AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Aller à la page : Précédent  1, 2
 
» ♦ The Coordination Festival


avatar
Eleveur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 23/05/2017
Messages : 2204

Région : Johto
Dim 3 Déc 2017 - 21:57
Elisa insista. Encore. Pour payer. Je passerais véritablement pour une mal élevée si je m'obstinais, encore et encore, à refuser son invitation plus que courtoise. Je me sens mal, j'ai l'estomac serré. Tellement serré que je ne sais pas si j'arriverais à manger mon repas. Une crise d'angoisse qui me prend subitement et que je tente de contenir du mieux que je peux. Je suis dehors, loin de mon île, dans le monde extérieur. Je suis dehors, entourée de gens normaux qui ne savent pas qui je suis, d'où je viens. Je suis dehors, là où ils sont eut aussi. Là où ils peuvent m'atteindre. Une courte inspiration, pour ne pas suffoquer. Fermer les yeux, se concentrer sur le bruit ambiant, les rires, la musique, la joie qui se dégage de cet endroit festif. Respirer. Ne pas tourner de l’œil, de préférence. Tu peux le faire Midley. Tu peux.
Au moins, Elisa ne sembla pas remarquer mon état, cette dernière semblant en train de réfléchir à que répondre suite à ma dernière interrogation. Je rouvrais les yeux péniblement, le monde me semblant flou. Tout va bien... Il faut rester calme et tout ira bien. L'aura de Tybalt enveloppait naturellement avec une douceur que je lui connaissais si bien, si réconfortante. Un peu comme un cocon bienveillant.
la scène qui s'offrait devant moi était tout simplement adorable : les pokemons de la Kanes ne semblaient pas prêt de la lâcher. Un fin sourire se peint sur mon visage un peu blême, ce dernier retrouvant ainsi quelques couleurs. Sentir leur amour pour leur dresseuse semblait une évidence, ils rayonnaient presque les uns contre les autres... Spontanément, l'un de mes mains vain caresser les pattes de Tybalt, ses dernières posées sur mes genoux alors qu'il se trouvait assis à côté de moi. Il m'adressa un sourire que je lui rendis sans gêne. Il n'y a pas de raison d'avoir peur ici, tout va bien... Ces personnes, ces pokemons, ce ne sont pas des menaces. Ils sont proches de moi et je sais que je peux prendre mon propre Destin en main à présent. Ne plus me laisser ballotter par les événements, ou mes émotions. Prendre le dessus sur moi-même.
J'hochais la tête ses explications terminées, signe de mon approbation certaine. "Si je puis me permettre... Ça se sent,... Que vous aimez ce dont vous parlez. Je peux l'entendre sans peine dans votre voix." Je ne sais pas si ça fait pas un peu étrange dis comme ça mais il était un peu tard pour essayer de reformuler les choses. "Pour ma part... Je n'aime pas que mes pokemons se battent... Je trouve les combats parfois trop dangereux et violents... Je les aime trop pour les faire souffrir. Les combats officiels m'offre un certain garde qui me rassure, mais les combats "sauvage" dans la nature ne m'ont jamais attirés... J'ai d'abord commencé la coordination pour obtenir mes accréditation d'éleveuse mais à présent, je commence à aimer la scène de plus en plus... J'ai l'impression de pouvoir raconter des choses que je n'arrive pas à mettre en mot autrement... C'est une sensation vraiment formidable." Mon ton était des plus franc. Elle ne m'avait pas posé la question mais j'avais pris la liberté de répondre à moi-même. Se besoin de parler de moi, de laisser sortir ces choses, de trouver quelqu'un qui me rassemble pour parler est il si urgent ? Mon coeur loupe un battement dans ma poitrine lorsque je me sens rougir, Tybalt frottant sa truffe contre ma joue avec affection. Doucement, je passais un bras à l'arrière de son crâne, le caressant doucement. "Beaucoup de mes pokemons ont vécu de mauvaises expériences au combat... Ou même au côté des humains... Je ne souhaite pas les forcer à faire des choses qui ne leur plaisent pas. Que ça soit sur scène ou dans une arène d'ailleurs."

La serveuse revint avec les plats, ainsi que de la nourriture pokemon. Tybalt s'éloigna de moi pour se mettre à table, bien que je sentais toujours son œil posé sur moi. Il est là, il me veille et me protège... Je n'ai pas à avoir peur.
Fourchette et couteau à la main, j'observais à travers mes lunettes l'étrange burger au baie, reniflant l'odeur le plus discrètement possible, cette dernière me donnant l'eau à la bouche. Je coupais un petit bout pour le porter à mes lèvres, goûtant le met du bout de la langue, ce dernier encore un peu chaud pour être manger directement. je soufflais dessus lorsque la brune reprit la parole.
Ah.
Des problèmes visuels ? Comment... dire...?
Je me sentis rougir à nouveau, mon visage se fendant complètement alors qu'un gloussement me remonta dans la gorge malgré toutes mes forces mobilisées pour le contenir. Le fou rire était là. Ma poitrine se souleva plusieurs fois, ma fourchette retournant dans l'assiette pour éviter de tomber au sol, tandis que ma main libre se posa sur ma poitrine, essayant de calmer mes soubresauts. Je... Oui, en effet, j'ai quelques problèmes de vue, oui... Je pris une courte inspiration, trouvant enfin un moment dans mon souffle pour pouvoir articuler correctement. "Pardon... Je... Je pensais que vous vous en seriez rendu compte... C'est vrai que je ne vous l'ai pas dis..." Je prend une nouvelle bouffée d'air, mon index se levant en direction de mes lunettes de soleil. "Je suis aveugle..." Enfin, plus vraiment. Mais je dois garder le secret pour l'instant. Tant que je ne trouve pas de bonnes excuses pour expliquer la disparition miracle de ma cécité, et ceux uniquement de mon œil gauche. Je secouais la tête rapidement. "Je suis désolée, j'ai due gâcher la prestation avec mes maladresses, si vous me le faites remarquer... J'étais tellement stressée de remonter sur scène après mon hospitalisation que je ne vous ais même pas fait part de mon handicap, je suis désolée..." Je baissais un peu la tête en direction de mon plat, ce dernier fumant le long des verres de mes lunettes solaires, ma vue se brouillant à nouveau. Au moins, ce n'était pas de panique cette fois-ci. J'ai l'impression d'être une enfant qui a fait une bêtise...



Mes comptes
Vrac.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 4337

Région : Kantô
Mar 26 Déc 2017 - 20:58
Les deux femmes se mirent à parler des Pokémon. Elisa sentait que Midley aimait profondément ses compagnons. C’était certain. L’adolescente ajouta qu’elle n’aimait pas voir ses Pokémon combattre. La Kanes sourit. Elle n’appréciait pas non plus les combats. Peut-être avait-elle même choisit la voie de la coordination à cause de cela. Bien sûr, il y avait tout l’aspect du monde du spectacle qui l’enchantait mais plus que cela, elle y trouvait une véritable vocation. Toutefois, elle connaissait les règles et savait qu’à l’Elite, elle se devrait d’être forte et d’affronter un des plus grands. À cette pensée, elle frissonna d’excitation et de peur. Elle n’enverrait que les compagnons qui voudront se battre. Et elle savait que Knight, Zéphyr’ et Laslo se porteraient volontaires. Ils avaient de la force et étaient fiers. La puissance était en eux et elle savait qu'elle pourrait compter sur ses compagnons pour arriver jusqu'au bout. Après tout, ils étaient une véritable équipe, soudée. Et cela, c'était déjà quelque chose d'extraordinaire pour la femme aux cheveux de jais. Evanescence voudrait certainement prouver qu’elle en est capable aussi mais jamais la noble ne la laisserait monter sur une estrade si ce n’est de la coordination. Et c’était pour cela qu’il fallait s’entraîner dur, à chaque concours de coordination. Pour avancer vers l’Elite. La victoire…

Et puis, Elisa posa la question qui fit changer l’atmosphère. Cela fit rire la jeune Midley. Elisa ne s’attendait pas à une telle réaction à vrai dire. La jeune fille s’excusa même de ne pas l’avoir mise au courant. Ce n’était pas grave, il n’y avait pas mort d’homme, d’autant plus qu’elle l’avait bien compris. Mais quelque chose taraudait la Kanes. Il fallait qu’elle reformule pour en être certaine. Si Midley était bien aveugle, pourquoi tant de difficultés sur scène ? La Kanes était curieuse. Peut-être un peu trop. « Ce que je veux dire c’est que… En fait, j’ai remarqué que tu avais davantage de difficultés sur scène qu’en te déplaçant jusqu’ici. » Elle se stoppa, regardant la jeune fille en face d’elle. « Je me demandais. Tu n’es pas complètement aveugle n’est-ce pas ? Ton œil droit est déficient, mais pas l’autre. » La noble s’était stoppée dans la progression de son burger aux baies. Elle attendait une réponse de Midley.


music
Elisa est habillée par SayagoMiloDomi
Blind PartyPearly beautiful landIcy NightCoo. FestivalBeauty of Water
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 23/05/2017
Messages : 2204

Région : Johto
Lun 1 Jan 2018 - 19:26
Portant une nouvelle fois la fourchette à ma bouche, je savourais mon burger avec un appétit certain, tendant ensuite la main pour me saisir de mon verre d'eau et boire quelques gorgées salutaire, ma gorge devenant sèche. Je me sentais coupable d'avoir perturbé la prestation, je me disais que je n'aurais pas dû mettre ce bandeau et garder mes lunettes de soleil pour être plus habile mais... Cela n'aurait pas collé à mon costume ou même à mon personnage. Et l'idée de me trouver face à face avec la foule me terrifiait encore plus.
Je déglutis, fermant les yeux. A voir la mine de la Kanes, elle semblait perplexe face à ma réaction. S'attendait-elle à ce que je m'excuse plus platement ? Mes lèvres se pincèrent naturellement, mon esprit à la recherche d'un meilleur atout dans ma manche pour que la tension dans l'air s'apaise un petit peu. Ou alors suis-je la seule à la sentir, d'un coup ?
La brune revint soudainement à la charge, me demandant pourquoi je ne semblais présenter des difficultés que sur scène, étrangement. Je sentis mon rythme cardiaque s'accélérer rapidement, mes doigts se resserrant sur la fourchette que je tenais toujours en main. J'allais répondre que c'était sans doute dû au stress mais elle me coupa, émettant une hypothèse qui me glaça le sang. Suspendant mon geste, je laissais reposer mes couverts sur les bords de mon assiette, contemplant mon plat un court instant. Je n'ai plus faim. Plus faim du tout même... Je marmonnais à voix basse, me forçant à sourire malgré tout. "J'aimerais bien n'être que borgne mais je n'ai pas eu cette chance..." C'était légèrement sarcastique, en un sens. Une chance d'avoir reçu cet oeil là ? Je ne crois pas. "Je suis moins concentrée sur mon environnement lorsque je suis stressée, c'est pour ça que je suis plus adroite en dehors de la scène que dessus... Et mon Lucario me guide beaucoup." Une excuse, et un demi-mensonge perdu dans une demi-vérité.
Anxieuse. Quelque chose ne va pas, d'un coup. Une appréhension. Pourquoi pose-t-elle autant de question ? Je me sens épiée... Je déglutis une nouvelle fois, détournant la tête, me forçant à manger à nouveau, prise dans le silence.



Mes comptes
Vrac.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 4337

Région : Kantô
Ven 5 Jan 2018 - 17:53
L’adolescente changea d’attitude. Quelque chose n’allait pas. Elisa se sentait coupable en voyant Midley s’arrêter en si bon chemin dans son repas. La jeune fille aux cheveux clairs chuchota quelque chose que la noble ne comprit pas. Elle obtint une réponse plus qu’étrange. Midley souriait mais la coordinatrice sentait bien qu’elle mettait mal à l’aise son interlocutrice. « Je m’excuse. Je suis peut-être en peu trop curieuse et indiscrète. Ce e sont pas mes affaires. » fit la jeune femme aux cheveux de jais, culpabilisant d’avoir apporté une ambiance aussi désagréable alors qu’elles étaient attablées. Inclinant doucement sa tête, Elisa s’excusa platement. Evanescence, qui venait de terminer son repas, avait de nouveau gravi l’épaule de sa maîtresse, et, accrochée comme un Dodoala à son arbre, regardait Midley d’un air interrogatif. Après quelques instants de réflexion, elle se décida. Dans un mouvement assez brusque, elle bondit sur la table silencieusement et se rapprocha de la jeune fille aux cheveux roses tout en slalomant à travers les couverts, les assiettes et autres éléments qui composaient la table pour arriver enfin devant la maîtresse du Lucario. Puis, le petit Pokémon posa sa minuscule pattes sur la joue de l’adolescente. Elle avait certainement senti quelque chose de profond qui angoissait la jeune Midley. Evanescence sentait ce genre de choses. Elle était capable de distinguer les bonnes personnes des mauvaises. Le petit Pokémon psy transmit rapidement ses pensées à la coordinatrice, lui montrant une partie de la kyrielle de souvenirs qui animaient sa relation avec Elisa depuis qu’elle la connaissait. Elle souhaitait lui prouver qu’il n’y avait rien à craindre de sa maîtresse et qu’elle pouvait lui faire confiance. Knight, observait, tranquille, faisant confiance à sa camarade.

Elisa, voyant son Pokémon agir, s’affola un peu. « Eva’ ! Que fais-tu ?! » fit-elle, se levant pour venir attraper et récupérer son Pokémon qui poussa un petit gémissement de surprise lors de sa capture dans les bras de sa maîtresse. « Ne fais pas ce genre de choses s’il te plaît... » À présent, elle se sentait encore plus coupable. « Désolée. Je ne la contrôle pas toujours... C'est la première fois qu'elle fait ça. » fit la noble, plongeant son regard sur le burger à moitié commencé qui ne faisait que refroidir tout en tenant fermement Evanescence pour ne plus qu'elle fasse de bêtises.


music
Elisa est habillée par SayagoMiloDomi
Blind PartyPearly beautiful landIcy NightCoo. FestivalBeauty of Water
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 23/05/2017
Messages : 2204

Région : Johto
Jeu 11 Jan 2018 - 20:51
Au moins, elle s'excusait. Je me sentais coupable et en même temps soulagée qu'elle réussisse à interpréter cet espèce de message que j'avais désiré faire passer. Cet espèce de message que je ne pouvais dire à voix haute sans me trahir, ce message qui dit : ne cherche pas plus loin, c'est dangereux. Dangereux pour moi. Pour elle. Si elle sait, alors elle se laisserait découvrir. Si elle ne sait pas, alors elle se mettrait peut-être dans une situation périlleuse. J'ai la tête qui tourne et un torrent de choses qui me traversent l'esprit. Je veux rentrer à la maison. J'ai peur. Je tremble intérieurement alors que mes doigts tiennent mes couverts avec peine et porte la nourriture une nouvelle fois à mes lèvre. Mon œil va à droite, à gauche. Certains visages me semblent hostiles, certains semblent me regarder de loin. Et eux, est-ce qu'ils savent ? Est-ce qu'on va me retrouver ?
La paranoïa, dans toute sa splendeur, me paralyse, mon geste suspendu. Je n'aurais pas dû venir. Je n'aurais pas dû sortir, j'aurais dû rester sur l'île avec les autres, en sécurité. Ils sont là, quelque part. Mon interlocutrice en fait peut-être parti. Elle est trop curieuse, bien trop curieuse... Je sens mon cour accélérer à nouveau dans ma poitrine, m'attirant le regard d'un Tybalt inquiet à mes côtés, ce dernier délaissant sa gamelle pour m'observer avec appréhension. J'aimerais lui dire que tout va bien mais c'est pas le cas. C'est clairement pas le cas.
J'en aurais presque envie de pleurer. Je peux plus être comme avant. Je ne peux plus sortir comme si de rien n'était, avec insouciance. Je ne peux plus rencontrer une personne et la sentir se rapprocher de moi sans avoir peur. Je ne peux plus qu’interprété chaque mot et chaque intention, prise par l'effroi. J’entrouvre mes lèvres, prenant une courte inspiration. Il faut que je respire, sinon je sens que le noir va m'emporter. Il faut que je respire. Que je reprenne la situation en main sans céder à la panique.
Situation qui m'échappait d'autant plus lorsque je sentis un étrange contact sur mes joues. Mon sang se stoppa et un grondement de Tybalt m'annonça son désappointement. Derrière mes lunettes, je baissais mes yeux pour voir la petite Tarsal face à moi, ses petits pattes posés sur chacune de mes joues. Je pouvais sentir son esprit frôler le mien, comme avec Nyx et Nola lorsque nous dialoguions mentalement. Je me sens envahie et Tybalt semble lui-même prêt à faire un blocus psychique mais je le stoppe d'un petit mouvement de main sous la table, sentant toute la bienveillance du pokemon à mon égard. D'instinct, je me laisse aller à ce qu'elle me donne, ce lâcher prise poussant mes larmes en dehors de mes yeux. Des souvenirs de la petite en compagnie de sa dresseuse... Tous doux et chaleureux. Un malheureux sourire fébrile orna mes lèvres lorsqu'elle se détacha de moi, ou plutôt lorsqu'elle fut emporter par Elisa qui se confondait en excuse.
Je secouais lentement la tête de gauche à droite, tirant le bout de ma manche droite pour m'essuyer le visage, chassant les parles salés d'un geste lent. "Ce n'est rien, j'ai... J'ai compris sa démarche..." Mes similitudes avec les pokemons de son espèce devait peut-être jouer dans nos perception, à cette Eva et à moi-même. Peut-être est-ce la première fois car elle sent que je suis différente ? Je l'interroge silencieusement du regard, et mentalement de la question. Je n'espère pas une réponse de sa part, peut-être n'est-elle pas aisée avec la télépathie... En tout cas, les poils de Tybalt semblent bien moins hérissés depuis qu'elle s'est éloignée. "Elle a sans doute senti ma panique et a voulu me rassurer... Vous n'êtes pas une mauvaise personne... Pas que je le pensais mais... Comment l'expliquer..." Je tournais la tête à droite, puis à gauche, cherchant un moyen d'exprimer ce que je pouvais ressentir au fond de moi. "Ma pension a été victime d'un... D'un incendie criminel, récemment... Je suis sortie de l'hôpital depuis peu, et j'étais à l'intérieur..." Mon coeur s'emballa à nouveau, ma peau sentant encore la chaleur des flammes. "Mon Lucario m'a sauvé mais le criminel est toujours dans la nature, et même s'il y a une enquête en cours et une personne pour me protéger pas loin, j'ai tendance à... Je panique assez vite pour pas grand chose depuis l'accident, mon médecin parle de traumatisme et... Je suis un peu paranoïaque dès qu'on commence à poser des questions trop... Personnelle..." Je joignais mes mains sous ma table, ne sachant plus vraiment où me mettre à présent. "Je dois te paraître très bizarre, désolée..." Je me forçais à rire. "C'est la première fois que je quitte mon lieu sécurisé depuis l'hôpital, il faut croire que je ne suis pas encore tout à fait prête pour le monde extérieur..."
Changer de sujet, il faut que je change de sujet. Mon regard descendit sur le burger : "Le burger est délicieux en tout cas !"



Et voilà ! Je te rend ton Galegon avec sa petite fichette au cas où ça peut t'aider xD

Galegon S Acier - Roche
Niveau : 60 (1/5)
Du Niv. : 43 à 60
(69/68 Combats)
D.O. : Elisa A. Kanes
Stats & Attaques:
 



Mes comptes
Vrac.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 4337

Région : Kantô
Ven 12 Jan 2018 - 22:11
Elisa regarda Midley qui semblait comprendre la démarche de la petite Tarsal. Le Pokémon psy lui avait transmis quasiment tout ce qu’elle connaissait de sa maîtresse. Lorsque la jeune femme aux cheveux de jais comprit ce qu’avait fait Evanescence, elle se sentit terriblement gênée. Très embarrassée par cette situation et le fait de savoir que l’adolescente connaissait une partie d’elle, elle sentit le rouge monter à ses joues, colorant les pommettes de la noble. Les larmes de la jeune femme aux cheveux roses la déboussola complètement. Midley reprit la parole, brisant le silence qui mettait mal à l’aise tout le monde. Elle s’expliqua sur son comportement et sur pourquoi la curiosité d’Elisa l’oppressait et l’angoissait. Elisa remit les phrases de son interlocutrice dans l’ordre. De manière quelque peu automatique, elle s’excusa pour la façon dont elle avait agit, jusqu’à ce que l’un des mots prononcés plus tôt fasse écho dans son esprit. « Je suis désolée Midley, je... » Elle se stoppa. « L’incendie... » répéta-t-elle, comme un robot.

Son regard partit dans le vague, comme si elle avait été envoûtée par quelqu’un ou quelque chose. Un voile se posa devant ses yeux, lui remémorant certaines choses de son passée qu’elle aurait souhaité oublier. Elle semblait happée par ce simple mot qui venait paralyser l’entièreté de son corps. Si elle avait encore eu la fourchette à la main, celle-ci serait tomber d’un coup. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas eu ce genre de réaction. C’était pourtant une situation banale où rien n’aurait pu l’angoisser. Depuis le début du festival, elle n’avait pas croisé un seul Pokémon feu, elle n’avait pas vu une seule flammes dans les stands de nourriture, elle n’avait vu aucun élément qui aurait pu la dérouter et la mettre à mal. Mais les mots de Midley, forts, émotionnellement pour la petite coordinatrice, l’étaient également pour Elisa qui, se voyait violemment projetée dans l’histoire de la jeune femme aux cheveux roses, et, parallèlement, dans sa propre histoire. Elle s’y revoyait. Là, au milieu des flammes surgissant de nulle part, rongeant et mordant dans le bois, les poutres, décimant tout sur leur passage. Le regard effroyablement désespéré de sa sœur. Et plus loin, ses parents, soudain violemment précipités vers leur fin par une poutre enflammée qui ne leur a laissé aucune chance. Elisa sentait la chaleur grimper sur son corps, le feu brûler ses mains, ses pieds, son visage. Elle sentait la fumée s’attaquer à sa respiration et ravager sa gorge. Elle entendait le crépitement du déluge de flamme tout dévorer, sa famille, sa maison, elle-même…

La peau de la jeune femme était devenue blanche. Encore plus pâle que d’habitude, elle restait muette, comme figée dans le temps. Elle était autre part, dans un autre monde, dans un cauchemar, ce cauchemar, son cauchemar. Elle ne parvenait même plus à percevoir les mots de Midley qui essayait de changer de sujet. Les mains d’Elisa tremblaient. Sa respiration se fit plus difficile. Son visage inexpressif laissa couler des larmes qui longèrent ses joues avant de mourir sur ses lèvres et son cou. Elle revivait tout en quelques secondes. Ses Pokémon, alertes, s’inquiétèrent rapidement, notamment Evanescence qui ressentait parfaitement les émotions de sa maîtresse. Knight se mit à donner des coups de tête dans la jambe de la jeune noble tandis que la petite Tarsal essayait d’entrer en contact avec Elisa. Le Pokémon psy réussit à ramener la coordinatrice sur terre. Elisa posa une main sur la table en se relevant brutalement, sortant violemment de sa torpeur. Elle chancela, ce qui l’obligea à se rasseoir. Passant une main sur son visage, comme pour cacher son identité, elle baissa la tête, silencieuse. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas fait de crise… Après quelques secondes, elle réussit à prendre la parole. « Je…. Je ... Je suis désolée... »



Merci beaucoup pour mon Galegon ! ♥️
Je te dépose à présent ma Tarsal pour lvl up du niveau 51 au niveau 60. [810pk$ - versés le 12.02.2018]


music
Elisa est habillée par SayagoMiloDomi
Blind PartyPearly beautiful landIcy NightCoo. FestivalBeauty of Water
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 2 sur 2) Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Festival de films de Jacmel a portee internationale
» FESTIVAL du jeu a istres
» Festival des Harmonies
» [Projet] Festival Vespéraeen
» [Archive 2009] 10-11-12/04 Festival Trolls et Légendes

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Johto - 2E G E N :: Oliville :: Tourb'îles :: Pension Avalon-