AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» Training course


avatar
Sbire Rocket

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 1202

Région : Kantô
Dim 8 Avr - 10:32

Ils atterrirent sur la route 8, dans les hauteurs de Céladopole. Ils étaient sept en tout : les quatre nouvelles recrues du jour, Zwei et deux autres sbires qui avaient semble-t-il aidé à calibrer l’opération. Le trajet depuis la forêt s’était fait en silence ; comme à l’allée Vlad était monté sur le Golemastoc de Shanti mais celle-ci s’était montrée trop préoccupée par sa blessure à la cuisse pour être bavarde. Ce qui avait permis au Comte de réfléchir pleinement à sa nouvelle situation et d’en tirer toutes les conséquences.
Il faisait partie de la Team Rocket, ça y est. Il était officiellement entré dans l’organisation qui avait ruiné sa réputation et réduit la famille Grey à une bande de sous-fifres soumis. L’excitation le gagnait alors qu’il se rendait compte qu’il touchait sa vengeance du bout des doigts, même si le risque de se faire prendre venait d’augmenter drastiquement. Désormais il lui serait possible d’approcher les membres d’OBLIVION, même de loin, et de commencer à repérer leurs membres et leurs habitudes. Ou bien dans le pire des cas à déterminer que le QG de leur cellule se trouvait ailleurs, ce qui restait une information bonne à prendre. Il allait aussi, et c’était non négligeable, quitter cette vie de rue à laquelle il s’était habitué mais qu’il considérait toujours comme très dégradante. Il avait cru comprendre que les membres de la Team Rocket n’étaient pas hébergés au QG mais dans leur propre logement, s’il se fiait à la brune qu’il avait filée quelques fois. Il n’avait jamais vécu seul dans un lieu où il lui faudrait s’occuper de lui-même, mais après ce qu’il avait connu ces derniers mois il se sentait prêt. D’autant que cela lui donnerait un endroit privé où ranger ses affaires compromettantes et établir ses plans, une sorte de base d’opérations. Non vraiment, cette intégration définitive dans la Team Rocket était une très grande avancée pour lui et il se délectait de sa réussite.

Leur petit groupe se mit en marche vers Céladopole, mené par Zwei qui discutait à voix basse avec l’un des autres sbires expérimentés. Depuis l’arrière du groupe Vlad était incapable d’entendre ce qu’ils disaient mais cela ne paraissait pas spécialement important, il s’attarda donc plutôt sur les visages de ceux qui l’entouraient afin de les graver dans son esprit - il était toujours utile de savoir qui appartenait à la Team et où chacun se trouvait dans la hiérarchie. Quand son regard passa sur Shanti, il se rendit compte qu’il avait une certaine "sympathie" pour elle. Déjà, et sans qu’il n’en ait vraiment conscience, il la trouvait plutôt jolie. Elle avait les cheveux noirs et la peau blanchâtre qui lui rappelaient sa mère, une corpulence très menue (même si elle avait trop de hanches à son goût) et cet air sévère qu’il aimait chez Elizabeth. Mais c’était surtout son attitude qui lui plaisait bien : elle gardait ce qu’elle pensait pour elle, avait l’air plutôt intelligente et n’essayait pas de faire ami-ami. Il n’était pas étonné qu’elle ait été choisie pour intégrer la Team malgré l’erreur qui lui avait fait prendre une balle et avait, étrangement, pris plutôt plaisir à travailler en collaboration avec elle. S’il avait pu choisir ses partenaires, il aurait sans nul doute voulu d’elle.

Zwei les mena jusqu’au quartier du casino de la ville. C’était une partie de Céladopole presque exclusivement dédiée à la nuit et les discothèques déversaient des jeunes gens aux airs éméchés qui ne leur prêtaient nullement attention. Vlad connaissait bien cet endroit car il y avait passé ces dernières semaines en planque, à espionner les allées et venues autour de la Tanière du Casino ; il savait qu’en dehors des danseurs c’était surtout un lieu où sévissaient dealers de drogue, proxénètes et autres professionnels de la pègre. Il ignorait quelle proportion de ces personnes opérait pour le compte de la Team Rocket mais, alors que Zwei les emmenait jusqu’au casino, il soupçonna que leur nombre était supérieur à ce qu’il avait pensé tout d’abord. Peut-être même appartenaient-ils tous de près ou de loin au réseau de la plus grande mafia kantoienne : Vlad envisageait difficilement qu’une personne sensée vienne marcher sur les platebandes de la Team Rocket dans leur territoire.
Le casino occupait une place de choix dans l’organisation du quartier : il se trouvait au centre d’une place piétonne et ses lumières tapageuses le rendaient absolument inratable. La plupart des bars alentour – dont la fameuse Tanière du Casino que Vlad connaissait bien – gravitaient autour de lui et attiraient les joueurs venus noyer leur désespoir ou offrir une tournée générale après une soirée fructueuse. Aussi, même à quatre heures du matin, la place était encore pas mal animée et ils n’eurent aucun souci à se fondre dans la foule pour entrer dans le casino sans attirer les regards.C’était la première fois que Vlad pénétrait dans le hall d’entrée et il jeta un coup d’œil intrigué autour de lui. L’endroit était plutôt tape-à-l’œil, avec un sol en marbre et des colonnes de pierres qui tranchaient horriblement avec les néons ringards accrochés au mur. Tout respirait le faux luxe, exactement comme chez les nouveaux riches qui ne juraient que par l’accumulation de choses inutiles pour montrer leur statut.


« Vous me suivez, rapidement. » ordonna Zwei en pénétrant dans la salle de jeu. Il fit un petit signe de la main à un agent de sécurité qui le lui rendit. Un Rocket aussi ?

La salle des machines à sous fit bondir le cœur de Vlad ; à peine eut-il posé le regard sur ces appareils qu’il se sentit aussitôt pris de l’envie furieuse d’essayer. Sans même y penser il se mit à observer une femme en tenue de soirée qui actionnait la roulette, tentant de comprendre s’il y avait une logique dans l’apparition des symboles qui pourrait permettre de gagner. Il dût toutefois se restreindre quand il se rendit compte qu’il trainait un peu trop à l’arrière et pesta contre lui-même. Que le QG de la Team Rocket se trouve dans un temple du jeu n’était pas spécialement une bonne nouvelle pour lui, Vlad avait tendance à être très attiré par toutes les activités qui impliquaient de parier et il lui faudrait faire de gros efforts de volonté pour ne pas dilapider sa paie ici. Tiens, d’ailleurs, n’était-ce pas le but de l’organisation maintenant qu’il y pensait ? Payer ses recrues pour que l’argent leur revienne dans la poche au casino ? Malin.
Se forçant à ne pas prêter attention aux dizaines de joueurs qui l’entouraient (dont certains avaient des cartes à la main, son péché mignon), Vlad accompagna le groupe jusqu’à un couloir. Celui-ci semblait desservir les vestiaires et les toilettes… et pas grand-chose d’autre. Qu’est-ce que cela signifiait ? Vlad se sentit devenir un peu méfiant.


« Vous attendez là. » Zwei s’assura que tous s’étaient arrêtés et ne le suivaient plus, puis il entra dans le vestiaire. Il y eut cinq secondes de flottement, puis un Clic ! assez sonore et le recruteur revint. « Par ici. »

Quand ils entrèrent à leur tour dans la pièce, les nouvelles recrues virent aussitôt le gros pan de mur ouvert face à eux. Le côté extérieur était recouvert par un immense poster de Pikachu qui dissimulait les jointures. Toutefois, Vlad nota qu’aucun système d’ouverture n’était visible à proximité et qu’il y avait donc peu de chance pour que la porte puisse s’ouvrir de l’extérieur. En les obligeant à rester en arrière, Zwei avait bien conservé le mystère de cette entrée.
Derrière la porte secrète se trouvait un énorme ascenseur. Ils y rentrèrent tous, attendirent que le mur se referme – sans un crissement, remarqua Vlad – puis la cage trembla et ils commencèrent à descendre.


« Hum, Monsieur Zwei ? Comment on fera pour ouvrir la porte nous ? » demanda l’une des recrues.

« Vous ne l’ouvrirez pas, vous devrez être accompagnés d’un de vos supérieurs pour venir au QG. Mais le formateur vous expliquera tout ça dans quelques minutes : mon boulot à moi s’arrête ici. »


~¤~

Modération:
 



Avatar by Tony Schwärtzwind <3
Je soutiens tous ces gens géniaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11659

Jeu 12 Avr - 19:46

Bob est prêt à vous fesser !
Il envoie Voltorbe et Pikachu lvl 23



Nidoking S lance surf sur tous
(-115 PV) (random 81 : pas de critique)
(-131 PV) (random 93 : pas de critique)
PV Voltorbe = 0/75
PV Pikachu = 0/75

Ils sont KO !
Nidoking gagne 2 pts d'xp
niv. 50 (3/4) > niv. 50 1/4


Bob ne s'y attendait pas... Il appelle son Raichu lvl 25


Récap
Défi arène Carmin en cours : [lien]

Champion Bob
Voltorbe KO
Pikachu KO
PV Raichu = full

Vlad
Nidoking et Ossatueur full pv



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Sbire Rocket

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 1202

Région : Kantô
Lun 7 Mai - 23:29
La porte s’ouvrit et Vlad qui était plus grand que les autres put aussitôt avoir une vue d’ensemble de ce qui les attendait. Au-delà de l’ascenseur, il y avait une grande salle aux murs carrelés dont la principale utilité semblait être de desservir tout un tas d’escaliers qui s’enfonçaient encore plus loin sous la terre. Une dizaine de personnes se trouvaient là, certaines discutant en groupes, d’autres se rendant simplement d’un escalier à un autre. Vlad remarqua aussitôt que quelques unes portaient un uniforme identique, à savoir un ensemble pantalon / pull / cagoule noir qui dissimulait presque tout le corps et dont le seul signe reconnaissable était un R rouge brodé sur la poitrine. Vlad en avait déjà vu des semblables aux informations, il savait que c’était la marque de fabrique de la Team Rocket quand elle voulait marquer un grand coup et inspirer la crainte. Toutefois, les autres sbires en civil lui apprenaient qu’ils ne les portaient sans doute pas pour les opérations plus discrètes.

« Salut Nash. » lança Zwei en quittant l’ascenseur. Cette apostrophe fit tourner la tête d’une femme située à quelques mètres de là, âgée d’une quarantaine d’années et affublée de lunettes d’un vert extravagant. C’était bien la seule chose détonante dans son physique : hormis cela, elle avait le visage sévère et la carrure sèche. « Je t’amène de la chair fraiche. »

La dénommée Nash les jaugea sans un mot alors que les quatre recrues arrivaient face à elle. Vlad n’aima pas du tout son regard qui semblait les considérer comme des moins que rien, et dans le même temps il se fit la réflexion que chaque fois qu’il avait vu un Rocket avec un peu de pouvoir il avait eu cette sensation horripilante d’être insignifiant à leurs yeux. C’était plutôt insupportable d’être considéré ainsi par ces êtres inférieurs mais Vlad savait qu’il allait devoir s’y faire s’il voulait conserver sa couverture intacte. Il n’aurait sans doute pas su supporter cela il y a encore quelques mois, mais ses responsabilités vis-à-vis d’Elizabeth l’avaient rendu plus mûr et il savait ranger son orgueil quand il le fallait.

« C’était une soirée assez fructueuse à ce que je vois. » commenta-t-elle. « Espérons qu’ils seront plus fiables que les têtes de cul de la dernière fois.

- Espérons oui. Sur ce, je te les laisse.
» Zwei se tourna vers eux une dernière fois, alors que les sbires gradés qui les accompagnaient partaient déjà de leur côté. « Ecoutez bien Nash si vous voulez rester ici. Vos premiers jours seront décisifs. »

Puis, sans prendre formellement congé, le recruteur partit droit vers un escalier sur leur gauche. Vlad se demanda s’il partait faire son rapport à plus gradé que lui.

« Bon. » Par ce simple mot, la formatrice concentra l'attention des recrues sur elle. Vlad ignorait s'il s'agissait d'un impératif pour gérer les nouveaux arrivants mais il s'avérait que toutes les personnes avec qui il avait été mis en contact jusque-là avaient une certaine autorité naturelle. « On va commencer par les formalités chiantes. J'vais avoir besoin de vous entrer dans la base de données pour que vous puissiez vous authentifier au Casino, qu'on puisse gérer votre situation au sein de la team... Bref, de la paperasse. Suivez-moi. »

Elle les emmena tous les quatre vers un escalier, en face de l’entrée. Ils mirent bien deux-trois minutes à rejoindre une petite salle aux allures de classe d’école, avec des bureaux et des chaises alignés face à un tableau blanc. Sur chaque table, un stylo noir et une feuille imprimée.

« Installez-vous vite, je ne veux pas que ça prenne plus de cinq minutes. » indiqua Nash avec un mouvement impatient de la main.

Tandis qu’ils obtempéraient en silence, la sbire prenait un feutre et entreprenait de noter des choses sur le tableau blanc. Vlad s’assit le plus au fond possible, là où il aurait le moins l’impression d’être regardé de haut par la formatrice debout. Un sentiment d’inconfort grandissant le gagna alors qu’il allongeait ses longues jambes sous le petit bureau et considérait son environnement. Jamais de sa vie il n’aurait pensé se retrouver parqué dans une salle avec d’autres personnes un jour. En tant qu’aristocrate, Vlad n’avait pas fréquenté l’école et n’avait connu que l’intimité d’une relation avec un précepteur. Ces bureaux docilement alignés, ce formateur qui lui imposait un silence attentif, cette obligation d’être assis là et de faire ce qu’on lui disait... Il ne lui fallut pas dix secondes pour se dire qu’il détestait absolument être là. Il ne savait même pas trop ce qu’il était censé faire ; remplir un formulaire, cela ne faisait pas partie des choses que l’on apprenait à un jeune comte. Il considéra les champs qu’il devait remplir (nom, date de naissance, adresse connue... tout pour qu’on les piste, se dit-il) et se rendit compte que ça faisait une éternité qu’il n’avait plus eu à tenir un stylo. Est-ce qu’il se rappelait seulement des règles d’orthographe qu’il avait si bien comprises étant enfant ?


~¤~

Modération:
 



Avatar by Tony Schwärtzwind <3
Je soutiens tous ces gens géniaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10438

Mar 8 Mai - 17:27

Nidoking lance Surf!
(-92 PV) [Random 44; pas de cc]
PV de Raichu: 8/100


Raichu lance Cage-Éclair sur Ossatueur!
Ah...cela ne l'affecte pas.


Ossatueur lance Centrifugifle!
(-57 PV) [Random 68; pas de cc]
PV de Raichu: 0/100

Il est KO!
Nidoking monte 51!
Ossatueur gagne 1 point d'expérience!

Vous avez vaincu Major Bob! Il vous remet 1400poke$, une CT Onde de Choc et le Badge Foudre!



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Training hélécine samedi
» training de genk
» Intensive Training
» Training Day
» [XY] EV Training - Hordes

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kantô - 1E G E N :: Carmin-sur-mer-