AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
» (modéré) Am stram gram


avatar
Dresseur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 03/01/2018
Messages : 394

Région : Kantô
Mer 7 Mar - 18:55
CARMIN-SUR-MER - DE NOS JOURS


Je me trouve aux abords de la ville de Carmin-sur-Mer, ma prochaine destination. L'air est frais en cette matinée de Mars et c'est bientôt l'anniversaire de ma cousine de Rosalia, comme tous les ans depuis vingt-trois printemps, le 24 février. Nous avons toujours eu coutume de fêter les anniversaires en famille et ce malgré les kilomètres qui pouvaient séparer les différentes branches de la famille White et Fuzor (le côté de ma mère). Je n'ai malheureusement fêté aucun anniversaire, même pas le miens depuis deux ans, suite à mon internement en maison de repos et aux drames survenus un peu plus tôt. Je me mets enfin sur les traces de mon père, disparu depuis le sept mai deux-mille dix sans laisser un mot. Depuis cette date nous nous sommes débrouillé seuls avec ma mère, qui a toujours tenu bon sans flancher une seconde, le sourire aux lèvres et m'élevant du mieux qu'elle a pu, mais si je devais donner mon avis, elle a fait de moi une bonne personne car je ne suis pas devenu un délinquant ou un criminel.


J'ai connaissance d'une lettre que ma mère a reçu, bien après que nous ayons emménagé dans le région d'Alola. Un beau matin comme il s'en fait beaucoup dans cette partie du globe, je suis allé chercher le courrier dans la boîte aux lettres en bas de l'allée, qui était devenu une de mes activité quotidienne préféré car je dois avouer que le facteur était vraiment sympathique et étonnamment séduisant. Dans la pile de courrier quotidienne, entre les factures et la publicité se trouvait une lettre à l’attention de moi et ma mère, cachetée avec l’ancien tampon de l’entreprise PokeWhite Corp’, qui m’avait pas frappé sur le moment car quand on habitait dans la région de Johto, il en arrivait souvent avec ce symbole, mais j’étais bête d’avoir oublié que tout cela était fini. Ma mère, je me souviens de son expression lorsque je lui ai tendu l’enveloppe et qu’elle a commencé à en lire le contenu, une lettre manuscrite et signée de la main de mon père.





« Anna, Cooper,

Je vous écris pour vous dire que je suis vivant. Je n’ai cessé de penser à vous pendant toutes ces années et je dois bien avouer qu’être loin de vous me tue un peu plus chaque jour. Je regrette de vous avoir abandonné mais retrouver les criminels ayant brûlé mon affaire est devenue ma priorité. Je me trouve dans la région de Kantô, je loge chez un ami qui tient une pension aux abords de Carmin-sur-Mer. Je suis sur les traces d’une certaine Team Rocket, une organisation criminelle, probablement à l’origine de l’incendie et je soupçonne un de mes anciens collaborateur d’avoir vendu des informations top-secrètes, d’où l’effraction, le vol des inventions et l’incendie (pour effacer les traces). Ne m’attendez pas pour manger … Ne m’attendez plus tout court.

Affectueusement,

Stavius White »





Ce qui explique dont ma venue dans la région de Kantô, pour retrouver mon père et lui annoncer la mort de maman, si il n’est pas déjà au courant. Malgré ses excuses pour sa disparition, moi et ma mère avons gardé un arrière-goût très amer de cette aventure et nous ne lui avons jamais pardonné pour autant. Depuis ce courrier, nous n’avons jamais eu de nouvelles et c’est pas plus mal d’ailleurs car maman a pleuré pendant de longues heures après qu’elle ai lu la lettre et j’espérais tous les jours ne jamais la revoir essuyer une seule larme.



Modération:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10438

Mer 7 Mar - 19:17
L'achat a été notifié :D


Dresseuse Mathilde vous défie!

Elle envoie un Ortide et un Qwilfish niveau 16!

Que voulez-vous faire?



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 03/01/2018
Messages : 394

Région : Kantô
Sam 10 Mar - 1:01
Carmin-sur-Mer est une ville vraiment sympathique. Il fait bon vivre et la proximité avec la mer en fait un endroit idéal pour y habiter avec sa famille ou y passer des vieux jours. Des centaines de touristes y viennent chaque jour pour embarquer à bord de l'Océane, un immense paquebot qui désert en particulier des îles tropicales où les riches familles y ont des demeures secondaires. J'ai toujours rêvé de passer des vacances sur un île déserte avec un palmier dans ma bière, les doigts de pieds en éventail et reluquer les beaux corps musclés de passage sur la plage. Il est vrai que la région d'Alola m'avait donné un réel avant-goût car le climat y était vraiment similaire bien que les pokémons avaient parfois une forme différentes que ceux que je croise tous les jours sur les routes de Kantô. Par exemple les Taupiqueur d'Alola ont des cheveux blonds et sont de type plante, tandis que ceux de Kantô, habitant aux alentours de Carmin, dans une grotte qui leur est dédiée, sont de type sol et ont rien sur le caillou ! Cette différence s'explique par le climat qui est différent entre les deux hémisphère, s'étant acclimatés, certaines espèces ont changé de forme.

Mon père avait donc un ami qui tient une pension et habite dans les alentours, le seul problème c'est que les environs sont grands et je n'ai aucune idée d'où il peut bien être. Je demande alors mon chemin à une jeune fille que je croise, à l’allure élancée, joliment habillée et apprêtée pour sortir en boîte de nuit, quoi qu'il est bientôt dix-huit heures et il est pas rare de croiser des jeunes gens en ville pour les befores. « Excusez-moi mademoiselle, vous connaîtriez une pension pokémon à Carmin-sur-Mer ? » je lui demande alors, l'air tout à fait désintéressé par sa tenue qui est tout de même tape à l'oeil et aguicherait n'importe quel hétéro de la planète. Celle-ci me regarde, de haut en bas, et écrase sa cigarette. Sa dernière bouffée, elle l'expire dans mon visage et lorsque la fumée s'est enfin dissipée et que je peux y revoir clair, me pointe avec deux pokéballs, customisées avec des strass, soigneusement collés. « J'ai pas pour habitude de donner des infos gratos, donc dégaine tes pokéballs et si tu me bats je t'indiquerais le chemin »

Le culot et le tempérament de cette dresseuse, qui en avait pas l'air aux premier abord, me plaît bien. Sa façon de parler est certes familière, mais chacun a sa personnalité et c'est ce genre de personne, sortant de la monotonie qui m'amuse le plus. « Marché conclu, mais je suis assez pressé » pressé, comme pour dire que le match sera court car mes attaques seront fortes.


Modération:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11659

Dim 11 Mar - 19:17

Qwilfish lance pistolet à o sur Osselait
(-21 PV) c'est super efficace !
PV Osselait = 54/75


Goupix-A lance vent glacé
(-22 PV) c'est super efficace !
(-7 PV) ce n'est pas très efficace...
(la vitesse des adversaires diminue d'1 cran)
PV Ortide = 48/70
PV Qwilfish = 68/75


Osselait lance massd'os sur Qwilfish
(random 29/62 : l'attaque passe/pas d'effet)
(-25 PV) c'est super efficace !
PV Qwilfish = 43/75


Ortide lance poudre dodo sur Goupix-A
(random 76 : l'attaque échoue...)



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 03/01/2018
Messages : 394

Région : Kantô
Jeu 15 Mar - 18:23

Son nom est Mathilde, un prénom européen il me semble, et plus particulièrement d'origine germanique, car les termes qui le forme "math" et "hild" signifient force et pouvoir, un prénom qui lui sied à merveille au vu du caractère de cette jeune fille. D'humeur joueuse elle me lance : « Et si l'honneur de lancer la première attaque revenait à la décision d'un jeu de hasard ? », j'esquise un petit sourire car j'ai toujours adoré les jeux de ce genre, parier sur le destin est parfois dangereux mais dans la majorité des cas, j'ai souvent été chanceux, donc je ne vois pas pourquoi je perdrais aujourd'hui. Le jeu qu'elle me propose est l'am stram gram, un jeu d'enfants qui désigne à la fin d'une comptine le gagnant, pointant tour à tour les participant du doigt à chaque syllabe. Plusieurs variantes existent pour ce jeu, car on peut allonger la comptine afin de faire durer le suspens.

Mathilde commence alors à fredonner la chanson, pleine d'entrain, telle une une élève de maternelle. Je me dis alors qu'on aurait pu la jouer à pile ou face, mais j'ai peur de la vexer alors je me tais, elle qui a tellement l'air de s'amuser. Arrivée à la fin de la chanson, le doigt pointé sur elle-même, elle affiche un énorme sourire de satisfaction et moi je déglutis ma salive en voyant les pokémons qu'elle envoie. Qwilfish, le pokémon piquots, normalement sensible aux attaques de type plante car il est de type eau, mais son double type poison le protège de mon Herbizarre, d'une certaine manière. Je fais donc le choix judicieux d'envoyer mon Osselait, fraîchement capturé de la Tour Pokémon, de type sol, il a un réel avantage sur Qwilfish d'après mon pokédex et vice versa.

« L'honneur me revient donc de commencer. Qwilfish, utilise pistolet à o ! » je vois alors le pokémon amphibien se jeter dans le point d'eau le plus proche qui se trouve être un ruisseau en aval du chenal de Carmin-sur-Mer. Il y plonge et son corps qui était jusqu'à présent dissimulé sous l'eau, grossit, se remplit d'eau et laisse paraître un demi de son anatomie. Il est à présent gigantesque et profite du liquide ingurgité pour lancer avec précision l'attaque demandée par sa dresseuse. Osselait n'a pas le temps d'esquiver et s'en retrouve trempé, de la tête aux pattes mais pas trop étourdi, ce qui lui permet de risposter dans la seconde qui suit.

Modération:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10438

Ven 16 Mar - 0:40

Goupix-A lance Vent glacé sur tous les pokémon adverses!


{ -22 PV } C'est très efficace!
{ -7 PV } Ce n'est pas très efficace...

Les pokémon adverses voient leur vitesse diminue d'un cran!

PV restant d'Ortide: 26/70
PV restant de Qwilfish: 36/75


Osselait lance Massd'os sur Qwilfish!

{ -25 PV } C'est très efficace!

PV restant de Qwilfish: 11/75



Qwilfish lance Pistolet à o sur Osselait!

{ -21 PV } C'est très efficace!

PV restant d'Osselait: 33/75


Ortide lance poudre dodo sur Osselait!

Osselait dort! (Reste 3 tours)



PV restant:
PV restant de Goupix-A: 74/74
PV restant d'Osselait: 33/75
Osselait dort (Reste 3 tours)

PV restant d'Ortide: 26/70
PV restant de Qwilfish: 11/75
Vitesse pokemon adverses -2



Que voulez-vous faire Cooper White?



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 03/01/2018
Messages : 394

Région : Kantô
Ven 16 Mar - 12:38


Qwilfish est un pokémon assez intéressant à posséder. Son double type eau-poison l’immunise contre pas mal de pokémons et c’est un espèce que dont je connais les habitudes car il est originaire de Johto, comme moi. Les pics qu’il porte sur le corps le protège des prédateurs car ce n’est malheureusement pas un pokémon doté d’une grande rapidité lorsqu’il nage, même si l’eau est son élément premier. Je me souviens que lorsque j’étais petit, entre avril et juin, maman disait souvent de ne pas s’approcher de la mer ou des grandes rivières car les qwilfish s’y reproduisaient et pour ne pas les déranger, la municipalité n’hésitait pas à placarder des affiches préventives un peu partout dans la ville. Le risque était que si un être vivant se retrouvait piqué par cette espèce, il pourrait se faire empoisonné à cause du venin localisé dans les fameux pics. Mais bien sûr, comme tout bon proche qui me connait, j’étais et je suis resté, un garçon qui n’en fait qu’à sa tête et les conseils qu’on me donne ont tendance à entrer d’un côté et sortir de l’autre.

C’était un après-midi de Mai, après avoir pris mon goûter, j’ai demandé à maman l’autorisation de me promener jusqu’à dix-neuf heures, l’heure du dîner pour beaucoup de foyers familiaux. Assez timide, je n’avais beaucoup d’amis et les promenades solitaires étaient devenues mon quotidien, même si j’enviais les enfants de mon âge qui jouaient ensemble, lorsqu’il m’arrivait d’en croiser. Comme toutes les fois, et un tantinet lassée de me le répéter, maman m’a dis de faire attention aux qwilfish si jamais j’avais en tête d’aller me promener près de la rivière. Je ne sais pourquoi, mais à cette époque, j’adorais lancer des cailloux ou des branches dans la rivières, un défi que je m’imposait à moi-même pour voir jusqu’à quelle distance je pouvais les envoyer et bien sûr ce qui est rigolo, c’est plus l’objet en question est gros, plus l’atterrissage est bruyant et éclaboussant. J’ai jeté deux, cinq, voire dix cailloux dans cette rivière cet après-midi là, autant que j’en disposais bien qu’à un moment, impossible d’en trouver d’autres. Je ne sais pas encore aujourd’hui, ce qui m’a pris, d’en récupérer deux ou trois qui n’avaient été lancés bien loin. L’eau jusqu’aux chevilles, j’ai commencé à fouiller l’eau, liée à la boue qui se dépose souvent sur les bordures, et le drame, je venais de me faire piquer par un de ces satané qwilfish.

J’ai passé ma soirée à l’hôpital, emmené par un marcheur qui passait au même moment car je m’étais évanoui sous le coup de la douleur. Lorsque je me suis réveillé, des soins m’avaient été prodigués par l’équipe médicale d’astreinte ce dimanche de mai, et une fois la fièvre retombée, maman m’a passé un sacré savon dont je me souviendrais tout le temps. C’est pour cette raison que je connais que trop bien les qwilfish et leur dangerosité en milieu sauvage. Mathilde semble l’avoir bien apprivoisé car il lui obéit au doigt et à l’oeil.

Modération:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11659

Dim 18 Mar - 16:30
Osselait rentre et Galeking débarque sur le terrain !



Galeking lance coup'd'boule sur Qwilfish
(-19 PV)
PV Qwilfish = 0/75

Il est KO !
Galeking, Osselait et Goupix-A gagnent 1 pt d'xp
Goupix-A passe lvl 19
Osselait passe lvl 17
Galeking passe lvl 22 1/2



Goupix-A lance vent glace
(-22 PV) c'est super efficace !
PV Ortide = 0/70

Il est KO !
Goupix-A gagne 1 pt d'xp
Goupix-A passe lvl 20 2/2


Vous avez vaincu les dresseurs !
Ils vous remettent 180 P$ pr votre victoire (versés)



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 03/01/2018
Messages : 394

Région : Kantô
Lun 19 Mar - 12:22
Malgré toute la volonté qu’a mise Mathilde dans ce combat, elle n’a pas réussit à vaincre mes pokémons, ayant de loin un niveau supérieur aux siens, tenaces mais visiblement pas habitués à un rythme de combats réguliers. J’avais une petite appréhension quant au fait que son qwilfish touche directement mon osselait et subisse le même empoisonnement que moi dix années auparavant, ne sachant que trop bien l’effet indésirable que l’on peut ressentir, les chaleurs, la paralysie des membres et la démence. Osselait s’en est heureusement bien sortit face au pokémon amphibien, bien qu’il fasse équipe avec moi depuis peu, et je dois bien avouer que je commence à m’attacher sincèrement à lui, car comme moi, il a perdu sa maman. « Putain, j’ai encore perdu, ça m’énerve ! » se plaint alors la jeune fille visiblement une habituée des défaites mais pas encore assez mature pour positiver la situation ou se remettre en question. Je rappelle osselait dans sa pokéball, tout en le remerciant de s’être donné à fond et lui souhaitant un paisible repos bien mérité, contrairement à mathilde qui semble remontée contre son qwilfish. « Tu sais Mathilde, si tes pokémons se battent pour toi, c’est qu’ils t’aiment, mais si tu leur rend pas cet amour, c’est alors normal qu’ils perdent souvent. » lui dis-je alors, sur un ton des plus calme et tentant de lui faire un peu ouvrir les yeux sur le vrai lien qui l’uni à ses compagnons, un lien qui s’est fragilisé à la suite des défaites qu’elle a subit, car elle semble porter uniquement la faute sur eux. Mathilde me regarde alors et s’interroge de quel droit j’ose lui faire la morale sur la façon qu’elle a à élever ses pokémons, un comportement typique d’un individu dans le déni, pensant bien faire, mais pas du tout. « C’est pas grave, oublie ce que j’ai dis … mais il me semble que j’ai gagné, le deal était que tu m’indiques la route vers la pension pokémon »

A trois-cent mètres au nord de la route 10, après la colline qui sépare la grande ville des prairies, c’est là que je suis censé trouver la pension pokémon en question d’après les dires de Mathilde, avec laquelle mes au revoir ne se sont pas très bien passés malheureusement. Bien que j’apprécie pas particulèrement les qwilfish, j’espère qu’il restera bien traité.

La nuit commence à tomber et les routes manquent cruellement de luminosité, ce qui ne me rassure guère, qui sait quel pokémon ou bête sauvage peut bien se cacher dans les fourrés. Soudain, alors que je commence à perdre espoir quant au fait de trouver la pension, je vois au loin une habitation, dont les fenêtres laissent paraître une douce lumière qui me guide vers ce que je pense bien être ma destination.
Modération:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11659

Jeu 22 Mar - 10:11

Ils sont tous lvl 15



Herbizarre lance tranch'herbe sur tous
(-44 PV) c'est super efficace !
(-44 PV) c'est super efficace !
(-83 PV) c'est super efficace !
PV Stari 1 = 6/50
PV Stari 2 = 6/50
PV Hypotrempe = 0/50

Hypotrempe est KO !
Herbizarre gagne 1 pt d'xp > lvl 22 (1/2)



Stari 1 lance pistolet à o sur Osselait
(-23 PV) c'est super efficace !
PV Osselait = 10/75


Stari 2 lance tour rapide sur Galeking
(-2 PV) pas très efficace...
PV Galeking = 108/110


Galeking lance surf sur tous
(-19 PV) pas très efficace...
(-19 PV) pas très efficace...
PV Stari 1 = 0/50
PV Stari 2 = 0/50

Les Stari sont KO !
Galeking et Herbizarre gagnent 2 pts d'xp
Herbizarre > lvl 23 (1/2)
Galeking > lvl 23 (1/2)



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 03/01/2018
Messages : 394

Région : Kantô
Dim 25 Mar - 20:01

Je suis arrivé, la pension arbore fièrement une pancarte un peu défraichie où y est incrit le nom de la pension pokémon qui s'appelle "Au paradis d'Alberto et Lucia", des prénoms étrangers à cette partie du globe, qui résonnent latins dans mon esprit. J'ai toujours adoré la partie latine du globe car tout y est plus chaleureux ; la population, la musique, la vie ... Alors que j'ouvre le portillon de la barrière qui délimite le terrain de la pension, un petit carillon se met à sonner, comme ceux que l'on trouve dans les petits commerces, souvent pour avertir le vendeur qu'un client vient d'entrer. Une silhouette à forte carrure s'approche alors de la seule fenêtre éclairée de la maison, ce qui semble être un homme, regarde au travers des carreaux, l'air étonné qu'un client puisse se présenter à une heure pareille. L'air gêné, je m'imagine un scénario dans lequel je me présenterais d'abord puis je lui expliquerais la situation et le pourquoi de ma visite aussi tardive.

La porte s'ouvre brusquement et le monsieur que je soupconne être Alberto, tient entre ses mains un fusil de chasse, aussi long qu'une batte de baseball. « Qui va là ? J'te jure, si c'est encore toi, j'te colle des plombs entre les deux yeux, puta madre » il crie alors, à pleins poumons. Sur le coup, ses aboiements me paralysent, étant venu pacifiquement, et exténué de ma journée, je me sens pas l'âme d'un guerrier et l'agenouille, salissant au passage mon pantalon dans l'herbe fraîchement tondue de la propriété, les mains sur la tête. « Je vous en prie - je le supplie- ne tirez pas, je suis pas un voleur ! » le sang me monte à la tête et mes tempes tambourinent, je n'ose pas ouvrir les yeux, au risque de croiser son regard fou et que dans la précipitation, par sa faute, je me retrouve avec une oreille en moins ou pire ...

C'est alors que sa femme accoure à la porte, en robe de chambre, sortant sûrement de son lit dans lequel elle s'était allongée, croyant pouvoir enfin finir de lire son livre sur lequel elle planche depuis plusieurs mois. « Mais enfin Alberto, calme-toi, tu vois bien qu'il ressemble en rien au voleur de la dernière fois, et en plus il est terrifié le pauvre ! » cette femme est ma sauveuse. Alberto baisse alors son fusil qui était resté tout ce temps, que j'ai trouvé très long, braqué sur moi et le confie à sa femme. Je me relève, encore hésitant et titubant, choqué de tout cette histoire. « Hm, désolé petit, reste pas ici, entre » m'invite t-il alors.


Modération:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10713

Lun 26 Mar - 21:15


Trois Ramoloss Lv 30 apparaissent !



Herbizarre lance Tranch'Herbe
{ -45 }
{ -45 }
{ -45 }

C'était super efficace !
Ramoloss : 25/70


Goupix-A lance Mimi-Queue
Ah ! La défense de tout les Ramoloss baisse d'un cran !


Pomdepik lance Piqure sur Ramoloss 1
{ -36 }
Ramoloss 1 : 0/70
Ramoloss 1 est K.O !


Les deux Ramoloss lancent respectivement des Bâillements sur Herbizarre et Pomdepik
Ils feront un petit roupillon au prochain tour !

Herbizarre passe Lv 24 (0/2) !
Goupix-A passe Lv 20 (1/2) !
Pomdepik passe Lv 22 (1/2) !



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 03/01/2018
Messages : 394

Région : Kantô
Mer 2 Mai - 19:33

Après la peur de ma vie, le couple m'invite à entrer et la dame se rue dans la cuisine pour me préparer un thé, qu'elle m'a gentiment proposé après s'être excusé du désagrément occasionné. Alberto, son mari, est un peu remonté depuis quelques semaines, car ils ont reçu la visite inopinée d'un cambrioleur qui leur aurait dérobé plusieurs oeufs et des données sur les expériences menées dans la cave de la pension. Je dois bien avouer que l'homme est assez intimidant et d'autant plus lorsqu'il avait son fusil braqué sur moi, sa femme quant à elle, est tout frêle et les traits qui marquent son visage justifient des années qui sont passées, sûrement trop vite pour elle car elle s'habille et se maquille encore comme une jeune femme. L'intérieur de leur partie privée, où ils habitent est joliment décoré, les murs aux tons pastels diffèrent des meubles en bois brut, qui donne une ambiance décontractée, comme si on se sentait chez soit. Je suis confortablement assis au fond d'un fauteuil en cuir, une couverture sur les genoux et je tente de me sécher face au feu de la cheminée, mais alors que mon regard se perd dans la danse des flammes, Alberto me dévisage avec de plus en plus d'insistance, jusqu'à ce que je m'en rende compte et m'en sente mal à l'aise.

Cooper - « Mh. Encore désolé de vous déranger à une heure aussi tardive mais je cherchais votre pension car c'était un des lieux habituels de mon père, dont je cherche la trace. »

C'est alors que nous commencons à discuter de mon père, Stavius, qui est censé être une de ses connaissance, comme il l'est mentionné dans la fameuse lettre d'excuses. Je lui conte le récit de ma vie et celle de mes parents, la construction de l'entreprise PokeWhite Corp, son ascension jusqu'à sa destruction, ainsi que la disparition de mon père, sans oublier le meurtre de ma mère et que tout cela serait lié à la Team Rocket. Alberto et sa femme m'écoutent attentivement raconter mon histoire, pendant que leur caninos de compagnie s'endort paisiblement au coin du feu, ouvrant un oeil de temps en temps et redressant les oreilles lorsqu'un bruit se fait entendre en extérieur, un bon chien de garde que voilà. Le regard de Lucia est peiné, je le vois, elle commence à se ronger les ongles, alors que j'avance dans mon récit qui devient de plus en plus pénible à écouter car je ne lésine pas sur les détails.

Alberto - « Je vois, tu es donc son fils. »

Je hoche gravement de la tête avant de le laisser continuer sa phrase ; « Il est vrai que je connais Stavius, c'est un vieux copain d'enfance avec lequel nos relations ont toujours été tumultueuses, mais je le considère comme un frère. » alors que d'après mes souvenirs, papa n'a que très rarement mentionné avoir un ami dans la région de Kantô lorsque j'étais petit et si je n'avais pas eu connaissance de la lettre, je n'aurai jamais pensé à fouiner dans les environs car à part moi et ma mère, papa n'avais pas d'autres relations en dehors du contexte professionnel, à ma connaissance.


Modération:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10438

Jeu 3 Mai - 18:15

Herbizarre lance Fouet Lianes sur Ramoloss 2!
(-40 PV) C'est super efficace!
PV de Ramoloss 2: 0/70

Il est K.O!
Herbizarre gagne 1 point d'expérience!
Goupix-A monte au niveau 21!


Ramoloss 3 lance Rugissement!
Ah! L'attaque de vos pokemons diminue!


Vous lancez une pokeball sur Ramoloss 3!
...:
 

Que voulez-vous faire?



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 03/01/2018
Messages : 394

Région : Kantô
Mar 8 Mai - 12:26


Il se fait tard, Lucia me propose d’occuper la chambre d’ami pour la nuit, elle a peur pour moi, ce n’est plus sûr de traîner dans les environs à une telle heure, surtout depuis le dernier cambriolage. La chambre d’ami se trouve au rez-de-chaussée, entre les toilettes et le garde-manger. Alors qu’elle m’aide à faire le lit, je la questionne sur ce fameux cambriolage, qu’ont pu-t-ils bien trouvé de si attirant dans une pension pokémon à part des oeufs. Elle m’explique, que tout comme mon père, Alberto fait des recherches dans le sous-sol de la pension, sur la génétique pokémon et le clonage artificiel. Elle semble très ouverte au sujet car elle me considère comme un ami de la famille et je suis maintenant bien obligé de me taire, si je ne veux pas me retrouver de nouveau face au fusil de son mari. La dernière fois que mon père est passé par chez eux, c’était il y a un an, il tentait d’échapper aux griffes d’une organisation criminelle, qui le traquait pour des raisons encore floues. Lucia et Alberto l’avait hébergé dans cette même chambre, quelques jours, le temps que la poursuite cesse.

Lucia - « Tu sais Cooper … Stavius ne vous a pas abandonné … Il voulait juste remplir son rôle de chef de la famille … Vous protéger et éloigner cette team rocket de vous deux, pour qu’il ne vous arrive rien. »

J’ai toujours été persuadé que papa nous avait abandonné afin de pourchasser les criminels et se venger d’avoir fait couler son affaire. Il y a peut-être quelque chose de vrai dans les mots de Lucia, mais je reste certain qu’il y avait aussi une histoire de vengeance dans tout ça.

Cooper - « Merci de m’héberger. Je vais aller me coucher. Bonne nuit Lucia. »

Et sur ces mots, je ferme la porte de la chambre et m’abandonne dans mes pensées, dans tous les souvenirs de mon enfance bousculée par les différents drames, qui font de moi le jeune homme au fort caractère d’aujourd’hui.




Je me réveille en sursaut, en sueur, encore un mauvais rêve. Mon téléphone portable indique 4:07, impossible de me rendormir après ce cauchemar. Je décide de me lever afin de me rafraîchir au robinet de la cuisine qui se trouve à l’opposé de ma chambre, dans l’aile ouest de pension. Alors que j’essaie de me faire le plus discret possible, allégeant mes pas, une drôle de lumière s’échappant d’un dessous de porte vient attirer mon attention. La porte n’est pas verrouillée, je m’y aventure donc, me faisant le plus petit possible afin de ne pas réveiller Lucia et Alberto. En bas d’un escalier des plus raide et étroit, je découvre un immense laboratoire, avec des grosses machines, cloches en verres et couveuses, sûrement l’endroit où Alberto y fait ses expériences.

Alberto - « Qu’est-ce que tu fais là petit ? »


Modération:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 1 sur 2) Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Dans le port d'Amstramgram
» Am-Stram-Gram ♦ Cow Boy [LIBRE]
» [Les Royaumes Elfiques] Modélisme
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice
» Sites de modélisme

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kantô - 1E G E N :: Carmin-sur-mer-