AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» [SD] Table 6 : Nicholas ♥ Luna


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 2442

Mer 14 Fév - 11:13
Dans le vaste restaurant luxueusement décoré, une multitude de tables dressées pour deux personnes attendent encore les participants du Speed-Dating qui ne tarderont pas à franchir les portes. Vous tendez votre invitation à un élégant serveur qui vérifie votre nom, puis vous guide vers la table de votre préférence. A l'intérieur, sous des décorations fleuries, près des grandes baies vitrées donnant vue sur l'océan, ou dehors, sur la terrasse, presque les pieds dans le sable et à la lueur des flambeaux... Vous vous asseyez, curieux et attentif, près à découvrir l'inconnu(e) qui vous rejoindra bientôt.

Chaque tour durera une semaine. Nous vous rappelons qu'il est plus pertinent de faire des réponses courtes mais efficaces, privilégiant l'action.

À la table 6 sont appelés Miguel et Sayuri !

Amusez-vous bien !


avatar ©️ Elune Crowley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2018
Messages : 69

Mer 14 Fév - 19:16

Du Speed Date à l'improviste ??



- Pfiou, c'est quoi ce temps ? On est vraiment en Février là ?

La région d'Alola est vraiment à la hauteur de sa réputation de station balnéaire à tout moment de l'année. On est en plein milieu du mois de février, le quatorze pour être exact, et à Kalos il fait tellement froid qu'on ose à peine sortir dehors, tandis qu'ici je regrette presque d'avoir mis une chemise verte par dessus mon simple T-shirt blanc. Presque autant que je regrette d'être venu seul. De base, Julia avait obtenu une réservation pour une chambre d'hôtel à deux, avec beaucoup d'extra services dont l'hôtel le plus luxueux de la ville de Ho'ohale, le Club de la Plage Hano-Hano, était capable. Jacuzzi dans la chambre, champagne sur demande, room-service, ainsi que multiples commandes de la chambre high-tech, équipée entre autres d'un écran plat, d'une chaîne hi-fi avec une bibliothèque extrêmement bien fournie, ainsi qu'un mini-bar.
A la base, Julia était censée venir avec moi profiter de leurs animations spéciales pour la Saint-Valentin, mais seulement voilà, le froid à Kalos l'a rendue complètement malade. Impossible de prendre l'avion avec une fièvre comme la sienne. J'aurais aimé l'apprendre avant de débarquer à Alola, histoire de ne pas passer pour un tombeur qui prenait une chambre de couple à lui seul le jour de la Saint-Valentin. La réceptionniste m'a même filé son numéro en douce dès que son supérieur à eu le dos tourné... J'ai vraiment eu du mal à cacher mon embarras.
Du coup, pour tuer le temps, autant participer à l'événement de Speed-Dating organisé sur la plage du club Hano-Hano. Histoire de rencontrer quelques personnes. Et qui sait, peut-être même trouver un ou deux pions dignes d'intérêt. Je me dirige donc sans trop de conviction vers la table qui m'a été désignée, qui est pour l'instant inoccupée.

- Et maintenant, il n'y a plus qu'à attendre...



Pour la suite:
 


T-Card :
 


Sign' par : Solara Lenares
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 773

Région : Kanto
Jeu 15 Fév - 1:40
Je n’arrive pas à croire que je me sois faite avoir par mon ami Sebastian. Nous étions censé partir en voyage quelques jours à Alola pour profiter de la chaleur paradisiaque des îles et ainsi s’éloigner du froid de Kanto, mais il m’a faussé compagnie au tout dernier moment. Comme je me suis déjà acheté un billet d’avion, je ne peux plus revenir en arrière et il serait stupide de gâcher tout cet argent en décidant de rester chez moi. Je m’envole donc pour l’île d’Akala et j’apprends peu de temps après l’atterrissage que mon ami m’a en fait inscrite à un Speed Dating. J’aurai du me douter que quelque clochait quand je l’ai vu annuler notre projet depuis longtemps organisé, surtout qu’il m’a déjà fait la même chose pour assister à la première rencontre du club des coordinateurs amateurs. Toutefois, malgré mes doutes, je me suis encore laissée avoir et je me vois obligée de me rendre sur la plage Hano-Hano pour participer à l’évènement qui risque d’être très... intéressante.

Je dois avouer que j’avance un peu à reculons étant donné que l’idée de trouver l’âme sœur n’est pas ma priorité pour le moment. Je n’ai jamais aimé la St-Valentin et je trouve la situation plutôt cocasse puisque je m’apprête à participer à une activité organisée à cet effet. Certes, rencontrer un beau et gentil garçon ne me déplairait pas, mais je ne saurais pas trop comment gérer l’ensemble de ma vie personnelle si je trouve l’amour tout de suite. Dans tous les cas, on verra bien. Je suis surprise de voir que l’adresse indiquée sur mon téléphone se trouve à être un restaurant dans lequel je suis chaleureusement accueillie et le serveur prend mon invitation avant de me guider jusqu’à une table. Je suis aussitôt conquise par la décoration intérieure et par les habits élégants des employés. J’aperçois plusieurs personnes déjà occupées à discuter à leur table et je commence à être nerveuse. Je suis sur le point de rencontrer quelqu’un, un véritable inconnu dont la chimie pourrait nous enchanter comme nous dégouter.

- Pardonnez-moi pour ce retard, j’ai fait aussi vite que possible !

Je suis emmenée à une table où se trouve un jeune homme peut-être un peu plus jeune que moi. Je lui souris tout en m’excusant avant de prendre place devant lui près d’une des grandes baies vitrées qui donnent sur la mer. D’ailleurs, pourquoi l’ai-je vouvoyé ? Par habitude, je présume.

- Oh, enfin je devrais dire, euh... Je m’appelle Sayuri Yuuki, coordinatrice et éleveuse de Kanto. Heureuse de faire ta connaissance.

Une présentation un peu maladroite mais je trouve ça pas mal si on prend en considération que je ne pensais pas être ici ce soir en me levant ce matin. Le jeune homme risque d’avoir une drôle de première impression envers moi, mais c’est un risque à prendre lors d’une activité comme celle-ci. Je pourrais bien être surprise des résultats.




Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2018
Messages : 69

Jeu 15 Fév - 23:11

Du Speed Date à l'improviste ??



La plage du club Hano-Hano est vraiment belle. Du sable fin bien blanc, et quasiment aucune algue pour la salir, ou pour dégager des odeurs fétides telles que l'on peut retrouver sur les plages traditionnelles. De nombreux surfeurs profitaient des vagues d'Alola. C'est vrai qu'il y a un nombre d'écoles de surf, ainsi que des locations de planches vraiment très important sur cette île. Je pense même que le club possède chacune de ses installations réservées aux clients. Bref, tout ce qu'il faut pour profiter du bel océan et du soleil toujours brillant d'Alola, en plus du bar-restaurant auquel à lieu l'événement de la journée. J'avais pour ma part été installé à une table vraiment proche de la baie vitrée, raison pour laquelle je n'avais rien de mieux à faire que de regarder la plage sur laquelle donnait la fameuse baie. Mais je n'avais pas encore remarqué que j'avais enfin de la compagnie.

- Pardonnez-moi pour ce retard, j’ai fait aussi vite que possible !

Cette voix était sans aucun doute féminine. Effectivement, en me retournant je découvre effectivement une jeune femme, probablement d'un âge proche du mien. Elle possède des cheveux roux assez long pour qu'ils tombent jusqu'au milieu de son dos, ainsi que des yeux noisettes qui traduisent un certain sérieux, ce qui était assez contradictoire avec sa tenue pleine de couleurs vives. De plus, ses manières semblent également traduire une certaine classe. Somme toute, elle se fondait très bien dans le décor. J'avais vraiment l'impression d'avoir affaire à une vacancière tout ce qu'il y a de plus classique, présente uniquement dans le seul but de prendre du bon temps. D'après mon expérience, il n'était pas rare de croiser des hommes d'affaires pourris présents dans ce genre d'établissement uniquement pour profiter du confort d'un grand hôtel et de la discrétion du personnel. Je n'avais pas vraiment envie de me retrouver face à une femme pleine aux as et sans aucune morale qui ne verrait en moi qu'un morceau de viande fraîche, et fort heureusement, j'ai l'impression d'avoir tiré l'exact opposé. La chance me sourit ! Je laisse donc apparaître un sourire sur mon visage.

- Oh, enfin je devrais dire, euh... Je m’appelle Sayuri Yuuki, coordinatrice et éleveuse de Kanto. Heureuse de faire ta connaissance.

Indéniablement, cette Sayuri Yuuki semble presque autant à l'aise que moi dans cette activité. Je ne peux pas vraiment lui en vouloir : Nous venons à peine de nous rencontrer, et nous ne savons pas du tout à qui nous avons affaire. Elle n'avait pas hésité toutefois à faire le premier pas vers moi, et les règles les plus élémentaires de la politesse me forçaient à lui répondre en déclinant à mon tour mon identité.

- Moi de même, enchanté. Je m'appelle Miguel Luches, et je voyage dans la région de Kalos. Alors comme ça, tu est une coordinatrice et une éleveuse... C'est assez impressionnant. Personnellement, je m'intéresse également aux concours, mais je n'ai pas encore assez d'expérience pour me lancer. Aurais-tu déjà gagné des rubans ? Et, si ce n'est pas trop te demander, aurais-tu éventuellement quelques conseils pour le débutant que je suis ?
Ah... Excuse moi, je parle, je parle, je devrais peut-être te laisser en placer une !

Je laisse échapper un petit rire pour essayer de faire retomber la tension. Après tout, le but n'était pas de mettre Sayuri mal à l'aise.


T-Card :
 


Sign' par : Solara Lenares
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 773

Région : Kanto
Ven 16 Fév - 6:09
Je ne sais pas trop combien de temps dure ce premier tour de table, mais je suis prête à tout pour profiter de ce moment au maximum. En espérant que mon partenaire soit du même avis... Assise à la table et les mains jointes sur la table, je tente d’avoir l’air détendue même si j’ai l’impression que mes efforts sont vains. Pourquoi suis-je toujours aussi nerveuse ? Ce jeune homme aux cheveux verts ne va quand même pas me manger et bien que je ne cesse de me le répéter pour me rassurer, mon esprit n’arrive pas à être rationnel. Je jette un rapide coup d’œil à la mer comme si cela allait m’apporter un quelconque réconfort et je retourne mon attention sur le jeune homme à peine quelques secondes plus tard lorsqu’il se présente sous le nom de Miguel. Il est originaire de Kalos ? C’est intéressant, surtout que je ne suis pas aller souvent dans cette région lointaine. Aux premiers abords, il me semble très gentil et lorsqu’il prononce le mot concours...

Un autre coordinateur ! Enfin, c’est ce que j’en conclu par ses paroles. Bien qu’il ne soit qu’un débutant, je n’aurai pas pu rêver mieux. Je me sens choyée d’être tombée sur lui dès le premier tour et nous allons pouvoir discuter de cet intérêt commun si la suite de la conversation va dans ce sens. D’ailleurs, une question me vient en tête à ce sujet mais Miguel me devance en me posant une question sur la coordination. Je ne peux m’empêcher de sourire en entendant cela et je me rappelle de tous les efforts que j’ai du déployer pour parvenir à les acquérir. Cela n’a pas été facile, j’ai été confrontée à plusieurs échecs avant de pouvoir réaliser mon rêve de devenir éleveuse et à certains moments, je pensais tout abandonner pour me lancer dans une autre carrière. Heureusement que je ne l’ai pas fait.

- Oh, ça va ne t’inquiète pas. Après tout, nous sommes ici pour discuter, ajoutais-je en lui retournant son sourire. Pour répondre à ta question, j’ai deux rubans actuellement. Ce n’est pas beaucoup, mais c’est déjà ça.

C’est tout ce dont j’avais besoin pour ouvrir ma pension et bien que mon objectif soit déjà atteint, je tente de remporter d’autres rubans en m’inscrivant à chacun des concours qui se présente pour continuer à progresser. Ensuite, il me demande des conseils et j’avoue avoir du mal à trouver les mots au début. Ce n’est pas la première fois qu’un coordinateur débutant m’aborde à ce sujet et bien que je ne crois pas être la mieux placée pour lui donner des conseilles, je ne peux quand même pas rester silencieuse.

- Et bien... je te dirais de ne jamais baisser les bras. Crois en tes capacités, à tes valeurs ainsi qu’a tes principes et fonce. Construit une prestation selon tes préférences et imprègne-toi des personnages que tu incarnes pour convaincre le public. La coordination semble peut-être être un métier facile, mais il n’en est rien. La plupart des coordinateurs ont déjà frappés un mur au cours d’une prestation, voir même de plusieurs prestations, et le mieux à faire est de rester soi-même et de continuer à persévérer.

Je marque une pause et c’est à cet instant que je me rends compte que mes paroles ne sont peut-être pas aussi motivantes que je l’aurai espéré. La dernière chose que je veux est bien de le décourager et je réfléchis rapidement à un moyen de corriger le tir. Je ne veux surtout pas l'embêter et gâcher cette première rencontre.

- Je suis désolée, ça semble un peu... démoralisant dit comme ça, mais c’est quelque chose qui m’est arrivé il n’y a pas si longtemps. Je pensais tout abandonner et j’ai finalement accepté de participer à un dernier concours où j’ai eu la chance d’obtenir mon second ruban. Je ne pensais jamais pouvoir y arriver et j’ai pu construire ma pension par la suite, la preuve qu’il ne faut jamais baisser les bras en coordination.

Alors que je parle, je ne peux m’empêcher d’afficher un petit sourire triste en me rappelant tous ses souvenirs. Ce moment fut une étape difficile à passer, mais j’y suis finalement parvenue.

- Néanmoins, j’espère que cela ne t’arrivera pas et que tu remporteras des rubans rapidement. Bon, assez parler de moi, je ne veux pas gâcher ta soirée. Est-ce que tu as déjà tenté quelques prestations ou pas encore ? Quel starter as-tu choisi pour t’accompagner dans cette aventure ?

Je l’avoue, l’identité de son premier pokémon m’intrigue énormément puisque je n’ai pas souvent eu la chance d’aborder ce sujet avec d’autres coordinateurs. J’espère seulement que Miguel ne verra aucun problème à cela.

HRP:
 




Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2018
Messages : 69

Ven 16 Fév - 16:32

Du Speed Date à l'improviste ??



- Oh, ça va ne t’inquiète pas. Après tout, nous sommes ici pour discuter ! Pour répondre à ta question, j’ai deux rubans actuellement. Ce n’est pas beaucoup, mais c’est déjà ça.

Il semblerait que j'aie bel et bien réussi à détendre un peu l'atmosphère. Ou du moins, à détendre un peu Sayuri, qui s'était mise à sourire et à parler d'un ton un peu plus assuré dès que j'aie mentionné mon métier de coordinateur. Je pense que le fait que nous ayons un point commun, à savoir la passion des concours, à permis de briser un peu la glace. C'est une chance que je sois tombé sur une coordinatrice, engager la conversation fut d'autant plus aisé. Et une fois engagée, il est plus facile de poursuivre une conversation et d'échanger avec la personne en face de soi. Pour être honnête, j'avais un peu appréhendé le début de la conversation. Mais le courant semblait bien passer, et la conversation allait bon train, et j'en étais vraiment content. Peut-être que je n'étais pas aussi nul que ce que je le redoutais en speed-dating.
Sayuri continue la conversation en me donnant quelques conseils sur les concours. Pour être honnête, je m'attendais un peu à entendre ce qu'elle me conseille, mais cela n'en diminue pas la valeur de ses paroles pour autant. Elle confirme ce que je pense de la coordination, à savoir que ce n'est pas un exercice facile, mais ô combien gratifiant. S'imprégner du personnage dans lequel on se glisse le temps de la prestation, convaincre le public, mais aussi les dangers d'un manque d'inspiration. Le blocage et ses conséquences, qu'elle a elle-même subi. Elle me raconte ainsi qu'elle a bien failli arrêter la coordination, un peu avant de décrocher une victoire qui lui rapporta son deuxième ruban et renoua son intérêt pour les concours et lui permis de s'ouvrir une pension Pokémon, et de s'ouvrir ainsi les portes du métier d'éleveur. Cette partie de l'histoire semble un peu naïve et cliché, sortie tout droit d'un manga pour enfants, mais je dois bien avouer que cela rend le tout très attachant.

- Je vois... Tu confirmes plus ou moins ce que je soupçonnais concernant l'exercice de la coordination, mais cela me fait extrêmement plaisir de l'entendre de la bouche d'une personne qui a déjà remporté des rubans. Je te remercie pour ces conseils.
Concernant mes prestations, je ne m'y suis pas encore vraiment attelé. En réalité, je viens de finir mes études à Neuvartault, et je ne suis sur les routes que depuis peu. Ça ne doit même pas faire un mois. Mon premier pokémon est un Hélionceau, que j'ai rencontré et obtenu il y a plusieurs années, mais je tenais à finir mes études avant de me lancer sur les routes. Mon équipe comporte également un Cabriolaine, que j'ai capturé il y a peu ainsi qu'un Kraknoix qui vient de sortir de l’œuf. Pour le moment, je cherche davantage à les renforcer et à mieux les comprendre avant de faire mes premiers essais.

Eh beh. A mon tour de jouer les grosses parlotes. J'espère que je ne l'ai pas assommée avec mon grand discours concernant mon parcours, même si je pense que cela à dû l'intéresser un minimum, sinon Sayuri ne m'aurait pas posé la question. Mais maintenant, j'ai la gorge très sèche après avoir autant parlé sans interruption. Un bon Mojito me ferait le plus grand bien.

- Eh bien, tout ceci m'a donné soif ! Je peux me permettre de t'offrir quelque chose ?



HRP:
 


T-Card :
 


Sign' par : Solara Lenares
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 773

Région : Kanto
Ven 16 Fév - 18:48
Quand j’y pense, je n’en reviens pas d’avoir raconté tout cela à un étranger. Il n’y a que mon entourage et mes amis proches qui connaissent cette partie de ma vie. Ça doit être l’excitation du moment j’imagine, ou encore parce qu’il est lui aussi un coordinateur et que j’ai sentis le besoin de me confier à lui. Peu importe, c’est dit et je ne peux pas revenir en arrière. Pour chasser ses pensées, j’écoute sa réponse avec attention et je vois que nous avons tous les deux terminés nos études avant de nous lancer sur les routes. Ça nous fait un autre point commun, bien que ça doit être le cas de la plupart des dresseurs de partout à travers le monde. En ce qui concerne ses pokémons, il n’y en a qu’un seul que je connais, Hélionceau et Cabriolaine étant des créatures complètement inconnues pour moi.

- Oui, c’est la meilleure chose à faire au début. Il faut de bons liens avec nos pokémons une fois sur scène, sinon...

Je préfère me taire sur cette phrase qui me rappelle quelques souvenirs plutôt désagréables. Ça ne m’est jamais arrivé à moi, mais j’ai déjà vu certaines prestations gâchées par de mauvais lien entre les pokémons et leurs dresseurs. Soit tout allait bien au début et qu’à un moment quelconque ils n’écoutaient plus les ordres, soit ils ne coopéraient tout simplement pas. C’est dommage et surtout démoralisant pour les coordinateurs, en plus de ressentir une certaine honte devant tout un public. Ça ne m’est pas encore arrivé et j’espère que cela n’arrivera jamais, tout comme pour Miguel, mais comme il met déjà la main à la pâte, il devrait largement éviter ce problème.

- Oh, je.... en fait, c’est que... bégayais-je, surprise qu’il me propose quelque chose à boire et je fais une courte pause pour tenter de me ressaisir. Je-je prendrais bien une limonade, si cela ne te dérange pas.

Que dire de plus ? Il m’a vraiment surprise avec cette question, bien que je ne sois pas difficile à surprendre de toute façon. Est-ce que les boissons sont comprises pour cette activité ou pas ? Si ce n’est pas le cas, je me sens mal qu’il paie ma consommation et si le serveur nous demande de payer, je ferais tout en mon possible pour lui tendre l’un de mes billets. Une limonade sans alcool ne doit pas coûter très cher, mais je me sentirais mal de faire payer Miguel alors qu’on vient tout juste de se rencontrer. Sentant la nervosité revenir en moi, je jette de rapide coups d’œil autour de moi à la recherche d’un employé qui serait dans le coin avant de reporter mon attention sur le jeune homme en attendant.

- Si je peux me permettre, tu as fais des études particulières à Neuvartault ou juste des études générales ?

Il a peut-être étudié en théâtre, qui sait ?




Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2018
Messages : 69

Sam 17 Fév - 11:20

Du Speed Date à l'improviste ??



Ah, on dirait bien que j'étais le seul à souffrir de la soif, ma question avait pris Sayuri par surprise apparemment. Elle bégaie quelque peu avant de se dire qu'une simple limonade sans alcool lui ferait plaisir. Sans que je sache vraiment pourquoi, elle se met à jeter des coups d'oeil répétés et frénétiques autour de nous. Peut-être l'avais-je mis mal à l'aise et qu'elle cherchait éventuellement à voir quelles autres personnes participaient à l'événement ? Mais je ne pense pas que ce soit le cas : Elle rapporte très rapidement son attention sur moi, avant de me poser une nouvelle question :

- Si je peux me permettre, tu as fais des études particulières à Neuvartault ou juste des études générales ?

Olala. La question en soit ne me gêne pas plus que ça, mais ce n'est pas exactement la période de laquelle je préfère discuter, ayant été plus ou moins le baron de la drogue le plus recherché de Neuvartault au cours de ces trois années passées à étudier. M'étendre un peu trop sur le sujet pourrait me jouer des tours. Je ne compte pas ignorer simplement la question, ç'aurait été très malpoli de ma part. Mais je vais très vite passer à autre chose après une réponse évasive. Peut-être réorienter la conversation vers Sayuri elle même, vu qu'elle n'avait pas eu l'air d'être trop gênée quand je lui ai posé des questions sur son expérience de coordinatrice. Et pourtant, elle n'avait dû passer que des moments agréables sur scène, au vu de la manière dont elle parlait du blocage qu'un coordinateur peut ressentir quand il travaille sur ses prestations. Fort heureusement, dans le même temps, un serveur prit nos commandes de boissons, ce qui me laisse un peu plus de temps pour réfléchir à la manière la plus adaptée de détourner la conversation de mon passé sans trop laisser paraître un quelconque malaise de mon côté. Je n'ai pas vraiment honte de ce qui s'était passé pendant ces années, mais ce n'est pas le genre de détails que l'on partage avec une personne que l'on vient de rencontrer, surtout que Sayuri n'avait pas l'air d'être impliquée dans une quelconque activité de hors-la-loi. Ou sinon, elle savait vraiment bien cacher son jeu, ce qui était une raison de plus de garder mes secrets pour moi. Une fois qu'on nous apporte nos verres, je remercie le serveur et prends une petite gorgée de Mojito avant de me lancer :

- Des études générales, rien de bien passionnant. Un peu axé sur les sciences, mais je ne te cache pas que l'académie ne permettait pas aux élèves d'apporter leurs pokémons avec eux. C'est aussi pour ça que je cherche à renouer mes liens avec Hélionceau, je l'ai obtenu il y a plusieurs années mais j'ai passé très peu de temps avec lui. Je compte rattraper le temps perdu, en quelque sorte.
Et sinon, tu m'as dit que tu étais devenue éleveuse à Kanto en plus d'être une coordinatrice ? Dans quel coin de la région ? J'ai déjà visité Carmin sur Mer pendant des vacances il y a très longtemps, et c'était un très bel endroit.



T-Card :
 


Sign' par : Solara Lenares
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 773

Région : Kanto
Dim 18 Fév - 17:11
En réalité, j’ignore que j’ai touché un point sensible en abordant ses études. Je n’ai jamais pensé qu’il pourrait avoir quelque chose à cacher pendant cette période ou encore quelque chose qu’il pourrait regretter et j’écoute donc sa réponse en prenant une gorgée de ma limonade qui vient tout juste d’arriver. Toujours aussi pur et innocente, je constate que nous avons fait le même type d’étude avant de nous lancer respectivement sur les routes, à l’exception que Miguel semble avoir fait plus de science que moi. Il a du courage pour suivre ce genre de cours, les sciences étant la matière la plus difficile pour moi depuis que je suis petite. La chimie, la physique... toutes des notions que j’ai grandement de mal à assimiler. Je m’apprête à lui poser une question sur son Hélionceau lorsqu’il me devance au sujet de ma nouvelle pension. Sur le coup, je ne sais pas trop quoi lui dire étant donné que je suis prise au dépourvue, mais je me rattrape rapidement pour ne rien laisser paraître.

- Oui, je suis éleveuse depuis quelques semaines seulement. C’est encore tout récent.

Je fais une pause pour élargir mon sourire en apprenant qu’il a déjà mis les pieds à Carmin-sur-Mer. Je me demande ce qu’il a bien pu visiter à l’époque pour y apprécier son passage dans la région.

- C’est justement dans cette ville que je me suis installée. Je suis un peu plus en banlieue, sur une falaise qui borde la mer, loin de toute l’agitation du centre-ville. C’est plutôt tranquille et j’y accueille déjà quelques pokémons.

On peut dire que je n’ai pas perdu de temps. Jamais je ne croyais que mes débuts dans cette carrière iraient si vite, mais j’en suis assez satisfaite. J’ai l’impression d’être un peu maladroite à certains moments, mais mes clients semblent avoir en moi et en mes capacités, alors ça ne pourrait pas aller mieux. D’ailleurs, je me demande comment va la pension en mon absence. J’espère que Sebastian n’en profite pas pour embêter Emiko ou encore les pensionnaires. Si c’est bien le cas, il aura affaire à moi dès mon retour.

- Est-ce que l’élevage est quelque chose qui t’intéresse ou pas vraiment ?

J’ose lui poser la question car j’ai déjà rencontré des coordinateurs qui désiraient simplement obtenir des rubans sans rien viser d’autre que l’élite. De mon côté, je rêve de devenir éleveuse depuis mon enfance alors je n’avais pas d’autres choix que de passer par la coordination pour réaliser mon rêve. Être sur scène n’est pas vraiment ce qui m’intéresse, c’est peut-être même pour ça que j’ai vécu quelques blocages récemment, mais au moins j’ai réussi à les surmonter.




Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2018
Messages : 69

Mar 20 Fév - 2:52

Du Speed Date à l'improviste ??



Ma visite à Carmin sur Mer... Elle remonte à vraiment très longtemps. Au moins une bonne dizaine d'années, le temps de quelques semaines pendant les vacances d'été. La station balnéaire la plus grande Kanto était Cramois'Île, certes, mais je me rappelle clairement que nous étions à Carmin sur Mer, qui était le plus grand port de Kanto. J'étais bien trop jeune pour comprendre pourquoi, mais maintenant que j'en reparle, c'est très probablement parce que mon père avait des affaires à mener dans cette ville. Honnêtes ou non, par contre, je dois bien avouer que je n'en ai pas la moindre idée. Je penche toutefois pour malhonnête. Simple question d'expérience quand on sait à qui on a affaire.
Quoi qu'il en soit, c'est une pure coïncidence que ce soit également l'endroit où Sayuri ait décidé de s'installer pour sa pension Pokémon. Son affaire venait tout juste de commencer, mais semblait pourtant assez bien tourner si elle recevait déjà des clients. Elle ne s'est pas installée directement en centre-ville, ce qui est un choix plutôt judicieux si on considère les différents besoins des Pokémons. Le besoin d'espace. Le besoin de calme. Et en même temps, se rapprocher d'une ville aussi connue et fréquentée que celle-ci allait forcément lui rapporter de la clientèle. Il n'est pas rare de voir des arrivants d'une région étrangère à Kanto arriver par ferry à Carmin sur Mer, un peu comme nous quand nous sommes arrivés en vacances. De plus, la ville possède de très nombreuses activités comme des pistes de randonnée, des locations de bicyclette, et autres activités qui permettaient de se déplacer assez aisément dans les alentours. Sa pension devait donc être assez facile d'accès. Perdu dans mes pensées, je laisse Sayuri m'en dire un peu plus sur sa pension, jusqu'à ce qu'enfin la conversation revienne vers moi :

- - Est-ce que l’élevage est quelque chose qui t’intéresse ou pas vraiment ?

Bonne question. En réalité, je n'y avais jamais vraiment réfléchi. Je sais que c'est un des débouchés les plus classiques pour les coordinateurs, mais je ne me suis pas projeté aussi loin dans le futur. Je compte participer à un maximum de concours afin de pouvoir me divertir, et pourquoi pas trouver une ou deux personnes dignes de mon intérêt avec lesquelles je pourrais jouer un maximum. Les concours sont, à mes yeux tout du moins, la façon la plus optimale de découvrir ces perles rares qui sauraient me stimuler et tromper au mieux l'ennui que je redoutais tant. Mais je ne peux pas vraiment formuler ça comme ça, car je sais que c'est déjà bizarre à comprendre, alors à expliquer sans paraître fou... Je n'ose même pas imaginer. Je décide donc de lui dire une partie de la vérité, en gardant mes réels désirs et objectifs pour moi seul :

- Hahaha... Tu m'as eu, si je peux m'exprimer ainsi. L'élevage est que un domaine que je connais peu, c'est la raison pour laquelle il pique mon intérêt. Je sais que de nombreux coordinateurs cherchent à défier l'Elite, d'autres deviennent éleveurs. Pour ma part, je n'y ai pas encore vraiment réfléchi. Le monde des coordinateurs et ses débouchés sont très vastes, et c'est parce que tu as déjà emprunté ce chemin que je voulais t'en demander davantage. Mais je ne sais pas si mon propre chemin m'amènera à devenir un éleveur.

Et si je devais être tout à fait honnête avec elle, j'ajouterais que ce ne sera très probablement pas le cas. J'imagine un qu'éleveur doit consacrer beaucoup de temps à prendre soin des Pokémons placés sous sa garde, et même si les Pokémons sont fascinants, je préfère de très loin le contact avec les êtres humains qui sont leurs dresseurs. Mais bon. Dans le doute, je préfère ne pas abandonner d'option trop vite.

- Et pour toi Sayuri ? Je pense que tu vas te donner à fond pour que ta pension soit une réussite, bien entendu, mais as-tu éventuellement d'autres projets une fois que ce sera fait ?


HRP :
 


T-Card :
 


Sign' par : Solara Lenares
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 773

Région : Kanto
Mer 21 Fév - 2:56
Miguel n’a pas l’intention de devenir éleveur. C’est bien dommage, ça nous aurait fait un point de plus en commun, mais en même temps je comprends et respecte son choix. Nous avons tous des goûts différents et la coordination nous permet d’ouvrir plusieurs portes pour que chacun puisque trouver son bonheur quelque part. Nous ne pourrons peut-être pas travailler ensemble plus tard, mais cela ne nous empêchera pas de nous revoir après ce speed-dating, par contre. Après tout, dans tous les coordinateurs que j’ai précédemment rencontrés lors de mes divers voyages, il n’y a qu’une minorité d’entre eux qui choisisse d’aller vers l’élevage, la plupart aimant la coordination en elle-même ainsi que tout ce qui se rattache à la scène. Parfois, je me demande comment ils font pour êtres aussi à l’aise devant autant de spectateur puisque j’ai déjà du mal à ne poser qu’un pied sur la scène sans que mon cœur ne s’emballe. J’espère qu’un jour ce simple geste ne me mettra plus dans tous mes états.

Le jeune homme enchaîne ensuite avec une nouvelle question. Alors là, je suis tellement stupéfaite par celle-ci que j’en reste impassible un instant. J’ai toujours voulue devenir éleveuse à cause de la pension de mes grands-parents et comme il s’agissait de l’objectif de toute ma vie, je me rends compte que je n’ai pas véritablement d’autres projets. C’est assez pathétique, d’ailleurs.

- Pour être honnête avec toi... je ne sais pas. Comme je viens tout juste de réaliser mon rêve, je n’ai jamais pensé plus loin.

D’accord, peut-être qu’une vie de couple m’intéresserait un de ces jours au risque d’être solitaire à jamais. Peut-être voyager un peu pour faire de nouvelles rencontres sans pour autant délaisser ma pension. Je ne connais pas encore mes prochaines destinations, mais ça pourrait éventuellement être envisageable. Mon esprit se promène dans tous les sens pendant un moment et il s’attarde un peu aux membres de ma famille jusqu’à ce qu’un déclic se fasse dans ma tête. Aussitôt, mon regard s’illumine alors que cette idée me semble de plus en plus réalisable. Cela fait des années que je souhaite rencontrer mon père qui vit en ce moment même dans une autre région. Mes parents se sont séparés il y a de nombreuses années, quand j'avais à peine trois ans, et comme ma mère a obtenue la garde complète, je n’ai jamais eu l’occasion de le revoir. D’ailleurs, je ne garde aucun souvenir de cet homme et j’aimerai apprendre à le connaitre. Tout ce que je sais de lui est son prénom et le fait qu’il vive quelque part à Hoenn. Ma mère n'a jamais voulu m'en dire plus à son sujet.

- En y réfléchissant, il y a bien quelque chose que j’aimerai faire, finis-je par avouer en baissant les yeux pour fixer la table, comme si j’avais honte. Je ne sais pas trop si c’est réaliste, ni même réalisable, mais j’aimerai beaucoup retrouver un être cher qui vit très loin de chez moi. Cela fait près de vingt ans que nous vivons chacun de notre côté et je me demande si nous pourrons nous revoir un jour.

Je crois que je n’ai jamais abordé ce sujet avec quiconque, sauf peut-être avec mon meilleur ami Sebastian, et je sens mon cœur se serrer dans ma poitrine. Je n’ose pas dire à Miguel qu’il s’agit en fait de mon père, même si les chances qu’il puisse le deviner sont grandes. En m’exprimant à cœur ouvert ainsi, j’ai l’impression d’avoir ruiné l’ambiance de notre table et je ne tarde pas à relever la tête pour adresser un sourire au jeune homme.

- Oh, désolée, je ne voulais pas gâcher ta soirée avec mes problèmes stupides. Oublie ce que je viens de dire, d’accord ?

Encore une fois, je suis la boulette de service. Une vraie rabat-joie, bravo Sayuri.

HRP:
 




Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 2442

Mer 21 Fév - 16:05
DRIIIIIIIIIIIIIIIIIIIING !

C'est l'heure du roulement !
Miguel et Sayuri quittent la table et sont remplacés par Nicholas et Luna !


avatar ©️ Elune Crowley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 31/12/2017
Messages : 247

Région : Sinnoh
Mer 21 Fév - 16:52
Bon, ça y est, il est l'heure de changer. La première rencontre s'était plutôt bien passée, on s'était quitté en bon terme. Au final, sans vraiment m'en rendre compte, je m'étais fait un ami et un rival. Plutôt pas mal pour un début de soirée. Bon, il faut aussi dire que je ne sais toujours pas son prénom, étant donné que ne lui ai pas reposé la question. Mais ce n'était pas grave, je finirais bien par le savoir, d'une manière ou d'une autre. Je trouverais.

Pour l'instant, je me reconcentre sur l'instant présent. Assis à une nouvelle table, j'attends. J'ai recommandé un de ces cocktails de fruit sans alcool que j'avais déjà bu, même si je ne sais toujours pas comment il était arrivé à ma table en premier lieu. Tarsal est encore sur mes genoux mais il a l'air plus détendu. Je ne sais toujours pas pourquoi il avait tenu à venir, mais son attitude toute confiante qu'il s'était construit avant le premier rendez-vous s'était évanoui pour laisser revenir le gentil petit pokémon que je connaissais. Lui aussi avait un verre de jus de fruit, différent du mien. Je le serrais encore contre moi, non pas pour me rassurer cette fois mais parce que j'avais juste envie de le câliner un peu.

Je me demande sur qui j'allais tomber cette fois. Si c'était un mec, ça pourrait aller. Toutes mes appréhensions avaient déjà été éclipsé et balayé par la première rencontre, très éloigné de toutes mes attentes. Après, si je tombais sur une fille, je pense que ça devrait aller aussi. J'ai un peu moins d'appréhension avec elles, je ne sais pas pourquoi. Sûrement parce qu'elles ne sont pas du même sexe que moi, et que donc je ne me prends pas pour modèle pour essayer de les comprendre. En d'autres termes, je ne me prends pas la tête.

Gardant ce credo à l'esprit, j'essaie de me détendre le plus possible. J'avais bien compris que mon imagination trop fertile n'était pas le meilleur lieu pour se détendre et ne pas angoisser alors je me décide à faire autre chose. Et si je tentais de faire un origami avec la serviette de table ? Ok, je ne suis pas trop doué mais ça me permettra au moins de m'occuper l'esprit.


La signature des jours heureux:
 

.:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Luna Scamander [ACCEPTEE] ~ Auror
» LUNA X GRIFFON FEMELLE 1 - 2 ANS (34) ADOPTEE
» les debut de ma table de jeu .
» Projet table de jeu
» Les bonnes manières de table

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Alola - 7E G E N :: Ho'ohale :: Plage Hano-Hano :: Évent St-Valentin : C'est l'amour à la plage-