AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Aller à la page : Précédent  1, 2
 
» Le molosse


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10485

Lun 8 Jan - 16:19

Scorvol lance Crocs Feu sur Scalpion 2
{ - 67 PV ! }
C'est super efficace !
Scalpion 2 est KO !
Scorvol et Sancoki gagnent un combat d'expérience !

Que voulez-vous faire, agent Zoé ?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Agent Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 03/01/2014
Messages : 774

Région : Kalos
Ven 12 Jan - 19:22
J'esquive les caméras de surveillance avec facilité. Faut dire que c'est quand même mon lieu de travail. J'y suis six jours sur sept quand je ne suis pas en mission. Je connais tous les moindres recoins, les cachettes, les astuces pour déverrouiller certaines portes sans avoir besoin des clés. « Une fois l'agent Thomas s'était retrouvée coincée dans la salle des preuves. On s'y était mis à plusieurs jusqu'à ce que Christine glisse sa carte professionnelle dans l'interstice jusqu'à faire sauter le loquet. » Mes yeux s’agrandir de peur en réalisant ce que je pourrais faire avec mes connaissances. « Personne ne doit savoir ça... Je ne pourrais jamais faire disparaître des preuves et entraver le cours d'une enquête. » J'attendis une petite seconde que la caméra pivote vers la rue et je me coulais rapidement dans son angle mort avant de pénétrer dans le bâtiment par la porte arrière. Mes mains tremblaient alors que j'insérais la clé et entrais dans le commissariat. « Je ne dois laisser aucune preuve, aucun cheveux, aucune goûte de sueur. » Je songeais deux secondes à aller chercher un pauvre clodo dans le parc de Yantreizh pour le ramener ici et lui faire porter le chapeau. « C'est trop simple, le gars me décrirait et je serais foutue. Putain ! Je ne suis pas une criminelle ! Je n'ai pas ça dans la peau. » Je traversais rapidement la réserve arrière avant de me planquer derrière la porte qui menait au couloir principal. Il faisait sombre mais mes yeux s'étaient habitués et je ne voyais aucun mouvement. La forme sombre des plantes se dessinait le long du mur et la porte du vestiaire des hommes étaient entrebâillées. J'attendis encore quelques secondes, les sens en alertent pour m'assurer qu'il n'y avait personne. Le commissariat était vide à cette heure, les seules personnes qui pouvaient être dans le coin c'était les agents en charge de surveiller les cellules. Heureusement les cellules de détention ne se trouvaient pas dans cette partie du bâtiment et les agents n'avaient rien à faire la nuit dans le commissariat. Je me rassurais encore un moment, songeant à abandonner avant de me souvenir que Sancoki comptait sur moi. «  Allez Zoé ! Si t'as un peu de couilles c'est le moment de les sortir. » Je fonçais dans le couloir, les yeux rivés sur le bureau de mon père. J'avais beau avoir mon objectif en tête et le regard fixé dessus, j'arrivais quand même à voir du coin de l’œil la forme noire dans le vestiaire des hommes.

- Hiiiii ! Hurlais-je en sursautant. Praline ?

Je m'immobilisais juste devant l'ouverture, le regard rivé sur cette ombre qui m'avait surprise. L'horloge numérique des vestiaires illuminaient pas intermittence une veste de flic qui ne bougeait pas. J'arrivais doucement à la conclusion qu'il ne s'agissait pas d'une personne vivante et alors que mon cœur ralentissais je pénétrais dans les vestiaires par curiosité. C'était la deuxième fois que j'entrais ici, la première était le jour de mon arrivée au poste, j'avais oublié que je jouais le rôle d'une femme. Au fond du vestiaire se tenait une poupée flic fabriquée avec un balai. Quelqu'un s'était amusé à lui dessiner un visage avec des lèvres énormes et des yeux fardés à l'excès. « Les mecs sont cons, pensais-je en rebroussant chemin. » Je n'étais pas fière d'avoir hurlé comme une conne mais le stress n'aidait pas. Par contre je n'expliquais pas la raison de l'évocation de cette jeune fille que j'avais croisé il y a un long moment de ça. Le balai n'avait aucune ressemblance, même lointaine avec la jeune fille. Peut-être les boucles blondes mais il fallait vraiment être défoncé au sablés de Yantreizh et dans le noir. « Si j'étais passée chez Cerise ça aurait pu être le cas. »
Praline. Un petit brin de femme aux cheveux blonds. Elle était toute jeune, toute rose avec des yeux dorés. Un visage d'enfant, un corps d'enfant mais un esprit aussi aiguisé qu'un érudit. Lorsque je l'avais vue la première fois, j'avais eu peur qu'elle ne nous gêne pour la mission. Elle semblait si fragile, si frêle. Juste en la voyant je ne pouvais pas me douter qu'elle regorgeait de surprise. « Heureusement qu'elle avait été là. » Notre mission était de découvrir pourquoi la forêt d'Empoigne mourrait. Nous étions tombés sur de drôle de phénomène ce jour-là, entre les pokémons hypnotisés qui chantaient d'étranges berceuses et cette gelée verte qui nous avait servie de boussole. Si Praline n'avait pas été là j'aurais probablement jeté cette saleté et j'aurais abandonné la forêt à son sort. Cette jeune recrue avait fait preuve d'un sens du devoir irréprochable. « Tellement loin de moi. » Je portais la demoiselle en haute estime et j'aimerais beaucoup savoir si elle avait passé son examen et était devenue agent à part entière. L'uniforme lui allait bien même si je ne peux m'empêcher de l'imaginer avec une petite jupette bleue et des menottes en fourrure. Son air hautain et sa poitrine plate n'étaient pas pour me déplaire même si mon style de femme était généralement plus mûre et plus généreux. « Je ne devrais pas penser à ça, je suis un gros pervers. » Penser à la jeune fille dans des tenues d'écolières ou avec des petits ensembles à fourrure m'avait permis d'oublier un instant le stress de la situation et j'avais pu atteindre le bureau de mon père sans tressaillir au moindre bruit.


Aide à la modération:
 


Autres:
 
Niveau du mois
Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10485

Sam 13 Jan - 21:31

Deux Monorpale lvl 37 et deux Scalpion lvl 36 et apparaissent




Scorvol lance Crocs Feu sur Monorpale 1
(-58 PV) c'est super efficace !
PV Monorpale 1 = 37/95


Escroco lance Groz'Yeux sur tous !
La défense des pokemons diminue...


Sancoki lance Occroupi sur tous !
(-54 PV) sur les Scalpion
(-48 PV) sur les Monorpale
PV Monorpale 1 = 0/95
PV Monorpale 2 = 47/95
PV des Scalpion = 41/95
Le pokemon est KO...


Camerupt lance Séisme sur tous !
(-125 PV) les Scalpion
(-102 PV) sur Monorpale
PV des Scalpion = 0/95
PV Monorpale 2 = 0/95
Les pokemons sont KO...

Votre équipe gagne 4 pts d'xp sauf Camerupt qui en gagne 3

Que voulez vous faire ?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Agent Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 03/01/2014
Messages : 774

Région : Kalos
Mar 30 Jan - 9:20
La porte grinça légèrement quand je m'introduis dans le bureau de mon père. Mon cœur s'emballait à l'approche de cet incendie que j'allais devoir provoquer. J'avais l'impression que chaque pas, chaque respiration, serait une preuve de mon passage, de ma responsabilité. « Et si je perdais mes cheveux... Ils sauront exactement qui était derrière tout ça. »
Le bureau de mon père était sombre et s'il n'y avait pas eu les diodes de son ordinateur je n'aurais pas pu fouiller sans sortir mon téléphone portable. Je commençais d'abord par ouvrir le tiroir où il semblait ranger tout. Je m'attendais à tomber sur un fouillis de papier mais il n'en était rien. Papa avait un sens du rangement irréprochable. Une pile de dossiers avec des noms inconnus sur le dessus, un petit réceptacle en plastique pour garder les crayons aux même endroit et une petite pochette en cuir toute en longueur. C'est elle que j'attrapai en premier par curiosité. Je m'attendais d'abord à trouver un petit couteau mais ce fut un jeu de clés qui se dissimulait à l'intérieur. « Ah ouais, je l'ai déjà vu les sortir. Ce qui est important est planqué dans son bureau mais il faut d'abord savoir quoi ouvrir. » Il y avait trois clés. Une très grosse couleur bronze et deux fines avec le cul arrondi. « De mémoire la grosse sert à ouvrir le placard des preuves, j'en aurais peut-être besoin tout à l'heure. » Il ne me restait que deux possibilités : l'étagère coulissante et le deuxième tiroir à gauche de son bureau. En y réfléchissant je me souvins l'avoir vu ranger la clé dans son bureau, aussi je tentais de l'ouvrir en premier en essayant de laisser le moins d'empreinte possible. J'attrapais mon étui à lunettes dans mon sac et me servie de la petite lingette pour ouvrir le tiroir. Elle était là, perdue entre un paquet de trombones et un yoyo confisqué à un ado belliqueux qui était passé devant le chef. Ma respiration était tremblante, je me rapprochai de plus en plus de cette tâche qu'on m'avait confiée. « Je fais ça pour Sancoki et après je serais débarrassée et on s'en ira loin. Je trouverais un autre moyen d'obtenir les informations qu'il me manque pour retrouver Clémence et Mathilde. »
Je laissais les tiroirs ouverts, mémorisant l'ordre dans lesquels j'avais pris les clés. Il faudrait que je remette tout à sa place comme si je n'étais jamais passé. Personne ne doit se douter que c'est un flic qui a fait le coup.
Il ne restait plus qu'à se rendre dans le placard des preuves, comme on l’appelait souvent. Il s'agissait d'une petite pièce pas plus grande qu'un placard à balais où on entreposait logiquement les preuves mais pas que. Il y avait aussi les objets perdus et les vieux ordis qu'on n'avait pas jetés depuis plusieurs années. La pièce à bordel.
J’insérais la clé dans le trou et me précipitais dans la salle avant de refermer la porte derrière moi. L'obscurité m'avala et je restais tétanisée au milieu de la pièce. Il n'y avait plus aucune lumière pour me rassurer, plus aucun obstacle pour m'empêcher de réaliser la mission donnée par ce gang de malades. Je ne pouvais plus faire marche arrière. Je sentais la peur grimper et se faire une place de choix dans ma gorge.
La pokéball glissa de ma poche alors que je tentais de la faire sortir. Le choc de l'acier contre le carrelage résonna et je restais prostrée contre la porte pendant encore quelques minutes. Mais rien n'arriva, il n'y avait personne pour m'arrêter. « Il va bien falloir que je le fasse... Allez Zoé ! Un peu de courage. » À tâtons je retrouvais la pokéball de mon pokémon qui avait roulé aux pieds d'un pc inutilisé. J'actionnais le mécanisme et un éclair rouge illumina un moment la pièce à bordel. Mon reflet terrorisé se refléta sur les écrans usagés et mes yeux repérèrent immédiatement les petits paquets de poudres. La raison de ma venue, de ma journée de merde et du kidnapping de Sancoki, se trouvait juste devant moi, posée nonchalamment sur le haut d'une étagère.
Les volcans de Camerupt offraient une petite lueur réconfortante, inefficace sur moi qui tremblait de peur.

- Je...

Les ordres étaient difficiles à donner. « Putain ! Je suis en train de trahir mon métier, je fais honte à mon insigne. »

- Lance une petite flammèche sur les paquets en haut, s'il te plaît.

L'animal se retourna et me jugea pendant quelques secondes. Il devait se demander pour qu'elle raison je lui demandais de mettre le feu impunément. Finalement il obéit mais il ne visa pas la drogue en premier mais une très vieille unité centrale, probablement la patriarche de la salle. Je poussais un hurlement quand la chaleur provoqua une série d'étincelles dans ma direction. En guise de punition pour ce cri puéril je me mordis les lèvres jusqu'au sang.

- Allez, obéis vite. On ne doit pas s'éterniser.

Des nouvelles flammèches visèrent enfin les petits paquets blancs et je pue remettre mon pokémon dans sa pokéball. Une fumée blanche et épaisse commençait à s'échapper et je toussais en sortant de la pièce à bordel. Les lueurs du feu qui prenait doucement dansaient sous la porte mais je n'avais pas le temps de les admirer, il fallait que je fuie cet endroit le plus vite possible, avant que le feu n'enclenche les alarmes anti-incendie et que les pompiers se ramènent. Moins discrète qu'à l’allée je m’engouffrais dans le bureau de mon père et je replaçai les clés là où je les avais prise. Il ne me restait plus qu'à sortir du poste de police en évitant la caméra et ma mission serait terminée. « Non... Elle sera réellement finit quand Sancoki et moi serons à des kilomètres de ces connards ! »


Aide à la modération:
 


Autres:
 
Niveau du mois
Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11223

Dim 4 Fév - 21:12

Trois Miamiasme sauvages de niv. 38 apparaissent!




Scorvol lance Croc feu sur Miamiasme sauvage 1!

{ -41 PV }

PV restant de Miamiasme sauvage 1: 64/105


Escroco lance Groz'Yeux sur tous les pokémon sauvages!

Les Miamiasme sauvages voient leur défense baissée d'un cran!

Nouvelle défense des Miamiasme sauvages: 61


Sancoki attaque Ocroupi sur tous les pokémon sauvages!

{ -42 PV }
{ -42 PV }
{ -42 PV }

PV restant de Miamiasme sauvage 1: 22/105
PV restant de Miamiasme sauvage 2: 63/105
PV restant de Miamiasme sauvage 3: 63/105


Miamiasme sauvage 1 lance Détritus sur Scorvol!

{ -7 PV } Ce n'est pas très efficace...

PV restant de Scorvol: 132/139


Miamiasme sauvage 2 lance Écras'Face sur Escroco!

{ -13 PV } Ce n'est pas très efficace...

PV restant de Escroco: 107/120


Miamiasme sauvage 3 lance Pics Toxik!

Si un pokémon arrive sur le terrain, il sera empoisonné!



PV restant:
PV restant de Scorvol: 132/139
PV restant de Escroco: 107/120
PV restant de Sancokil: 74/128
PV restant de Camerupt: 123/123
PV restant de Miamiasme sauvage 1: 22/105
PV restant de Miamiasme sauvage 2: 63/105
PV restant de Miamiasme sauvage 3: 63/105



Rappel: Si un pokémon arrive sur le terrain, il sera empoisonné!



Que voulez-vous faire Zoé Wells ?



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Agent Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 03/01/2014
Messages : 774

Région : Kalos
Dim 11 Fév - 11:15
Le retour me sembla durer moins longtemps que l'allée. Peut-être que j'avais marché plus vite pour retourner à mon appart. Ma mission était terminée, j'allais récupérer Sancoki et fuir très loin. Je trouverais une autre piste pour retrouver Mathilde et Clémence. J'ai déjà réussi à aller jusque là, je peux faire plus. J'essaie de me convaincre.
Quand j'arrive enfin à mon appartement, je retrouve mes pokémons sagement assis auprès de mes bagages. Je n'ai besoin que d'un petit sac de sport pour ranger ma vie. Elle est pathétique. Je me sens horriblement mal, je voudrais qu'ils arrivent rapidement, que je récupère Sancoki et que je parte. Je veux que tout ça s'arrête. Escroco est planté à la fenêtre, il surveille la rue. Il pourra me prévenir quand une voiture suspecte se présentera, pourtant je ne peux m'empêcher de le rejoindre pour m'assurer qu'il ne la loupe. On resta assis sur le radiateur pendant plus d'une heure, sans bouger. Scorvol était retourné s'accrocher au plafond et s'endormit. Le seul qui restait éveillé c'était Cochignon, qui piétinait dans la cuisine, attendant que je m'occupe de lui donner son repas. « T'as déjà bouffé tout le contenu du frigo... Je ne suis même pas sûre d'avoir de quoi me faire à manger pour moi. » Une autre heure passa pendant laquelle je fixais la neige qui augmentait doucement dans la rue en écoutant les ronflements paisible du pokémon glace. Escroco était le dernier à tenir, le regard rivé sur l'extérieur, comme moi. « Qu'est-ce qu'ils foutent putain ! Je veux partir ! Venez me chercher ! » J'hésitai un moment à sortir pour les attendre dans la rue mais le sommeil m'emporta avant.
Ce ne fut pas un sommeil réparateur car je passai une nuit sans rêve. Mon téléphone sonna comme tous les jours à six heures avant de s'éteindre par manque de batterie. Il me fallut quelques minutes pour m'étirer, dormir contre le radiateur m'avait courbaturé de partout. Scorvol et Cochignon étaient réveillés mais Escroco dormait encore, allongé sur le parquet. « Il a dû veillé tard... Plus tard que moi. » Je le laissai ronfler tranquillement et allais fouiller dans le bazar de ma cuisine pour me dégoter de quoi calmer le monstre qui rugissait dans mon ventre. Mon cochon s'excita quand je sortis une boîte de céréale d'un placard en hauteur qui avait été épargné.

- Eh oh ! Tu as assez mangé hier. Je crois que tu as eu ta dose jusqu'à la semaine prochaine.

La réflexion vexa le pokémon qui alla bouder près de mon unique sac qui attendait qu'on parte. « Ils ne sont pas venus... Qu'est-ce que je vais faire ? » Mon premier geste fut de brancher mon portable pour m'assurer qu'ils ne m'avaient pas envoyé de sms ou qu'ils n'avaient pas tenté de me contacter pendant que je dormais. Malheureusement personne ne m'avait envoyé quoi que ce soit. « Une seule valise et aucun ami... Le constat de ma vie n'est pas très glorieux. » L'âme en peine je retournais me poser sur la radiateur pour me relancer dans une longue séance d'attente. Une petite voix dans ma tête ricanait bêtement en me susurrant que je n'étais qu'une sombre conne et que ma précieuse Sancoki était déjà réduit en bouillie


Aide à la modération:
 


Autres:
 
Niveau du mois
Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11223

Dim 11 Fév - 23:19

Scorvol lance Croc feu sur Miamiasme 2!

{ -60 PV }

Miamiasme 2: 04/105



Escroco lance Coud'Boue sur Miamiasme 3
{ -16 }
C'est super efficace !
La précision de Miamiasme 3 baisse d'un cran !

Miamiasme 3 : 47/105


Sancoki lance Ocroupi

{ -42 PV }
Miamiasme 2 évite l'attaque !
{ -42 PV }
Miamiasme : 0/105
Miamiasme 3 : 5/105



Miamiasme 2 lance Bain de Smog sur Scorvol
{ -7 }
Ce n'est pas trés efficace
Scorvol : 125/139



Miamiasme 3 lance Stockage
Sa défense et sa défense spéciale monte d'un cran !


Scorvol passe Lv 37 (0/3)
Sancoki passe Lv 40 (0/4)
Escroco passe Lv 48 (0/4)


PV restant:
Scorvol: 125/139
Escroco: 107/120
Sancokil: 74/128
Camerupt: 123/123
Miamiasme 2: 4/105
Miamiasme 3: 5/105

Miamiasme 2 : -1 défense
Miamiasme 3 : Défense spé +1, précision -1



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Agent Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 03/01/2014
Messages : 774

Région : Kalos
Mar 13 Fév - 17:38
Sept heure est passée et la rue s'est animée. Les passants s'extasient sur les trottoirs couverts de neige que les voitures sont déjà en train de souiller. Moi je suis toujours à la fenêtre avec mon bol de céréales vide dans une main et le regard blasé.  《Je me suis fait avoir... Je ne suis qu'une pauvre conne crédule.  Sancoki vient de payer pour ma stupidité.》 J'ai beau me dire ça il y a toujours une petite flamme d'espoir qui brûle en moi. L'espoir qu'ils vont bientôt arriver, que je vais revoir mon pokémon et que toute cette merde sera bientôt derrière moi. L'espoir ça a la dent dure.
Soudain mon téléphone sonna, de précipitation je renversais  du lit sur Escroco qui se réveilla d'une trombe. Je m'excusai bien vite avant de sauter sur mon téléphone.  《C'est eux! J'avais eu raison d'espérer! 》 Mais cet espoir fut balayé en voyant le nom affiché à l'écran. C'était Rahi. Ils ont dû trouver des preuves et maintenant ils sont à ma recherche. Je vais devoir m'enfuir en laissant Sancoki derrière moi. Le téléphone s'éteint enfin et quelques secondes après je reçois un message vocal. Je devrais prendre mon bagage et me tirer tout de suite avec mes pokémons mais pourtant je prends encore quelques minutes pour écouter le message. Des minutes qui pourraient m'être précieuses pour fuir. 

- hey zoé c'est moi! T'as eu une panne de réveil? Dépêches-toi de regarder par la fenêtre!  Il a neigé! Si tu veux que je vienne te chercher tu peux m'appeler.  Appelle-moi! Bye. 

Une voix numérique me demande si je veux sauvegarder,  rappeler ou supprimer. Mais je préfère reécouter par ce que je ne suis pas sûre d'avoir bien compris. A la deuxième écoute j'ai vraiment l'impression qu'il est sincère.  Ils ne savent pas encore que c'est moi. Le téléphone entre les mains, je reste paralysée. 《Qu'est ce que je dois faire?》 A nouveau le téléphone sonne, c'est encore Rahi et cette fois je lui réponds.

- hey! Ahah... j'ai eu une panne de réveil.

- Je m'en doutais! Avec la soirée d'hier soir tu ne devais pas être très fraîche en rentrant.  Tu veux que je vienne te chercher ?  Le patron a rien dit pour ton retard.  Il va trop te chouchouter après ta prise d'hier.

Je rigolais nerveusement avant de le questionner sur le commissariat, je voulais savoir s'ils avaient trouvé l'incendie. Rahi me dit que le poste n'était pas très propre à cause de la soirée de la veille mais que tout était normal. Je lui demandais de venir me chercher dans dix minutes le temps que je me prépare puis je raccrochant.  《 merde... j'aurais dû rester plus longtemps sur place pour être sûre que le feu prenait bien. C'est pour ça que les molosses ne m'ont pas contacté. J'ai échoué


Aide à la modération:
 


Autres:
 
Niveau du mois
Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 9588

Jeu 15 Fév - 17:13

Scorvol lance Croc Feu sur Miamiasme 3 !
{- 60 PV}
PV de Miamiasme 3 = 0/105

Miamiasme 3 est KO !
Scorovol gagne de l'exp (1/3) !
Sancoki gagne de l'exp (1/4) !
Escroco gagne de l'exp (1/4) !


Escroco lance Coud'Boue !
{- 16 PV} C'est super efficace ! Sa précision baisse !
PV de Miamiasme 2 = 0/105

Miamiasme 2 est KO !
Scorovol gagne de l'exp (2/3) !
Sancoki gagne de l'exp (2/4) !
Escroco gagne de l'exp (2/4) !


Que voulez-vous faire ?


PV restant:
Scorvol: 125/139
Escroco: 107/120
Sancokil: 74/128
Camerupt: 123/123



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Agent Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 03/01/2014
Messages : 774

Région : Kalos
Jeu 15 Fév - 18:48
Rahi m'emmena au poste et nous arrivâmes dans une ambiance parfaitement normale. Comme si rien ne s'était passé, comme si je n'étais jamais venue. Mes collègues me félicitèrent encore pour hier puis mon père vint me voir 

- le réveil était difficile ce matin? Ahaha! Tu seras en déposition de plainte aujourd'hui.  J'espère t'avoir une nouvelle mission rapidement. 

Rien sur l'incendie, une petite tape sur l'épaule et il s'en alla avec Rahi. Je passais une matinée parfaitement normale même si je n'arrêtais pas de penser à Sancoki qui se trouvait toujours entre les mains de ses ravisseurs. 《 ce soir j'y retourne et je m'assurerais que le boulot soit bien remplie cette fois. Je suis désolée Sancoki, je fais au plus vite.》
J'allais partir en pause déjeuné quand le chef m'appella pour causer de Rahi. Mon collègue avait fait la demande pour devenir agent équipé comme moi. Le capitaine Wells me questionna alors sur ses capacités en mission et me demanda mon avis.

- Je ne l'ai pas bien vu en action avec son pokémon mais je peux dire qu'il est volontaire. 

- Je m'en fous de sa motivation. Moi je veux savoir s'il a les mêmes  compétences que toi pour devenir un bon  agent. En devenant agent équipé dans ma brigade tu aides le poste à se développer. C'est bien et j'aimerais avoir plus de type avec autant de couilles que toi. Par contre je veux pas de lopette qui

- Cheeeeeef !  Il y a eu un accident dans la salle des preuves! 

L'agent Thomas venait de débouler dans le bureau en criant et m'avait foutu une trouille terrible. Alors que nous nous dirigions vers la salle endommagée, elle nous expliqua qu'il y avait eu un feu et que toutes les preuves étaient partie en fumée. Selon elle, il s'agissait d'un vieux processeur qui aurait créé une surtension. Trop de vieux matériels réunis au même endroit dit - elle.  《Sérieux? Vous envisagez même pas la piste criminelle?

- Ah merde... ça fait un moment qu'on aurait dû virer ces vieux trucs... 

Quand on arriva sur les lieux de l'incendie je pus constater que ma mission avait parfaitement réussi.  Tout avait cramé et, comme dit l'agent Thomas, si la porte n'avait pas été coupe-feu, le poste aurait pu subir le même sort. En voyant l'étendue des dégâts mon père piqua une colère terrible qui me gela sur place. Des souvenirs désagréables de mon enfance refirent surface alors qu'il donnait des coups de pieds dans les ordinateurs fondus.

- Et toi cà t'énerve pas? Me balança-t-il d'un coup. 

J'avais beau être apeuré par sa colère, je réussis à lui répondre.

- Si mais il serait mal vue de s'énerver  contre son chef.

La réplique le laissa comme deux ronds de flan. 《Putain mais t'es folle? C'est quoi ce culot? Il va s'en prendre à moi maintenant》 à la place mon père se calma. Il se gratta l'arrière de son crâne chauve et regarda une dernière fois les ravages des flammes. 

- Je suis désolé Zoé. T'avais bien bossé et mon incompétence à tout foutu en l'air. Avec mes conneries on pourra pas analyser cette poudre et remonter le cartel... Un coup dans le vent.

Il retourna à son bureau la mine déconfite et suivit par ma collègue qui tenta de lui remonter le moral. D'autres policiers arrivèrent pour se renseigner sur ce remue ménage et me posèrent des questions sur l'état de la salle des preuves.

- Du vieux matos a pris feu. Toutes les preuves sont parties en fumée. 

Je jouais la fille vexée et m'en alla sans que personne ne me suivent.


Aide à la modération:
 


Autres:
 
Niveau du mois
Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 2 sur 2) Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Démolosse / Houndoom
» Une Charpenti débarque !
» Ou trouve t'on un Malosse ?
» Attaques apprises au niveau 1
» Mise à jour de Noël 2014 !

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kalos - 6E G E N :: Romant-sous-Bois :: Hôtel Désolation-