AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» [Mission] Péril sur la plage


avatar
Agent Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 28/03/2016
Messages : 821

Sam 23 Déc - 19:33
Péril sur la plage

Te voilà à Hoenn, au Village Myokara. On pourrait croire des vacances, et pourtant loin de là. Vous avez été envoyés ici Eliott et toi en formation. Oui, que vous deux. Tu ne sais pas trop pourquoi mais on a cessé de vous confier des missions, ce que tu trouves particulièrement étrange. Tu soupçonnes des ordres venus de plus haut. En attendant, il a été décidé de vous envoyer en formation comme des agents normaux, mais tout autour du globe, bien plus normal pour des agents de la Police Internationale. Tu te demandes si le but n’est pas de camoufler votre véritable identité avec un parcours plus classique avant d’opérer à nouveau. Tu y as beaucoup réfléchi ces derniers temps. Et ils vous envoient par paire un peu partout, pour faire de tout. Pendant que quatre d’entre vous sont en formation sur le terrain, le dernier fait une formation technique au Glaive. C’est Rick le premier à s’y coller. Tu n’as pas hâte que cela soit ton tour, que ce soit de la théorie ou de l’administratif, cela ne t’inspire pas. Tu es faite pour le terrain, tu agis à l’instinct, pas besoin d’aller chercher beaucoup plus loin à tes yeux.

Mais te voilà dans cette ville en bord de plage, coincée entre la mer et la forêt ultra dense. Tu ne t’attendais pas pour autant à ce que la ville soit à même la plage. Vous allez avoir les pieds dans le sable toute la journée. Vous avez deux semaines à faire dans le petit poste de police de Myokara. Tu te demandes pourquoi ne vous ont-ils pas envoyé dans une grande ville, pourquoi dans un coin reculé où vous venez presque doubler l’effectif. Tu ne sais pas vraiment. Tu es un peu dépitée par ce choix. A l’inverse, Eliott est aux anges. Il est le premier à se porter volontaire pour faire les rondes de surveillance sur le bord de la plage. Il sort son Motisma et son Porygon et part faire des rondes avec eux, de sa propre initiative même. Tu ne comprends pas son enthousiasme débordant, pourtant, tu apprécies. Heureusement que le gamin est là, sinon, tu les vivrais bien mal ces deux semaines. En fait, tu es embêtée. Tu voudrais emmener Shade lors de tes rondes pour approfondir ton lien avec lui, mais en étant un Ténéfix, il ne supporte pas la lumière du soleil, du coup, tu es contrainte à le laisser à l’intérieur. Pour lui, tu attends que le soleil se couche, tu ne peux pas faire mieux. Peut-être investir dans des lunettes de soleil. Cela pourrait valoir le coup d’essayer, de faire des recherches sur des lunettes de soleil spéciales pour Ténéfix. Sinon, en journée, tu tournes. Entre Tyson, Morty, Asmo, Samaël, Viviane et Silver. Cela fait beaucoup de monde. Vraiment beaucoup de monde.

Au fil des jours, tu t’es rendu compte que deux agents supplémentaires n’étaient pas de trop ici et que cela pourrait être une bonne chose qu’ils revoient les effectifs à la hausse après votre départ. En effet, le village est très touristique. Donc des yeux supplémentaires pour faire de la surveillance ne sont pas de trop. Il n’y a jamais rien de bien grave, mais la présence policière est indispensable, parce que sinon, les vols seraient bien plus fréquents. Vous êtes ici pour dissuader ceux qui auraient l’intention de faire quelque chose de pas très légal. Mais pas uniquement. Vous faites aussi de la prévention, vous êtes informés sur l’état de la météo et si la baignade est recommandée. Il y a des maîtres-nageurs, mais les gens ne leur accordent pas toujours l’autorité suffisante. Ils sont inconscients. C’est dingue. Vous travaillez de concert avec eux. Ce n’est pas toujours ce qu’il y a de plus évident, de faire comprendre que même s’ils sont en vacances, il y a des règles à respecter. Et pour certains, c’est loin d’être facile à intégrer. Donc il y a quelques interpellations, jamais rien de bien grave. C’est plus souvent pour marquer le coup et bien faire comprendre à la personne que tout n’est pas permis. Ce qui fait de cette formation quelque chose d’assez agréable au final. Tu as été au contact de la population, les gens finissent par vous connaître. Tu n’as jamais eu l’habitude de cela. Et c’est assez particulier. En temps normal, ce que vous faites reste discret, ou au moins sans avoir pour but la proximité avec les civils. Vous êtes une unité d’intervention, la population, ce n’est pas vraiment dans votre rayon. D’ailleurs, tu te rends bien compte qu’Eliott est bien plus à dans son élément que toi dans ce type de travail. Les gens l’apprécient et le saluent quand ils le croisent. Tu n’en es clairement pas là en termes de proximité, ce n’est vraiment pas dans ta nature, alors c’est un peu plus compliqué. Ils te reconnaissent, ça ne fait pas l’ombre d’un doute, mais de là à te faire signe de la main, peu de chances. Tu ne t’en formalises pas, tu es bien plus distante que le gamin. A voir si cela perdure jusqu’à la fin de votre temps ici.

Modération ♥:
 



Nessa Finnegan • Roy Harrison • Lottie McOleksion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 9362

Mer 27 Déc - 14:27

Les deux premiers sbires goélises viennent vous faire la peau !

Goélise 1 niveau 10
stats:
 


Goélise 2 niveau 10
stats:
 





Ténéfix utilise feinte sur Goélise 1 (Random 27, pas de coup critique)
(-42)
Pv de Goélise 1 : 8/50


Les deux Goélise utilisent pistolet à O sur chuchmur (Random 45,92, pas de coup critique)
(-9)(-9)
Pv de chuchmur : 52/70


Chuchmur utilise echo sur Goélise 1 (Random 58 pas de coup critique)
(-12)
Pv de Goélise 1 : 0/50
il est KO ! Ténéfix gagne un point d'expérience.



Goélise 3 vient remplacer son camarade a terre !
stats:
 

Que voulez vous faire ?


Récap :
Goélise 1 : KO
Goélise 2 : FULL
Goélise 3 : FULL

Maëve
Ténéfix : FULL
Aide Chuchmur : 52/70



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Agent Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 28/03/2016
Messages : 821

Jeu 28 Déc - 0:34
Ce matin, tu t’étais tranquillement rendue au poste. Tu t’étais levée avant l’aube et n’avais pas attendu qu’Eliott se réveille pour partir. Ce matin, tu l’as laissé dormir. Il était rentré après toi, alors il méritait de se reposer un peu, il se crevait à la tâche, et tu n’avais pas eu le cœur de le réveiller, vraiment pas. Le côté maternel que tu avais développé avec Danny finirait par ressortit avec le blondinet ? Tu ne sais pas vraiment, tu as de la difficulté à déterminer le pourquoi de tes actions. Certes tu as tendance à veiller sur ce gamin, à chercher à ce qu’il ne soit pas harassé par tout cela. Là où la question se pose, c’est si tu réserverais le même traitement à tous les membres de votre équipe. Tu sais que pour Rick non, tu l’aurais réveillé en toquant à sa porte. Pour Nicholas, tu ne sais pas, et pour Caitlyn, tu l’aurais sans doute laissée dormir aussi. Alors voilà, ce n’est pas ton instinct maternel, tu devrais te douter que ce genre de chose n’a jamais vraiment existé en toi. Cela ne sert à rien d’essayer d’y croire.

Dans tous les cas, tu arrives très tôt au poste, il est six heures et demie. Tu entres et remarques qu’il y a encore moins de monde que d’habitude. Normalement, ils devraient être deux au poste, et pourtant il n’y a que Mills. Elle lève les yeux vers toi et comprend d’entrée de jeu que tu as remarqué le sous-effectif. Elle t’explique immédiatement qu’elle est seule car Wilde est cloué au lit avec une fièvre à faire tomber un Galopa. Tu ne cherches pas plus loin, tu vas devoir prendre la relève immédiatement et partir en patrouille dès que quelqu’un sera revenu au poste. Il faut toujours deux personnes au poste, une pour suivre la personne qui viendrait, l’autre pour rester sur place dans tous les cas. A trois, tu n’as aucune idée de comment ils peuvent parvenir à se relayer. Tu te doutes qu’ils doivent avoir des stagiaires assez souvent et comptent là-dessus pour combler leurs effectifs. Cela doit leur être indispensable. Déjà qu’à quatre, cela risque d’être compliqué… Tu n’as pas le choix, tu dois réveiller Eliott. Tu sors ton portable et cherches son numéro, cela va bien vite. Tu colles l’appareil à ton oreille, ça sonne.

Eliott : Hmmm ?

Moi : Eliott, c’est moi, prépare-toi au plus vite, on a un joueur qui botte en touche.

Eliott : Tu me payes le café ?

Moi : Un chocolat chaud, pas plus.

Eliott : Ok, je saute dans mon froc et j’me ramène.

Voilà, le message est passé. Le village Myokara ne s’étend pas sur des kilomètres à la ronde, donc Eliott devrait arriver assez rapidement, cinq à dix minutes tout au plus. Vous ne devriez pas l’attendre, en tout cas tu l’espères, sinon, le gamin entendra parler du pays de ta part. Là que tu l’as prévenu des faits, ta politique c’est la tolérance zéro. Certes tu es ici en stage au même titre que lui mais tu le considères sous ta responsabilité, parce que c’est le mioche de votre groupe et qu’en dehors peut-être de Caitlyn, toute personne de votre unité avec lui en est responsable. C’est comme cela que tu vois les choses, et pas autrement. Il a intérêt à être là, dans trois minutes, tu pars lui faire son café, avec trois sucres – c’est un gamin, il ne vit pas très bien l’amertume du café – et même de la chantilly, pour te faire pardonner de l’avoir réveillé. Tu t’exaspères de mièvrerie, sauf que tu as tissé quelque chose avec le blondinet, tu as compris que les petites attentions permettaient de l’amadouer et donc d’endormir son tempérament prétentieux et casse-cou. Il s’est avéré être un agent de terrain très efficace et même indispensable contrairement à ce que vous avez tous pu penser. Tu supposes que c’est parce qu’il est en confiance avec vous et inversement que cela fonctionne aussi bien. Votre escouade est des plus fonctionnelle, et cela te ramène à la même interrogation. Pourquoi donc ces formations si vous êtes aussi efficaces ? Tu doutes en avoir la réponse un jour.

Il ne faut que très peu de temps après que tu sois sortie de la salle de pause, cafés à la main pour que tu ne vois Eliott arrivé. Il n’a pas traîné, comme tu le lui avais demandé. Sans réfléchir ni même parler, tu lui tends son gobelet qu’il récupère bien vite, étouffant un merci avant d’enfoncer sa bouche dans la chantilly. A voir ses yeux, tu as tapé dans le mille. C’était au moins ça, tu as foutu en l’air sa courte nuit. Enfin, à strictement parler, ça n’est en rien de ta faute, mais c’est toi qu’il l’a réveillé, c’est un peu ce qui compte. Après, malgré le café et ce début de matinée paisible, tout ne resta pas aussi calme bien longtemps.

Modération ♥:
 



Nessa Finnegan • Roy Harrison • Lottie McOleksion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11065

Jeu 28 Déc - 16:32

Ténéfix utilise Feinte sur Goélise 1 ! (Random 98, pas de coup critique)
{-42 PV} !
Goélise 2 est KO !
Ténéfix gagne un point d'expérience !


Goélise 3 utilise Cru-Aile sur Ténéfix ! (Random 14, pas de coup critique)
{-9 PV} !
PV de Ténéfix : 78/87


Chuchmur utilise Echo sur Goélise 3 ! (Random 93, pas de coup critique)
{-22 PV} !
PV de Goélise 3 : 34/56




Goélise 4 arrive à la rescousse de son clan !
stats:
 

Que voulez vous faire ?


Récap :
Goélise 1 : KO
Goélise 2 : KO
Goélise 3 : 34/56
Goélise 4 : FULL

Maëve
Ténéfix : 78/87
Aide Chuchmur : 52/70



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Agent Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 28/03/2016
Messages : 821

Mer 3 Jan - 17:17
Avec Eliott et Mills, vous vous êtes installés, le temps de boire le café. Le blondinet est en train de râcler son gobelet en carton pour ne pas perdre la moindre goutte de chantilly restante. Tu te laisses donc un peu de temps avant de partir en ronde dans le village. Vu l’heure, tout risque d’être désert, il n’est encore qu’à peine sept heures. Il est rare d’observer des baigneurs à cette heure, surtout que les cafés commencent à ouvrir, donc à part les promeneurs habitués de la matinée, il n’y a personne, donc pas grand-chose à voir. Cette ronde-ci est plus une formalité qu’autre chose, c’est plus l’histoire du contact avec la population. En tout cas, c’est l’impression que tu en as. Les agents en poste ici t’ont montré que tu pouvais très bien t’arrêter cinq minutes pour parler avec le barman qui t’offre le café en début d’après-midi. Surtout que c’est le genre d’endroit où tous les ragots circulent dans des villes purement touristiques comme le village Myokara. Il a été assez compliqué pour toi d’intégrer l’idée de faire une pause dans ta ronde, mais au final, tu t’y es habituée. C’est plus une question de forme qu’autre chose en fin de compte.

La porte automatique s’ouvre, vous vous regardez tous les trois et finissez par tourner la tête vers la porte. Qui peut donc bien venir au post de police à une heure pareille ? Une femme, et l’expression de son visage ne veut dire qu’une chose, elle a peur. Grande, fine, un carré châtain, un jean, un sweat gris et un sac-à-dos. Elle vous fixe, et tu sens qu’elle est incapable de parler, qu’elle n’y arrivera pas. Tu te lèves d’un bon et t’avances vers elle. Tu commences à entendre, elle halète, elle est à bout de souffle. Tu t’interroges davantage. Fuyait-elle quelque chose ou quelqu’un et s’est réfugiée ici ou bien est-elle venue chercher de l’aide ? Il vaudrait qu’elle vous le dise, aucun de vous ne peut le deviner. Il faut qu’elle vous explique, il faut qu’elle se calme. Tu t’approches un peu plus d’elle, et tu vas devoir te confronter à quelque chose dont tu n’as pas l’habitude, composer avec les émotions des autres. Calmer quelqu’un, ce n’est pas quelque chose qui t’arrive souvent, tu n’es pas vraiment le genre de personne douée pour ça. Sauf que là, il n’y a pas le choix, tu dois être avenante, chaleureuse et calme. Des caractéristiques qui ne te sont pas spécialement attribuées la plupart du temps. Tu poses ta main dans son dos et te rends compte qu’elle tremble. Elle est en état de choc. Tu te demandes ce qui a pu ce passer. Qu’importe, elle doit se calmer, et pour cela, rien de mieux qu’un exercice de respiration.

Moi : Respirez profondément puis expirez lentement, on y va, je le fais avec vous. Inspirez, expirez, inspirez, expirez. Voilà. Ça va mieux maintenant ? Elle secoue la tête fébrilement. Qu’est-ce qu’il y a ?

Femme : Ce sont mes enfants, ils se sont fait attaquer par un groupe de Goélises sur la plage. Ils se sont réfugiés dans une grotte mais ces satanés oiseaux les attendent devant. J’ai essayé de passer, mais je me suis fait agresser à mon tour. J’ai essayé, plusieurs fois, mais je ne peux pas. Du coup je suis venue ici. Il faut que vous m’aidiez !

Aussitôt ta question posée sur la raison de sa venue, la panique était ressurgie, et avec ce qu’elle t’explique, tu comprends très bien pourquoi. Il vous faut agir, et un seul agent n’y pourra rien, si c’est un troupeau de Goélises. Vous devez y aller à deux, sauf qu’il faut que quelqu’un reste ici, et quelqu’un qui connait tout d’ici, donc Mills. Cela ne veut dire qu’une seule chose, que c’est à Eliott et à toi de vous rendre là-bas. Tu fais un signe de tête au blondinet pour lui dire d’embarquer ses affaires ainsi que ses pokéballs. Vous aurez besoin d’aide. Là, le but n’est pas d’éliminer la menace, mais seulement de la dissiper, le temps que les enfants sortent de là. Mais il vous faudra sans doute contacter les rangers si le problème se reproduit. Dans tous les cas, c’est à vous de prendre l’affaire en main, pas le temps d’attendre qu’un ranger vienne. Certes l’agent Mills va appeler le Polygone, mais en attendant, vous devez intervenir. Pas question de laisser ces gamins là-bas, seuls, face à ces oiseaux. C’est impensable. Tu cours récupérer ta veste et tes pokéballs à ton tour. Un regard et un acquiescement de la tête entre Mills et toi suffit. Avec la mère en détresse, vous sortez.

Moi : On vous laisse nous montrer où c’est.

Pas le temps de s’apesantir, vous courez. Elle n’est préoccupée que par une chose, le sort de ses enfants, rien de plus normal. Tu te demandes s’il y a quelque chose de plus fort que la peur viscérale d’un parent pour son petit. Tu en doutes. Vous la suivez, jusqu’à la plage. Où sont-ils, ces maudits Goélises ?

Modération ♥:
 



Nessa Finnegan • Roy Harrison • Lottie McOleksion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10363

Mer 3 Jan - 20:37

Ténéfix lance Feinte sur Goélise 3
(-42 PV) {random 74 pas de critique}
PV Goélise 3 = 0/56
Le pokemon est KO...


Goélise 4 lance Cru-Aile sur Ténéfix
(-9 PV) {random 85 pas de critique}
PV Ténéfix = 69/87


Chuchmur lance Echo sur Goélise 4
(-32 PV) {random 4 pas de critique}
PV Goélise 4 = 24/56

Votre compagnon gagne 1 pt d'xp
Que voulez vous faire ?


Récap :
Goélise 1 : KO
Goélise 2 : KO
Goélise 3 : KO
Goélise 4 : 24/56

Maëve
Ténéfix : 69/87
Aide Chuchmur : 52/70



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Agent Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 28/03/2016
Messages : 821

Dim 7 Jan - 17:53
Vous courrez, à toute vitesse. La jeune femme ne ralentit pas, vous êtes à ses trousses. Elle s’avance dans le matin brumeux, sur cette plage aux tonalités grisâtres. Il vous faut la suivre à la trace, parce que si elle vous devance de trop, vous la perdrez dans le brouillard. Ce qui est hors de question. Il n’y a qu’elle qui sait où aller et elle vous a complètement zappés pour crier le nom de ses enfants. Tom et Elsa. Jusqu’à ce que cela réponde. Et cela te fait l’effet d’une bombe. Ils ont peur, c’est indéniable. Mais vous vous rapprochez. Vous allez devoir faire déguerpir ces Goélises qui traumatisent ces pauvres mioches et les empêchent de sortir de la grotte dans laquelle ils sont. Vous devez les localiser, et vite. Tu réfléchis et fulmines. Si Perceval avait été avec toi, tu aurais pu te servir de son odorat de Ponchien pour vous conduire jusqu’à eux. Il n’aurait eu qu’à renifler la peluche d’un des deux petits et le tour était joué. Sauf que Perceval ne bougeait pas de la chambre de Danny. Tu as essayé de le convaincre de sortir, mais rien n’y fait. Il ne le lâchera pas d’une semelle jusqu’à ce qu’il soit remis sur pied. S’il se remet sur pied. Il vous faut donc autre chose, quelque chose qui vous permettra de savoir dans quelle direction aller.

Parce que la jeune femme que vous avez suivie est perdue. Elle était censée vous indiquer la voie à suivre, vous conduire jusqu’à ses enfants. Sauf que les cris peuvent provenir de n’importe où. C’est la marrée basse et vous êtes entourés de cet épais brouillard matinal. Vous n’avez plus aucun point de repère pour vous aider. Il vous faut une solution, et vite. Vous n’en avez qu’une, même si elle est en totale contradiction avec la table des types. Tu vas faire appel à Tyson. Depuis qu’il a évolué en Dracaufeu, la palette des attaques qu’il a appris à maîtriser n’a fait que grandir. Cette fois-ci, tu as besoin de ses aptitudes pour dégager le ciel. Et tu le lui fais vite comprendre en lui demandant d’utiliser Anti-Brume, mais aussi en lui intimant de faire un tour rapide pour trouver les enfants, vous vous êtes sans doute plus éloignés de votre cible qu’autre chose dans la précipitation de la mère pour les retrouver. Il s’envole et dissipe la brume. Parfait, au moins, maintenant, l’horizon est dégagé, vous pouvez faire quelque chose. Tu fais également sortir Morty et Silver de leurs balls pour leur confier la même mission, et Eliott t’imites avec son Motisma et son Lucanon. Il est impératif que vous les retrouviez. Des enfants acculés de la sorte, c’est une idée insupportable. Tu commences d’ailleurs à perdre patience à force de rester impuissante, à attendre que quelque chose se passe.

Un rugissement retentit. Il est loin d’être inconnu pour toi. C’est Tyson. Et tu vois ton Airmure revenir vers vous et faire demi-tour. Il va vous conduire. Tu fais un signe de la main à Eliott et à la mère des enfants. Vous courrez pour le suivre, il n’y a pas une seconde à perdre. Il vous faut une bonne minute pour rejoindre le centre de l’action. Et tu restes un instant surprise par ce que tu vois. Tyson et Morty. Ton Dracaufeu et ton Sépiatop. Ils fonctionnent ensemble. Ils se couvrent l’un et l’autre du mieux qu’ils peuvent. En harmonie. Une réelle symbiose, sans que tu aies eu à leur demander. Il te faut une petite seconde avant de réagir. Sauf que quelqu’un a réagi avant toi. La mère des enfants, parce que vous êtes devant la grotte. Elle crie. Tu l’attrapes par le bras et la secoues pour la faire taire.

Moi : Taisez-vous, et surtout restez là avec mon collègue. Je vais aller contourner le groupe pour récupérer vos enfants. Mais pas un bruit, sinon, vous allez tous nous mettre en danger. Compris ?

Elle te regarde et secoue la tête de haut en bas. C’est bon, tu es prête à y aller. Tu t’avances, lentement, et fais le tour. Tu essaies de ne pas être remarquée, sauf que tu n’as aucun abri pour te dissimuler. Tu comptes sur l’espèce de jeu d’intimidation de tes Pokémon et du groupe de Goélises. Peut-être qu’avec un peu de chance, tu arriveras à passer à travers. Tes yeux naviguent des Pokémon aux enfants, sans arrêt. Parce que les deux sont imprévisibles. Sacrée pression. Une fois passée derrière toute cette cohue, tu cours jusqu’aux enfants. Tu allais les atteindre quand une ombre tombe sur toi. Tu lèves la tête. Un immense Békipan qui manque de te faire tomber à la renverse. Tu ne peux rien faire, tu n’as pas pris d’autre Pokémon avec toi, et les tiens sont face aux Goélises. Tu vas devoir te défendre à mains nues, sauf que le Békipan, il est agressif. Vraiment. Et imposant. Jusqu’à un éclair. Net. Juste devant toi, juste devant lui. Pile entre vous deux. Puis le Motisma d’Eliott fait irruption. Tu tournes ta tête vers le blondinet, et un sourire fier s’affiche sur son visage, un sourire qui dit clairement que tu lui étais redevable maintenant, que tu devrais lui renvoyer l’ascenseur à un moment où à un autre. C’est une ouverture, suivie du Pokémon électrique, tu fonces dans la grotte, rejoindre les enfants.

Modération ♥:
 



Nessa Finnegan • Roy Harrison • Lottie McOleksion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 9362

Dim 7 Jan - 18:44

Ténéfix lance Feinte sur Goélise 4!
(-44 PV) [random 59; pas de critique]
PV Goélise 4 : 0/56

Il est K.O! Vous gagnez 1 point d'expérience!



Que voulez vous faire ?


Récap :
Goélise 1 : KO
Goélise 2 : KO
Goélise 3 : KO
Goélise 4 : KO

Maëve
Ténéfix : 69/87
Aide Chuchmur : 52/70



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Agent Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 28/03/2016
Messages : 821

Sam 20 Jan - 0:24
C’est un semblant d’apocalypse dehors. Des combats dans tout les sens. Les enfants, ils sont apeurés. Ils tremblent. Tu essaies de trouver un moyen de les rassurer, de leur dire que tout va bien, sauf que ce n’est pas le cas. Tu te retrouves coincée avec eux. C’est la seule différence dans tout cela. Certes, ils ne sont plus seuls, un agent de police est avec eux. C’est déjà ça, c’est sûr. Tu aimerais pouvoir faire davantage. Sauf que de là où tu es, tu n’as aucune emprise sur ce qu’il se passe dehors. Vous ne faites qu’entendre le bruit. Ce qui est certain c’est que ça se bat, et qu’en plus de devoir coordonner ses propres Pokémon, Eliott doit également gérer les tiens. Tu sais qu’ils devraient obéir, en dehors peut-être de Tyson, et que cela ne devrait pas poser de problème, sauf à ton collègue. Il doit avoir la tête partout en même temps et, en plus, il doit garder un œil sur la mère des gamins. Vu comment ça n’a pas l’air d’être une flèche – désolée pour les marmots – elle risque de vouloir nous rejoindre alors qu’elle doit rester à tout prix avec Eliott. Sinon, elle nous mettra encore plus en danger, ce qu’on veut éviter, quand même.

Moi : Bonjour, je suis Mev. Je suis de la police. On est là pour vous faire sortir de là. Mais il va falloir m’écouter, d’accord ?

Les deux petites bouilles te regardent encore pleines d’hésitation. Ils ont vraiment peur et n’osent pas trop bouger, mais finalement, tu arrives à voir du changement. Le petit commence à pleurer, très vite suivi par sa sœur. Tu comprends, c’est toute la pression qui retombe en partie. Déjà quand on est adulte, ce n’est pas toujours simple de gérer ce genre de chose, alors quand on est encore enfant. C’est sûr que ça leur fait beaucoup d’émotions d’un coup. J’ai plus ou moins connu ça avec Danny, même si le contexte fait qu’il avait plus de sang-froid que beaucoup d’adultes. Tu comprenais qu’ils puissent être à bout de nerfs, mais le fait est que vous avez plus de chances de vous en sortir s’ils sont calmes. Et là, c’est à toi de jouer. Il n’y a pas trente solutions, tu vas devoir parler, tu vas devoir les rassurer. Ce n’est pas quelque chose qui est dans tes habitudes, mais tu comprends que c’est à toi de le faire, et que tu sais ce que tu as à faire. Ce sont des enfants, tu es déjà passée par là, tu peux. Il te suffit d’avoir confiance en toi, et ils la sentiront, cette confiance.

Moi : Ça va aller. Votre maman est dehors, avec mon ami policier lui aussi. Il fait partir les Pokémon qui vous ont attaqués. Donc, il va vraiment falloir m’écouter. On va sortir de là.

Tu t’es agenouillée pour leur parler, et pour toute réponse, le petit garçon s’est avancé et t’a fait un câlin. Tu ne t’y attendais pas vraiment. Pas du tout. Cela t’arrache un sourire. Sa sœur est un peu plus hésitante. Ils ont beau être frère et sœur, ils sont loin d’avoir le même tempérament. Qu’importe, tant qu’ils font ce que tu leur dis de faire, c’est le plus important, pour leur sécurité. C’est vraiment le seul moyen par lequel il pourrait leur arriver quelque chose, parce que tu n’iras jamais prendre le moindre risque les concernant. A aucun moment. Tu attendras aussi longtemps qu’il faudra pour être persuader qu’ils puissent rejoindre leur mère sans le moindre incident. Au-delà du fait que ce soit ton devoir, c’est quelque chose d’évident, de naturel. C’est ce que tu as développé avec Danny. Indéniablement.

Tu indiques aux enfants de ne pas bouger de là où ils sont. Tu comptes t’avancer, et un coup de bec est très bien possible au cours de cette simple vérification. Tu préfèrerais éviter, sauf qu’il faut bien vérifier si la voie est libre, si vous avez la possibilité de sortir d’ici. Il est temps que cela cesse. Ces Pokémon sont ingérables. La première chose que tu feras en rentrant au poste sera de contacter les autorités compétentes, le Polygone. Parce que vous n’êtes pas formés pour vous occuper des Pokémon mais des humains. Certes les combats Pokémon arrivent, mais la plupart, c’est parce qu’il faut arrêter leurs dresseurs. Là, ce sont des Pokémon sauvages, en temps normal, ça n’aurait pas dû être à vous d’intervenir. Sauf que là, il y avait une urgence. Il y avait des vies humaines dans l’équation, des gosses. Cela changeait tout à l’ordre de priorité. Pas question d’attendre que des Rangers arrivent. Il fallait agir. Tu fais attention à ne pas faire de bruit en avançant, tu préfères éviter d’attirer l’attention. L’agitation dehors, c’est fou. Des cris, des battements d’ailes, c’est la pagaille. Tu n’as rien fait de plus que t’approcher de la sortie que tu as failli te prendre un coup d’aile dans le visage. Ce n’est pas encore le moment. Il va falloir patienter.

Modération ♥:
 



Nessa Finnegan • Roy Harrison • Lottie McOleksion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11065

Dim 21 Jan - 3:50
Le grand chef Békipan vient remplacer ses sbires Goélise.

Békipan - lvl 20:
 



Ténéfix utilise Bluff sur Békipan.
{- 9 PV}
PV Békipan : 81/90


Békipan à la trouille. Il n'est pas capable d'attaquer.



Békipan - lvl 20:
 



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» aujourd'hui nous avons une mission, nous amuser à la plage! [LIBRE]
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Hoenn - 3E G E N :: Village Myokara-