AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» Découvrir les tropiques


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 722

Région : Kanto
Ven 29 Déc - 0:45
HRP:
 

C’est plutôt tranquille à la maison ce matin. Sebastian a repris la route il y a quelques jours et je dois dire que son absence se fait ressentir puisqu’il a tendance à mettre de la vie à la pension. Les quelques pensionnaires que j’héberge dorment encore dans la grange et c’est aussi le cas des autres pokémons qui dorment dans la maison. Les entraînements se déroulant un peu plus tard normalement, je m’installe confortablement sur l’un des canapés du grand salon pour parcourir les réseaux sociaux avec une tasse de café à la main. Ne sachant pas trop quoi faire en ce début de journée, je défile les divers articles sur lesquels je tombe au hasard jusqu’au moment où je trouve les dernières nouvelles concernant le monde de la coordination et de l’élevage un peu partout à travers le monde. Apparemment, une pension assez loin d’ici serait débordée par leur nombre de pensionnaire et, faute d’employés, ferait un appel à l’adoption auprès de la population locale.

Intriguée, je décide de faire quelques recherches pour découvrir que le centre concerné se trouve à Alola, une région où je n’ai encore jamais mis les pieds. Il est vrai que ce n’est pas la porte d’à côté, mais l’idée d’adopter un jeune pokémon d’une autre pension est assez tentante. Cela me permettrait d’étendre mon propre élevage avec une créature assurément en santé et provenant de gens qui partage la même passion que la sienne. Tentant ma chance, je décide de leur écrire en leur expliquant ma situation, malgré que ma pension soit assez récente et donc encore très jeune. Je débute dans le domaine, mais ce nouveau venu pourrait sûrement m’aider à me lancer. Je suis tellement concentrée sur mon message que je n’entends pas les bruits de pas qui descendent lentement l’escalier qui se trouve derrière moi, mais je sursaute presque en entendant la voix de la nouvelle venue dans ma tête.

* Qu’est-ce que tu fais ? *
- Oh, Ayuna. Je communique avec une autre pension pour savoir si je peux adopter l’un de leurs pokémons.

La Kirlia se montre d’abord intriguée et me pose quelques questions après que mon message soit envoyé auxquelles je m’empresse de répondre. Je n’attends qu’une dizaine de minute avant d’obtenir une réponse de la part de l’un des propriétaires de l’autre pension qui accepte de m’envoyer son plus vieux pensionnaire. Pas vieux dans le sens âgé, mais vieux dans le sens de celui qui attend le plus longtemps d’être adopté, sans succès jusqu’à présent. Comme personne ne veut de lui à Alola, peut-être réussira-t-il à plaire à quelqu’un de Kanto. Le pauvre petit, j’ai déjà hâte de l’avoir avec moi pour tenter de lui trouver un bon dresseur. À mon plus grand plaisir, j’obtiens aussi une photo du dit pokémon qui se trouve à être un oiseau que je n’ai encore jamais vu. Il est violet et la plume rouge sur sa tête me fait penser aux autochtones qu’il arrive de croiser à certains endroits de la région.

Il ne m’en faut pas plus pour acheter un ticket de bateau en direction d’Alola. Mon départ étant prévu dans quelques jours, cela me laisse suffisamment de temps pour terminer l’entraînement de mes pensionnaires actuels et de prévenir Emiko qui se retrouvera seule pendant mon absence. Selon les dires du propriétaire, qui est incapable de se déplacer à cause de ses occupations pour me donner le pokémon en personne, un jeune homme devrait m’attendre au port avec ce dernier. Je trouve ça bizarre qu’ils ne puissent pas se libérer juste quelques minutes pour venir me le porter, mais si leur pension est si pleine que ça... j’imagine que je peux comprendre.

- Au moins, leur pension fonctionne bien pour qu’ils soient autant débordés.
* Ça va peut-être t’arriver aussi plus tard. *
- Tu crois ? C’est vrai que j’ai hâte d’avoir plus de client, mais pas au point que la grange soit pleine à craquer.

Quand j’y pense ça m’a presque l’air irréaliste. Les jours passent et je quitte bientôt la neige et le froid de l’hiver pour monter sur le bateau qui me guide jusqu’à Alola, un archipel d’îles tropicales. D’ailleurs, je suis surprise de voir que la neige est inexistante ici à cette époque de l’année et que le soleil brille fort au-dessus de ma tête. Je ne m’attendais vraiment pas à un tel changement de climat entre les deux régions, surtout que là je vais devoir faire attention aux coups de soleil. Je grimace alors que le bateau s’arrête au port pour le débarquement, non pas parce que l’île me déplait, mais parce que je n’ai pas apporté de vêtement d’été. Alors là, pas du tout. Je risque d’avoir bien chaud pendant mon séjour et je vais sûrement être obligé d’aller faire un peu les boutiques... bref, c’est sans importance.

Une fois la passerelle abaissée, je descends du pont en compagnie d’Ayuna pour me rendre sur le quai en bois où je scrute avec attention les gens qui m’entoure pour tenter de récupérer le dresseur venu me porter le Furaiglon. J’ignore s’il l’aura en liberté avec lui ou bien s’il sera dans sa pokéball, alors je tente de repérer la créature à plume. En espérant qu’il soit déjà là...




Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 14/07/2017
Messages : 171

Région : Alola
Mer 3 Jan - 21:46
Eliott était arrivé quelques jours plus tôt sur l’île de Poni. Contrairement aux autres lieux d’Alola, c’était peut-être l’endroit qu’il préférait car cette île n’était quasiment pas habitée par l’homme et avait su conserver une authenticité qui manquait aux autres îles. Les pokémons sauvages et la nature avaient instauré un certain équilibre qui vibrait en lui à chaque fois qu’il posait un pied sur ce lieu. Notamment, le village flottant, petit port où les maisons étaient les bateaux qui habitaient les rares autochtones donnait l’impression qu’il n’était presque pas permis de poser le pied sur cette terre. Les colères des Toko étaient loin d’être une légende et si jamais la situation ne leur plaisait pas, ils n’hésitaient pas à intervenir. Le triste exemple du site de Bradley, à Ula-Ula, servait encore de mise en garde actuelle. Poni était comme un joyau des mers où il est juste possible de l’observer et non de le regarder. Et le jeune garçon avait profité de ses soirées pour faire le tour de la plage de l’île en compagnie de Lin-Lin qui profitait du soleil couchant pour absorber les derniers rayons solaires et stocker un maximum d’électricité.

Mais il n’était pas venu pour des vacances. C’était une mission un peu spéciale. Dans son village natal, le maire avait demandé spécialement les services du jeune homme. Eliott ne le connaissait pas vraiment mais restait toujours prêt à donner un coup de main. Cette fois-ci, il devait aller retrouver une connaissance sur une autre île, à Poni. Et il n’hésita pas une seule seconde quand il vit la quantité d’argent qu’il allait gagner en retour une fois la mission effectuée. « C’est important que tu te rendes là-bas. Les éleveurs de la pension sont très occupés et ils ont besoin de quelqu’un qui s’occupe d’accueillir la jeune demoiselle » Il s’était approché de moi et lui dit malicieusement « Elle est célibataire je crois. Tente ta chance héhéhé… » Eliott rougit de honte alors qu’il réceptionna une photo d’une certaine Sayuri. Et puis quoi encore, il n’était pas un sauvage ! Il s’en tiendrait à sa mission. Aussi, il fonça chez lui pour préparer Tropicana. Visiblement, l’idée de voler sur un long trajet l’emplissait de joie. Son papé et sa mamé lui avaient donner quelques provisions et lui conseillèrent de se rende au centre pokémon de l’île. Ce qu’il fit. Fitz était venu avec lui et Lin-Lin. Orina, depuis qu’elle avait évoluée, semblait vouloir passer plus de temps dans l’eau que sur la terre ferme et sa mamé était tellement contente de l’entendre chanter qu’il n’eut pas de cœur de les séparer. Les deux petites créatures avec lui, il décolla de Mele-Mele et fit un voyage sans encombre.

Le jour où l’éleveuse arriva à destination, Eliott remarqua qu’il y avait beaucoup de bateaux à quai. Et il était également facile de voir qui était d’Alola et qui ne l’étaient pas car pour ces premiers, chacune des proues étaient représentées par un pokémon. L’un d’entre eux l’impressionnait, un grand dragon aux ailes bleues ou alors le monstrueux serpent de métal qui semblait vouloir le manger tout cru. C’était un spectacle assez étrange mais qui renforçait l’aura de singularité qui planait dans ces lieux. Lin-Lin et Fitz étaient positionnés respectivement sur ses épaules et sur sa tête et le petit rat noir couinait de surprise lorsqu’il vit un énorme Rattatac au-dessus de sa tête alors qu’il tournait vers le point de rencontre. Peut-être que pour les plus petits gabaris, c’était encore plus impressionnant.

« Alors, où est-elle ?... » Il était sur le lieu de rendez-vous, avec un tout petit peu d’avance. Il devait être aux alentours de midi et son ventre commençait à crier famine. Sur el chemin, il avait repéré un restaurant sur un de ces bateaux et l’odeur des pâtes avait aiguisé son appétit. Le navire finit par amarrer dix minutes plus tard et finit par voir la demoiselle en compagnie d’une étrange créature blanche et verte qu’Eliott n’avait jamais vu de toute sa vie. Lin-Lin, assez faciel d’accès était descendue aux pieds d’Eliott et semblait vouloir engager la conversation avec la nouvelle venue. Eliott de son côté eut un grand sourire. « Vous êtes Sayuri Yuuki je présume ? Je suis Eliott, celui qui doit vous conduire jusqu’à la pension pour récupérer le Furaiglon » Il remarqua alors qu’en plus de ses bagages, elle portait de chauds vêtements et en eut mal pour elle. Comment allait-elle faire pour supporter cette chaleur particulièrement écrasante aujourd’hui ? « Je peux vous proposer de poser vos bagages dans le centre pokémon un peu plus loin et ensuite d’aller manger un morceau si cela vous dit ? Il y a plein de bonnes choses à manger à Alola »

Il avait grandement faim surtout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 722

Région : Kanto
Ven 12 Jan - 21:01
J’ai beau cherché pendant quelques minutes, je ne vois personne ressemblant au jeune homme sur la photo. Je perds lentement espoir tandis que j’avance sur les quais pour tenter d’atteindre la berge, là où j’ai l’intention d’attendre celui que je cherche. Enfin, c’était le plan jusqu’à ce que ce dernier apparaisse devant moi en compagnie de ses pokémons, dont l’un d’entre eux ressemble fortement à un Rattata. Une fois assez près, je retourne le sourire du jeune homme qui se nomme apparemment Elliot avant de le saluer à mon tour, rapidement suivie par la Kirlia qui fait de même avec ses compagnons.

- Enchantée Elliot. J’espère que ça ne vous dérange pas d’être mon guide aujourd’hui.

Cela ne fait que quelques minutes que j’ai posé le pied à Alola et je suis déjà en train de mourir de chaud, alors sa proposition de se rendre d’abord au centre pokémon est rapidement approuvée de mon côté. Je pourrais peut-être en profiter pour chercher quelques vêtements moins chauds cachés quelque part dans mes bagages, même si je doute d’en avoir apporté. Dans tous les cas, il vaut mieux décharger le surplus avant de se mettre en route... ou d’aller manger d’abord, comme semble le souhaiter le jeune homme. Je laisse échapper un petit rire avant de jeter un coup d’œil à ma montre. Il est vrai que je suis arrivée en plein sur l’heure du midi et je crois comprendre que ma partenaire a faim aussi. J’ai vraiment hâte de pouvoir visiter le petit village dans lequel je viens d’arriver pour apprendre à connaître leur culture, leur flore et leur faune.

- D’accord, allons manger quelque part. Je ne suis pas difficile, alors je vous laisse choisir l’endroit que vous voulez.

En chemin, je ne me lasse pas d’observer le paysage qui m’entoure. Les palmiers, les plages de sable, l’océan turquoise qui s’étend à l’horizon et la chaleur... toutes des choses dont je ne suis pas habituée, mais qui me fascinent. Certes, ma pension est construite sur le bord de la mer, mais la plage chez moi ne ressemble pas du tout à celles qu’on trouve ici. Même les bâtiments sont faits différemment, comme si les gens d’ici utilisent les ressources des îles au lieu d’importer des matériaux d’ailleurs. Je me sens vraiment détachée de chez moi ainsi que de tout ce que je connais, à part les pokémons peut-être, et je suis surprise de constater que j’aime ça. Une fois à destination, j’entre dans le bâtiment pour me prendre une chambre tandis qu’Ayuna décide de rester auprès des autres pokémons pour faire plus amplement connaissance avec eux.

Tout comme moi, elle ne connaît pas très bien les deux espèces qui se trouvent devant elle et elle se demande s’ils sont tout les deux originaires de la région d’Alola. À quoi ressemble la vie des pokémons sauvages ici ? À Kantô, ils ont tendance à vivre en forêt ou encore dans les hautes herbes, mais ici il ne semble y avoir que de la jungle... un milieu plutôt hostile à ses yeux. Finalement, je ne prends pas la peine de fouiller mes bagages pour ne pas trop faire attendre Elliot et je m’empresse de redescendre à l’entrée du centre pokémon, prête à repartir.

- Fiou, je ne pensais pas qu’il ferait si chaud à Alola... Chez moi, à Kantô, c’est l’hiver et nous avons eu de la neige il n’y a pas longtemps. C’est tout un choc.

Je risque d’avoir très chaud pendant mon séjour ici, mais je devrais pouvoir m’en sortir. Après tout, ce n’est que temporaire. Maintenant, c'est l'heure d'aller manger !




Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» [TERMINÉ] Sous le sunlight des tropiques ♫ [Alex]
» Venez nous faire découvrir de nouveau groupe (ou chanteur ;p)
» Tout un nouveau monde à découvrir
» Quel anime voudriez vous nous faire découvrir?
» Un chanteur de poids à redécouvrir

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Alola - 7E G E N :: Village Flottant-