-39%
Le deal à ne pas rater :
Huawei P30 Smartphone
395 € 649 €
Voir le deal

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
 
» Ne pas faire de vagues

Shinara Shikei

Shinara Shikei
Sbire Rocket

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 1919

Région : Johto
Dim 15 Mar 2020 - 14:19
Il trouvait que l’ambiance était bonne. Légère, un brin immature. C’était ce qui faisait les bonnes soirées, à son sens. Après la journée qu’ils avaient passée, il était content de faire ce constat. Il était content d’être là, ayant même réussi à mettre de côté la maladie de son fils pour l’heure -même si cette pensée lui ferait se demander s’il n’est pas un mauvais père, du coup-. La remarque de Hei, en réponse à sa réplique sur la jalousie le fit rire aussi. Il se demandait bien ce qu’il leur réservait, comme chanson… A l’entendre, il avait déjà fait son choix. Cependant, après l’avoir teasé un peu, il ne semblait pas motivé pour enchaîner après Ferir alors… Alors le sbire prit le relais, histoire de ne pas laisser cette initiative mourir au bout d’une chanson. De plus, il faisait parti des personnes responsables de son lancement. Naturellement, il pensa à la chanson la plus propice pour l’instant, celle qui lui faisait penser à son petit ami sans trop entrer dans le sentimental.

Comme à son habitude, il doutait de sa performance. Il n’était toujours pas familiarisé avec les compliments qu’il récoltait, sur sa voix. S’il voulait plaisanter, il pouvait toujours dire qu’il s’était trompé de voie et décider de partir sur celle de chanteur. Juste pour le délire. Mais même en plaisantant, il ne pouvait s’empêcher de songer à son emploi actuel et… Et c’était mal barré, en réalité. Soit. Inutile de partir dans ce sens-là. Durant toute la chanson, il n’avait pas manqué de lancer quelques regards vers son chéri et il semblerait qu’elle ait fait son effet, s’il en jugeait par l’avis positif et ce léger baiser. Un fin sourire vint à étirer ses lèvres, rassuré d’avoir réussi à atteindre son but. Son amoureux ne tarda pas à lui demander s’il trouvait vraiment que cette mélodie lui convenait réellement et il n’eut pas le temps de répondre qu’Azamir le fit à sa place. Il était d’accord avec lui, ce qui le fit sourire davantage.


« Tu as ce côté innocence et ouvert sur le monde que je trouve trop adorable. »

Il voulait quand même le dire. Clairement, cela faisait contraste avec sa propre façon de penser, celui qui voyait le mal partout et surtout chez les autres. Il n’était pas des mieux placé, cela dit, pour le dire, en vue de ses activités professionnelles mais… Il ne se lancerait pas sur ce terrain. Le commentaire de Hei le surpris toutefois, mais agréablement. Il rit légèrement, le remerciant pour le coup. Ce n’était peut-être pas le comportement attendu, peu importe. Ça lui faisait plaisir, c’était tout ce qui importait. Il prit une nouvelle gorgée de sa bière, agréablement étonné d’apprendre qu’Azamir serait le suivant. Il laissa paraître un sourire amusé en le voyant finir sa première bière, sans doute pour prendre un peu de courage. Il laissait le loisir à Ferir de l’encourager, regardant déjà l’écran pour essayer d’anticiper le choix, pour la chanson.

Mais il en était incapable, cela dit. Il connaissait le groupe choisi de nom, mais il n’avait jamais vraiment écouté jusqu’à ce soir. Le titre de la chanson le fit légèrement tiquer, bien qu’il ignorait de quoi elle parlait vraiment. De ce fait, il se concentra davantage sur les paroles que sur la voix d’Azamir qui, néanmoins, s’en sortait pas si mal. Très bien même. Mais… Mais s’il comprenait bien les paroles de la chanson, il avait des difficultés à s’enjailler. Elle était très belle, il n’en doutait pas un instant. Cependant, elle avait le don de le faire sombrer dans un état second, enfermé quelque part entre ses sept et dix ans. Naturellement, la première personne qui s’éveilla dans son esprit était Tanaka. Comment ne pas penser à lui, à cet instant ? Il se mordit la lèvre inférieure, se calant davantage dans le canapé.

L’ambiance s’était quelques alourdie, pour lui. Il essayait de ne pas sombrer dans ce monde de souvenirs qui lui étreignait plus la poitrine qu’autre chose. Il sortit quelque peu de sa stupeur lorsqu’Azamir demanda à arrêter de chanter… Le sbire n’était pas contre. C’était un peu trop pesant, pour lui. Il était capable de rester trop longtemps dans cet état de mélancolie et au final, ça gâcherait un peu la soirée. Instinctivement, il avait serré la main de Ferir dans la sienne, mais ce dernier encourageait un peu plus son ami à chanter. Ah. Bon ben… Foutu pour foutu. Il chercha à déconnecter son cerveau pour éviter de comprendre les paroles, désormais. Il trouvait ça plus sain. De toute façon, Azy ne parvient pas réellement à suivre la voix du chanteur et elle prit fin. Il était un peu gêné de l’admettre, mais il n’en était pas mécontent.

Il ne critiquait pas la chanson, loin de là. Il la trouvait même magnifique. Cependant, il faisait parti de ses gens dont l’humeur pouvait être déterminé par ce qu’ils écoutent. Heureusement, ils pouvaient désormais enchaîner et il laissa Ferir et Hei l’encourager sur ses compétences. En ce qui le concernait, il avait besoin de prendre un peu l’air. Il imita Azamir quelques minutes plus tôt, terminant d’une traite sa bière. Mais avant de faire quoi que ce soit, c’était au tour de Hei. Shin tenta de laisser poindre un sourire sur son visage, afin de ne pas passer pour le sensible de la soirée. Cependant… Il ne se laisserait pas autant atteindre s’il avait été capable de faire son deuil. Ce qui, clairement, n’était pas le cas.

Heureusement, sa bonne humeur ne tarda pas à revenir rapidement lorsqu’il avisa la chanson choisie par le dernier chanteur. Azy et son petit ami s’en offusquèrent, mais lui, il ne put s’empêcher de partir dans un fou rire.
« Oh merde. » Ça lui a échappé. Contrairement aux deux autres cependant, il avait envie d’en entendre davantage même si ce n’était absolument pas son genre habituel. Après toute l’émotion éveillée par So Far Away, il n’était toutefois pas dérangé par un peu de conneries… Surtout que ça se révéla être un parfait massacre. Ferir ne tarda pas à vanner Hei, le sbire étant toutefois en total contradiction. « Magnifique ! » …ment nul en réalité. Ça l’amusait toutefois et il en profita pour ouvrir sa deuxième bière, en buvant une gorgée. Le chanteur s’arrêta de lui-même dans son meurtre auditif et en un sens, il le remerciait d’avoir fait un truc con comme ça. Ça lui faisait du bien. « Ouais si tu veux. Je ne suis pas contre un peu d’air frais. » Ça tombait bien même, puisque son addiction à la nicotine se faisait de plus en plus remarquer.

« T’as encore faim ? »


… Le bon enchaînement. Il avait parlé trop vite, mais c’était surtout par rapport à son propre ressenti. Il s’aperçut toutefois que ce n’était pas la meilleure des réactions, ne souhaitant pas non plus le culpabiliser ou quoi. C’était à mille lieux de ses intentions. Il se rassura en constatant qu’Azy avait la même réaction que lui.
« Si tu pouvais manger pour moi, ça m’arrangerait. » Il continuait d’être amusé, même s’il sentit une gêne naître. Peut-être… Peut-être que plaisanter sur ses soucis d’alimentation n’était pas des plus intelligents. Pourtant, c’était toujours mieux que de dramatiser dessus, non ? … Il se perdait un peu, aussi fit-il comme si de rien n’était, se relevant soudainement. « Bon, clope. » Changer de sujet, c’était mieux. Il déposa quand même un baiser sur la joue de Ferir avant qu’il s’éclipse à la cuisine, se dirigeant ensuite vers l’extérieur pour en griller une.

L’air frais de l’extérieur lui fit du bien. Il faisait plus frisquet que tout à l’heure, mais cela ne lui posait aucun problème. Il ne pouvait s’empêcher de se dire que, depuis la chanson d’Azamir, il agissait bizarrement. Ça lui permettrait de mettre un peu d’ordre dans ses idées.


So what if I'm crazier than crazy?
So what if I'm sicker than sick?
So what if I'm out of control?
Maybe that's what I like about it
Shinara's Theme : Dance With The Devil
"Damn. I didn't take care of myself. Again."
"Drug tests don't lie"

Stamp:
 
Ne pas faire de vagues - Page 9 1MF6HKS Ne pas faire de vagues - Page 9 3MLhT5hNe pas faire de vagues - Page 9 RyG7sCc
Revenir en haut Aller en bas

Azamir Mergar

Azamir Mergar
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 24/12/2013
Messages : 12380

Région : Kanto | Hoenn
Dim 22 Mar 2020 - 2:18
Ferir
Ça me touche que Shin pense que la chanson qu’il a choisie lui fait penser à moi. C’était une belle chanson. Sur le coup, je n’étais pas trop sûr de bien comprendre, mais les premières paroles sont assez claires, en y repensant. N’empêche, je dois demander si vraiment, le texte lui fait penser à moi. Je n’ai aucune raison de douter, c’est juste que ça me semble... improbable. Pourtant, Azy approuve, ce qui me surprend de sa part. Pas qu’il soit du même avis que mon petit ami, c’est plutôt le fait qu’il ait tout compris. En tout cas, avec la réponse que j’obtiens, j’affiche un large sourire, bien que je rougis quelque peu aussi. « C’est vraiment gentil. » C’est agréable à entendre, même s’il y a une part de moi qui se demande si c’est réellement bien qu’un adulte soit ainsi. En tout cas, pour l’innocence. L’ouverture je trouve que c’est essentiel... Le monde serait bien plus beau si tout le monde était ouvert d’esprit. Il y aurait justement moins de haine, moins de crimes, moins de négatifs en général. Sauf que j’idéalise encore... Qu’est-ce que je voudrais qu’un simple câlin puisse enrayer les maux de tous. Bref, je me concentre sur ce qui se passe, sur ce qui se dit et sur qui prendra la suite. Que ça soit Azy qui se décide de chanter, sans qu’on ait dû lui mettre la pression, m’étonne grandement. Il a un esprit de compétition très fort avec Hei, il paraît dans ces moments-là. Pour lui, c’est assurément une forme de victoire de prendre les devants au lieu de perdre une bataille contre son ami (bien que le résultat aurait été le même : passer le suivant). Et puis, ça me fait plaisir de voir ça. Je m’attendais un peu à ce que les deux soient mauvais joueur et qu’ils décident de ne pas chanter. Je me suis trompé!

Et tu n’es pas au bout de tes surprises, ce que tu constates face au choix de chanson du ranger. Te trouvant dans un état d’esprit positif, ça ne t’affecte pas trop. Puis, tes deuils sont derrière toi, désormais tu ne penses qu’aux bons moments passés en compagnie de ta famille.

Azamir
J’ignore pourquoi j’ai pensé à cette chanson quand il est venu le temps de choisir. À cause que les paroles sont plutôt lentes et et que le chanteur parle plus qu’il ne chante, ça oui. Par contre, je croyais que je pouvais bien la gérer, que je sais assez me détacher de mes émotions pour tenter de chanter pour cette toute première fois. De toute évidence, je me mentais à moi-même. S’il est vrai que ma performance est mieux que ce à quoi je m’attendais, ce n’est pas aussi simple qu’escompté que de ne pas avoir les pensées qui divaguent, qui me ramènent dans mes souvenirs. Mes proches disparus me reviennent en tête et c’est compliqué d’en faire abstraction. J’en deviens plus émotif, bien que je me concentre sur les mots plus que sur leur signification. Je me concentre à contrôler ma voix autant que je le peux. Au moins, cela a le mérite de me distraire, mais pas assez pour que j’en oublie totalement le sens des paroles de cette chanson. Je me remercie de savoir cacher ce que je ressens, de savoir faire comme si ça ne m’affecte pas. Par contre, Ferir ne tombera peut-être pas dans le panneau. Un coup d’œil vers lui me confirme que oui, puisqu’il ne paraît pas nostalgique, qu’il ne paraît pas désolé. Comment peut-il ne pas replonger dans ses souvenirs et s’en sentir triste? Il est plus fort que je le pensais, et ça me blesse quelque peu dans mon ego. Voilà une autre raison qui fait que pendant la partie instrumentale plus longue vers la fin, je demande à arrêter. Je ne pourrais plus gérer, autant ma voix que les émotions. C’est à la limite.

Tu ne comprends pas que ton deuil est la source de ton malaise, du fait que tu ne parviens pas à te concentrer sur des moments positifs passés avec tes proches décédés. Pour Isiel, c’est la pire. Tu as tout refoulé, terrant ta peine au plus profond de ton âme, espérant ne jamais revivre une telle chose. Ce n’est pas pour rien que des cauchemars, la concernant, te harcèlent toujours.

Comme je le craignais, je n’ai pas pu reproduire l’intensité de la fin. Ma voix ne convenait pas. Au moins, avoir raté ça m’a libéré l’esprit. Ferir essaie de m’encourager et Hei aussi, à sa façon. Je n’avais pas vraiment regardé les autres pendant cette première tentative, mais maintenant que je m’y attarde, Shinara me semble bizarre. Néanmoins, je me vois mal lui demander pourquoi, donc je me tais et file la manette à mon meilleur ami pour qu’il la remette au suivant. J’ai possiblement affecté leur moral, ce qui se confirme quand Hei commence son rap de Candy shop que je déteste au plus haut point...

Ferir
Je ne sais pas si j’ai fait une boulette, quand Shin m’a serré la main et que j’ai tout de même encouragé Azy à continuer sa chanson... J’ai agi d’une façon spontanée, sans y réfléchir. Il est vrai que je n’ai pas tant porté attention à mon petit ami pendant que mon meilleur ami chantait, j’étais trop curieux de l’entendre et de voir comment il allait gérer. Dans tous les cas, je me dis que c’est vite terminé, puis j’encourage mon ami pour ce qu’il est parvenu à faire. Je ne m’attendais pas à un aussi bon résultat! Par contre, l’ambiance était peut-être plus lourde pour eux que pour moi. Quand Hei parle de choix émotif quant aux chansons précédentes, je m’en rends un peu plus compte. En tout cas, le délire de l’agent semble plaire à Shin, donc je ne m’inquiète pas trop. Personnellement, je ne sais pas apprécier ce genre de musique, surtout avec des paroles vraiment mauvaises. En plus, le chanteur n’est vraiment pas doué, mais ça accentue le côté drôle que je ne tarde pas à exprimer en riant et en lui disant que c’est horrible. Par contre, Shin semble l’encourager alors je suis surpris, le regardant pour savoir s’il aime vraiment. Mais bon, Hei n'y réagit pas vraiment, il décide de lui-même d’arrêter, soutenant ensuite de vouloir changer l’ambiance. Donc je suis vraiment passé à côté de quelque chose. Il propose ensuite une pause pour fumer. Je n’aime pas cette dépendance... mais j’en ai une aussi parce que je ne sais pas gérer efficacement les sentiments négatifs, donc... Au lieu de passer un commentaire, ce qui ne me tente pas de toute façon, je mentionne me prendre une collation et les rejoindre après. À la question de Shin, je sens mes joues qui s’enflamment. « Oui... » Une réponse gênée, d’autant plus avec la réaction d’Azy. Mais ils le savent que je suis un estomac sans fond pourtant.

Ça reste tout de même inhabituel et impressionnant, cette faculté à engloutir tant de nourriture.

Je me sens un peu plus gêné par la suite des paroles de mon petit ami. Si ça fonctionnait ainsi, ça serait effectivement plus facile pour lui... Cela dit, je fige, ne sachant pas quoi lui répondre pour ne pas avouer devant les deux autres son problème alimentaire. J’essaie donc de tourner ça en amusement, espérant que ça fonctionne. « C’est sûr que si je pouvais partager la bouffe que j’avale tous les jours, ça aiderait à moins passer de temps là-dessus. Plus de temps pour les autres occupations. » Je souris, le laissant se relever. J’en fais de même, puis les deux colocataires aussi. Alors qu’ils se dirigent tous vers l’extérieur, je me rends à la cuisine. Je crois que je vais manger à l’intérieur, alors ils seront entre eux pendant quelques minutes. Ça ne devrait pas déranger, je crois. Je compte prendre quelque chose de rapide, comme une barre tendre.

Azamir
Une fois à l’extérieur, Hei décide de rester debout et de déposer ses avant-bras contre la rampe en bois du balcon, et il nous fait signe de l’imiter. Je fais donc de même, bien qu’on soit dos à la porte. Ce n’est pas vraiment un problème. Sans surprise, mon collègue ne fumera pas une cigarette. Il a cette habitude, le soir, une habitude qui ne me dérange pas. Sachant qu’il part de loin au niveau de la consommation de drogues, je préfère qu’il consomme ce qu’il a entre les doigts. Après une première bouffée, il me tend le joint, que je me saisis rapidement. Ferir n’est pas dans les parages, je n’aurai pas à subir son jugement sur ce point. Et de toute façon, je me contente de peu. Il accepte plus facilement avec Hei, sans doute parce qu’il n’a pas connu Sanea. Bref, je le rends à son propriétaire. « T’en veux? » Question adressée à Shinara. « Si oui, fais vite avant que Ferir nous rejoigne. » J’acquiesce doucement. Je ne sais pas quelle réaction il pourrait avoir en voyant son copain fumer du cannabis. « Ça vaut mieux, je crois que ça le mettrait dans tous ses états. » À moins qu’ils en aient déjà discuté tous les deux, ça n’est pas impossible. Ça serait quand même plus sage qu’il refuse, la porte ne devrait pas tarder à s’ouvrir. « Au moins, avec moi, il a arrêté de me faire des leçons de morale. Mais j’sais pas si c’est à cause qu’il se fout plus de moi que d’toi... » Je sais que ça peine Hei de ne pas avoir une relation d’amitié aussi solide que celle que j’ai avec Ferir. Sauf que de là à dire que mon meilleur ami s’en fout, certainement pas. « Non, c’est surtout qu’il estime que je n’aurais jamais dû consommer, à cause de ce qui est arrivé à Sanea... » Je me tourne ensuite vers Shinara. « Il t’en a parlé? » Aussi bien demander pour mettre les choses au clair tout de suite.

Par contre, tu ne remarques pas grâce à la fenêtre que la lumière de la cuisine s’éteint. C’est dans ton champ de vision restreint.



clic:
 
Revenir en haut Aller en bas

Shinara Shikei

Shinara Shikei
Sbire Rocket

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 1919

Région : Johto
Sam 4 Avr 2020 - 14:49
La séance de karaoké prenait un pas assez lourd, comparativement à la soirée qu’ils avaient passée à Doublonville. Autant il aimait les chansons à texte, se retrouvant souvent à écouter des chansons éveillant son ressenti… Autant dans une soirée comme celle-ci, cela ajoutait un brin de lourdeur. La chanson était vraiment belle, à n’en pas douté. La performance d’Azamir n’était pas à critiquer d’ailleurs et sans doute devrait-il se joindre aux autres pour le féliciter de son chant. Mais pour l’heure, son esprit était ailleurs, enfermé dans un monde de souvenirs où Tani envahissait ses pensées. Il ne désirait pas sombrer dans une déprime, pas ce soir. Peut-être que leur rencontre avec Milla, dans l’après-midi, rendait les choses encore plus compliquées. Il avait beau adoré la demoiselle, il était tout de même envahi par le remords quand il la voyait. C’était pour ça, d’ailleurs, qu’elle avait pris ses distances avec lui et… Et à bien y réfléchir, il comprenait. Le sentiment de trahison qu’il avait ressenti en étant enfant s’était plus ou moins tût, lui permettant d’assimiler son point de vue, puisque finalement, il le subissait aussi.

Il y avait encore beaucoup trop de tristesse qui était assimilé à son souvenir. S’il rajoutait à cela que son meilleur ami ne l’avait jamais réellement quitté à cause de sa maladie, la réalité lui faisait l’effet d’un coup de poing violent dans le ventre. Agressif, soudain. Il chercha à le cacher, ne désirant pas se perdre dans ses pensées, ne voulant pas faire face à des questions où il devrait se justifier. S’il devait parler de Tanaka, il préférerait que ce soit en des mots positifs, des souvenirs positifs. Pourtant, son état émotionnel était tel qu’il ne parvenait pas à en trouver un seul, se focalisant bêtement sur cette soirée… Cette soirée horrible où tout avait basculé. Il n’avait pas réalisé qu’il avait serré la main de Ferir plus fort dans la sienne, mais il n’eut pas besoin de se justifier ; Hei avait bien remarqué le changement d’ambiance et faisait ce qu’il fallait pour changer le ton. Peut-être que cette opportunité était trop belle, expliquant qu’il se jette dessus avec un amusement non dissimulé.

Ce genre de musique, il détestait ça. Le rap, ça n’avait jamais été sa tasse de thé, bien au contraire. Il voulait bien admettre que certains textes étaient intéressants à écouter, mais rien ne remplacer, à ses oreilles, le son bourrin et un growl bien placé. Il était bien trop ancré dans le rock dans toute sa splendeur, mais pour ce soir, il voulait bien faire une exception. Cela permettait de changer le sujet de conversation, de lui changer les idées. C’était plus ça, qui lui faisait plaisir et s’exclamer comme un idiot. Il était sérieux, de ce fait, quand il se mettait à l’encourager. C’était particulièrement nul, il devait l’avouer. Et c’était cette nullité qui lui permettait de prendre le dessus sur sa mélancolie, bien qu’il fût rassuré que Hei n’aille pas jusqu’au bout. A un moment où à un autre, ses oreilles se seraient mises à saigner, il devait avouer. En tous les cas, il le remerciait silencieusement pour ce comportement qui lui permettait d’arborer à nouveau un sourire.

Il taquina son chéri lorsqu’il les informa qu’il avait encore faim, même s’il était vrai que sa première remarque était surtout dû à la surprise. Il apprendrait à s’y habituer, cependant, se permettant de faire un commentaire vis-à-vis de sa propre condition. C’était maladroit sans doute, mais il essayait d’en plaisanter. Peut-être… Peut-être qu’il était encore trop empli des sentiments négatifs de tout à l’heure, mais il lui sembla que sa plaisanterie tomba un tantinet à l’eau. Il réalisa avec un temps de retard qu’il n’avait pas exposé ce problème à Azamir et Hei, ce qui expliquait la tentative de Ferir à tourner cette phrase comme s’il s’agissait d’une blague lambda… Donc, s’il comprenait bien, son petit ami n’avait pas expliqué la situation aux colocataires. D’un côté, c’était mieux. Mais de l’autre, il n’avait pas foncièrement envie de le faire lui-même mais… Mais il avait pensé que le temps qu’il avait passé à la cuisine en les laissant eux trois il en avait profité pour le faire, simplement.

En soi, cette réalisation ne changeait pas grand-chose à la situation. Il rit à la remarque de Ferir aussi naturellement qu’il le pouvait, le laissant se rendre à la cuisine. Le temps de se trouver à l’extérieur, il avait déjà sorti une cigarette de son paquet, l’allumant dès qu’il était assez loin de la porte. Il suivit les deux collocs’, se posant du côté d’Azamir. Toutefois, il se permit de s’asseoir plutôt sur la rambarde -ce n’était pas avec son poids plume qu’il risquait de la casser de toute façon-, tournant aussi le dos à la porte tout en fumant. Il fut surpris de découvrir que ce n’était pas une clope que fumait Hei, même si sa surprise fut de courte durée. Pourquoi pas, après tout. Il était mal placé de toute évidence pour parler.

Il fut plus surpris en attendant de voir Azy tirer sur le joint. Il eut un peu de mal à dissimuler son étonnement, bien qu’une fois encore, il était mal placer pour juger. Mais aller savoir pourquoi, dans sa tête, le ranger était totalement anti-drogue. Il ne se fit pas prier quand la proposition lui fut faite, bien qu’il restait attentif aux paroles des deux mecs. Alors qu’il tirait sur le bédo, il arqua un sourcil, recrachant la fumée tout en les regardant à tour de rôle, après l’avoir rendu à Hei.
« Ferir est anti-beuh ? » Il y avait une part d’étonnement, dans sa voix. Mais maintenant qu’il y réfléchissait, il n’avait jamais vraiment parlé de drogues, en dehors de la cigarette et du café… En vrai, en vue du comportement de son petit ami vis-à-vis de ses dépendances, ce n’était pas totalement surprenant. Il s’en était rendu compte et c’était pour cela qu’il n’avait jamais vraiment parlé, encore, de ses problèmes d’addiction à la poudre. Il était clean depuis plusieurs mois alors… Il n’y avait pas vraiment de raison d’en parler… si ?

La conversation lui paraissait presque surréaliste. Il cligna des yeux, se sentant complètement paumé. De toute évidence, il y avait une information qui lui manquait, une explication qui justifierait le comportement de son petit ami par rapport aux drogues… Et le nom de Sanea fut prononcé. Il fronça les sourcils, d’autant plus quand Azamir lui demanda s’il était au courant. En vue du visage sceptique qu’il affichait, il semblait plutôt clair qu’il était au courant de rien. Tout ce qu’il savait…


« C’est… C’était sa sœur, c’est ça ? Il m’a dit qu’elle était décédée comme ses parents mais… Je n’en sais pas plus. Ça a un lien avec la weed ? »

Il se sentait un peu con de le demander, d’ailleurs. Instinctivement, il se retourna pour vérifier que Ferir n’était pas revenu, au risque de le vexer avec des paroles un peu trop directes. Il y avait clairement quelque chose qui lui échappait.


So what if I'm crazier than crazy?
So what if I'm sicker than sick?
So what if I'm out of control?
Maybe that's what I like about it
Shinara's Theme : Dance With The Devil
"Damn. I didn't take care of myself. Again."
"Drug tests don't lie"

Stamp:
 
Ne pas faire de vagues - Page 9 1MF6HKS Ne pas faire de vagues - Page 9 3MLhT5hNe pas faire de vagues - Page 9 RyG7sCc
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 9 sur 9) Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
Sujets similaires
-
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UploadHero] Les Réformés se portent bien [DVDRiP]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']
» Un bain chaud, très chaud [ PV: Yuki Caheshi - Hentaï ]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Hoenn - 3E G E N :: Nénucrique-