AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 6, 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
 
» [Event] Combattre l'abomination.


avatar
Coordinateur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 19/02/2017
Messages : 390

Région : Unys
Mer 7 Mar - 11:08
Tout le monde pressent que ces deux inconnus ont de mauvaises intentions, Clarisse le voit dans les attitudes de chacun. Si certains décident comme elle de faire comme s’ils ne les avaient pas vus, Gaeriel tente une approche frontale et va directement à leur rencontre. L’adolescente la regarde faire, les yeux légèrement écarquillés par la surprise. Franchement, elle ne sait pas comment elle fait pour avoir l’air aussi calme. Est-ce qu’elle l’est vraiment ou sait-elle juste très bien garder son sang-froid ? Dans tous les cas elle est plutôt impressionnante.
En quelques secondes, il devient absolument évident que ces deux hommes sont parfaitement au courant de qui ils sont. La peau de Clarisse devient gelée par la peur ; est-ce qu’ils font partie du labo ? est-ce qu’ils ont l’intention de les balancer ? est-ce qu’ils vont avoir des embrouilles avec la police ? Elle a envie de se lever et de partir en courant, au cas où son identité à elle n’est pas encore connue. Pendant qu’elle reste scotchée à sa chaise, Azamir rejoint Gaeriel et les nouveaux venus les défient en combat pokémon. Ah ! Ils ne savent pas à qui ils s’adressent, se dit-elle avec un soupçon de soulagement. D’autant qu’ils sont clairement en infériorité numérique, même si leurs pokémons sont puissants ils vont se faire dépasser par leur nombre… Non vraiment, si c’est tout ce qu’ils comptent leur faire ils peuvent gérer. Le véritable problème est plutôt que désormais ils sont découverts et que d’une minute à l’autre on peut les empêcher de mener leur mission à bien…

Alors qu’elle se fait cette réflexion, l’infirmière pokémon les somme de quitter le centre s’ils ont l’intention de se battre. Tout le monde obéit sans résistance et Clarisse suit le mouvement, même si dans sa tête ça tourne à mille à l’heure. Il faut faire quelque chose et très vite. Faire mordre la poussière à ces hommes ne va permettre que de gagner du temps, il suffira qu’ils aillent dévoiler leurs plans à d’autres voire au labo lui-même pour que la situation tourne au vinaigre. Le mieux serait de déplacer le problème : leur groupe est une menace tant qu’ils ont les preuves sur eux, mais dès l’instant où celles-ci passent dans les mains de l’administrateur… Oui, ça doit être la meilleure chose à faire.
Aussi, alors que Azamir et Marie-Anne répondent à la provocation des deux hommes en envoyant leurs pokémons, Clarisse se dirige discrètement vers Gaeriel avant qu’elle ne se lance elle aussi dans le combat. Elle chuchote très vite :

« Gaeriel, je vais aller transmettre les preuves à l’administrateur pendant que vous les distrayez. Dîtes moi juste comment le contacter, je m’occupe de prendre les photos et de les envoyer. »

Dans le même temps, elle tape ce SMS qu'elle envoie à toutes les personnes du groupe dont elle a le numéro :

Clarisse a écrit:
Transférez moi les preuves sur vos portables, je vais les envoyer au plus vite !

Prendre cette responsabilité la terrifie mais elle a fini par comprendre que de tout le groupe elle est la plus à même d’exploiter les failles réseau du centre pokémon. Elle essaie de ne pas penser au stress qui l’envahit à l’idée de se faire embarquer dans une affaire judiciaire et se concentre exclusivement sur son but. Faire fermer ce laboratoire. Sauver les pokémons encore à l’intérieur. Arrêter cette boucherie.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 25/03/2014
Messages : 1598

Région : Sinnoh
Sam 10 Mar - 0:41
A notre réveil, je me doutais bien que personne n'irait bien. Même si ma question était un peu absurde vu les circonstances, j'ai quand même voulu la poser. Question de politesse, par principe ou tout simplement pour évaluer l'étendu des dégâts, je n'en sais trop rien. Marie-Anne me répond de manière concise, claire. Je n'en attendais pas moins ni plus au vue de son caractère un peu mystérieux, comme si elle ne voulait pas qu'on en sache trop sur elle – alors que je pense qu'on peut tous très bien s'entendre. Mais ce n'est pas à moi de juger cette facette, chacun fait ce qu'il veut et a ses propres secrets et ses propres objectifs en venant pour cette mission. Bref. Il n'y a pas à s'attarder là-dessus et je descends rapidement.

Une fois en bas, la conversation avec Azamir et Gaeriel commence doucement. Je ne les connais pas particulièrement, n'ayant rencontré Azamir qu'une fois et ayant juste vu Gaeriel passer à la Ligue – Azamir aussi, mais le visage de la jeune femme m'étant moins connu, moins « réel », la voir en vrai m'a assez frappée. Et puisqu'ils se connaissent, ça m'a semblé logique que je les aborde ensemble – surtout qu'ils sont, justement, assis ensemble.

Lorsque la ranger dit avoir connu mieux, je ne peux que la comprendre, dans un sens. Et je suppose que personne n'a envie de se réveiller après une nuit de cauchemars vivants, surtout pour leur groupe. Son ami sort une réponse tout aussi courte et concise, ce qui ne me surprend pas. J'acquiesce silencieusement à leurs propos. Puis, le sujet de leur rencontre arrive. « Ça m'étonne, j'aurais dit que vous vous connaissez depuis bien plus longtemps ! » C'était innocent, juste ma voix qui a réagi avant mon cerveau, mais je ne pense pas que cela ait quoi que ce soit de gênant. Non ? En tout cas, le fin sourire que je crois voir apparaître sur les lèvres d'Azamir m'indique qu'ils sont en de très bons termes, et qu'il a bel et bien un côté doux en lui, tout de même. Bien sûr, à notre première rencontre, je me doutais un peu qu'il cachait ce sentiment en lui, Sean étant à peu près du même calibre que lui, mais le voir avec son amie renforce cette idée.
Le ranger mentionne ensuite notre rencontre à nous de manière évasive, et je le remercie intérieurement de ne pas parler d'une certaine mauvaise décision de ma part. Aujourd'hui encore j'en ai honte et j'ai juste envie de m'excuser encore, mais ça ne va servir à rien, je le sais. Ce ne sont pas mes mots d'excuses qui vont effacer une action passée. « Oh, c'était d'ailleurs ce même jour où tu m'as appris à voler sur le dos d'un pokémon ! Comme quoi, ça se transmet, c'est chouette. » Je leur dis, avec un grand sourire. « Ah, et j'en profite puisque nous sommes au calme, mais vos victoires à la Ligue à tous les deux ont été impressionnantes ! Vous avez une telle puissance avec vos pokémons, c'est dingue. J'aimerai être aussi forte que vous, un jour. » La dernière phrase n'était pas censée être dite, mais elle est sortie quand même. Le ton a baissé, mais elle a sûrement été entendue. A chaque fois que je mentionne le fait de devenir plus forte ou que j'en entends parler, je ne peux pas m'en empêcher, il faut que je pense à Sniper. J'aurai aimé qu'il soit là avec moi pour cette mission, mais... Il reviendra quand il en aura envie. Probablement.

Quelques minutes plus tard, Côme nous rejoint à la table et s'installe à côté de moi. Je lui affiche un sourire à son arrivée, étant étrangement contente de le voir. Genre, très contente. Mais bref, passons ce sentiment un peu bizarre et penchons-nous sur la question ou plutôt sur la touffe blonde qui s'est légèrement rapprochée pour me la poser, la question. La proximité est telle que j'en perds mes moyens. Presque. Il y a une certaine limite à la proximité et respecter l'espace privé des autres, comment je vais cacher le fait que je rougisse, moi, maintenant ? « Euh, ç-ça va. » Flûte. « Un peu quand même, mais je pense qu'on a eu plus de chance sur nos trouvailles, en fin de compte. » Je réussis par dire, et je pense qu'il doit être du même avis. Vu les têtes de l'autre groupe, c'est juste amplement suffisant pour savoir qu'on n'est pas mal tombé finalement. « Et toi, ça a été ? » Rien que pour savoir si sa blessure est vraiment juste un petit rien, j'aurai aimé être dans la même pièce que lui, mais bon... Je n'ai de toute façon pas pu.

Par la suite, lorsque tout le monde est présent, nous parlons de la meilleure façon de diffuser toutes les preuves que nous possédons. Ce que rajoutent Sayuri et Clarisse est pertinent, heureusement que nous les avons avec nous, car j'avoue qu'à part une connaissance minime tout juste pour savoir qu'une connexion n'est jamais sûre, je n'y connais rien. Gaeriel en profite pour affirmer tout ça et pense même pouvoir envoyer le tout à l'administrateur. Ça risque d'être un sérieux bazar une fois que tout sera envoyé !

Lorsque la tension monte et que tout le monde se prépare au pire à venir, je vois du coin de l’œil que Côme manque de s'étouffer avec sa boisson, ce qui n'échappe pas à Effy. Et moi non plus d'ailleurs, car malgré la situation, je ne peux m'empêcher de sourire et d'étouffer un rire. Je lui tapote alors légèrement le dos pour qu'il s'en remette, même si je doute qu'il en ait réellement besoin.

Comme prévu, les deux individus arrivent à notre niveau et nous provoquent en duel. Gaeriel s'était levée par avance pour les accueillir, mais derrière, nous n'avons pas le choix et devons tous faire pareil pour sortir hors du centre pokémon, ne pouvant rien faire à l'intérieur. Mais ces deux-là... Ils ne sont pas très, comment dire... Crédibles ? Et puis c'est qui, d'abord ? Je ne comprends pas trop, mais bon, si on doit se battre... En revanche, pour un tel combat, je pense que les rangers sont plus aptes à les affronter. Vu les pokémons qu'ils ont sortis, Eclat ne pourra pas se battre correctement si cet Ohmassacre est présent. Et de notre côté, nous avons une belle panoplie de pokémons puissants, je ne me fais donc pas de soucis. Je fais juste appelle à ma Charmillon afin qu'elle soit là en cas de dernier recours. « On se réserve, je ne sais pas ce qui nous attend. » Elle acquiesce et reste à mes côtés tout en observant la scène devant. Azamir a fait appel à Knight, et un léger sourire naît sur mes lèvres en voyant arriver le Dracolosse. Je sais que ce n'est pas le moment, mais j'ai envie d'aller le voir et le caresser ou lui faire un câlin. A côté de moi, Eclat pousse un tout petit cri étonné mais n'agit pas inconsidérément ; elle sait aussi que les retrouvailles se feront plus tard avec le dragon.

Du coin de l’œil, je vois Sayuri reculer, sa Charipan dans les bras. Elle semble effrayée... Et je peux la comprendre. C'est pas joli de voir d'aussi gros pokémons balèzes qui s'affrontent alors qu'à côté, on a un tout petit pokémon mignon qu'on veut garder en sécurité. Si je ne connaissais pas les capacités d'Eclat, je réagirai pareil. Je recule alors d'un petit pas pour arriver à son niveau et lui pose délicatement une main sur son épaule. « T'inquiète pas, ça va aller. Si on reste ensemble et unies, ton pokémon et toi serez en sécurité ! » Je lui dis avec un sourire, et ma Charmillon acquiesce joyeusement. Nous n'avons pas beaucoup interagi pendant la mission, mais je la sens si fébrile et sensible que je m'en voudrai qu'il lui arrive quelque chose. Et puis, elle est encore moins confiante que moi au point où je veux l'aider, les protéger sa Chacripan et elle.

Je tourne la tête, et vois le pokémon de Marie-Anne qui est aussi impressionnant que Knight. Je pense qu'on a presque tous nos pokémons prêts pour le combat. Une vibration dans la poche de mon jean me fait sortir de mes pensées ; un message de Clarisse. Rapidement, je lui envoie les photos que j'ai pu prendre dans le labo et range mon portable aussitôt fait, voulant me concentrer sur le combat qui va se dérouler devant nous. Je ne sais pas si nous serons utiles avec Eclat, mais si on peut les assister d'une quelconque façon, alors nous répondrons présentes.



    avatar par haileen, merci ♥️
    Sanae - #DD2B2B | Jun - #8E9D27 | Sniper - #9999ff
    mini sacoche:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 2425

Région : Kantô - Johto - Alola
Dim 11 Mar - 12:16
Je ne sais même pas comment j'ai fait pour faire preuve d'autant d'audaces ; toujours est-il qu'en voyant ces hommes suspects s'approcher de notre groupe, je me suis levée pour m'approcher d'eux, afin de tenter une approche calme, comme je sais si bien le faire. Cependant, les hommes sont loin d'être calmes et semblent avoir compris que nous voulons du mal au laboratoire, même s'ils ne parlent pas une seule fois de l'excursion ; ils ont du seulement entendre que nous voulions le faire tomber. Bon, s'ils n'ont rien contre nous à part notre envie de répandre le bien c'est tant mieux, on va pouvoir s'occuper facilement de leur cas... Surtout vu ce qu'ils proposent.

- Sérieux ? Un combat pokémon ? J'ai l'impression de faire face à des adolescents qui veulent régler leurs soucis en jouant aux cartes dans la cour de récré... Eux, ils ne nous ont pas reconnus. Très bien, faisons ça.

Après tout, je ne vais pas me gêner pour faire appel à Spectra ou à Kerrigan, c'est eux qui nous l'ont proposé. Je hausse un sourcil lorsque l'infirmière Joelle fonce sur nous, nous mettant dehors sans sommation. Nous finissons sur un terrain en terre battu qui conviendra parfaitement pour un combat pokémon, suivis par le reste du groupe. Je souris à la remarque de Azamir et hoche tranquillement la tête tout en tirant une pokéball de ma ceinture, laissant Spectra sortir de nouveau à l'air libre.

- Ils vont vite le regretter.

Je n'ai pas un caractère vantard, loin de là, mais si il y a un domaine où je me sens à l'aise, c'est bien lors des combats pokémons. Nous avons déjà vaincu la ligue à deux reprises, ce n'est pas pour qu'on se fasse arrêter par deux types sortis de nul part... Surtout que mon ami a lui aussi vaincu la ligue il n'y a pas longtemps. Alors que Spectra danse sur la terre battu, semblant narguer les deux hommes qui viennent d'ouvrir leurs propres pokéballs, Clarisse glisse près de moi et me murmure quelques mots à l'oreille. Je me tourne vers elle et recule un peu, pour me cacher de leur vue en me plaçant derrière Azamir. Je sors aussitôt mon téléphone portable et cherche le numéro de Clarisse.

- Je t'envoie le nom de sa page et le nom de son compte perso, tu n'as qu'à lui dire qu'on est ensemble. Je chuchote tout comme elle, n'ayant pas envie qu'ils aient des soupçons. Je reçois au même moment son sms et je souris, amusée. Azamir a des preuves de notre côté. Je vais lui dire de tout m'envoyer et je te les transfère !

Je me redresse, me décalant un peu, avant de sourire à la jeune femme et de la remercier de prendre les choses en main de son côté ; c'est en agissant tous en se servant de notre domaine de prédilection que nous serons les meilleurs.

Les deux hommes ont envoyé plusieurs pokémons devant moi alors que, de notre côté, Spectra danse aux côtés du Dracolosse alors que Marie-Anne a fait appel à un Rhinoféros qui semble surveiller les dresseurs. Profitant que le combat ne soit pas encore commencé, je glisse aux côtés de mon ami pour lui chuchoter quelques mots à l'oreille, lui expliquant rapidement ce que Clarisse m'a dit et lui demandant de m'envoyer ses preuves d'un bloc, je me chargerais du reste. Je ne sais pas pour lui mais, de mon côté, Spectra n'a pas besoin de moi. J'adresse d'ailleurs un sourire à la spectre, suffisant pour qu'elle comprenne qu'elle a carte blanche pour le match.

* Ectoplasma lance Eclat Magique !

Spectra
Niveau 50

Femelle Malicieuse & Joueuse.
more ?:
 






doubles comptes:
 
autre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 30/08/2014
Messages : 1098

Région : Johto
Dim 11 Mar - 13:40
La probabilité que ces personnes nous approchent d’une telle manière sans aucune arrière pensée était peu probable et fut vite désamorcée. Mon regard se dirige vers eux et mes sourcils se froncent d’agacement avant que je ne lève les yeux au ciel. De bon matin sérieux quoi. La journée d’hier n’a de loin pas été la meilleure et la nuit un peu courte aussi l’idée d’un affrontement matinal n’est pas chose qui me ravisse. Le ton monte dans leur parti alors que du nôtre Gaeriel se voit vite rejointe par le protecteur Azamir, mais c’est sans compter l’intervention de l’infirmière qui vient s’interposer et nous fout allègrement dehors sans se soucier de ce dont il peut bien s’agir. Ce n’est pas son rôle en effet, néanmoins si elle contacte la police pour les prévenir ou quelque chose dans ce genre cela ne pourrait qu’envenimer la situation et compromettre un peu plus notre action.

Ils ne sont que deux et nous sommes … Je ne sais plus exactement mais une dizaine. De plus leur arrivée est plutôt théâtrale et je ne peux que me demander s’il s’agit vraiment là de gens au courant de nos intentions ou simplement des guignols passant par là qui auraient pu reconnaître Gaeriel ou Azamir en tant qu’anciens vainqueurs de la ligue. Dans ce cas ils n’en sont qu’encore plus inconscients qu’ils n’en ont l’air.

Le duo d’Azamir et Gaeriel envoie leur pokémon au combat et c’est sans surprise qu’un frisson me parcoure l’échine lorsque j’aperçois le spectre avec sa bouche gargantuesque et ce sourire mesquin qui danse sur le terrain. Il y a des pokémons qui me mettent mal à l’aise et ce type là en partie, mais au moins il n’a pas de plumes, là ça aurait été le pompon pour moi. Un Dracolosse pour Azamir. Splendide. Cela me fait penser à Eole qui doit sûrement roupiller dans un coin à cette heure-ci. De par son passé et ayant vécu la quasi totalité de sa vie prisonnier de souterrain obscurs le dragon se révèle être une créature bien plus à l’aise dans l’obscurité. Ce qui est néanmoins pratique car me permettant d’interchanger avec ma Arcanin la journée et lui la nuit pour parcourir un maximum de chemin. En oubliant les rares chutes que j’ai pu faire en m’endormant, un réveil tout à fait exceptionnel. Un sourire. Je m’étire et soupire. Je n’ai pas l’assurance des deux rangers mais je n’ai pas peur ou suis intimidée pour autant. Le serment que je me suis fait est inviolable. Ce qui s’est produit il y a bientôt deux ans ne se passera plus jamais.

Hier nous n’avons pas réussi Aries et moi à la tâche qui nous incombait, aussi j’ai le sentiment de devoir me racheter. Assez naturellement je détache ma veste de mes épaules et la pose au sol à l’endroit ou se trouve Sanae et Sayuri. Je croise le regard de Sanae
▬ Tiens toi prête si jamais. Je lui souris et m'adresse ensuite à Sayuri. Ca va aller ne t'inquiètes pas les rangers ont du en voir d'autres.
J’aime être libre de mes mouvements lors des combats pokémons et je ne sais pas, cela me rappelle surement vaguement le rituel de la natation ou lorsque l’on enlève la veste recouverte des noms de sponsor l’on sait que la course va commencer. Cela m’aide à ressentir l’adrénaline se déverser dans mes veines. Je jette un coup d'oeil au pokémon de Marie-Anne qui attend de pied ferme. Décidément les personnes de ce groupe ont vraiment des pokémons ... Imposants ? Mes pas m’approchent vers Gaeriel, nos regards se croisent, la pokéball au creux de ma main roule entre mes doigts. Ils ont quatre pokémons autant que nous fassions face avec le même nombre pour ne pas s’attarder ici.

▬ Je peux vous aider. Même si vous pourriez largement vous en débarrasser tout seul tous les deux. Mais autant ne pas risquer quoi que ce soit et finir ça au plus vite non ? Je ne dis pas cela par arrogance, simplement que si on s'y met à plusieurs même si mon pokémon est sans doute moins puissant que les leur. Quoique. Cela ira sûrement plus vite.

Je libère à mon tour Aries qui se secoue et se gratte l’oreille nonchalamment avec sa patte arrière. Je lève les yeux aux ciel. La plupart de mes pokémons ont beau avoir une puissance certaine ils ont tous un comportement ne le laissant clairement, mais clairement pas percevoir. Aries est plus chétif que la moyenne de son espèce, sa fourrure grise tâcheté et son attitude candide ne payent pas de mine. Et pourtant. Un claquement de doigt. Les oreilles d’Aries se dressent sur sa tête et j’entrevois sa fourrure se gonfler doucement alors que les sphères sur son corps s’illuminent au point d’être de vrais flash blanchâtres. Les poteaux électriques environnants risque de ne pas apprécier la décharge. Des filaments électrique commencent à s’échapper de son pelage pour rejoindre la terre.

Tant pis, la mairie n’aura qu’a changer les ampoules.



Pharamp S utilise COUP D’JUS -80/100/30% de chance de paralyser / Attaque de zone.


Aries — Pharamp S ♂ N. 50 -0/4-
Donné par Jean.
information supplémentaire:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 2780

Jeu 15 Mar - 2:03

« Nous sommes prêts !
- À l'assaauuuuut ! »


Zoroark lance Tranche Nuit !
C'est super efficace !
(-131) (Random donne 52 : pas de critique)
Pv de Ectoplasma : 49/180


Ectoplasma lance Eclat Magique !
C'est super efficace !
(-77) (Random donne 74 : pas de critique)
Pv de Zoroark : 83/160

(-38) (Random donne 88 : pas de critique)
Pv de Ohmassacre : 197/235

(-38) (Random donne 82 : pas de critique)
Pv de Kraboss : 142/180

(-35) (Random donne 73 : pas de critique)
Pv de Majaspic : 200/235


Pharamp lance Coup D'Jus !
(Random donne 74 : Pas d'effet supplémentaire.)
(-52) (Random donne 63 : pas de critique)
Pv de Zoroark : 31/160

Ce n'est pas très efficace !
(Random donne 6 ) : Ohmassacre est paralysé !
Nouvelle vitesse : 13[/i]
(-26) (Random donne 31 : pas de critique)
Pv de Ohmassacre : 171/235

C'est super efficace !
(Random donne 99 : Pas d'effet supplémentaire.)
(-103) (Random donne 13 : pas de critique)
Pv de Krabboss : 39/180

Ce n'est pas très efficace !
(Random donne 57 ) : Pas d'effet supplémentaire.)
(-24) (Random donne 82 : pas de critique)
Pv de Majaspic : 176/235


Krabboss lance Abri !
Il se protège


Majaspic lance Centrifugifle !
C'est super efficace !
(-95) (Random donne 5 : COUP CRITIQUE !)
Pv de Ectoplasma : 0/180

ECTOPLASMA EST K.O.

(-33) (Random donne 96 : pas de critique)
Pv de Dracolosse : 138/171

(-37) (Random donne 53 : pas de critique)
Pv de Pharamp : 163/200


Dracolosse lance Blizzard !
(Random donne 76 : l'attaque contre Zoroark échoue)

(Random donne 33 : l'attaque passe)
(Random donne 45 ) : Pas d'effet supplémentaire.)
(-79) (Random donne 84 : pas de critique)
Pv de Ohmassacre : 92/235

Kraboss se protège !

(Random donne 74 : l'attaque contre Majaspic échoue)


Ohmassacre lance Dracogriffe
(-54) (Random donne 24 : pas de critique)
Pv de Pharamp : 109/200

Leurs Pokémon:
 



Vous avez jusqu'au 28 mars pour poster.


avatar ©️ Elune Crowley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 24/12/2013
Messages : 11854

Région : Kanto | Hoenn
Sam 17 Mar - 3:08
La discussion avec Sanae s’amorce et quelque part, ça fait du bien de parler d’autre chose que de cette mission. Par contre, je ne m’attendais pas à une telle réponse de sa part quand Gaeriel indique qu’elle et moi nous connaissons depuis moins d’un an. Je reste silencieux, me disant qu’il est vrai que nous sommes très proches. Je suis heureux de pouvoir partager cette amitié avec elle, voilà pourquoi je ne tiens pas à tout gâcher en dévoilant l’amour que je lui porte. Par la suite, la ranger nous retourne la question et j’y réponds par le strict nécessaire comme information. De toute façon, je ne suis pas le genre de personne qui apprécie de raconter sa vie, même si avec elle, ça me dérange moins qu’avec bien d’autres personnes. En tout cas, Sanae est bien enthousiaste de son côté. Il est vrai que le second groupe est tombé sur des indices bien moins macabres que les nôtres. La Pokéball cassée, ça n’équivaut pas à une fosse aux cadavres. Hn, c’est une activité qui mérite d’être partagée. Là-dessus, je n’insiste pas plus, parce que la conversation dévie vers nos victoires à la Ligue. Pour ma part, je ne suis jamais à l’aise d’en parler et je suis assez soulagé que Sanae soit la première à l’avoir évoqué parmi tout le groupe. J’en suis étonné, à croire que les autres ne le savent pas. Je ne vais certainement pas m’en plaindre. Merci, il est vrai que mes compagnons ont été géniaux au stade. J’ai pu bien les préparer et ils ont su m’offrir cette victoire dont j’avais tant besoin pour m’échapper de Kanto. Pour le moment, tout se passe bien à Hoenn, c’est tout ce qui compte. Si c’est ce que tu veux, tu le peux aussi. Voilà une forme d’encouragement face à ce que la jeune femme a ajouté. Je ne vois pas pourquoi elle ne le pourrait pas. Si ses Pokémon sont d’accord pour la suivre, peut-être que ça prendra un certain temps, mais c’est faisable même sans être un expert. J’en suis la preuve, je ne connaissais rien au dressage Pokémon il y a à peine un an.

Le fait d’avoir un meilleur ami qui tient un refuge pour Pokémon t’a grandement aidé dans ta quête. Sans lui, tu n’en serais pas au même point.

La conversation devient plus sérieuse quand tout le monde est rassemblé autour de la table. Nous sommes rapidement en mesure de nous organiser. Il ne restait plus grand-chose à déterminer quand je remarque que des personnes s’approchent. Je n’hésite pas à le nommer pour faire taire tout le monde. Et j’ai eu raison de m’en méfier. Quand leurs intentions deviennent claires, je ne tarde pas à me lever et à rejoindre Gaeriel. Toujours cet instinct protecteur en toi, très fort quand il s’agit d’une personne à laquelle tu tiens énormément. Contraint de sortir, je continue de croire que la situation est d’un ridicule jamais vu. Venir nous défier dans un combat Pokémon... Vraiment? Je ne peux m’empêcher de marmonner une question, qui semble être entendue par au moins Gaeriel en vue du sourire qu’elle m’adresse ainsi que par Marie-Anne qui me répond. Je me contente d’un hochement de tête avant de faire appel à Knight pour qu’il nous aide. J’aurais bien dans l’idée de choisir Leon aussi, mais je me dis que je m’imposerais sûrement trop. C’est dommage parce que mes dragons sont habitués de faire équipe, bien que le Dracolosse soit le plus conciliant. Il s’adapte bien aux Pokémon qui lui sont étrangers. Là-dessus, je peux même dire qu’il a plus d’adaptabilité que moi. Je ne remarque pas le malaise de certains de nos équipiers. Je ne remarque pas ce qui se passe derrière, concentré sur ces types qui nous font face, ainsi que sur leurs compagnons. De toute façon, il faut au moins une personne pour surveiller. Si jamais ils sont aussi armés, je compte réagir avec cette habitude qui est mienne, avec cette habitude de mon ancienne vie que je n’ai pas perdue. Il en va de mon devoir de tous les protéger. J’autorise Knight à se lâcher, il en est ravi. Il doit tout de même faire attention aux bâtiments autour. Au moins, à cette heure, il n’y a pas beaucoup de monde dans les rues. Par contre, cette petite démonstration pourrait attirer l’attention. Il faut donc s’occuper d’eux le plus vite possible. Voilà pourquoi quand... hum, il me semble qu’elle s’appelle Effy, propose son aide, je l’accepte volontiers. Hn, un Pokémon de plus de notre côté ne fera pas de tort.

Il est rare de te voir si ouvert à la collaboration avec des personnes qui ne sont pas rangers.

Nous avons donc Spectra, Knight et le Pharamp chromatique en guise d’allié. Je croyais que Côme nous aiderait, mais nos adversaires n’attendent pas plus longuement. J’ai juste le temps d’entendre ce que Gaeriel me dit que l’affrontement démarre. Sans regarder ce que je fais, je me saisis de mon portable. Allumer l’écran n’est pas ardu, tout comme appuyer sur l’icône du programme de messagerie. Je sais où il se trouve, je n’ai pas besoin de regarder pour m’y rendre. Ça devient plus compliqué pour la suite, alors je me dépêche de trouver la conversation avec Gaeriel. Elle n’est heureusement pas très loin, ce n’est pas comme si j’échangeais des SMS avec des dizaines de personnes... Je tiens à ce que mon numéro soit connu du moins de personnes possibles. Levant le regard, je m’assure que tout se passe bien. Nos opposants ont commencé à donner des ordres à leurs Pokémon. Il faut donc répliquer, mais je sais que la spectre et que mon dragon n’ont pas besoin d’instructions précises pour agir. C’est l’avantage de mon style de dressage, c’est l’avantage d’avoir des compagnons bien entraînés et qui sont devenus puissants. Je me dépêche d’envoyer les preuves que j’ai sur mon portable, toutes ces photos que je ne trie pas avant d'envoyer. J’espère que mon amie ne s’attardera pas dessus, qu’elle ne les regardera pas plus que nécessaire. Bref, je ne m’en préoccupe pas. Dès que je termine, je reporte mon attention sur ce qui se passe. C'est fait. J'adresse ces mots à Gaeriel sans la regarder, puisque les attaques fusent, ça devient presque dangereux de rester si près de la zone de combat. Je vois Spectra qui encaisse des attaques qui frappent direct dans ses faiblesses... S’il faut qu’ils le refassent, je ne suis pas certain qu’elle tiendra très longtemps. Je comptais sur mon Dracolosse pour provoquer de lourds dégâts, mais le blizzard qu’il envoie n’est malheureusement pas très précis. Plusieurs de nos adversaires parviennent à l’esquiver, l’ayant vu venir. Knight est trop lent par rapport au groupe, il agit de façon décalée de la mêlée, ça leur permet de s’adapter en conséquence au lieu d’être pris dans une foule d’attaques.

Réfléchissant, tu laisses le reste entre les mains de tes alliés. Tu tiens à assurer sur cet affrontement.

Sanae, il nous faut ton Charmillon. S’il peut prendre de vitesse le Zoroark, ça pourrait l’empêcher d’agir. J’essaie de sauver les meubles après ce début de combat. Leur Krabboss est encore en forme, il s’est protégé des assauts de nos Pokémon. On recommence, il faut être un peu plus précis cette fois. Mon regard ne quitte plus les personnes en face. Je surveille leurs mouvements, prêt à réagir au moindre écart de leur part. Je pourrais tenter de les menacer, mais je ne tiens pas à donner le moindre indice sur mon ancienne vie. Il vaut mieux laisser parler nos actes qui nous mèneront à la victoire.


Dracolosse lance Laser Glace sur Majaspic (puissance : 90, précision : 100, 10% gel, efficacité x2)



clic:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 1286

Région : Kanto
Dim 18 Mar - 19:08
Toujours figée par la peur, je n’arrive pas à détourner les yeux des pokémons qui s’apprêtent à combattre. Maintenant qu’il y a un Rhinoférs et un Pharamp de plus sur le terrain, je les trouve tout aussi imposant les uns que les autres. Il est évident que je ne ferais pas le poids en y envoyant n’importe quel membre de mon équipe et cela me fait douter sur la nécessité de ma présence dans cette mission. Ai-je vraiment servis à quelque chose depuis le début ? Hmm... je ne crois pas, à part peut-être la fois où j’ai envoyé Reika en reconnaissance par une fenêtre ouverte du laboratoire et encore, elle n’y serait jamais arrivé sans l’aide de la Charmillon qui l’a soulevé jusqu’à celle-ci. Je sais bien que l’union fait la force, mais depuis le début j’ai l’impression d’être une boulette et rien d’autre, d’autant plus que je me retrouve en retrait du combat en ce moment. Ça m’apprendra à prendre une décision lourde de conséquence sur un coup de tête.

En même temps à quoi est-ce que je m’attendais en acceptant une telle mission ? Je crois qu’il y a vraiment quelque chose qui cloche chez moi. Une voix à mon attention me fait soudainement sortir de mes pensées et, silencieusement, je lui en suis reconnaissante. Il vaut mieux que je me concentre sur le combat plutôt que de me morfondre sans arrêt. Surprise, je me retourne vers la jeune fille qui s’est adressée à moi. Il s’agit de Marie-Anne, celle qui a fait appel au Rhinoféros et elle tente de me rassurer sous prétexte que les deux hommes devant nous ne sont pas une réelle menace pour notre groupe.

- Ouais... mais pour des frimeurs ils m’ont l’air assez forts.

Surtout qu’en étant moi-même faible, tout le monde que je rencontre me paraît fort et puissant de toute façon. Mon niveau n’est vraiment pas difficile à battre. Ensuite, je sens un contact physique qui me fait vivement sursauter et lorsque je me retourne dans la direction opposée de celle de Marie-Anne, je constate qu’il s’agit en fait de Sanae qui vient seulement de poser une main réconfortante sur mon épaule. Je me retiens de pousser un soupir de soulagement et me contente plutôt de lui afficher un petit sourire de reconnaissance. Elle aussi tente de me rassurer, à croire que ma crise de panique est si voyante que ça. Quoique... ça ne serait pas étonnant de ma part quand j’y pense.

- Oui, tu as sûrement raison. Je ne sais pas pourquoi je m’inquiète autant alors qu’on est si nombreux par rapport à eux.

Deux contre neuf, c’est presque ridicule. Pour être honnête, ce n’est pas pour Reika que je m’inquiète le plus mais plutôt pour ce qui pourrait nous arriver par la suite. Certes, je ne souhaite pas que ma compagne soit blessée, mais elle s’est déjà battue pour moi à quelques reprises et elle est capable de bien se débrouiller en temps normal. Si je suis obligée de l’envoyer pour venir en aide aux autres, alors je le ferais. Au moins, ça me permettra peut-être de me sentir un peu plus utile au sein de cette mission. Pendant ce temps, les hostilités ont commencées et il y a tellement d’agitation sur le terrain que j’ai du mal à comprendre ce qui se passe. Des ordres sont donnés dans les deux camps, certains pokémons préfèrent la jouer défensive tandis que d’autres passent directement à l’offensive. Du coin de l’œil, je constate que je ne suis pas la seule à être légèrement détachée du reste du groupe. Clarisse l’est aussi... mais pour quelle raison exactement ?

J'obtiens rapidement la réponse à cette question lorsque je sens mon téléphone vibrer dans ma poche. Je le saisis d'une main pour voir qu'elle souhaite avoir les preuves que nous possédons dans les plus brefs délais. Après un dernier coup d'oeil dans sa direction, je m'empresse de lui envoyer la seule photo que j'ai prise pendant l'infiltration, soit celle où l'on peut voir des traces de griffure sur un mur. Ce n'est pas grand chose, mais si cela peut aider notre cause... Je m'assure que mon message ainsi que la pièce jointe soient bien envoyés avant de refermer l'appareil. Je ne sais pas si c'est une bonne idée de diffuser les preuves maintenant mais puisque nous avons déjà été repérés, j'imagine que nous n'avons plus le choix.


Mes stamps:
 
Sayuri parle en orange
Ayuna parle en violet
Signa fait par Sebastian ♥️
Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 25/03/2014
Messages : 1598

Région : Sinnoh
Mer 21 Mar - 16:15
C'est relaxant de pouvoir papoter comme si le monde allait bien, comme si nous ne venions pas juste de sortir d'une nuit plus ou moins difficile pour certains. Il est vrai que ça me fait bizarre de parler aussi normalement avec les deux rangers, entre Gaeriel que je ne connais pas du tout et Azamir que je ne pensais pas revoir un jour. J'ai toujours qu'il me rappelle à quel point je peux être trop fonceuse ou irréfléchie par moments, mais non – en même temps nous n'avons pas été dans le même groupe, et quelque part, ça me soulage. Bref. La conversation continue, et sur du positif, ce qui est vraiment reposant. Je hoche de la tête lorsque le ranger mentionne le fait que c'est une activité à partager, le vol à dos de pokémon. Et je trouve aussi. C'est une sensation qu'on ne peut pas avoir ailleurs et c'est vraiment quelque chose à faire au moins une fois dans sa vie.
La discussion se dirige ensuite vers la victoire des rangers à la Ligue. « Même à travers l'écran on sentait la puissance qu'ils dégageaient ! » Je lui confie, pensant réellement ce que je dis. Il y a toujours des pokémons qui donnent cette aura particulière, de près ou de loin. Et on en apprend beaucoup d'eux. La réponse d'Azamir me prend par surprise ; je n'attendais pas particulièrement de réponse vis-à-vis de ma remarque, alors l'entendre formuler une réplique – qui plus est aussi... encourageante ? Rassurante ? – est étonnante. Sur le coup, je ne sais pas quoi dire. Est-ce qu'il dit ça pour être poli, pour rassurer, par honnêteté... ? Le ton qu'il a employé ne donnait pas lieu à un mensonge, et... Je ne sais pas. Le fait qu'il me dise que c'est possible me donne plus confiance en mes pokémons et moi. « Je vais tout faire pour réussir. Je sais que mes pokémons veulent y parvenir aussi. » Ils en sont capables, je le sais, mais serai-je moi-même à la hauteur de leurs espérances ?

Par la suite, Sayuri me répond après mes paroles. Elle a l'air encore un peu toute frêle mais je sais que ça ira ; elle ne serait pas avec nous si elle n'en était pas capable. « Oui ! Et puis, tu as tes propres capacités aussi, tu es capable de beaucoup de choses, sinon je ne pense pas que tu serais là. » C'est en quelque sorte pour la rassurer, mais principalement parce que je le pense sincèrement. Lorsque nous n'étions que deux à traverser le laboratoire, elle aurait pu ne pas entrer, ne pas rester avec moi ou que sais-je. Et pourtant, elle est entrée avec moi alors qu'elle avait toutes les raisons du monde de ne pas me faire confiance et de penser que je n'étais pas assez forte. Et puis, elle a été discrète et efficace, je n'ai aucun doute quant à ses capacités à ses pokémons et elle.

Ensuite, les événements s'enchaînent côté combat. Malgré les airs un peu bizarres et leur jeu de rigolos, les deux inconnus sont forts. Ils ne se laissent pas facilement faire et leurs pokémons semblent avoir été bien entraînés et habitués à des combats de haut niveau. Je sais que les rangers sont encore meilleurs, et nous, nous sommes là en cas de soucis. Mais ce que je n'aurais pas pensé, c'est de voir l'Ectoplasma de la ranger se prendre des coups aussi puissants et qui doit encaisser des attaques efficaces contre son type. Comme quoi, ils savent vraiment ce qu'ils font. Le gros coup d'électricité venant du pokémon d'Effy fait doucement son effet, affaiblissant chaque pokémon ennemi sur le terrain sauf le Krabboss qui s'est protégé de toutes les attaques de notre camp. Le blizzard de Knigt n'est malheureusement pas très précis, et c'est dommage car sa puissance aurait vraiment mis à mal pratiquement tous les adversaires s'il avait réussi à les toucher. Ils ont été rapides, j'aurai pensé que Côme aurait pu leur prêter main-forte mais nos adversaires n'ont pas attendu pour lancer l'assaut.

Les mots d'Azamir me prennent par surprise. Je cligne plusieurs fois des yeux pour être sûre qu'il m'a bien adressé la parole, mais je ne peux de toute façon pas me tromper vu qu'il mentionne Charmillon. Et personne d'autre n'a de Charmillon. Oh. C'est juste étonnant qu'on reconnaisse la puissance et les capacités d'Eclat, puisque de base personne ne va se méfier d'un papillon. « Ok, on va s'en occuper. » Un échange de regards, et Eclat part au front. Le scintillement dans ses yeux m'indique qu'elle est prête et qu'elle n'a pas peur de se mesurer à des pokémons qui font au moins trois fois sa taille. Se positionnant proche de Knight mais assez éloignée pour ne pas le gêner dans ses mouvements, le show peut commencer. « On y va ma belle, montre leur ce dont tu es capable. » Pour la première fois depuis le début de mon voyage, je me sens confiante. Tout comme Eclat, je n'ai pas peur.


Charmillon lance Bourdon (90, 100, 10% de chances de baisser la déf spé) sur Zoroark (efficacité x2) !

ECLAT | type insecte/vol
niv. 50 ; encore 4/4.

plus d'informations:
 
statistiques & attaques:
 




    avatar par haileen, merci ♥️
    Sanae - #DD2B2B | Jun - #8E9D27 | Sniper - #9999ff
    mini sacoche:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 19/02/2017
Messages : 390

Région : Unys
Mer 21 Mar - 19:42
Même si Gaeriel a déjà envoyé son pokémon sur le terrain (son ectoplasma, que Clarisse a toujours un peu en travers de la gorge à cause de la trappe d’hier) elle lui accorde son attention quelques secondes. Un peu en retrait pour que l’on ne puisse pas voir ce qu’elle trafique, elle prend son téléphone et commence à taper un SMS tout en lui répondant :

« Je t'envoie le nom de sa page et le nom de son compte perso, tu n'as qu'à lui dire qu'on est ensemble.

- OK !

- Azamir a des preuves de notre côté. Je vais lui dire de tout m'envoyer et je te les transfère !

- D’accord, je vais faire ce que je peux.
»

La ranger lui sourit et la remercie de s’en occuper, ce qui fait esquisser à l’adolescente un petit sourire qui dit pas d’quoi – même si, en réalité, elle prend franchement sur elle. Elle reste en arrière deux secondes pour s’assurer qu’elle a bien reçu le SMS de Gaeriel avec les informations nécessaires, puis elle se dirige vers l’entrée du centre pokémon en se retenant de courir. Alors qu’elle va droit vers la salle informatique, plusieurs vibrations dans sa main lui informent que les messages des membres du groupe lui parviennent petit à petit. Bon, c’est à elle de jouer maintenant.

« Spocky, tu montes la garde. » intime-t-elle à son ponchien qui la suit de très près. Elle n’a pas besoin de préciser de quoi il doit la protéger ; vu le zèle du pokémon, elle sera au courant de la moindre respiration un peu forte.

Elle s’asseoit devant l’un des pc publics (une assez vieille bécane qui tourne encore à windows 7), soupire un grand coup pour se donner du courage, puis sort de son sac à dos le câble qui lui permet de charger son portable. Elle vérifie vite fait que personne ne la regarde faire, puis elle branche l’appareil en usb. Le temps que celui-ci soit reconnu par l’ordinateur, elle télécharge toutes les photos contenues dans les MMS qu’on lui a envoyés. Si elle agit vite et ne prend donc pas le temps de s’attarder sur les images, certaines glissent sous ses yeux et des frissons d’horreur courent dans sa nuque. Celles d’Azamir en particulier sont insoutenables. Même si le cadre n’est pas bon du tout et que la lumière est très incertaine, c’est bien assez suffisant pour avoir une vue du charnier présent sous la trappe. Elle a une perte de foi si soudaine en l’espèce humaine qu’elle se demande un instant à quoi bon faire tout ça : cela n’empêchera sûrement pas le labo de commettre ses atrocités à un autre endroit plus secret, et puis il doit être très loin d’être le seul à faire des choses pareilles et personne n’en sait rien, si on savait tout ce qui se passe au sein de la team rocket par exemple... Arrêter ce labo, c’est peut-être juste une goutte d’eau dans l’énorme lac que représente la maltraitance pokémon. Un élan de désespoir s’insinue en elle et lui donne envie de jeter l’éponge, mais la petite icône qui vient d’apparaitre sur le bureau et qui lui indique que le périphérique est prêt à être utilisé la ramène à la responsabilité qui pèse sur elle. Allez, ce sera au moins un groupe de moins à torturer les pokémons avec pignon sur rue.

Elle prend quelques minutes pour camoufler sa connexion du mieux qu’elle peut, puis consulte le SMS de Gaeriel pour atteindre la page de l’administrateur. Elle se souvient, elle est passé par un chan lié pour annoncer qu’elle ferait partie de l’expédition d’hier. Elle est au bon endroit.
Très vite, elle tape un court message qui se veut aussi explicatif et direct que possible.

Anonyme298 a écrit:
Ci-joint photos des preuves récupérées sur place. Nous avons peut-être été repérés mais rien n'est certain.
En espérant que tout ça soit utile !

Le stress est à son comble alors qu’elle transmet toutes les photos de son téléphone, ce qui prend pas mal de temps étant donné le débit en mousse du centre pokémon. Il faut qu’on la laisse tranquille, juste cinq minutes encore...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ranger Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 02/11/2013
Messages : 1483

Région : Sinnoh
Mar 27 Mar - 12:24
Lorsque Sanae me voit s’installer près d’elle, je crois discerner un sourire qui s’affiche sur son visage. Il me semble aussi que ses joues rosissent légèrement. Je ne sais pas bien comment interpréter tout cela mais je crois qu’elle est sans doute gênée de notre proximité ; je m’éloigne donc très légèrement sur le côté pour lui laisser son espace, même si être près d’elle est loin de me déranger. A sa réponse, je constate que les événements d’hier ont quand même laissé une trace, ce qui paraît normal. Ce que l’autre groupe a vu…je ne crois pas pouvoir imaginer ce que j’aurais ressenti sans en avoir vraiment fait l’expérience. Lorsque Sanae me retourne la question, j’esquisse un petit sourire. « C’était un peu mouvement c’est vrai, mais ça va. » Je pense à mon épaule et la fait bouger instinctivement. Je me retiens de grimacer pour ne pas alarmer Sanae, inutile que quelqu’un d’autre se fasse du souci, déjà qu’Effy s’est fait du mauvais sang pour ça hier soir, pas la peine d’en rajouter. Mon épaule va bien. Je crois. Le massage d’Effy et la crème ont peut-être fait effet pendant la nuit, qui sait.

Tout s’enchaîne très vite lorsque les deux individus visiblement mal intentionnés s’avancent près de notre table. Quand je manque m’entrucher avec mon chocolat, je crois voir des sourires en coin sur les visages de certains de mes camarades. Je constate aussi que je ne suis pas le seul à me réfugier dans ma boisson. Le conflit, ce n’est clairement pas ma tasse de thé, je l’évite autant que possible. Je dois être un pacifiste dans l’âme. Et puis d’un coup, nous sommes provoqués en duel malgré nous, puis carrément chassés du centre pokémon. Je me retrouve donc dehors, où il fait plutôt froid, habillé certes, mais tout de même en manque de sommeil et surtout sans veste sur le dos. Inutile de dire que je me retiens de greloter. J’entends Gaeriel et sa coéquipière dont j’ai oublié le nom pester sur les deux individus tandis qu’Azamir fait appel à un magnifique Dracolosse qui en impose lorsqu’il se matérialise devant le petit groupe. Mais en face, il y a du lourd aussi. Du genre très lourd. Zoroark, que je connais vaguement pour ses talents d’illusionniste, Majaspic, Krabboss et Ohmassacre. Que des pokémons à leur dernier stade d’évolution, qui ont l’air d’avoir longuement été entraînés. Tout se passe un brin trop vite pour moi. Je tourne la tête vers Sayuri qui a l’air d’être très impressionnée par la situation et recule de quelques pas. J’entends Sanae et Effy qui tentent de la réconforter. Et soudain, Gaeriel fait appel à son Ectoplasma, le Pharamp d’Effy se matérialise à son tour… Et je phase. Je reste un cran trop longtemps figé à ne rien faire, perdu.

Je manque d’entraînement.

Je n’ai pas assez fait de terrain. Je n’en ai même jamais fait si on oublie le concours d’entrée ranger. Je n’aurais jamais dû m’engager dans une mission comme ça. J’avais déjà mes doutes hier après le pseudo fiasco avec le scientifique dans notre groupe. Effy a tenté de me rassurer et ses paroles m’ont fait du bien sur le coup, mais soudain, c’est comme si tous mes doutes refaisaient surface. Peut-être que je ne suis pas à la hauteur. Du moins, pas maintenant. Je le serai un jour, je le sais, j’ai assez confiance en moi et mon équipe pour savoir que nous deviendrons une bonne équipe ranger avec le temps. Mais être novice dans cette situation m’empêche de réagir promptement et de manière adéquate. Gaeriel et Azamir n’ont pas hésité et se sont lancés dans la bataille. Même Effy n’a pas hésité. Pas longtemps du moins. Sanae s’est tenue prête elle aussi. Et moi, qui porte malgré tout l’insigne, je reste planté là. Alors que les premiers ordres fusent, j’essaie de me reprendre et tend le bras vers la pokéball de Milobellus. Erreur, mauvais bras. Je m’arrête dans mon geste, grimace et mon poing se serre de lui-même sous la douleur qui me tiraille l’épaule. Elle s’étend jusqu’à l’omoplate maintenant. Les premières attaques sont déjà partis, devant quelques passants intrigués par un combat pokémon en pleine rue, en pleine ville.

Avec un train de retard, je me saisis de la pokéball de mon Milobellus et le fait se matérialiser devant nous. Il n’est pas aussi imposant et n’a pas l’air aussi puissant que les pokémons de mes acolytes, mais j’aime penser qu’il dégage quand même quelque chose d’intimidant. Il me semble voir du coin de l’œil que Clarisse n’est plus avec nous. Je n’ai pas imprimé tout ce qui s’est dit, mais je crois qu’elle est allée s’occuper d’envoyer les preuves que nous avons récoltées à l’administrateur du forum par lequel nous sommes passés pour constituer ce groupe. Je me reconcentre sur le combat qui se déroule et si nous n’étions pas au plein cœur de l’action, je m’excuserais de mon manque de réactivité, mais l’heure n’est pas aux excuses. Je me rapproche de mes camarades et donne des directives simples et claires à Milobellus pour qu’il se joigne à la mêlée et, avec un peu de chance, fasse pencher la balance en notre faveur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 30/08/2014
Messages : 1098

Région : Johto
Mar 27 Mar - 18:58
Les apparences sont donc en effet trompeuses. Peut être ai-je été trop ambitieuse, rassurée par la présence des rangers pour me dire que ce combat serait réglé en deux temps et trois mouvements. Malheureusement le début de l'affrontement ne se déroule pas comme cela. Le renard à l’allure peu recommandable agit le premier en un éclair et fond sur l’Ectoplasma de Gaeriel qu’il donne l’impression de transpercer par son attaque. A voir la grimace du spectre malgré la puissance de ce pokémon parfaitement habitué aux combats cette attaque reçue de plein fouet en plein coeur de sa faiblesse à eu un effet plus que conséquent. Mon coeur se serre un instant. Il y a longtemps que je n’ai pas fait de combat pokémons à vrai dire. Enfin, pas de telle envergure dira-t-on. Les derniers que j’ai pu faire ont été plus ou moins amicaux avec des personnes croisés à divers horizons. La dernière fois que j’ai du croiser le fer sérieusement, ou néanmoins avec un enjeu derrière a été lors de la marée noire au large de Kanto. Le souvenir de ce combat ne me galvanise qu’un peu plus. A peine le Zoroark entame-t-il un pas en arrière que la créature spectrale de la ranger reprend son sourire narquois répliquant par une puissante contre attaque que tous les adversaires se prennent vivement. Mes lèvre se pincent et émettent un sifflement.

Certains de mes pokémons n’ont guère besoin d’indications en combat et agissent par instinct après avoir été rôdé à diverses situations. Aries n’en fait pas partie. L’ovin est bien trop fusionnel avec moi et ne préfère agir que sous mes ordres quand il s’agit d’attaquer. Il reste malgré sa puissance bien plus semblable à un pokémon agricole qu’à un pokémon de combat de par ses origines et son passé. Déjà prêt en allant sur le terrain il lui suffit donc de cette intervention sonore suffisamment forte pour qu’il puisse l’entendre et laisse éclater littéralement le courant en lui à la suite de l’ectoplasma. Le flux électrique fuse au sol en direction des ennemis et les clouent sur place un instant après la première vague qu’ils reçoivent de l’Ectoplasma. Le grésillement remonte le long de deux poteaux électriques entourant la ruelle dévore leur ampoule qui éclatent d’un son cristallin. Je n’ai jamais combattu à plusieurs, l’adrénaline bout en moi mais une pointe d’hésitation susurre à mon oreille la peur de faire quelque chose qui pourrait entraver les actions des deux rangers à mes côtés. Après tout, ils ont tout deux vaincus la ligue et à juger l’étincelle qui brûle dans leurs yeux ils ont du en voir des bien pires qu’aujourd’hui pour se laisser amadouer.

Je suis admirative. Cet aplomb est celui que j’aimerais acquérir dans le futur. Je ne sais rien de leur histoire, ce qui les a amené à devenir ranger, leur passé. Mes yeux n’ont que vu leur exploit à la ligue et leurs actions dans cette mission. Il est vrai que plus j’y réfléchis plus les rangers m’attirent. Mais trêve de rêveries. Côme nous rejoint car j’entrevois dans la mêlée la silhouette longiligne du Milobellus prendre part au combat qui fait rage en face et bien que nos attaques conjuguées les ait un peu déstabilisé la contre attaque ne se fait également pas attendre. Tout s’enchaine si rapidement. Les mouvements des différentes créatures sur le terrain sont rapides et parfois chaotiques, mes yeux fusent entre chacun de nos alliés tout en gardant un regard privilégié sur mon petit protégé qui tente de s’en sortir dans ce capharnaüm. Alors lorsque l’horrible créature semblable à une lamproie s’approche de lui il ne peut l’esquiver se retrouvant coincé contre un mur. Je grimace avant de le héler par son nom en lui faisant signe de s’éloigner aussi vite qu’il le peut mais il est trop tard. Le coup est violent mais il l’encaisse. Il me surprendra toujours. Mon acolyte possède des attaques pouvant atteindre tout le terrain mais nos ennemis n’y sont que très peu sensibles de par leur type, le seul qu’il peut terrasser s’est bien protégé de ses larges pinces ainsi que de son exosquelette pour esquiver toute nos attaques et est resté bien tranquillement immobile jusqu’à présent. Les deux rangers peuvent tout à fait gérer ce combat avec les renforts arrivés, il faut au moins que j’essaye de leur enlever une épine du pied. Et pourquoi pas ce bigorneau.

Concentrée je sursaute presque lorsque la voix d’Azamir appelle Sanae. Je me rends compte qu'en dehors du combat je ne sais pas réellement ce qu'il advient de nos acolytes. La jeune femme réagit promptement et semble pleine de confiance lorsque son Charmillon arrive sur le terrain à tir d'ailes. J’inspire et essaie de lui emprunter un peu de sa confiance pour parler rapidement à Aries

▬ Le Krabboss ! Ne le laisse pas t’échapper cette fois ! Je compte sur toi !

Ma main se referme et mon poing se serre. S’il réussit je sais qu’il peut le mettre à terre en une attaque. Il en a les capacités. Mon pokémon reprend de l’éclat suite à mon ordre et charge rapidement en direction de son adversaire. Pourvu qu’il réussisse.



Pharamp S utilise COUP D’JUS -80/100/30% de chance de paralyser / Attaque de zone.


Aries — Pharamp S ♂ N. 50 -0/4-
Donné par Jean.
information supplémentaire:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 2425

Région : Kantô - Johto - Alola
Mer 28 Mar - 21:32
Alors que Spectra danse toujours sur le terrain, semblant par moment voler au dessus de la terre battue, je tourne la tête en entendant des bruits de pas près de nous et tombe presque nez à nez avec Effy, l'une des membres du groupe, une fille qui me semble assez discrète pour le moment. Celle-ci a une pokéball dans la main et viens nous proposer son aide pour le combat à venir : il faut dire que nos ennemis viennent d'envoyer quatre pokémons sur le terrain alors que, de notre côté, ils ne sont pour le moment que deux. Même si nos pokémons ont de l'énergie à revendre, les dresseurs qui nous font face ont des pokémons évolués, qui possèdent des attaques bien spécifiques, et Spectra n'a jamais été un bon tank, elle encaisse plutôt mal les coups sur la longue. Je hoche la tête aux mots de Effy et je lui souris avant de lui répondre, presque en même temps que mon ami.

- Ton aide est la bienvenue en effet !

Celle-ci rejoint donc le groupe des combattants, au nombre de trois désormais, et ouvre sa pokéball. Le pokémon qui en sort est un magnifique Pharamp, dont la fourrure est fort différente de ceux de son espèce. Je l'observe faire gonfler son pelage d'électricité pendant de longues secondes avant de reprendre la parole.

- Ton Pharamp est superbe, et il a l'air puissant.

Je sors brusquement de mon admiration lorsque le Zoroark ennemi se jette sur Spectra avec une rapidité étonnante, lui assénant une première attaque pile dans ses faiblesses. L'ectoplasme arrête alors de danser et bondit sur le côté, avant de lui tirer la langue : bien qu'elle ait pris des dégâts, cela ne semble pas la traumatiser... Mais il y a un autre soucis : nous sommes en minorité numérique. Ils n'ont pas attendu pour commencer le combat, misant sur l'effet de surprise, ce qui a plutôt bien marché. Heureusement, Spectra ne manque pas de ressource et, bondissant pour prendre de la hauteur, elle profite de celle-ci pour utiliser son éclat magique, l'attaque féerique frappant les quatre ennemis de façon quasi simultanée. Le Pharamp de Effy en profite pour faire parcourir son électricité à même le sol avant de les griller un par un, occasionnant de beaux dégâts.

Tout s'enchaîne ensuite très vite, les pokémons s'échangent de nouveau coups et Spectra est de nouveau ciblée par ses adversaires. Elle tient toujours debout, leur faisant face, mais je sens qu'elle a pris des dégâts, les pokémons adverses ayant des capacités super efficaces sur elle... Mais cela ne l'arrêtera pas, je le sais très bien.

Un papillon rejoint finalement les combattants, celui de Sanae. Je lui sourit, faisant un petit commentaire sur le faite que la cavalerie arrivait, et le combat continuait de plus belle. Come ne tarda pas non plus à envoyer l'un de ses pokémons, un Milobellus sûrement capable de d'inonder tout le terrain d'un surf bien placé... Avec de tels alliés, la suite va être plus simple.

- Recommence ton attaque Spectra !

Obnubilée par le combat, je ne fais plus réellement attention à ce qui m'entoure...

* Metalosse S lance Séisme
pokémons:
 





doubles comptes:
 
autre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 28/02/2017
Messages : 501

Région : Alola
Jeu 29 Mar - 3:31
Le fin duvet sur sa nuque se dressa lorsque la spectre apparut à son tour ; il lui était impossible de l'associer à autre chose qu'à un terrifiant souvenir. Son estomac se contracta et elle regretta aussitôt de n'avoir ingéré que du thé. À ses côtés, Tohr grommela et balaya le sol de sa queue d'un mouvement impatient. Rester inactif n'était pas son point fort, mais un ordre restait un ordre. Mara lui jeta un coup d'oeil, avant d'embrasser du regard leur terrain de combat improvisé. S'il fallait qu'une seule attaque dévie de sa trajectoire, les bâtiments les plus proches en pâtiraient. Une intervention de la police locale l'obligerait à abandonner sa mission, bien qu'elle ne soit pas officielle, et à quitter rapidement la ville pour retourner au quartier général de Carmin-sur-Mer. Puisqu'il ne semblait pas non plus y avoir de passants pour le moment, le risque de blesser quelqu'un n'appartenant pas à leur groupe s'avérait minime. 

Ses sourcils se froncèrent légèrement lorsqu'elle vit Clarisse courir vers le centre pokémon - était-ce une bonne idée de la laisser s'éloigner seule ? Marie-Anne comprenait que c'était pour finalement divulguer les informations et images recueillies, mais il ne suffisait que d'une fraction de seconde pour que l'une des créatures bondisse vers elle pour l'intercepter - ou pire. Mais rien de désastreux ne se produisit ; étonnamment, les deux hommes ne parurent pas s'en préoccuper. Ils n'étaient donc pas venus vers eux pour cette raison. Quel motif pouvait bien les guider vers eux ? Le combat ne pouvait pas être hasardeux. 

La donzelle reporta son regard sur le duo et elle lui souhaita silencieusement une cuisante et humiliante défaite. Mais la première vague d'attaques ne se déroula pas tout à fait comme prévu. La brunette écarquilla les yeux, stupéfaite par la résistance et la puissance de l'assaut. Les pokémons ennemis étaient bien plus dangereux qu'elle ne l'avait cru. Elle résista à l'envie d'envoyer son rhinoféros en renfort et observa avec inquiétude le charmillon apparaître dans un éclat lumineux. Pour Mara qui se spécialisait en bourrins et qui ne faisait généralement pas dans la dentelle, l'insecte lui paraissait faible et fragile. Un coup bien placé et ses jolies ailes scintillantes tomberaient en lambeaux. Ce n'est pas une bonne idée. Et pourtant, une petite voix s'immisça dans son esprit et lui rappela les principes de bases en matière de combat. Le double-type du papillon jouerait en leur faveur. La présence du milobellus la laissa moins perplexe, même si elle ne connaissait que très peu ce pokémon.

Tout en posant sa main sur le bras blindé de son compagnon, son visage adopta un air sévère. Leur équipe s'étant ré-organisé, ce n'était plus qu'une question avant qu'elle puisse y ajouter son grain de sel.


« This fate has become my own. » / avatar par Jill (l)
DC:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 2780

Lun 2 Avr - 21:56
Les deux dresseurs ne semblent pas décolérer, pire : ils se gargarisent de réussir à déstabiliser vos Pokémon.

« Héhéhé, on va tous vous avoir !
- Jusqu'au dernier ! »


Charmillon lance Bourdon
C'est super efficace !
(-98) (Random donne 95 : pas de critique)
Pv de Zoroark : 0/160

Zoroark est K.O. !


Pharamp lance Coup D'Jus !

Ce n'est pas très efficace !
Ohmassacre est déjà paralysé !
(-26) (Random donne 31 : pas de critique)
Pv de Ohmassacre : 66/235

C'est super efficace !
(Random donne 99 : Pas d'effet supplémentaire.)
(-103) (Random donne 13 : pas de critique)
Pv de Krabboss : 0/180

Kraboss est K.O. !

Ce n'est pas très efficace !
(Random donne 22 ) : Majaspic est paralysé !
Nouvelle vitesse : 29
(-24) (Random donne 82 : pas de critique)
Pv de Majaspic : 152/235


Dracolosse lance Laser Glace
C'est super efficace !
(Random donne 55 : Pas d'effet supplémentaire.)
(-178) (Random donne 2 : COUP CRITIQUE !)
Pv de Majaspic : 0/235

Majaspic est K.O. !


Métalosse lance Séisme
C'est super efficace !
(-111) (Random donne 97 : pas de critique)
Pv de Ohmassacre : 0/235

Ohmassacre est K.O. !

Tous les Pokémon adverses sont K.O. ! Vous avez gagné !


« Merde, c'est pas possible !
- Fuyons ! »

Les deux dresseurs préfèrent déguerpir. Dans leur précipitation, ils perdent une carte de contact qui présente un Docteur travaillant visiblement au centre que vous avez visité.

Vous pouvez soigner vos Pokémon au centre Pokémon directement, ils ne seront donc plus blessés pour un éventuel prochain combat. Vous devez maintenant vous concentrer sur les informations à distribuer.
Vous avez commencé à donner vos preuves et la colère gronde chez les Unysiens ! Ils ne veulent pas de ce genre de laboratoire qui donne une mauvaise image de la ville de Volucité.
Il est temps de monter un mouvement spontané et unique en son genre, à vous d'ameuter les foules comme vous le pouvez, peut-être par les réseaux sociaux ?
Vous êtes des lanceurs d'alerte, à vous de jouer !

_________________
et plus ?:
 
_________________
Vous avez jusqu'au 15 avril pour répondre aux questions (en vous organisant comme vous le souhaitez et en m'envoyant les réponses par MP svp !) et au rp !


avatar ©️ Elune Crowley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 19/02/2017
Messages : 390

Région : Unys
Ven 6 Avr - 14:31
Ce sont parmi les cinq minutes les plus longues de sa vie. Alors que la barre de téléchargement avance avec une lenteur exaspérante, Clarisse regarde autour d’elle avec l’impression de dealer de la drogue devant un commissariat. Impossible qu’on ne la remarque pas, elle est juste trop suspecte. Elle pense une horrible seconde à des caméras de surveillance qui pourraient être braquées sur son écran avant de se rappeler qu’à part à l’accueil il n’y en a pas. Déstresse Rissou déstresse, se répète-t-elle en se grattant la nuque. Fichu eczéma qui se réveille toujours quand elle est sur les nerfs.

Après ce qui lui semble être une éternité, les photos s’affichent enfin dans le chan. Elle se dépêche de débrancher son téléphone et range l’arme du crime dans son sac, ce qui la fait se sentir un peu mieux. Avant de partir elle s’assure que l’administrateur est bien à l’autre bout et qu’il peut récupérer les preuves ; un bref mot de sa part, juste un "Bien reçu, merci !" et elle se dépêche de fermer la page. Pendant encore deux minutes elle efface tout ce qu’elle peut de l’ordi, les cookies, le dossier téléchargement, la corbeille, tout ce qui traine, puis se lève d’un bond et ferme la session. Elle tremble comme une feuille. Est-ce qu’elle doit s’attendre dans les jours à venir à voir la police débarquer dans sa chambre d’étudiante ? Effraction, ça vaut combien d’années de prison ça ? Que va dire son père quand elle sera derrière les barreaux ?
Elle passe la main sur les oreilles rêches de son ponchien pour lui indiquer qu’ils bougent.

« On rejoint les autres, vite. »

Elle s’éclipse comme une voleuse avec son ponchien dans les jambes. Elle note que l’infirmière pokémon la regarde un peu bizarrement mais elle n’a pas l’air soupçonneuse, juste intriguée par son comportement. A croire que quand on est une jeune fille si jeune et si frêle, on n’inspire la méfiance de personne. Dehors, le combat s’est lancé à quatre contre quatre. Les pokémons des deux camps sont gros et impressionnants, rien à voir avec les siens : Spocky est de loin le plus grand de ses pokémons alors qu’il ne fait même pas un mètre de haut. Elle se met à l’arrière du groupe, ne désirant surtout pas gêner les dresseurs qui savent sûrement très bien ce qu’ils font. Elle n’y connait pas grand-chose en combat mais à première vue il semblerait que défaire ces deux dresseurs ne soient pas si évidents que ça au final – en fait, elle pensait sincèrement que ce serait fini quand elle serait revenue.

« Comment ça se passe ? » demande-t-elle à Marie-Anne qui n’est pas loin d’elle. Puis, se rendant compte qu’on attend peut-être l’information de sa part : « Ah ! Et j’ai tout envoyé, c’est en sécurité maintenant. »

Elle écoute la réponse de la jeune femme tout en assistant à la suite du match, qui s’avère très bourrin. Les attaques puissantes s’enchainent et les pokémons adverses finissent par tomber comme des mouches (ce qui lui fait un petit pincement au cœur, au final est-ce que ce ne serait pas de la maltraitance pokémon ça aussi ?). Quand les deux hommes prennent la fuite, elle ne peut s’empêcher un petit soupir de soulagement.

« Mais qu’est-ce qu’ils voulaient au final ? » se demande-t-elle à voix haute. « Ils ont dit quelque chose pendant que je n’étais pas là ? »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 7 sur 11) Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 6, 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
Sujets similaires
-
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» Event 5 : Ecriture & Dessin
» Halloween event !!!
» L'event d'halloween sur FR

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Unys - 5E G E N :: Volucité-