AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

 
» Pause forcée (2/3)


avatar
Modo CDT & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1190

Région : Johto, Hoenn
Lun 29 Jan - 1:35
(Utilisation de la CS Vol - Flambusard)

Cette fois-ci, son marathon assez inhabituel devait l’emmener dans ses terres natales dans la région de Kantô. Encore une fois, il s’agissait d’une pension partageant des caractéristiques similaires à celle qu’il venait de quitter dans la région de Jotho. Loin des tumultes des courants aériens, il devait se diriger tout doucement vers la ville de Carmin-sur-Mer. De nouveau, l’odeur de la mer l’agrippa et cette impression d’accueil et de légèreté. A sa propre réflexion, il se disait que son boulot était sacrément génial bien que parfois difficile et qu’aussi, il n’avait presque jamais eu l’occasion de sortir et voir du pays. Kantô avait beau être sa région natale, il était originaire de Safrania et du coup, a vécu son enfance dans les banlieux de la grande ville, à l’ombre des géants tels que la Sylphe Sarl qui, semblent ils, étaient loin d’être innocents à en croire ses propres parents. Jud’ (ou Judicaelle pour les moins intimes) était également originaire de cette ville et tous les deux rêvaient de changer de monde. Alors que lui est vraiment resté dans le monde des études et plutôt des sciences avant qu’il ne bifurque et ne devienne infirmier, sa copine était partie à l’étranger pour des études de physique. C’était chiant qu’elle ne soit pas avec lui, il était sûr qu’elle aurait aimé bouger avec lui et voir tous ces jolies coins gratuitement avec l’argent de la Ligue 4. Il devait être dans les coups de midi et en profita pour s’installer à une terrasse où il commanda une grande salade. Armé de sa bière et de sa cigarette, il lâcha dans les airs quelques volumes de fumées grises et profitait de ce séjour.

Cette fois-ci, il devait apporter un pokémon très atypique à la deuxième pension. Atypique car ce pokémon avait développé de telles facultés qu’il semblait chercher à acquérir les comportements de l’humain. Ça c’était étonnant. Alexander se rappelait d’un cours de biologie où une théorie de l’évolution stipulait que les pokémons et les humains avaient un ancêtre commun. La raison ? Partout avec les autres pokémons il était possible de retrouver des caractéristiques des humains. Il était également étonnant de voir comment les pokémons n’avaient pas réussi à surpasser l’espèce humaine qui pourtant n’est pas doté de compétences comme les pokémons. Donc effectivement, si un pokémon transcendait son comportement espèce animale et était un peu curieux de tout, il pouvait exister des bizarreries comme cet Ursaring. Une ambivalence qui semblait être en tout point correspondre avec ce que ses collègues lui racontaient à demi-mots. Le patient semblait avoir des moments de lucidité et parfois partait dans ses délires de cauchemars éternels et de fin du monde. Son sommeil était de toute façon plutôt agité. Mais son regard, le seul et unique qu’il lui avait lancé, l’avait profondément marqué. Or, cela ne devait pas être le cas, ce n’était qu’un patient… Il pris son téléphone pour envoyer un SMS à Jud’ avant de dévorer sa salade avec un appétit vorace. Les petits morceaux de poisson crus étaient franchement sympas et de loin il préférait ce qu’il avait mangé ici au petit déjeuner dans un des cafés d’Oliville. Peut-être était-ce le croissant qu’il n’avait pas digéré ?

Une demi-heure plus tard, il se leva, paya son repas et s’élança en direction de la deuxième pension. Celle-ci se trouvait en haut d’une falaise où la mer se jetait en contre-bas. A nouveau, l’espace semblait comme dépourvu de vie, seule la nature œuvrait et animait ces lieux. Alexander trouvait cet endroit très reposant et s’il imaginait un petit nid douillet à deux, c’était certainement dans un lieu comme celui-ci qu’il imaginait une telle chose arriver. Jud’ adorerait vivre ici, il en était certain. Après avoir traversé un des deux terrains, l’infirmier s’approcha de la porte d’entrée et commença à cogner à la porte vitrée, zieutant du regard s’il n’y avait pas quelqu’un dans les parages pour pouvoir l’accueillir.


HPR :

Merci à toi d'avoir accepté d'héberger un de mes petits monstres.
Voici donc Ursaring, que j'aimerai avoir au niveau 65 s'il te plait.

Pour l'argent, je compte : (5*3 + 20*4 + 5*5), soit 120 combats (6000 pokédollars)
Je verse ça de suite (VERSES)

• KUMA •
Sexe : Male
Nature : Anthropophile
Niveau : 35
Type : Normal
Do : //
Reste : 3 combats
30 * 8 = 240
PV : 90 + 63 = 153
Attaque : 130 + 72 = 202
Défense : 75 + 25 = 100
Attaque Spé. : 75 + 0 = 75
Défense Spé : 75 + 25 = 100
Vitesse : 55 + 65 = 120
attaques:
 

J'ai également laissé la situation en suspens, dépendamment si cela te dit ou non de continuer un petit peu à RP. Dans ce RP, c'est un infirmier qui va déposer le pokémon de Stelkin et pour le post de récupération, ce sera Stelkin lui-même qui viendra.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 1249

Région : Kanto
Mer 31 Jan - 2:29
Je me lève ce matin avec un peu plus d’énergie que d’habitude, probablement causée par le programme de la journée. Comme il y a déjà pas mal de pensionnaire dans la grange, je n’ai aucunement l’intention de me tourner les pouces et j’ai prévu une petite sortie à la plage en avant-midi après le petit-déjeuner. Impatiente d’y être et ne voulant pas trop faire attendre les pokémons, je mange quelques bouchées seulement avant de sortir de la maison tandis qu’Ayuna préfère se reposer à l’intérieur pour cette fois-ci. Il est rare qu’elle ne m’accompagne pas partout où je vais, mais je respecte sa décision. Ça sera peut-être plus évident pour moi de m’occuper des pokémons aquatique que j’héberge puisque j’aurai moins l’impression d’avoir des yeux partout... m’enfin, passons. Je m’assure que tout le monde mange à leur faim avant de les faire sortir et quelques minutes plus tard, je me retrouve sur la plage en contrebas avec une Milobellus, un Roigada et une Tritox.

Néanmoins, avant mon départ, je demande à Reika de monter la garde en mon absence au cas où quelqu’un se pointerait. Ce n’est pas tout le monde qui pense à prendre un rendez-vous dans le but de venir déposer un pokémon et j’ai déjà entendu dire que certaines pensions avaient eu des visites plutôt inattendues. Depuis ce temps je ne prends plus aucune chance et je demande toujours à l’un de mes pokémons de surveiller les environs lorsque je ne suis pas là. Cette fois-ci, c’est au tour de ma Leopardus d’accomplir ce travail et celle-ci s’assoit au coin de la grange, là où elle peut aisément observer tout le terrain extérieur qui s’étend jusqu’à la forêt. Elle y passe quelques heures sans que rien ne vienne perturber la tranquillité des lieux, mais un bruit attire soudainement son attention. La chatte redresse les oreilles et tourne la tête dans la même direction pour apercevoir un homme qui s’avance vers la maison.

Serait-ce un homme connu par sa maitresse ? Un propriétaire de l’un des pensionnaires peut-être ? La Leopardus n’est certaine de rien et elle se contente de rester dans son coin pour l’instant, tandis que l’inconnu s’arrête devant la porte pour y toquer. Se doutant que la Kirlia n’ira pas ouvrir la porte à cause de sa timidité, bien qu’elle soit restée à l’intérieur, Reika s’apprête à se lever lorsqu’elle voit sa maitresse réapparaitre en-haut de l’escalier qui mène à la plage. Alors là, elle n’aurait pas pu revenir au meilleur moment.

- Oh, bonjour monsieur. Est-ce que je peux vous aider ? demandai-je à l’homme qui se trouve au pas de ma porte.

Tout en parlant, je m'approche de quelques pas et je dois avouer que je suis surprise de voir un inconnu chez moi comme ça, même si je me doute du pourquoi il est là. Je n’ai pas l’habitude de recevoir de la visite en étant éloignée de Carmin-sur-Mer et cet homme n’a pas l’air d’être venu jusqu’ici pour me vendre quelque chose ou encore pour faire un sondage. Ne pouvant rien faire de plus pour l’instant, je me montre patiente en attendant sa réponse.

HRP:
 


Mes stamps:
 
Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Avatar fait par Elisa ♥️
Signa fait par Sebastian ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo CDT & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1190

Région : Johto, Hoenn
Dim 17 Juin - 22:03
Au tout début, il n'y avait pas âme qui vive, comme si cette maison était plantée dans un décor de rêve, épuré de toute activité humaine comme pokémonesque. C'en était quand même un peu troublant, surtout qu'Alexander était très habiué au remue ménage de l'hopital dans lequel il travaillait et la ville de Nénucrique qui, bien qu'elle soit proche de la mer, n'a aps empêché une concentration accrue d'habitants dans le secteur, sans compter les périodes estivales où la ville pouvait enregistrer un grand boum de touristes à en défigurer le littoral. A vrai dire, il n'avait jamais été très au fait de ces agissements jusqu'au jour où avec sa copine, ils furent dégoûtés de ne pas trouver un seul coin de plage tranquille alors qu'elle faisait près d'un kilomètre de long. Et Jud' qui lui avait reproché sa nonchalance pour organiser des événements l'avait passablement énervé ce jour là. Mais comment aurait-il pu deviner aussi ? Et comme il n'était pas dresseur de pokémon, il s'avérait que les gamins du coin avaient fait la loi et occupaient inutilement plusieurs spots de la place, étant à deux sur au moins 30 mètres carrés alors qu'une bonne dizaine de serviettes de plages et parasols auraient pu être disposés.

C'est pour ça que tout ce qui a attrait aux pokémons était un peu à double tranchant chez lui. Il avait un feeling plutôt bon avec les pokémons mais c'étaient les gens qui les avaient qui l'horripilaient mais certainement que son expérience dans les hôpitaux jouait beaucoup dans ce jugement subjectif. Parfois, il espérait bien que les personnes en charge des pokémons soient un peu plus responsables et en cela, les éleveurs se devaient d'être les meilleurs dans le domaine. Encore un fois, comme pour sa première visite, il fut surpris de voir que la gérante de la pension était bien plus jeune et fragile qu'il ne s'imaginait le travail. Mais les pokémons qui l'accompagnaient semblaient en excellente santé, ce qui le rassura de suite : pas besoin forcément de poser des questions précises quand le résultat était directement visible.

Elle était ravissante d'ailleurs. Pas autant que Jud' mais elle avait un joli sourire qui avait bien le potentiel de faire fondre des cœurs. "Bonjour, je suis Alexander, je viens de la part de Monsieur Lindovano qui souhaite vous confier l'un de ses pokémons" En vérité, c'était surtout la ligue qui s'en était chargé mais la jeune demoiselle ne semblait pas spécialement surprise de voir un infirmier toquer à sa porte pour un pokémon d'un autre dresseur. En guise de preuve, il sortit de sa sacoche une lettre provenant du médecin en charge de l'hospitalisation de Stelkin expliquant dans els grandes lignes ce qu'il venait de lui expliquer. "J'espère que cela ne bouleversera pas trop vos programmes, auquel cas, nous pouvons annuler le contrat" En fait, il espérait qu'elle ne répondrait aps par la positive car certes c'est chouette de pouvoir voyager mais voguer de régions en aussi peu de temps, cela restait assez éreintant.

Il sortit également la sphère bicolore de Kuma qui siégeait au fond de son sac. Ce pokémon était un cas unique ou presque dans son genre car s'il ne maitrisait pas encore le langage des humains, l'Ursaring avait une passion bien rare : lire. Alors il n'avait pas beaucoup de vocabulaire mais depuis le repos forcé de son maître, il avait deux passions : s'entrainer férocement comme tout Ursaring qui se respecte mais également déchiffrer des mots. Dans son service, c'était bien la première fois qu'on entendait parler d'un cas comme ça, surtout loin de s'imaginer une telle chose avec une telle créature. "Voici sa pokéball" Il la tendit rapidement. La pokéball, bien qu'un peu usée, semblait quand même bien entretenue. Son patient avait subi un choc traumatique important mais dans son stress permanant, il avait réussi à garder une clarté dans son esprit pour bien s'occuper de ses pokémons. Et il n'y avait qu'à voir comment ses pokémons ne le lâchaient pas au départ. Surtout le spectre là avec son aura malfaisante qui le collait comme son ombre. "Il devrait bien se plaire ici" Reste à savoir si l'éleveuse était prête à vivre avec un ours des montagnes au jour le jour.



Comme convenu, je te passe un deuxième pokémon, à savoir le Léviator qu'il faudrait monter également au niveau 65 ! Dis moi combien je te dois du coup ^^
Voici ses stats
• FLOWS •
Sexe : Mâle
Nature : Belliqueux
Niveau : 50
Type : Eau / Vol
Do : Vlad A. Grey
Reste : 4 combats
45 * 8 = 360
PV : 95 + 145 = 240
Attaque : 125 + 75 = 200
Défense : 79 + 21 = 100
Attaque Spé. : 60 + 0 = 60
Défense Spé : 100 + 0 = 100
Vitesse : 81 + 119 = 200
attaques:
 

Merci à toi !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 1249

Région : Kanto
Mer 27 Juin - 18:24
Tandis que j’observe l’homme qui se trouve devant ma maison, je crois me souvenir d’avoir reçu une demande d’inscription assez particulière il y a quelques jours. Comme c’est ma secrétaire qui s’occupe de cette partie normalement je ne suis pas trop au courant, enfin pas trop à l’avance, mais il me semble qu’elle m’en a glissé un mot récemment surtout qu’elle disait avoir été contacté par une ligue. Ce n’est pas rien. J’ignore qu’elle genre de situation pousse une ligue à prendre rendez-vous chez un éleveur, mais bon... Si ma mémoire est bonne, le client ne savait pas trop quand il serait disponible pour venir porter son pokémon et lorsque le dénommé Alexander dit être venu pour un certain Lindovano, je fais le lien tout de suite. J’ignore pourquoi il n’a pas pu venir de lui-même, mais je suis heureuse qu’il ait trouvé quelqu’un apte à se déplacer pour lui et l’homme ne tarde pas à me donner une lettre que je m’empresse d’ouvrir. Apparemment, elle me permettra de comprendre un peu mieux ce qui se passe.

Intriguée, je parcours rapidement le message pour constater que le client est présentement hospitalisé dans une autre région, ce qui explique la présence de l’infirmier ici, mais qu’il souhaite tout de même confier son pokémon à une pension. Après tout, ça ne doit pas être évident pour ses créatures d’avoir un maitre cloué au lit et probablement incapable de s’occuper d’eux comme il le faudrait. Je suis davantage motivée à m’occuper de son Ursaring en sachant cela et il est évident que je vais tout faire pour remplir ma part du contrat. Déjà qu’il est loin d’ici et qu’il ne va pas très bien, alors il ne faudrait pas le décevoir en plus de ça.

- Je suis vraiment désolée pour monsieur Lindovano, lui répondis-je en repliant la lettre. J’espère qu’il se remettra rapidement et ne vous inquiétez pas pour le contrat, il n’y a vraiment aucun problème. En fait, j’attendais l’arrivée de ce pokémon depuis quelques jours.

Je n’ai pas souvent eu la chance d’observer des Ursaring, que ce soit à l’état sauvage ou non, alors d’en avoir un sous ma responsabilité me rend un peu nerveuse. Néanmoins, je tente de ne rien laisser paraître pour éviter de faire craindre le pire à l’infirmier et qu’il décide d’annuler tout. Malgré cela, je suis impatiente de m’y mettre et je suis persuadée que mes récentes lectures sur cette espèce me seront d’une grande utilité. J’ai eu suffisamment de temps pour préparer sa stalle, pour commander son type de nourriture préféré ainsi que pour préparer un terrain adapter à ses besoins un peu plus bas sur la plage. Sinon, comme je sais que ces pokémons aiment s’entraîner férocement, il pourra toujours se défouler dans la forêt qui entoure la propriété si cela ne lui plait pas. Tant qu’il ne fait pas trop de déforestation ça devrait aller... Souriant de nouveau, je saisis la pokéball dans ma main pour l’observer un instant, davantage impatiente de faire la connaissance de son hôte.

- Qui dois-je contacter lorsque l’entraînement sera terminé ? Avez-vous un numéro de téléphone ou encore une adresse pour que je puisse vous renvoyez la pokéball ?

Comme le client vient d’une autre région, il m’est toujours possible de lui livrer directement son pokémon à la maison lorsqu’il aura terminé son séjour à la pension. J’ai déjà fait ça une fois auparavant pour dépanner un dresseur et ma Libegon était bien heureuse de me porter sur son dos jusqu’à notre destination. J’attends donc la réponse de l’infirmier avant de faire quoique ce soit, sous le regard intrigué de ma Leopardus.

HRP:
 


Mes stamps:
 
Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Avatar fait par Elisa ♥️
Signa fait par Sebastian ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo CDT & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1190

Région : Johto, Hoenn
Mar 11 Sep - 17:07
Tout se passa pour le mieux. L'éleveuse se montrait très conciliante et professionnelle, ce qui avait fini par convaincre Alexander de laisser l'Ursaring ici. Concernant les formalités pour le contact, l'infirmier lui indiqua la marche à suivre "Je prendrai contact avec vous de temps en temps pour savoir ce qu'il en est" . A vrai dire, Stelkin était pour l'instant obnubilé par le fait que ses pokémons étaient dispatchés loin de lui. C'était un mal pour un bien, s'il voulait se concentrer sur son processus de guérison, il ne lui fallait aucune source d'inquiétude. "Concernant le processus de thérapie, le patient devra revenir ici pour récupérer le pokémon donc ne vous inquiétez pas avec ça. Si vraiment il y a un soucis, on avisera le moment venu" Il jeta un regard sur Léopardus à qui il gratifia une petite caresse sous le museau. Il n'avait pas de pokémons mais s'il pouvait en avoir un, il aimerait avoir chez lui une telle espèce.

"Sur ce, je ne vais pas tarder, j'ai encore de la route à faire. Je vous remercie beaucoup pour avoir accédé à notre demande. Je ne doute pas que le moment venu, Monsieur Lindovano saura vous remercier comme il se doit. La ligue également." Il eut un petit sourire avant de sortir du pas de la porte, contemplant l'horizon et la mer. le cadre était vraiment génial. Jud' serait folle de cet endroit, à condition qu'elle soit à minima folle de lui. Il regarda son téléphone. Pas de message...

***

Quelques mois plus tard…

« Mais ma parole tu es intenable ! On va y arriver bientôt à la pension, t’excite pas comme ça »

Mais c’était si peu de le dire. Il avait attendu ce jour depuis tellement longtemps. Si Stelkin n’avait pas eu l’occasion de ressentir les frémissements de plaisir lors d’un don de pokémon dans un laboratoire du professeur pokémon, c’était à peu près la même chose pour lui en ce moment précis, si ce n’est que c’était son vieil ami, Kuma. Apparemment, son intégration dans la pension s’était fort bien passée, oscillant entre un caractère des plus dociles à observer avec intérêt les humains et parfois des phases d’entrainement brutes pour qu’il ne perde pas trop la main. Après, ce n’était pas lui qui l’entrainait donc potentiellement, ce n’était peut-être pas aussi bien mais c’était mieux que rien.

Alexander de son côté avait pour ordre de l’hopital de l’accompagner pour voir comment Stelkin allait réagir vis-à-vis de ses pokémons. Même s’il était un bon pote, il fallait comprendre que sur ce coup, il revêtait plus le rôle d’hospitalier. Après le comportement de l’agent n’était pas si étonnent que ça : c’était souvent qu’il demandait de leurs nouvelles, comme s’il se sentait un peu fautif de les avoir mis de côté pour prendre du temps pour lui et se reconstruire. Ayant à présent passé la phase clinique, il devait se réintégrer petit à petit dans la vie active. Si son psychiate estimait qu’il aurait été mieux pour lui d’attendre de retrouver un job avant de les réintégrer dans sa vie de tous els jours, Stelkin estima en revanche que c’était carrément le contraire à faire, surtout compte tenu de certains caractères du groupe.

La plus grosse surprise néanmoins était qu’avec toutes ces histoires, il allait faire plus que les retrouver. Certains allaient être redécouverts quand pour d’autres, ils n’étaient qu’au stade de la découverte. Les ombres trompeuses de Darkrai lui avaient implantés dans son esprit des infos issues de ses pires craintes. Comme par exemple des pokémons qui s’étaient barrés de son équipe. La visite chez Jun, celui qui avait accepté d’en récupérer une très grande partie, risquait d’être violente. Mais en même temps, il n’était pas seul dans sa démarche et mieux valait se concentrer sur les pokémons de ligue, ceux avec lesquels il était naturellement le plus proche.
L’infirmier retrouva sans mal la pension alors que Stelkin gardait ses yeux d’enfant, essayant de trouver le moindre indice pouvant trahir la présence de l’ours des cavernes. En vrai, il était un peu angoissé de comment cela alait se passer mais en même temps très heureux de le retrouver. Le lien fusionnel qu’ils entretenaient, entre amour et haine, n’était qu’un aperçu de la complicité entre eux. Ils avaient beaucoup traversé ensemble, il espérait qu’à présent, tout finirait par s’arranger… Car au final, tout ne pouvait que prendre ce sens vu que le faiseur des cauchemars n’était plus là.

« Je suis content que tu ais été désigné pour m’accompagner Al’. Tu sais à quel point c’est important pour moi et je n’aurai pas voulu partager ça avec n’importe qui.
- Héhé, tu n’as plus qu’à aller faire la ligue 2 à présent, je veux une place V.I.P.
- Tu veux qu’on t’envoie les championnes aussi ?
- Mais t’es trop con sérieux
»

Ils rirent de bon cœur avant que Stelkin ne se mette à sonner. Le fait qu’Alexander soit avec lui le mettait vraiment en confiance. Quelqu’un finit par ouvrir par la porte et poliment, Stelkin se présenta « Bonjour, je suis Stelkin Lindovano, le dresseur de Kuma, un Ursaring » EN fait, il avait terriblement envie de le revoir que cela se voyait sur son visage, un sourire radieux s’y fixant. Alexander de son côté aussi se représenta, assez amusé par la réaction de Stelkin. Un vrai gamin.



Et voilà la dernière, j'ai essayé de la monter au maximum mais je suis un peu lent (et Ténéfix agent est arrivé par dessus ><)
• HYDRA •
Sexe : Femelle
Nature : Placide
Niveau : 39
Type : Eau / Psy
Do : //
Reste : 1 combat
34 * 8 = 272
PV : 95 + 72 = 167
Attaque : 75 + 0 = 75
Défense : 110 + 0 = 110
Attaque Spé. : 100 + 40 = 140
Défense Spé : 80 + 36 = 116
Vitesse : 30 + 124 = 154
attaques:
 
Donc comme d'hab', ce serait pour le niveau 65 s'il te plait. Ton prix sera le mien.
Ah et ajoute 200 au prix final, j'aimerai apprendre Surf à ma Octillery owo
Mille merci !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 1249

Région : Kanto
Mer 12 Sep - 20:08
La maison pourtant si calme semble exploser de vie dès quelqu’un toque à la maison et comme je suis assise dans le bureau face à une tonne de paperasse, c’est Ayuna qui m’informe par télépathie que deux personnes se trouvent devant la porte. Deux personnes ? Qui cela peut-il bien être ? Intriguée, je me lève sans prendre le temps de terminer ce que j’étais en train de faire lorsque ma starter me dit qu’elle croit avoir reconnu l’un des deux hommes. Ma curiosité ne pouvant pas être plus grande, je me dirige rapidement vers la porte d’entrée pour l’ouvrir, apercevant ainsi les deux nouveaux venus dont l’un d’eux ne tarde pas à se présenter. Son nom ne m’étant pas inconnu, un large sourire apparaît sur mon visage tandis que je le salue d’un hochement de tête.

- Bonjour et bienvenue à vous monsieur Lindovano, c’est un plaisir pour moi de vous accueillir à la pension.

Pour rester polie et surtout parce que cela paraitrait mal de ma part, je salue ensuite l’infirmier qui est venu me voir quelques mois plus tôt. Tout comme Ayuna, je l’ai reconnu dès le premier coup d’œil et à ce moment-là il m’avait dit que le propriétaire viendrait récupérer son compagnon dès qu’il se sentirait mieux, mais il ne pouvait pas me dire quand exactement cela se produirait. Apparemment, le grand moment est enfin arrivé et le dresseur semble avoir très hâte de le retrouver. Ça se comprend.

- Oui bien sûr. Kuma se porte très bien et il se repose dans la grange en ce moment. Laissez-moi une minute, je vais vous y conduire.

Je m’écarte un peu de la porte laissée ouverte pour enfiler mes chaussures avant de sortir à mon tour pour les rejoindre. Quelques mètres séparent la maison et la grange et nous nous retrouvons bien vite dans l’entrée de celle-ci qui mène à quatre grandes stalles alignées le loin du mur droit. Dans la première se trouve un Persian qui se montre très curieux envers nous dès qu’il entend la porte s’ouvrir et dans la seconde se trouve l’Ursaring, les autres pensionnaires préférant rester dans l’enclos extérieur pour le moment avec mes autres pokémons. Avec la moitié des stalles vides, l’intérieur de la grange est plutôt calme et c’est toujours avec le sourire que je m’appuie contre celle dans laquelle se trouve l’ours, laissant ainsi la porte libre pour le propriétaire s’il souhaite y entrer. Sur une étagère installée derrière la porte, sur sa face intérieure donc, se trouve la pokéball du pokémon que je prends soin de toujours laisser à porter des pensionnaires au cas où ils préféraient s’y réfugier. Chaque stalle possède son étagère sur laquelle je pose l’objet sphérique pour leur offrir plus de confort en cas de besoin.

- Kuma, tu as de la visite.

À partir de maintenant, je ne sais pas trop à quoi m’attendre. Le jeune homme, tout comme le pokémon, seront probablement très heureux de se retrouver après tout ce temps. J’hésite même à prendre un peu de recule pour leur laisser un peu plus d’espace, mais en voyant le Persian appuyé sur la paroi de la stalle séparant la sienne de celle de l’Ursaring, je me dis que ça serait sûrement inutile.

HRP:
 


Mes stamps:
 
Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Avatar fait par Elisa ♥️
Signa fait par Sebastian ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» La pause Olympique
» Petite pause...
» Invention Tarriennes et internement forcé.
» Pause déjeuner
» Pause spirituelle [Pv Simalia]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kantô - 1E G E N :: Carmin-sur-mer :: Sous l'océan-