AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» [RP] Sortie au théâtre... pas si tranquille.


avatar
Coordinateur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 13/02/2016
Messages : 826

Région : Sinnoh
Jeu 5 Oct - 19:45
J'étais un habitué des lieux et les propriétaires me connaissaient bien. Il m'etait souvent arrivé de travailler pour eux. Je demandais alors toujours une partie de mon salaire en restes. Une aubaine pour mes pokemons qui me coûtaient rien qu'en nourriture les yeux de la tête. Mais aujourd'hui j'étais venu en touriste, le restau etait mon point de chute quand je venais à Unionpolis. Les grandes villes ce n'etait pas franchement mon truc. Pour le coup je n'étais pas un grand explorateur. J'preferai m'en tenir à ce que je connaissais. Je n'aimais ni les voitures, ni la foule, ni le bruit, ni cet éxcés de réglementation. Il me semblait croiser des dresseurs un peu con à tous les coins de rue. Quand je demandais ma route du haut de mes 2m10, les passants me tiraient une tronche incroyable. Comme si je voulais les racketter. Unionpolis? La vérité? Je m'en serai bien passé! Mais tôt ou tard j'etais toujours obligé d'y venir. Que ce soit pour raisons administratives ou pour faire des emplettes. Je trouvais ici des articles et des vêtements de sport que je trouvais nulle par ailleurs. Sans parler des grossites qui vendaient des cubes de nourriture pour le voyage à réhydrater. Même si j'aimais cuisiner, quelques fois je n'avais pas le temps de le faire et il fallait bien que mes bestioles continuent à se nourir.

Ma table avait été installé au milieu du parc, prêt de la fontaine aux magicarpes. Mon Loulou avait la fâcheuse tendance d'apparaître n'importe ou n'importe quand. On le voyait si souvent dans leur parc quand je venais qu'il etait devenu presque une figure locale... Une sorte de mascotte. Les clients pensaient qu'il vivait là. Le restaurant susnommé "Le bateau pirate" était genéralement guère fréquenté en ces heures de dejeuners. Mais on y mangeait bien. Trés bien même. Souvent des produits de la mer. Aujourd'hui le leviator n'etait pas sortit de sa ball. Si on omettait le faîtes que ouisticrâm, une carte dans les mains, avait pris place en face de moi comme une vraie personne... Je caressais l'espoir de manger tranquille. Je passais commande au serveur. Un nouveau que je ne connaissais pas encore. Il se presenta à moi sous le nom de Tommy. Je ne savais pas quel âge il avait. Mais il était jeune. Probablement dans les 16 ans. Originaire Kanto, l'assistait au service un petit bulbizarre. Tout comme moi, il finançait son periple en s'arrêtant dans des auberges, des pensions, des restaurants pour renflouer ses poches. J'aimais bien ce petit. Tout comme moi, il ne prêchait pas le combat pokemon comme moyen d'existance.

Je demandais un plat du jour, vol au vent au carvanha asssortis de petits légumes frais accompagné d'un quart de vin. Une fois n'était pas coutume... Ce n'est pas par ce que je vivais dans les alpages ou en mer la plupart du temps que je n'aimais pas me faire plaisir de temps à autre. Pour crâm je commandais une assiette de crustacés. Cela m'eviterait d'avoir ses gros doigts tripottant dans mon assiette puisqu'il serait occuppé à decortiquer. Dans l'attente, on m'apporta de l'eau. Crâm jouait avec son couteau. Je lui retirais des mains. A défaut, il se mit à jouer avec sa fourchette. Se curant les dents. Quand un couple surgissant de nulle part s'extasia: Au mon dieuuuu! Comme il est beau! Je virai mon regard mordoré sur eux. Tournoyant autour de mon pokemon qui avait suspendu son geste en l'air avec une gueule perplexe ils se mirent alors à m'accabler de question: "Ou l'avez-vous eu? Comment s'appelle-t'il? "Il a quel âge?" Je les regardais tour à tour. Je les trouvais vraiment louche tous les deux. surtout la fille d'ailleurs... Et je n'aimais pas leur miaouss! brrr! Crâm sauta sur la table pour se peletonner à moi. Pour la plupart de leur question je n'avais pas de reponse. On m'avait offert Crâm quand j'etais enfant. La demoiselle me brandissa alors une carte sous le nez. Je la prennais... D'avantage par reflexe qu'autre chose et elle m'expliqua: Une representation de theâtre avait lieu ce soir dans l'auditorium du private nightclub et elle serait vraiment "enchantééééééé" si j'acceptais de m'y rendre avec mon "petiiiiiiiit" ousticrâm. Elle me donna deux invitations avant de s'en aller en insistant que vraiment ils seraient "raviiiiiiis" de m'y voir.

Je les regardais s'eloigner. Pas moins perplexe que quand ils avaient debarqué dans la place quand on posa les plats devant nous. Je regardais Krâm qui s'etait jettait goulumment sur son plat et qui déjà avait du jus au boeurre d'ecremeuh jusqu'au coude. Je dodelinais négativement de la tête. Je rangeais les cartons d'invitation et commençait a manger. décidement ces citadins c'était vraiment des gens bizarres! Je me mis à manger. pensif. Deux invitations?... mais bon sang? Pourquoi deux? Cela faisait bien longtemps que j'avais quelqu'un en tête mais il était à proprement parlé "inaccessible". Tant par l'emploi, le statut que par ce qu'il était purement hétéro. Je l'avais vu partir avec une femme au speed dating... Le plat etait vraiment bon. Enfin... aprés tout il etat peut-être aussi hétero que moi. J'pouvais toujours tenter. Je sortis le telephone de ma poche et mon pouce défila sur l'ecran. Restant un instant en suspend... ce gars etait champion. Probablement trés occuppé et jamais il n'abandonnerai ses combats. A quoi bon esperer d'une relation comme celle-là? Mon doigts continua de faire defiler les contacts. Quand mon regard s'arrêta sur Alice. Hey! Mais c'etait la serveuse qui avait bossé avec moi ici. Une fille sympa. Rigolote. Une petite blonde avec un humour louffoque. Un peu reflette. A l'epoque elle m'avait fait fort impression. Sa compagnie avait été des plus charmante.

Je me creusais un peu la tête... réflechissant à ce que j'allais pouvoir ecrire. Finalement je me decidais: "Salut rayon de soleil" Ouais ma drague etait demmodé... Et alors?... ça marchait des fois! N'empêche que c'etait le petit nom que je lui donnais quand on bossait ensemble. A coup sur elle me reconnaîtrait. "... ça te dis de sortir au théâtre avec moi ce soir? Met toi sur ton 31, je viens te chercher devant la statut psychokwak de la gare à 20h. Ouisticrâm viens avec nous... Promis je fais garder les autres." La dernière fois que j'avais essayé de lui faire des avances, leviator etait apparu et avait tout foutu en l'air... J'esperai que cette fois mon rencart se passe mieux!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 04/10/2017
Messages : 12

Jeu 12 Oct - 18:23
Cela faisait déjà des mois qu'il était parti de chez lui. Des mois qu'il avait choisi son petit tortipouss parmi les trois pokéballs devant lui. Il avait dit l'avoir choisi par l'instinct le préférant à un ouisticram qui aurait été largement plus son genre. Et maintenant il savait que son instinct était complètement pourri et qu'il ne devrait jamais plus s'y fier.
Il voulait une terreur et une force de la nature il avait une petite chose fragile et d'une lâcheté flagrante. Au début il avait juste pensé que son côté un peu craintif venait de son jeune âge mais il avait rapidement déchanté. Tout...absolument TOUT faisait peur à Bibi au point que la tortue risquait l’arrêt cardiaque à chaque fois qu'elle rentrait ou sortait de sa pokeball.
Après avoir longtemps bataillé, pesté, hurlé, supplié Shin avait abdiqué et avait laissé son tortipouss hors de sa pokeball directement sur ses talons ou planqué dans son sac. Après tout à quoi ça servait de le rentrer dans sa bouboule si Bibi ne voulait pas combattre. Le pokemon avait bien compris que s'il ne se battait pas le dresseur ne l'aurait jamais ressorti et l'aurait stocké dans un pc quelconque à l’abandonner à une vie virtuelle aussi vide que désespérante.

Donc depuis le duo s'étaient plus ou moins entendu...Du moins du mieux possible. Leur caractère étant à l’opposé mais étant toujours ensemble ils ressemblaient plus à un vieux couple qui s'envoyaient des vacheries en permanence qu'à un dresseur et son pokemon chéri. Ils avaient appris à vivre ensemble et Bibi malgré son côté craintif avait une intelligence exemplaire qui devançait celle de Shin en bien des point et comprenait le monde qui l'entourait bien mieux que son demeuré de dresseur. Ce dernier avait enfin réussi à se faire une raison, Bibi ne se battrait pas et se contenterait de lui sauver de tous les danger dans lequel il fonçait en permanence en lui inculquant un peu de bon sens.
De plus la team s'était agrandie avec de nouveaux pokémons qui eux restaient bien sagement dans leur ball à la ceinture du jeune homme.

Il était enfin arrivé à Unionpolis. Cela faisait quoi depuis la veille qu'il avait posé le pied en ville et il en profitait un maximum. Ça faisait du bien pour ce monsieur propret de pouvoir un peu prendre soin de lui. Il avait déjà pillé toute sorte de magasins divers et variés, surtout des vêtements, et autre articles de camping. Là il profitait d'un moment détente tout en se mangeant une glace accompagné de Bibi sur la place centrale.
En bon privilégié le tortipouss avait le droit à son cornet à la pistache qu'il engloutissait petit à petit en le tenant avec ses lianes . Soudain Shin senti que son portable se mis à vibrer. Le dresseur délaissa son cornet chocolat caramel et sorti le téléphone de sa poche avant de voir le message d'un numéro inconnu. Il pouffa immédiatement en le lisant à Bibi.

- »Rayon de soleil » ça me convient bien n'est ce pas ? J'ai déjà des fans, c'est ma technique c'est ça ?

Le tortipouss leva les yeux au ciel. Son dresseur était d'une modestie et d'une intelligence hors du commun c'est sûr.
Shin esquissa un sourire. Olalala ce mec qui venait clairement de faire un faux numéro avait la technique de drague la plus pourrie de l'histoire. L'envie lui venait presque de lui jouer un tour et de lui répondre qu'il viendrait juste histoire qu'il se prenne un râteau. Ou alors juste de lui répondre d'aller se faire voir ailleurs. Ou même de se faire passer pour rayon e soleil et de dire qu'il n'était pas intéressé. Les possibilités pour nuire à quelqu'un étaient infinie !

-Hey il a un ouisticram, fit le jeune homme en se tournant vers son pokémon, je devrais peut être lui demander de faire un échange ?

Bibi lui jeta un regard horrifié avant de lui lancé le reste de sa glace à la figure. Shin poussa un juron et sorti un mouchoir de sa poche afin de s'essuyer tandis qu'il essayer de donner des coups de pieds dans son pokemon qui terrifié alla se planquer derrière le banc où ils étaient assis.
Le dresseur une fois fini reprit son téléphone.
Pourquoi pas, oui, répondre à l'autre imbécile. Il pourra juste répondre qu'il ne savait pas, ou qu'il pensait que c'était un ami ou une chérie si les choses tournait mal. Il esquissa un sourire en imaginant la tête de l'autre une fois seul alors que son rendez vous ne se pointerait.

Il répondit donc
«  Oh quelle bonne idée ! J'attendais depuis un moment que tu me propose ça. J'ai hâte de te voir. A ce soir ! »

Dans le sms on ne voyait pas trop s'il s'adressait à un homme ou une femme. Autant être vague. Et autant se préparer à aller à la statue du psykokwak histoire de voir la blague se mettre en forme.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 13/02/2016
Messages : 826

Région : Sinnoh
Ven 13 Oct - 1:48
Penché sur le minuscule lavabo remplit d'eau tiède de l'hotel, torse nu devant un miroir... Je passais la lame du rasoir sur les poils rêches de ma barbe lentement... Seul les "skritch" resonnait dans le silence de la salle de bain. La lame souffrait probablement un max. J'étais du genre à me laisser "en friche" pendant des semaines. Faut dire qu'en montagne ou en mer, il n'y'avait pas vraiment de raison de se mettre sur son 31. Je m'appliquais. L'image du sourire d'Alice en tête. Je n'avais pas eu de rencart depuis trés longtemps et j'étais comme tout homme celibataire. Fatigué d'régler seul ce qui était plus agréable de faire à deux. Quand j'eu finis, je rinçais mon visage avec l'eau savonneuse et tamponais mon visage avec une serviette propre avant de me regarder dans le miroir placé trop bas. Comme à chaques fois, rien n'etait pensé pour les gens comme moi. Il me semblait souvent être un géant dans un monde de liliputien. J'ouvrais ma trousse de toilette qui se resumait à bien peu de chose. Brosse à dent, dentifrice, rasoir, savon, deodorant et... merci maman? - crème hydratante. J'ouvrais le pot bleu et reniflais la crême gris perlée a l'interieur... ça sentais le parfum à plein nez. C'était vraiment pour les hommes ça? Je triturais le recipient un instant avant de finalement me decider a m'en tartiner le visage. Avec la même technique que la crême solaire... Bien évidemment j'en avait trop mis! Je m'essuyais vigoureusement dans la serviette pour me debarasser de tout ce gras. Me demandant une fois de plus... Mais pourquoi la société avait besoin d'inventer tout ça. J'me sentais pas plus beau. Par contre j'me sentais poisseux.

Grmmmf... Puant la fille donc, je quittais la salle de bain en gromellant. Trouvant mon salmèche et ouisticrâm dans un combat de catch sur le lit. Ils se redréssèrent pour me regarder. Il n'étaient plus habitués à me voir sans barbe. Ils se mirent à ricanner. Je prennais un oreiller et leur envoyait dessus ce qui ne tarda pas à déclarer une bataille de polochon entre eux. Je n'y portais pas attention. Je traversais la pièce et prennais le costume sur ceintre, soigneusement protégé par une housse sous plastique. Il s'agissait d'un costume. Tenue que j'esperai de circonstance pour une sortie au theâtre. Je me changeais réverentieusement. Pas vraiment à l'aise dés lors que je quittais mes tenues de voyage, puis, j'enfilais les chaussures noir verni. Jeme faisait vraiment l'effet d'un tiplouf habillé comme ça. Mouarf... J'etirai mes bras. Le costume avait beau me tomber parfaitement, moi je trouvais que la coupe genait mes mouvements... M'estimant prêt, je regardais mon telephone pour regarder l'heure et j'allais voir pour la énième fois le message d'Alice. Chaques fois que je le lisais, j'avais une trés agreable petite decharge au bout des doigts. Si elle attendait que je l'invite depuis un moment alors peut-être avait elle un petit faible pour moi? ... En tout cas ce soir c'était décidé. J'me lance!

Me sentant prêt, même si j'avais oublié un bouton à mon col, que mon noeud papillon etait de travers et qu'une mêche de mes cheveux tirés en catogan refusaient de tenir en place. Je rappellais salmèche dans sa pokeball avant de la ranger dans mon sac. Puis, j'attendais Krâm sur le pas de la porte. Une main dans les poches: "Aller grouille! On y va." Le singe sauta du lit sur la table puis sur un radiateur avnt de sauter sur mon epaule. Je quittais la chambre, fermais a clef en lui grattant derrière l'oreille. "On va voir Alice, tu te rappelle? Celle qui te filait des bonbecs?" Mais ouisticrâm, assis sur mon épaule etit bien trop occuppé à se curer le nez pour m'ecouter. Je lui donnais une tape sur la main. Comme un gosse que j'aurais rappellé à l'ordre et j'empruntais l'ascenseur.

L'hôtel etait en centre-ville, à deux pas du lieu de rendez-vous indiqué par le carton d'invitation. Mais j'étais en avance. De quoi me laisser le temps d'égarer mon regard à l'interieur des boutiques. Il y'avait de tout ici. Des vêtements, des fleuristes, des marchands de décorations, de loisirs créatif ou de souvenirs... Pour faire un cadeau à Alice, il y'avait l'embarras du choix. Je m'arrêtais finalement devant une vitrine. Une belle echarpe rouge. Comme la folie d'Alice. Je donnais un petit coup d'index sur le bidou du singe pour le reveiller. Il etait en train de s'assoupir: "Tu crois que ça va lui plaire?- Krâm." A prendre comme un oui ou comme un non. Au choix. C'est ça que j'aimais avec mes pokemons. Dans le fond j'avais toujours raison. J'entrais donc dans la boutique et repartais avec l'echarpe derrière mon cou, les pans sur ma poitrine avant de regarder l'heure à nouveau. Comme si le temps en avait profité pour passer considérablement plus vite mais ce n'etait pas le cas, j'étais toujours encore en avance. Prennant le tempss de flanner encore un peu, j'arrivais finalement au lieu de rendez-vous. Au pied du psykokwak. Plus ou moins à l'heure. Cherchant la petite bombe blonde du bout des yeux. Essayant de la trouver à travers la foule qui commençait à affluer vers le théâtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 04/10/2017
Messages : 12

Ven 13 Oct - 15:24
Fufufu…
Shin arborait un large sourire tandis qu'il s'avençait dans les rues de la ville. Il était tellement fier de lui, fier de son petit jeu puéril. Complètement détaché du fait qu'il venait de ruiner non seulement les sentiments mais aussi la soirée et l'argent d'un parfait inconnu. Celui ci devait très certainement attendre impatiemment le moment où il verrait son rendez vous. Surtout avec ce que Shin avait répondu.
Mais ça le dresseur s'en foutait. C'était un inconnu hein ? Qu'avait il a en faire. Ça ne le concernait absolument pas et ce mec aurait du faire gaffe en envoyant son sms c'était tout. Il n'avait qu'à s'en prendre à lui même.
Tandis qu'il avançait vers la statue Bibi lui jetait des regard énervés. Shin avait la détestable sensation que son pokemon le jugeait du regard :

-Oh ça va ! Lança le jeune homme, tu es vraiment trop sensible.

Le brun trouva rapidement un lieux plutôt intéressant pour sa blague. Il était quand même à une distance suffisante de statue pour ne pas non plus être grillé mais quand même avoir un bon point de sur ce qu'il se tramait pour ne rien manquer du spectacle. Comme ça il verrait l'autre abruti attendre comme un imbécile son rendez vous qui ne viendra pas. Et au bout d'un certain temps Shin n'aurait qu'à lui envoyer un message disant qu'en fin de compte ce n'était pas possible histoire de finir tout son stratagème en beauté.
Bibi fronça les sourcils en voyant son dresseur jubiler à ce point :;

-Poussss !

Shin lui lança un regard et soupira de dédain. Sérieusement il aurait pu avoir un pokemon moins prêchi-prêcha. C'était vraiment énervant surtout quand il essayait de s'amuser un peu.
Ce fut à ce moment que sa victime de pointa devant la statue.
Le jeune dresseur pâlit d'un coup en le voyant. Pourtant pas de doutes possible. Il avait un Ouisticram, était en costard et semblait attendre quelqu'un. Ohhhhh meeeeeeeerrrrrrrr….
Immédiatement il fit volte face pour partir dans la direction opposé mais fut arrêté par Bibi qui lui poussa un cri réprobateur qui voulait très certainement dire «  alors on a les chocottes ? ». Shin se retourna vers son pokémon.

-Mais tu te rends pas compte ! C'est une vraie armoire à glace de plus de 2m ! S'il me voit il va me casser en deux !

-Pouuuuuuussss….

Ça ça devait très certainement dire « bien fait pour toi » en langage pokemon parce que le regard du tortipouss brilla d'une lueur qui ne laissait rien présager de bon. Oui Bibi n'aimait pas du tout les manières de son dresseur et malgré son côté craintif s'il pouvait lui faire payer il n'hésiterait pas. C'est pour ça qu'il se jeta d'un bon sur son compagnon lui volant du même coup son téléphone en lui arrachant littéralement des mains avant de se précipiter vers la statue de psykokwak. Shin poussa un cri de surprise avant de piquer un sprint en direction de la tortue.
Il attrapa son pokémon en l'atrappant d'un coup sec par la carapace….

-Un de ces jours tu va finir en soupe, tu le sais sale bête !


….ce dernier lâchant du mec coup le téléphone au pied d'Armand qui maintenant se trouvait à même pas 50cm d'eux.
Quand Shin réalisa ce qu'il venait de se passer, que pour le coup ils avaient fait suffisamment de tintouin pour être remarqué, que son téléphone était déverrouillé et sur l'écran des fameux messages et qu'il était trop prés de ce mec pour partir en courant et espérer en sortir vivant.
Peut être qu'il ferait vraiment une soupe de Bibi….



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 13/02/2016
Messages : 826

Région : Sinnoh
Ven 13 Oct - 16:25
D'en avance j'étais passé à mademoiselle en retard! Jusqu'ici je pensais que c'était encore normal. Alice était du genre papillonnante et coquette. J'avais bien fait de lui donner rende-vous bien avant l'heure du spectacle. Je regardais ma montre une fois de plus. Me demandant encore combien de temps elle souhaitait se faire desirer. Mais les minutes passais et je ne voyais toujours la tornade frissottante blonde arrivé. Quand soudain, un mouvement vert attira mon attention. Mon regard se baissa vers le bitume. A mes pieds? Un telephone avait été déposé et devant moi se tenait assis un tortipouss tel une marmotte. J'adorai les tortipouss. Enfait non. J'était FAN des tortipouss! Je m'exclamais et tant pis si je passais pour pour un homme à petit pokemon: "Tu es adorable! Mais d'ou tu viens toi? "

Je m'accroupissais pour ramasser l'objet qu'il m'avait apporté mais aussi le regarder de plus prés. Je calais mon poignet qui tenait le telephone sur mon genou et tendais ma main vers la petite tortue qui avait rentré la tête dans les epaules. Je la retractais vivement: "Excuse-moi, je ne voulais pas te faire peur... Tu sais. Moi je voulais un tortipouss quand j'etais jeune et j'ai eu un ouisticram mais ..." Le singe qui était sur mon epaule lâcha un "Krâm!" vendicatif. "Mais je ne regrette rien j'allais dire!" Dis-je en envoyant ma patte sur la tete du singe affectueusement. "Bon... alors qu'est ce que tu m'apporte?" en reportant mon attention sur celui qui s'appellait bibi. Je retournais le téléphone dans ma paume. Apparemment le telephone etait sur une page de message, quand le dernier sms d'envoi m'interpella. Hein...? Le telephone d'Alice?

Ma cervelle connecta mal les infos. Mon sang ne fit qu'un tour: "Tu es le pokemon d'Alice???! Ta dresseuse à eu un problème?" Bibi retomba sur ses pattes. Un air plutôt renfrogné... Oula! Cela devait être grave! "Montre moi le chemin ! Ammène moi à elle! " La tortue ne se le fit pas dire deux fois. Elle se detourna de moi pour courir à travers la foule. Je m'elançais derrière elle. Bousculant malencontreusement un homme, qui etouffa un outch, je m'excusais et reprennais ma course. Traversant la place encore sur quelques mètres. Quand la petite tortue marqua un arrêt sur une terrasse de café. S'asseyant au pied d'une chaise, posant une patte sur le mollet d'un homme qui paraissait asiatique. Je regardais le tortipouss qui paraissait satisfait de lui au possible... Etait-ce son dresseur? Il me semblait qu'ils etaient bien familier. Mais ou etait Alice? Je regardais le téléphone à nouveau, le tournant dans mes mains. Mais... maintenant que j'y pensais. Jamais Alice n'aurait un telephone si classique! Elle etait adepte des paillettes et decorations girly.

Le tortipouss vint se planquer derrière mes talons. Un "mauvais" dresseur? Je cherchais à comprendre. Pourquoi ce telephone avec un message d'Alice? Pourquoi ce pokemon me l'avait apporté à moi? Pourquoi se mec semblait se decomposer devant moi. Je n'étais pas curieux mais une fois n'etait pas coutume. J'avais l'impression que la clef de l'enigme se trouvait être précisemment dans ce foutu telephone portable. je me mis à naviguer. Tombant pas seulement sur les messages d'Alice mais aussi le mien. Merde? Ce mec avait reçu mon invitation à la place d'Alice? Je portais le revers de ma main sur mon sourire. J'avais envoyé une invitation à un inconnu finalement? ... Alors cela voulait dire que ma miss ne viendrait pas. Oww. Oui. J'etais déçu. Surtout que maintenant je me trouvais habillé comme un pingouin avec deux cartons d'invitation dans la poche... Mais heyyy! Cela voulait dire que ce mec m'avait fait marché? Il aurait été honnête il m'aurais dit: desolé vous vous trompez de numéro. Au lieu de ça il avait repondu présent et s'était planqué pour me voir attendre. Je regardais le tortipouss qui l'avait vendu ... L'air sévère tout d'abord. C'était pas cool de sa part. Ceci dit cela prouvait qu'il etait plus intègre que son dresseur.

Je ne sais trop pourquoi. J'explosais de rire en reposant le telephone sur la table. Se faire griller comme ça c'était moche quand même! Mais puisqu'il avait voulu jouer au con... Il assumerait jusqu'au bout: "Et bien Alice.... Tu as beaucoup changé depuis la dernière fois." Je prennais galamment la main de l'homme pour l'inciter à se lever. Puis je lui tendais mon bras: "Moi aussi j'attendais cela depuis longtemps... Allons au théâtre, ce serait dommage d'être en retard." Je sentis une légère tension tandis que je lui agrippais le bras. L'homme restait planté sur place. Je murmurais entre mes dents, sourire forcé en coin: "Allons Alice, Vous me devez bien cela non?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 04/10/2017
Messages : 12

Jeu 19 Oct - 12:12
Bon. Prochain repas soupe de tortue ! Shin était sûr que la chair de tortipouss devait être succulente. Et Bibi serait carrément bien plus utile comme ça qu'à continuellement remettre en question son autorité. Sérieusement depuis qu'il l'avait ce pokémon était des plus inutiles.
Là il ne pouvait même pas faire une petite blague bien marrante sans avoir son pokemon bien sainte ni touche qui venait lui faire la morale.
Mais je vous jure, c'était qui le dresseur hein ?!

Là Shin commença à pâlir quand il vit Armand arriver vers lui précédé par ce foutu tortipouss. Mais mais mais il l'avait ramené jusqu'à lui ?! Mais c'était genre la pire chose qu'il pouvait faire. Sentant son estomac se nouer il regarda avec horreur le pokémon lâcher le téléphone qu'il tenait captif aux pied de sa victime. Shin voulu esquisser un moment pour récupérer le portable mais le géant fut plus rapide. Le jeune homme ne pu que regarder avec horreur ce dernier découvrir le contenu des message et par la même toute l'imposture.
Le dresseur eu l'impression de sentir la terre se fendre au niveau de ses pieds. Oh il aurait vraiment aimé que ce soit le cas pour pouvoir se jeter dans le gouffre et se planquer.

Exsangue il regarda l'autre prendre peu à peu conscience de la supercherie. Il vit passer sur son visage la surprise, la réalisation, la déception et la colère. Shin dégluti difficilement. Ce mec était super grand et largement plus baraqué que lui qui avait plutôt l'épaisseur d'une brindille. Il allait le réduire en charpie s'il restait là. La fuite serait plus prudent mais fallait il encore qu'il réussisse à le distancer. Et franchement vu la différence de morphologie il ne réussirait à garder une avance de 5 secondes.

Mais à sa grande surprise l'autre ne lui envoya pas son poing en pleine figure. Non à la place il l’appela Alice...ah la destinataire du message...et lui dit que tant qu'il y était autant aller au théâtre ensemble.
Attends attends quoi ?!!! Shin le regarda stupéfait. Il ne comprenait rien...Il allait l'accompagner au théâtre ? Si ça se trouve l'autre mec était un pervers qui voulait finir sa soirée en beauté peu importante la personne.
Nope ! Il n'avait pas signé pour ça. Faisant mine de s'en aller il senti qu'on lui attrapa violemment le bras pour le forcer à faire volte face. Sa victime lui dit avec un sourire crispé qu'il lui devait bien cela. Sous entendu, si tu tente de te barrer je te réduit en charpie. Bon et bien c'était clair.
Shin lança un regard noir à Bibi tandis qu'il était traîné vers le théâtre.

Le duo n’eut aucune difficulté à entrer dans l'opéra. Et pour cause le dress code était très stricte mais Armand c'était préparé pour cela et Shin...et bien s'habilla toujours de chemise et veston il collait parfaitement dans cette ambiance.
Le jeune homme n'avait jamais autant regretter de sa vie de ne pas porter t-shirt et jean comme la majorité des mecs de son âge.

Ils trouvèrent rapidement leur places. C'était de bonnes places en plus, un petit balcon un peu à l'écart utilisé généralement pour les personnes importantes qui pouvaient s'éclipser à tout moment. C'était vraiment l'endroit de la salle qui était le plus discret.
Parfait pour un couple pour se bécoter aux sons du ballet ou de l'opéra...mais parfait également pour un groupe peu recommandable, d'agir dans l'ombre.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 13/02/2016
Messages : 826

Région : Sinnoh
Sam 28 Oct - 19:57
Tandis que nous marchions en direction du theâtre, nos pokemons faisaient connaissance. Ouisticrâm aimait ses compatriotes. Surtout quand ces derniers lui semblaient plus faible que lui. Il se donnait alors un rôle de pseudo grand-frère qui se mêlait de tout. Autant dire qu'il ne voyait pas Shin du meilleur oeil. Les regard furax de ce dernier sur la tortue ne lui ayant pas echappé. Pour ma part, mon bras sous le coude de Shin, j'imposais le rythme. Pas question qu'il se tire. A cause de lui,je ne verrai pas Alice ce soir. Si ce gars là m'avais dit dés le premier message que je m'étais planté de numéro, je serai aller voir sur son carnet de route et aurait rappellé la bonne personne de suite! Mais au lieu de ça, sans tortipouss pour denoncer. Je me serai retrouvé seul ce soir. A attendre devant cette fontaine. Croyant par dessus le marché que la blonde ne voulait définitivement pas de moi! Je n'étais pas de nature à aller au théâtre. Non pas, par ce que je n'aimais pas. Mais par ce que je n'en avais pas l'habitude. Endurer le théâtre n'avait finalement de sens qu'avec Alice... Vivre quelque chose avec elle. Alors enrôler Shin la dedans à sa place? Ce parfait inconnu? N'avait pas d'autres but que de me venger...

Arrivé dans la queue devant la porte du théâtre, je relâchais mon "partenaire" du soir. La blague avait asser duré. J'étais taquin. Pas tortionnaire. Il pouvait maintenant partir s'il le souhaitait et puis... j'etais bien asser grand pour aller voir un spectacle seul. Aprés tout... Non? J'vivais ma solitude depuis tant d'année... Que je n'étais pas à une sortie solo prêt. Mais contre toute attente, Shin ne se barra pas en courant. Semblant s'être résolu à son sort? Je tentais alors l'humour... Histoire de briser la glace... Et puis, pourquoi forcément passer une mauvaise soirée? Je me presentais: " Armand Trail et voici Krâm... Pour vous servir" Mon singe sur l'epaule, une main sur notre torse nous nous inclinâme légèrement. Les présentations furent rapidement interrompu. Quelqu'un élégament vêtu, portant un masque doré, s'empara de nos billets pour les composter. Je lui trouvait un air étrange. Comme une sensation de déjà vue. Mais "l'etrange", n'etait ce pas ce qu'on venait chercher quand on allait au théâtre? Je restait un instant attaché à sa silhouette tandis que l'homme partait papillonner d'un billet à l'autre. je me tournais vers le jeune homme qui m'accompagnait et lui tendait son billet. Puis, nous rentrions à l'interieur. C'est alors qu'une demoiselle, vêtue du même masque nous accueillit sur le pas de la porte et consulta nos billets.

Elle nous demanda de la suivre et nous designa un escalier qui menait à l'étage. Aux balcons. N'avais-je déjà pas entendu cette voix quelque part? ... Non... Peut-être un effet de mon imagination. Je m'etonnais cependant un peu d'avoir dobtenu de telle place "gratuitement" Je jettais un regard à Shin qui m'accompagnait en silence. Lui aussi semblait un peu "sonner" par la qualité du décors. Mais qu'est ce que c'était que cet endroit? Une sensation "vaguement" opressante s'empara de moi. Comme un mauvais pressentiment. Mais allons bon. Je faisais plus de deux mètres et mon partenaire ci présent semblait tout aussi alerte. Je repoussais cette idée farfelue de mon esprit et gagnait l'âtre confiné de notre balcon. Je m'asseyais. L'inconnu qui m'accompagnait également. J'étais un peu mal à l'aise du faite de cette promiscuité d'une part mais aussi du faîtes que ce gars là etait relativement charmant et que comme à chaques fois que j'etais en présence d'un gars charmant dans un endroit clôt... Je me sentais mal à l'aise. Je n'ignorais pas mon interêt pour la gente masculine mais je me sentais plus à l'aise d'assumer en présence d'une femme. Enfin bon... tout ça n'etait qu'une vaste plaisanterie. Nous etions là pour voir le spectacle. Ensuite chacun retournerait chez lui.

D'alleurs, le spectacle ne tarda pas à démarrer. Les rideaux s'ouvrèrent sur un bateau. Decors en papier maché trés bien peint tout à fait charmant. Au centre, une femme armée d'un sabre qui expliquait avoir réchappé aux pirates. J'aimais les histoires de pirate. Je jettais un regard à shin pour jauger de son interêt. Ne prêtant pas attention à Krâm tant qu'il jouait en silence. La pièce de theâtre allait de peripéties en peripéties. Quand la pièce fut brutalement plongé dans le noir alors que l'amant de la belle mourrait. A l'exemple du publique, je laissais planner un silence... M'attendant à voir réapparaître de suite les lumières mais non. Rien. Seulement l'obscurité. Comme une coupure de courant. Quant un glapissement se fit entendre... Mon sang se glaça!J'envoyais ma patte sur le siège d'à côté. Ma paume rencontra le torse de l'homme que j'avais enlevé. Ouisticrâm n'etait pas là! Je me levais. Le sang tambourinant dans mes tempes. Dans l'obscurité totale. Ayant l'impression que quelque chose de terrible venait de se passer. : "Krâm! Ou est krâm". je cherchais dans ma poche un zippo que je craquais. Illuminant faiblement les lieux. Je quittais la loge. Le temps de voir un tout petit point lumineux disparaitre a l'angle du couloir... Un telephone portable? En tout cas il me semblait que le point... s'en allait en courant!

Il ne me fallu pas plus pour que je m'elance à mon tour à la poursuite du truc. Manquant de trébucher en rencontrant la premièr marche. Je rallumais mon zippo. Quand je sentis comme une présence derrière moi. Je me retournais brusquement en un leger sursaut. Je finis par reconnaître Shin. "Ou est bibi! Ils ont emmené Krâm!" J'avais cette "sensation" qu'ils avaient enlevé Krâm.... C'est alors que tout me revient et que toutes les pièces concordèrent. Le restau. Les invitations. Les masques à l'entrée... Les balcons! Oh bon sang! J'empoignais ma crinière en réalisant... Continuant d'avancer dans le boyau sérré qui menait d'un balcon à l'autre. Je me hâtais autant que possible mais la flamme oscillante s'eteignait souvent. C'est alors qu'il me sembla voir un raie de lumière au pied du mur. Je relevais la tête . Porte de secours. Je m'agrippais à la poignée, essayant de l'ouvrir puis de la pousser. Mais quelque chose derrière la maintenait fermé. Ne reflechissant pas plus. Je me mis a frapper de l'epaule pour essayer de la decoincer. J'entendis des "craquements" de plastique Probablement les dormant a laquel je donnais du jeu... Mais la porte en fer, coupe feu, ne bronchait pas. Malgrés mon obstination a essayer de la forcer...

J'attrappais le poignet de Shin qui visiblement avait trouvé meilleur lumière que moi avec son portable et je braquais la lumière sur les bords de la porte. La sortie de secours semblait véritablement verouillé... Mais elle devait bien mener quelque part! La lumière innonda a nouveau les couloirs et le theâtre. Quelqu'un avait remit le jus?... Tant mieux! Je m'elançais a toute allure dans les escaliers pour regagner la porte de sortie ou je degeais litterallement le portier d'un coup de paue au plexus puis je courrait dehors. Longeant le bâtiment. Cherchant la foutu issu de secours que je ne tardais pas a trouvé à bout d'echelle. Une barre provenant de la rembarde d'escalier en fer avait etait tordue en travers de la porte. Un pokemon trés fort avait dût faire cela. Je fis un tour sur moi-même. Considerablement essouflé et eprouvé par le stress. Je pris la tête entre mes mains... essayant de rassembler les petits morceaux de moi... Par ce que là j'etais litérallement en train de devenir fou!!!!! Cédant à mes nerfs, je craquais et lâchait un hurlement qui retentit dans toute la place. Ce que je vivais était un cauchemard! Un véritable cauchemard AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHH!






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 04/10/2017
Messages : 12

Jeu 2 Nov - 21:08
On peut dire que Shin était bien piégé...même complètement dans la mouise hein ? L’arroseur arrosé c'était un peu cela. Et ça semblait faire bien rire Bibi qui poussait des petits pouffe ment sous cape en regardant son dresseur complètement tétanisé devant sa pauvre victime. Shin n'avait pas réalisé que le pauvre abruti qu'il pensait piégé était un géant ultra baraqué pouvant lui exploser la tête en découvrant la supercherie.
Si bien que quand son plan minable tomba à l'eau il devint livide et ne put acquiescer quand son vis à vis lui attrapa le bras pour le tirer vers le théâtre. En même temps il n'avait pas le choix non ? Il ne s'imaginait pas une seconde que Armand pouvait être quelqu'un de gentil qui ne réglerait pas tous ces problèmes par les poings et le jeune dresseur se contenta de suivre, servile étant courageux certes mais pas téméraire. Et là il savait qu'il n'avait aucune chance de sortir vainqueur d'un potentiel combat...pokémon ou non.

Quand ils arrivèrent devant le théâtre il fut surpris de sentir que l'autre lui lâchait le bras. Intrigué il hasarda un regard dans sa direction. Son compagnon il indiqua qu'il s’appelaient Armand et qu'il avait appelé son Ousticram...Kram. Shin haussa un sourcil, c'était pas un nom ça...juste la fin de l'espèce du pokémon. Mais c'est sûr qu'il pouvait se permettre de juger, n'avait il pas eu une imagination débordante pour le nom du sien… ?
Toujours est il qu'il n'aimait pas la tournure que prenait les événements. L'autre essayait de faire ami-ami avec lui ? Ça corroborait trop sa thèse comme quoi ce serait un pervers qui voulait juste passer la soirée en compagnie de quelqu'un et peu importe si c'était un faux numéro. Shin fronça les sourcils. Tout ça sentait vraiment le piège à plein nez. Mais il ne se laisserait pas faire. Ah ça non. Pour le moment il n'allait pas faire de vague et dés qu'il pourrait s'enfuir il le ferait !
Il détourna de nouveau le regard plein de mépris et souffla juste sèchement :

-Shin et Bibi.

Quoi il n'avait pas non plus dit qu'il essayerait d'être sympa.
En traînant un peu les pieds il suivit les hôtesses d'accueil jusqu'à leurs sièges. Meeehhhh…..un balcon à l'écart le genre de truc pour des amoureux. Il se sentait de plus en plus pris au piège. Tout cela en ignorant bien sûr qu'à la base il avait interféré dans un rendez vous amoureux.
Le spectacle commença. Shin préféra rester sur ses aguets au cas où. Néanmoins l'histoire de l’opéra était tellement prenante qu'il se retrouva au bout de plusieurs minutes totalement captivé par ce qu'il se passait sur scène Bibi sur les genoux caressant machinalement la tête de la tortue qui faisait un petit somme profitant d'un de ses moment ou son dresseur était trop occupé pour agir comme un gamin débile.

Soudain la pièce fut plongée dans l'obscurité. Au vu des différentes voix qui s'élevèrent de toute part cela ne faisait pas parti du spectacle.
Parfait !
Shin tapota la tête de Bibi pour le réveiller. C'était le moment ou jamais pour ce casser loin d'ici et de ce géant. Il suffirait qu'ils soient suffisamment discrets et que…
Il fut interrompu dans ses pensées par l'autre qui commençait à paniquer. Il cherchait son pokémon ?… Apparemment il n'était plus derrière lui. Shin haussa un sourcil, il devait certainement être là à traîner. Les pokémon sont comme ça hein.
Cependant l'autre s'élança en avant et se jeta dans le couloir derrière eux. Le jeune asiatique comprenait de moins en moins ce qu'il se passait. Ramassa ses affaires posément il poussa également la porte menant au couloir avant de se retrouver confronté à Armand qui se tourna instantanément vers lui briquet à la main quand il apparu passé la porte. Ce dernier lui demanda presque en hurlant, l'inquiétude se ressentant clairement dans sa voix s'il avait toujours Bibi avec lui. A son nom la petite tortue poussa un

-PousssssssS…..

Pendant ce temps Shin sorti son téléphone portable. Il y avait quelque chose qui le préoccupait. Quelque chose qu'il devait absolument vérifier avant de commencer à courir à droite et à gauche dans le noir. Cependant Armand n'avait pas sa patience et voyant la lumière de l'appareil il lui prit des mains pour éclairer la porte qu'il essayait à tout prix d'ouvrir.
D'un coup la lumière revint et le jeune homme se précipita dans le couloir probablement pour trouver une issue. Shin le regarda dubitatif. Il avait besoin de garder la tête froide que l'un des deux ne se jette pas dans le mur.

Posément il reprit son téléphone et fit la recherche qu'il avait entamé. Oui, c'est bien cela. Alors ça compliquait la tâche. Ça la compliquait même carrément. Si Krâm avait bien été enlevé par ses personnes…
Il sorti également à la suite de son compagnon qu'il retrouva à bout de souffle dans les jardins de l'opéra. Il avait l'air, perdu et désespéré et il poussa un hurlement de rage devant son impuissance à retrouver son pokémon.
Shin posa un moment son regard sur Bibi qui se planquait derrière ses jambes. Comment réagirait-il si son tortipouss se faisait enlever. Il avait beau dire qu'il en ferait une soupe de tortue….il ne savait pas trop.

Le jeune dresseur s’approcha de son collègue et lui assena un belle gifle histoire de lui remettre les idées en place.

-Un peu de sang froid, asséna-t-il d'un claquement de langue, tu vas juste t'épuiser à courir dans tous les sens.

Il soupira et ressorti son téléphone qu'il passa à Armand. Il avait ouvert un onglet sur plusieurs coupures de journaux.

-Y'avait un truc qui collait pas dans tout ça. J'ai souvent vu des lieux se faire attaquer mais jamais comme ça. La team galaxy en règle général bloque des moments historiques ou d'importance. C'est pas leur genre de se donner du mal pour s'emparer d'un pokémon...par contre….

Il indiqua du doigt les articles que Armand devait lire :

-C'est la marque de fabrique de la team Roquette. Donc la question est de savoir ce qu'il faisaient là.

Ça les teams il les connaissait bien.Même très bien. Quand on a comme but ultime d'être un agent de sécurité on sait les différences entre les teams et leurs spécificités régionales.

-Je suis désolé mais c'est fort probable que Krâm soit déjà en route pour Kanto.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 13/02/2016
Messages : 826

Région : Sinnoh
Ven 3 Nov - 16:48
C'était quand même incroyable d'être aussi con! Aussi naïf! Oui je vociferai! De rage envers moi. De rage envers ces deux salops qui m'avaient enlevé le singe. Je criais pour extérioriser. Bon sang mais pourquoi n'avais-je pas été plus méfiant? A bien y repenser, depuis le début c'était bien à ouisticram qu'ils s'interessaient. Pas à moi! Et puis ces places en première classe. N'était ce pas super louche? Franchement?... Les poings serrés à en faire blémir les phalanges, je pestais toute ma colère à n'en plus savoir me maîtriser. Ouisticrâm n'etait pas juste un pokemon. C'était mon pote. Mon meilleur ami. Celui que je traînais partout depuis que j'étais gosse. En cette instant, j'étais à des années lumières de l'instant présent! Mais un coup... Une baffe retentissante s'ecrasa sur le coin de ma mâchoire. a m'en faire claquer le bec et les dents. J'étais soufflé par la surprise d'avantage que par la douleur. Peut-être du faîtes de ma taille, je n'étais pas trés douillet. Je posais ma main sur ma joue. Mon regard clair se posant sur le microbe qui avait eu l'audace. Une floppée de sentiments contraires m'assaillirent. -Un peu de sang froid, asséna-t-il d'un claquement de langue, tu vas juste t'épuiser à courir dans tous les sens. Devais-je lui être reconnaissant de m'avoir: "calmer?" ou est-ce que je devais le secouer comme un prunier par ce que concrétement c'etait pas le moment pour me les broyer? ... Je fis ni l'un de l'autre, m'attachant à ma morale qui retennait que la violence c'était mal. Cependant, j'étais pas plus bonne poire qu'un autre. J'attrappais le poignet de la main qui m'avait giflé vigoureusement. A côté des mes battoires, l'asiat' semblait fait en biscotte et je grinçais des dents. Vissant mon regard dans le sien. Approchant ma gueule suffisamment proche de la sienne pour sentir la chaleur de sa respiration sur mon visage: "Ne refais jamais ça! A moins de vouloir te prendre une pompe en 52 dans le cul" Lui dis-je. "Graah p'tit con!" Je le lâchais en rejettant son bras. Avant de porter ma main à la tempe. Je me tournais à nouveau vers le virage ou le véhicule avait disparu en trombe. Que pouvais-je faire maintenant?

Le silence planna un long moment. La douleur de cette disparition retentissant dans mon coeur et dans mes veines. Je ne me sentais pas bien. Fébrile même. Comme si j'allais encore me reveiller du cauchemard? Shin était bien sur libre de partir. D'ailleurs en cet instant, je ne pensais déjà plus à lui. Comme gommé de la cartographie de ma cervelle. Je ne prêtais donc pas attention à ce qu'il faisait sur son telephone. Je préférais essayer de mettre mes idées en place. Tout d'abord je devais prévenir la police... et peut-être faire un tour sur place? Est-ce que ouisticrâm etait le seul qui avait été emmené? Pourquoi lui? Qui avait organisé ce spectacle? Qui etait responsable de la billeterie? Est-ce que je devais aller voir un hypnotiseur pour me faire bidouiller la cervelle et me rappeller le numero de la plaque que j'avais à peine entrevue?...A défaut d'avoir la télé, ce n'etait pas les exemple d'enquête dans mes bouquin policier qui me manquaient. Mais là... une fois qu'on était confronté a ce genre de truc en vrai. C'était autre chose... Oh par Archeus... Comment faire?! Quand une image affiché sur un telephone apparu devant mon regard. Un peu comme une apparition mystérieuse, il me fallu deux bonnes secondes pour accusé le coup que Shin était toujours là et que c'était bien à moi qu'on s'adressait.

-Y'avait un truc qui collait pas dans tout ça. J'ai souvent vu des lieux se faire attaquer mais jamais comme ça. La team galaxy en règle général bloque des moments historiques ou d'importance. C'est pas leur genre de se donner du mal pour s'emparer d'un pokémon...par contre….

Team Galaxy? Gné - Comprend pas! Je regardais le telephone, forçant mon regard à s'accorcher aux images et à lire. Les articles relataient des enlevements pokemon de ce genre. Mais pas dans le coin. A Kanto. je me mis à faire défiler les images. Avec ce big bug en tête, je dodelinais "non ce n'est pas possible- ce n'est pas possible - ce n'est pas possible" avant d'avoir la reparti immédiate dans l'autre sens. "et bah si. et bah si. et bah si..." Le doigt de Shin passa sous mes yeux tandis qu'il désignait certaines choses. Je me mis a faire "non" de la tête. Comme un automate...

-C'est la marque de fabrique de la team Roquette. Donc la question est de savoir ce qu'il faisaient là.

La team Rocket? Mais qu'est ce que c'était encore que ça? Des organisations mafieuses? Incroyable! Je me mordais le dos du poing en réfléchissant.

-Je suis désolé mais c'est fort probable que Krâm soit déjà en route pour Kanto.



Si j'en parlais a la police, ils feront enquête. Mais au vu des dates des articles, la team en question courrait toujours. Et maintenant à Sinnoh. Momentannément, il me prit la rage de penser "qu'ils foutaient rien"... "Qu'ils ne faisaient pas comme il faut leur boulot". Quand j'entendis une femme crier: "Hector!... Hector! Mais ou es-tu!" Tout comme moi, cette femme semblait chercher quelqu'un.. ou quelque chose. Je la regardais se pencher pour voir sous des buissons. Un pokemon? On avait enlevé son pokemon? L'espace d'un instant quelque chose passa dans mon ventre. Un bref soulagement? Je n'etais pas le seul à souffrir avant d'être chassé immédiatement par des sentiments plus noble. Au mon dieu. C'était vraiment terrible. Quelqu'un enlevait vraiment des pokemons. Je quittais Shin un instant pour aller la voir. : "Bonjour, vous avez perdu quelque chose? - Oui! Mon reptincel! Je n'arrive pas à le retrouver!" Un jeune homme ne tarda pas à nous rejoindre :" Vous n'avez pas vu mon pyroli?" Un pyroli?... Encore un pokemon feu?... Tiens tiens... Je passais ma main dans mes cheveux bleu... Devais-je leur annoncer que mon ouisticram aussi avait disparu au risque de semer la panique générale. Je préférais pas... Je mis mon poing devant ma bouche en toussottant, prennant une voix trés sérieuse. A l'exemple d'un agent enquêtant sur le terrain: "Dans quelle circonstance vos pokemons ont-il disparu? - Pendant la coupure" Me repondirent-ils en coeur. L'un me dit qu'avec le retour de l'éclairage, il s'etait apperçu de la disparition. L'autre à entendu un grognement puis un choc et à tébuché en cherchant. Peu à peu la place se peupla. Des flics commencèrent à débarquer. Je disparaissais dans la foule tandis que mes deux protagonistes se dirigeaient vers les policiers.

Je retournais vers Shin: "J'ai vu deux individus louche mais je pense qu'ils etaient plus... Ils en avaient aprés des pokemons feu apparemment." La place s'était mué en une scène de drame. Certains dresseurs appellaient. D'autres pleuraient. Et comme moi... d'autres criaient. La police commençaient à baliser les lieux. Je crois qu'on était bon, moi comme Shin pour aller au poste. Je me laissais tomber. A même le sol pour m'assoir. Prennant la tête entre mes mains. Mais qu'est-ce que je pouvais faire?!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Sortie de Nausicaä en Blu-Ray au Japon
» Sortie de chez le coiffeur...
» Balotelli, hein elle est où la sortie ?
» Sortie dans l'Enedwaith et Livre épique le mardi 2 novembre
» La sortie de la Forêt de Jade

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Sinnoh - 4E G E N :: Unionpolis-