AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» Eheh le meilleur, c'est incontestablement moi


avatar
Ranger Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 18/03/2014
Messages : 4238

Région : Sinnoh
Sam 4 Nov - 4:41
Une victoire était une victoire. C'était dans cette optique que le rouquin pénétrait le stade pour la seconde fois cette semaine. Hier, il avait réussi à l'emporter sur Ruven grâce à un coup bas dont il n'était pas spécialement fier. L'utilisation du Requiem en réponse aux actions de son adversaire l'avait beaucoup travaillé la nuit, au point qu'il n'avait que difficilement trouvé le sommeil. Heureusement pour lui, le lendemain s'avérait beaucoup plus clément et sa peur de voir ses actions jugées par les spectateurs s'avéra n'être pas aussi fondée que ce qu'il aurait pensé. En effet, pour avoir cherché son nom sur les Internets mondiaux, il s'était vite rendu compte que les gens se montraient davantage compatissants que méprisants. C'était la deuxième fois qu'il combattait avec ses compagnons et il avait déjà connu le goût de la défaite, cela jouait en sa faveur, sans compter le fait qu'il avait cherché à s'excuser auprès de Ruven une fois le combat terminé.

Cette fois-ci, il savait ce qu'il avait à faire. S'il était capable de s'en sortir sans faire appel à sa Magirêve et surtout à son attaque qui profitait des failles dans le règlement de la Ligue. Non, il n'aurait pas à utiliser cette capacité, quitte à ce qu'il perde une nouvelle fois ses moyens devant les murs colossaux que représenteraient ses adversaires. Il peinait à mettre les choses en perspective pour ne pas totalement perdre confiance en lui, comme si tout cela n'avait au final rien signifié pour lui. Quelle erreur, lui qui avait réussi à se hisser jusqu'aux plus hautes strates du monde du dressage, le voilà qui désormais peinait à faire face au moment le plus important de sa vie. Beaucoup auraient pu dire qu'il ne relevait pas d'un haut calibre et sans doute leur accorderait-il ce point. Mais c'était dans l'adversité qu'Alex savait se révéler : les doutes se changeaient en une motivation inébranlable, la peur en une envie qui le poussait malgré tout à aller de l'avant. En se rappelant ses précédentes expériences, le rouquin ressentit une timide assurance le regagner. Il prit une profonde inspiration, réajusta son t-shirt des False Prophet, un groupe qu'il appréciait tout particulièrement puis se permit de se donner une paire de claques.

« Allez, ça va le faire. »

Lorsqu'il pénétra dans l'arène, il fut submergé par un flot de sentiments qui finissaient par se mêler en lui dans une alchimie douce-amère. D'une part parce qu'il voyait que le monde était encore là malgré sa performance de la veille, d'autre part parce qu'il n'avait pas totalement ses moyens et s'en rendre compte participait à sa frustration, sans compter l'inconnu qui se dresserait face à lui et l'empêcherait peut-être de parvenir à gagner sa première Ligue.

« Non Alex, faut pas te laisser aller »

Il tâcha de chercher un point d'ancrage dans la foule, quelqu'un qui ne s'occuperait pas du combat, qui n'attendait rien en particulier voire quelqu'un qu'il connaissait et qui saurait lui offrir un peu de réconfort. Ce n'est qu'en passant au hasard son regard parmi les tribunes qu'il finit par remarquer que, si beaucoup des personnes qu'il connaissait n'avaient pas pris la peine de se déplacer pour ce que lui considérait comme quelque chose d'important à ses yeux, deux personnes avaient tout de même fait le déplacement. Et lorsqu'il croisa leur regard, il ne vit qu'une fierté indescriptible. Son père se contenta d'applaudir avec les autres membres du public avant d'acquiescer, comme donnant son approbation. Et ce geste pourtant si subtil eut un effet dévastateur sur le moral du jeune homme. Les larmes perlèrent à ses yeux alors qu'il sentait couler en lui un flot immuable de fierté partagée avec ses parents. Si ce n'était pas la bonne, il aurait malgré tout fait un admirable chemin jusqu'ici et cela comptait pour beaucoup à ses yeux. Alors rien ni personne ne saurait lui arracher cette envie de se battre.

Alex se tourna vers son Pyroli. Ce dernier avait su prendre ses aises devant la pression que tout cela représentait. Le bruit, la foule, son expérience faisait que désormais tout cela pouvait facilement passer au second plan sans le perturber dans sa performance. L'intéressé tourna la tête vers son dresseur avant de lâcher un jappement qui signifiait qu'il était prêt à en découdre. Que l'adversaire soit Lizbeth ou n'importe qui d'autre, il fallait avant tout se rappeler du chemin parcouru et surtout que ce dernier n'avait pas de fin. Enfin, il lâcha quelques mots à l'encontre de son père, un homme qu'il avait pourtant détesté quand il n'avait pas pris la peine de lui offrir le soutien dont il avait besoin. Malgré tout, c'était bon de le savoir ici.

« Merci. »




Bonjour ! Je viens continuer ma ligue x)

objets:
 

Équipe fixée:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 13/01/2015
Messages : 1862

Mer 8 Nov - 10:12
Rebienvenue à vous, challenger ;)

Vous avez vaincu votre premier adversaire avec brio, il est maintenant temps de vous lancer dans votre second et dernier match. Veuillez choisir un numéro entre 1 & 4 pour déterminer qui vous affronterez parmi Iago Fitzroy, Ada Freimann, Arthur Stockton ou Lizbeth Grandt.

Bon courage pour ce second tour !


LUNA is watching you.
doubles comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ranger Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 18/03/2014
Messages : 4238

Région : Sinnoh
Mer 8 Nov - 12:35
Bonsoir très chère ! Pour ce combat, je prendrai le 2. Je n'ai pas de préférence pour le type de combat :)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 24/09/2016
Messages : 1458

Ven 17 Nov - 13:30
La Ligue traversait une période de chamboulements depuis plusieurs semaines, et si, pendant longtemps, rien n'avait filtré auprès du grand public, le couperet avait fini par tomber : certaines parties du règlement des challenges allaient être modifiées, et parmi les changements à prendre en compte, le principal était sans doute l'abolition du titre de Maître jusqu'ici attribué à Arthur pour nous aligner tous, les cinq champions, sur un pied d'égalité – de la même façon qu'aucune hiérarchie ne régissait les liens entre nos quatre collègues de l'Élite. Ce bouleversement inattendu et qui fut largement médiatisé, aux côtés de l'autre transformation importante, la réduction du nombre de combats des Ligues 1, 2 et 3, ne changeait pas grand chose pour Lizbeth, Iago, Ruven et moi. Néanmoins, elle signifiait qu'il relèverait désormais également de nos fonctions de servir de dernière porte d'accès au Panthéon pour les challengeurs dont nous formerions l'ultime obstacle : c'était une mission supplémentaire, qui impliquait presque encore plus que pour les premiers matchs d'offrir un combat difficile, et dont nous savions qu'Arthur se chargeait jusqu'ici avec le plus grand sérieux. Et à mission supplémentaire, pression supplémentaire... Il ne m'avait pas encore été donné d'être le dernier champion à affronter d'un challengeur avant la grande victoire – jusqu'à l'arrivée d'Alex Reef, l'un des premiers dresseurs à se présenter depuis la mise en application des changements, à la Ligue.

Plus qu'une arrivée, c'était en fait un retour, car le jeune homme avait déjà combattu sur le stade quelques temps auparavant mais il avait échoué lors de son premier match, face à Lizbeth. Je me souvenais assez de ce garçon roux, apparemment ranger, avec son Pyroli à la couleur particulière ; il s'était bien défendu et le combat avait été particulièrement long, mais finalement, les défenses des puissants Pokémon de ma collègue avaient eu raison de l'endurance de sa propre équipe.

Cette fois, c'était contre Ruven que s'était déroulée la première manche de sa Ligue qui n'en compterait donc que deux. Le match avait bien débuté et le score était serré... jusqu'à ce que le challengeur n'ordonne à sa Magirêve d'utiliser une attaque Requiem. Requiem. Ce choix avait été largement commenté par le speaker et par les réseaux sociaux, qui alignaient sur lui les jugements les plus variés allant du rabaissement complet du challengeur, qualifié de « mauvais joueur », « débutant » ou « looser », à son encensement par ceux qui voyaient en son geste « un acte osé », « totalement légitime » « rebelle » voire estimaient que « rien n'interdit aux challengers de lancer cette attaque : il aurait été stupide de ne pas en profiter ! » La majorité des réactions conservaient cependant un jugement plutôt neutre sur Alex Reef pour concentrer leurs regards sur l'attaque Requiem en elle-même et le problème qu'elle posait sur le stade, suite à la règle bien connue qui interdisait aux champions de switcher. Le débat était donc une nouvelle fois ravivé sur l'utilité, ou non, d'interdire cette attaque à la Ligue et plus largement dans les championnats officiels, et la performance du challenger du moment disparaissait un peu sous cette question vive qui refaisait régulièrement surface dans l'actualité-dressage.

Pour ma part, je n'avais encore jamais eu à affronter une attaque Requiem depuis que j'étais devenue championne et je ne pensais pas que j'en voudrais outre mesure au challengeur si cela devait arriver un jour – c'était quand même un talent que le Pokémon avait dû parvenir à maîtriser au prix de gros efforts, il me paraissait donc en droit de l'utiliser – mais j'avais vu Ruven extrêmement remonté, après le match, et d'ailleurs, il ne reparut pas de la soirée. Le problème était surtout que le ranger avait mené un combat duo, c'étaient donc deux des Pokémon de mon collègue qui avaient été condamnés ; et je pouvais imaginer combien il devait être frustrant de savoir que quelle que soit la force que l'on déploie, les Pokémon ayant entendu la musique, tant qu'ils sont debout sur le terrain, sont destinés à tomber K.O. d'une minute à l'autre, sans que l'on aie le droit de les rappeler. La mélodie du requiem était glaçante, lorsqu'elle avait résonné dans le stade.

Mais le challengeur avait donc décroché son ticket de passage pour son deuxième match et c'était ce soir que le tirage au sort entre les quatre champions restants avait lieu. J'étais en train de faire un jeu de billes sur un grand plateau en bois avec Shamash, mon Solaroc – qui déplaçait les sphères par télékinésie – dans la salle commune des champions quand Terence vint m'annoncer que c'était mon nom qui avait été tiré.

Aah... Aaah ! D'accord, très bien ! Merci Terence !

Je restai quelques instants immobile pour assimiler la nouvelle, ouvrant de grands yeux et hochant simplement un petit peu la tête : ce serait donc la première fois que j'offrirai son "dernier match" à un challengeur, dernier match avant d'accéder au Panthéon, si tant était qu'il réussissait ! Et ce serait contre le dresseur qui avait aujourd'hui défrayé la chronique, en tout cas à la petite échelle des actualités du stade, avec son attaque Requiem. J'attrapai juste à temps Terence qui se détournait en saisissant un pan de son veston :

Attends ! Reste un peu ici, tu ne veux pas faire une partie avec nous ? Ils sont tous occupés !
M-Mais je...
Parfait, je suis ravie de l'entendre ! Allez, assis ! Ne t'en fais pas, on ne joue qu'avec Shamash, je ne sortirai pas Vivy, c'est promis !

Je totalisai trois victoires, Terence, une, et Shamash six.

~

Le lendemain, je partageai ma matinée entre révision des stratégies de combat duo avec les Pokémon de mon équipe et petite séance détente, dans le parc, avec un bon livre. Les combats duo n'étaient pas les plus fréquents sur le stade de la Ligue, et même si mes Pokémon savaient les gérer, ils brillaient plus en individuel ; c'est pourquoi, puisque mon adversaire avait choisi cette disposition la veille =, ce petit entraînement de dernière minute ne me paraissait pas inutile. Quant à la détente, eux comme moi en avions besoin avant un match !

Une fois dans ma loge, j'appris avec surprise que le challengeur n'avait pas donné d'indication quant au type de combat qu'il souhaitait mener aujourd'hui. C'était donc à moi que le choix revenait et je choisis naturellement un combat solo : il me prémunirait contre un Requiem trop dévastateur si le dresseur décidait à nouveau d'utiliser cette capacité. Mais peut-être s'en voulait-il vraiment que le match de la veille ait tourné ainsi ? Après tout, de ce que nous avaient retransmis les micros, Ruven lui avait bien fait sentir sa déception à ce sujet. Avec un peu de chance, j'échapperais à cette attaque – et dans le cas contraire... Mes Pokémon feraient de toute façon de leur mieux pour vaincre son équipe avant qu'il ne vainque la mienne.

Et j'entrai dans le stade au signal des agents, sous les exclamations du commentateur et les cris du public. Le bruit, la foule, les photos, le bruit – j'y étais habituée, désormais, mais aujourd'hui, tout me semblait presque amplifié par rapport à d'habitude. Était-ce parce qu'il s'agissait du dernier match du challenger, celui auparavant réservé au Maître ? Mais oui – il n'y avait aucun siège vide dans les gradins et le commentateur redoublait d'ardeur. Mon stade s'étendait devant moi, semblable à l'ordinaire : un terrain rocailleux parsemé de rochers, plus nombreux et plus hauts à ses extrémités, sur certains desquels des dessins de fossiles se distinguaient aisément. Un peu d'herbe clairsemée, quelques points d'eau, un sol autrement brun et sec ; et de longues tiges blanches qui s'élevaient vers le ciel comme de très grands lampadaires, se terminant, à des hauteurs variables, par des plateformes rondes et circulaires destinées à accueillir des Pokémon Vol. Le challengeur s'en servirait peut-être tout autant que moi, puisque le match de la veille avait révélé qu'il possédait un Airmure. Deux statues de Lakmécygne encadraient enfin ma porte d'entrée.

Une fois n'est pas coutume, les agents avaient fait entrer le challengeur avant moi : il attendait à l'autre bout du stade, sur sa propre plateforme, avec son étonnante chevelure rousse et son Pyroli à ses côtés. Le mécanisme des plateformes s'enclencha et nous fûmes transportés au centre du terrain de façon à nous faire face. Je lui serrai la main en lui adressant un sourire enthousiaste :

Bonjour, M. Reef ! Je suis Ada Freimann, championne des types Vol et Roche, et je serai votre deuxième et dernière adversaire pour cette Ligue, si vous parvenez à me vaincre ! ...Vous avez fait grand bruit avec votre match d'hier, mais aujourd'hui, nous combattrons à un contre un, si vous le voulez bien ! ajoutai-je, espérant qu'il comprendrait à mon ton amical que mon allusion n'était nullement là pour nier ses talents, bien réels lorsque l'on considérait les deux matchs qu'il avait déjà menés.



Et bien le bonjour Alex, je serai donc ta deuxième adversaire pour cette Ligue !
Puisque tu me laisses le choix, ce sera du 1VS1, comme tu l'as compris ;)
Je nous souhaite un beau match !

ÉQUIPE:
 


avatar par Sae ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 7289

Ven 17 Nov - 13:30
Le membre 'Ada Freimann' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6 faces' :


avatar ©️ Garrett Rosebury.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Votre meilleur trade et votre pire!
» La meilleur façon de se reposer pour un feignant, c'est de travailler [ En cours ]
» Ryan Bradford ► Devenir meilleur ...
» 5 meilleur pointeur nhl
» Tournoi annuel du "Meilleur tireur de West Blue"[PV Ivan]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Johto - 2E G E N :: QG Ligue 4 :: Stade-