AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» Loup - À propos de la CS Surf


avatar
Dresseur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 01/09/2017
Messages : 20

Région : Kanto
Sam 16 Sep - 23:09
Loup était au centre pokémon d'Azuria après avoir fait quelques combats autour de sa ville natale avec son Carapuce qu'il venait de recevoir. Il avait également capturer un Roucool et un Rattata. Pendant que ses pokémons étaient en train de se reposer, Loup utilisait l'ordinateur du centre afin de se renseigner sur la CS Surf, une compétence qui lui permettrait de nager avec son Carapuce et d'attraper plus de pokémon eau. La première chose que Loup vérifia est si son Carapuce était en mesure d'apprendre cette compétence. C'était effectivement le cas. La deuxième était de savoir si une pension capable de lui apprendre cette compétence existait à Kanto. Encore une fois il en existait une, mais elle était au Bourg Palette. Et pour finir, est-ce que le responsable de cette pension acceptait de se déplacer pour venir lui apprendre la CS ici à Azuria ? Car Loup se voyait mal faire la route jusqu'au Bourg Palette. Une chose est sûr, il pouvait toujours appeler à la pension pour se renseigner.

« Bonjour ! Je m'apelle Loup. Est-ce que vous offrez l'apprentissage de la CS Surf ? »

La pension offrait bel et bien cet aprentissage d'après son site internet.

« Combien cela coûte-t-il ? »

Loup savait que le prix était de 400 pokédollars sur le site internet de la pension, mais il préférait toujours avoir une confirmation de ce prix, au cas où il aurait augmenté ou diminué, sait-on jamais. Ça faisait aussi plus sérieux selon lui.

« D'accord. Euh... j'habite à Azuria moi, est-ce que vous pouvez vous déplacer jusqu'ici ? »

Loup espérait qu'ils disent oui, sinon il ne pourait pas en faire l'acquisition. Il était prêt à payer plus cher s'il le faudrait, mais il voulait absolument que son Carapuce apprenne Surf.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 978

Région : Kantô
Dim 17 Sep - 17:57
Depuis le concours de coordination de Littorella auquel nous avions assisté pour admirer Mlle Stanford monter sur scène avec le costume tout spécialement conçu pour elle, mais également Mlle Kanes qui portait, ce jour-là, une robe de notre création, notre boutique devait faire face à une recrudescence de clientes qui, présentes au concours, avaient remarqué les robes des deux jeunes femmes et qui souhaitaient désormais se procurer la leur. Cette soudaine hausse des fréquentations ne s'étendrait sûrement pas dans la durée, mais l'arrivée de Karin parmi nous il y a deux semaines était vraiment tombée à pic car son aide nous était absolument nécessaire : comme première exception à ce qu'indiquait son contrat, elle travailla à temps plein pendant plusieurs jours.

Tout occupés à la boutique que nous étions, nous aurions eu quelques difficultés à continuer d'assurer le travail de la pension en parallèle (on pouvait être aussi talentueux que possible, il paraissait tout de même assez inenvisageable de se dédoubler pour travailler à une jupe plissée d'un côté tout en procurant un massage à une Girafarig de l'autre) si Kisa n'était pas venue, elle aussi, nous donner un coup de main. C'était un jour férié et son lycée faisait le pont, si bien qu'elle resterait chez nous pour le week-end. Comme toujours, je rayonnai lorsqu'elle nous prévint de son arrivée imminente et je passai un jeudi très heureux, à m'occuper des commandes avec Miné tandis que ma petite sœur se concentrait sur sa spécialité, à savoir l'entraînement des Pokémon.

Ce fut donc vers Kisa que je me tournai lorsque le lendemain, un jeune homme nous appela pour savoir si nous proposions bien l'apprentissage de la "CS Surf". « Akichi's Beautiful Land, bonjour ! ...Si vous voulez bien patienter un instant, je vous prie, je vais vérifier ça ! » Au moment de la création de notre pension, le Comité Régional des Éleveurs nous avait offert, parmi d'autres petits cadeaux de lancement, un CD sur le boîtier duquel était indiqué "capsule spéciale". J'avais déjà vu des disques de ce genre avant, et Kisa nous avait expliqué qu'il s'agissait de vidéos spécialement conçues pour les Pokémon que l'on pouvait leur faire visionner afin de leur apprendre une nouvelle attaque, pour autant qu'ils en soient capables. Il y en avait de différents types, certaines appelées "capsules techniques" et d'autres, plus rares, nommées "capsules spéciales", et il était courant que les éleveurs proposent une mise à disposition de ces capsules à leurs clients parmi leurs services. Nous nous en étions procuré plusieurs et il n'était pas rare que nos visiteurs nous interrogent à leur sujet ; mais, moi-même, je ne m'y intéressais guère, et si les termes "CS Surf" m'étaient familiers, je joignis Kisa pour qu'elle me confirme que nous la proposions bien.

« Oui, en effet, nous pouvons enseigner l'attaque Surf à l'un de vos Pokémon... aquatiques. Il vous en coûtera 400p$. ...Hm, Azuria ? Attendez un instant... » Le jeune homme qui faisait appel à nos services semblait dans l'impossibilité de se rendre jusqu'au Bourg Palette. Par chance, nous possédions un lecteur de capsules portable qui nous permettait de faire visionner les disques aux Pokémon sans devoir forcément nous trouver chez nous ; mais s'il nous arriver régulièrement de voyager pour porter des articles à des clients de la boutique, Azuria était quand même à l'autre bout du Kantô et cette petite course nous prendrait à la fois du temps et de l'argent. Je feuilletai rapidement le carnet de commandes que j'avais sous les yeux, mais je n'avais rien à livrer dans la semaine à des clients d'Azuria ou des environs. En revanche, je songeai soudain que Kisa devait rentrer à Carmin-sur-Mer dimanche soir. Je pourrais la ramener en voiture et faire une escale à Azuria pour rencontrer le jeune homme !

« Vous avez de la chance, je dois justement prendre la route dimanche en fin d'après-midi. Je pourrai être à Azuria aux alentours de dix-huit ou dix-neuf heures, serez-vous disponible ? » Je songeai que je pourrais ensuite dîner dehors avec Kisa avant de la laisser chez elle. « Cependant, comme cela me fera faire un petit détour, je vous demanderai une commission supplémentaire pour le trajet... »

Si le jeune homme était d'accord, il ne lui resterait plus qu'à me donner son adresse et un numéro de téléphone, et l'affaire serait réglée.



hrp:
 



~ abl pension ~ solo ~ duo ~ duo ~ trio ~ duo pension ~ duo pension ~ merveilleuses aventures ! ~
(ava & signa Elisa - DC Ada Freimann & Kestrel Manori)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 01/09/2017
Messages : 20

Région : Kanto
Dim 17 Sep - 18:49
Loup était rassuré de savoir que la pension pokémon qu'il venait de contacter offrait l'apprentissage de la CS Surf pour son Carapuce. Ceux-ci acceptaient également de se déplacer et de venir lui enseigner la capacité jusqu'à Azuria, et cela entre dix-huit et dix-neuf heure dimanche prochain. Pour Loup, tout était parfait et il avait hâte d'être dimanche.

« Oui, je serai disponible à l'heure prévu. »

Toutefois, comme Loup le pensait initialement, il y aurait une petite commission à payer pour le déplacement. Ce n'était pas du tout un problème pour lui, même si la somme d'argent qu'il possédait était limitée, il pouvait se permettre cette dépense pour une capacité qu'il jugeait primordiale dans le but de réaliser son rêve.

« Aucun problème, mais combien cette commission supplémentaire coûterais t'il ? »

À la fin de l'appel, Loup fournit les informations demandées, à savoir son adresse et son numéro de téléphone. Il ne restait plus qu'à attendre jusqu'à dimanche soir avec impatience avant de pouvoir enfin aller nager avec son Carapuce et capturer d'autres pokémons aquatiques directement dans leur élément naturel. Pour capturer de nouveaux pokémons aquatiques, c'était nécessaire.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 978

Région : Kantô
Ven 22 Sep - 14:07
Évidemment, il me fallait définir maintenant les frais supplémentaires qu'il devrait me payer pour que ce Loup Berry décide de s'il tenait vraiment à faire appel à nos services, ou non. N'ayant pas encore fait la route, il m'était difficile de déterminer avec précision le coût en essence mais aussi en temps de cette escale à Azuria, mais puisque le jeune homme se disait disponible le jour où rentrait Kisa et que ce ne serait pas un gros détour sur la route de Carmin-sur-Mer, je décidai de lui communiquer le tarif usuel d'une livraison vers une destination proche : « Eh bien... Si nous pouvons vous voir le dimanche soir, cela vous fera 150p$, en plus des 400 que vous coûtera l'apprentissage de la CS Surf. » L'annonce du prix ne découragea pas le jeune homme qui paraissait vraiment déterminé à enseigner la capacité aquatique à son compagnon qu'il nommait « Carapuce », bien que lui-même ne pût pas voyager jusqu'au Bourg Palette pour cela, et nous échangeâmes donc nos coordonnées afin de pouvoir nous retrouver à Azuria le jour venu.

Il m'était toujours difficile de quitter Kisa lorsqu'elle devait rentrer chez sa mère après un séjour chez nous : bien que cela fît plusieurs mois, maintenant, que nous nous étions retrouvés, je ne pouvais m'empêcher de repenser par bribes à notre séparation passée à chaque fois qu'elle quittait le jardin pour aller vers la gare et qu'elle montait dans le train qui l'éloignerait du Bourg Palette, avec un dernier regard vers nous, un sourire, un geste, avant que son visage ne disparaisse dans l'ombre du wagon qui s'en allait dans le lointain. C'était d'autant plus difficile en ce moment où, avec les problèmes que nous posait Isoko, je n'étais plus absolument sûr que je pourrais la revoir aussi facilement la prochaine fois que je le souhaiterais – même si je ne laisserais pas cette femme me l'enlever à nouveau, je ne laisserais plus Isoko m'empêcher de revoir ma sœur, jamais. Mais l'idée de faire, cette fois, la route jusqu'à Carmin-sur-Mer avec Kisa fut donc pour moi un soulagement : le trajet était long, mais cela retarderait d'autant ma séparation d'avec ma petite sœur. Quant à la ville portuaire, je n'aimais pas y retourner, mais il n'était pas encore temps de m'en préoccuper.

Miné aurait aimé faire le trajet avec nous, mais nous eûmes à peine à nous concerter pour décider qu'elle resterait à la maison afin de s'occuper des pensionnaires et d'avancer un peu les commandes de la boutique, car ce n'était pas le travail qui manquait. Le dimanche arriva, et après des adieux chaleureux entre les deux jeunes femmes qui se reverraient pourtant, si tout allait bien, d'ici quelques semaines, ma sœur et moi embarquâmes dans ma voiture ornée des logos d'Akichi's Beautiful Land et de la Boutique Akichi, avec évidemment Cécilia ma "Togetic", Kocoto, trois autres des boules roses voletantes de Kisa (les "Gras-n'y-vol") et Omelette, le "Neuf-œufs" dont elle prenait désormais soin.

Nous n'eûmes pas de problème particulier sur la route et, comme je l'avais prévu, nous arrivâmes à Azuria vers dix-huit heures quarante, un horaire d'embouteillages habituels qui me fit me réjouir que nous soyons dimanche. Nous nous présentâmes devant une maison à l'air accueillante dont le numéro correspondait à l'adresse donnée par le jeune homme qui nous avait contactés et je lui téléphonai pour le prévenir de notre arrivée.

« Allô, Monsieur Berry ? Bonsoir ! C'est Akichi Sôma, Mlle Sôma et moi sommes juste devant chez vous ! »



hrp:
 



~ abl pension ~ solo ~ duo ~ duo ~ trio ~ duo pension ~ duo pension ~ merveilleuses aventures ! ~
(ava & signa Elisa - DC Ada Freimann & Kestrel Manori)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 01/09/2017
Messages : 20

Région : Kanto
Sam 30 Sep - 9:15
Il était bientôt dix-neuf heure que le téléphone sonna. Sa mère étant occupée avec la lessive, ce fut donc Loup qui répondit au téléphone et il fut heureux d'apprendre que c'était le responsable de la pension pokémon venue exprès pour enseigner la compétence Surf à son Carapuce. Mais, pourquoi avoir appelé et ne pas avoir sonné à la porte ? Loup trouvait cela un peu étrange mais bon, tant pis. Il sortit donc à l'extérieur, ou du moins il s'apprêtait à sortir lorsque sa mère sortit de la salle de lavage.

« Loup, si tu sors, pense à mettre un pantalon ! »

Loup était en effet vêtu que de son long t-shirt bleuté qu'il mettait pour aller dormir, celui avec une tête de loup dessiné dessus, et qui lui arrivait jusqu'un peu au dessus des genoux, et il ne portait pas de pantalon. Sa mère avait en effet pris ses vêtements pour les mettre à la lessive et Loup portait donc ce qu'il mettait comme vêtement pendant la nuit.

« Ça va maman, je fais juste sortir deux minutes et je reviens. »

Et Loup sortit ainsi, habillé de la sorte, après avoir enfilé une paire de chaussures. Il n'était pas vraiment gêné, après tout il ne faisait que sortir sur le devant de sa maison. Il avait tout de même pris la pokéball de son Carapuce et son argent avec lui qu'il avait mis dans les poches de son t-shirt.

« Bonjour ! Euh, Akichi Sôma je présume ? »

Il ne lui avait jamais réellement dit son nom mais Loup s'était davantage renseigné sur la pension pendant qu'il attendait son arrivée. Il en connaissait maintenant mieux sur les services qu'ils offraient et il avait peut-être même envie de faire appel à eux probablement plus tard. Mais pour l'heure, il était surtout question d'enseigner Surf à son pokémon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 978

Région : Kantô
Mar 10 Oct - 19:25
La porte de la maison devant laquelle nous avions téléphoné ne tarda pas à s'ouvrir et un jeune homme en sortit, que je supposai être le dénommé Loup Berry, notre client du jour, puisqu'il était le seul représentant de la gent masculine à paraître alentour – à moins qu'il ne s'agît d'un imposteur qui avait pris la place du garçon pour nous jouer quelque mauvais tour, mais ce genre d'aventure ne survenait quand même pas très souvent et, de toute manière, nous serions rapidement fixés. L'individu était mince, de taille moyenne, avec de beaux yeux verts et des cheveux d'un gris que l'on rencontre rarement sur les personnes de son âge mais ce n'était pas moi, avec ma chevelure blanche, qui allait m'en émouvoir. Il était à vrai dire plutôt mignon ; toutefois, mon attention se retrouva bien vite happée par sa tenue composée d'un unique t-shirt trop long, sans pantalon, et qui avait tout l'air de lui tenir lieu de pyjama. Ce jeune extravagant venait me saluer, moi, Akichi Sôma, sans pantalon et en pyjama ? Était-il pauvre et n'avait-il que cela à se mettre sur le dos ? Ou bien s'apprêtait-il à se coucher ? Il n'était pourtant que presque dix-neuf heures.. Mais il se pouvait que des gens se couchent à cette heure-ci s'ils le désiraient, ou s'ils n'avaient rien de mieux à faire ; c'était tout de même étonnant, car il savait que nous arriverions à cette heure, alors pourquoi se présenter comme cela devant nous ? Soit ce garçon avait grand besoin de mes services non seulement d'éleveur, mais aussi de styliste, soit... Soit c'était qu'il se sentait bien en pyjama, mais il aurait eu grand besoin de mes services quand même. Je n'y pensai cependant pas plus longtemps car il venait vers nous pour nous saluer.

Bonsoir, jeune homme ! Vous présumez bien, je suis Akichi Sôma et voici mesdemoiselles Kisa et Cécilia, enchanté ! Vous devez donc être M. Berry ? Il y eut des échanges de poignées demain entre ma petite sœur, Cécilia, moi-même et notre nouveau client tandis que ce dernier nous confirmait son identité, puis je repris afin de dissiper mes doutes : C'est un pyjama que vous portez, n'est-ce pas ? Il m'importait tout de même de savoir si j'étais face à un jeune homme pour qui un tee-shirt à motif de tête de loup et trop long était une tenue usuelle de jour ou bien de nuit, et si l'absence de pantalon était dû à un oubli de sa part ou non.

Ces présentations effectuées, je sortis de mon sac à bandoulière le disque d'apprentissage de l'attaque Surf ainsi qu'un petit appareil qui ressemblait à une sorte de lecteur CD noir très épais et surmonté d'un écran amovible, qui permettait de lire les "capsules" à distance sans avoir besoin de se trouver près d'un écran télévisé pour cela.

Voici le disque contenant la formule d'apprentissage de la CS Surf ainsi qu'un lecteur de capsules portatif, expliquai-je à Loup au cas où il ne serait pas familier de ces objets. Le visionnage ne durera que quelques minutes et permettra à votre Pokémon de connaître l'attaque Surf comme s'il était né avec !
C'est un Carapuce, c'est bien cela ? ajouta Kisa. Vous pouvez le faire sortir de sa pokéball quand vous voulez.

Au sourire qui se dessinait sur ses lèvres et au ton avec lequel elle avait parlé, je devinai qu'elle était impatiente de voir le Pokémon dont notre client nous avait parlé.



~ abl pension ~ solo ~ duo ~ duo ~ trio ~ duo pension ~ duo pension ~ merveilleuses aventures ! ~
(ava & signa Elisa - DC Ada Freimann & Kestrel Manori)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 01/09/2017
Messages : 20

Région : Kanto
Mar 14 Nov - 23:49
HRP:
 

Loup venait de sortir de sa maison pour accueillir la responsable, enfin plutot le responsable car il avait été détrompé par sa voix, de la pension Beautiful Land. Il fut d'abord surpris en sortant de chez lui qu'il était accompagné et non seul comme il était convenu, mais qu'en plus il se pose des questions sur son habillement alors que ce n'était pas du tout le moment. Que lui importait-il qu'il ne soit vêtu que d'un long t-shirt et sans pantalon ? Si ses sous-vêtements ne se voyaient pas, il n'y avait aucun problème, non ? Après tout, les filles eux-mêmes portaient bien des jupes encore plus courte que son t-shirt qu'il sache ! Enfin bref, il sortit son carapuce de sa pokéball et le, ou plutôt les responsables, lui apprirent la compétence CS Surf comme promis. Ils avaient l'air de porter un intérêt tout particulier à son Carapuce. Mais bon, c'était normal car c'était un pokémon rare. Seul le professeur Chen en distribuait aux nouveaux dresseurs.

Vint ensuite le moment de payer. Loup leur devait 200 pokédollars pour la CS Surf plus un extra pour le déplacement. C'était plus cher mais ça en vallait la peine. Loup ne se voyait pas vraiment faire le voyage jusqu'au Bourg Palette. Enfin, si, éventuellement il devrait y aller, mais il avait vraiment trop hâte de pouvoir se baigner avec son carapuce pour patienter le temps d'un tel voyage, et surtout pas pour économiser quelques pokédollars qu'il ne mettrait pas grand temps à regagner. L'argent, c'était si peu important dans la vie. Loup ne s'en souciait pas trop, il était encore jeune. Lorsque le paiement fut accepté, quelque chose d'étrange arriva, et cela arriva très vite au point que même plus tard, lorsque Loup repensa à ce qui arriva, il eut encore bien du mal à comprendre et à tout saisir.

Au loin, Loup pouvait aperçevoir des girophares de police. Il ne fit que les voir car à aucun moment les sirènes ne furent en marche. Il est vrai qu'il était curieux, mais il ne se sentait nullement concerné. Après tout, il n'avait rien fait de mal. Mais les girophares semblaient se diriger vers sa maison. Euh, il y avait un crime qui s'était produit près d'ici ? À moins que... ce soit les trois individus en face de lui qui étaient recherchés ? Ça en avait tout l'air, car la police s'arrêta pile devant chez lui et braquèrent leur révolvers sur eux. Mais à son grand étonnement, ce n'est ni Akichi, ni Kisa, ni Cécilia qui furent mis en état d'arrestation, mais Loup lui-même. Il était abasourdi, quel crime avait-il commis pour recevoir une arrestation aussi spectaculaire ? Trois voitures de polices, six policiers, revolvers sortis. Avant même qu'il ne comprenne ce qui se passait que le voilà déjà couché sur sol avec un policier le retenant en place pendant qu'il lui passait les mains dans le dos et le menottait avec force, heureusement qu'il ne résitait pas le moins du monde.

Si le responsable de la pension Akichi's Beautiful Land avait envie de savoir ce que Loup portait sous son long t-shirt, il en eut l'occasion alors que celui-ci était couché à plat ventre sur le sol avec le policier au dessus de lui en train de le menotter. Son t-shirt ayant un peu remonté, il était possible de voir que Loup ne portait effectivement pas de pantalon, pas même un short très court, et que ses sous-vêtements n'était qu'un simple slip de bain bleu foncé. C'était le genre de sous-vêtement qu'un garçon comme lui, qui aimait les pokémons aquatiques, préférait porter en permanence afin de toujours être prêt à aller dans l'eau, tout simplement. En aucun moment Loup ne remarqua que son slip eut été visible l'espace d'un instant, et de toute façon il s'en fichait.

Lorsque les policiers le remirent debout, Loup ne souhaitait regarder ni en direction de sa maison, ni en direction des trois responsables de la pension. Non, la seule chose qui l'importait c'était de voir son carapuce se faire mettre en cage par un des policiers. Loup souhaitait leur demander pourquoi il était arrêté, mais un des policiers pris les devants.

« Loup, vous êtes en état d'arrestation pour vol de pokémon, en l'occurence votre Carapuce. Vous avez le droit de garder le silence, mais si vous parlez, tout ce que vous direz pourra et sera retenu contre vous devant le tribunal. Vous avez le droit à un avocat, mais si vous n'en avez pas les moyens, un vous sera commis d'office. Maintenant assisez-vous et taisez vous ! »

Le policier lui avait dit de s'assoir en le faisant s'assoir à l'arrière d'une des autopatrouille dont les girophares étaient toujours en marche et il ferma la porte aussitôt après. Loup n'avait vraiment pas envie de parler. Ou plutot si mais il était complètement abasourdi par les événements. Il ne comprenait rien du tout à ce qui se passait. Il ne vit pas sa mère sortir et parler avec les policiers, ni ce que les trois filles de la pension étaient en train de faire, si elles discuttaient aussi avec les policiers ou si elles avaient déjà quittés les lieux. Tout cela était devenu flou dans sa tête. La nuit suivante, il la passerais au poste de police à contempler le plafond d'une cellule. Il avait hâte à demain, car ayant droit à un coup de téléphone et sachant que sa mère était déjà au courant pour son arrestation, il appelerait le professeur Chen pour lui demander comment ça se fait qu'il soit accuser de vol de pokémon. Ça n'a aucun sens. Bon, c'était peut-être pas le truc le plus logique de faire que d'appeler le prof Chen pour le provoquer, mais sur le coup de l'émotion, c'était ce que Loup, en ce moment précis, avait l'intention de faire pour son coup de fil. Enfin, pour le moment il avait surtout le goût de dormir, et une fois au poste, il s'endormi très vite, toujours sur le coup de l'émotion. Demain allait être une grosse journée. Mais il savait qu'il n'avait rien à se reprocher et que ce serait plutôt Chen qui allait avoir des ennuis de l'avoir si faussement accusé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» A propos du CNE
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Le loup de la gloire[PV la reine^^]
» Kit de loup

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kantô - 1E G E N :: Bourg Palette :: Akichi's Beautiful Land-