AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» Little Challenges # suite


avatar
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 2250

Région : Kantô, Johto
Ven 6 Oct - 12:14
Nous finissons par nous confronter à ce qui semble être l'une des épreuves la plus salissante de la journée : le bain de boue. Au vu de la force de mon adversaire, c'est littéralement un bain qu'elle m'inflige, glissant et tombant à plusieurs reprises, me recouvrant le corps de la substance peu agréable. Il paraît que la boue est bonne pour la peau, celle-ci sera peut-être plus douce, mais j'aurais préféré me l'enduire d'une autre façon si on m'avait laissé le choix. M'enfin, alors que je me redresse avec la clé en main, je dois bien avouer que l'épreuve était éprouvante mais marrante, c'est la première fois que je peux me défouler comme ça et ça fait un bien fou, même si j'ai maintenant l'impression d'avoir pris 10 kilos à cause de la boue collée à mon corps. Je remercie Azamir pour son coup de main qui a permis de débloquer la situation et je souris à sa réponse.

- Heureusement que tu es costaud ! Je sentais qu'elle était habituée à ce genre de terrain...

Il faut dire aussi que je n'ai jamais pratiqué la lutte ou tout autre sport de contact, cela ne m'a jamais intéressé. Il faut dire que la seule chose qui m'a toujours attiré est le dressage, le reste... Depuis que je suis Ranger j'emprunte de temps en temps la salle de sport du QG pour faire un peu de musculation et de cardio, mais je ne suis pas très régulière, passant ma vie à bouger ; cependant, je sens que cela me fait du bien et me permet de me maintenir en forme.

Nous finissons sous la douche et je souris à Azamir avant de fermer les yeux, penchant la tête en arrière pour permettre à l'eau de couler sur mon visage, le frottant avec vigueur tout en espérant qu'il ne reste pas de boue. Je ramène ensuite ma tête et je laisse l'eau s'infiltrer dans mes cheveux, que je frotte longuement, retirant petit à petit toute la boue infiltrée. Je m'attaque ensuite au reste de mon corps mais je me retrouve confrontée à un problème de taille ; mon épaule me fait tellement mal que je n'arrive pas à m'occuper de mon dos. Je lâche une grimace, embêtée, avant de rouvrir les yeux en entendant une voix ; je me tourne vers Azamir et l'observe pendant quelques instants, ne m'attendant pas vraiment à cela venant de sa part. Je reste silencieuse pendant quelques secondes avant de me reprendre et de hocher la tête.

- Oui je veux bien, merci... Si j'avais été une autre personne peut-être aurais-je rougie. Je n'ai définitivement plus l'habitude d'avoir des contacts.

Je le laisse faire sans bouger, l'eau continuant de couler sur mon corps. Je lui souris lorsqu'il a terminé et m'occupe de mes jambes, perdue dans mes pensées. Son geste m'a un peu troublé mais je ne sais pas vraiment pourquoi ; après tout, il voulait juste m'aider, je lui avais dit que j'avais des problèmes d'épaule... C'est ça, il a simplement agit par compassion à mon égard. J'essaie de mettre mes pensées de côté et je coupe l'eau, sortant de l'espace tout en m'essorant un peu ; c'est à cet instant que Azamir décide de retirer son haut et mon regard est aussitôt attiré par la vue, comme au début de la journée... Il faut bien l'avouer, il a un corps magnifique, je suppose que n'importe quelle femme aurait eu la même réaction que moi... Je suis un peu déçue qu'il le remette aussi vite mais je secoue la tête pour tenter d'effacer cette image et je me sèche rapidement, égouttant mes vêtements comme je le peux avant de frotter mes cheveux dans la serviette.

Nous sommes prêt à reprendre mais, lorsque je tourne la tête vers Azamir après qu'il m'ait demandé confirmation, je pense de nouveau à la vue à laquelle j'ai eu le droit quelques minutes plus tôt. Je me contente donc d'un hochement de tête pour lui répondre, tout en me demandant vaguement pourquoi cela me trouble. Peut-être parce que, d'habitude, je ne fais pas attention à ce genre de choses. Après tout, Akira s'est déjà retrouvé torse nu plusieurs fois devant moi et je ne le regardais pas plus que ça...

Une nouvelle épreuve nous attend et je grimace discrètement en comprenant le principe ; je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée. Azamir réussit à obtenir une clé et je fixe le principe pendant de longues secondes, avant de lâcher un soupir léger.

- Je vais passer mon tour, ce serait imprudent.

Je lâche un soupir désolé à Azamir avant que nous nous éloignions, sa clé rejoignant notre trousseau ; l'air de rien, celui-ci est assez lourd maintenant, on s'est bien débrouillés. Je cherche une zone où nous reposer et je trouve finalement une zone de repos avec pas mal de bancs qui m'ont l'air plus confortables que celui que l'on avait emprunté. Il y a déjà du monde mais on devrait facilement se trouver une place tranquille...

- On va là bas ? Je crois que j'ai besoin d'une grosse pause, mon épaule n'arrête pas de me lancer, j'ai du me faire mal en tombant lors du combat de boue...




card:
 
memories:
 
doubles comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo CDT & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 24/12/2013
Messages : 7964

Région : Kanto | Hoenn
Mer 11 Oct - 17:32
J’ignore quoi répondre à Gaeriel quand elle mentionne que je suis costaud, donc de façon indirecte que c’est ce qui nous a aidés dans la dernière épreuve. Je ne peux pas le nier, mais je le prends comme un compliment et venant de sa part, il me fait plaisir en plus de me gêner, un peu. Il faut bien que je réussisse à dire quelque chose alors j’essaie. Ça m’a aidé en effet. On s’est bien débrouillé. Nous avons la clé, c’est l’essentiel. C’était un travail d’équipe et nous sommes parvenus à le réussir. Ça m’encourage pour la suite, ayant toujours la curiosité de découvrir les prochaines activités. J’espère encore que ce ne sera pas un questionnaire... J’aime les activités comme celles que nous venons de passer, celles qui sont physiques et qui nous permettent de nous dépasser. Par contre, avant de poursuivre, il nous faut passer sous la douche, nos vêtements étant devenus lourds. Si, de mon côté, je m’en sors bien pour retirer toute la boue en dépit de mon épaule qui commence à élancer à cause de cette lutte, ce n’est pas le cas de mon amie. Je sais qu’elle a elle aussi été blessée à l’épaule droite. Je n’ai pas pu empêcher mon regard de glisser dans sa direction, mais j’ai vite remarqué son problème plus que le reste. Heureusement, parce que tu aurais pu te gêner toi-même avec ta pudeur. Tu es loin d’être à l’aise à regarder les courbes des femmes. D’ailleurs, tu ne le fais qu’avec celles pour lesquelles tu as un minimum de sentiments. La ranger, plus que quiconque, en fait donc partie. Je lui propose de l’aider, si ça lui convient. Je me trouve audacieux après coup, je n’aurais pas cru que je pourrais réellement le faire sans être complètement embarrassé de ma proposition. Je remarque bien qu’elle m’observe, je ne sais trop pourquoi... Peut-être qu’elle me trouve soudainement bizarre et que j’aurais mieux fait de me taire... sauf que je ne peux pas rien dire et la laisser se débrouiller.

Tu es toujours si attentif envers tes proches, envers les personnes qui te sont chères. Il s’agit d’un trait difficile à changer. Mais pourquoi le changer?


Quand Gaeriel acquiesce, me donnant l’autorisation de lui frotter le dos, je le fais doucement. La boue suit l’eau, se délogeant de ses vêtements. C’est fou comme mes mains paraissent énormes en comparaison à son dos... Il y a toujours cette crainte au fond de moi, celle de blesser de façon involontaire. Pourtant, je fais vraiment attention. Ce n’est pas mon but et je sais faire preuve de délicatesse. C’est irrationnel et je ne dois pas m’en soucier. Tout se passe bien, je termine de retirer la boue de son haut. Je me suis arrêté avant le bas de son dos pour ne pas la rendre inconfortable. De toute façon, je ne me serais pas permis. Rassuré de voir un sourire sur son visage, je lui en adresse un aussi avant de me décaler. Il est maintenant temps de se sécher et je sais que le meilleur moyen est de tordre mon haut pour retirer un maximum d’eau. Après, je pourrai me sécher avec une des serviettes mises à notre disposition. Je n’aime pas quand mes vêtements sont trop ajustés, comme c’est le cas lorsqu’on les porte mouillés. J’en viens tout de même à retirer mon haut, me dépêchant pour ne pas rester ainsi trop longuement dans un endroit bondé de monde. Je voudrais passer inaperçu, sauf que je présume que ce n’est pas le cas. Je n’y porte pas attention afin de ne pas me rendre plus mal à l’aise que je le suis déjà. Cela fait, je termine de me sécher autant que je le peux, Gaeriel fait de même. Après m’être assuré qu’elle est prête à continuer (elle semble moins enthousiaste, ou du moins, c’est l’impression que j’ai puisqu’elle est moins loquace que lors des précédents défis), nous nous dirigeons vers une prochaine épreuve. Quand j’en comprends le mécanisme, j’en suis tout de suite moins emballé, mais je décide de tenter le coup. Je parviendrai peut-être à nous rapporter une clé et je sais que même si mon épaule commence à être douloureuse, je peux me dépasser.

Ce n’est pas le moment de te blesser sérieusement. Il ne te reste plus beaucoup de temps avant la fin de ton sursis.

Finalement, la victoire me revient. Par contre, cette fois, mon épaule me fait payer. Avec ça, je ne crois pas être en mesure de continuer les défis, pas avant une bonne pause. En plus, mon amie me mentionne qu’elle n’essaiera pas pour cette fois, et je la comprends. C’est bien qu’elle pose ses limites. C’est une bonne habitude à prendre et que je devrais appliquer plus souvent. Je hoche donc la tête pour lui démontrer que ça ne me gêne pas qu’elle passe son tour. Nous nous éloignons ensuite de cette épreuve et de mon côté, j’essaie de ne pas porter attention à la douleur de mon épaule. J’étais curieux de tenter les prochains défis, mais Gaeriel me demande une pause tout en pointant une zone de repos. Hn, j’en ai aussi besoin, mentionnai-je doucement, acquiesçant à son idée. Je croyais que je n’avais pas été discret avec l’expression de douleur qui s’est manifestée durant quelques instants lorsque j’ai remporté l’épreuve, mais elle ne semble pas l’avoir remarqué. Je ne m’en plaindrai pas, je ne voulais pas expliquer maintenant que Clark m’a mis une dague dans l’épaule il n’y a pas deux mois de ça. Si je peux faire quoi que ce soit pour aider à soulager ton épaule... Je propose, mais j’ignore vraiment ce que je pourrais faire... Elle me dira, ce n’est pas plus grave. Il faudrait que je calme ce genre de comportements sinon elle risque de comprendre ce que je ressens et il ne faut pas. Cet amour n’est pas une bonne chose. Bien que je le sache, il n’est pas facile à terrer... Je ne lui en parlerai pas. J’ai d’autres sujets à couvrir. Et même si je n’en avais pas, je ne le ferais pas non plus. Bref, nous allons à l’aire de repos. Nous nous installons le plus loin possible des gens qui y sont déjà. Je vais peut-être attendre avant de parler de Clark, ou du moins, m’assurer que personne ne puisse nous entendre. Je m’installe sur le banc avec une posture détendue, mais je sens que ça ne durera pas quand je devrai expliquer, sans entrer dans le détail, ce qui s’est passé avec les Rockets. Il me faudra faire attention à ne pas lui laisser d’indices qui la mettrait sur la piste que je suis un déserteur...

Tu n’as pas l’envie de la voir te tourner le dos maintenant ni jamais.

Après un moment au calme, je me lance. Il y a quelque chose que je dois te dire, commençais-je d'une voix calme, en tournant la tête vers elle, l’observant. Je vais m’inscrire à la Ligue Pokémon. Le dire sonne toujours étrange à mes oreilles. Je présume qu’elle en sera surprise, puisque la dernière fois que nous en avons discuté, je restais ferme sur ma non-envie de vivre une telle expérience. Je n’ai pas vraiment le choix de le faire si je veux cette porte de sortie, si je veux fuir dans une autre région en toute légalité.



T-Card:
 

Autre compte:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 2250

Région : Kantô, Johto
Mer 18 Oct - 12:57
Depuis que j'ai fait cette chute dans la boue la douleur s'est définitivement réveillée et je ne peux plus l'ignorer, même si je fais des efforts. Mon partenaire le remarque lorsque nous sommes sous la douche et j'accepte son aide, même si cela me trouble plus que je ne l'aurais cru. Il voulait simplement m'aider, puisque je lui ai déjà dit que j'avais des problèmes à l'épaule, rien de plus ; et pourtant voilà que mon regard a accroché lorsqu'il a retiré mon haut... Si je ne me savais pas une fille pleine de vertus - si on oublie mon petit dérapage avec Ryuk - j'aurais dit que je suis en manque de la chose, ou qu'il me plaît physiquement... Enfin, non, c'est vrai qu'il me plaît, mais je n'ai pas envie de plus, je n'ai pas ce genre d'envies en règle générale. Je secoue la tête tout en épongeant mes vêtements comme je le peux, m'essuyant ensuite avec les serviettes à disposition sans le regarder ; heureusement, je suis suffisamment occupée à ne pas me faire mal pour que ce soit relativement simple.

Nous continuons notre route alors que je me pose des questions sur mon état actuel, pas du tout certaine que ce soit une bonne idée que je continue les épreuves... A moins qu'il ne s'agisse d'un questionnaire, évidemment. Mais ils m'ont pas mal ennuyé et Azamir était de mon avis à ce sujet.

Nous arrivons finalement à une nouvelle épreuve et mon ami décide de se lancer en premier tandis que je l'observe, perplexe. Je ne suis pas certaine que je puisse participer à quelque chose comme cela, encore moins gagner. Azamir lui réussit à décrocher une clé que nous pouvons rajouter à notre trousseau et, lorsqu'il me dit que c'est à mon tour, je décide finalement de décliner poliment en expliquant que mon problème d'épaule est revenu et qu'il ne repartira pas facilement si je fais des folies de mon corps. Cela n'étonne pas Azamir et celui-ci en profite même pour m'avouer qu'il en a besoin aussi. C'est vrai qu'il a quelques soucis, il m'en avait parlé, mais je n'avais pas remarqué que cela s'était manifesté aujourd'hui...

Nous nous éloignons vers une zone de repos et, pendant que je cherche une place un peu tranquille pour ne pas avoir à supporter les discussions de quelques nanas parlant super fort, mon ami me pose une question qui m'étonne et je le regarde pendant de longues secondes, avant de repérer la zone idéale et de m'y diriger, sans l'avoir oublié pour autant. Je lui répond pendant que nous nous installons, posant mon sac à mes pieds pour être tranquille.

- Of tu sais, il n'y a que deux choses qui me soulage : les massages et les bains bien chauds. Un silence plane pendant quelques secondes avant que je ne reprenne la parole. Et certains médocs aussi, mais on finit dépendant quand on fait pas gaffe, j'préfère éviter.

Ca, c'est le moins que l'on puisse dire... Même si à l'époque c'était plutôt la partie opiacé que l'on retrouve dans certains anti douleurs qui m'a rendue accroc, mais inutile de partager ces détails. J'ai arrêté les anti douleurs les plus forts parce qu'ils contiennent justement de la drogue et que ce serait dangereux que j'en reprenne, le risque de rechute est beaucoup trop élevé... C'est le prix à payer.

Le silence est finalement rompu par Azamir, qui a quelque chose à me dire. Je hausse un sourcil et je me tourne vers lui, curieuse par le ton employé. De quoi peut-il bien s'agir ? Un large sourire apparaît sur mon visage lorsqu'il me dit ce qu'il en est : la ligue !

- Mais c'est génial ça !! Tu m'avais caché ça, coquin va ! Tu as changé d'avis alors ?

Je ne peux pas m'empêcher d'être plus que ravie pour lui, heureuse qu'il se lance dans l'aventure lui aussi ! En plus, nos deux défis devraient être assez proches l'un de l'autre !




card:
 
memories:
 
doubles comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» urgent caniche de 12ans à placer suite décés ADOPTE
» Challenges [En cours...] !
» Journée Portes-Ouvertes [Suite]
» Pas de suite pour Spirit of the Sun

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kantô - 1E G E N :: Céladopole-