» Pause forcée (3/3)

Stelkin Lindovano

Stelkin Lindovano
Modo CDT & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1556

Région : Johto, Hoenn
Lun 29 Jan - 22:44
(Utilisation du train : - 500 pokédollars)

Le voyage continuait et devenait de plus en plus difficile. A présent, il devait se rendre dans une lointaine région appelée Sinnoh. Alexander aimait bien voyager mais les courses à répétition commençaient à l’épuiser physiquement. Avec toutes ces courses, il allait finir par se fatiguer plus que se « revigorer », comme le lui disait Yann, un autre collègue du centre hospitalier avec qui il avait bien sympathiser. En tout cas, le train électrique était vraiment pratique et confortable. Les sièges étaient spacieux, dans une matière proche du cuir et dont les accoudoirs et le repose-tête étaient incroyablement moelleux. Bon, l’incivisme des gens n’était pas non plus le scoop du ciel et les derniers utilisateurs avaient visiblement oublié que des poubelles existaient. Avec uen moue agacée, il rangea tout et commença à se mettre à l’aise, trouvant vite le sommeil. Aujourd’hui était son cinquième jour de voyage et après la région de Kanto et Johto, il quittait les terres tempérées pour se dirigier vers une région un peu plus froide (même si apparemment il n’allait pas dans la partie enneigée et Dieu Arceus merci). Le voyage était long, très long et son dernier bouquin, « L’égoïste amoureux » n’avait plus que quelques pages de nouveauté à lui fournir. Le plus frustrant était certainement qu’il ne pouvait pas fumer. C’était un vieux bouquin qu’il avait, un souvenir d’une ancienne rencontre… C’était un chouette bouquin et au-delà de la symbolique derrière, il était content d’avoir enfin le temps de finir de le lire.

Durant le trajet, il avait pris un sandwich végétarien avec une eau fraîche et le défilement des paysages de Kantô avaient fini par glisser vers ne vision lointaine d’une imposante montagne connue sous le nom de Mont Couronné. L’infirmier connaissait un petit peu les légendes de la création du monde gravitant autour de cet immense édifice de la nature. Malgré l’avancement de la médecine, la religion avait de son côté pris beaucoup de galon et regroupé toujours plus de fidèles depuis que certains auraient expérimentés une expérience imminente de fin du monde. Un « jugement dernier » déclaré par certaines personnes mais aucune preuve tangible n’a été donnée. L’avancée de la technologie fait peur à l’homme, il lui faut du temps pour s’habituer aux changements et les progrès en médecine sont tels que le clonage n’est dans les faits plus un fantasme mais une réalité. Alexander était toutefois contre les expérimentations sur les pokémons, notamment vis-à-vis des Métamorph dont la structure cellulaire particulier a alimenté bon nombre de thèses de recherche. En tout cas, c’était bien la première fois qu’il s’aventurait dans ce coin du globe. Est-ce que les Sinnohiens étaient sympa ? Il envoya une photo selfie à Jud’ avec le mont couronné en fond. Elle n’aura répondu à ce SMS qu’après plus de 7 autres heures de voyage avec un petit pouce bleue peu communicatif. C’était comme ça depuis quelques temps. Elle disait que son boulot lui prenait beaucoup de temps, qu’elle avait beaucoup de projets. Son simple pouce bleu ne l’avait pas laissé aussi indifférent qu’elle.

Floraville était une charmante ville tout fleurie. Les couleurs vives s’étendaient à perte de vue et ce côté nature tranchait radicalement avec Féli-cité, où il avait dû faire un changement de moyen de transport pour en prendre un bus local. Contrairement au trajet qu’il avait effectué précédemment, le voyage jusqu’à Floraville fut bien plus court mais en même temps plus cahoteux. La pension était à une petite demi-heure à l’ouest du village fleuri. Il était facile de la trouver car de grandes éoliennes étaient installés un peu plus en contre-bas, dans une vallée où le vent soufflait. Un unique chemin de terre l’amena à une grande maison en briques. Quelques pokémons étaient déjà dehors et il ne mit pas longtemps à rencontrer quelqu’un. Et il fallait dire qu’il était plutôt content car contrairement aux autres régions l’aspect bucolique sans aucun signe de vie à travers champs pouvait être sympa un moment mais pas tout le temps.

« Bonjour ! » lança-t-il à la cantonnade avec un ton se voulant enjoué mais tout en étant quelque peu usé par ce dernier voyage, éreintant.


HRP :

Et voilà mon dernier post pour ma tournée des pensions. Merci beaucoup d'avoir accepté de prendre soin de Noctunoir nv 39 qu'il faudrait monter au niveau 65 s'il te plait.
EDIT : Bon apparemment, je m'étais (encore XD) planté donc je te verse ce que tu as marqué sur ta T-Card, à savoir 2180 pokédollars (VERSES).

• ARKH •
Pause forcée (3/3) 477-1Sexe : Male
Nature : Artiste ésothérique
Niveau : 39
Type : Spectre
Do : //
Reste : 3 combats
34 * 8 = 270
PV : 45 + 126 = 171
Attaque : 100 + 24 = 124
Défense : 135 + 8 = 143
Attaque Spé. : 65 + 0 = 65
Défense Spé : 135 + 0 = 135
Vitesse : 45 + 106 = 151
attaques:
 

Le RP est volontairement ouvert, c'est l'infirmier qui dépose le pokémon (ou les, on verra comment ça va évoluer de mon côté comme discuté via MP) et Stelkin viendra les chercher par la suite. C'est comme tu veux, si tu veux continuer un petit peu ou non :)


Pause forcée (3/3) FUhS4
Revenir en haut Aller en bas

Nessa Finnegan

Nessa Finnegan
Modo & Eleveur

C-GEAR
Inscrit le : 07/01/2016
Messages : 6410

Région : Sinnoh | Alola | Kalos
Ven 9 Fév - 2:12
Louis m’avait appelé. J’étais tranquillement dans mon chez moi d’Unionpolis et Louis a appelé. Il commençait à paniquer, déjà au téléphone. Si j’avais bien compris, il avait été contacté par un client pour un dépôt de Pokémon en pension. Le problème était qu’il ne se sentait pas de l’accueillir dans l’établissement. Il a beau savoir y faire avec les Pokémon, avec les humains, ce n’est pas toujours trop ça. Je n’aurais jamais cru cela de lui à partir de notre rencontre lors de notre formation à Bonville, et pourtant, dans le cadre professionnel, il perd tous ses moyens. Je ne sais pas si c’est parce qu’il se met trop de pression ou un truc du genre, mais il va falloir qu’il apprenne à surpasser ça, à un moment ou à un autre. Je lui ai bien proposer de le chaperonner, mais même ça, il a refusé. Il m’a dit qu’il préférait se contenter d’observer pour l’instant. Ok, soit. Je ne vais pas le forcer, je vais faire le trajet jusqu’à la pension et puis voilà. S’il m’appelle, ce n’est pas pour rien, il sait que je suis dans les préparatifs pour mes arènes. Alors il ne viendrait pas me déranger sans qu’il ne se sente vraiment incapable de le faire.



Maintenant que je suis de retour aux Eoliennes, je dois passer faire un coucou à chacun de mes protégés. Ils m’en voudraient si je passais sans garder un peu de temps pour chacun d’eux. Les pauvres, mon appartement à Unionpolis ne me permet pas de tous les embarquer avec moi, et donc je dois faire ce qui s’apparente à des choix. Pour l’instant, je ne veux pas me prendre la tête avec tout ça, j’aurais largement le temps d’y penser plus tard. Il y a d’autres choses à voir qui sont bien moins futiles. Et je préfère me centrer sur ce qui est important à l’heure actuelle. Soit ce client dont je ne sais rien. Il va falloir que Louis m’explique et me donne toutes les informations à propos de lui. J’ai besoin d’être briefé sinon, je cours à la catastrophe, et ce n’est pas spécialement ce dont j’ai envie. Déjà dans un cas de figure normal j’arrive à finir en gros n’importe quoi, alors si je n’ai pas toutes les cartes en main… Voilà. Donc il me faut ce récapitulatif de la situation. Rien que pour savoir ce qu’il se passe dans ma pension. J’aurais même déjà dû être informé de tout cela. Je veux bien qu’on veuille me préserver et me laisser dans ma bulle là que je me prépare pour l’Elite, mais quand même. D’autant plus si c’est pour venir me déranger et me faire venir ici au final. Mais bon, je pense que l’intention était là.

Une fois ma tournée de câlins pour les plus petits – ou affectifs – et de petites discussions avec les autres, je me permets d’aller voir mes comparses humains. Bon, pour l’instant, Maïa est à l’école. Donc elle ne me verra que ce soir. Je ne sais même pas si Régis est ici ou s’il est encore en rééducation. Il faut vraiment qu’on rénove un peu plus le bâtiment pour le rendre plus accessibles aux fauteuils roulants. C’est vraiment le genre de truc auquel on ne pense pas jusqu’à ce qu’on y soit confronté. Enfin, ce n’est pas à l’ordre du jour, Régis le sait, et lui-même n’est pas venu insister sur la question. En même temps, pour que cet éleveur bourru vienne demander de l’aide, il en faut, genre une tempête et un accident lui faisant perdre l’usage de ses jambes. Joie. C’est toujours le truc sympa à évoquer pour mettre une bonne ambiance. Enfin bref, je me doute qu’il est trop fier pour évoquer la chose. Donc bon, il va falloir que je le force à admettre qu’il est embêté à chaque fois qu’il vient ici, et qu’il voudrait pouvoir y rester plus longtemps si c’était plus pratique et simple d’accès. Nessa médiateur. Je devrais ajouter ça à mon CV. Quoi qu’il en soit, je rejoins Louis pour qu’il me transmette tout ce que j’ai à savoir sur ce nouvel arrivant.

Et donc le client est là. Oui parce que pour une fois que j’ai un peu de temps pour voir venir, je préfère anticiper. Cela dans un seul but, damer le pion de Spyros. Ce Riolu n’aura pas besoin d’utiliser ses capacités pour m’avertir que quelqu’un arrive, parce que je l’aurais déjà vu venir. Et c’est exactement ce qu’il s’est passé. Alors oui, c’est certain, ce n’est pas ce qu’il y a de plus mature, mais ça fait plaisir, une fois, comme ça. Mais il est temps de passer à autre chose, d’enfiler à nouveau ma casquette d’éleveur. Alors le sourire est de mise. Ce n’est pas qu’il est feint, loin de là, je suis vraiment content de voir une nouvelle tête ici, et un nouveau pensionnaire par la même occasion. Lorsque ce client s’avance vers moi et me salue, il a le droit à mon plus beau sourire. Cette journée est trop belle, il fait beau et bon, tout est nickel. Alors je suis joie. Et puis c’est tout, mon enthousiasme prend le dessus. C’est vrai que je n’ai pas précisé à quel point je pouvais être déroutant et donc pas forcément un exemple pour tout ce qui est professionnel. J’ai vraiment essayé de m’y cantonner à mes débuts en tant qu’éleveur, mais c’est mort. Je suis peut-être trop vite dans la proximité et tout ça, mais je suis comme ça. J’ai décidé d’abandonner les carcans.

Moi : Salut ! C’est toi le nouveau client ? Je suis Nessa Finnegan, le responsable de la pension. Comment vas-tu ?

Bon, peut-être qu’il faut que je me calme un peu. Avoir la patate, c’est cool, mais un peu trop, ça peut intimider, et je veux éviter ça. Juste que je veux en savoir un peu plus sur les attentes qu’on a pour nous en nous confiant un Pokémon. Je suis curieux, c’est comme ça. Et puis c’est quand même un peu la base de la politesse que de demander à son interlocuteur comment ça va, non ? Je ne sais pas, ça me paraît normal. J’espère qu’il ne verra pas ça comme intrusif, parce que sinon ça craint. J’espère que Louis ne prend pas de notes de tout cela.




Et donc, comme dit par pm, tout est nickel, merci à toi de me confier ton Noctunoir. Oh, et pour info, Gravité n'est pas considéré comme une attaque de zone. (Mais tu as Groz'Yeux, ça fait l'affaire, t'inquiètes !) :D


Pause forcée (3/3) Signa_10

Pause forcée (3/3) SCetKjX Pause forcée (3/3) 2KU43ri Pause forcée (3/3) KqgOM0b
Stamps:
 
|| Avatar by moi-même ~ Signature by Zaza ||
Revenir en haut Aller en bas

Stelkin Lindovano

Stelkin Lindovano
Modo CDT & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1556

Région : Johto, Hoenn
Lun 14 Mai - 14:21
Alexander n’avait jamais été bon dresseur pokémon. Comme bien d’autres gamins à ses pus jeunes heures, il avait tenté de relever le défi de la ligue mais n’avait fini par renoncer à ce challenge qu’après trois badges. Faire battre des pokémons avait pour lui quelque chose de très enfantin et certains avaient fini par utiliser cela comme indicateur de classe sociale. C’est là où son rêve a fini par s’échouer, le monde adulte lui ayant trop vite ouvert les bras. Pourtant, malgré son assentiment sur les dresseurs, il avait beaucoup de respect pour ceux qui arrivaient à percer, dépasser les préjugés. Les rangers par exemple pouvaient lui donner de l’inspiration. Ou bien les éleveurs, certainement dû à sa fibre médicale. De ce qu’on lui avait dit, les éleveurs contactés par la ligue étaient assez réputés pour faire un travail efficace et sûr. Les frais avaient été engagés, cela signifiant que derrière ils attendaient de lui qu’il revienne défier la ligue une nouvelle fois, ce qui était un peu exagéré quand ils savaient la raison pour laquelle Stelkin se retrouvait à l’hôpital.

Mais rien n’était rose et parfait, et de tous les pokémons de Stelkin qui étaient venus, ces deux-là étaient les pus « sauvages ». Un Jungko au caractère bien trempé qui se bat à la moindre occasion et un Noctunoir qui effrayait n’importe qui rien qu’à la vue et qui dégageait quelque chose de vraiment puissant et néfaste. Il fallait pour ces deux pokémons un éleveur qui ait la tête sur les épaules… Un vrai professionnel quoi. Et puis, de toute façon, avec toute la route qu’il venait de se taper, si jamais ça ne matchait pas, il demanderait à un autre d’aller déposer le paquet cadeau.

En tout cas, la personne qui s’afficha devant lui était plutôt jeune mais il dégageait quelque chose qui inspirait la confiance, le genre de personne qui au premier coup d’œil paraît sympathique. Nessa Finnegan qu’il s’appelait. Pour uen raison obscure, ce nom lui disait quelque chose mais ce n’était pas pour une histoire d’élevage de pokémons. « Bonjour, je suis Alexander Myst, je suis envoyé par l’hôpital de Nénucrique pour venir vous déposer quelques pokémons. Vous avez dû recevoir un appel de la ligue normalement concernant les pokémons de Mr Lindovano » Il espérait que c’était bien le cas, sinon il s’était trompé dans le plan qu’on lui avait donné mais la description collait à ce qu’on lui avait dit. Dans sa main apparut deux sphères bicolores. Etait-il assez expériemnté pour prendre soin de pokémons ayant reçu un entrainement avancé ? « C’est vraiment un chouette coin ici ! Tous ces pokémons sont ceux que vous gardez ? » Il y avait vraiment beaucoup de pokémons de toutes sortes qui gambadaient tranquillement dans différentes zones spécifiées. En tout cas, il y avait un Riolu qui ne cessait de le fixer, comme s’il avait senti quelque chose de pas normal. Ou bien était-ce la pokéball du Noctunoir ? Ou bien imaginait-il beaucoup de choses. Ce devait être ça.

« En tout cas, le voyage s’est bien passé mais je ne serais pas contre boire un verre d’eau avant de repartir » Il savait qu’il n’allait pas rester longtemps mais Alexander avait fait une petite trotte avant de venir ici, et il avait bien envie de faire une pause. Et surtout avoir des nouvelles de sa copine, qui n’en donnait décidément plus…



(Et je te confie donc mon Jungko nv 38 qui doit aussi monter au niveau 65 ! Comme convenu, je te verse donc l'argent (2200 pokédollars)

• MAKHAR •
Pause forcée (3/3) 254-1Sexe : Mâle
Nature : Fonceur
Niveau : 38
Type : Plante
Do : //
Reste : 2 combats
33 * 8 = 264
PV : 70 + 72 = 142
Attaque : 85 + 62 = 147
Défense : 65 + 40 = 105
Attaque Spé. : 105 + 56 = 161
Défense Spé : 85 + 16 = 101
Vitesse : 120 + 18 = 139
attaques:
 


Pause forcée (3/3) FUhS4
Revenir en haut Aller en bas

Nessa Finnegan

Nessa Finnegan
Modo & Eleveur

C-GEAR
Inscrit le : 07/01/2016
Messages : 6410

Région : Sinnoh | Alola | Kalos
Dim 9 Déc - 1:39
Lorsque le client se présente et explique la situation, je garde une petite seconde pour percuter. Louis ne m’a pas transmis toutes les infos que j’aurais dû avoir. Comme le fait que la demande vienne de la ligue et que ce n’était pas le dresseur lui-même qui viendrait déposer ses Pokémon. Après pour le reste, normalement, j’ai tout. Quels Pokémon, quel niveau requis, ça j’ai. Le principal. Mais il va vraiment falloir mettre les choses au point avec Louis là-dessus. Il devrait être plus consciencieux là-dessus. C’est un coup à passer pour un incompétent auprès d’un client, et je n’apprécie pas vraiment. Heureusement que j’ai eu de pires mauvaises surprises que ça, et donc que je sais réagir dans une telle situation sans que rien ne paraisse. J’ai beau être encore jeune et pas doué dans ma vie, sur le plan professionnel, je gère. C’est ce qui me sauve, encore aujourd’hui. Je note également autre chose dans les informations qui me sont apportées, l’hôpital de Nénucrique, Hoenn, pas la porte à côté. Cela représente un sacré déplacement pour venir jusqu’aux Eoliennes, en plus voilà le trou perdu ! C’est le genre de détail qui fait plaisir de voir qu’on vient confier des Pokémon à ma pension d’un peu partout dans le monde. J’ai un peu de mal à me faire à cette rançon du succès. Mais je prends, c’est cool.

Cet Alexander me fait une remarque clairement positive sur l’endroit avant de me poser une question sur les Pokémon présents ici. Oui… Alors non, ouais, il va falloir expliquer ça. Bon, en soi, ce n’est pas la mort, c’est juste que ça casse peut-être un peu le truc. Mais en même temps, je n’ai juste aucune raison de raconter un bobard, ça n’avancerait personne dans cette histoire. « Non, j’ai beaucoup de Pokémon à moi ici, plus que de pensionnaires d’ailleurs. Mes Pokémon s’auto-gèrent et pour la plupart m’aident dans mon travail ici. » Ouais, en gros, c’est ça. Tout le monde n’est pas aussi impliqué là-dedans, mais une grande partie, et c’est déjà ça, ça m’aide vraiment beaucoup pour gérer la vie ici. Entre eux puis Louis, j’ai gagné en liberté, et ça fait du bien. Parce que tout ce temps à n’avoir que la pension, et rien d’autre dans ma vie, c’est terriblement intense, même si j’adore mon boulot. Et ça n’a rien avoir avec tout ça, mais je capte Spyros qui est resté un peu en retrait. Il semble fixer notre visiteur, et c’est un peu étrange, un peu weird. Il doit y avoir quelque chose, je lui demanderai plus tard. Pour l’instant, je suis occupé, je dois récupérer les deux Pokémon qui me sont confiés, ou tout du moins leurs pokéballs pour l’instant.

Et du coup, l’homme me demande de l’eau, enfin, répond à ce que je lui dis. En même temps, c’est un peu la moindre des choses quand on reçoit quelqu’un de lui offrir l’hospitalité, d’autant plus que c’est mon fond de commerce, il faut se le dire. Si j’étais un douchebag, bah… il n’y aurait pas grand monde. Surtout que faire le trajet depuis Hoenn pour venir déposer des Pokémon qui ne sont même pas les siens, ça demande d’être sacrément serviable – ou payé pour faire cela – et dans tous les cas, ça mérite bien un verre d’eau. « Je vais te chercher ça, je reviens dans deux secondes. » Je laisse Spyros ici et pars donc direction la cuisine. C’est que c’est peut-être un peu étrange de s’adresser aux gens comme ça, aussi directement. Je me suis entendu parler et je me demande si je ne devrais pas être plus formel dans mes interactions professionnelles. Je ne sais pas trop, je ne fais pas vraiment attention et ça varie d’une personne à l’autre. Je le fais un peu comme je le sens, mais je n’ai aucune idée de ce que je sens. C’est chelou cette histoire de feeling. Et c’est aussi chelou comment je vais trop loin dans mes pensées en allant simplement chercher un verre d’eau. Mais bon, c’est du Nessa tout craché, en même temps. « Et voilà ton verre d’eau ! » Oui, parce que je suis revenu. Parce qu’il faut bien, et que je dois récupérer les Pokémon. Par contre, ça m’a un peu grillé ma partie question sur les Pokémon qui me sont confiés, mais soit, ça devrait le faire. Je gère suffisamment pour pouvoir m’en passer, non ? J’y crois en tout cas, et tant que j’y crois, tout est cool. On verra bien ce que ça va donner.



HRP:
 


Pause forcée (3/3) Signa_10

Pause forcée (3/3) SCetKjX Pause forcée (3/3) 2KU43ri Pause forcée (3/3) KqgOM0b
Stamps:
 
|| Avatar by moi-même ~ Signature by Zaza ||
Revenir en haut Aller en bas

Stelkin Lindovano

Stelkin Lindovano
Modo CDT & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1556

Région : Johto, Hoenn
Mar 25 Déc - 22:56
Tout aurait bien pu se passer si le Noctunoir était n'importe quel autre pokémon que lui. Après avoir écouté attentivement son explication sur els pokémos présents au sein de la pension et avoir pu boire son verre d'eau avant d'étancher sa soif, il présenta les deux pokémons dont il devait s'occuper. Et rien qu'à les voir, il était facile de voir qu'ils semblaient tous sauf doux comme des agneaux. D'un côté, le starter plante sembla s'élever d'une longue stase et regarda, surpris, tous les pokémons et humains qui se trouvaient autour de lui. La chance étant qu'il connaissait un petit peu Alexander, du coup, il n'eut aucun geste brusque. En revanche, s'il s'était retrouvé seul, peut-être se serait-il montré violent. Les feuilles à ses avants bras, qui ressemblaient à des coutelas, n'étaient pas là pour faire décoration. Et son regard, si dur et brutal, n'aidait en rien à se rassurer que non, le pokémon n'allait pas les trancher menu. « Voici le Jungko. Je n'ai pas eu plus d'informations que cela mais ce pokémon est très indépendant. J'ai pu remarquer durant le trajet qu'il affectionne les cimes des arbres » Il y en avait pas mal dans cette pension, mais aussi des éoliennes. Il ne faudrait aps qu'il s'amuse à monter sur un tel édifice jusque pour prendre la vue. En réalité, c'était un petit tic d'enfant qu'il avait gardé, un plaisir certain de sentir le vent sur son visage, surtout dans les heures où le soleil se couche et se lève.

S'il s'agissait seulement de ce pokémon, cela irait. Mais il y avait également le grand spectre et là, c'était tout une histoire. Activant la pokéball, des nappes de ténèbres ne sortirent pour faire apparaître Arkh qui, de son œil unique, semblait fusiller du regard Alexander. Comme s'il avait déjà compris ce qui était en train de se tramer. « Et lui c'est le Noctunoir » Il ne sut pas si c'était fait exprès mais une pression s'installa, lentement mais terriblement. Ce pokémon était profondément mauvais, à n'en pas douter. Mais plus encore, il lui semblait que le spectre était loin d'être bête et comprenait parfaitement ce qui était en train de se tramer. « Il... » Son regard croisa l’œil unique du Noctunoir. Le spectre avait beau ne rien ni parler, il dégageait une telle aura malsaine que cela lui fit froid dans le dos. Les médecins avaient pu mettre en évidence, avec le témoignage de Stelkin, que c'était le Darkrai qui avait été à l'origine de ces cauchemars surréalistes dont il fut victime. Mais que penser de lui ? Étrangement, cette aura sombre ressemblait beaucoup à celle que dégageait son patient. Comme s'ils étaient liés. C'était bien entendu une pensée ridicule mais il n'avait pas d'autres mots pour définir ce qu'il ressentait. « Je... C'est comme vous le sentez. » Lui ne le sentait pas du tout. Et il était à peu près sûr que le Noctunoir le sentait également comme lui. Non pas que Nessa n'était pas expérimenté pour traiter ce genre de cas mais la personnalité du spectre était trop particulière. Le pokémon était trop autonome et paradoxalement trop attaché à son dresseur.

Total, lorsqu'il repartit après l'avoir remercié de son accueil, le spectre l'avait suivi, ne voulant pas lâcher l'infirmier d'une semelle. Désolé que les choses tournent ainsi, il s'excusa de la gène occasionnée. Au moins, il avait réussi à caser l'un des deux pokémons. Et il fallait dire qu'il était un bon compagnon car lors du chemin, il apprit la terrible nouvelle. Jud' venait de rompre avec lui. La pression malfaisante ne lui avait jamais fait l'impression d'un si formidable écho à ce qu'il ressentait actuellement.

***

Stelkin était particulièrement embêté. Pour lui, à part Kuma et Aella, il n'avait pas l'impression d'avoir plus de pokémons que cela. Mais d'une part il avait appris qu'il avait lors de son hospitalisation un Flagadoss de haut niveau en sa possession mais également un Jungko. Et ça, il ne pouvait absolument pas se l'expliquer. Lui, avoir un pokémon aussi rare en sa possession ? En tout cas, son pèlerinage continuait pour réunir son équipe et savoir qu'elle allait être bientôt complète avait quelque chose de satisfaisant – même si au final, cela allait faire 2 pokémons dont il ne connaissait rien. Même si l'éleveur n'était aps sensé savoir ce qu'il en était, cela faisait quand même tâche et le pot aux roses a failli être révélé lorsqu'il s'était approché de bien trop près Hydra qui n'aime pas spécialement le contact. L'infirmier avait d'ailleurs accusé le coup, pensant que ces histoires de perte de mémoires n'étaient que du vent. Visiblement non même si, en réalité, la mémoire était toujours là mais occultée par l'action du faiseur de cauchemars.

Mais il restait très motivé et curieux. S'il avait ce pokémon avec lui, ce n'était pas n'importe qui – aucun pokémon n'était pas n'importe qui ou n'importe quoi d'ailleurs mais il gardait en lui cette envie constante de se sentir protégé et entouré des pokémons quand bien même il eut pris du temps pour se reposer et se ressourcer. Il se sentait juste encore un peu fragile vis à vis des regrets que toute cette histoire a généré comme dommages collatéraux.

« Tu es prêt ? » Alexander était là surtout en tan qu'infirmer qu'ami mais il restait toujours un peu les deux. Il eut un sourire, légèrement forcé, avant de pousser la porte des Eoliennes. Un ami inconnu l'attendait. Mais un ami quand même. Arkh s'était totalement matérialisé pour l'occasion, ce qui était un fait rare quand on connait sa propension à se cacher de la vue de tous.

(Merci beaucoup pour l'entrainement, ça m'a beaucoup aidé ! Bon courage avec Jungko !)


Pause forcée (3/3) FUhS4
Revenir en haut Aller en bas

Nessa Finnegan

Nessa Finnegan
Modo & Eleveur

C-GEAR
Inscrit le : 07/01/2016
Messages : 6410

Région : Sinnoh | Alola | Kalos
Mar 8 Oct - 15:24
Lorsque je vois le premier Pokémon sortir de sa pokéball, je suis surpris de voir un Jungko en sortir. Ces Pokémon ne sont pas vraiment courants, et je m’attendais à en savoir un peu plus de la part de l’homme venu le déposer. Cela n’est pas le cas. Je reste perplexe, j’ai bien compris qu’il ne venait pas me confier ses propres Pokémon, mais ceux d’un tiers à l’hôpital. Peut-être s’agit-il simplement de les garder le temps de la convalescence de leur dresseur, si ce n’est que ça, je ne devrais pas avoir d’entraînement particulier pour eux, seulement les nourrir, les loger et m’assurer qu’ils vont bien. Mais en voyant le reptile, je suis partagé entre enthousiasme et méfiance. Je suis content de voir un tel Pokémon m’être confié et j’ai envie de faire connaissance. Je m’abstiens cependant, le seul descriptif que j’ai est que ce Jungko est indépendant, donc plus enclin à la solitude, et c’est une espèce redoutable, prédatrice, qui ne fait pas confiance aisément. Il faut y faire attention, car en l’absence d’élément supplémentaire, je dois être certain qu’il ne représente un danger pour personne. En l’état, cela ne me semble pas être le cas, puis la pension est bien assez grande pour qu’il se trouve un endroit isolé, s’il tient à sa solitude. Il devrait comprendre sans problème qu’il n’aura à qu’à venir ici au moment du repas et s’il souhaite dormir. Je ne l’obligerai à rien en dehors de ça. « Il devrait trouver son bonheur ici, on a de nombreux points en hauteur et des endroits où personne ne viendra le déranger. » Je souris, toujours confiant.

Cette sensation disparaît instantanément lorsque le second Pokémon sort de la sphère qui le contenait. Un Noctunoir. Enfin, j’ai déjà vu des Noctunoirs, mais là, c’est étrange. C’est différent. Je sens comme une pression sur moi, comme une sorte de malaise. Je n’arrive pas à savoir si c’est réellement dû au Pokémon qui me fait désormais face ou bien mon imagination. Tout ce que je sais, c’est que sa présence m’est inconfortable. Et cela me fait immédiatement culpabiliser. Ce pauvre Pokémon n’a rien demandé à personne, si ça se trouve, il ne fait même pas exprès de faire ressentir ça aux personnes autour de lui, parce que je vois bien que l’homme en face de moi n’en mène pas beaucoup plus large. Cela pose cependant certaines questions, la plus importante d’entre elles étant : « Où se trouve ma limite ? » Pourrais-je m’occuper et prendre soin d’un Pokémon qui me fait sentir aussi mal ? D’accord je culpabilise et cela me donne envie de lui laisser une chance – en plus de mon fort esprit de contradiction – mais parviendrai-je à outrepasser cette sensation d’insécurité que ce Noctunoir provoque en moi. Les préoccupations concernant le Jungko sont bien minimes comparées à celles que je peux éprouver à l’égard du spectre. Le reptile engage des inquiétudes rationnelles, mais le spectre… Cela n’a rien de rationnel, il est apparu et j’ai commencé à avoir cette très désagréable sensation que je n’étais plus en sécurité sous mon propre toit. Comment savoir si cela durera toute la durée du séjour de ces Pokémon chez nous ? Je n’ai aucune garantie, de rien. Il pourrait être une nuisance pour tout le monde ici, humains comme Pokémon, là-dessus non plus je ne peux être sûr de rien.

« Bah… » Comme je le sens, c’est mal. Je le sens mal, sauf que c’est chaud de le dire à un client. J’ai bien l’impression qu’il comprendrait que je refuse, mais ça la fout mal. Je n’ai jamais refusé de Pokémon jusqu’ici. Jamais. Même les caractères difficiles, mêmes des Pokémon à risque. Là, je pense que ça me dépasse, que je suis face à une force qui me dépasse, face à laquelle je ne pourrais pas lutter s’il le fallait, même avec mes Pokémon. Je n’ai aucune idée de comment cela peut être possible de se dire cela sans rien avoir de tangible, surtout que j’ai un esprit cartésien qui devrait me mettre à l’abri de situations de ce genre. La sensation est cependant bien trop prégnante pour pouvoir être ignorée. « Je le sens très moyen. » Je ne peux pas m’empêcher de me dire que je peux le tenter, que c’est un mécanisme de dissuasion que le type spectre utilise pour ne pas avoir à être laissé ici car il préférerait rester auprès de son dresseur plutôt que de rester ici, auquel cas la dissuasion serait plus qu’efficace. Je n’arrive pas à me résoudre à refuser le Noctunoir, mais je ne parviens pas à me convaincre non plus de l’accepter. « C’est normal que… C’est tout le temps comme ça ? » Je ne sais pas trop quelle question je voudrais poser, il y en aurait beaucoup et je ne suis pas certain que l’homme pourrait répondre à une seule d’entre elles. Je n’ose d’ailleurs même pas regarder en direction du spectre malgré cette envie contradictoire de le faire. Rien ne va.

Finalement, le choix n’aura pas été mien et ce n’est pas plus mal comme ça. Le Noctunoir n’a pas voulu être éloigné de l’homme qui était venu le déposer, au point que je me demande quel est le lien entre ces deux-là. Il n’empêche que je le plains de devoir faire avec ce spectre à sa suite, de maintenir cette sensation oppressante auprès de lui. Je ne me retrouve donc qu’avec le Jungko, ce qui devrait être bien plus facile à gérer. Il va falloir qu’il s’habitue aux Éoliennes et à notre manière de faire ici. Je ne vais pas laisser Louis s’en occuper et je vais faire en sorte d’être le moins invasif possible, cela me semble être le meilleur moyen pour que le séjour du type plante ne soit pas trop contraignant pour lui.

~~~

C’est ce qu’il s’est passé, en fait. Le Jungko est resté dans son coin, solitaire. Il ne se rapprochait de la pension qu’au moment des repas, et j’en profitais de temps en temps pour l’ausculter, histoire de m’assurer que tout va bien pour lui. Il a eu un peu de mal à me laisser approcher les premiers temps, mais quand il a compris qu’en dehors de ça, je le laissais tranquille, qu’il pouvait faire sa vie, il a fini par accepter cette petite contrainte. Il ne s’est pas fait remarquer, bien au contraire, levant bien vite mes inquiétudes quant à sa possible dangerosité pour les autres. Tant qu’on ne vient pas l’embêter avec insistance, je pense qu’il n’y a pas de risque. Il n’y a eu aucun incident l’impliquant, et c’est aujourd’hui que son dresseur vient le récupérer. Donc tout s’est passé pour le mieux. Donc je n’ai pas à m’en faire. Sauf si le Noctunoir est encore de la partie, parce que je ne garde pas un très bon souvenir de sa présence. Après, même si c’est désagréable, c’est temporaire, je peux clairement le supporter le peu de temps que la rencontre durera. S’il est là.

Je me demande si Spyros sait que l’homme au Noctunoir de la dernière fois revient aujourd’hui, parce qu’il me suit à la trace depuis ce matin. Il ne me lâche pas d’une semelle. J’ai essayé de savoir pourquoi mais il n’a pas daigné me répondre. Le lien télépathique que nous partageons me permet de ressentir sa préoccupation, mais je n’ai que les grandes lignes, je ne suis pas en mesure de lire dans ses pensées comme lui peut le faire pour moi. C’est assez agaçant et frustrant par moments. Je suppose que s’il ne veut pas me répondre, c’est qu’il a ses raisons, mais ça fait beaucoup de mystère pour pas grand-chose. Quoi qu’il en soit, la journée s’avance et nous finissons par recevoir la visite du dresseur du Jungko. Je suppose que c’est lui étant donné qu’il est accompagné de l’homme qui était venu déposer le Pokémon plante. Ils sont bien là et je m’avance vers eux avant de m’arrêter net. Le Noctunoir. Il est là. Et ça recommence. C’est insidieux, car il n’y a pas moyen d’échapper à cette sensation de malaise. Je me reprends cependant. Hors de question que cela vienne altérer mon professionnalisme. Je suis têtu, voire borné, avec supplément esprit de contradiction. Je sais que je ne pourrai pas faire abstraction de ce truc bizarre que le spectre dégage, mais qu’importe. Après tout, son dresseur est là, il est donc supposé en avoir le contrôle, non ? A partir de là, c’est bon, j’y vais. Si c’est pour tenter de me bluffer, c’est raté. « Bonjour. Comment allez-vous ? » Je ne sais pas si la question est vraiment de rigueur si le Noctunoir applique la même oppression sur tout le monde, mais c’est ici plus une question de politesse qu’autre chose. Je verrai bien ce que ça donne. En tout cas, Spyros est bien là, il me colle toujours aux basques. Peut-être encore plus là. Il s’est placé devant moi, comme s’il essayait de faire barrage. Cela me tire un sourire. Ce cher Riolu ne pourra rien faire s’il vient à y avoir quelque chose, c’est évident. Encore il serait évolué, je dis pourquoi pas, mais dans l’état actuel des choses… Il ne sourcille cependant pas. Il reste droit, silencieux et observe simplement. Il n’y a qu’à espérer qu’il ne tente rien par télépathie auprès du Noctunoir, cela risquerait d’être mal reçu. Dans tous les cas, il n’intimidera pas grand monde. « Je suppose que vous êtes monsieur Lindovano, content de voir que vous vous portez bien. » Je tends ma main au concerné, que je n’ai pas encore eu l’occasion de rencontrer, avec un sourire franc. Si j’avais bien tout compris, il ne pouvait pas s’occuper de ses Pokémon car il était à l’hôpital, donc c’est cool qu’il puisse venir les récupérer. Cela devrait plaire au Jungko, enfin je crois.



HRP:
 


Pause forcée (3/3) Signa_10

Pause forcée (3/3) SCetKjX Pause forcée (3/3) 2KU43ri Pause forcée (3/3) KqgOM0b
Stamps:
 
|| Avatar by moi-même ~ Signature by Zaza ||
Revenir en haut Aller en bas

Stelkin Lindovano

Stelkin Lindovano
Modo CDT & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1556

Région : Johto, Hoenn
Mar 8 Oct - 20:08
C'était rassurant que d'avoir Alexander à ses côtés pour faire face à ce qui semblait être une nouvelle révélation pour le dresseur. Il se sentait toujours un peu fragile mais en même temps profondément déterminé à rattraper ce temps passé. Il lui avait avoué, à demi-mots, que le cas du Jungko le laissait perplexe : aucun souvenir de ce pokémon si ce n'est dans ses rêves cauchemardesques. Apparemment, il existait des prcédents selon lesquels une exposition trop longue au mal de Darkrai pouvait éventuellement altérer la conception de la réalité et mélanger un peu ce qui est réel de ce qui était imaginé. En l'occurrence, il se rappelait d'une violente bataille au pied du phare d'Oliville, se battant avec une violence rare contre une créature qui n'avait rien de réel.Un corps noir comme la nuit et une queue rouge sang, des prunelles violettes qui semblaient refléter le mal absolu. Et également cette étrange impression que ce n'était pas un simple combat pokémon mais quelque chose de beaucoup plus important.

Arkh était resté comme un carcan protecteur alors qu'un jeune homme alla à leurs rencontres, accompagné d'une petite créature qui lui fit une drôle d'impression. Quel était donc cette espèce ? En tout cas, ce pokémon semblait jouer les durs face au colosse spectral qui lui rendit son visage fermé avec une œillade des plus menaçantes. Mais il ne cherchait pas des querelles, ce n'était pas dans sa nature. Uniquement sur le qui-vive pour protéger Stelkin, laissant échapper cette pression malfaisante pour intimider un peu les autres personnes. « Bonjour » On lui demandait comment cela allait. La question le laissait toujours un peu pantois, il n'avait pas pour habitude de parler de lui. Il opta pour une réponse simple et concise « Je vais mieux à présent. Merci encore de vous être occupé de mon ami » Après tout, cela devait être un ami pour qu'il garde ce pokémon aussi prêt de lui non ? Il avait encore du mal à croire à ce qui était en train de se réaliser.

« Du coup, est-ce que ça s'est bien passé avec lui ? Je... » Il voulait un peu discuter avec lui, histoire de savoir un peu si cela n'avait pas trop été pénible. Ne sachant rien à part qu'il était plutôt solitaire et aimant la cime des arbres, il espérait avoir quelques infos de plus avant de faire le face à face. Le petit pokémon semblait définitivement tendu, il avait peur que quelque chose ne se soit bien passé. L'infirmier, voyant se qui se tramait dans l'esprit de son patient, prit le relais et essaya d'avertir Nessa concernant l'amnésie dont Stelkin souffrait. « Normalement je ne devrais pas vous le dire mais cela me semble important. Monsieur Lindovano a été touché par le mal d'un Darkrai qui a altéré quelques uns de ses souvenirs. » Il espérait ainsi que l'éleveur, qui avait été plus ou moins aux côtés du pokémon aurait une potentielle mise en garde sur une habitude ou un comportement dont il ne pourrait plus se rappeler et face à lequel il aurait pu être confronté.

« Je ne sais pas pourquoi, mais Arkh est tendu » En fait, il ne regardait pas vraiment le Riolu mais surtout une cime d'arbre, un peu plus loin. Là où se trouvait le Jungko, bien loin de toute autre préoccupation que de sa propre sieste.



Merci pour l'entrainement de Jungko, je vais de ce pas le rajouter o/
Je te propose de continuer un petit peu le RP si ça te dit ?


Pause forcée (3/3) FUhS4
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Marc-Henri poukisa disparisyon ''Pause relaxante'' apre entèvansyon Nickie
» Sous la bruine...
» Nous sommes notre propre Fleau [Dany]
» Fin du rp: On finira forcément sous le gui {OK}

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Sinnoh - 4E G E N :: Floraville :: Les Éoliennes-