AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 
» [EVENT] Voyage au centre de la Terre


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 2617

Sam 23 Déc - 17:36
Oh lala, c'est bientôt l'heure ! J'espère qu'ils seront ponctuels, je n'ai pas envie de me transformer en montagne !

La remarque un tant soit peu inintéressante de Loréline Hebert n'atteignit même pas les oreilles de ses trois camarades en pleine vérification du matériel d'usage. La demoiselle, remontant sa paire de lunettes, gonfla immédiatement les joues en voyant qu'on l'ignorait royalement, et s'en alla récupérer sa mallette contenant toutes les affaires dont elle avait besoin pour cette expédition avant d'aller se poster à une centaine de mètres du campement de fortune qui avait été installé voilà déjà trois jours. Le quatuor y était venu en reconnaissance pour pouvoir mâcher une partie du travail aux quatre personnes qui viendraient dans peu de temps les escorter pour cette aventure dans les profondeurs de la terre. Déjà deux semaines que les quatre noms étaient tombés, et le moins que l'on puisse, c'est qu'il s'agissait d'illustres inconnus à leurs yeux. Loréline aurait bien aimé reconnaître au moins l'un des noms choisis pour se sentir plus en sécurité une fois qu'ils seraient à l'intérieur de la grotte Coda, mais c'était surtout son côté trouillarde et pas très courageuse qui lui faisait penser ainsi. L'entreprise leur avait pourtant bien assuré que ceux qu'ils avaient choisi avaient été jugés aussi aptes à accomplir leur rôle de protection que n'importe quelle personne un tant soit peu célèbre.

Eh, Loréline, t'isoles pas pour si peu. C'pas bien grave s'ils arrivent en retard.

La scientifique avait été très vite rejointe par Valentin Cervera, le foreur du groupe. Lui, c'est un type du genre sympa, bon vivant et qui ne s'embête pas avec les histoires. Il est là pour donner une atmosphère joyeuse au groupe, et éviter que les tensions ne montent trop, même si son devoir premier est d'ouvrir la voie au groupe une fois sous terre. Impossible de ne pas l'aimer si l'on est un tant soit peu sociable. Et bien qu'il se promène toujours avec un cigare en bouche et sa tenue lui donnant un air d'ouvrier de chantier, on lui prête souvent plus facilement un air de Chelours qu'Ursaring. Un vrai nounours en guimauve. C'est sans doute ce qui le rend si connu parmi les mineurs professionnels. Il est rare, après tout, de voir des gens dans son genre. Les quatre dresseurs choisis pour protéger le petit groupe d'exploration n'en serait que plus heureux de l'avoir à leurs côtés. Peut-être un peu moins Loréline et sa capacité à sortir des blagues nulles et parfois même incompréhensibles pour faire son intéressante, mais bon. Il faut au moins reconnaître que les prochaines heures ne seront pas accompagné d'une ambiance de mort, bien au contraire.

Le guide m'a appelé, ils arrivent dans quelques minutes.
Super ! Ils vont pouvoir nous protéger des terribles monstres mangeurs d'hommes !

Ce fut finalement au tour des deux autres de rejoindre la pauvre petite Loréline agacée d'avoir été ignorés qui viennent la rejoindre. D'un côté, il y a Marius Danford, le sénior du groupe, coiffé de sa proéminente moustache et de son monocle qu'il ne manque pas un instant. Sapé comme un membre éminent de la bourgeoisie, ses collègues se demandent encore parfois s'il est un véritable archéologue. Pourtant, il ne faut pas s'y méprendre : c'est un expert en la matière. Plus que calé dans le domaine des explorations souterraines, l'Explorarium ne pouvait pas se passer de lui pour une telle expédition. Bien qu'assez égocentrique et pragmatique, il s'agit tout de même d'un homme sur qui les dresseurs autant que les trois autres à ses côtés pourront compter avec joie pour les aider. Son aptitude à être parfaitement réfléchi et à rester inébranlable ne pourront que leur être profitable.

La seconde personne ; portant le doux nom de Daniel Minova ; en revanche, pourrait bien devenir un fardeau pour le groupe si les conditions étaient réunis. En effet, cette jeune femme, puisque c'en était une, se trouvait être l'assistante et apprentie de Marius, l'ayant prise sous son aile en voyant son potentiel en tant qu'archéologue. Le problème, c'est qu'il s'agissait, en dehors du fait qu'elle possédait des Pokémon bien utiles pour cette exploration, de la seule véritable raison de sa présence. D'un naturel extrêmement rêveuse et tête en l'air, elle est aussi une grande peureuse, prenant peur pour pas grand-chose. Couplé à une paranoïa assez évidente, elle promettait de rendre cette petite aventure assez mouvementée. Au moins, tous pouvaient apprécier sa jovialité et le plaisir qu'elle prendrait forcément à accomplir cette exploration. Restait à voir ce que les quatre protecteurs allait pouvoir en penser plus en détail.

Bienvenue à vous. Je suis profondément heureux de pouvoir me présenter à vous. Enchanté, je suis Marius Danford, l'archéologue assigné à cet mission d'exploration, et voici mon assistante, Danien Minova. Elle n'est pas d'un grand sérieux, mais vous comptez sur ses compétences.
Woah, vous êtes encore plus cool que sur vos photos ! Ça va être trop bien d'être avec vous ! Moi c'est comme a dit le patron : Daniel Minova. Je suis pas encore une experte mais je ferai de mon mieux ! Les monstres mangeurs d'hommes n'ont qu'à bien se tenir !

Le groupe recruté par l'Explorarium avait fini par arriver sur place, découvrant les quatre têtes déjà bien équipées et quasiment prêtes à partir à l'aventure. Marius se contenta en venant à leur rencontre de leur tendre une main amicale en se présentant avec un ton parfaitement formel tandis que Daniel s'était montré plus joyeuse, offrant une bise affectueuse aux quatre, pour peu qu'ils l'acceptent.

Coucou, moi c'est Loréline Hebert. Je gère toute la partie scientifique de l'expédition. J'espère que ma présence ne va embêtera pas trop !
V'nez là que j'vous offre un câlin ! Moi c'est Valentin Cervera, mais vous pouvez m'appeler Val' ! Chuis l'foreur d'la p'tite troupe ! J'espère que vous apprécierez ma présence !

L'une resta légèrement à distance, secouant généreusement la main en offrant son meilleur sourire tout en essayant de cacher la tristesse qui l'animait voilà encore quelques secondes. Les trois autres n'en dirent rien, mais ils savaient à l'avance que les quatre nouveaux arrivants allaient être bien surpris de son comportement lorsqu'elle aurait passé l'éponge sur cette histoire futile. Marius en riait intérieurement. Du côté du foreur, l'accueil fut bien différent néanmoins. Sans leur laisser le loisir de réagir, l'homme les avait enlacé comme on enlace ses proches tout en se présentant, donnant lieu à une scène assez ridicule en sachant que seul l'un d'eux lui arrivait à peine au-dessus du nez. C'est drôle quand même, un homme d'un mètre quatre-vingt quinze. En tout cas, chacun pouvait y aller pour réagir à son accueil singulier, mais les chances de résister à son étreinte étaient faibles. Ce ne fut heureusement pour ceux qui se laissèrent faire que le temps d'un court instant avant qu'il ne revienne aux côtés de ses trois collègues, offrant un sourire très enjoué, presque niais. Une fois bien en place, Marius reprit la parole, toujours aussi formel.

Bien ! Nous vous connaissons déjà plus ou moins par le biais de vos dossiers, mais j'aimerai tout de même que vous vous présentiez. J'ai besoin de me forger un premier avis sur vous avant qu'on se lance dans cette mission d'exploration.

Simple, concis, les trois autres ne rajoutèrent pas un seul mot, se contentant de continuer à sourire pendant que les quatre dresseurs se présentaient chacun leur tour.

Bizarre de se dire que d'ici quelques minutes, ils allaient vivre une aventure qui les marqueraient peut-être à jamais ...


avatar ©️ Elune Crowley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 30/11/2017
Messages : 158

Sam 23 Déc - 19:49
Silencieusement, Masami observait le paysage de Kalos défiler sous ses yeux alors qu’il se calait confortablement dans son siège, le car roulant tranquillement, le berçant doucement. Sans s’en rendre compte, il agitait mécaniquement sa main droite barrée désormais d’une imposante cicatrice noduleuse qui allait de sa paume à la première moitié de son avant-bras, vérifiant sans cesse sa capacité de flexion retrouvée. Certes, ce n’était pas complètement optimal … Mais au vu de la loque qu’il était, quelques mois plus tôt, les progrès étaient immenses. Néanmoins, il tenait à prendre ses précautions pour ce qui s’annonçait. Qu’est-ce qui lui avait pris d’accepter, déjà ? La prochaine fois que sa chère et adorable belle-fille avait une lubie pareille, il se réfugierait dans le jardin ! Quoiqu’il était certain que ses pokémons le dénonceraient. Surtout le Ténéfix. Saleté, celui-là ! Un vrai fourbe !

Une ultime fois, alors que Flusselles était en vue, il vérifia que toutes ses affaires se trouvaient dans son sac à dos serré dans ses bras. Etrangement, l’excitation commençait à monter doucement. Depuis quand n’avait-il pas connu ce sentiment ? A vrai dire, il avait beau râler … Il savait pertinemment qu’Alya avait eu raison de lui forcer la main pour accepter ce travail. Il était temps qu’il se reprenne en main, et qu’il fasse quelque chose de sa vie. Une seconde chance lui avait été accordée, et il devait la mériter, plutôt que de vivre à ses crochets. Bien sûr, il savait que la jeune femme était heureuse de l’avoir à ses côtés, surtout depuis qu’il était sorti de sa dépression post-opératoire. Néanmoins, elle avait autre chose à faire que de s’occuper de son ex-beau-père convalescent. Pendant des mois, elle avait été son phare, sa bouée, sa lumière. Elle avait été son roc dans la tempête, et jamais il ne la remercierait assez pour cela. Elle avait supporté ses humeurs exécrables, ses crises de panique, son désespoir. Elle l’avait encouragé, observé ses progrès, poussé à recommencer sa thérapie … Mieux, elle lui avait offert Caducée, et lui avait trouvé une nouvelle vocation, même si le légiste hésitait entre suivre son ancienne voie et embrasser définitivement d’autres horizons.

Un beau matin, Alya avait fait valser la porte en braillant qu’elle avait trouvé l’opportunité idéale pour lui. Objectivement, Masami n’était pas certain de comprendre totalement par quelle relation la jeune femme avait réussi à proposer son nom pour une escorte souterraine à une telle entreprise … Peut-être que sa compagne avait passé le mot ? Il ne l’aurait pas juré, mais était prêt à y mettre sa main à couper. Enfin, un doigt. Une phalange, plutôt. Il avait failli la perdre, alors il y tenait, maintenant. Quoi qu’il en soit, il avait d’abord trouvé cela complètement incongru, avant de se faire lentement à l’idée, aidé en cela par Caducée qui, désormais guéri, passait son temps à tourner en rond au foyer. Pour un Tortipouss en pleine croissance, rester ainsi n’était pas sain, et si le légiste voulait le garder à ses côtés, il devait aussi commencer à songer à l’entraîner, à tester leurs capacités. Au fond, c’était un nouveau défi qui s’ouvrait à eux, car c’était aussi l’occasion idéale pour tester ses facultés physiques retrouvées, et vérifier s’il était oui ou non apte à reprendre en main son existence.

Enfin, le car s’arrêta, et Masami en descendit, cherchant à s’orienter. Il était déjà venu à Flusselles pour son voyage de noces, puisque son ex-femme était originaire de Kalos et qu’ils avaient décidés d’en faire le tour. Il se souvenait particulièrement de l’hôtel local, où tous deux avaient … Bref. Ce n’était vraiment pas le moment de se perdre dans des souvenirs scabreux, aussi l’homme balança son sac sur son dos et avança d’un pas vif jusqu’au lieu de rendez-vous. Au fur et à mesure, leur groupe se constitua, l’homme constatant qu’il était manifestement le plus âgé du groupe d’escorte, surtout vu sa différence d’âge avec deux jeunots, une fille et un garçon, la troisième larronne paraissant un peu plus jeune que lui, sans que ce soit trop vexant pour sa personne. Il salua néanmoins tout le monde poliment:

"Masami Kobayaki, enchanté."

En revanche, quand ils rencontrèrent les quatres autres participants après avoir été guidé jusqu'au lieu-dit de l'expédition, il se sentit de suite plus à son aise. Vu l’aspect canonique de l’un d’entre eux, nul doute qu’il ne serait pas le plus vénérable du lot. L’homme se présenta comme l’explorateur attitré du groupe et Masami lui présenta sa main gauche au moment des salutations, avant de se voir collé une solide bise sur la joue par son assistante, ce qui ne le gêna pas outre mesure, habitué aux manières kalosiennes en la matière. En revanche, il ne s’attendait pas à la montagne qui lui arriva dessus et lui colla une espèce de câlin sans plus de cérémonie. Si ses os avaient survécu à un pareil traitement, nul doute qu’il était en effet parfaitement remis. Une fois dépêtré du grand escogriffe, le trentenaire remit ses vêtements en place, avant de souffler :

« Je présume que cet accueil était pour vérifier notre pleine résistance physique ? »

Un sourire amusé flottait sur son visage, montrant qu’il plaisantait tout de même. Le doyen de l’expédition reprit la parole, pour … parler présentation. Mince. La partie délicate. Que devait-il dire ? Déjà qu’ordinairement, Masami détestait ce moment formel, mais alors, au vu des circonstances … Bon, autant s’en débarasser et y aller franco.

« Je vais y aller en premier. Donc, je me présente, Masami Kobayaki, trente-deux ans, habitant de Sinnoh, à Charbourg actuellement. Je suis médecin légiste … »

Du moins, pour le moment …

« … Même si je songe à une reconversion. J’ai aussi une formation en biologie pokémon, ce pour quoi j’ai été recruté pour faire partie de cette expédition. Enfin, je pense que ma belle-fille a insisté sur ce point quand elle a soumis ma candidature. »

Il sortit sa pokéball de sa poche, et fit apparaître Caducée, qui se frotta immédiatement à sa jambe, toujours aussi affectueux :

« Je vous présente Caducée, mon Tortipouss. Il m’accompagnera au long de notre voyage. »


Il s’arrêta avant de conclure doucement :

« Et avant que vous ne vous posiez des questions étranges … Si vous avez entendu parler d’un attentat qui a eu lieu à Féli-Cité il y a plusieurs mois … J’y étais. D’où les cicatrices. Mais tout va bien, à présent, je suis en pleine condition. »

A peu près. Suivant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 996

Région : Johto
Sam 23 Déc - 20:20
- You're not going to be sick, are you?

Je croisai le regard de Derek qui était visiblement inquiet. Apparemment, ma panique était toujours clairement lisible sur mes traits, tout comme mon mal de cœur. Je me forçai à lui sourire et levai mon pouce dans sa direction, même si j'avais l'impression que je risquais de perdre connaissance à tout moment. Ugh. Je ne pensais pas que voler sur le dos d'un pokémon me ferait pareil effet un jour, mais j'avais sous-estimé la vitesse qu'un Dragonite pouvait atteindre. Sans parler que ce dernier avait une fâcheuse tendance à adorer faire des vrilles et d'autres fantastiques figures aériennes. Je regrettais sincèrement d'avoir demander à la mère de Derek de pouvoir emprunter son pokémon au lieu d'emprunter l'avion. Une erreur que je ne referais pas de sitôt.

- 'm peachy. Never felt better.

Je pris quelques grandes inspirations pour tenter de calmer les soubresauts de mon estomac et mes pauvres nerfs qui étaient déjà mis à rude épreuve avant même que la mission ne commence. Cela allait beau lorsque je me retrouverais sous terre avec de parfaits inconnus et plus de cent façons que les choses pourraient mal tournées. D'ailleurs, il fallait que je me dépêche de rejoindre le centre pokémon si je ne voulais pas être en retard. Je n'avais pas tout à fait envie d'être abandonné et de devoir retourner à Johto de sitôt.

- Be careful. Derek m'enveloppa dans une solide étreinte avant de me repousser légèrement et de m'embrasser. Il allait me manquer, mais je ne pouvais pas non plus passer à côté d'une pareille occasion. Quelque chose me disait que, quoiqu'il arrive, cette expérience me servirait et me permettrait de progresser. Si j'en sortais vivant.

- I'll try but...No promises.

Je le regardai embarquer sur le dos du Dragonite et agitai la main jusqu'à ce qu'ils soient hors de vue. Mon cœur se serra brièvement dans ma poitrine et j'espérais sincèrement que ce n'était pas la dernière fois que je le voyais. Poussant un léger soupir, je passai une main dans mes cheveux avant de prendre la direction du centre pokémon de Flusselles. Heureusement, nous avions atterri à proximité et je n'eus pas à déambuler dans une ville que je ne connaissais pas.

Avec les quatre membres de notre équipe - tous de parfaits inconnus pour le moment -, nous rejoignirent finalement les autres qui nous attendaient près de la grotte. Je les observai en silence, légèrement nerveux de savoir ce qu'il se passerait bientôt. Si l'archéologue avait l'air sérieux et semblait être digne de confiance, son assistante me donna l'impression d'être un élément imprévisible qui risquait de nous mettre dans le pétrin à cause d'un excès d'enthousiasme. Elle me donnait l'impression de quelqu'un qui n'avait aucun instinct de survie et qui était du genre à actionner par accident tous les pièges des sites archéologiques qu'elle visitait et à s'en sortir miraculeusement. Sans parler que le fait qu'elle mentionne des créatures mangeuses d'homme ne faisait en rien pour que je me sente plus à l'aise. Je serrai la main qui m'était tendue par automatisme et me crispai légèrement en recevant la bise de Daniel. J'espérais seulement qu'elle ne le prendrait pas mal, mais je n'appréciais tout simplement pas autant de familiarité de la part d'une inconnue. J'allais rendre le salue de Loréline lorsque je me fis engouffrer dans une étreinte de fer. Je n'eus même pas le temps de la rendre ou de protester que le foreur s'écartait déjà et s'approchait de sa prochaine victime. On pouvait pas dire que les Kalosiens n'étaient pas chaleureux...

J'écoutai avec attention la présentation de Masami et ne pus masquer le soulagement que je ressentis en apprenant qu'un médecin était parmi nous. Mes chances de survies venaient d'augmenter de manière significative (enfin, s'il était compétent et si je me faisais pas écrabouiller par une roche). La mention d'un attentat me fit grimacer légèrement et je me demandai s'il était bel et bien remis de cet événement atroce. Après tout, cela avait le don de laisser des séquelles psychologiques qui prenaient bien plus de temps à guérir que de simples blessures physiques. Mais bon. Il devait savoir s'il était apte ou non à nous accompagner. Lorsqu'il eut fini, je jetai un regard vers les deux autres, avant de prendre mon courage à deux mains et de me présenter à mon tour.

- Erh...moi, c'est Noah Brooks. J'ai dix-sept ans et je viens de Johto. Je suis dresseur, mais je suis en train de suivre une formation pour devenir ranger. Je passai une main sur ma nuque, légèrement embarrassé. J'avoue que je ne sais pas pourquoi ma candidature a été retenue, je n'ai pas de compétences particulières. Je me demandai ce que je pouvais bien ajouter (j'allais tout de même pas partager mon signe astrologique) et décidai que c'était suffisant pour le moment. Je sortis à mon tour une pokéball et laissai sortir ma Aligatueur. Celle-ci vint frotter sa tête contre la mienne avant de se redresser de toute sa hauteur et d'observer avec attention mes compagnons. Ça, c'est Nami.




stamps <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 16/10/2014
Messages : 2286

Région : Hoenn
Jeu 28 Déc - 14:11
Parfois, je cherche simplement à mettre un peu de piment dans ma vie que je vais trouver fade. C’est ce qui m’a poussé à m’inscrire pour protéger un groupe d’explorateur qui vont dans la Grotte Coda. Ç a et le fait que ma curiosité me pousse à m’interroger à toute sorte de choses dans le monde. Je ne sais pas ce qui les a intéresser chez moi, peut-être ma petite taille, me permettant de me faufiler à peu près dans chaque endroit du moment que ma tête et mes épaules passent, mais toujours est-il que mon profil les a intéresser. Ce n’est pas plus mal. Je pars donc à Kalos, après avoir prévenu Nao. Il est bien trop prit par la création de l’album de son groupe pour que je fasse quelque chose de vraiment intéressant, donc il accepte. Il me garde même quelques pokémons, pour me rendre service. Je lui rendrais service un jour.

Je parcours les cieux sur le dos de Birdsing, depuis qu’elle a réussi à vaincre son vertige, je me déplace bien plus facilement qu’avant. On arrive à Flusselles après de longues heures de vols, quand j’ai questionné Nill à propose de la ville, il m’a dit que je pouvais difficilement la manquer avec l’énorme cadran solaire de la ville. Il m’a pas mentit, le bougre. Ce cadran est gigantesque. Ou alors c’est moi qui suis ridiculement petite, à voir.

Je me dirige vers le lieu de rendez-vous, rejoignant les trois autres lascars sélectionnés en même temps que moi. Je les salut d’une signe de tête et à côté du plus vieux de la bande, je me sens étrangement petite. L’accueil que nous réservent les gens que l’on doit protéger est rien moins qu’amical. Entre l’un qui nous fait une poignée de main, son assistante qui nous tapent la bise, une autre qui fait « coucou » de la main et le dernier qui nous fait un câlin, au passage, il m’a soulevée du sol, l’accueil est très chaleureux.

La première chose que l’on nous demande, c’est une présentation. Normal, d’un côté. Je pense que les gens aiment bien de savoir avec qui ils vont bosser. Y a un médecin dans les rangs, c’est bien, ça peut toujours servir. Par contre ses cicatrices… Un attentat, hum, comme ça fait mal. Mais je suppose que s’il est ici, c’est parce qu’il va beaucoup mieux. L’autre se présente aussi, un jeune sans compétence particulière. Boarf, il est mauvaise langue, je suis sûre qu’il a un don caché.

- Yo ! Sheera Baal, 24 ans, danseuse professionnel ! Je suis originaire d’Hoenn, je vis actuellement à Atalanopolis. Je suis une sorte de Mc Guiver au rabais. Je suis accompagnée de Lou’, ma Grahyena et de Calcifear, mon Némélios.





Compte principal : Scott Weedon

Merci Iago, pour le sprite de Sheera. Merci à Amako, Elisa, Elizabeth, Worick et Vanee pour les avatars cadeaux.

Stamp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 1988

Région : Kantô
Mer 17 Jan - 16:54
C’est directement via un email de la part de l’administration de la TSR que Worick avait été prévenu. A priori, une expédition d’ordre archéologique devait avoir lieu à Kalos, au cœur même de la grotte Coda et ce avec la compagnie Explorarium. Ce nom, le jeune homme l’avait déjà entendu à maintes reprises. La fameuse compagnie avait déjà débusqué de jolis vestiges sur Kanto quelques années auparavant. D’après le mail, cette exploration devait être plus compliqué que d’ordinaire puisque la compagnie avait décidé de procéder à une phase de recrutement pour être accompagné de quatre parfaits étrangers capable de défendre une équipe de scientifique et d’archéologue en cas d’attaques de Pokémons sauvages. A la lecture du courriel, un sourire s’était formé sur le visage du scientifique : Cette situation ressemblait étrangement à celle qu’il avait vécu il y a des mois de cela à présent, lorsqu’il s’était retrouvé membre à part entière d’une équipe de chercheur au beau milieu de l’antique cité d’Allania, aussi communément reconnue sous le nom « d’Atlantide ». A la différence près que normalement, les risques de noyades devraient cette fois ci être moins élevés. D’ailleurs, l’espace d’un instant, le jeune Brown se demanda si ce mail ne lui avait pas été envoyé directement par la TSR pour le succès de cette fameuse opération atlantide à laquelle il avait participé, étant donné qu’Arya, elle, n’avait rien reçu. Quoi qu’il en soit, il ne fallut pas longtemps au rouquin pour répondre directement par l’affirmative, alors qu’on lui avait confirmé la date et le lieu du rendez-vous pour entamer un voyage qui chamboulerait peut être les découvertes archéologiques de ces dernières années. Les jours qui suivirent, il prit donc soin de préparer son départ à la perfection, expliquant à maintes reprises à Arya et Dan que s’il avait survécu à son escapade à Hoenn, il devrait survivre aussi cette fois ci tout en leur laissant les directives nécessaires pour gérer le business de la famille Brown en son absence. Lorsque ce genre d’évènement se produisait, c’était d’ailleurs Nox, son Zoroark chromatique, qui prenait le soin d’afficher l’apparence corporel de son dresseur pour simuler sa présence.

Ce ne fut qu’après avoir eu la certitude que tout était en ordre pour son départ que Worick prit finalement son envol pour Kalos. Vêtu d’un costume noir qui finirait sans doute couvert de boues ou de poussière dans le meilleur des cas, il avait réalisé le voyage sur le dos de Wrath. En effet, non seulement celui-ci était maintenant capable de soutenir le poids de son dresseur sur de très longues distances sous forme de Méga-évolution, mais ce moyen de transport permettait aussi au jeune homme de voyager sans rendre de compte à qui que ce soit ni laisser aucune trace. C’est donc quelques heures plus tard, après un voyage sans grand confort et plein de vertiges que Worick posa un pied au sol, remerciant son starter avant de l’inviter à retourner dans sa Pokéball pour ne pas trop attirer l’attention. Il n’était qu’à quelques mètres du centre Pokémon après tout. Très vite, il prit donc place directement devant le centre, lieu fixé pour le rendez vous, avant d’offrir un signe polie de la tête aux dresseurs et coordinateurs déjà présents. Etaient-ils tous les trois conviés pour les mêmes raisons que lui ? Il semblerait que oui, à en croire les dires des nouveaux arrivants dénommés Marius Danford et Danien Minova. Membres de la compagnie Explorarium, Marius fut le premier à se présenter, alors qu’il adressa des salutations des plus polies et distinguées au groupe nouvellement formé pour cette expédition. Son assistante en revanche, fut bien plus téméraire et n’hésita pas à tenter sa chance pour offrir une bise au rouquin, bise qui fut bien entendue troquée contre une poignée de main dans les règles de l’art. Après tout, ce n’est pas comme s’ils avaient élevé les Spoink ensemble. Alors que les deux guides prirent leurs nouvelles recrues avec eux pour les emmener jusque devant la fameuse grotte, le scientifique aux yeux vairons promena son regard sur ses camarades du jour sans un mot, simplement pour essayer de mémoriser leur visage.
Une fois sur place, ce fut au tour de deux nouveaux membres d’Explorarium de se présenter. Loréline et Valentin. Si les salutations de la jeune femme furent assez distantes, celles du foreur, au contraire, ne le furent pas assez. Worick n’eut même pas le temps de protester qu’il se retrouvait déjà dans les bras d’un Nounourson géant pour son plus grand plaisir. Soit, le mal était fait et cet homme n’avait sans doute pas baigné dans les bonnes manières étant jeune, aussi le jeune Brown choisit de ne rien dire alors que c’était au tour des dresseurs et coordinateurs chargés de la protection du groupe de se présenter.

Choisissant de passer en dernier, le rouquin prit le temps d’assimiler chacune des paroles de ses trois collègues du jour tout en les fixant de ses yeux vairons pour essayer de déceler le moindre indice sur leur personnalité. Masami Kobayaki. Rescapé d’un attentat, la trentaine et surtout médecin, ce qui était un véritable atout pour cette expédition. Noah Brooks, jeune dresseur aux rêves de ranger de dix-sept ans qui, selon lui, n’a pas de compétences particulières. Nous verrons bien, mais quoi qu’il en soit, la dénommé Nami qui l’accompagne ne sera pas de trop. Enfin, Sheera Baal, Danseuse professionnelle étonnamment petite malgré ses vingt quatre ans. Au moins, s’il y a des passages où Valentin le foreur ne peut pas s’aventurer, Sheera en sera sans doute capable.

Finalement, c’est après s’être éclairci la voix que Worick prend à son tour la parole pour lui aussi réaliser un petit topo sur sa personne.

« Enchanté de vous rencontrer. Je m’appelle Worick Brown et j’ai 21 ans. Je suis originaire de Kanto et je suis le co-fondateur du W.A.Dex, si jamais certains cela parle à certains d’entre vous. J’effectue des recherches historiques et archéologiques en règles général, ce qui m’a sans doute permis d’obtenir une place parmi vous. »


Adressant un sourire poli et bienveillant à l’assemblée, Worick sort la pokéball de Pride avant de laisser le dimoret chromatique sortir à ses cotés, tandis que celui commence par observer de son seul œil curieux les inconnus autour de lui.

« J’ai décidé de venir accompagné de l’un de mes meilleurs compagnons : Pride, mon dimoret. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 2617

Dim 21 Jan - 15:43
Je présume que cet accueil était pour vérifier notre pleine résistance physique ? .

ce fut la première réaction au câlin excessif de Valentin. Celui-ci perçut rapidement la plaisanterie et se contenta de lâcher un rire poilant avant de venir allègrement lui offrir une tape dans le dos.

Haha, c'est ça gamin ! V'là qu't'as l'oeil toi !

Il continua son rire tout en revenant près de Marius qui ne réagissait aucunement à la façon d'agir du mineur professionnel, tandis que les deux femmes, elles, bougeaient la tête pour manifester leur dépit. Vous n'eûtes cependant pas le plaisir de vous apercevoir très longtemps, car Masami reprit aussitôt la parole.

Je vais y aller en premier. Donc, je me présente, Masami Kobayaki, trente-deux ans, habitant de Sinnoh, à Charbourg actuellement. Je suis médecin légiste … … Même si je songe à une reconversion. J’ai aussi une formation en biologie pokémon, ce pour quoi j’ai été recruté pour faire partie de cette expédition. Enfin, je pense que ma belle-fille a insisté sur ce point quand elle a soumis ma candidature.

Les quatre explorateurs n'avaient nullement réagi à la seconde partie de sa présentation. Tout ce qui les intéressait, à vrai dire, c'était de pouvoir repérer qui était qui et si leurs activités pouvaient leur être d'une quelconque utilité pour eux. Ils se contentèrent mutuellement de sourire en répondant par un « bienvenue dans l'équipe Masami Kobayaki. » collectif pendant que ce dernier faisait sortir son Pokémon pour le dévoiler au groupe.

Je vous présente Caducée, mon Tortipouss. Il m’accompagnera au long de notre voyage.
Ouah, trop mignon !
Et avant que vous ne vous posiez des questions étranges … Si vous avez entendu parler d’un attentat qui a eu lieu à Féli-Cité il y a plusieurs mois … J’y étais. D’où les cicatrices. Mais tout va bien, à présent, je suis en pleine condition.

Encore une fois, le quatuor de la compagnie Explorarium ne réagit pas à ce que venait de dire Masami. Ils haussèrent tout de même les épaules en ajoutant « vos histoires personnelles ne nous intéressent pas tant que vous faites du bon travail » puis ils se tournèrent vers les trois autres qui se présentèrent tour à tour de manière un tantinet plus expéditive que le jeune médecin.

Erh...moi, c'est Noah Brooks. J'ai dix-sept ans et je viens de Johto. Je suis dresseur, mais je suis en train de suivre une formation pour devenir ranger. J'avoue que je ne sais pas pourquoi ma candidature a été retenue, je n'ai pas de compétences particulières … ça c'est Nami.
Yo ! Sheera Baal, 24 ans, danseuse professionnel ! Je suis originaire d’Hoenn, je vis actuellement à Atalanopolis. Je suis une sorte de Mc Guiver au rabais. Je suis accompagnée de Lou’, ma Grahyena et de Calcifear, mon Némélios.

Si, pour Noah, les quatre étaient restés relativement neutre, quoique Valentin ne put s'empêcher de lancer un « Un futur Ranger, c'est cool ça ! », la remarque de Sheera à son propos ne put empêcher ce dernier de lâcher à nouveau un énorme fou rire pour éviter aux deux femmes qui se retenaient de le faire.

Haha, Mc Guiver au rabais ! C'bien la première fois qu'j'entends ça ! Tu m'plais bien, toi !

Il n'avait pas hésité à offrir à elle aussi une tape dans le dos après avoir profité de sa réplique pour s'approcher tranquillement de la danseuse. Pendant ce temps, le dernier se présentait à son tour.

Enchanté de vous rencontrer. Je m’appelle Worick Brown et j’ai 21 ans. Je suis originaire de Kanto et je suis le co-fondateur du W.A.Dex, si jamais certains cela parle à certains d’entre vous. J’effectue des recherches historiques et archéologiques en règles général, ce qui m’a sans doute permis d’obtenir une place parmi vous … J’ai décidé de venir accompagné de l’un de mes meilleurs compagnons : Pride, mon dimoret.
Oh ! Mais c'est trop bien ça ! Ils sont méga gentils, la compagnie, de nous avoir embauché Worick Brown ! Dites, dites ! Vous pourriez m'offrir un autographe après l'exploration !?

Tout juste le scientifique avait-il sorti son Dimoret aux couleurs plus significatives que Daniel lui avait quasiment sauté à la gorge, des étoiles pleins les yeux, plus qu'heureuse de rencontrer en chair et en os ce nom qui lui avait permis de découvrir tant de choses sur le passé des Pokémon. Si elle avait eu le temps de le questionner, elle l'aurait volontiers fait, mais Marius, son « maître », lui objecta de se tenir un peu plus tranquillement, ce qu'elle fit à contrecœur, continuant tout de même de fixer Worick avec émerveillement. L'archéologue expert reprit pendant ce temps la parole.

Bien ! Présentations sont faites, je vois que vous possédez des compagnons forts vigoureux et puissants ! Nous pouvons donc nous en remettre à vous pour notre protection au cours des prochaines heures !
Ils sont trop cutes ! J'espère vous sortirez rapidement les vôtres, Sheera !

Après Daniel, c'est à Loréline de réagir de manière disproportionnée, fixant les trois Pokémon dévoilés comme on observe son premier enfant tant attendu. Marius n'en tint pas compte et continua comme si de rien n'était.

Maintenant que tout ceci est dit, occupez-vous de vous préparer ! Valentin va vous expliquer ce qui nous attend dans les grandes lignes puis lorsque vous serez prêts, nous débuterons l'exploration !

Il aurait pu demander si les quatre nouveaux arrivants avaient des questions, mais il ne le fit pas. De toute façon, s'ils avaient des questions, ils finiraient par les poser avant que cela ne tourne mal. Il laissa donc le mineur prendre en charge le quatuor pour effectivement leur expliquer comment allait se passer l'exploration avant de leur remettre un équipement de base pour ce qui les attendait, à savoir un sac contenant quelques vivres, un sac de couchage au cas où et une corde avec de quoi descendre dans d'éventuelles cavités. Il ajouta également une trousse de premiers secours contenant à la fois des soins pour humain, mais également des Hyper-Potion et des Total-Soin pour vos Pokémon. Le mineur, une fois qu'il vous eut remis vos petits sacs, vous proposa de proposer quelques minutes pour vous mettre en condition de marche et s'en alla ensuite charger son propre équipement, bien plus conséquent que le vôtre. Les quatre dresseurs furent ainsi laissés quelques instants à l'écart des employés d'Explorarium pour éventuellement discuter entre eux. Vint alors le moment où ils se sentirent prêts à accomplir leur travail, et rejoignirent rapidement les explorateurs plus motivés que jamais.

Allez, en route mauvaise troupe ! J'en avais marre de jouer les minéraux !

Sa blague ne passa sans doute pas inaperçu pour aucun d'entre vous, et lança un certain blanc chez les trois employés, peut-être un peu moins chez les dresseurs et la coordinatrice, pendant quelques minutes, au moins pendant le court trajet jusqu'à l'entrée du trajet jusqu'à l'entrée de la Grotte Coda. Parvenu sur place, Valentin et Daniel s'empressèrent de s'emparer de Maxi Repousses pour dégager la voie jusqu'au véritable point de départ de cette exploration.

Il vaudrait mieux éviter que vous vous épuisiez avant même que nous arrivions au niveau du passage, d'autant plus que les rares Pokémon sauvages que nous avons croisé ne s'approchent aucunement de ce fameux passage, comme s'ils en avaient peur.

Marius avait tout de même trouvé normal de justifier l'acte de ses collègues, sans toutefois trop s'enfoncer dans le sujet, et il ne s'embêta guère à écouter les réponses des dresseurs, s'élançant directement à l'intérieur de la Grotte Coda à la suite de Daniel et Valentin, rapidement suivi par Loréline qui semblait tenir à ne pas trop s'éloigner de l'archéologue. Comme prévu, grâce aux Maxi Repousses, la première partie de l'exploration se passa sans aucun problème, les quelques habitants des lieux qu'ils croisèrent fuyant face à l'odeur pestilentielle que l'objet avait dégagé sur chacun d'eux. Malheureusement pour les quatre protecteurs, la grotte en elle-même ne présentait pas de signe particulièrement attrayant, se présentant plus comme une mine classique comme on pouvait certainement en trouver des dizaines et des dizaines il y a encore une vingtaine d'années, et ils durent donc évoluer au travers d'un décor plutôt sinistre et glacial le temps d'une bonne heure sans même pouvoir occuper ce temps en combattant quelques Pokémon qui passaient par là. Cela leur laissa au moins le temps d'en profiter pour discuter entre eux ou avec les quatre explorateurs, même si la plupart du temps, ce sont les blagues et les jeux de mots nuls qui vinrent apporter un peu d'animation à ce trajet jusqu'au fameux passage, qu'ils finirent finalement par atteindre.

Et nous y voilà ! Il va être temps de passer aux choses sérieuses ! Avez-vous une stratégie pour assurer notre protection ? Sinon, nous avons le temps d'en constituer une.
Faites une bonne stratégie, hein ! J'veux pas me faire blesser, moi !
Je suis sûr que Worick Brown va nous trouver la meilleure des stratégies !
Ne l'mets pas mal à l'aise, Daniel. C'est not' protecteur après tout. Sinon, sachez qu'nous avons nous aussi des Pokémon, même s'ils savent pas s'battre. Si c'la peut vous aider .

Les quatre dresseurs se trouvent donc là désormais, face aux quatre explorateurs qui n'attendent que de savoir comment ils vont pouvoir organiser le groupe pour assurer la meilleure protection possible.

C'était désormais à leur tour de mettre leur premier grain de sel dans cette aventure ...


avatar ©️ Elune Crowley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 996

Région : Johto
Mar 23 Jan - 20:09
Je rougis légèrement face à l'exclamation de Valentin et passai une main dans mes cheveux tout en baissant les yeux vers le bout de mes chaussures. Bien que cela faisait plaisir à entendre, j'aurais presque préféré me contenter d'un silence désintéressé de sa part comme les autres. Heureusement pour moi, les deux autres se présentèrent peu de temps après moi, emportant les regards loin de ma personne, me permettant de regagner mon calme. Enfin, aussi calme que je pouvais être dans pareille situation. Je jetai un regard intrigué vers Sheera, un petit brin de femme tout à fait intimidant. Son nom me disait vaguement quelque chose, mais comme je ne me tenais pas au courant de tout ce qui touchait à une activité physique de près ou de loin, je ne pouvais pas être certain que ma mémoire ne me jouait pas de tour. Cependant, mes yeux s'écarquillèrent en apercevant un des co-fondateurs du premier dex auquel je m'étais abonné. Même si je vibrais presque d'excitation à l'idée de rencontrer un aussi brillant scientifique, je n'eus aucun problème quant à ne pas trop le démontrer et à ne pas me ridiculiser comme le faisait la jeune femme. J'espérais seulement qu'elle n'allait pas virer sur le top et devenir comme une de ses supers creepys admiratrices qui pouvaient aller jusqu'à menacer les autres ou qui balançait leur soutien-gorge. Même si je devais avouer qu'un autographe ne serait pas mal...

Mon sac contenait déjà une trousse de premiers soins ainsi que quelques vivres, mais je n'allais pas refuser celles qu'ils nous offraient. Après tout, on n'était jamais assez préparé. Surtout qu'il y avait toujours une possibilité qu'il se passe quelque chose et que nous nous retrouvâmes bloqués sous terre pendant une période indéterminée. Perspective peu attirante et quelque peu terrifiante lorsqu'on avait vu une tonne de films où des faits similaires s'étaient produits. Généralement, ce n'était pas tous les membres de l'expédition qui revenaient vivants. Cependant, du moment que nous n'avions pas à devoir nous résoudre à devenir cannibale ou à devoir faire face à des créatures sanguinaires, je pensais pouvoir m'en sortir. Nami poussa mon bras de son museau, me sortant de mes pensées. Elle grogna légèrement et je lui grattai sous le cou tout en lui offrant un léger sourire. De toute manière, avec ma Feraligatr à mes côtés, rien de grave ne pourrait m'arriver.

Je ne compris pas tout à fait la blague, mais esquissa un sourire par politesse. Je ne savais pas tout à fait comment aborder les autres membres de notre équipe, alors je préférai rester légèrement à distance, me cachant à moitié derrière mon pokémon et sa masse impressionnante. Celle-ci me jeta un regard peu impressionnée, mais me laissa faire pour le moment. Ils me semblaient tellement plus matures et expérimentés que moi...Je me demandais pour la énième fois pourquoi ma candidature avait été retenue. Il devait bien y avoir des gens bien plus qualifiés...

- Eh bien...j'ai idée. Je ne sais pas si elle est bonne, mais...Je jetai un regard nerveux vers les autres avant de me décider à me lancer. Nami et moi pourrions garder nos arrières. Elle est robuste et relativement intimidante. Sans parler que ses sens sont assez affûtées, alors...alors j'imagine qu'il serait difficile de nous prendre par surprise. Quoique, les pokemons de Sheera aussi pourraient facilement détecter tous pokemons sauvages ou qui que ce soit. Je grimaçai légèrement, mais poursuivi tout de même. Worick et son Dimoret pourrait mener, ce qui laisserait Masami et Sheera vers le centre de la formation, plus près de vous. Je mis mes mains dans les poches de mon pantalon, pour cacher le tremblement qui les parcourait, et espérai qu'ils ne pouvaient pas entendre mon coeur battre la chamade. Avant que mes nerfs ne lâchent, je rassemblai les derniers fragments de courage qui m'habitaient pour poser une questions aux explorateurs. Hmm...Vous avez quels pokemons? Même s'ils ne peuvent pas combattre, ils seront peut-être utile pour autre chose...



stamps <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 16/10/2014
Messages : 2286

Région : Hoenn
Jeu 25 Jan - 12:03
Peu après que j’ai fini de me présenter, le fameux Valentin vint vers moi et me colla LA tape dans le dos. Celle qui m’a prise par surprise et qui a fait que j’ai failli recracher mes poumons. J’ai de la chance s’ils ne se sont pas décollés. Bon, je suppose que je vais devoir faire gaffe, à l’avenir. Le dernier membre se présente : Worick Brown. Scientifique, il étudie l’histoire des Pokémons. Intéressant. C’est le co-fondateur du W.A. Dex. Même si je ne m’intéresse pas plus que ça aux sciences, je connais ce pokédex. Qui ne le connait pas, en même temps. En tout cas, je remarque que l’équipe que l’on forme est assez hétérogène. Ya des connaisseurs, des qui s’y connaissent moins, des scientifiques, des gens lambda, des cerveaux et des muscles. Tout ce qui faut, quoi.

On nous distribue des vivres, que j’ajoute à mon sac. Puis les membres d’Explorarium se rassemblent nous laissant nous regarder dans le blanc des yeux. C’est carrément ce qui se passe. J’aime pas trop ça, les grands blancs. Enfin, je ne fais rien pour le combler ceci dit. Je me contente d’observer mes camarades en silence. Le meeting du groupe prend fin et enfin, on se met en marche. La blague de Daniel me fait légèrement ricaner. Les blagues vaseuses, il n’y a rien de mieux pour détendre l’atmosphère légèrement tendue qui règne.

Dès qu’on arrive à la Grotte Coda, je sors les pokéball enfermant ma Grahyena et mon Némélios pour les libérer. Je les gratouille doucement entre les oreilles, je sais qu’ils aiment ça avant de m’accroupir pour me mettre à la hauteur de leur visage est leur expliqué la raison de nos présence en ce lieu.

- On va devoir protéger des gens. Je peux compter sur votre aide, n’est-ce pas ?

Je les trouve trop mignon à hocher la tête, et je leur souris, leur démontrant que je suis fière d’eux. Puis, je me remets en marche et les deux créatures me suivent. Et puis Valentin et Daniel utilisent des Max Repousses, pour nous éviter de nous épuiser. Je vois. C’est la deuxième partie de l’explication, qui me fait tiquer.

- Si les pokémons s’en approchent pas, c’est sans doute par peur, ouais. Vous devez bien vaguement savoir c’est quoi la chose qui se cache dans ce terrier, non ? Genre les légendes locales ne disent rien à ce propos ? ‘Fin, arrêtez-moi si j’me trompe, mais même si ce ne sont que des légendes, y a toujours du vrai, non ?

Enfin, notre marche reprend et je constate avec bonheur que mes pokémons semblent déjà à l’affut, surtout Calcifear. La dégénérescence de ses sens ne doit pas l’aider à se sentir très à l’aise, alors je pose ma main droite sur son dos, que je gratouille avec affection, je suis là, tu ne crains rien, mon vieux. Et puis, nous arrivons au passage fatidique. Je remarque que ma Grahyena n’est pas très à l’aise. Rien d’étonnant, ce ne sont pas des pokémons de combats, ce n’est pas leur force leur véritables atouts. Mais je sais que je leur fait aveuglément confiance. Nos protégés nous demande d’établir la stratégie pour faire notre travail au mieux. Valentin nous précise même que leur pokémons ne savent pas se battre. C’est faux.

- Ce n’est pas parce qu’ils ne le font pas qu’ils ne savent pas le faire. Enfin bref, ce n’est pas le sujet. J’aime bien ton plan, Noah. Je propose même que chacun d’entre nous surveille le point cardinal associé à son côté. Je m’explique, Si Worick mène, il surveille le Nord et nous préviens de ce qui peut arriver. Toi, Noah, tu surveille le Sud. Masami peut s’occuper de l’Ouest, et moi de l’Est. Enfin, je propose ça comme ça. J’espère que l’on aura pas trop à se battre, en tout cas.





Compte principal : Scott Weedon

Merci Iago, pour le sprite de Sheera. Merci à Amako, Elisa, Elizabeth, Worick et Vanee pour les avatars cadeaux.

Stamp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 30/11/2017
Messages : 158

Sam 27 Jan - 15:43
Alors que les présentations se terminaient, Masami ne put s’empêcher de penser qu’une dernière cigarette avant de prendre le Tauros par les cornes n’aurait pas été de trop, mais il s’abstint, sachant que ce n’était guère le moment. Et puis, s’il y avait des anti-tabac fanatiques dans leur groupe, ce n’était pas la peine de s’exposer à quelques plaintes. Pour autant, la nicotine lui manquait. A moins que ce ne soit l’appréhension qui lui dictait soudain ce besoin horripilant ? Sans doute un peu des deux, d’autant plus qu’il se sentait en décalage avec ses compagnons de voyage. Il y avait l’âge qui jouait, mais aussi le caractère. Le gamin à l’Aligatueur et la jeunesse énergique lui donnaient un sacré coup de vieux, essentiellement parce qu’il aurait aimé avoir cette envie, cet espoir, cette insouciance qu’il avait abandonnée derrière lui, qui avait été brisée en mille morceaux. Il n’était que le reliquat d’un homme qui aurait autrefois apprécié ces manières sans façon. Aujourd’hui, elles lui pesaient presque. Il se sentait à l’écart. En un sens, ça avait été toujours été plus ou moins le cas, à cause de son métier. Son malaise persista, même s’il salua d’un rapide hochement de tête et d’un léger sourire le dernier arrivant. Au moins, il ne serait pas le seul scientifique de la troupe. Il avait entendu parler de son dex par sa belle-fille, et y avait jeté un coup d’œil rapidement, trouvant plus d’appréciation dans les parties complémentaires comme la tentative de traité historique que dans le contenu pour dresseurs en lui-même. Enfin, depuis qu’il avait adopté Caducée, il avait une ou deux fois piqué le compte abonné d’Alya pour regarder quelques fiches, en toute honnêteté.

Tandis qu’il récupérait leur sac pour la descente, Masami observa avec attention le kit de premiers soins, calculant mentalement ce qu’il était capable de faire avec ces quelques outils en main. Il espérait ne pas devoir s’en servir. Il lui était arrivé de constater des blessures sur des personnes vivantes, dans le cadre de son activité auprès de la police de Sinnoh, mais il ne lui appartenait généralement pas de les traiter autrement que superficiellement, et cela lui convenait très bien. Depuis son internat et son erreur tragique, le Kobayaki avait plus d’affinité pour les morts que les vivants. En entendant les plaisanteries douteuses autour de lui, il ne put s’empêcher de se dire qu’il y avait peut-être une bonne raison à cela. Personne ne pouvait le surpasser à ce jeu-là, et il était à deux doigts de répondre quand tout le monde se mit en route, lui coupant l’herbe sous le pied. Deux des membres de l’expédition empoignèrent des Maxi-Repousses et entreprirent d’en vaporiser le contenu partout. En entendant l’explication donnée à cet usage, le légiste sentit ses lèvres former un mince sourire légèrement ironique, avant qu’il ne commente :

« C’était réconfortant jusqu’à la dernière phrase »

Manifestement, il n’était pas le seul que cette annonce intriguait, puisque la coordinatrice commença à poser quelques questions. Masami tenta de se souvenir de ce qu’il avait entendu dans les musées de Kalos et lors de ses balades pendant ses vacances là-bas. Au bout de quelques minutes, il arriva enfin à obtenir quelques bribes et répondit donc à la danseuse :

« Quand je suis venu dans le coin il y a quelques années, l’endroit était déjà abandonné, et les gens de Flusselles parlaient d’une sorte de fantôme qui aurait fait fuir les mineurs une fois atteint un certain niveau. A moins que ce ne soit pour effrayer les gamins et les empêcher de fureter. Il y a plus de chances qu’elle ait été fermée parce que le filon était épuisé.

J’ai du mal à me souvenir de plus. C’est un peu loin, maintenant. »


Masami avait toujours été impitoyablement rationnel. C’était sans doute le résultat de la terrible combinaison entre son sarcasme naturel et son esprit désespérément logique, ou alors de son pragmatisme à toute épreuve. Enfin … de toute manière, il était temps d’entrer dans le vif du sujet. Noah et Sheera commencent à échafauder un plan. Le trentenaire hocha rapidement la tête, n’étant pas un spécialiste de la sécurité en milieu souterrain.

« C’est bon pour moi. Je préfère ne pas trop m’éloigner. En cas de pépins, mieux vaut que le médic’ soit au centre de la formation.

Par contre … quel pokémon a le meilleur flair ? Pour mener la colonne, mieux vaudrait un pokémon apte à repérer d’éventuels arrivants, non ? Et comme aucun d’entre nous n’a un pokémon de type roche ou sol … Il n’y a sans doute que ça sur lequel compter. »


Il n’en savait rien, il était loin d’être un expert. C’était juste pour s’assurer de mettre le meilleur chasseur à l’avant, finalement. Bizarrement, il avait l’intuition que les ennuis viendraient plutôt de la grotte que de l’extérieur …


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 1988

Région : Kantô
Mar 30 Jan - 12:00
C’était officiel : L’équipe de l’Explorarium avait un petit quelque chose de … surprenant aux yeux de Worick. Daniel d’abord, avait encensé le scientifique dès qu’elle avait entendu son nom alors que l’intéressé tentait tant bien que mal de garder la face devant les autres dresseurs et coordinateurs invités pour cette expédition. A vrai dire, si le jeune homme avait bien conscience que le Pokédex qu’il gérait avec Arya avait une renommée de plus en plus importante, il ne s’imaginait en aucun cas tomber sur pareille groupie. Soulagé que les autres membres ne lui aient pas sauté à la gorge de la même façon, le scientifique se permit tout de même de répondre poliment à sa fan du jour en lui promettant un autographe lorsque cette expédition serait terminée. Il espérait simplement qu’elle ne jouera pas la groupie hystérique durant la totalité de l’expédition.

Une fois ce léger écart de politesse de la part de Daniel évincé, ce fut au tour de la dénommée Loreline de réagir de façon innatendue, alors qu’elle venait de qualifier les Pokémons de leurs protecteurs de « cute ». Si le Tortipousse pouvait sans doute être décrit ainsi, Worick n’était pas bien sur de pouvoir qualifier l’Alligatueur de Noah et Pride de la sorte. Toutefois, il ne fit aucun commentaire, préférant se concentrer dès à présent sur la mission qui l’attendait.

Le petit groupe ne tarda pas à débuter l’exploration des lieux. Le temps de se rendre jusqu’au fameux passage, des repousses furent utilisées pour éloigner les Pokémons sauvages, évitant ainsi des affrontements inutiles avant de passer aux choses sérieuses. Durant la traversée de la première partie de la grotte, seules quelques vannes lâchées notamment par Valentin virent apporter un peu d’ambiance, alors que les quatre « protecteurs improvisés » restèrent plus ou moins silencieux. Cela ne dérangeait nullement Worick en réalité, il avait toujours été un fervent adorateur du silence en règle générale, profitant de ces instants de calme pour réfléchir posément. C’était pour lui presque un regret de devoir afficher quelques sourires plus ou moins forcé pour paraitre amusé en réponses aux jeux de mots parfois douteux du foreur. Le scientifique prit toutefois le temps d’écouter avec attention ce qu’avait à dire le dénommé Masami concernant les légendes qui tournaient autour de ces lieux.

« Méfions nous tout de même. Nous ne sommes pas à l’abri d’un Pokémon Spectre plus imposant que ses congénères et suffisamment effrayant pour avoir réussi à alimenter ces légendes urbaines. »


Si c’était le cas, Worick espérait au moins qu’il ne tomberait pas à nouveau sur un Moyade vieux de plusieurs centaines voir milliers d’années pour l’accueillir comme ça avait été le cas au sein d’Allania.
Il n’eut cependant pas le temps d’y songer plus longtemps, puisque la première partie de cette expédition touchait déjà à sa fin. Ils étaient maintenant là, devant le fameux passage. De leurs cotés, Noah et Sheera commençaient déjà à établir une stratégie alors que les membres de l’Explorarium annonçaient leur possession de Pokémons à priori inaptes au combat. Aux yeux du scientifique, la stratégie proposée par ses camarades était tout à fait judicieuse, et il allait d’ailleurs s’empresser de le signaler avant que sa nouvelle groupie attitrée ne trépigne pour obtenir un plan de bataille détaillé en douze étapes de la part de son idole aux yeux vairons.

« Ce plan me convient tout à fait et me tenir en première ligne ne me pose aucun soucis. Mon Dimoret possède un potentiel offensif plus ou moins conséquent et il pourra nous dégager le passage sans soucis si nous nous retrouvons bloqué par quoi que ce soit. Cependant la remarque de Masami est effectivement à prendre en considération, Les Pokémons de Sheera ayant sans aucun doute le meilleur flair parmi les spécimens présents pour le moment. Bien qu’il faille encore qu’ils sachent quoi flairer au milieu de cette grotte, en sachant que nous n’avons aucune piste concernant la moindre source de vie à l’intérieur. Je ne suis opposé en rien à garder cette place ou à l’échanger quoi qu’il arrive, vous pouvez compter sur moi. »

Pride lui, ne semblait pas contre le fait de se trouver en première ligne non plus à vrai dire. Cependant, sa vision périphérique étant plus que moyenne à cause de son œil aveugle, il allait devoir placer une certaine confiance auprès de ses camarades du jour. Worick observa donc tour à tour Sheera et les membres de l’Explorarium pour savoir s’il devait passer devant ou laisser les Pokémons avec du flair prendre la tête, pour pouvoir finalement entrer au cœur de la grotte Coda, là où personne n’osait s’aventurer.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 2617

Dim 4 Fév - 23:51
Si les pokémons s’en approchent pas, c’est sans doute par peur, ouais. Vous devez bien vaguement savoir c’est quoi la chose qui se cache dans ce terrier, non ? Genre les légendes locales ne disent rien à ce propos ? ‘Fin, arrêtez-moi si j’me trompe, mais même si ce ne sont que des légendes, y a toujours du vrai, non ?

C'est Sheera qui avait réagi la première à l'explication de Marius, qui n'avait évidemment rien de réconfortant. La Grotte Coda était déjà connue pour être le lieu de vie de Pokémon plutôt forts, alors si en plus, eux aussi n'osaient s'approcher de cette zone mystérieuse. Il y avait de quoi s'inquiéter. Masami le fit d'ailleurs bien remarquer.

C'était réconfortant jusqu'à la dernière phrase … Quand je suis venu dans le coin il y a quelques années, l’endroit était déjà abandonné, et les gens de Flusselles parlaient d’une sorte de fantôme qui aurait fait fuir les mineurs une fois atteint un certain niveau. A moins que ce ne soit pour effrayer les gamins et les empêcher de fureter. Il y a plus de chances qu’elle ait été fermée parce que le filon était épuisé.
Méfions nous tout de même. Nous ne sommes pas à l’abri d’un Pokémon Spectre plus imposant que ses congénères et suffisamment effrayant pour avoir réussi à alimenter ces légendes urbaines.

La remarque de Worick Brown est plutôt pertinente, et si Marius n'avait pas eu son égo à satisfaire en ignorant royalement leurs réponses, il aurait sûrement répondu à cela. Au lieu de cela, c'est Loréline qui le fit, s'approchant du scientifique avec un sourire à s'en décrocher la mâchoire qu'elle arborait depuis la réponse du rouquin à sa demande d'autographe.

Vous savez, ce qu'on va explorer était caché derrière une couche de roches depuis des centaines d'années ! On se demande encore comment tout cela peut tenir ! Il faut croire que lieu attendait qu'on vienne le trouver ! En tout cas, j'espère que vous ne serez pas déçu, Worick !

Elle avait parlé tout en fixant continuellement le scientifique, puis elle avait, à contrecœur, effectué un demi-tour avant d'aller rejoindre Marius qui semblait visiblement agacé de voir la demoiselle retarder le groupe pour des futilités. « Ils peuvent pense ce qu'ils veulent » pensait-il. Finalement, il y avait eu la première traversée plutôt tranquille, puis le moment de monter une stratégie. Cette fois, ce fut le jeune « gringalet » qui prit la parole le premier.

Eh bien...j'ai idée. Je ne sais pas si elle est bonne, mais ...
Allez, lance quoi mon garçon !

Voyant son hésitation, Valentin était venu encourager le dresseur en lui offrant à lui aussi une bonne tape dans le dos, tout fier de lui.

Nami et moi pourrions garder nos arrières. Elle est robuste et relativement intimidante. Sans parler que ses sens sont assez affûtées, alors...alors j'imagine qu'il serait difficile de nous prendre par surprise … Worick et son Dimoret pourrait mener, ce qui laisserait Masami et Sheera vers le centre de la formation, plus près de vous … Hmm...Vous avez quels pokemons? Même s'ils ne peuvent pas combattre, ils seront peut-être utile pour autre chose ...

Il tremblait, et bien qu'il le cacha au mieux, Marius le remarqua sans trop de problèmes, contrairement aux trois autres qui n'avaient clairement pas l'intelligence nécessaire pour voir ce que lui pouvait voir. L'archéologue poussa un soupir bien visible en voyant cela et se contenta de prendre en compte la proposition de Noah, qui n'était clairement pas mauvais, bien au contraire. Il écouta cependant ce qu'en pensait les autres.

Ce n’est pas parce qu’ils ne le font pas qu’ils ne savent pas le faire. Enfin bref, ce n’est pas le sujet.

La première partie de la réponse de Sheera, destinée à Valentin, le fit tiquer, ce dernier comprenant alors son erreur qu'il rectifia aussitôt.

V'là qu'vous avez raison ! Haha, Mais quand j'vous dis qu'ils savent pas s'battre, c'pas du pipo ma chère ! P'têt bien qu'ils savent s'défendre, mais si on est attaqués par surprise, ils pourront rien faire ! On n'les as jamais entraîné à s'battre et pour ma part ; même si j'pense bien qu'c'est l'cas d'nous quatre, ils sont pas nés à l'état sauvage. L'instinct du combat, ils connaissent pas vraiment. Tenez, r'gardez vous-mêmes !

Répondant en même temps à la question posée par Noah, le foreur du groupe sortit de son sac une Pokéball qu'il lança dans les airs, faisant apparaître devant lui un Minotaupe à l'allure drôlement efféminée. Le Pokémon fixa un instant ceux qui les entouraient avec un regard étrangement niais avant de s'exciter de joie, sautant sur place au grand dam de Marius, qui soupira une nouvelle fois. Il prit tout de même la peine de sortir à son tour son compagnon de route, dévoilant aux quatre dresseurs un Alakazam à l'air aussi snob que son maître. Loréline et Daniel, enjouées de voir les Pokémon de leurs collègues sortir de leurs Pokéball, les imitèrent aussitôt, laissant apparaître respectivement un Vibraninf et un Mackogneur.

Je possède également un Lokhlass trop cute, mais il peut pas vraiment rester sur la terre ferme, alors vous le verrez si l'on doit traverser une zone aquatique !

Les deux nouveaux arrivants ne semblent pas particuliers, Vibraninf se contentant de se poser sur l'épaule de Loréline tandis que le type combat se posait près de Daniel, attendant ses ordres. L'Alakazam de Marius, quant à lui, s'en retourna dans sa Pokéball, ne voyant pas vraiment plus d'intérêts à rester avec le groupe. Le, ou plutôt la, Minotaupe pour sa part, bougeait sans s'arrêter autour de lui, semblant danser. En la voyant agir ainsi, Valentin se dit qu'il avait donné la preuve suffisante à Sheera pour qu'elle comprenne ce qu'il voulait dire ; bien que cela ne voulait sûrement rien dire en vérité. Il put donc tranquillement la laisser continuer.

J’aime bien ton plan, Noah. Je propose même que chacun d’entre nous surveille le point cardinal associé à son côté. Je m’explique, Si Worick mène, il surveille le Nord et nous préviens de ce qui peut arriver. Toi, Noah, tu surveille le Sud. Masami peut s’occuper de l’Ouest, et moi de l’Est. Enfin, je propose ça comme ça. J’espère que l’on aura pas trop à se battre, en tout cas.
V'là l'idée !

Valentin lâcha un nouveau rire emplit de plaisir mais laissa cette fois le dos de la demoiselle en paix, préférant occuper Masami qui répondit assez vite.

C’est bon pour moi. Je préfère ne pas trop m’éloigner. En cas de pépins, mieux vaut que le médic’ soit au centre de la formation … Par contre … quel pokémon a le meilleur flair ? Pour mener la colonne, mieux vaudrait un pokémon apte à repérer d’éventuels arrivants, non ? Et comme aucun d’entre nous n’a un pokémon de type roche ou sol … Il n’y a sans doute que ça sur lequel compter.
Correct.
Ce plan me convient tout à fait et me tenir en première ligne ne me pose aucun soucis. Mon Dimoret possède un potentiel offensif plus ou moins conséquent et il pourra nous dégager le passage sans soucis si nous nous retrouvons bloqué par quoi que ce soit. Cependant la remarque de Masami est effectivement à prendre en considération, Les Pokémons de Sheera ayant sans aucun doute le meilleur flair parmi les spécimens présents pour le moment. Bien qu’il faille encore qu’ils sachent quoi flairer au milieu de cette grotte, en sachant que nous n’avons aucune piste concernant la moindre source de vie à l’intérieur. Je ne suis opposé en rien à garder cette place ou à l’échanger quoi qu’il arrive, vous pouvez compter sur moi.

Cette fois, c'est Loréline qui réagit, lâchant un énorme « WOUUUUAH ! » devant la réplique de Worick.

Vous avez trop la classe ! Vous semblez tellement fort que même « The Rock » passe pour un vulgaire caillou à côté de vous !
Assez de comparaisons rocambolesque, Loréline. Nous avons bien d'autres choses à faire que de se laisser aller à ce genre d'activités oiseuses.

La scientifique à lunettes se tourna immédiatement à la remarque cinglante de Marius qui, malgré le temps déjà passé à la supporter, n'était toujours pas parvenu à se faire à l'idée qu'elle ne parviendrait jamais à abandonner son humour qu'il jugeait médiocre. Elle gonfla ses joues, attristée par la réaction de l'archéologue, avant d'aller se réfugier une petite larme à l'œil dans les bras du grand Ursaring Valentin ; bien que l'envie de se diriger plutôt vers Worick lui était un instant monté à la tête. L'homme égocentrique soupira à nouveau, se demandant comment l'on pouvait être si sensible à ce genre de remarques futiles, et se concentra sur les quatre dresseurs.

Bien ! Vous semblez être d'accord sur la marche à suivre. Worick Brown, vous mènerez donc la marche avec Valentin juste derrière vous. Sheera Baal et Masami Kobayaki, vous vous tiendrez sur les côtés un peu en arrière en entourant Daniel et Loréline. Quant à vous, Noah Brooks, vous veillerez à notre sécurité.
C'est parfait pour moi !
J'me sens en sécurité avec cette formation ! Faut juste espérer qu'il y ait pas d'effondrement de roches en chemin. Faudrait pas qu'on soit séparés !
Avec Worick Brown pour nous mener, et ma Vibraninf pour nous guider, on ne craint rien au monde ! Yay !
Très bien. Alors dans ce cas c'est réglé, nous allons pouvoir enfin entamer la véritable opération. Loréline, Valentin, Daniel, préparez vos Pokémon. Surtout toi Loréline. Quant à vous, dresseurs, ne nous faites pas faux bonds. Notamment les plus peureux.

Il fut évident que sa dernière phrase semble être une pique lancée en direction de Noah, mais sûrement fut-il le seul à le comprendre. En tout cas, le groupe fut donc invité par celui qui s'était imposé comme le chef du groupe à se mettre en place. Une fois la formation faite, Valentin demanda à sa Minotaupe de revenir près de lui, puis il sortit une grosse lampe torche en invitant les quatre dresseurs à sortir la leur, se trouvant donc dans leurs sacs respectives parmi les quelques affaires à leur disposition, puis il indiqua à Worick de pénétrer le premier dans le passage qui semblait être l'entrée vers les Enfers tant l'atmosphère y devenait progressivement de plus en plus lourde, par rapport au reste de la Grotte Coda, à mesure que le scientifique progressait dans l'unique couloir rocheux à sa disposition, tout juste assez grand pour que son Dimoret puisse se tenir à ses côtés sans trop le gêner.


Finalement, la petite troupe sortit de cet étroit passage pour parvenir dans un immense couloir silencieux et bien froid, un petit vent certainement apporté par des entrées d'airs à travers la roche n'aidant en rien à supporter la basse température qui régnait en ces lieux. Pourtant, bien que l'atmosphère y était désormais vraiment lourde, comme si une menace pouvait apparaître à tout instant, l'endroit respirait le calme et la sérénité. Une douce lumière bleue couvrait la totalité du décor, et semblait provenir de la roche elle-même, ne manquant pas de faire réagir d'extase Loréline qui vint aussitôt se frotter les mains en fixant joyeusement ces roches étranges.

Woaw ! Du Lapis Lazuli ! Trop bien ! Regardez !

La scientifique avait invité tout le monde à s'approcher pour voir cela, et très vite, vous aviez pu remarquer que la lumière bleue n'était en vérité que quelques rayons de lumière eux aussi parvenus jusqu'ici par l'intermédiaire de petits passages souterrains et qui s'étaient ensuite reflétés à cette roche d'une grande bleutée.

C'est d'une beauté ! La Nature nous offrent parfois des choses tellement magnifiques !
En effet. Tu veux qu'Minotaupe t'en récupère un p-

Sans prévenir, laissant Valentin en suspens, le calme de ce lieu disparut, supprimé par un cri de Pokémon retentissant qui fit un instant glousser Marius et manqua de faire perdre connaissance à Daniel et Loréline, ces dernières se contentant simplement de reculer derrière Valentin et Marius en laissant les quatre dresseurs seuls sur le devant de la troupe. Un nouvel instant de silence, puis quatre ombres se profilèrent devant le groupe, plus menaçantes encore que le cri précédent. Finalement, c'est deux Fermite et deux Bétochef qui se présentèrent à eux, chacun des quatre plus féroces les uns que les autres. Ils ne semblaient pas avoir apprécier que les explorateurs pénètrent sur ce qui devait être leur territoire. Marius fit le premier à réagir en le comprenant.

Les ennuis commencent déjà … Dresseurs, montrez-nous ce que vous valez !

L'archéologue avait lancé sa réplique avant d'indiquer à ses trois autres collèges de mettre à couvert, épaulés par leurs Pokémon qui leur servaient de dernière barrière de protection éventuelle si les quatre combattants venaient à être défaits ; simple mesure de sécurité prise par Marius, évidemment. Noah, Sheera, Worick et Masami se trouvaient donc seuls pour s'occuper de ces Pokémon forts hostiles, comme c'était prévu dans leurs contrats. Allaient-ils pouvoir réussir à s'en sortir ?

Les prochaines secondes sauraient le leur dire ...

Inventaire :
4 Hyper Potion
4 Total Soin


avatar ©️ Elune Crowley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 1988

Région : Kantô
Dim 11 Fév - 15:04
Le plan évoqué par Noah, bien que ce dernier n'avait pas semblé très sur de lui au moment de l'annoncer, semblait faire l'unanimité. La dénommé Loreline avait d'ailleurs joué à son tour les groupies dérangeantes, comparant le jeune homme à un certain "the rock" dont il ne savait strictement rien. Quoi qu'il en soit, Worick passerait donc en premier. Cette perspective ne l'effrayait pas tellement cependant car la compagnie de Pride était pour lui l'une des meilleures protection dont il pouvait profiter. Lorsqu'on lui fit signe de passer en premier, c'est donc sans discuter que le rouquin s'engouffra dans la faille en faisant passer son Pokémon devant lui. Dès les premières secondes, le scientifique eut du mal à respirer sereinement : Le passage était étroit, trop même pour que Pride puisse se tenir à ses cotés. Bien qu'il ne soit en aucun cas claustrophobe, le rouquin n'aimait pas ce genre de situation. S'il y avait le moindre pépin, aucun moyen de fuite.

Par chance, le jeune Brown n'eut pas à supporter cette situation trop longtemps puisqu'à peine avait-il marché quelques instants dans ce couloir étroit qu'il se retrouvait à présent en compagnie du reste du groupe dans un nouveau couloire beaucoup plus large. Rassuré de voir qu'il pourrait au moins se déplacer un peu plus à son aise. De plus, cette galerie était d'une beauté impressionnante : Une douce lumière bleue enveloppait maintenant le petit groupe grâce aux lapis lazuli présent sur les murs de roches autour d'eux. L'espace d'un instant, Worick se sentit obligé de faire une courte pause pour prendre son temps. Il avait rarement vu un tel spectacle, un jeu de lumière aussi splendide offert par la nature elle même. Aucun artifice, aucune technologie, simplement le reflet de la lumière sur des joyaux cachés dans les entrailles de la terre. Le scientifique ne semblait d'ailleurs pas le seul à s'être retrouvé absorbé par le spectacle puisque Loreline, elle, s'était exclamée à haute voix en invitant la totalité du groupe à y regarder de plus près. En bon gars, Valentin semblait même prédisposé à lui en récupérer un morceau ou deux à l'aide de son minotaupe. Cependant c'était sans compter sur la présence d'autres colocataires présents dans les parages. Avant que le foreur ne puisse terminer sa phrase, un cri de Pokémon sauvage se fit entendre. Le courage des quatre explorateurs de l'explorarium se fit immédiatement sentir puisqu'une demi seconde plus tard, les quatre dresseurs se retrouvaient en première ligne. Worick ne put empêcher un sourire amusé de naitre sur son visage à la vue de cet élan de bravoure, et s'assura tout de même d'un petit coup d'oeil que ses camarades, eux, étaient prêt au combat. Si depuis sa position, il avait sans doute vu les ombres des quatre Pokémons apparaitre le premier, ils devraient sans aucun doute tous être en mesure d'observer leurs assaillants correctement à présent.

« Mademoiselle, messieurs, j'espère que vos Pokémons sont prêt. Evitons des attaques trop dévastatrices. »

En réalité, le jeune home mourrait d'envie de simplement demander à son dimoret chromatique d'envoyer une attaque surf pour faire le ménage. Cependant, il n'était pas convaincu que tout le monde puisse se sortir indemne d'une inondation souterraine en ce moment même. Le Pokémon, lui, ne semblait aucunement se soucier de ce genre de détail. Il fixait en ce moment même ses adversaires de son seul œil valide en aiguisant machinalement ses griffes pour les provoquer. Finalement, son dresseur reprit à nouveau la parole pour lui donner la marche à suivre. S'il avait souvent l'habitude de laisser Pride combattre seul, ce n'était même pas la peine d'y penser lors de ce genre d'expédition.

« Pride, occupe-toi de l'un des Betochef. Ball'Ombre. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 996

Région : Johto
Lun 12 Fév - 2:09
Un Minotaupe, un Mackogneur, un Vibraninf et un Alakazam. J'haussai un sourcil, perplexe. Malgré la démonstration de la taupe géante, je ne pouvais m'empêcher de penser qu'ils pourraient très bien se défendre s'ils devaient faire face à des pokemons sauvages. Bien qu'il y avait des faiblesses évidentes qu'ils ne couvraient pas à eux quatre, la grande majorité des pokemons sauvages se trouvant dans la grotte ne devraient pas leur poser de problèmes. À moins que leurs niveaux ne soient terriblement bas. Dans tous les cas, cela me sembla quelque peu dur à avaler. Peut-être est-ce qu'il serait préférable de garder un oeil sur eux au cas où ils laisseraient transparaître quoi que ce soit qui démontre qu'ils n'étaient ceux qu'ils prétendaient être? Quoique, rien d'autre ne me semblait étrange...Même si je devais admettre que la jeune femme me tapait royalement sur les nerfs, ce qui était un exploit en soit. Je ne connaissais personne me faisant grincer des dents avec autant de facilité que tante Janine. Mais bon. Dans tous les cas, le Machamp serait utile si nous nous retrouvions devant des rochers à déplacer et le Minotaupe pourrait ouvrir de nouveaux passages si le besoin s'en faisait ressentir. Pas de mauvais atouts à avoir avec soi.

Non, mais oh. J'avais beau être anxieux, nerveux, réticent, suspicieux et tout un autre tas de trucs, je n'étais pas peureux pour autant. Sans parler que mon anxiété jouait en ma faveur dans les situations comme celle-ci. Contrairement aux autres, j'avais probablement pensé à plusieurs scénarios catastrophes et comment s'en sortir avec plus ou moins de difficultés (et plus ou moins de membres en moins). J'avais moins de chance de me faire prendre par surprise et d'être pris au dépourvu. Je retins difficilement un commentaire désobligeant, me contentant de le fixer d'un regard peu impressionné et légèrement agacé. Il allait voir qui était peureux.

Je tins fermement ma lampe de poche et me tournai de sorte à ce que je puisse voir à la fois mes compagnons et nos arrières. Lorsqu'ils se furent tous engagés dans le tunnel, j'attendis quelques secondes avant de les suivre. Les dimensions étant limitées, Nami dû se ranger derrière moi, se promenant sur ses quatre pattes, étant bien trop grande pour rester sur ses pattes arrières. Malgré l'étroitesse du passage et de la noirceur ambiante - sans parler des tonnes de roches qui pouvaient nous tomber sur la tête littéralement à tout moment - je me ressentais relativement calme. Il fallait dire que la présence de Nami y était pour quelque chose. Malgré tout, je fus soulagé lorsque nous arrivâmes enfin dans une partie de la Grotte Coda qui nous permettait de nous déployer. À la queue leu leu, nous étions dans une position un peu trop précaire à mon goût si un danger survenait à l'avant ou à l'arrière.

- Wooo. C'est vraiment beau. Malgré la certaine lourdeur ambiante, il était impossible de ne pas être en pâmoison devant les murs qui se teintaient de bleus. Le décor était tout simplement féérique et semblait sortir tout droit d'un livre pour enfant. Je me demandais bien quel genre de pierres pouvaient être à l'origine de ce résultat. Les seules pierres de couleur semblable étaient le lapis-lazuli et le saphir, mais quelque chose me disait que ce n'était ni l'une, ni l'autre. Ah...Je n'avais pas tout à fait tort en fait, si je devais en croire le cri de la demoiselle.

Je me tendis brusquement en apercevant les quatre pokemons sauvages. D'expérience, je savais pertinemment que les Fermite étaient de redoutables adversaires autant au niveau de leur défense que de leur puissance. Pour ce qui était des Bétochef, je ne les connaissais que de nom et de type. S'ils n'avaient que la moitié des capacités d'un Mackogneur, ils ne seraient pas non plus des opposants faciles à mettre k.o. Je jetai un regard par-dessus mon épaule, conscient que si des pokemons étaient apparus devant nous, d'autres pourraient venir nous couper toutes chances de retraite.

- Nous aurions pas pu tomber sur autres choses? Genre des Racaillous?

À la limite, des Golem auraient été moins problématiques. Poussant un léger soupir, je passai une main dans mes cheveux avant de jeter un regard vers ma Aligatueur. Celle-ci était légèrement tourné de côté afin de garder une partie de son attention sur ce qui se passait derrière nous. Étant donné que ses sens étaient plus fins que les miens, je me concentrai pleinement sur la marche à suivre la plus judicieuse. Comme il était impossible d'utiliser des attaques risquant d'abîmer notre environnement et que nous devions rester à l'arrière de notre procession, je ne pouvais tout simplement pas envoyer Nami se jeter dans le tas. Cela limitait grandement les attaques qu'elle pouvait employer, mais, heureusement, cela n'excluait pas toutes ses attaques les plus puissantes.

- Nami, utilise Laser Glace sur l'autre Bétochef!

Étant donné que Grahyena avait accès à des attaques feu (et j'espérais grandement que le Tortipouss de Masami avait autre chose que des attaques plantes), je décidai de leur confier les deux Fermite. À moins qu'ils ne choisissent de nous rejoindre face aux pokemons combats pour les achever plus rapidement...Dans tous les cas, je croisais les doigts pour que nous sortions indemnes de ce premier affrontement.



stamps <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 16/10/2014
Messages : 2286

Région : Hoenn
Ven 16 Fév - 17:11
Chacun de nos employeur sort son pokémon et… Ils se payent ma tête là ? Ok le Minotaupe qu’ils ne sache pas se battre, je veux bien, mais on va pas me faire croire que les trois autres sont nés à un stade évolué. Je refuse d’avaler ces sevipers. Mais je ne vais rien dire, juste rien dire. Je pourrais être tellement mauvaise.

Je suis contente de voir que le plan de Noah est approuvé, peut-être que ça lui donnera un peu plus confiance en lui. Les positions sont décidés et je couvre donc un côté. Et Marius fait à nouveau une réflexion. Il m’énerve avec ses grands airs, lui. Qu’est-ce que je fais, je lui rentre dans le lard ou pas ? Oh aller, je pense que lui cracher sur les bottes lui fera les pieds un peu. Tandis que je me mets en marche, je croise les bras derrière ma tête, la tête haute.

- On est peut-être peureux, mais nous, on a pas besoin d’engager des pseudo-gardes du corps, parce que j’imagine que des vrais ça coûte cher, avec un bel Alakazam au fond d’une pokéball.

Et toc. Je fini par m’engager dans un tunnel très étroit. Bien trop pour que mes pokémons puissent passés à côté de moi, alors je laisse ma Grahyena passer devant et mon Némélios passer après moi. Je n’aime pas l’atmosphère qui se fait bien trop lourde pour moi. Je n’aime pas avoir l’impression d’être coincée. La fuite est impossible dans un cas comme celui-ci.

Enfin nous sortons de la grotte et là, un spectacle comme je n’en ai jamais vu. Les parois sont bleues. Comment c’est possible ? En tout cas, c’est fantastique ! Et tellement beau ! C’est du Lapis-Lazulis, c’est donc une pierre précieuse. Ça me fait penser à ce film, là, « Le château dans le Ciel » où on peut y voir de la roche bleue se refléter sur les murs donnant une impression de voie lactée dans la grotte. C’est un peu pareil, mais dans la vraie vie, là, non ? J’aurais jamais pensé voir ça un jour.

Mais la contemplation se termine lorsqu’un cri de pokémon retentit. Calcifear agite les oreilles et se met à grogner. Je pose ma main sur sa tête et lui gratouille affectueuse le front pour l’apaiser. Deux Bétochefs et deux Fermites finissent par apparaître. Voilà qui ne me rassure pas vraiment. Mes pokémons peuvent-ils faire face à ça ? Je ne doute pas de ceux des autres évidemment, mais juste, savoir se défendre, c’est le minimum à avoir. Mais Loupiotte est prêt à se battre, je le vois dans son regard. Calcifear s’avance aussi voulant participer, mais je le recule du bras. On a assez de 4 pokémons. Je ne veux pas qu’ils courent de risque.

- Lou’ utilise Aboiement !

Une attaque à dis tance, rien de mieux pour garder mes pokémons à mes côtés, là où je pourrais mieux les protéger.

[Modération : Aboiement pour Grahyena]





Compte principal : Scott Weedon

Merci Iago, pour le sprite de Sheera. Merci à Amako, Elisa, Elizabeth, Worick et Vanee pour les avatars cadeaux.

Stamp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 30/11/2017
Messages : 158

Ven 16 Fév - 19:29
Masami avait du mal à savoir ce qui l’agaçait le plus : le comportement de véritable groupie de la gamine, ou bien celui hautain du dénommé Marius ? Vu son âge, ce genre de problématiques sociales avaient tendance à ne lui faire ni chaud ni froid, ou plus exactement, il haussait les épaules et faisait avec, essayant au mieux d’arrondir les angles, tout en pestant intérieurement. Et après, on se demandait pourquoi il avait coutume de dire qu’il préférait les morts aux vivants ! Eux au moins ne l’ennuyait pas trop, ou n’avaient pas la désagréable manie de se bouffer le nez. Clairement, à cet instant, sa table d’opération dans les sous-sols de l’hôpital lui manquait atrocement. Là, au moins, il y avait du silence. Enfin, il n’avait plus quatre ans. Il devait faire preuve de maturité. Histoire, déjà, que personne n’attaque leurs protégés par mégarde.

Le débat sur les capacités ou non des pokémons de l’expédition à se battre ne le passionnait guère. Peut-être que ces derniers ne le pouvaient pas pour une raison ou pour une autre. Qu’ils étaient blessés, simplement craintifs ou peu habitués au terrain. Honnêtement, il ne voyait pas l’intérêt d’épiloguer. Ils n’allaient pas pousser les bestioles en direction du premier opposant venu contre l’avis de leurs dresseurs, non ? Bon, alors, pas la peine de se fatiguer à ce propos. Manifestement, la petite troupe n’avait aucune envie de participer aux efforts de combat et avaient pour cela engagé des intervenants extérieurs … S’ils avaient pu se débrouiller seuls, pourquoi alourdir le budget d’une telle entreprise en recrutant quatre gardes du corps plus ou moins qualifiés eux-mêmes d’ailleurs ? Cela n’aurait pas eu de sens. La situation était ce qu’elle était. A eux d’en tirer le meilleur. Cependant, le trentenaire ne put s’empêcher de grincer des dents en entendant la réplique de Sheera, dont l’aigreur aurait suffi à refroidir l’atmosphère la plus chaleureuse … Et de fait, elle n’était pas, au vu du malaise général. Tout commençait bien. Oh et puis zut.

« Le vrai courage est de ressentir la peur et de la dominer. Ce n’est pas un défaut. C’est même plutôt sain. »

Sentencieux ? Un peu. Mais c’était sa manière à lui de montrer son soutien au jeune garçon. Il espérait seulement que ce dernier comprendrait ce qu’il désirait faire. En attendant, il fallait avancer. Bientôt, ils débouchèrent dans des souterrains tapissés de lapis-lazulis de toute beauté, et Masami ne put s’empêcher d’exprimer une forme d’admiration en les voyant diffuser leur superbe couleur bleutée en poussant un léger sifflement. Pardi, rien que pour cette vue, le voyage valait le coup ! Il regrettait presque de ne pas avoir le temps de prélever un échantillon pour le ramener à Alya. Il était certain que sa belle-fille aurait adoré un tel présent. Enfin … Chaque chose en son temps.

Evidemment, un tel moment de contemplation ne pouvait qu’être gâché par un impromptu. Le contraire aurait presque été décevant. Masami nota immédiatement, alors que quatre pokémons à l’air peu commode arrivait dans leur direction, que Worick et Noah furent particulièrement prompt à prendre les choses en main. Et la réplique du gamin l’amusa grandement.

« Pourquoi, tu trouves qu’il n’y a pas assez de caillasse dans le coin ? »

Son ton montrait clairement qu’il plaisantait. En tout cas, l’initiative du jeune blond était intelligente, puisqu’elle maintenait les bêtes à distance tout en les frappant d’où il se trouvait. Lui-même ne savait pas exactement ce qu’il convenait de faire. Caducée n’était absolument pas taillé pour le combat contre des Fermite. Les Bétochef en revanche … C’était plus jouable. Il pouvait enfoncer le clou pour que les autres se concentrent rapidement sur les termites de fer. Restait
évidemment la question de l’espace concentré. Mieux valait rester à distance, et être prudent.

« Caducée, reste près de moi et bloque le passage des Fermite s’ils tentent quoi que ce soit … Et en attendant, tente une attaque Giga-Sangsue contre le Bétochef de Noah. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 1 sur 3) Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Voyage au centre de la Terre 2 [DVDRiP]
» Début du voyage
» Le plus haut sommet à partir du centre de la Terre.
» (fouille) Voyage au centre de la terre. (terminé)
» Voyage au centre de la terre [solo]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kalos - 6E G E N :: Flusselles :: Grotte Coda-