AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
» Being a father


avatar
Modo Jeux & Sbire

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 1688

Région : Johto
Lun 5 Fév - 18:37
Le temps passait à une vitesse folle, quand on y pensait. Avant que le sbire ne puisse le remarquer, ils étaient déjà en septembre. Ce mois-ci était marqué par un évènement particulier qui gênerait chez lui plus de stress qu’il ne devrait ; la rentrée des classes. Pas pour lui, évidemment, mais c’était presque tout comme. En août, il avait profité d’un jour de congé pour chercher tout ce qu’il faudrait à son fils pour cet évènement ; un nouveau cartable, de nouvelles affaires scolaires, de nouveaux habits. Mine de rien, le petit grandissait et il était hors de question qu’il aille le premier jour avec des vêtements trop petits pour lui. Et aujourd’hui, c’était le jour où Kane reprenait l’école après avoir pu profiter de deux mois de vacances chargés en activités.

Il y avait une pointe de mélancolie qui persistait quand Shin’ ouvrit les yeux ce matin-là. Il ne comprenait pas pourquoi il se sentait aussi… Stressé, c’était vraiment le mot. Quand il était jeune, il n’avait jamais aimé cette période de l’année. S’il n’avait jamais vraiment eu de grandes vacances de folie, il avait au moins pu profiter d’une trêve dans les brimades qu’il subissait tout au courant de l’année. Autant dire qu’il haïssait l’école et ses élèves. Il avait souvenir de quelques vacances fortes heureuses en émotions, en compagnie, forcément, de Tanaka. Mais c’était tout. Fort heureusement, ce n’était pas le cas pour son fils qui devait être impatient de retourner apprendre des choses. Il aimait vraiment ça et ça ne pouvait faire que le bonheur de son père. C’était tout ce qu’il y avait de plus important, pour lui ; voir Kane grandir et s’épanouir. Jusqu’à présent, malgré ses doutes et ses craintes, il trouvait qu’il ne s’en sortait pas trop mal en tant que père célibataire. Il avait réussi à créer une véritable complicité entre lui et l’enfant dont il était extrêmement fier. Bon, il devait faire encore quelques progrès quant à la présence, où même être plus autoritaire. Mais en soi, ce n’était pas réellement un problème. Kane était d’un naturel calme et pensif, pas vraiment du genre à lui créer des tracas.

Le schizophrène ne savait pas trop pourquoi il avait ouvert les yeux à cinq heures du mat’, mais il se retrouvait aussi stressé qu’excité, au final. Il avait réussi à obtenir un jour off au niveau de son boulot et il comptait bien en profiter. Et s’il n’avait pas énormément dormi étant donné qu’il avait eu du mal à trouver le sommeil, ce n’était pas vraiment un souci. Il en profita pour prendre une douche rapide, simplement pour se réveiller. Il hésita un moment à prendre sa médication qu’il finit par consommer, ayant trop peur de gâcher cette journée s’il venait à avoir une crise. De toute manière, il se soignait toujours parfaitement quand il se trouvait avec l’enfant. Il pensa qu’il avait été idiot de prendre le traitement après la douche… Mais c’était trop tard, maintenant. Il se sentit envahir par ce sentiment de somnolence qu’il connaissait que trop bien, allant sur le balcon pour fumer une cigarette. La lune laisserait bientôt place au soleil et la météo s’annonçait être clémente avec eux. Ils n’auraient pas besoin de s’habiller chaudement, pour le moment. L’envie de s’allonger sur le canapé s’empara de lui et il lutta pour la chasser. Il désirait faire un petit déjeuner de roi au petit et ce n’était pas en piquant un somme sur le canapé qu’il y parviendrait. Il engouffra une tasse de café avant de s’atteler à la cuisine pour des crêpes. Une fois la pâte prête, il la laissa reposer doucement avant de s’emparer de baies Oran qu’il avait achetés la veille. Des crêpes, un jus d’Oran maison, puis un yahourt ou un bol de chocolat chaud, c’était parfait pour que Kane ait toute l’énergie dont il aurait besoin dans la journée.

Peut-être avait-il prévu trop large en se levant aussi tôt. Lorsqu’il posa son regard sur l’horloge du salon, il constata qu’il était que six heures et demie… Ce qui voulait dire qu’il restait une demi-heure avant d’aller réveiller le petit. Un léger soupir passa le seuil de ses lèvres tandis qu’il s’adossait au canapé. Aujourd’hui, c’était la rentrée, certes, mais c’était aussi le jour où il avait choisi de tâter le terrain avec l’enfant. Cela faisait plus d’un mois et demi maintenant qu’il fréquentait Ferir et s’il était possible que Kane ait remarqué un changement de comportement chez son père, il ne lui avait encore rien révélé… Tout d’abord parce qu’il n’avait rien dit non plus au début à son petit-ami, ce qui n’avait pas manqué de le foutre un peu dans la merde quand la grosse engueulade arriva. Mais certes, il préférait ne pas y penser, il s’agissait là d’une histoire passée. Enfin, ça ne faisait que deux semaines, mais tout de même. Maintenant, tout se passait bien entre les deux hommes. De ce fait, le sbire pensait qu’il serait nécessaire d’amorcer la conversation avec le petit, ne serait-ce que savoir ce qu’il pensait de tout ça. Shin’ n’était pas celui qui parlait volontiers de Jasper pour des raisons qu’il jugeait évidentes, mais ce n’était pas forcément le cas du bambin. Peut-être… Peut-être que dans son esprit existait encore l’espoir de voir ses deux papas se remettre ensemble. Hélas, ce n’était pas prêt d’arriver, pour des raisons d’autant plus évidentes, bien que la vérité demeurait cachée. De plus, même si c’était possible, ce n’était clairement pas dans les intentions du schizophrène.

Bref. Se perdre ainsi dans ses pensées avait au moins le mérite d’avoir fait passer le temps. Lorsqu’il crut bon de regarder à nouveau l’heure en chassant les pensées de son esprit, il constata qu’il restait cinq minutes avant sept heures. Bah, il n’allait pas faire de chichi non plus et parfois, il arrivait que Kane ait quelques difficultés à sortir du royaume des songes. Doucement, le père pénétra dans la chambre, laissant la lumière éteinte. Il n’y avait rien de pire qu’un réveil avec une lampe allumée à l’arraché, il le savait. Il laissait toutefois la porte ouverte histoire de pouvoir voir un minimum. Son regard balaya la chambre, un sourire se dessina sur ses lèvres lorsqu’il vit l’enfant dormir. Il était juste adorable, ainsi. Ça lui arrivait, parfois, d’aller le regarder dormir, mais chut, il ne fallait pas le dire. C’était juste que… Que de voir son fils aussi serein avait un effet apaisant sur sa personne. Il alla s’asseoir sur le bord du lit, décalant délicatement une mèche de cheveux du visage du bambin.


« Réveille-toi mon cœur, c’est l’heure. »


Et ça rime, en plus.



So what if I'm crazier than crazy?
So what if I'm sicker than sick?
So what if I'm out of control?
Maybe that's what I like about it
Shinara's Theme : Dance With The Devil
"Damn. I didn't take care of myself. Again."
"Drug tests don't lie"

Stamp:
 
Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 20/01/2015
Messages : 550

Région : Johto
Jeu 1 Mar - 3:53
____Les vacances touchaient à leur terme. Cela voulait dire que c'était vraiment presque fini. C'était à la fois bien et triste. C'était un petit peu triste parce que Kane s'était bien amusé. Il n'y avait pas les devoirs à faire, mais le centre aéré était bien quand même, et il y avait des copains et des copines là-bas qu'il avait été content de voir et de revoir. Et puis des fois ils avaient fait des sorties avec son papa, et des fois avec la sœur de son papa. C'était des chouettes journées quand ils partaient. Mais c'était bien aussi parce qu'il préférait quand même aller à l'école qu'au centre aéré. Et puis retourner à l'école, cela voulait aussi dire grandir. C'était ce qu'il se passait à la rentrée si on avait bien travaillé : on changeait de classe, et du coup on devenait plus grand. L'école allait se terminer, et donc hier soir ils avaient été se coucher tôt. Comme les jours où il y avait école avant. Ils avaient aussi fait comme avant avec son papa : ils avaient vérifié qu'il avait bien tout dans son cartable. Ils n'avaient pas vérifié qu'ils avaient bien fait tous les devoirs, parce que comme c'était la rentrée on ne leur en avait pas donné à faire. Ou alors Kane avait oublié depuis longtemps. Cela l'avait inquiété un petit peu, alors il avait regardé dans le cahier de texte qu'il avait encore sur le petit bureau bleu de sa chambre quand son papa avait été mettre la table. Mais c'était bon. Après la table ils s'étaient dit bonne nuit, et ensuite ils avaient été se coucher, chacun dans sa chambre, comme tous les jours, parce que c'est comme cela que l'on dort. Chacun dans sa chambre. Dans son lit, même.

_________— C'est l'heure.
____Une paupière papillonna. Puis l'autre. Sans y penser, Kane se pencha contre la caresse de son papa. Il referma les yeux avant même de s'être rendu compte qu'il les avait ouverts. C'était agréable et doux et c'était comme un rêve qu'on lui donnait sans dormir pour l'aider à ne plus dormir. Il fit un petit bruit, comme un ronronnement d'être humain. Son papa continua de lui caresser les cheveux. Même s'il avait les yeux fermés il savait que c'était son papa. Comme il savait que Ahi et Sanii dormaient au pied de son lit. Il le savait parce que c'était comme cela.
____À un moment, il ouvrit quand même les yeux. Il savait bien qu'il devait se réveiller, même s'il ne faisait pas jour dans sa chambre. Il ne faisait jamais vraiment jour dans une chambre parce que le plus souvent c'était la lumière des ampoules qui faisait de la lumière et donc ce n'était pas du vrai jour ; mais c'était une manière de parler. Il se redressa petit à petit, avant de passer ses jambes sur le côté du lit et de s'asseoir. Il n'était pas encore assez grand pour que ses pieds touchent par terre tout seuls, mais c'était mieux parce que par terre, c'était toujours froid. Il ramena sur ses genoux un petit bout de couette, avant de se frotter les yeux. C'était jour dans le reste de la maison en tout cas, il pouvait le voir par l'ouverture de la porte.
_________— Je suis prêt. Pour le petit déjeuner.
____Avec cela, père et fils se levèrent pour se diriger vers la cuisine. Des fois, Kane s'habillait avant. Mais c'était souvent quand il faisait jour tout de suite dans sa chambre, quand il oubliait les rideaux volets et qu'on n'était pas en hiver. Il se réveillait un petit peu mieux ; mais il s'endormait aussi moins bien, alors ce n'était pas un petit peu pas tout le temps que cela arrivait. Aujourd'hui il avait presque voulu prendre la couette avec lui pour continuer d'être dans son lit en petit déjeunant, mais il ne l'avait pas fait. Il n'avait pas non plus pensé aux vêtements qu'il avait choisis et posés sur son bureau la veille au soir.
_________— Oh, des crêpes, s'émerveilla l'enfant. C'était un petit peu comme s'il rêvait encore un petit peu. Qui est-ce qui les as faites ? Il tournait vers son papa un regard plein de magie, et aussi ses petites mains dans une ébauche de bébé câlin contre sa jambe. En un rien de temps, il fut assis à table et commençait à manger. Peu de temps leur serait nécessaire pour se préparer pour l'école. C'était mieux, cela voulait dire qu'ils pouvaient discuter, quand Shinara ne travaillait pas. Aujourd'hui il avait dit qu'il ne travaillerait pas à Kane, et ça le rendait content, même s'il savait que son papa aimait beaucoup son travail. Il lui avait dit un jour quand Kane le lui avait demandé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo Jeux & Sbire

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 1688

Région : Johto
Mer 14 Mar - 19:01
Dans l’ensemble, les grandes vacances c’étaient bien déroulées. Au départ, le sbire craignait de ne pas réussir à occuper son fils durant cette longue période, étant donné qu’il était bien obligé d’aller travailler. Il avait pu prendre quelques congés, par ci, par là, mais rien d’exceptionnel. Un jour, il faudrait vraiment qu’il prenne une semaine ou deux histoire de pouvoir partir pour de vraies vacances avec Kane… Avec de la chance, il le pourrait aux prochaines vacances, il l’espérait, du moins. Toutefois, l’idée du centre aéré avait été une bonne idée pour cette fois. L’enfant avait de beaux souvenirs en tête et il n’avait pas été trop perturbé par la vie émotionnelle mouvementée de son père, ce qui était un plus, il fallait l’avouer.

Mais maintenant, les beaux jours étaient bel et bien terminés et il était temps de retourner en classe. La veille, Shin’ n’avait pas manqué de penser qu’il avait un fils d’exception. Pas de crises de larmes, pas d’hurlements du genre « non je veux pas y alleeeer » comme certains enfants faisaient très certainement avant la rentrée. Non, à vrai dire Kane avait l’air même d’avoir plutôt hâte de retourner à l’école pour revoir ses copains, pour apprendre de nouvelles choses. Il avait été calme comme à son habitude et son père avait fait l’effort de se coucher en même temps que lui, pour l’exemple… Il n’avait toutefois pas manqué de se relever une fois l’enfant endormi, ne pouvant décidemment pas rejoindre le monde des songes à vingt heures trente, surtout avec ses insomnies avec lesquelles il avait appris à vivre avec. Après avoir pris soin de préparer le petit déjeuner, il s’était donc rendu dans la chambre du bambin pour le tirer de son sommeil. Lorsqu’il lui caressa les cheveux en lui murmurant de se réveiller, il ne manqua pas de sourire en voyant les paupières de l’enfant papillonner légèrement. Parfois, Kane avait des difficultés à se réveiller, mais ce n’était jamais un problème. Il préférait le laisser émerger doucement, sans le brusquer. Il caressa sa joue, laissant échapper un petit rire suite à l’étrange bruit qu’avait émis son fils. Il déposa un baiser sur son front, constatant ensuite que les yeux du petit venaient à s’ouvrir. Pas besoin de demander s’il avait bien dormi ; la réponse était évidente.

Kane avait même un peu de mal à sortir de son état. Le sbire se redressa lorsqu’il le vit se mettre en position assise, se frottant les yeux. Le père se dirigea vers le seuil de la porte, attendant tout de même l’enfant avant de se rendre à la cuisine. Il ne fit pas de remarques vis-à-vis des habits, sachant qu’il s’habillerait plus tard, du coup. A la remarque du bambin, Shin’ afficha un énième sourire.
« Parfait, j’espère que tu as faim. » Il n’avait pas fait de festin des rois, mais ça pouvait s’en rapprocher. Il savait que le petit déjeuner était un moment important de la journée, là où on prenait des forces. Si lui-même était bien incapable de manger le matin, il ne faisait pas subir le même sort à son fils. Ce dernier avait besoin de vitamines et de forces pour tenir jusqu’à la récréation. En soi, il essayait d’être un père modèle, même s’il y avait parfois des ratés.

La réaction de l’enfant face aux crêpes l’amusa. Il ne s’était pas trompé en pensant que cela ferait lui ferait plaisir. Il observa le visage de Kane, souriant en voyant son visage s’illuminer. La question ne manqua pas de le faire doucement rire alors qu’il caressait les cheveux de son fils, répondant à ce petit câlin improvisé.
« C’est moi mon cœur. Je pensais bien que ça te ferait plaisir. » Il se baissa pour déposer un baiser dans ses cheveux avant de le laisser s’installer. L’assiette contenait peut-être un peu trop de nourritures mais le bambin n’avait pas besoin de tout manger. Et puis Shin’ ferait tout de même l’effort d’en manger quelques-unes afin de ne pas inquiéter inutilement le garçon. Si ce dernier voulait, il pouvait accompagner ses crêpes de pâte à tartiner, de sucre ou de confiture. De plus, il avait à sa portée le verre de jus d’Oran que son père lui avait pressé. « Tu voudras un chocolat chaud après ? » Sa voix était toujours plus douce quand il s’adressait à son fils, sans qu’il ne s’en rende réellement compte. Le schizophrène vint à prendre une des crêpes qu’il avait mis de côté pour lui, venant à la manger avec lenteur, le tout accompagné de son éternel café qui l’aidait à faire passer l’aliment. Il faisait de réels efforts lorsqu’il se trouvait avec le bambin. « Tu te sens comment pour la rentrée ? » Il n’était pas d’une nature bavarde, mais il cherchait toujours à savoir comment l’enfant se sentait, histoire de pouvoir adapter son comportement au sien. Si Kane était encore trop dans le cirage, il ne voyait pas d’inconvénient à ce qu’il ne lui réponde pas tout de suite. Ça lui arrivait, parfois, de répondre avec cinq minutes de décalage, Shinara avait fini par s’en accommoder.


So what if I'm crazier than crazy?
So what if I'm sicker than sick?
So what if I'm out of control?
Maybe that's what I like about it
Shinara's Theme : Dance With The Devil
"Damn. I didn't take care of myself. Again."
"Drug tests don't lie"

Stamp:
 
Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 20/01/2015
Messages : 550

Région : Johto
Dim 1 Avr - 3:57
____Kane avala sa bouchée de crêpe, le regard pensif. Quelques secondes plus tard, il secouait la tête, revenu à la réalité. « Non, merci. » Le chocolat chaud c'était drôlement bon, mais ce matin même s'il aurait voulu être dans la couette pour petit déjeuner, ce n'était pas un matin à chocolat chaud. Il n'y avait pas toujours des matins à chocolat chaud. C'était parce que le chocolat chaud c'était pour être au chaud, comme quand ils regardaient un film tout les deux sous une couverture, ou bien le goûter quand ils rentraient de l'hiver. Des fois c'était bien le matin quand il sortait de la douche et qu'il avait froid aussi. Mais là, il préférait mettre du chocolat sur ses crêpes. C'était plus logique parce que c'était mieux.
_________— Tu te sens comment pour la rentrée ?
____Cette fois-ci, Kane avait fini sa crêpe. Il n'était pas en train de mâcher pendant qu'il réfléchissait. Mais ça ne voulait pas dire qu'il pouvait répondre directement. C'était comme si on lui avait dit de sortir tout de suite. Il ne faisait pas quelque chose, mais il était quand même pieds nus, donc il ne pouvait pas vraiment sortir dehors. S'il ne pouvait pas répondre tout de suite même s'il n'avait rien dans la bouche, c'était parce qu'il ne savait pas comment il se sentait. Il ne s'était pas posé la question ce matin parce que ce n'était pas encore la rentrée et parce qu'il était content qu'ils puissent manger des crêpes pour le petit déjeuner.
_________— Je me sens bien. Je suis content, même si j'ai envie d'aller dormir encore. Mais les crêpes sont trop bonnes ! Il sourit entre la pâte à tartiner qu'il lui restait encore sur les dents.

____Bientôt, le papa de Kane ferma la porte à clef derrière eux. Ils avaient été se débarbouiller le visage et se laver les dents, puis l'enfant avait enfilé ses vêtements comme un grand tube de tissu dans lequel il se glissait. Il les avait choisi pour la rentré en fonction de leur douceur. Il était dans la classe plus des grands, donc il préférait être dans un tube de tissus doux. L'enfant avait mis les bretelles de son cartable, et avait rejoint son papa avant qu'ils ne sortent, chaussures bien serrées autour de leurs pieds.
____Kane glissa sa plus petite main dans celle de son papa. Il aimait bien lui donner la main pendant qu'ils allaient à l'école ou qu'ils en rentraient, même s'ils ne faisaient pas tout le trajet à pieds. C'était plus facile pour se diriger, et Kane trouvait aussi que c'était un petit peu plus facile s'ils voulaient parler. Ce n'était pas très logique parce qu'on n'entendait pas par les mains, mais à chaque fois Kane préférait et trouvait cela plus facile. Le cheminement se fit sans trop de problème ; c'était parce qu'ils connaissaient très bien tous les deux le chemin, maintenant. Ils avaient fait le chemin à chaque fois pour aller à l'école depuis qu'ils étaient dans le nouvel appartement qui était aussi leur maison même si ce n'était pas une vraie maison avec un toit et tout ce qui faisait une maison.
____Mais c'était une maison parce que c'était un chez-eux. C'était là qu'ils étaient quand ils n'étaient pas à l'école ni au travail. Et c'était là aussi qu'ils se reposaient et qu'ils étaient ensemble quand ils étaient ensemble à l'intérieur, et pas dehors ou dans un parc.
_________— Qu'est-ce que tu vas faire aujourd'hui à la maison si tu ne vas pas travailler ?
____Ils arriveraient sans doute bientôt à l'école, même si Kane ne regardait pas trop le chemin. Ils étaient partis un petit peu plus en avance que d'habitude, donc même s'ils voulaient ils pourraient parler quand même avant que la sonnerie ne sonne le début des cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo Jeux & Sbire

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 1688

Région : Johto
Lun 9 Avr - 16:43
Les crêpes étaient de toute évidence au goût de l’enfant, ce qui faisait sourire doucement le sbire. Quand on le connaissait à son travail, on pouvait difficilement imaginer qu’il était autant papa poule. Et pourtant. Le simple bonheur de son fils suffisait au sien, et cela même s’il s’agissait juste d’aimer ses plats. Après des crêpes, ce n’était pas le repas le plus difficile à faire. C’était plus long que difficile d’ailleurs, surtout quand on voyait à quelle vitesse elle pouvait être engloutie. Il se permit d’en piquer une à Kane, sachant qu’il n’y voyait pas de problème. De toute manière, avec tout ce qu’il avait dans l’assiette, il aurait assez pour avoir l’énergie nécessaire à sa rentrée. De plus, Shin’ avait toujours ses problèmes de poids lié à son manqua de nutrition, mais il tâchait de le montrer un minimum au bambin. Il ne désirait pas faire face à des questionnements ou pire, que Kane se mette à manger comme lui… Ca attirerait plus d’ennuis qu’autre chose. Il préféra questionner l’enfant sur son état d’esprit pour ce premier jour. Il lui laissa le temps de la réflexion alors qu’il finissait sa bouchée, avant de rire à la réponse qu’il obtient. « Merci mon cœur. » Il ne commenta pas la fatigue qu’il l’affublait, sachant que ce n’était que le temps que Kane se réhabitue au rythme scolaire. Quant au sourire chocolaté, il ne put que répondre par un sourire, ébouriffant un peu les cheveux du garçonnet en allant déposer un baiser sur son front. Il l’aurait bien chatouillé un peu pour le taquiner, mais il était préférable de le laisser finir de manger tranquillement.

Malgré deux mois de vacances, ils avaient gardé les habitudes matinales. Après manger, Kane était allé se débarbouiller et se brosser les dents. La scène était plutôt cocasse d’ailleurs, étant donné que le sbire avait pris l’habitude de se brosser les dents en même temps que son fils. Il régnait dans l’appartement un esprit bon enfant et de bonne humeur, laissant le stress de la rentrée de côté. L’enfant était calme comme toujours et cela avait l’effet d’apaiser son père. Pendant que le garçon s’habilla, le père en profita pour ranger la cuisine et fumer rapidement une cigarette, se disant qu’il s’occuperait de la cuisine en rentrant. Il s’assura qu’ils n’avaient rien oublié avant de sortir, fermant à clé derrière lui. Ils ne croisèrent pas madame Blaise, la voisine et d’un côté ce n’était pas plus mal ; au moins, ils n’arriveraient pas en retard à l’école. Ce serait dommage, pour le premier jour. Shin’ n’eut même pas besoin de chercher la main du petit que ce dernier saisissait la sienne, faisant naitre un sourire radieux sur le visage du sbire. Ce petit rituel lui avait manqué, mine de rien. C’était un quotidien agréable qui lui faisait presque oublié le monde d’horreur dans lequel il évoluait, à son boulot.

Il ne faisait pas spécialement attention au trajet, l’esprit un peu ailleurs. S’il n’avait pas le sens de l’orientation, il ne risquait pas de se perdre sur ce chemin-là ; ils l’avaient fait tant de fois tous les deux que son corps était capable de le faire par simple automatisme. Non, en fait, il se demandait si le moment était bien choisi pour tâter le terrain, vis-à-vis de Ferir. Il y avait encore un peu de temps avant que l’enfant entre en classe, mais il ne voulait pas le perturber pour autant pour son premier jour. Perdu dans ses réflexions, il revient à la réalité quand la question fut posée, le faisant sourire davantage
. « Un peu de ménage, je pense, l’appartement en a besoin. Et puis te préparer un bon repas pour midi pour que tu reprennes des forces. Tu sais ce que tu voudrais manger, d’ailleurs ? » A l’entendre, il gâtait beaucoup trop son fils… Et ce n’était pas totalement faux. Mais il pouvait se le permettre aujourd’hui alors il n’allait pas se gêner. Il ne pouvait pas agir ainsi toutes les journées alors autant en profiter quand son emploi du temps le lui permettait. Il n’évoqua pas encore sa relation avec le Kantonien, ne sachant toujours pas comment aborder le sujet correctement. Mais il cherchait, vraiment. Et s’il ne trouvait pas ce matin, il pouvait en parler à la pause du midi, ou pendant le gouter ou la soirée. Il avait l’embarras du choix.


So what if I'm crazier than crazy?
So what if I'm sicker than sick?
So what if I'm out of control?
Maybe that's what I like about it
Shinara's Theme : Dance With The Devil
"Damn. I didn't take care of myself. Again."
"Drug tests don't lie"

Stamp:
 
Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 20/01/2015
Messages : 550

Région : Johto
Mer 2 Mai - 4:02
____Aujourd'hui, il y avait beaucoup de nuages. Mais il y avait aussi beaucoup de soleil. C'était très agréable. On voyait des rayons du soleil qui tombaient entre les nuages par terre. Mais par terre, loin. Suffisamment loin pour qu'on voit les rayons mais pas assez pour qu'on voit les flaques. Cela devait sans doute faire des flaques, parce que les rayons du soleil tombaient comme si c'était liquide. Au-dessus des flaques il devait faire chaud, parce que c'était du soleil. Il faisait souvent chaud au soleil. Pour l'instant, Kane et son papa étaient sous les nuages, donc pas encore avec des flaques de soleil. Si aujourd'hui il faisait beau, ce serait bien. Peut-être que l'école aurait des flaques de soleil.
____On sentait que c'était bientôt la rentrée. Parce qu'il y avait le soleil comme en été mais les nuages comme quand ce n'était pas l'été. C'était à la fois joyeux et tout doux. Un petit peu comme les pyjamas quand ce n'était plus l'été. C'était une bonne chose pour laquelle il pouvait accepter que ce ne soit plus le beau temps. Les nuages étaient comme des pyjamas doux.
____Ils allaient bientôt tourner dans la rue bientôt de l'école. « Un peu de ménage, je pense, l’appartement en a besoin. Et puis te préparer un bon repas pour midi pour que tu reprennes des forces. Tu sais ce que tu voudrais manger, d’ailleurs ? » Il espérait que tout le monde serait là à l'école. Qu'il n'y aurait pas d'absent. Ce n'était pas forcément moins drôle quand il y avait un absent, parce qu'il y avait d'autres camarades de classe avec qui jouer. Mais c'était aussi dommage parce que cela voulait dire quelqu'un était malade. Ou alors c'était qu'il y avait des gens qui ne s'était pas souvenus que c'était la fin des vacances et qui dormaient encore. Il viendrait peut-être après-midi s'ils s'étaient réveillés en retard. Ce qui serait dommage, c'était qu'ils ne verraient peut-être pas les flaques et les rayons de soleil en sortant le midi quand ils viendraient. Et s'ils ne les voyaient pas à midi, cela voulait dire que Kane ne pourrait plus les trouver beau le midi quand son papa viendrait le chercher pour le midi.
____Cela le ramena à ce que lui avait dit son papa. Enfin, peut-être. Mais il lui avait demandé ce qu'il voulait manger. Ou alors ce soir. « Je veux bien une omelette. C'est bien une omelette ? » Il regarda son papa en levant la tête. Il y avait des nuages qui avaient l'air comme le soleil parce qu'il y avait le soleil derrière et qu'un nuage blanc avec le soleil derrière donnait quelque chose comme un gros soleil qui n'était pas seulement rond. Cela faisait qu'il ne voyait pas beaucoup le visage de son papa. Un petit peu comme ce qu'il allait faire à la maison, que Kane ne voyait plus dans sa tête parce qu'il avait peut-être répondu ou peut-être pas. Cela s'était perdu dans les nuages de lumière du matin qui faisaient des flaques. Sans doute, parce que Kane n'était pas sûr.
____Ils tournèrent bientôt au coin de la rue. C'était toujours le même chemin qu'ils faisaient quand ils allaient tous les deux à l'école et qu'ils y allaient à pied. C'était comme lire un livre qu'on avait déjà lu, sauf qu'on le faisait avec les pieds et pas avec les yeux dans ce cas-là. « L'école c'est la rue d'après c'est ça ? » Même si c'était comme lire un livre qu'on avait déjà lu par cœur, quand on n'avait pas utilisé le livre depuis très longtemps, on ne se souvient plus de tous les tournants de la rue. Cela voulait dire qu'ils n'avaient plus beaucoup de temps ensemble ce matin pour parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo Jeux & Sbire

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 1688

Région : Johto
Mer 2 Mai - 19:29
Comme à son habitude, son fils avait la tête dans les nuages. Le temps du trajet, il n’y eut pas beaucoup d’échanges entre eux et ce n’était pas réellement un problème, l’ambiance étant plutôt à la détente. Shin’ s’amusait de voir l’enfant observer les alentours de cet air curieux qui le quittait rarement. Il donnait l’impression de découvrir des choses à chaque fois, à chaque sortie. Le temps était plutôt clément avec eux, malgré les nuages qui masquaient les rayons du soleil. L’été commençait peu à peu à laisser place à l’automne, même si selon la météo ils auraient encore des beaux jours à venir. Plus le temps avançait, moins le sbire ne se sentait stressé quant à cette rentrée. Il essayait toutefois de ne pas trop penser au moment où il laisserait Kane rejoindre sa classe. Ce n’était pas vraiment le genre du schizophrène de pleurer comme certaines mères quand elles voyaient leurs enfants retournaient à l’école mais… Ça lui faisait quelque chose, quand même. Il avait apprécié ces grandes vacances, étant donné qu’ils avaient pu passer de bons moments ensemble. Il gardait précieusement ses souvenirs en mémoire et avait déjà hâte d’en construire de nouveau.

Ils n’étaient plus très loin de l’école, dorénavant. Sans s’en apercevoir, ils étaient arrivés à Ecorcia et ils se dirigeaient naturellement vers l’établissement scolaire. Deux mois, c’était trop court pour oublier un trajet qu’ils avaient fait quotidiennement. Bref. Kane lui demanda ce qu’il comptait faire de sa journée. Faire du ménage, c’était une bonne idée, étant donné qu’il avait tendance à avoir régulièrement la flemme de le faire. D’autant plus qu’il avait un jour de congés alors… Il fallait qu’il se bouge, sérieusement. Et puis maintenant qu’il l’avait dit au bambin, il était bien forcé de le faire, s’il ne voulait pas passer pour un menteur.
« Va pour une omelette, très bien. » Il gardait l’information dans un coin de sa tête. Cela avait le mérite d’être rapide à faire et il aurait largement le temps d’acheter les œufs nécessaires et de quoi accompagner le tout. Il n’était pas fan personnellement de ce plat mais il pouvait toujours esquiver plus ou moins, comme il le faisait à chaque fois. Pour autant, il comptait faire un effort et manger en présence de son fils, malgré son appétit de moineau et des risques qu’il encourait, au niveau de sa santé.

Comme le petit avant lui, il s’était perdu dans ses pensées. Il réfléchissait à la meilleure des façons de présenter sa relation avec Ferir, sans risquer de brusquer l’enfant. C’était la première fois qu’il se retrouvait dans cette situation et il devait avouer qu’il n’était pas fan du stress généré par cette histoire. Il craignait réellement que Kane le prenne mal. Évidemment, le sbire ferait tout pour dissiper ses doutes et répondre à ses questions… Mais quelles questions, aussi ? Si elles étaient liés à Jasper, il espérait ne pas se braquer, comme à chaque fois qu’on lui parlait de son ex. Il y avait des blessures qui pouvaient paraitre fermé depuis le temps, sans que ce soit pourtant le cas. Mais ça, c’était son affaire. Il sortit de sa réflexion quand l’enfant lui posa une question, le laissant coi un instant.
« Euh oui, c’est ça. On est bientôt arrivé. Tu es impatient ? » Il offrit un sourire au bambin, guettant sa réaction.

Il était sans doute trop tard pour parler de son petit ami maintenant. Ils ne tardèrent pas à voir apparaitre l’école et tous les enfants-parents qui attendaient l’ouverture. Rapidement, les cris leurs parvinrent aux oreilles et Shin’ abandonna l’idée de parler ici. Il y avait trop d’oreilles indiscrètes et il doutait vraiment que son fils soit attentif à ce qu’il lui disait. D’autant plus qu’ils furent apostrophé par une mère et sa gamine qu’ils connaissaient plutôt bien. Le sbire s’arma d’un sourire avant d’aller à leur rencontre, tenant toujours la main de Kane dans la sienne. Ce dernier pouvait toujours la retirer si jamais il était gêné par la situation devant son amie, même si c’était quelque chose dont le jeune père doutait sérieusement.


« Bonjour, Madame Tô. »

Politesse oblige. Après, il n’était pas forcément obligé de se forcer envers elle. Il appréciait réellement la femme, ne serait-ce que pour l’aide indirecte qu’elle lui avait apporté lors des moments difficiles.


So what if I'm crazier than crazy?
So what if I'm sicker than sick?
So what if I'm out of control?
Maybe that's what I like about it
Shinara's Theme : Dance With The Devil
"Damn. I didn't take care of myself. Again."
"Drug tests don't lie"

Stamp:
 
Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 20/01/2015
Messages : 550

Région : Johto
Jeu 3 Mai - 20:48
_________— Euh oui, c’est ça. On est bientôt arrivé. Tu es impatient ?
____Son fils lui offrit son plus beau sourire. Il était content d'arriver, c'était quelque chose de normal et de rassurant parce que c'était normal. En tournant au coin de la rue, ils purent apercevoir la silhouette de l'école et sa façade inchangée depuis deux mois. Ils s'avancèrent sans dire plus de mot parce que Kane regardait l'entrée de l'école, et qu'à présent qu'ils étaient là, il était content et il avait envie déjà d'y être. « J'ai hâte d'y être. » Il avait des choses à raconter ce qu'il avait vu au centre aéré et les week-ends qu'ils avaient passés avec son papa. À la fin des vacances il était plutôt resté avec Shara et au centre aéré, mais d'autres week-ends avant, non.
____De l'autre côté de la rue, il y avait madame Tô et Lucia qui arrivaient. Lucia tenait la main de sa maman. Cela tombait vraiment bien, parce que Kane avait envie de raconter aussi à Lucia ce qu'il avait découvert en vacances pour savoir si elle avait déjà vu des choses du même genre. Comme tout le monde se rapprochait de l'entrée de la cour de récréation pour qu'ils puissent aller à l'école, ils allaient bientôt se rencontrer. Ce n'était juste pas tout de suite, parce qu'il fallait franchir la distance en marchant. C'était comme une aiguille d'horloge qui avançait, sauf que là ils faisaient avancer leur horloge avec des pas. L'autre différence, c'était que la route était directe et toute droite, comme les trottoirs, alors que les aiguilles dans les horloges faisaient un chemin en rond. Et encore une autre différence, c'était que les aiguilles pouvaient faire des pauses sur les traits des heures, alors que sur les trottoirs il n'y avait pas d'heures pour s'arrêter. De toute manière, il fallait moins que des heures pour se retrouver à l'entrée de la cour de récréation.
_________— Bonjour, Madame Tô.
_________— Bonjour, répondit la maman de Lucia. Elle avait beaucoup de sourire et elle était habillée avec une jupe couleur des pechas qui était vraiment très jolie et qui devait très bien tourner. Vous pouvez m'appeler Lyra, vous savez. Bonjour Kane, rajouta-t-elle en baissant les yeux. Tu as passé de bonnes vacances ?
____Kane hocha joyeusement la tête. C'était une bonne chose que Lucia soit là, comme ça il pourrait raconter ses vacances. Il se tourna de nouveau vers son père et tira doucement sur la main qui entourait la sienne. Il se mit sur la pointe des pieds pour faire un bisou à son papa avant de se redresser et de mettre bien son cartable sur ses épaules. « À tout à l'heure papa. » Il lui fit coucou avec la main avant de tendre sa main à Lucia. C'était comme cela qu'on proposait de se ranger ensemble quand c'était la sonnerie pour dire qu'il fallait rentrer en classe. Là, la sonnerie n'avait pas encore retentit, mais ils devraient se ranger deux par deux plus tard et comme ça s'ils se donnaient la main ils pouvaient avancer tous les deux pour parler s'ils voulaient parler. Kane ne parlait pas tout le temps, mais cela faisait longtemps qu'il n'avait pas parlé à Lucia. Ils rentrèrent dans la cour de récréation après que Lucia ait fait un bisou à sa maman. Ils retrouveraient leurs parents quelques heures plus tard. Kane se retourna une dernière fois pour faire au revoir de la main à Shinara.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo Jeux & Sbire

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 1688

Région : Johto
Dim 6 Mai - 18:24
L’enthousiasme de son fils face à l’idée de retourner à l’école faisait plaisir à voir. Le sbire arborait un large sourire en réponse à celui de Kane, lui ébouriffant un peu les cheveux de sa main libre, ne craignant pas de se faire engueuler parce qu’il l’avait décoiffé. Heureusement, Shin’ n’avait pas réellement le droit à ce genre de réaction mauvaise avec son fils et ce comportement était rapidement devenu un geste affectueux envers l’enfant. Peut-être qu’un jour, Kane lui demanderait d’arrêter, mais pour l’heure, ce n’était pas le cas. Et de toute manière, même s’il lui demandait, le jeune père n’était pas sûr de le faire. L’impatience était palpable et le stress qu’il ressentait s’envolait quelque peu à l’approche de l’école. C’était peut-être étrange de sa part, mais savoir qu’ils étaient proches de la séparation ne lui posait pas plus de problème que ça ; ils ne seraient pas séparés pour longtemps, d’autant plus qu’il reviendrait dans quelques heures pour le repas. Il ne fallait pas qu’il oublie, d’ailleurs. Parfois, quand il était trop concentré sur ce qu’il faisait, il avait la sale tendance à ignorer tout ce qui l’entourait… Et il ne faisait pas attention à l’horaire. S’il pouvait éviter d’oublier d’aller chercher Kane à l’école le jour de la rentrée, ce serait bien, quand même.

Ils ne tardèrent pas à repérer madame Tô et Lucia dans la foule et ils n’hésitèrent pas à se rejoindre. Shin’ pensait bien que Kane devait avoir hâte de revoir son amie. Comme cette dernière donnait elle aussi la main à sa maman, le jeune père ne pensait pas que son fils serait gêné d’en faire de même. Lorsqu’ils furent assez proches pour s’entendre, le sbire salua la mère, un fin sourire sur les lèvres. Il aimait bien cette femme, ne serait-ce que parce qu’elle était dans la même situation que lui. Mère célibataire, père célibataire… Ça pouvait matcher, ou pas en fait. Lorsqu’il avait été célibataire et remis plus ou moins sur pieds après son divorce, il avait tenté gentiment sa chance. Elle avait refusé poliment et gentiment, si bien que ça n’avait pas été un problème pour la suite. De toute manière, Shin’ n’était pas du genre à jouer les lourds et il s’arrêtait bien vite lorsqu’il essuyait un refus. Bref. Lorsqu’elle lui rappela qu’il pouvait l’appeler par son prénom, il eut un léger rire gêné alors qu’il passait sa main dans ses cheveux.


« Oui, pardon, Lyra. » Il essayait de s’y habituer, mais ce n’était pas le plus évident. Sa Gardevoir s’appelait elle aussi Lyra et son esprit avait tendance à mélanger. Il ne tient toutefois pas à faire ce commentaire à voix haute, de crainte de devoir justifier le pseudo de la pokemon psy… Qu’il était bien incapable d’expliquer, d’ailleurs. Lorsqu’il l’avait récupéré, il avait appris que tel était son nom alors… Il n’avait pas cherché à en changer. Soit. Elle porta son attention sur Kane qui répondit avec enthousiasme, faisant toujours sourire son père. Il lâcha la main de l’enfant quand ce dernier chercha à se défaire de sa poigne, trop impatient d’aller parler en privé avec Lucia et de rejoindre les rangs pour cette matinée d’apprentissage. Il s’agenouilla pour que Kane puisse poser un baiser sur sa joue, baiser qui fut rendu, évidemment. « A tout à l’heure, amuse-toi bien. » Il était d’autant plus joyeux à l’entente de l’appellation. « Papa ». Pas Shinara, papa. Cela faisait quelque temps maintenant qu’il l’appelait de cette façon et cela le rendait presque euphorique. Comme si entendre ce simple mot suffisait à son bonheur. Et mine de rien, ce n’était pas totalement faux.

Naturellement, il lui adressa un signe de la main avant de lâcher un petit soupir.
« Va falloir se réhabituer à tout ça. » La séparation, il sous-entendait. Il avait beau penser que cela ne lui ferait rien, il sentait tout de même un léger pincement au niveau de la poitrine. Pourtant, lorsqu’il avait laissé son fils au centre aéré, il n’avait rien ressenti de tel… Bizarre. Il sortit son paquet de cigarettes de sa poche, en proposant une à la dame si l’envie lui en disant. « Vous avez passé de bonnes vacances ? » Ce n’était pas son genre, en général, de se taper la discute. Mais pour l’heure, il n’avait pas particulièrement envie de rentrer tout de suite. Être un peu sociable avant de rentrer à l’appart le temps de sa cigarette, ça ne pouvait pas faire de mal. Et il la vouvoyait toujours d’ailleurs, n’osant pas le tutoiement. Il reviendrait chercher l’enfant à la pause déjeuner de toute façon.


So what if I'm crazier than crazy?
So what if I'm sicker than sick?
So what if I'm out of control?
Maybe that's what I like about it
Shinara's Theme : Dance With The Devil
"Damn. I didn't take care of myself. Again."
"Drug tests don't lie"

Stamp:
 
Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 20/01/2015
Messages : 550

Région : Johto
Dim 6 Mai - 20:04
____Lyra accepta volontiers la cigarette du paquet qui lui était tendu. Elle n'était pas une grosse fumeuse, mais savait apprécier une cigarette de temps en temps. Elle regarda en souriant sa fille passer le portail de l'école avec Kane. C'était encore une année qui recommençait, avec un petit peu plus de calme que la précédente, l'espérait-elle.
_________— Oui, il va falloir. Même si tous les deux ils n'ont pas l'air d'avoir eu de mal ! Les deux enfants s'étaient à peine retournés vers leurs parents. Cela ne l'inquiétait pas réellement, Lucia était assez indépendante pour que cela soit vraiment une préoccupation.
_________— Vous avez passé de bonnes vacances ?
____La maman accepta le briquet qui lui était tendu, et abrita le foyer de sa cigarette avant de l'allumer et d'en prendre une bouffée. Au moins, avec l'heure de la classe qui n'était plus qu'à quelques minutes d'eux, ils n'avaient pas à s'inquiéter d'éviter aux enfants la fumée qui s'en échappait.
_________— Très bonnes. Nous avons été à Oliville la première quinzaine, et puis Lucia a été chez son ancienne nourrice le reste des vacances. Et vous ?
____Elle aimait bien le jeune homme. L'apparence n'était pas quelque chose qui lui sautait souvent aux yeux, bien qu'elle s'habille elle-même de manière classique, et en cela elle ne voyait pas bien en quoi ce papa différait des autres parents, sinon par son jeune âge. Ils ne se connaissaient pas réellement, ou du moins ne se fréquentaient pas. Mais ils avaient appris à se côtoyer dans les chassés-croisés pour récupérer leurs enfants. Ils semblaient avoir une vision parentale similaire, même s'il lui semblait qu'avec ses horaires de travail, à toujours rentrer tard, elle ne pouvait pas autant choyer sa fille, comme elle l'aurait voulu. Pour autant, ni l'un ni l'autre des deux parents n'avait eu de réserves à émettre quant à l'autre lorsqu'ils récupéraient leurs enfants chez l'autre après l'école. Elle avait aperçu une fois les soucis qui animaient Kane, comme toute famille en avait, en venant chercher sa fille ; mais ce n'était pas un souci d'éducation. Toutes les familles faisaient face un jour à ce genre de fortes émotions. Cela n'empêchait pas Kane d'avoir l'air d'un enfant aussi épanoui qu'on pouvait l'être.

____Kane était toujours aussi lumineux en sortant de classe. Il était derrière Irmène et Cloel qui partirent à droite, vers le rang pour aller à la cantine. Kane ne mangeait pas à la cantine. C'était son papa qui venait le chercher. Il lui avait même dit qu'il lui ferait une omelette. Kane aimait beaucoup les omelettes, même si c'était fait avec des œufs. Il aimait bien les œufs, mais c'était les bébés des oiseaux. Comme il y avait beaucoup d'oiseaux, ça pouvait être de pleins d'œufs aussi. Il ne savait pas comment cela marchait.
____Quand Cloel et Irmène ne furent plus devant lui, il regarda encore un petit peu pas terre en avançant. Il n'avait pas son cartable avec lui. Il y avait école l'après-midi, donc ça ne servait à rien qu'il prenne son cartable. Cela aurait servi s'il avait eu des devoirs à faire pour l'après-midi. Mais les devoirs c'était le matin, et il les faisait le soir. Aujourd'hui il n'y en avait pas eu, parce que avant, c'était les vacances, donc ils auraient pu en avoir. Mais il n'en avait jamais eus, des devoirs à faire le midi. Il releva la tête. Il n'y avait plus personne devant lui. En tout cas, personne de près. Derrière la porte de la cour de récréation, il y avait des parents. Kane sortit, et avança un petit peu en cherchant son papa. Souvent, son papa le voyait sortir de l'école et venait à sa rencontre dans la foule des parents. C'était pour ça qu'il n'était pas inquiet. Shinara le trouvait tout le temps. Si jamais Kane ne le trouvait pas, son papa le trouverait cette fois encore. Et il pourrait lui faire un bisou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo Jeux & Sbire

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 1688

Région : Johto
Lun 7 Mai - 19:00
Shin’ ne savait pas trop si Lyra fumait, mais il pensait qu’il aurait impoli de sa part de ne pas proposer une cigarette. Il fut rassuré de la voir en prendre une, lui proposant par la même occasion son briquet pour qu’elle puisse l’allumer. Maintenant que les enfants étaient à l’école, il n’y avait plus de raison de s’inquiéter des risques que pouvaient avoir la fumée sur leurs petits poumons. Il avait pensé, au début, à arrêter de fumer pour le petit… Mais de toute évidence, son addiction était bien plus forte que cette raison. De toute façon, il ne fumait jamais à l’intérieur et il aimait trop ses moments tranquilles lorsqu’il se trouvait sur la terrasse, une clope dans une main, une bière dans l’autre. La remarque de la dame le fit sourire doucement. « Kane était impatient de reprendre l’école, ça ne m’étonne pas de sa part. Je suis plutôt rassuré qu’il aime l’école à ce point. » Un petit sourire dansait sur ses lèvres. C’était clair que c’était mieux que lui, quand il avait son âge. S’il avait pu ne pas aller à l’école… Ça aurait été préférable, mais bon. Il n’y avait aucune raison de comparer son enfance et celle de son fils. Shin’ faisait tout pour que jamais Kane n’éprouve les sentiments qu’il avait éprouvé, gamin. « Ça a l’air chouette, en effet. » Il tenta de ne pas montrer le dégout qu’il ressentait à l’évocation de sa ville natale. D’un point de vue touristique, elle devait être intéressante à visiter, sans doute. « On a bien profité aussi, on a pas pu beaucoup bouger à cause de mon travail, j’ai pas vraiment eu les congés que j’espérais mais Kane s’est bien amusé au centre aéré. L’année prochaine, j’aimerai bien lui offrir une semaine ou deux à Alola, ça devrait lui plaire. » Profiter du soleil, de la mer, du ciel azur, aaah… Ça faisait rêver, quand même. Et s’il s’y prenait assez tôt, sans doute pourrait-il rendre ce projet réel. Il l’espérait, tout du moins, ne serait-ce que pour prendre un bon break de son quotidien et voir l’enfant afficher un large sourire.

Au final, il prit congés de la jeune femme, retournant à l’appartement. Il s’était engagé à ranger et nettoyer l’appartement et il y consenti. Il fuma juste une dernière cigarette avant de se changer en fée du logis. Il décida de nettoyer à fond la cuisine qui d’après lui, en avait grand besoin. A force de mettre la vaisselle et le rangement à plus tard, il avait fini par amasser un peu trop de crasse. Si déjà il n’avait pas un grand appétit, faire ce qu’il était en train de faire ne l’aidait pas à retrouver une quelconque envie de manger. Il lui fallut deux bonnes heures pour parvenir à un résultat acceptable et il dut se faire à l’idée qu’une journée ne serait pas suffisante pour s’occuper de tout l’appartement à ce point. Il finit par s’accorder un break, buvant une bière sur la terrasse. Petit plaisir personnel, tout en gardant un œil sur l’heure. Il avait de quoi faire une omelette fraiche déjà à la maison, il n’aurait pas à faire de courses. Et comme le plat était relativement simple et rapide à faire, il n’avait pas besoin de se presser pour cuisiner. Lorsqu’il l’heure des sorties des classes approcha, il se saisit des clés pour se diriger vers l’école.

Habituellement, Kane mangeait à la cantine de l’école car il pouvait rarement le chercher entre midi et deux. Souvent d’ailleurs, il n’était pas celui qui amenait et cherchait son fils dans la même journée, effectuant une sorte de roulement avec Shara. Les horaires d’école n’étaient pas des plus compatibles avec des horaires de boulot et c’était souvent une sacrée gymnastique pour réussir à y parvenir. Mais aujourd’hui, son congé était le bienvenu. Lorsqu’il arriva devant l’établissement, certains élèves étaient déjà sortis et il ne tarda pas à repérer la petite tête blonde qu’il recherchait. Il s’en approcha rapidement, posant ses mains sur ses épaules.
« Bouh ! Je suis là mon cœur. » Il ne pensait absolument pas avoir fait peur à l’enfant et ce n’était pas du tout le but. Il aimait bien l’apostropher comme ça, le câlinant au passage en déposant un baiser dans ses cheveux. « Tu as passé une bonne matinée ? » Il ne doutait pas que son fils aurait beaucoup de choses à lui dire. Tout comme lui d’ailleurs, mais ce n’était pas encore le moment. Avec le ménage, il n’avait pas vraiment réfléchi à la manière d’aborder le sujet, mais il finissait par se dire qu’il aviserait et puis voilà. Au pire du pire, ça se passerait mal.


So what if I'm crazier than crazy?
So what if I'm sicker than sick?
So what if I'm out of control?
Maybe that's what I like about it
Shinara's Theme : Dance With The Devil
"Damn. I didn't take care of myself. Again."
"Drug tests don't lie"

Stamp:
 
Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 20/01/2015
Messages : 550

Région : Johto
Jeu 10 Mai - 15:02
____Il y eut deux mains qui se posèrent chacune sur une épaule. Shinara faisait cela souvent quand ils étaient tous les deux. Sauf lorsqu'ils étaient en train de marcher, parce qu'alors ce n'était pas très pratique.
_________— Bouh ! Je suis là mon cœur.
____Il était là en effet. Ou plutôt juste derrière lui, mais maintenant que Kane avait regardé derrière lui, il était là. Kane se retourna et lui sourit. « Moi aussi je suis là. » Ce n'était pas très utile de le dire, parce que Shinara pouvait bien le voir, que Kane était là, mais il ne savait pas quoi dire d'autre. C'était inutile, mais c'était quand même vrai, donc ça allait. Son papa lui fit un bisou dans les cheveux. Il faisait souvent cela, des fois plutôt que sur sa joue. Kane aimait bien les deux. Il se redressa pour aussi faire un bisou sur la joue de son papa.
_________— Tu as passé une bonne matinée ?
_________— Oui. On a parlé des vacances de tout le monde dans la classe, et ensuite on a fait du calcul.
____Kane leva la main en la tendant à son père. Il la glissa dans la sienne et commença à avancer. C'était encore plus faire le chemin dans l'autre sens par cœur que ce matin ; parce qu'ils l'avaient fait ce matin et qu'ils avaient pu s'en souvenir. Alors Kane préféra suivre son père et regarder autour de lui si des choses avaient changé. Pas la route, espérait-il, parce que sinon comme ils avançaient par cœur, ils se perdraient sans doute et ce n'était vraiment pas pratique pour aller manger. Ils avaient le temps de faire l'aller et retour et de manger leur repas, mais ils n'avaient pas du temps à l'infini.
_________— Et toi, c'était bien ton matin ?
____Shinara n'allait plus à l'école depuis très très longtemps. C'était une grande personne, et donc il n'avait plus besoin d'y aller parce qu'il savait déjà tout ce qu'il y avait à apprendre à l'école une fois qu'on l'avait finie. Du coup il avait du travail, et des fois des jours où il ne travaillait pas. Un petit peu comme le mercredi après-midi, ou bien le week-end ; sauf que cela pouvait être d'autres jours. Quand on était une grande personne, on ne travaillait pas tout le temps les mêmes jours, et pas à la même heure que l'école lorsque l'on était encore un enfant. Du coup, c'était des jours où l'on pouvait rester à la maison et faire ce que l'on voulait. Kane aimait bien ces jours-là, parce que comme cela pouvait être n'importe quel jour, cela pouvait aussi être un mercredi après-midi ou bien le week-end, même si ce n'était pas obligé. Et quand c'était cela, ils pouvaient faire ce qu'ils voulaient tous les deux, si Kane avait fini ses devoirs. Le midi, ce n'était pas pareil. Ils pouvaient faire ce qu'ils voulaient ; mais c'était souvent manger qu'ils voulaient. Alors ils mangeaient à chaque fois, et des fois cela laissait un petit peu de temps à Kane pour lire un livre ou bien dessiner du coloriage.
_________— Est-ce que je pourrais aller jouer avec mes copains après l'école ?
____Ils continuaient d'avancer. Kane aurait dit qu'ils avaient bien fait la moitié du chemin au moins. Il faisait attention à ne pas s'arrêter pour regarder des choses ou des arbres, et à continuer de marcher. Il avait la main de son père dans la sienne, donc si jamais il s'arrêtait il aurait quand même quelque chose pour lui rappeler et le faire avancer.
____Kane aimait bien jouer avec ses camarades des fois. Certains jours il préférait juste grimper dans un arbre ou bien s'occuper de Ahi. Mais des fois il aimait bien jouer aux jeux de balles ou bien aux quatre coins. C'était bien d'être avec ses amis. Des fois cela faisait du bruit, mais c'était aussi mieux que d'être tous seuls parfois.
_________— Tu as des copains au travail ? Comme le travail c'est un petit peu l'école des grands. Des fois Shinara ramenait aussi Lucia à l'école et des fois c'était la maman de Lucia qui ramenait Kane, mais Shinara ne faisait jamais cela avec les gens du travail. Des fois il y avait d'autres grandes personnes chez madame Tô. Mais il ne savait pas si c'était des gens de son travail. Shinara avait aussi Shara. Même si c'était sa sœur, c'était aussi un petit peu sa copine. Donc peut-être qu'il n'avait pas besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo Jeux & Sbire

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 1688

Région : Johto
Dim 13 Mai - 15:21
Un petit rire échappa au jeune père face à la réponse de l’enfant. C’était tellement empli de logique qu’il ne pouvait que s’en amuser. Oui, ils étaient là tous deux. Que pouvait-il répondre à ça, de toute façon ? En tous les cas, il ne pouvait qu’être de meilleure humeur encore. Il trouvait ça juste… Trop mignon. Kane était trop mignon dans son ensemble, de toute façon. Le sbire demanda ensuite si le bambin avait passé une bonne matinée et la réponse le fit sourire doucement. Il ne pensait pas qu’ils travailleraient déjà dès le premier jour, mais ce n’était pas un mal. Il fallait bien occuper tous ses enfants et l’école était là pour ça donc… Logique, quand tu nous tiens. « C’est bien ça ! Tu as dit que tu as passé de bonnes vacances ? » Il y avait une partie de lui qui cherchait à se rassurer. Il lui avait semblé avoir passé de bonnes vacances et l’enfant aussi, seulement, il désirait s’en assurer. Comme il l’avait dit auparavant à Lyra, il n’avait pas pu être autant disponible qu’il l’aurait souhaité.

Naturellement, ils marchèrent main dans la main, effectuant le trajet du retour. Shin’ ne savait pas trop si son fils se souvenait du chemin en sens inverse, mais de toute manière il le mènerait à destination quoi qu’il arrive. Sa question lui fut retournée et il laissa paraitre un nouveau sourire.
« J’ai nettoyé la cuisine, je m’attaque au salon cette après-midi. Je crois que ta matinée a été meilleure que la mienne. » Un petit rire s’échappa de ses lèvres. Il n’avait jamais été un grand fan de l’école et sans doute que cela ne changerait jamais. Il y avait bien trop de mauvais souvenir qui y était lié, mais aussi de bons, s’il réfléchissait un peu. Sans l’école, il n’aurait jamais rencontré Tanaka… Et peut-être ne serait-il même pas ici, pour l’heure. Il préférait toutefois d’y penser, ne désirant pas se lancer dans des réflexions intenses. Avec des « et si », on refaisait le monde. D’autant plus qu’il ne voulait pas paraitre absent devant le garçon. Il avait pris soin d’ailleurs de ne pas dire la vérité sur son avis à l’école ; ce n’était pas parce que lui avait détesté ça qu’il fallait qu’il en soit de même pour Kane. Au contraire même. Il aimait ça et le père en était ravi. Peut-être que son avis changerait quand il rentrerait en classe supérieure…

Il avait une soudaine envie de fumer mais il se retint. Il essayait de fumer le moins possible lorsqu’il était en présence de l’enfant. Ce n’était pas très bon pour ses petits poumons en développement.
« Oui bien sûr mon cœur. » Il ne voyait pas pourquoi refuser, mais il aimait le fait qu’il lui demande avant. De ce point de vue, il se disait que Kane était bien élevé et un sens, il était heureux de le constater. Vu qu’après tout, c’était lui qui s’occupait de son éducation, avec l’aide incommensurable de Shara, évidemment. Il arrivait souvent que son fils n’ait pas forcément envie de rentrer directement à la maison, après l’école. Il avait plusieurs copains avec qui il aimait s’amuser et c’était tant mieux. Cela lui permettait d’avoir une enfance épanouie et heureuse. Le sbire faisait tout pour que ce soit le cas, d’ailleurs. Les contacts humains étaient importants pour son développement sinon… Il risquait de finir comme son père et ce n’était pas envisageable.

Kane semblait plutôt bavard ce midi, contrairement à ce matin. Shin’ n’en était pas dérangé, au contraire même. Il aimait beaucoup parlé avec son fils, même s’il devait avouer que parfois, il manquait de conversations. Toutefois, la dernière question le laissa quelque peu coi. Elle était innocente, il le savait. Mais il se demandait quand même si le garçon n’avait pas senti un truc, comme s’il avait compris que son paternel cherchait à lui parler de quelque chose, de quelqu’un pour être plus précis. C’était sans doute son imagination qui était trop débordante, cependant, il aurait été dommage de ne pas sauter sur l’occasion. Il sentit une pointe de nervosité s’emparer de lui alors qu’il réfléchissait au meilleur moyen d’annoncer la chose.
« Il y a Chang, qui est une collègue du travail. Tu te souviens de Chang ? Tu la verras souvent maintenant avec tata Shara. Elles sont… En couple. » Il ne savait plus si sa sœur en avait déjà parlé à l’enfant. Si ce n’était pas le cas, c’était chose faite, dorénavant. Il ne pensait pas que Kane s’offusquerait à entendre parler d’un couple composé de deux femmes, étant donné qu’il avait eu deux pères pendant un temps… Mais ce n’était pas le sujet qu’il voulait aborder, à la base. « Et euh… Je me suis fait un nouvel ami, récemment. » Pour la suite, il aviserait, en fonction de la réaction de l’enfant. Il avait ralenti un peu la marche, histoire de pouvoir continuer de parler. Le moment fatidique approchait à grand pas.


So what if I'm crazier than crazy?
So what if I'm sicker than sick?
So what if I'm out of control?
Maybe that's what I like about it
Shinara's Theme : Dance With The Devil
"Damn. I didn't take care of myself. Again."
"Drug tests don't lie"

Stamp:
 
Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 20/01/2015
Messages : 550

Région : Johto
Mar 22 Mai - 6:57
____Kane hocha la tête. Il avait évidemment passé de très bonnes vacances. C'était ce qu'il avait dit en classe et ce qu'il dit aussi à son père. En plus il avait fait plein de soleil. Ahi avait aimé parce qu'il aimait beaucoup avoir chaud ; Chika et Rozu aussi parce qu'elles aimaient bien le soleil. À l'école ils avaient parlé des plantes une fois, et la maîtresse leur avait expliqué que c'était parce que la lumière, c'était la nourriture des plantes. Kane avait trouvé cela très pratique, parce qu'il n'y avait pas besoin d'aller faire les courses. Cela voulait aussi dire que l'on pouvait manger en dormant, si on dormait au soleil. Ahi aurait peut-être aimé être une plante, car vu combien il dormait dans les flaques de soleil. Cela aurait pu être pratique pour lui, et en plus il n'aurait même pas eu à changer ses habitudes.
____Après, ils se mirent à parler du reste de la journée, de ce qu'ils avaient fait de leur matin. « J’ai nettoyé la cuisine, je m’attaque au salon cette après-midi. Je crois que ta matinée a été meilleure que la mienne. » C'était normal. Il lui avait dit dans le chemin du matin qu'ils avaient fait tout pareil que c'était ce qu'il ferait. Kane aurait dû s'en douter, mais il n'y avait pas pensé tout de suite. Il avait préféré demander, comme Shinara avait fait lui-même. « Je ne sais pas. Nous on a juste parlé, alors que toi tu as fait des choses. » Cela faisait que son papa pouvait lui montrer. Quand on faisait des choses, souvent on pouvait les montrer une fois que c'était fini. Là, son papa pourrait lui montrer que c'était rangé. Alors que Kane ne pouvait pas lui montrer ce qu'il avait fait, parce qu'on ne pouvait pas montrer des mots. On pouvait les dire ou les écrire, mais pas les montrer. Cela demandait moins d'énergie et il n'y avait pas vraiment de vrai résultat à la fin. En tout cas, c'était l'impression qu'il avait.

____Quand ils se mirent à parler des copains, Kane remercia son père pour aller jouer avec ses copains après l'école. Il savait que ça ne durerait pas très longtemps parce qu'il faudrait quand même que tout le monde rentre chez soi à un moment donné pour faire ses devoirs et sa douche et son repas et ensuite dormir, mais c'était déjà drôle. Kane n'y allait pas tout le temps, mais aujourd'hui il pourrait. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas joué avec les copains de l'école.
_________— Il y a Chang, qui est une collègue du travail. Tu te souviens de Chang ? Tu la verras souvent maintenant avec tata Shara. Elles sont… En couple.
____Kane se mit à réfléchir. Il regardait vers le sol quand il faisait cela. Ses pieds avançaient chacun à leur tour, et c'était toujours régulier. C'était toujours le pied gauche qui venait après le pied droit. C'était plus facile de réfléchir comme cela, à la même vitesse, et il pouvait être sûr qu'il ne marcherait pas dans quelque chose pendant qu'il réfléchissait. Cela faisait comme s'il pliait la peau de son visage, quand il pensait beaucoup dans sa tête. Mais plus il pensait, plus il n'était pas sûr de se souvenir de Chang. Au début il avait pensé que c'était un monsieur, mais ensuite il avait dit que c'était « une » collègue, alors ça ne pouvait pas être un homme. Peut-être que Shara la lui avait montrée. C'était bizarre qu'il ne s'en souvienne pas.
_________— En couple, ça veut dire... qu'elles sont à deux ? Il savait bien que ça voulait dire être à deux. C'était un autre mot pour dire une paire. En tout cas, c'était ce qu'il lui semblait. Mais il ne savait pas ce que cela voulait dire d'être en couple. « Ou alors c'est qu'elles sont mariées ? » Ce serait encore plus bizarre qu'il ne s'en souvienne pas. Il se souvenait bien du mariage avec son père et son papa, alors c'était bizarre qu'il ne se souvienne pas pour Shara. Des fois, son papa lui disait qu'il ne se souvenait pas peut-être parce qu'il était trop petit à ce moment-là, mais il ne savait pas si c'était ce cas-là.
_________— Et euh… Je me suis fait un nouvel ami, récemment.
____Kane releva la tête. On aurait dit que Shinara lui avait posé une question. Sauf que ce n'était pas une question. Il pencha la tête en le regardant, parce qu'il ne savait pas s'il devait répondre ou pas. Il allait dire quelque chose en réponse, mais comme il ne savait pas s'il s'agissait d'une question, il ne savait pas quelle réponse il devait faire.
_________— C'est un nouveau ? Il s'appelle comment ? Quand Kane se faisait des nouveaux copains, c'était parce que c'était des nouveaux. Ellie était nouvelle l'année dernière, alors il voyait bien comment cela pouvait être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo Jeux & Sbire

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 1688

Région : Johto
Mar 22 Mai - 19:30
Shin’ était content d’apprendre que Kane avait effectivement passé de bonnes vacances et qu’il n’avait pas hésité à le dire en classe. Etant donné que le sbire n’avait pas pu être avec lui aussi longtemps qu’il l’aurait souhaité –vie d’adulte oblige-, il avait toujours un peu peur que l’enfant se sente délaissé. Pour autant, il était présent dans la vie de son fils, plus que certains parents sans doute… Mais la peur d’être un mauvais père était bien trop ancrée dans son esprit et il avait cette difficulté à s’en défaire. Il se trouvait toujours trop absent, Shara venant régulièrement à l’appartement pour s’occuper de lui. Ce n’était pas évident à gérer, quand on avait un travail aussi diurne que nocturne. Il ne fallait pourtant pas qu’il se zappe le moral, il s’en sortait finalement pas mal.
Quand Kane lui demanda comment s’était déroulée sa journée, il lui répondit le plus fidèlement possible. Il lui avait dit avant la classe qu’il ferait le ménage, c’était donc ce qu’il avait fait. Il était toutefois un peu déçu de s’être cantonner uniquement à la cuisine… Sans doute parce qu’elle avait un grand besoin d’être nettoyer. Il n’imaginait pas combien de temps il allait mettre pour s’occuper du salon, cette après-midi… Il n’avait pas hâte de s’y remettre. Heureusement que la pause déjeuner lui permettait de passer du temps avec son fils. Et maintenant qu’il lui avait donné son programme, il n’avait plus d’autres choix que de le faire, à croire qu’il se punissait lui-même. Mais, en un sens, l’enfant était sans le vouloir une bonne source de motivation.
« Oui mais c’est aussi important de parler et d’apprendre des choses, donc on a tous deux eus une matinée productive. » Il sourit à Kane, ne voulant pas dévaloriser son travail. Les relations avec ses camarades étaient aussi importantes, à ses yeux, que l’apprentissage de ses leçons.

Il acquiesça face aux remerciements. Au moins, il lui avait bien appris la politesse pour le coup et il sentit une pointe de fierté l’envahir. Bordel, il s’enflammait beaucoup trop pour des petits détails à la con. C’était plus fort que lui. Après tout, ne disait-on pas que c’était les petites choses qui rendaient heureux ? Cela marchait plutôt bien avec le sbire, surtout quand ça émanait de Kane. Pour le reste par contre… Ce n’était pas trop ça, mais c’était un détail. Lorsque son fils lui demanda s’il avait des copains au travail, le sbire vit ce début de conversation comme une aubaine. Autant en profiter et commencer petit, en parlant de Shara et Chang. Ne serait-ce que pour le tenir au courant qu’il serait amené à voir plus fréquemment la demoiselle. C’était aussi l’occasion d’introduire un autre terme qui paraissait étrange pour le bambin ; en couple. Un petit sourire se dessina sur le visage du schizophrène face à la question, réfléchissant à un moyen de lui expliquer la notion. La suite le troubla quelque peu, même s’il n’était pas forcément bien loin du sens.


« Non, elles ne sont pas mariées. Même si ça peut être une suite logique, mais c’est trop tôt, dans leur relation. En couple c’est… Avoir envie de partager chaque instant avec l’autre, avoir envie d’être ensemble, de faire des choses ensemble. Tu comprends peut-être mieux si je dis être amoureux ? »

Il réfléchissait tout en parlant, ne sachant pas réellement s’il était clair dans ses propos. Ce n’était pas la première fois qu’il galérait à expliquer une expression simple, mais c’était sans doute parce que ce n’était pas évident, comme exercice. Il aurait pu donner un exemple en parlant de son ex-mari et lui mais… Il avait peur de créer plus d’embrouilles dans l’esprit de l’enfant que de faire la lumière. Et parce que lorsqu’il pouvait éviter de parler de Jasper, il le faisait volontiers.

Après avoir expliqué le terme, bien qu’il ne savait pas si c’était bien bien clair dans l’esprit de Kane, il enchaina avec son cas plus personnel. Il guettait la réaction de son fils, le regardant lorsqu’il leva les yeux vers lui. Il essaya de déterminer quelle expression se dessinait sur son visage, bien qu’il se doutait qu’il n’avait pas assez parlé pour faire comprendre la chose. Les questions ne tardèrent pas et il tâcha d’y répondre le plus simplement possible, même si ça n’était pas le plus évident à faire.
« Je ne l’ai pas rencontré au travail, on s’est connu à une fête où tata Shara m’a amené, quand tu étais chez Lyra et Lucia. » Il n’avait pas de problèmes à dire qu’il sortait le soir sans son fils, parfois. C’était plus simple pour tous les deux et cela évitait d’éventuelles crises de jalousie. Ce n’était pas le genre de Kane, évidemment, mais il avait déjà constaté ce comportement chez certains parents célibataires, d’avoir peur de dire qu’ils s’amusaient aussi sans leurs enfants… Et il trouvait ça pas sain du tout. « Il s’appelle Ferir. Et euh… » C’était plus difficile que ce qu’il croyait. Pas qu’il craignait qu’un enfant de huit ans le juge mais… Il ne savait pas comment il allait traiter l’information. « Et je suis en couple avec lui. » Il avait eu tendance à baisser la voix, sans réellement savoir pourquoi. Maintenant, la suite de cette conversation dépendait de comment Kane comprendrait la chose et comment il le vivrait. En ce qui concernait le schizophrène, il tâchait de maitriser le stress qui l'envahissait, secondes après secondes.


So what if I'm crazier than crazy?
So what if I'm sicker than sick?
So what if I'm out of control?
Maybe that's what I like about it
Shinara's Theme : Dance With The Devil
"Damn. I didn't take care of myself. Again."
"Drug tests don't lie"

Stamp:
 
Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 1 sur 2) Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Mom Daughter and Father ... X-Plosion [PV Gus & Nina]
» A Tyrant as my Father was | PV SHARKAN
» The Real Michel Martelly
» Men sa nou bezwen konnen pou nou ka konprann e rezoud pwoblem nou
» POURQUI ET POURQUOI DES DRAGES AUX COCHONS???HAPPY FATHER S DAY !

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Johto - 2E G E N :: Doublonville-