AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» Un jour à la fois


avatar
Coordinateur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 649

Région : Kanto
Lun 9 Oct 2017 - 2:14
Je crois avoir trouvé l’endroit idéal où construire ma pension, encore faut-il que j’arrive à obtenir les permis nécessaires ainsi que mon diplôme d’éleveuse. Une étape à la fois comme ma mère me le répète souvent à chaque fois que je lui passe un coup de fil. Déjà que hier, avant d’arriver à Carmin-sur-Mer, je ne savais pas encore où débuter la construction qui me servirait plus tard de lieu de travail, alors on peut dire que le projet avance à son propre rythme. Lentement mais surement. Ou encore petit train va loin. On peut continuer comme ça encore longtemps si tu veux, osa commentée Ayuna après s’être introduite dans mon esprit. Amusée, je tourne la tête vers elle en lui adressant un petit sourire en coin et je suis surprise de voir qu’elle me regarde de la même façon. C’est fou comment nous pouvons êtres connectées, parfois.

La journée n’est pas encore terminée, mais je me sens grandement fatiguée après avoir voyagé et visiter la ville dans son intégralité. Normalement je retournerais me reposer au centre pokémon où j’y ai loué une chambre dès mon arrivé, mais j’ai plutôt envie de profiter du moment pour découvrir un peu les lieux. Ce n’est clairement pas dans mes habitudes et même Ayuna s’en montre surprise, mais elle n’a pas l’intention de m’en empêcher. Au contraire, elle est curieuse et impatiente de connaître l’endroit où nous allons manger, puisque je décide de chercher un restaurant ou tout autre endroit dans le genre où il serve de la nourriture pour manger tranquillement en cette fin d’après-midi. C’est un horaire plutôt inhabituel pour moi, mais après la journée que je viens de vivre, je suis affamée.

- Tu as envie de manger quelque chose en particulier ?
* Euh... pas vraiment. Je te laisse choisir * ajoute-t-elle en haussant les épaules.

N’étant pas plus avancée, je marche dans la ville depuis plusieurs minutes lorsque je repère un endroit intéressant grâce à l’insigne qui se trouve au-dessus de la porte d’entrée. Un bar qui s’appelle Docks. C’est drôle, ce mot ne me dit rien mais j’ai l’impression que cela se rapporte à la mer. Il m’est impossible d’en être totalement certaine et je décide d’y entrer malgré tout, me laissant guider par les gargouillements de mon estomac. Tandis que je referme la porte derrière ma starter, je me demande s’ils acceptent les pokémons dans l’établissement et je jette un rapide coup d’œil autour de moi pour guetter la moindre réaction des éventuels propriétaires. La Kirlia est aussi calme que moi, voir même plus et je sais qu’elle ne causera pas de problèmes, mais je sais aussi que certains clients pourraient êtres mal à l’aise de manger non loin d’un pokémon.

N’obtenant aucune réponse claire, je m’avance vers le bar pour y prendre place toujours en compagnie de mon amie qui semble désormais inquiète à l’idée d’être refusée. Certains clients déjà sur place tournent la tête dans notre direction ou encore nous suive du regard, comme s’ils n’avaient jamais vu de rousse ou de pokémon auparavant. Malgré que je ne sois pas habituée à cela, je préfère les ignorer en faisant comme si je ne les avais pas remarqué. Peut-être cela les incitera-t-il à poursuivre leur repas de leur côté tandis que je me contente d’attente le serveur.



Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 01/02/2016
Messages : 470

Région : Kanto
Mer 11 Oct 2017 - 23:12

    [Carmin-sur-Mer] • J16


    Derrière le bar, Edward sort furtivement son pokédex de la poche arrière de son jeans. Il y jette un rapide coup d'oeil afin de regarder l'heure avant de le remettre en place. Il n'est même pas si tard que ça, mais le jeune homme a l'impression que le temps avance au ralenti. Il a commencé il y a deux heures seulement ! Il faut dire que le service d'aujourd'hui -même s'il est loin d'être terminé- n'a pas été très passionnant. D'abord, il a très moyennement commencé. Malgré lui, Edward est arrivé avec une petite dizaine de minutes en retard. C'est la première fois que ça lui arrive depuis qu'il s'est fait embaucher, preuve qu'il commence à prendre réellement ses marques aux Docks. Mais ce ne sera pas le dernier retard, il se connaît assez pour en être sûr. Il a d'ailleurs prévenu le patron de lui-même, en essayant de s'excuser maladroitement. C'est un peu embarrassé qu'Ed lui a raconté comment la petite roucool rescapée et remise sur pied depuis peu n'a pas voulu le -et le laisser- partir du refuge ce matin. Todd s'est un peu marré et ensuite, il a assuré à son employé qu'il ne lui en tiendrait pas compte, tant que les retards ne seraient pas excessifs et que les histoires derrière les explications seraient agréables.

    Un mauvais point pour le retard, mais un bon point grâce à Todd et son indulgence. Mais ce n'était pas fini. Ed avait remarqué ensuite que Mia était d'une humeur massacrante. D'ordinaire si joyeuse et bavarde, elle lui avait à peine décrocher un mot à son arrivée -pourtant peu discrète-. Elle ne venait pas non plus lui raconter les derniers potins appris par un tel client ni simplement discuter avec lui quand le bar était quasiment vide. Son sourire était forcé et les traits de son visage semblaient transpirer la colère. Quelque chose avait dû se passer et Mia était énervée, très énervée, c'est tout qu'Ed pouvait supposer. Il n'avait pas réellement d'idée sur le pourquoi du comment. Et il ne savait pas trop s'il pouvait lui demander directement qu'est-ce qui n'allait pas. Car bien qu'il la considère plus comme son amie que sa collègue, son manque de confiance en lui revient lui murmurer à l'oreille, qu'au fond, ce n'est peut-être pas le cas pour elle. Peut-être qu'elle est simplement gentille avec lui car elle doit se le coltiner une bonne partie de la journée. Ahem. Deuxième mauvais point.

    Mais, un autre petit bon point : cela fait environ une trentaine de minutes que Skug est assis sur une table, en faisant le don de lui-même. Le salamèche s'est fait emprunter à son dresseur par un groupe de cinq vieux marins qui l'utilisent très très très fréquemment pour allumer tour à tour leur pipe. Environ toutes les deux minutes. Bien sûr, Skug était volontaire pour y aller. Edward regarde vers le fond de la salle et il voit son Pokémon rigoler doucement, entouré de vieux loups de mer. Qu'il est devenu sociable, ce petit Pokémon plus fainéant qu'un ronflex ! Sur le moment, Ed l'envie un peu : ces moussaillons doivent être en train de lui raconter des aventures incroyables. Surtout vu le dernier mauvais point : les clients ne sont pas très nombreux et ils sont tous servis. Le jeune homme s'ennuie un peu. Mia ne veut pas discuter, Skug s'est trouvé des nouveaux amis. Alors, même s'il a déjà nettoyé plus de verrerie qu'il ne s'en croyait capable, Ed n'a pas vraiment d'alternative.

    Sauf quand une cliente rentre dans le bar, comme par miracle, au moment précis où il allait empiler les verres sales sur un plateau. Edward lui laisse quelques minutes -en empilant les verres, ma fois, il était parti pour- pour qu'elle puisse s'installer tranquillement avant de se rapprocher d'elle. Il est dans son champ de vision, donc elle doit le voir arriver. C'est avec un sourire aimable et la traditionnelle phrase de serveur qu'il l'accueille : « Bonjour, qu'est-ce que je vous sers ? »




avatar (c) jill
merci heart

Ed > #0099ff

'm back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 649

Région : Kanto
Sam 14 Oct 2017 - 18:13
Désormais dos au reste des clients, je sens la nervosité monter en flèche et sans trop m’en rendre compte, je commence à frotter mes deux mains ensemble comme pour tenter d’évacuer ce surplus d’émotion désagréable. Je n’ai pas l’habitude de sortir, encore moins en étant toute seule comme c’est le cas en ce moment et je regrette presque d’être venue ici sans mon ami Takeo. J’essaie de me raisonner en me disant que ce n’est pas si mal, que les gens déjà présents ne me feront rien, mais les regards de ceux-ci posés sur moi et leurs éventuels jugements me terrifient. Comme je ne les connais pas, je devrais tout simplement les ignorer et me ficher de tout le reste, mais je n’y arrive pas. C’est beaucoup plus difficile à dire qu’à faire, mais comme j’ai pris la peine de venir jusqu’ici, j’ai bien l’intention de manger quelque chose.

Pour tenter de penser à autre chose, je prends le menu que me tends Ayuna pour choisir ce que j’ai envie de manger avant l’arrivé du serveur. Étant donné que nous nous trouvons dans un bar, je ne suis pas surprise par la quantité de boisson alcoolisée qu’ils proposent et comme je ne bois pas je passe rapidement les premières pages. Je prends quelques minutes supplémentaires pour prendre une décision avant de refermer le menu et je n’ai pas à attendre bien longtemps avant de voir le serveur s’avancer dans ma direction pour pouvoir prendre ma commande. Il s’agit d’un jeune homme blond aux yeux bruns qui doit avoir mon âge environ et dont sa taille m’intimide malgré moi. Contrairement aux autres clients, il ne me donne pas envie de fuir et j’essaie de répondre au mieux à son sourire en faisant de même de mon côté. Bon sang, pourquoi suis-je aussi nerveuse aujourd’hui ?

- Bonjour. Heum... je prendrai bien votre sandwich grillé au crabe, s’il vous plait.

La Kirlia tourne rapidement la tête vers moi et me fixe avec un regard presque choqué. J’attends que le serveur s’éloigne un peu avant de lui demander quelques explications et elle s’empresse de me répondre par télépathie. J'y crois pas... t'es sérieuse là ? Tu as vraiment l’intention de manger un Krabby ? C’est vrai que vu sous cet angle... Je suis loin d’être végétarienne, encore moins végétalienne et même si Ayuna est habituée à me voir manger de la viande, ça ne semble pas être le cas au niveau du poisson et des fruits de mer. C’est vraiment dommage pour ce Krabby, mais puisqu’il est déjà mort autant le manger pas vrai ? Comme ça il n’aura pas été pêché inutilement... et j’ai vraiment faim. Je n’ai pas l’habitude de commander un tel menu dans la vie de tous les jours, mais une fois de temps en temps pourquoi pas.

Cependant, malgré que le serveur ne m’ait rien dit au sujet de la présence de mon pokémon dans le bar, je ne peux m’empêcher d’y repenser et de craindre qu’ils ne soient pas acceptés. N’ayant pas remarqué le Salamèche assis sur une table un peu plus loin, j’attends que le jeune homme se rapproche de l’endroit où je suis assise pour lui poser la question.

- Dites-moi, je... je ne voudrais pas enfreindre le règlement de l’établissement alors... est-ce que vous acceptez les pokémons aux tables ?

D’ailleurs, la principale concernée s’en montre plutôt indifférente, qu’elle soit tolérée ou non, puisqu’elle n’a pas l’intention de manger de toute façon. Après avoir vu les repas proposés, elle n’a clairement pas envie de manger une simple salade et encore moins envie de manger un autre pokémon. De ce fait, elle comprendrait si le serveur donnait une réponse négative et elle trouve ma réaction un peu trop exagérée, surtout que si les pokémons étaient vraiment interdits elle aurait probablement déjà été avertie dès qu’elle aurait posé le pied dans le bar. Parfois, sa maitresse peut vraiment être désespérante à s’inquiéter de tout et de rien.



Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 01/02/2016
Messages : 470

Région : Kanto
Jeu 19 Oct 2017 - 15:18
    En un coup d'oeil, Edward remarque que cette nouvelle cliente ne semble pas très à l'aise. En jetant un coup d'oeil furtif à travers le bar, il voit que certains regards sont fixés sur elle et son pokémon. Il est vrai que son physique ne passe pas inaperçu. Lorsqu'elle est entrée, Ed l'a pris pour une personne plus jeune qu'elle ne doit l'être réellement, à cause de sa taille assez petite. Mais de plus près et à la vue de son visage assez mature sans une once de maquillage, Ed pense pouvoir affirmer qu'elle doit avoir environ la vingtaine. Ses cheveux roux attirent également le regard ainsi que ses beaux vêtements qui peuvent contraster avec certains vieux accoutrements de marins ou des tenues assez vulgaires parfois vues sur des jeunes femmes de leur âge. Mais non, il émane de cette fille-là une certaine élégance que certains clients n'ont peut-être pas l'habitude de voir chez une personne jeune. En tout cas, elle est belle.

    Elle répond à son sourire et cela apaise un peu Edward. Bien qu'il aime servir et qu'il ait l'habitude, il y a toujours une petite partie de lui qui stresse au premier contact avec un ou une inconnue. Mais des gestes simples effacent rapidement ce sentiment désagréable qu'il sera jugé, comme un sourire. Et souvent, les clients ne le remarquent même pas. Le jeune homme blond sort son calepin de la poche de sa chemise et y griffouile vaguement l'abréviation utilisée pour le sandwich au crabe grillé, le tout soutenu par un hochement de tête. « Excellent choix. » se permet-il de commenter, comme si elle venait de commander un caviar exquis. Mais comme personnellement il trouve ce sandwich réellement délicieux, il tenait à lui faire savoir. « Je veux apporte ça dès que c'est prêt ».

    Et avec un dernier sourire, Edward revient sur ses pas. Il passe derrière le bar et ouvre une porte donnant directement accès à la petite cuisine du bar. Bien qu'ils ne servent quasiment que des snacks, ils ont leur propre cuisiner. Il s'agirait du cousin du patron, mais Edward n'a pas encore eu l'occasion de réellement discuter avec lui. Il s'appelle Robert et arbore toujours un air grincheux. Il semble toujours occupé et Edward a peur de le gêner juste pour discuter, même si ça le démange. Le jeune homme l'interrompt d'ailleurs dans son découpage de légumes et lui signale la commande tout en déposant le bout de papier sur le comptoir. Après des remerciements, il quitte la cuisine et se retrouve à nouveau derrière le bar. Un rapide coup d'oeil vers Skug le rassure. Il défait les quelques froissements de sa chemise blanche puis pousse un petit soupir d'ennui. Sa patience est très inhabituellement limitée aujourd'hui.

    Mais soudain, en fixant les verres sortis avant afin de les nettoyer, il se rend compte que sa cliente n'a rien commandé à boire. Il retourne donc à la charge. Mais avant de pouvoir lui poser la moindre question, c'est elle qui prend la parole, à sa grande surprise. « Dites-moi, je... je ne voudrais pas enfreindre le règlement de l’établissement alors... est-ce que vous acceptez les pokémons aux tables ? » C'est inquiète et hésitante qu'elle prononce ces mots, comme si elle s'attendait à ce qu'Edward la sorte à coup de pied du bar. Une chose qui n'est pas prête d'arriver. À ses mots, le regard du jeune homme se pose instinctivement sur le pokémon aux côtés de la jeune cliente. C'est une espèce qu'il a déjà vue qui est de type psy s'il se souvient bien, mais il n'arrive pas à mettre la main sur leur nom. Elle ne semble pas très concernée par son sort et cela fait s'esquisser un sourire discret sur le visage d'Edward. « Oui, bien sûr, » s'empresse de clarifier le serveur puis pointe du doigt la table sur laquelle est assis Skug, toujours entouré de ses nouveaux amis marins, « d'ailleurs, mon salamèche est carrément posé sur une, alors y a aucun soucis. » Il ajoute ensuite en souriant et d'un air un peu honteux : « J'étais tellement pressé d'aller ordonner votre sandwich que j'ai oublié de vous demander si vous vouliez boire quelque chose. » Il se gratte nerveusement sur le côté du crâne. « Si vous être téméraire, je vous suggère la bière Carmin, spécialité du bar, même si entre nous, je ne vous la conseille pas » Sans lui laisser le temps de répondre, il surenchérit encore : « Ah, et on a aussi des croquettes pour les pokémons si le votre a un petit creux, c'est gratuit, il suffit de demander. » Il faut vraiment qu'il apprenne à contrôler son flux de parole. Mais il n'a pas du tout envie de retourner poireauter derrière le bar, avec Mia qui pianote sur son pokédex d'un air boudeur. Alors il se montre peut-être un peu insistant, mais il apprécie nettement plus la compagnie de cette cliente que la solitude qui lui ouvre les bras avec la verrerie à nettoyer.


HRP; MP moi si quelque chose ne convient pas smile


avatar (c) jill
merci heart

Ed > #0099ff

'm back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 649

Région : Kanto
Dim 5 Nov 2017 - 15:01
Je suis tellement nerveuse et impatiente de connaître la réponse du serveur que je ne remarque pas de l’avoir interrompu dans son élan. L’instant d’après, je me retiens de pousser un soupir de soulagement en apprenant que la présence des pokémons est tolérée dans l’établissement. Ce n’est donc pas pour ça que je me sens constamment dévisagée ici par tous les clients déjà présents, alors je ne peux rien y faire. D’ailleurs, comme pour donner du poids à son argument, le jeune homme attire mon attention dans un coin du bar en pointant quelque chose qui s’avère être un Salamèche assis sur une table. J’ignore ce qu’il est en train de faire comme ça, entouré par tous ces hommes, mais il est vraiment trop mignon. Il en a de la chance d’avoir un tel pokémon et ça me rappelle le starter de l’un de mes amis qui est de la même espèce.

- Ah, au temps pour moi alors, j’en suis rassurée.

Je crois bien que Salamèche est l’un de mes pokémons préférés dans la région de Kanto et avec sa flamme, j’aurai probablement du le remarquer plus tôt. Quand je suis anxieuse j’oublie tout ce qui se trouve autour de moi, même ce qui est évident, au plus grand découragement d’Ayuna. Le jeune homme poursuit par ce qu’il était venu me demander au départ avant que je ne l’interrompe, soit si je désire quelque chose à boire avec mon sandwich qui ne tardera sans doute pas à arriver. C’est vrai que sur le coup je n’y avais pas vraiment pensé et tandis qu’il me suggère la bière qui s’avère être la spécialité du bar, je décide de rester sur quelque chose de plus simple et de plus banal. Je n’ai jamais aimé l’alcool de toute façon, même si j’aurai bien aimé lui faire plaisir en acceptant sa proposition. D’ailleurs, comme il ne me la conseille pas, je ne peux m’empêcher d’échapper un petit rire.

- Ça va aller, merci. Je ne suis pas une très grande amatrice de bière, alors je crois que je vais simplement prendre un verre d’eau, s’il vous plait.

Il doit vraiment me considérer comme la cliente la plus chiante qu’il n’ait jamais rencontré même si je fais de mon mieux pour ne pas l’être. Selon ce qu’il vient de dire à propos des pokémons, le serveur termine en m’informant qu’il serve même gratuitement des croquettes à toutes les créatures se présentant dans le bar et sans rien ajouter, je tourne un regard en coin vers Ayuna pour savoir si elle a faim. Celle-ci remarque que je l’observe et se contente de détourner la tête pour toute réponse après avoir froncé les sourcils. Apparemment, elle n’en veut pas et je suis un peu mal à l’aise de sa réaction étant donné que le serveur se montre très gentil envers nous. Qu’elle n’en veuille pas, d’accord, mais elle aurait pu refuser poliment l’offre plutôt que de rester silencieuse. Je ne sais pas quelle mouche l’a piquée, mais j’ai bien l’intention d’avoir une bonne discussion avec elle après le déjeuner.

- Oh, je... je suis vraiment désolée, elle n’est pas comme ça d’habitude, dis-je à l’intention du jeune homme. C’est vraiment très gentil de votre part, mais je ne crois pas qu’elle ait faim pour le moment.

Parfois, surtout depuis son évolution, Ayuna me donne l’impression de ne plus la connaitre. Avant elle était timide et parvenait à dire quelques mots aux gens que l’on croisait pendant notre voyage malgré tout, elle était toujours d’accord avec moi et acceptait de me suivre partout avec enthousiasme... et maintenant, elle semble être en pleine crise d’adolescente. Elle n’est pas méchante, loin de là, mais elle n’aborde plus les gens comme avant, il lui arrive de me bouder comme en ce moment pour aucune raison apparente et il lui arrive de me contredire de temps à autre. Qu’elle pense différemment ne me dérange pas, mais venant de sa part je n’y suis pas encore habituée. Après tout, après quatre ans de vie commune, c’est difficile de voir sa meilleure amie changer aussi drastiquement. J’espère seulement que sa prochaine évolution n’altéra pas davantage son comportement...

- Au fait, je m’appelle Sayuri Yuuki, du Bourg Palette. Je suis arrivée à Carmin-sur-Mer il y a peu de temps.

Pour ne pas dire aujourd’hui même. C’est seulement après avoir prononcé ces mots que je me rends compte de l'erreur que je viens de faire. Ma mère porte le nom de Yuuki aussi et comme elle est une grande chef pâtissière reconnue dans toute la région de Kanto, je n’ai pas l’habitude de dévoiler mon nom de famille en me présentant comme ça à n’importe qui pour justement éviter que les gens ne me reconnaisse et puisse m’associer à elle. Je n’aime pas être considérée comme étant la fille d’une célébrité, je préfère plutôt passer inaperçue comme une simple coordinatrice qui ne cherche qu’à réaliser son rêve d’éleveuse. Intérieurement, je culpabilise à mort et je me retiens presque de me faire un facepalm à cause de ma stupidité qui m’a fait dire un mot de trop. En plus, comme je me trouve dans le milieu de la restauration, quelles sont les chances pour que les gens qui m’aient entendus ne connaisse pas cette dite Yuuki ? Les chances sont plutôt minces...

Pour éviter d’aggraver mon cas je n’ajoute donc rien, priant pour que le serveur ne fasse aucun lien avec ce que je viens de dire. Alors que mon cœur bat à tout rompre dans ma poitrine, j’entends le rire d’Ayuna dans mon esprit qui trouve la situation assez comique. Ma starter n’est pas de mon côté cette fois-ci... il ne manquait plus que ça.



Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» C’est facile d’arrêter de fumer, j’arrête 20 fois par jour. le vingt-six janvier à 11h
» Vivre et mourir, en ce jour [PV Atlas]
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kantô - 1E G E N :: Carmin-sur-mer-