AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» [A modérer] L'épreuve d'Althéo : préparatifs et combat


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 27/05/2016
Messages : 250

Région : Alola
Ven 12 Jan - 19:59
Il était de retour dans sa chambre d’hôtel. La femme de ménage était passée et avait nettoyé de fond en comble la pièce, fait le lit qu’Elvis avait prit pour habitude de ne plus faire -à quoi bon,lorsqu’on a une femme de ménage qui passe tous les matins ? La chambre était baignée de lumière. Il faut dire que la double porte-fenêtre judicieusement placée face à la rue constituait une forte source de lumière qui éclairait constamment la chambre. Il sortit ses deux pokémons du réceptacle qui les contenait. Tuco fut celui qui se matérialisa le premier. A peine était il sortit qu’il entreprit de s’installer sur le lit au centre de la pièce, une action qui l’occupa pendant plusieurs minutes. Boscavo apparut ensuite. Il ne semblait pas avoir particulièrement changé depuis son étrange -et impressionnante- attaque “surf”. Il était resté le même, il s’était contenté comme à chaque fois de regarder son dresseur dans le blanc des yeux.

Elvis s’installa ensuite à son bureau, se servit un verre de whisky puis ouvrit son ordinateur portable. Dès qu’il l’alluma, il fut envahi de notifications lui indiquant tous les mails qu’il venait de recevoir et qu’il n’avait pas lu. La grande majorité de ces mails provenait du journal et étaient signés de Julia. Elle commençait à s’impatienter du peu de nouvelles qu’il donnait ainsi que de l’absence totale d’écrits qu’Elvis lui envoyait. Leur relation aujourd’hui est entièrement cordiale, Elvis cesse de l’appeler et de lui envoyer des messages si cela ne concerne pas le boulot, et comme justement, le boulot, il n’en fait pas tant que ça, il ne parle pas. Il ignora ses mails et lança Internet. Si un combat officiel contre Altéo devait avoir lieu dans les prochains jours, il devait savoir comment s’y prendre et ce qu’était un vrai combat officiel. Il tomba sur un combat de Ligue 4, un match dans lequel le champion Iago Fitzroy affrontait un challenger. Le champion n’avait, visuellement, rien d’un champion. C’était un dresseur comme un autre, un homme comme un autre. D’un point de vue purement vestimentaire, l’homme soignait son apparence et avait un style qui le démarquait.Ses vêtements étaient visiblement de bonnes qualités et de marque, témoignant ainsi l’intérêt que le champion pouvait porter à son apparence, du moins lorsqu’il était en public. Ses vêtements le faisaient paraître plus grand qu’il ne l’était déjà, ce qui en soi n’était pas réellement nécessaire en raison de la taille que faisait déjà l’homme. C’était en effet un personnage plutôt grand, et la silhouette longiligne du champion venait accentuer cette impression. De là où étaient placées les caméras, on pouvait légèrement discerner les excentricités dont faisait preuve le corps du champion, des tatouages -dont les formes et les motifs qu’ils représentaient étaient pour le coup indiscernables- et des piercings. Elvis pensa de prime abord qu'il s'agissait d'une sorte de punk, ou d'ancien punk qui porterait encore sur lui les restes d'un passé plus ou moins tumultueux. Ce qui surprenait le plus dans l’accoutrement de Iago Fitzroy, c’était son chapeau, une forme étrange perchée sur la tête du champion. L'ensemble conférait à l'homme une impression d’excentricité. Était-elle due à sa simple personnalité ou à une véritable personnalité ?

Pour un novice de la trempe d’Elvis, il était instructif de voir les ordres que l’homme pouvait donner à ses pokémons. Il arrivait à lire dans les mouvements de ses adversaires, prévoyant les attaques et, le cas échéant, ordonner à ses pokémons d’esquiver. Elvis se rendit également compte du potentiel d’apprentissage qu’avait la simple observation d’un match impliquant des dresseurs de haut niveau, et comprit par la même occasion pourquoi beaucoup de personnes -et en particulier les jeunes enfants- voulaient être dresseurs de pokémons. Bien sûr, regarder des rediffusions de matchs officiels de la Ligue 4 ne constituait pas un entraînement en soit, et Elvis en était parfaitement conscient. Les matchs qu’il regarda -parce qu’il en regarda plusieurs- lui permirent toutefois d’appréhender ce qu’était un match pokémons en conditions officielles.


Avatar ©️Elune Crowley
Personnage sur l'avatar ©️Jeremy Haun

Niveaux du mois
Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 27/05/2016
Messages : 250

Région : Alola
Dim 14 Jan - 12:30
Il lui sembla ensuite judicieux de se renseigner sur son futur adversaire. Il avait besoin de savoir sa façon de combattre et également les pokémons qu’il pourrait utiliser. Selon le net, Althéo était un spécialiste des pokémons de type « normal ». Il s’y connaissait vaguement en ce qui concerne les types des pokémons, si bien qu’il dû vérifier par la suite quels types et quelles attaques étaient jugés efficaces face à des pokémons de type « normal ». Il consulta un site spécialisé sur les combats de pokémons, et après avoir cherché pendant quelques minutes, il en conclut qu’un quelconque avantage des types ne lui serait d’aucune utilité dans ce combat, étant donné les types de ses propres pokémons.

Il ferma sa page Internet, puis ouvra son fichier texte « roman de voyage 1 ». Il savait pertinemment qu’en ouvrant ce fichier, il ne trouverait rien à part une page blanche, symbole de ses ambitions et de ce qu’il avait accompli en venant ici, à Alola. Il resta quelques secondes à fixer le blanc de son écran, sans savoir quoi y ajouter. La première étape était de trouver des noms pour ses personnages, des étapes dans son récit, des thèmes à aborder. Il a toujours aimé commencer par trouver un nom à ses personnages. N’importe quel écrivain confirmé vous dira qu’il est préférable de trouver une trame avant tout mais Elvis avait appris à fonctionner de la sorte, ça l’aidait à trouver une histoire plus facilement. S’il écrivait un récit qui s’inspirait de sa propre histoire, le plus simple était de partir de lui, de partir d’Elvis Bradley. Le plus simple, et aussi la meilleure façon d’instaurer une complicité entre lui et ses éventuels lecteurs était l’anagramme. « E. L. V. I. S. B. R. A. D. L. E. Y », si on inverse les lettres on a … « Isabelle ». Mouais. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus accrocheur comme prénom, surtout qu’il ne restait que « V. R. D. Y » pour former un nom de famille. Sur son fichier de traitement de texte, il essaya de nombreuses combinaisons, toutes étaient inadéquates et ne constituaient pas un prénom et un nom qui sonnaient bien à l’oreille. Il ne savait vraiment pas où il allait avec cette idée de roman de voyage. De toute évidence, il devra romancer son histoire, il ne pouvait pas se contenter de raconter ce qu’il avait vécu lui depuis son arrivée.

Dans ce genre de situations, il n’y a pas d’ « illuminations » comme on peut le voir dans les films. L’auteur n’a pas un éclair de génie qui lui dicte la bonne façon d’écrire son œuvre. L’inspiration vient en cherchant. Elvis savait que l’inspiration, il fallait la provoquer sans quoi elle lui resterait cachée à jamais. Il essaya de nouvelles combinaisons, jusqu’à trouver ce qui deviendra l’identité de son personnage : « Blaise Delvry ». Seulement quelques minutes après avoir trouvé le nom qui lui plaisait, il avait quelques éléments autobiographiques au sujet de son personnage. Ainsi, ce serait un homme simple, avec un franc-parler et un argot qui se retranscriraient directement dans le roman, qui serait ainsi écris à la première personne. Blaise Delvry travaillait pour un journal, comme Elvis. Son éditeur lui avait ordonné de se rendre à Alola afin d’écrire un roman de voyage. Elvis ancra son histoire dans le passé, à l’époque où les récits d’aventures étaient le plus présents. Il opta pour le XIXe siècle, ce qui lui permettait ainsi de parler d’une époque qu’il affectionnait particulièrement.

Il fut sorti de son élan scriptural quand son téléphone portable vibra ; il venait de recevoir un message. C’était Tina : « On va au Palace avec mes amis du syndicat, tu veux venir ? :) ».




Aide à la modération:
 


Avatar ©️Elune Crowley
Personnage sur l'avatar ©️Jeremy Haun

Niveaux du mois
Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10363

Lun 15 Jan - 18:10

Un Miaouss-A et deux Manglouton lvl 6 apparaissent




Miaouss-A lance Griffe sur Sonistrelle
(-8 PV)
PV Sonistrelle = 46/54


Sonistrelle lance Grincement sur Miaouss-A
La défense du pokemon baisse beaucoup !


Manglouton 1 lance Groz'Yeux sur tous !
La défense des pokemons diminue...


Manglouton 2 lance Charge sur Nénupiot
(-5 PV)
PV Nénupiot = 75/80


Parecool lance Baîllement sur Manglouton 1
Le pokemon est fatigué...


Nénupiot lance Rugissement sur tous !
L'attaque des pokemons diminue...

Que voulez vous faire ?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 27/05/2016
Messages : 250

Région : Alola
Lun 15 Jan - 19:38
Voir les amis de Tina ne l’enchantait pas plus que ça, mais il avait avant tout envie de boire. Il rappela ses pokémons dans leur pokéball, afin de les emmener avec lui. Il savait qu’il ne pourrait pas les sortir de leur pokéball avant un moment, mais il préférait les avoir avec lui. En arrivant dans le hall de l’hôtel, le gardien l’interpella, puis lui donna une lettre. C’était une carte postale de ses parents. Ces derniers étaient en vacances à Joliberges et sur la carte postale figurait le port de pêche de Joliberges, de nuit. On y voyait le marché, bien évidemment, mais également deux bateaux dans l’arrière-plan. La prise de vue de la carte postale, en plongée au-dessus du port, offrant une vue et un découpage semblable à ce qu’on l’on pourrait voir dans un tableau. Visuellement, la carte postale était belle. Au dos de celle-ci se trouvait un pavé qu’Esther, la mère d’Elvis, avait écrit : « Nous sommes bien arrivés à Joliberges. C’est un endroit incroyable, en dehors de tout. Tu le sais aussi bien que nous, mais dès que tu t’approches, tu es pris d’une forte odeur de poisson et d’iode. « Ça sent la mer » comme le dit ton père ». Contrairement à toi, l’odeur ne nous a pas gênée. Le marché est beaucoup plus grand que nous le pensions (peut-être l’ont-ils agrandi depuis que tu y es allé !). Il est facile de se perdre entre tous ces étals, on dirait un vrai labyrinthe ! C’est sans doute ce qui donne son charme à l’endroit Elvis, même si la principale conséquence à ça est le monde. Le port de Joliberges est noir de monde, tu détesterais t’y trouver en cette période de l’année. Ton père et moi t’avons pris quelque chose, on te le donnera quand tu passeras. –Maman » PS : Les takouyakis d'Octillery sont excellents, tu y avais goûté ?. Les parents d’Elvis ont toujours été de grands voyageurs, ils aimaient quitter leur appartement de Féli-Cité. Elvis tenait de ses parents, il avait le voyage dans le sang. Lui-même s’était rendu à Joliberges par le passé. Il avait détesté le marché. Contrairement à ses parents, l’odeur l’avait débectée, il avait eu le sentiment qu’on l’agressait au nez. Ça puait tellement le poisson que même après avoir quitté le port depuis plusieurs heures, il avait encore l’odeur dans le nez et sur ses vêtements. Elvis avait fait l’expérience du port de Joliberges en Avril, à l’écart des périodes de vacances dans le but d’être plus tranquille, loin de tous les touristes qu'on peut trouver en Été. Ça n’a en vérité rien changé, puisqu’il y avait tout de même beaucoup de monde. Elvis avait l’impression d’être en Juillet ou en Aout vu la foule. Le marché de Joliberges, c’était le genre d’événements où il y a tellement de monde que vous êtes obligés de marcher lentement, si bien que vous mettez plusieurs longues minutes à ne parcourir que quelques mètres. Il n'avait pas non plus été satisfait du poisson, sans réellement savoir si c'était parce qu'il avait fait une overdose à cause de l'odeur ou si c'était parce qu'il n'était simplement pas bon. Depuis ce jour à Joliberges, il s'est toujours dit que pour rien au monde il n’y retournerait.

Il se rendit au Palace, un bar de seconde zone fréquenté principalement par des étudiants, à pieds, l’endroit ne se trouvant pas très loin de son hôtel. C’était un bar avec étage que Tina et ses amis fréquentaient régulièrement. Quand il arriva, ils parlaient tous politique. Enfin, ils parlaient politique comme le font des étudiants engagés dans le syndicat étudiant de leur fac, c’est-à-dire en rabâchant les mêmes palabres de « coup d’état social », de « révolution à venir ». La plupart ne savaient pas de quoi ils parlaient. Elvis se commanda un verre, un whisky, puis rejoignit Tina en s’asseyant à ses côtés.




Aide à la modération:
 


Avatar ©️Elune Crowley
Personnage sur l'avatar ©️Jeremy Haun

Niveaux du mois
Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10363

Ven 19 Jan - 16:07
Miaouss-A est capturé !



Sonistrelle lance Morsure sur Manglouton 1
(-20 PV)
PV Mangoulon 1 = 2/22


Manglouton 1 lance Charge sur Parecool
(-4 PV)
PV Parecool = 66/70
Manglouton s'endort pendant 2 tours...


Manglouton 2 lance Charge sur Nénupiot
(-4 PV)
PV Nénupiot = 71/80


Parecool lance Eclate-Roc sur Manglouton 2
(-40 PV) - c'est super efficace !
PV Manglouton 2 = 0/22
Le pokemon est KO...


Nénupiot lance Surf sur tous !
(-21 PV)
PV Manglouton 1 = 0/22
Le pokemon est KO...

Votre équipe gagne 3 pts d'xp sauf Sonistrelle qui en gagne que 2

Que voulez vous faire ?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 27/05/2016
Messages : 250

Région : Alola
Sam 20 Jan - 16:52
Elvis Bradley passa le reste de sa soirée en compagnie de Tina et de ses amis. Quand tout le monde décida de rentrer chez soi, Tina ne quitta pas le bar avec Elvis, mais avec l’une de ses amies. Elle passa la nuit là-bas, pour être « plus proche de la fac pour demain matin ». Il rentra seul à sa chambre d’hôtel. Il pleuvait.

Il n’avait pas sommeil cette nuit-là, comme toutes les nuits depuis plusieurs semaines déjà. Etait-ce le stress en raison de son combat à venir contre Althéo ? Ou bien s’agissait-il simplement d’une phase d’insomnie comme n’importe qui pourrait en avoir ? Il s’installa devant son ordinateur, reprenant son travail là où s’était arrêté avant d’aller au bar. Il avait quelques heures plus tôt trouvé un nom à son personnage, « Blaise Delvry », une époque, le XIXe siècle. L’histoire de son personnage reprendrait bien évidemment son histoire à lui, suivant les principaux grands actes qui ont rythmé son passage à Alola. Il titra, en gros au sommet de son document texte, « Mea Culpa ». Ça lui était venu instinctivement et il n’y avait pas réellement réfléchi. Ce titre était lourd de sens, et petit à petit, son roman prenait la forme d’un exutoire.

Il consacra les jours suivants à deux choses, ses entraînements avec Gontran et les premières séances d’écriture sur son roman. Les entraînements constituèrent une grosse partie de ses journées. Lui et Gontran s’étaient rapprochés. Il apprit pendant ces quelques jours que ce Gontran était un père de famille, qui s’aventurait loin de chez lui tous les après-midi pour « respirer », pour passer du temps seul, loin d’une famille qu’il voyait trop. Ces moments avec son Capumain et son M.Mime étaient des moments de tranquillités dans une vie rythmée par la vie de famille. Les pokémons d’Elvis apprenaient vite. Boscavo commençait à comprendre ce qu’on attendait de lui lorsqu’on lui disait « Surf ». Il ne parvenait cependant pas à maîtriser correctement son attaque, et elle manquait principalement de précision. Tuco quant à lui, semblait comprendre qu’un combat de pokémons n’était pas le meilleur moment pour dormir. Dis comme ça, cela peut paraitre trivial, mais c’était un progrès important pour le pokémon. Ils étaient prêts pour le match contre Althéo.

Elvis se rendit seul à l’arène. Tina était en cours, et Gontran devait s’occuper de ses enfants. Soit. De toute façon, c’était son combat, c’était ses pokémons qui allaient se mesurer à ceux d’Althéo. Lorsqu’Elvis arriva à l’arène, un combat venait de se terminer, le challenger, un gamin d’environ dix ans, venait de perdre. La secrétaire prit le nom d’Elvis, le rentra dans son ordinateur, puis l’amena à l’arène.

Althéo se tenait au centre de l’arène, aux côtés de son agent. En voyant arriver Elvis, il eut un sourire amusé.

- C’est rare de voir un challenger aussi âgé de nos jours … Vous n’êtes pas un peu vieux pour faire le tour des îles ?




Aide à la modération:
 


Avatar ©️Elune Crowley
Personnage sur l'avatar ©️Jeremy Haun

Niveaux du mois
Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11065

Dim 21 Jan - 4:21
Le Champion ; Althéo.

« Salut p'tite tête ! ALTHEO t'accueille en son domaine. Sur ce... que le spectacle commence !!! »

Il envoi son premier pokémon
MANGLOUTON ; Niveau 13
Type Normal
STATISTIQUES & ATTAQUES:
 





Manglouton utilise Poursuite sur Parecool.
{-9 PV} [Pas de CC]
PV de Parecool : 57/70


Parecool utilise Eclate Roc sur Manglouton
{-45 PV} [Pas de CC]
PV de Manglouton : 24/69



Que voulez vous faire maintenant ?



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 27/05/2016
Messages : 250

Région : Alola
Hier à 1:48
Les premiers mots d’Althéo mêlaient sarcasme et étonnement. Nul doute que la hardiesse du champion s’était vue grandie par sa récente victoire contre l’enfant qu’Elvis croisa en entrant dans l’arène. Il était dans son élément, conforté par son précédent combat dans sa position de champion d’arène.

Notre héro ne répondit pas aux attaques du champion, préférant avant tout ne pas rentrer dans son jeu et ainsi se concentrer sur sa victoire future. Tout ce qui comptait à présent, c’était ce combat. Des jours d’entraînements et d’apprentissage face au seul talent du champion. Ce combat représentait pour Elvis un passage, une marche qu’il ne pouvait pas rater. Réussir ici, face à Althéo signifiait qu’il entrait de plein pieds dans son Tour des Îles. Ça signifiait qu’il ne pouvait plus faire demi-tour, que les choses sérieuses commençaient.

- Vous devez être Monsieur Bradley ? lança l’agent d’Althéo, vérifiant ses informations sur un Ipad qu’il tenait en mains, nous commencerons quand les pokémons du champion seront soignés.
- Ça ne devrait pas être long, ils n’ont pas été particulièrement blessés par leur précédent combat, continua Althéo avec le même air hautain qui ne l’avait pas quitté depuis plusieurs minutes déjà.

Elvis patienta donc, puisqu’il n’avait que ça à faire. Pendant la dizaine de minutes qui s’écoula, il sortit Boscavo et Tuco de leur pokéball, bien qu’en réalité, il avait prévu d’utiliser uniquement Boscavo. Son Parecool était beaucoup trop lent, lent à comprendre et lent à agir. Le faire combattre constituait un combat à sens unique en faveur de son adversaire. Tout miser sur Boscavo était périlleux et représentait une certaine prise de risque. Néanmoins, c’était un risque qu’Elvis se devait de prendre. Il avait confiance en son pokémon et en son attaque « Surf ». Si Boscavo parvenait à utiliser cette attaque comme il l’avait fait lors des entraînements, alors le combat à venir était plié.

On fit patienter le challenger dans une sorte de vestiaire, ce qui amena Elvis à penser que l’arène pokémon pouvait être utilisée comme terrain de sport pour les jours où aucun combat n’était prévu. On vient chercher Elvis, puis on l’amène jusqu’à l’un des deux côtés de l’arène, à l’opposé du champion Althéo.

- Quoi qu’il arrive Monsieur Bradley, amusez-vous. Prenez vos aises, vous et vos pokémons, et faites tout pour décrocher la victoire, dit l’agent d’Althéo, adressant par la même occasion un sourire bienveillant à un dresseur qu’il avait deviné inexpérimenté.
- On verra ça. On peut fumer à l’intérieur ? demanda alors Elvis.
- Non. Cela risquerait de déclencher les alarmes incendies, plaisanta son interlocuteur avant de prendre place dans la zone de marquage destinée à l’arbitre. Messieurs, que le match commence !





Aide à la modération:
 


Avatar ©️Elune Crowley
Personnage sur l'avatar ©️Jeremy Haun

Niveaux du mois
Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» [Les Royaumes Elfiques] Modélisme
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice
» Sites de modélisme
» [Modélisme] Troll d'Isengard.
» Modélisme sur TF1...

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Alola - 7E G E N :: Ekaeka-