AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» Saynètes ~


avatar
Elite 3

C-GEAR
Inscrit le : 20/11/2017
Messages : 73

Lun 30 Avr 2018 - 17:15
On va se ré-ga-leeer !
Couuud' !
Oh ! Tu veux nous aider, Pops ? Mais à trois, on va être un peu trop, tu sais ?
Couuud' !
Eh bien ! Si tu es vraiment impatient, pourquoi tu ne mettrais pas la table, tiens, en attendant ? Je levai un bras, réfléchis quelques secondes puis ouvris l'un des placards que j'avais explorés un peu de temps auparavant, alors que je passais toute la cuisine en revue à la recherche d'ustensiles et de poêles d'aspect suffisamment familier et que j'étais tombé sur des éléments de matériel qui avaient tous l'air plus spécialisés les uns que les autres (mais Camille n'était donc pas le seul individu à posséder chez lui une cuillère servant exclusivement à servir les pâtes !) Les récipients trouvés, je constituai à même la tête de mon Coudlangue, qui avait l'habitude de ce type de numéro en spectacles, un petit empilement d'assiettes et de bols. Hop ! Mais je te préviens, ce ne sera pas prêt tout de suite ! ...CALCI ! Tu peux ouvrir à Pops !

Le Félinferno ou un autre de mes Pokémon dut m'entendre, car depuis la cuisine commune d'où je tendais le cou pour observer le couloir, je vis l'une des portes alignées s'ouvrir et le gros ballon rose avec ses récipients sur la tête y entrer de sa démarche un peu pataude avant qu'elle ne se referme derrière lui. J'attendis quelques instants, prêtant l'oreille, afin d'être certain de ne pas entendre un soudain bruit de chute et d'éclats de faïence brisée – j'aurais quand même été embêté de réduire à néant une partie de la vaisselle mise à disposition des champions, bien que mon salaire me permît désormais d'en racheter autant qu'il le fallait – mais apparemment, les talents hésitants d'équilibriste de Pops ne furent pas mis à mal même par le reste de la troupe qui l'attendait dans notre nouvel appartement et je me reconcentrai sur le plan de travail, aux côtés de Taya, ma Sucreine, qui ne s'était pas arrêtée une seconde de consciencieusement découper en lamelles les légumes que je lui avais confiés.

Cela faisait à peine deux semaines que j'étais devenu champion et jusqu'à présent, entre les visites officielles – avec repas – auprès de tous les partenaires de l'Élite pour confirmer ma nomination, mes sorties personnelles – avec repas –, quand je parvenais à me soustraire aux innombrables obligations, pour voir un peu le paysage de cette partie de Sinnoh où je ne m'étais jamais rendu jusqu'à présent, et les petits sauts au restaurant même de l'institution afin de découvrir les menus qu'ils proposaient et de sympathiser un peu avec le personnel du quartier – façon de parler, bien sûr, mais le quartier général de l'Élite abritait tellement de services qu'il paraissait presque une ville miniature – je n'avais pas eu l'occasion de tester la cuisine commune qui se trouvait à l'étage des appartements des champions. Quel n'avait pourtant pas été mon émerveillement la première fois que mon agente m'avait conduit à mon nouveau logement et que je l'avais découverte : c'était une cuisine ultra-moderne ! Avec des équipements des plus sophistiqués, un four à micro-ondes recouvert de boutons, un four traditionnel suffisamment grand pour pouvoir faire chauffer trois fournées de cookies en même temps et un four à vapeur, le genre d'installation dont je ne savais même pas bien à quoi il servait, des plaques vitrocéramiques en lieu et place des anciennes gazinières, un plan de travail qui permettait au moins de rouler quatre pâtes à tartes en même temps et plus d'ustensiles que même Camille n'aurait pu en rêver ! Autant dire que je n'avais à peu près aucune idée de comment tout cela s'utilisait, mais que je brûlais d'envie d'essayer. Et enfin, aujourd'hui, après l'effervescence des deux premières semaines où j'avais eu tout à faire et tout le monde à rencontrer, une véritable journée de repos m'avait été accordée ! Alors, ce matin, j'étais descendu à la petite épicerie de l'Élite (une ville miniature !) avec Calcifer pour acheter toutes les prévisions nécessaires ; et après avoir rempli le petit frigo de notre appartement, je m'étais lancé avec Taya – la plus habile en tâches de précision parmi mes Pokémon suffisamment grands pour atteindre le plan de travail sans avoir besoin de grimper sur une chaise – dans la préparation d'un bon repas, pour moi et pour tous mes amis.

La Sucreine était donc en train de hacher les nombreux légumes que je mettrais ensuite à mijoter pour en faire une poêlée tandis que je préparais une délicieuse sauce à l'échalote qui accompagnerait ma bavette – je ne mangeais pas beaucoup de viande, mais notre inauguration de cette cuisine était une occasion à saluer. J'avais également conservé des légumes crus de côté, et une compote de baies était déjà en train de cuire à très bas feu pour ceux de mes amis qui étaient exclusivement frugivores... À très bas feu, tout du moins je l'espérais. Je n'avais aucune idée de commencer fonctionnait cette vaste plaque noire dépourvue de boutons et, malheureusement, je n'avais croisé personne qui pût m'éclairer. De ce que j'avais compris, Calypso et Béatrice habitaient ici comme moi, mais même si nous avions été présentés – j'avais d'ailleurs rencontré Calypso avant même de devenir champion, lors de mon dernier passage à l'Élite en tant que challengeur – j'avais préféré ne pas les déranger juste pour cela. D'autant plus qu'elles-mêmes n'étaient peut-être pas en repos aujourd'hui ; mais si elles étaient chez elles, depuis tout à l'heure que je parlais à voix haute à mes Pokémon restés dans mon appartement, elles avaient dû m'entendre, non ? En tout cas, c'était plutôt pratique d'être seul devant un si vaste coin cuisine ; et pour ce qui était de la plaque vitrocéramique, j'avais appuyé à plusieurs endroits qui me semblaient logiques, cela s'était éclairé de rouge, j'avais jugé que c'était bon, je n'aurais qu'à surveiller et tout devrait bien se passer. Taya ayant fini de couper les légumes, je les versai dans une casserole que je posai de façon tout aussi hasardeuse sur la plaque, avant de mettre à chauffer la sauce et la poêle destinée à la viande. Les légumes grésillaient, cela commençait à sentir bon... eh bien, ce n'était pas sorcier ! Il y avait même un bel assortiment d'herbes en tous genres pour assaisonner. Satisfait, je restai un moment à remuer les légumes, puis je mis enfin la bavette dans sa poêle et décidai de terminer de mettre la table : je repartis donc à la recherche de verres et de couverts en chargeant Taya de continuer à surveiller la cuisson à ma place.

Quand j'entrai dans mon appartement, les couverts à la main, j'eus la mauvaise surprise de découvrir mon Avaltout en train d'avaler les assiettes une à une. « MOUSTACHE ! » « Aaaaal ? » prononça-t-il de sa voix grave, ce qui signifiait quelque chose comme : « J'ai faim ! » Toby, à côté, suspendu à une étagère, me fit comprendre qu'il n'avait pas réussi à l'en empêcher, tandis que Calcifer semblait pour une raison ou pour une autre en train de se disputer avec Ma'ukele et que Pops et Knock jouaient ensemble dans la chambre, à côté. Évidemment, c'était le bazar. Ils étaient encore trop excités d'habiter dans un nouvel appartement et je devais régulièrement conserver plusieurs d'entre eux dans leurs pokéballs, mais aujourd'hui, comme je pouvais être là, je voulais que nous profitions de la journée tous ensemble. Je forçai Moustache à ouvrir sa bouche en grand et partis à la recherche des assiettes et des bols tombés au fond de son estomac, un tuyau œsophage minimal reliant ce dernier à son gosier de sorte qu'il gobait ses "aliments" tout rond et que ses acides mettaient un peu de temps à faire leur travail, assez pour récupérer les erreurs de parcours. J'allai ensuite me rincer le bras dans ma salle de bain, lavai les récipients avec avant qu'ils ne commencent, quand même, à se décomposer, puis explorai mon frigo à la recherche de quelque chose pour caler la faim de mon Avaltout avant que nous ne nous mettions à table. Ce fut alors que j'entendis Taya m'appeler de la cuisine. « ...uuucr ! Suuuucr ! »

Je bondis hors de l'appartement, pour découvrir... qu'un petit incendie s'était déclenché sur la plaque de cuisson. « Oh... oh. » Des flammes jaunes jaillissaient de la poêlée de légumes, un peu huilés, visiblement brûlés, ma sauce avait débordé et le surplus, toujours grandissant, étant en train de grésiller sur la plaque tandis qu'une manique que j'avais par mégarde laissée posée sur un coin de la plaque se trouvait littéralement en train de prendre feu. En tant que Pokémon Plante, Taya s'était écartée à plusieurs mètres et n'intervenait pas ; et, quant à moi, je n'avais aucune idée de comment éteindre cette installation. « Ma poêlée de légumes ! » déplorai-je en constatant le gâchis, les aliments bien frais visiblement devenus noirs. Ma Motisma surgit alors derrière moi ; je lui jetai un regard... Et je compris immédiatement ce qu'elle s'apprêtait à faire – mais lorsque je criai « Blitz, NON ! », c'était déjà trop tard. Le spectre électrique fondit en un éclair dans la plaque de cuisson qui se mit brusquement à grésiller de tous côtés, avec le feu qui sortait de la poêle et la fumée qui commençait à monter. Deux secondes plus tard, Blitz en ressortait... et les flammes triplèrent soudainement de volume, me faisant reculer d'un bond ainsi que Taya et se propageant aux casseroles adjacentes tandis qu'une fumée noire apparaissait. Alors, une alarme suraiguë nous vrilla subitement les oreilles. et il se mit à pleuvoir. Le détecteur de fumée, juste au-dessus de nos têtes. Mais cette alarme était insupportable !

Quelqu'un sait-il arrêter ça ? À l'aide !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Elite 3

C-GEAR
Inscrit le : 29/10/2013
Messages : 418

Dim 13 Mai 2018 - 7:58
Les songes de Calypso l'emmenaient loin. Elle rêvait de voler au-dessus de Sinnoh, elle voyait le dôme de coordination, les appartements des champions... C'était vraiment beau vu d'en haut, mais elle voulait aller encore plus loin. Elle décolla vers une région plus éloignée. Au vue de la présence maritime, elle devait être en train de survoler Hoenn. C'était assez particulier pour elle qui ne connaissait pas si bien la région que cela, à part son hypercentre. Tiens. Elle se retrouva alors à Illumiis. Cet endroit, elle le reconnaissait parmi tous avec sa grande tour qui surplombait la ville, même si cela ne lui expliquait pas ce qu'elle faisait ici. La jeune femme tourna autour d'elle-même à la recherche de plus d'informations, jusqu'à reconnaître la silhouette de Joshua. Pourquoi était-il là ? Elle n'en savait rien. Probablement encore sur une enquête impossible. Après tout, cela lui arrivait de voyager lorsqu'il était sur une piste intéressante qu'il poursuivait depuis un moment. Enfin, elle ne savait plus ce qu'elle venait faire à Illumis avec tout ça, mais elle n'avait pas le temps d'y penser, elle préférait décoller à nouveau, aventureuse, elle avait envie de savoir jusqu'où elle pouvait aller comme ça. Elle monta dans le ciel, jusqu'à ce que ce dernier s'assombrisse. C'était beau, elle commençait à voir des étoiles, mais aussi à avoir le vertige. Il était vraiment temps de rentrer, elle redescendit vers la terre ferme, avant de se réveiller.
    « Uaaaaaaaah... »
La jeune femme se réveilla lentement, s'étirant dans son lit. Elle se rappelait son rêve avec un petit sourire, c'était appréciable de défier ainsi les lois de la physique. Elle se demanda quand même un instant si Joshua allait bien. C'était quand même bizarre de l'avoir vu à Illumis, même si dans son rêve cela lui paraissait tout à fait banal.
Enfin, elle était au moins satisfaite d'avoir dormi correctement, elle avait besoin de repos. La veille, Calypso était rentrée tard de l'inauguration d'un théâtre à Frimapic, sa ville natale. Cela lui avait fait plaisir de retrouver sa petite sœur et ses parents. D'habitude, tout allait bien quand elle passait chez eux, mais en ce moment, ils étaient pris par une lubie bien pénible : ils voulaient la caser. C'était franchement pénible de les entendre tout au long d'une journée parler de cela, comme si c'était quelque chose d'important. Calypso préférait de loin sa liberté, surtout en ce moment où elle était bien occupée par ses obligations et qu'elle n'avait pas franchement le temps de s'occuper de tout cela.
    « Hmmm... »
Elle s'étira encore, ses jambes jouant avec les draps dans la chambre bien aménagée. Cela se voyait qu'elle était arrivée en catastrophe : ses vêtements de la veille étaient jetés sur une chaise, ses chaussures étaient restées au milieu de la pièce, son téléphone, posé nonchalamment sur une table, n'avait plus de batterie et sa ceinture avec les Pokéball de ses compagnons se retrouvait au chevet de son lit. Elle s'était directement couchée une fois arrivée, sans même se soucier de fermer les rideaux ou de s'assurer de son réveil. Les rayons du soleil avaient alors doucement pénétré la fenêtre pour faire baigner de lumière les cheveux ivoires de la jeune femme.
Le lit était dur à quitter, mais Calypso avait quand même envie de profiter de sa journée. Elle se décida donc à se lever, pour sortir directement son tapis de sol. Elle sentait qu'elle avait encore des courbatures de la veille qu'elle souhaitait estomper au plus vite. Elle fit donc une petite séance de yoga, ce qui était indispensable à sa journée. La jeune femme s'était instaurée des petits rituels depuis quelques temps, cela lui permettait de se sentir bien au réveil et elle appréciait les sensations que cela lui procurait.
Bien réveillée, la jeune femme décida d'aller prendre sa douche, elle commença à chanter, signe d’excellente humeur. Les courbatures commençaient à partir et elle profitait de l'eau chaude pour se réveiller complètement. Ainsi, elle était sûre qu'en arrivant dans les parties communes, elle allait ainsi avoir une apparence plus présentable.
Sortant de la douche, elle voulut envoyer un message à son ex pour lui faire part du rêve qui ne lui était pas encore sorti de la tête, mais découvrit que son téléphone n'avait plus de batterie, mince. Elle le mit à charger puis finit de s'habiller. Aujourd'hui, elle n'avait pas grand chose de prévu donc ce serait simplement le duo jean/T-shirt. La jeune femme s'assit de nouveau sur son lit en allumant son téléphone qui s'exécuta péniblement, faisant visiblement la tête d'avoir à le faire avec si peu de batterie. Allez, une fois le message envoyé, il était temps de sortir d'ici et voir ce qui se passait à l'extérieur.

L'alarme se déclencha alors. Calypso se leva d'un bond, se demandant ce qu'elle avait pu faire de mal, avant de réagir : cette alarme venait de la cuisine pour sûr, elle l'avait déjà déclenchée en laissant du pain à griller trop longtemps, alors autant dire qu'elle la connaissait. Elle prit sa ceinture de Pokéball dans l'idée de sortir son Tentacruel au besoin.
Elle fila donc jusqu'aux cuisines pour découvrir le petit nouveau, Edel, aux prises avec un feu de poêles. Bon, en fait il pleuvait déjà dans la cuisine, donc en terme d'eau, il y avait assez.
    « Salut Edel ! Comment ça va ce matin ? »
La jeune femme prit un torchon pour emprisonner le feu et attrapa une chaise, escaladant jusqu'à pouvoir donner une tape sur le détecteur, le mettant ainsi en pause. Elle alla aérer la pièce en ouvrant une fenêtre et activa la hotte. Tout semblait sous contrôle et la jeune femme n'était pas mécontente de sa réactivité. La fumée commençait enfin à s'en aller, même si la pièce sentait encore bien le brûlé. Au moins, Calypso savait qu'elle allait avoir des choses à faire aujourd'hui, déjà, se moquer d'Edel et ensuite, l'aider à réparer les dégâts.
    « Faudra que tu me préviennes la prochaine fois que tu cuisines, que je te laisse mon Tentacruel. »
Elle rangea la chaise et ventila un peu avec sa main par réflexe, jetant un œil à ce que le coordinateur préparait de bon. Enfin, bon au départ.


Merci à Elisa A. Kanes pour l'avatar. (:
Séquo • autres comptes :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Sinnoh - 4E G E N :: QG Elite 3-