AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

 
» Cross-overs


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 07/02/2017
Messages : 482

Région : Alola
Sam 16 Sep - 0:42
Cross-overs

Samedi 16 Septembre – Vergazon, Hoenn

C’était là le premier Pokéathlon de la saison. Saison qui commençait bien tôt cette année. Et Linus s’était préparé, vraiment, comme un fou ces derniers jours. Il était motivé. Si l’an dernier avait été l’année de ses premières participations dans la catégorie Adultes, il était rodé. Il savait comment cela fonctionnait, il ne se ferait pas surprendre par la différence de niveau des épreuves par rapport à la catégorie Junior. Alors il l’avait attendu de pied ferme ce jour. C’était à Hoenn. A Vergazon. Il avait réservé son vol, ses parents n’avaient plus besoin de l’accompagner à présent, donc il s’y rendait seul. Enfin c’était ce qu’il croyait. Lorsque sa sœur vint lui demander si elle pouvait l’accompagner, il n’en revint pas. Il se souvenait jeune, des crises de pleurs de sa sœur qui lui avaient fendu le cœur. Et puis cet étrange sentiment, du fait que ses deux parents ne soient jamais là ensemble pour le regarder participer, ni sa sœur. Là qu’elle venait vers lui pour l’accompagner à un tel événement, il était partagé. Il savait qu’il aurait la responsabilité de veiller sur sa petite sœur, sauf qu’il ne pouvait pas, vu qu’il participait. Elle devrait se gérer seule, au milieu de tous ces spectateurs dans les gradins, de tous ces autres pokéathlètes venus concourir. Il s’inquiétait déjà de la savoir dans ce cadre. Il ne pouvait se refuser à la laisser l’accompagner, car il était tellement heureux de savoir que c’était ce qu’elle voulait, de venir avec lui, de le voir participer, et se donner à fond pour ce qu’il aime. Il était ravi, et fier, surtout. Il accepta donc.

Elle, elle avait dû faire preuve d’une énorme volonté pour aller au-delà de tout cela, pour se décider à y aller, à partir de chez elle, loin, de prendre l’avion, jusqu’à Hoenn, elle avait regardé la carte du pokémonde, c’était vraiment loin. Mais elle devait. Oliver le lui avait rappelé, il avait fortement insisté, jusqu’à la convaincre de s’y rendre. Avec un argument imparable. Sa note à son projet final. Tout se jouait sur sa capacité à se dépasser pour réaliser ce projet. Elle était partie sur cette idée. Et elle ne voulait pas en déroger, parce qu’elle n’était pas certaine de trouver une autre idée. Surtout que ses différents professeurs avaient trouvé cela plus qu’intéressant et sous de nombreux angles. Des aspects de son travail auxquels elle n’avait même pas pensé. C’était impressionnant toutes les différentes applications de la recherche qui pouvaient se faire à partir de son travail. Elle n’y avait jamais songé, mais c’était une perspective qui lui plaisait, de savoir que de ce qu’elle allait créer, d’autres pourraient aboutir à faire avancer le monde de demain dans la connaissance des Pokémon. Peut-être qu’à partir des données qu’elle va récolter, d’autres chercheurs se poseront des questionnements qui les feront aller plus loin, qui les feront tester de nouvelles choses, hypothétiser, approfondir, découvrir. C’était une première marche vers son rêve. Faire avancer la science, découvrir des choses par elle-même, que personne n’avait découvertes avant.

Par contre, elle avait été incapable de dire à son frère que le but de sa venue était d’observer les Pokémon qui participeraient et non de le regarder lui faire. Elle voulait également, même si certains mauvais souvenirs étaient encore là. La jeune fille avait là l’occasion de prendre sa revanche sur toutes ces fois où elle n’avait pu soutenir son frère, où elle avait préféré rester à l’abri du monde, chez elle, empêchant son frère de pouvoir avoir ses deux parents avec lui pour le supporter. Elle avait culpabilisé de nombreuses fois, au fil des années. Le jour était venu pour elle de se racheter de tout cela et de venir elle-même l’applaudir, pour qu’il aille encore plus loin, pour qu’il fasse mieux, pour qu’elle puisse le porter de son soutien, pour une fois. Pour une fois, il pouvait compter sur elle. Elle avait cette fierté pour elle-même d’y parvenir, bien qu’elle n’y soit pas encore. Cela la motivait davantage, pour se faire à l’idée qu’elle ne devrait pas craquer. De toute façon, elle s’était convaincue qu’elle n’irait pas seule. Elle emmenait avec elle Peel et Aysu. Elle ne pouvait prendre tout le monde avec elle, sauf si chacun retournait dans sa pokéball, mais elle n’aimait pas cela, s’ils n’étaient plus dans leur habitat naturel, ses Pokémon devaient avoir la liberté de pouvoir être où ils voulaient, de ne pas être contraints dans une de ces sphères, sauf quand cela était obligatoire. La jeune blanche avait demandé à sa mère de s’occuper de ses autres Pokémon en attendant, de les amener au parc avec elle quand elle se rendrait au travail, pour les laisser avec les autres Pokémon à elle qui vivent en semi-liberté là-bas. Ils seraient entre eux la journée et ne se rendraient pas tant compte de l’absence de leur dresseuse, c’était ce que Lottie se disait. Au moins, elle partait l’esprit tranquille. Avec son frère, avec ses deux premiers Pokémon. Elle savait ce qu’elle avait à faire, elle était parée, ou tout du moins espérait l’être.

Et ils y étaient, la compétition s’étalait le temps du week-end, comme à chaque fois. Pour Lottie, c’était deux journées loin de chez elle. Elle était satisfaite d’elle-même, car elle n’avait pas paniqué pendant le trajet, elle savait qu’elle avait fait tout ce qu’elle avait à faire comme travail jusque-là et qu’elle n’avait que son projet à faire avancer, à son rythme, parce qu’il n’y avait pas d’urgence. Elle n’était peut-être pas sereine non plus, parce que l’anxiété était une vieille amie qui ne comptait pas l’abandonner de sitôt. Mais elle parvenait à gérer pour l’instant, sous la surveillance constante de son frère, bien plus inquiet qu’elle au final. Elle était rassurée par sa présence auprès d’elle, et lui ne pensait qu’à ses souvenir d’elle pleurant. Il n’arrivait pas à éloigner ces images de son esprit. Pourtant, tout allait bien. Ce n’était que le vendredi soir, et ils n’avaient rien fait d’autre encore que de se rendre jusqu’à leur hôtel. C’était la règle de Linus, pas d’entraînement la veille. Pour la première fois de sa vie, Lottie assistait à cela, il allait parler à ses Pokémon. Il ne participait que dans les domaines Course et Endurance, il n’avait que trois Pokémon avec lui qu’ils considéraient prêts, pour les autres, il ne tenait pas à leur faire subir un échec couru d’avance. Il préférait faire progressivement. Dans la catégorie Adultes, tout change, la marche à grimper est relativement haute, il s’en était rendu compte malgré lui. Il avait fait une pause pour se recentrer et se préparer comme il fallait, il ne participait plus dans l’optique compétition mais seulement pour s’habituer et prendre le pas. Cette année, il y allait pour gagner, alors entouré de son Ténéfix, de son Lougaroc et de son Escroco. Il était prêt, tout autant qu’eux. Il les briefait avant d’aller dormir. Pendant ce temps, Lottie était assise en tailleur sur son lit, à jouer avec Aysu et Peel. Jusqu’à l’heure du coucher, en attendant demain.

La jeune blanche s’était réveillée tout naturellement, comme son horloge biologique le voulait pour six heures et demie du matin. Elle constata que le lit de son frère était déjà vide et le bruit d’eau qui coule lui suggéra qu’il se douchait. Elle ne voulait pas le perturber dans sa routine, elle le laissait faire. Elle devait renoncer à ses habitudes pour s’adapter à son frère. Alors elle attendit avant de se lever, réveillant ses Pokémon qui avaient passé la nuit sur son lit, avec elle. Il sortit, serviette autour de la taille, l’air sérieux. C’était rare de le voir comme cela. Il était pensif, il n’y avait pas de sourire pour illuminer son visage. Il était concentré pour sa journée à venir. Sans un bruit, elle se leva, et partit en direction de la salle de bain se préparer. Elle se hâta, pour ne pas qu’il l’attende. Il était là, short, t-shirt et baskets. Il avait son sac de prêt. Et ses pokéballs, attachées à sa ceinture. Il était paré. Elle prit son Otaquin dans ses bras et Peel vint à ses pieds, il était prêt à la suivre. Alors ils partirent. Direction le dôme de Pokéathlon. Le trajet à pied fut rapide, Linus avait pris soin de veiller à ce qu’il n’y ait pas beaucoup de distance. Il y avait foule, il était déterminé, elle était impressionnée. Elle tentait de se convaincre que tout irait bien, ce qui marchait pour l’instant, lui regardait fixement droit devant. Il avait des objectifs. Maintenant, ils allaient se séparer, elle allait s’installer dans les gradins, et lui se dirigerait vers les vestiaires. Il s’arrêta, elle le regarda et comprit. Elle l’encercla de ses bras. Elle le serra contre lui.

Tu vas être le meilleur Linus.



Fais comme moi. Même pas peur.

Je suis fier de toi. Merci.

Ce n’était peut-être pas des paroles pleines d’entrain, même plutôt graves, avec cette intonation. Mais c’était authentique, c’était vrai. Heureusement qu’elle était là, elle lui faisait retrouver le sourire, au moins pour quelques secondes, intérieurement. Il voyait à quel point elle avait grandi, à quel point elle avait progressé. Il se dit également qu’à ce rythme, elle n’aurait probablement plus besoin de lui pour vivre face au quotidien. Cependant, il préféra dissiper bien vite ces idées de sa tête. Il devait rester concentré, et cela n’était pas des choses positives auxquelles il devait penser. Elle était venue jusqu’ici, affronter le monde, pour lui, pour lui apporter son soutien. Il devait lui rendre honneur. Il devait briller. Pour sa sœur. Son mental était au max en franchissant la porte des vestiaires. Il ne prêta pas attention aux autres, il vit une place de libre sur un banc et y plaça son sac. Il y était. Tout comme Lottie, qui avait sorti son carnet, prête à prendre des notes, installée aux premières loges, au premier rang des gradins.




Utilisation de Vol. Dernière utilisation : 24.04.17





Blabla:
 
♥️ Avatar by myself ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 11/06/2017
Messages : 457

Région : Hoenn
Lun 6 Nov - 12:31
Cross-overs


La première compétition. Le premier Pokéathlon de la saison. Le jour que tu attendais tant était enfin arrivé. Ce moment pour lequel tu avais passé tant de temps à réfléchir et à t’entraîner avec tes compagnons était enfin là. Tu allais enfin pouvoir vérifier si tout le temps que tu avais investi dans toute cette histoire pour préparer tes compagnons allait porter ses fruits. Tu avais hâte que tout cela commence. Surtout que tu avais finalement fait ton choix par rapport à ceux qui allaient participer. Cela n’avait pas été très facile. Tu avais du mal à prendre cette décision. Cela avait longuement fait mal à ton petit cœur. Tu avais décidé de laisser ton Mucuscule de côté parce que tu avais la sensation qu’il n’était pour le moment pas encore adapté à la catégorie dans laquelle tu allais participer aujourd’hui. Peut-être que la force ce n’était pas vraiment un truc pour lui. Il avait beau eu se lancer de toutes ses forces dans les entraînements, il était très loin d’être au même niveau que les autres. Cela s’était rapidement remarqué. Même si tu savais pertinemment que c’était la bonne décision à prendre, cela n’empêchait pas que tu eusses eu énormément de mal à la prendre. Tes quatre compagnons, tu les appréciais tous. Alors forcément tu avais du mal à en laisser un de côté au profit des trois autres. Tout le monde avait particulièrement donné de sa personne et tu avais eu un peu de mal à en mettre un de côté. Même si tu avais passé un certain temps à leur expliquer la situation et que tu savais que celui qui ne serait pas sélectionné serait en mesure de comprendre ta décision, tu craignais toujours que cela soit mal pris. Mais bon. Tu savais que les choses changeraient pour les prochaines compétitions de la saison.

Mais surtout, tu savais qu’aujourd’hui tu devais retrouver certains de tes partenaires du Fort Tartard. Tu avais hâte. Linus t’avais dit qu’il participerait à la première compétition de la saison. Il te semblait même qu’il allait concourir chez les séniors, tout comme toi. Tu ne savais toutefois pas dans quel domaine il s’était inscrit. Ni même s’il comptait participer dans plusieurs. Tu n’avais pas la moindre idée des pokémons qu’il possédait. Tu te demandais d’ailleurs s’il avait un type de prédilection. Tu te rendais soudainement compte que finalement tu connaissais encore moins de choses que tu ne le supposais à son sujet. Tu avais hâte de le revoir pour remédier à tout cela. Et puis tu t’interrogeais sur tout ce qu’il avait bien pu faire depuis son départ de l’événement avec sa sœur, Lottie. Tu te demandais si elle serait là. Tu supposais que non. Elle devait sans doute avoir bien d’autres choses à faire que de parcourir autant de distance pour une compétition à laquelle elle ne participerait pas. C’était dommage. Tu aurais bien aimé la revoir. Surtout que finalement, tu avais des trucs à leur donner à tous les deux. Mais surtout à elle puisqu’elle avait remporté un prix supplémentaire. Tu aurais bien voulu lui faire la surprise directement. Mais tu doutais qu’elle soit présente. C’était dommage. Mais ce n’était pas bien grave. Tu tentais de t’en convaincre en tout cas. Son frère pourrait lui remettre. Cela lui ferait sans doute davantage plaisir que d’avoir cela en provenance d’un inconnu tel que toi. Il t’avait semblé qu’elle n’était pas vraiment à l’aise en ta présence. Tu ne savais pas si c’était par rapport à toi personnellement ou si c’était parce qu’elle ne te connaissait pas. Maintenant que tu y pensais, cela t’amenait de nombreuses interrogations. Et ce n’était pas bon. Ce n’était pas le bon moment pour cela. Tu devrais être en train de te préparer pour les débuts des festivités. Ce n’était pas le moment pour ton esprit de s’égarer dans de telles réflexions.

Tu avais bien tenté de repérer Linus pendant que le présentateur de l’événement commençait à présenter l’organisation de la compétition aux spectateurs venus assister aux différentes épreuves. Mais ce n’était pas facile. Les compétiteurs étaient nombreux. Surtout que les pokéathlètes des différentes catégories étaient tous réunis. Cela faisait beaucoup de participants réunis à un même endroit. Même si tout le monde n’allait pas concourir en même temps, vous aviez tous été convoqués au même horaire afin de participer à l’ouverture de l’événement de la journée. Des gens de partout. Beaucoup trop. Tu n’allais pas pouvoir le retrouver au milieu de tout cela. En tout cas cela te semblait particulièrement difficile. Même s’il avait une couleur de cheveux particulièrement reconnaissable, avec autant de personnes autour de toi, tu ne parvenais pas à distinguer quoi que ce soit. C’était mort pour le moment. Vos retrouvailles allaient devoir attendre. Tu regrettais de ne pas avoir demandé son numéro à Linus. Au moins, tu aurais pu lui envoyer un message histoire de pouvoir le retrouver plus facilement. Là, tu allais devoir attendre. Tu ne savais même pas dans quels domaines il allait concourir. Tu ne savais donc absolument pas à quel moment il allait bien pouvoir se retrouver dans les vestiaires ou au centre du stade. Tu n’aimais pas cela. Tu aurais voulu pouvoir le croiser rapidement afin de lui remettre son prix et ceux de sa sœur. Tu n’aimais pas vraiment te promener avec des choses qui ne t’appartenaient pas. Tu craignais toujours de les perdre ou de te les faire subtiliser.

Après la cérémonie, tu t’étais finalement installé sur un banc avec ton carnet. Tu allais regarder les autres. Avec ton carnet sur les genoux, tu comptais prendre des notes sur les pokémons utilisés par les participants dans les différents domaines de la catégorie junior. Tu avais l’impression de ne pas y connaître grand-chose en matière de pokémon, alors tu comptais profiter du temps que tu avais pour parfaire ton apprentissage. Tu comptais prendre des notes sur les capacités physiques des créatures que tu pourrais voir en action aujourd’hui. Tu n’avais toujours pas la moindre idée des différentes équipes que tu pourrais obtenir pour les autres épreuves. Tu ne savais même pas si celle que tu avais sélectionnée aujourd’hui pour le domaine Force pouvait être pérenne sur du long terme. Pendant les entraînements, ils avaient fait le boulot. Mais pour la suite, tu ne savais absolument pas si cela serait suffisant. Et toi, tu souhaitais devenir le meilleur dans tous les domaines. C’était un objectif que tu te fixais. Tu souhaitais être polyvalent. Tu voulais exceller partout. Tu voulais que le public et la profession puissent te reconnaître comme un grand athlète. Tu voulais pouvoir sublimer ce sport. Cela faisait bien longtemps que tu travaillais avec acharnement pour atteindre un véritable objectif. Désormais tu en possédais un. Il te fallait donc seulement travailler pour l’atteindre. Pour ce faire, tu allais donc tenter de récupérer le maximum d’informations possible sur toutes les espèces que tu pourrais observer. Tu voulais pouvoir recueillir le plus de données possible afin d’évaluer leurs compétences et de classifier les pokémons dans le ou les domaines qui te semblaient être les plus adaptés pour eux. Tu ne savais pas si cela donnerait réellement quelque chose, mais tu devais au moins pouvoir recueillir quelques informations indispensables pour ton avenir. Tu en étais persuadé. Alors tu devais tenter l’expérience. Tu aurais l’occasion de voir si cela fonctionnait ou non.

Après avoir assisté à quelques épreuves, tu avais fini par lâcher ta tache afin de rejoindre les vestiaires. Tu allais devoir te préparer à ton tour. Les séniors allaient bientôt entrer en action pour les premières épreuves. Tu devais faire vite. Tu n’avais pas tellement de temps à perdre. Poussant la porte tout en tenant ton sac, particulièrement chargé en raison de ce que tu apportais à tes amis. Tu avais hâte de pouvoir enfin alléger tes affaires en faisant la distribution des prix. Tu pourrais enfin souffler et avoir l’esprit un peu plus libre. Tout en posant ta charge sur un banc à un espace encore vide, tu regardais autour de toi. La plupart des personnes présentes autour de toi étaient déjà en tenue pour commencer la compétition. Et dire que toi tu n’avais même pas encore tiré sur la fermeture éclair de ton sac pour l’ouvrir. Tu étais vraiment en retard. Et tu risquais d’y être encore plus.

« - Hey Linus ! »

Tu avais tenté. Tu n’étais même pas certain qu’il s’agisse bien de ton nouvel ami rencontré au Fort Tartard. Tu avais vu une chevelure blonde pouvant ressembler à la sienne. Alors tu avais tenté de l’interpeller. Si c’était lui, il y avait une chance pour qu’il t’entende. Après tout, tu avais crié son nom relativement fort tout de même. Et si ce n’était pas lui, il ne se retournerait tout simplement pas puisqu’il n’aurait pas la moindre idée de qui tu pouvais bien interpeller. Il n’y avait donc que deux issues possibles. Soit c’était lui et il se retournait. Soit ce n’était pas lui et tu aurais juste l’air d’un débile qui gueulait un prénom dans le vide. On te jetterait sans doute quelques regards plus ou moins agréables, mais ce n’était pas vraiment un problème. Après tout, il y avait peu de chances pour que les gens te reconnaissent. Ce n’était pas suffisamment exceptionnel pour marquer les esprits. Et bon. Tu avais le droit de tenter d’interpeller quelqu’un. Ce n’était pas rare d’entendre des gens tenter d’appeler leurs amis ou connaissances de cette manière. Surtout dans un environnement comme celui-ci où les individus peuvent ne pas se voir pendant des périodes plus ou moins longues. Alors parfois, la remise en place des souvenirs pouvait être un peu plus compliquée. Là, tu espérais qu’il te reconnaîtrait directement. Enfin s’il s’agissait bien de lui. Sinon tu baisserais le regard vers le sol et tu t’acquitterais, dans le plus grand des silences, de la tâche de changer de tenue afin de te tenir prêt lorsque ce serait à ton tour de sortir des vestiaires.




Ce qu'il ne faut pas voir:
 

Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 07/02/2017
Messages : 482

Région : Alola
Sam 2 Déc - 20:47
Ce n’était pas simple pour Linus de se mettre dans l’optique compétition. Cela faisait une semaine qu’il essayait de se faire rentrer dans le crâne qu’il devait rentrer comme un gladiateur dans l’arène. Et pourtant, il n’y parvenait pas. Depuis que Lottie avait décidé de l’accompagner, il ne pensait quasiment plus qu’à cela. Elle avait fait le déplacement, et il la laissait seule, au milieu de tous ces inconnus, dans les gradins. Il n’arrivait pas à se retirer de la tête l’image de sa sœur terrorisée, en pleurs, au milieu des gens. Il s’inquiétait, énormément. Il angoissait même. Cela lui donnait des sueurs froides, il avait très mal dormi la nuit dernière à cause de cela. Pourtant devant sa frangine, il avait fait comme si de rien n’était, comme s’il était concentré sur la compétition. Loin de là, son esprit glissait ailleurs. Cela l’agaçait, parce qu’il voyait bien qu’il stressait plus que la principale concernée. Lottie semblait mieux vivre ce genre de situation, elle était passée au-dessus de sa peur. Il essayait de s’en convaincre. Au moins pour pouvoir se focaliser sur ce Pokéathlon. Elle était là, elle allait le voir, elle allait l’encourager. Il ne pouvait pas se permettre d’être ridicule, pas devant elle. Il s’était entraîné pour cela, il devait faire en sorte qu’elle soit fier de lui.

Il avait traîné le pas jusqu’aux vestiaires, ce qui n’était pas dans ses habitudes. Il se demandait si finalement, il n’y allait pas à reculons. Il avait poussé la porte et s’était installé à la première place qu’il avait trouvé. D’autres étaient là, d’un coup d’œil rapide, il vit qu’il faisait partie des plus jeunes. Pas vraiment un avantage, mais pas vraiment un inconvénient non plus. Au moins, les autres n’avaient pas eu l’occasion de le jauger. Qu’importe, il ne s’y attarda pas. Il posa son sac s’assit tranquillement sur le banc et fixa ses chaussures. Il devait se changer, il n’était pas pressé. Il soupira. Il fallait, maintenant qu’il s’était inscrit et qu’il avait fait le déplacement, il pouvait plus se défiler. Surtout que Lottie était enthousiaste à l’idée de venir, il ne pouvait pas fuir comme ça. Pas maintenant qu’elle venait. Il serra son poing contre lui. Il s’en voulait de ne pas être à la hauteur pour elle. Cela le mettait en colère. Il s’en rendait compte et essayait de canaliser tout cela. Pour l’utiliser une fois face aux épreuves. La rage, c’est le meilleur des carburants, il le savait cela, il avait eu l’occasion de le découvrir des années plus tôt. De nombreuses années plus tôt, lors de ses toutes premières compétitions. Quand il ne comprenait pas Lottie, quand il lui en voulait de l’empêcher d’avoir ses deux parents pour l’encourager. Cette colère-là, plutôt que de la diriger contre elle, il l’envoyait dans son corps pendant les épreuves. C’était sans doute ce qui faisait qu’il créait la surprise. Il avait continué de traîner la honte d’avoir ressenti cela pendant de longues années. Pourtant, il avait évolué depuis. Maintenant, il n’avait qu’une hâte, que ce Pokéathlon se termine.

Hey Linus !

Le garçon leva la tête aussitôt. Il ne s’attendait pas à ce que son nom soit prononcé. Il ne s’attendait pas à rencontrer ici quelqu’un qui le connaisse et qui le reconnaisse. Cependant, il se rendit bien compte qu’il n’y avait pas erreur lorsqu’il repéra le visage qui l’avait hélé. Il ne lui fallut que quelques secondes pour remettre un nom sur ce visage, Andrew. Le Fort-Tartard de cet été. Tout lui revint. Ce gars qui d’entrée de jeu avait encouragé Lottie. Ce gars avec qui il s’était bien entendu et avait subi la centrifugeuse. Ce gars qui lui avait dit qu’il leur ramènerait leurs possibles lots. Cela dissipa l’ombre sur son visage, retrouver une connaissance, c’était tout ce dont il avait besoin et était ravi de le retrouver lui. Un sourire naquit même tandis qu’il se levait pour pousser ses affaires. Ainsi, Andrew pourrait s’installer à côté de lui.

Andrew ! Ça fait plaisir de te voir !

Il lui tendit la main. C’était bon, il avait retrouvé sa motivation. Sans se préoccuper de ce que pouvait faire son possible adversaire, il commença à se changer. Il enleva sa veste qu’il accrocha au-dessus de lui, puis son t-shirt. Les vestiaires étaient un lieu où la pudeur était mise de côté. Si certains ne s’embarrassaient pas de principes et allaient sans problème se dévêtir complètement pour aller se doucher, Linus n’en était pas vraiment là. Autant les autres, il avait fini par s’y faire, autant lui, il s’arrêtait au boxer. La nudité en groupe, très peu pour lui. Il espérait d’ailleurs qu’Andrew soit comme lui sur ce point. Il ne tenait pas à côtoyer quelqu’un qu’il avait vu dans son plus petit apparat. Cela serait beaucoup trop haut sur l’échelle du malaise. Il n’y tenait vraiment pas. Une fois torse nu, l’albinos ouvrit son sac et sortit ses affaires. Short, t-shirt et baskets. Il se déchaussa sans prendre la peine de se baisser et commença dans un même temps à défaire sa ceinture.

Alors, en forme ?

Il ne voulait pas ignorer Andrew à côté de lui mais sans lui prendre la tête à trop parler. Il ne savait pas dans quelle mesure le jeune homme allait lui répondre, ni même comment il envisageait cela. Peut-être qu’Andrew ne percevait Linus que comme un possible adversaire et que ses intentions n’étaient pas aussi amicales qu’elles n’y paraissaient. Il ne pouvait pas vraiment le déterminer, même s’il en doutait. Franchement, il se doutait qu’il y aurait une possible rivalité entre le brun et lui, pourtant, il voyait cela comme une rivalité positive. Il se disait que d’avoir un collègue dans le milieu ne lui ferait pas de mal. Enfin une tête nouvelle qui comprendrait ce que c’est d’être un petit jeune parmi les adultes. Sans ce hasard au Fort, ils ne se seraient sans doute jamais adressé la parole, et bien tant mieux. Andrew paraissait être bien cool et Linus se considérait l’être aussi. Il s’inquiétait même déjà le concernant – comme si son inquiétude pour Lottie ne suffisait pas – car il se rappelait d’une vilaine blessure à la jambe, sans se remémorer précisément. Il finit par se dire que si Andrew remontait en selle aujourd’hui, il savait ce qu’il faisait. Il avait déjà participé aux activités physiques du Fort, alors bon.





Blabla:
 
♥️ Avatar by myself ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 11/06/2017
Messages : 457

Région : Hoenn
Dim 10 Déc - 0:56
Cross-overs


La compétition. Tu allais devoir rentrer dedans. Tu n’avais pas vraiment le temps de traîner. Tu avais espéré que ce moment arriverait pendant tant de temps que la pression commençait réellement à te stresser. Tu revenais tout juste d’une blessure qui avait totalement ruiné ta précédente saison. Il était hors de question que l’histoire se répète. Tu ne pouvais pas te le permettre. Cette saison tu réussirais. Tu ne te blesserais pas. Tu ne le pouvais pas. Tu devais absolument réussir. Aujourd’hui faut être le premier, y’a pas de place pour les derniers. Tu ne voulais pas être deuxième. Ceux qui n’étaient pas sur la première place du podium ne parvenaient jamais à rien. Et toi, tu voulais réussir dans la vie. Tu étais jeune. Tu étais un gamin au milieu de tous les adultes qui se trouvaient dans ces vestiaires. Ce n’était pas une mauvaise chose. Cela prouvait que tu ne réussissais déjà pas trop mal. Malgré ta saison complètement ratée, tes résultats avaient été suffisants pour te permettre de rejoindre la catégorie des séniors. Tu ne participais plus au milieu des gamins de ton âge. Désormais, tu jouais dans la cour des grands. Tu espérais que tu allais t’en sortir. Tu te remettais tout juste de ta blessure. Enfin tu avais fait quelques petites choses depuis que les médecins qui te suivaient t’avaient considéré comme rétablit, mais tout de même. Tu craignais tellement de te blesser de nouveau et de ruiner encore une saison. Si cela t’arrivait encore une fois, tu pouvais être certain que ce serait la fin de ta carrière encore naissante. Un sportif qui enchaînait les blessures et les indisponibilités, ce n’était jamais bon. Tu ne voulais pas devenir ce genre de personnes. Il n’y avait pas de place pour ces individus-là. Et toi tu en voulais absolument une. Tu rêvais de devenir une grande star des pokéathlons. Un jour, tu y parviendrais. Seulement pour cela, tu n’avais pas le droit à l’erreur. Tu devais te lancer et faire les choses correctement. Tu devais te montrer sous ton meilleur jour et te donner totalement à fond. Tu devais déjà prendre les choses dans l’ordre. Tu devais commencer par te changer déjà. Tu n’allais pas pouvoir participer tout en étant en jean. Il était agréable à porter, mais il ne fallait pas déconner, pour faire du sport ce n’était réellement pas l’idéal. Le textile n’était pas suffisamment souple pour te permettre te bouger dans tous les sens comme tu pourrais en avoir besoin. Donc définitivement, il fallait que tu te changes afin d’avoir une tenue plus appropriée pour la compétition.

« - Ah ! Je suis content de voir que tu ne m’as pas encore oublié ! »

Alors qu’un sourire s’affichait sur ton visage à l’idée de retrouver un visage amical parmi toute cette foule d’inconnu, t’étais particulièrement plaisante. Ce n’était pas que tu n’aimais pas les autres compétiteurs, mais ce n’était pas vraiment le genre d’endroit où l’on pouvait régulièrement voir naître de grandes amitiés. Pour le moment, tu n’avais jamais rencontré de participants que tu avais eu l’occasion de revoir en dehors des compétitions. Quand tu les croisais, vous échangiez un signe de la main, montrant que vous vous étiez déjà rencontré par la suite. Parfois, vous parveniez à enchaîner sur quelques banalités. Mais dans le fond, ce n’était finalement que de simples connaissances. Mis à part les compétitions, vous n’aviez pas partagé de moments ensemble. C’était très différent de la rencontre que tu avais pu avoir avec Linus et sa sœur Lottie durant l’événement du Fort Tartard durant l’été. À bien y réfléchir, passer un moment avec quelqu’un dans une centrifugeuse semble permettre un rapprochement plus fort que de concourir ensemble dans une compétition. Ou peut-être était-ce le fait que durant cet événement vous aviez en quelque sorte formé une équipe afin d’atteindre un but commun.

Tu avais serré la main qu’il t’avait tendue et t’étais installé à côté de lui afin de te changer. Tu te sentais bien plus motivé à l’idée d’avoir quelqu’un que tu connaissais autour de toi. Tu te demandais toutefois s’il était venu seul ou si sa sœur avait également fait le voyage afin de l’accompagner. Tu en doutais un peu. Elle ne te semblait pas être du genre à apprécier ce genre d’événement avec toute la foule qu’elle attirait généralement. Tu aurais sans doute l’occasion de lui demander par la suite. Pour le moment, tu étais surtout là pour te changer afin d’être prêt avant le début de la compétition. Ce serait tout de même dommage que tu sois en retard seulement parce que tu aurais trop bavardé dans les vestiaires. Tu avais commencé par retirer ton sweat-shirt vert que tu avais accroché sur le portemanteau au-dessus de ton sac, puis tu avais retiré ton tee-shirt que tu avais plié et posé à côté de tes affaires. Tu n’étais pas du genre à te mettre à poil ou à rester sans vêtement sur le dos. Pas parce que tu avais honte de ton corps ou quelque chose dans ce goût là, surtout que tu étais un sportif et qu’il n’y avait sans doute pas grand-chose à jeter. Mais seulement parce que tu avais conservé un peu de pudeur malgré le temps que tu pouvais passer à te changer dans des vestiaires comme celui-ci. Tu avais alors enfilé un tee-shirt vert sur lequel était imprimée une publicité, pour une grande marque d’équipement sportif, dans le dos avant de te préoccuper de la partie inférieure de ta tenue. Au minimum de ta tenue, dans des lieux pouvant accueillir du public, tu restais en boxer. Tu n’aimais pas spécialement afficher ton corps. Alors que tu défaisais ta ceinture afin de faire descendre ton jean au bas de tes chevilles, tu avais répondu à Linus.

« - Plutôt en forme je dirais ! J’espère seulement que je ne vais pas de nouveau avoir un problème comme lors de la saison dernière. Je n’ai pas envie de me retrouver encore une fois immobilisé à cause d’une vilaine blessure. J’ai un peu abusé entre le Fort et mon entraînement pour aujourd’hui, mais j’espère que cela n’aura pas d’incidence sur la compétition. Et toi ? En forme depuis la dernière fois ? »

Même si tu faisais tout pour l’oublier, l’idée de ta blessure et la possibilité que cela puisse te gêner au cours de la compétition ne parvenaient pas à quitter ton esprit. Cela t’inquiétait. Tu ne pouvais pas dire le contraire. Tu n’avais aucune envie de devoir déclarer forfait encore une fois. Tu souhaitais que tout se passe bien pour toi. Tu étais désormais habillé. Tu avais passé la première, tu allais rouler comme un fou. Enfin c’était une façon de parler. Tu n’allais pas rouler. Enfin tu l’espérais. Cela aurait sans doute un petit côté ridicule. Disons plutôt que tu étais fin prêt pour les choses sérieuses.

« - Je me demandais si tu étais venu tout seul ? Parce que je viens de me rappeler que j’avais vos prix de l’événement. Et Lottie a eu un petit bonus. Je n’ai pas la moindre idée de ce que c’est, mais elle repart avec le plus gros colis. »

Tout en disant cela, tu avais sorti les deux petits sacs contenant les mêmes lots que ce que tu avais toi-même obtenu ainsi que le paquet supplémentaire pour la jeune fille. Tu ne savais pas vraiment si c’était le meilleur moment pour lui donner, mais tu te disais qu’il était préférable de le faire pendant que tu y songeais plutôt que d’oublier et de rentrer chez toi en ayant encore les prix dans ton sac.




Ce qu'il ne faut pas voir:
 

Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 07/02/2017
Messages : 482

Région : Alola
Ven 22 Déc - 15:47
Lorsque Andrew fit remarquer que Linus ne l’avait pas oublié, ce dernier tira un sourire d’autant plus large. Il n’y avait pas de risque. C’était le seul du groupe – en dehors de Lottie bien évidemment – avec lequel il pouvait dire qu’il s’était bien entendu. Les autres avaient été sympas, ils avaient ri et sué ensemble, mais après, il n’y avait pas eu d’affinité particulière. Cela était peut-être dû à leur épreuve commune qui avait été une véritable galère, en tout cas l’idée l’amusait, et il considéra que cela valait la peine d’être partagé.

C’est parce qu’on est unis par les liens sacrés de la centrifugeuse !

Les traits d’esprit, c’était ce qui caractérisait Linus. Autant il pouvait être sérieux et investi, autant son naturel de gai luron lui collait à la peau la plupart du temps. Il était le premier à sortir les blagues, surtout les graveleuses, même s’il évitait devant sa sœur. Avec un environnement en très grande partie masculin, ce genre d’approche restait la plus efficace. Il l’avait appris très vite, car il y avait toujours eu une chose que Linus n’avait jamais supporté. La solitude. Il n’en avait pas conscience pourtant, il avait toujours fait en sorte d’avoir quelqu’un avec lui. Toujours. Si ce n’était pas une compagnie humaine, alors il s’agissait d’un de ses Pokémon. Il ne pouvait pas rester seul, il en était incapable. Il réservait d’ailleurs le même sort au silence qu’à la solitude. Donc avoir Andrew avec lui là où Lottie ne pouvait pas le suivre, c’était une aubaine.

Lorsque son vis-à-vis aborda le sujet de sa blessure, l’expression de Linus changea. Son visage se ferma légèrement. Il se doutait que ce n’était pas quelque chose de simple à appréhender, et encore moins à vivre. Pour revenir d’une blessure qui l’a immobilisé, il a dû en vouloir. Linus en était quelque peu impressionné. S’il avait eu quelque chose d’aussi grave qui serait venu menacer l’espoir d’une carrière à haut niveau, il ne savait pas s’il aurait eu le cran de revenir pour se confronter au Pokéathlon. Il aurait peut-être raccroché ses crampons. En tout cas, il espérait de tout cœur que l’histoire ne se répète pas pour lui. Il réalisa alors qu’il faisait plus ou moins de même, qu’ils venaient tous les deux affronter leurs démons ici. Si pour Andrew, c’était un combat physique, pour Linus, le problème avait été plus psychologique. La marche avait été trop haute pour lui l’an dernier. Sa confiance en lui en a été altérée au point qu’il n’avait plus osé se présenter à une seule compétition la saison dernière. Ils avaient tout deux leur combat à mener.

Et bien, je me suis préparé au mieux avec mes Pokémon. Ça fait une année qu’ils n’attendent que ça, ils sont encore plus impatients que moi, et moins flippés d’ailleurs !

Il éclata de rire. C’était vrai qu’il avait peur, la cour des grands, ce n’était plus de la rigolade. Il n’avait pas apprécié s’en rendre compte. Alors il tenait à être prêt, vraiment prêt pour cette saison. Rien n’avait été laissé au hasard, les sessions d’entraînement avaient toutes été plus éprouvantes les unes que les autres. Cette fois-ci, pas de mauvaise surprise. Il savait à quoi s’attendre, il ne se ferait pas avoir. Vint alors une autre question de la part d’Andrew, à savoir s’il était venu seul. Il ne fallut que quelques secondes pour dissiper l’interrogation sur le pourquoi de cette question, sur ce qui pouvait conduire son vis-à-vis à s’intéresser à cela. Lottie. C’était sans grand doute possible la raison de cette question. Elle était avec eux au Fort Tartard, c’est même elle qui a participé à la première épreuve du groupe en compagnie d’Andrew. Ce dernier appuyait cela par rapport aux récompenses qu’ils avaient gagnées là-bas. Linus se rappela alors qu’il lui avait demandé de récupérer leurs gains pour eux. Il avait complètement oublié. Et comme ça Lottie avait gagné quelque chose de particulier. Il était bien curieux de savoir de quoi il pouvait s’agir.

Tu sais quoi ? Tu vas pouvoir lui donner toi-même. Lottie m’a accompagné ici. Si tu veux, je finis de m’habiller et on va la voir. Elle a dû s’installer dans les gradins.

Linus ne pensait pas pouvoir mentionner Lottie sans ressentir cette inquiétude viscérale due au fait qu’elle soit seule. Et pourtant. Il sentait qu’il pouvait avoir confiance, qu’elle maîtrisait la situation. Tout au long du voyage, elle était restée sereine, elle n’avait pas paniqué. Alors il se disait qu’au final il n’y avait pas de quoi s’affoler concernant le fait de la laisser sans personne. Au moins, il savait où elle était. Il réalisa alors qu’il n’avait pas vraiment avancé sur sa tenue. Il parlait et c’était tout. Il se hâta alors d’enlever son jean pour enfiler un short noir, il fouilla dans son sac pour en sortir t-shirt et veste. T-shirt prévu pour le sport, bien évidement. Blanc, prêt du corps, dévoilant que malgré le fait qu’il soit fin, l’albinos disposait d’une musculature développée. Cependant, il vint très vite dissimuler tout cela sous une veste de sport rouge avec deux bandes blanches horizontales sur le haut du torse. Il remonta la fermeture éclair à moitié. Il n’avait plus que ses baskets à enfiler.

En attendant, tu peux toujours me filer ce que tu as pour moi… Ah non, non. En fait non. Garde ça pour tout à l’heure, tu nous donneras tout en même temps.

Linus n’avait pas pris la peine de tourner la tête vers Andrew. Il levait son pied pour le caler sur le banc et ainsi faire ses lacets. Il s’assura qu’ils ne lâcheraient pas en court de route en doublant son nœud. Il ne laissait vraiment rien au hasard. Une fois avoir lacé ses chaussures, il se recoiffa avec ses mains, rapidement, pour remettre ses cheveux dans leur position d’origine. Après cela, il récupéra un sac, plus petit que celui pour se changer et le mit sur son épaule. Il contenait bouteille d’eau, serviette, de quoi manger et ses pokéballs. Il avait déjà toute sa petite équipe. Tout était déjà préparé à l’avance. Il n’avait pensé qu’à cela la veille. Ils pouvaient partir. Enfin, si Andrew était prêt également. Il s’enquit d’un coup d’œil rapide qui lui indiqua que le brun l’attendait. Il ne s’en était pas rendu compte et se demandait s’il ne l’avait pas fait poireauter trop longtemps. Qu’importe, il lui fit signe de la tête pour lui indiquer qu’ils bougeaient. A peine sortis des vestiaires, l’albinos se retourna vers son comparse.

N’empêche que t’as de la chance, parce que c’est la première fois depuis super longtemps que Lottie m’accompagne à un pokéathlon.

Un coup de chance sans doute, le destin, ou un truc comme ça. Linus n’y qu’à moitié à tout cela. Pourtant, il fallait admettre que parfois les choses semblaient faites pour arriver quoi qu’il se passe avant. Ils se dirigeaient vers les terrains, les nombreux terrains pour les nombreuses disciplines qui étaient proposées. Le jeune sportif avait un nouvel objectif à présent, retrouver sa sœur dans cette gigantesque infrastructure. Cela n’allait sans doute pas être simple pour eux de s’y retrouver. Mais l’évolution leur avait donné un outil salvateur. Le téléphone portable. Lottie l’utilisait peu en dehors de sa fonction musique car elle avait peu de personnes à qui parler. Au contraire, pour Linus, il servait d’un moyen de communication avec tous ses potes de son club. Ils s’envoyaient des GIFs ridicules à longueur de journée. Mais là, il n’avait pas le temps pour ça, il avait désactivé toutes les notifications pour se couper de tout cela. Un simple texto à Lottie et la réponse arriva en quelques secondes.



« T’es où ? »

« Je me suis installée devant les pistes de course, j’ai vu que c’était le premier module auquel tu allais participer. »

« Ok, j’ai une surprise pour toi. »

« ??? »

« Tu verras bien ! »




Cela faisait rire Linus. Parce que Lottie détestait les surprises. Pourtant, il était certain que de voir une tête connue ne la dérangerait pas. Loin de là. Et puis, cela fait quelqu’un en plus qui pourra servir de repère. Si elle venait à ne pas le retrouver lui, elle pourrait toujours essayer de retrouver Andrew. Ce qui le rassurait. Il n’avait plus qu’à informer son co-pilote de leur direction.

Lottie est du côté Course. Du coup, on va la voir direct, vu qu’on a un peu de temps avant que ça commence ?

L’albinos souriait. Avant même que les épreuves commencent, tout se passait déjà mieux qu’il ne l’imaginait. C’était de bon augure pour le reste. Il était dans de bonnes conditions pour le reste. Il ne savait pas s’il allait affronter Andrew dans une des catégories ou pas, s’ils étaient dans un même module et dans une même poule. Et quand bien même ce serait le cas, il s’en fichait complètement. Il ne sentait pas de rivalité entre eux, encore moins d’animosité. Linus faisait la différence. Il avait hâte et appréhendait. Pourtant, cela restait encore lointain. Ce qu’il avait en tête, c’était surtout Lottie, et de savoir ce qu’ils avaient gagnés au Fort.





Blabla:
 
♥️ Avatar by myself ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 11/06/2017
Messages : 457

Région : Hoenn
Dim 14 Jan - 15:24
Cross-overs


Vous étiez unis par les liens sacrés de la centrifugeuse. Cette simple phrase était parvenue à te faire rire et à afficher un grand sourire, absolument radieux, sur ton visage. S’il y avait bien un souvenir de cet évènement que tu n’étais pas près d’oublier, c’était sans doute celui-ci. Avec Linus, vous aviez participé ensemble à une épreuve. C’était la toute première pour laquelle tu avais été sélectionné. Autant dire qu’elle avait représenté une véritable galère. Pour une entrée en matière, tu aurais préféré quelque chose de plus simple. Mais non. C’était pour celle-ci que vous aviez eu bien du mal à vous remettre. C’était peut-être pour cette raison que tu t’étais si bien entendu avec le jeune homme. En général, tu n’avais pas vraiment de mal à entrer en contact avec les gens. Pour tout ce qui était relations sociales, tu parvenais généralement à faire assez bonne figure. Mais là, tu avais pu voir la différence entre ta relation avec les autres, avec lesquels tu avais plutôt bien rigolé. Et celle que tu avais avec Linus, et sa jeune soeur par extension. Ce n’était même pas comparable en réalité. Il y avait un monde entre les deux types de relation. Il y avait les simples connaissances. Les gens avec qui tu pouvais t’entendre, mais pour lesquels tu ne ressentais pas d’affinités particulières, et ceux qui étaient voués à devenir de véritables amis. Tu ne savais pas si c’était votre épreuve partagée et le fait d’être passé près d’être malade en même temps qui vous avait rapproché. Mais tu étais certain qu’il y avait forcément quelque chose. Tu étais bien incapable à l’heure actuelle de mettre le doigt sur ce qui clochait, mais tu savais bien que tu finirais par trouver. Ou peut être pas. Tu ne savais pas si c’était suffisamment important pour que tu te décides à passer davantage de temps là dessus. Non. Cela ne comptait pas. Tu n’y accordais pas la moindre importance en réalité. Tu n’en avais rien à faire de savoir ce qui avait bien pu causer la naissance de cette amitié. Le plus important, c’était ce qu’elle deviendrait. C’était l’avenir qui comptait. Maintenant, ce qui se trouvait derrière toi et ce qui ne pouvait plus compter, cela n’avait plus la moindre importance. Tu voulais la suite. Tu avais hâte de voir comment cette amitié pourrait évoluer.

« - Hahaha ! Cette centrifugeuse, je crois qu’elle va nous marquer tout particulièrement. C’était tout de même bien drôle. Et bon, on a réussi à conserver notre dignité tout de même. »

Tu le trouvais amusant ce gars. Tu avais déjà remarqué lors du Fort Tartard qu’il semblait capable d’être naturellement drôle. Tu ne savais pas, tu avais la sensation que pour sortir des blagues, il ne serait jamais le dernier à en sortir. En le regardant, tu aurais presque pu dire que sa spécialité c’était les blagues graveleuses. Toutefois, tu n’aurais pas mis ta main à couper par rapport à cette dernière partie. Le jeune homme semblait particulièrement proche de sa jeune soeur et tu ne l’imaginais pas capable d’en sortir devant elle. Tu ne savais pas vraiment pourquoi, mais tu étais persuadé qu’il était du genre à être un grand frère protecteur et soucieux envers la jeune blanche aux longs cheveux ondulés. Alors tu ne l’imaginais pas faire des blagues d’un genre plus ou moins douteux devant sa soeur. Tu ne le pensais pas capable de prendre le risque de la choquer avec des propos pouvant paraître déplacés devant un membre de sa propre famille. Tout du moins dans les familles normales. Mais tu ne savais pas. Peut-être qu’il changeait totalement de personnalité lorsqu’elle n’était pas là. Après tout, ce n’était que la seconde fois que tu le rencontrais. Tu ne le connaissais donc pas très bien. Et si cela se trouvait, il était même possible que tu aies grandement imaginé son caractère afin qu’il corresponde davantage à ce que tu avais envie qu’il soit pour toi. Tu l’avais vu comme un ami parfait. Peut-être que tu avais exagéré certains traits dans tes souvenirs. Tu n’en savais rien. Tout était possible. Mais tu en doutais. Linus te semblait cool. C’était tout ce qui était important. Le reste ne comptait absolument pas.

Flippé. Ses pokémons avaient moins peur que lui. Ils étaient également plus impatients que lui que les épreuves commencent. Cela signifiait que le jeune homme avait peur. Qu’il n’était vraiment pas pressé que la compétition commence. Tu te demandais dans quel domaine ton ami s’était inscrit. Peut-être qu’il participait dans plusieurs, tu n’en savais rien. Mais tout était possible. Toi, tu ne te sentais pas prêt pour ça, mais peut-être que lui, il l’était. Toi, tu devais déjà parvenir à te convaincre que tout allait bien se passer au cours de ta reprise Que tu n’allais pas te blesser une nouvelle fois. Que ce ne serait pas comme l’année dernière. C’était déjà bien assez compliqué pour que tu n’aies pas besoin de te mettre des bâtons dans les roues. Tu t’étais préparé. Tout au long de l’année, tu avais emmagasiné des connaissances théoriques sur les épreuves et les entraînements les plus adaptés. Plus récemment, tu avais commencé la partie pratique. Vous aviez progressé, mais pas suffisamment à ton goût. Tu aurais voulu avoir plus de temps. Mais visiblement tu n’aurais pas cette chance-là. C’était maintenant ou jamais. Tu n’aurais pas le droit à l’erreur. Tu savais très bien que si tu te plantais maintenant, tu ne pourrais plus revenir. Tu le savais. Tu n’avais pas la force mentale nécessaire pour te relever une seconde fois. Tu ne comprenais déjà pas vraiment comment tu avais réussi à survivre à ta blessure l’année précédente. Alors, imaginer te relever d’une seconde, c’était totalement impossible.

« - Je te comprends… Cette compétition me fait vraiment peur également. Pour moi, ça passe ou ça casse. Tiens, je me demandais, tu t’es inscrit dans plusieurs domaines ? Tu vas participer à quoi ? »

Linus en rigolait. Tu avais du mal à comprendre comment il faisait pour prendre les choses avec autant de légèreté. Surtout que si tu avais bien compris, pour cette saison, vous faisiez tous les deux vos débuts chez les séniors. Peut-être que c’était la tension qui le faisait réagir de cette manière. Tu savais que le stress pouvait parfois entraîner des réactions plutôt particulières, mais tout de même. Ce rire, tu le trouvais un peu décalé, mais après tout, il était peut-être tout simplement d’origine nerveuse. Tu n’en savais rien. Tu ne connaissais pas suffisamment ton nouvel ami pour savoir ce genre de choses encore.

Lui donner toi-même ? Tu n’en revenais pas. Lottie était réellement venue aujourd’hui ? Cela t’étonnait vraiment que la petite blanche ait choisi d’accompagner son frère pour cette compétition. Tu avais sincèrement pensé qu’elle ne viendrait pas, qu’elle préférerait éviter toute la foule qui allait se déplacer pour cet évènement. Mais non. Elle aussi était venue. Elle avait quitté sa région et sans doute toutes les occupations qu’elle avait prévu à l’origine pour venir encourager Linus. Tu l’admirais. En tentant de te mettre à sa place, tu n’étais pas parvenu à savoir, si dans la même situation, tu serais, toi aussi, parvenu à faire la même chose. Tu ne la connaissais presque pas, mais elle ne cessait de t’impressionner. Alors oui. Avec un grand sourire et un hochement de tête vigoureux, tu avais répondu à ton ami.
« - Oh ! Je ne pensais pas qu’elle serait du voyage ! J’avoue que j’aimerais beaucoup la revoir. Et j’aimerais bien découvrir aussi le contenu de cette surprise depuis le temps que je la promène avec moi. »

Oui. Tu leur donnerais tout en même temps. Ce serait sans doute beaucoup plus simple. Histoire de pouvoir faire la distribution, tu avais transvasé les prix de ton sac de sport à ton sac à dos. Tu n’avais pas la moindre envie de te promener toute la journée avec la totalité de tes sacs seulement parce que tu avais besoin d’une partie du contenu de l’un d’eux. Comme cela, tu pourrais sortir tout en laissant la plupart de tes affaires dans le vestiaire. Tu n’allais prendre que le strict minimum. Tu n’avais pas besoin de tout avoir avec toi. Ton carnet pour prendre des notes. Les prix du Fort Tartard. Tes documents d’inscription. Tu n’avais besoin de rien de plus. Tout le reste. Tous tes habits. Tout cela pouvait rester dans les vestiaires. Cela ne craignait pas grand-chose. Surtout avec toutes les caméras qui étaient installées un peu partout à la sortie. Si une personne qui n’avait rien à faire là tentait d’entrer, elle serait rapidement repérée par la sécurité. Alors bon, cela ne te causait pas vraiment d’inquiétude de songer à sortir sans la totalité de tes affaires. Après tout, il ne restait que des vêtements. Rien de bien attirant pour des voleurs. Surtout que tu n’avais pas sorti de costumes provenant d’un grand couturier. Il faudrait déjà que tu en possèdes pour cela. Une fois le transfert d’un sac à l’autre terminé, tu avais regardé ton ami terminer de se chausser et se recoiffer rapidement. Tu ne t’embêtais même pas à tenter d’en faire de même. Ta chevelure était bien trop indomptable pour cela  quand elle se décidait à t’ennuyer.

« - Effectivement alors ! Ça tombe vraiment bien. Tu sais où elle est ? »

Tu avançais aux côtés de ton ami. Vous marchiez en direction des terrains. Tu ne savais pas encore lequel, mais la jeune blanche devait sans doute se trouver à proximité de l’un d'eux. Cela te semblait compliqué de retrouver quelqu’un dans un environnement aussi grand. Mais Linux marchait d’un bon pas, il devait sans doute savoir ce qu’il faisait. Enfin, c'était ce que tu avais cru avant qu’il ne sorte son téléphone portable et commence à écrire des messages. Il devait sans doute demander à sa soeur dans quel coin elle se trouvait. Tu aurais vraiment été admiratif s’il avait été capable de la trouver comme ça sans la moindre communication. Surtout que bon. Toi et l’orientation, cela ne faisait pas très bon ménage.

« - Ah parfait ! Il me semble que le stade pour l’épreuve de Force n’est pas très loin en plus. C’est la seule où je me suis inscrite aujourd’hui. J’aurais bien aimé faire plus, mais une chose à la fois. Il faut déjà que je vérifie que je suis bien remis de ma blessure. Et avec le temps perdu, je n’ai pas eu l’occasion de construire une équipe viable pour tous les domaines. Mais je me dis que ça viendra, un jour. »

Un sourire aux lèvres, tu avais marché aux côtés de Linus en direction du stade de Course. Vous n’aviez pas mis bien longtemps à trouver. Ton sens de l’orientation ne relevait pas du génie, mais il était difficile, même pour toi, de se perdre lorsque les panneaux de direction sont, pour certains, aussi gros qu’un homme. Les écritures dessus étant proportionnelles à la taille des indicateurs, il était compliqué de les rater. Arrivé à proximité des gradins, ton sourire s’était élargi en remarquant la jeune fille au milieu de la foule. Tu ne l’avais vue qu’une seule fois avant ce jour, mais l’image que tu avais d’elle était parfaitement gravée dans ton esprit. Avec sa longue chevelure ondulée, presque blanche, et sa peau tout aussi pâle, il n’est pas bien compliqué de la repérer. Tu étais content de la voir. Tu n’aurais jamais espéré que tu pourrais lui remettre ses prix en main propre. De loin, tu avais commencé à agiter un bras tout en cherchant à attirer son attention vers toi en prononçant son prénom.

« - Lottie ! Hey Lottie ! Par ici ! »




Ce qu'il ne faut pas voir:
 

Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 07/02/2017
Messages : 482

Région : Alola
Ven 27 Avr - 13:39
Andrew avait ri à la blague de Linus. Cela ne l’étonnait pas. Lui aussi se trouvait drôle. En même temps, ce n’était pas que du chiqué. Leur expérience sur la centrifugeuse avait été vraiment éprouvante. Et elle avait mis leur équilibre à rude épreuve, tout autant que leur estomac. Mais comme le disait son comparse pokéathlète, ils étaient parvenus à conserver leur dignité. Du vrai travail de pro. Ils avaient dominé le game, il n’y avait rien de plus à dire. La discussion suivait son cours et abordait une thématique plus importante, la raison de leur présence ici. C’était bien plus sérieux, pour l’un comme pour l’autre. Ils sortaient tous deux de convalescence et allaient se retrouver face à leur moment de vérité. Linus avait encore un peu de mal à l’idée de reproduire l’échec de l’an dernier, il appréhendait énormément. Il avait beau s’être préparé de manière acharnée et avoir eu l’occasion de constater ses progrès, il n’en demeurait pas plus confiant. Il avait fait le choix de jouer la sécurité, de ne pas trop s’éparpiller pour l’instant. A la question d’Andrew, il pouvait aisément répondre. De toute façon, il n’y avait pas de rivalité entre eux, enfin pas jusque-là.

Ouais, on s’est entraînés pour participer dans deux catégories. Course et Endurance. Je préfère me lancer là où je pénaliserai le moins mon équipe. Et toi ?

Linus ne pouvait pas ne pas retourner la question, c’était évident. Le concernant, son choix avait été longuement réfléchi. Il avait analysé son équipe, ses points forts et ses points faibles, lui compris. Il savait qu’il devait s’entraîner sur certains domaines où il n’était pas spécialement brillant. Il savait également qu’il ne pouvait pas participer dans certaines catégories tant que ses Pokémon n’avaient pas évolué. Tout n’était plus qu’une question de patience et d’entraînement. La discussion entre les deux garçons continua et Linus ne pu s’empêcher d’afficher un grand sourire au vu de l’enthousiasme d’Andrew à l’annonce de la venue de Lottie, quoi qu’il fût vite pris d’un doute. Il trouvait quand même son camarade drôlement enjoué de cette nouvelle. Il ne savait pas s’il devait tout simplement s’en réjouir ou s’il devait conserver un peu de méfiance. Sa sœur restait la prunelle de ses yeux, quel que soit le contexte. Et Andrew avait beau sembler être quelqu’un de véritablement appréciable, la simple idée de sa sœur et du premier type cool de sa nouvelle catégorie dans une relation qui ne serait pas qu’amicale, ça lui avait foutu des frissons à Linus. Il ne pouvait pas le concevoir. Pas Lottie, avec personne, jamais. Elle resterait sa petite sœur. Et c’était tout. Personne ne touche à sa petite sœur.

Mais Linus essayait de rationnaliser le plus possible. Andrew et Lottie ne s’étaient vus qu’une fois. Comme il n’avait vu Andrew qu’une fois. Au niveau des probabilités, il y avait autant de chance que… Linus ne finit pas sa pensée, il l’élimina bien vite de son esprit. C’était encore plus dérangeant que d’imaginer Andrew avec Lottie. Il devait se calmer, il le savait. Il ne pouvait pas se permettre d’être hyper-protecteur envers sa sœur en permanence. Il la poussait aux devants de l’aventure et ce serait contradictoire avec tout ce qu’il lui demandait comme efforts. Comme en l’accompagnant aujourd’hui. Il était déjà bien trop intrusif dans l’amitié entre Lottie et Oliver, son camarade de promo. C’était également une chose dont il était conscient mais il ne pouvait s’en empêcher. Peut-être que finalement, Lottie n’était pas la seule à devoir travailler sur sa manière d’appréhender les choses. Il y avait ensuite eu l’échange de messages avec sa sœur qui était parvenu à réorienter les pensées du jeune sportif. Ce qui lui permit d’être à l’écoute de son collègue. Il comprenait bien sa position, puisque la sienne était semblable.

Tu sais, mieux vaut y aller progressivement. L’an dernier, je me suis jeté dans le grand bain direct. J’ai voulu participer dans chaque catégorie. Et j’ai pris une tôle, dans chaque catégorie. J’ai mis du temps à m’en relever, mais regarde, je suis là. Prêt comme jamais. Certes on ne va pas participer partout, sauf qu’on n’est pas là pour ça, pas encore. Là, c’est notre crash-test. Notre but, c’est de ne pas avoir de regrets. Si on commence à avoir peur, c’est mort. Le problème, c’est que si c’est mort pour toi, c’est mort pour ton équipe, alors que ton équipe compte sur toi. Alors pour eux, on va le faire et on va donner notre maximum. Dans la mesure du raisonnable. Ne va pas te blesser si tu sens que c’est trop hein ! Pas à cause de ce que j’ai dit. Sérieux, ne force pas trop non plus. J’aimerais bien qu’on ait l’occasion de se mesurer l’un à l’autre, un de ces jours.

Linus ne savait pas vraiment d’où il sortait ce monologue d’encouragement. Il se le destinait à lui-même également. Il essayait d’effacer toute trace d’inquiétude. Il voulait être serein pour transmettre cette énergie calme et positive à ses Pokémon. Et puis il avait fini sur le ton de la plaisanterie, comme toujours. Même s’il gardait un fond de sérieux dans ses propos. Tranquillement, les deux garçons se dirigèrent vers les stades, et vers Lottie. La jeune fille, quant à elle, s’était installée dans les gradins et observait son environnement. Il y avait beaucoup de monde, c’était assez intimidant pour elle, pourtant, le simple fait de pouvoir observer des Pokémon qui ne sont pas originaires d’Alola lui faisait passer outre la plupart de ses craintes. Elle avait déjà son carnet en main et prenait des notes sur certains pokéathlètes qu’elle voyait s’échauffer avec leurs Pokémon. Tout ce qui entrait dans sa réflexion se retrouvait inscrit noir sur blanc sur une des pages de ce carnet. Elle observait les caractères, les réactions, les capacités, tout. Elle était curieuse de tout cela et souhaitait récupérer un maximum d’informations. Elle avait hâte que les épreuves commencent, pour voir ce que cela donnait, en vrai. Elle voulait également voir comment se comportaient les Pokémon en situation réelle, et pouvoir constater leurs capacités.

Une voix l’appelant lui fit lever la tête de son carnet. Une voix qui ne lui était pas inconnue. Elle ne prit pas le temps de réfléchir et chercha directement d’où cet éclat de voix pouvait bien provenir. Son regard balaya la foule lorsqu’elle repéra Linus. Ce n’était pourtant pas son frère qu’elle avait entendu, sinon, elle l’aurait immédiatement reconnu. Elle vit alors qu’il était accompagné. C’était Andrew. Le garçon du Fort Tartard. Etait-ce lui, la surprise dont Linus avait parlé par message ? Elle se le demandait sérieusement. Mais d’être hélée de la sorte entraîna une seconde réaction. Elle était celle qu’on appelait au milieu de la foule, les gens allaient la remarquer. La jeune fille ne put empêcher ses joues de rosir. Elle prit une profonde inspiration et finit par sourire, en levant légèrement la main vers les deux garçons pour leur faire signe de la rejoindre. Elle réalisa alors qu’elle allait sans doute devoir adresser la parole à Andrew, chose qu’elle n’avait pas prévue en venant ici. Elle pensait rester seule dans son coin pendant que Linus participerait et le retrouverait en dehors des épreuves. Sans avoir d’interaction avec personne d’autre. Sauf qu’il y avait Andrew. Et il n’hésitait pas à lui parler, malgré le silence dans lequel elle a tendance à s’enfermer, alors elle devrait répondre. Ils finirent par la rejoindre. Elle se décala pour leur laisser la place de s’asseoir. Si jamais. Mais c’était intimidant. Elle le revoyait.

Et voilà Lottie ! Surprise ! Voici Andrew. Mais ce n’est pas vraiment ça, la surprise, c’est encore mieux ! Sorry mec, m’en veux pas. Non en vrai, j’en sais pas plus que toi.

Lottie n’avait pas eu le temps de les saluer plus que ça. Elle était déjà totalement larguée devant ce que disait son frère. Elle ne comprenait absolument pas ce qu’il voulait dire. Il était à la fois enthousiaste et surexcité. Bien loin du Linus qu’elle avait laissé se diriger vers les vestiaires. Il redevenait le vrai Linus, celui qu’elle adorait mais qui l’énervait également. S’il n’était pas capable de lui expliquer la situation vraiment, la petite blanche leva alors des yeux implorant une explication vers la seule autre personne pouvant lui dire de quoi il retourne. Andrew. Linus, quant à lui, était fier de sa petite pique envoyée à son collègue. Il espérait seulement qu’Andrew n’était pas du genre susceptible pour rien, parce que ce n’était rien de plus que de l’humour. Il ne tenait pas à se brouiller pour une stupidité comme ça. Il n’avait plus qu’une hâte, de savoir ce qu’étaient leurs gains. Son impatience lui faisait quelque peu oublier la pression de ses épreuves à venir.





Blabla:
 
♥️ Avatar by myself ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 11/06/2017
Messages : 457

Région : Hoenn
Dim 22 Juil - 12:54

Cross-overs


Ainsi, il se lançait dans deux épreuves pour cette première compétition de la saison. Quelque part, tu l'enviais. Toi aussi, tu aurais bien voulu être en capacité de faire la même chose. Mais entre ta crainte de faire face au domaine Endurance et ton faible nombre de pokémons, tu avais été plutôt limité dans tes choix. Pour le Vol et la Natation, c’était mort d'avance. Tu n’avais pas suffisamment de compagnons capables de relever les défis des épreuves de ces deux catégories. Pour l'Habileté et le Saut, c’était la même chose. Tu n’avais donc eu le choix qu’entre la Force et la Course. Sauf que tu ne possédais pas de pokémon capable de servir de monture au moment où tu avais effectué ton inscription. Tu avais donc opté pour la seule catégorie dans laquelle tu estimais avoir une chance de faire quelque chose en prenant en compte les compétences de tes pokémons et les tiennes. Maintenant que tu y réfléchissais un peu plus, cela ressemblait davantage à un choix par défaut qu’autre chose. Mais tu t’étais entraîné durement pour parvenir à tes fins, alors ce n’était pas maintenant que tu allais flancher pour une question de manque de confiance. Il fallait que tu cesses de réfléchir inutilement. Tu devais te concentrer sur ce qui t’attendait sur les terrains, plutôt que sur ce qui circulait dans ton esprit. Et ce n’était pas gagné. Mais tu ne devais pas flancher. Tu ne devais pas reproduire cette catastrophe qui t’avait coûté ta saison lorsque tu avais participé dans la catégorie Endurance. Tu n’avais pas voulu t’y inscrire par crainte que ton esprit ne prenne le dessus sur les évènements. Tu ne voulais pas échouer de nouveau après avoir passé tant de moments difficiles. Tu ne voulais pas devenir un boulet pour tes compagnons. Cette année, les choses allaient être différentes. Tu le savais. Ou du moins, tu tentais de t’en convaincre. Mais cela revenait au même. La seule chose qui importait à tes yeux, c’était que vous parveniez, ensemble, à atteindre la fin de toutes les épreuves. Tu allais bien entendu chercher à obtenir les meilleurs résultats possible, mais tu ne devais pas trop rêver. Avec le peu de temps que tu avais eu pour te préparer et la jeunesse de tes compagnons, il ne fallait pas que tu te voies déjà vainqueur de cette compétition.

▬ Pour ma part, j’ai opté pour la Force. En prenant compte des caractéristiques de mes compagnons et de mes propres restrictions, il ne me restait plus beaucoup de possibilités. Je dois dire que je suis plutôt content de ne pas avoir à t’affronter aujourd’hui. Je préfère le faire en étant au maximum de mes capacités.

Oui. C’était une certitude. Tu étais soulagé de ne pas avoir à affronter ton nouvel ami lors de cette toute première compétition de la saison. Même si les médecins avaient déclaré que tu étais remis de ta blessure, tu ne te sentais pas au meilleur de ta forme. Tu le sentais bien. Cela ne faisait que quelques semaines que tu étais parvenu à reprendre un véritable entraînement. Alors il était clair dans ton esprit que tu étais encore loin d’être revenu au niveau physique que tu avais avant ta blessure. Tu étais parvenu à rester suffisamment en forme pour participer aux épreuves de Force grâce aux exercices auxquels tu avais soumis la partie supérieure de ton corps pendant que tu attendais que ta jambe se rétablisse. Mais tu savais très bien que tu ne faisais plus vraiment le poids dans les autres catégories. Tu n’étais plus aussi endurant qu’avant. Tu n’atteignais sans doute plus la même vitesse lorsque tu courais. Il y avait tellement de choses que tu devais travailler de nouveau avant de te sentir au niveau. Et tu ne voulais pas affronter Linus dans cet état. Tu ne voulais pas le décevoir. Tu voulais être capable de tout donner le jour où tu te mesureras à ton ami. Aujourd'hui, la chance avait été avec toi. Vous ne participiez pas aux mêmes épreuves.

La tôle, tu l’avais également vécue l’année passée. Pas dans le même contexte, mais tout comme ton ami tu avais eu bien des difficultés à t’en relever. Les blessures n’avaient pas seulement été physiques. Ton ego, ton estime de toi, et même ta motivation. Tout cela s’était effondré en seulement quelques instants. Tu t’en voulais encore tellement de la précipitation complètement idiote dont tu avais fait preuve lors de cette compétition. Si tu avais été davantage patient, les choses ne se seraient pas passées de cette manière. Tu t’étais lancé sans même réfléchir, sans même connaître tes partenaires hormis ta petite Zoya que tu venais alors d’acquérir. Et forcément, cela avait été une grosse erreur. Tu avais paniqué. Tu avais perdu tes certitudes. Tu avais commencé à avoir des doutes. Et tu t’étais lamentablement planté. Et en supplément, tu t’étais blessé. Une double fracture à la jambe qui t’avait expulsé de force des compétitions pendant tout le reste de la saison. Pour un début dans la catégorie Endurance, on pouvait dire que cela n’avait pas été très brillant. Tu avais longuement souffert, aussi bien physiquement que moralement. Tu avais eu un suivi régulier à l’hôpital, à ton plus grand malheur. Cela avait pris du temps, mais tu étais parvenu à te relever de tout cela. Grâce à tes proches, mais pas seulement. Les provocations de tes médecins, ton esprit de compétition et ta volonté ont également été de bons moteurs pour ton rétablissement.

▬ Je ne comprends que trop bien. J’ai ruiné la totalité de ma saison l’an dernier pour un peu trop de précipitation. Je n’avais qu’un seul pokémon réellement à moi. Alors les autres, je les avais empruntés à mon université. Sauf que j’ai été trop vite. Je ne les connaissais pas suffisamment. Il n’y avait pas de confiance entre nous. Finalement, j’ai perdu les pédales et je me suis blessé. C’est pour cette raison que je ne veux pas reprendre avec l’Endurance. Et je n’ai pas suffisamment récupéré pour la course. Mais ça viendra. Et ce jour-là, lorsque je serais en pleine forme, j’espère bien que l’on aura l’occasion de nous mesurer l’un à l’autre. Une sorte de compétition amicale pour le plaisir ! Et avec ton discours, tu me motives encore plus à tout donner aujourd’hui pour montrer au monde que je suis de retour !

Tu ne savais pas vraiment pourquoi tu avais raconté ton histoire. Tu n’étais pas entré dans les détails, mais tout de même. Tu n’aurais jamais pensé la balancer comme ça, de cette manière, et encore moins juste avant une compétition étrangement. Tu n’aimais pas vraiment évoquer ce sujet parce qu’il avait la fâcheuse tendance de te faire perdre tes moyens. Mais aujourd’hui, cela semblait être différent. Au lieu d’avoir les habituels doutes dans ton esprit, tu te sentais gonflé à bloc. Tu avais la sensation d’avoir gagné en énergie et en motivation. Tu ne savais pas d’où te venait ce regain de volonté, mais cela te faisait plaisir. En quelques mots, il était parvenu à te faire mettre un sourire sur ces souvenirs particulièrement désagréables à tes yeux. Puis, vous aviez tranquillement commencé à vous diriger vers les stades. Apparemment, c’était là-bas que Lottie se trouvait. Et effectivement, elle se trouvait dans les gradins, déjà installée pour les réjouissances de la journée. Dès que tu l’avais aperçu, tu n’avais pas résisté à l’envie de l’interpeller. Après un petit instant, elle avait doucement levé le bras, juste assez pour que vous puissiez voir son geste. Elle vous invitait à la rejoindre. Lorsque ce fut fait, que vous fussiez tous les deux près d’elle, elle s’était décalée pour vous laisser de la place. Toi, tu ne pouvais pas t’empêcher de laisser ce sourire sur ton visage. Tu ne la connaissais pas vraiment. Tu ne l’avais vu qu’une fois, tout comme Linus, lors de votre participation à cet évènement sportif, le Fort Tartard. Vous n’aviez pas vraiment échangé, mais tu l’appréciais. Tu ne saurais pas expliquer pourquoi. C’était un ressenti que tu avais. Elle n’avait même pas besoin de parler pour que tu la trouves gentille et agréable. Ensuite, Linus lui avait annoncé qu’il y avait une surprise. Une mieux que toi. Cela t’avait fait rire. Forcément. Même pour toi c’était évident que la jeune fille préférerait sans doute ce que tu venais lui annoncer, plutôt que ta propre présence.

▬ Haha ! T’inquiètes mec. Je me doute bien que je ne suis pas la meilleure surprise dans cette histoire. Salut Lottie, ça va toi ? Donc en effet, j’ai une petite surprise pour vous. Lors du Fort Tartard, vous êtes parti avant la fin. Alors j’ai récupéré vos lots, comme convenu. J’ai donc vos récompenses. Mais tu en as obtenu une en plus. Tu as été sélectionné pour remporter un autre truc. Je n’ai aucune idée de ce que c’est. Je sais juste que c’est un truc de valeur et que tu as eu de la chance. Tu nous montres ce que c’est ?

Tu n’étais pas du genre susceptible. Surtout pour ce genre de petites piques relevant de l’humour. Pour toi, c’était seulement une preuve d’amitié. Avoir la possibilité de dire des trucs comme ça sans que ce ne soit mal pris, c’était juste un bon signe mettant en avant la bonne relation que vous entreteniez. Tout en finissant de parler, tu avais posé ton sac à côté de la jeune blanche, sur l’espace qu’elle avait libéré pour vous. Parce que ce serait plus simple pour faire la distribution des lots. Tu avais commencé par sortir les deux cartons qui contenaient les mêmes récompenses que ce que tu avais toi-même obtenu. Tu les avais ensuite tendus à leurs propriétaires respectifs.

▬ Voilà pour la première partie. Je ne vais rien vous dévoiler, je ne voudrais pas vous gâcher le plaisir de la découverte. Et maintenant le meilleur pour Lottie.

Tu avais alors plongé tes deux mains à l’intérieur du sac afin d’en sortir une boîte. Elle était en bois, ce qui donnait une apparence plutôt luxueuse à ce prix. Un logo de la fédération johtonienne de Pokéathlon était gravé sur le couvercle. Ce dernier était accroché à la partie inférieure par une sorte de mécanisme de fermeture en métal argenté. Rien que la boîte, tu la trouvais géniale. Tu te demandais ce qu’elle pouvait contenir. Tu avais longuement eu envie de l’ouvrir, tu avais parfois eu du mal à résister. Mais tu l’avais fait. Parce que ce n’était pas quelque chose pour toi. Et tu étais une personne honnête. Avec un sourire, tu avais alors tendu la boîte rectangulaire à la jeune fille, en espérant sincèrement que la surprise qu’elle contiendrait lui plairait. En tout cas, l’ensemble faisait son poids. Tu ne savais pas si c’était le contenu ou la qualité de la boîte, mais dans tous les cas, ce n’était pas très léger.




Ce qu'il ne faut pas voir:
 

Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Récit du cross de GENK (VBM)
» recit du cross de hamont a la VBM
» le reportage du cross de meewen les mouettes.............
» confirmation du cross de ebly.....
» cross recht

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Hoenn - 3E G E N :: Vergazon-