AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Aller à la page : Précédent  1, 2
 
» Lost Paradise


avatar
Eleveur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 23/05/2017
Messages : 2321

Région : Johto
Lun 4 Déc - 22:36
Je pouvais sentir le cœur de Noah battre dans mon dos, ce dernier me faisant glisser contre lui avec douceur et réconfort. J'en ai trop dit. Tellement dit. Beaucoup trop dit. Les lèvres tremblent, je ravale mes larmes. Noah a raison, je devrais essayer d'oublier, de pas y penser. Arrêter de me faire des nœuds à la tête. Noah a raison, il a le choix. Si je l'étouffais, il partirais. Il est déjà parti après tout. Les gardes ne sont plus là. S'il le voulait, il pourrait s'en aller. Me laisser. Il le pourrait mais il ne le fait pas. Il reste...
En parler avec Auen me terrifie un peu. Il faudra bien que je le fasse, un jour ou l'autre. Il faudra bien...
Ma tête glissa contre son épaule, là où elle pouvait se réfugier. Besoin d'un endroit où se cacher, où trouver une force secrète dissimulée quelques part. Je suis certaine qu'elle est là... Je finirais bien par la trouver.
Mes lèvres se pincent lorsque finalement les mots de Noah percent l'air à nouveau. Je me sens me refroidir peu à peu, alors que l'humidité de mes yeux se fait de plus en plus grande. Je veux... Je ne veux pas lui mentir, je ne veux pas... Je veux juste pouvoir être honnête, dire quelque chose de vrai. Dire que j'essaye d'aller bien mais qu'en vérité, ça ne va pas tant que ça. Que je suis perdue, effrayée par ma nouvelle vie. Que je souhaite garder ces petits morceaux de mon passé, avant tout ça, avant cet enfers que j'ai vécu. Que je voudrais retourner à ce temps d'avant, si lumineux et sombre à la fois. Je déglutis, incapable de trouver les moyens, les moyens, la force, le courage.
Meilleure amie, je ne le mérite pas... Tellement pas. Mes larmes dévalent mes joues malgré moi, mes mains se glissant sur mon visage pour tenter, vainement, de dissimuler ce débordement d'émotion sans aucun sens. Pourquoi je pleure ? Je m'étais dit... Je m'étais dit que je n'allais plus pleurer. Que tout allait aller mieux. Coupable. Tellement coupable.
J'hoquète derrière mes mains, la voix étouffée : "Je veux... Je veux pouvoir le dire Noah... Je veux... Je n'aime pas... Mentir, j'y arrive pas, je ne mérite pas d'être ton amie, je le mérite pas..." Mon dos s'agita de soubresauts. Je ne peux pas... Je ne peux pas... "Je ne peux pas... Te dire le pourquoi du comment, je n'ai pas le droit..." Le secret, ça doit rester un secret. S'il est au courant, il sera menacé aussi, non ? Je... Je suis tellement égoïste parfois.
Je tends mes bras pour le serrer de toutes mes forces, cachant ma tête contre sa nuque. Je ne veux pas qu'il me voit comme ça. Je ne veux pas... Laisser ce souvenir de moi à qui que ce soit. Je ne veux pas qu'il assimile mon visage à celui d'une enfant en larme. Je refuse...
Je manque d'air. Et pourtant je serre toujours mes bras de mes maigres forces. J'essaye de garder la tête hors de l'eau. J'essaye, tellement... "Je... J'y arrive pas Noah... J'y arrive pas..." Une plainte, douloureuse... Presque inaudible. Il va m'en vouloir. Il va me détester. Je ne veux pas qu'il me déteste. Je ne veux pas... Je refuse...
Mes bras se relâchèrent doucement, mon corps s'éloigna du sien et je rouvris les yeux, face à face. Yeux dans les yeux. Mon œil gauche fit la mise au point sur son visage. Il pouvait me voir. Il pouvait voir cet œil étrange à la pupille violacée. C'est trop tard maintenant... Hein... ?"Noah... Je peux... Je peux voir... Je... Mon coma, je n'y étais pas, j'étais... Ailleurs... Je... C'est... Tellement long à... Expliquer, je n'ai pas le droit, je ne veux pas... Que tu me détestes, je ne veux pas... T'impliquer là dedans mais je peux plus... Je ne peux pas mentir, je suis pas faites pour ça, tu es mon ami, je... Je..." J'ai du mal à respirer, je m'étouffe dans mes sanglots. Bon sang, je suis pitoyable...


C'est vrai que c'est long 20 ans xD Du coup je commence le petit pxing, ça va être rigolo x) Et coucou les feels !



Mes comptes
Club RP :
Pension :
Soutient ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 774

Région : Johto
Mar 5 Déc - 0:22
Dans l'état où elle se trouvait, je ne fus pas étonné qu'elle fonde en larmes. Je me contentai de la serrer contre moi tout en passant une main rassurante dans son dos. Rien ne servait à ajouter quoi que ce soit. De toute manière, je n'étais pas certain qu'elle arrive à entendre quoi que ce soit (pas qu'elle pleurait si fort que ça, mais disons que sa tête devait être emplie de pensées envahissantes). Je me demandai brièvement si c'était ce à quoi je ressemblais quand je touchais le fond et, si c'était le cas, je me sentais d'autant plus reconnaissant envers Derek. Cela n'avait rien de facile de faire face à une personne que l'on aimait et qui souffrait autant. Surtout qu'il était pratiquement impossible de faire quelque chose afin d'apaiser l'autre. C'est fou comme je me sentais impuissant. J'espérais surtout qu'elle sèche ses larmes rapidement puisque j'allais finir par m'y mettre dans pas long.

- Hey. Mid'. Je passai une main dans ses cheveux (vraiment, je commençais à développer une obsession avec son imposante chevelure. Mais qui y resterait insensible? ) et clignai rapidement des paupières afin de chasser les quelques larmes qui menaçaient de s'échapper. Les traîtresses. Techniquement, tu ne me mens pas. Et puis, ce n'est pas comme si tu étais dans l'obligation de tout me dire.

Le fait qu'elle parle de « droit » me fit comprendre qu'elle n'était pas la seule impliquée et faisant le lien avec plusieurs choses qu'elle m'avait dit à propos d'Auen, je me doutais bien qu'il était fort probable qu'il soit impliqué d'une manière ou d'une autre. Mais bon. Je devais me contenter pour le moment de ses maigres informations et d'une certaine manière, si cela la mettait dans un tel état sans rien me dire, j'imaginais pas à quoi elle ressemblerait si elle m'avouait tout. Pauvre Midley. Parfois, elle me ressemblait beaucoup trop.

J'étais bien convaincu à la garder contre moi jusqu'à ce quel retrouve un tantinet le contrôle de ses émotions, mais elle se dégagea de mon étreinte et je la laissai faire bien qu'à contrecoeur. Lorsque mes yeux rencontrèrent les siens, je fronçai les sourcils. Je ne me rappelais pas qu'ils aient été de couleur différentes. Mes yeux s'écarquillèrent légèrement en l'entendant dire qu'elle pouvait me voir, mais je ne pouvais nier le fait qu'elle semblait effectivement être...guéri? Bien qu'une partie de moi mourait d'envie de savoir comment ce miracle était arrivé, je me retins de l'assaillir de questions. Je les mis de côté dans un coin de mon esprit et me concentra plutôt sur la lourde tâche qu'était que de rassurer Midley. Je pris son visage entre mes mains et posai mon front contre le sien.

- Mid' Midley. Je te mentirais si je ne meurs pas d'envie de savoir. Mais si tu n'as pas le droit, eh bien, tant pis pour moi. Maintenant, je veux que tu m'écoutes et que tu graves mes paroles dans ta tête. Je ne te détesterai jamais. Je ne vais pas t'abandonner, danger ou non. Pas aujourd'hui, pas demain, pas dans dix ans. Tu es prise avec moi, que tu le veuilles ou non. Je suis là même si ce n'est que pour utiliser mon épaule ou pour boire du panaché en écoutant du heavy metal. Je me reculai légèrement et après avoir caresser doucement sa joue gauche avec mon pouce, je laissai retomber mes mains sur mes genoux. Que je comprennes ou non dans quoi je m'embarque, tu peux compter sur mon aide. Je ne sais pas si tout va bien aller, mais on ne le saura pas si on essaie pas.

--------------------------------------------------------
All aboard the feels train!


stamps <3:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 23/05/2017
Messages : 2321

Région : Johto
Mar 12 Déc - 23:54
Le contact du front de Noah, contre le mien. Sa chaleur. Sa gentillesse. Sa douceur. Je me sens si fragile et vulnérable, à trembler et à pleurer comme ça. J'ai quoi, 4 ans ? 5 ans peut-être ? Je... J'ai cette envie, si grande, cette envie de m'enfoncer sous terre pour ne plus en bouger. Plus en sortir. Me cacher. Je n'ai pas pus mentir, ni garder mon secret. Pas face à Noah. Pas face à lui, mon ami, mon meilleur ami. Je ne pouvais pas mentir plus longtemps, c'est tellement insupportable de faire ça ! J'aurais suffoqué, fini par m'étouffer, j'en sais trop rien mais ça aurait été tellement douloureux, bien plus douloureux que ce que j'ai du subir, que ce que je cache derrière ce secret.
Noah était sans doute aussi perdu que moi. Je pouvais le lire sur son visage. Lire ces émotions, son déchirement entre sa curiosité et en même temps... Est-ce de la pitié pour moi ? De l'affection plutôt, je ne sais pas trop. Lui comme moi, j'ai l'impression qu'on ne sait pas où se mettre dans cette situation plus qu'étrange. Je souffle, péniblement, tentant de calmer ma respiration, front à front. Faire une crise de panique, d'angoisse, ce n'était pas le moment.
Le film tourne toujours en arrière plan, ils courent pour échapper au cavalier. Et moi, je cours à cause de quoi ? Pour échapper à qui ? A quoi ? Je ne fais que fuir et me cacher ici de toute façon, et même si les mots de Noah me réchauffent le cœur - s'il savait seulement à quel point !, je sais que ça ne durera pas longtemps, ce soulagement. Et si je le mettais en danger, au final ? Je le met forcément en danger...
Je me pince les lèvres, refoulant tout ça au fond de mon esprit. Il le faut. Mes larmes, mes peurs. Refouler tout ça. Oublier. Je l'ai dis de toute manière, n'est-ce pas ? J'ai bien fini par le dire, non ? Mes sentiments me font encore trop mal, me torturent beaucoup trop. Je n'arrive plus à les écouter, à ressentir sans cette souffrance, cette blessure. C'est ça qu'on appelle un traumatisme, non ? Nathan continu de dire qu'il faut que je vois un psychologue et il a bien raison... Mais je n'arrive plus à faire confiance, je n'arrive plus à ouvrir mon cœur sans saigner. Si je dois souffrir, autant que ça soit pour être avec mes amis, et non pas un étranger.
Mes yeux se ferment, je me force à sourire. Mettre mon énergie là dedans, plutôt qu'à sangloter comme une madeleine. J'ai bien assez pleuré comme ça. Lentement, je tends les mains pour prendre celle de Noah avec douceur, les ramenant vers moi pour bosser mon front contre elle. J'ai la gorgé nouée mais... Mais... "Merci Noah... Merci..." soufflais-je à mi-mot, sentant une bouffée de chaleur me prendre à nouveau. Je me redressais, lui faisant face, remarquant pour la première fois l'aspect de ses cheveux ; noir sur le dessus, blond sur les pointes. Pourquoi ne l'avais pas remarqué jusque là ? Ce détail en soi vire de mon esprit mes préoccupations. C'est tellement simple de faire semblant, quand on finit par prendre le pli. "Je crois que si tu n'étais pas mon ami, j'aurais pu tomber amoureuse de toi... Tu fais très chevalier en armure là..." Je ris de bon cœur, serrant ses mains dans les miennes avec toute ma sincérité. Je l'imaginais, dans son armure rutilante, fonçant pour affronter le méchant dragon qui me tient dans la tour d'un château. Et le voir triompher en ayant gavé le dragon de poffin, trop malin pour aller au front directement ! Mon sourire s’agrandit un peu plus à cette illustration de livre de conte, mes mains lâchant les siennes pour venir essuyer mon visage mouillé.
Que pouvais-je dire de plus, moi, après sa déclaration ? Je pris une longue inspiration, le regardant droit dans les yeux : "Moi, je... Je veux que tu saches que si jamais tu as besoin d'un endroit, même si le monde entier est contre toi... Je serais toujours là pour toi... Pour te protéger ou pour écouter tes histoires avec Derek qui t'embête... Qu'importe ce qui arrivera dans le futur, j'essayerais d'être la meilleure amie au monde. Je te promet de lire des bouquins là dessus et de bien étudier le sujet aussi en écoutant du heavy métal et en buvant du panaché à la bibliothèque." J'en débitais des conneries à la minutes. Mais, plus sérieusement... Je finis par murmurer : "Même si je ne peux pas quitter cette île... Je te jure que si tu as besoin d'aide, je serais toujours là. Maintenant que j'ai un oeil, autant qu'il me serve à veiller sur toi un petit peu!" Je lui offrais un petit coup d'épaule, marmonnant : "Quand je pourrais... Je te dirais ce qu'il s'est passé, je ne suis pas encore prête... Je ne veux juste pas te mettre en danger mais, comme tu le dis... On ne peut aps vraiment savoir sans avoir essayé alors... J'essayerais, promis."

Je pris une longue inspiration, mon regard coulant de ses cheveux à l'heure. L'heure passant. "Tu veux... Rester dormir à la pension ce soir ou tu dois rentrer dans l'après midi ?" demandais-je d'une voix blanche, sachant que nos retrouvailles n'allaient pas durer éternellement. Le film tournait toujours en fond, comme un brouillard sonore meublant le silence.



Mes comptes
Club RP :
Pension :
Soutient ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 774

Région : Johto
Mer 13 Déc - 0:49
Je rougis violemment et passai nerveusement une main dans mes cheveux tout en détournant légèrement mon regard. Même si je devais dire que cela était vachement flatteur dans un sens, je ne pouvais non plus être quelque peu perplexe. Après tout, je n'étais pas certain que j'aurais été un bon parti pour Midley, même si je n'avais pas une préférence marquée pour la gente masculine. Pas que je ne l'aurais pas bien traité, mais je pensais qu'elle avait besoin de quelqu'un de plus fort, quelqu'un qui pourrait la supporter coûte que coûte et qui ne risquait pas de s'effondrer sous la montagne d'insécurités que j'avais. Et j'espérais qu'Auen était le genre de personne qui pourrait lui offrir tout le support qu'elle avait besoin, aussi peu conventionnelle ou peu normale leur relation soit-elle. Au final, si elle était heureuse, vraiment heureuse...

- Tu sais, je pense que j'aurais pu aussi. En fait, je le sais. Même si je ne suis pas amoureux de toi, je t'aime. Enfin...Je veux dire, tu es importante, quoi. Je grimaçai légèrement, regrettant de ne pas avoir les meilleures compétences en communication. Néanmoins, j'imaginais qu'elle avait compris sans grands problèmes ce que je voulais dire. Par contre, je n'ai rien d'un chevalier en armure. Je ne suis pas assez courageux pour en être un. Je ne sais pas si je pourrais être considéré comme étant l'écuyer d'un chevalier. Je serais probablement le palefrenier qui rêve d'aventure, mais qui passe sa vie derrière les murs du château, en sécurité.

Je poussai un léger soupir avant de reposer mes yeux sur elle. Je souris malgré moi, malgré la situation et l'ambiance quelque peu tendue. Cela faisait du bien de voir Midley reprendre un peu d'énergie et qu'elle retrouve son calme. Je me doutais bien que cela prendrait du temps avant qu'elle ne s'ouvre complètement à moi, mais l'important était qu'elle me promettait d'y travailler. Avec cela en tête, j'étais réellement prêt à attendre des années s'il le fallait. D'une certaine façon, cela me rassurait de savoir que cela signifiait que notre amitié ne finirait pas de sitôt. Enfin, je l'espérais fortement.

- Je n'ai rien de prévu pour un moment, alors...je peux bien rester. Et puis, je ne peux pas non plus partir sans qu'on ait fini la trilogie. Maintenant que tu peux voir, tu ne peux tout simplement pas manquer les scènes dans lesquelles il y a Aragorn. S'il y avait bien une chose que toute personne visuelle se devait de voir, c'était bien lui. Aussi sale qu'il pouvait être, il était tellement sexy que c'était bien un crime de passer à côté d'une occasion de le voir. Et puis, c'était une excuse comme une autre pour justifier le fait que j'allais squatter un peu plus longtemps sa pension. D'ailleurs, cela me faisait penser à quelque chose. Eh. Tu me dois toujours une visite guidée, non? Tu auras le temps demain de me faire le tour de l'île?


stamps <3:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 23/05/2017
Messages : 2321

Région : Johto
Sam 16 Déc - 12:09
Nous étions, l'un comme l'autre, officiellement des tomates. Bien mûre, rouge écarlate. Un rire de gêne me monta à la gorge en observant son expression, me sentant un peu mal pour lui. Mal de lui en faire voir autant de toutes les couleurs. Une main posée sur ma poitrine, je me dis qu'avoir exprimé ce tumulte, rien qu'un peu, m'aidait à me sentir un peu plus légère. J'avais tellement de choses à reconstruire à partir de maintenant. Tellement de choses à rattraper, à faire pour retrouver une véritable place. Sur cette île, avec Auen et les autres, j'avais réussi à statuer sur ce que je pouvais être, sur ce que j'aimerais être.
Mais le monde extérieur, encore et toujours... Me fait un peu peur. Et si Noah peut être mon lien avec le reste du monde, alors je pense que je pourrais... Petit à petit... Retrouver un peu plus confiance en l'humanité au delà de cet océan.
Je soucis à la remarque de Noah. Aimer est une chose tellement obscure et merveilleuse à la fois pour moi. "Tu sais, d'après internet... Il y a autant de formes d'amour que d'individus sur terre. Alors je comprends ce que tu veux dire et je t'aime aussi Noah. Comme un précieux et cher ami." Je gloussais, lui donnant un coup de côte. "Et parce que je t'aime, je ne peux pas te laisser te dévaloriser comme ça. On dirait la première fois qu'on s'est rencontré, dans le parc!" Ce souvenir, c'était un sentiment de chaleur dans mon cœur. "Tu es tellement plus fort que tu le crois Noah. Et même quand j'étais encore complètement aveugle, je pouvais le voir comme je te vois aujourd’hui. J'espère que Dereck te tirera hors du château pour que tu t'en rendes compte par toi-même!"
Je me laissais glisser contre Noah mollement pour un câlin, regardant d'un air pensif la télévision. Il avait parlé d'Aragorn... Le personnages avec les cheveux bruns et à la voix grave je suppose ? Un des hobbits l'appelle comme ça en tout cas. C'est vrai qu'il est pas trop mal mais... Loin de me plaire, en vérité. Après, mes goûts... Je gardais mes réflexions pour moi-même, ne voulant pas décevoir mon ami qui, pour le coup, semblait en admiration totale devant lui. "On a des chambres d'amis du coup, tu y seras bien... Et pas de soucis pour la visite demain, tu pourras m'accompagner pour l'entretien des installations !" J'imaginais déjà Noah en salopette en train de se balader dans la serre maladroitement. C'était plutôt rigolo.
Nous regardâmes la suite des films du coup. Uns à uns. Jusque tard... Plutôt très tard même. Je crois que je me suis endormie vers le début du troisième film, épuisée par mes propres émotions. Les vilaines.

C'est Raphaël qui toqua à la porte, venant nous réveiller vers 6h du matin. Je grommelais un faible instant, ouvrant les yeux alors que ce dernier lançait : "Auen a préparé le petit déjeuner et s'est rendu à la hutte. Je vais faire des courses, Kall et Nathan ont été appelé par leur chef pour une mission alors soyez sages !" Je pouvais le sentir en train de sourire rien qu'au ton de sa voix. Je me redressais, baillant longuement en étirant mes bras vers le haut, mes cheveux en bataille, marmonnant un : "Ok, bonne route..." avant que ce dernier ne s'en aille. J'allais être seule sur l'Île avec Noah. Et nos pokemons bien sûr.
Je me levais du canapé, la tête encore dans le brouillard : "La salle à manger est... A cet étage, au bout du couloir à droite... Tout est sur la table normalement, et sinon il y a deux chambres d'amis, si tu veux t'y arrêter pour... *baille* prendre une douche... Je vais y aller moi parce que sinon, je me sens pas réveillée... On se rejoint à table ?" questionnais-je, la voix pâteuse. Quelle classe Midley, franchement !



Mes comptes
Club RP :
Pension :
Soutient ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 774

Région : Johto
Sam 23 Déc - 16:32
J'entrouvris un oeil lorsque Raphaël cogna à la porte pour ensuite avertir Midley de je ne sais trop quoi. Mon esprit était engourdi de sommeil et mes neurones ne s'étaient pas encore connectés. Par contre, j'avais saisi qu'il était tôt. Beaucoup trop tôt. Non, mais il n'avait jamais entendu de la méthode simple et polie qu'était de laisser une note sur la table ou d'envoyer un texto? Je grognai avant de refermer mes yeux et de me repositionner afin de me rendormir. Mes espoirs de grappiller deux ou trois heures de plus furent gâchées par Midley. J'en aurais pleuré de frustration. Mais qu'est-ce qu'il avait dans cette famille ne priver les honnêtes citoyens de leur sommeil? On venait de se taper près de douze heures de film. Me semble que la chose à faire était de dormir jusqu'en début d'après-midi. Mais non. J'étais tombé sur des gens anormaux: le genre qui était fonctionnel le matin et qui adorait se lever de bonne heure. Ugh. C'était bien ma chance.

- M'kay.

Je tentai d'ouvrir mes yeux, sans grand succès. Mes paupières étaient lourdes et se refermaient d'elles-mêmes. C'est à se demander si j'arriverais à prendre ma douche sans me noyer. Je me voyais bien perdre pied, tomber et me cogner la tête contre le mur. Pour ensuite perdre connaissance et agoniser lentement. Hmm. Par contre, cela voudrait dire retomber dans une sorte de sommeil. Pas une mauvaise idée en soi. Après quelques secondes à m'encourager et à tenter de me convaincre qu'il fallait réellement que je me lève, je me laissai glisser sur le sol avant de me remettre sur mes pieds avec quelques difficultés. Les yeux à peine entrouvert, je me dirigeai d'un pas chancelant vers ce que je pensais être la bonne direction. Je réussis à monter les escaliers (en utilisant mes mains également, mais bon) et à trouver tant bien que mal une des chambres d'ami. Dans la douche, je passai près de vingt minutes, accoté contre le mur, à savourer le jet d'eau chaude qui me réveillait progressivement. J'aurais sans doute passé encore quelques minutes si mon estomac n'avait pas choisi ce moment pour se manifester. Me rappelant soudainement que Midley et le petit-déjeuner m'attendaient, je me dépêchai de me laver et de me rhabiller.

- Au fond, à droite? Ah non. Pas cet étage.

Je descendis les escaliers rapidement et trouvai la salle à manger. Je regardai avec intérêt la nourriture sur la table et espérai que je n'aurais pas à attendre longtemps avant de pouvoir commencer à me rassasier. Et surtout prendre une ou quatre tasses de café. Habituellement, je n'appréciais pas tant ce breuvage, mais aujourd'hui, cela semblait nécessaire si je voulais survivre au tour de l'île.





Après 20 ans, j'ai finalement le Stari que je t'ai promis! Il est niveau 20 et il ne demande qu'à être aimé :3


stamps <3:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 23/05/2017
Messages : 2321

Région : Johto
Lun 1 Jan - 15:53
Noah partit le premier en direction de la douche, ce que je fis moi-aussi avec un entrain non dissimulé. Mes cheveux doivent ressembler à la crinière d'un Némélios, faut que j'arrange ça au plus vite. Montant à l'étage pour rejoindre ma chambre, j'ouvrais mes tiroirs, en sortant un pantalon en jean et un t-shirt noir, la tenue la moins salissante du monde. Il faudra que je prête des boîtes à Noah aussi, tant que j'y pense !
La tête un peu moins dans le gaz, mon passage sous l'eau est un passage éclair, accompagné d'un bref coup de brosse dans les cheveux que je natte ensuite pour plus de praticité. En sortant de ma salle de bain, toute prêt, je constate que Charly et Paris me regardent tous les deux avec un air désabusé, leur yeux pointant vers la pile de vêtement qui traînent au sol. Joignant mes mains vers l'avant, je les suppliais de s'en occuper, mon invité attendant surement en bas même si je me suis un peu dépêchée.
Ils soupirent l'un et l'autre, levant les yeux au ciel. Paris me fit signe avec ses petites pattes de filer dehors, la mine dépitée. "Merci tous les deux !" lançais-je en quittant la pièce.

Je dévalais les escaliers tout en faisant quand même attention à où je pouvais mettre les pieds, histoire de ne pas abuser d'un running'gag un peu trop récurant pour le coup. Noah était déjà prêt, se trouvant déjà dans la salle à manger ? Il m'attend ? "Coucou Noah. Enfin, re-coucou ! Désolée si je t'ai fais attendre !" Je lui souris, toute joyeuse. Cette nuit et le fait d'avoir parlé hier me faisait un bien fou. Un bien que je ne soupçonnais pas. Un poids en moins à porter sur mon cœur, parmi tant d'autres. A grand pas, je passais devant la demi tête blonde, toute guillerette, regardant la table : "Auen est un vrai cordon bleu, tu devrais te régaler !" chantonnais-je joyeusement, pointant du doigt les plats sur la table : "Alooors, il y a du pain que tu peux prendre nature, sinon on peut le faire griller, il y a un grille pain dans le coin juste là. Sinon, je crois qu'il y a des crêpes avec de la confiture de baies maison, faites avec les baies du jardins, tu m'en diras des nouvelles."

Prenant place à table, je pris un bol, sortant aussi la boite contenant mes sachets de thé. Sers toi aussi pour la boisson, il y a du thé, du lait ou du café..." Faisant chauffer l'eau dans la bouilloire, je m'assis à table, prenant aussi une petite crêpe avec de la confiture : "Tu veux commencer par quoi aujourd'hui ? Le côté Est de l'île avec la forêt ou alors plutôt l'ouest et la plage ?" demandais-je, mordant dans mon petit déjeuner avec appétit.



Il est ajouté à ma T-Card ! Merci beaucoup ♥️ Je vais faire ma demande de changement de T-Card une fois que j'aurais les 8 combats qui me manquent pour passer de niveau d'éleveuse 8D
Il me faudrait juste une histoire pour la récupérer, je dis que Noah l'a envoyé à Mid en mode "SURPRISE!" ? xD



Mes comptes
Club RP :
Pension :
Soutient ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 774

Région : Johto
Lun 1 Jan - 19:47
Le temps que Midley me rejoigne, j'étais presque certain que j'allais me rendormir. Mon corps penchait dangereusement vers la gauche et ma paupière droite n'avait plus du tout la force de rester ouverte. Quoique la gauche était pas dans un meilleur état. Sans parler que la seule chose qui m'empêchait de rencontrer de plus proche la surface de la table était ma main gauche. D'ailleurs, j'espérais que mon coude ne cède pas puisque je n'aurais pas la force de me retenir et d'éviter de m'auto-infliger une commotion cérébrale. Je relevai les yeux vers Midley et agitai mollement la main dans sa direction.

- Coucou. C'correct. De toute m'nière, c'pas comme si j'vais...j'avais d'quoi de prévu. On a l'temps. J'étouffai à moitié un bâillement tout en considérant l'idée de me faire des toasts. Cependant, le fait que j'allais devoir me lever me fit vite comprendre que je n'en voulais pas vraiment. Nope. Je décidai de tenter ma chance et de m'étirer vers les crêpes. Je réussis à m'en servir deux dans mon assiette tout en me demandant comment mon amie pouvait être aussi joyeuse de bonne heure. J'avais l'impression que je m'étais déjà posé la question, mais bon. Il y avait certaines choses qui marquaient un individu. Je pris une bouchée et fermai les yeux de bonheur. Wow. Elle avait pas menti sur ses talents de cuisinier. Tu d'vrais le marier ou l'empêcher de quitter l'île. God. C'est bon. J'essayai de manger le plus vite possible tout en essayant de ne pas me mettre de la confiture partout dans la figure. J'avais beau être à moitié mort, cela ne voulait pas dire que je devais perdre mes manières.

- J'préfère la forêt, mais ce serait sans doute de commencer par la plage pour ne pas y être lorsque le soleil tapera fort. Je me repris une crêpe et contemplai à savoir si j'arriverais à en manger une autre. Elles étaient si bonnes qu'il me semblait outrageux de ne pas en manger le maximum possible. Je n'ai pas remarqué hier, mais elle est grande comment l'île? Il y a des grottes comme sur les autres des environs? Si c'était le cas, ce serait sans doute intéressant d'aller y jeter un oeil. Étant donné qu'il s'agissait d'un habitat relativement fermé, je me demandais s'il y aurait des espèces endémiques ou si elles seraient assez communes. Tu as tout visité ou il reste des endroits que tu ne connais pas? Quoique j'imagine que les autres - Raph et co' - ont dû faire le tour par mesure de sécurité...

L'estomac plein et mes neurones s'étant reconnectées entre temps, j'avais hâte de commencer l'exploration de l'île. Étant donné que les risques de tomber sur des sbires ou des pokémons sauvages agressifs étaient quasi nuls, cela avait être certainement sympa.



Un cadeau de Noël ou d'ouverture de pension? Avec une petite note mentionnant que tu ne seras plus seule à faire l'étoile maintenant x)


stamps <3:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 23/05/2017
Messages : 2321

Région : Johto
Ven 5 Jan - 18:31
Je continuais de manger ma crêpe, manquant de m'étouffer lorsque Noah évoqua les moyens à ma disposition pour garder Auen à mes côtés - et ses talents de cuistot par la même occasion. Je me sentis rougir fortement, une vraie tomate dès le matin ! Je déglutis péniblement, secouant rapidement la tête de gauche à droite, bafouillant dans ma confusion. "Ma-Marier, c'est un peu tôt quand même..." gromellais-je, sentant mes sourcils se froncer peu à peu. On sortait à peine ensemble, alors parler d'engagement sur le plus long terme... "Et puis, je n'ai pas besoin de ça pour qu'il reste, tu sais..." Je sais qu'il ne partira pas. Qu'on restera ensemble cette fois. Que je ne ferais pas une seconde fois la même erreur. Plus jamais...
Levant une nouvelle fois ma fourchette pour finir ma crêpe, je chassais mes mauvaises pensées d'une main, me levant pour chercher l'eau à présent bouillante, en quête de la réponse de Noah pour ses préférences. Je versais une partie de la bouilloire dans mon bol, posant ensuite cette dernière proche de Noah pour qu'il puisse se servir si besoin. "Si on va à la plage, je te recommande le maillot de bain, ou au moins le short... On a de très fortes chances de finir trempés : soit poussé à l'eau par nos pokemon, ou simplement pour le fun d'une petite bataille d'eau..." Je gloussais, m'imaginant déjà en train d'essayer de pousser discrètement Noah dans les vagues et fuir pour éviter un jet d'eau de la part de Nami.
M'asseyant à nouveau et prenant mon bol en main, je pris une mine songeuse : L'île doit faire dans les 5 km² de mémoire, c'est écrit dans les papiers officiels, sur l'acte de propriété...Disons qu'on peut en faire le tour complet en deux jours, si on suit la côte. Même si je te souhaite du courage pour monter sur le mont un peu au nord, il monte assez haut. Mais idéal pour faire du camping en montagne si l'envie est là. C'est aussi la niche de Milton, le Bruyverne de Kall... Il est pas commode. Je ris, me souvenant sans mal de ma première rencontre avec le pokemon dragon volant. Ce dernier n'avait été intéressé que par mes friandises et s'était ensuite envolé très loin de moi. "Je t'avoue que je n'ai pas encore vraiment eu l'occasion de tout explorer de fond en comble... Rien que le manoir fut un soit une petite expédition - le grenier est un véritable bordel sans nom. Je sais juste qu'il y a un lagon au nord est de l'île, avec une grotte souterraine. Mais les courants y sont forts et c'est dangereux de s'y aventurer... Les garçons préfèrent que je reste proche de la maison, c'est moins risqué..." Je bus quelques gorgés de thé, finissant par soupirer : "Après, j'ai un très mauvais souvenir de noyade pendant l'animation du Fort Tartare, je ne sais pas si tu y as assisté mais j'ai fais une chute dans le bassin et j'ai cru que je ne m'en sortirais pas ! Maintenant que je sais nager, ça devrait aller mieux quand même !"
Finissant le petit déjeuner, je ramassais mes affaires pour les poser dans l'évier, pleine d'entrain : "Du coup, nous partons pour la plage ! Tu veux te changer ou tu restes comme ça ? Je t’attendrais au rez-de-chaussé dans tous les cas, je dois rassembler mes pokemons pour le repas du matin... Tu auras l'occasion de rencontrer tout le monde ! Et on pourra aussi nourrir tes pokemons, au cas où ils auraient un petit creux eux aussi..."
Joignant mes mains face à moi, j'attendais avec excitation la réponse de Noah, motivée à me bouger malgré la fatigue dû au manque de sommeil.


Je l'ajouterais en cadeau d'ouverture de pension de Noël en retard ! :p Comme ça Mid enverra un SMS rigolo à Noah et plein de smiley ♥️



Mes comptes
Club RP :
Pension :
Soutient ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 774

Région : Johto
Sam 6 Jan - 16:59
J'éclatai de rire en voyant son expression à l'idée de se marier. J'allais passer un petit commentaire salace en ce qui concernait le fait, qu'effectivement, elle n'avait pas besoin de ça pour le garder auprès d'elle, mais je me retins. Il était trop tôt et je n'avais pas non plus envie de me prendre une baffe ou de l'eau chaude en pleine figure si jamais elle le prenait mal. Sans parler que, selon ce qu'elle m'avait dit hier, leur relation était quelque peu compliquée, alors pas besoin de faire naître d'autres sources de complications et de s'attarder sur un sujet quelque peu sensible. C'était quelque peu dommage puisqu'elle m'avait tendu une sacrée perche que je devais laisser passer. Une prochaine fois, peut-être.

Je remerciai Arceus lorsque Midley apporta la bouilloire sur la table et la déposa à porter de main. Je me décidai finalement à me faire un thé, même si de la caféine aurait été bienvenue. Je pris une petite gorgée avant de lui répondre. Je n'ai pas apporté de maillot de bain, alors ce sera donc les shorts. Je me contentai de sourire et faire comme si je n'avais pas entendu la partie sur le fait que nos pokemons pourraient nous pousser à l'eau. Techniquement, il y avait plus de chances que Midley finisse la tête la première dans les vagues par ma faute. Valait mieux ne pas la rendre suspicieuse tout de suite, sinon elle risquait de s'échapper. Je regrettais un peu qu'elle ait gagné une certaine périphérie, mais je pouvais toujours profiter de l'angle mort qui lui restait. C'était un peu méchant de ma part, mais en temps de guerre, tous les coups étaient permis. Et puis, j'étais presque certain que je n'étais pas le seul à penser à pousser l'autre, alors...

Seulement ça? L'île m'avait paru bien plus grande lorsque je l'avais vu la première fois de la proue du bateau. Mais bon, les distances n'avaient jamais été mon fort, alors je devais avouer que cinq kilomètres carrés étaient une mesure un peu nébuleuse dans ma tête. Je gardais en tête d'éviter de m'approcher de trop près de la montagne - je n'avais pas tellement envie de me retrouver face à un Bruyvern en colère - mais souris, amusé, d'apprendre que la terreur qui l'habitait s'appelait Milton.

- Les anciens propriétaires ont laissé des choses dans le grenier ou est-ce que vous avez tout mis là-haut après avoir emménagé? J'avoue que ce serait intéressant d'aller y jeter un oeil si ce ne sont pas vos choses. Quoique, ayant vu assez de films d'horreur, c'est peut-être la meilleure façon de réveiller des fantômes et autres trucs pas super. Je frissonnai, malgré moi, et grimaçai légèrement à l'idée de faire face à des entités peu enclines à cohabiter de manière pacifique avec les nouveaux propriétaires. D'ailleurs, pourquoi étaient-ils toujours aussi malveillants? Après tout, ils squattaient sans payer de loyer et n'avait pas à pelleter l'entrée en hiver.

- Oh my. Oui, j'y étais. J'y suis allé avec Jason. C'était vraiment quelque chose. Cela m'étonne qu'on s'est pas croisés. Je ne savais pas comment me sentir en pensant au Fort. Cela avait été toute une aventure. Cela avait été éprouvant, mais amusant à la fois. Néanmoins, il était certain que je n'y remettrais pas les pieds si l'événement revenait à Johto l'année prochaine. J'avais eu mon quota de sensations fortes. Les créateurs étaient de vrais sadiques. Et légèrement timbrés. Tu y es allée toute seule? J'espérais bien que non, puisque malgré le fait qu'elle se débrouillait bien toute seule, le Fort n'était pas un endroit particulièrement adapté pour les aveugles.

Je finis rapidement ma crêpe et mon thé avant de me lever à mon tour. Je vais aller me changer. Je reviens tout de suite! Je sortis en trombe de la salle à manger avant de me diriger rapidement vers la chambre d'ami. Je me changeai rapidement, délaissant mon jeans pour un short noir m'arrivant au genou. Je failli tomber dans les escaliers dans mon empressement de rejoindre Midley, mais me rattrapai à temps. Ce n'était pas le temps que je me casse le cou ou une jambe.

- Je ne pense pas qu'il y ait assez de place pour toute mon équipe...et j'espère que tu as de la nourriture pour une armée puisque j'ai quelques nouvelles acquisitions depuis la dernière fois que l'on s'est vu. On va à l'extérieur pour les nourrir?


stamps <3:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 23/05/2017
Messages : 2321

Région : Johto
Dim 14 Jan - 19:42
"Oh, un vrai vrac ! Avec Auen, on est monté et on a trouvé un tas de choses, des babioles... Les plus utiles, comme les assiettes ou le mobilier, on l'a gardé et remis à neuf... Le reste, on a préféré le garder là-haut... Ce ne serait pas vraiment respectueux de s'en débarrasser et chaque objet doit sans doute avoir son histoire... Mais si tu veux ce soir, on pourra monter à l'étage, après le tour de l'île ! On pourrait y trouver des choses rigolotes ! Puis une petite aventure en duo, c'est une bonne occupation de soirée aussi." Je ricanais, imaginant toutes les perspectives possibles et imaginables qui s'offraient à moi. Faire peur à Noah risquait d'être le sport de la soirée, si c'était le cas. On pourrait même se raconter des histoires d'horreurs, juste pour rigoler ! Tout un tas d'option qui laissaient planer sur mes lèvres un sourire satisfait et pensif.
"J'y suis allée seule, je pensais y retrouver un ami mais finalement, ça n'a pas été le cas. Mais à la place, j'ai fini par faire équipe avec une personne venant d'Hoenn, une coordinatrice comme moi et vraiment gentille. On était un drôle de duo : elle plus petite que moi et s'en sortait super bien sur les épreuves physiques ! Et moi, l'aveugle qui chante presque juste au karaoké sans pouvoir lire les paroles... Il faudrait que tu la rencontres un de ces jours, elle est super gentille ! C'est Sheera Baals, son nom. Je l'ai recroisé pour un concours mais on a pas vraiment eu le temps de discuter à ce moment là... Enfin, la journée au fort n'aurait vraiment pas été aussi réussite sans sa présence, je suis un peu triste qu'on ne soit pas resté en contact mais avec les normes de sécurité, même si je le voudrais, je ne pourrais pas encore la contacter. Dans un avenir prochain peut-être !
Je te confirme en tout cas que les organisateurs étaient bels et bien des sadiques. Leurs épreuves étaient vraiment difficiles et très fatigantes ! Heureusement qu'il y avait la sécurité d'ailleurs."

Je l'espérais secrètement. Que je puisse avoir un peu plus de liberté une fois que tout sera mis en place. Je peux comprendre que ça prenne du temps, de continuer les recherches au sujet des commendataires du laboratoire, et aussi du pyromane. Je ne peux qu'attendre et voir à présent. Même si c'est long, c'est une obligation.
Sans plus m'en faire que ça, je quittais la salle à manger avec bonne humeur, chantonnant tranquillement pour rejoindre le rez-de-chaussé, entendant Noah se hâter pour rejoindre sa chambre et se changer. Il n'avait pas à être aussi pressé, nous avions toute la journée devant nous et la fatigue de notre soirée film dans les jambes, l'un comme l'autre. La perspective de la soirée "horreur" tiendra seulement si nous tenons l'un comme l'autre debout à la fin de notre périple.

En bas des escaliers, je pris à droite pour rejoindre le local à nourriture, tirant le chariot en métal pour le mettre à l'extérieur et sortant aussi les seaux à remplir, ainsi que les gamelles. Je bataillais d'ailleurs à atteindre une écuelle lorsque Noah revint, cette dernière ayant glissée derrière le comptoir. Me penchant et manquant par la même occasion de tomber à la renverse, je l'attrapais et me redressais d'un coup : "C'est bon, je l'ai !!" déclarais-je avec joie, me tournant vers le blond qui se trouvait à présent en short. "Ne t'inquiète pas pour la nourriture, on la fabrique nous-même et en assez grande quantité. Donc un petit extra ne devrait pas poser de problème." lui dis-je, tapotant avec la gamelle sur l'un des trois gros bacs qui contenaient la nourriture pour pokemon. "On va les nourrir dehors exceptionnellement aujourd'hui, histoire que tout le monde puisse sortir ! Tu m'aides à remplir les seaux et à les mettre sur le chariot ? Je vais m'occuper de faire sortir mes pokemons en attendant, ils doivent encore dormir."
L'abandonnant à la tâche, je passais les portes de la pokemonerie, m'engouffrant dans le petit couloir menant aux chambres, en profitant pour réveiller tout le monde d'un toctoc sur la porte. "Repas dans le jardin exceptionnellement aujourd'hui ! On a de la visiteeeeee!" clamais-je avec énergie, espérant les motiver un peu.
Retournant dans la salle principale de la pokemonerie, j'ouvrais la porte donnant vers l'extérieur, laissant tout le monde sortir. Enfin, les plus réveillés en tout cas, les autres traînant de la patte un peu derrière. Surtout Nyx et Nola en fait.
Je passais une tête à l'extérieur, guettant si Noah avait eu le temps de sortir ou pas encore, m'en allant rapidement le rejoindre : "Je pense que tu connais tout le monde... Sauf peut-être Nyx et Nola, les deux Psystigri. Ils ont tendance à être très indiscrets et fouille dans la tête de tout le monde mais... Essaye de pas y faire attention, ils ne sont pas méchants." ; "Nous sommes très gentils." ajouta mentalement Nola, semblant vouloir appuyer mes paroles mais ne faisant qu'appuyer leur manière intrusive de communiquer. Un rire m'échappa, alors que je désignais Tybalt et Charly de la main : "Sinon, Tybalt a évolué et Charly aussi, comme tu peux le voir..." puis je me tournais dans sa direction : "Je pense avoir fait le tour... Et tu vas pouvoir me présenter tes nouveaux compagnons du coup !" conclus-je, des étoiles dans les yeux.


Mais, mais c'est quoi ?
OH !:
 



Mes comptes
Club RP :
Pension :
Soutient ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 02/01/2017
Messages : 774

Région : Johto
Lun 29 Jan - 21:53
Même si je devais avouer que je ne me sentais pas tout à fait à l'aise de me retrouver dans un grenier (c'était habituellement un lieu déconseillé, si je devais en croire tous les films d'horreur ou de suspense que j'avais écouté), mais j'étais beaucoup trop curieux pour mon propre bien. J'espérais seulement que Midley résisterait à l'envie de me faire peur. J'avais déjà les nerfs en pelote rien qu'à songer à m'y rendre, alors elle n'aurait même pas besoin de se forcer pour réussir. Un coup d'oeil vers son visage et je me rendis compte que je n'avais aucune chance de m'en sortir sans une mini-crise cardiaque ou deux. Néanmoins, en tant que meilleur ami, je pouvais bien lui laisser s'amuser un peu après tout ce qu'elle avait vécu. Et puis, j'avais juste vraiment trop envie de fouiner à travers ce que les anciens propriétaires avaient laissé pour que je renonce aussi facilement. Par contre, si je voyais une poupée bouger d'une millimètre sans que qui que ce soit ne l'ait touché, j'allais passer la nuit dehors.

- Tu pourrais sûrement la recontacter lorsque la situation se calmera. L'excuse du coma est généralement bien acceptée pour expliquer pourquoi on n'a pas repris contact avant. Je lui adressai un léger sourire, même si je me sentais quelque peu triste pour elle. La situation dans laquelle elle se trouvait lui empêchait de vivre normalement et de profiter de tant de choses...C'était tellement injuste. Elle n'avait pas eu une vie facile et voilà que de nouveaux problèmes lui tombaient sur la tête. Ça me fait penser, mais...tu ne peux pas participer à des concours, non? Même si cela reste des événements publics et qu'il est peu probable que qui que ce soit tente quelque chose, c'est trop dangereux, non? Bien qu'elle devait être occupée avec la pension, elle devait bien avoir le goût de continuer comme avant. Et elle était tellement talentueuse en plus...

Je tendais un bras vers Midley en la voyant perdre son équilibre, mais elle réussit à rester à la verticale et à ne pas faire l'étoile sur le sol. Je laissai échapper un léger soupir, soulagé. Dans son état, une chute ne devait certainement pas être recommandé. Elle était encore plus frêle qu'à l'habitude et j'avais l'impression que ses os pourraient se briser au moindre choc. Je devrais la surveiller de plus prêt lorsque nous serions hors de la maison. Quoique, même à l'intérieure.

- "Petit extra"? Tu sais, j'ai presque quarante pokemons, alors ce ne sera pas qu'un petit extra. Sans parler que Stel et Bulle mangent presque quatre à cinq fois ce qu'avalent les autres...
Cependant, ce n'était pas cela qui l'a démonta. Je la regardai partir réveiller ses pokemons et me tournai vers la tâche qui m'attendait. Je regardai les sceaux et jetai ensuite un regard vers le chariot. Mouais, valait mieux les remplir une fois dessus puisque quelque chose me disait que mes muscles n'étaient pas encore assez développé pour les soulever sans tomber à la renverse. J'étais beaucoup trop fatigué et irritable pour devoir ramasser la nourriture qui se retrouverait aux quatre coins de la pièce.

Après quelques minutes, je réussis à remplir ma tâche, sans trop de problèmes. Je tirai le chariot sans grand difficulté, même si cela changerait rapidement si la distance était considérable. Cependant, je fus chanceux et j'atteignis rapidement l'extérieur. J'observai avec attention et curiosité les nouveaux pokemons de Midley. Je sursautai violemment en entendant la voix d'un des Psytigri à l'intérieur de ma tête. Wow. Okay, je ne m'attendais vraiment pas à ça. Cela avait quelque chose de particulièrement inquiétant et perturbant. Je préférai me concentrer sur ce que je me disais Midley, plutôt que de me pencher sur ce que les deux pokemons psy pouvaient faire d'autres.

- Une chance que tu as autant de place; ton équipe a vraiment grandi depuis la dernière fois que l'on s'est vu! Je lui adressai un sourire, même si mon visage devait être encore légèrement marqué par le malaise que je continuais à ressentir. Après quelques instants, je réussis à faire apparaître tous mes pokemons. Étant donné que j'agrandissais couramment mon équipe, je ne me rappelais plus tout à fait de qui elle avait déjà rencontré ou non. Je me grattai la tête tout en regardant mes nombreux pokemons avant de me tourner vers Midley. Erh...tu tiens à être présentée un à un parce que ça risque de prendre un moment. Bon. Dans tous les cas...les enfants, voici Midley. Midley, voici les enfants. Voilà qui avait le mérite de simplifier les choses. Elle est la propriétaire de la pension et celle qui a la gentillesse de nous offrir le petit déjeuner aujourd'hui! J'esquissai un sourire lorsque je regardai que Tahl fut tout de suite attirée par l'autre Blissey et alla la rejoindre pour faire connaissance. Après un petit moment, plusieurs autres de mes pokemons décidèrent de faire connaissance avec ceux de Midley. Seule Mimi sembla intéressée par la coordinatrice et décida que son dos semblait aussi confortable que le mien. Si elle te dérange, tu n'as qu'à me le dire et je vais la récupérer.



Merci encore pour Doudou et pour son sprite! <3 J'ai hâte qu'il sorte de sa coquille!!


stamps <3:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 2 sur 2) Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Lost Paradise
» Cabaret du Lost Paradise
» VOISIN | Cabinet du Lost Paradise
» Andrew J.Livingston ◊ are you lost in paradise my love, or have you found a home?
» LOST LE RPG

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Johto - 2E G E N :: Oliville :: Tourb'îles :: Pension Avalon-