AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

Aller à la page : Précédent  1, 2
 
» [TOUR 1] Jill vs Worick


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 2605

Ven 27 Oct 2017 - 8:41
JILL 1 - 1 WORICK

VS


Mega-Dracaufeu Y lance Lance-Flamme !
( -43 PV )
(Random donne 27, pas de brûlure)
PV de Ronflex = 157/200


Ronflex lance Stockage!
Ronflex stocke 1 fois. Sa défense et sa défense spé augmentent d'un niveau !

Que voulez-vous faire ?



Ronflex: Stockage 1 fois
Ronflex: Défense +1 cran
Ronflex: Défense Spé +1 cran
PV de Ronflex = [b]157
/200
PV de Méga-Dracaufeu Y = 178/178


avatar ©️ Elune Crowley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 12/11/2015
Messages : 2435

Région : Kalos
Ven 27 Oct 2017 - 9:42
Et action envoyée. :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 1970

Région : Kantô
Ven 27 Oct 2017 - 9:49
J'ai un mauvais pressentiment avec ce Ronflex xD Et j'envoie l'actioooon o/



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 2605

Ven 3 Nov 2017 - 0:54

Mega-Dracaufeu Y lance Draco-Rage !
( -40 PV )
PV de Ronflex = 117/200


Ronflex lance Roulade!
(Random donne 92, l'attaque échoue !)

Que voulez-vous faire ?



Ronflex: Stockage 1 fois
Ronflex: Défense +1 cran
Ronflex: Défense Spé +1 cran
PV de Ronflex = [b]117
/200
PV de Méga-Dracaufeu Y = 178/178


avatar ©️ Elune Crowley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 12/11/2015
Messages : 2435

Région : Kalos
Sam 11 Nov 2017 - 18:11
Le Scorvol n'avait pas été assez malin pour remporter cette manche.

Fidèle à lui-même, il débordait d'énergie et de motivation, voire trop. Il était fort imprévisible sur le terrain et gigotait tellement dans tous les sens qu'il devenait une cible difficile. Le Lokhlass de Worick avait bien comprit comment se débarrasser de lui au plus vite : malheureusement pour elle ses lasers glace n'étaient pas assez rapides. Le Scorvol avait la bougeotte, encore plus qu'à l'accoutumée. La rame du métro lui profitait : sa taille s'en accommodait si bien qu'il parvenait sans mal à transformer le terrain à son avantage.

Les barres, notamment, lui permettaient, en les pinçant, de changer de direction de façon brutale et rapide. Son corps souple et fin n'avait pas de peine à se mouvoir. La Lokhlass ne pouvait en dire autant. Malheureusement pour nous le but du tournoi n'était pas de réaliser un parcours d'obstacles. Il fallait mettre ce monstre au tapis mais avec ses attaques de type glace, nous allions sûrement nous faire exploser. L'idéal, étant donné la configuration cascade du match, serait d'infliger un maximum de dégâts avant de tirer notre révérence. Je ne pouvais plus faire marche arrière arrivée à ce stade avancé du match.

« Mets la gomme mon gros. »

Le Scorvol voyait les choses de la même manière puisqu'il s’exécutait sans ciller. Il concentra des éclairs dans sa gueule, dévoilant ainsi à notre adversaire à quel point nous étions originaux. Seuls les crocs-éclairs cependant pouvaient espérer faire une mince percée dans les défenses du Lokhlass. Bien à l'abri derrière sa carapace et desservie par une grande puissance, celle-ci menait rondement le match de son côté. Excité comme jamais, mon Scorvol n'avait pas la stratégie à l'esprit : il fonçait tête baissée sur son adversaire. Ce dernier profita de ce grave défaut et se laissa volontairement mordre par mon compagnon. Le coup semblait faire mouche à voir l'expression de douleur du pokemon eau mais à peine Scorvol eut fini de l'électrocuter qu'elle récupéra aussitôt contenance.

« Que... »

Je ne m'y étais pas attendue. La paralysie n'était toujours pas de notre côté non plus. J'avais espéré quelques secondes de confusion face au coup de jus, le temps pour Scorvol de s'éloigner : mais la Lokhlass avait tout prévu. Mordue au vif, elle tenait pourtant toujours debout. Lente certes, mais précise : elle infligea un laser glace à bout portant sur mon Scorvol avant qu'il n'ait eu le temps de repartir. Je fis la grimace. Je souffrais à la place de mon pokemon. Vu l'efficacité du type, je priais pour que les dégâts ne soient pas irréversibles et craignait de le voir congelé. Les dégâts sur ses ailes pouvaient être graves... la violence du choc me percuta aussi et je rattrapais mon Scorvol violemment repoussé par la puissance de l'impact. Il était ko, complètement sonné. A ce moment, l'arbitre siffla et leva le bras.

« Scorvol est KO ! Worick Brown remporte la première manche. Deux minutes de pause avant le deuxième affrontement ! »

Par chance mon pokemon n'avait pas d'engelures suffisamment alarmantes pour justifier un abandon du combat. Je me précipitais cependant sur l'arbitre pour qu'immédiatement on envoie mon pokemon au centre de soins du métro. Je répondais ensuite à mon adversaire victorieux de cette première manche, partagée entre l'inquiétude et la déception.

« Ton Scorvol met une certaine pression sur le terrain je dois bien l’avouer. Il a l’air tellement énergique qu’il en devient imprévisible, j’ai hâte de voir ce que tu me réserves d’autre ! »
« Ta Lokhlass est pas du genre à subir la pression en tout cas, on s'est prit une belle branlée là. » Je le félicitais lui aussi. « Bon, on va pas en rester là. »

Je retournais à ma place et Worick appela son compagnon suivant. J'en restais bouchée bée. J'apercevais un Dimoret pour la première fois de ma vie : les couleurs vives et inhabituelles de celui de Worick ne me laissèrent pas indifférente. Il était magnifique. Contrarié aussi, apparemment. Il s'époussetait tout en adressant un regard lourd de reproches à son dresseur qui lui expliquait que l'effet de surprise avait été bien trop important pour l'appeler avant.

Il s'avança sur le terrain en me regardant de travers, comme s'il me considérait comme son adversaire. Sa motivation ne faisait aucun doute mais son regard carnassier et mauvais me laissait croire que c'était à moi qu'il avait envie de casser la gueule. Mieux valait prévoir de solides défenses face à un tel spécimen, surtout que son chromatisme l'avantageait. Confiante en mon prochain soldat, j'appelais celui qui était en quelques sortes le général de mon équipe.

Mon Métalosse apparut sur le terrain aussitôt et toisa le Dimoret.

« Fais attention à toi Bart. » fut tout ce que j'ajoutais. Comme à son habitude, le Métalosse aurait les ressources nécessaires pour mener cette bataille seul et analyser de lui-même les faiblesses et les forces de son adversaire. Au même instant, l'arbitre siffla le début de la seconde manche, me laissant fébrile dans cette nouvelle étape. Métalosse n'était pas aussi dissipé que mon Scorvol : j'avais hâte de disputer cette manche, espérant secrètement pouvoir venger notre compagnon.


Désolée pour l'attente! J'envoie à Miss E sous peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 1970

Région : Kantô
Mer 15 Nov 2017 - 16:28
A priori, le prochain adversaire était un certain Bart. Depuis qu’il avait interviewé la jeune femme, Worick savait que celle-ci était en possession d’un Métalosse depuis plusieurs années, et en l’apercevant face à lui dans ce wagon, il avait immédiatement eu une pensée pour cet adversaire en particulier. Rarissime, fort et intelligent, c’était en général le genre d’adversaire qu’on essayait de croiser le moins possible. Hors ici ça n’avait pas manqué. Et au regard de la table des types et des deux derniers combattants du scientifique, Pride n’était ici par la meilleur option. Bien entendu, il avait une confiance aveugle en son dimoret : c’était sans conteste l’un de ses meilleurs combattants, il savait user des faiblesses de son adversaire et s’adapter à un grand nombre de situation. D’ailleurs, celui-ci semblait intrigué par la présence de ce nouvel arrivant sur le terrain. Lui qui n’avait jamais vu de Métalosse avant aujourd’hui, il devait voir ce combat comme un nouveau défi, une nouvelle opportunité de se surpasser.

« Ne soit pas trop confiant et reste sur tes gardes, c’est un adversaire de taille. »

Tout en mettant en garde son Pokémon, Worick lançait un regard de défi en direction de Jill, comme pour lui signifier tout l’intérêt qu’il portait à ce combat, sans un mot. Et celui ci commençait décidément à lui plaire de plus en plus, alors que le rouquin se demandait bien quelle carte son adversaire pouvait encore cacher dans sa manche.

Au coup d’envoi, Pride ne se fit pas prier. Il s’élança instantanément dans la direction du Métalosse. De son seul œil valide, il ne lâchait pas son adversaire des yeux afin de prévoir le moindre de ses mouvements. Etant donné la taille de ce genre de spécimen Acier, combattre au beau milieu d’un métro ne serait sans doute pas la chose la plus aisée qui soit en termes de liberté de mouvements. Pride en avait bien conscience, puisqu’il ne semblait nullement s’inquiéter de son angle mort. Avec une agilité remarquable, le félin dévia sa trajectoire au dernier moment pour réaliser quelques pas de coté avant d’asséner un premier coup à son adversaire. Si Worick fut saisit de satisfaction dans un premier temps, il fut bien obligé de reconnaitre que le coup n’avait pas eu l’effet escompté. A vrai dire, le dénommé Bart ne semblait même pas du tout en avoir souffert. Très vite, l’esprit du rouquin se mit à réfléchir à toute vitesse. Le dimoret avait toujours l’habitude de combattre seul sans que les conseils de son dresseur ne lui soient d’une quelconque utilité. Cependant ici, il fallait bien se rendre à l’évidence, le scientifique et son équipe n’avaient jamais disputés de match contre un adversaire de cet acabit, et avec son orgueil habituel, le dresseur avait peur que son Pokémon chromatique ne se mette en danger pour se montrer à la hauteur de son adversaire. Heureusement, pour l’instant, il ne se laissait pas encore aller à ce genre de comportement et c’est avec souplesse qu’il se dérobait aux attaques de son opposant. Du moins, jusqu’à ce que celui-ci décide de déclencher un Séisme.

« Continue comme ça mon grand, ne le laisse pas t’atteindre !»

Sans doute usé de voir ce félin au pelage clair échapper à ses attaques frontales, le Métalosse changea de stratégie et c’est la totalité de la rame de métro qui se mit à trembler comme si l’apocalypse étaient à leurs portes. S’accrochant tant bien que mal à l’un des anneaux prévus à cet effet, la secousse fut telle que le Dimoret finit par se heurter violement à l’une des barres de la rame, lui arrachant un cri de douleur avant que celui-ci ne retombe sur ses pattes, visiblement quelques peu secoué par les évènements. Worick de son coté, avait bien cru que le sol allait se disloquer sous ses pieds et ce n’est sans doute uniquement parce qu’il était déjà plus lourd que son Pokémon qu’il n’avait pas subit le même sort.

hrp:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 2605

Dim 26 Nov 2017 - 20:02

Mega-Dracaufeu Y lance Brouillard !
(La précision de Ronflex diminue !)


Ronflex lance Avale!
(+50 PV !)
PV de Ronflex: 167/200
Les stats de Ronflex reviennent à la normale

Que voulez-vous faire ?



Ronflex: Précision -1 cran
PV de Ronflex = 167/200
PV de Méga-Dracaufeu Y = 178/178


avatar ©️ Elune Crowley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 12/11/2015
Messages : 2435

Région : Kalos
Mar 28 Nov 2017 - 22:21
Vilain Dracaufeu, très vilain. è_é

J'envoie l'action, dsl du retard!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 1970

Région : Kantô
Dim 3 Déc 2017 - 20:50
Vilain Ronflex tu veux dire D:

C'est envoyééé o/



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 2605

Dim 10 Déc 2017 - 12:27

Mega-Dracaufeu Y lance Lance-Flaaaaaaaaaames !
(-43 PV !) (Random donne 99, l'attaque ne brûle pas !)
PV de Ronflex: 124/200


Ronflex lance Roulade! (Random donne 8, l'attaque passe !)
(- 77 PV !) C'est méga-efficace !
PV de Méga-Dracaufeu Y : 101/178


Que voulez-vous faire ?



Ronflex: Précision -1 cran
PV de Ronflex = 124/200
PV de Méga-Dracaufeu Y = 101/178


avatar ©️ Elune Crowley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 12/11/2015
Messages : 2435

Région : Kalos
Mar 12 Déc 2017 - 12:31
« Mais qu'est-ce que... »

Bart ayant l'habitude de se débrouiller seul, je n'étais pas intervenue dans le combat depuis le début mais je commençais à regretter cette décision.

Le Dimoret de Worick en avait dans le ventre. Peut-être était-ce cela qu'il avait voulu me dire avec ce regard de défi. Ou peut-être pas. Quoiqu'il en soit, le pokemon chromatique n'avait pas froid aux yeux, au sens figuré, car au sens propre nous avions remarqué une cicatrice béante et profonde sur son visage. Il n'avait qu'un œil ouvert. Si je ne pouvais que soupçonner sa cécité, Bart lui en avait le cœur net et cela se voyait grâce à l'angle mort du Dimoret.

Ce dernier était particulièrement rapide. Bien plus que le Métalosse. C'était cette fois au tour de Worick d'avoir l'avantage du terrain avec son pokemon. Le Dimoret en profitait bien : il esquivait sans peine les patates métalliques qu'envoyait son adversaire. Il se hissa d'ailleurs à sa hauteur et exécuta en vitesse et avec maîtrise une superbe attaque casse-brique. Coup de bol, l'acier rendait l'assaut bien moins dangereux qu'il ne l'aurait été sur un corps de chair. Le Dimoret avait beau s'acharner, le Métalosse tenait toujours debout.

En revanche il finit par perdre patience. Tant qu'il déclencha une attaque séisme. Dans une rame de métro. Petite, quasiment aussi large que lui et en route de surcroît. Moi qui avait toujours considéré Bart comme le plus intelligent d'entre tous, j'en restais bouche bée, d'où ma remarque.

« Bart, STOP ! Kesstufou, on va mourir là ! »

Je hurlais tout en m'accrochant aux anneaux, à tout ce que je pouvais. Worick en faisait de même tandis que son Dimoret fut secoué si fort qu'il vola droit sur l'une des barres. L'arbitre quant à lui avait fait de son mieux pour s'accrocher aussi. Quand la secousse se calma enfin, le Dimoret au sol poussa un cri de douleur rauque et se releva péniblement en toisant le Métalosse d'un regard mauvais.

L'arbitre avait le même regard en se relevant : il m'interpella.

« Élimination d'office à la prochaine utilisation de l'attaque séisme ! »

Je ne bronchais pas : à vrai dire, l'arbitre méritait même une bise pour cette intervention pleine de bon sens. Je m'en abstenais cependant pour ne pas hâter ma disqualification.
Une autre secousse pourrait éventuellement être fatale : quoique j'avais suffisamment confiance en mon pokemon pour savoir qu'il ne nous voulait pas le moindre mal. Il avait simplement perdu un peu de son sang-froid : au bout de cinq ans sans broncher, j'estimais que cet écart ne méritait pas de punition exemplaire, étant donné que nous nous en sortions tous en un seul morceau. Je restais néanmoins claire avec lui.

« Il y a un moment et un lieu pour tout Bartholomé.»

Je l'appelais rarement par son nom entier, profitant du fait que cela avait plus d'impact psychologique sur la bête. Il savait que je n'invoquais ce nom que lorsqu'il s'agissait de colère, de reproches ou de peur. Dans le cas présent le monstre de métal n'eut aucun mal à identifier mon reproche. Il l'accepta. Refusant lui aussi la défaite – tout comme son adversaire – il changea de méthode. Juste à temps pour lui car le Dimoret de Worick s'était remis au travail malgré la douleur et la fatigue.

« Rarement vu un pokemon aussi énergique ! Il mange quoi au pti déj ? » disais-je à Worick, un sourire amusé sur les lèvres.
De la drogue peut-être, vu son énergie sur le terrain mais malgré toute sa bonne volonté, le casse-brique ne perçait pas toutes les défenses du Métalosse. Très agacé par sa lenteur en contrepartie, ce dernier décida de frapper fort : je reconnaissais la position qu'il prenait. Il allait cogner avec marto-poing. Et vu son état, ça allait probablement taper très fort, dans le style sans retenue aucune, sans s'inquiéter des conséquences derrière. C'était la première fois que j'observais Bart ainsi, qu'il perdait patience...


Et j'envoie l'action o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 1970

Région : Kantô
Jeu 14 Déc 2017 - 11:49
L’espace d’un instant, Worick s’était imaginé qu’il allait finir ses jours ici. Déjà dans sa tête, une dizaine de scénario catastrophes avaient commencé à prendre forme alors que le Séisme provoqué par le Métalosse prenait en ampleur. Finalement, le Pokémon acier finit par retrouver la raison, sans doute aussi grâce aux cris de sa dresseuse qui semblait abasourdie par le comportement de son Pokémon, et le scientifique comprenait bien pourquoi. En règle générale, grâce à leur processus d’évolution, les Métalosses sont des Pokémons possédant un QI hautement supérieur à la moyenne des autres espèces. Envisager les conséquences d’une telle secousse au beau milieu d’une rame de métro ne devrait donc aucunement poser de problème à un Pokémon aussi intelligent que lui. Pourtant, il n’avait pas hésité à proposer à ses colocataires de rame la simulation saisissante de la vie d’un glaçon au milieu d’un shaker, ce que l’arbitre reprocha immédiatement à la jeune femme en la menaçant d’une disqualification immédiate en cas d’une prochaine utilisation de ce genre d’attaque. Si Worick approuvait tout de même cette preuve de bon sens, il ne pouvait pas s’empêcher de remarquer que le dénommé « Bart » et lui partageaient un point commun : Pride pouvait leur faire perdre patience en un temps record.

Soufflant un peu après cette secousse, Worick lança un regard inquiet en direction de son Dimoret. Celui-ci semblait avoir méchamment dérouillé après l’attaque de son adversaire. Pourtant, celui-ci était toujours d’attaque, et s’il avait lancé un regard mauvais en direction de son adversaire, il prit un instant pour regarder son dresseur en coin de son seul œil valide, avant de hocher la tête dans sa direction comme pour lui signifier qu’il n’avait rien de cassé. Le match était donc prêt à continuer et Pride n’attendit pas une seconde de plus pour retourner à la charge. Le voir ainsi combattre avec tant d’énergie rappelait souvent au rouquin que c’est sans doute grâce au caractère si particulier de son Pokémon qu’il avait survécu, cette nuit là à Céladopole. Bien qu’il en ait payé le prix avec l’un de ses yeux, Pride avait toujours su se montrer coriace, que l’adversaire soit Humain ou Pokémon. Il ne fait d’ailleurs aucun doute que c’est pour cette raison bien précise que le scientifique a toujours eu en lui une confiance aveugle malgré son sale caractère. Et bien que le combat ne semble pas être le mieux engagé pour le Pokémon chromatique, Worick avait confiance. Qu’importe la situation, Pride faisait preuve d’ingéniosité et sortait toujours une carte de sa manche au dernier moment.

« Il raffole des Froussardines, mais je peux t’assurer qu’il n’est pas dopé ! »

Worick avait répondu sur le ton de la plaisanterie, rendant au passage son sourire à son adversaire. Il est vrai que le dimoret chromatique n’aime pas laisser la main à son adversaire et prend souvent un malin plaisir à harceler de coups ses opposants pour les pousser à flancher. C’est d’ailleurs d’autant plus frustrant pour lui de voir qu’actuellement, si le géant de fer face à lui perd patience, il ne flanche pas vraiment sur le plan physique.

« En réalité, je pense qu’on peut surtout dire qu’il carbure à l’orgueil. Tu imagines bien que voir ton compagnon encaisser sans flancher n’aide pas à ce que Pride reste serein. »

En réalité, Worick appréciait le fait que son Pokémon soit tombé sur un adversaire à la hauteur. Qu’il gagne ou qu’il perde cet affrontement, il ne pouvait en sortir que plus expérimenté, pas comme lorsqu’il s’amuse simplement à torturer des plus faibles que lui. Pourtant, la capacité à encaisser du Métalosse surprenait tout de même Worick au plus haut point. Celui-ci devait être sacrément endurci par les années d’expériences pour tenir tête à Pride avec autant de prestance. Et c’est d’ailleurs sans aucun doute ce détail qui allait finir par couter la défaite au dimoret. Fier comme personne, son nom ne lui avait pas été par hasard, et la situation commençait sérieusement à lui taper sur le système, lui qui n’avait pas l’habitude de faire face à tant de résistance. A tel point que plus le temps passait, plus le félin prenait des risques inconsidérés dans ses mouvements. Finalement, alors que le Métalosse prit une posture clairement offensive, prêt à frapper, Pride chargea toutes griffes dehors. Là où le félin aurait d’habitude vu une menace, il n’en fut rien. A moins que celui-ci ait pu s’imaginer assener un coup suffisamment costaud pour mettre fin au combat avant que le Pokémon acier ne puisse frapper ? Sur le coup, Worick ne saisit pas le pourquoi du comment. Seulement, il assiste très clairement au dénouement de cet affront qui est des plus brutal. A bout portant, prêt à atteindre sa proie, c’est un Marto-poing que reçoit violemment le dimoret. Mais pas n’importe quel Marto-Poing. Celui-ci est très clairement porté par un Métalosse poussé à bout par la situation. Ce genre de coup, Worick n’en avait jamais vu jusque là. Pride est frappé avec une telle puissance qu’il est projeté à toute vitesse de l’autre coté de la rame comme s’il avait été tiré à la façon d’un boulet de canon. Il se heurte avec une telle force à la paroi situées à quelques centimètres à peine de son dresseur que la rame est secouée sous le choc.

« Nom de… Pride ! »

Alors que la voix du scientifique trahit sa stupéfaction mais aussi une certaine inquiétude, ce dernier s’agenouille aux cotés de son compagnon qui jonche maintenant le sol, face contre terre, tandis qu’un liquide carmin s’échappe de sa gueule. Le coup a été porté avec une telle puissance que le rouquin ne serait pas étonné d’apprendre que la moitié des côtes de son dimoret ont cédées au moment de l’impact. Jamais il n’avait vu l’un de ses Pokémons finir dans un état aussi critique à la fin d’un match, et après avoir vérifié rapidement le pouls de son Pokémon, le jeune homme se hâte de le faire entrer dans sa Pokéball. Au moins, sous cette forme, son état est en mesure de se stabiliser et alors qu’il tendait la Pokéball à l’arbitre avec une certaine inquiétude, Worick préférait se dire qu’avec toute la technologie disponible dans les centres Pokémons, le centre de soin du métro ferait en sorte que cet instant ne soit plus qu’un mauvais souvenir pour le félin chromatique.

« Wow… "Bart" ne rigole pas, c’est la première fois que j’assiste à un combat d’une telle intensité à vrai dire. Vous avez du parcourir un bout de chemin ensemble lui et toi pour qu’il se porte aussi bien à tes cotés. »

Si Worick masquait son inquiétude du mieux qu’il le pouvait, il n’avait absolument aucun grief contre Jill ou même son Pokémon. C’était les règles du jeu, et le rouquin le savait pertinemment lorsqu’il avait décidé de se lancer dans la compétition. Il commençait toutefois à comprendre que la jeune femme aux cheveux verts n’était vraiment pas n’importe qui, et sous ses airs modestes, cette dernière cachait un potentiel que Worick n’était finalement pas sur d’égaler à l’heure actuelle.

Le score étant on ne peut plus serré, cette dernière manche allait finalement décider du vainqueur de cet affrontement, et par la même occasion, de celui qui aurait droit de boire un verre aux frais de l’autre.

« Je n’ai pas dis mon dernier mot. Cette manche va devoir nous départager on dirait ! »

Prenant une grande inspiration, Worick reprit du poil de la bête. Défiant à nouveau la dresseuse du regard comme pour lui signifier à quel point ce duel pouvait le faire frémir, il attendit le coup d’envoie de l’arbitre pour envoyer sa dernière Pokéball. Dans un faisceau lumineux, c’est Wrath qui fit son apparition, alors que la gemme sésame logée dans la bague de Worick se mit à briller fortement…



J'envoie l'action à mon tour ! Et je retiens mon souffle xD



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 2605

Sam 23 Déc 2017 - 21:48

Mega-Dracaufeu Y, dans un retournement de situation COLOSSAL (dixit Worick lui-même !), lance Lance-Flammes !
(-43 PV !) (Random donne 71, l'attaque ne brûle pas !)
PV de Ronflex: 81/200


Ronflex lance Roulade! (Random donne 55, l'attaque passe !)
(- 146 PV !) C'est un massacre !
PV de Méga-Dracaufeu Y : 0/178

JILL 2 - 1 WORICK

Nous avons un vainqueur ! Jill Calahan remporte le combat ! Félicitations aux deux combattants pour cette sacrée démonstration de force !


avatar ©️ Elune Crowley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 12/11/2015
Messages : 2435

Région : Kalos
Sam 30 Déc 2017 - 23:14
La réaction de Bart, fut à ma grande surprise, bien plus violente que ce à quoi il m'avait habitué. Il avait pourtant déjà fait preuve d'autant de brutalité mais seulement à mon insu, lorsqu'il s'éloignait suffisamment loin de moi pour mettre une vraie distance entre nous.

A voir les assauts répétés, courageux et obstinés du Dimoret, il avait définitivement perdu patience. J'étais choquée de le voir ainsi. Jusqu'à présent il n'avait jamais perdu son sang-froid, ou je ne sais quoi qui circule dans son corps métallique. Je me demandais ce qu'il se passait, quand Worick m'apporta la réponse.

« En réalité, je pense qu’on peut surtout dire qu’il carbure à l’orgueil. Tu imagines bien que voir ton compagnon encaisser sans flancher n’aide pas à ce que Pride reste serein. »

Qui d'autre que son dresseur pouvait le connaître ainsi après tout ? Je comprenais mieux l'irritation de mon propre pokemon. Il m'avoua aussi qu'il n'était pas dopé mais qu'il avait un péché mignon. Je souriais en pensant au fait que nous en avions tous un et ajoutait :

« Ça force le respect en tout cas. Bon des fois ça doit poser problème aussi, mais j'admire cette régularité dans l'effort... »

Je lançais un regard au pokemon chromatique comme à son dresseur. Malheureusement pour les deux, entêtement ou non, Bartholomé était furieux. Peut-être était-ce cet acharnement spectaculaire qui avait eu raison de lui. Il faut dire que le nombre d'attaques couplées à la vitesse du pokemon glace ont de quoi traumatiser la victime. Bien que son corps ne soit que d'acier, le Métalosse ne donne pas lui-même cher de sa peau s'il continue d'encaisser inlassablement les casse-brique.

La position que je le vois prendre n'est pas anodine.
Quelques instants plus tard je le constate bel et bien : il a envoyé paître le Dimoret d'une baigne métallique monumentale.

« Nom de… Pride ! »

Le pokemon de Worick s'écrase et crache du sang. Je redoute les fractures au niveau des côtes et peine à deviner les nombreuses autres contusions. L'impact au crâne me rend également anxieuse. L'arbitre déclare aussitôt la fin du match en ma faveur mais je ne ressens aucune joie me parcourir : j'observe le Dimoret amoché, près duquel son dresseur inquiet tente de prendre le pouls. Worick envoie ensuite la pokeball aussitôt au centre de soins, comme mon Scorvol plus tôt, et me laisse amère quant à la violence du choc. J'estime que mon pokemon aurait pu mieux contrôler son geste.

Je ne dis rien alors qu'il se retourne pourtant vers moi. D'habitude nous échangeons toujours une communication, malgré notre différence de langage, quelle qu'elle soit, après une victoire. J'observe le mutisme cette fois alors qu'il regarde dans ma direction. Je suis contrariée, profondément. Il le sent grâce à ses ondes psychiques : avec elles, il se rend empathique à mes émotions. Il n'est pas fier de lui : c'est la raison pour laquelle je le vois aussitôt rentrer dans sa pokeball sans broncher, alors qu'il ne l'a pas fréquentée depuis plus de trois ans.
C'est à ce moment précis que mon adversaire nous adresse un compliment.

« Wow… "Bart" ne rigole pas, c’est la première fois que j’assiste à un combat d’une telle intensité à vrai dire. Vous avez du parcourir un bout de chemin ensemble lui et toi pour qu’il se porte aussi bien à tes cotés. »

Confuse de recevoir un compliment pour un tel fait, je finis par bredouiller quelque chose à Worick sans vraiment réfléchir.

« On se connaît depuis un bail tous les deux. » Je marque une pause un instant. « Mais quand même, d'habitude il cogne pas si fort. Désolée, pour ça. »

La maladresse même mais je n'ai pas le temps de m’embarrasser davantage : l'arbitre nous signale d'enchaîner la rencontre et Worick appelle son dernier compagnon. A peine ai-je le temps de l'apercevoir que quelques instants plus tard, une lueur provient du dresseur, m'aveugle et le temps de pouvoir rouvrir les yeux, je constate que le pokemon a méga-évolué. C'est la première fois que j'observe un Dracaufeu sous cette forme : je le trouve plutôt beau, à l'inverse de ce que j'ai déjà vu chez un Ptéra. Cela dit, je me rappelle des paroles de mon frère : "qui dit méga-évolution dit mal au troufion".

« Ah ouais... ça rigole plus on dirait. »

Je souris timidement, la violence de l'attaque de mon Métalosse encore trop présente dans mon esprit pour être vraiment à l'aise. J'appelle à ce moment-là mon dernier compagnon sélectionné pour le tournoi ; Ronflex. On m'a assuré que son poids serait supporté par l'installation de l'endroit : au moment de vérité, je constatais qu'on ne m'avait pas menti. J'ignorais de quoi était constitué ce métro mais était désormais officiellement rassurée.

Deux colosses vont s'affronter.

Si j'avais su que les choses iraient si vite. Au début, je priais juste, malgré mon athéisme endurci, pour survivre aux chocs des deux énormes pokemons nous accompagnant dans la rame. Il devait y avoir une part de masochisme en nous pour se taper dessus avec de tels monstres. Je ne pensais d'ailleurs plus du tout à la victoire : Worick était un adversaire sollicitant à la fois mes compétences pointues comme mon sens de l'adaptation : jusqu'ici nous avions navigué de surprises en surprises. Mon propre Scorvol lui-même s'était prit au jeu, lui qui est l'éternel indiscipliné. A coup sûr, ce dernier round allait nous confronter plus que jamais : il s'agissait maintenant de nous départager, après avoir chacun marqué un point auprès de l'autre. 

Le combat était encore bien plus stimulant que je ne l'aurai cru.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 1970

Région : Kantô
Ven 12 Jan 2018 - 20:59
La jeune femme semble embarrassée face à l’état de Pride. Bien que le rouquin puisse comprendre sa réaction, il s’empresse pour inverser la tendance, de la féliciter pour cette victoire. Bien entendu, il est quelque peu amer face au résultat des courses : Un Pokémon grièvement blessé de son coté, en plus du goût de la défaite lors de cette deuxième manche. Hélas pour le jeune homme et son dimoret chromatique, c’est la règle du jeu et l’un comme l’autre, ils en sont parfaitement conscients. Si le scientifique n’avait jamais essuyé de défaite aussi cuisante, et si Pride, lui non plus n’avait jamais dû ressentir pareille douleur, ils savaient parfaitement que cela pouvait arriver d’un instant à l’autre. Par chance, Worick était tout de même rassuré : Il l’avait immédiatement confiné dans sa Pokéball alors que son cœur battait encore, son état de santé ne devrait donc logiquement pas se dégrader d’avantage.

« Aucun problème. Il était effectivement inattendu pour Pride comme pour moi d’assister à cette… situation. Cependant c’est hélas le jeu et les risques du métier comme on dit. Je suis venu ici en étant bien conscient que je risquais de me frotter à des combattants mieux entrainés que mes compagnons. Il va sans doute s’en tirer avec quelques séquelles ou au mieux le besoin viscéral d’affronter à nouveau Bart’ pour laver son honneur, tous va bien. »

En disant cela, Worick se rassurait sans doute aussi un peu lui-même. Mais en même temps, il fallait bien l’avouer : Pride était un dur à cuir et l’orgueil et l’esprit de compétition l’aiderait à surmonter cela. Déjà lorsque Kurt l’avait ainsi blessé à l’arme blanche, provoquant la cécité de l’un de ses yeux par la même occasion, le scientifique avait cru voir son Pokémon mourir. Que nenni, Pride était tenace, bien plus tenace qu’un bon nombre d’hommes et de femmes d’ailleurs. En revanche, ce dont Worick était certains, c’est que le dimoret chromatique allait chercher à retrouver son adversaire coute que coute pour lui faire comprendre que ce n’était là qu’un coup de chance.

Coupant cours aux inquiétudes des jeunes gens en relançant le match, l’arbitre semblait avoir hâte de connaitre le résultat de cet affrontement. Il me restait mon dernier compagnon, ma botte secrète. Celui qui, parmi tous mes compagnons et de très loin, possédait le pouvoir de destruction le plus massif qu’il soit. A l’instant où il sortit de sa Pokéball, une étincelle s’immisça très légèrement dans mon esprit. Comme lorsque nous avions réalisé notre entrainement commun pour tirer le plein pouvoir de la gemme de méga-évolution qu’il portait autour du poignet, j’avais senti son esprit rencontrer le mien. La sensation était des plus brèves, mais nous permettait l’espace d’un instant de nous comprendre comme si nous étions liés par un lien télépathique des plus solides.

L’instant d’après, une intense lumière émanait de la gemme à mon doigt et de Wrath, alors que ses rugissements résonnaient dans tout le métro. Lorsque la lumière disparue, Un mega Dracaufeu Y avait pris la place du dracaufeu sortit de sa Pokéball. Plus grand, plus fort, avec une ossature plus solide et une morphologie taillée pour le combat, cette forme de Wrath lui permettait de laisser parler pleinement son potentiel.

De son coté, Jill avait envoyé un adversaire qui n’était certainement pas à prendre à la légère. Ronflex. Pour en posséder un aussi au sein de ses principaux compagnons, Worick savait pertinemment que c’était le genre de spécimen à ne pas prendre à la légère. D’ailleurs, aussi loin qu’il s’en souvenait, Wrath n’avait jamais réussi à percer les défenses de Gluttony et ce même lors d’un accès de rage. Comme quoi, « la meilleure défense, c’est l’attaque » était bel et bien le genre de phrase pondue par un charlatan. Cependant, ce genre de combat n’avait jamais eu lieu depuis que le Dracaufeu avait accès à la méga-évolution.

« Que le meilleur gagne. Qu’importe l’issue du match, ce match m’a poussé dans mes retranchements comme jamais, tu es une adversaire plus que redoutable, Jill Calahan ! »

L’arbitre venait de siffler le coup d’envoi. Deux titans allaient s’affronter, Worick le savait. Ce qu’il ne comprenait pas en revanche, c’est la raison pour laquelle ils avaient tout deux choisis d’amener de tels colosse dans un espace aussi confiné. Et de toute façon, il était trop tard pour faire demi-tour, puisque Wrath s’était déjà lancé dans la bataille, crachant une salve de flamme dans la direction du Pokémon pionceur. Si l’attaque était des plus spectaculaires, elle n’eut pas vraiment l’effet escompté, puisque le Ronflex semblait absolument indemne. Celui-ci semblait d’ailleurs dans une posture défensive et il avait surtout bien plus expérimenté que Gluttony. Soit, cela ne semblait pas réellement faire peur au dragon, puisque celui-ci envoya une salve de flamme plus importante encore, alors que la chaleur de l’attaque faisait grimacer Worick. C’est la première fois qu’il disputait un match dans un espace aussi réduit avec Wrath, et il n’aurait jamais imaginé sentir les vagues de chaleur sur son visage avec une telle intensité. Bien entendu, ses jets de flammes étaient ici la seule arme que le Dracaufeu était capable d’utiliser. Il n’avait en aucun cas l’espace nécessaire pour se mouvoir à sa guide et échanger coup de crâne et de queue. Quant à son type vol, il était strictement inutile. La chaleur commençait donc à monter drastiquement dans le métro alors que le Ronflex, certes lent, ne semblait pas réagir plus que cela. Malgré les torrents de flamme, le jeune homme tentait par moment de jeter un œil en direction de Jill pour être bien sur que Wrath ne l’immole pas vivante. Quoi qu’il en soit, même s’il devait restreindre sa puissance, le starter du jeune Brown ne devait surtout pas déclencher de catastrophe.

D’ailleurs, le Ronflex devait aussi être de cet avis, puisqu’après avoir suffisament encaissé, il s’élança de toutes ses forces en direction de Wrath à l’aide d’une attaque roulade. Le changement de comportement de la part du Pokémon adverse fut tellement brusque que ni Worick ni Wrath ne le vit venir. L’instant d’après, le métro était secoué de toute part alors que l’impact avait écrasé le dracaufeu contre la paroi.

« Relèves toi ! Souviens-toi de ce que tu as appris contre Gluttony ! »


Le Pokémon feu ne se fit pas prier. Aussitôt debout, un nuage d’une épaisse fumée noire s’échappa de ses naseaux avant d’envahir la rame de métro. Au moins, Worick était satisfait. Encore une preuve évidence que son Pokémon ne cédait plus autant à la rage qu’autrefois. Il avait ici fait preuve d’un peu de jugeote, sans doute suffisante pour tenir le Ronflex à distance quelques minutes de plus. En revanche, l’aspect négatif de la chose, c’est que le scientifique était maintenant incapable de suivre le combat. Seul la luminosité et la chaleur ambiante lui indiquait que Wrath crachait du feu de temps à autres. Sans doute tentait-il d’échanger des coups de crocs ou de griffe avec son adversaire malgré le peu d’espace disponible, au vue du fait que ses flammes ne semblent aucunement passer à travers la protection de graisse du Pokémon Pionceur. Après quelques minutes à l’aveugle, alors que la fumée crachée par Wrath commençait à se dissiper peu à peu, ce dernier, sans doute désespéré par la situation hors de son contrôle, lâcha un puissant flot de flamme continu en direction de son adversaire. Chaque seconde, les flammes grossissaient encore et encore et semblaient ne jamais prendre fin. Il voulait le bruler ? L’avoir à l’usure ? Worick n’avait en cet instant aucune idée de la stratégie que pouvait avoir son Pokémon. En revanche, ce qu’il savait bien, c’est que ça ne pouvait pas continuer : le sol métallique au pied du ronflex commençait à rougir sur le torrent de flamme incessant du dragon. Lorsque le scientifique finit par lâcher la barre de fer à laquelle il se tenait tant elle devenait chaude, il hurla le nom de son Pokémon pour couvrir le vacarme.

« Arrête ! Nous ne sommes pas en plein air, tu ne peux pas faire fondre la rame ainsi ! L’air est brulant et il y a des règles Wrath ! »

Après deux dernières secondes à faire la sourde oreille, le starter s’exécuta et ferma la gueule. Il devait bien faire quarante cinq à cinquante degrés dans la rame et l’air était devenu si chaud qu’une alarme anti-incendie se mit à arroser les participants. Si l’offensive de Wrath avait au moins permis de vérifier les normes de sécurité ô combien importante du métro de combat, elle venait aussi de clore le combat. Comme s’il avait lutté, attendant exactement l’instant précis ou son adversaire s’épuiserait, le ronflex affichait maintenant un air déterminé que Worick n’avait jamais vu sur le visage de Gluttony. Quelques instants plus tard, l’énorme Pokémon s’était de nouveau transformé en un projectile monstrueux, fonçant à vive allure en direction du Dracaufeu pour l’écraser au fond du métro avec une force démesurée, bien supérieure à celle de sa première attaque. C’était sans appel : Wrath venait de se faire aplatir avec une telle force que jamais il ne pourrait se relever de ce genre de choc. Lorsque l’impact fut passé, il s’écroula, sur les genoux d’abord, désévoluant par la même occasion pour retrouver sa forme de Dracaufeu original, avant de tomber face contre terre. Contrairement à Pride, Worick n’eut aucune inquiétude pour son starter. Sous sa forme méga-évolué, ses os étaient de cinq à dix fois plus solides que l’acier. Il était simplement sonné par la force de frappe de son adversaire, et se réveillerait d’ici quelques minutes. Cependant, c’était l’orgueil du rouquin qui venait de prendre un coup dur. Pendant quelques secondes, il observa son starter, à terre, ses yeux vairons écarquillés et en proie au doute. A quand remontait son dernier entrainement sérieux avec ses compagnons ? Il pensait aller loin, bien plus loin lors de cette compétition. Sans doute s’était-il reposé sur ses acquis ?

L’espace d’un instant et contre toute attente, la première personne a qui pensa Worick fut Jean. Implicitement comme explicitement, une relation de rivalité était née entre les deux hommes depuis leur match à Céladopole. A l’époque d’ailleurs, Wrath avait déjà perdu contre Billy. Où pouvait bien en être le jeune homme à présent ? Worick l’avait sentit dès qu’il l’avait rencontré sur le bateau en direction de l’Atlantide, le blond avait un potentiel certains. Toujours direct, à donner un avis constructif et mûrement réfléchis, il s’était lors de cet évènement montré parfois plus logique que certains scientifique de métier de l’expédition. L’idée d’offrir des stylets aux Pokémons locaux était d’ailleurs la sienne, idée qui malgré certaines moquerie passagère du rouquin, n’était pas dénuée de sens, loin de là. Avec une telle facilité à prendre des décisions justes, du moins en apparence, le blondinet devait à coup sur avoir mis une sacré distance à Worick en terme de compétition. De toute évidence, il suffisait déjà à l’époque de voir à quel point ce dernier semblait partager un lien unique avec ses compagnons pour comprendre qu’il finirait par faire partie de l’élite des dresseurs Pokémons. Le lien qu’il partageait avec son Tiplouf, notamment, pourrait provoquer une certaine jalousie chez bien des dresseurs. Dire que le jeune homme avait un potentiel suffisant pour parcourir les arènes de sa région à une vitesse hautement supérieure à celle de Worick, et même pour pouvoir participer au concours des Ranger.


Concours auquel il avait d’ailleurs participé avec la fameuse Jill Calahan. Celle qui venait d’apprendre le véritable sens du mot défaite au rouquin. Son regard vairon se déplaça lentement jusqu’à elle, avant de lui offrir un sourire gêné. Comment était-il sensé réagir dans ce genre de situation ? Jusqu’à maintenant, son expérience des matchs Pokémons contre d’autre dresseur avait été assez insignifiante, mis à part les pauvres scouts qui souhaitaient défier un scientifique, Jean, et les champions d’arènes qui ne faisaient nullement le poids contre l’équipe du jeune Brown. De toute évidence, l’issus du match était maintenant scellée. Et l’identité de celui qui se ferait offrir un verre aussi. Soufflant un coup avant de reprendre du poil de la bête, Worick fit rentrer son starter dans sa Pokéball alors que l’arbitre proclamait la femme aux cheveux vert grande gagnante de ce duel, qui aux yeux du scientifique, resterait un match d’anthologie.

« Pas trop chaud après le spectacle de Wrath ? Désolé qu’il ait tenté de carboniser ton Pokémon à ce point, je ne souhaitais pas qu’il mette vos vies en danger non plus mais je pense qu’il ne s’attendait pas à perdre. Disons qu’il à un… lourd passif avec les Ronflex. Une histoire que je pourrais sans doute vous conter à l’occasion. Quoi qu’il en soit, je dois vous féliciter, tes Pokémons et toi. Ce combat n’a pas cessé de me surprendre du début à la fin. Vous nous avez vraisemblablement démontré ce qu’est la force d’une véritable ranger, et il semblerait que nous ne soyons pas encore à la hauteur. »

Cela étant dit, il venait de trouver en Jill une figure d’admiration. La jeune femme paraissait si simple, sans aucune prise de tête, et cachait en réalité de telles ressources… Voilà une rencontre que Worick n’était pas prêt d’oublier… à moins qu’il ne prenne un verre ou deux de trop pour fêter sa défaite.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 2 sur 2) Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» Tour du monde virtuel

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Hors-régions :: Master Tower - C O M B A T S :: Métro de combat-