AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

 
» L'échange, direction Alola


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 94

Région : Alola
Dim 7 Jan - 17:17
Vêtements ? Ok.
Nouveau maillot de bain ? C'est bon.
Portable ? Dans la poche.
Pokémon ? Dans leurs pokéballs.
Sac à dos de survie ? Check.
Uniforme ? Enfilé.

Pensif, Shota scruta ses affaires étendues sur le lit. Le rendez-vous à la cafétéria était prévu dans deux heures, mais il avait ressenti le besoin de se lever tôt pour faire le point. C'était la première fois qu'il quittait l'académie pour un vrai voyage. Il avait bien participé à quelques sorties, mais jamais il ne s'était éloigné de la région d'Unys. Pour lui qui avait été habitué à vagabonder, à ne jamais se fixer, les sentiments qu'il ressentait en cet instant étaient étranges. Il avait presque peur. La vie ici était loin d'être parfaite, mais il s'était trouvé une place et le danger s'était approché de la barre du zéro. Tout était sous contrôle. Celui de quelqu'un d'autre, mais c'était mieux que rien. Pourtant, on ne pouvait pas dire qu'il n'avait pas envie de partir. Il s'était battu bec et ongles pour obtenir sa place. La raison de ce départ n'était autre qu'un échange scolaire. Au début, il avait bien été étonné que l'école de police – surtout un institut gérant de jeunes délinquants en reconversion – organise un tel événement, mais le projet avait du charme. On parlait d'aller vivre un an à Alola pour renforcer les relations policières futures et apprendre d'autres méthodes. Alola. La région des rêves. Celle-ci était tellement éloignée qu'il n'y avait jamais mis les pieds. Il ne connaissait aussi de cet endroit que la vision carte postale. Un archipel paradisiaque avec d'autres espèces de Pokémon et, d'après un de ses professeurs, des rites et coutumes bien différents d'ici. Certes, l'étude serait l'occupation principale, mais l'opportunité de découvrir de nouvelles contrées, de nouveaux Pokémon, et de retrouver un semblant d'aventure grisait Shota. Les plages, il s'en moquait un peu. Unys en avait sa propre collection. Il ne se plaindrait pas du climat tropical pourtant.

On toqua à sa porte alors qu'il refaisait une vérification de sa valise. Il aurait été bête d'oublier quelque chose. Cette vérification compulsive était aussi pour lui une façon de retrouver un semblant de contrôle avant de plonger pour cette grande aventure. Les choses changeaient si vites. Il se sentait presque idiot à agir de la sorte alors que, quelques mois plus tôt, il lui aurait fallu moins de temps pour trouver une planque ou sauter dans un bus pour disparaître du paysage. Mais tout ça était derrière lui. Le psychologue qu'il devait voir une fois par mois insistait toujours là-dessus. Parfois, son corps n'en était pourtant pas tout à fait certain. Il lui arrivait toujours de se saisir face aux approches furtives et de s'emporter suite aux comportements de ses camarades. Et puis, il y avait la difficulté à se fondre dans la normalité de cette vie. L'école restait un problème en soi. Les horaires aussi. Et les règles. En bref, il n'était pas l'élève le plus discipliné et cela avait bien failli lui coûter son voyage à Alola. Heureusement, comme toujours, Jin avait été là pour calmer jeu. Il avait trouvé des solutions, mis en place des mécanismes, convaincus les autres adultes,... En un mot, il avait encore été pour Shota plus qu'un simple tuteur.

Les coups furent réitérés à la porte. Il s'était perdu dans ses pensées. Après un dernier regard pour ses préparatifs, il alla ouvrir et découvrit Raphaël. Il portait son uniforme d'une façon beaucoup trop décontractée et semblait déjà se croire à Alola avec sa paire de tongs et les lunettes de soleil fichées dans ses cheveux bruns.

Hé, mec ! Prêt à mettre les voiles ?

Le problème avec cette tenue, c'était qu'elle ne collait pas à la réalité de la situation. Raphaël n'allait pas à Alola. Comme l'exprimait le coquard sur son œil droit, il avait déconné. Une bagarre stupide qui avait dégénéré le week-end précédent. La sanction avait été sans appel : il ne partirait pas. Peut-être qu'il pourrait rejoindre les autres à la fin de l'automne s'il se montrait exemplaire, mais rien n'était sûr. Alors, Shota était plutôt surpris de le voir ici, à cette heure indue même pour un jour de cours.

Qu'est-ce que tu fiches ici ?
Accueil chaleureux. Et moi qui me déplaçais pour des adieux déchirants...

Sourire bien trop grand aux lèvres, il se rapprocha pour lui ébouriffer les cheveux. Cette enflure profitait de chaque occasion pour lui rappeler à quel point il avait grandi cet été. Il n'était déjà pas petit, mais Shota l'avait vu prendre des centimètres avec un goût amer dans la bouche. Lui n'avait gagné que quelques millimètres. Raphaël le dépassait désormais d'une tête et demi.

Je me doutais bien que tu serais en train de tourner en rond. Tu fais genre, mais t'étais pas si mal ici, hein ?
Ouais. On peut dire ça.
Mais Alola, c'est le pied, tu verras. Dans le genre dépaysant, c'est le summum. Puis ils ont de ces Pokémon. Ton petit cœur de dresseur va s'affoler.

Pour ça, Shota voulait bien le croire. Il avait jeté un coup d’œil dans la semaine sur internet et il avait été soufflé par les spécimens qu'il avait vu. Et puis, il y avait ces mystérieuses formes différentes. Un même Pokémon, deux apparences. Mais pas comme Déflaisan qui ici arborait un plumage différent selon son sexe. Non. On parlait d'un vrai changement, comme une autre branche d'une même espèce. Un Miaouss à la fourrure bleu grisée et à l'allure plus snob l'avait particulièrement marqué. Il espérait bien en voir un. Il y avait bien d'autres exemples, mais, dans l'ensemble, il avait préféré se laisser des surprises. Découvrir serait bien plus excitant.

Merci d'être venu. C'est vrai que je suis nerveux.

Raphaël lui claqua une main vigoureuse dans le dos.

Te fais pas de bile, tu vas t'éclater. En attendant... Un petit combat, ça te dit ? Si on fait pas trop de bruit, on risque pas de se faire engueuler. Puis, il faut qu'on place le barème pour la prochaine fois qu'on se verra. Pendant que tu te feras bronzer la couenne, moi je m'entraînerais d'arrache-pied et t'auras plus aucune chance de me battre.
Je vois que ton plan est infaillible.
Mince, tu m'as percé à jour!


— MODERATION —:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11058

Dim 7 Jan - 19:17

Un terrible Manglouton démoniaque à l'air ravageur et d'un effrayant niveau 5 fait son effroyable apparition dans un macabre et dramatique contexte !





Manglouton le terrible utilise Groz'Yeux !
Il fixe Kaïminus comme un fou et lui fait baisser sa défense !


Kaïminus utilise Griffe !
(- 9 Pvs)
Pvs de Manglouton : 9/18




Que voulez-vous faire, dresseur Shota ?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley  ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 94

Région : Alola
Ven 26 Jan - 1:12
Appuyé contre un lampadaire en bordure du parking, Raphaël était le représentant idéal d'un je-m'en-foutisme nonchalant particulièrement bien feint. Il avait les mains fourrées dans ses poches et détaillait le flot d'étudiants qui s'agitaient autour du bus. Certains avaient déjà pris place, d'autres traînaient jusqu'au dernier moment avec leurs amis. Shota n'était pas particulièrement doué pour les au revoir en règle - disparaître simplement, c'était plus son truc -, aussi il ne savait pas comment gérer ce moment. Il se gratta nerveusement la nuque avant de remettre un peu d'ordre dans sa tignasse balayée par la légère brise. Il allait bien falloir qu'il dise quelque chose. Les profs seraient bientôt là pour leur ordonner d'embarquer pour le court voyage jusqu'à l'aéroport de Parsemille.

Bon ben... C'est le moment.

Il aurait presque pu embrasser les joues de son ami pour cette perche tendue. Deux gros smacks bien baveux qui n'auraient pas manqués de provoquer une fausse bagarre puérile entre adolescents gênés par tout signe d'affection.

Ouais.
Oublie pas de m'envoyer des photos. T'sais bien, tu vas voir des filles en bikinis à la pelle. Faut que tu me fasses profiter.
T'es con !

De la pointe de sa basket, l'adolescent le frappa à la cuisse, cachant mal le rougissement qui lui chauffait le visage. Comme s'il avait pensé à ce détail ! Par réflexe, Raph lui rendit le coup, puis se baissa pour ramasser son sac qu'il lui jeta sans ménagement. Sho l'attrapa avec un léger oof au moment du contact. Ça n'avait pas exactement été un boulet de canon, mais l'impression n'était pas agréable pour autant vu le poids. Peut-être qu'il aurait dû éviter les ajouts de dernière minute. Les boîtes de nourritures pour Pokémon et les rations, juste au cas où, avaient considérablement lestés ses bagages et n'étaient pas forcément indispensables.

Allez, barre-toi, p'tite tête ! On va pas jouer les sentimentaux.

Cela n'empêcha pas Shota de l'attirer pour une rapide étreinte, Raphaël ne lui rendant qu'un tapotement maladroit de l'épaule. En arrivant ici, il n'aurait pas cru qu'il se ferait un ami comme lui. Quelqu'un qu'il serait triste de quitter. Il ne savait pas encore exactement ce qu'il ressentait à ce sujet. Faire connaissance, avoir des potes, c'était une chose, mais cette amitié s'approchait de celle qu'il avait partagé avec Yuhi. Et ce degré de proximité, il ne l'avait jamais plus retrouvé après que la vie l'ait séparé de son meilleur ami. Encore un truc dont il aurait à parler avec son psy. S'il en avait un jour le courage. Parler de son passé, des impacts qu'il avait sur sa vie à l'académie, c'était une chose ; entrer sur le terrain des relations en était une autre.

T'as intérêt à te tenir à carreaux. Je t'attendrais cet hiver.

Pour seule réponse, Raph lui présenta son majeur avant de faire demi-tour.


— MODERATION —:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11058

Dim 28 Jan - 22:00

Manglouton lance Charge sur Kaïminus
(-6 PV)
PV Kaïminus = 44/50


Kaïminus lance Griffe sur Manglouton
(-9 PV)
PV Manglouton = 0/18
Le pokemon est KO...

Votre compagnon gagne 1 combat d'expérience.
Kaïminus 05>16

Que voulez vous faire ?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley  ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 94

Région : Alola
Lun 16 Avr - 11:39
Le vol avait été d'une lenteur paisible bienvenue après le voyage bruyant dans un car plein d'adolescents surexcités que les éducateurs n'avaient pas vraiment eu le cœur de briser dans leur élan et le rush de l'aéroport bondé dans lequel il n'avait pas fallut se perdre. Ou plutôt ne perdre personne. Shota avait apprécié une sieste si tôt le décollage terminé. Les transports avaient le don de le rendre somnolent. Il ne s'était réveillé que cinq heures plus tard, secoué par sa voisine lui annonçant la distribution des plateaux repas. L'étape n'était pas folichonne. La bouffe d'avion ne valait pas mieux que celle de la cantine dans ce collège qu'il avait fréquenté à une époque, mais il avait avalé pire et il ne fit pas la fine bouche. Une seconde sieste digestive s'était pointée sans trop lui laisser le choix jusqu'à ce que son corps dise stop. Il commençait à se sentir fatigué d'être dans son siège à dormir – un comble –, les jambes fourmillants et la tête un peu lourde à cause de tout ce sommeil et de la concentration d'individus dans son périmètre vital. Encore une fois, ce fut Tasya qui vint à sa rescousse en lui proposant une partie de jeux vidéos, histoire de se changer les idées.

Tasya était sa deuxième personne préférée sur le campus après Raphaël. C'était une fille pas prise de tête avec qui il arrivait à communiquer sans devenir ridicule à cause de sa timidité maladive en présence de la gent féminine. Elle était adorable, mais aussi déterminée et grande gueule lorsqu'il le fallait. Girly sans être un cliché aussi. Il n'avait jamais trop compris ce qu'elle fichait à l'académie, elle qui n'avait pas du tout le profil d'une rebelle à recadrer, pourtant on disait que sa mère avait fait des pieds et des mains pour l'y faire entrer. Sa famille avait de l'influence dans la police et beaucoup d'argent selon Raph, toujours au courant de tout. Shota voyait surtout que, malgré l'insistance, ils devaient essayer de combler un certain sentiment de culpabilité. Il l'avait capté lorsque, à la rentrée, Tasya s'était pointée avec deux valises pleines à craquer de nouvelles fringues, qu'elle n'aurait pas l'occasion de porter à cause des restrictions vestimentaires, d'une console de jeux dont il ne connaissait même pas l'existence, et d'un portable dernier cri. Il en oubliait le principal. A ses pieds, la paire de baskets la plus high-tech au monde qui, selon la pub qui passait partout, vous permettait d'atteindre des sommets en matière de vitesse. Shota l'avait un peu jalousé car il s'était pris à rêver d'une paire. Le modèle bleu électrique avec une zébrure censée évoqué la robe d'un Zéblitz. Aujourd'hui, il était quand même bien content qu'elle se fasse ainsi chouchouté car il était en pleine partie de Mario Kart, retrouvant peu à peu des réflexes perdus à force de ne plus jouer. Il n'avait jamais été très porté sur la technologie, mais, pendant son séjour avec les Garaku, il avait passé des heures scotché à l'écran avec Yuhi, à se bastonner sur tous les jeux possibles et imaginables. Tout ça lui rappelait de bons souvenirs. C'était le seul moment où il avait pu être vraiment un adolescent lambda. Il allait en cours, séchait parfois, passait au fast-food avaler des burgers après l'école, faisait le mur avec Yuhi pour aller tenter de chouraver des clopes aux plus grands dans le parc,... C'était la bonne époque. Et puis, Yuhi avait rencontré la bande et tout était parti en vrille.


Oh ! Regarde ça !

Trop concentré sur le petit écran qu'ils se partageaient, Shota ignora le coup de coude qui vint ensuite. Elle l'avait déjà eu une fois de cette façon et il ne comptait plus se faire avoir. Seulement, lorsque son Mario vêtu d'un costume de Mangriff dépassa un Bowser à l'arrêt total sur la piste, il se rendit compte qu'elle n'était peut-être pas en train de lui faire un sale plan, finalement. Tasya était une mauvaise perdante de niveau international et jamais elle n'aurait arrêté au milieu d'une course qu'elle était en train de remporter haut la main sans une bonne raison. Abandonnant son personnage à la violence d'une carapace rouge, il tourna le regard vers la jeune fille et ce qu'il vit faillit bien lui faire perdre le joy-con des mains.

Par le hublot, il pouvait voir un petit bout de mer et beaucoup, beaucoup de terre. Une île. Grande et pleines de dénivelés, de collines, des taches de vert – sûrement des palmeraies - et de buildings de taille modeste en comparaison de ce à quoi Unys l'avait habitué.

Alola. Ils étaient enfin arrivés.


— MODERATION —:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 12118

Mar 17 Avr - 1:25

Un LARVIBULE Niv 5 apparait!




LARVIBULE sauvage lance Sécrétion!

La vitesse de Kaiminus descend de deux cran!


Kaiminus lance Griffe sur LARVIBULE sauvage!

{ -7 PV }

PV restant de LARVIBULE sauvage: 8/15



Récap'

Pokémon sauvage Niv 5
PV restant de LARVIBULE sauvage: 8/15

Shota
Kaimimus FULL -2 vitesse



Que voulez-vous faire Shota Kurokawa?



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 94

Région : Alola
Dim 27 Mai - 9:20
Sa fascination pour cette nouvelle région commença dès le premier regard. Si tôt qu'il avait pris connaissance de l'arrivée imminente à Alola, Shota n'avait eu de cesse de se tortiller sur son siège pour regarder par le hublot, écrasant à moitié Tasya dans la manœuvre. Si elle grommela un peu, c'était plus pour le principal, au final elle se révélait être aussi excitée que lui à l'idée d'atterrir enfin après autant d'heures de vol. Le sentiment était général à bord de l'avion. Tout autour d'eux, les autres élèves se pressaient les un contre les autres et le volume sonore dans l'habitacle avait considérablement augmenté. Si cela gêna quelqu'un, il ne s'en plaint pas. Les voyageurs de leur espèce devaient eux aussi être déjà tombés sous le charme de l'archipel, là où les locaux observaient avec fierté l'effet que procurait leurs îles à ce qui n'avait l'air d'être qu'une bande de gamins en sortie scolaire. Aujourd'hui, c'était bien ce qu'ils étaient. Qu'importe leur passé et les frasques qu'ils avaient pu commettre, devant une telle merveille, ils n'étaient que des mômes. Ce fut la voix d'un hôte de bord particulièrement affable qui les poussa à se calmer un petit peu. Ils étaient bien forcés de se plier aux règles dictées par les haut-parleurs s'ils voulaient pouvoir atterrir et découvrir plus en profondeur ces nouveaux lieux. Une sourire immense lui dévorant la moitié du visage, Sho se cala dans son siège et boucla sa ceinture avec un clic satisfait.

Je crois que je ne t'ai jamais vu comme ça.
Hm ?
Aussi souriant. On dirait que c'est le matin de Noël pour toi.

Un peu gêné d'avoir été ainsi pris sur le fait, il se gratta mollement la joue, les yeux fuyants vers l'accoudoir gauche de son siège. Il avait toujours eu cet amour pour les nouveaux lieux et la découverte. Le fait d'aimer autant les voyages l'avait sauvé lorsqu'il avait dû s'habituer à une nouvelle vie pleine de mouvement, de départ et d'horizons vierges à ses yeux. La voix de Jin lorsqu'il lui balançait quelques douces moqueries à chacun de ses changements de cap était même imprimée dans son esprit à cause de ça. Sûrement que si sa vie avait été différente, moins dramatique, il l'aurait quand même mené d'une façon similaire. Il aurait été de ceux quittant trop vite le nid familial pour partir à la conquête de sa région. Un baroudeur sur les routes, passant de ville en ville pour récolter les badges avant de se frotter à la Ligue dans l'espoir de pouvoir recommencer ailleurs. Le Destin en avait décidé autrement et, s'il avait beaucoup de regrets, un mode de vie plus sédentaire, rempli de cours, de responsabilités et de dictas parentaux n'en faisait pas partie.

C'est pas un mal, tu sais. C'est juste que tu tirais la gueule à ton arrivée, comme si t'étais victime de ta propre vie, et, même après, t'as jamais souri comme ça.

Son silence avait envoyé une mauvaise impression à Tasya qui tentait maintenant de se justifier vainement. En guise de réponse, pour calmer ce flot de paroles, il ne fit que tourner la tête pour lui adresser un sourire plus modeste, mais sincère. Il savait se remettre en question et il admettait qu'il avait trop souvent boudé depuis son arrivée à l'académie. Maintenant, ça allait mieux et il ne doutait pas que ce n'était que le début de l'amélioration. Ici, il pourrait s'épanouir. Il le sentait bien.

L'hydravion s'était posé avec un cahot léger avant de continuer sa course jusqu'à l'amarrage au port de cette première île répondant au nom de Mele-Mele. C'était l'une des seules informations dont il disposait. Il était prévu qu'ils atterrissent sur cette île où ils passeraient leurs premières nuits aux abords de Ekaeka, la ville principale. Malgré son envie de bondir hors de son siège, Shota obéit sagement aux ordres donnés par les professeurs, laissant le reste des voyageurs passer. L'enfer s'ouvrit sous leurs pieds dès qu'on leur annonça qu'ils pouvaient sortir. L'excitation était arrivée à son comble et on commença à se bousculer furieusement dans le petit couloir, chacun jouant des coudes pour réussir à attraper son sac en vue de pouvoir sortir le premier. Désavantagé par sa petite taille, il se retrouva repoussé plus d'une fois sur son siège où il décida finalement de rester après une énième coup qui lui laisserait un bleu sur le bras. Cela ne l'empêcha pas de fusiller du regard chaque gros balourd ayant l'occasion de sortir avant lui et de maudire plus d'une fois son statut de crevette. Ce soir, ce serait tournée de Lait Meumeu pour lui-même ! Lorsqu'il s'échappa enfin de l'avion, la foule avait eu le temps de se disperser un peu dans le petit aéroport. On circulait assez aisément et cela lui laissa enfin une occasion de prendre conscience de la réalité. Il était à Alola. Alola, cette région dont il ne connaissait rien et qu'il allait pouvoir faire sienne dans les mois à venir. Avant qu'il n'ait pu réellement faire plus, comme songer à aller récupérer son sac de voyage, quelque chose lui tomba sur les épaules. Un poids à peine présent qu'il s'empressa de vérifier, découvrant un collier de fleurs drapés autour de son cou. L'odeur qui s'en dégageait était douce, un brin sucré, et il se sentit automatiquement apaisé. Celui qui lui avait offert était un minuscule Pokémon d'un jaune pâle flottant amicalement devant lui. Il ne pu s'empêcher de lui sourire, le remerciant d'un hochement de tête pour ce cadeau inattendu. Sur les photos, il avait bien vu des touristes arborant ce genre d'accessoire et avait compris qu'il s'agissait d'une façon de souhaiter la bienvenue ici, mais il n'avait pas imaginé qu'un Pokémon puisse se charger de l'accueil. Il avait plutôt pensé à l'une de ses hôtesses aux tenues chatoyantes qu'il pouvait distinguer un peu plus loin. Mais revenons-en au Pokémon. Par réflexe, il sortit son Pokédex, orientant le radar vers la petite créature toujours en vol stationnaire à un petit mètre de lui.

Tu es qui toi ?
Aucune information disponible. Mise à jour de la banque de données requise.

Oh. Voilà un détail auquel il n'avait pas pensé. En arrivant à Unys, il avait directement reçu un modèle de Pokédex de la région et n'avait donc jamais été confronté à une telle situation. Il faudrait qu'il y remédie rapidement s'il ne voulait pas mourir de frustration devant tant de nouveautés.

Je suppose que j'aurais ma réponse une autre fois. Merci à toi, petit.

Le Pokémon émit un cri, quelque chose de doux et montant un peu dans les aiguës. Guéri avait-il dit ? C'était au moins un début de piste. D'un signe de la main, Shota lui dit au revoir avant de chercher du regard une tête connue qu'il trouva en la personne d'un professeur donnant quelques consignes à proximité de la zone de récupération des bagages. Il était temps de retrouver son sérieux même si se perdre dans l'ambiance d'Alola était tout ce qu'il désirait.


— MODERATION —:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11058

Lun 28 Mai - 23:50

Larvibule lance Sécrétion !
(La vitesse de Kaiminus diminue !)
PV de Kaiminus : 


Kaiminus lance Griffe !
(-7 PV)
PV de Larvibule : 1/15

Dresseur Shota lance une Pokéball !
...:
 



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley  ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 94

Région : Alola
Dim 1 Juil - 16:41
Le soleil tapait férocement au-dessus de sa tête. Dès les portes de l'aéroport passées, son champ de vision n'était plus devenu qu'un halo de clarté qui lui fit plisser les yeux, un bras se levant en guise de barrage. Ensuite vint la chaleur. Elle lui tomba comme une chape de béton sur les épaules, la moiteur de l'air créant une sensation particulière sur sa peau. Le climat collait décidément bien à la description qu'on lui en avait faite. Ses pupilles s'acclimatant lentement à la luminosité, il se permit un petit tour d'horizon. Devant lui s'étendait la mer, entrecoupée de quelques langues de sable dardant devant les immeubles côtiers. Ce n'était pas sa première fois sur une île, mais il pouvait sans mal voir les différences avec Algatia ou Myokara qu'il avait eu l'occasion de visiter lors de son séjour à Hoenn. Des rangées de palmiers bordaient les plages, dépassaient le sommet des toits ou se massaient au loin, en ce qui semblait être une forêt tropicale. Le cri familier d'un Goelise lui fit lever les yeux et il rencontra le bleu d'un ciel parfait, sans l'ombre d'un nuage. Un ciel d'été. Mele-Mele devait vivre en permanence dans cette saison.

Rassemblement.

Un coup de sifflet avait précédé l'ordre de leur accompagnateur principal qui faisait maintenant de grands gestes pour les attirer vers une petite esplanade. Quittant à défaut sa contemplation béate de ce véritable paysage de carte postale, il suivit le mouvement et se massa avec les autres devant les instructeurs.

Un car nous attends à deux minutes d'ici. Vous allez y déposer vos sacs, puis nous partirons à la découverte de l'île. L'un de ses habitants nous parlera aujourd'hui du mode de vie insulaire. Je compte sur vous pour vous tenir correctement durant le trajet malgré la tentation de courir partout. Vous aurez suffisamment d'occasions d'explorer plus tard.

Le programme se voulait encourageant. Naturellement, Shota aurait voulu bouger dans cette nouvelle ville au gré de ses envies, mais il apprenait doucement à se plier aux directives. Apprendre d'une personne originaire de Mele-Mele n'était pas désagréable non plus.
Son sac de voyage en bandoulière et son sac à dos maladroitement accroché à son épaule, il s'engagea dans la lente procession menant au car. Il ne fallut à Tasya que quelques mètres pour le rejoindre après avoir bousculé d'autres élèves qui s'en plaignirent bruyamment. Sa cravate avait disparue et elle avait déjà déboutonnée sa chemise, laissant apparaître le simple débardeur qu'elle portait en-dessous. Quelle judicieuse idée ! Il entreprit de tirer un peu sur sa propre cravate pour se donner un peu d'air. L'uniforme ne se prêtait vraiment pas à ce temps. Pour un petit gars originaire de Johto, le climat n'était vraiment pas commun. Même Hoenn n'était qu'une petite joueuse en comparaison. Il lui faudrait sûrement un moment pour s'y habituer.

T'es rouge comme un Ecrapince.

Il aurait pu le deviner tout seul. Il sentait sa peau chauffer sous le rougissement et il se savait particulièrement prompt aux coups de chaleur à cause de sa peau trop pâle. Le léger bronzage de Tasya lui épargnait au moins d'être si ridicule.

Attends, j'ai un truc pour toi.

En quelques secondes, elle avait extrait de sa besace une casquette toute détaillée de rose imitant le faciès d'un Nymphali. Sans autre forme de procès, elle lui posa sur la tête avec un petit sourire satisfait. Il aurait pu s'en offusquer et voir le geste pour ce qu'il était : de la moquerie ; mais non. Sous la casquette, l'ombre était plaisante. C'était la seule chose qui comptait pour le moment. En attendant de pouvoir fouiller son propre sac, elle ferait bien l'affaire.


— MODERATION —:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 12118

Lun 2 Juil - 19:40

Deux pokémons niveau 5 apparaissent !


Farfuret lance Groz'Yeux !
La défense des pokémons adverses diminue...


Cornèbre lance Picpic !
[-5 PV] Ce n'est pas très efficace... PV du Pikachu : 8/13


Pikachu lance Mimi-Queue !
La défense de vos pokémons diminue...


Rattata-A lance Charge !
[-7 PV] PV du Farfuret : 48/55

Que voulez-vous faire ?



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 94

Région : Alola
Jeu 6 Sep - 13:25
Abandonner son bagage à la sécurité toute relative d'une compagnie de bus étrangère n'était pas pour lui plaire. Pendant que d'autres jetaient simplement leurs valises dans la soute, il se posa au côté d'un muret pour trier quelques instants ses affaires. Son sac à dos se retrouva doté de quelques suppléments qui pèseraient lourd sur ses épaules mais dont il ne voulait pas être séparé. Une fois satisfait, il imita ses camarades et rejoint Tasya, lui posant la casquette empruntée sur la tête au passage. Il l'avait troqué pour une version plus basique d'un joli bleu, dont il baissa bien la penne sur son visage. Il en avait aussi profité pour se défaire de sa veste, ne gardant que sa chemise d'uniforme à manches courtes. Il s'était payé le luxe de déboutonner les deux premiers boutons et avait même remonté le bas de son pantalon pour exposer ses mollets. Ce n'était peut-être pas très conventionnel, mais il était prêt à essuyer les commentaires des profs. La seule chose qu'il retenait était qu'il sentait enfin la bise marine le rafraîchir.

Notre prochaine destination est le village de Lili'i.

Leur superviseur avait désigné quelque chose au-delà des immeubles, une palmeraie un peu surélevée de ce qu'il pouvait en voir. Si un village se trouvait là-bas, il était décidément bien caché, mais étonnement proche de la ville dans laquelle ils avaient atterri.

Un peu de route nous attends, veillez à ne pas vous éparpiller.

L'idée était pourtant tentante, mais il n'était pas question de déconner dès le premier jour - que disait-il, la première heure - sur l'archipel.

Le groupe commença son chemin, empruntant d'abord l'artère principale. Ekaeka avait tout d'une cité balnéaire vivant principalement de son tourisme. Elle n'était pas énorme, mais les vitrines des magasins étaient nombreuses et la plage la plus grande qu'ils longèrent était bondée. Partout, on jouait dans les vagues, avec un ballon gonflable, ou on bronzait sur une serviette. Quelques Pokémon se promenaient dans les rues au côté de dresseurs apparemment peu intéressés par la compétition. Aucune nouvelle race en vue, pourtant. Shota avait été surpris de trouver majoritairement des créatures originaires de Kanto. Surpris et déçu. Il aurait encore à attendre pour en découvrir plus.

C'est plutôt tranquille malgré les touristes. Je me serais attendue à plus.

Il hocha distraitement la tête, les yeux toujours trop occupés à chercher des nouveautés dans ce monde qui s'étendait sous son regard. Il vérifiait les vagues, levait vite les yeux au ciel dès qu'une ombre passait à proximité. A l'exception d'un Mamambo sautant au-dessus des flots et les habituels Goélise, rien de rien. Un coup de coude le tira de son observation et il jeta un coup d’œil à Tasya sans comprendre l'attaque soudaine.

Je te demandais si tu avais déjà goûté les malasadas. Tu es vraiment distrait aujourd'hui.

Son ton était un chouia agacé, mais le sourire qui cornait ses lèvres venait détromper l'impression qu'il aurait pu avoir. Elle le taquinait plus qu'autre chose. Il savait pourtant qu'il devrait faire gaffe à partir de maintenant, la patience de la jeune fille étant rare.

Je ne sais même pas de quoi tu me parles.
Ce sont des beignets fourrés. Une spécialité de la région et un vrai délice. Fais moi penser à t'en offrir dès que notre baby-sitter nous lâchera la grappe.

Ce qui n'était pas près d'arriver.


— MODERATION —:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11058

Ven 7 Sep - 14:33

Farfuret lance Griffe sur Pikachu
{ -13 }
Pikachu : 0/13
Pikachu est KO ! Vos pokémons gagnent un combat d'expérience !


Cornébre lance Picpic sur Rattata-A
{ -9 }
Rattata-A : 4/13


Rattata-A lance Mimi-Queue
Ah ! La défense de vos pokémons baisse d'un cran !

Farfuret passe Lv 6 !
Cornébre passe Lv 6 !

Que voulez-vous faire, dresseur Shota ?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley  ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» On ne change pas une equipe qui gagne
» DOLLARISATION / À chaque entreprise son taux de change
» Faudrait que je change mon portable: que me conseillerz vous
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Quel leadership , quelles pratiques de direction pour Haiti?

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Alola - 7E G E N :: Lili'i :: Route 1-