grange où m’attendent les pokémons qui sont probablement repus après avoir mangé leur copieux petit-déjeuner. Comme prévu, ils sont déjà tous prêts à sortir pour descendre à la plage où se déroulera l’entraînement habituel. Je m’assure de n’avoir rien oublié en refermant la grande porte rouge derrière moi tandis que les pensionnaires sont déjà en train de dévaler la falaise pour se diriger vers les vagues en contrebas. Pour éviter qu’il n’arrive quelque chose, Ayuna s’empresse de les rejoindre en empruntant plutôt l’escalier en bois et j’en profite pour rapidement retourner vers la maison.

Évidemment, malgré toutes mes précautions, j’ai oublié quelque chose d’important. Sebastian n’étant pas là aujourd’hui et Emiko étant dans son bureau, il n’y a personne pour surveiller les alentours au cas où quelqu’un se présenterait à ma porte sans s’être annoncé. C’est quelque chose qui se produit de plus en plus ces derniers temps, alors je fais donc appel à Arashi pour qu’elle m’aide à garder un œil sur la maison. La Libegon ne tarde pas à émerger de la forêt et plane doucement juste au-dessus de la cime des arbres pour me rejoindre. Toujours aussi affectueuse, elle se pose devant moi pour me pousser gentiment de la tête et comme à chaque fois, je tombe presque à la renverse à cause de sa force qui dépasse largement la mienne.

- Je suis désolée de te demander cela, mais est-ce que tu pourrais garder la maison en mon absence s’il te plait ? Normalement je ne serais partie qu’une heure ou deux tout au plus, ensuite tu pourras retourner vaquer à tes occupations dans la forêt. Ça te va ?

La dragonne me répond par l’affirmative en déployant ses grandes ailes vertes avant de s’envoler pour ensuite se poser sur le toit de la maison tandis que je descends rejoindre les autres à la plage. Cela doit faire près d’une heure qu’elle se dore tranquillement au soleil lorsqu’elle aperçoit du mouvement en hauteur. En redressant la tête, elle se rend compte qu’un Noarfang s’approche de la propriété et qu’il porte un dresseur sur son dos. Se doutant qu’il s’agit là d’un nouveau client, la Libegon pousse un cri suffisamment fort pour que je puisse l’entendre d’en-bas et je demande une nouvelle fois à ma Gardevoir de surveiller les pensionnaires tandis que je remonte la falaise pour atteindre la maison. Je ne sais pas trop ce qu’il se passe et j’ai à peine le temps d’atteindre la dernière marche de l’escalier en bois que le nouveau venu cogne déjà à la porte d’entrée sous le regard intrigué de la dragonne verte juste posée juste au-dessus de lui. Légèrement gênée à l’idée qu’il n’y ait personne dans la maison, je tente de maitriser ma respiration puisque je suis à bout de souffle avec de m’approcher du jeune homme pour faire les présentations.

- Bonjour. Pardon pour le délais, j’étais à la plage avec les pokémons... Je suis Sayuri Yuuki. Comment puis-je vous aider ?

Comme d’habitude, j’ai toujours du mal à aborder les gens. Clairement ce jeune homme n’est pas l’un des propriétaires de l’un de mes pensionnaires actuels, alors je me doute bien qu’il soit venu ici pour m’en confier un de plus. Je ne sais pas s’il s’est inscrit avant de faire le déplacement, mais Emiko ne m’a pas prévenu d’un nouvel arrivant alors j’imagine que ce n’est pas le cas... Heureusement pour lui, il me reste encore de la place et je suis impatiente de connaître l’identité du pokémon qui sera sous ma responsabilité à partir d’aujourd’hui.

HRP:
 


Mes stamps:
 
Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Avatar fait par Elisa ♥️
Signa fait par Sebastian ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Scientifique Johto

C-GEAR
Inscrit le : 13/02/2018
Messages : 426

Région : Johto
Jeu 7 Juin - 21:55
Alors que je venais pour atterrir, un cri me sortit de mes pensées plutôt brusquement. J’avais même fais un grand saut. Heureusement que mon Zuku commençait à bien me connaître… Il se redressa en fonction de mes mouvements pour m’empêcher de tomber. Plutôt empêcher mon corps d’atteindre le sol plus vite que prévu et avec une force beaucoup plus grande que prévu, il faut se le dire. Surtout que je ne survivrais aucunement à un tel impact. À moins que mon Noctowl soit assez rapide pour venir me rattraper après avant que la chute ne cesse. Mais dans tous les cas, je préfère largement ne pas tenter ma chance. Il me reste encore tellement de truc à faire et à accomplir avant ma mort. Je ne prendrai pas ce niveau de difficulté supplémentaire.

Mais ce cri, je l’avais déjà entendu quelque part. En fait, il n’y a pas si longtemps. Je fouillais dans ma mémoire encore un peu pour déterminer où que j’avais entendu ça déjà. Je me sentais descendre de plus en plus pour aller jusqu’à la terre ferme. C’est en posant les yeux sur la maison de la pension que j’aperçu un pokemon en question. Ce fut un flash direct qui se fit. J’avais été complètement bête de ne pas avoir allumé dès que j’avais entendu ce cri. Il s’agissait d’un Flygon! Il était quasi identique à celui du scientifique à Johto que j’avais rencontré! C’est donc un large sourire que j’atteins au final le sol. Je ne pensais pas du tout voir ce pokemon dans la région de Kanto. Ils habitaient plutôt la région d’Hoenn.

Je pouvais difficilement me séparer de ce Flygon du regard. Mes yeux mauves ne voulaient pas le quitter une seule seconde, mais lorsque j’entendis finalement une voix, je ne pus en faire qu’autrement.

Je pose alors mon attention sur une jeune femme qui se présente à moi tout en s’excusant du petit délai. Si je me fis à sa dernière phrase, elle devait être l’éleveuse qui s’occupe de cette place. Elle est plus âgé que moi, ça je pouvais le confirmer. Et plus grande aussi… Elle semblait cependant très douce et gentille. Peut-être un peu gênée aussi. Je m’attendais à un meilleur accueil que ça…

« Bonjour! En fait on m’a recommandé cette pension par une amie qui m’est très proche. Elle se trompe rarement, voir presque jamais pour ce genre de chose. Comme je viens de Johto, j’espère que ça ne vous pose pas trop de problème que j’aie débarqué à l’improviste! » dis-je donc.

Je lui souris pour lui cacher un peu mon agacement. Après, peut-être que je me trompe et que ce n’est pas l’éleveuse qui possède cette place. Peut-être est-ce qu’une simple employée un peu perdue dans ces tâches à exécuter de la journée.

« J’aimerais déposer un ou deux pokémon si c’est possible! Le premier, il s’agirait d’un Drampa. »

J’avais conscience que la pension Sous l’Océan était spécialisé dans les pokémon de type eau et que je ne comptais pas en déposer spécifiquement de ce type. Mais il devait quand même accepter tous les pokémon peu importe leur type.

« Donc à qui dois-je m’adresser? »



HRP:
 


Autres comptes:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://nathiechanblog.wordpress.com/


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 1161

Région : Kanto
Lun 11 Juin - 18:09
En attendant le retour de sa maitresse, la Libegon reste sur place et continue d’observer le jeune homme qui n’a apparemment d’yeux que pour elle. D’ailleurs, ce détail l’intrigue au plus haut point. Elle commence à avoir l’habitude de se faire regarder par les clients qui viennent à la pension, probablement parce qu’elle n’est pas une espèce endémique de la région, mais c’est bien la première fois que l’eux d’un la fixe aussi longtemps. Son appel finit par porter ses fruits suite à l’apparition de sa maitresse en-haut de l’escalier et malgré sa présence, elle hésite à descendre pour faire plus ample connaissance. Du haut de son poste d’observatoire, elle se sent privilégiée et en sécurité puisqu’elle apte à voir tout ce qui se passe sur le terrain. Pour être honnête, ce comportement de sa part m’étonne. Alors que je m’approche du jeune homme, je ne peux m’empêcher de lui adresser un bref regard en voyant qu’elle ne descend pas pour venir dire bonjour. Affectueuse comme elle est, elle est toujours heureuse de rencontrer de nouveaux clients et comme elle n’agit pas dans ce sens aujourd’hui, j’en viens à la conclusion qu’elle ne se sent peut-être pas très bien.

- Bien sur que non, ne vous inquiétez pas pour ça, lui répondis-je en souriant au sujet de son arrivée à l’improviste. La pension est toujours ouverte.

Surtout pour les gens vivant à l’extérieur de la région. Déjà qu’ils doivent se déplacer à leurs frais pour venir déposer un pokémon... la moindre des choses que je puisse faire pour eux est d’être ouverte en tout temps, même les jours de fin de semaine. Cela ne me laisse pas beaucoup de temps pour me reposer, mais en même temps j’ai la chance de travailler chez moi avec tout plein de pokémon différent. Je n’ai donc pas à me plaindre.

- Pas de problème, il y a suffisamment de place pour que je puisse accueillir deux pokémons de plus, donc la décision sur le nombre d’entre eux vous appartient.

Un Draïeul. Encore un pokémon d’Alola que je n’ai encore jamais eu la chance d’observer. Je connais très peu cette espèce même après avoir parcouru quelques livres à leur sujet ainsi que sur les créatures de cette région en général et je crois me souvenir qu’il s’agit d’un type dragon. Cela ne m’aide pas vraiment. Leur comportement reste encore un peu flou dans ma tête et je crois bien que je vais devoir me replonger dans mes livres dès ce soir pour pouvoir adapter l’entraînement du nouveau venu. Je sais bien que chacun individu est différent et que l’un d’entre eux peut s’avérer être le contraire de ce qu’on trouve dans les livres, mais cela peut quand même me donner une piste sur ce qu’il faut faire et sur ce qu’il faut éviter avec cette espèce. Quand j’y pense, ce Draïeul sera le troisième type dragon que je vais accueillir ici. Je vais peut-être devoir songer à changer de spécialité un jour.

- Ah oui pardon, je me suis présentée mais j’ai oublié de mentionner le plus important. En fait, vous vous adressez à la bonne personne puisque je suis la gérante de la pension, ajoutai-je avant de rire un peu pour essayer de détendre l’atmosphère. Toutefois, j’aurai quelques questions à vous poser avant de prendre vos pokémons, alors... nous pouvons discuter ici sur le patio ou encore dans la maison. C’est comme vous le souhaitez.

J’ai l’habitude que les gens me reconnaissent seulement en attendant mon prénom, que ça soit pour la pension ou bien en dehors, alors j’ai tendance à oublier que c’est loin d’être suffisant pour les clients qui viennent de l’extérieur. Surtout que dans le cas de ce jeune homme, il s’est fait conseiller par une amie alors il n’a pas du prendre de plus ample information. Tout de même impatiente de rencontrer ses pokémons, j’attends sa réponse avant de faire quoique ce soit d’autre, sous le regard intrigué de la Libegon.

HRP:
 


Mes stamps:
 
Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Avatar fait par Elisa ♥️
Signa fait par Sebastian ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Scientifique Johto

C-GEAR
Inscrit le : 13/02/2018
Messages : 426

Région : Johto
Lun 17 Sep - 14:57
J’étais très heureux d’entendre finalement que je pouvais facilement y laisser plusieurs pokemon. Bon, j’avais dit deux, donc je ne suis pas bien sûr qu’elle accepte que j’y laisse plus que ça. Deux c’était déjà pas mal en fait. En même temps, je commence à peine mon métier officiellement, alors l’argent ne me tombe pas encore dessus. J’ai beaucoup de chemin à parcourir pour finalement connaître tous les pokemon qui existent sur les différentes régions de notre monde. Donc deux pokemon allaient déjà me coûter bien cher, sans compter mon billet de train. Ce n’était pas donner ce genre de transport bordel! Il faut que j’entraîne le plus rapidement mon Noctowl à voler de très longue distance. Comme ça, je vais pouvoir économiser sur les déplacements.

Bien que j’étais ravi à l’annonce précédente, la suivant me surpris. Elle était la propriétaire des lieux? Elle m’apparaissait plutôt comme une simple employé qui travail à temps partiel. Oopsie… Bon, une chance que j’ai resté poli, comme ça, elle ne se rendra pas compte de rien. Je lui souris alors pour effacer mon air ahuri idiot qui était sur mon visage.

« Des questions? Pas de problème. » dis-je alors. « Aussi tant qu’à vous annoncer les pokemon, j’aimerais bien aussi laisser ma petite Misdreavus! »

Des plans pour que j’oublie sinon. Puisque bon, étant dans une pension, en plus du Flygon que j’ai aperçu sur le toit, il devait y avoir BEAUCOUP de pokemon. Ce n’est donc qu’une question de temps avant que je ne me perds dans la panoplie. Alors autant donner toutes les informations tout de suite.

« Allons dans la maison alors. » décidais-je.

Sur le patio, il y aurait probablement plus de pokemon à ma vue, alors si je voulais rester le plus concentrer afin de répondre aux questions de l’éleveuse… Bref, vous avez compris je crois! Je la suis donc jusqu’à la porte de la maison et je referme la porte derrière nous. Aussitôt que je me retourne, je suis figé sur place. Non mais je rêve?! Je fais exprès pour rentrer à l’intérieur pour éviter ce genre de chose et me voilà que j’aperçois un Ralts et un Eevee dans l’entrée?! Bon, pas tout à faire dans l’entrée, c’est un peu plus loin et le Ralts semble se cacher plus derrière l’Eevee qui me fixe alors de ses grands yeux noirs. Oh mon Dieu! Bon, tant pis! Désolée Sayuri, mais le devoir m’appel!

Je sors mon cahier avec un crayon de mon sac et je m’approche tout doucement de ces deux créatures en espérant qu’elles ne s’enfuient pas à ma venue. Dès que je sens qu’ils sont un peu réticents à ce que je m’approche davantage, je m’immobilise sur place.

« Ça ne te gêne pas que je les observe avant que je commence ton interrogatoire? » lançais-je à la jeune fille.

Mais je n’attendis pas sa réponse pour commencer déjà à les observer minutieusement. Le premier à la fourrure longue et brune ne bougea pas du tout. Je pouvais alors aisément le dessiner sur ma page blanche tout en prenant des notes ici et là autour de mon tracé. Lorsqu’il fut le temps du second, il semblait toujours refusé de se montrer, restant caché derrière le premier. Je tentai de bouger afin de l’apercevoir mieux et le premier pokemon alla plutôt rejoindre sa maîtresse, laissant le Ralts à ma merci. Je le voyais qu’il ne semblait pas très à l’aise face à cette situation.

« Tu n’as pas à avoir peur. Je ne m’approcherai pas plus, d’accord? » lui dis-je d’une voix douce. « Je veux juste te regarder quelques instants et te dessiner, rien de plus. »

J’espérais que ça marche bien mon approche. Le Ralts ne bougea pas et je me dépêchai alors de tout faire afin de ne plus l’importuné. C’est juste que ce fût un pokemon si rare. Je ne pouvais pas laisser cette chance m’échapper. Et dès que j’eus tout terminé, je rangeai le tout dans mon sac à dos.

« Merci de ta patience petit! » Je me redresse ensuite et je me tourne vers Sayuri. « Voilà, je suis à toi! Pose moi toutes les questions que tu veux! »



Utilisation de jumelles jetables sur Evoli et Tarsal.



Je te laisse maintenant mon Misdreavus lvl 32 (0/3) à monter jusqu'au lvl 55! :D


Autres comptes:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://nathiechanblog.wordpress.com/


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 1161

Région : Kanto
Mer 19 Sep - 1:34
Le jeune homme préfère discuter à l’intérieur et je respecte parfaitement sa décision en ouvrant la porte pour le mener jusqu’à la salle de séjour où j’accueille la majorité de mes clients en temps normal. Toujours sur le toit, Arashi nous observe jusqu’à ce qu’on disparaisse à l’intérieur du bâtiment et émet un petit roucoulement avant de s’étirer les ailes pour se recoucher dans l’intention de profiter encore un peu de la chaleur de la journée. Elle n’est pas encore habituée au climat local et elle essaie de faire le plein énergie de soleil avant l’arrivée de l’hiver. De mon côté, une fois à l’intérieur de la maison, j’avance en direction de la salle de séjour afin d’y être plus tranquille pour ouvrir le dossier de mon nouveau client mais je remarque rapidement que ce dernier ne me suit plus. En me retournant, je constate qu’il est penché sur deux de mes bébés pokémons que j’avais remarqué lors de notre passage, sans pour autant leur prêter attention.

- Oh, absolument pas, lui répondis-je alors que la scène me tire un sourire. Prenez le temps qu’il vous faut, je vous attendrai dans le salon.

Je crois avoir deviner son métier et c’est sur cette pensée que je rejoins l’autre pièce pour y prendre place. Je m’assure d’avoir une fiche vide avec mon carnet et un stylo pour pouvoir prendre le plus de notes possibles en fonction de ce qu’il me dira. Connaître son travail était l’une des premières questions que je songeais à lui demander juste pour pouvoir mieux centrer ses besoins ainsi que sur les pokémons qu’il a l’intention de me confier. À peine ai-je terminer de préparer mon matériel que mon petit Evoli vient me sauter sur les genoux, visiblement très heureux de me voir de retour et il adresse un bref regard à sa maman qui dort profondément sur l’autre fauteuil installé près de la cheminée en pierre. Décidément, la Mentali aime beaucoup dormir à cet endroit. Un bruit de pas provenant de l’autre côté me fait tourner la tête vers mon invité qui vient finalement prendre place dans le salon en affirmant que je peux désormais lui poser toutes les questions que je veux.

- Ça ne prendra que quelques minutes, dis-je pour le rassurer un peu. Ce sont des questions que je pose à tous mes clients juste pour être certaine de répondre au mieux à leurs exigences. Je voulais tout d’abord commencer par vous demander ce que vous faites dans la vie mais je crois déjà avoir la réponse à cette question... vous êtes un scientifique, pas vrai ?

Si c’est le cas, c’est bien la première fois que j’en accueille un entre ses murs. Ce domaine m’a toujours attiré d’une certaine façon et tout comme la majorité des rangers que j’ai connu grâce à ma pension, les scientifiques possèdent généralement une tonne de pokémon. Pas étonnant que Zuko est besoin d’aide de temps à autre pour entraîner tout ce beau monde.

- Alors, vous m’avez parlé d’un Draïeul. J’aimerai en apprendre plus sur lui si vous voulez bien à propos de son comportement en général. Vous voulez que je l’entraîne ou bien vous préférez lui donner un peu de repos ?

Comme ma pension permet ces deux options pour les pensionnaires, je dois savoir à quoi m’en tenir. Je sais bien que toutes ces questions posées l’une à la suite de l’autre peuvent êtres très désagréables pour les clients, mais cela peut aussi être perçu comme une certaine garantie. Je tiens à exceller dans mon domaine et pour cela, je dois connaître un minimum mes protégés. Si les clients me donne des réponses vagues ou refuse carrément de répondre à mes questions, ce qui n’est pas encore arriver heureusement, alors ils ne seront certainement pas satisfait de mon travail lorsque je leur rendrai leur pokémon. Dans le cas de Zuko, il plutôt l’air motivé et je suis prête à écrire le maximum de note pour son dossier.

HRP:
 


Mes stamps:
 
Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Avatar fait par Elisa ♥️
Signa fait par Sebastian ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Laissons-nous tenter par l'émerveillement~Myrdhinn
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?
» Il nous a quittés.
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kantô - 1E G E N :: Carmin-sur-mer :: Sous l'océan-