AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» Episode hors série: Permafrost blues


avatar
Dresseur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 16/07/2015
Messages : 999

Région : Hoenn
Mar 9 Jan - 19:24
De retour du marché de Noël de Mozheim.
Ewan et moi sommes assis à l'arrière du camping car du patron pendant que celui-ci est au volant, le cabanon du marché roulant derrière nous. Vu son gabarit, je me demande comment il fait à chaque fois pour réussir à sortir de son siège. Cela dit, le reste du camping car est vraiment bien aménagé. J'ai du mal à croire que je passerais Noël sur la route, mais au moins je serais avec Ewan et tous nos pokémons. C'est bizarre, j'ai beau être entouré de gens, mais je me sens toujours aussi seul que d'habitude.
Ewan pianote sur son PokéNav, son casque sur les oreilles. Un sourire apparaît de temps à autre sur ses lèvres, parfois agrémenté d'un éclat de rire. Moi je suis adossé sur l'une des banquettes, les yeux dans le vides et perdus dans le paysage qui est d'une banalité affligeante. Des prés recouverts de neige, de temps à autre une forêt. Je soupire, puis farfouille dans ma besace afin d'en sortir mes pokéballs. Seuls Xerude, Oz et Héliode sont avec moi aujourd'hui. Melba et Azazel sont toujours en plein entraînement dans différentes pensions, même s'ils devraient bientôt être chacun de retour.
La neige tombe à gros flocons là dehors, je frissonne légèrement. A l'intérieur de leurs balls, Xerude et Oz dorment paisiblement, roulés en boules sous la capsule translucide de leur sphère. Seul Héliode est réveillé. Le pauvre aimerais bien sortir et se lover sur mes genoux comme il avait l'habitude de le faire auparavant. Mais depuis son évolution, c'est une chose qui lui est désormais interdite, son nouveau corps étant désormais beaucoup trop imposant, il est presque aussi grand que moi. Et c'est sans compter sur les écailles de ses ailes capables de s'enflammer pour un oui ou pour un non. Xerude, lui, dors comme un bienheureux. Mais rien d'étonnant, malgré son caractère, il reste un Monaflémit et a donc besoin de nombreuses heures de sommeil. Cela dit, je le connais, dès qu'il pourra sortir de sa ball, il recommencera à s'empiffrer tout en s'entraînant.
D'un air distrait, je fais tournoyer une de mes Luxe Balls encore vide sur la table, les yeux toujours perdus dans le paysage, le vrombissement du moteur continuant son ronron permanent. Ewan décroche enfin les siens de sa vidéo et me souris avec tendresse avant de me prendre la main sans dire un mot, ce qui me fait immédiatement sortir de ma rêverie. Il se lève et me demande si j'ai soif tout en se dirigeant vers le mini-frigo du camping car. J'acquiesce, même si en soi, ce n'est pas vrai. Une tisane, lui demande-je. Avec deux sucres. Cette requête le fais sourire, ce rictus habituel qu'il prends quand ressortent mes habitudes de petite vieille, comme il aime à le dire. Quand à lui, il se sers un Soda Cool, le stock d'alcools ayant été épuisé par le succès de la taverne du marché de Noël. Cela dit, cela ne l'empêche pas de se rouler un joint peu de temps après. L'odeur douceâtre de la marie-jeanne qu'il effrite avec lenteur me picote le nez. Personnellement, je ne fume pas. Ou bien très occasionnellement. La fumée me brûle les bronche et me fais étouffer presque à chaque fois, comme le ferais un enfant à sa première cigarette. J'ignore à quoi c'est dû. Peut-être de l'asthme, quoi que je n'ai jamais eu souvenir d'en avoir eu. Dans quelques heures, nous devrions être de retour à la frontière d'Hoenn. Ou peut-être pas s'il continue de neiger autant. Peut-être que je passerais Noël avec Ewan et le patron sur une aire d'autoroute. Avec de la tisane et des lava cookies. On verra bien.





Merci à Luna pour la signature!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 16/07/2015
Messages : 999

Région : Hoenn
Ven 12 Jan - 23:57
Ewan m'apporte une tasse d'eau chaude et la petite boîte de carton rose dans laquelle sont contenues les infusettes de tisane. Merci, lui souffle-je, avant d'ouvrir le couvercle et de farfouiller parmi les différents sachets colorés. J'opte pour une infusion au thé blanc parfumé au jasmin et à l'orange. La vapeur d'eau s'échappe lentement de la tasse tandis que je commence à pianoter d'un air distrait sur mon pokématos, à la recherche d'une quelconque source de divertissement. Je finis par tomber sur une vidéo de présentation officielle du remplaçant de Fitzroy à la ligue. Faut croire qu'ils se sont enfin rendus compte qu'il n'avais pas le niveau, et je suis plutôt intrigué par ce nouveau membre du Conseil.

Alena Mc Allister, qu'elle s'appelle. Elle n'a pas vraiment l'air d'une championne, avec ses bras de camionneuse et ses dreadlocks. Elle à un air constamment renfrogné sur les vidéos et ça n'a pas l'air de changer durant ses combat. En parlant de ça, je me demande quelle est sa spécialité. Après quelques recherches, il s'avère qu'elle possède des pokémon majoritairement de type Sol et Fée. Ouch, ça ne présage rien de bon pour moi. Quoi qu'en y repensant, Oz devrait réussir à faire de gros trous dans ton équipe, mais je pense qu'elle possède de quoi prévenir ma stratégie avec Camouflage. Melba aussi devrait pouvoir faire quelque chose. Lors des enregistrements de combat que j'ai pu trouver, elle utilise notamment un Carchacrok, un Lampignon et un Mélodelfe. Ouais, je n'ai vraiment aucune envie de tomber sur elle lors du tirage au sort. Sur elle ou sur Lizbeth. Avec un tel ajout au Conseil, celui-ci devrait grandement augmenter sa puissance de combat. Son Mélodelfe, entre autres, à l'air d'être une vraie saloperie spécialisée dans les techniques de défense, mais si tel est le cas Xerude s'en chargera. Ce qui est sûr de toute manière, c'est qu'une stratégie de stall sera totalement inefficace contre elle.

Je grommelle devant cette découverte. Je vais devoir retourner m'entraîner au Pilier pour améliorer la résistance de la team face aux attaques de type Sol. Heureusment, il regorge de Kaorine ce qui devrait faciliter la chose...





Merci à Luna pour la signature!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 16/07/2015
Messages : 999

Région : Hoenn
Lun 15 Jan - 0:47
Je commence à fatiguer. La nuit commence à tomber alors que les kilomètres continuent de défiler sous les roues de camping-car. Je ferme les yeux, bercé par le vrombissement du moteur, la tête posée sur une épaule d'Ewan.

Une enseigne néon aux couleurs vives dont l'une des lettres clignote de temps à autres en grésillant... Cette odeur de fumée, d'alcool, de parfum de femme et peut-être même de sperme dont on a essayé de couvrir la trace à l'aide d'un entêtant parfum de cerise... Un rideau de perle qui signale l'entrée juste derrière un sombre vestibule gardé par un gorille en tenue de soubrette. Des images floues et mouvantes qui bougent dans ce décor digne d'un film noir, pourtant je me regarde et je n'ai rien d'un détective. Je m'approche du comptoir et au fur et à mesure que je m'approche, l'odeur douceâtre des liqueurs se fait plus insistante, espérant obtenir quelques informations sur le lieu ou à défaut, de quoi boire. Un verre rempli d'un liquide gazeux d'un rouge vif apparaît alors devant moi. Je m'empresse de le saisir et d'avaler son contenu, qui bien que je n'ai rien senti couler dans ma bouche, me donne une sensation de satisfaction et de chaleur. Tout devient encore plus flou qu'auparavant autour de moi, la musique semble s'intensifier ainsi que les rires tandis que les silhouettes diffuses qui semblent habiter cet endroit s'agitent, certaines d'entre elles allant même jusqu'à tournoyer dans les airs. La mélodie diffusée dans cet endroit, je la connais. Il s'agit un air de jazz intitulé "The Gates of Hell", un nom parfaitement adapté à ce lieu si étrange, si tant est qu'il sois réel. Auquel cas, si je me trouve bien en enfer, c'est que je suis mort, mais apparemment, une telle pensée ne m'angoisse pas. Bien au contraire, j'éprouve un certain soulagement, bien que teinté d'une légère mélancolie en pensant à Ewan qui lui ne semble pas m'avoir accompagné. Il faut croire que es péchés m'ont rattrapé en fin de compte. Je me demande dans combien de temps le diable va apparaître. Ou peut-être que c'est ça mon châtiment éternel, être enfermé pour toujours dans un lieu de débauche qui pourtant ne m'apportera jamais aucun plaisir? Non, ce n'est clairement pas possible, fais-je en secouant la tête d'un air tout aussi blasé qu'à mon habitude. J'ai l'impression cependant d'être déjà venu dans ce lieu. Il m'est familier. Et pourtant je n'y suis jamais venu. Du moins je crois. Peut-être dans une ancienne vie... Ou que l'une de mes répliques dans une dimension parallèle y a déjà été. Malgré le stupre qui semble règner dans cet endroit, je m'y sens bien. Comme si j'y avais toujours vécu ou que c'était là que j'étais sensé vivre.
Cependant, ce n'est pas le moment de rester ici. Je me lève de mon siège et me dirige d'un pas lent vers la sortie sans même penser à régler pour le verre. Au pire qu'est ce que je risque? Si je suis vraiment mort, ce n'est pas Lucifer qui va chipoter pour une boisson apparemment offerte...





Merci à Luna pour la signature!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 16/07/2015
Messages : 999

Région : Hoenn
Jeu 18 Jan - 18:53
Je reprends conscience dans l'une des couchettes du camping-car qui continue d'engouffrer les kilomètres, Ewan est assis au bout, toujours sur ton téléphone, avant que je ne pousse involontairement un petit gémissement. Le punk tourne la tête vers moi, un sourire réconfortant sur le visage. Apparemment, je me suis assoupi comme une pierre sur la banquette, et avec pas mal de fièvre apparemment. C'est vrai que je me sens un peu fébrile. J'imagine que j'ai dû prendre froid lors du dernier jour de marché quand on a démonté l'ensemble des stands mais avec la putain de tempête de neige qui tombais, au final c'est pas si étonnant. Pourtant, je n'ai pas l'impression d'être malade, jusqu'à ce que j'essaie de me redresser et que je sente mes muscles grincer, sans parler de mon genou qui commence à me lancer également. Ca faisait un moment qu'il ne m'avais pas fait souffrir d'ailleurs, mais j'imagine qu'à force de bourlinguer comme un con à travers tout Hoenn sans prendre le temps de me refaire prescrire mes antidouleurs et les autres saletés sensées le soigner, il a fini par s'user à nouveau. Je demande à Ewan s'il n'a pas quelque chose pour calmer ça, mais lorsque celui-ci me sors de simples cachets de paracétamol, je lui demande quelque chose de plus fort, car je sais que la douleur de mon genou ne va pas aller en s'améliorant. Celui-ci reste interdit un moment avant de sortir de ses affaires la poképoupée Mélofée dans laquelle il a l'habitude de conserver ses "bonbons magiques". Je suis un peu dubitatif, mais lorsqu'il sors un cachet d'un bleu électrique et qu'il le casse en deux, je le gobe sans broncher avant de me rallonger. Ewan m'embrasse sur le front et s'allonge à côté de moi avant de rapprocher son ordinateur portable, en me proposant de regarder un film. J'acquiesce, même si au fond, je préfèrerais qu'on baise. Mais bon, on va pas s'envoyer en l'air alors que le patron n'est pas si loin que ça et qu'il pourrais tout entendre. Du coup, on va se regarder une série à la con pour se changer les idées. J'ai un peu froid, et ça me donne une excuse pour me coller contre Ewan, qui me prends sous son épaule. Heureusement, mon odorat n'est pas encore défaillant et je sens son parfum émaner de son corps. Une odeur légèrement musquée, mélange de whisky, de terre, de marie-jeanne et d'un peu de sueur. Je place mon bras autour de sa taille, le regard toujours fixé sur l'écran, allant parfois vers le visage du punk, qui me répond par un sourire ou une caresse quand il s'en aperçoit. Je me sens bien, j'ai l'impression d'être dans une bulle parfaite et que ce moment dure éternellement. Peut-être l'effet de sa pilule ou bien la maladie. Non, en fait je pense savoir ce que c'est. Je l'aime.





Merci à Luna pour la signature!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 16/07/2015
Messages : 999

Région : Hoenn
Dim 28 Jan - 20:10
La période des festivités passa sans même que je ne m'en rende compte. Après un réveillon plus qu'arrosé en compagnie du patron, Ewan et moi eûmes la grande surprise d'apprendre qu'il se prénommais Luc, que lui aussi était gay et qu'il avait eu une grande carrière dans le milieu des drag queens dans sa jeunesse et qu'en vieillissant il avait dû quitter le milieu suite à des problèmes de santé lui ayant fait prendre la corpulence qu'il avait actuellement. Et en apprenant la situation dans laquelle Ewan et moi vivions, à savoir le fait qu'on était limite des clodos, il nous a fait une proposition qui me laisse toujours dubitatif. A vrai dire, on est aujourd'hui le 27 décembre et on est toujours chez lui, à Autéquia. Lors du réveillon, celui-ci nous a proposé de nous vendre un appartement qui lui appartiens contre un pokédollar symbolique, celui-ci étant situé à Vermilava, au lieu de nous verser la paie qu'il devais nous verser à la base. Franchement je sais pas, y'a sûrement Wailord sous Nodulithe. Ceci dit, on est sensés le visiter cet après midi alors on verra bien ce que ça va donner. Du coup, rebelote dans le camping car, et après une heure de trajet, on finis par arriver à la station balnéaire, Monsieur Luc toujours au volant. Après s'être garés, celui-ci nous guide à travers quelques rues, de son petit pas lent, tout en nous expliquant qu'il n'a plus le temps de vivre dans ce logement à cause de son boulot à Autéquia. tant et si bien que ça fait au moins cinq ans qu'il n'a plus mis les pieds dedans. J'espère qu'après autant de temps, tout est encore en état. Quelques minutes encore et l'on finit par arriver devant une bâtisse aux murs d'un blanc de craie, apparemment en excellent état, et dont le jardin est fermé par un épais portail de métal stylisé. Monsieur Luc ouvre la porte de la maison et nous fais entrer à l'intérieur. Une légère odeur de renfermé et de poussière règne dedans, mêlé à celui d'un parfum de femme et de fleurs séchées. Un rapide tour du propriétaire nous dévoile rapidement que cette maison était celle que Monsieur Luc occupais lorsqu'il exerçait encore son ancienne carrière, comme en témoignaient de nombreux cadres désormais recouverts d'une épaisse couche de poussière, certaines photographies montrant une jeune femme à l'épaisse chevelure rose et au maquillage travaillé. Il y avais également des couvertures de magazine et quelques affiches de spectacle écornées. Et sur la plupart de ces photos, on ne reconnaissait rien de Monsieur Luc, excepté un détail, le regard perçant, bleu électrique et digne d'un oiseau de proie qu'il possédait toujours sous ses nombreux kilos en trop. Regard en ce moment même légèrement embué de larmes, tandis que celui-ci regardais avec mélancolie certaines photographies. Mais tel étais le destin des étoiles les plus brillantes, nous disais t'il. Briller jusqu'au firmament, puis s'éteindre en laissant place à une myriade d'autres.
Monsieur Luc en voulais plus voir cette maison, elle ne lui amenais que de mauvais souvenirs et nous certifiais que ce serais sans doute la dernière fois qu'il y mettrais les pieds, avant de tendre à Ewan le grand trousseau de clés et de nous autoriser à disposer des diverses babioles qui restaient dans la maison à notre guise. Il n'y aurais que comme cela qu'il pourrais enfin définitivement tirer une croix sur cette période désormais révolue de sa vie.





Merci à Luna pour la signature!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 16/07/2015
Messages : 999

Région : Hoenn
Mer 31 Jan - 23:45
L'emménagement fut plus que rapide, Ewan et moi n'ayant que très peu d'affaires à nous. On a signé tous les papiers officiels le lendemain, et reste désormais plus qu'à tout nettoyer, parce qu'après 5 ans sans occupant, autant dire que la maison a besoin d'un grand coup de balai, sans compter les diverses affaires de Monsieur Luc à remiser. Car il est hors de question que nous jetions les souvenirs de quelqu'un aux ordures. Et pour ce faire, Ewan a repris contact avec un pote à lui qui zone un peu partout, un certain Maxou, qui est sensé du coup venir nous filer un coup de main.Le lendemain après midi, alors qu'on venais de finir de manger et que j'entamais de nettoyer la cuisine ambiance dinner's des années 50, Ewan reçoit un appel sur son pokénav avant de sortir par la porte-fenêtre du salon. Quelques instants plus tard, il revient accompagné d'un grand gaillard aussi épais qu'un cure-dent, portant crête bonde et veste de cuir noir. Sans doute un pote qui date de la période avant qu'il ne devienne éleveur. Cependant, celui-ci semble avoir une certaine tendresse pour le punk et affiche un large sourire aux dents imparfaites. Le temps de faire les présentations, j'apprends qu'en effet, celui-ci a traîné un bon moment avec Ewan et qu'ils ont vécu dans le même squat pendant un moment. Quelques bières plus tard, on se met enfin au boulot, commençant ainsi la valse des balais et des sacs poubelles, en commençant par les chambres. On a retrouvé pas mal d'objets assez farfelus en passant, des boas à plumes vert bouteille en passant par des culottes à motifs girafarig et également une énorme boîte remplie de sextoys divers et variés. Je me les réserve d'ailleurs, faudra juste que je pense à les désinfecter intégralement. Maxou ne chôme pas, même si à chaque pas, j'ai l'impression qu'il va tomber sous son propre poids façon château de cartes à cause du poids des cartons. Cela dit, malgré la fine couche de crasse qui semble le recouvrir, j'admets qu'il a tout de même un certain charme un fois qu'on le regarde d'un peu plus près, avec ses yeux gris perçants et le peu de poils qui dépasse sur son t-shirt. Cela dit, il est tout même biens moins sexy qu'Ewan à mes yeux. Pendant qu'on continue de nettoyer, j'en profite pour papoter un peu avec lui et tenter d'en apprendre un peu plus sur le passé d'Ewan, qui reste toujours si secret à ce sujet, mais je n'obtiens pas grand chose à me mettre sous la dent, mais peut-être que j'arriverais à en apprendre un peu plus dans les jours qui viennent, et surtout savoir pourquoi j'ai perçu un tel élan d'affection entre ces deux là.





Merci à Luna pour la signature!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Le ministre des Haitiens hors-Haiti visite la diaspora
» Episode 457 One piece
» Papy Blues
» 04. Episode n°4 ; La générosité de Noel
» Les Hors série

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Hoenn - 3E G E N :: Autequia-