AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
» Ensemble pour oublier


avatar
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 24/12/2013
Messages : 11860

Région : Kanto | Hoenn
Dim 11 Mar 2018 - 22:32
Cette histoire est enfin réglée. Ce ne fut pas facile et je n’ai plus envie d’y penser, de me remémorer ce qui s’est passé. Toute la maltraitance, toutes ces images qui me restent en tête, sans parler de l’odeur, du sol maculé de sang… La mission précédente y ressemblait aussi, elle n’a pas été simple. J’aurais préféré éviter de cumuler ces expériences, mais c’est du passe. Évacuer ces souvenirs ne se fera pas rapidement. Voilà pourquoi je n’ai pas fait appel à Ly, il avait pris part et il a pu voir des horreurs. Au moins, nos compagnons ont été épargnés des visions. Ils nous sont venus en aide pour la suite, il n’y a que Leon qui y a été exposé, qui a donné un coup de patte avec cette trappe de l’enfer a l’odeur immonde. D’ailleurs, je suis rassuré que Gaeriel semble aller mieux. Elle aussi laisse ces souvenirs derrière elle. Nous sommes repartis ensemble, puisque nous étions venus en moto jusqu’à Volucite. Ça a été étrange de dire au revoir aux autres qui ont pris part à cette mission. Au moins, je reste en compagnie de mon amie. Avec elle, ça sera plus calme, je me sentirai mieux. Pour le moment, tu es plutôt silencieux. De toute façon, en moto, c’est ardu d’avoir une conversation. Le bruit du moteur te force à crier… Le souci c’est que tu n’as pas une voix qui porte, elle est trop rauque et grave pour cela. En plus, le moral n’y est pas, pour l’instant. Difficile de savoir s’il reviendra, de savoir si vous allez vous séparer dans de bonnes conditions. C’est, sans surprise, ce que tu voudrais. Ne sachant pas quand il te sera possible de la revoir, ton souhait est de passer du temps en sa compagnie pour aujourd’hui avant de devoir rentrer sur Hoenn. Je pourrais l’inviter chez moi si elle est disponible… Il faudrait que je demande si Hei est d’accord, ce qui est assez embêtant. Ça me fait sentir comme à l’époque, quand je devais rendre des comptes à mon père ou aux Nyriu pour tous mes agissements et pour toutes les permissions. Ça ne me fait pas plaisir, en plus je me dis que le temps de voyage nous coupera du temps. Il vaut mieux nous séparer en fin de journée. Ou je lui en parlerai lorsqu’elle immobilisera la moto, lorsque nous serons arrivés à notre destination. Je n’ai même pas porté attention à l’endroit où elle nous conduit.

Voilà une preuve indéniable de la confiance que tu lui accordes. Il faut admettre que ce n’est pas avec tout le monde que tu te comporterais ainsi.

Je préfère me déplacer à dos de Pokémon, mais je dois admettre que ce n’est pas si désagréable en moto. Je ne crois pas que je le pourrais à cause de mon champ de vision réduit. Je n’aime pas conduire une voiture non plus depuis, j’évite. Mon amie conduit bien donc je n’ai pas de soucis à rester à l’arrière de cette moto et à me laisser transporter. Regarder le décor, sentir l’air frais, ça me permet de me détendre et d’en oublier la nuit passée. Je ne peux pas dire que je sois pleinement à l’aise de prendre place sur une moto, mais j’arrive tout de même à maintenir mon équilibre sans devoir trop me tenir, sans nuire à la conduite de mon amie. J’en viens à fermer les paupières et à me reposer un peu de cette façon. Ça ne me fait pas de tort après tout ce que nous venons de traverser. Cependant, je ne regrette pas d’y avoir pris part. Poser des actions concrètes contre des compagnies qui maltraitent des Pokémon, c’est essentiel dans le cadre de mon travail. Ce n’est jamais simple, ce n’est jamais plaisant, sauf qu’il le faut. J’espère tout de même me tenir éloigné de tels contextes pour quelque temps. Mes Pokémon ont aussi besoin de repos. On verra où la vie me portera, on verra ce qui m’attend pour la suite. On ne peut pas avoir de réelle emprise là-dessus et il est évident que je ne refuserai pas de missions pour cette raison.

Tu as bien trop d’honneur pour cela. Les seules raisons qui te pousseraient à un refus seraient d’estimer que ton équipe n’est pas celle qu’il faut pour la tâche attribuée.


La moto s’immobilise et j’ouvre les paupières. Le décor autour ne m’évoque pas un lieu connu, pour l’instant. Mes pieds se posent sur le sol, ne me posant pas plus de questions sur ce lieu. De toute façon, mon attention va plutôt vers Gaeriel. Merci pour la balade. Ça m’a rendu plus serein, alors ça me semble naturel de l’en remercier. Au moins, nous allons pouvoir parler d’autre chose que de ce qui vient de se produire. J’amorce donc la conversation, bien que j’ai l’impression d’être maladroit dans ce que je dis. Tu as le permis de moto depuis longtemps? Si ça peut me permettre de la connaître plus, d’en découvrir davantage à son sujet, je ne m’en plaindrai pas. Je compte l’écouter et approfondir cet aspect. De mon côté, j’espère que je ne lui ai pas trop dévoilé mon trouble au cours de la précédente mission. Je n’ai pas très envie de devoir expliquer pourquoi la maltraitance est un sujet délicat pour moi si elle me questionne à ce propos... L’idée d’évoquer mon père... peut-être un jour, mais pas celui-ci. Ça ferait revenir tous ces souvenirs, toutes ces images que je cherche à oublier et à terrer.

De toute façon, tu souhaiteras toujours retarder ce moment quoiqu’il arrive.

HRP:
 



clic:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 2425

Région : Kantô - Johto - Alola
Dim 18 Mar 2018 - 8:52
Si je savais que cette mission non officielle pouvait être délicate, je ne m'attendais pas à tomber sur de telles images lors de notre passage dans le laboratoire... Comment imaginer qu'il puisse y avoir un tel endroit ? Par moments je sens encore l'odeur qui s'est dégagée de la trappe pendant les quelques secondes où je l'ai ouverte... J'en ai rêvé lorsque nous étions au centre pokémon et, maintenant que tout cela est fini, je n'ai guère envie de dormir... Je préférerais me dépenser à la place. C'est tout naturellement que nous décidons avec Azamir de rester ensemble un peu plus longtemps, histoire de profiter l'un de l'autre ; nous ne nous étions pas vus depuis quelques temps maintenant (les jours passent à une vitesse folle quand j'y repense) et j'aimerais pouvoir passer un peu de temps à ses côtés sans avoir une telle tension qui nous lie... Je lui ai donc demandé si il avait envie qu'on parte un peu explorer les environs sur ma moto et il a accepté, à mon plus grand bonheur ; sans même m'en rendre compte je me suis beaucoup attachée à lui. Nous nous sommes donc séparés du reste du groupe et sommes retourner au centre pokémon, où j'y ai garé ma moto. Casque sur la tête, je donne mon second à Azamir et je m'installe sur le bolide, allumant le moteur, dont le son m'apaise rapidement.

Nous quittons rapidement la ville, même si je ne sais pas vraiment où je me dirige ; je ne connais pas du tout la région de Unys, je me fie seulement à mon instinct et à notre envie partagée de nous éloigner de ce monde fou. Je me retrouve à rouler le long d'un pont qui me semble interminable, mais qui nous offre une vue sans pareille... Lorsque nous en sortons enfin, nous avons définitivement quitté la grande ville et nous nous retrouvons en pleine nature ; je quitte la route principale pour éviter toute cette circulation et je prend des petits chemins de terre, ralentissant considérablement pour ne pas trop secouer Azamir mais aussi au cas où un pokémon traverserait le chemin... Quand on les aime il faut toujours penser à ce genre de situation, cela arrive plus souvent qu'on pourrait le penser.

La nature nous entoure complètement désormais et je me gare dans ce qui semble être un petit bois, non loin d'un lac ; l'endroit semble suffisamment sauvage pour que nous puissions y passer du temps ensemble, sans être dérangés. Je coupe le moteur et range les deux casques dans le compartiment, avant de mettre la sécurité ; même si je ne compte pas trop m'éloigner du bolide, on ne sait jamais... Je souris en entendant la voix de mon ami et nous nous éloignons tranquillement, en direction du lac.

- De rien, c'est sympa de ne pas rouler seule pour une fois !

Et cela me force aussi à me retenir, puisque seule, j'ai tendance à rouler toujours au dessus de la vitesse autorisée... J'aime cette sensation d'adrénaline, de devoir me concentrer uniquement sur la route, de ne penser à rien d'autre... Cela me vide complètement l'esprit. Je tourne la tête vers Azamir alors que nous marchons tranquillement et réfléchis un instant à la question avant d'y répondre.

- J'avais 18 ans quand je l'ai passé, peu de temps après avoir quitté la maison pour enfin devenir dresseuse...

A vrai dire, je l'ai passé dans une situation un peu plus précise : lorsque j'ai décidé de faire partie des forces de l'ordre... Mais je ne me vois pas lancée un tel sujet de moi-même, parler de cette époque est douloureux, même si Azamir sait pour mon véritable prénom. A vrai dire, nous n'en avons jamais reparlé et c'est un soulagement... Serai-je capable de tout lui avouer ? S'il me le demandait, je crois que je le pourrais, je me suis attachée à lui au fil du temps et il semble capable d'entendre ce genre de choses.

- Ça te dit de pique niquer au bord de l'eau et d'y dormir à la belle étoile ?

Je m'arrête au bord du lac et profite qu'il fasse encore jour pour contempler la surface de l'eau, un sourire aux lèvres... Ca va nous faire du bien de pouvoir nous détendre, loin de tout.





doubles comptes:
 
autre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 12308

Dim 18 Mar 2018 - 11:12
C'est parti pour un nouveau match !
Gaeriel Miya envoie Narcisse son Altaria S.
Azamir Mergar envoie Knight, son Dracolosse.
Que le meilleur gagne !



Altaria S. lance danse draco
(sa vitesse et son attaque augmentent d'1 cran)


Dracolosse lance siphon
(random 85/4 : ça passe/dure 4 tours)
(-24 PV) pas très efficace...
(random 79 : pas de CC)
PV Altaria S = 231/255


Altaria S. est blessé par siphon !
(-32 PV)
PV Altaria S = 199/255


Récap

Gaeriel
PV Altaria S = 199/255 - vitesse et attaque +1 cran - sous effet de "siphon" reste 3 tours

Azamir
Dracolosse full pv



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 24/12/2013
Messages : 11860

Région : Kanto | Hoenn
Lun 19 Mar 2018 - 16:27
Le paysage que m’offre cette balade en moto est spectaculaire, surtout ce long point. Je ne connais pas bien la région d’Unys, il n’y a eu que ces vacances à Vaguelone et peut-être une mission, je n’en suis plus sûr en cet instant, et je n’ai pas l’envie de fouiller dans ma mémoire. De toute façon, quand nous arrivons dans un lieu en pleine nature, mon amie s’arrête donc je me concentre plutôt sur elle, bien que les alentours sont splendides. Je compte laisser mes compagnons libres, ils pourront eux aussi en profiter. Ils n’ont pas vraiment su ce qui s’est passé, heureusement pour eux. Néanmoins, dès que je le peux ils profitent de l’extérieur. Je ne crois pas qu’il y ait de risques ici. Puis, il vaut mieux, justement, qu’ils soient tous à portée de main si jamais nous avons été suivis par des sbires Rockets. Bref, je remercie d’abord Gaeriel pour la promenade. Elle m’a permis de souffler, de prendre l’air. Ça m’a fait du bien et cela semble réciproque. Ça me fait plaisir de te tenir compagnie. Je sais qu’un léger sourire vient s’installer sur mes lèvres. Toutes les conditions sont réunies pour que je me sente apaisé, pour que je sois bien. Les lieux comme celui-ci, je peux y passer des heures sans me lasser. En plus, être à côté de mon amie est agréable, comme toujours. Je ne pensais pas que nous pourrions rester plus longuement, je compte en profiter, ne sachant pas quand il me sera possible de repasser sur Kanto pour la voir ni quand elle pourra venir à Hoenn...

Cet exil n’est pas aussi facile que tu le prétends. Le fait d’être loin de ta région, loin de tes habitudes, mais surtout loin de tes proches te pèse. Il y a heureusement Hei avec toi, sinon ça serait plus ardu.

Je me sens fatigué, mais nous n’allons pas vraiment bouger ici, je pense. Ça ne devrait pas être trop problématique. Puis, je peux compter sur mes dragons pour me ramener à Hoenn. Je ne peux pas dormir pendant le vol, mais je peux me reposer et me libérer l’esprit. Je ne veux pas qu’elle ait à conduire si elle est trop fatiguée non plus. Je vais surveiller ça. Bref, nous marchons, désireux de nous poser quelque part. Je ne suis pas difficile là-dessus, je peux m’asseoir au pied d’un arbre, sur la branche d’un arbre qui est assez grosse et solide, directement par terre. Cela dit, je comprends que Gaeriel désire un endroit mieux que ça. Pour meubler le silence et parce que je m’intéresse à elle, j’en viens à lui poser une question. J’en apprends donc un peu plus sur elle. Dix-huit ans, ce même âge que j’avais lorsque je suis devenu un Rocket... Elle devenait dresseuse et motarde pendant qu'au même âge, j’étais en formation pour une organisation criminelle, pendant que j’apprenais à tuer... Je n’y songe pas plus longuement, surpris de savoir qu’elle est partie si tard. J’ignore quel âge elle a aujourd’hui, ça ne doit pas faire si longtemps. J’aurais cru que tu étais dresseuse depuis ton adolescence, avec toute l’expérience que tu as et ton aisance dans le domaine. Ce n’était pas vraiment le sujet, mais c’est ce qui m’a marqué dans sa réponse, alors c’est ce qui en ressort en premier. Je reprends ensuite. Je dois admettre que la moto m’intéresse. Je préfère toujours voyager avec mes Pokémon, sauf que s’ils ne peuvent pas à un moment, j’aurais un moyen de secours plus facile à dissimuler qu’une voiture. C’est tout le processus pour obtenir le permis qui m’agace et qui me freine. Dans ma situation, je ne peux pas me le permettre.

Encore moins sous ta réelle identité, puis mentir sur celle-ci est devenu difficile depuis ton passage à la ligue Pokémon.

Nous arrivons au bord d’un lac et Gaeriel me propose alors quelque chose qui me fait sourire un peu plus. Hn, je suis partant. Je crois que ma réponse était prévisible. C’est tout à fait le genre d’endroit qui me plaît, qui me détend. J’aime être éloigné de la ville. Je pense qu’il s’agit d’une caractéristique commune entre rangers. C’est le moment idéal pour laisser libre nos compagnons, alors j’ouvre le bal. Certains sont restés à la maison à Hoenn, il y a toujours Kad auprès de Ferir, ainsi que Gey et son petit Plume, mais plusieurs sont avec moi. Les plus combatifs, les plus motivés à m’aider dans mes tâches de ranger : Leon, Ly, Knight, Brav, Mance et Scy. Ils saluent mon amie, mais Mance a alors un comportement étrange. Elle vient me coller, quémandant des caresses, ne s’occupant pas vraiment du fait que nous ne soyons pas seuls. Elle est toujours un peu trop câline envers moi, mais d’habitude, elle n’insiste pas comme ça. Ma main se pose tout de même sur sa grosse tête. J’ai la pensée un peu égoïste qui me traverse l’esprit que je suis avec elle tous les jours, elle pourrait me laisser profiter de mon temps en compagnie de Gaeriel... Au moins, elle finit par se détourner quand Leon l’appelle. Lui, il sait pour mes sentiments, tout comme je sais qu’il aime beaucoup Mance. En tout cas, la dragonne passe près de mon amie et sa queue lui accroche les jambes. J’ai immédiatement le réflexe de m’assurer qu’elle ne tombe pas, allant la rattraper au besoin. Mance, fais attention. On aurait presque dit que c’était volontaire, je ne comprends pas... Ça va? adressai-je cette fois à la ranger. Je suis désolé, elle n’a pas l’habitude d’être maladroite. Au moins, ils vont vaquer à leurs occupations, puis ils pourront se mêler à ses Pokémon, aussi. Ça devrait tous les occuper un moment.

Tu n’as pas compris que Mance est jalouse, ça viendra peut-être plus tard. Pour l’instant, ton unique souhait est que l’incident soit oublié et de relaxer près de l’eau en bonne compagnie. Puis, manger ne fera pas de tort non plus. Ce thé but au Centre Pokémon est loin désormais.



clic:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 2425

Région : Kantô - Johto - Alola
Lun 9 Avr 2018 - 14:26
J'ai un sourire qui s'installe automatiquement sur mes lèvres lorsque Azamir me dit que cela lui fait plaisir de me tenir compagnie ; à moi aussi cela me fait plaisir, même si je ne le dis pas à voix haute. Nous marchons tranquillement, côte à côte, et commençons à discuter un peu, mon ami me demandant plus de précisions sur mon expérience de conduite : je lui explique donc cela sans aller dans les détails, ma vie étant tellement compliquée que je ne veux pas l'embrouiller ou aller vers des choses qu'il vaut mieux éviter... Comme la période où je consommais de l'héroïne par exemple, j'en ai honte, même si je sais que j'ai plongé par désespoir, à cause de la douleur... Ça n'a pas du arranger mes problèmes de santé quand j'y pense.

En parlant de ça, voilà que Azamir réagit et m'y fait fortement penser. C'est vrai que la plupart des dresseurs commencent lors de leur adolescence, lorsqu'ils décident qu'ils sont suffisamment grands pour partir sillonner les routes... Cependant, ma faiblesse cardiaque et mon père sur-protecteur ont fait que je n'ai jamais pu... Et il faut dire que je suis restée plusieurs années prostrée dans ma chambre, refusant la moindre activité, m'éloignant de tous mes amis, incapable de faire le deuil de Gae. Heureusement, Ridley est alors arrivé dans ma vie...

- Non... J'étais très fragile et mon père refusait que je parte. J'ai du attendre d'avoir ma majorité pour pouvoir me passer de son avis. Par contre Ridley est avec moi depuis mon adolescence...

Ce ne sont pas de bons souvenirs, c'est vrai, mais depuis le temps j'ai réussi à les combattre et à en parler à peu près normalement, même si je ressens toujours cette douleur lorsque je pense à ma jumelle. Avoir un nouveau cœur n'a rien changé à cet état de fait... Même si j'ai eu l'impression d'être séparée d'elle. Peut-être est-ce pour cela que j'ai endossé son prénom sans hésiter, qui sait...

La conversation sur la moto a l'avantage de me faire changer d'esprit très rapidement.

- Franchement, pour rien au monde je ne passerais de la moto à la voiture. J'ai déjà eu quelques accidents, mais c'est tellement pratique... Et le pied, aussi.

Et puis bon, mon plus gros accident ne compte pas vraiment, il était intentionnel. Je soupçonne toujours cette fille d'être derrière tout cela, mais sans la moindre preuve... Je lâche un soupir léger et change de sujet en m'approchant du lac, proposant à Azamir d'y passer la nuit ensemble. Si on oublie la nuit dernière et mes obligations lors de missions plus classiques cela fait très longtemps que je n'ai pas passé la nuit avec quelqu'un d'autre... Enfin même si là nous ne la passerons pas dans le même lit ! Ce serait un peu gênant... Bon on se tiendrait chaud au moins et je serais bien calée contre lui mais... Bah, j'ai de drôles de pensées quand je m'y mets !

Je secoue la tête et j'imite Azamir, libérant la plupart de mes pokémons. Fang plonge dans le lac, l'énorme Léviator disparaissant rapidement dans les eaux sans demander son compte. Angel nous salue avec beaucoup de politesse avant de s'asseoir au bord de l'eau, semblant vouloir méditer. La plupart des oiseaux prennent leur envol alors que Nina et mon Pikachu restent à jouer autour de moi, très collants. Ridley décide de rejoindre sa compagne dans les airs et je les regardent un instant lorsque quelque chose me pousse et me fait perdre l'équilibre... Mais j'embrasse le torse de Azamir plutôt que l'herbe, ce qui est nettement moins douloureux. Je me redresse en le remerciant, constatant que c'est sa Drattak qui m'a poussé, sûrement avec sa queue.

- Ça va, ça m'a juste surpris ! Par contre, Ridley ne semble pas de cet avis et s'est aussitôt posé, grognant plutôt méchamment sur la Drattak, le torse bombé. Je m'interpose aussitôt en posant une main sur son épaule. Doucement gros, ce n'est qu'un accident. Aide nous plutôt à faire le feu de camp !

Après avoir jeté un dernier regard à la dragonne, il nous aide donc à rassembler du bois sec et à créer la zone où le feu brûlera, avant de le démarrer d'une bonne flammèche. Je le remercie et sors mon sac de couchage de mon sac, le dépliant sur le sol pour m'asseoir dessus. Il commence tout doucement à faire nuit et je sors les provisions de mon sac : pas mal de lamelles de bœuf séché, des marshmallow, de l'eau et des chips. Je ne sais pas ce qu'a Azamir mais si il a de la nourriture, on a de quoi se faire un repas sympa... Que je débute en sortant mon pilulier, sortant les médicaments du soir pour les avaler, avant de poser la boîte près de moi en constatant qu'elle est vide ; il faut que je pense à la remplir correctement tant qu'on est au calme.





doubles comptes:
 
autre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 12308

Lun 9 Avr 2018 - 14:54

Altaria S. lance laser glace
(-454 PV) c'est méga efficace !
(random 90/86 : pas de coup critique ni d'effet)
PV Dracolosse = 0/260

Dracolosse est KO !



Altaria S. est blessé par siphon !
(-32 PV)
PV Altaria S = 167/255


Récap

Gaeriel
PV Altaria S = 167/255 - vitesse et attaque +1 cran - sous effet de "siphon" reste 2 tours

Azamir
Dracolosse KO



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 24/12/2013
Messages : 11860

Région : Kanto | Hoenn
Lun 30 Avr 2018 - 23:44
Apprendre que Gaeriel a commencé sa carrière de dresseuse que tardivement me surprend. Au final, je ne suis pas le seul qui ait connu une ascension rapide, qui a pris ses aises dans ce métier sans trop de mal. Quelque part, ça me rassure. Puis, avec la détermination dont elle fait preuve, ça ne pouvait pas être autrement, bien qu’elle a côtoyé son premier Pokémon depuis bien plus longtemps que moi avec le mien. Par contre, je dois aussi admettre que je suis étonné de savoir qu’elle était très fragile. Est-ce pour cette raison qu’elle a des médicaments à prendre? Je n’ai jamais osé demander, je ne pense pas le faire maintenant non plus. À l’évocation de son père qui refusait qu’elle parte, je ne peux empêcher un froncement de sourcils. Ça me ramène des souvenirs avec Thorkil, rien de très joyeux. Il n’y a jamais rien eu de joyeux avec lui... Mais je ne crois pas qu’elle ait vécu quelque chose de similaire, heureusement. Je suis désolé de l’apprendre. En même temps, ça me touche qu’elle décide de me parler de ce qu’elle a vécu, même si ça ne semble pas facile. C’est quelque chose que je ne suis pas à l’aide de mentionner. Je voudrais en savoir plus, elle m’intéresse, mais... je ne tiens pas à créer un malaise après ce que nous venons de vivre avec cette mission à ce laboratoire. J’aurais aimé que Leon soit avec moi plus tôt, il est arrivé tardivement dans ma vie. Je sais très bien que ce souhait est inutile. Je ne l’aurais pas intégré, je ne l’aurais pas traité comme je le fais aujourd’hui. Les événements de ma vie ne peuvent pas être changés. Ils n’auraient pas eu le même résultat. Je ne tiens pas à m’attarder sur le sujet. Je n’ai pas envie de lui expliquer à quel point je détestais les Pokémon, et donc de devoir parler de Thorkil. C’est à cause de lui si je les considérais comme des monstres, si je croyais qu’ils étaient tous mauvais.

Ainsi, tu préfères changer de sujet, revenant sur cette moto. Les interactions sociales ne sont pas ton point fort. Même si tu voudrais sincèrement en découvrir plus sur la ranger, tu ne sais pas comment poser les questions sans passer pour quelqu’un de brusque.

Quand mon amie me parle des accidents qu’elle a eus, ça me fait un petit pincement au cœur. Au moins, elle s’est bien remise, de ce que je vois. C’est l’essentiel. En voiture aussi, on peut en avoir. Et même à dos de Pokémon. Il faudrait que j’y pense plus sérieusement, même si j’ai du mal à me voir là aller passer un permis de moto. Un son amusé, m’imaginant devant l’enseignant. J’opterais plutôt pour une voie qui ne serait pas légale, je pense. Peut-être que Shadow’s Path pourrait faire quelque chose pour moi en ce sens. Je me garde l’idée pour vérifier ça la prochaine fois que j’irai à l’une des bases de l’organisation. Pour l’instant, je profite d’être ici, je profite d’avoir cette proposition de passer la nuit dehors, en sa compagnie. Mes compagnons, ceux qui m’ont accompagné jusqu’ici, se joignent à nous. J’espère les voir se mêler davantage à ceux de Gaeriel. Ils apprennent encore à se connaître, mais je présume que ça viendra à force de passer du temps ensemble. Si on le peut, avec mon exil à Hoenn c’est plus difficile... Qu’importe, tout cela devient secondaire face au comportement insistant de Mance, en plus de sa maladresse. J’ai assez de réflexes pour empêcher mon amie de tomber, mais je ne pensais pas la réceptionner de cette façon. Elle va bien, c’est tout ce qui compte. Tant mieux. Je me sens embarrassé de l’avoir contre moi, et je fais tout afin de ne pas le montrer, en essayant de chasser ces pensées qui me viennent de passer mes bras autour de sa taille. Ça ne serait pas approprié... La réaction de Ridley me ramène pleinement à la réalité. Je ne m’attendais pas à tant d’agressivité de sa part pour une bousculade. Leon se tient prêt, je le vois du coin de l’œil. Il suffit que d’un échange de regard pour lui faire comprendre que ça va, et Gaeriel s’occupe de calmer son propre Dracaufeu. Je remarque aussi que Mance fait une drôle de tête, mais ça n’a pas dû être agréable pour elle de se faire grogner dessus de cette façon.

C’est plutôt qu’elle jalouse ce câlin improvisé qu’elle a provoqué. Ce n’était pas du tout son intention.

L’incident passé, nous rassemblons de quoi faire un feu de camp, bavardant de sujets plus légers. Lorsque c’est fait, mon amie extirpe de la nourriture de son sac et je dois admettre qu’avec tout ce qui s’est passé aujourd’hui, je n’ai pas très faim. Par contre, je sais qu’il faut que je mange, que c’est mieux. Ce que j’avais prévu est en contradiction avec ce qu’elle a prévu. Si tu as envie de fruits ou de légumes, j’ai ce qu’il faut... Je n’aime pas les chips et les guimauves, ça restreint mes choix. Manger trop lourd ne passerait pas, aujourd’hui. Ensuite, je la vois sortir ce pilulier qui m’intrigue depuis ce jour à Vaguelone. Ce n’est pas la première fois que je la vois à l’heure du repas prendre des médicaments. La précédente conversation me revient en tête. J’hésite encore, mais je finis par poser doucement la question. Je peux te demander pourquoi tu as des médicaments à prendre? Après coup, je me dis que je ne sais vraiment pas être délicat. Les relations sociales n’ont jamais été une force chez moi. C’est plutôt celle de Ferir. Avec lui, tout, ou presque, passe bien. Je présume qu’elle me dira si elle n’a pas envie de m’en parler plus longuement ou si elle ne veut pas répondre. Je ne m’en vexerai pas, ça doit être assez personnel. J’ai envie de lui parler aussi, d’exprimer ce que ça m’a fait d’infiltrer ce laboratoire. La maltraitance est un sujet difficile pour moi. Avec en plus ce que Leon a vécu pendant que Clark a pu me ramener au quartier général Rocket... Au moins ici, c’est paisible et je me sens bien avec elle ainsi que nos Pokémon tout autour de nous.

Ton souhait est que cette soirée passe lentement. Pensée que tu trouves idiote après coup, n’ayant aucun contrôle sur le temps. Toujours aussi terre à terre.



clic:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 2425

Région : Kantô - Johto - Alola
Dim 13 Mai 2018 - 15:45
Je ne m'attarde pas plus longtemps sur ma vie passée, les souvenirs n'étant pas heureux. Enfin il y a en a eu évidemment, comme toutes ces journées que l'on passait avec Gaeriel et Mikhail à nous amuser... Mais l'une n'est plus depuis bien longtemps et l'autre m'a quitté sans une véritable explication et je n'ai plus réussit à le voir depuis... J'espère qu'il va bien même si je n'ai aucuns moyens de le savoir... Je commence petit à petit à tourner la page et, en réalisant que mes appels resteraient sans réponse, j'ai même supprimé son numéro de mon répertoire, bien que les photos restent en souvenir du bon temps... Je lâche un soupir et sors de mes pensées, reprenant la conversation avec Azamir en parlant moto : il a l'air intéressé par la conduite et je ne peux que lui recommander de se laisser tenter, la liberté que l'on ressent au volant d'un tel bolide est inégalable... Et en plus elle va beaucoup plus vite qu'un pokémon que l'on chevaucherait selon les trajets à faire. De toute façon je refuse de me servir d'un de mes compagnons si la moto peut faire le travail, je sais que c'est fatiguant pour un pokémon de transporter un humain sur son dos... Nous finissons d'ailleurs par lâcher nos créatures en dehors de leurs pokéballs, pour qu'ils puissent profiter eux aussi d'un bon bol d'air frais, même si je ne lâche pas tous les spécimens que je possède ; ils sont trop nombreux pour que je le fasse dans un lieu inconnu malheureusement. Il me tarde d'avoir mon ranch...

Je me retrouve contre le torse de Azamir sans trop comprendre ce qu'il se passe, m'y raccrochant pendant quelques secondes avant de retrouver mon équilibre et de me redresser, m'excusant rapidement avant de le rassurer quant à mon état. C'est donc sa dragonne qui m'a bousculé, rien de bien grave, ça m'a juste surpris. Cependant je dois calmer les ardeurs de Ridley, qui semble avoir pris l'affaire au sérieux et nous a tout de suite rejoins pour engueuler, littéralement, Mance. Je suis étonnée qu'il réagisse comme cela, il n'est pas comme ça d'habitude... Serait-il de mauvais poil ou y a t-il autre chose ?

Suite à cela Ridley décide de ne plus me quitter d'une semelle, délaissant ainsi sa compagne et son fils pour rester à mes côtés pendant que nous mettons en place un feu pour nous réchauffer lorsque la nuit viendra. Même si le temps a été agréable la température va forcément baisser et je n'ai pas envie d'avoir froid toute la nuit... Même si à mon avis Ridley va dormir contre moi, le connaissant, m'évitant ainsi ce désagrément. Je prépare donc mes affaires et m'installe sur mon sac couchage, à même le sol, non loin de Azamir qui m'a imité et sorti ses propres affaires. On est bien là, au bord du lac, à profiter de la tombée de la nuit ; loin de la ville, des bruits, des affaires... Après ce qu'il s'est passé ces deux derniers jours nous avions bien besoin de cela. Je sors ma nourriture puis mes médicaments et les prend par habitude... Je relève la tête lorsque j'entend la voix de Azamir, réalisant alors qu'il ne sait pas.

- Oh, c'est vrai, j'évite de m'étendre là dessus d'ordinaire... Je prend la parole tout en fouillant dans mon sac pour en sortir les boîtes de médicament, avant de relever la tête vers lui. Je lui souris pour le rassurer ; cela ne me gêne pas de m'étendre à ce sujet avec lui. Tu sais, quand je disais que j'étais fragile ? En faite je suis née avec une malformation du cœur, du genre assez sérieuse. J'ai vécu avec avec des médicaments, mais à un moment... Disons que j'ai atteint mes limites. J'ai subit une greffe d'urgence il y a... Presque deux ans maintenant. J'attrape le col de mon teeshirt, assez lâche, et le baisse pour lui montrer ma peau jusqu'à la naissance de ma poitrine, où court la cicatrice. Du coup ces médocs sont là pour éviter que mon corps ne rejette la greffe. Y'avait des chances de base pour que ça ne fonctionne pas, mais j'ai eu de la chance, je n'ai eu aucune rechute.

Même si, en réalité, un rejet est toujours possible, à n'importe quel moment... Mais le risque a diminué avec le temps, le cœur étant compatible avec mon corps. Un sacré cadeau que m'a fait Ryuk ce jour-là, je ne pourrais jamais le remercier suffisamment pour ce qu'il a fait.

- Ah et je veux bien quelques fruits si tu en as assez !





doubles comptes:
 
autre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 12308

Mar 15 Mai 2018 - 10:56

Dracaufeu S fait son apparition sur le terrain !


Altaria S lance Laser Glace !
(-119 PV) Random 67, pas de critique. Random 30, pas d'effet.
PV de Dracaufeu S : 161/280

Dracaufeu S lance Dracogriffe !
(-109 PV) Random 51, pas de critique. C'est super efficace !
PV d'Altaria S : 58/255

Altaria S est blessé par Siphon !
(-32 PV)
PV d'Altaria S : 26/255

Que voulez-vous faire ?


Récap

Gaeriel
PV Altaria S = 26/255 - vitesse et attaque +1 cran - sous effet de "siphon" reste 1 tour

Azamir
Dracolosse KO
Dracaufeu S = 161/280



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 24/12/2013
Messages : 11860

Région : Kanto | Hoenn
Lun 28 Mai 2018 - 20:53
Passer le reste de cette journée tranquille, dans cet endroit paisible, en compagnie de Gaeriel, ça fera du bien. C’est une chance qu’elle ait pu rester, que nous puissions partager cet instant avec moi. Il y a un moment un peu plus actif à cause de la maladresse de Mance et de la réaction de Ridley, mais il se passe rapidement. J’aurais simplement aimé avoir mon amie un peu plus longtemps contre moi... Je ne m’attarde pas sur cette pensée, ne voulant pas montrer mes sentiments. Il vaut mieux qu’elle ne les découvre pas. Préparer le terrain pour la nuit me permet de ne plus y songer. Je n’ai pas de sac de couchage, pour ma part. Ce n’est pas la première fois que je dors à la belle étoile sans en avoir. Leon se chargera d’entretenir le feu pendant que je dors, puis je sais qu’il restera à proximité. Il ne me touche pas parce qu’il sait que cela me réveille, mais il me garde au chaud avec sa présence à côté. Je ne doute pas non plus que la Drattak me collera aussi. Elle en profite dès qu’elle le peut... Ça, je le gérerai plus tard, quand le moment viendra. Pour l’instant, je me sors une pomme après avoir installé mes affaires et avoir aidé à ramasser du bois pour démarrer un feu. J’aime toujours autant la nature, la sensation d’être loin de tout. J’ai eu de la chance depuis ma sortie de l’hôpital. Chez Ferir, c’est très calme, il n’a pas de voisins immédiats. C’est pareil pour la maison à Hoenn. Hei l’a bien trouvée. J’espère pouvoir bientôt avoir de nouveau une vie assez tranquille pour m’acheter une résidence, à Kanto de préférence. Hoenn a son charme, mais je suis attaché à ma région de naissance, pour une raison qui m’échappe.

C’est parce que tu as des proches et des amis, là-bas. Dans ta nouvelle région, il n’y a que Hei et il peut te suivre, n’ayant aucune attache où que ce soit.

Alors que nous commençons à manger, je remarque que mon amie prend ses médicaments. Ce n’est pas la première fois devant moi, je n’avais jamais posé de questions malgré ma curiosité à ce sujet. J’hésite quelques secondes avant de demander pourquoi elle doit en prendre. Peut-être que j’aurais dû m’abstenir. Je comprendrais qu’elle me dise que ça ne me concerne pas. En fait, c’est la réponse à laquelle je m’attendais et c’est celle que j’obtiens. Je savais que je n’aurais pas dû m’y risquer. Pendant qu’elle fouille dans son sac, j’allais m’excuser pour ma curiosité mal placée. Ça me confirme que je fais bien de ne pas parler de mes sentiments et que je ferais mieux de les oublier... Mais le fait qu’elle m’adresse un sourire me surprend. Est-ce juste pour me montrer qu’elle n’est pas contrariée par la question? Je reste donc silencieux, ne sachant pas si elle veut ou non en parler, finalement. De toute évidence, j’ai sauté trop vite aux conclusions, lui répondant d’un petit hochement de la tête quand elle me pose la question. Ensuite, l’étonnement est fort quand j’apprends qu’elle est née avec une malformation au cœur. Je l’écoute tout de même sans l’interrompre, me disant que ça ne doit pas être évident d’en parler ouvertement. Une pointe de malaise survient quand je la vois me montrer cette cicatrice que j’avais déjà aperçue à Vaguelone, ne m’étant pas attardé dessus. Cette fois encore, je me sens trop gêné pour la fixer, mon regard revenant rapidement vers son visage. La raison de ces médicaments est donc une greffe au cœur... Ce n’est pas anodin. Sur le coup, je dois admettre que la surprise m’empêche de dire quoi que ce soit. Je réagis seulement quand elle me demande des fruits. Hn, j’en ai assez pour partager. Je lui tends le petit sac dans lequel j’avais mis le peu de nourriture que j’ai apportée. De toute façon, je n’ai pas très faim pour le moment.

Tu lui demanderas sans doute quelques morceaux de sa viande séchée, mais tu n’as pas l’intention d’engloutir un gros repas.

Maintenant, je me dis qu’il faudrait que je revienne sur ce qu’elle m’a révélé, c’est la moindre des choses. Elle s’est ouverte sur un sujet personnel et je l’apprécie. Excuse-moi de t’avoir posé la question pour tes médicaments. J’y reviens de cette façon, essayant de rapidement rassembler mes idées pour savoir quoi lui dire ensuite. J’ai l’impression qu’il me vient à l’esprit que des phrases bateaux... Je n’ai pas envie de lui dire quelque chose comme ça. Je te remercie de m’en avoir parlé, je présume que ça ne doit pas être facile. Je comprends mieux le fait que son père refusait de la laisser partir plus jeune. Ce n’était pas du tout dans la même lignée que le mien... Heureusement qu’elle ne semble pas avoir remarqué la petite réaction que j’avais eue. Je suis content que tout se soit bien passé pour toi. Léger sourire, je retiens le geste que j’ai failli faire, ayant eu envie de lui prendre la main. Je deviens trop tactile parfois avec elle, je dois calmer ça. Il y a plusieurs éléments de notre passé qui auraient pu faire en sorte qu’on ne puisse pas se rencontrer. Je suis passé près de la mort, moi aussi. Comme je lui ai déjà parlé de mon coma, je ne me relance pas dans ce sujet. Après une telle révélation, je suis plutôt silencieux, mangeant cette pomme. Je ne m’attendais vraiment pas à une telle réponse, j’ai de la difficulté à parler d’autre chose comme si de rien n’était. Mon regard se perd quelques instants à l’horizon. Ça m’aide à me ressaisir, à me sentir apaisé. Ça me fait vraiment du bien d’être ici, dis-je à voix basse. La maltraitance m’affecte plus que je l’ai montré. Je détourne le regard, vaguement honteux. Au moins, ça ne m’empêche pas d’effectuer mon travail. Malgré ça, je n’aurais peut-être pas dû en parler... J’en avais envie, elle est la seule avec qui je peux avoir ce genre de conversation.

Ferir se laisse trop affecter et Hei a tendance à banaliser.



clic:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 2425

Région : Kantô - Johto - Alola
Sam 16 Juin 2018 - 5:32
Je profite que le repas n'ait pas encore commencé pour prendre mes médicaments mais, ce faisant, j'attire l'attention de Azamir, qui a du remarquer depuis longtemps mon petit ménage, depuis le temps que nous nous connaissons. Aujourd'hui il a décidé de franchir le pas et me demande pourquoi je suis ce traitement ; tout en remplissant mon pilulier pour la semaine je lui répond avec sincérité, ne voyant pas l'intérêt de lui cacher cela après tout ce que j'ai pu lui révéler par le passé... J'éprouve une grande confiance envers mon ami, j'arrive à m'ouvrir à lui et à lui parler de sujets sensibles sans être gênée ; bien sûr il y a bien d'autres choses gênantes dont je ne parlerais pas, mais il s'agit du niveau au dessus... Je lui explique donc pour ma malformation, parle de ma greffe et, donc, du traitement que je dois prendre pour continuer de stabiliser tout cela. Pour être honnête mon médecin m'avait dit qu'il y avait une chance pour que je n'ai pas besoin de ces médicaments, la compatibilité étant excellente, mais il n'avait pas de certitudes et je ne voulais pas prendre le moindre risque avec ma vie, pas une nouvelle fois... Je suis donc obligée de prendre ces petits médicaments jusque la fin de ma vie mais, franchement, ce n'est pas cher payé pour pouvoir continuer de vivre un petit bout de temps sur cette terre, avec mes compagnons... Je sens un léger malaise après mon explication et je le rompt en changeant brusquement de sujet, lui demandant du fruit, histoire d'avoir quelque chose de plus sain dans l'estomac. A ce niveau la nous sommes le jour et la nuit : j'ai toujours vu Azamir manger de façon saine, des fruits, des smoothies, des plats équilibrés... Alors que de mon côté mon alimentation est un véritable chaos. Il faudrait pourtant que je fasse attention mais comme je suis toujours en mouvement j'ai tendance à constamment aller au plus simple.

Je le remercie donc et attrape une pomme dans son sac, que je pose à côté de mes provisions du soir. Cela me fera un peu de sucre en plus, ce n'est pas une mauvaise chose vu mon penchant. J’attrape un morceau de viande séchée que je suce de manière désinvolte, profitant juste de son gout salé pour le moment, avant d'en tirer un petit morceau et de le mâcher lentement... Mais je repose la viande lorsque Azamir évoque de nouveau ma santé et je le regarde en lui offrant un sourire sincère.

- Ne t'excuse pas, je comprend la question ! Ça doit être intriguant de voir quelqu'un prendre des médocs comme ça, tous les jours. Enfin, même s'il ne le voit pas tous les jours puisque nous n'habitons pas ensemble, mais passons. Je l'écoute silencieusement et j'ai un nouveau sourire doux à sa dernière phrase, plutôt touchée par ses mots. Ça ne s'est pas vraiment bien passé, mais je n'ai pas envie d'alourdir de nouveau l'atmosphère en parlant de mon presque suicide et de toute l'opération clandestine qui s'en est suivie... Oui, je suis contente aussi que tout cela soit derrière moi, c'est un poids en moins.

Je bois une gorgée d'eau et reprend mon morceau de viande, le mâchouillant tranquillement pour le faire durer. Je caresse d'une main Ridley, venu se coucher près de moi, et profite un peu du silence qui s'est installé. Mes pokémons font leur vie tout autour de nous, se rapprochant parfois avant de s'éloigner en constatant qu'il ne se passe rien de spécial. Je tourne la tête lorsque la voix basse de Azamir se fait de nouveau entendre et je l'écoute avec attention avant de hocher doucement la tête.

- Moi aussi, ça n'a pas été facile. Je lâche un soupir et sors une cigarette de mon sac, me l'allumant en la passant près des flammes du feu de camp ; parler de tout cela me donne envie de m'en griller une automatiquement. Je suis vraiment contente qu'on ait pu faire bouger les choses, mais je n'ose pas imaginer le nombre d'endroits où cela se passe exactement pareil... Est-ce qu'on peut espérer qu'un jour cela change ? Je commence à en douter.

Il y aura toujours des personnes pour torturer les pokémon, pour s'en servir dans des buts inavouables. En tant que Ranger j'espère pouvoir aider ces créatures à vivre mieux mais, au fond, j'ai parfois l'impression de brasser de l'air. Même si mon métier reste essentiel vu le nombre de nos interventions, mais sur ce sujet en particulier... Je lâche un nouveau soupir avant de tirer sur ma cigarette, tournant la tête pour que la fumée n'atteigne ni mon ami ni mon compagnon de toujours. J'attrape finalement mon morceau de viande mâchouillé et je le termine, avant de croquer dans ma pomme.

- Heureusement que ce monde n'est pas tout noir non plus, suffit de voir la foule qu'il y avait pour manifester, en si peu de temps !





doubles comptes:
 
autre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 12308

Dim 24 Juin 2018 - 10:58

Altaria S lance Laser Glace !
(-119 PV) Random 28, pas de critique. Random 24, pas d'effet.
PV de Dracaufeu S : 42/280


Dracaufeu S lance Atterrissage !
(+140 PV)
PV de Dracaufeu S : 182/280





Altaria S est blessé par Siphon !
(-32 PV)
PV d'Altaria S : 0/255
Altaria S est KO !

Que voulez-vous faire ?


Récap

Gaeriel
Altaria S KO

Azamir
Dracolosse KO
Dracaufeu S = 182/280



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 24/12/2013
Messages : 11860

Région : Kanto | Hoenn
Sam 30 Juin 2018 - 13:16
J’ignore si le fait que Gaeriel change de sujet vient du fait qu’elle peut se rendre compte que j’ai un certain malaise. Je ne m’attendais pas du tout à une telle révélation. Elle aurait pu ne pas la faire, me dire de me mêler de mes affaires, mais elle l’a fait. Ça me rend donc encore plus mal à l’aise de ne pas savoir quoi dire en retour, de ne pas trouver mes mots. Mes actes auraient pu parler à ma place, mais je me voyais mal me lever pour l’enlacer. Ça aurait été bizarre aussi... Donc le temps qu’elle fouille dans mon sac pour en sortir ce qu’elle veut, soit une pomme, ça me permet de penser un peu plus longuement, d’essayer de revenir à la présence conversation parce que je trouve ça important. Une confidence pareille, je ne peux pas juste hocher de la tête et ne rien dire de plus. C’est... un signe qu’elle me fait confiance, je crois. Donc la moindre des choses est de l’en remercier, bien que je commence par m’excuser. Le sourire qu’elle me fait en réponse chasse ce malaise. Je me sens mieux, constatant que ma curiosité ne l’a pas dérangée. J’avais beaucoup hésité à demander, ça m’avait traversé l’esprit à quelques reprises en la voyant faire, lors des autres repas que nous avons pu partager. Chaque fois, elle en prenait. Ce ne fut pas difficile d’en venir à la conclusion qu’ils étaient essentiels, qu’elle ne devait pas s’en passer. Savoir pourquoi ne m’apporte rien, concrètement. Ou peut-être que ça m’apporte le sentiment que nous sommes réellement des amis proches, désormais. Hn, ça l’est, mais c’était un peu indiscret aussi. Au moins, ça ne l’a pas dérangé et c’est tout ce qui compte. Ensuite, je ne peux m’empêcher de dire que je suis content pour elle. Je ne la connaissais pas, mais j’aurais pu ne pas du tout en avoir la chance, si l’opération et la greffe s’étaient mal déroulées... Je hoche doucement la tête quand elle affirme être aussi contente et qu’il s’agit d’un poids en moins. Je ne peux qu’imaginer ce que c’est, d’être dans l’incertitude et dans l’attente. De ne pas savoir de quoi l’avenir sera fait...

Tu te dis que tu n’aurais pas pu traverser quelque chose comme ça, dans ta jeunesse. Par contre, tu avais bien plus de force que tu l’imagines.

Tandis qu’un silence s’installe, je l’imite en buvant de l’eau, en mangeant la nourriture que j’ai apportée. Nos Pokémon sont paisibles ici. Ils interagissent entre eux, ils sont tranquilles au bord de ce lac. Mance ne revient pas me voir et ça me surprend. D’habitude, dès que je me pose quelque part, elle ne tarde pas à venir me coller. C’est peut-être à cause de l’incident plus tôt. Dans tous les cas, ça ne me dérange pas. Je n’ai pas vraiment l’envie d’avoir la Drattak constamment contre moi. J’ai besoin d’air et de distance, après ces deux jours éprouvants. Y repenser me coupe presque l’appétit. Je ne sais pas comment Gaeriel fait pour dévorer son morceau de viande... C’est trop lourd pour que j’aie envie de ça. Je mangerai un repas complet demain. De toute façon, mon régime alimentaire peut parfois être végétarien pendant plusieurs jours et je ne manque de rien. Bref, je finis par rompre ce silence, ayant besoin de parler, de partager un peu de ce que j’ai vécu ces deux derniers jours. Pour elle aussi, ça n’a pas dû être facile, ce qu’elle me confirme. Bien que nous baignons dans ce genre d’univers à cause de notre travail, ça reste un sujet sensible, un sujet qui nous affecte. J’ai terré mes émotions pendant des années, mais ce n’était qu’une illusion. Je n’ai pas réellement cette capacité. Le sujet amène mon amie à sortir une cigarette tandis qu’elle reprend la parole. Je ne peux m’empêcher de réagir dès qu’elle termine. Il ne faut pas douter. Chaque action compte, chacune a de l’importance. Si on ne le fait plus, si on baisse les bras, ça ouvre encore plus de portes pour ces personnes abjectes... Fermer les yeux et ne pas agir rend complice... Je termine dans un murmure, alors que les souvenirs de mon enfance me reviennent en tête. Il y avait tant d’adultes qui savaient, mais qui ne faisaient rien. Ils préféraient se mêler de leur affaire, craignant les représailles qu’ils auraient pu subir. Mais moi, ce que je subissais, ça leur importait peu.

Tes paupières se ferment, cherchant à te calmer. Tu ne voulais pas réagir de cette façon.

C’est la première fois que mon passé remonte de cette façon. J’ai toujours réussi à terrer ces sentiments, à terrer ce que l’évocation de la maltraitance me faisait. C’était difficile lors de certaines missions, surtout la précédente que je n’ai eu d’autres choix que celui de mettre fin à la vie de certains Pokémon parce qu’ils n’auraient pas survécu, parce qu’ils agonisaient sans que le responsable de cette atrocité s’en occupe... C’était sans doute trop récent dans mon esprit, avec celle que nous venons de traverser, ça m’a chamboulé. Au moins, ce que Gaeriel affirme ensuite m’apaise. C’est vrai. Il y aura toujours des gens pour se tenir debout quand il le faut. Il en faut, puis il y avait aussi ces civils avec nous. Ils ont affronté leur peur pour nous aider, pour faire tomber ce laboratoire. Avec de telles histoires médiatisées, cela peut faire en sorte de freiner les ardeurs de personnes malveillantes. Tôt ou tard, leur crime sera puni. D’une manière ou d’une autre, on finit tous par payer pour nos mauvais choix, pour nos mauvaises actions. J’ai payé en perdant une partie de ma vue, aussi parce que ma liberté a un prix. Pour ce que j’ai fait... ce n’est pas un prix très élevé. Qu’est-ce qui t’a donné envie de défendre la cause des Pokémon? Je l’observe alors, curieux. Je me souviens, le jour de notre rencontre, nous avons chacun évoqué avoir changé de parcours, changé de domaine. Nous n’avons pas approfondi, heureusement. Je ne veux pas lui mentir, avoir à créer une histoire pour ne pas révéler la vérité sur mon ancienne occupation... J’espère donc que la conversation ne déviera pas en ce sens, mais je tâcherai de l’esquiver si je sens que ça glisse dans cette direction.

Même si tu n’as pas du tout confiance en tes talents pour orienter une discussion. Tu veux juste apprendre à connaître la ranger, en savoir plus sur elle. C’est normal d’en être curieux, en vue de cet amour que tu lui portes.



clic:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 2425

Région : Kantô - Johto - Alola
Sam 28 Juil 2018 - 4:59
Parler de ma santé n'était pas quelque chose auquel je m'attendais mais, au final, cela ne m'a pas autant dérangé que je ne l'aurais cru. Nous nous sommes beaucoup rapprochés avec Azamir, nous avons vécus pas mal de choses tous les deux et je suis contente d'avoir pu lui raconter une petite partie de ma vie sans gêne aucune. En soit cela m'a même fait plaisir, en quelque sorte, d'avoir pu partager tout cela avec lui. A l'époque en parler avait été compliqué, mes amis m'ont crue morte pendant une période plus ou moins longue et ils ont très mal pris mon retour, au départ. Heureusement cela n'a pas duré, ils s'en sont ensuite réjouis mais, avec leur première réaction, je me voyais mal parler de tout cela à cœur ouvert. J'ai donc raccourcis l'histoire, j'ai même évité de parler de la greffe tant qu'on ne me posait pas la question et, au final, les personnes qui connaissent toute cette histoire se comptent sur les doigts d'une main... Et cela me réjouit que Azamir en fasse parti. C'est vraiment rare que je m'entende si bien avec quelqu'un d'autre, que je lui accorde ainsi ma confiance au point de le laisser voler sur le dos d'un de mes pokémons dès notre première rencontre... Je ne sais pas exactement à quoi cela est du mais, ce qui est sur, c'est que notre amitié m'est précieuse.

Je pense à tout cela tout en mangeant tranquillement, prenant mon temps : rien ne presse, nous sommes au beau milieu de la nature et nous n'avons pas de mission en cours. C'est le bon moment pour discuter à cœur ouvert - c'est le cas de le dire - et Azamir semble prêt à continuer puisqu'il finit par reparler de l'opération que nous avons effectué ces deux derniers jours, avec succès. Il semble bien plus touché par les derniers événements que je ne l'aurais cru mais, d'un côté, cela ne devrait pas m'étonner puisqu'il est Ranger et très attaché à ses pokémons... Cela m'a aussi fait mal au cœur de voir de telles expériences même si, au fond, je savais déjà que ce genre de choses existaient... Et je suis contente d'avoir pu faire quelque chose pour ces créatures. J'espère avoir la chance de recommencer, même si c'est encore dans la plus pure des illégalités.

- C'est sur. Il faudrait être sans cœur pour pouvoir fermer les yeux face à ce genre de choses, il fallait agir, et vite...

Rien que de repenser à cette fosse je pourrais presque en sentir de nouveau l'horrible odeur et je serais capable de vomir de nouveau... Heureusement le paysage environnant et le calme ambiant m'aide à me détendre et j'essaie de mettre cela de côté en regardant mon ami et en tirant sur ma cigarette, qui me relaxe presque immédiatement. Je fais attention à ce que la fumée ne les importune pas et je mange ma pomme en même temps, même si le mélange des saveurs fait un peu étrange sur le coup... Mais on s'y fait. D'habitude je ne fume pas aussi souvent, j'arrive à me contenir, mais avec tout ce qu'il s'est passé j'en ai vraiment besoin.

- Heureusement les pokémons sont bien défendus oui. Ils doivent avoir les mêmes droits que nous de mon point de vue, mais il y a encore du travail... Et au fond je me demande si je respecte vraiment ce que je pense, vu que j'utilise des pokéballs...

Je regarde Ridley du coin de l'oeil, l'ayant entendu grogner. Evidemment il ne va pas être en accord avec moi vu qu'il se plaît à mes côtés, mais, d'un autre côté, je suis sûre qu'il serait ravi de ne plus avoir du tout à aller dans sa pokéball. J'y ai déjà pensé à vrai dire... Le dragon y passe déjà très peu de temps, il est quasiment toujours à l'extérieur, mais je ne peux pas en faire de même avec les autres... A moins que, avec le ranch... ? Cela voudrait dire que mes autres compagnons ne vivraient plus avec moi tous les jours, mais ils seraient en semi-liberté ? Cela vaudrait le coup de se pencher sur la question.

- Je ne sais pas trop, ça m'a toujours paru normal... Mes parents sont tous les deux éleveurs au bourg-palette, je suis née et j'ai grandis avec leurs pokémons, et ils en ont toujours pris grand soin... Du coup cela m'a toujours paru normal qu'il fallait les respecter et quand j'ai grandis et que j'ai vu certains comportements je ne pouvais pas rester sans rien faire... Je caresse doucement le museau de Rid tout en parlant, lui proposant la moitié de ma pomme qu'il dévore avec appétit. Et toi alors ?

Je m'étire alors de tout mon plein et regarde le soleil qui ne va pas tarder à se coucher, ressentant un peu de fatigue ; il faut dire que j'ai peu dormi la nuit dernière à cause des images du laboratoire...





doubles comptes:
 
autre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 12308

Lun 30 Juil 2018 - 5:49
Gaeriel envoie Spectra, son Ectoplasma, au combat !


Ectoplasma lance tonnerre sur Dracaufeu
(-173 PV) c'est super efficace !
(random 84/88 : pas de critique/pas d'effet)
PV Dracaufeu S = 9/280


Dracaufeu S lance rafale feu sur Ectoplasma
(random 34 : l'attaque passe)
(-280 PV)
(random 13 : pas de critique)
PV Ectoplasma = 0/216

Ectoplasma est KO !



Récap

Gaeriel
Altaria S KO
Ectoplasma KO

Azamir
Dracolosse KO
PV Dracaufeu S = 9/280



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 1 sur 2) Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Activités dans l'ensemble du Canada ''Ensemble pour Haiti''
» Quoi de mieux que de boire pour oublier (pv Raphael)
» Une nuit pour oublier l'ennui
» Une soirée pour oublier ? (pv Daniel) -16
» -[ Courir pour oublier, courir pour s'enivrer ]- -[PV]-

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Hors-régions :: Master Tower - C O M B A T S-