AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

 
» Acte de trahison?


avatar
Modo RP & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 1058

Région : Johto
Sam 24 Mar - 17:33
Je n'avais jamais mis les pieds à Kanto. C'était bien une des rares régions dont je n'avais pas eu l'occasion de visiter avec mes parents. Malheureusement, ce n'était pas non plus aujourd'hui que j'allais pouvoir satisfaire le côté touriste de ma personnalité. Avec un peu de chance, j'aurais plus de temps la prochaine fois que je passerais dans le coin (même si j'en doutais fortement).

J'avais l'impression de trahir Emmanuel et Midley en allant confier un de mes pokemons chez un autre éleveur. Cependant, j'avais tout simplement trop de pokemons (ce qui était entièrement ma faute) et j'étais rendu à un stade où je n'avais pas assez de temps pour tous les entraîner correctement. Sans parler que mes compétences étaient parfois limitées dans certains domaines. Alors, ce n'était pas tellement une trahison si je faisais appel à un expert, non? C'était un peu comme si j'allais chez un dermatologue alors que j'avais un médecin de famille. Malgré tout cette rationalisation, j'avais la chanson du Roi Lion 2 qui tournait en boucle dans ma tête et je me voyais déjà perdre ma meilleure amie ainsi que mon éleveur (bon, il ne m'appartenait pas, mais je me sentais drôlement possessif puisqu'il s'agissait de mon premier. Premier éleveur). En plus, sortir de Johto et soutenir une pension étrangère me donnait l'impression de trahir ma patrie.

Un seul regard sur la pension, mais surtout sur la vue époustouflante qu'elle offrait, je jetai à la poubelle mes pensées négatives. Venir jusqu'ici valait amplement le titre de traître et de me faire guillotiner (bon, peut-être seulement la première partie). Je n'avais ni rencontré la propriétaire, ni vu l'intérieur de la pension que je sentais que Rina allait être entre de bonnes mains et s'épanouir. Je regrettais d'ailleurs de ne pas pouvoir rester plus longtemps. Les couchés et les levés de soleil devaient être mémorables.

Arrivé devant la porte de la pension, je me demandais s'il fallait que j'entre, que je sonne ou que je cogne. Décidant de ne pas donner de mauvaises impressions à l'éleveuse, je décidai de cogner deux coups contre la porte et d'attendre que quelqu'un vienne ouvrir la porte. J'espérais seulement que quelqu'un entendrait et que je n'allais pas poireauter dehors pendant vingt ans. Quoique, avec une aussi jolie vu, ce ne serait pas si pire.

HRP:
 



stamps <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 1249

Région : Kanto
Lun 26 Mar - 15:35
Malgré le beau temps qu’il fait dehors, la pension est plutôt tranquille aujourd’hui. Comme tâche quotidienne, je n’ai qu’un massage de prévu pour l’un de mes pensionnaires cette après-midi et ça me fait bizarre de n’avoir rien d’autre à faire pour le moment. Les quelques pokémons que j’héberge actuellement se plaisent à jouer ensemble dans les enclos extérieurs et comme ils retournent bientôt chez eux, je n’ai plus vraiment besoin de les entraîner. Néanmoins, cela ne m’empêche pas d’aller jeter un coup d’œil derrière la grange de temps en temps pour m’assurer que tout va bien et c’est bien la seule chose que je peux faire aujourd’hui au niveau de la pension en elle-même. Je n’ai plus qu’à me plonger dans l’un de mes livres ou encore à faire du ménage pour faire passer le temps. L’avant-midi est déjà bien avancé lorsque mon amie Emiko descend de son bureau pour venir prendre sa pause dans la maison et en étant fidèle à mes habitudes, je ne tarde pas à lui servir une bonne tasse de café.

- Alors, comment se passe ta journée ? me demande-t-elle une fois que nous sommes toutes les assises à la table.
- Disons que j’ai déjà été pas mal plus occupée que ça.

Je joins un sourire à ma phrase et nous profitons des quelques minutes que nous avons devant nous pour discuter un peu de tout et de rien jusqu’à ce que j’entends cogner à la porte. Intriguée, je tourne la tête en direction de la porte et observe Emiko du coin de l’œil, guettant la moindre petite réaction de sa part. Si mon horaire est toujours exact, je n’attends personne aujourd’hui et comme c’est mon amie qui s’occupe de l’inscription des clients... j’essaie de comprendre si elle s’y attendait ou non. Selon ce qu’elle me dit, il n’y aurait apparemment pas de nouveaux pokémons avant un petit moment, donc la personne qui se trouve à la porte doit forcément être un livreur ou quelque chose du genre. Sans plus tarder, je me lève pour m’avancer vers l’entrée sans me souvenir d’avoir commandé quelque chose en ligne récemment. J’ai probablement oublié ce que c’est.

En ouvrant la porte, je tombe nez-à-nez avec un jeune homme blond et peut-être un poil plus petit que moi. J’ignore la raison de sa présence ici, mais cela ne m’empêche pas de lui adresser un large sourire.

- Bonjour. Est-ce que je peux vous aider ?

Il s’agit peut-être d’un dresseur qui s’est perdu lors d’un entraînement non loin d’ici et qui souhaite regagner le centre-ville au plus vite. Ça n’est encore jamais arrivé depuis que je suis déménagée ici, mais je ne suis jamais au bout de mes surprises.

HRP:
 


Mes stamps:
 
Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Avatar fait par Elisa ♥️
Signa fait par Sebastian ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 1058

Région : Johto
Lun 26 Mar - 16:50
La porte s'ouvrit et je ne pus m'empêcher de fixer la jeune femme pendant quelques instants. Elle était plus grande que moi et avait des cheveux pratiquement aussi longs que ceux de Midley, mais au lieu d'être mauve, il était roux. Pas roux carotte ou roux bizarre; ils rappelaient un peu les couleurs d'un levé d'un soleil. Je ne savais pas si je pouvais me fier sur ma première impression, mais elle semblait particulièrement sympathique. Étrangement, aux premiers abords, elle me rappelait un peu Midley et Emmanuel. Je me sentais moins anxieux à l'idée de laisser ma Kingdra dans une contrée lointaine si c'était elle l'éleveuse.

- Erh...Je voulais confier un pokemon..? Je passai une main dans mes cheveux, quelque peu nerveux que je m'étais trompé d'endroit. Ça serait tout à fait mon genre d'avoir pris un mauvais tournant et de me ramasser je-ne-savais-où. Malheureusement, je ne pouvais pas reculer de manière subtile et tenter de repérer un signe qui m'indiquerait que je me trouvais au bon endroit. Après tout, je savais uniquement que la pension se trouvait au bord de l'océan, mais étant dans une ville côtière, disons qu'il ne manquait pas de maisons qui possédaient cette caractéristique.

- Est-ce que je suis bien à la pension Sous l'océan?

Je la regardai nerveusement, un léger sourire quelque peu crispé sur les lèvres, me préparant mentalement à me faire rembarrer gentiment. Quoique, même si je me trouvais au bon endroit, il restait toujours possible que cela se produise. Après tout, je débarquais de nul part en assumant que l'éleveur s'occupant de la pension aurait la volonté et la capacité d'accueillir Rina. Avais-je fait tout ce chemin pour rien? Dans le pire des cas, je pourrais toujours jeter un coup d'oeil à la fameuse grottes qui étaient abrités des centaines de Diglett et Dugtrio...Les miens apprécieraient sûrement que leur rapporte un souvenir. Y avait-il seulement un kiosque de souvenirs? Ou était-ce plutôt le genre d'endroit touristique purement naturel et qui n'était pas marqué outre mesure par la présence humaine?

Et je me perdais dans une conversation mentale qui ne faisait aucun sens. Enfin, jusqu'à ce que je reçoive une réponse de sa part.
HRP:
 



stamps <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 1249

Région : Kanto
Jeu 19 Avr - 22:44
Je m’attendais à ce que le jeune homme ce soit tromper d’endroit, mais finalement il semblerait que cela soit tout le contraire puisqu’il souhaite déposer un pokémon. Comme je n’attendais personne, je ne pensais pas que quelqu’un puisse venir toquer à ma porte pour cela avant de repartir tout bonnement. Je suis perplexe, surtout qu’Emiko m’a confirmé n’avoir reçu aucune inscription récemment. Toujours sous l’effet de la surprise, je détaille un peu plus le nouveau venu qui me semble bien nerveux en m’abordant. Il me paraît aussi hésitant et l’idée qu’il soit venu de loin pour me rencontrer me vient rapidement à l’esprit. Cela expliquerait pourquoi il n’a pas pensé à s’inscrire avant et aussi pourquoi il me demande s’il se trouve bien à la pension. La plupart des gens de la région connaissent l’emplacement de mon entreprise, mais ce n’est pas le cas des gens de l’extérieur et comme ceux-ci voyagent souvent par bateau, je suis contente de m’être installée non loin du port.

- Oui, c’est bien ici. Je m’appelle Sayuri Yuuki et je suis la propriétaire de la pension, lui répondis-je en lui tendant la main en signe de salutation et de politesse, sans toutefois perdre mon sourire.

Je m’écarte ensuite de la porte et l’inviter à entrer d’un geste de la main. Dans la cuisine, mon amie penche subtilement la tête sur le côté pour être en mesure de mieux observer le nouvel arrivant.

- Entrez, je vous en prie. J’aurai quelques questions à vous poser au sujet de votre pokémon si cela ne vous dérange. Oh et j’ai même préparé du café si vous en voulez.

Je trouve qu’il n’y a rien de mieux qu’un bon café fumant à cette heure-ci, mais bon... ça dépend des gens. Dans tous les cas, ce jeune homme a de la chance aujourd’hui puisque j’ai encore une place de disponible chez mes pensionnaires. Ceux qui sont encore ici partent dans peu de temps et je ne dirais pas non à avoir un peu de relève avant que ce jour n’arrive. J’ignore encore la raison de sa venue ici et je suis impatiente d’en apprendre davantage sur le sujet. Rencontre-t-il un problème particulier avec son compagnon ? Désire-t-il simplement l’entraînement pour l’aider à évoluer ? Il y a tant de possibilité et en attendant de savoir s’il souhaite une tasse de café, je l’invite à s’installer dans la salle de séjour, là où se trouve l’immense fenêtre qui donne sur la mer ainsi que la cheminée en pierre. Pour l’instant, il n’y a que ma Mentali qui dort bien confortablement sur l’un des fauteuils, fidèle à ses habitudes, le jeune homme a donc l’embarras du choix pour s’asseoir.

Avant d’aller le rejoindre, je saisis quelques feuilles vierges et une pochette vide dans laquelle je rangerai son dossier une fois que notre brève rencontre sera terminée. Normalement c’est Emiko qui se charge de cette partie avant l’arrivée des clients, alors cette ouverture de dossier improvisée ne m’est pas du tout familière. D’ailleurs, je crois bien que c’est la première fois que j’en fais un.


Mes stamps:
 
Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Avatar fait par Elisa ♥️
Signa fait par Sebastian ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 1058

Région : Johto
Lun 23 Avr - 22:03
Bon. Je ne m'étais pas perdu, c'était déjà ça. Cependant, puisqu'elle semblait plutôt prise par surprise par ma soudaine apparition, je réalisai que, contrairement à Emmanuel, elle devait probablement fonctionner par rendez-vous. La nervosité me tailladait l'esprit et je dus me retenir pour ne pas me mâchonner compulsivement ma lèvre inférieure. J'essuyai ma main sur mon jean avant de serrer la sienne. Quelque chose me disait qu'elle apprécierait moyennement de toucher ma peau moite.

- Noah Brooks. Je laissai échapper un soupir de soulagement lorsqu'elle s'écarta légèrement et me fit signe d'entrer. C'était mon jour de chance. Je n'aurais pas à rentrer à la maison la mine basse et Derek n'aurait pas besoin de me consoler (et surtout de m'entendre me morfondre sur mon triste sort). Avant de poursuivre la discussion, je me demandai brièvement si son nom de famille s'écrivait avec le kanji du courage ou s'il avait une autre signification. Mais bon.

Ce n'est pas du tout un problème. Après tout, c'est plus facile pour toi de savoir à quoi s'attendre. Je m'arrêtai un moment, me demandant si j'avais réellement envie de voir du café, mais en même temps, je ne voulais pas refuser et l'offenser d'une quelconque manière. J'en prendrais bien une tasse, merci.

Devais-je spécifier ce que prenais dedans ou est-ce que je devais m'en occuper après? Ugh. Ce serait terrible de devoir boire du café noir. Je n'étais pas un assez bon acteur pour feindre que j'appréciais le goût. Mais j'avais perdu trop de temps pour ajouter une quelconque indication. Il ne me restait plus qu'à espérer que ma chance n'était pas épuisée. Ou qu'elle remarquerait ma détresse quand je prendrais une gorgée et qu'elle me ferait apparaître par magie un sucrier.

Rendu dans le salon, mon regard s'attarda sur le Espeon confortablement installé sur un des fauteuils. Il était magnifique. Malgré moi, je ressentis une point d'envie face à la chance qu'elle avait de posséder pareil pokemon. Ce n'était pas tout le monde qui arrivait à obtenir un Evoli. Je reportai mon regard sur la rouquine avant de prendre place sur un de sièges de libre.

- Je pensais te confier soit ma Kingdra ou ma Ecaid. J'avoue que je ne sais pas si tu prends plus d'un pokemon à la fois...Quoique, dans tous les cas, c'est mieux que tu saches comment est Bouchon avant de prendre une décision. Ma Ecaid est...capricieuse? À un caractère un peu difficile? Définitivement drama queen. Elle n'est pas méchante, mais disons qu'elle peut être bornée.
Je fis une courte pause avant de poursuivre. Rina, ma Kingdra, est plus facile à entraîner. Elle a besoin de peu d'instructions et n'a aucun problème avec les figures d'autorité. Et même si elle ne t'apprécie pas, elle va tout de même t'écouter.

Bon. J'espérais ne pas lui avoir fait peur en décrivant Bouchon, mais je préférais qu'elle sache exactement dans quoi elle s'embarquait. Si l'entraînement de Rina n'avait pas pressé, j'aurais plutôt confié Monique pour être certaine que ma Jangmo-o ne fasse pas de crise de bacon à tous les cinq minutes...Mais bon. Ce n'était pas comme si c'était assuré que Sayuri allait prendre les deux sous son aile.


HRP:
 



stamps <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 1249

Région : Kanto
Ven 27 Avr - 22:18
Se sentant un peu mal à l’aise et voyant que je prends place dans le salon avec notre invité, Emiko retourne vers la cuisine pour y préparer une nouvelle tasse de café qu’elle vient ensuite déposer sur la table basse devant nous avec un sucrier et un petit thermos à bec verseur contenant du lait. Comme ça, elle s’assure que nous n’ayons pas besoin de nous lever pour les prochaines minutes et s’excuse rapidement avant de sortir de la maison pour nous laisser discuter en toute tranquillité. J’adresse un sourire à mon amie et la remercie avant qu’elle ne parte pour retourner à son bureau à l’étage de la grange. Dès que j’entends la porte d’entrée se refermer derrière elle, je reporte toute mon attention vers le jeune homme qui s’est présenté sous le nom de Noah. Il dit vouloir me confier deux pokémons si cela est possible et si j’étais déjà surprise de recevoir quelqu’un aujourd’hui, je le suis d’autant plus à l’idée d’obtenir deux nouveaux pensionnaires d’un coup.

- Oh et bien... il n’y a aucun problème à ce que j’en prenne deux à la fois. Ça tombe bien, j’ai plusieurs pensionnaires qui s’apprêtent à retourner chez eux d’ici la semaine prochaine.

Par contre, comme la majorité de mes clients, il n’est pas venu ici seulement pour que ses compagnons puissent prendre des vacances. Selon ce qu’il ajoute par la suite, ces compagnons ont vraiment besoin d’entraînement et l’une d’elle aurait d’ailleurs des problèmes de comportement assez sérieux. Sur les deux espèces qu’il me nomme, il n’y en a qu’une seule que je connais. Je n’ai jamais eu d’Hyporoi sous ma responsabilité jusqu’à présent et j’avoue être un peu nerveuse d’en obtenir un, bien que cela soit temporaire. Ce sont de nobles créatures qui vivent si profondément dans l’océan qu’aucun autre pokémon n’est capable d’y vivre. Il a longtemps été présent dans les légendes et dans les contes de marin un peu trop aventureux, persuadés que les Hyporoi sont la cause des tempêtes en mer. J’ignore si tout cela est vrai, ça me paraît un peu trop tiré par les cheveux, mais ce qui est sure c’est que la dite Rina m’intimide un peu malgré moi.

- Bouchon ? C’est assez drôle comme surnom, répondis-je en échappant un petit rire. Donc, si je comprends bien il lui arrive de faire des crises pour tout et n’importe quoi. Est-ce qu’elle a toujours fait ça ?

Je me demande s’il y a une raison particulière à son surnom, mais je ne préfère pas le lui demander de peur de paraître trop indiscrete. J’ai déjà réglé des problèmes de comportement chez des anciens pensionnaires, mais je n’ai jamais entendu parler d’un pokémon comme celui-ci. Déjà que son espèce ne me dit rien, j’ignore si je serais en mesure de lui tenir tête et de parvenir à faire quelque chose avec elle. Néanmoins, je ne compte pas baisser les bras aussi facilement et j’écris chaque petites notes qui pourraient m’êtres utiles dans le dossier du jeune homme. Évidemment, ce n’est pas parce qu’elle est difficile que je vais la refuser chez moi, au contraire. Elle a le droit d’avoir sa chance ici et je suis presque impatiente de me mettre sur son cas.

- Est-ce qu’il y a des points particuliers que je devrais savoir sur tes compagnons ? Par exemple, sont-elles habituées de travailler ensemble ou bien préfère-t-elles jouer en solo plutôt ?

Comme à chaque fois, je pose un peu plus de question que ce dont j’ai vraiment besoin pour être certaine de faire le moins d’erreur possible une fois que le jeune homme sera partit sans ses pokémons. Je tiens à ce que mes clients soient satisfaits, alors je dois tout faire pour y parvenir au risque de paraître chiante lors de notre première rencontre. Il y a toujours un revers de médaille à toute chose.

HRP:
 


Mes stamps:
 
Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Avatar fait par Elisa ♥️
Signa fait par Sebastian ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 1058

Région : Johto
Mer 23 Mai - 20:44
Je salue timidement de la tête la jeune femme qui vient déposer les tasses devant nous ainsi que - miracle! - un sucrier. Je fis de mon possible pour cacher mon soulagement et je tentai de verser le plus calmement du monde quatre cuillères de sucre dans mon café, espérant que l'éleveuse ne noterait pas ce détail. J'avais déjà mes parents et Derek pour me juger, je n'avais pas non plus avoir le droit à une remontrance silencieuse sur mes piètres habitudes de vie de la part d'une étrangère, aussi charmante soit-elle. Et puis, ce n'était pas ma faute si mes papilles ne supportaient pas l'amertume.

Je poussai un soupir de soulagement en l'entendant me dire qu'elle pouvait prendre mes deux pokemon. Quoique, mon soulagement venait surtout du fait qu'elle ne voyait aucune objection à prendre Bouchon sous son toit pendant un temps indéterminé. Décision qu'elle regrettait sans aucun doute, mais il s'agissait désormais de son problème. J'espérais seulement qu'elle ne remettrait pas son choix de carrière en question, ni qu'elle ne penserait pas à mettre d'autres règlements plus stricts quant aux genres de pokemons qu'elle prendrait désormais. Avec un peu de chance - avec plutôt toute la chance du monde - elle n'aurait qu'un minimum de problème avec ma Hakamo-o et cette dernière en ressortirait changé par son expérience. On pouvait bien rêvé.

- Ah, oui. J'avoue que je ne me souviens plus exactement d'où s'est parti, mais comme s'est resté et que ça lui va étrangement bien, je n'ai pas cherché à le changer. Déjà qu'elle avait refusé une bonne vingtaine de noms avant de réagir un tant soit peu favorablement à ce dernier, je n'avais surtout pas cherché plus loin et risquer d'y passer la nuit entière. Je pouvais comprendre qu'elle lève le nez et montre un certain dédain face à "Doris" ou "Chiffon", mais lorsqu'elle rejetait "Nymeria", "Galadriel" ou "Arwen", je commençais sérieusement à manquer de bonnes idées.

- Elle a toujours eu quelques problèmes de caractère. Elle a besoin d'avoir toute l'attention et elle veut ce que les autres ont, au point de se battre ou de voler. Il n'y a vraiment que Betty et Monique - ma Crabicoque et ma Mimiqui - avec qui elle s'entend et qui ont une certaine influence sur elle. J'arrive seulement à lui faire faire certaines choses puisqu'elle sait que je pourrais la mettre dans sa pokeball ou lui ôter sa peluche préférée si elle dépasse vraiment les bornes. Ce qui me faisait penser que je devrais la lui donner. Je farfouillai un moment dans mon sac avant d'en sortir une peluche en forme d'Octillery bleu. Je me suis dit que tu en aurais peut-être besoin. Sans parler qu'elle risque sans doute d'être insupportable si je l'avais oublié à la maison. Je la déposai au centre de la table et m'emparai de ma tasse pour en prendre une gorgée. Hmm. Sucré à souhait.

- Rina - ma Hyporoi - est habituée à des entraînements légers qu'intensifs. Elle préfère habituellement être seule, mais elle s'adapte à toutes les situations. Tu auras sans doute pas besoin de lui dire grand chose puisqu'elle est rendue à un point où elle est en mesure de lire la situation et d'agir en conséquence. Cependant, un léger encadrement n'est pas de trop non plus. Je pris une autre gorgée et reposai ma tasse avant de reprendre. Bouchon...Bouchon n'a pas vraiment d'expérience. Une fois sur trois, elle va t'ignorer et n'en faire qu'à sa tête. Parfois, elle va se désintéresser du combat et aller flâner ailleurs. J'avoue que je m'en serais bien occupée moi-même, mais comme j'ai une quarantaine de pokemons, il est parfois difficile de consacrer le temps nécessaire à des cas plus...difficiles. C'est surtout pour ça que je me suis dit que tu pourrais me venir en aide. Et puis, je me suis dit que ce serait peut-être plus facile avec quelqu'un qu'elle ne connait pas.

Je poussai un soupir et passai une main dans mes cheveux. J'espérais honnêtement que Sayuri ne serait pas découragée face à la charge de travail qui l'attendait et qu'elle ne changerait pas d'idée. Elle était en quelque sorte mon dernier recours. Après quoi, j'allais sûrement abandonné l'idée d'intégrer Bouchon à mon équipe axé sur les combats. Je n'allais pas non plus la forcer à faire quelque chose qui ne l'intéressait pas, surtout qu'elle risquait de se blesser et finir par me détester. Deux situations que je n'avais pas envie de se voir concrétiser.



stamps <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 1249

Région : Kanto
Sam 26 Mai - 2:22
Si les premières paroles du dresseur m’inquiétait au départ, ce l’est d’autant plus maintenant après avoir obtenu quelques détails. Bouchon me semble être tout un personnage. J’ai déjà réussi à corriger certains problèmes de comportement chez des anciens clients, comme des cas de jalousie ou de possessivité, mais je n’ai jamais accueilli un tel spécimen. Une créature qui fait une crise au moindre petit prétexte, qui vole des objets de temps à autre et qui se bat volontairement contre ses propres partenaires... je n’ai encore jamais vu un cas aussi grave. Elle peut même décider d’arrêter de se battre comme ça contre un adversaire. Je suis heureuse que le dresseur soit venu me confier la petite, pas que j’ai hâte de me mettre sur son cas, mais si j’arrive à améliorer moindrement son comportement, cela devrait grandement le soulager de ce fardeau. Je n’imagine pas avoir un tel cas parmi mes pokémons. Sans être capable de communiquer entre eux et de s’accorder, mes prestations n’auraient plus de sens et je pourrais alors dire adieu à la possibilité d’obtenir de nouveaux rubans.

De plus en plus agacée, je continue de prendre des notes jusqu’à ce que le jeune homme me tende la dite peluche qu’il a mentionné un peu plus tôt. Un sourire se glisse sur mon visage en prenant l’objet que je trouve vraiment adorable. C’est bien, cela me permettra peut-être d’arriver à quelque chose de positif avec Bouchon. Ma plus grosse inquiétude pour le moment est qu’elle ne supporte pas l’idée d’être enfermée. Selon les besoins, mes pensionnaires ne restent pas bien longtemps seuls à l’exception de la nuit où ils sont placés dans leur stalle respective pour dormir. Leur pokéball reste toujours à porter s’ils préfèrent y entrer pour la nuit et je crains que Bouchon s’en prenne aux installations si cette routine lui déplait. La grange est encore toute neuve et je serais vraiment fâchée de la voir détruite par un pensionnaire. S’il ce n’est qu’un accident d’accord, mais si c’est fait intentionnellement...

- Je vois, je comprends un peu plus sa personnalité maintenant, répondis-je en déposant la peluche à mes côtés. Pensez-vous qu’elle pourrait se mettre en colère en se retrouvant loin de vous ?

Je préfère poser la question car il peut arriver que certains pokémons n’apprécient pas de se séparer de leur maitre. Aux premiers abords, Bouchon ne semble pas être une candidate pour ce type de réaction, mais en même temps son comportement difficile me laisse croire qu’elle apprécie Noah tout au fond d’elle. Je peux aussi me tromper.

- Oh, tandis que j’y pense... Je suis désolée de vous poser cette question, mais j’aimerai savoir ce que vous faites dans la vie. Évidemment, vous n’êtes pas obliger d’y répondre si vous trouvez cela trop indiscret.

Peut-être que cela m’aidera à mieux cerner son pokémon. Comme il dit avoir une quarantaine de pokémon, j’ai l’impression qu’il est ranger ou quelque chose s’en rapprochant, alors si c’est le cas je pourrais tenter de réorienter Bouchon dans ce sens. Le problème vient peut-être de là, trop de compagnon n’est pas nécessairement une bonne chose et la petite se sent probablement à l’écart. Enfin, c’est ce que je pense dans l’immédiat, son comportement est peut-être provoqué par tout autre chose. Elle est peut-être née ainsi et elle le restera toujours, qui sait. Honnêtement, j’ignore si je vais être capable de faire quoique ce soit avec elle, mais je ne pourrais véritablement me prononcer que lorsque je l’aurai rencontré et fait quelques tentatives. L’hyporoi quant à lui ne me posera sûrement aucun problème, je prends donc moins de note le concernant. J’espère seulement pouvoir être en mesure de combler les attentes de ce client pour qu’il puisse être satisfait lors de son retour à la pension.

HRP:
 


Mes stamps:
 
Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Avatar fait par Elisa ♥️
Signa fait par Sebastian ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 1058

Région : Johto
Ven 20 Juil - 18:13
En colère en étant loin de moi? Je retins difficilement mon hilarité à cette pensée. Bouchon se foutait complètement si j'étais là ou non. En fait, je pourrais cesser d'exister que cela ne lui ferait rien du tout. Je n'avais d'importance uniquement que parce que je lui offrais un logement et de la nourriture. Et encore là, elle préférait de loin Tahl et Cocotte Ramsay Junior qui avaient pris les rôles de cuistots dès que nous avions emménagé. Ouais, non, je ne lui manquerais pas une seule seconde. En fait, parfois, je me demandais si elle savait que j'existais.

- Je ne pense pas que ça l'a dérange d'être loin de moi. Je crains cependant sa réaction d'être loin de ma Crabicoque et de ma Mimiqui. Mais, avec la peluche, ce sera déjà moins pire. Enfin j'espérais. Dans le pire des cas, je pensais peut-être te laisser mon adresse skype, comme ça, si tu vois qu'elle déprime vraiment, elle pourrait passer un petit moment avec elles. Ce sont surtout les premiers jours et les premières nuits qui m'inquiètent. J'adressai un sourire quelque peu gêné à la jeune femme. Et s'il te plait, tutoies-moi. Je ne pense pas qu'on est tant d'années de différences.

La question de Sayuri me prit momentanément par surprise, mais elle me tira un large sourire. Malgré mes propres craintes quant à mes capacités, j'adorais néanmoins raconté à qui voulait l'entendre quelle voie j'avais choisi. Je ne savais pas pourquoi, mais je ressentais une étrange fierté vis-à-vis de mon futur rang et de tout ce que cela impliquait. J'eus l'envie de la taquiner en inventant une profession - tricoteur ou éleveur de Chenipan pour le commerce de la soie - mais je me dis qu'il était mieux de rester professionnel. Surtout que je ne la connaissais pas et que je ne savais pas exactement comment elle le prendrait.

- Ce n'est pas indiscret. Je suis dresseur, mais je suis en train de suivre une formation pour devenir Ranger. Je me retins de justesse de lui renvoyer la question par habitude. Ce serait un peu con de lui demander ce qu'elle faisait dans la vie. Cependant, je laissai libre court à ma curiosité et lui posai quelques questions qui me taraudaient l'esprit. Est-ce que tu te spécialises dans un type dans particulier? Y a-t-il un type de pokemons ou un genre de pokemons qu'il vaudrait mieux que je ne te laisse pas? J'avoue que j'aurais dû te le demander en premier, mais bon. Mieux vaut tard que jamais j'imagine. Et comme ça je le saurai pour la prochaine fois.

Enfin, sauf si Bouchon faisait en sorte que je sois banni à vie de la pension de la jeune femme. J'espérais aussi qu'elle ne lui ferait pas faire un burn-out. Sayuri semblait douce et compréhensible, mais était-elle capable de tenir tête à pareil spécimen? Je l'espérais de tout coeur et mes pensées seraient avec elle.

HRP:
 



stamps <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 1249

Région : Kanto
Lun 23 Juil - 21:59
Ma tasse de café est déjà à moitié vide lorsque Noah répond à mes questions. Tout en étant surprise d’entendre que Bouchon ne risque pas de s’ennuyer, je dépose la tasse sur la petite table pour ensuite reporter mon attention sur le jeune homme. Comme je ne m’attendais pas à une telle réponse, cela m’étonne plus que d’ordinaire. Un pokémon qui ne tient pas tant à son dresseur est plutôt, sauf s’il est nouveau dans l’équipe, mais dans le cas de l’Écaid cela fait un certain moment qu’elle est avec lui. C’est assez préoccupant finalement et en sachant ce détail, je commence à me demander si son comportement ne vient pas d’ailleurs. Je songe à d’éventuelles causes jusqu’à ce que Noah me demande gentiment d’arrêter de le tutoyer et je suis tellement surprise par sa demande que je manque m’étouffer de peu. Je suis tellement habituée de vouvoyer toutes les personnes que je rencontre que je ne m’en rends même plus compte et ce n’est pas tout le monde qui tolère ce genre de politesse.

- Je suis vraiment désolée, j’ai tendance à oublier le tutoiement avec mes clients.

Maintenant gênée par la situation, je tente d’éviter de rougir en ajoutant quelques petites notes au dossier au sujet de Bouchon. Je ne suis pas une grande utilisatrice de Skype normalement, mais pour ce cas-ci je pourrais aisément laisser la petite devant l’ordinateur qui se trouve dans mon bureau. Je ne le ferais pas pour tout le monde, mais si cela peut aider la dragonne à se sentir mieux je ne vois pas pourquoi je lui en priverai. Noah est persuadé qu’elle ne s’ennuiera pas de lui et qu’elle ne démontrera aucun signe d’agressivité, mais pourrait-elle être fâchée de se voir aussi éloignée de ses amies ? La conversation en ligne lui permettra de les voir et de discuter avec elles en direct, mais ce n’est clairement pas la même chose que d’être physiquement sur place. Pour certains c’est amplement suffisant tandis que cela peut empirer le mal du pays pour d’autres. Je veux bien essayer quelques petites méthodes que j’ai apprises sur le tas si la distance fait trop souffrir Bouchon, mais si malgré tout cela son comportement ne s’améliore pas, j’ai bien peur que je devrais rappeler son propriétaire plus tôt que prévu.

- Une formation de ranger, répétai-je en observant le jeune homme avec un regard étonné. Ça ne doit pas être évident tous les jours. Est-ce que ça se passe bien jusqu’à présent ?

Finalement, mon impression s’avère être la bonne. Je vais donc devoir orienter la dragonne dans cette direction lorsque nous passerons à l’entraînement pour essayer de répondre au mieux aux besoins de mon client car elle devra éventuellement effectuée diverses missions de sauvetage. Ensuite, les questions que me posent Noah me surprennent un peu car je crois qu’il est le premier de tous mes clients à s’intéresser à moi. Certes, je me fais poser beaucoup de question sur le fonctionnement de la pension ainsi que sur le tarif des entraînements que je propose, mais jamais on m’a demandé s’il était préférable d’éviter certains pokémons. C’est vraiment très gentil à lui de demander et je n’hésite pas à me montrer honnête avec lui.

- En fait, je m’occupe de tous les pokémons qu’on m’apporte ici, mais je dois avouer que j’ai un faible pour les types aquatiques. C’est aussi pour ça que je me suis installée près de l’océan... enfin, bref. Malheureusement, il y a bien des pokémons que je crains plus que les autres et il s’agit des types poison.

Je marque une petite pause en espérant que ma dernière phrase ne vexera pas mon client ou ne le fera pas non plus reculer si jamais il a l’intention de m’emmener d’autres créatures après Bouchon.

- Mais bon, cela ne m’empêche pas d’en avoir quelques uns dans mon équipe et j’en ai déjà pris un comme pensionnaire il n’y a pas si longtemps. Pour une raison que j’ignore, c’est difficile pour moi de leur faire confiance, mais je finis toujours par y arriver avec du temps et de la patience.

Puis, survolant le dossier une dernière fois, je crois avoir tous les renseignements qu’il me faut pour pouvoir me lancer. Je ferme donc la fiche toujours sur mes genoux avant de la déposer sur le canapé juste à côté de moi et de la peluche pour ensuite reporter mon attention sur mon client.

- Bon et bien, je crois que j’ai toutes les informations dont j’ai besoin. Nous en aurions donc terminé aujourd'hui si cela vous, euh pardon... si cela te convient. À moins que tu aies d’autres questions à me poser ?

HRP:
 


Mes stamps:
 
Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Avatar fait par Elisa ♥️
Signa fait par Sebastian ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 1058

Région : Johto
Mer 19 Sep - 18:06
- C'est un euphémisme. En plus, ma formation est un peu...différente de la normale. Je ne vais pas à l'académie, mais j'ai un vieux ranger qui m'entraîne personnellement. Disons qu'il est de la vieille école et qu'il préfère me faire apprendre par l'expérience et par moi-même d'abord et ensuite m'expliquer. Mais oui, je pense que ça se passe bien en ce moment.

Rien qu'à y penser, j'en avais presque des flashbacks digne de films de guerre. Mais bon, au final, c'était un type d'enseignement qui me convenait parfaitement et qui, étrangement, m'allait bien. Au moins, même si je mourrais partiellement à chaque fois, c'était bien que d'être écrasé en classe et de devoir fréquenter d'autres élèves. Ugh. Socialiser. Je préférais affronter un Ursaring à mains nues que de devoir passer un certain nombre de mois avec d'autres gens. Surtout si je n'avais pas Derek à mes côtés pour me sauver des situations courantes et pour agir en tant que buffer.

- Ah...type aquatique. Je le saurai pour la prochaine fois. Je passai une main sur ma nuque et baissai momentanément les yeux vers le plancher. Un dragon pouvait passer pour un type de poisson, non? Ils avaient tous deux des écailles... Mais, j'avoue qu'en étant à côté de l'océan cela doit être fantastique pour les entraînements. Même si, si j'étais à ta place, j'aurais peur de perdre les pokemons qu'on me confie. Je m'imagine bien explique à mon client que son Magicarp s'est barré et qu'il a de très faibles chances de le retrouver. D'ailleurs...tu as un système en place pour éviter ce genre de chose?

Ce serait bien de le savoir avant de lui confier certains de mes pokemons qui avaient tendance à flâner ou qui étaient du genre à facilement se perdre. L'océan, c'était vaste et il y avait des courants impressionnants qui pouvaient entraîner facilement les gens et les pokemons à l'autre bout de la planète. J'imaginais bien Blue se ramasser dans les tropiques.

- J'éviterai de t'en confier un, alors. C'est déjà éprouvant parfois avec des pokemons avec des types avec lesquels tu te sens bien, alors si tu n'es pas à l'aise...Heureusement, je pense que je n'ai pas grand type poison dans mon équipe.

Maintenant que j'y pensais, cela me donnait envie d'aller en capturer quelques un. Un tel manque était quasi inacceptable. Et puis...un grimer ou un koffing seraient des additions intéressantes. Il me faudrait simplement les introduire de manière subtile à la maison. Peut-être feindre l'ignorance et faire comme s'ils étaient apparus d'eux-mêmes.

- Je n'ai pas d'autres questions. J'hésitai un moment, mais me décidai néanmoins à lui faire part de ce que j'avais derrière la tête. Je sais que j'ai débarqué à l'improviste, mais...si tu as un peu de temps, tu pourrais me faire visiter la pension? Tu n'es pas obligée de dire oui!


HRP:
 



stamps <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 1249

Région : Kanto
Dim 23 Sep - 1:18
Tiens, c’est la première fois que j’entends parler de ce type de formation. Je croyais que tous les rangers devaient obligatoirement passer par l’académie afin d’acquérir des aptitudes précises et nécessaire à l’obtention de leur diplôme... Le fait d’être coacher par un ranger plus vieux me laisse un peu perplexe et ça me rappelle étrangement l’enseignement à la maison dont je n’ai jamais été une grande adepte. Son professeur ne doit pas manquer d’expérience, loin de là d’ailleurs, c’est juste que je croyais les rangers beaucoup plus encadrés pendant leurs formations. Enfin... je ne connais pas tout de la vie de mon client et il doit forcément avoir ses raisons pour avancer dans cette voie hors du commun. Tant qu’il est heureux et qu’il pourra exercer le métier qu’il veut plus tard, c’est le plus important. L’invité semble ensuite un peu mal à l’aise de connaître ma spécialité, mais la cause de ce sentiment m’échappe. Serait-ce parce qu’il a l’intention de me laisser un dragon ? Comme je le lui ai mentionné je ne refuse personne, même si j’ai toujours un peu de mal à accepter la venue d’un type poison en ces murs...

- Oui, l’océan est fantastique pour les entraînements ou même pour la détente. Je crains toujours qu’un de mes pensionnaires tente de s’enfuir, après tout c’est une étendue d’eau très vaste... Si je les sens un peu plus réticent, je peux les entrainer ailleurs, j’ai d’autres installations qui me le permettent. Bon, ça n’égale pas la plage, mais c’est mieux que rien.

Je prends le temps de faire une petite pause pour être en mesure de bien choisir mes mots pour répondre à sa question.

- Malheureusement non, je n’ai rien pour contrer les éventuelles fuites... répondis-je, un peu mal à l’aise. J’y pense toujours, il n’y a pas une seule journée ou cette possibilité me sort de la tête. Par chance, ce n’est encore jamais arrivé. Je ne sais pas quel système je pourrais instaurer pour prévenir ce genre de chose, mais sinon j’ai ma Gardevoir qui comprend toutes les espèces de pokémon et qui peut communiquer avec moi par télépathie si jamais il y a un problème.

Si jamais cela se produit, qu’un pensionnaire s’enfuit alors que j’ai le dos tourné, j’ai Kushia qui peut se déplacer très rapidement dans l’eau et remonter des courants contraires sans aucun problème. Elle serait sûrement en mesure de ramener les fugitifs à la pension puisqu’il n’y a pas beaucoup de pokémon capable d’égaler sa vitesse sous l’eau, même chez les types aquatique, et j’espère ne jamais en arriver là. Le dossier étant bien rempli désormais après lui avoir posé toutes ces questions, je suis sur le point de donner congé au jeune homme lorsque ce dernier me demande si c’est possible de visiter la pension. Tiens, ça fait un moment qu’aucun client ne m’a demandé ça. Je suis tellement surprise que je peux m’empêcher de l’observer avec étonnement, mais cette expression disparaît rapidement de mon visage pour laisser place à un large sourire. Je ne fais pas visiter les lieux à tout le monde, mais lorsqu’on me le demande gentiment, je suis incapable de refuser.

Déposant le dossier sur la table basse, j’invite alors le ranger à me suivre à l’extérieur. Je commence tout d’abord par lui montrer la grange dans laquelle se trouve les quatre stalles destinées aux pensionnaires et avec un peu de chance, Bouchon y sera très bientôt.

- Voilà, c’est un peu rustique, mais les pokémons semblent s’y plaire. Ils ont tout ce qu’il faut ici et ils peuvent venir s’y reposer à tout moment. D’ailleurs, je laisse toujours leurs pokéballs à porter de patte, au cas où ils préféraient davantage de tranquillité.

Je lui montre ensuite l’étage du bâtiment dans le lequel j’entrepose toute la nourriture en fonction des besoins de chacun, puisque les goûts entre les différentes espèces de pokémons varie beaucoup. Ils ne mangent pas tous la même chose et j’essaie toujours d’avoir tout ce qu’il faut dans la grange, que ce soit des croquettes protéinées ou encore des algues fraiches.

- Surtout si tu as des questions, n’hésite pas !

Puis, je l’emmène vers l’enclos extérieur dans lequel se trouve déjà quelques uns de mes compagnons occupés à manger ou à jouer ensemble. En m'arrêtant prêt de la porte de la grange qui y mène, j’espère silencieusement que Noah appréciera sa visite et qu’il acceptera de me confier certains de ses pokémons.

HRP:
 


Mes stamps:
 
Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Avatar fait par Elisa ♥️
Signa fait par Sebastian ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 1058

Région : Johto
Mer 17 Oct - 16:24
Ah. Je l'ai mise mal à l'aise avec ma question. Oupsie. Ce n'était pas mon intention; je voulais tout simplement en apprendre davantage sur la façon dont elle procédait. C'était un peu normal de se poser ce genre de questions si on laissait ses pokemons à une parfaite étrangère...Je poussai un soupir discret en passant une main sur ma nuque. J'écoutai attentivement sa réponse et notai que, même s'il n'y avait aucun moyen physique de retenir de futur fugitif, elle était tout de même au courant de ce soucis et avait tout de même quelques méthodes si jamais. Dans tous les cas, je n'avais pas envie de retourner le couteau dans la plaie et de poursuivre mon interrogatoire, alors je me contentai de hocher la tête.

Heureusement pour moi, Sayuri semble plus que favorable à l'idée de me faire visiter les lieux et le malaise que j'ai créé s'évanoui rapidement. Je la suivai prestement, il ne manquerait plus que je me perde, en évitant de justesse de me cogner contre la table basse. Je jetai un regard noir vers le meuble avant de sortir de la pièce à mon tour. En sortant du bâtiment principal, je suis frappé une fois de plus par le paysage qui s'étale devant moi. Je ne comprenais pas comment Sayuri faisait pour tout simplement passer son chemin sans passer vingt minutes à l'admirer. J'avais de la difficulté à détourner mon regard et je devais me faire violence pour faire bouger mes jambes. Je pris note que la prochaine fois je devrais passer en fin de journée afin d'avoir une chance de pouvoir admirer le coucher du soleil.

J'esquissai un sourire face aux paroles de l'éleveuse tout en observant avec attention la grange dans laquelle résidera Bouchon. Bien que je savais qu'elle trouverait bien un détail qui la ferait chialer, je savais qu'elle se plairait relativement bien ici. Dans tous les cas, je savais qu'elle se ferait bichonner par Sayuri et qu'elle ne manquerait de rien.

- J'aime bien. J'avoue que je préfère de loin des installations comme celles-ci que celles qui sont plus modernes et plus..froides. Le côté rustique donne un côté chaleureux, humain...enfin je sais pas trop comment l'exprimé, mais j'aime beaucoup.

À la vue de toute la nourriture, je ne pus retenir un petit rire. Certains de mes pokemons ne se gêneraient pas pour tout dévaliser et se bourrer la face lorsque l'éleveuse aurait le dos tourner. Je pris une nouvelle note mentale, cette fois-ci sur le fait que je devrais l'avertir si jamais je lui laissais un de ces derniers. Ce serait dommage si elle perdait une quantité importante de ses réserves...et que je devais payé des frais supplémentaires.

- Je n'en ai pas pour le moment. Un commentaire par contre: tu as vraiment un superbe établissement.

HS:
 



stamps <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 1249

Région : Kanto
Mer 31 Oct - 15:25
Je suis heureuse d’entendre que Noah est du même avis que moi. Bien des élevages ont des installations plus modernes que les miennes, mais je n’ai jamais aimé ce style qui me semble beaucoup plus axé sur la qualité des soins plutôt que sur le bonheur du pokémon. Si ce dernier n’est pas heureux, il ne progressera pas dans son entraînement, ou très peu, et son propriétaire sera automatique déçu voir même fâché d’avoir gaspillé de l’argent pour rien. La pension perdrait en réputation et je me demande honnêtement comment font les pensions modernes pour prospérer. Ils ont sûrement des trucs que j’ignore, quelque chose qui leur permet de plaire à leur clientèle, mais tout comme mon visiteur, je préfère mille fois quelque chose de plus rustique et chaleureux pour accueillir mes petits protégés. C’est comme ça que j’ai toujours imaginé mon lieu de travail et il y a des goûts pour tout le monde sur cette terre.

J’attends ensuite que Noah pose des questions, si jamais il en a, mais il opte plutôt pour faire un commentaire. Je me retiens de grimacer en entendant ce mot, certaine qu’il est sur le point de critiquer quelque chose, mais finalement son commentaire s’avère positif. Je fais de mon mieux pour éviter de soupirer de soulagement devant lui tandis qu’il complimente à nouveau la grange dans laquelle nous nous trouvons.

- Merci. Je suis heureuse que la construction soit identique à l’idée que je me faisais mentalement de la pension.

Étant donné qu’il n’a pas de question pour le moment, je poursuis la visite jusqu’à l’enclos extérieur pour lui montrer l’endroit où les pensionnaires aiment généralement se reposer. Les arbres continuent de pousser à l’intérieur des palissades blanches, certains étaient déjà très grands et un étang artificiel se trouve un peu plus loin, près de gros rochers plats qui emmagasinent la lumière du soleil. J’ai changé le paysage le moins possible ici pour garder le lieu le plus naturel possible, surtout que plusieurs conifères y vivaient déjà et je me sentais mal de devoir les abattre. Leurs branches basses permettent à certains pokémons dans un terrain de jeu parfait et j’ai seulement fait rajouter un étang pour que les pensionnaires puissent s’y baigner ou encore y bronzer en toute tranquillité. De l’autre côté de la clôture s’étend la mer à perte de vu de tous les côtés juste en-bas de la falaise qui mène à la plage.

- Ici c’est l’enclos où les pokémons viennent se reposer quand la météo le permet. J’ai essayé de répondre aux besoins de plusieurs types, mais j’ai malheureusement du me limiter à cause de l’espace.

S’il avait fallu que j’ai des installations pour les dix-huit types connus à ce jour, j’aurai eu besoin de cinq terrain de foot pour y parvenir. C’est tout simplement impossible, ma propriété n’est pas aussi grande que ça et la falaise me fait perdre un peu d’espace, que je le veuille ou non. C’est l’inconvénient de se bâtir trop près de la mer, mais je ne regrette en aucun cas ma décision. Les magnifiques couchés de soleil en vaillent largement la peine.

HRP:
 


Mes stamps:
 
Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Avatar fait par Elisa ♥️
Signa fait par Sebastian ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» [B] La trahison est un acte impardonnable. [Ft. Kadoria Shuji]
» Un trahison qui n'a jamais éxister
» Fin de l'acte et passage en beta
» [Trahison] - Fayom 27-05-1459 [coupable]
» Trahison : extrait en exclusivité

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kantô - 1E G E N :: Carmin-sur-mer :: Sous l'océan-