AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

Aller à la page : Précédent  1, 2
 
» Ensemble pour oublier


avatar
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 24/12/2013
Messages : 11860

Région : Kanto | Hoenn
Dim 26 Aoû - 6:26
Un mélange d’émotion prend place en ton cœur, mélange que tu ne parviens pas à identifier correctement. C’est bizarre, et tu essaies de ne pas y songer, de te concentrer sur le paysage ici, sur ton interlocutrice. Tu es content de pouvoir rester avec Gaeriel pour ce soir, même pour la nuit. Tu te sens bien avec elle. Néanmoins, les actions menées dans la journée ont aussi leur effet sur ton moral, combiné à la courte nuit passée... Il y a une certaine vulnérabilité en toi. C’est sans doute ce qui te pousse à t’ouvrir un peu plus, à vouloir discuter de sujets sensibles pour toi. La maltraitance en est un, à cause de ce que tu as toi-même vécu durant ta jeunesse. Il y a comme une envie d’en parler, de lui dire que tes propos ne concernent pas que les Pokémon. Mais... en seras-tu réellement capable? Pourras-tu affronter ces souvenirs qui persisteront durant toute la tirade? Il y a ce besoin de dévoiler ton histoire à la femme que tu aimes, à cette amie qui t’est chère, sauf qu’il y a aussi ta propre incapacité à faire face aux sentiments que ça peut générer chez toi. Ça aurait été plus facile qu’elle comprenne d’elle-même où tu voulais en venir, n’est-ce pas? Moins d’efforts de ta part, moins de risques de fuir face à ce mélange de sentiments contradictoires qui t’affecte. Être déçu qu’elle ne voie pas l’évidence (de ton point de vue, elle ne connaît pas ton passé ni ce que tu as eu à traverser) dans ton propos ne mène à rien. Tu te convaincs alors qu’il vaut mieux que tu profites simplement de l’instant avant qu’il cesse, avant que les heures continuent de défiler...

Tandis que je termine la pomme que je mangeais, je réalise que je parlais en même temps. Pourtant, je déteste parler en mangeant. Je ne peux l’expliquer, mais je ne m’en soucie pas plus longuement. Ça doit être parce que nous ne sommes pas installés à table, parce que ce n’est pas un vrai repas. C’est assez rare que ça m’arrive. Effectivement, c’est survenu juste en sa compagnie, ce qui est plutôt logique si tu y réfléchis deux secondes... Bref, la conversation se poursuit et je dois admettre que je n’ai plus très faim. J’avalerai peut-être un autre fruit ou des légumes plus tard, pas longtemps avant de m’installer pour dormir. Pour le moment, j’ai l’estomac noué, mais je veille à boire assez d’eau. Ça me permet de me reprendre, d’éviter de réagir comme je l’ai fait tandis que les souvenirs de mon enfance se manifestaient dans mon esprit. J’acquiesce doucement quand Gaeriel parle qu’il faut être sans cœur pour ne pas agir, pour fermer les yeux face à des actes de maltraitance. Avec la suite, je me dis qu’elle parle toujours que des Pokémon, alors ce n’est pas la peine que j’élargisse le sujet. Puis, en la voyant fumer une fois de plus, je me dis qu’il vaut mieux que je n’insiste pas. Puis, ça enchaîne sur une note plus positive, donc ça serait dommage de la couper. Une fois de plus, ce ne sont que les Pokémon qui ont une place dans ses mots.

Ça te laisse pensif un instant. Malgré ton flagrant malaise avec les enfants, en voir un qui vit de la maltraitance te fait instantanément réagir. Tu défendais Ferir contre les intimidateurs à l’école avec hargne et même violence, alors que tu n’es pas une personne ayant tendance à la violence.

Je suis d’accord qu’ils devraient avoir les mêmes droits. Certains Pokémon nous sont supérieurs en tout point. Je pense à ma Alakazam qui est capable d’accomplir n’importe quoi, qui a une intelligence hors norme, en plus d’avoir une grande sensibilité. Qu’elle ait choisi de me suivre sans qu’elle soit capturée m’étonne toujours. J’ai de la chance de l’avoir, elle nous est d’une aide précieuse. J’aimerais qu’elle puisse être plus souvent avec moi, mais Ferir a besoin d’elle. Gérer seul son refuge n’est pas facile et embaucher lui donne des coûts supplémentaires. C’est un cercle vicieux duquel il lui est difficile de se sortir. Bref, je me dois aussi de réagir à la seconde partie des paroles de mon amie, quant aux Pokéball. Même son Dracaufeu n’a pas semblé d’accord avec elle. J’essaie de formuler au mieux ma pensée. Les Pokéball nous sont nécessaires dans le cadre de notre métier. Je comprends ton doute puisque j’ai eu le même en constatant que Kad pouvait se débrouiller sans et qu’elle reste à mes côtés tout de même, mais en mission, lorsqu’un de mes compagnons est trop blessé pour se déplacer et qu’il souffre, je peux lui offrir un répit avec la Pokéball. Je marque une courte pause avant de reprendre. Dans les transports, c’est utile aussi pour ceux qui ne peuvent pas me suivre en volant. Sinon, ils sont toujours libres, sauf s’ils me demandent de ne pas l’être. J’ignore si j’ai été clair dans mes explications. On ne peut pas s’en vouloir d’utiliser ces balles. De même avec le refuge, Ferir n’a pas le choix de capturer certains de ses futurs pensionnaires pour les ramener dans son bâtiment pour les soins.

Il te semble avoir trouvé le meilleur compromis qui soit, avec l’utilisation des Pokéball.

Je lui demande ensuite ce qui l’a poussé dans l’envie de défendre les Pokémon, désireux d’en apprendre plus. Je découvre qu’elle est née à Bourg-Palette, la ville voisine de Jadielle. Fille de deux éleveurs. À mon contraire, elle a grandi avec des Pokémon autour d’elle, avec une famille fonctionnelle et aimante... Tu as une bonne famille alors. J’ai un léger sourire, détournant ensuite le regard en constatant que Ly s’approche de nous. Il s’installe à côté de moi, couché sur le dos et m’incite à lui gratter le ventre. Un son amusé remonte ma gorge et je fais ce qu’il me demande. T’es un gros gamin. La libellule ne s’en offusque pas, sachant que je le taquine. Gaeriel me retourne ensuite ma question, me faisait réfléchir. Je n’avais pas pensé à cette éventualité, n’ayant pas envie de lui partager la très mauvaise opinion que j’avais des Pokémon... Pour la comprendre, il faut savoir ce que mon père me faisait vivre avec les siens quand j’étais enfant. Je n’ai plus vraiment envie de l’évoquer, maintenant. Pour ça, dis-je tout en continuant de gratter le ventre de Ly qui adore ça. Je lève le regard vers mon amie. Les Pokémon sont si purs quand ils n’ont pas été contaminés par l’humain... Ils ne méritent pas qu’on se serve d’eux contre leur gré, qu’on leur fasse du mal. Bon, l’exception va aux spectres qui peuvent être mauvais de nature, mais je ne le mentionne pas. Elle le sait forcément. En tout cas, le temps file plus vite que je le voudrais, le soleil amorce sa descente dans le ciel. Ly finit par se redresser, semblant s’intéresser à Ridley. Je ne sais pas ce que ça donnera, mais mon Libegon, en dehors des combats, n’a pas une once de malice. Il est encore jeune et ça se voit. Je regarde aussi les autres, ils se mêlent avec ceux de Gaeriel. Tout est paisible. C’est bien que nos Pokémon parviennent à s’entendre. Ils pourront être amis, eux aussi.

Ça aurait été problématique qu’une bonne entente ne soit pas possible, puisque tu espères côtoyer souvent la ranger. Il n’y a eu que le comportement bizarre de Mance, mais tu n’en comprends pas du tout les raisons, ne voyant cette jalousie.



clic:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 2425

Région : Kantô - Johto - Alola
Dim 2 Sep - 11:32
Nous discutons sans tabou, évoquant ce qui s'est passé la nuit précédente ainsi qu'aujourd'hui, lors de la manifestation. Ça n'a pas été simple de garder son sang froid tout du long, et notamment face au directeur de cet horrible laboratoire, mais j'ai le sentiment d'avoir réussi ma mission et d'avoir pu aider des pokémons qui souffraient et, ça, ça n'a pas de prix. J'imagine que Azamir doit penser la même chose même si, en discutant un peu avec lui, je le sens bien moins optimiste que moi, plus sombre ; vu la manière dont il en parle j'imagine qu'il avait déjà fait face à ce genre de scène par le passé. Peut-être se dit-il que rien ne change... Mais moi, je suis sûre qu'on peut le faire, et que cela commence par nous-même. Malgré cette conviction j'ai mes propres doutes, mes appréhensions, et je les évoquent à voix haute avec lui, parlant notamment de l'enfermement des pokémons dans leurs pokéballs... En un sens j'avoue comprendre les extrémistes qui prônent la fin de la pokéball et, pourtant, je me sentirais incapable d'arrêter complètement ce mode vie... Mais cela ne veut pas dire que je ne peux pas faire des efforts à ce sujet.

- Oui, certains pokémons nous sont supérieurs en terme d'intelligence... Et il ne faut pas oublier non plus que la plupart d'entre eux ont aussi une forme d'intelligence différente de la notre, qui nous dépasse... Comme ton Alakazam ou mon Métalosse oui, ce sont de bons exemples... Mais cela les concerne tous au final.

Au fond, cela me soulage peut-être un peu d'entendre les arguments de Azamir, si proches des miens. Il me reprend un peu sur ma réplique vis à vis des pokéballs et je l'écoute en hochant doucement la tête par moments, en accord avec lui. Nous nous sommes tellement habitués à ce mode de vie, à avoir nos pokémons à nos côtés, qu'ils combattent pour nous... Ce n'est pas simple de se situer là dedans.

- C'est vrai que la pokéball peut sauver une vie... Mais quand je pense à certains pokémons qui se retrouvent enfermés parfois pendant des mois, voire même plus... Je n'ose pas imaginer ce qu'ils doivent ressentir... Je regarde Azamir tout en caressant doucement les écailles chaudes de Ridley, venu à mes côtés en me sentant un peu triste. A croire qu'il a un radar pour ce genre de choses. J'aimerais bien les laisser constamment hors de leur pokéballs aussi, c'est rassurant...

Heureusement, la suite de de la conversation est tout de même un peu plus légère, lorsque Azamir me demande d'où m'est venu ma forte envie de défendre ces créatures. C'est une question qui me surprend un peu sur le coup, parce qu'il m'a toujours paru évident qu'il fallait les protéger, en faire nos égaux. Cependant je me rattrape rapidement en repensant à mon enfance, entourée de pokémons, et je réalise que c'est mon éducation au sein de la pension qui a fait la personne que je suis, ce que j'explique ensuite à mon ami. Je lui retourne ensuite ma question, plutôt curieuse d'en apprendre plus, de connaître son point de vue à ce sujet.

- Ils sont purs, oui... C'est le bon mot... Parfois je me demande comment serait le monde s'ils étaient nos égaux, qu'il n'y avait pas les pokéballs et tout le reste... Un jour peut-être ? Mais je ne pense pas que je serais encore en vie pour le voir.

Alors que cette dernière pensée me déprime un peu Ridley détourne mon attention en se redressant pour dire bonjour au libegon, grommelant avant de se mettre en position de jeu, apparemment prêt à passer un peu de temps avec lui... Alors que Yuna le regarde au loin, chantant avec douceur, visiblement pas du tout jalouse... Ce n'est pas son genre. C'est amusant de le voir jouer ainsi, il n'est pas aussi jeune que Ly mais, en terme d'âge draconique, il est encore très jeune...

- Ca fait plaisir de les voir détendus comme ça...

Je m'allonge sur mon duvet et fixe le ciel en train de se coucher, ravie de pouvoir partager un moment comme celui-ci avec mon ami, un instant de paix...





doubles comptes:
 
autre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 12308

Dim 2 Sep - 13:09

Un Tauros est envoyé par Gaeriel ! Il lance Surf ! 49, pas de critique.
[-200 PV] C'est super efficace ! Dracaufeu est KO ! pas le temps de se reposer ni de niaiser !

Que voulez-vous faire ?




Récap

Gaeriel
Altaria S KO
Ectoplasma KO

Azamir
Dracolosse KO
Dracaufeu KO



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 24/12/2013
Messages : 11860

Région : Kanto | Hoenn
Sam 15 Sep - 17:12
C’est plaisant de discuter de ce genre de sujet avec Gaeriel, en découvrant plus sur ses pensées profondes. J’esquive, en temps normal, tout ce qui peut être sensible. Je ne suis pas à l’aise, j’ai de la difficulté à gérer les émotions qui peuvent en sortir. Avec Ferir ça ne me dérange pas aussi. Il me connaît et je sais qu’il ne prendra pas mal les réactions que je peux avoir, capable les interpréter. Il les cerne sûrement même mieux que moi... Mais si je m’ouvre un peu plus aujourd’hui, je finis par perdre l’envie de parler de mon vécu, abandonnant l’idée. Je ne comprends pas pourquoi ce besoin s’était manifesté. Qu’importe, il n’est plus d’actualité. Elle ne s’intéresse qu’aux Pokémon, pas vraiment à moi, je crois... J’éviter d’y songer plus longuement. Les droits de ces créatures, c’est un sujet épineux aussi. Il est vrai que s’ils en avaient des similaires aux nôtres, cela pourrait réduire les cas de mauvais traitements. Bien que je ne me leurre pas, s’il y a de la maltraitance humaine, il y en aura toujours auprès des Pokémon. Il y aura toujours des gens avides de dominer d’autres êtres vivants, quels qu’ils soient. Je m’abstiens de passer le commentaire, écoutant plutôt la réponse que j’obtiens. Bien sûr que cela les concerne tous. Je crois que mon propos a été mal compris, mais je parlais surtout en lien avec toutes ces personnes qui affirment que l’humain est supérieur en tout point. C’est complètement faux. Ils sont tous uniques, comme tu le dis avec des formes d’intelligence différentes, et nous ne leur sommes pas supérieurs. J’avais envie de dire qu’ils ont tous leur rôle à jouer, mais j’ignore si ce sont les bons mots pour exprimer ce que je veux dire. Ce n’est pas étonnant de me rendre compte que je ne m’exprime pas très clairement.

Bien que tu fasses des efforts, les lacunes en communication, en relation interpersonnelle et au niveau des sentiments ne sont pas faciles à maîtriser. L’important est de t’entourer de personnes qui peuvent voir au-delà de cela et t’aider à cheminer.


J’ai craint aussi d’être trop brusque quand la conversation dévie vers les Pokéball. Je n’hésite pas à exprimer mon avis, comprenant parfaitement qu’elle puisse se poser la question puisque j’ai eu la même réflexion. Elle semble plutôt d’accord avec moi, ce qui n’est pas une mauvaise chose. Il est impossible qu’on s’en prive complètement dans le cadre de notre travail. C’est donc inutile de se torturer l’esprit avec ça. Cela dit, je suis aussi d’accord avec ce qu’elle me répond ensuite, hochant doucement la tête. Hn, les personnes qui les abandonnent dans leur Pokéball ne devraient pas non plus avoir le droit d’en avoir sous leur responsabilité. À mon sens, il s’agit d’une autre forme de domination de l’humain sur ces créatures, une qu’ils sont capables d’exercer sur le plus puissant des Pokémon qui soit, tant que la balle s’est refermée dessus une première fois. Et qu’il y passe des mois, ça doit briser sa volonté à un moment... C’est évident que ce n’est pas sans conséquence. Je repense à ce Tentacruel que mon demi-frère a volé dans le grenier chez ma mère... Depuis combien d’années y était-il avant qu’enfin, il puisse en sortir? Je sais qu’elle ne voulait pas mal faire, mais cette créature a payé le prix à cause du comportement ignoble de Thorkil. Bref, je ne sais pas si c’est une bonne chose que je révèle tout ce que je peux en penser avec ces exemples frappants. Il vaut mieux arrêter là et rebondir sur la suite. Ils savent que tu les aimes et tu les laisses libres dès que c’est possible. Ils en ont conscience des limitations, j’en suis convaincu. J’ai alors un petit sourire, espérant ne pas avoir mal interprété ses paroles. Je lui pose ensuite une question, ma curiosité étant là et l’envie de trouver un sujet plus doux se manifeste.

Par contre, tu n’avais pas envisagé le retour de la question. Il y a toujours cette impression de vérité détournée quand il faut que tu parles d’une partie de ton passé, mais tu ne vois pas comment faire autrement pour préserver votre amitié...

Au moins, cette réponse-là est la réalité, c’est juste que je ne mentionne pas le vrai départ de mon envie de les côtoyer. C’est difficile d’admettre que ça ne fait pas longtemps sans expliquer le pourquoi derrière, et donc de parler de Thorkil... En tout cas, elle aura eu une enfance bien plus joyeuse que la mienne, à ne pas en douter. Bref, elle approuve mon choix de mot quand je parle des Pokémon. Pour leurs droits d’être nos égaux, il faut continuer de militer pour ça. Ça a du sens pour tellement de personnes... Si quelqu’un comme moi, qui les détestais depuis son plus jeune âge, peut réaliser toute la valeur qu’ils ont, j’ai tendance à croire que n’importe qui le peut. Mais... il y aura toujours des personnes pour se servir d’eux pour accomplir des choses sombres. Je tais cette pensée, ça ne servirait à rien de la ramener. Il vaut mieux que je me concentre sur les attentions que Ly m’a demandé, bien que peu après ma phrase, il se redresse et il cherche à jouer avec Ridley. S’ils veulent se faire des entraînements amicaux, ils le peuvent aussi. Je ne m’y opposerai pas, tant qu’ils ne saccagent pas l’endroit. Ça ne devrait pas arriver. Mes Pokémon sont respectueux et je suis convaincu que ceux de Gaeriel aussi. Un commentaire m’échappe, trouvant cela plaisant de les voir ainsi. J’acquiesce doucement suite à la réponse de mon amie. C’est agréable pour eux aussi de relâcher la pression. On est vraiment bien ici, comme ça, mentionnai-je après l’avoir vu se coucher. Je me sens assez détendu pour passer une meilleure nuit. Ce qui ne fera pas de tort. Je commence moi aussi à préparer mes affaires pour la nuit, ne comptant pas résister lorsque la fatigue viendra. Au détour de conversations plus légères, nos compagnons se préparant aussi pour la nuit, les étoiles s’installent dans le ciel. Je me couche moi aussi sur le dos, les observant. J’ignore pourquoi, mais j’ai toujours aimé regarder le ciel le soir venu. C’est... reposant. Je tourne doucement la tête vers Gaeriel, ayant un petit sourire.

Tu te sens beaucoup plus calme que tu l’étais en arrivant ici. La nature te fait du bien, mais aussi la présence de ton amie auprès de toi.



clic:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 2425

Région : Kantô - Johto - Alola
Sam 29 Sep - 15:56
- Il y a des condamnations... Mais au final elles sont rarement suivies, je n'en vois pas trop l'intérêt...

J'avais suivi beaucoup de cas de ce genre via la presse ou (mieux) les réseaux sociaux : des personnes qui avaient été condamnées suite à de la maltraitance sur pokémon, qui devaient payer des sommes conséquentes à des société de défense des pokémons et qui avaient interdiction de posséder des pokémons pendant un temps donné... Mais qui passaient outre sans la moindre difficulté, évidemment ; il leur suffisait d'acheter des pokeballs à quelqu'un de peu regardant et ils n'avaient plus qu'à aller en capturer à l'extérieur en évitant de les soigner dans des centres pokémons, qui font plus de vérifications lors des soins. Un jeu d'enfant. Et on finissait par entendre par parler de cas de récidive puisque la plupart du temps ces personnes là sont incapables de faire autrement, elles doivent faire souffrir leurs pokémons et parfois même leur entourage pour... Je ne sais pas pourquoi, et je n'ai pas envie de le savoir.

Je lâche un soupir et préfère penser à mes propres créatures, hochant presque timidement la tête aux mots de Azamir. C'est généralement ce que je pense, mes pokémons savent que je les aiment et ils me rendent cet amour au centuple, mais cela ne m'empêche pas de culpabiliser souvent à l'idée de les laisser dans leurs pokéballs et notamment pour ceux qui ne font pas parti de mon équipe principale ; au fil du temps j'ai capturé beaucoup de compagnons et, si ils ont tous une place dans mon coeur, je sais bien qu'ils seraient mieux à l'extérieur. J'espère que le refuge aidera à ce niveau là, c'est l'un de mes buts.

- Ils sont surtout tellement gentils...

Ca, on ne pouvait pas dire le contraire ; de vraies crèmes. Même si certains ont des comportements un peu spéciaux, bien sur, comme ce second Ectoplasma que je n'avais même pas relâché aujourd'hui parce que je n'aurais pas pu le surveiller... Lui c'en était un sacré, il ne pensait qu'à s'en prendre aux autres en leur faisant vivre les pires cauchemars possibles.

Nous discutons de beaucoup de choses dans le calme et la bonne humeur, tandis que je fais griller mes marshmallow après les avoir enfoncés sur un bout de bois, au dessus du feu de camp. L'odeur du sucre qui dore m'ouvre de nouveau l'appétit et je les mangent avec le sourire alors que Azamir, lui, n'est pas du tout intéressé par cette boule de sucre. J'ai déjà remarqué qu'il mangeait beaucoup de choses saines, préférant les fruits et les légumes à tout ce qui est trop salé ou sucré... Si j'avais du courage je pourrais faire comme lui, je serais sûrement plus stable au niveau du poids, mais bon... Avec le travail j'arrive à me stabiliser, je perd facilement les kilos en trop avec tous les efforts physiques qu'il faut faire à chaque fois.

Je sors de mes pensées, continuant de discuter pokémons avec mon ami tout en terminant de manger les quelques restes alors que Ridley se met à jouer avec le Libegon, semblant retomber en enfance ; ça fait du bien de les voir ainsi en effet. Je fini par m'allonger sur mon duvet, restant à l'extérieur pour le moment tant que je n'ai pas trop froid, profitant du spectacle que dame nature nous offre lorsque le soleil se couche. Je souris aux propos de Azamir, bien d'accord avec lui, tout aussi détendue.

- Ça m'aide à dormir... Et à oublier ces derniers jours...

Je tourne la tête vers lui au même moment que lui et cela me fait sourire, amusée. La soirée a vraiment été agréable mais la fatigue est en train de me rattrape et je détourne le regard pour bailler, amusée. C'est vrai que j'ai peu dormi la nuit dernière, cela se ressent.





doubles comptes:
 
autre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 12308

Jeu 4 Oct - 22:21

Libégon entre sur le terrain !




Tauros S utilise Laser-Glace (random = 83, pas de CC)
(- 399 PV) C'est méga efficace !
PV de Libégon = 0/245

Libégon est KO !

Gaeriel remporte la victoire ! Félicitations à vous deux pour le match !



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 24/12/2013
Messages : 11860

Région : Kanto | Hoenn
Mar 23 Oct - 2:02
Je hoche doucement la tête suite à ses paroles, sans passer le moindre commentaire de vive voix. Des condamnations qui ne servent à rien, qui n’ont aucun impact... C’est le cas dans tous les délits de ce genre, qui sont faciles à contourner pour tous ceux qui baignent dans ce genre d’univers. Il suffit de s’approcher un peu de personnes peu recommandables pour obtenir des Pokémon sans difficulté, sans que la moindre vérification soit faite. Ou même d’en voler. Chez les Rockets, le trafic de ces créatures est une grosse part de la business. Il y a beaucoup d’argent qui se fait là, parce qu’ils savent comment vendre leur prise sans laisser paraître qu’il s’agit d’un vol. Sur ce point et sur une foule d’autres, ils sont bien organisés. Par contre, c’est quelque chose que je ne peux pas dire. Gaeriel en sait déjà un peu sur moi et sur mon passé, sur le fait que Clark me pourchasse. J’ai pu esquiver les explications du pourquoi, mais si j’en parle trop, la question finira par tomber et ça sera très difficile pour moi de lui mentir. Je ne veux pas le faire même si la vérité n’est pas possible à dire, qu’elle ne sera pas acceptée... Donc il vaut mieux ne pas s’attarder sur ce sujet. Je n’ai pas envie de tout gâcher maintenant ni même jamais. Je me sens trop bien avec elle pour m’en détacher si elle choisit de se détourner de moi...

Bien que tu tiens toujours à cacher tes sentiments amoureux, à essayer de les atténuer (sans grand succès, soyons honnêtes), ils sont la source de ce fort attachement que tu ressens. Son amitié compte aussi énormément pour toi, tu ne pourrais pas tourner la page facilement.

C’est plus simple de changer de sujet, bien que cela enchaîne sur une culpabilité de mon amie quant au fait de ne pas pouvoir laisser constamment ses compagnons en liberté. J’essaie de la rassurer autant que je le peux, tâchant d’énoncer ce que je crois être véridique soit que ses Pokémon l’aiment et qu’ils comprennent les limites qu’on a parfois pas le choix de respecter. J’ignore si cela contribue réellement à chasser ses doutes et les mauvais sentiments. Elle n’a pas une grosse réaction, puis je sais qu’elle a beaucoup plus de Pokémon que moi. J’ignore comment elle peut prendre soin de toutes ces créatures en plus du travail qu’elle exerce, puis d’avoir le temps de prendre du repos. Je voulais me restreindre parce que j’avais tout à apprendre, quand Ferir m’a donné Leon. Pourtant, le destin et le hasard ont voulu que mon chemin croise la route de plusieurs Pokémon extraordinaires. Certains ne sont pas toujours à mes côtés, comme Gey et son petit restés chez mon meilleur ami, avec en plus Kad. Elle me rend visite de temps à autre, ça me fait toujours plaisir de la voir. Sa capacité de pouvoir se téléporter est très utile. Bref, sans surprise nous poursuivons sur ce sujet, tandis que Ly me réclame des caresses sur le ventre. Nous échangeons sur le pourquoi nous avons choisi le métier de ranger, j’aime en apprendre plus sur mon amie. Même si le risque d’avoir en retour des questions auxquelles je ne saurai pas répondre pourrait être un frein.

En fait, tu pourrais répondre, mais dévoiler la vérité sur la vie que tu avais n’est pas dans tes projets. Parler de Thorkil te fait aussi toujours réagir, bien que cela explique tes mauvais choix.

Gentils, c’est le cas de le dire. Je crois qu’on tombe tous sur des cas particuliers, comme ma Baudrive qui fait des blagues pas très drôles ou pouvant être lourdes de conséquences. Cacher les médicaments des pensionnaires de Ferir aurait pu être grave, si elle n’avait pas décidé de me montrer où elle les avait mis. Bref, nous discutons pendant que Gaeriel continue de manger, grillant des guimauves. Au refuge les soirs, quand nous nous installons devant un feu dehors, mon ami s’en fait souvent, mais je ne suis pas du tout un amateur. Je n’en mange donc pas cette fois aussi. C’est beaucoup trop sucré pour mon goût. Je sais que je suis difficile côté alimentation, ce qui m’amène parfois à décliner des invitations à souper ou à déjeuner. C’est surtout le cas quand il s’agit de personnes qui ne me connaissent pas encore bien, comme ma mère... Certains croient que j’agis ainsi par choix, mais c’est une question de goût, puis je n’aime pas me forcer à manger quelque chose qui me déplaît. Heureusement, ce n’est pas le cas avec Gaeriel. Nous continuons tranquillement la conversation, tandis que Ly parvient à convaincre Ridley de jouer avec lui. C’est plaisant de les voir ainsi. Son côté enfantin malgré toute la puissance qu’il a fait du bien a tout le monde. Je crois que ça les détend de pouvoir jouer, au lieu de s’entraîner ou de combattre. Un peu comme nous, c’est une forme de divertissement.

Soit un divertissement, soit pour se changer les idées. Tu sais que parfois, tu leur imposes beaucoup dans le cadre de certaines missions qui ne sont pas faciles, qui les exposent à la brutalité humaine... C’est bien qu’ils aient des moyens pour ne pas songer à cela trop longuement.

Le temps file et nous commençons à nous préparer pour passer la nuit. J’imite mon amie, me couchant moi aussi sur le dos, observant le ciel. J’en échappe quelques mots, aimant toujours me trouver dans une telle situation. Suite à la réponse de mon amie, je hoche doucement la tête. C’est vrai. Nous nous regardons au même instant et ça m’apporte un sourire. Je ne suis jamais aussi expressif qu’elle, mais ça m’amuse aussi. Quand je la vois détourner la tête pour bâiller, le simple fait de l’entendre me fait bâiller aussi. C’est toujours contagieux. On continue ensuite de bavarder posément, jusqu’à ce que les étoiles soient bien visibles. Je crois que nous sommes tous les deux fatigués. Nos Pokémon ont commencé à se coucher pour la nuit, il n’y a plus de jeux, pour les miens. Il est temps de dormir? Je pose la question, adoptant une intonation amusée, autant que possible. Nous décidons qu’il est effectivement temps. Après de dernières préparations et un bonne nuit, il faut fermer les paupières et laisser derrière tout ce qui doit l’être, nous concentrant sur l’instant présent...

Un dernier sourire envers ton amie, avant tout. Te sentant bien en sa compagnie, bien dans cette situation, c’est difficile de ne pas avoir la pensée que tu serais encore mieux en l’ayant entre les bras, en l’ayant collée contre toi. C’est aussi difficile de résister à l’envie de simplement lui caresser la joue. Ne pas vouloir révéler tes sentiments te fait plus mal que prévu... C’est donc avec ce genre de pensées que tu parviens à t’endormir, n’ayant pas hâte de la quitter le lendemain.



clic:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 2 sur 2) Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Activités dans l'ensemble du Canada ''Ensemble pour Haiti''
» Quoi de mieux que de boire pour oublier (pv Raphael)
» Une nuit pour oublier l'ennui
» Une soirée pour oublier ? (pv Daniel) -16
» -[ Courir pour oublier, courir pour s'enivrer ]- -[PV]-

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Hors-régions :: Master Tower - C O M B A T S-