AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 
» Ne pas faire de vagues


avatar
Modo Jeux & Sbire

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 1425

Région : Johto
Mer 11 Avr - 17:06
Etant donné que Shin’ ne voyait pas le mal dans son petit mensonge, il n’avait pas de raison de fixer Azamir et, d’un autre côté, ce n’était pas plus mal. S’il avait remarqué le changement de faciès, sans doute aurait-il fait un commentaire et il n’était pas sûr que ce serait bien passé. D’autant plus que Ferir ne paraissait pas dérangé par son comportement, joignant son rire au sien. Après cette défaite, les mots échangés avec son petit ami lui faisaient du bien. Un fin sourire se dessinant sur ses lèvres, il vint à déposer des baisers dans le cou de son partenaire, calmant le désir qui se manifestait au fonde lui. Au moins ils étaient d'accord sur un point ; si la distance était pénible, elle leur permettait d’attiser leur passion. Peut-être que cela serait différent s’ils avaient la possibilité de se voir plus souvent, aller savoir. En tous les cas, il appréciait l’instant jusqu’à ce qu’il lâche sans le vouloir vraiment une réplique qui avait le don de refroidir l’atmosphère. De toute évidence, il avait plombé l’ambiance malgré lui et il essayait de se rattraper comme il le pouvait. Heureusement, Ferir alla dans son sens, ce qui eut le don de le faire sourire ainsi que le ranger. Au moins, ils avaient évités de tomber dans une bête déprime pour une histoire de cicatrices qui marquaient un peu trop leurs esprits.

Ils se concentrèrent plutôt sur la prochaine attraction, l’impatience du sbire bondissant alors. Il n’était pas le seul à partager une certaine euphorie et il était rassuré par le comportement de son petit ami. Ils étaient sur la même longueur d’onde, sur ce coup-là et le ranger aussi, bien qu’il le cachait plus que les deux amoureux. Tester cette descente le tentait plus que de raison et il devait avouer que les sensations fortes lui manquaient. Ce n’était pas avec Kane qu’il pourrait faire ce genre de tour… Peut-être quand son fils serait plus grand. En revanche, s’il tenait de son père biologique, il y avait de fortes chances pour que cela le rende malade, mais soit. Il n’y avait aucune raison de penser à son ex maintenant. Impatient, il laissa toutefois Azamir partir le premier, l’arrivée semblant être un moment délicat ou garder son équilibre n’était pas des plus faciles. Ayant joint son rire à celui de Ferir, il se sentait davantage impatient de faire cette descente, son petit ami le laissant passer avant lui. En parlant de l’arrivée, il ne put que rire encore à la réponse qu’il obtient, allant quémander un baiser et un encouragement.
« Je peux aussi rire de toi, je vais le voir en direct en plus. » Étant donné qu’il serait juste à côté de la fin de l’attraction, il pensait bien pouvoir voir la scène mieux qu’ils ne la voient d’ici. Il sourit en voyant le Kantonien tirer la langue à son tour, aimant l’ambiance bonne enfant qui régnait entre eux. Sur ce point de vue, ils s’étaient bien trouvés.

Il avait beau savoir que la fin était ce qui réclamait le plus son attention, il ne put s’empêcher de se vautrer. Pour autant, cela le faisait plus rire qu’autre chose et il eut du mal à retrouver un semblant de sérieux, même lorsqu’il rejoignit Azamir. Le petit sourire qu’il arborait laissait croire au sbire qu’il passait un bon moment et qu’ils avaient la même passion pour les sensations extrêmes. Au moins, ça leur faisait un point commun ! Il n’avait pourtant pas idée de tous les points communs qu’il avait le ranger.
« Si y a d’autres dans ce gout-là faudrait qu’on les fasse toutes. » Autant en profiter, s’ils partageaient la même approche de ce genre d’endroit. Ferir ne tarda pas à descendre à son tour, non sans crier et faire rire davantage le schizophrène. La remarque de son petit ami l’amuse d’autant plus qu’il ne parvint pas à s’empêcher de dire à voix haute « J’aime bien quand tu cries, moi. » Oups. Etant donné qu’il y avait Azy à côté, cela faisait peut-être parti des détails qu’il devait garder pour lui. Mais là, c’était beaucoup trop tentant à dire.

L’idée de refaire l’attraction était acquise, jusqu’à ce que Ferir remarque un détail dans l’eau, et pas des moindres ; un faux Magicarpe. La curiosité du sbire était quelque peu piqué à vif, d’autant plus avec l’explication qui suivit.
« Ça ne me dérange pas de les chercher. » Il n’avait certes pas la même motivation que son partenaire, mais le voir s’exciter ainsi lui donnait envie de lui faire plaisir, alors pourquoi pas. Azamir n’était pas contre non plus et ils pouvaient toujours revenir ici plus tard. Après tout, ils étaient plus proches du début de la journée que de la fin. Il suivit docilement le mouvement, souriant en voyant la main de Ferir dans la sienne. Il n’avait jamais été un grand fan de se promener ainsi, mais mine de rien, ça lui faisait plaisir. D’autant plus que cela lui permettait d’ignorer les regards sur leur passage, soit à cause de leurs dos meurtris, soit parce qu’ils étaient deux gays qui s’assumaient pleinement. Si la scène était de plus en plus commune et que les mœurs commençaient réellement à changer, il savait qu’il y avait des parents ou autres personnes qui voyaient leurs relations d’un mauvais œil… Et le sbire n’en avait complètement rien à carrer. Il n’allait certainement pas les laisser briser son moral qui était trop haut, bien que la question de comment allait son fils venait ternir parfois son mental.

« On peut voir tout le parc de là-haut, ça a l’air chouette. » Il regardait distraitement le point le plus haut de l’attraction, un sourire se dessinant sur son visage. Il n’avait pas le vertige et il devait avouer que la possibilité d’échapper au monde qui s’agglutinait de plus en plus lui plaisait. En revanche, il n’avait pas pensé que cela pourrait être une attraction à deux, ni même une attraction à sensations. Sur le coup, il crut que son petit ami changerait d’avis, mais en le voyant demander l’avis d’Azamir, il s’en sentit rassuré. Ils pourraient profiter d’un petit moment rien qu’à eux. « On peut faire comme ça oui. » Son avis n’était peut-être pas requis, mais il avait préféré préciser qu’il ne voyait pas de problème à ce que Ferir le refasse en compagnie d’Azamir. Il n’y avait rien de romantique dans ce tour et il ne désirait pas voir le mal partout. S’il était vrai qu’il avait mal pris le fait qu’ils s’étaient embrassés –enfin, plutôt que Ferir avait embrassé Azy- et qu’il avait du mal à se sortir cette image de la tête, il ne fallait pas qu’il fasse une fixette dessus, surtout qu’il était pas totalement innocent avec son comportement de fuyard compulsif.

Shin’ aurait bien porté la bouée à la place de son petit ami, mais ce dernier était déjà lancé pour rejoindre le début du Plouf Attaque.
« Je m’amuse bien oui. Et ça va avec Azamir, je crois. Ce n’est pas évident de savoir ce qu’il pense vraiment, mais j’ai l’impression qu’il me supporte plus qu’avant en tout cas. » Au moins, le sbire avait eu la possibilité de le voir sourire, ce qui changeait de cette journée du diable. Bref. Il savait aussi que c’était important pour le Kantonien qu’il s’entende avec son meilleur ami et comme le schizophrène n’avait pas envie de plomber son humeur, il allait dans ce sens. Et puis, il ne mentait pas après tout ; s’il ne se sentait pas proche d’Azy pour autant, il avait vraiment l’impression d’être toléré. Peut-être qu’un jour, qui sait, il serait vraiment apprécié et accepté mais il se devait d’être patient pour ça. Ça viendrait avec le temps. « Et t’inquiètes, au moins on est sûr de voir tout ce qui y a à voir ! » Un autre sourire alors que c’était leur tour. Il aida Ferir à porter et installer la bouée avant de s’installer à l’avant, se mettant sur le côté pour pouvoir voir le jeune homme en même temps.

Une fois lancé, il ne put réprimer un rire en entendant le cri de Ferir. Ils allaient plus vite qu’il ne le pensait et son regard fut partagé entre son ami et le décor qui défilait sur leurs yeux. Les gens avaient l’air petit d’ici ! Il rit à la remarque du Kantonien, ravi de le voir s’amuser de la sorte. Il partageait cette euphorie, sans pour autant le crier.
« T’es trop mignon quand tu t’amuses. » Une remarque, un compliment qu’il aimait bien faire. Il disait de plus en plus souvent ce qui lui passait par la tête, sans filtre et il espérait que ce ne serait pas un problème. Il avait bien compris que son petit ami était parfois mal à l’aise face aux compliments, mais ce n’était pas pour autant qu’il allait arrêter d’en faire. La descente fut plutôt rapide mais vraiment intense, si bien qu’il riait encore à la fin du tour… Mais déchanta, d’un premier abord lorsqu’il vit Ferir se vautrer en descendant. Il alla rapidement à sa rescousse bien qu’il n’avait pas besoin d’aide, éloignant par la même occasion la bouée pour que cet incident ne se reproduise plus. Une pointe d’inquiétude marquait son visage, mais il ne tarda pas à rire à nouveau en vue de la réaction du jeune homme. « La méchante bouée. » Il le taquiner doucement avant de l’emmener hors du bassin, histoire qu’ils ne se fassent pas frapper par une autre bouée. Une fois à l’abri, il attira le jeune homme contre lui, profitant de l’absence d’Azamir pour se montrer un peu plus affectif. « C’est sûr que c’était fun. » Un sourire, avant de fondre sur les lèvres de son partenaire pour un baiser un peu plus soutenu que les précédents. Il avait envie, simplement. « Tu retournes le faire avec Azamir, du coup ? Ca devrait lui plaire, il m'a dit qu'il aimait les attractions qui bougent. » Si c’était le cas, le sbire allait faire un rapide tour à son casier, histoire de juste vérifier que Shara ne l’avait pas appelé ni envoyé de messages, signe que son fils allait aussi bien qu’il pouvait aller en étant malade.


Lancé de dés :
1er : 1 ticket
2ème : 4 tickets
3ème : 2 tickets


So what if I'm crazier than crazy?
So what if I'm sicker than sick?
So what if I'm out of control?
Maybe that's what I like about it
Shinara's Theme : Dance With The Devil
"Damn. I didn't take care of myself. Again."
"Drug tests don't lie"

Stamp:
 
Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 8198

Mer 11 Avr - 17:06
Le membre 'Shinara Shikei' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pâques - ticket(s)' :



avatar ©️ Elune Crowley ; signature ©️ Alan White.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 24/12/2013
Messages : 11247

Région : Kanto | Hoenn
Sam 14 Avr - 6:16
Point de vue de Ferir avec Aza souriant

Le Splash attaque, ça semble vraiment amusant comme attraction! Voir Azy descendre avant nous me donne encore plus envie d’essayer, surtout en le voyant galérer à l’arrivée dans le bassin final. Je ne peux m’empêcher de rire et d’en parler avec Shin qui est le suivant. C’est plaisant que nous puissions nous comporter de façon puérile tous les deux, sans avoir de jugement de la part de l’autre. Mes autres relations avant, je ne le pouvais pas. Dès que mon côté gamin ressortait, je me prenais des remarques. Parfois, mon ami m’en fait aussi, mais c’est surtout dans le but de me taquiner, sans plus. Je sais qu’il ne veut pas que je change et je ne l’importune pas avec ce trait de mon caractère. C’est donc plaisant que ça soit la même chose avec mon petit ami. Ah c’est vrai! J’aurais dû y aller avant. À la blague, parce que peu importe, je sais qu’il y a de grandes chances pour que je perde le tapis ou quoi en arrivant. Le petit bisou est plaisant puis je le regarde amorcer sa descente. Lui aussi a du mal avec l’arrivée et ça me confirme que je n’y échapperai pas aussi, même que je ferai pire. Et me voilà donc à crier dans la descente, avalant presque de l’eau, puis sans surprise mon tapis m’échappe des mains quand il touche l’eau du bassin. Avec la vitesse, c’est vraiment difficile de bien le tenir, je ne sais pas comment ils ont fait! Je suis content de voir les sourires de Shin et d’Azy quand je me redresse. Je ne sais pas s’ils se sont parlé. J’imagine que oui. En tout cas, tu l’espères. Ça serait dommage que quand ils restent un peu ensemble tous les deux qu’ils soient silencieux. Mais tu n’as pas à t’en inquiéter. Je suis d’accord. Ferir peut se montrer un peu peureux avant d’essayer, mais il apprécie lui aussi une fois qu’il a essayé. Tu bouderais d’avoir entendu le ranger dévoiler ça, sauf que c’est vrai. Il te faut parfois un pied aux fesses pour monter dans un manège, mais tu t’y amuses toujours. En tout cas, je ne m’attendais pas à une telle réponse de la part de Shin, ça me fait un peu rougir. Azy est tout juste à côté, il va tiquer lui aussi...

Puisqu’il a dû dormir dehors par votre faute le premier soir avec Shinara, en effet. Sans cela, il n’aurait sûrement pas compris le double sens dans ces paroles.

Je euh... hum... Oui, je sais... Avec Azy, je n’ai jamais vraiment parlé de sexualité. Il n’y a que quand j’ai dû lui parler de mon homosexualité que ça a été évoqué. C’était surtout une discussion pour lui dire que j’ai cette préférence, ce dont il n’était pas du tout au courant... Il me voit tellement comme son frère et il est si pudique, c’est évident que ça ne le met pas à l’aise. D’ailleurs, ça se voit en ce moment puisqu’il se détourne et s’éloigne de quelques pas, le tout sans rien dire. Au moins, je mets un terme à ça en trouvant un faux Magicarpe dans l’eau. Il se promenait doucement à la dérive, c’est peut-être pour cela qu’ils ne l’ont pas vu lors de leur arrivée. Je me souviens alors qu’il y en a plusieurs dans le parc et qu’on peut les ramasser. Ce n’est pas très pratique de les avoir pendant les attractions, mais je présume qu’on peut les cacher dans nos affaires pour ne pas que quelqu’un d’autre parte avec et en réclame les mérites au stand des récompenses. En tout cas, ils sont tous les deux d’accord pour les chercher, donc on peut passer à une autre attraction pour espérer en voir! Ça me rend de bonne humeur, j’ai envie d’en trouver plein et de voir quelle sorte de récompense je peux avoir. J’attrape la main de Shin puis on commence à aller vers une autre source d’amusement. J’évite de regarder les gens autour, parce que je sais qu’il y aura forcément des regards désapprobateurs sur le chemin... Je n’ai pas envie de revivre un épisode comme celui pendant la file d’attente pour faire de la motomarine, lors de ma rencontre avec mon petit ami. Au moins, je me dis qu’avec Azy, il y a très peu de personnes qui oseraient nous passer un commentaire. Il les dégagerait avec rudesse, c’est évident. Puis, qui a envie de lui tenir tête dans ce genre de situation? Il n’est peut-être plus un assassin désormais, mais il a encore une sorte d’aura qui fait vraiment peur quand il se fâche... Sa simple présence impose le respect.

Et c’est une de ses caractéristiques qui te plaisait quand tu étais amoureux de lui.

On arrive devant le Plouf ultime, haute attraction qui me semble très intéressante. Oui! Il faudra qu’on prenne le temps de regarder le reste du parc! J’ignore si c’est prévu pour ça. On ne tardera pas à le découvrir, mais ça, c’est si on y va... Je me rends compte que les bouées sont prévues pour deux personnes, ce qui est problématique quand on est trois... Je demande donc à mon ami si ça le dérange, ce qui n’est pas le cas. De toute façon, je propose par la même occasion de le refaire avec lui, ce qu’il accepte. Puis, je suis content que Shin soit aussi d’accord. S’il ne l’avait pas été, je n’aurais pas insisté. Ça aurait pu jeter un froid avec Azy, par contre. Il n’y avait pas vraiment de raison pour refuser. C’est parfait alors! Ça me fait encore plus sourire. J’ai de la chance de pouvoir passer une telle journée en leur compagnie. Donc, je file avec mon petit ami pour le premier tour. J’attrape la bouée, mais c’est qu’elle est plus lourde que prévu. Je reçois de l’aide et je l’apprécie. Je profite ensuite que nous soyons seuls pour poser des questions à Shin. Je suis content que tu t’amuses! Et c’est vrai que pour une personne qui ne le connaît pas, ce n’est pas facile. Je peux te dire qu’il s’est détendu déjà, on est sur le bon chemin! Je lui adresse un sourire, ravi que tous les deux essaient de mettre derrière eux ce qui s’est passé pour avancer. Ils sont tous les deux importants pour moi et j’aimerais pouvoir les inviter pour des événements spéciaux. Je ne voudrais pas avoir à choisir ou avoir à espérer qu’un des deux ne puisse pas être présent pour régler ce problème... Non, je voudrais qu’ils apprennent à mieux se connaître, je pense vraiment qu’ils peuvent s’entendre. Au fil des activités, ça ira en ce sens. Je m’inquiète d’ailleurs d’être trop intense à vouloir toutes les faire, mais je suis rassuré. Oui, c’est ce que je me dis. On reviendra à celles qui nous auront le plus amusés avant la fin de la journée! C’est bien qu’il le prenne comme ça, mais je vais tout de même essayer de me calmer un peu. En tout cas, notre tour arrive et Shin s’installe à l’avant de la bouée. Je vais essayer de l’être avec Azy du coup.

Tu te dis qu’il ne devrait pas t’obstiner pour ça et l’envie de vivre la descente vraiment « en direct » t’enthousiasme.

Quand j’ai du plaisir, je crie. C’est toujours comme ça, pour un peu n’importe quoi. Donc je crie dans les oreilles de Shin, lui disant aussi que c’est dément. Il me trouve mignon, une fois de plus. La bouche ouverte comme ça j’suis pas si sûr! Je parle vite et fort, ça demande de la concentration en pleine descente. C’était trop bien, je suis déçu que ça se termine si vite. Au moins, j’aurai la chance de le refaire. Tant que je ne me plante pas en descendant de la bouée comme je viens de le faire. Je me redresse vite, mais je peux tout de même voir l’inquiétude dans les yeux de mon petit ami qui s’est approché. Je ne résiste pas à l’envie de donner une explication bidon. Je ris aussi à sa réponse, puis je le laisse m’attirer contre lui. Ça fait du bien. Je hoche doucement la tête, ça fait plaisir de savoir qu’il a trouvé l’attraction fun lui aussi. Le baiser est le bienvenu. Ça a toujours un petit goût de chlore, mais ce n’est pas bien grave. Ça me fait plaisir de passer un peu de temps plus intime avec lui. Oui, s’il le veut toujours. Oh, c’est cool qu’il t’en ait parlé! Même s’il semble inexpressif, il aime beaucoup l’action et la sensation d’adrénaline. On retourne donc auprès de mon ami et Shin nous mentionne qu’il désire retourner au casier. On se donne donc rendez-vous devant une autre attraction qu’on peut voir d’ici, l’antre du Mégapagos. J’ai hâte de l’essayer celle-là aussi, mais d’abord, on prend une nouvelle bouée avec Azy. Seul avec lui, j’en profite pour amorcer un peu de discussion. Tu t’amuses? Avec Shin, ça va mieux? J’ai l’impression de me répéter... Hn, je m’amuse. C’est surtout toi qui es drôle. De nouveau, ce petit sourire qu’il a quand il me taquine. Je lui tire la langue dans un comportement très mature. Au moins, j’suis content si je t’amuse! Et n’esquive pas ma deuxième question! Je le connais, il pourrait parfaitement le faire s’il n’a pas envie de répondre. Il devient moins souriant, mais pas complètement sérieux non plus. Ça va. Par contre, tu sais très bien que je ne pardonne pas d’un claquement de doigts. Ne t’attends pas à ça aujourd’hui. Comme toujours, je protège mon petit frère.

Un sentiment mitigé : être touché par ce qu’il te dit, mais aussi un peu triste qu’il ne parvienne pas à outre passer les événements aussi vite que tu le voudrais.

Ça ira Azy, je suis sûr que Shin va te démontrer que ce genre de choses n’arrivera plus! On verra. J’aurais aimé approfondir la conversation, mais c’est notre tour. Cette fois, je prends place à l’avant, ça convient au ranger. L’employé nous pousse et la descente s’amorce sur un autre de mes cris. Comme d’habitude, mon ami est silencieux. J’aimerais bien me tourner pour voir son visage, mais je ne le peux pas vraiment. On arrive dans le bassin de fin, tandis que la bouée ralentit d’elle-même, nous amenant doucement vers les escaliers pour débarquer. Cette fois, je ne me casse pas la gueule, c’est bien! Puis, tu as aimé? Je suis encore tout fébrile, comme un enfant. Hn, ça ne me dérangerait pas de le refaire plus tard. Ok, on regardera ça! Azy s’occupe seul de ramener la bouée et nous nous dirigeons vers l’attraction suivante. Je reste à l’affût pour trouver des Magicarpe. Il pourrait y en avoir partout... Mais malheureusement, je n’en vois pas jusqu’à l’entrée de l’antre du Mégapagos.



clic:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo Jeux & Sbire

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 1425

Région : Johto
Sam 14 Avr - 16:47
C’était agréable de parfois se laisser aller et d’agir comme un gamin. Etre sérieux tout le temps, c’était usant, aux yeux du sbire. Il ne savait pas comment Azamir faisait, s’il fallait donner un exemple. Heureusement, Ferir n’était pas comme ça et cela lui convenait parfaitement. De plus, comme il n’y avait pas Kane avec eux, il n’avait pas besoin de jouer au bon père de famille qui montre le bon chemin… Même si avoir son fils avec lui ne l’empêchait pas de s’amuser, c’était juste différent. Bref, il appréciait la bonne entente qu’ils avaient, tout comme les gentilles boutades qu’ils s’envoyaient. L’idée de voir l’arrivée de son petit ami l’amusait, tout comme lui faire réaliser qu’il verrait mieux sa chute. Il rit à sa réponse, lui tirant la langue au passage et se lançant dans la descente. Il ne put qu’apprécier l’attraction, parlant un peu avec Azy avant que Ferir ne descende à son tour. Il acquiesça à sa remarque, ravi d’apprendre aussi quelque chose sur son partenaire. S’il avait un peu peur au début, il lui serait peut-être nécessaire de le rassurer. Cependant, il lui semblait qu’ils avaient fait l’attraction phare et que s’il avait pu la faire sans problème, il n’y en aurait pas pour les autres.

De toute évidence, sa remarque sur le cri de Ferir n’était pas passée inaperçue et créait plus de gêne qu’autre chose. Il remarqua le rougissement de son petit ami qui le faisait craquer, mais aussi son malaise et celui d’Azamir. Ok, donc la prochaine fois, il fallait qu’il ferme sa gueule plutôt que de faire une remarque de ce genre. Il ignorait le rapport qu’avait Azy avec le sexe –et il ne s’y intéressait pas non plus- et la sexualité de celui qu’il considérait comme son petit frère. En ce qui le concernait, le sbire n’avait pas réellement de problème à aborder ce sujet avec Shara pour comparaison, mais c’était sans doute parce qu’ils étaient tous deux ouverts sur ce sujet –et que sa sœur était perdue en s’apercevant qu’elle avait un attrait pour le même sexe, ce qui lui était totalement nouveau de prime abord-. Bref, il n’insista pas plus, ravi de constater la trouvaille du Magicarpe. Sauvé du malaise. Vraiment, il fallait qu’il réfléchisse avant de parler.

Fort heureusement, aller à une nouvelle attraction leur permet d’ignorer sa remarque et de retrouver le sourire. L’excitation de Ferir quant à la possibilité de voir le parc entier le fait sourire alors qu’ils apprennent qu’il s’agit d’un tour à deux uniquement. Qu’à cela ne tienne, ils parvinrent rapidement à trouver un moyen de faire le tour sans que quiconque ne soit lésé, même si ça voulait dire que son petit ami ferait deux fois le tour. De toute évidence, ça ne dérangeait personne et c’était tant mieux. Le sbire prendrait grand soin de ne pas évoquer la jalousie qu’il gardait dans un coin de sa tête, persuadé que c’était le genre de détails qui ne ferait qu’aggraver les choses. Il devait se faire à l’idée qu’Azamir faisait partie intégral de la vie de son petit ami et qu’aller à l’encontre de leur relation ne lui vaudrait qu’une rupture douloureuse et rien de plus. Bref. Ils se rendirent au Plouf ultime –il ne savait pas qui donnait les noms aux attractions, mais il devait avoir fumé autre chose que des cigarettes pour atteindre ce niveau-là-, le Kantonien cherchant à savoir si tout se passait bien. Il alla en ce sens, apprenant un peu plus sur le comportement du ranger dont les subtilités de réaction n’étaient pas des plus évidentes.
« D’ailleurs… Je suis désolé pour tout à l’heure, dorénavant je vais garder mes commentaires pervers pour quand on est tous les deux uniquement. » Il tenait quand même à s’excuser, même si Ferir n’y faisait pas allusions. Il préférait néanmoins crever un éventuel abcès à venir.

« On devrait avoir le temps de faire ça, oui ! »


Il joignait son enthousiasme à celui de son partenaire alors qu’il l’aidait à installer la bouée. Son sourire se faisait plus grand encore quand le tour débuta avec une vitesse de croisière rapide, contrairement à ce qu’il aurait pu penser. Il ne put s’empêcher de faire un commentaire, riant à la réponse qu’il obtient.
« T’as raison, on dirait un Magicarpe ! » C’était un jeu qu’il aimait bien jouer, celui de la taquinerie. Il avait encore du mal à savoir si son petit ami allait se vexer, mais pas pour si peu. De toute façon, avec le sourire qu’arborait le sbire, il était facile de comprendre que ce n’était qu’une gentille boutade de plus. La descente terminée, il était temps de sortir de la bouée mais il ne manqua pas de s’inquiéter en voyant la chute qu’effectua son partenaire. Heureusement, il y avait plus de peur que de mal et il joignit son rire au sien suite à l’excuse bidon qui fut donnée. Vraiment, il aimait cette ambiance bon enfant, attirant toutefois le jeune homme vers lui pour un petit câlin et un agréable baiser. Il demanda ensuite sur Ferir avait l’intention de le refaire avec Azamir, ce à quoi il répondit par la positive, apprenant encore quelques détails sur le ranger. « Eh ben vous devriez venir un jour au Dragon Square à Ebenelle, c’est un parc d’attraction. Y a des montagnes russes du tonnerre, là-bas. » Il tâcha de ne pas trop réagir en parlant. La dernière fois qu’il s’était rendu dans ce parc, c’était avec son ex, journée à laquelle avait suivi la demande en mariage… Détails qu’il préférait garder pour lui, sur le coup. Il n’y avait jamais remis les pieds depuis, mais il ne voyait pas non plus pourquoi il devrait bouder son plaisir pour une histoire passée à laquelle il avait fini par tourner la page.

Il laissa Ferir retourner auprès d’Azamir, l’informant qu’il allait en profiter pour retourner au casier pour s’assurer qu’il n’avait pas reçu de message. Le retour du papa poule, en quelque sorte. Il ne mit pas longtemps à y retourner et récupérer son portable, rassuré de n’avoir d’appels manqués, ni de sms. Il en envoya un rapidement à sa cadette qui répondit à l’affilée, l’informant que tout allait bien, que Kane dormait beaucoup et que la fièvre avait un peu baissé. Tant mieux, il se sentait rassuré. Poussant un soupir, il rangea l’appareil avant de retourner vers le parc. Le truc qui était bien, c’était que les attractions étaient indiquées par des panneaux, l’empêchant alors de se perdre. Parce que oui, il était capable de se perdre n’importe où, avec son sens de l’orientation des enfers. Il fronça les sourcils alors qu’il regardait autour de lui, ayant la désagréable impression d’avoir un regard en particulier braqué sur lui. Il crut reconnaitre un visage dans la foule sans pouvoir y mettre le moindre nom ni le moindre souvenir et il préféra ne pas s’y attarder. Cela devait être son imagination qui lui jouait des tours.

Quand il arriva devant l’attraction, Azamir et Ferir l’y attendaient déjà.
« Tout va bien, la fièvre de Kane a un peu baissé, Sha’ gère. » Il ne savait pas si cela les intéressait, mais ça avait de l’importance pour lui. De toute manière, si les nouvelles avaient été mauvaises, il n’afficherait plus le moindre sourire. « On y va ? » Il avait toujours cette impression d’être observé par quelqu’un sans en percevoir la source, mais il essayait de se dire que ce n’était rien. Il se saisit de la main de son petit ami avant de se diriger vers l’attraction qui se déroulait apparemment sous l’eau… Dans un petit sous-marin où ils pouvaient se trouver à quatre. Hum. « Ca va aller ? » Il s’adressait au Kantonien, connaissant sa claustrophobie. Aussi étrange que cela pouvait l’être, il avait mis la sienne de côté, pour l’instant. Il se sentait capable de se lancer dans cette aventure, si le tour n’était pas trop long, du moins.


So what if I'm crazier than crazy?
So what if I'm sicker than sick?
So what if I'm out of control?
Maybe that's what I like about it
Shinara's Theme : Dance With The Devil
"Damn. I didn't take care of myself. Again."
"Drug tests don't lie"

Stamp:
 
Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 24/12/2013
Messages : 11247

Région : Kanto | Hoenn
Lun 16 Avr - 6:54
Point de vue de Ferir avec Aza le protecteur

Le malaise à cause de la remarque sur mes cris ne reste pas tellement longtemps. Je pensais que comme j’avais déjà précisé à plusieurs reprises qu’Azy est très pudique, que c’était clair. Même moi, ça me rend un peu gêné. Mais si ça plaît vraiment à Shin, je ne vais pas m’empêcher de le faire, qu’importe les circonstances. De toute façon, c’est difficile à contrôler, quand j’essaie. En tout cas, avec lui dans une certaine situation, je ne le peux pas. C’est juste impossible. Je n’en parlerai pas là, me concentrant plutôt sur ce faux Magicarpe que je trouve, au lieu de laisser les souvenirs me revenir en tête et avoir de plus en plus envie d’être seul avec mon petit ami. Peut-être plus tard pour ça, je ne sais pas ce qu’il a prévu pour la suite. Chassant tout cela de mon esprit pendant que nous nous dirigeons vers la prochaine attraction, j’essaie de regarder partout pour trouver d’autres poissons. Ce n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît! Ou alors les enfants ont trouvé tous les plus faciles. C’est possible aussi. En tout cas, je me retrouve seul avec Shin lors de cette attraction à deux et ça me fait aussi du bien d’être seul avec lui. Puis, s’amuser avec la personne qu’on aime, c’est toujours agréable. J’en profite pour m’assurer qu’il s’amuse, il doit y avoir encore un fond d’inquiétude pour son fils, mais aussi pour savoir se qu’il pense de la situation avec Azy. Je sens que les deux font des efforts et je l’apprécie beaucoup. J’aimerais qu’ils soient capables d’être ensemble pour moi. C’est un peu égoïste comme pensée, sauf que c’est mieux. Je suis sûr que Shin aussi préfère que je sois en bon terme avec sa sœur. C’est la même chose pour moi, excepté que j’ai eu des sentiments pour mon meilleur ami aka presque frère... Ça complique un peu tout, je le sais. En tout cas, je suis surpris de l’entendre s’excuser pour ce qu’il a dit plus tôt. Ce n’est pas grave. C’est juste qu’Azy est tellement pudique que je n’ai jamais pu discuter avec lui de tout ce qui touche à la sexualité, sauf quand je lui ai dit que je suis gai. Et ça m’a gêné juste parce que j’ai été surpris.

Tu ne veux pas qu’il se sente mal pour cet incident qui est déjà bien derrière vous.

J’imagine! Le parc ne semble pas être si grand. C’est bien d’avoir du choix, mais si on doit constamment choisir quelle attraction on fait, j’aime moins. Je ne suis pas doué pour décider de ce qui ne mérite pas qu’on s’y attarde ou qu’on essaie. Au moins, ça ne semble pas être le cas ici. Donc, nous voilà à bord de la bouée, prêts à tenter ce Plouf ultime. On en vient à même être capable de se parler entre mes cris, c’est plutôt drôle. Des fois, je me dis que je suis beaucoup trop expressif et que je devrais apprendre à me contrôler. Je ris à la comparaison avec un Magicarpe. J’aimerais bien lui répondre, mais nous sommes sur la fin du toboggan, arrivant dans le bassin final. Après avoir démontré, une fois de plus, mon incapacité à ne pas être maladroit, je profite d’un moment de rapprochement avec Shin, appréciant l’instant. Ça ne semble pas déranger Azy qu’on soit un peu démonstratif devant lui, mais c’est bien aussi de pouvoir approfondir un peu plus pendant qu’il n’est pas à côté. Maintenant, il est temps que j’y retourne avec lui, justement. Oh, je ne connais pas! Il faudrait qu’on s’en reparle, ça pourrait faire une autre chouette journée! Je m’abstiens de dire que peut-être pas tout de suite, parce que je sais que mon meilleur ami n’est pas friand des sorties en public, surtout qu’il cherche à fuir les criminels qui le recherchent... C’est pour ça qu’il a voulu vaincre la Ligue et qu’il est parti à Hoenn. En tout cas, ce n’est pas pour demain donc je ne m’inquiète pas avec ça. Pour le moment, je laisse Shin qui me dit qu’il veut retourner au casier. Je comprends, j’avais raison de croire qu’il est inquiet, mais je suis convaincu que ça va. Les enfants sont étonnants. Donc, je refais l’attraction en compagnie d’Azy, qui semble se détendre de plus en plus. Je suis ravi d’apprendre qu’il s’amuse, même s’il ne manque pas l’occasion de me taquiner. Ce n’est pas un comportement qu’il aurait s’il était contrarié. Je suis un peu déçu d’apprendre qu’il lui reste une rancœur non réglée, bien que ce ne soit pas surprenant de sa part.

Il n’est pas comme toi à ce sujet, loin de là. Pour ta part, tu ne connais pas ce que c’est, de la rancœur.

Il est temps d’embarquer dans les trous de la bouée et de la laisser nous porter. C’est dommage qu’il n’y ait pas de photos prises dans cette attraction, j’aurais voulu voir nos têtes. J’aurais eu de beaux souvenirs, tant pis. Lorsque ça se termine, Azy me confirme qu’il a aimé et qu’il serait partant pour le refaire, sauf que je continue de vouloir découvrir toutes les activités avant. Il est d’accord avec ça, puis de toute façon il faut aller rejoindre Shin au point de rendez-vous. On y arrive les premiers, mais je n’ose pas trop partir de conversation avec mon ami. Je sais qu’il va se taire à l’arrivée de mon petit ami et ça pourrait jeter un froid. Et puis bon, on attend pas très longtemps, pas assez pour que le silence de quelques instants soit dérangeant. J’ouvre à peine la bouche pour demander si ça va que Shin me devance. Ah, je t’avais dit! Les enfants sont plus solides que les adultes. Ça me rassure aussi qu’il prenne du mieux. Azy reste silencieux, mais il hoche doucement la tête. Même s’il n’est pas à l’aise avec les enfants, ce n’est pas lui qui se réjouira que Kane n’aille pas bien. Donc, il faut maintenant bouger. On peut! Hn. Il y a toujours ce contraste entre nous quand nous parlons un après l’autre. Et ça ne signifie pas que mon ami s’en fout, il est juste beaucoup moins expressif et bien plus taciturne que moi. On s’y fait, puis il a son charme comme ça. Ça me ferait éclater de rire de le voir se comporter comme moi, ça n’irait pas avec lui. J’attrape la main de Shin quand il vient se saisir de la mienne et je le suis. Par contre, quand je vois en quoi consiste l’attraction, je déchante un peu. Mon petit ami est prévenant, mais je suis surpris qu’il semble prêt à essayer. Je... je ne sais pas. Je pense que oui. C’est quand même assez grand pour un sous-marin d’exploration. On peut être quatre là-dedans. Ça tombe bien, nous ne sommes que trois. Il faut que tu sois sûr, Ferir. Ne te place pas dans une situation qui te rendra mal. Azy le protecteur, le retour. Je le comprends d’insister. Il ne veut pas que je panique, je prends des heures à bien me remettre. Ça bousillerait la journée.

Et ce n’est pas non plus ce que tu désires.

Je vais entrer en premier, ça ira. Je leur adresse un sourire, pour les rassurer, puis me rassurer du même coup. Il y a beaucoup de vitres, tout est bien contrôlé là-dedans, on ne va pas étouffer. Donc, je suis les instructions de l’employé, y allant en premier comme je l’ai dit. Pendant ce temps, Azamir en profite pour s’approcher de Shin et lui adresser quelques mots que tu n’entends pas. Reste proche de lui. Sa claustrophobie le fait paniquer. Une vraie crise de panique. Ton ami a deviné que Shinara était au courant, à cause de la question à savoir si ça irait, donc il ne se gêne pas pour divulguer ces informations-là. Il le laisse donc entrer en deuxième et prend la dernière place de votre trio. Une fois que nous sommes tous installés, l’employé ferme hermétiquement le sous-marin et je dois prendre une grande respiration. On est... un peu coincé, non? J’essaie de regarder droit devant, à la grande vitre qui nous permet de voir les fonds marins. Une chance que ce n’est pas moi qui suis aux commandes de ce truc parce que ça n’irait pas. Sans le réaliser, tu finis par respirer par la bouche pour prendre de plus grandes inspirations. Le ranger fait signe au sbire, il sait que tu peux craquer d’un moment à l’autre. C’est beau non? Difficile de réellement apprécier le moment quand on résiste autant à une phobie. Tu essaies vraiment de ne pas accorder d’importance à ces pensées qui s’infiltrent en toi comme un poison : manquer d’air, mourir étouffé, être comprimé, la peur irrationnelle de rester coincé. En plus, vous êtes sous l’eau. Même la douce musique ne suffit pas.

Il ne faut surtout pas que je laisse les souvenirs remonter... C’est bientôt terminé, c’est bientôt terminé...

Lancé de dés :
1er : 5 tickets
2e : 2 tickets
3e : 4 tickets
4e : 5 tickets



clic:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 8198

Lun 16 Avr - 6:54
Le membre 'Azamir Mergar' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pâques - ticket(s)' :



avatar ©️ Elune Crowley ; signature ©️ Alan White.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo Jeux & Sbire

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 1425

Région : Johto
Lun 16 Avr - 19:31
Il aurait pu faire attention, tout de même, mais la remarque lui avait échappé. Les mots étaient sortis de sa bouche avant qu’il ne réalise réellement ce qu’il était en train de dire et quand il y avait réfléchi, il était déjà trop tard. Après tout, Ferir lui avait déjà dit pour la pudeur de son meilleur ami et ce n’était pas comme s’il avait eu un aperçu avec l’histoire du T-shirt juste avant. Vraiment, ce n’était pas malin de sa part et il ne pouvait plus se rattraper désormais. Aussi, plutôt que de s’étaler en excuses qui risqueraient de créer davantage de malaise, il laissa son petit ami parlé des Magicarpe à trouver, le suivant dans son envie de les découvrir. Si ça pouvait leur permettre d’oublier ce qui venait de se passer, c’était tant mieux. Il s’excusa toutefois lorsqu’ils se retrouvèrent seul à seul, espérant que Ferir ne lui en tiendrait pas rigueur. D’un côté, il aurait pu comprendre que le jeune homme soit un tantinet agacé, mais il n’en était rien. D’un autre côté, Shin’ pensait que c’était le genre de choses dont n parlait avec son meilleur ami mais étant donné qu’il ne pouvait pu faire de comparaison avec sa propre existence eh bien… Bref. L’épisode était clos et il se contenta d’acquiescer doucement, ne souhaitant pas relancer le débat. Il ferait gaffe, les prochaines fois, qu’il n’y ait pas d’oreilles sensibles dans les environs quand il lâchait ce genre de conneries. Parce que ce n’était pas pour autant qu’il allait arrêter de le faire.

Le parc n’était pas gigantesque, pour autant, le sbire le trouvait déjà assez grand comme ça. Il n’avait pas encore avoué à Ferir qu’il disposait d’un sens de l’orientation déplorable et il ne voulait pas admettre que même dans un parc de cette taille, il était capable de se perdre –pourquoi, il ne savait pas trop, peut-être la peur du ridicule-. Et effectivement, vu d’au-dessus, il paraissait d’une taille moyenne, même s’il croyait voir au loin des souterrains qui menaient il ne savait où. Il y avait aussi des jeux où des personnes se retrouvaient dans des sphères à faire la course… Mais sa claustrophobie lui disait de ne pas faire cette attraction et il espérait que son petit ami ne lui demanderait pas de la faire. De toute manière, ils partageaient la même peur, il y avait donc peu de risques qu’ils se lancent dans un tour qui les mettrait tout deux mal à l’aise. Shin’ reporta son attention sur le Kantonien, ne pouvant s’empêcher de lâcher une petite boutade qui fit rire son partenaire et le mettait par la même occasion d’autant plus en joie. Une fois arrivé en bas et s’être assuré que Ferir ne s’était pas fait mal en trébuchant, il évoqua le Dragon Square, non surpris face à la réponse.
« Parfait, et on pourra emmener Kane, en espérant qu’il ne sera pas malade cette fois-ci. » Un petit sourire se dessina sur ses lèvres alors qu’il sentait une pointe de culpabilité revenir au galop. Fort heureusement, il allait vérifier que son fils se portait bien, il pourrait au moins dissiper ses doutes.

Il ne savait pas réellement pourquoi il avait la désagréable impression d’être observé et suivi, il n’y porta néanmoins pas grande importance. Il avait été rassuré par les nouvelles de Shara et il devait se concentrer pour ne pas se perdre, au risque d’être complétement ridicule. Les panneaux l’y aidèrent et il retrouva les deux Kantonien devant l’attraction, s’empressant de parler de son fils et de son état de santé. De toute manière, Ferir semblait être prêt à lui demander ce qu’il en était, il l’avait juste pris de cours. Savoir que son petit ami s’intéressait à la santé de Kane le rassurait, lui prouvant qu’il était capable d’accepter l’enfant, même si c’était ce qui rendait leur relation à distance complexe ; Shin’ ne pouvait pas laisser son fils seul à la maison et Ferir avait le même problème avec ses pensionnaires. Et pourtant, cela fonctionnait bien entre eux.
« Merci. Je sais que je m’inquiète toujours trop quand il s’agit de Kane mais… Je m’en voudrais à mort s’il lui arrivait quelque chose. » Papa poule, le retour. Il faudrait pour autant qu’il apprenne à lâcher du lest à ce sujet, surtout quand Kane sera adolescent, il le savait. Mais ce n’était pas encore le cas et il se surprenait parfois à espérer que l’enfant resterait un enfant, justement. Une lubie de parents, sans doute.

Ils se dirigèrent vers l’attraction en elle-même, découvrant en quoi elle consistait. Si en temps normal il aurait pensé à sa claustrophobie en premier, cette fois-ci, il s’inquiéta plutôt de celle de son petit ami. Il ne savait pas pourquoi il avait un regain de confiance en lui sur ce point, sans doute parce qu’il ressentait cette envie de protéger le jeune homme. En vue de son regard et de l’expression de son visage, il se disait qu’il avait eu raison de s’en soucier. Il n’eut pas le temps de répondre alors que Ferir n’était pas sûr de lui, Azamir étant été plus rapide que lui. Il se sentit un peu piqué au vif, comme s’il n’était pas capable de protéger son petit ami lui-même. Il n’en dit rien, gardant ce ressenti pour lui. Il y avait sans nul doute plusieurs détails sur son partenaire qu’il ne connaissait pas et son meilleur ami oui. C’était de la logique pure d’ailleurs et il savait qu’il était idiot de réagir ainsi. Le sbire se contenta alors d’acquiescer, guettant la réaction du principal concerné qui prit les devants. Shin’ le regarda faire, sentant une pointe de stress grimper l’envahir rapidement. Ce n’était pas le moment de paniquer alors que son ami faisait tout pour se contrôler. Lorsque le ranger vint à lui parler en privé, il se sentit d’autant plus sur la défensive, prenant pour autant le temps de réfléchir avant de parler, cette fois-ci.
« Je sais, je suis pareil. » Un petit sourire sur les lèvres qui se voulait rassurant mais qui pour autant était marqué par sa propre crainte. Ce tour promettait.

Il ne tarda pas à s’installer auprès de Ferir, lui prenant la main par la même occasion. Une façon comme une autre de le rassurer, tout en se rassurant au passage. Il alla déposer un simple baiser sur sa joue, regardant autour de lui suite à la remarque.
« Viens par-là. » S’il le fallait, il le prendrait sur les genoux si cela pouvait le rassurer, mais il doutait que le coller soit un bon remède pour lui faire passer un bon moment. Il préféra l’attirer un peu contre lui, passant son bras autour de son épaule, caressant doucement le bras avec son autre main. Le fait d’être sous l’eau l’inquiétait aussi et il n’avait pas besoin de regarder Azamir pour savoir que Ferir avait besoin de soutien à ce moment-là. Le tour débuta et il espérait que la beauté du décor leur permettrait de se détendre un peu. Pour lui, ça marchait relativement bien, au début du moins. Rapidement, le stress de son petit ami lui fut communiquer et sa remarque lui fit avoir un sourire forcé qu’il avait du mal à contrôler. Il essayait de concentrer son attention sur la musique, sur les beaux paysages aquatiques qui se présentaient à eux. Sans grand succès, et pour son partenaire non plus.

« Hey. » Il cherchait à attirer son attention, cherchant un truc à dire ensuite. Il fallait dire qu’il avait lui-même du mal à se concentrer sur autre chose que le fait qu’ils étaient sous l’eau avec l’impossibilité de sortir si un problème se présentait. « Ok ce qui suit est con mais écoute ; c’est trois nains. Ils vont à la mine. Le premier prend une pioche, le deuxième une pelle, le troisième, qu’est-ce qui prend ? » Il ne savait pas lui-même pourquoi cette blague en particulier lui était venu en tête. En fait, il voulait surtout distraire l’attention de Ferir, qu’il oublie un peu l’endroit qui les recouvrait. Ça marchait avec lui, généralement, peut-être que ce serait la même chose pour son petit ami. A chaque réponse, il reprenait l’histoire depuis le début. Si ça ne marchait pas avec le Kantonien, au moins, cela avait le mérite de le faire réagir lui et oublier un peu l’environnement. Il ne vit pas tout de suite qu’ils étaient arrivés et il n’avait pas porté grande attention au royaume sous-marin qui les entourait, mais le tour était terminé et ils étaient libres de vaquer à nouveau à leur occupation. Il ne put s’empêcher d’échapper un soupir de soulagement alors qu’il laissait son petit ami sortir en premier, lui emboitant rapidement le pas.

« C’était peut-être un peu con mais c’est ce que Tani faisait quand il sentait que j’allais avoir une crise de panique, quand on était gosse. Tout faire pour m’occuper l’esprit… Généralement on le faisait au shifumi. »


Il se justifiait, il le savait. Parler de Tanaka ne le dérangeait pas outre mesure. Il avait déjà évoqué son meilleur ami lors de leur « dispute » mais il n’en avait pas parlé dans le détail.

Lancé de dés :
1er : 1 ticket
2ème : 4 tickets
3ème : 2 tickets
4ème : 3 tickets


So what if I'm crazier than crazy?
So what if I'm sicker than sick?
So what if I'm out of control?
Maybe that's what I like about it
Shinara's Theme : Dance With The Devil
"Damn. I didn't take care of myself. Again."
"Drug tests don't lie"

Stamp:
 
Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 8198

Lun 16 Avr - 19:31
Le membre 'Shinara Shikei' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pâques - ticket(s)' :



avatar ©️ Elune Crowley ; signature ©️ Alan White.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 24/12/2013
Messages : 11247

Région : Kanto | Hoenn
Mar 17 Avr - 3:43
Point de vue de Ferir avec Aza pas content

L’idée d’aller à un endroit plein de montagnes russes m’enchante. Ça ferait une autre belle sortie et j’apprécie le fait que Shin parle en incluant Azy. De toute façon, on pourra aussi y aller juste nous deux si nous en avons envie. C’est juste que le fait qu’il l’inclue démontre qu’il essaie de faire en sorte que ça se passe bien. Je craignais que l’un ou l’autre ne comprenne pas mes intentions et que ça n’aille pas, ça ne semble pas être le cas. Ça ira! Ça serait bien de profiter de la journée avec lui, oui! J’ai toujours aussi hâte de le rencontrer. Une personne importante pour Shin, une personne dont il s’occupe, je veux aussi apprendre à la connaître. Ça me semble important. En tout cas, il est temps de refaire le tour en compagnie de mon ami et ça se passe bien aussi. On peut se rendre à la prochaine attraction, prenant notre temps. Nous n’avons pas à attendre longtemps et Shin nous informe de l’état de son fils. C’est normal que tu t’inquiètes. Ne t’en fais pas, ça ne me dérange pas. Ma main vient doucement se poser sur sa joue, tandis que je lui souris. Je comprends bien qu’il s’inquiète pour quelqu’un qu’il aime, pour son enfant même s’ils ne sont pas liés par le sang. En tout cas, je suis content pour lui, il semble plus détendu maintenant qu’il sait que ça s’améliore. Ça me fait sourire en retour, jusqu’à ce que je comprenne la nature de l’attraction devant nous. Enfermé dans un sous-marin... C’est sous l’eau, aucune façon de sortir... Je dois admettre que je ne suis pas vraiment à l’aise avec cette idée, mais Shin semble détendu. Je ne sais pas comment il fait, il a paniqué dans ma douche et elle n’est pas fermée jusqu’au plafond. C’est restreint, mais on peut facilement en sortir. On ne peut pas rester coincé dedans, c’est impossible. Donc je suis stupéfait qu’il semble envisager l’activité sans problème. Azy s’assure que je vais vraiment y arriver. Il m’a déjà vu en crise, il n’a pas envie de répéter l’expérience. Moi non plus, mais j’aimerais essayer et profiter de cette reconstitution des fonds marins à leurs côtés.

Une seconde de bravoure, seconde qui ne s’éternise malheureusement pas vraiment plus longtemps.

Je ne réalise pas que les deux hommes derrière moi se parlent. J’essaie de me concentrer sur les instructions qui me sont données, de rester calme et de regarder la vue qui commence à s’offrir à nous. Je ne réalise donc pas que le comportement de mon meilleur ami commence à changer. Je ne remarque pas non plus que durant tout le trajet, il ne se trouve pas dans mon champ de vision, qu’il reste en retrait. Je pense que je dois serrer trop la main de Shin. Quand il m’attrape par l’épaule pour me rapprocher, je le laisse faire, ne réagissant pas vraiment. J’ai vraiment l’impression de manquer d’air, qu’on est coincé. Je n’aime pas ça. Lutter contre tout ce qui me vient en tête est impossible. Le contrôle m’échappe de plus en plus, même si j’essaie fort, même si je parle. Ça me force à rester dans la réalité, c’est un truc qui fonctionne, parfois. Mais là, ma respiration est beaucoup trop frénétique, ça me fait angoisser. Mon petit ami me ramène brusquement à la réalité en me parlant. Je l’observe, surpris. Ce qu’il me raconte, je ne comprends pas sur le coup. Hein quoi? Pourquoi des nains? Il me répète alors l’histoire, me posant de nouveau la question. Je sais que sous le stress, que quand je suis sur le point de paniquer, je ne suis pas très délicat. J’en sais rien moi. Je laisse passer un temps, me sentant encore plus mal. Une lampe torche? Je me dis que c’est plausible, comme troisième objet. Je ne suis jamais allé dans une mine et clairement que je n’irai jamais, mais ça peut être utile de s’éclairer. C’est une chance que l’attraction ne soit pas trop longue, bien que j’ai perçu le temps comme extrêmement long. C’était vraiment une mauvaise idée, je n’aurais pas dû accepter. Je me précipite presque dans la porte de la sortie de ce truc dès qu’elle ouvre, relâchant la main de Shin. Je prends le temps de mieux respirer, de me rendre compte qu’on est sur la terre ferme et que je ne suis plus enfermé. Je ne veux plus l’être, jamais. Ça ne sert à rien d’essayer de lutter contre cette peur, elle aura toujours le dessus sur moi.

Tu ne devrais pas abandonner si vite. Chaque petit pas que tu fais peut te mener vers la guérison.

Je suis désolé que ça n’ait pas vraiment fonctionné, c’était une bonne idée... et je ne voulais pas non plus être si rude envers toi en te répondant. J’étais vraiment proche de la panique, je ne comprenais pas... Je m’approche doucement de Shin, espérant qu’il ne m’en veut pas pour ça. Je n’avais plus beaucoup de contrôle. Jamais, en temps normal, je ne lui parlerais de cette façon. À personne. Il n’y a que quand je suis en crise, que quand je ne suis plus dans la réalité. C’est différent, je ne suis plus moi-même. En tout cas, je m’en inquiète, mais je veux aussi m’excuser auprès d’Azy. Il avait raison, et ça n’a pas dû être très agréable pour lui comme moment. Il est le dernier à sortir du sous-marin et je le vois passer à côté de nous pendant que je reste très près de Shin. Désolé... Azy? Il ne s’arrête pas, il ne se tourne même pas pour me regarder. Son comportement est complètement inattendu. Pourquoi il semble si fermé tout d’un coup? Il ne me répond pas non plus, mais ça, je ne suis pas très surpris. Quand il n’a pas envie de répondre à quelque chose, il ignore. Je le vois tordre son haut pour retirer ce qui reste d’eau, avant de le secouer et de le remettre. Il s’est passé quelque chose? Cette fois, je m’adresse à mon petit ami d’une voix basse. Je ne comprends pas, et je voudrais comprendre. Je ne sais pas s’il a la réponse, mais au moins j’essaie. Vous venez? De nouveau, cette intonation neutre. Euh oui oui! Doucement, ma main glisse dans celle de Shin et nous commençons à avancer. Par contre, le ranger n’attend pas que nous soyons à côté de lui avant de marcher. Vraiment, c’est bizarre et je n’aime pas ça. Ça serait de ma faute, parce que je ne l’ai pas écouté? Non, il ne réagirait pas si fortement. Il aurait plutôt été inquiet. Il n’a pas du tout tenté de me rassurer dans le sous-marin, ça aussi c’est inhabituel... Pourquoi faut-il que ça se passe ainsi? Après un moment, il s’arrête devant le panneau d’une nouvelle attraction : le Splash Game. Je m’approche, lisant le résumé. Une bataille de pistolet à eau en équipe! Ça vous dit? Je me dis qu’une telle activité va réellement amuser Azy. Je suis habitué de le voir avec une vraie arme entre les mains, ça fera changement!

Tu ne doutes pas un seul instant qu’il sera rapidement à fond dans le jeu, agissant en leader.

Je veux l’essayer. C’est rare aussi qu’Azy s’affirme autant avec moi. Il est plutôt le genre à me suivre, à dire que ça lui convient ou « si tu veux ». Mais là, il exprime clairement son avis, mais il est vrai qu’avec mon enthousiasme, il n’y a pas de doute, je le veux aussi. Quand Shin nous donne aussi son accord, nous pouvons franchir l’entrée de l’activité. Un employé nous accueille et il nous place avec d’autres personnes qui attendent, afin de former deux groupes qui s’affronteront. Il nous remet à tous un bout de tissu de couleur rouge, à nouer autour de notre bras afin que les membres de notre équipe puissent nous identifier. Puis, c’est le tour des pistolets à eau. À nouveau, je me sens comme un gamin et j’en oublie ce qui s’est passé plus tôt, toute l’angoisse que j’ai vécue. Ça va être cool comme jeu! J’ai hâte de vous voir à l’action! Souriant, j’adresse cela autant à mon petit ami qu’à mon ami, les regardant tour à tour. Le plus âgé semble déjà moins neutre qu’il l’était. Même, il y a un petit sourire en coin qui se manifeste et je sens venir la taquinerie. Et moi, j’ai hâte de te voir glisser partout. Il désigne d’un geste de la main le plancher plus loin. Il est mouillé. D’autres participants sont passés avant nous, ça ne sera pas si simple. T'inquiète, moi je vais aussi rire si tu n’es pas aussi athlétique que d’habitude! Il s’entraîne tous les jours, il y a peu de chances que ça arrive, mais il fallait bien que je lui renvoie la balle. On va faire de notre mieux, hein? Je pose ma tête contre l’épaule de Shin en disant cela, lui posant en quelque sorte la question. Ça m’intrigue vraiment de le voir à l’action!

Tu es loin de te douter que lui aussi sait manœuvrer des armes.

Lancé de dés :
1er : 5 tickets
2e : 2 tickets
3e : 4 tickets
4e : 5 tickets
5e : 5 tickets
Je pige rien à ma vie xD



clic:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 8198

Mar 17 Avr - 3:43
Le membre 'Azamir Mergar' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pâques - ticket(s)' :



avatar ©️ Elune Crowley ; signature ©️ Alan White.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo Jeux & Sbire

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 1425

Région : Johto
Mar 17 Avr - 19:17
Au départ, Shin’ avait un peu peur que Ferir se braque quant au fait de vouloir emmener son fils un peu partout. Pour autant, il se rendait compte que sa crainte était injustifié et que son petit ami avait réellement envie de rencontrer Kane, tout comme il était désireux de passer du temps avec lui. Le sbire espérait que leurs deux esprits s’entendraient et il devait avouer qu’il n’avait pas tant de peur à ce sujet ; il était difficile de ne pas aimer Ferir. Et si lui-même, l’asocial qu’il était qui n’aimait pas les enfants à la base, avait été capable de s’acclimater et de prendre avec sérieux son rôle de père, il n’y aurait pas de problème. De plus, le Kantonien donnait l’impression de pouvoir s’entendre avec tout le monde en plus d’apprécier les enfants donc… Pas vraiment de raison de paniquer à ce sujet. L’idée d’aller au Dragon Square enchanta et ils en restèrent là pour le moment. Pour discuter des détails, autant attendre au moins que la journée se finisse. Il fut rassuré d’apprendre que le bambin commençait à aller mieux et il pouvait ainsi ne pas trop y penser durant le restant de leurs activités. Il s’excusa face à son partenaire pour son inquiétude maladive lorsqu’il s’agissait de son fils, rassuré par ses paroles et cette main sur sa joue. Un fin sourire se dessina sur son visage et il alla déposer un léger baiser sur le nez, juste pour le remercier de façon mignonne. Il faisait parfois des trucs à peu bizarre.

Leur enthousiasme fut néanmoins terni par la découverte de l’attraction, faisant naitre en eux plus de craintes qu’autre chose. Aussi étrange que cela pouvait paraitre, le sbire parvenait à mettre de côté sa propre phobie pour se concentrer sur le bien être de son petit ami. Faisant preuve d’un excès de bravoure, il vint à s’installer dans le cockpit, leur assurant que ça irait. Espérons-le… En ce qui le concernait, il se sentait presque agressé par la réaction d’Azamir. Il avait cette désagréable impression que le ranger le prenait de haut, qu’il estimait qu’il n’avait pas l’étoffe pour prendre correctement soin de Ferir sans ses conseils. Il réagissait bien trop et interprétait mal les choses, mais il ne s’en rendait pas réellement compte. Tout ce qu’il savait, c’était que sa propre peur avait tendance à gagner du terrain et il ne manqua pas de le faire savoir, peut-être d’un ton trop sec pour comprendre le malaise qu’il ressentait. Apparemment, cela ne fit ni chaud ni froid. Il ne s’éternisa pas à l’extérieur pour autant, rejoignant rapidement son partenaire. Il ne faisait pas réellement attention à Azy, essayant déjà de se contrôler lui-même et de ne pas transmettre davantage de stress à son petit ami.

Il ne sentait plus réellement sa main, mais ce n’était pas un problème. Au moins, la pseudo-douleur lui permettait de garder l’esprit éveillé. Il constatait sans mal la panique qui s’emparait de plus de son partenaire, panique qui était de plus en plus communicative. Il tâcha alors d’utiliser la technique de Tanaka, celle qui consistait à occuper les pensées. Avec lui, ça avait toujours plus ou moins fonctionné, peut-être que cela serait pareil avec Ferir. Quant au choix de la blague, il avait pris celle qui demandait un peu de réflexion et qui pourrait tirer sur le long terme, même si elle avait tendance à agacer plus qu’autre chose. Il ne s’offusqua lors de la réponse un peu brusque qu’il obtient, plutôt rassuré de voir que son petit ami était encore capable de l’entendre et de réagir. Il recommença son histoire une nouvelle fois. Il hésitait toutefois à la recommencer quand la lampe torche fut évoquée, car c’était ce qu’il était censé faire. Sa technique n’était pas des plus efficaces et il craignait que l’agacement qu’elle génèrerait s’ajoute au stress, ce qui ne donnerait rien de bon. Il continua plutôt de caresser l’épaule de son partenaire, déposant un baiser dans ses cheveux. Il recommença l’histoire tout de même, parlant lentement, priant pour qu’ils arrivent bientôt.

Et fort heureusement, ce fut le cas. Le soulagement des deux hommes ne fut pas difficile à constater et Ferir sorti du sous-marin à une vitesse folle. Shin’ ne tarda pas à lui emboiter le pas, tentant de maitriser les légers tremblements qui parcouraient son corps.
« Ne t’en fais pas, c’est déjà oublié. Ça n’a pas vraiment fonctionné ouais mais bon… Ca vallait le coup de tenter. Et puis je crois qu’au moins ça a fonctionné sur moi. » Il se sentait un peu gêné, affichant un sourire désolé et passant sa main dans ses cheveux. Il se sentait mieux à son tour d’être à l’air libre. S’il y avait une attraction qu’ils ne referaient pas, c’était bien celle-là. Shin’ se saisit doucement des doigts de son partenaire, cherchant à le rassurer. Il ne lui en voulait pas, d’aucune façon. Il connaissait que trop bien ce sentiment de panique et les actes qu’il pouvait faire faire. Bref. Azamir passa à côté d’eux, les ignorants royalement même lors de l’interpellation de son meilleur ami. Le sbire ne manqua pas d’arquer un sourcil, ne comprenant pas réellement non plus. Quoi, c’était sa remarque qu’il avait mal pris ?… Merde alors. C’était lui qui n’avait aucun problème avec le fait d’être enfermé et c’était lui qui faisait la gueule, le monde à l’envers.

Sans surprise, Ferir vint à lui demander ce qui s’était passé. Le sbire laissa échapper un claquement de langue, poussant un long soupir.
« Je crois que je l’ai vexé. Je le pensais pas aussi susceptible… » Il se sentait un peu blasé, pour le coup. Surtout qu’il ne voyait pas tant le mal dans sa réponse, qu’il trouvait que son comportement, en vue de la phobie qu’il traversait, était plutôt acceptable. En plus, il avait réfléchi avant de parler et pour autant, cela n’était quand même pas parler. C’était pour ça qu’il aimait bien être seul et qu’on le jugeait asocial ; y avait pas de risques qu’il vexe qui que ce soit s’il parlait à personne. C’était peut-être extrême de penser comme ça, mais pour le coup, il ne comprenait pas la réaction du ranger. Et si à la base il aurait pensé à éventuellement s’excuser pour sa réponse, il n’en avait dorénavant plus le moindre désir. Lorsqu’il demanda s’il venait, Ferir s’empressa de répondre, lui prenant la main et l’emmenant à sa suite. Mouais. Pour le coup, il trouvait le comportement du ranger vraiment moyen, mais il n’en dit rien.

Ils arrivèrent devant une nouvelle attraction qui parut intrigué Azy. Son petit ami vint à la lire le descriptif, faisant monter son enthousiasme. De toute évidence, ils étaient tous deux motivés pour jouer le jeu.
« Pourquoi pas. » Il tâcha d’afficher un sourire, essayant de retrouver un semblant de joyeuseté. Il essayait de ne pas laisser son humeur être influencer par le comportement incompréhensible –à ses yeux- du ranger. Il eut de nouveau cette impression d’être suivi et observé, se retournant au passage. Une fois encore, il ne vit personne qu’il reconnaissait. Est-ce que son esprit allait continuer longtemps à lui jouer des tours ? Hum. Il s’engagea avec les deux autres dans l’attraction, écoutant les instructions. Il aurait presque cru qu’Azamir se mettrait dans l’équipe adverse pour pouvoir le canarder, mais il devait être un peu trop de mauvaise foi. D’autant plus que son petit ami faisait preuve d’une véritable impatience. Le voir ainsi le fit sourire alors qu’il récupérait son pistolet à eau. Dans son boulot, il avait pris l’habitude d’en manier, mais il n’en était toujours pas fan. Il y avait des moyens bien plus discrets et rapides de tuer quelqu’un, mais il était vrai qu’une arme à feu était idéal dans des situations compliquées et urgentes. Bref. Ils devaient attendre avant de lancer le jeu, la réponse du ranger ayant au moins le don de lui arracher un petit rire. Il imaginait tellement bien Ferir glisser et s’écraser au sol, tout en espérant qu’il ne se ferait pas mal. « Dommage qu’on ne puisse pas filmer ça, ce serait priceless. » Il fallait croire que le seul moment où il s’accordait avec Azamir, c’était quand le temps était venu de taquiner son petit ami.

Le temps d’attendre, il laissa son partenaire poser sa tête sur son épaule, déposant un baiser dans ses cheveux. Il aimait bien donner des signes d’affection comme ça, alors que son regard se concentrait sur la zone de combat. Il recherchait déjà les meilleurs emplacements pour se mettre à couvert, il essayait d’évaluer le terrain. Il espérait juste qu’il ne tomberait pas bêtement au sol.
« On va gérer, no souci. Et puis au pire si on perd on s’en fout, l’important c’est qu’on s’amuse non ? » Un sourire éclaira son visage alors qu’il venait voler un baiser sur ses lèvres, alors que le compte à rebours débutait. Ils avaient une minute pour se placer sur le terrain avant le début des hostilités. Il était prêt à en découdre.

Lancé de dés :
1er : 1 ticket
2ème : 4 tickets
3ème : 2 tickets
4ème : 3 tickets
5ème : 2 tickets
TOTAL : 12 tickets


So what if I'm crazier than crazy?
So what if I'm sicker than sick?
So what if I'm out of control?
Maybe that's what I like about it
Shinara's Theme : Dance With The Devil
"Damn. I didn't take care of myself. Again."
"Drug tests don't lie"

Stamp:
 
Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 8198

Mar 17 Avr - 19:17
Le membre 'Shinara Shikei' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pâques - ticket(s)' :



avatar ©️ Elune Crowley ; signature ©️ Alan White.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 24/12/2013
Messages : 11247

Région : Kanto | Hoenn
Jeu 19 Avr - 5:44
Point de vue de Ferir avec Aza à fond dans l'jeu

Je n’aurais pas dû entrer dans ce sous-marin, c’était une mauvaise idée, très mauvaise. Je n’ai pas remarqué si Shin se sentait bien alors que je sais que lui aussi souffre de la même phobie. Comme il semblait si sûr de lui avant d’entrer... C’est sûrement ce qui m’a donné une seconde de courage. Pourtant, je sais que je ne suis pas aussi fort que lui... Je n’ai pas su profiter de ses attentions à mon égard, de ses efforts. Je n’ai rien vu de ça, tellement j’avais la sensation d’avoir la cage thoracique comprimée. Dès que cette attraction qui n’en était pas vraiment une pour moi se termine, je fonce à l’extérieur. Il le fallait avant que je perde définitivement le contrôle. Ce n’est pas passé loin... Je m’excuse tout de même auprès de mon petit ami, me sentant mal pour ce qui est arrivé. J’aurais vraiment voulu que ça se passe autrement. Il est si bon à ne pas m’en vouloir pour la façon que je lui ai parlé. J’ai alors un petit sourire rassuré. Merci. Mais je... je croyais que ça allait pour toi. Je n’ai vraiment pas été à la hauteur... Au final, il a dû prendre soin de moi pendant qu’il ne se sentait pas bien non plus. C’est moche. J’ai de nouveau un petit sourire quand il m’attrape les doigts. Ça fait plaisir. Maintenant, il faut oublier ça et continuer de profiter de la journée. Je ne suis pas très bon pour passer à autre chose quand je me sens triste, sauf que je le veux. Il y a juste Azy qui me perturbe par son comportement différent, comme s’il y a quelque chose qui l’a dérangé ou contrarié. Je ne comprends pas et je me dis que Shin sait peut-être ce qui se passe. Sa réponse me surprend. Je n’avais pas remarqué qu’ils se sont parlé. Ah. J’aurais voulu continuer, mais mon ami nous interpelle et j’attrape la main de mon petit ami pour qu’on se mette nous aussi en marche. Comme nous sommes encore loin, je peux parler à voix basse. J’aurais dû te prévenir, Azy est très susceptible. Et s’il n’est pas sûr de comprendre quelque chose, il va plutôt agir comme ça aussi. Je sais qu’il n’est pas facile de le comprendre, d’interagir avec lui. Si je peux les aider un peu en m’interposant, je vais le faire.

Tant que cela n’apporte pas plus de soucis. Parfois, tes bonnes intentions sont maladroites.

Je souhaite fort que la situation ne reste pas ainsi. Je connais le côté borné du ranger, puis Shin ne semble pas content lui aussi... On dirait que tous mes efforts sont inutiles. Ils n’arriveront pas à s’entendre. S’ils se vexent chacun de leur côté à la moindre petite chose, je ne vois pas pourquoi je continue d’essayer... On dirait que c’est trop demandé que les deux personnes qui sont les plus importantes pour moi puissent profiter d’un moment en ma compagnie... Au moins, il s’arrête devant le panneau d’une autre attraction, alors ma curiosité l’emporte. La bonne nouvelle, c’est qu’elle nous inspire tous et que nous décidons de tenter cette expérience. J’oublie tout ce qui s’est passé pour me concentrer sur ce jeu de pistolet à eau. Je me sens « chaud comme la lave ». Hum, ça serait peut-être une meilleure référence dans un autre contexte, comme quand je me trouve dans un lit avec Shin... Le rouge me monte aux joues, mais il disparaît vite quand nous entrons et que l’employé nous accueille. On nous explique les règles, on nous donne ce dont nous avons besoin afin de participer au jeu. J’en sautille presque d’impatience tellement ça me fait envie. Je pense qu’on peut vraiment s’amuser avec cette activité-là. En attendant, je leur témoigne mon enthousiasme et Azy en profite pour me taquiner. Au moins, il sort encore de sa neutralité, ça fait plaisir. Je n’hésite pas à lui retourner la balle, mais Shin se ligue aussi contre moi. Hey, pourquoi je serais le seul à me planter? Je suis sûr que vous ne voulez pas de souvenirs de vos prouesses manquées! Je ris, les imaginant très bien. Je me dis que ça ne surviendra sûrement pas, mais qu’importe. Mon imagination est fertile et ça m’amuse.

Tu arbores un large sourire tandis que tu te crées un film dans ta tête.

Je les vois tous les deux observer le terrain sur lequel nous effectuerons cette bataille de pistolet à eau. Il y a plusieurs éléments pour se cacher, des sortes de petits murs, mais aussi des tours. On peut grimper en haut. Ça doit être stratégique, mais ce n’est pas moi qui irai me mettre à découvert! Je risque déjà d’être la cible de l’équipe adverse, je ne les aiderai pas en plus en montant en hauteur, même si ça permet aussi de viser plus de monde et de voir derrière certains obstacles plus bas. En tout cas, je vois déjà Azy effectuer des roulades, esquiver avec grâce, digne d’un ninja comme on peut en voir dans les films! Il a l’habitude de combattre certains de ses Pokémon, donc il est agile malgré sa grandeur. J’ai vraiment hâte de voir ça, mais il ne faut pas non plus que j’en oublie de jouer, juste les regarder ne servirait à rien. Je compte me donner autant que je le peux. Oui, c’est ça l’important! Je suis sûr qu’on va bien s’amuser quoiqu’il arrive! Que je réponds à mon petit ami, lui donnant raison. J’aurais cru qu’Azy ne serait pas d’accord, mais il hoche la tête. Hn, c'est ça. Maintenant que le compte à rebours arrive à la fin, il y a une certaine excitation présente. On a tous hâte de se lancer et d’essayer de remporter cette petite guerre face à l’équipe adverse! Pour cela, nous devons tous mettre la main à la pâte, même moi avec mon manque de talent. Bref, le signal sonore nous informe que nous pouvons nous lancer alors je n’attends pas. Je vois mon meilleur ami qui fonce lui aussi, allant se planquer derrière un petit muret fait de mousse. J’essaie de me rendre vers un à côté du sien, sauf que dès que je pose le pied dans l’eau, je me retrouve les fesses par terre après avoir lâché un son de stupéfaction. Reste derrière nous Ferir, on va te protéger. Azy m’adresse un signe de la main pour que j’aille vers Shin. Je suis surpris qu’il parle au nous, incluant donc mon petit ami, mais ça me fait vraiment plaisir. Mais bon, encore une fois, je suis l’être faible. Et je t'avais bien dit que tu glisserais partout. Gnagna Azy, je n’ai pas besoin de protection! Je boude en essayant de me relever, puis je reçois déjà de l’eau.

Par contre, ce n’est pas long qu’Azamir bouge, glissant avec souplesse vers une tour un peu plus loin tout en arrosant ton assaillant. Tu voudrais tant bouger comme lui.

La personne qui m’a attaqué se rétracte et je peux donc enfin aller vers l’endroit que je visais. Je glisse encore en m’adossant dessus. Vraiment, le sol mouillé n’est pas mon ami! Je me risque ensuite à me redresser et à tenter de viser des membres de l’équipe adverse. Je me retrouve parfois à appuyer sur la gâchette dans le vide parce que je n’ai pas assez pompé l’eau dans le pistolet. Mais ce n’est pas grave, je peux voir Shin et Azy à l’œuvre. Les deux avancent, ils pourraient faire gagner notre équipe. Comme je l’imaginais, mon ami est vraiment à fond dans le jeu, il communique avec les autres membres de l’équipe, tentant d’établir des stratégies. Au moins, il ne la joue pas solo. Il fait l’effort aussi envers Shin, c’est cool. J’avance donc d’un palier pour ne pas être trop loin derrière eux. Le but est tout de même de forcer l’autre équipe à reculer. Azy effectue des pirouettes pour se déplacer sans être touché. S’il est mouillé, c’est uniquement à cause du sol, à mon contraire. Je suis admiratif devant le fait qu’il sache si bien manœuvrer un pistolet à eau, il ne galère pas comme moi avec les recharges. Je savais qu’il serait doué et qu’il s’amuserait! On peut les avoir! Et il est même motivé, à encourager les troupes. Un vrai leader, ce que je lui ai déjà dit par le passé. Par contre, toute cette perfection est soudainement rompue quand je le vois s’élancer comme depuis le début, mais qu’il glisse de façon involontaire, se retrouvant les fesses par terre. Il s’échoue contre un des murets, surpris. Ok là... j’éclate de rire. Azy c’était parfait! Je n’en peux plus, je ris beaucoup trop. Je glisse moi aussi pour la je ne sais plus combientième fois. Ça ne m’empêche pas de continuer de rire, me tenant les côtes. Shin, on aurait vraiment eu besoin d’une caméra pour filmer! Vraiment, qui aurait pu croire qu’Azamir, lui qui est si sérieux, qui est à fond dans le jeu et à vouloir la victoire, tomberait d’une façon aussi drôle?

T’as du mal à te calmer et à te relever. Du côté de ton ami, il ne s’attarde pas, un peu honteux. Il reprend bien vite, la voulant toujours cette victoire. Avec un peu de chance, l’équipe adverse sera aussi morte de rire, vous donnant un avantage.

Résultat final :
1er : 5 tickets
2e : 2 tickets
3e : 4 tickets
4e : 5 tickets
5e : 5 tickets
Total : 21 tickets

Je vais donc lancer 5 œufs chance pour 20 tickets et pour le ticket restant, je prends 1 baie Charti + 1 Pokéball + 1 Potion.



clic:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 8198

Jeu 19 Avr - 5:44
Le membre 'Azamir Mergar' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pâques - oeuf chance' :



avatar ©️ Elune Crowley ; signature ©️ Alan White.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo Jeux & Sbire

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 1425

Région : Johto
Sam 21 Avr - 20:40
C’était plutôt surprenant, en effet, que le sbire s’était montré aussi confiant quant à ce sous-marin. Se concentrer sur Ferir l’avait aidé à gérer un peu mieux sa phobie, bien qu’elle n’avait pas manqué de le mettre à l’aise. Il avait pourtant fait de son mieux pour rassurer son petit-ami, sans réel succès. Pour autant, il n’avait pas à rougir de sa performance, il était même plutôt fier de lui. Il avait fait un progrès, là-dessus, et c’était vraiment encourageant. Peut-être qu’il serait apte à supporter de plus en plus des endroits clos, avec le temps. En tout cas, il se sentait motivé pour tâcher de travailler en ce sens. Néanmoins, il décida de garder cette réflexion pour lui, ne souhaitant pas mettre le Kantonien dans une mauvaise posture alors qu’il n’avait pas réussi à se contrôler. « C’était… Pas aussi pire pour moi que j’aurais pu penser. Je me suis concentré surtout sur toi donc… Mais t’inquiètes, vraiment. Tu n’as pas à te sentir mal. C’est passé maintenant et on ne fera plus ce genre d’attraction alors tu peux te détendre. » Malgré ses difficultés à trouver quoi dire pour rassurer les autres, il tentait toutefois une approche, espérant qu’elle aiderait le jeune homme à reprendre du mieux. Il pensait réellement ce qu’il disait et il ne voyait pas de raison de s’éterniser sur ce sentiment de culpabilité qui semblait l’envahir. Il joignit les gestes à la parole, affirmant un sourire doux qui se voulait réconfortant.

Le comportement d’Azamir avait le don de l’étonner, tout comme il s’en sentait contrarié. Il ne s’était pas attendu à ça et un brin de mauvaise foi lui traversa l’esprit. Il expliqua sa surprise, peut-être un peu trop crument. Pourtant, c’était bien son ressenti et il vit l’étonnement se peindre sur le visage de Ferir. Ils furent tout deux apostrophé par le ranger, ce qui avait le don d’agacer davantage le sbire. Il n’y avait pas le feu au lac, bon sang. Il contrôla le soupir qui menaçait de passer ses lèvres, remarquant que la nouvelle de ce petit accrochage ne plaisait pas forcément –et à juste titre- à son petit ami.
« Je ne sais pas s’il n’a pas compris ce que j’ai dit, peut-être que j’ai été trop cash. En même temps je n’étais pas super à l’aise. Bref… A voir, sinon on s’expliquera. » Dans l’esprit de Shin’, il aurait été plus intelligent d’en parler directement afin d’éviter d’envenimer les choses, surtout si c’était à cause d’une incompréhension. Mais de toute évidence, Azamir n’était pas ouvert au dialogue pour l’heure, étant donné qu’il donnait l’impression de vouloir leur fausser compagnie à marcher seul devant eux. Ça, c’était le genre de comportement qui l’énervait, possiblement parce qu’il était comme ça, avant… Et encore un peu maintenant, il fallait l’avouer. Toutefois, il avait compris que lorsqu’un problème se présentait, il était bien plus simple de le désamorcer tout de suite plutôt que de le laisser mijoter dans un coin de la tête.

Fort heureusement, la découverte de la prochaine attraction eut le don de dérider les visages. Le jeu paraissait marrant et les piques lancées envers Ferir avaient le don de le faire sourire et d’oublier ce qui s’était passé auparavant. Shin’ émit la tristesse de ne pouvoir filmer les prouesses de son petit ami avec un petit sourire taquin, remarque à laquelle le concerné ne tarda pas à répondre avec véhémence, faisant rire le sbire.
« J’avoue, tu as raison. Si je me casse la gueule sur ce genre de terrain, je préfère qu’il n’y ait pas de preuves. » Malgré sa défaite à la trempette de l’extrême, il recommençait à afficher cet air si sûr de lui, ce qui pouvait à nouveau lui jouer des tours. Pour autant, sur ce genre de jeu, il pensait pouvoir bien mieux s’en sortir qu’en devant nager le plus vite possible. Là, c’était sa capacité à être distrait, précis, et à adopter une stratégie pour remporter la victoire. C’était déjà bien plus dans ses capacités et un fin sourire confiant vint à se dessiner sur son visage, alors qu’il regardait le terrain avec plus d’attention. Il sentait l’impatience de voir ce que le jeu pourrait donner une fois lancée pointer son nez.

Le schizophrène profita de la proximité de son petit ami pour lui offrir un baiser répondant à la question. Ils allaient faire de leur mieux c’était certain, mais s’ils perdaient ce n’était pas la fin du monde non plus. Il exposa ainsi son point de vue, Ferir y répondant par la positive. Le plus étonnant était peut-être de constater que c’était aussi le point de vue d’Azamir et qu’il venait enfin de réagir à sa présence, parce que jusqu’ici le sbire n’avait pas vraiment eu l’impression d’être calculé depuis qu’ils avaient quitté les sous-marins. Il ne fit pas de commentaires, acquiesçant doucement. De toute manière, le compte à rebours se lança, leur laissant le temps de s’éparpiller sur la map. Ils restèrent groupés pour le moment, Shin’ étant désireux de garder un œil sur le Kantonien. Lors du début du jeu, il se plaça à couvert, guettant l’activité au loin pour repérer d’éventuelles proies. Pour autant, son attention fut rapidement attirée par Ferir qui se retrouva au sol, fesses en premières, après une jolie glissade plus ou moins contrôlée. Ok, donc ça commençait déjà. Le sbire ne put s’empêcher de sourire, contrôlant un rire qui se voulait discret pour ne pas se faire repérer. De toute évidence, c’était déjà trop tard, son petit-ami s’était fait touché. Il aurait bien porté sa revanche sur l’assaillant, mais Azy fut plus rapide que lui.

Il se passa quelques secondes où Shin’ resta bloqué sur le geste du ranger. La roulade, la précision, tout ça, il se rendait compte que… Que le ranger était bien trop plongé dans le jeu. Du moins, de son point de vue. C’était presque comme si sa vie en dépendait.
« Il est complétement à fond, lui. » Un petit rire amusé s’échappa de sa gorge alors que son petit ami venait à se planquer pas loin de lui, étant le seul à pouvoir entendre sa remarque. En ce qui concernait le sbire, il comptait bien prendre part au jeu sans pour autant pousser aussi loin sa participation. Il suivait le mouvement, attaquant les adversaires qui s’offraient à eux. Sans grande surprise, il fit mouche à chaque fois, manipulant le pistolet avec aisance. Le schizophrène n’était pas un grand fan des armes à feu, mais il savait s’en servir toutefois. D’ailleurs, il avait une certaine préférence pour le sniper si on lui demandait son arme favorite, mais il était plutôt bon aussi avec un automatique. Bref. Rapidement, il s’accorda avec Azamir pour allier leur force, n’ayant pas spécialement de problèmes avec les ordres donnés dans ce cadre-là. De base, il était plutôt un exécutant qu’un leader, mais il savait bien faire son boulot donc… La combinaison était plutôt efficace. Il gardait aussi tout du long un œil sur Ferir, s’assurant qu’il n’était pas mis en danger et s’il était encore la cible d’un tir cette fois-ci, ce serait lui qui le protégerait.

En revanche, il n’était pas fan des esquives comme le faisait le ranger. Du coup, il avait essuyé deux ou trois tirs, sans que cela ait une influence sur son humeur. Ils menaient le jeu, de toute manière. Ils faisaient reculés l’autre équipe progressivement, mais surement. Azy ne manqua d’affirmer leur possibilité de victoire avec enthousiasme, mais ce qui suivit était bien trop drôle pour ne pas être noté. C’était vraiment… Epic. Tant d’assurance, de confiance, limite de testostérone, tout ça rompu en un instant par une glissade à la limite du ridicule qui sembla marqué le concerné. Shin’ hésita en premier lieu, essayant de contrôler le fou rire qui lui monta au nez. Mais lorsqu’il entendit Ferir rire aux éclats, il ne put résister à ce rire communicatif. Il riait peut-être moins que son petit ami, mais il restait tout de même hilare.
« C’est clair que celle-là, il aurait fallu l’immortaliser ! » Toutes les conditions avaient été réunies pour créer l’hilarité. Du coin de l’œil, le sbire aperçut deux adversaires ayant assisté à la scène qui se retrouvaient eux aussi amusés par la scène… Et Shin’ ne manqua pas l’occasion de les avoir. C’était gratuit, c’était facile, mais c’était toujours ça de pris et, au moins, cela permettait de les faire aller voir ailleurs. Avec ce que son petit ami lui avait dit sur Azamir, il avouait qu’il craignait une autre crise de vexation.

Et comme si cela n’était pas suffisant, la scène l’avait un peu trop distrait. Il se sentit glisser mais il réussit à se rattraper de justesse par une pirouette improvisée, qui, vu de l’extérieur, pouvait être perçu comme particulièrement classe. Il s’arrêta un instant, reprenant ses esprits. Heureusement qu’il avait de bon réflexe, sinon il aurait été bon pour une autre petite moquerie amicale. Un sourire aux lèvres, il retourna au « combat », continuant à faire face à leurs adversaires, rattrapant son petit ami quand il le pouvait pour l’empêcher de tomber. Avec le jeu et toute l’eau utilisée, le terrain devenait de plus en plus glissant et il devenait difficile de bouger sans risquer de s’étaler de tout son long au sol. La fin du jeu vint à sonner alors, le sbire étant surpris par la durée. C’était… Court. Ou alors il était un peu plus dans le jeu qu’il ne le pensait en ne remarquant pas que le quart d’heure était déjà terminé. Ils se dirigèrent vers la sortie de la plateforme, là où ils devaient rendre le matériel et où le résultat du match serait communiqué.


« Je crois qu’on peut dire qu’on a gagné à tous les niveaux, le score et même au niveau des plus belles chutes. »

Ce n’était pas méchant, comme remarque et il avait un sourire qui se voulait amusé et non moqueur. D’autant plus qu’il prenait soin de ne pas regarder Azamir mais Ferir, pensant que son petit ami serait plus à même de rire à sa gentille pique.


Lancé de dés :
1er : 1 ticket
2ème : 4 tickets
3ème : 2 tickets
4ème : 3 tickets
5ème : 2 tickets
TOTAL : 12 tickets

Du coup je lance 3 œufs chance, soyons fou :p


So what if I'm crazier than crazy?
So what if I'm sicker than sick?
So what if I'm out of control?
Maybe that's what I like about it
Shinara's Theme : Dance With The Devil
"Damn. I didn't take care of myself. Again."
"Drug tests don't lie"

Stamp:
 
Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 2 sur 5) Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Sujets similaires
-
» Essayons de ne pas faire de vagues
» L'écume des vagues vaut toute les promesses que la vie peut nous faire
» [TUTO] Faire des socles
» Faire des arbres?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Hoenn - 3E G E N :: Nénucrique-