AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
» Comme des bons toutous


avatar
Agent Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 03/01/2014
Messages : 821

Région : Kalos
Dim 8 Avr - 11:20
Le week-end est passé. Lundi est passé. Le chef m'a parlé d'une mission à Alola, il attendait plus d'informations. On avait parlé d'un départ pour vendredi. Mardi était passé. Les jours se suivaient et se ressemblaient. J'avais la sensation d'être prise au piège dans une routine. D'être immobilisée, incapable d'avancer, soumise aux ordres d'un autre. Tellement soumise que j'attendais, presque avec impatience, qu'il me donne des nouvelles. Le molosse. Le surnom de ce mec aux allures d'ariens, qui dirige un petit gang quelque part à Yantreizh. Il avait fait kidnapper Sancoki, ma précieuse petite partenaire et maintenant je n'étais plus qu'un autre chien sous ses ordres. J'attendais. L'appartement était toujours dans un sale état après le passage d'un des sbires du molosse. Des peluches du canapé éventré traînaient un peu partout, entre les moutons de poussières et les débris de vaisselle. Mes pokémons avaient essayé de faire un peu de rangement, de m'aider. Scorvol avait utilisé ses ailes pour se débarrasser du plus gros du ménage, envoyant toutes les saletés dans un coin de la pièce pour qu'on évite de marcher dedans. Celui qui faisait le plus d'effort c'était Escroco. Il avait fouillé dans mon sac pour en sortir quelques billets que je n'avais pas encore dépensés chez Cerise, puis il était partie à la supérette du coin pour acheter de la nourriture. Il y avait passé plusieurs heures pour finalement ramener une baguette de main que j'avais grignotée nature. Je passais la journée du mercredi comme un zombi, évitant tous mes collègues en faisant le minimum syndical pour qu'on me foute la paix. Le soir, en arrivant à l'appart où mes pokémons m'attendaient avec une nouvelle baguette, le téléphone sonna. C'était lui, le numéro masqué. « Qui d'autre pouvait m’appeler de toute manière ? »

- Hey Zoé ! Comment vas-tu depuis notre dernière rencontre ?

C'était Hugo. Le cinglé qui se limait les dents en pointes. Le cinglé qui avait ravagé mon appartement et emporté avec lui ma petite Sancoki. Hugo, le sadique.
Je ne répondais pas. À quoi bon jouer son jeu ? Je n'étais pas d'humeur. Je savais pourquoi il m'appelait. J'avais attendu pour ça mais maintenant qu'il était temps, je me sentais lasse. J'avais soudain cette terrible envie d'aller me coucher et de dormir profondément et espérant que demain serait un jour meilleur.

- Ouais ouais. T'as plein de choses à raconter dis donc ! Bref ! Trêve de bavardage ! Le molosse a un job pour toi. Est-ce que tu connais le Lait de Cerise ? C'est un petit pub minable, géré par une folle.

Son rire sardonique s'éleva dans le combiné mais je ne réagis pas. Je connaissais le Lait de Cerise ainsi que sa gérante. Hugo voulait me faire une petite surprise mais je savais déjà à quoi m'attendre. Le cinglé reprit alors ses explications :

- Tu retrouveras un autre gars qui fera la mission avec toi. Fais attention à ne pas trop attirer l'attention. Il ne faudrait pas qu'on sache qu'une petite fliquette comme toi traîne avec des gens pas très fréquentables.

Je comprends. Leur intérêt est de m'utiliser, les informations que je peux leur transmettre peuvent être très intéressantes pour leur business. Mais pour ça je dois rester discrète. C'est aussi dans mon intérêt si je veux récupérer Sancoki vivante. Pas un mot sur ma profession. Pas un mot tout court, ça serait encore mieux.

- Un mec viendra vous refiler le colis et vous indiquera la marche à suivre. Oh ! T'as vu l'heure ? Il faut que j'aille donner la bouffe aux pokémons. Elle mange quoi ta limace ? De la pâté pour chiens ça ira ? J'espère que Scar acceptera de partager. Parfois il est un peu violent quand on touche à sa bouffe.

Mon visage se déforma en une horrible grimace d'horreur en imaginant cet énorme monstre poilu s'attaquer à ma frêle petite Sancoki. Je serrais les dents de toutes mes forces pour ne pas lâcher un seul bruit. Ils savent déjà que je souffre à la savoir là-bas, pas besoin de leur donner de la matière en plus pour se moquer. Hugo n'en a pas besoin, il s'esclaffe tout seul à l'autre bout puis sans prévenir, il raccroche. Je repose le téléphone sur le lit et je m'agenouille quelques secondes, essayant de retenir les larmes qui menacent de déborder.

- Merde ! Criais-je enfin. Merde et merde et re merde !

Pas d'autres mots à dire, c'était bien le meilleur pour décrire mon passé, mon présent et mon futur. Mais maintenant il fallait obéir bien sagement et espérer que Sancoki serait assez bien traitée pour que je puisse la récupérer. Un jour, quand ils en auront terminé avec moi.
J’enfilais une tenue banale, jean et t-shirt cramoisi, avant de rentrer Escroco, Cochignon et Camerupt dans leurs pokéballs pour me rendre au Lait de Cerise. J'avais une mission et j'allais la remplir docilement, comme un bon chien.


Autres:
 
Niveau du mois
Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Sbire

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1933

Sam 14 Avr - 12:35
Les missions diverses et variées s'enchainaient pour le blondinet. Depuis son escapade à la Grotte Argentée sur les traces de Suicune, il ne s'arrêtait plus. Il était littéralement devenu l'homme à tout faire. S'il pensait avoir gagné de la reconnaissance auprès de ses supérieurs, il commençait à en douter. Il avait parfois l'impression de réaliser des choses concrètes et de faire réellement avancer les choses. Mais certaines fois, il avait l'impression de juste faire le sale boulot, parce qu'il fallait que quelqu'un le fasse. Et ils préféraient l'attribuer à quelqu'un à qui ils pouvaient accorder un minimum de confiance, plutôt qu'au premier larbin venu. Mais cette situation faisait de Willi le premier larbin venu. Au moins, il était devenu quelqu'un de "confiance". Bien que la confiance chez les sbires était une notion différente que dans la vie de tous les jours.

Le blondinet devait donc se rendre dans la région de Kalos, et plus particulièrement dans un endroit appelé le "Lait de Cerise". Un nom plutôt original, qui cachait cependant d'importants trafics de drogue, dans lesquels les Aqua étaient intimement mêlés. Ce qui irritait le plus le jeune sbire était de devoir prendre part à ces importants trafics alors qu'ils cherchaient à prendre la tête de l'organisation pour justement arrêter ce genre d'actions malveillantes. Seulement, il n'était même pas sûr qu'une fois arrivé au sommet, il serait en mesure de les stopper. Certains irréductibles n'hésiteraient pas à agir dans son dos, au nom des Aqua. Mais pour le moment, il n'en était pas encore là. Pour le moment, il devait se contenter d'obéir naïvement et d'exécuter les ordres qu'on lui donnait, tel un chien obéissant à son maitre.

Il arriva devant l'étrange cabaret qui, de l'extérieur, ne payait pas de mine. Il poussa lentement la porte et entra à l'intérieur. Toutes les lumières étaient allumés, l'endroit était très lumineux, beaucoup plus qu'il ne devait l'être en soirée. Son regard balaya la grande salle d'un coin à l'autre, mais il ne voyait personne. Il ne savait même pas qui il devait rencontrer, tout ce qu'il savait, c'était qu'il rejoindrait quelqu'un là-bas pour l'aider à transporter la drogue. Le jeune sbire n'était pas forcément à l'aise de devoir travailler avec quelqu'un qu'il ne connaissait pas. Avec un inconnu, il n'y avait aucune relation de confiance et le sbire devra rester méfiant du début à la fin. Bien qu'ils travailleraient ensemble, il ne pouvait pas être certain que son collègue n'était pas un vendu qui chercherait à le mettre derrière les barreaux, ou à s'attaquer de près ou de loin aux Aqua. Tout restait à venir, et pour l'instant, le blondinet attendait seul à l'intérieur de ce mystérieux cabaret.






Avatar ©️ Jill Calahan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 12308

Sam 21 Avr - 22:32
Yo~ Yo~ Yo~ Le combat va commencer! Attachez vos tuques, les enfants, ça va être intense!



Statitik lance Bourdon sur Balbuto!
(-74 PV) C'est super efficace! [Random 27; pas de cc. Random 72; pas d'effet]
PV de Balbuto: 151/225


Arbok lance Vibroscur sur Statitik!
(-112 PV) [Random 75; pas de cc. Random 64; pas d'effet]
PV de Statitik: 13/125


Stari lance Mur Lumière!
Ah! Les dégâts causés par des attaques spéciales sont divisés par 2 pour 5 tours!


Balbuto lance Partage force sur Stari!
Leur attaque & attaque spéciale sont séparées équitablement entre les deux!

Que voulez-vous faire?


Récap
Willi
Arbok FULL

Balbuto: 151/225
Nouvelle attaque & attaque spéciale: cause = partage force

Zoé
Mur Lumière actif sur son côté - 5 tours
Stari: FULL
Nouvelle attaque & attaque spéciale: cause = partage force

Statitik: 13/125



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Agent Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 03/01/2014
Messages : 821

Région : Kalos
Mer 25 Avr - 19:29
Actions envoyées!


Autres:
 
Niveau du mois
Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Sbire

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1933

Lun 30 Avr - 19:24
Envoyé également !






Avatar ©️ Jill Calahan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 12308

Jeu 3 Mai - 17:44

Statitik lance Cage-Éclair sur Arbok!
[Random 23; l'attaque passe!]
Arbok est paralysé!


Stari lance Psyko sur Arbok!
(-67 PV) C'est super efficace! [Random 25; pas de cc. Random 52; pas d'effet]
PV d'Arbok: 100/167


Arbok lance Crocs Éclair sur Stari!
[Random 4; il attaque malgré la paralysie!]
(-128 PV) C'est super efficace! [Random 74; l'attaque passe!. Random 72; pas de cc. Random 40; pas d'effet]
PV de Stari: 2/130


Balbuto lance Tomberoche!
(-52 PV) C'est super efficace! [Random 23; l'attaque passe! Random 10; pas de cc]
PV de Statitik: 0/125

Statitik est K.O!

Que voulez-vous faire?


Récap
Willi
Arbok 100/167
Paralysé.

Balbuto: 151/225
Nouvelle attaque & attaque spéciale: cause = partage force

Zoé
Mur Lumière actif sur son côté - 4 tours
Stari: 2/130
Nouvelle attaque & attaque spéciale: cause = partage force

Statitik: KO



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Agent Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 03/01/2014
Messages : 821

Région : Kalos
Jeu 10 Mai - 9:39
Je poussai la porte du cabaret et retrouvais cette ambiance étouffante qui me consolait presque tous les soirs. Aujourd'hui c'était calme. Avec la gay pride qui approchait, tous les habitués avaient du pain sur la planche. Cerise elle-même était trop absorbée par les préparatifs pour se soucier de moi. Elle n'avait même pas remarqué mes venues de plus en plus fréquentes au cabaret. Tabatha, la barman avec la belle moustache, avait ressorti l'ardoise et commençait à allonger la liste. Bientôt c'est moi qui devrais allonger l'argent. Je devrais retourner combattre, mais sachant Sancoki chez ce gang, je n'avais pas la foi. « On verra plus tard. Quand tout ce merdier sera terminé. Il faut juste que j'attende que les mauvais jours passent. » Cerise traversa le cabaret à grandes enjambées en tenant un grand plan dans ses mains. Pantalon patte d'eph en mosaïque multicolore avec une veste jaune et rose. Elle était toujours aussi délurée dans ses choix vestimentaires. En plus elle se laissait pousser les cheveux pour la fête, pour aller avec sa tenue pour la gay pride. J'étais de surveillance ce jour-là, j'espérais que je pourrais la voir. Ça vaudrait sûrement le détour.
Elle passa devant moi sans me voir, trop absorbée par son projet pour la parade. La voir tourner les talons en m'ignorant me pinça le cœur. Moi qui avais espéré lui parler. Juste quelques minutes. De tout et de rien. Juste pour penser à autre chose. « Non... C'est mieux comme ça. Je dois remplir ma mission rapidement et en restant discrète. »
Je balayais la salle des yeux pour trouver l'intrus. Il était facile à repérer, un homme blond habillé comme un homme. Une aberration dans un cabaret transgenre. J'allais m'asseoir à côté de lui, un vague signe de tête en guise de salutation. Puis je m'immobilisais, le regard fixer sur le bois clair. « C'est qui ce type ? Un pote au molosse ? Lui aussi il a une épée ou des dents limées ? C'est sa marque de fabrique à celui-là ? » Je m'inquiétais de mon acolyte du jour, essayant de me rassurer grâce à la présence de mes trois meilleurs pokémons. « Ce n'est qu'une petite mission... Une histoire de livraison. On va s'occuper de ça vite fait et ce soir je serais de retour à la maison. » Un nouvel homme entra dans le cabaret, costume gris, portant deux mallettes qu'il nous apporta sans se soucier du regard des gens.

- J'ai réservé une chambre à l'étage. Suivez-moi.

Fantastique ! Tout le monde va s'imaginer que je vends mon corps maintenant ! Sauf que personne ne faisait attention à nous. Il n'était pas rare de voir passer des hommes louches dans le coin. Cerise savait comment arrondir ses fins de mois.
Sans piper mot, nous le suivîmes jusqu'à une chambre où il déposa ses valises sur le lit en entreprit d'essuyer ses petites lunettes. Je refermais la porte derrière nous et sans rien n'oser dire, j'attendis. Je me sentais mal. Sans savoir quoi faire, sans savoir à qui j'avais à faire.

- Bon... Votre mission n'est pas compliquée. Vous devez juste faire passer la marchandise jusqu'à Port Tempéres. Le point de rendez-vous est dans les docs. Votre mot de passe c'est : Nous sommes des randonneurs à la recherche du vrai bonheur. Tsss. Ce n'est pas moi qui ai choisi. On devra vous répondre : Le vrai bonheur se trouve dans nos assiettes.

Il soupira de plus bel, déçu par ces étranges codes. Moi j'étais restée à 'nous sommes des randonneurs.' « Sérieux ! Le mec qui a décidé ça n'a pas pensé à la gueule ses livreurs. » Ni moi, ni l'autre type, n'avons l'air de randonneur. Mais lorsque notre informateur ouvrit ses mallettes, je compris qu'il avait pensé à tout. Deux petits sacs de randonné, deux paires de chaussure de marche et deux gourdes à accrocher à sa ceinture. Il nous refila notre matériel, gardant les gourdes pour la fin.

- Le plus important se trouve dans ces gourdes. Vous devez absolument y faire attention. Vous ne les perdez pas, vous ne les ouvrez pas, vous ne les buvez pas.

Son regard se fit insistant et je hochai la tête mécaniquement en m'affublant de la panoplie du petit randonneur. On avait l'air complètement crétin comme ça. Pour finir il nous remit une vieille carte de la région en nous montrant notre itinéraire. On devrait passer par les petits chemins pédestres pour éviter la grande route puis, il nous faudrait traverser le fleuve, couper au travers des fermes et rejoindre les quais de Port Tempérès. On allait en avoir pour plusieurs heures avec leurs conneries.


J'envoie les actions. Le combat n'est pas encore terminé! Tu n'es pas à l'abri d'un retournement de situation! xD


Autres:
 
Niveau du mois
Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Sbire

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1933

Mer 30 Mai - 13:06
Le blondinet s'était installé au bar en patientant. Il avait commandé une bière, qu'il sirotait lentement. Il était tenté de l'enfiler d'une traite, mais cela voudrait dire en commander une autre derrière, et ainsi de suite ... Il ne pouvait pas se le permettre. Il observait le remue-ménage autant de lui. La soirée se mettait tranquillement en place. Le personnel de ce cabaret était pour le moins atypique. Il observait ces femmes à moustache, à l'allure forte et aux poils fièrement exhibés. Les tenues colorées défilaient autour de lui, et il ne se sentait pas du tout dans son milieu. Willi était quelqu'un de solitaire, il ne s'aventurait que très rarement dans des soirées, et les seules auxquelles il se rendait parfois étaient des soirées mondaines. Ici, il en était très loin. Mais il ne se sentait pas plus à l'aise dans l'une comme dans l'autre. A vrai dire, il portait en horreur les soirées des bourgeois, tous plus faux les uns que les autres. Toutes ces apparences de grands sourires et grands mots le rendait malade. Ici, au moins, les personnes étaient elles-mêmes. Elle s'assumait sans aucun complexe et leur bonheur semblait réel.

Après plusieurs minutes, quelqu'un vint s'asseoir près de lui, le saluant d'un signe de tête. Le blondinet l'observa longuement, mais n'arrivait pas à déterminer s'il s'agissait d'un homme ou d'une femme. Était-ce donc son collègue pour cette mission, ou tout simplement quelqu'un qui s'était perdu dans le cabaret ? Cette personne ne semblait pas plus exubérante que le jeune sbire. Mais rapidement, un homme en costume gris entra dans le cabaret et ôta tout doute de la tête du blondinet. Il s'adressa à eux d'une voix froide, indiquant qu'il avait réservé une chambre et qu'il fallait le suivre. Sans broncher, les deux jeunes gens le suivirent, jusque dans cette petite pièce à l'étage du cabaret. Willi ne savait pas quoi penser. Les deux mallettes portées par l'homme l'intriguaient. Que contenaient-elles ? De l'argent ? De la drogue ? Savoir que sa mission reposait sur deux inconnus n'avait pas de quoi le rassurer. Et s'ils l'avaient pris au piège ? S'ils étaient là pour le torturer et le faire avouer certaines pratiques des Aqua ? Un sbire ne pouvait jamais être sûr de lui. Qu'importe la situation, il y avait toujours un moyen d'imaginer le pire.

L'homme expliqua rapidement la situation. L'histoire des randonneurs perdit le blondinet. Le tourisme ne l'intéressait pas, tout ce qu'il voulait c'était boucler cette mission vite fait bien fait et rentrer chez lui. Il avait du pain sur la planche, prendre la tête des Aqua ne se faisait pas en un claquement de doigts ! Les bras chargés de l'équipement du parfait randonneur du dimanche, Willi n'avait plus qu'à enfiler les baskets, mettre le sac sur son dos et accrocher la gourde à sa ceinture. Il était curieux d'en connaitre la contenu, mais ils avaient pour ordre de ne l'ouvrir sous aucun prétexte. Voilà de quoi encore plus attiser la curiosité du blondinet ... Il observa son acolyte du jour, et ne put s'empêcher d'esquisser un sourire. Il avait quand même l'air sacrément ridicule. Mais il ne doutait pas une seule seconde que lui aussi avait l'air tout aussi débile dans son accoutrement du randonneur du dimanche. Une chose était sûre, le déguisement avait l'effet escompté ; car pour penser que ces deux gens transportent avec eux des substances illicites qui étaient sans aucun doute très dangereuses, il fallait avoir l'esprit tordu.

Le chemin tracé sur la carte, le blondinet commença rapidement à désespérer. Le trajet allait être beaucoup plus long qu'il l'avait prévu. Lui qui pensait se débarrasser cette mission vite fait bien fait, le voilà qu'il allait devoir marcher pendant des heures à travers une région qu'il ne connaissait pas, et en plus de ça accompagné d'un parfait inconnu. Au moins, ils auraient le temps de faire connaissance ...

"On pourrait pas tout simplement prendre un taxi ?" demanda naïvement Willi. Mais il regretta rapidement sa naïveté quand le regard foudroyant de l'homme croisa le sien. Il marmonna quelques mots dans sa barbe auxquels le blondinet ne prêta aucune attention. Au moins, maintenant il était fixé. Il n'échapperait pas aux longues heures de randonnée. Il vérifia que ses pokéballs étaient toujours attachées à sa ceinture et agrippa son sac à dos, dans lequel il avait pris le soin de ranger son pistolet. On n'était jamais trop prudent.

"Bon, ben moi je suis prêt !" Il n'était pas plus enchanté que ça, mais il essayait de ne pas se montrer trop désagréable.



Il ne faut jamais vendre la peau de l'Ursaring avant de l'avoir tué ! On est pas à l'abri d'un mauvais karma /pan






Avatar ©️ Jill Calahan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 12308

Jeu 31 Mai - 5:55

Stari lance Onde Folie sur Balbuto !
Random 2, Balbuto est confus pour deux tours !
PV de Balbuto : 151/225


Arbok est paralysé !
Random 5, il ne peut pas attaquer !

PV Arbok: 100/167


Balbuto est confus !
Random 83, il arrive à attaquer !

Balbuto lance Tomberoche sur Stari !
Random 60, pas de coup critique ! Random 100, l'attaque rate !
PV Stari : 2/130



Récap
Willi
Arbok 100/167
Paralysé.

Balbuto: 151/225
Nouvelle attaque & attaque spéciale: cause = partage force
Confus pour encore 1 tour.

Zoé
Mur Lumière actif sur son côté - 3 tours
Stari: 2/130
Nouvelle attaque & attaque spéciale: cause = partage force

Statitik: KO



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Agent Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 03/01/2014
Messages : 821

Région : Kalos
Mar 5 Juin - 8:06
/Keuf keuf
On a rien vu

Mon action est envoyée!


Autres:
 
Niveau du mois
Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Sbire

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1933

Mar 5 Juin - 9:26
De quoi tu parles ? /pan

Action envoyée :)






Avatar ©️ Jill Calahan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 12308

Ven 8 Juin - 15:01

Stari lance Psyko sur Arbok [random 8 et 57 ; pas de cc ni de baisse]
{ -62 } C'est super efficace !
Arbok : 38/167


Arbok est paralysé... mais parvient à attaquer ! [random 72]
Arbok lance Crocs Éclair sur Stari [random 91,23 et 17 ; l'attaque passe, pas de cc ni de para]
{ -128 } C'est super efficace !
Stari est KO !


Comme Zoé Wells ne possède plus de pokémon valide, c'est donc Willi Toyotomi qui remporte ce combat ! Bravo à vous deux !



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Agent Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 03/01/2014
Messages : 821

Région : Kalos
Mar 12 Juin - 8:29
Prendre le taxi. Ça aurait été trop beau. Quand son acolyte fit la proposition, une lueur d'espoir brilla dans mes yeux. « Pitié ! Évitez-nous des heures de marche juste pour ramener des gourdes ! » Espoir vite balayé qui ne laissa qu'un sentiment de lassitude. Ils n'allaient pas pouvoir l'éviter, il faudra marcher.
Les chaussures étaient trop grandes pour moi mais, je ne fis aucun commentaire. Maintenant je voulais partir vite pour arriver vite. Mon compagnon du jour était prêt. Notre indic hocha la tête après une petite inspection et nous souhaita bonne chance avant de prendre congé. Nous restâmes une petite dizaine de minutes dans la chambre avant de descendre, comme nous l'avait demandé l'homme en costume. Durant ce laps de temps nous n'avions pas parlé, nous ne nous étions pas regardé. Il y avait une gêne palpable entre nous, gêne qui j'espère se dissiperait un peu quand nous débuterons cette mission.
Nous retournâmes dans le cabaret. Rien n'avait changé. Les travelos étaient toujours affairés à leurs petites affaires et Cerise était introuvable. « Ce n'est pas un mal pour une fois... » Le blond et moi sortîmes du bar pour s'arrêter au milieu de la petite ruelle malodorante. Une odeur de cigarette froide et de pisse de pokémon flottait dans l'air. « On sera peut-être pas si mal à gambader dans la nature finalement. » Je sortis la carte pour l'inspecter à la lumière du jour. Notre chemin était tracé au fluo rose et je dus rapprocher le papier de mon visage pour distinguer les routes. Je devais avoir l'air fine dans cet accoutrement à fixer ma carte d'aussi près.

- Bon... Fis-je après quelques secondes d'hésitation. Je connais le chemin jusqu'au fleuve. Si on marche bien on devrait y être dans vingt minutes.

Je pliais tant bien que mal cette fichue carte et la rangeais dans mon sac avant de suivre mon partenaire dans les rues de Yantreihz. Je constatais qu'il me laissais prendre les devants et en concluais qu'il ne connaissait pas la ville. Nous passâmes devant la tour maîtrise et je lui racontais brièvement qu'on pouvait y combattre et rencontrer la championne. Le plus intéressant étant le banc de sable qui permettait d'accéder à la tour. Il n'était possible d'y aller qu'à marrer basse, sinon il fallait prendre un bateau ou monter sur le dos d'un pokémon. J'eus un petit pincement au cœur en songeant à mon pokémon eau kidnapper par ces enfoirés. Cette piqûre de rappel me donna un coup de fouet et me fit accélérer. Nous arrivâmes aux bords de la ville en une quinzaine de minutes mais, nous n'étions pas encore rendu jusqu'au chemin pédestre. « C'est bien que je connaisse cette route. Grâce au boulot, parce qu'un jour mon partenaire de police avait voulu s'entraîner au combat pokémon dans ce coin. » Je savais donc qu'il y avait pas mal de bestioles qui traînait dans le coin, ainsi que quelques fermes dont les Tauros n'hésitaient pas à charger les inconnus. Je fis sortir Escroco qui claqua de la mâchoire pour intimider le gars qui m'accompagnait.

- T'inquiète, il fait ça avec tout le monde. J'lai fais sortir pour qu'il fasse fuir les pokémons sauvages. On devrait être moins gêné dans notre avancée comme ça...

Nous nous engageâmes sur le chemin de terre barricadée. Au début, on ne parla pas. Marchant seulement en rythme avec pour seule musique le chant des pokémons oiseaux et le tintement de la gourde qui s'entrechoque sur nos cuisses. Ça commence bien. C'est pas la grosse marrade mais, au moins on ne tombe pas sur des imprévus. Je redoute la suite. On va devoir traverser le fleuve par nos propres moyens et aucun de mes pokémons ne va pouvoir nous aider. « Quoi qu'il y a toujours Scorvol... » On croisa une borne en pierre peinte en rouge et blanc et je ressortis la carte pour nous situer.

- Encore cinq kilomètres et on devrait apercevoir l'eau.

Au lieu de me prendre la tête à retrouver les plis, je roulais la carte et la fourrais dans mon sac. Nous reprîmes la marche et je questionnais mon voisin sur la marche à suivre pour le fleuve.

- Comment on va traverser ? J'ai jamais été au bout de ce chemin. Je ne sais pas s'il y a un pont ou quelque chose pour traverser...


C'est repartie! REVANCHEEEEEEEE!


Autres:
 
Niveau du mois
Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Sbire

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1933

Jeu 21 Juin - 9:28
Les dix minutes d'attente qui semblaient durer une éternité s'écoulèrent enfin, et les deux acolytes purent sortir de cette petite chambre. Après avoir retraversé l'étrange cabaret, le blondinet était content de se retrouver de nouveau à l'air libre. Il était rarement confortable dans des lieux fermés, et encore moins lorsqu'il y régnait une atmosphère pesante. Il prit une grande bouffée d'air qu'il regretta rapidement. Le mélange d'odeur était très loin d'être agréable. La personne qui l'accompagnait observait la carte d'une manière plutôt étrange. Déjà qu'il n'arrivait pas à déterminer s'il s'agissait d'un homme ou d'une femme, il fallait en plus qu'il tombe sur quelqu'un qui ne voyait pas plus loin que le bout de son nez ! Et il espérait fortement que ce ne soit que physiquement et pas mentalement. Au moins, l'avantage est qu'elle était du coin et qu'elle pourrait guider le blondinet qui était incapable de dire où il était. Apparemment, le chemin jusqu'au fleuve était assez rapide. Le jeune sbire laissa son partenaire prendre les devants et le suivait au pas. Willi pouvait même profiter d'une visite guidée aux anecdotes intéressantes. Finalement, il prenait son rôle de touriste très au sérieux !

Willi restait silencieux. Pour le moment, il avait encore du mal à s’ouvrir à cette personne à qui il n’accordait aucune confiance. Il avait appris à ne jamais baisser sa garde avec les inconnus. Bien souvent trop naïf, le blondinet s’était fait avoir plus d’une fois. Et pour une mission aussi banale, il ne voulait prendre aucun risque. Il trouvait d’ailleurs cela très étrange qu’il y ait besoin de deux personnes pour transporter deux pauvres gourdes de drogue à travers les bois. Y avait-il vraiment un danger qui les attendait ? En tout cas, ils n’étaient pas au courant. Et ça aurait été la moindre des choses de les prévenir, pour qu’ils se préparent et restent sur leur garde. Son acolyte fit appel à un Escroco qui semblait plutôt agressif. Heureusement, le jeune sbire ne se laissait pas impressionner aussi rapidement. Il avait l’habitude de ce genre de comportement avec son Léviator, et il avait appris à ne plus craindre ces signes agressifs. En échange, il lança un grand sourire au pokémon pour lui montrer qu’il n’était pas un ennemi. « Pas de soucis ! » Lâcha-t-il à son compagnon de voyage, un sourire en coin de la bouche.

Le voyage continua dans le silence sur un chemin de terre. Le pokémon à l’avant pour effrayer les pokémons sauvages, suivi de son dresseur puis de Willi, qui marchait derrière. Il ne savait pas où il s’aventurait et préférait donc fermer la marche. Quand l’autre personne annonça encore cinq kilomètres en regardant la carte, le blondinet ne put s’empêcher de penser qu’ils allaient devoir encore marcher une petite heure, avant d’arriver à ce premier point. Il lui paraissait que le temps passait trop lentement. Il était ici pour simplement faire le boulot qui lui était demandé, mais s’il pouvait passer du bon temps au passage, il ne disait pas non ! Apparemment, il y avait un fleuve à traverser plus loin, et il ne disait pas non à un peu d’action.

« Tu es tombé avec la bonne personne pour traverser, j’ai ce qu’il faut ! » dit-il en tapotant une des trois pokéballs accrochées à sa ceinture. Il accéléra le pas afin de remonter au niveau de son compagnon de route. « Au fait, on ne s’est même pas présenté ! Je suis Honoré, comme t’as pu le remarquer je suis pas du coin. On m’a fait venir de Johto pour livrer une gourde en se baladant dans les bois … » Le jeune sbire avait l’habitude d’utiliser son nom d’usage lorsqu’il était en mission. De toute façon, il n’utilisait que très rarement son vrai nom. Il ne fallait pas oublier qu’il s’était évadé de prison et qu’il avait été plutôt connu dans le monde de la justice à cause de ça. Mais à force de vivre caché, il s’était fait oublier.

Le voyage continua sans encombre jusqu’au fleuve. Il ne s’agissait en effet pas d’une simple rivière que l’on pouvait traverser à la nage. Le courant était fort, et quiconque tenterait de s’y aventurer se retrouverait déporté de plusieurs mètres, voire kilomètres. Le blondinet attrapa la pokéball qu’il avait tapoté plus tôt, et la lança au-dessus du fleuve pour en libérer sa Lokhlass. La pokémon, comme à son habitude, lâcha un petit chant séducteur. Et comme à chaque fois, Willi était sous le charme. Il s’approcha d’elle et posa délicatement sa main sur le haut de la tête de la créature aquatique. Elle ferma les yeux et se laissa caresser avec plaisir.

« Allez, on embarque ! Si ça ne te dérange pas, je pense que c’est mieux qu’on soit uniquement à deux sur le dos de ma Lokhlass. » Le blondinet invita son acolyte à rappeler son Escroco le temps de la traversée par manque de place. Il détourna le regard vers le crocodile, espérant que celui-ci ne le déteste pas. D’un geste de la main, il fit signe à son partenaire de monter sur la coquille de la Lokhlass, qui s’était tournée dos aux dresseurs. Avec la force du courant, la pokémon peinait à rester parfaitement immobile, et la montée sur son dos était laborieuse. Le blondinet préférait laisser son acolyte passer en premier, laissant plus de prises pour garder l’équilibre. Lui, il avait l’habitude de voyager sur le dos de son compagnon de combat, il n’avait plus vraiment besoin de se tenir cramponné au cou de celle-ci pour ne pas tomber à l’eau. Une fois les deux jeunes gens installés, la traversée pouvait commencer.



N'hésite pas à me mp si tu veux que je modifie quoique ce soit ! :p
(au passage, je précise que dans mes rps ma Lokhlass n'est pas encore shiny !)
Et c'est parti pour la bagarre ! :D






Avatar ©️ Jill Calahan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 12308

Dim 24 Juin - 18:37
Et c'est reparti !




Zoé Wells envoie Mygavolt et Stari sur le terrain !


Willi Toyotomi envoie Arbok et Balbuto sur le terrain !





Mygavolt utilise Coup Bas sur Arbok !
(Random 76, pas de coup critique)
(-56 PV)
PV Arbok : 131/187


Stari utilise Mur lumière !
Son équipe est protégée pendant 5 tours !


Arbok utilise Vibrobscur sur Mygavolt !
(Random 84, pas de coup critique, random 15, Mygavolt est apeuré !)
(-85 PV)
PV Mygavolt : 115/200


Balbuto utilise Partage Force sur Mygavolt !
L'attaque et l'attaque spéciale des deux Pokémons est partagée !




Récapitulatif
Zoé Wells :
Mygavolt : 115/200
Sous l'effet de Partage Force avec Balbuto (L'attaque et l'attaque spéciale des deux Pokémons sont additionnées et le résultat est divisé équitablement entre les deux)

Stari : Full

Mur Lumière pour encore 4 tours



Willi Toyotomi
Arbok : 131/187

Balbuto : Full
Sous l'effet de Partage Force avec Mygavolt (L'attaque et l'attaque spéciale des deux Pokémons sont additionnées et le résultat est divisé équitablement entre les deux)



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 1 sur 2) Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» ★ La vie, c'est comme les bonbons. Y en a des doux, des acidulés, des bons, des moins bons. Des fois on en aime, d'autres on en aime moins. La vie, c'est comme les bonbons.
» Selon l'écrivain Frank Laraque:Il n'y a pas de bons Duvalieristes
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Hors-régions :: Master Tower - C O M B A T S-