Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 
» [EVENT] Voyage au centre de la Terre

Miss E

Miss E
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 3110

Mer 7 Nov - 13:38
Après tout ce qui s'était passé, il ne saurait pas étonnant d'en ressortir traumatisé.

Pourtant, ce n'était pas le cas de Valentin. Au contraire, il afficha son meilleur sourire enjoué une fois hors d'atteinte du Golemastoc, surprenant visiblement grandement ce cher Noah. À vrai dire, lui-même ne comprenait pas vraiment la raison de son agissement. Sans doute qu'après maintes et maintes explorations et travail dans les chantiers, le danger était devenu une habitude pour lui, une habitude qui ne lui fait plus peur du tout. À moins qu'il ait préféré prendre tout ça à la rigolade pour ne pas céder à la peur ou au stress. Connaissant le personnage, ce n'était pas impossible. Le fait est, en tout cas, qu'il souriait comme il l'avait l'habitude de le faire, espérant au moins détendre un peu l'atmosphère alourdie par le très probable stress de ses deux protecteurs. Il laissa aussi quelques secondes avant de se mettre en route pour retrouver le reste du groupe dont la situation semblait être inquiétante.

Effectivement, éloignons nous au plus vite pour retrouver les autres. Plus je m’éloignerai de ce golem, mieux ce sera personnellement.
Tu l'as dit, l'ami !

Valentin avait répliqué du tac au tac à la réponse de Worick. Avec ça, il espérait achever de mettre de côté le traumatisme du combat juste avant pour que tous puissent se concentrer sur la suite des événements : retrouver les autres. Le foreur espérait rapidement les retrouver, alors il marchait d'un pas rapide et ininterrompu, lançant son regard de droite à gauche pour repérer rapidement les meilleurs appuis afin de ne pas perdre de temps dans sa descente. Il espérait que les deux dresseurs en fassent de même. Dans le silence de la grotte, rien ne venait heureusement perturber la progression du trio. Valentin aurait bien voulu entamer un peu plus la conversation durant le trajet, mais ayant entendu ses deux protecteurs se remercier l'un l'autre juste avant de le suivre dans cette marche, il se doutait que discuter avec eux n'aurait pas d'autre intérêt que de combler le silence environnant – et dans le cas présent, c'était parfaitement inutile voir même, éventuellement, dangereux. C'est donc dans le calme le plus total que le trio finit par atteindre une cavité de très grande taille où les rochers s'étaient amoncelés partout sur le sol, formant un nouveau parterre assez instable mais qui se traversait sans trop de problème. Mais cela, n'avait que peu d'importance puisqu'en face d'eux, le reste de la troupe était disposé, attendant quelque chose – probablement eux. En arrivant, Noah ne cacha pas son soulagement.

J'espère que, après ce qu'on a vécu, on peut se promettre de ne plus se séparer. Dans tous les cas, je vote pour abandonner la personne qui décide de se barrer sans bonnes raisons. Et même avec une bonne raison, après réflexion.

Un sourire comblé se dessina sur le visage de Valentin suite à cela puis dans la seconde qui suivit, il abandonna son rôle de guide et s'élança au plus vite vers les deux jeunes femmes désormais retrouvées pour s'enquérir de leur état. Pendant ce temps, Marius était en pleine discussion avec Sheera.

... vraiment s'en sortir tout seul ?
Je le crains.

La voix un peu trop calme et sérieuse de l'archéologue n'avait probablement pas manqué de vous attirer et Worick – bien qu'il fut impossible de savoir si sa réaction faisait vraiment suite à la réponse audible par les nouveaux arrivants de la part du vieil homme – s'approcha de la seule coordinatrice, ne cachant pas son inquiétude.

Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Tout le monde va bien ?

Léger silence. Prise de conscience.

... Où est Masami ?

À cet instant précis, l'endroit s'emplit d'une atmosphère plus sombre, plus déprimante. Loréline et Daniel affichèrent une mine déboussolé tandis que Marius baissait la tête, pensif. Il n'en fallut pas plus pour que Valentin abandonne son sourire habituelle pour le remplacer par un visage d'inquiétude profonde. Un disparu ? C'était la pire des choses qui pouvait arriver au groupe – et à Masami – !

Z'êtes sérieux ?

La voix du foreur se voulait dur et sérieuse, ce qui put probablement vous prendre au dépourvu. Difficile de ne pas sentir que le trentenaire bouillonnait de plus en plus en prenant conscience de la gravité de la situation. Les deux filles voulurent prendre la parole pour tenter de le rassurer, de même que Marius qui ne tenait pas à avoir un Valentin en colère sur les bras, mais c'est finalement Sheera qui prit les devants, se tournant en priorité vers Worick.

Prenez une chaise, ça va être un peu long. On a trouvé les filles attaquées par un Gigalithe et un Archéodong. Manque de pot, le Gigalithe s’est suicidé en explosant. Ça provoqué un éboulement et depuis, Masami a disparu. Et on aimerait bien se lancer à sa recherche, quoi.

Clair. Simple. Concis. Le trio avait maintenant toutes les informations en tête, y compris, implicitement, le fait que Marius était de l'avis de laisser tomber le dresseur et de laisser ce travail au groupe de recherche qui suivrait. L'archéologue savait par avance que cela allait provoquer la colère des dresseurs, mais qu'en avait-il à faire ? Il savait pourquoi il disait cela. S'ils ne comprenaient pas cela, alors c'était simplement des ignares pour lui. Cela se confirma d'ailleurs quand Noah prit la parole à son tour.

Vous...Il...Il est quelque part, seul, dans une grotte avec des Pokemons sauvages sur les stéroïdes avec des intentions meurtrières et vous voulez abandonner les recherches avant même d'avoir entamé des recherches? Dude. What the actual fuck.

En guise de confirmation de ses pensées, le jeune homme afficha un regard noir en direction de Marius, qui lui répondit en le dévisageant avec son calme olympien.

On lui doit bien de chercher un peu avant de passer à autre chose.

La dernière remarque fit réagir Loréline et Daniel qui hochèrent la tête positivement, de même que Valentin même si ce dernier était un peu plus indécis. Ce dernier observa un court instant toute la grotte avant de se placer entre tout le monde pour prendre la parole.

Effectivement, nous lui d'vons bien cela. Nous f'rons quelques recherches avant d'continuer not'exploration.

Il dévisagea ensuite avec un air sévère son collègue mais se détendit assez vite, reprenant son calme habituel.

Néanmoins, j'suis d'accord que nous n'pouvons pas nous éterniser ici. L'endroit n'est pas sûr et un nouvel éboulement pourrait survenir à tout instant. Il faudrait pas qu'y ait d'aut' victimes parmi nous.

En y pensant, le mot « victime » était peut-être mal choisi. Mais il n'y fit pas attention, se concentrant sur ce qu'il avait à dire.

De plus, nous n'sommes vraiment pas équipés pour c'genre d'choses. L'rechercher, c'est nous met' nous aussi en danger. J'nous laisse max une heure avant de d'voir continuer, c'bien compris ? Après c'là, on d'vra laisser ça à ceux qui s'ront fait pour ça.

Valentin se stoppa un instant, laissant le groupe digérer l'information, puis il reprit sans laisser le temps de répondre.

Dites-vous que c't'endroit est suffisamment instable pour qu'même les Pokémon préfèrent sûr'ment éviter. S'il est en vie, c'est certain qu'il est en sécurité pour un p'tit moment.

Encore une fois, les mots choisis par le foreur n'étaient peut-être pas les meilleurs, mais il n'avait jamais été très doué pour trouver les mots justes – contrairement à Marius qui savait parfaitement doser ses mots pour qu'ils aillent dans son sens – mais il espérait au moins avoir fait comprendre que Masami était très certainement éloigné du danger s'il était encore en vie … Il préféra d'ailleurs se dire que c'était bien le cas et qu'ils auraient une chance de le retrouver. Il s'attela donc à la tâche, rapidement imitée par Loréline et Daniel qui utilisèrent chacun et chacun leurs Pokémon pour essayer de repérer le jeune médecin. De son côté, Marius fit soulever les rochers à son Alakazam – bien qu'à contrecœur, pour essayer de voir si le disparu ne s'y trouvait pas. En vain. Sans vrais équipements, même si les Pokémon pouvaient se révéler très performant dans ce genre de choses, c'était comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Finalement, après l'heure indiqué par Valentin, ce dernier acheva de fouiller une petite cavité donnant sur la plus grosse où le groupe se trouvait puis revint au centre pour appeler tout le monde.

... Malheureusement, aucune trace d'Masami. J'suis désolé pour vous, mais va falloir qu'on r'prenne not' chemin. Plus vite on aura fini ça, plus vite on pourra r'monter pour prévenir les sauveteurs.

Le foreur affichait une mine sombre. Évidemment qu'il aurait voulu prendre tout le temps nécessaire pour retrouver le jeune médecin, mais chaque seconde perdue mettait l'adulte en danger et mettait surtout le groupe entier en danger. Il y avait déjà suffisamment de problèmes comme ça. Il chassa donc rapidement ses pensées négatives et commença à se mettre en route. Cependant, et contre toute attente, Marius stoppa un instant le groupe pour prendre à son tour la parole.

Avant que nous repartions, une précision s'impose : non, nous ne pouvons pas abandonner notre exploration immédiatement. Je suis d'accord qu'elle représenterait la meilleure solution pour Masami, mais elle ne l'est pas pour nous. Ni pour les sauveteurs. Vous avez sûrement dû avoir un aperçu du genre de Pokémon que recèlent cet endroit, alors tant que nous n'aurons pas déterminer à quel niveau de difficulté se situe l'exploration des lieux, nous ne pourrons pas garantir la venue d'une équipe de sauvetage préparé sans la mettre elle aussi en danger. Vous avez compris ?

Léger silence. Marius fixa un instant son Alakazam à ses côtés puis reprit, conscient d'oublier un tout dernier détail.

Et sachez que je ne peux pas laisser Alakazam servir de messager. Il est notre dernier moyen de secours si le danger se révèle trop grand et il ne pourra pas nous retrouver ensuite.

Avec ça, l'archéologue avait dit ce qu'il avait à dire. Il se fichait pas mal de savoir si le groupe avait bien capté ce qu'il venait de dire, l'important était que Valentin, lui, le comprenait. Parce qu'il était celui en qui le groupe avait confiance et inspirait chacun de ses membres. S'ils avaient quelque chose à dire, ce serait au foreur qu'il faudrait poser la question maintenant. En attendant, il était temps pour tout le monde de reprendre l'exploration, dans la joie ou la déprime. De toute façon, le choix n'était plus vraiment possible désormais.

C'était finir cette exploration ou abandonner Masami à son sort au détriment du collectif …




Inventaire :
2 Hyper-Potions (1 dans chaque sac des joueurs : Worick & Sheera)
2 Total Soin (1 dans chaque sac des joueurs : Noah & Sheera)
→ Worick a utilisé un Total-Soin & Noah une Hyper-Potion. Masami ayant disparu, 1 Hyper-Potion & 1 Total-Soin ont également disparu.

État de l'équipe :
→ Grahyena : Bon état, sans plus.
→ Aligatueur est blessé mais les dégâts ne sont pas très graves. Il devrait tenir sans problème deux ou trois coups avant d'y passer. Il est également paralysé.
→ Dimoret est maintenant bien amoché. Il est encore plus qu'apte au combat, mais ses blessures sont maintenant non négligeables.
→ Tortipouss : Statut inconnu (disparu).

Groupe :
→ Masami a disparu.
→ Le reste du groupe est présent.


avatar ©️ Elune Crowley.
Revenir en haut Aller en bas

Worick Brown

Worick Brown
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 2224

Région : Kantô
Lun 12 Nov - 17:08
Masami avait disparu. Il n’était nullement nécessaire d’être spécialiste pour comprendre que l’expédition allait en être fortement perturbée. Déjà les premières réactions fusaient et Worick regrettait presque d’avoir posé la question fatidique. L’espace d’un instant, la réalité rattrapa le scientifique. Masami avait disparu. Il était peut être mort, peut être blessé, sous les décombre, ou peut être avait-il simplement réussi à prendre de la distance pour finalement se perdre dans les galeries. Quoi qu’il en soit, la situation actuelle de Masami aurait tout simplement pu frapper le rouquin. La réalité était manifestement difficile à entendre, puisqu’à la simple idée de se retrouver enseveli sous une telle masse rocheuse, Worick en avait presque la nausée. Comment gérer cette situation ? Partir à la recherche de Masami ? Continuer d’avancer ? Le groupe se retrouvait à nouveau divisé, amenant une fois de plus les jeunes gens à se heurter à l’avis de Marius. Pour autant, Worick n’émit aucune remarque. Il avait choisit, ici, de ne pas se prononcer, ne sachant pas lui-même comme choisir la meilleure option. Mettre fin à l’expédition maintenant n’avait tout bonnement aucun sens, surtout si Masami était dans un état gravissime. Pour autant, l’aspect humain de la chose n’autorisait aucunement le petit groupe à reprendre leur avancée sans même essayer d’en venir en aide au médecin de l’expédition. Suivant finalement l’avis général qui correspondait assez bien à la meilleure solution pour ce genre de situation, du moins à ses yeux, Worick s’affaira à rechercher le jeune homme en détresse en même temps que ses camarades. L’estomac noué, il ne pouvait espérer qu’une chose : que l’un des membres de l’expédition mette définitivement fin au doute. Car c’était finalement cet aspect de la chose qui rendait cette épreuve plus difficile encore : le doute ; et malgré toutes les espérances du jeune homme, ce doute en question n’était visiblement pas prêt d’être dissipé. Malgré les recherches, Masami demeurait introuvable. C’était tout bonnement hallucinant et extrêmement stressant. Bien entendu, le jeune homme était fréquemment en contact avec la mort, la maladie, les disparitions ou ce genre de chose, là n’était pas le problème. Le problème, c’est que ça venait de toucher quelqu’un d’extrêmement proche géographiquement du scientifique. S’il était venu ici plutôt serein, sachant bien qu’il avait de toute évidence réussi à se tirer de bien des mauvais pas lors de sa mission pour retrouver l’atlantide, la réalité venait de lui revenir en pleine figure, le frappant comme un train à pleine vitesse. Alors qu’il avait finalement laissé sortir son Dimoret pour prendre le temps de lui administrer une hyper potion, Worick trouva finalement la force de reprendre la parole.

« Je comprends bien et j’adhère à cette idée : nous ne pouvons pas rester ici plus longtemps. S’il y a un quelconque moyen de prévenir les autorités compétentes pour qu’elles entament les recherches pendant que nous en terminons ici, il serait intéressant d’explorer cette piste. Quoi qu’il en soit, nous devons malheureusement continuer. »

Prononcer ces mots s’était avérer encore plus délicat que prévu pour le jeune homme. Toutefois, il ne devait pas se montrer faible, surtout devant les autres : il était nécessaire de continuer, c’était tout simplement une question de bon sens. Pour autant, le moral du scientifique fut un peu plus rabaissé encore une fois lorsque Marius apporta une légère précision : Impossible d’envoyer son Alakazam alerter qui que ce soit à la surface. Il avait donc réfléchit à ce sujet lui aussi, sans manifestement trouver de bonne solution. La dernière solution était donc on ne peut plus simple : en finir au plus vite.


[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Sans_t10
[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Blason19 [EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Stampd10 [EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Test_610
[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 T2zrRDW
Revenir en haut Aller en bas

Sheera Baal

Sheera Baal
Retraité

C-GEAR
Inscrit le : 16/10/2014
Messages : 2358

Région : Hoenn
Mar 13 Nov - 16:08
Je suis pas une femme douée pour annoncer les mauvaises nouvelles. Je le sais, je manque de tact dans ce genre de circonstance. Je manque de tact tout le temps, faut bien le dire. Mais au moins, c’est dit plus d’interrogations. ‘fin, on se demande plus où il est. Si en fait, mais bref. On arrive à convaincre Marius de faire des recherches. Nous avons une heure pour le retrouver.

On entame les recherches sans traîner. Du mieux possible, je déplace quelques rochers, mais l’aide vient principalement de Lou’ et de Calci’ qui délogent les pierres avec leurs pattes, voire les brise, et qui utilise leur flaire pour fouiller les coins de recherche des autres. Moi, avec mon poignet douloureux, je ne peux rien faire malheureusement.

Mais rien. Rien du tout. Pas un seul objet de Masami. Rien, même pas un cheveu ou quoi que ce soit. Rien du tout. Tant pis pour les recherches.

- Espérons que l’équipe de recherche ait plus de résultats que nous. Allez, en avant, terminons cette exploration. On devrait reprendre notre position de départ. Loupiotte, décale-toi sur la gauche et préviens-nous au moindre changement.

Je reprends la marche avec les autres membres du groupe, priant pour que Masami soit retrouvé vivant. Même si je ne l’aime particulièrement, il ne mérite pas la mort. Je le soupçonne d’avoir bon fond, malgré tout, juste qu’il est un peu grumpy, disons.


[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 T468[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Lu07

[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Q9wbjWt[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Stamp110[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Stamp_18

Double compte : Annie Belladone

Merci Iago, pour le sprite de Sheera. Merci à Amako, Elisa, Elizabeth, Worick et Vanee pour les avatars cadeaux.

Stamp:
 
Revenir en haut Aller en bas

Noah Brooks

Noah Brooks
Ranger Johto

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 1173

Région : Johto
Mar 27 Nov - 15:55
J'avais de la difficulté avec l'idée de laisser Masami pendant que nous continuons notre mission. Je comprenais que nous ne pouvions rien de plus par nous mêmes, mais j'avais l'impression de le laisser à son sort et probablement le condamner à mort. D'ailleurs, s'il était blessé, écrasé partiellement sous une roche ou quelque chose du genre, et qu'il mourrait de complications ou tout simplement au bout de son sang, ne serions-nous pas coupables dans un sens? Je serrai les lèvres pour empêcher un sanglot de s'échapper et j'essuyai furieusement mes yeux avec le revers de mes mains. Ce n'était pas le temps de s'effondrer, même si j'en avais vraiment envie. Je pris plusieurs grandes inspirations pour tenter de me calmer et lorsque je réussis à contrôler un minimum mes émotions, je me tournai vers les autres. Mes yeux légèrement humides et rouges devaient me vendre, mais j'espérais qu'ils auraient la décence de ne rien dire.

- A-Allons-y. Nami, tu surveilles nos arrières?

Je détestais l'idée de me séparer d'elle, même de seulement quelques mètres, mais avant de la rejoindre, j'avais vu quelque chose qui tombait dans mes cordes. Si je ne pouvais pas sauver Masami, je pouvais plus que possiblement offrir un certain soulagement à Sheera. Je n'étais pas certain à 100% que mes yeux ne m'avaient pas trompé, mais je soupçonnais que son poignet soit en piètre état. Je sortis ma trousse de premier soin amélioré et m'avançai vers elle. Je brandis devant moi mon kit (elle m'intimidait tellement que je pensais que si elle voyait avant d'entendre ce que je voulais, elle éviterait de m'arracher la tête) avant de lui adresser la parole d'une voix mal assurée.

- Je...Tu es blessée? Je peux t'arranger ça avant de reprendre la route. Je ne sais pas pour combien de temps nous allons rester sous terre, alors autant éviter une infection ou que cela empire.

Je fermai la bouche, voyant que je m'étalais, parlant beaucoup plus que nécessaire à cause de la nervosité. Je lui offris un petit sourire, priant pour qu'elle ne perde pas patience et qu'elle me voit pour ce que j'étais: un kid sur le bord de la crise de nerf qui voulait tout simplement son bien. Avec un peu de chance, elle m'offrirait plus en pâtée à son lion; il semblait pouvoir m'offrir une mort moins brutale. À ma grande surprise, et immense soulagement, elle me tendit son bras sans protester ou sans me faire sentir que mon aide n'est pas la bienvenue. Small victory. Je m’agenouillai, ouvris mon kit et en sortis le nécessaire que je mis en partie dans les poches de mon manteau. Je me relevai avant de commencer par nettoyer sommairement son bras. Bon, elle ne semblait pas avoir de plaies ouvertes, ce qui était déjà un plus. Par contre, je n'étais pas en mesure de dire si c'était cassé ou si c'était une très vilaine entorse. Dans tous les cas, je préférai jouer la carte de la prudence et plaçai son membre dans une écharpe après l'avoir bandé. Cela limiterait ses mouvements, mais au moins elle ne risquait de guérir dans des temps raisonnables si on sortait vivant des grottes.

- Ça devrait faire l'affaire pour le moment...


[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Tfk6
stamps <3:
 
Revenir en haut Aller en bas

Miss E

Miss E
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 3110

Mer 12 Déc - 21:31
Bien que Marius ne le laissa pas paraître un instant, il était sans aucun doute le plus inquiet du groupe. Ce type là, Masami s'il se souvenait bien, il avait beau ne pas apprécier les gens beaucoup trop optimistes et sympathiques, il ne pouvait que reconnaître qu'il aurait volontiers prit le temps pour le retrouver. Malheureusement, et il le savait pertinemment puisqu'il ne s'agissait pas de la première fois que ce genre d'accidents survenait, ils n'avaient clairement pas le temps pour cela. Chaque minute, chaque seconde perdue représentait un danger autant pour le groupe que pour le disparu. Marius se demandait d'ailleurs si ce n'était pas cela qui l'inquiétait réellement. Le danger. Masami en moins, le groupe de l'Explorarium n'avait désormais plus que trois protecteurs à leurs côtés. Certes, cela pouvait sembler suffisant, mais cela obligeait à modifier la formation du groupe et donc à rendre leur sécurité plus incertaine. Il allait falloir se montrer plus attentif pour la suite de l'exploration. Au moins, même s'il ne l'avouait pas, Marius avait confiance en ces dresseurs. Ils avaient montré avec le premier combat qu'ils savaient y faire en matière de combat. Jusque-là, Marius s'était montré particulièrement acerbe et mauvais envers eux, mais maintenant, il n'en avait plus l'envie. Du moins, il n'en voyait plus l'intérêt. Lui était venu pour explorer cet endroit, eux pour assurer sa protection et celle de ses collègues. Maintenant que le danger était devenu grand et omniprésent, il était plus intéressant pour lui de ne pas mettre à mal la cohésion du groupe.

Il était temps qu'il prenne en main ses responsabilités de chef de groupe.

Son Alakazam, posté à ses côtés, le remarqua dans la seconde où il le pensa, connaissant parfaitement toutes les mimiques de son maître, souriant légèrement en voyant apparaître l'homme qu'il avait décidé de suivre voilà bien des décennies, cet homme au regard sérieux et impliqué, qui ne fait fi d'aucun sentiment qui puisse altérer sa capacité de réflexion et de jugement, qui réfléchit et mène ses pairs là où il a besoin de les emmener. Le type psy pressentit alors que pour la suite de cette exploration, tout allait se passer pour le mieux. Bon, il n'était pas à exclure qu'un obstacle important se dresse sur leur route, mais le Pokémon, beaucoup plus sage que Marius, plaçait tous ses espoirs en ces trois dresseurs. D'ailleurs, en les voyant finalement revenir vers l'archéologue quand celui-ci leur fit savoir qu'il était désormais temps de reprendre la route, il comprit que rien, ou du moins presque rien, ne saurait désormais les troubler. Ils accompliraient leur devoir sans faille. Fort rassuré, il hocha la tête quand Marius apporta la précision sur sa téléportation puis retourna de sa propre initiative dans sa Pokéball, partant se mettre en condition pour accomplir sa future téléportation de masse sur une grande distance.

Je comprends bien et j’adhère à cette idée : nous ne pouvons pas rester ici plus longtemps. S’il y a un quelconque moyen de prévenir les autorités compétentes pour qu’elles entament les recherches pendant que nous en terminons ici, il serait intéressant d’explorer cette piste. Quoi qu’il en soit, nous devons malheureusement continuer.

Worick est le premier à réagir à l'annonce de l'archéologue à l'âge avancée. Comme attendu, le jeune homme à la chevelure rouge se montre réceptif au fait de continuer l'exploration, apportant tout de même une précision sur la question des secours. Valentin, souriant légèrement, vint vers lui et l'attrapa rapidement au cou avec son grand sourire habituelle.

T'es un p'tit malin toi ! T'inquiètes pas, mon gars, on va en finir rapidement avec ça et on pourra s'occuper d'lui !

Lâchant ensuite un gros rire gras, il détendit légèrement l'atmosphère, permettant au moins à Loréline, la scientifique du groupe, de prendre un regain de confiance en elle pour prendre la parole, la première fois depuis l'affrontement à l'entrée de la grotte.

Si … Si jamais vous avez vous aussi un Pokémon pouvant se téléporter, on pourrait envoyer un message papier. Enfin, j'imagine.

Marius fixa la demoiselle qui parlait avec une certaine hésitation, coupant littéralement avec son caractère d'ordinaire plus exalté. C'est vrai qu'il n'avait pas vu les choses sous cette angle. Bon, après coup, c'était sans doute parce qu'il pensait qu'un autre Pokémon que son Alakazam n'aurait pas les moyens de se repérer dans les nombreuses galeries, mais cette pensée était infondé – la capacité de téléportation restant pour lui un sacré mystère de la science Pokémon. Il se pressa donc de corriger cette erreur de sa part.

Effectivement. Néanmoins, malgré tout, personne d'autre ne pourra pénétrer dans ces lieux avant de nous être bien assuré de sa dangerosité. Et je le répéterai autant de fois que c'est nécessaire pour que cela rentre dans vos têtes !

Marius se laisse un peu aller sur sa remarque, mais son ton ne laisse présager aucune réelle menace ou moquerie cette fois. Ce qu'il dit passe pour véridique. Il ne rigole plus. Il lâche ensuite un léger râle presque imperceptible avant de commencer à marcher, laissant les autres finir la discussion de leur côté. Finalement, Sheera prend la parole à son tour, mais ce n'est que pour confirmer qu'elle est également d'accord pour poursuivre l'exploration. De son côté, Noah ne commente pas et s'occupe plutôt de son compagnon, lui administrant un Total Soin à l'image de Worick qui s'était occupé de son côté de son Dimoret, lui offrant son Hyper-Potion. Avec tout ça, les trois Pokémon protecteurs étaient de nouveau prêts à botter du Pokémon sauvage. Valentin esquissa un sourire en le comprenant puis vint offrir un frottement sur le crâne de Loréline redevenue silencieux avant de rejoindre Marius. La brune resta inerte une seconde puis fit de même, rapidement imitée par Daniel qui, pour sa part, s'était transformée en muette depuis tout à l'heure, rouge de honte. Elle devait se sentir bien idiote de sa fuite avec Loréline et ne l'assumait pas vraiment. Difficile de le dire, mais peut-être que le reste du groupe aurait du mal à lui parler pour la suite de l'exploration. Marius, qui la vit arriver, ne le fit pas remarquer mais son regard calme et désormais imperturbable en disait long sur ce qu'il en pensait. Il se contenta simplement de la laisser s'en remettre par elle-même, confiant en sa capacité de remise en question, s'affairant plutôt à agir pour le groupe.

Loréline, ton Vibraninf est-il en état ? Si c'est le cas, sors-le immédiatement. Viens près de moi ensuite. Pareil pour toi Daniel. Évitez toutes les deux au maximum de vous éloigner de moi, même en cas de danger. Valentin, tu te places en retrait avec ta Minotaupe pour surveiller nos arrières et prévenir au moindre problème.

Les trois personnes nommées réagirent à l'appel et s'exécutèrent, se mettant en position avec Marius en position centrale. Ce dernier porta ensuite son regard vers les trois dresseurs et resta silencieux un instant avant de reprendre.

Noah, mettez-vous à l'arrière avec Valentin. Votre Aligatueur constituera une bonne ligne de défense si on nous prend d'assaut par l'arrière. Worick et Sheera, vous passez à l'avant. Vos Pokémon pourront aider le Vibraninf à nous repérer dans ces lieux et à éviter, si possible, tous les affrontements qui pourraient survenir.

Il laissa le temps aux trois protecteurs de réagir à ce qu'il dit avant de reprendre, toujours aussi calme et sérieux.

Notre objectif a changé désormais. Même si nous continuons à explorer l'endroit, notre priorité reste avant tout de mettre à jour les caractéristiques de ces galeries, la dangerosité et surtout la disposition de l'endroit.

Il soupira un instant avant de reprendre ses mots, comprenant qu'il n'était pas vraiment clair.

Pour résumer, nous allons continuer d'explorer cette grotte jusqu'à trouver le Pokémon qui semble être le plus dangereux d'entre tous pour le neutraliser – si possible.

Il acheva sa phrase comme on coupe une vidéo puis attendit les nouvelles réactions de ses interlocuteurs avant de les laisser se placer pour que le groupe se remette en marche. Pour la suite des événements, le groupe conserva cette formation, y trouvant un certain équilibre entre optimisation de la protection et des zones d'actions en cas d'attaque ennemie. Profitant également de la présence du plafond à peine un ou deux mètres au-dessus d'eux et de l'étroitesse des galeries – laissant tout de même l'espace pour la formation sans pour autant avoir tout le monde collé entre eux, autant dire qu'il fut désormais pratiquement impossible d'être pris au dépourvu par des Pokémon sauvages du coin. C'est donc avec une certaine sérénité que la suite de l'aventure se fit, se comportant surtout en une longue marche au travers de longs couloirs rocheux irréguliers et descendants sans parvenir à repérer de grosses cavités où il serait possible de s'installer. Impossible pour moi de le déterminer pour les trois dresseurs, mais pour les quatre membres de l'Explorarium, ce fut le silence total. Du moins, les deux jeunes femmes restèrent tout près de Marius, trop effrayés par l'angoisse qu'apportait les galeries, et Valentin se contentait d'accomplir son rôle de vigile. S'il devait parler, c'était à Noah de prendre l'initiative pour entamer la conversation. Ainsi se déroula les quelques heures qui suivirent la reprise de l'exploration au détriment de Masami qui demeurait introuvable. Heureusement pour tous, le trajet se fit dans le plus grand calme, aucun Pokémon ne venant se présenter au groupe – l'éboulement provoqué par Archéodong les avaient fuir bien plus que ce n'était prévu visiblement. La petite troupe parvint finalement à atteindre l'entrée d'une énorme grotte situé au détour d'un des interminables couloirs qui remplissaient l'endroit.

Eh bien ! Ça vaut l'coup d'oeil !

Alors que chacun prenait le temps de pénétrer à l'intérieur du nouvelle espace, la voix grave de Valentin se fit subitement entendre, traduisant à la perfection le sentiment de plaisir qui le parcourut en voyant l'endroit.

[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 7nrMbrA

Jusqu'ici, la grotte était tout à fait banale, parfaitement naturelle. Mais cet endroit, lui, était bien loin de l'être. Il s'en dégageait quelque chose de réellement mystérieux, comme si l'atmosphère était chargé d'une aura spirituelle impalpable mais qui venait constamment balayer ceux qui pénétraient en ces lieux. Un petit vent parvenant depuis des percées dans la roche – malgré les quelques centaines de mètres qui séparait le lieu de la surface – venait propager un peu de douceur, apportant calme et sérénité avec lui. Le plafond devait bien être situé à une vingtaine de mètres au-dessus du groupe et se perdait dans l'obscurité, mais chacun pouvait y apercevoir des lianes en sortir, présageant de l'existence d'une végétation à cet emplacement. De toute façon, cela partait d'une évidence au vu de la luxuriance dont faisait preuve l'endroit, chaque rocher semblant évoluer avec des bouquets d'herbes d'un vert presque surréaliste pour les lieux. Cependant, au centre de la zone, prenant bien un tiers de l'espace au sol, un point d'eau d'une clarté surprenante se trouvait, silencieux, perdu dans l'espace-temps. L'eau qui s'y trouvait provenait d'une petite cascade situé en amont d'un monticule de l'autre côté par rapport au groupe, apportant un petit bruit de fond rappelant celui d'un ruisseau, et provenant elle-même d'un léger passage dans la roche, parvenue probablement depuis des nappes phréatiques situées un peu plus haut. Enfin, l'endroit en lui-même était naturellement éclairée par des rochers phosphorescents d'un bleu ciel captivant, parvenant pour la majorité de cette lumière depuis la cascade, laissant penser que cela n'était peut-être pas quelque chose de naturelle. En tout cas, avec ça, il n'y avait aucun doute quant au fait que la vie puisse s'y développer. D'ailleurs, en parlant de ça …

 ! Vibraninf ! Vérifie qu'il n'y a personne d'autre que nous par ici.

Pris d'un élan soudain, Loréline avait abandonné la sécurité de Marius pour se tourner vers son compagnon qui s'exécuta dans la foulée, tâchant de repérer tous les mouvements possibles et les formes vivantes. Il finit cependant par hocher la tête, annonçant que le groupe se trouvait seul en ces lieux. La scientifique afficha alors un sourire excité et attrapa la main de Daniel légèrement en retrait, l'obligeant à la suivre. Bien qu'à contrecœur, la rousse finit par suivre, les deux jeunes femmes trottant rapidement jusqu'à ce qui l'avait tant attiré. En effet, si par la simple existence de verdure, l'endroit avait déjà quelque chose de fou, la présence de nombreux monuments rocheux décorées de motifs bien particuliers et taillées dans la pierre venaient rajouter un côté encore plus dingue à ce dernier. Il ne fallait pas être expert pour voir que ces sculptures rocheuses n'avaient rien de naturel et que cela ne pouvait être que l’œuvre des Hommes. Mais ça, ça n'était que le début. En s'approchant, ce que Loréline prenait pour de simples creux dans la roche se révéla être de belles plaques d'argent installées directement dans des cavités creusées à l'avance, tout juste salies par le temps mais encore en parfaite état. Voyant cela, Daniel, bien que spécialisée d'ordinaire dans les fossiles, ne put rester impassible devant cette vision et afficha un air exaltée, limite admirative, commençant à observer avec sa collègue le moindre recoin de ces monuments rocheux. De leurs côtés, Valentin se contenta de rester à regarder l'endroit avec plaisir et Marius se promena tout autour, observant toute la zone dans sa globalité pour essayer de trouver quelque chose. Ce qui ne tarda pas à se faire, l'archéologue toussant alors pour alerter les autres.

Venez donc.

Invitant tout le monde à le rejoindre, il reprit sa marche, gravissant le fameux monticule de la cascade avant de disparaître derrière dans ce qui semblait être une cavité. Parvenant à venir à lui, tous purent alors admirer l'énorme porte marqué en son centre du même symbole en argent présent sur les roches. La porte était fait d'un amoncellement de roches et semblait fort bien épaisse, impossible même à pousser comme cela. Daniel tenta de le faire avec son Mackogneur, en vain. Marius hésita un instant à le faire avec son Alakazam mais il abandonna l'idée, préférant laisser son compagnon se concentrer tranquillement à sa tâche de concentration pour la future téléportation à venir. Il indiqua donc à chacun de se mettre en quête d'un éventuel mécanisme qui serait susceptible d'ouvrir la porte, se disant que les personnes qui avaient construit cette entrée devait nécessairement y avoir penser. Son intuition se révéla être la bonne puisqu'après quelques minutes de recherches, un levier caché sous un tas de roches – sans doute imprévu au vu de la disposition des rochers –, qui l'avait pas mal amoché mais pas assez heureusement pour le rendre inutilisable, fut trouvé. Il y eut un instant de silence puis Valentin, curieux, le poussa, activant un invisible mécanisme qui provoqua l'ouverture lente et bruyante de la porte de pierre, laissant des étoiles dans les yeux des deux jeune femmes et un sourire satisfait de la part des deux hommes.

Pénétrons.

Installé devant la pierre en train de s'ouvrir, il accompagna ses mots en se dirigeant à l'intérieur de ce qui se cachait derrière cette porte. Quelle ne fut pas sa surprise en découvrant une gigantesque salle complètement surnaturelle tant elle était semblable à ce qu'on pourrait trouver à la surface. Le sol était fait d'un espèce de carrelage régulier de pierre, le plafond était taillé en une forme triangulaire propre et lisse, et le tout soutenue par des piliers parfaitement droits et lisses eux aussi, le tout décoré des mêmes motifs que ceux des monuments rocheux de l'extérieur. Mais le plus fou, c'était que les murs étaient par endroits parsemés d'une agglomération de petits cailloux phosphorescents comme dans la grotte juste avant, formant des espèce des lampes naturelles apportant une surprenant luminosité sur l'ensemble de l'endroit. C'est ainsi que tous purent découvrir au fond, posé contre un mur, un énorme autel où de nombreuses offrandes – ou du moins ce qui devait en être vu que tout était en miettes – où se trouvait, en grand, le motif en argent. S'agissait-il d'une ancienne religion ? Probable. Les preuves étaient là. Marius le savait. Il progressa sans hésiter en direction de cet autel, cherchant à en savoir plus à ce sujet. Pour la première fois depuis le début de cette exploration, il était parcouru d'une certaine excitation. Ça c'était pour la rançon de tous les efforts accomplis précédemment. Il en était plus qu'heureux.

Néanmoins.

Néanmoins, cela fut de courte durée.

Alors qu'il avançait vers sa destination, il ne fut pas difficile de voir que devant lui, pile entre le groupe et l'autel, un objet commençait à se mettre à bouger tout seul. Même si la luminosité était bonne, cet objet demeurait dans une légère zone d'ombre, empêchant de repérer ce qu'il en était. Voyant cela, Marius s'arrêta immédiatement, perdant tout bonheur au profit de son désormais sérieux implacable. Il recula tranquillement, restant attentif aux mouvements de cette chose inconnue qui sortait de son sommeil. Après quelques instants, il fut parvenu au niveau du groupe et observa avec eux la suite des événements. L'objet met du temps à se mettre réellement à bouger, mais quand il le fut, la masse sombre jusque-là uniforme s'élargit et découvrit des espaces sous lui. En un instant, une nouvelle forme, plus vivante, se dessina, et fit alors comprendre, en tout cas aux membres de l'Explorarium, que ce n'était pas un objet mais … un Pokémon. Plus précisément.

Un Métalosse.

Le Pokémon de métal se dévoila finalement à la lumière des projecteurs naturelles et tous purent découvrir son regard féroce qui en disait long sur ses intentions à l'encontre des nouveaux arrivants. Marius gloussa en le voyant, comprenant qu'ils venaient de tomber, par pure chance – ou pas, il n'en était pas encore certain – sur le big boss des lieux. Enfin, c'était encore difficile à dire car le Pokémon semblait être piégé ici depuis un bon moment, mais l'intuition de l'archéologue ne l'avait jamais trompé jusqu'à présent. Pour lui, c'était bien le meilleur combattant que pouvait compter cet endroit. Il n'y avait donc plus qu'une chose à faire : s'occuper de lui.

Il suffit de le regarder pour comprendre qu'il ne nous laissera pas repartir si facilement. Je vous laisse vous occuper de lui, dresseurs !

Il dit cela avec panache, mais il n'eut pas le temps de voir les trois protecteurs répondre à sa demande que le Métalosse fit demi-tour pour se diriger vers l'autel. Il s'y arrêta après quelques secondes, et semblant alors chercher quelque chose, il finit par s'entourer d'une légère aura violette, utilisant des pouvoirs psychiques. Il fit sortir quelque chose d'impossible à identifier depuis la position du groupe, mais quand il appuya dessus, même les plus ignares pouvaient comprendre ce qu'il venait de récupérer. C'est aussi à ce moment-là que Marius remarqua que l'un des œils du Métalosse n'avait rien de naturel, que quelque chose se trouvait à sa place. Il n'eut malheureusement pas le temps de comprendre assez vite pour réagir en conséquence, ne pouvant alors qu'observer le type acier s'illuminer subitement d'une aura multicolore avant de disparaître dans une boule lumineuse devancée par une forme rappelant celui d'une flammèche vacillante, elle aussi multicolore. Trop tard pour l'arrêter. En un instant, le type acier méga-évolua par lui-même, prenant alors l'aspect et la puissance du Méga-Métalosse. D'un seul coup, son aura déjà bien menaçant devint monstrueuse, laissant transparaître toute la force dont il était désormais imprégné.

ON EST DANS LA MERDE !

La voix paniquée du foreur se fit entendre avec force dans le lieu. Ce qu'il venait de dire n'avait jamais été aussi vrai que maintenant pour les trois dresseurs …




Inventaire :
1 Hyper-Potion (Sheera)
1 Total Soin (Sheera)

État de l'équipe :
→ Grahyena : Bon état, sans plus.
→ Aligatueur est blessé mais les dégâts ne sont pas très graves. Il devrait tenir sans problème deux ou trois coups avant d'y passer.
→ Dimoret est en parfait état.
→ Tortipouss : Statut inconnu (disparu).

Groupe :
→ Masami a disparu.
→ Le reste du groupe est présent.


avatar ©️ Elune Crowley.
Revenir en haut Aller en bas

Noah Brooks

Noah Brooks
Ranger Johto

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 1173

Région : Johto
Mar 25 Déc - 21:17
Honnêtement, je ne comprenais pas comment Valentin pouvait sourire avec autant de faciliter. Honnêtement, je ne comprenais le comportement de personne, sauf peut-être celui de Sheera. Comment pouvaient-ils ne pas sembler plus inquiet que cela? Comment pouvaient-ils se remettre aussi facilement de ce genre d'événement? Était-ce l'expérience ou était-ce juste moi qui était trop fragile? J'avais beau me répéter que continuer était probablement la meilleure option pour Masami, je n'arrivais pas à être convaincu et à me sentir mieux. En fait, plus le temps s'écoulait et plus je me sentais écrasé sous le poids de la culpabilité et du regret. J'avais l'impression que ma tête bourdonnait, que tout mon corps vibrait sous la tension et la panique qui me saisissaient. Je n'arrivais pas à focuser mon attention sur un point en particulier et mon regard bougeait d'une silhouette à l'autre sans vraiment que mon cerveau n'enregistre quoi que ce soit.

Je secouai la tête pour signifier que je ne possédais pas de pokemon pouvant se téléporter. Je serrai les lèvres afin de retenir l'éclat de rire hystérique qui risquait de s'échapper. J'avais plus de quarante pokemons et j'en avais au moins six avec moi, mais aucun n'était de type psy. Je n'avais aucun pokemon pouvant nous aider dans pareille situation. Moi qui me félicitait d'être prêt à affronter toutes les situations, j'étais complètement largué. Le poids de mes seize ans et de mon inexpérience ajouta une couche de plus à mon inconfort et mon éclat de rire faillit se transformer en sanglot. Je n'étais bon à rien. Je ne servais à rien. Je ne pouvais rien. Je n'étais qu'un poids mort qui risquait de ralentir le groupe et qui n'était même pas fichu d'offrir la protection que j'étais supposé être en mesure de fournir. Ils auraient été bien mieux avec Masami avec eux et moi sous les gravas. Un médecin aurait été bien plus utile. Sheera aurait eu de meilleurs premiers soins et ne risquerait probablement pas d'avoir des complications éventuellement.

J'hochai lentement la tête, écoutant distraitement et me dirigeai d'un pas traînant vers l'arrière du groupe. Nami me donna un coup de museau sur l'épaule et je lui gratouillai le cou, tentant sans succès de la rassurer. Elle méritait tellement un meilleur dresseur. Je poussai un soupir et passai une main dans mes cheveux, me sentant terriblement épuisé tout d'un coup. Je suivis le groupe en silence, les yeux majoritairement rivés sur le sol afin d'éviter de me prendre un caillou dans les pieds et de m'étaler sur le sol. Il ne manquait plus que je m'ouvre le crâne et que je meurs au bout de mon sang.

Si ce n'avait pas été de mon état d'esprit, j'aurais apprécié la vue qu'offrait la groupe. Seulement, en ce moment, avec la disparition de Masami, la blessure de Sheera et les explorateurs qui me mettaient sur les nerfs en général, je trouvais difficile de m'extasier devant la formation géologique. Et puis, je n'avais jamais été un fan de roches en général, alors...c'était bien? Je poussai un soupir de nouveau et préférai me concentrer sur la possible présence de pokemons qui avaient envie de nous réduire en purée.

- Nami?

Je jetai un regard intrigué et inquiet vers ma Feraligatr lorsque celle-ci se redressa de toute sa hauteur tout en poussant un grognement sourd. Elle entrouvrit sa gueule, découvrant ses crocs, dans un signe clair d'avertissement. Elle sentait la présence de quelque chose de possiblement dangereux et je me doutais que, peu importe ce que c'était, c'était beaucoup plus menaçant que nos opposants précédents.

- Holy shit.

Je me sentis blêmir et je me retins difficilement de ne pas prendre mes jambes à mon cou lorsque le métalosse fit son apparition. Déjà en temps normal il s'agissait d'un pokemon que je redouterais d'affronter, mais sous sa forme méga et avec cette aura étrange...C'était quelque chose que je ne voulais certainement pas risquer d'offusquer. Quelque chose me disait qu'il ne se contenterait pas de nous faire les groz'yeux de loin et qu'il viendrait tôt ou tard pour nous écraser ou qu'il tenterait de faire exploser nos têtes avec des ondes psychiques. Un truc sympa, quoi.

- Qu'est-ce qu'on fait? Qu'est-ce qu'on peut faire? Est-ce qu'on peut s'enfuir? On se bat? On a une chance de survivre? God. Oh. God.




Feraligatr lance Vibraqua D:
Je vote donc pour rester et y rester /roule


[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Tfk6
stamps <3:
 
Revenir en haut Aller en bas

Worick Brown

Worick Brown
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 2224

Région : Kantô
Ven 4 Jan - 21:59
La décision était donc tombée : il allait falloir continuer. Rien de bien surprenant à cela c’était après tout le seul moyen de sauver Masami en un sens. La situation, Worick l’avait bien comprit. Toutefois, il avait encore un peu de mal à abandonner un homme là, dans une telle zone de guerre. C’est donc avec un certain sentiment d’amertume que le rouquin reprit la marche, tandis que Noah semblait dans un état bien pire que le sien. S’il avait bien songé à lui adresser quelques paroles de réconfort, le scientifique fit plutôt vœux de silence, n’étant pas sur de bien trouver les paroles capables de remonter le moral du jeune Noah. La suite du trajet se fit donc bien plus calme que ce qu’avait imaginé le rouquin, attendant simplement une nouvelle découverte leur permettant de mettre fin à cette expédition. Par chance, les nouvelles découvertes ne tardèrent pas trop. Après une bonne marche au sein d’un dédale de galerie qui semblait pourtant infini au rouquin, ils finirent par atteindre une nouvelle grotte alors qu’ils devaient sans aucun doute de trouver maintenant à des mètres sous terre. Si la marche depuis la surface s’était avérée longue, celle-ci avait largement value le détour : un immense décor s’étendait maintenant devant la petite troupe, parsemé de véritables vestiges, vraisemblablement anciens et rarissimes. C’était tout bonnement fou. Alors que le petit groupe pénétrait dans cette nouvelle cavité, Worick prit ses aises et choisit de se rapprocher au plus près possible de toutes ces choses qu’il n’aurait jamais imaginé débusquer ici bas. Il avait beau se retourner les méninges, il n’y avait aucune chance que toutes ces choses se soient formées naturellement. L’Homme y était forcément pour quelque chose. Mais qui, et quand ? D’anciennes tribus de Kalos ? Le peuple des géants dont l’ancien roi A.Z avait fait partie ? Il y avait de telles découvertes potentielles ici que le temps s’était littéralement arrêté autour de Worick. L’espace d’un instant et bien malgré lui, il en avait même complètement oublié Masami, les autres membres de l’expédition, et ce danger de mort qui pesait sur eux en permanence.

« C’est absolument magnifique ! »

Abasourdi, il fallut bien encore quelques minutes au jeune homme pour reprendre ses esprits. Bien entendu, ces découvertes relevaient véritablement du miracle pour lui, qui ne s’attendait qu’à trouver de pauvres tas de pierre et un Pokémon un peu plus soupe au lait que les autres. Or le résultat de l’expédition était bien plus bluffant. Toutefois, si le rouquin aurait sans doute moyen de remettre la main sur les recherches établis, il devait maintenant se cantonner à sa mission d’origine : assurer la sécurité de l’Explorarium. Or, une autre découverte des plus intéressantes venait de titiller les membres de l’expédition. Une porte massive et des plus mystérieuses se tenaient au beau milieu du chemin des explorateurs. Si celle-ci semblait bien ancrée et ne voulait à priori pas bouger d’un pouce, les recherches des membres du groupe permirent de débusquer un levier, bien qu’amoché, fonctionnel. Si le mécanisme, lui, semblait bel et bien intact, il permit d’ouvrir la fameuse porte, permettant ainsi au rouquin et ses camarades de pénétrer à l’intérieur de ce qui semblait être une salle gigantesque, semblable à un temple. Décidemment, le doute n’était plus permis, l’Homme avait bel et bien mis les pieds ici fut un temps. La pièce était absolument somptueuse, parsemée de petites roches et pierres ; sans doutes précieuses et phosphorescentes.

Si l’expédition avait prit un tournant fabuleux aux yeux du rouquin, il était tout naturel qu’il se fasse rappeler à l’ordre. Le danger était omniprésent et il ne valait mieux pas l’oublier. Toutefois, Worick devait bien l’avouer, il aurait préféré être rappelé à l’ordre par Marius ou Valentin, mais surtout pas par le Pokémon qui venait de se réveiller devant eux. Figé par ce qu’il était en train de voir, le scientifique ne savait plus bien quel comportement adopter. Devant lui, la structure métallique menaçante d’un Métalosse venait de se redresser, visiblement agacé de voir que sa tranquillité se trouvait être troublée par des inopportuns. Si la situation pouvait être délicate, celle-ci n’avait pour autant rien d’insurmontable. Métalosse était un Pokémon puissant, mais pas invincible. Pride avait d’ailleurs une légère rancœur à l’égard de ce genre de Pokémon acier, après sa défaite contre le Métalosse surpuissant de Jill Calahan. Laissant donc son Pokémon revenir sur le devant de la scène, le rouquin adressa quelques mots à ce dernier avant même de se préoccuper de ses camarades.

« C’est un Métalosse. Ne te laisse pas berner, il sera sans doute aussi puissant que ton dernier adversaire de ce type, peut être même plus. Reste sur tes gardes, pas de manœuvre insensée. »

Si le jeune homme était plutôt confiance, c’était avant d’assister à la suite. N’ayant pas décoléré, le Métalosse ne se montra toutefois pas immédiatement menaçant envers les humains. Non, d’abord, il prit la décision de se diriger vers une sorte d’autel. Quelques instants plus tard, une intense lumière envahissait la pièce, l’air se chargeant soudainement d’une tension écrasante, tandis que le Métalosse avait disparu. A sa place, se tenait un Mega-Métalosse, visiblement prêt à en découdre.

« Nom de… Pride, ne lui laisse pas de répit, utilise ball’ombre ! Nous autres humains devons nous éloigner au maximum de l’affrontement dans la limite du raisonnable ! »


Cette fois ci en revanche, la situation venait de prendre un tournant relativement désespéré. Si le scientifique souhaitait rester le plus proche possible de son dimoret, il ne devait pas y avoir de nouveau blessé, pas maintenant. Hors, les membres de l’Explorarium ne semblaient pas franchement tous taillé dans le marbre, et leurs Pokémons respectifs non plus. Worick s’inquiéta aussi de l’état de Sheera et surtout du pauvre Noah qui se trouvait déjà bien abattu par l’issus de cette exploration souterraine.

« Inutile de fuir, nous jouons sur son terrain de jeu ici. Il nous retrouvera peu importe la vitesse à laquelle nous retournons dans les galeries, et à la moindre secousse de sa part, nous finirons ensevelies sous les rochers. Il faut l’affronter ! Soyons suffisamment malin pour le mettre hors d’état de nuire malgré sa forme physique, nous avons l’avantage du nombre, et nous sommes à coups sur trois bon stratèges, pas vrai ? »

S’il ne souhaitait pas laisser transparaitre le moindre accent de faiblesse, Worick essayait surtout de se rassurer lui aussi. Et puis, ce qu’il n’avait pas mentionné de peur de détruire pour de bon le moral des troupes, c’est que s’ils avaient actuellement les cerveaux de trois dresseurs coordinateurs au sein du groupe de protecteur, un Métalosse possédait en réalité l’équivalent de quatre cerveaux à force d’évolution et de fusion entre membre de la même espèce. Ils se retrouvaient simplement là, à combattre six pieds sous terre contre la forme Méga de l’un des Pokémons les plus intelligents et les plus fort physiquement de la création. Rien de si décourageant que cela, finalement.

HRP:
 


[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Sans_t10
[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Blason19 [EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Stampd10 [EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Test_610
[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 T2zrRDW
Revenir en haut Aller en bas

Sheera Baal

Sheera Baal
Retraité

C-GEAR
Inscrit le : 16/10/2014
Messages : 2358

Région : Hoenn
Mar 8 Jan - 15:11
- Je...Tu es blessée? Je peux t'arranger ça avant de reprendre la route. Je ne sais pas pour combien de temps nous allons rester sous terre, alors autant éviter une infection ou que cela empire.

Je jette un regard vers Noah puis vers mon poignet légèrement gonflé avant d’hocher la tête. Oui je suis blessée et j’accepte les soins du jeune dresseur avec grand plaisir. Il me bande le bras et le met en écharpe. J’irais éventuellement voir un médecin si ça va pas mieux d’ici là. Éventuellement. Sinon, je me reposerais dans mon appartement une semaine ou deux, ça devrait faire l’affaire.

- Ça devrait faire l'affaire pour le moment...
- Merci, Noah, ça me soulage un peu déjà.

Nous reprenons l’exploration, Marius nous donnant nos positions. Noah et Valentin à l’arrière, Worick et moi à l’avant avec la Vibraninf de Loréline. D’ailleurs, cette dernière demande si l’un de nous possède un pokémon pouvant se téléporter, mais non pas moi. Je fais donc non de la tête. Pas de messagers. De toute façon, tant que l’exploration n’est pas finie, il vaut ne pas envoyer de personnes. Ça pourrait être dangereux pour eux. Et ça l’a déjà été pour nous alors que l’on a été engagés pour nos compétences, justement.

Nous poursuivons notre chemin à travers un immense réseaux de galeries. Je n’ai jamais autant apprécié mes capacités sportives qu’aujourd’hui. Le chemin est long et franchement pas facile. Heureusement que je suis d’une excellente endurance. Même si j’avoue que cette longue marche sans vraiment de repos commence à m’épuiser. Sans parler de mon corps près à réagir. Toute cette pression commence à me peser et je reste sur le qui-vive, nerveuse.

Nous arrivons dans une grotte et bien que ce soit magnifique, à n’en point douter, je n’arrive pas à apprécier et m’émerveiller devant la beauté de l’endroit. Je reste à l’affut d’éventuels pokémons, Calcifear et Loupiotte à mes jambes, eux aussi sur le qui-vive. Pourtant, tous les scientifiques, et cerveaux, de l’expédition sont en totale admiration des lieux. Moi je me contente d’observer Noah, qui a le regard aussi vide qu’un poisson dans l’assiette, et d’hocher les épaules. Ce sont surement de belles avancées historiques, parce que scientifiques, dans une vieille grotte comme ça voilà quoi, j’y crois pas trop, mais pour les néophytes du domaine que nous sommes, ce n’est guère très intéressant. Un match de baseball, ça me parle un peu plus, déjà.

Puis nous finissons devant une porte lourde. J’aime bien défoncer les portes, au lieu de les clancher, mais bizarrement, celle-là, je m’y risquerais pas trop. Je tiens à mon pied. Plus qu’à mon poignet, en tout cas. Un mécanisme, un levier qui a l’air en pas trop mauvais état, est trouvé et permet d’ouvrir une porte qui se relève être une espèce de temple. Je dis ça à cause de l’autel, en fait. La religion, c’est pas plus mon ponyta que la science, ceci dit. Un sifflement d’admiration s’échappe de ma bouche.

- Eh beh. C’est un autel à la gloire de qui, vous croyez ?

Pas de réponses. Enfin si. Pas celle que j’espérais. Quelque chose se met à bouger vers nous. Un pokémon, je crois. Un pokémon pas content parce qu’on le sort de la sieste. Et je le comprends. Moi aussi, je mange les gens qui me réveillent. C’est pour ça que ma salle de bain, c’est du carrelage rouge. C’est peut-être pas l’heure de faire des blagues de mauvais goût, Sheera.

Parce un immense tas de ferraille qui ressemble à un Metalosse. J’aime pas les Métalosse. Ça fait un peu peur. Et celui-là, il va hanter mes rêves pour le restant de mes jours, je crois. Je pâlis définitivement quand j’entends Worick nous dire de l’affronter. Ma tête doit être quelque chose. Une sorte de grimace pas du tout rassurée ni rassurante. Je suis très souvent sur de moi, mais pas là. Enfin si, je suis sûre d’une chose. On pourra compter nos dents et nos os si on lui tape dessus.

- T’es sûr de toi Worick ? Son Goku, il est passé en mode Super Sayan et il semble près à nous envoyer un Kaméhaméha, là. On peut pas plutôt lui faire comprendre qu’on a pas de mauvaises intention ? Avec un pokémon télépathe, par exemple ?

De mon bras valide, j’ordonne à mon Némélios et ma Grahyena de rester en arrière, leur précisant bien de n’attaquer uniquement pour la défense. Hors de question de faire les premier le mauvais pas.

HRP:
 


[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 T468[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Lu07

[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Q9wbjWt[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Stamp110[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Stamp_18

Double compte : Annie Belladone

Merci Iago, pour le sprite de Sheera. Merci à Amako, Elisa, Elizabeth, Worick et Vanee pour les avatars cadeaux.

Stamp:
 
Revenir en haut Aller en bas

Miss E

Miss E
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 3110

Sam 12 Jan - 18:31
Dans le groupe, les avis sur la situation se trouvèrent un instant mitigés. Si Valentin, Worick et – bien qu'il ne le laisse pas paraître – Marius ont déjà compris que le Métalosse ne vient pas de se réveiller pour leur offrir des câlins, le reste des personnes présentes émettent leurs doutes sur la réaction du Pokémon de type acier. Il est vrai que ce dernier semble prendre son temps pour agir, laissant le doute sur ce qu'il compte faire dans les prochaines secondes. Son regard terrible et l'aura invisible qui se dégage de lui, remplissant l'espace d'une ambiance pesante et effrayante. Malgré le fait que certains ne sont pas certains qu'il passera à l'attaque, personne, même Marius ne remet en cause la dangerosité du Pokémon. Ils savent qu'au moindre faux pas, le type acier pourrait les annihiler. La tension en est devenu palpable tant la présence du Méga-Métalosse domine toutes les autres.

Il est le maître en ces lieux, celui en qui on doit obéir.

Tant est si bien que quelques secondes durant, un silence de mort s'installa, uniquement animée par les mouvements de lévitation de la masse métallique. Aucun des membres du groupe d'archéologie n'ose bouger, soit tétanisés par la peur à l'instar des deux jeunes femmes, soit conscients du danger que cette action encourrait à l'image des deux hommes. Bientôt, la lieu semble s'être transformé en musée, avec ses statues humaines disposées près de l'entrée. Néanmoins, la pression est toujours présente. Le Métalosse n'a toujours pas décroché son regard du groupe, intimidant avec force. Vous auriez pu rester ainsi pendant des jours. Mais une erreur se produisit. Les jambes de Valentin fléchirent. Comme emportées par un effet de masse, les deux filles en faire de même et les trois personnes se retrouvèrent au sol, tombant avec plus ou moins de fracas. Mais c'était déjà trop. Trop pour ne pas énerver le Méga-Métalosse.

MÉTA !!!

En une seconde, le Pokémon acier, qui jusque-là restait simplement à fixer intensément du regard, se mit en branle, s'avança rapidement vers ceux qui venaient de chuter et sembla préparer une attaque qu'il était impossible d'identifier. De toute façon, il n'y avait pas de temps à perdre à vouloir deviner : il fallait frapper. Heureusement, la réaction fut rapide.

Nom de… Pride, ne lui laisse pas de répit, utilise Ball’ombre ! Nous autres humains devons nous éloigner au maximum de l’affrontement dans la limite du raisonnable !

À côté d'un Noah complètement effrayée voyant sans doute déjà les portes du paradis s'ouvrir devant lui et une Sheera blessée et espérant de tout cœur que le monstre de métal ferait machine arrière, Worick paraissait le plus cool parmi tous. Pourtant, il n'était pas difficile de sentir que la peur le tiraillait lui aussi. C'était humain après tout. Sa réaction fut cependant intelligente car immédiatement, son Dimoret se met à charger une boule d'ombre qu'il projeta sur le Métalosse, ce dernier abattant pile à ce moment l'une de ses pattes sur Daniel avec une attaque Poing Météor. L'attaque spectrale frappa juste à temps le Pokémon méga évolué qui recula pour limiter les dégâts, affichant alors un air colérique tout en fixant avec un regard noir le Dimoret chromatique. Il serait donc sa cible. D'ailleurs, il ne se fit pas prier, car avant même que Sheera ou Noah ne puisse réagir, le type acier s'élança sur sa cible, lui infligeant une attaque Poing Météor qui projeta à une vitesse hallucinante le type glace contre un des piliers de la pièce, pièce qui se mit d'ailleurs à trembler face à la puissance de l'impact du Dimoret. Une énorme marque rouge apparaissait maintenant sur le corps du compagnon de Worick, mais heureusement, le Pokémon tenait encore sur ses appuis. Il pourrait encore frapper avant que le Métalosse ne parvienne à le toucher. À moins que quelqu'un ne vienne le soigner, qui sait …

En attendant, cet assaut mit Métalosse en position de cible facile pour Sheera et Noah.

Ces derniers en profitèrent grandement et lancèrent presque conjointement leurs assauts. Si du côté du Grahyena, l'attaque Ball'Ombre toucha de plein fouet, infligeant quelques dégâts mais au final trop peu pour faire flancher le Métalosse – au contraire de la Ball'Ombre de Dimoret -, du côté de l'Aligatueur, la situation fut quelque peu singulière. Ce qui ne devait être à la base qu'une petite attaque Vibraqua se changea en véritable canon d'eau, infligeant de bons dégâts au Métalosse. Plus encore, l'assaut sembla atteindre bien plus le Pokémon que les dresseur n'auraient pu l'espérer. Au bout du compte, si l'assaut ne produisit pas l'effet probablement escomptée – celui de rendre confus le Pokémon – il eut quand même un impact conséquent pour la suite de l'affrontement. Grâce à cela, en l'espace de quelques secondes, la situation ne semblait plus aussi désespérée que lorsque le Métalosse s'était transformé.

Il y avait cependant un hic : le Poing Météor avait produit son effet, lui …




Inventaire :
1 Hyper-Potion (Sheera)
1 Total Soin (Sheera)

État de l'équipe :
→ Grahyena : Bon état, sans plus.
→ Aligatueur est blessé mais les dégâts ne sont pas très graves. Il devrait tenir sans problème deux ou trois coups avant d'y passer (enfin, dépend de la prochaine attaque de Métalosse :v)
→ Dimoret est en très mauvaise état. Le prochain coup quel qu'il soit lui sera probablement fatal.
→ Tortipouss : Statut inconnu (disparu).

Groupe :
→ Masami a disparu.
→ Le reste du groupe est présent.


avatar ©️ Elune Crowley.
Revenir en haut Aller en bas

Noah Brooks

Noah Brooks
Ranger Johto

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 1173

Région : Johto
Mer 23 Jan - 2:39
Son Goku, il est passé en mode Super Sayan et il semble près à nous envoyer un Kaméhaméha, là.

Omfg. Les paroles de Sheera tournaient en boucle dans ma tête et plus le temps passait et plus un fou rire monstrueux risquait de me prendre. Je ne savais pas exactement comment je m'y pris, mais je réussis à reprendre le contrôle de moi-même et éviter de me mettre à rire comme une hyène hystérique. Cependant, ce fut exactement ce qu'il fallut pour réussir à remiser au fond de mon esprit ma panique et être de nouveau capable de réfléchir à autre chose qu'à notre mort imminente. Pas que les probabilités soient meilleures, mais j'accueillerais maintenant la mort beaucoup plus calmement.

- Je ne pense pas que, même si nous essayons d'entrer en contact d'une quelconque manière que ce soit, cela changerait quelque chose. Il semble être dans une de ses furies et je pense qu'on ne ferait que perdre notre temps ou empirer notre situation. Vaut mieux mettre notre énergie soit à trouver une sortie où il ne pourra pas nous suivre ou le mettre k.o. Je ne suis pas fan de la violence envers les pokemons, mais je pense que le plus brutal nous serons, le mieux se sera.

Un restant de panique m'avait fait parler rapidement, et probablement un peu trop, mais je croyais avoir réussi à dire quelque chose de pertinent dans ce fouillis de mots. Ou pas. Ce qui ne serait pas très étonnant non plus. Et puis, étant donné la situation, je n'en voudrais pas non plus à mes partenaires du moment s'ils m'ignoraient totalement ou si ils ne me prêtaient pas tant attention.

Tout en reculant encore de quelques pas afin de me placer à moitié derrière un rocher, qui pourrait servir de protection de fortune si jamais, j'observai le métalosse tout en me demandant s'il n'y avait pas un détail sur cette espèce qui pourrait nous être utile. Seulement, je ne savais que des informations qui renforçaient mon impression que nous allions inévitablement trouver une fin tragique. Surtout que Nami ne possédait aucune attaque qui pouvait réellement le blesser. Je levai les yeux vers le plafond et j'eus une illumination.

- Nami! Vise les stalagmites! Enfin, les stalagtites! Les machins pointus au plafond!

Heureusement pour moi, elle comprit après un court moment de confusion ce que je voulais dire. Si une attaque séisme ou tout autre attaque risquant d'endommager les fondations de la grotte étaient proscrites, utiliser l'environnement ne l'était pas. Surtout que le mince rayon glacé était d'une précision chirurgicale et ne sembla pas mettre en danger la solidité du plafond. J'espérais seulement que certains stalagmites endommagent le métalosse ou, du moins, offrent une bonne opportunité aux autres.
-----------------
Nami utilise Vibraqua


[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Tfk6
stamps <3:
 
Revenir en haut Aller en bas

Worick Brown

Worick Brown
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 2224

Région : Kantô
Jeu 24 Jan - 11:57
Comme Worick l’avait espéré, Pride s’était tout de suite mis au travail, frappant sans aucune retenue le Métalosse malgré l’aura effrayante qu’il pouvait dégager après sa méga évolution. Le dimoret chromatique n’était pas du genre à faire dans la dentelle et malgré la différence flagrante de gabarit, il n’avait pas hésité un seul instant à entrer dans la mêlée. Il avait de toute façon une estime bien trop haute de ses capacités pour pouvoir douter vaincre cet adversaire. Pourtant, c’était peut être ce destin qui l’attendait, finalement. Son dernier affrontement contre un Métalosse lui avait laissé des séquelles importantes, brisant plusieurs des os de sa cage thoracique sous le coup de l’impact alors qu’une séance plus qu’approfondie au centre Pokémon avait été de rigueur. Ici, le Pokémon en question était bien plus menaçant. Pour autant, il avait semblé relativement incommodé par la première ball’ombre de Pride. Pile à temps pour que Valentin et les deux jeunes femmes ne soient pas littéralement pulvérisés. Sa voix tremblante trahissant le stress qui le parcourait, Worick eut vite fait de sommer les membres de l'expédition à terre de se relever au plus vite.

« Relevez vous aller, on se magne ! »

A priori courroucé d’avoir été interrompu de la sorte, le gardien des lieux ne se fit aucunement prier, alors qu’il se retrouva devant le dimoret chromatique en un instant. Pride lui-même ne s’étant pas préparé à une telle rapidité de la part de cet énorme tas de ferraille, se contenta de feuler de rage d’un air de défi alors que le coup venait à toute vitesse dans sa direction. Incapable de l’éviter en l’état, il avait plutôt choisit de le contrer afin de mieux l’encaisser, plaçant ses appuis en conséquence et ses griffes devant lui. Pour autant, le Pokémon glace fut projeté en arrière à la vitesse d’une balle tout droit sortie du canon d’un revolver. Le choc contre le pilier fut d’une puissance incommensurable et l’espace d’un instant, le cœur du rouquin cœur rata un battement.

« Pride ! »

Comme figé sur place, incapable de savoir s’il était plus sage de foncer au chevet de son Pokémon ou de s’éloigner plus encore du véritable monstre de métal qui se tenait à une distance déraisonnable de lui, l’expression de Worick s’était muée en un mélange de peur et de colère. Il ne savait tout bonnement pas comment se sortir de ce mauvais pas.

Le choc étant passé, le dimoret retomba toutefois sur ses pattes. A son regard, Worick savait qu’il ne comptait pas rentrer dans sa Pokéball. Pourtant, son corps trahissait largement sa faiblesse actuelle. Une trainée de sang coulait le long de sa gueule, et il tremblait anormalement de la tête aux pattes. Pourtant, il connaissait son Pokémon mieux que quiconque et il savait bien ce que le félin avait en tête. Il allait assener un dernier coup à son adversaire avant de flancher.

« Attends le bon moment ! Tu dois le frapper au bon moment ! »

L’instant où l’impact à lieu est toujours d’une importance cruciale. Le choisir avec soin permet toujours d’optimiser les dégâts que pourra infliger le coup, la façon dont l’adversaire pourra contrer, sa posture, ses appuis, et parfois même de sélectionner l’emplacement de l’impact avec soin. En compétition officiel, le terme exact employé dans ce cas de figure est un coup critique. C’est sans doute bien ce dont la troupe d’exploration aurait besoin ici. Pride prend donc ses distances et bien qu’en continuant de provoquer son adversaire, passe le plus clair de son temps à utiliser les forces qu’il lui reste à se préparer à esquiver chaque coup qui pourra venir dans sa direction. Worick de son coté, fait lentement quelques pas en arrière. Le danger est réel et le scientifique commence à avoir vraiment du mal à supporter toute cette pression. Le combat n’est pas terminé, les Pokémons de Sheera et Noah étant eux aussi de la partie à mettre des bâtons dans les roues de ce colosse qui se tient toujours debout devant eux. Soudain, Worick entend un peu plus loin Noah lancer une idée en direction de son Pokémon. Machinalement, il lève les yeux vers ce qu’il définit être la nouvelle cible de l’alligatueur, et le sang du scientifique ne fait qu’un tour. Le bon moment, c’est justement maintenant.

« Pride ! C’est maintenant ! »

Piqué au vif, le félin charge une nouvelle boule d’ombre au creux de ses griffes, prêt à en découdre. Pour lui, il faut en finir maintenant, ou il perdra une fois de plus face à cet adversaire qu’il déteste tant.




Pride utilise ball'ombre


[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Sans_t10
[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Blason19 [EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Stampd10 [EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Test_610
[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 T2zrRDW
Revenir en haut Aller en bas

Sheera Baal

Sheera Baal
Retraité

C-GEAR
Inscrit le : 16/10/2014
Messages : 2358

Région : Hoenn
Ven 25 Jan - 12:20
Il est furax le colosse, la vache ! Rarement vu ça, moi ! En tout cas, le Dimoret de Worick encaisse un coup plutôt méchant. Le pokémon semble sonner pour un petit moment et semble même avoir du mal à se lever. Mais comme ça, le Métalosse est une cible facile pour l’Alligatueur de Noah et ma Grahyena. Son attaque Ball’Ombre semble faire assez peu de dégât. Hum. Je vais tout simplement les deux gros monstres faire leur taf et Lou’ fera le sien et jhe sais qu’elle le fera à la perfection.

- Lou’, je compte sur toi pour distraire le Métalosse ! Je sais que tu as l’agilité et la rapidité nécessaire pour esquiver la plupart de ses coups, je compte sur toi, ma grande !


Je m’approche de Worick afin de lui tapoter l’épaule de ma main valide, lui présentant l’hyper potion que je sors de ma sacoche.

- Tu permets que je soigne Pride ? Il en a besoin et j’ai l’impression que le combat n’est pas encore fini, qu’il a de la réserve le Métalosse.

J’attends donc l’accord de Worick, mais qui serait assez fou pour refuser les soins à son pokémon dans une telle situation ? Une fois que je l’ai, je m’approche doucement de Pride pour m’accroupir à son niveau et l’asperger du produit de soin, le remerciant au passage pour ses efforts.

Puis, je me relève et me recule, observant ma Grahyena qui essaye d’attirer l’intention du Métalosse sur elle, laissant les deux autres bourrins se charger d’éliminer le géant de fer à leur manière. Elle va surement finir par se prendre un coup, un coup qui va lui faire mal, mais ce sera toujours quelques secondes de gagner pour vaincre l’adversaire. En attendant, je la regarde grogner, sauter de-ci, de-là, agiter la queue un air goguenard au visage. Parfait, j’espère que ça va fonctionner !




Utilisation de la Mégapotion sur Pride. Grahyena n'attaque pas, mais nargue le Métalosse.


[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 T468[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Lu07

[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Q9wbjWt[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Stamp110[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Stamp_18

Double compte : Annie Belladone

Merci Iago, pour le sprite de Sheera. Merci à Amako, Elisa, Elizabeth, Worick et Vanee pour les avatars cadeaux.

Stamp:
 
Revenir en haut Aller en bas

Miss E

Miss E
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 3110

Mer 6 Fév - 0:43
Maintenant, c'était clair et net : le Métalosse méga-évolué cherchait à éliminer le groupe, en témoignait ce pauvre Pride à deux doigts d'y passer. Si les quatre membres de l'Explorarium étaient parvenus à se mettre en sécurité, prêts à quitter les lieux au moindre problème, tous, Marius compris, étaient en panique face à la situation à laquelle ils ne pouvaient absolument rien faire. Valentin se sentait extrêmement gêné à l'idée d'être un poids mort, se retenant d'envoyer sa Minotaupe au combat pour assister les trois dresseurs. Il savait pertinemment que sa compagne ne tiendrait pas deux secondes dans ce combat et qu'elle ne ferait que mettre les trois autres en danger. À son grand désespoir, le foreur n'avait d'autre choix que d'observer, impuissant, la scène se déroulait. Il ne pouvait qu'espérer que leurs protecteurs parviendraient à se défaire du Méga-Métalosse. Il prit au moins le temps de s'occuper des deux filles tremblotantes et recroquevillés, les larmes ne cessant de couler tellement la peur les animaient. Pour elles, c'était la fin de l'exploration. Maintenant, elles attendaient de savoir si elles allaient s'en sortir ou si elles allaient y passer. Leur dernier espoir, c'était Marius, qui était en position avec son Alakazam. L'archéologue se savait prêt à abandonner les trois dresseurs si la situation devenait trop dangereuse pour eux. Mieux valait trois morts que sept.

Tout reposait maintenant sur les épaules de Worick, Sheera et Noah.

Les prochaines secondes seraient déterminants. Que comptaient-ils faire ? S'ils n'agissaient pas correctement, nulle doute que la situation prendrait un tournant dramatique avant même qu'ils aient pu s'y préparer. Heureusement pour le groupe, ces trois-là n'étaient pas n'importe qui. Si la panique s'emparait de certains d'entre eux, ils parvenaient tout de même à garder le sang-froid nécessaire pour maintenir une opposition solide au Méga-Métalosse qui avait du mal à choisir sa cible. Sheera se servit habilement de cet avantage – ou du moins en profita sans en avoir conscience – pour attraper la toute dernière potion du groupe et l'administrer sans hésitation à Pride. Il ne fit aucun doute que ce fut sans doute le meilleur choix qui s'offrait à elle : son Grahyena parvenait à jouer le leurre pour le Métalosse tandis qu'elle soignait le Pokémon le plus puissant du trio. Il était sans aucun doute la clé de la victoire pour le groupe. Justement, Worick ne s'y trompa pas et sans même avoir pris le temps de voir que Sheera avait soigné son compagnon – ou en tout cas, sans avoir perdu du temps à le commenter – relança un assaut sur le Métalosse, plaçant une nouvelle puissante Ball'Ombre. Le type acier, jusque-là occupé par le Grahyena qui le mettait clairement en rogne, se tourna vers l'attaque spectrale qu'il ne put esquiver à temps, prenant une nouvelle salve surpuissante en pleine face. Cela avait beau être un Méga-Métalosse, avec cette attaque, le Pokémon commençait à bien le sentir.

Un espoir apparut subitement en voyant le Pokémon vaciller.

L'Aligatueur de Noah profita de cette occasion qui lui était offerte pour frapper à son tour, répétant son attaque Vibraqua, infligeant quelques dégâts résiduels, mais des dégâts qui, dans cette situation, devenaient primordiaux. Désormais, le type acier semblait à portée de K.O. La victoire était permise pour le groupe. L'espoir de retrouver la lumière du jour et en bon état se forma enfin pleinement dans les esprits. Le monstre de métal ne paraissait plus aussi menaçant qu'il y a quelques instants. Il fallait bien l'avouer : les trois dresseurs avaient parfaitement agi, parvenant à prendre un certain ascendant sur leur adversaire. Ce dernier, malheureusement pour eux, n'allait pas se laisser faire, redoublant alors de rage. Pris dans sa colère noire, il abandonna toute distinction, frappant le premier ennemi à sa portée. Aligatueur. Un bon Marto-Poing bien placé, infligeant des dégâts monstrueux au type eau qui se retrouva au sol, affalé mais encore conscient. Il avait beau être dans un état de plus en plus mauvais pour lui, le Méga-Métalosse restait ce qu'il était : un puissant Pokémon. Le compagnon de Noah venait d'en faire les frais, rétablissant un semblant d'équilibre entre les deux camps.

Maintenant, la question est de savoir qui des deux camps frappera le premier …




Inventaire :
1 Total Soin (Sheera)

État de l'équipe :
→ Grahyena : Bon état, sans plus.
→ Aligatueur est au bord de l'inconscience !
→ Dimoret est en pleine forme !
→ Tortipouss : Statut inconnu (disparu).

Groupe :
→ Masami a disparu.
→ Le reste du groupe est présent.


avatar ©️ Elune Crowley.
Revenir en haut Aller en bas

Worick Brown

Worick Brown
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 2224

Région : Kantô
Jeu 21 Fév - 22:00
La tension était à son paroxysme. Jamais Worick n’avait imaginé livrer pareille bataille au cours de cette exploration. Bien entendu, il s’était préparé à ce que cela ne se déroule pas selon les plans de l’Explorarium. Rien ne se déroulait jamais comme prévu, c’était pour cela même que le rouquin préparait habituellement toujours un plan B et pour toutes les autres lettres de l’alphabet lorsqu’il se tenait prêt à se lancer dans une aventure délicate. Hors ici, même avec tous les alphabets du monde, il n’aurait certainement pas pu prévoir qu’un adversaire de cette trempe viendrait leur expliquer sa façon de penser ainsi, au beau milieu de ruines archéologiques à la valeur inestimable. S’il y avait bien une chose que le jeune homme appréciait, c’était au moins le choix d’attaque de leur opposant. S’il n’y allait clairement pas de main morte, il n’avait vraisemblablement pas prévu d’utiliser une capacité destructrice qui mettrait leur vie en péril mais aussi la totalité du patrimoine présente dans les parages. Toutefois, pour éviter que la tentation ne devienne trop forte pour leur adversaire, Sheera, Noah et Worick allaient devoir le mettre au tapis le plus vite possible. Par chance, ils étaient tous les trois d’accord sur la stratégie à adopter et les idées des uns complétaient celles des autres. A moitié en transe face à toutes les variables qu’il devait prendre en compte au cours de ce combat mortel tandis que la sueur commençait à sérieusement perler sur son front, Worick avait à peine eu le temps d’apercevoir le geste inespéré de Sheera qui avait prit soin de Pride. Celui-ci avait d’ailleurs pris un cours instant pour la remercier, la fixant de son seul œil valide d’un air solennel comme il pouvait le faire envers les rares personnes qu’il estimait. Sans doute était-ce le caractère bien trempé qu’il avait pu remarquer chez la jeune coordinatrice qui lui avait plus ? Ce n’était de toute évidence pas le moment d’enquêter à ce sujet, Worick était déjà bien assez satisfait qu’il ait accepté les soins de la jeune femme au lieu de se penser immortel comme il avait déjà pu le faire par le passé.

S’il n’avait pas eu le temps de la remercier, le rouquin lui lança tout de même un hochement de tête sincère. Il prendrait plus de temps une fois cette situation réglée pour lui exprimer sa joie de savoir son Pokémon de nouveau en forme, mais il valait mieux en finir pour le moment car la moindre seconde d’inattention pourrait bien leur être fatale. C’est d’ailleurs au beau milieu de cette réflexion que Worick eut un sursaut et un mouvement de recul qui eut presque raison de son équilibre, manquant ainsi de le faire tomber en arrière. Si la dernière attaque de Pride avait fait mouche comme le rouquin pouvait l’attendre de son Pokémon, l’Alligatueur de Noah venait d’essuyer un coup capable de terrasser le plus résistant des Tauros.

Worick pesta. Ce monstre d’acier n’allait-il pas finir par flancher définitivement ? Il avait montré des signes de faiblesses, mais à ce rythme, il finirait par mettre au tapis l’intégralité du groupe avant de rendre les armes. S’inquiétant d’un rapide coup d’œil de la santé de son Pokémon, le scientifique eut au moins la certitude que celui-ci n’était plus en danger imminent. Il semblait même retrouver ses forces grâce au remontant de Sheera, se montrant plus agressif que jamais envers son adversaire.

« Pride, ne lui laisse pas de répit, il va finir par flancher ! Vise le sommet de son crâne pour le clouer au sol une bonne fois pour toute ! »

Sans se faire prier, le félin s’élança à une vitesse folle, contournant le méga métalosse pour tenter de se faufiler au mieux en direction de son angle mort. Trop loin pour être sur que l’Alligatueur de Noah était encore en état de combattre, le rouquin ne comptait pas prendre le temps de songer à une nouvelle stratégie défensive. A ses yeux, c’était le moment d’en finir, maintenant ou jamais, ou le combat finirait par prendre une tournure des plus déplaisantes. Pride l’avait bien comprit et ne comptait pas finir dans le même état que lors de son dernier match contre un adversaire de cette espèce. Sans prévenir, il bondit en direction de son adversaire pour le toucher sur le sommet de son énorme crâne métallique, chargeant une puissante attaque casse brique pour l’abattre directement sur sa proie.




Bon en vrai c'est marqué casse brique, mais pour la modération Pride utilise ball'ombre, je pense que c'est et ça reste le plus efficace xD


[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Sans_t10
[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Blason19 [EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Stampd10 [EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Test_610
[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 T2zrRDW
Revenir en haut Aller en bas

Noah Brooks

Noah Brooks
Ranger Johto

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 1173

Région : Johto
Ven 1 Mar - 2:27
Il vacillait. Le mega-metalosse vacillait. Cela signifiait qu'il était pratiquement au bout de ses forces et que s'il avait deux sous de jugeotes ainsi qu'un peu de dignité, il partirait se cacher dans un trou pour ne plus en ressortir pour les vingt prochaines années. Enfin, peu importait vraiment où il allait du moment qu'il s'en allait. J'étais épuisé autant physiquement que mentalement et, à voir les filles pleurer toutes les larmes de leur corps, ce que j'aimerais bien avoir le luxe de faire moi-même, il était évident que je n'étais pas le seul à vouloir que ça se termine.

Cependant, comme dans n'importe film d'action, voire même anime, le vilain ne se laissait jamais battre facilement. Il finissait toujours par trouver l'énergie du désespoir - au moins ce n'était pas le pouvoir de l'amitié sinon nous n'aurions eu aucune chance de le vaincre - pour balancer quelques coups au lieu de se laisser buter tranquillement. Mon cerveau enregistra a retardement que le pokemon acier visait Nami et que celle-ci n'était pas en position pour éviter son attaque. Elle essaya, mais de la manière qu'elle était positionnée, elle ne put que se contorsionner afin d'éviter de recevoir la patte du metalosse dans la gueule. Ma Feraligatr s'effondra lourdement sur le sol tout en poussant un grognement sourd. Même si cela me rapprochait du danger et que je m'étais ma vie en péril, je ne pus me retenir de courir vers elle afin d'évaluer les dégâts. Mon coeur battait la chamade dans ma poitrine et des larmes coulaient sur mes joues alors que j'imaginais le pire. Côtes fracturées, colonne vertébrale fracassée, poumon perforé...

- Na...Nami..?

Je me laissai tomber à côté d'elle, me foutant complètement des bleus que j'aurais probablement sur les genoux. J'hésitai un moment à poser mes mains sur elle, ne voulant pas la blesser davantage. Je finis par lui caresser doucement le dessus de sa tête. Elle ouvrit les yeux et poussa de nouveau un grognement avant de soulever sa tête. Nami me donna un coup de museau sur le front pour me rassurer avant de se redresser lentement. Je ravalai la protestation qui allait franchir mes lèvres lorsqu'elle me jeta un regard en coin et me contentai d'angoisser intérieurement une fois de plus.

- Quelque chose me dit que lui renvoyer une pluie de cailloux ne fonctionnera toujours pas... Je marmonnai pour moi-même, me creusant les méninges pour tenter de trouver une nouvelle idée de génie. Cependant, rien ne me venait. Si jouer dans la finesse ne servait à rien, il ne restait plus qu'à foncer dans le tas et croiser les doigts que ce nouveau assaut serait le dernier.



Nami utilise Mâchouille cette fois-ci!


[EVENT] Voyage au centre de la Terre - Page 4 Tfk6
stamps <3:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 4 sur 5) Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Voyage au centre de la Terre 2 [DVDRiP]
» Le plus haut sommet à partir du centre de la Terre.
» tremblement de terre haiti
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne
» La Terre contre le Feu [Privé Shading]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kalos - 6E G E N :: Flusselles :: Grotte Coda-