AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

 
» "The Ramen Squad: stirring up trouble"


avatar
Modo RP & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 1011

Région : Johto
Mer 2 Mai - 2:41
Honnêtement, je ne savais pas exactement comment j'avais fait pour arriver ici. Enfin, je savais que j'étais venu en transport en commun, mais je ne savais plus vraiment ce qui avait réussi à me motiver à me déplacer. Après tout, le message que m'avait envoyé Zuko n'avait rien de convainquant. On avait beau être un vendredi soir, cela ne voulait pas dire pour autant que j'avais envie de sortir du confort de mon pyjama et de ma maison. Sans parler que cela voulait dire sacrifier une soirée loin des bras de Derek. Et dire que nous avions enfin un moment pour continuer à écouter Riverdale. Vraiment, je me demandais ce qu'il me prenait (cela n'avait certainement rien à voir avec les encouragements de Derek à sortir de ma coquille et à sortir de ma zone de confort. Ni la promesse de manger de la lasagne le lendemain). Je jetai un énième coup d'oeil au message de Zuko afin de m'assurer que je ne m'étais pas trompé ni de jour, ni d'heure.

[19h42] Noah!!!!! Il faut aller essayer un resto de ramen qui est super bon! Ça vient d'une source fiable! On se retrouve demain vers 18h!!

Hmm. Bien qu'il était 17h58 et que je commençais à me demander où il pouvait bien se trouver, je me mis à douter de l'utilisation du mot "vers". Est-ce que cela voulait dire qu'il pourrait arriver jusqu'à quinze minutes après l'heure indiquée? Et si son attention avait été attirée par un chenipan qui grimpait le long d'un tronc d'arbre et qu'il avait perdu la notion du temps? Il aurait très bien pu aussi se faire kidnapper. Vu sa taille, je n'en voudrais pas à ses ravisseurs de l'avoir pris pour un jeune prépubère. Et je ne serais pas étonné qu'ils arrivent à le convaincre de les suivre. Ils n'avaient qu'à lui promettre de rencontrer leur bidoof et hop! plus de Zuko. Ugh. Il avait beau mettre mes nerfs à rude épreuve, je ne souhaitais pas non plus qu'il lui arrive malheur.

Je préférai donc me changer les idées et me concentrer sur une autre partie de son message qui me chicotait. Qui était donc cette source fiable? Un magasine culinaire ou touristique? Sa grand-mère? Une annonce douteuse dans un journal? Vraiment, venant de sa part, je pouvais m'attendre à tout. Cependant, en observant l'établissement, ce dernier avait l'air bien. Tout comme les autres bâtiments de la ville, il dégageait une certaine élégance au vu de son style architectural traditionnel et, au vu de sa hauteur, il semblait être fait sur deux étages. J'admirais les portes coulissantes tout en me demandant leur processus de fabrication lorsque je me rappelai que je me devais de porter attention à la route afin de ne pas me faire surprendre par Zuko. Je ne savais pas pourquoi, mais je n'avais pas envie de montrer une quelconque faiblesse devant. Peut-être était-ce pour faire survivre sa fausse perspective selon laquelle j'étais un futur ranger sans peur, ni reproche?



stamps <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Scientifique Johto

C-GEAR
Inscrit le : 13/02/2018
Messages : 456

Région : Johto
Mer 2 Mai - 3:43
J’étais complètement hors de moi. Comment mon père pouvait être aussi con?! Non mais sérieusement, je l’ai toujours observé et j’ai toujours voulu poursuivre son chemin et perpétuer ses recherches éternellement! Oui même après sa mort et ma propre mort, je trouverai bien un moyen d’ici là! Mais non, ça ne valait rien pour lui toutes mes notes à propos de ce que j’ai découvert sans lui. M’enfoncer dans un puits humides et boueux… Devoir aller combattre des champions dans les arènes… bon j’avoue avoir pris légèrement le goût… Mais quand même, ça m’a fit perdre du temps que j’aurai pu mettre sur des observations plus poussés des pokémon. Ma volonté était indestructible et même sans son accord, j’y arriverai! Tant pis s’il ne veut pas de mes notes pour compléter les siennes. Je m’en servirai moi-même et je pourrais y arriver… J’y arriverai… peut-être pas aujourd’hui, peut-être pas demain, mais j’y arriverai!

C’était dans un semi-pitoyable état que j’allai cogner chez Chiharu. Heureusement que se fut elle qui me répondit. Je n’avais pas envie de tomber sur un membre de sa famille, pas maintenant. Elle m’emmena dans un recoin de la ville pour être loin des regards des autres et essaya tant bien que mal de me faire part des trucs chose binouche de mon père. Je ne voulais plus rien savoir de lui et voyant que je faisais ma tête de mule de gnome evil, elle cessa toute argumentation avec moi.

« Tiens. » me dit-elle tout en me volant mon cahier de note des mains ainsi que mon crayon à l’encre violet. « Va là et change toi les idées. Ça te fera du bien. Tu ne dois pas avoir mangé grand-chose j’imagine pendant que tu voyageais. Ils servent les meilleurs ramens de Johto, je te le garanti. »

Je penchai légèrement ma tête sur le côté. Je ne comprenais pas pourquoi qu’elle me disait d’aller aussi loin. Parce que oui, Rosalia était loin pour moi de Mauville.

« Alors viens avec moi. » l’invitais-je, mais elle me répondit d’un signe de tête négatif. « Pourquoi? »
« Je dois rester aider ma mère pour sa pension. »

N’importe quoi. Mon père qui se fout de moi et maintenant Chiharu qui me laisse tomber? C’est quoi cette révolution contre moi tout d’un coup? Je la vis se lever et me faire signe de la main me désignant qu’elle partait. Je lui renvoyai ce même signe tout en regardant de nouveau la note qu’elle m’avait laissé. J’aurai l’air de quoi moi me pointer là-bas seul? Pfffff… J’ouvris mon répertoire de contacts de mon téléphone et je tombai sur Brookie immédiatement. Un large sourire se forma sur mon visage à ce même moment.

Noah!!!!! Il faut aller essayer un resto de ramen qui est super bon! Ça vient d'une source fiable! On se retrouve demain vers 18h!!

Avez Brookie, j’étais sûr de retrouver le moral à fond! On ne s’ennuyait pas du tout avec lui. Je repensais toujours à notre sortie à l’Aqua Splash à Hoenn. Brookie ne me laissera jamais tombé non plus! C’est une valeur sûre! Bon, j’ai déjà retrouvé ma bonne humeur et il me faut maintenant m’y rendre rapidement. Les possibilités… Merde, je viens de dire pour demain… J’y serai jamais à pied et le train… Non trop loin aussi. Il me faut quelque chose avec aucun dé- AH OUI!

Je sortie aussitôt mon Noctowl de sa pokéball. J’avais déjà expérimenté ce genre de transport avec le grand-frère de Chiharu, alors pourquoi ne pas retenter l’expérience une troisième fois? Après tout jamais deux sans trois. Je grimpai alors sur le dos de mon hibou nocturne et je lui donnai comme directive Rosalia.

Ce fut beaucoup plus rapide de ce que je croyais me rendre là-bas. J’étais même sur place le matin, ce qui était très loin du dix-huit heures que j’avais donnés à Brookie… Je me promennai autour pour faire passer le temps. Je vis une colonie de Caterpie et de Metapod en fin d’après-midi que je m’empressai d’aller les observer jusqu’à ce que je vois que le soleil baissait peu à peu dans le ciel. Je jetai un coup d’œil à l’heure sur mon téléphone portable. Oh merde! Il est déjà dix-huit heure et vingt!!!

Je remis tous mes trucs dans mon sac à dos et je courus vers le restaurant en question. Je vis No-Brookie qui attendait.

« Désolé, j’ai pas vu l’heure passée!! Mais je te jure, l’attente en vaut la chandelle! On va se régaler comme jamais! » lui dis-je.

Pitié Chiharu! Faites que ça soit les meilleurs ramens que même Arceus mangerait!


Autres comptes:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://nathiechanblog.wordpress.com/


avatar
Dresseur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 21/08/2017
Messages : 358

Région : Kantô
Sam 5 Mai - 2:25
Tout avait commencé par une envie de manger des ramens. Au détour d’une conversation téléphonique avec Aiden, Sebastian s’était remémoré ce petit restaurant de Rosalia où ils s’étaient empiffrés durant l’une de leurs escapades à Johto et ce doux souvenir avait fait naître en lui le désir ardent de retenter l’expérience. Ce qui au départ n’était qu’un élan de nostalgie avait rapidement dégénéré en un projet de voyage gastronomique qu’il avait présenté à Sayuri d’un ton emballé. L’éleveuse n’avait pas partagé son enthousiasme. Sebastian avait cru qu’après aussi longtemps, Sayuri aurait oublié le coup de la TCA. Il avait cru qu'elle aurait enfin cessé de se méfier de ses intentions à chaque fois qu’il l’invitait quelque part. Il avait cru que la convaincre de l’accompagner à Johto serait facile. Sebastian était nettement trop crédule.

Heureusement, il était aussi très persévérant et, au prix d’une bonne dose d’effort, était parvenu à faire sortir la rouquine de sa pension. Quelques heures plus tard, ils se tenaient tous deux devant un joli restaurant à l’architecture traditionnelle duquel émanait une délicieuse odeur de nouilles et de bouillon de poulet.

– Tu vas voir, ça vaut le détour! s’exclama le dresseur.

Et quel détour! Johto avait beau être la région voisine, ce n’était tout de même pas la porte d’à côté. Mais Sebastian savait que chaque kilomètre en valait la peine et il comptait bien le prouver à son amie récalcitrante. Il l’attrapa donc par la main et l’entraîna à l’intérieur.

L’ambiance était plutôt calme en ce début de soirée, mais vu la popularité de l’endroit, ce n’était qu’une question de temps avant que les amateurs de ramens n’envahissent la salle à manger. L’odeur était beaucoup plus prononcée de l’autre côté de la porte et Sebastian se laissa porter par les doux effluves qui émanaient des cuisines. Il dut bifurquer avant de se retrouver dans l’arrière-boutique et mena Sayuri vers une banquette située près de la fenêtre, juste derrière l’enseigne aux néons qui clignotait du côté de la rue. Il plongea son nez dans l’appétissant menu qui leur avait été distribué et en parcourut les entrées en salivant. Il ne lui fallut que peu de temps pour constater qu’un épineux problème viendrait teinter sa soirée : il allait devoir faire un choix. Pour Tobias, la décision fut vite prise : ce serait le plat le plus piquant du restaurant, comme toujours. Pour Sebastian, c’était une autre paire de manches.

– Hmmm, poulet ou miso? Aaaah non j’suis pas prêt! s'affola-t-il en voyant la serveuse accoster leur table.

Quel déchirant dilemme. Trop occupé à paniquer, il n'aperçut pas tout de suite les deux gamins qui venaient tout juste d'entrer dans le restaurant.

HRP:
 


   
Stamp Book



La truite musclée:
 

Avatar par Tony le Magnifique / Dessin par Alan le Grand
Code couleur: Peru
Swag lvl: 100
D.C.: Adriana Fischer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 1189

Région : Kanto
Lun 7 Mai - 4:34
Pourquoi est-ce que Sebastian veut encore me faire sortir de la maison ? Décidément, il a beaucoup plus d’énergie que moi... et comme toujours depuis le coup de la TCA, j’hésite un peu à le suivre tête baissée dans ce voyage improvisé jusqu’à Johto. C’est une belle région et elle n’est pas très loin d’ici, mais n’empêche qu’il pourrait encore m’avoir piégé, bien que notre dernière sortie fut énormément plaisante au final. Je devrais arrêter de toujours douter de lui, surtout qu’il m’a fait le coup qu’une seule fois et que toutes nos autres sorties se sont bien déroulées.

- Attend. Tu veux me faire découvrir un stand de nouille qui se trouve à des kilomètres d’ici ? prenais-je le temps de répéter en posant une main sur mon front, la tête légèrement baissée vers l’avant.

Son idée m’a l’air un peu tirée par les cheveux et je me masse le front un instant pour tenter de remettre de l’ordre dans mon esprit. Si je refuse de l’accompagner il sera triste et si je décide d’y aller, alors je dois organiser la pension en conséquence. J’aime toujours poser le pour et le contre avant de prendre une quelconque décision, d’autant plus que là cela consiste à ce que je quitte temporairement la pension. J’ai quand même pas mal de pensionnaire à ce temps-ci de l’année et je me sens presque mal d’accepter sa proposition en sachant que je vais tous les laisser seuls derrière moi, Sebastian n’étant même pas là pour prendre la relève comme c’est le cas lorsque je pars en voyage. Je ne pourrais compter que sur Emiko qui n’a pas l’habitude d’être sur le terrain normalement, mais j’imagine qu’elle saura se débrouiller en mon absence. Par chance, je ne pars pas très longtemps et je suis persuadée que les pensionnaires n’auront même pas le temps de remarquer mon absence, alors je finis par hocher la tête à mon ami pour lui dire que j’accepte de l’accompagner.

Une fois à Johto, nous nous arrêtons devant le fameux restaurant qui se trouve à Rosalia et je dois avouer que l’odeur qui s’en dégage donne l’eau à la bouche. J’avais déjà faim avant d’arriver ici, mais maintenant que je sens l’odeur du bouillon flotter dans l’air, j’ai l’impression que mon estomac grogne plus désormais. Ayuna est du même avis que moi et nous ne tardons pas à entrer dans le bâtiment et j’espère silencieusement qu’il reste une table de libre quelque part. La serveuse qui nous reçoit nous installons près de la fenêtre et nous laisse les menus avant de s’éloigner pour quelques minutes. Intriguée et surtout affamée, je parcours les premières pages à la recherche du plat qui me tente le plus. Il y a tellement de choix de ramen que je ne sais pas trop lequel prendre et j’entends rapidement Sebastian hésiter de son côté. C’est drôle, ça ne m’étonne pas du tout et j’échappe même un petit rire avant de poser mon menu sur la table en voyant la serveuse approcher.

- Pourquoi tu ne prends pas les deux ? Comme ça tu n’auras plus de problème.

Dans mon cas, je prends un plat de ramen au porc avec une assiette de gyoza, ce qui étonne grandement Ayuna. Je n’ai pas l’habitude de commander autant de chose dans un restaurant, mais comme j’ai vraiment faim ce soir, je crois être en mesure de tout mangé. Au pire, mon ami glouton finira le reste... Une fois la serveuse partie, je lève la tête pour pouvoir observer un peu plus les alentours et mon regard se pose sur les deux derniers clients qui viennent d’entrer dans le restaurant. Attend une minute... ils me disent quelque chose ces deux-là. Perplexe, je plisse un peu les paupières tout en tentant de me souvenir de leurs visages et le déclic se fait en quelques secondes seulement. Il s’agit de Noah et de Zuko, évidemment.

- Seb’... tu me crois si je te dis qu’il y a deux anciens clients de la pension qui viennent tout juste d’entrer ?

Je marque une pause en songeant qu’il ne devinera jamais leurs identités étant donné les proportions de ma clientèle actuelle. Ils étaient tout les deux de très bons clients et un sourire en coin se glisse sur mes lèvres alors qu’une idée me vient en tête au même moment.

- Est-ce qu’on les invite à notre table ou pas ?

Lui qui aime tellement les gens d’habitude... je serais surprise qu’il refuse ma proposition.

HRP:
 


Mes stamps:
 
Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Avatar fait par Elisa ♥️
Signa fait par Sebastian ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 1011

Région : Johto
Mar 22 Mai - 0:09
Je poussai un soupir, mais ne commentai pas sur son léger retard et haussai une épaule pour démontrer que je laissais passer cette incartade. Déjà que je devais me compter chanceux de ne pas avoir dû poireauté pendant plus longtemps. Mon estomac se manifesta bruyamment, me faisant monter le feu aux joues.

- J'espère qu'il n'y a pas trop de monde et que le service est rapide; j'ai l'impression que mon estomac essaie de s'auto-digérer.

Quoique cela était totalement ma faute et ma tendance à dîner dès que j'avais faim et donc, j'avais pris mon dernier repas près de sept heures auparavant. Il n'y avait donc aucun mystère à savoir pourquoi je me sentais aussi impatient et que je me sentais sur le point d'attaquer le premier venu pour me repaître. Heureusement que, comparativement à mon personnage à Skyrim, je n'étais pas cannibale. Je chassai mes pensées qui se dirigeaient d'elles-mêmes vers mon obsession du moment avant d'ouvrir la porte du restaurant, m'assurant que Zuko la tienne avant de la lâcher et d'entrer dans l'établissement. L'odeur attaqua mes narines et je salivai malgré moi. Si la nourriture était tout aussi bonne, je ne me serais pas déplacé pour rien et j'aurais un nouvel endroit où m'empiffrer lorsque je me trouverais dans les environs.

Je balayai le restaurant du regard et mon attention fut attirée par un homme châtain semblant faire deux fois ma taille rien qu'en étant assis (bon, j'exagérais légèrement) et...oh. Mes yeux s'écarquillèrent légèrement lorsque je réalisai que Sayuri se tenait juste en face de lui. Donc, si elle était là, il devait s'agir de Sebastian. Je ne l'avais croisé que de loin lorsque j'étais passé à la pension, mais il était difficile à oublier, autant à cause de sa stature que du fait that he was one hell of a hottie. Damn, he was fine.

Elle semblait m'avoir reconnu - ou du moins nous lui rappelions vaguement quelque chose: un gnome hyperactif et le propriétaire d'un dragon hyper salty - et donc, je me voyais mal aller choisir une table sans les saluer. Ce serait le comble de l'impolitesse et je me voyais mal remettre les pieds dans sa pension si j'agissais de la sorte. Sans parler que je me voyais mal aussi faire semblant de ne pas les avoir vu. Sayuri, seule peut-être, mais avec Sebastian...Je passai une main dans mes cheveux et m'avançai vers leur table.

- Hey! Vous êtes loin de la pension. Qu'est-ce qui vous amène à Johto?


Bon. J'aurais peut-être pu commencé autrement, mais ma curiosité me démangeait. Ayant entendu l'exclamation de Sebastian en me rapprochant, j'esquissai un sourire et me permis de lui offrir mes conseils.

- Miso est toujours un choix sûr. Après, ça dépend si tu te sens d'humeur aventureuse ou plus traditionnelle. Je me tournai légèrement vers Zuko. Tu connais Sayuri et sa pension, non? De mémoire, il me semblait bien qu'il y avait été déposer un pokemon, mais comme je l'écoutais bien souvent à moitié...



stamps <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Scientifique Johto

C-GEAR
Inscrit le : 13/02/2018
Messages : 456

Région : Johto
Ven 8 Juin - 23:29
Je ne pus m’empêcher de rire lorsque Noah s’exprima. Il avait si faim qu’il allait disparaître ? Il n’était pas vraiment plus grand que moi, donc ça m’étonnait un peu de lui. Malgré que… il ne faut jamais se fier aux apparences! Il a sûrement un grand appétit et est capable de manger une tonne de nourriture en un seul repas. Après, voulant devenir dresseur, il doit beaucoup bouger, donc avoir besoin d’énormément d’énergie. Il sera donc très comblé ici! Les portions étaient bien généreuse et le menu bien varié avec même des entrées et des desserts! C’est ce que Chiharu m’avait dit.

Dès qu’un pied pénétra dans l’enceinte du bâtiment de restauration, l’odeur me monta au paradis! Sérieusement, je senti mon ventre gargouiller comme jamais. Je projetai un regard rapide à Brookie et je vis qu’il était dans un état semblable à moi. Ouais, ça promettait d’être un réel festin! J’avais même de la difficulté de me tenir sur place sans me projeter en quatrième vitesse vers une table et d’harceler le serveur ou la serveuse qui aurait le malheur de s’approcher de moi. Je devais me contenter par contre et ne pas laisser mon estomac dicter ma future commande. Je ne serai jamais en mesure de manger deux plats de ramen. Si oui, je ne risque pas de très bien me porter le lendemain et il me faudrait trois semaines pour tout digérer. Allez Zuko, rien qu’un entrée, un ramen et un dessert, pas plus! J’avais énormément hâte de fourrer mon nez dans le menu pour manger le plus rapidement que possible.

« B-Noah, tu crois qu…euh…? » je m’interrompis.

J’avais pourtant repéré une place parfaite proche des fenêtres qui nous donnait une vue splendide sur la ville et sa luminosité. Par contre, mon copain était parti dans la direction inverse! Il pourrait me prévenir s’il a trouvé une bonne place, malgré que je doute fort qu’il me batte sur ce coup de génie!

J’allais tout de même le rejoindre. Ça serait honteux de ma part de l’inviter et de le laisser dans son coin. Sa soirée serait bien ennuyeuse aussi. Mais c’est en allant le joindre que je remarquai d’autres clients. Des personnes que Brookie connaissait? Je déposer mon regard mauve sur les deux personnes. D’abord le jeune homme. Non il ne me disait rien! Ensuite la jeune femme. Ah! La proprio de la pension de Kantô! Je la reconnu grâce à sa longue chevelure rousse.

Je laissai Brookie parler. J’étais tout à fait d’accord avec le choix de Miso qui est tout simplement un classique! Il était impossible de se tromper avec ça!

« Yooo! » dis-je après les dernières paroles de Brookie. « Yup, elle est super efficace comme éleveuse! Bien qu’à ma première impression, je n’avais pas pris en considération qu’elle était la propriétaire des lieux. »

J’espérais que mes paroles ne seront pas mal pris. Après tout, c’était vrai que la première impression avait été ça d’elle. Ça n’enlève pas du tout à ce qu’elle soit super sympathique et attentionnée avec les pokémon! Après tout, je peux tout lui pardonner elle a un Flygon. Je suis toujours jaloux de ça en plus…

« Ça te fait loin quand même pour venir jusqu’ici! Et j’approuve pour Miso, une source sure! »

Je zieutai aussi à la même occasion le menu entre ouvert. Les choix… ils sont géniaux! Oh my god, ça me donne encore plus faim. J’ai envie de tout dévorer!


Autres comptes:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://nathiechanblog.wordpress.com/


avatar
Dresseur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 21/08/2017
Messages : 358

Région : Kantô
Mer 27 Juin - 4:15
La serveuse patientait à leur table et Sebastian n’avait toujours pas fait son choix, contrairement à Sayuri, Ayuna et même Tobias, qui attendaient tous après lui en compagnie de la jeune femme censée prendre leurs commandes. Cette dernière sembla le prendre en pitié et leur proposa de repasser dans quelques minutes, proposition que Sebastian s’empressa d’accepter avec un soupir de soulagement. Son sursis ne serait cependant que temporaire: son problème demeurait entier et, n’eût été la suggestion de Sayuri, il aurait pu débattre longtemps avec lui même. Lorsque son ami mentionna la possibilité de prendre les deux options, il crut entendre une musique divine lui monter aux oreilles. Il pointa la rouquine du doigt avec un large sourire.

– J’aime cette vision des choses.

Serait-il capable d’engloutir deux plats entiers ? Bien sûr. Il avait un estomac proportionnel à sa carrure, Sayuri lui reprochait même parfois de vider un peu trop vite le garde-manger. C’est qu’il en fallait, de la nourriture, pour entretenir son corps de dieu (ahem). Il jonglait avec l'idée de prendre une entrée lorsque sa rouquine en face de lui lui annonça qu’elle avait repéré deux clients de la pension. Le dresseur leva le nez au dessus du menu et suivit le regard de son amie en direction d’un duo qui venait de passer la porte du restaurant. À première vue, ils ne lui disaient rien. La pension accueillait de nombreux clients et il les côtoyait rarement. Tout au plus reconnut-il le blond comme le dresseur d’un écaïd particulièrement chiant dont ils avaient eu la charge quelques temps plus tôt. Par chance, le pokémon en question ne semblait pas accompagner les deux nouveaux venus, ce soir-là.

- Est-ce qu’on les invite à notre table ou pas?
– Mais bien sûr, quelle question!

Il les connaissait à peine, mais c'était un détail. Sayuri connaissait bien son ami : plus il était entouré de gens, mieux il se portait. C’est donc avec enthousiasme qu’il fit de larges signes de la main pour attirer l’attention des deux nouveaux venus. Quelques secondes plus tard, ils étaient à leur hauteur… du moins, à la hauteur de Sayuri, puisque Sebastian les dépassait tous d’une bonne tête (dans le meilleur des cas). Il éclata de rire lorsque le propriétaire de « mademoiselle bacon » leur fit remarquer qu’ils étaient loin de chez eux.

– Je voulais lui faire goûter les meilleurs ramens du monde, répliqua-t-il en désignant Sayuri du menton. Ça vous dit de vous joindre à nous?

Ils avaient pris une table pour quatre, et, vu la petite taille des nouveaux venus, nul doute qu’ils auraient suffisamment d’espace pour s’installer décemment sur les banquettes. Pour faire suite à l’invitation de son dresseur, Tobias, qui s’était assis du côté de l’allée, se leva volontiers et se glissa sur les genoux de Sebastian pour libérer la place. Le blond grogna de surprise sous le poids de son starter nouvellement évolué. Le reptincel ne semblait pas réaliser qu’il avait grandit et Sebastian et lui ne s’étaient pas encore tout à fait adaptés à leur nouvelle réalité, ce qui donnait parfois lieu à de drôles de scènes.

Une fois tout le petit monde installé autour de la table, la serveuse réapparut comme par magie. Cette fois, cependant le dresseur était prêt et il l’attendait de pied ferme.

– Alors, pour moi ce sera un plat de ramens au poulet et un autre de ramens au miso, puisqu’on me les a fortement suggérés, gloussa-t-il en jetant un regard entendu aux deux gamins qui venaient de les rejoindre. Pour le lézard, ce sera ce que vous avez de plus épicé.

Sur ses genoux, le grand Tobias acquiesça en se léchant les babines pendant que les autres passaient leur commande à leur tour. Sebastian était sur le point de refermer le menu pour le rendre à la serveuse lorsque son regard fut attiré par la section des boissons.

– Oh, et une bouteille de saké, s’il vous plaît. C’est moi qui la paye.

Sentant le regard des autres sur lui, il s’empressa d’ajouter avec un petit sourire.

– C’est bientôt l’anniversaire de Sayuri, ça mérite un petit verre!

Il offrit à la rouquine son sourire le plus radieux. Il s’en était souvenu (contrairement à l’an passé où il l’avait carrément oublié) et il en était très fier.


   
Stamp Book



La truite musclée:
 

Avatar par Tony le Magnifique / Dessin par Alan le Grand
Code couleur: Peru
Swag lvl: 100
D.C.: Adriana Fischer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 1189

Région : Kanto
Dim 1 Juil - 2:03
Mes attentes sont rapidement confirmées avec Sebastian qui invite les deux nouveaux arrivants avec de large signe de la main. Quand j’y pense, je suis contente que nous ayons pris une banquette, comme ça il y a de la place pour tout le monde et je comme j’aimerai bien discuter avec les deux jeunes hommes... Sans plus tarder, je me tourne vers Ayuna assise près de la fenêtre pour me pousser de son côté et ainsi laisser une place libre près de l’allée. J’ignore lequel des deux prendra place à ma droite et j’espère qu’ils ne seront pas gênés par cette proximité plutôt inattendue.

- Salut les gars. Ça me fait vraiment plaisir de vous voir.

Puis, je m’empresse de répondre à la remarque de Zuko avec un petit sourire.

- Oh ne t’inquiète pas, tu n’es pas le seul à m’avoir pris pour une employée. J’imagine que les gens ne s’attendent pas à rencontrer une éleveuse aussi jeune lors de leur première visite.

Malgré mon nombre de client grandissant chez moi, je me souviens de leur première fois respective à la pension comme si c’était hier. D’ailleurs, je me demande comment va Bouchon et sa superbe danse du bacon, mais je ne préfère pas demander à Noah maintenant pour éviter de détourner le sujet de conversation actuel. Je lui poserai la question sûrement un peu plus tard dans la soirée lorsque l’occasion se présentera. Il n’y a pas à dire c’est probablement la cliente la plus spéciale ainsi que la plus difficile à gérer que j’ai accueillis chez moi depuis l’ouverture de la pension. J’espère seulement que mes efforts ont produit leurs fruits avec le temps sinon j’aurai l’impression de lui avoir volé de l’argent. Perdue dans mes pensées, je sursaute presque lorsque je songe au fait que les deux jeunes hommes ne connaissent probablement pas Sebastian et que je dois vite remédier à cela. Avec un peu de chance, ils se sont peut-être croisés vite fait sur le terrain, mais sans plus.

- J’y pense... je ne crois pas avoir déjà fait les présentations avec vous trois. Sebastian je te présente Noah et Zuko, ajoutai-je en les désignant chacun leur tour de la main. Noah, Zuko, je vous présente Sebastian, il travaille à la pension quand il ne voyage pas à travers la région.

Bien que mon ami ne soit là qu’à temps partiel, son aide m’ait grandement utile. Je n’arriverai jamais à faire tout ce travail manuel s’il n’était pas là. Puis, vient ensuite le temps de commander pour les messieurs puisque nos choix à Ayuna et moi sont déjà faits. Cependant, je suis loin de me douter des plans machiavéliques que me réserve le grand blond. Après notre fabuleux périple au parc aquatique pour les festivités de Pâques de cette année, je ne pensais pas qu’il pouvait tomber plus bas... ou devrais-je dire, je ne pensais pas qu’il pouvait me faire davantage honte. Déjà que juste en commandant la bouteille de saké ça me surprend de sa part et voilà qu’il ose dévoiler à tout le monde l’approche de mon anniversaire. Ma surprise exprimée par de grands yeux ronds tournés vers Sebastian se transforme en un facepalm particulièrement bruyant et suivi d’un soupir. Il veut souligner ma fête et il a l’intention de tous nous saouler par-dessus le marché.

Si je suis découragée, ça ne semble pas être le cas de ma starter qui ne peut s’empêcher d’échapper un petit rire après la dernière remarque de mon ami. N’en croyant pas mes oreilles, je tourne un regard en coin vers elle en ayant l’impression d’avoir été trahie. D’ailleurs, je n’ai même pas l’habitude de boire alors je ne comprends pas l’idée de Sebastian d’acheter de l’alcool. Je risque de prendre une gorgée pour lui faire plaisir, mais comme le saké est un alcool fort... je risque d’en être rapidement dégoutée.

- Seb... tu crois vraiment que c’est une bonne idée ? Je veux dire... je ne bois pas vraiment.

Il aurait sans doute valu mieux commander une bière ou du vin à la limite. Comme je risque de vite lever le nez de sur la bouteille, j’espère que Noah et Zuko se sentiront plus aventureux que moi.


Mes stamps:
 
Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Avatar fait par Elisa ♥️
Signa fait par Sebastian ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 1011

Région : Johto
Lun 2 Juil - 22:14
Je coulai un regard en coin à en me retenant de me facepalm puisque son commentaire pouvait bien passer quasiment pour une insulte. Après tout, il venait littéralement de dire à l'éleveuse qu'elle n'avait pas la tête de l'emploi et venait peut-être de remettre en question ses compétences. Heureusement, la rousse ne sembla pas s'en formaliser, surtout qu'elle ajouta que ce n'était pas la première fois que cela arrivait. J'espérais que Zuko ne rencontrerait pas de sitôt Manu. C'était bien une rencontre qui mériterait d'être filmée. Je levai les yeux au ciel et retins le commentaire qui me brûlait les lèvres, me contentant d'adresser un hochement de tête reconnaissant lorsqu'ils nous invitèrent à leur table. J'espérais fortement qu'ils nous offraient de les joindre plus que par politesse; je n'avais pas envie d'interrompre un possible rencart ou des vacances bien méritées.

- Les gens oublient souvent que maintenant l'âge n'a plus d'importance pour bien des métiers. Après tout, j'ai tout juste dix-sept ans et je vais bientôt devenir ranger. Heck, regardez les dresseurs en général.

Bon. Finalement, je n'avais pas réussi à me retenir. Au moins, j'étais passé d'une réprimande à l'encontre de mon gnome de compagnie à un commentaire plus général. Je reposai mon regard sur le grand blond lorsque Sayuri fit les présentations. Sebastian, alors? J'esquissai un faible sourire tout en lui adressant un léger signe de la main. Difficile de faire un lien entre ce géant et le crabe dans la petite sirène, mais mon esprit se fit un plaisir de me sortir cette comparaison. Cependant, une autre image s'imposa dans ma tête et je plissai les yeux, tout en penchant légèrement la tête. Malgré le teint, la couleur des yeux et des cheveux qui ne collaient pas du tout, il ressemblait beaucoup plus au majordome dans Kuroshitsuji. Ce serait un bonus pour Sayuri si son part timer avait les mêmes mad skills.

J'ouvrais la bouche pour protester l'achat d'une bouteille de saké - j'étais un véritable poids plume avec de la bière alors je ne savais pas ce que cela donnerait avec un alcool plus fort - mais en même temps je ne voulais pas me montrer rabat-joie. Un petit verre ne ferait pas grand mal. Et puis, de l'alcool de riz, ça ne devait pas avoir une teneur si élevé en alcool...

- Pourquoi pas, mais ne compte pas sur moi pour réellement vous aider à vider la bouteille. J'allais mentionner mon âge, mais je me dis qu'il valait mieux garder certaines informations pour moi. Cela aurait été drôle par contre si Zuko s'était fait carter. Avec sa taille et ses joues de bébés, il avait l'air de sortir de la maternelle. Je retins difficilement un rire et me contentai de sourire avant de me tourner vers la serveuse qui attendait après nous pour le reste de la commande. Je prendrais des ramens miso, nouilles épaisses et...au poulet. Oh! Et une entrée de dumplings aussi.

- Bonne fête en avance Sayuri! Je lui adressai un sourire avant de me tourner vers Seb, un sourcil levé. Ça fait tout de même un bout de chemin pour manger des ramens, aussi bons soient-ils. J'espère que vous avez prévu rester un peu plus qu'une journée dans la région. Surtout que Rosalia a quelques attraits touristiques intéressants. Je me tournai vers Zuko, une pensée me traversant l'esprit en disant cela. D'ailleurs, tu as eu le temps d'aller aux tours? Ce sont des sites potentiellement intéressants pour ton dex.



stamps <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Scientifique Johto

C-GEAR
Inscrit le : 13/02/2018
Messages : 456

Région : Johto
Lun 30 Juil - 17:35
L’éleveuse m’assura que ce n’était pas un problème le fait que je l’aie prise pour une employé de la pension. Après, il était rare aussi qu’un patron accueil directement les clients. Ou c’était seulement moi qui n’étais pas habitué à ce genre de situation. La mère de Chiharu a beaucoup d’employé et on ne la voit qu’avec les pokémon, rarement avec les clients, à part en fin de parcours. Bref, c’était peut-être une manière de fonctionner différente. M’enfin bref.

Elle nous présenta alors à son ami Sebastian. Je me penchai légèrement vers l’avant pour le saluer, mais mon regard changea automatiquement. Mes yeux s’aggrandir et je sentais mon regard briller de mille feux. Ce Sebastian possédait un pokémon super rare qui n’était pas trouvable dans la nature! Même si je ne l’avais jamais vu en vrai, je savais de quel pokémon il s’agissait; Charmeleon! Je ne pus m’empêcher de le fixer et de souhaiter de l’observer de plus belle.

Par contre la serveuse attendait une commande de ma part.

« Ramen base Miso au poulet et une double portion œuf s’il vous plait. »

Je la vis s’en aller alors que la commande était complète. Mais je ne pouvais pas m’empêcher de fixer de nouveau le pokemon lézard rouge. Je m’installe tout de même pour être poli à la table à côté de Brookie. On lança alors une information comme de quoi, dans les prochains jours, Sayuri allait bien avoir un an de plus à son comptage d’année d’existence. Je lui souris alors tout en m’adressant à elle.

« Oh, bonne fête en avance! »

Le mien n’allait pas être pour bientôt. Bref, de l’alcool, d’accord… mais avant de boire, je devais au moins faire ça! Je ne pouvais pas m’en empêcher! Je sorti mon cahier à dessin ainsi que mes crayons. De toute manière il faudra bien attendre après nos plats. Bon il y a toujours discuté entre humains, mais pour moi, les pokémon avaient tout autant d’importance et ça, Brookie l’avait déjà remarqué. Étant donné qu’il était futur ranger il pouvait très bien comprendre aussi. Sayuri est éleveuse, elle aussi est proche des pokémon. Comme j’étais futur scientifique, je ne pouvais pas non plus laisser passer une occasion en or comme celle-ci! Je ne sais pas quand la prochaine fois ça sera possible pour moi de voir de mes propres yeux un spécimen comme celui-là à nouveau en chair et en os. Et en flamme. J’espérais seulement que son maître ne le prendra pas très mal.

« Au juste, c’est quoi les habitudes de vie de ton Charmeleon? » voulus-je savoir alors que les autres discutaient déjà entre eux. « Il mange combien de fois par jour? Il a fini de grandir? Il dort combien d’heure? »

Je m’attardai à la forme de son visage. Il était plutôt bien pointu. Bon, il faut dire aussi qu’avec la corne à l’arrière de sa tête, ce n’était pas vraiment étonnant. Ça allongeait avec un grand potentiel cette allure. Malgré tout, il sembla fier et sûr de lui. J’achevai même mon dessin, mais je voulais continuer à en connaître davantage sur ce pokemon rare.

Après que j’aie tout recuillit ce qui me fallait comme information, je m’attardai alors à son dresseur et à Sayuri.

« Désolé pour ma distraction. »

Oh, il y avait aussi Brookie qui m’avait donné une prochaine destination. Même si chaque recoin du monde entier était une destination pour moi…

« C’est bon, j’y jetterai un petit coup d’œil aux tours! J’avoue que je ne m’y suis jamais aventuré. »

Et juste lorsque j’achevai ma phrase, je vis la serveuse arrivée avec nos plats! Mon ventre gargouilla alors.



Utilisation d'une jumelle sur Reptincel de Sebastien Drest.


Autres comptes:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://nathiechanblog.wordpress.com/


avatar
Dresseur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 21/08/2017
Messages : 358

Région : Kantô
Mer 29 Aoû - 3:21
Sayuri se chargea des présentations, ce qui était plutôt logique compte tenu du fait qu’elle connaissait tous les gens présents à la table. Sebastian gratifia Noah et Zuko d’un « enchanté ! » plein d’entrain, puis s’incrusta tout naturellement dans la conversation déjà bien amorcée.

Son idée de commander du saké reçut un accueil tiède de la part du reste de la tablée. Sayuri protesta même en insistant sur le fait qu’elle ne buvait pas. Heureusement, il en fallait beaucoup plus pour tarir l’enthousiasme du blond, qui éclata de rire.

– Mais bien sûr que c’est une bonne idée voyons! Un petit verre n’a jamais fait de mal à personne, après tout! Et personne n’est obligé de vider la bouteille, s’il en reste je la rapporterai à la maison.

Aiden serait sans doute ravi de l’aider à la terminer.

Pendant que tous attendaient le retour de la serveuse, la conversation reprit de plus belle. Mais cette fois, Sebastian ne put s’y joindre puisque le dénommé Zuko venait de poser les yeux sur Tobias. Ce soudain intérêt ne surprit pas vraiment le dresseur, qui avait cru remarquer les coups d’œil insistants que le gamin jetait de temps en temps en direction de son starter. Il avait visiblement affaire à un passionné de pokémons, un passionné qui le bombardait soudainement de questions au sujet des habitudes de vie de son reptincel. D’abord un peu surpris par la quantité d’informations que lui demandait le garçon, Sebastian se prêta au jeu de bonne foi.

– Eh bien, Tobias est du genre imitateur, répondit-il. Il copie beaucoup mes habitudes de vie. Il grignote de temps en temps sans jamais vraiment manger de gros repas, sauf s’il s’agit de poffins épicés. Dans ce cas, il devient un véritable goinfre, pas vrai Toby?

Le reptincel, embarrassé par l’attention dirigée vers lui, hocha timidement la tête. Toujours assis sur les genoux de son dresseur, il ne savait plus où se mettre. Lorsqu’il vit Zuko sortir son calepin, ses yeux brillèrent de curiosité et il étira timidement le cou pour tenter de voir le résultat de ses croquis.

Sebastian raconta également au futur scientifique à quel point son pokémon aimait dormir au soleil et mentionna également son amour pour les vêtements et les couvertures dont il s'affublait par temps frais ainsi que sa vilaine manie de croire qu’il avait toujours la taille d’un salamèche. Pendant ce temps, Noah et Sayuri discutaient d’âge et de tourisme. Le dresseur s’incrusta dans la conversation au moment où le petit blond vantait les attraits de Rosalia.

– En fait on avait seulement prévu de venir pour les ramens. Mais je suis partant pour une visite guidée! Qu’est-ce que t’en dis Sayu?

Il questionna la rouquine du regard. Si lui aimait l’imprévu, il savait fort bien que son amie sortait rarement de la pension sans avoir planifié sa journée à la minute près. Déformation professionnelle, sans doute. Bien sûr, il aurait pu accepter sans lui demander son avis, mais il estimait qu’il lui en avait suffisamment imposé pour aujourd’hui. Il était d’ailleurs encore un peu surpris qu’elle ait accepté de se laisser entraîner à Johto pour un plat de nouilles. Peut-être par résignation? Ou par découragement? Il penchait pour la dernière option, vu le nombre de facepalm qu’elle s’était infligée depuis le début de la soirée.

Une odeur particulièrement alléchante précéda le retour de la serveuse et, bientôt, la table croula sous les dumpings et les plats de ramens. Au centre de ce joyeux buffet trônait la bouteille de saké préalablement ouverte par la serveuse ainsi que quatre verres que Sebastian se chargea de remplir. Il prit le sien pour en humer le contenu et, pendant un rare instant, il eut l’air du fils de riche qu’il était. Puis, il leva le bras pour porter un toast.

– Bonne fête en avance, Sayuri! Et bon appétit à tous! Santé!

L’alcool lui parut bien corsé, probablement plus que ce à quoi il s’attendait, mais le goût était agréable, aussi prit-il une grande gorgée qui s’avérerait être la première d’une longue série. Il s’attaqua ensuite à son plat de miso, pendant que Tobias engloutissait ses nouilles généreusement nappées de sriracha.


   
Stamp Book



La truite musclée:
 

Avatar par Tony le Magnifique / Dessin par Alan le Grand
Code couleur: Peru
Swag lvl: 100
D.C.: Adriana Fischer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 1189

Région : Kanto
Jeu 6 Sep - 18:10
J’ignore ce que Sebastian à prévu pour cette soirée de fête et comme mes paroles semblent inutiles pour tenter de le faire changer d’avis, je me résigne à retourner au silence. Je n’ai plus qu’à prendre mon mal en patience et à me montrer indulgente avec lui... sauf si l’alcool commence à lui faire faire des trucs bizarres. J’espère de tout cœur que cela n’arrivera pas, mais comme le saké est un alcool fort, je dois m’attendre à tout. La conversation continue sans que je ne remarque le comportement de Zuko à l’égard du Reptincel, mais cela n’échappe pas à Ayuna qui est toujours aussi silencieuse qu’à son habitude. Intriguée, elle penche la tête sur le côté pour être en mesure de mieux admirer le croquis qui se forme sous ses yeux et ce n’est que lorsque le scientifique se met à poser des questions à Sebastian que mon attention se dirige rapidement vers eux. Pendant un instant, j’ai oublié le métier du jeune homme et à le voir à l’œuvre comme ça, ça me rappelle la fois où il est venu à la pension et qu’il m’a demandé des renseignements sur les bébés pokémons que j’avais sous ma responsabilité.

- Être scientifique n’est vraiment pas de tout repos. J’imagine que tu as du rencontrer plusieurs nouvelles espèces depuis notre dernière rencontre, ajoutai-je à l’intention de Zuko, sans me départir de mon sourire.

À le voir aller comme ça, j’ai presque envie de me lancer dans cette carrière moi aussi. Évidemment, je ne peux pas abandonner ma pension comme un vulgaire torchon, pas après tout ce que j’ai fait pour en arriver là. Si je n’avais pas rêvé d’élevage depuis mon enfance, si ce métier n’avait pas été mon rêve le plus cher, j’aurai peut-être choisi le domaine de la science à la place. Je détourne finalement les yeux du jeune homme lorsque j’aperçois un mouvement du coin de l’œil et à peine ai-je le temps de tourner la tête que je vois la serveuse commencer à nous servir les plats que nous avons commandés. Avec quatre humains, deux pokémons et de gros estomacs parmi notre groupe, la table ne tarde pas à être envahie d’assiette et de bol de toutes sortes au point où j’ai presque peur de manquer d’espace pour pouvoir manger tranquille. Sans grande surprise, la bouteille d’alcool est mise en évidence au centre de la table et lorsqu’on m’en sert un verre, je le lève en direction des autres en imitant Sebastian.

- Santé et bon appétit !

Ne voulant pas avoir davantage d’attention sur moi, je ne mentionne pas ma fête qui approche à grand pas avant de prendre ma première gorgée. Le liquide, d’abord doux et surprenant puisque je m’attendais à quelque chose de plus fort, ne tarde pas à me bruler la gorge et je dois faire des efforts pour m’empêcher de tousser. L’alcool n’est vraiment pas mon truc et j’espère que les autres seront en mesure de finir la bouteille à ma place. C’est déjà bon si je parviens à finir mon verre... Tout en évitant de grimacer, je ne perds pas de temps à m’attaquer à mon plat pour me changer le goût que j’ai en bouche et je dois me retenir de pousser un soupir de soulagement lorsque la brûlure du à l’alcool commence à s’estomper.

- C’est vrai qu’une petite visite de la ville me plairait bien, ajoutai-je un peu plus tard pour revenir au sujet de conversation qui avait lieu avant le service. Je ne connais pas beaucoup la région, alors ça pourrait être plaisant. Par contre, on ne sera pas très discret si on n'y va tous ensemble et on risque de faire fuir les pokémons sauvages que Zuko veut observer.

J’évite de mentionner que le manque de discrétion sera principalement causé par Sebastian et cette pensée me tire un sourire en coin tandis que je me remets à manger. Du coin de l’œil, je vois qu’Ayuna semble grandement aimer son repas et je me dis que le voyage en valait peut-être la peine finalement.


Mes stamps:
 
Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Avatar fait par Elisa ♥️
Signa fait par Sebastian ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 1011

Région : Johto
Sam 13 Oct - 16:31
Un petit verre n'a jamais fait de mal à personne. Dans mon cas, cette affirmation était fausse. Le souvenir de moi, coincé en haut d'un arbre lors de mon voyage de camping avec Jason, me fit légèrement grimacer. Je pris une gorgée d'eau et espérai avoir gagné en endurance depuis ce fameux été. Mais bon. Tout comportement étrange passerait relativement inaperçu avec Zuko à mes côtés. Je comptais bien sur son hyperactivité pour garder l'attention sur lui.

- Être éleveuse n'est pas non plus un métier facile. Vous avez probablement deux des métiers les plus demandant. Je fronçai les sourcils un moment avant de rectifier ma pensée. Enfin, c'est vrai que vous n'affrontez pas des organisations criminelles ou que vous ne risquez pas de vous faire tirer dessus ou prendre en otage ou voir des pokemons scalpés par des braconniers, mais, extrêmement demandant tout de même dans leur propre manière. Bon. J'aurais dû m'arrêter à ma première constatation. Disons que ce n'était pas vraiment une direction à prendre lorsqu'un était sur le point de manger. Heureusement pour moi, je pus m'en sortir par une diversion non volontaire de la part de mon voisin de table. Ce dernier fixait avec intensité le Charmeleon de Sebastian et j'en profitai pour me faire momentanément oublier.

L'enthousiasme et la passion de Zuko pour les pokemons étaient à la fois amusante et exaspérante. Nous ne connaissions pas vraiment Sayuri, et encore moins Sebastian, et le plus petit ne voyait aucun problème quant à bombarder de questions le grand blond. Heureusement qu'il n'y avait pas davantage de pokemons que le scientifique ne connaissait pas puisque sinon nous serions pris dans l'établissement pour les vingt prochaines années, voire plus.

La serveuse revint avec nos plats et mon estomac gargouilla avec enthousiasme. Je dû me retenir de ne pas trop frétiller sur ma chaise et de ne pas agiter les mains devant moi dans une futile tentative d'accélérer le processus et d'obtenir mon plat plus rapidement. L'attente fut de courte durée, mais j'avais tellement faim que je ronchonnai tout de même intérieurement. Je dus prendre sur moi de ne pas commencer immédiatement à manger et de prendre mon verre de saké à la place afin de participer au toast.

- Santé! À de la bonne bouffe, à de nouvelles amitiés et à la découverte de la ville! Et un toast à votre patience puisqu'elle va être rudement éprouvée!

J'ajoutai la dernière partie en riant et en donnant un léger coup de coude dans les flancs de Zuko pour marquer que ce n'était que des taquineries. Je pris une gorgée et je grimaçai aussitôt; c'était cent fois plus fort que de la bière. L'alcool me brûla la gorge et j'eus de la difficulté à ne pas tousser ou à grimacer. La deuxième gorgée fut moins pire que la première, mais je ne pouvais pas dire que j'étais en amour avec le breuvage. Peut-être que cela viendrait avec le temps? Dans tous les cas, je préférai porter mon attention sur mes ramens. J'entamai mon plat avec appétit et pris plusieurs bouchées avant de tourner mon attention vers Sayuri, sa préoccupation toujours en tête.

- J'avoue que ne serons pas super discrets, mais en plus d'y aller pour les pokemons, les gens y vont également pour l'histoire et l'architecture. Ce sont les deux seules structures de ce genre de tout Johto et possiblement de toutes les régions. Ça vaut le détour. Et puis, Zuko pourra toujours y revenir pour mener ses recherches. Après tout, contrairement à vous, nous n'avons pas de problème à y revenir quand on veut.



stamps <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» the falcon squad
» Hope is Dead : Kira Takumi & Trouble VS Mina Luvia
» Trouble mnémonique ou mnémotechnique,la methodologie du mensonge politique
» Quand la neige éclatante trouble les esprits... [PV Yuko]
» Les ramen du samouraï [Ouvert]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Johto - 2E G E N :: Rosalia-