AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

 
» Voici mon secret. Il est très simple...


avatar
Dresseur Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 05/02/2014
Messages : 572

Région : Kalos
Ven 18 Aoû - 18:29
-VOICI MON SECRET. IL EST TRÈS SIMPLE...-
Feat Arya Kanazawa

« Prenons une pause. » Surpris, Azriel dérocha un regard en biais à son entraîneur. Sur le terrain, Hawk haletait bruyamment en tentant de reprendre son souffle. Intensément plongés dans les combats qui s’enchainaient, ni un ni l’autre n’avait remarqué les heures qui se succédaient ou la fatigue qui commençait à prendre le pas sur l’excitation du moment. Ils donnaient tout, sans concession. Azriel s’était promis de vaincre rapidement les champions d’arène et, pourtant, son passage à Neuvartault s’éternisait sans cesse. Un jour à la fois, il repoussait le départ qui les ramènerait directement à Relifac-Le-Haut. Chaque matin, il parvenait à se convaincre qu’il n’était pas au niveau et qu’il ne parviendrait pas à obtenir le prochain badge s’il ne s’améliorait pas davantage. Et évidemment, les nombreux rappels d’Ichigo lui répétant qu’il avait amplement la capacité d’accéder à la prochaine étape de son périple ne menaient à rien. Azriel n’y croyait pas et rien ne le ferait changer d’avis.

« Pourquoi on s’arrête ? » Demanda-t-il en fronçant les sourcils. L’ex-moine était d’avis que chaque seconde comptait. Il se refusait de perdre l’opportunité de s’améliorer davantage et les pauses ne faisaient pas parti de son crédo. Les vrais ne s’arrêtaient jamais, comme il le disait. « J’ai une rencontre importante à venir… Nous reprendrons après si tu veux. » Embêté, le rouquin retroussa légèrement le nez puis darda son entraîneur du regard. « Je devrais être ta seule priorité. » Nullement surpris, Adrian roula des yeux puis pointa son index en direction de Hawk toujours dans le ring. « Ton pokémon est épuisé et les miens le sont également. » Il n’insista pas davantage. Même pas Azriel ne prit la peine de jeter un regard vers le poulet de feu au centre de la conversation : il savait que le basané avait raison. Ils s’entraînaient depuis des heures sans prendre deux secondes entre les affrontements et la fatigue de son partenaire commençait à se faire sentir. L’Izaya était exigeant, peut-être un peu trop…

Pianotant rapidement sur le panneau de contrôle à sa droite, Adrian fit redescendre les deux plateformes surélevées puis rappela son chapignon dans sa pokéball. C’était un bon combattant, mais il savait que le jeune homme le ménageait volontairement afin de permettre à son équipe de progresser. Ce n’était pas son meilleur pokémon et de loin. Si Azriel s’entraînait contre tout sens raisonnable, c’était dans le seul but de vaincre définitivement le feunard alolien qui détruisait sans cesse son équipe à chaque apparition sur le terrain. Au fond, il le savait, il ne partirait pas avant d’y être parvenu. « Azriel ? J’ai une mission importante pour toi. Pourrais-tu aller chercher les plans du centre dans mon bureau s’il-te-plait ? » Une mission essentielle, sans l’ombre d’un doute. Moyennement convaincu, l’ex-moine arqua un sourcil en fixant son ami puis secoua vivement la tête. Non, il ne deviendrait pas l’esclave du Loarfti. « Ils sont sur la table à l’entrée, merci beaucoup. Viens nous rejoindre moi et Ichigo à l’accueil quand tu les auras. On t’y attendra. » La surprise sur les traits d’Ichigo laissa rapidement place à une douce satisfaction au moment d’adresser un ultime signe de la main en guise d’aurevoir à son meilleur ami. Elle savait qu’elle aurait pu être la malchanceuse forcée de se coltiner la sale besogne, mais un meilleur souffre-douleur semblait désormais en mesure de tenir ce rôle à sa place. Elle n’allait certainement pas s’en plaindre. Azriel possédait la tête de l’emploi et personne ne la contredirait à ce sujet.

Abandonnant définitivement le troisième membre du trio, Ichigo et Adrian franchirent les portes menant à la salle d’attente puis poussèrent un soupire. Ils savaient évidemment qu’Azriel serait mécontent d’avoir été laissé en marge, mais le basané était serré dans son emploi du temps et il n’avait pas le temps nécessaire pour se permettre un détour vers son bureau pour attraper les papiers dont il avait besoin. En acceptant de prolonger d’une dizaine de minutes l’entraînement de son protégé, il avait également fait le deuil des quelques secondes qu’il aurait pu consacrer aux multiples allers-retours entre le hall et son bureau. Maintenant, s’il souhaitait être à l’heure pour accueillir leur invité, il devait compter sur l’aide de ses amis pour s’occuper des tâches moins importantes. « Quelqu’un de spécial est censé se présenter au centre ? » C’était le premier mot qu’elle prononçait depuis de nombreuses minutes. Plongée dans ses pensées, Ichigo s’était faite toute petite et ce n’était pas sans raisons. « Oui. » Elle esquissa un sourire en coin. « Qui ? » Il haussa doucement les épaules en se dirigeant vers l’accueil. « Tu verras. » Le côté énigmatique de l’étudiant était autant une plaie qu’une qualité. À terme, le voir jeter sans cesse un nouveau voile de mystère sur tout et n’importe quoi, le duo de dresseurs avait fini par se fatiguer du personnage. Ils ne le disaient pas, mais le soir, dans leur chambre du Pokécenter, ils râlaient souvent contre cette particularité aussi attendrissante qu’énervante. De nouveau, l’andrygone opta pour le silence.

Franchissant les portes menant à l’accueil, la blondinette s’étonna de nouveau du silence régnant en maître dans la pièce. D’ordinaire complètement vide, la pièce ressemblait davantage au hall d’une grande société qu’à celui d’un centre d’entraînement pour dresseurs. Elle regrettait presque de ne pas assister au passage irrégulier d’hommes en costume, mallette à la main. Pour l’heure, et pour la première fois, seule une jeune femme à l’allure parfaitement quelconque faisait office d’unique âme qui vive dans la pièce. À l’exception de la réceptionniste.

Sans hésitation, Adrian s’avança vers la demoiselle aux cheveux bleus puis tendit une main professionnelle dans sa direction. « Mademoiselle Kanazawa ? Je vous souhaite la bienvenue au Centre d’entraînement Empire. Je m’appelle Adrian Loarfti et voici mon amie, Ichigo. Je suis entraîneur ici et... » Des claquements de talons effrénés sur le parquet ciré étouffèrent son discours d’accueil. « Je suis là ! » Le regard brillant, un sourire aux lèvres, Azriel s’invita au centre du trio avec un naturel désarmant. Distrait, il ne remarqua même pas la nouvelle arrivante et se contenta d’une tape dans le dos du géant basané. « Tu as les plans ? » Un instant de silence accompagna cette question. « Les … plans ? » Il rigola. Un rire jaune, inconfortable : révélateur. « … Tu les as oubliés, c’est ça ? » Il déglutit maladroitement puis tenta de redresser la tête d’un air faussement orgueilleux. « C’est plus compliqué que ça ! J’étais en route vers ton bureau quand… » Ichigo soupira. « Épargne nous tes excuses. Tu sais ce qu’on dit non ? Quand on n’a pas de tête, on a des jambes. » Le moine lui tira la langue puis s’apprêta à se défendre lorsqu’Adrian le saisit par les épaules puis le retourna vers la Kanazawa. Le regard du moine s’anima d’un étonnement sans précédent lorsqu’il remarqua enfin qu’ils n’étaient pas seuls. « Peu importe, tu iras les chercher un peu plus tard. Azriel, voici plutôt notre invité du jour… Mais j’imagine que tu la connais déjà. » Fixant un moment la bleutée, l’ex-moine plissa les yeux pour mieux la détailler, pencha légèrement sa tête et s’avança même imperceptiblement. Son petit manège dura quelques longues secondes puis, enfin, le rouquin se redressa comme s’il avait soudainement eu un éclair de génie. « Je donne ma langue au chaglam. Je ne sais pas qui elle est… Pourquoi ? Je suis censé la connaître ? »

Dans sa poche, son pokédex et l’extension à laquelle Ichigo l’avait abonné, le WAdex, ne le brûlèrent nullement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 09/08/2014
Messages : 2640

Région : Kanto
Lun 21 Aoû - 21:51
Tu n'étais pas retourné à Kalos depuis ton court voyage avec Worick, pour ta conférence sur le langage pokémon. Aujourd'hui, le voyage serait tout aussi court, mais il avait un but clairement différent, alors que tu venais pour réaliser un article. Un article un peu spécial, qui serait dans la continuité de celui sur l'Acier. Mais en plus tu avais la possibilité de visiter un lieu hors du commun, le Centre d'entraînement Empire. C'était un sorte de dojo, un lieu ou chaque type était entrainer dans des conditions optimales, si bien que ca avait attisée ta curiosité.
Tu avais donc chercher à avoir une visite guidée et un certain Adrian Loarfti t'avait répondu avec plaisir, comme quoi ta curiosité semblait lui plaire. De plus, une personne assez spéciale pour le W.A.dex s'entrainait là-bas et tu te serais fait un plaisir de le saluer lors de ton passage. Azriel Izaya, votre premier abonné, était un Kalosien spécialiste du type combat. Tu allais pouvoir donc faire une pierre deux coups en lui posant quelques questions sur son type de prédilection.

Tu avais préférée t'envoler sur Metallicana, pour gagner du temps et pouvoir couper à travers les régions jusqu'a Kalos. Puis ca coutait quand même moins cher, même si il faisait plus frais. Mais tu étais arrivée a l'heure et vraiment impatiente de découvrir l'endroit. Sans plus attendre, rappelant ton oiseau d'Acier, tu entras dans le hall d'entrée. Tu t'annonças et la réceptionniste te demanda d'attendre quelques instants. Le lieu semblait étrangement vide, tu te serais attendu à voir plus de monde, a croire que le lieu n'était pas a la portée de tous. C'était du coup clairement un honneur d'avoir l'occasion de venir ici. Tu n'avais pas eu à attendre longtemps alors qu'un homme et une femme se dirigèrent vers toi. L'homme se présenta en premier alors que tu lui serras la main avec un sourire.

- Appelez moi juste Arya s'il vous plait, je n'ai pas l'habitude qu'on me nomme par mon nom de famille ! C'est un plaisir de vous rencontrer !

Mais tu fus coupé dans ton élan alors qu'un autre jeune homme arriva pour offrir une tape dans le dos à Adrian Loarfti. Tu n'eus aucun mal a savoir qui il était, du moins, tu devinas facilement, surtout quand Adrian lui dit qu'il te connaissait déjà. Si tu avais un sourire amusée en le regardant, tu le perdis un peu quand il ne te reconnu pas. Bon, dans un sens, ce n'était pas si étonnant, bien qu'il y ait quand même une photo de toi et Worick sur la page d'accueil. Tu finis par lui tendre la main afin de le saluer également.

- Arya Kanazawa, co fondatrice du W.A.dex, le pokédex dont vous avez été le premier à vous inscrire, Monsieur Izaya. Spécialiste de type combat si je déduis bien des descriptions que vous étudier. J'ai raison ?

Tu avais de nouveau un sourire aux lèvres, alors que tu aimais étudier les gens. Les analyser, les comprendre, pouvoir les aider du mieux possible... Tu avais fait de nombreuses descriptions dans le seul but d'aider dans l'ombre l'homme roux qui se tenait devant toi. Tu espérais cette fois le marquer assez pour qu'il ne t'oublie plus.

Hrp:
 



:facepalm::
 


Cliquez pour plus d'information sur le W.A.dex!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 05/02/2014
Messages : 572

Région : Kalos
Sam 20 Jan - 23:14
Demander à Azriel de reconnaître quelqu’un s’était se diriger volontairement vers une déception inévitable. Surtout s’il n’avait jamais vu cette personne de sa vie. La mémoire du rouquin n’était pas un trésor national et son sens de l’orientation souvent déplorable en était la preuve première. Ce n’était pas pour mal faire, mais les choses étaient ainsi faites et il n’y pouvait rien. Enfin, pas dans l’absolu. Même en détaillant la bleue de la tête au pied, il fut incapable de mettre un nom sur son visage. Tout ce qu’il pouvait certifier, c’était qu’elle était une fille et que c’était déjà largement suffisant pour qu’il soit sur la défensive. Une année entière loin de la civilisation et des femmes n’était pas parvenue à retirer toute sa crainte de la gente féminine. C’était une peur bien ancrée en lui et l’amenuiser n’était pas suffisant pour la faire disparaître. Un jour peut-être, mais certainement pas aujourd’hui. Ainsi, il se contenta d’observer la petite fille sans rien dire de plus que des inepties pour soutenir sa méconnaissance.

Était-il vraiment censé se souvenir d’elle ? De ce visage qui ne lui disait strictement rien ? C’était embêtant.

D’autant plus qu’elle, au contraire, sembla le reconnaître en moins de deux. La co-fondatrice du WAdex. Prolongeant le silence de quelques secondes, il se tourna finalement vers Ichigo avec une incompréhension presque palpable dans le regard. « C’est le nom de … », commença-t-il en murmurant pour ne pas attirer l’attention sur lui. Sans lui donner l’opportunité de terminer sa phrase, l’androgyne soupira de découragement puis acquiesça. « Oui, c’est bien ça. » Ceci expliquait cela. Azriel utilisait régulièrement son pokédex. Il était très impliqué dans l’évolution de son équipe et il avait tenu à s’informer un maximum sur les espèces qui l’accompagnaient. Que ce soit Deus, Elite ou Hawk, il mettait un point d’honneur à tout savoir d’eux pour leur offrir un entraînement optimal. Vraiment. Mais il n’avait jamais crû bon de retenir le nom de l’extension à laquelle Ichigo l’avait abonné lorsqu’ils avaient repris les routes. C’était un cadeau d’une valeur inestimable dont il n’avait retenu que l’utilité. Et là, maintenant, à cet instant précis, il s’en mordait les doigts. Il n’accordait jamais suffisamment d’intérêt aux détails… Devant un jeu vidéo, Azriel était typiquement le genre de joueur à violer « A » jusqu’à épuisement si ça lui permettait de sauter les crédits. Et cette impatience le poursuivait jusque dans ses relations avec les gens.

Se retournant en direction de la jeune femme, le garçon esquissa un sourire inconfortable puis attrapa finalement la main qu’elle lui tendait pour la serrer. « C’est bien ça… Vous compilez vraiment ce genre d’informations sur chacun de vos abonnés ? » S’étonna-t-il en s’éloignant poliment. Pour quelqu’un qui avait toujours associé un visage ridé aux scientifiques, découvrir cette enfant sans doute plus jeune que lui était un véritable choc. Il avait du mal à croire que c’était bien réel et qu’elle était vraiment à la tête de sa plus précieuse source d’informations. Chose certaine, son visage était dorénavant gravé à l’encre noir dans sa mémoire. Il ne l’oublierait plus. « Tu n’as pas quelque chose d'autre à lui dire ? » Surpris, le rouquin rejeta la tête vers l’arrière pour mieux voir Ichigo puis il haussa légèrement les épaules. Que pouvait-il lui dire de plus ? Il était déjà suffisamment inconfortable ainsi, pourquoi ajouter une couche de souffrance sur sa maladresse ? Parfois, il avait l’impression que la blondinette était plus sa mère que sa meilleure amie. Toujours là pour le réprimander ou lui dire quoi faire. Elle était le cerveau derrière toutes les opérations alors que lui n’était que l’exécuteur de ses ordres. L’esprit et le corps séparés à la naissance.

« J’pense pas non… » affirma-t-il sans la moindre hésitation. Se prenant un regard glacial suivit d’un coup de pied discret sur le mollet, il comprit alors qu’il manquait quelque chose à son discours. Il devait dire quelque chose, n’importe quoi. « Euh je… Merci beaucoup pour les descriptions et votre excellent travail. » Est-ce que c’était vraiment ça ? Il n’osa pas regarder de nouveau derrière lui pour en avoir le cœur net. L’ignorance était la clé du bonheur et il comptait bien en profiter. « Allons les enfants, calmez-vous. » Lorsqu’ils étaient en privé, Adrian n’avait rien à faire de leurs petites querelles… Mais il savait que la présence d’Arya était à titre professionnel et il ne comptait pas les laisser mettre un frein à son travail. Surpris, Azriel lui décrocha un regard en biais, mais garda le silence. Le Loarfti faisait peur quand il était en colère. Ce n’était pas arrivé depuis longtemps, mais les souvenirs de leur rencontre étaient encore saillants dans sa mémoire. « J’espère que le voyage s’est bien passé pour vous, Arya. » Il tentait de redresser la conversation pour mieux effacer l’écart de conduite d’Azriel. C’était tout à son honneur même si cela ne suffit pas à faire passer le message dans la tête du rouquin. Il ferait sans doute des siennes une fois de plus, c’était inévitable. « Nous pouvons commencer la visite dès maintenant si vous voulez bien me suivre. » Adrian était un excellent entraîneur et un employé modèle. Il connaissait le centre comme sa poche et Azriel n’en était que plus fasciné à chaque découverte.

Impatient, le rouquin talonna le groupe jusqu’aux portes menant à la partie arrière du Centre. L’allure hautain et richissime de l’accueil n’était que façade. Le chrome, la quiétude, le silence n’existaient que pour ceux qui ne connaissaient pas vraiment les lieux. S’ils avaient tenu à aérer l’entrée pour éviter que les dresseurs ne s’y attardent pas, l’atmosphère derrière les portes avait toutefois été complètement revue à la hausse. La vaste pièce grouillait de vie, de discutions, de secrets et de conseils. C’était à cet instant de la visite que l’on comprenait à quel point l’insonorisation était impeccable. Même en se dressant sur la pointe des pieds, il était impossible de voir la densité de la foule. « Laissez-moi vous présenter l’envers du décor de l’Empire. » Dit-il en désignant les dix-huit énormes portes d’acier séparées égalitairement entre les murs gauche et droite. Sur chacune d’elle un chiffre entre un et dix-huit inscrit à la peinture rouge. Et c’était sans compter la porte 19 sur le mur du fond, la plus massive d’entre toutes, mais aussi la plus secrète. Azriel ignorait toujours ce qui se cachait derrière, mais il s’était promis de le découvrir avant son départ de Neuvartault. C’était son objectif, sa mission. « J’imagine que quelqu’un vous a déjà informé sur la particularité de notre Centre ? » Quand lui était rentré, personne ne l’avait mis au courant de ce qui l’attendait. La brochure parlait d’un Centre d’entraînement efficace, mais jamais elle ne mentionnait en quoi cet endroit était différent des autres. Autant dire que la surprise avait été totale lorsqu’il avait admiré de ses yeux vus les secrets cachés derrière les portes six -la salle de type fée- et la deux -la salle de type combat-. Il s’était senti comme un enfant et la hâte de commencer lui avait même soustrait l’envie de visiter les seize autres environnements.

Mais ça, c’était Azriel.




Coucou poussin ♥️
Je tenais à m'excuser personnellement pour le délais de réponse absolument inacceptable. Je tenterai de faire tout mon possible à l'avenir pour que ça ne se reproduise plus, mille fois pardon ;;


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 09/08/2014
Messages : 2640

Région : Kanto
Jeu 25 Jan - 17:53
Tu dois avouer que tu hésites très franchement entre être vexée ou être amusée. Finalement tu essayes de prendre cela comme un défi. Si le W.A.dex avait fait un carton depuis sa sortie, il fallait le reconnaitre, et que les rencontres abonnés se faisaient de plus en plus nombreuses, il y en avait surement d'autres comme Azriel Izaya qui s'en fichait un peu de savoir qui les écrivaient tant qu'elles étaient intéressantes ! Cela te donnait un nouveau défi : Marquer d'avantage tes lecteurs. Faire d'avantage d'activités autre que la simple étude de pokémon et la rédaction des descriptions. Le W.A.mag en était un parfait exemple, mais tu commençais à douter qu'Azriel y plonge régulièrement le regard dedans...! Qu'importe, c'était un nouveau défi que tu prendrais largement plaisir à réussir !

Finalement le jeune homme fini par te sourire maladroitement et serrer ta main en retour, a sa question, tu ne peux pas t'empêcher de rire un peu, comprenant dans un sens que l'idée de compiler et d'utiliser les informations des abonnés pouvait être angoissante pour ces derniers.

- Bien sûr ! Ca nous permet avec mon collègue d'essayer d'établir un ordre de priorité sur l'étude des pokémon que nous capturons et d'étudions. Ca serait dommage de se concentrer sur des pokémon dont personne n'étudierait la description dans l'immédiat alors qu'on pourrait avoir une espèce en commun avec plusieurs abonnés !

En tout cas, il semble tellement surpris alors qu'il te fixe que cette fois tu es totalement amusée, alors que la jeune fille - tu le sais a sa voix, même si son physique te donnait pas mal de fils à retordre pour le deviner- lui demande s'il n'a pas oublié quelque chose. Tu dois avouer que même toi tu as du mal à s'avoir de quoi elle parle, si bien que tu les observe avec surprise. Puis finalement quand il répondit par la négative, recevant un regard glacial pour toute réponse de la part de la blonde, tu eus un sourire plus large sur tes lèvres. A leur manière, tu devinais qu'ils devaient avoir une relation très fusionnelle, genre des meilleurs amis surement. Leurs tempéraments étaient très différents, mais ils s'accordaient bien, comme toi et Worick dans un sens. Puis finalement il fini par te féliciter de ton travail, te prenant un peu de coup, si bien que tu l'observe de nouveau avec surprise et les rouges un peu plus rouge.

- Oh...! Et bien merci beaucoup ! Ca fait toujours extrêmement plaisir de voir que vous vous y retrouver dans notre base de données ! J'espère que vous serez aussi satisfait par nos prochaines descriptions et articles !

Parce que oui, si tu es ici, c'est parce que tu as une idée d'article pour le prochain W.A.mag justement, une étude plus poussée sur le type Combat ! Et qui de mieux qu'Azriel pour te donner son avis sur ce type qu'il avait choisi parmi tous ceux qui existaient comme le meilleur a ses yeux ? Adrian reprend la parole maintenant que les échanges de politesse les plus basiques sont réalisées. Tu souriais à nouveau, alors qu'il te demandait si ton voyage c'était bien passé. Tu répondis par l'affirmative en le remerciant, en profitant pour dire que les vols a dos de pokémon étaient surement les plus agréables et que ca permettait de tisser des liens solides avec ses derniers. Clairement tu avais une confiance aveugle en Metallicana, ton Airmure, pour te porter a bon port quelque soit le temps qu'il fait.

Puis les choses sérieuses commencèrent, alors que vous vous déplacez pour commencer à visiter les lieux. Dire que tu ne tenais pas en place serait peu dire, alors que tu faisais l'effort de ne pas sautiller en marchant et de tourner la tête partout de manière modéré pour ne pas afficher ta curiosité pouvant être jugée quelques fois de dérangeante. Mais quand il te demande si tu connais la particularité de l'Empire, tu ne peux pas t'empêcher d'afficher de nouveau un petit sourire.

- Effectivement, j'ai entendu dire que vous entrainez les pokémon dans des salles spécialisées par rapport à leurs types, afin de rendre les exercices aussi optimaux que possible pour des résultats très impressionnant ! 18 salles pour 18 types c'est ca ?

Tu attendais de voir si tu avais vu juste, alors que tu avais clairement totalement envie de voir chacune de ses salles, sans vraiment savoir si c'était réalisable ou non. Dans le pire des cas tu aurais surement une autre occasion de venir dans ce lieu, tu ne devais pas oublier non plus ton objectif de départ !



:facepalm::
 


Cliquez pour plus d'information sur le W.A.dex!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 05/02/2014
Messages : 572

Région : Kalos
Sam 27 Jan - 22:17
Elle avait une bonne raison de compiler des informations sur la manière dont ils utilisaient le Dex. À bien y repenser, il aurait sans doute attendu longtemps avant d’avoir certaines descriptions importantes pour son équipe si elle ne l’avait pas fait… Donc il supposait qu’il devait lui en être reconnaissant ? De toute manière, tant qu’elle ne se mettait pas à noter des informations personnelles, de quoi pouvait-il se plaindre ? Le jour où quelqu’un se présenterait devant lui avec une connaissance parfaite de chacun de ses repas de sept derniers jours, le nom de son arrière-grand-père du côté paternel, le premier mot qu’il avait prononcé après sa naissance, sa couleur favorite lorsqu’il avait quatre ans (spoiler : c’était le rose. Sa mère ne lui donnait pas trop le choix.) et l’origine de la toute petite cicatrice à peine visible qu’il avait sur la fesse droite, là il pourrait flipper. À côté, une compilation des recherches qu’il avait faites et des fiches qu’il avait consultées sur son PokéDex semblait parfaitement inoffensive. Ce n’était pas une information personnelle ni compromettante sur sa personne. Le type combat était de loin le meilleur d’entre tous et il n’avait pas honte de le penser.

Au moment de la remercier, toutefois, les choses semblèrent directement moins naturelles. Oui il était heureux qu’Arya fasse des descriptions en pensant à lui, mais mettre des mots sur cette gratitude était un peu plus compliqué. À dire vrai, il n’avait même pas pensé à le faire avant qu’Ichigo ne le force d’un regard glacial et d’un coup de pied. Dans l’esprit d’Azriel, la gratitude se vivait généralement en tête-à-tête avec soi-même. À l’extérieur des formules de politesse, la prononciation du mot « merci » n’était pas une habitude ancrée en lui et ce n’était surtout pas pour mal faire. C’était surtout sa grande maladresse qui le rendait à la fois victime et coupable. Alors même si, sur le coup, il eut le sentiment de devoir agir sous la contrainte, ses remerciements pour la bleutée n’en restèrent pas moins sincères. Elle faisait un excellent travail. Il ne savait pas qui d’elle ou de son collègue il devait remercier pour tous les tuyaux qu’on lui avait offert sur les meilleures façons de communiquer avec son équipe, mais ces conseils avaient été à la fois utiles et appréciés. Il avait beaucoup de travail à faire avant de regagner l’entière confiance de son équipe et le W.Adex l’aidait pour beaucoup dans ses démarches. Alors oui, il lui était reconnaissant.

Il ne savait juste pas comment le dire et, visiblement, elle ne savait pas comment réagir.

En voyant ses joues prendre une teinte plus rosée, le jeune homme baissa systématiquement les yeux en tentant de masquer sa propre gêne. Cette situation le rendait inconfortable. Il n’avait pas l’habitude d’être confrontée à une fille de cette manière et, étonnamment, ce contact particulier ne lui avait pas manqué. Ce n’était pas qu’il détestait le sexe opposé, bien au contraire, mais le mystère et les souvenirs qu’il symbolisait dans sa mémoire créaient un blocage auquel il ne savait faire face. Il se sentait complètement désarmé, démuni face à ce brin de femme à qui il devait, apparemment, beaucoup de choses. Heureusement, Adrian s’empressa involontairement de le sauver lorsqu’il proposa à la scientifique de commencer immédiatement la visite du centre. Sitôt le poids sur les épaules de l’ex-moine se volatilisa et, curieux, il talonna le duo en veillant à garder une distance entre eux et lui. Pour que l’entraîneur les réprimande, c’était sans doute que cette rencontre était importante pour lui ou pour l’Empire, donc il n’avait pas le droit à l’erreur. Et Azriel était souvent une erreur.

Satisfait, le sourire sur visage du basané s’accentua lorsqu’Arya répondit correctement à sa question. « Je constate que vous vous êtes bien informée. » Il n’était nullement surpris d’en prendre conscience. La bleutée était scientifique après tout… Trouver des réponses et connaître des choses, c’était son métier. Il n’avait pas imaginé une seule seconde qu’elle puisse être venue jusqu’ici sans même connaître le strict minimum. « C’est exactement ça. Chacune de nos dix-huit salles à gauche et à droite se spécialise dans un type et possède toutes les caractéristiques nécessaires pour permettre à nos adhérents d’obtenir une courbe de progression amplement supérieurs à la moyenne. » Azriel n’était pas certain de comprendre tout ce qu’ils disaient, mais les mots « salle » et « supérieur » lui confirmèrent qu’ils parlaient effectivement de l’endroit dans lequel ils se trouvaient. « La salle numéro six, par exemple, est adaptée au Pokémon de type fée et la Numéro 2 à ceux de type combat… » S’il avait rapidement admiré de ses yeux la sixième salle du centre lors de leur arrivée ici, c’était toute fois la deuxième qu’Azriel connaissait comme le fond de sa poche. Souvent, lorsqu’il se présentait sur place, Adrian s’organisait même pour que personne d’autre ne puisse entrer afin qu’ils soient seuls et épargnés de toute distraction. C’était plus efficace lorsqu’il était question du rouquin. Il ne savait pas s’il avait gagné cette chance parce qu’il avait un excellent potentiel en tant que dresseur ou s’il parce qu’il était ami avec le jeune homme, mais jamais encore on ne l’avait entendu se plaindre à ce sujet. Azriel était conscient de sa chance et ne souhaitait pas cracher dessus, même de manière involontaire.

« Y a-t-il une salle que vous souhaitez voir pour commencer ou bien voulez-vous débuter par la première, destinée à nos Pokémon Acier ? » Il n’avait jamais vu de ses propres yeux les seize autres. Il n’en était pas particulièrement gêné, mais la curiosité reprenait doucement ses droits sur sa fascination pour le type combat. Curieux, le rouquin s’approcha doucement d’eux pour regarder l’énorme un inscrit sur la porte directement sur leur droite. La réponse de la scientifique l’intriguait maintenant. « Ichigo, peux-tu aller chercher les plans du Centre dans mon bureau ? » Sans protestation, l’androgyne accepta sa mission puis s’éloigna d’eux sous le regard d’un Azriel heureux d’avoir été épargné. Peut-être Adrian avait-il conscience qu’il ne verrait jamais ses papiers s’il envoyait le rouquin ? Le principal intéressé l’ignorait, mais il ne s’en plaignait pas. Quelle qu’en soit la raison, il appréciait d’avoir été épargné cette fois-ci. « Si cela vous intéresse, je vous ferai également visiter la dix-neuvième salle ainsi que l’envers du décor lorsque nous en auront terminé ici… » Cette fois, l’attention du moine avait définitivement été piquée. Il n’avait jamais osé demander à Adrian se qui se cachait derrière l’énorme porte qui prenait tout le mur du fond. Ichigo lui avait souvent fait remarquer que seuls quelques dresseurs, souvent les même apparemment, semblaient y faire des aller/retour réguliers.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 09/08/2014
Messages : 2640

Région : Kanto
Sam 3 Fév - 22:47
Une fois que tout le monde était bien au courant de qui tu étais et de plus ou moins pourquoi tu étais ici, la partie vraiment intéressante allait pouvoir commencer ! Tu fus naturellement flattée quand Adrian commenta le fait que tu étais particulièrement bien informée. C'était une facette quasi évidente de ta personnalité, mais ca faisait toujours terriblement plaisir à entendre tu devais bien l'avouer, si bien que tu le remercias avec un petit sourire.
Tu avais toujours été d'un naturel très curieux et ton métier faisait également en sorte que la collète d'informations était primordial, mais depuis que tu aidais également Worick dans son boulot de mafieux, tu avais remarqué que tu t'étais encore plus améliorer dans ce domaine. Les informations pouvaient faire autant mal que des lames de couteaux, c'était ta façon à toi de combattre. Selon toi, un combat bien préparer, était un combat à moitié gagné.

Tu continuas de marcher à côté du basané tout en l'écoutant attentivement. Tu n'étais pas surprise quand tu entendis parler de la courbe de progression quasi surnaturelle de l'endroit. Clairement, si tu étais de Kalos, tu aurais adoré t'entrainer et prendre des informations sur les pokémon a l'Empire, mais le voyage quotidien aurait été vite fatiguant. Tu notas dans ta tête donc que la Six était pour le type Fée et la Deux pour le type Combat. Mentalement, un tableau pris place dans ton esprit, avec encore énormément de points d'interrogation en face des autres portes. Il ne fallut pas longtemps pour que tu rajoutes l'Acier face à la porte Un, si bien que tu commenças à avoir une idée.

- Vous avez classé les types par ordre alphabétique avant de leur donner un chiffre ?

C'était pour toi l'explication la plus logique, même si personnellement, tu les aurait surement classé par date de découverte, ou par type avec le plus de représentants dans les premières portes. En tout cas, il était évident que ton arrivé sur Metallicana avait incité Adrian à te proposer cette porte. Ou alors c'était simplement parce que c'était la première.

- Et bien, je dois avouer que choisir moi même une porte en particulier est plutôt difficile vu que j'ai énormément de pokémon de types différents ! J'avoue qu'elles piquent toutes ma curiosité a vif si bien que si nous avons le temps de toutes les voir même pour quelques minutes chacune j'en serais vraiment ravie !

Oui tu ne pouvais pas t'en empêcher, si quelque chose t'intéressait réellement, tu ne pouvais que sauter sur l'occasion ! Mais alors qu'il envoya la jeune fille, Ichigo, chercher les plans qu'Azriel avait oublié. Le jeune homme les suivait d'ailleurs avec une certaine distance, comme si il essayait de se faire oublier ou de se faire tout petit. Tu allais avoir du mal à l'approcher pour terminer ton article, il semblait aussi farouche d'un pokémon sauvage ! Mais Adrian su reprendre ton attention quand il annonça qu'il y avait une Dix-neuvième salle. Ok. Cette fois, tu avais limite des étoiles dans les yeux.

- Ca serait avec grand plaisir !

Difficile de refuser une telle offre. Non. IMPOSSIBLE de refuser une telle offre quand on s'appelait Arya Kanazawa...! Cette fois tu pris ton carnet, prête a prendre quelques notes, et quand tu étais sur le point de sortir Motisma, tu te rendis compte que tu ne savais pas vraiment si tu en avais le droit.

- Ca ne vous dérange pas si je laisse sortir quelques compagnons ? Je sais que certains seraient particulièrement curieux de voir les portes de leurs types !



:facepalm::
 


Cliquez pour plus d'information sur le W.A.dex!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 05/02/2014
Messages : 572

Région : Kalos
Dim 4 Fév - 2:32
La perspicacité d’Arya arracha un sourire à Adrian. Apparemment, la tournure que prenait la discussion semblait le ravir… Cela dit, il fallait admettre que côtoyer un idiot comme Azriel au quotidien devait être usant. Une étincelle d’intelligence au travers cette mer de gros bras ne devait pas être de trop, bien au contraire. La compagnie du rouquin ne lui était pas désagréable, bien au contraire, mais ce n’était pas avec lui qu’il pourrait discuter plus en profondeur des détails concernant l’Empire. Son client aimait tester, exploiter et profiter des lieux, mais se fichait bien des détails gravitant tout autour… Adrian savait pourtant qu’il y avait beaucoup de choses à dire sur les dix-neuf salles d’entraînement que le centre avait créé de toutes pièces. Et enfin, il allait pouvoir s’exprimer. Derrière son calme apparent, il en brûlait d’impatience. Azriel lisait suffisamment en lui pour le savoir. « Bien vu ! Effectivement, c’était le système de classification qui nous semblait à la fois le plus simple et le plus efficace d’un point de vue gestion. » Lui n’avait jamais remarqué la logique derrière les chiffres. Fronçant légèrement les sourcils, il fixa les portes avec le drôle de sentiment de les découvrir pour la première fois. C’était pourtant évident quand on y pensait… Sauf que lui ne pensait jamais. C’était donc un mystère en loin à élucider. « Oh… » Souffla-t-il malgré lui sans s’en rendre compte. Depuis le début de la visite, il faisait attention à se faire oublier afin de ne pas attirer l’attention sur lui et ne pas nuire au travail d’Adrian. Malgré tout, il n’en restait pas moins un humain avec des pensées et des réactions qui surpassaient parfois ses désirs. Il ne pouvait ainsi définitivement pas supprimer ces petites exclamations de surprise ou de mécontentement qui se manifestaient parfois contre sa volonté

Inspiré par l’intérêt à vif d’Arya, l’entraîneur acquiesça lorsqu’elle manifesta son désir de toutes les voir. Lui ne pouvait être qu’en accord. Ce travail était passionnant et l’aperçue première de ces environnements était l’un de ses plus beaux souvenirs le concernant. Alors comment pouvait-il balayer une telle curiosité ? Il se revoyait lors de sa première journée ici, plusieurs mois auparavant, friand de découvertes et fasciné par le moindre détail qu’on lui présentait. Arya et lui se ressemblaient un peu. À quelques kilogrammes et centimètres près. « Nous prendrons le temps qu’il faut pour que vous puissiez toutes les voir dans ce cas. Si jamais notre visite s’attarde trop en longueur, je serais ravi d’assurer votre hébergement afin que vous n’ayez pas à voyager en pleine nuit. » À lui, il n’avait jamais proposé ça. Azriel et Ichigo habitaient le Centre Pokémon de la ville depuis de nombreux jours, il n’était même pas certain que l’infirmière Joëlle en charge de l’endroit ait légalement le droit de les accepter aussi longtemps, et n’avaient jamais connu d’alternative à leur situation. Les préférences du basané étaient flagrantes. Dans un élan de jalousie inexplicable, le rouquin se demanda même s’il ne comptait pas lui demander sa main une fois la visite terminée… Mais il se rétracta brusquement : son comportement était puéril. Il venait simplement de découvrir quelqu’un partageant la même passion que lui et ça l’Izaya pouvait le comprendre…

Reste qu’il aurait aimé le continuer cet entraînement.

Lorsqu’elle demanda la permission de laisser sortir quelques Pokémon, Azriel sentit son corps se redresser légèrement sous l’effet de la curiosité. C’était une grande (même si techniquement elle était petite) scientifique après tout… Elle devait posséder des Pokémon rares, fascinants et très puissants non ? Peut-être même avait-elle amené l’un de ces Pokémon combat dont il avait épluché les descriptions ? En lui, une petite étincelle s’illumina aussitôt alors qu’il esquissait graduellement quelques pas pour se rapprocher d’eux. Il ne pouvait définitivement pas passer à côté de ça. « Il n’y a aucun problème. Au contraire, j’en serais même ravi de pouvoir les rencontrer. Après tout, c’est pour eux cet endroit existe. » Azriel savait que le « eux » utilisé par Adrian désignait l’ensemble des Pokémon sur terre, mais sa formulation lui fit malgré tout arquer un sourcil. Fidèle aux habitudes qu’il avait concoctées à l’arrache depuis l’arrivé de la Kanazawa, il ravala toutefois toute forme de commentaire et admira en silence la scène. Il avait hâte que la visite débute.

« Tiens, tes plans. » Il ne l’avait même pas entendu revenir. Décrochant un regard à l’androgyne, il la regarda tendre une pile de feuilles à Adrian qui s’empressa de les pincer dans son calepin. « Ce ne serait pas plutôt une base secrète gouvernementale ton centre pour être aussi grand ? » Amusé, il démentit la théorie de l’Ichigo d’un mouvement de la tête puis utilisa son stylo pour pointer les portes fermées d’un ascenseur qu’ils n’avaient jamais remarqué. « Le centre ne le limite pas seulement à ce que vous voyez. L’Empire possède six succursales dans toutes Kalos en plus de celle-ci, la maison-mère. Il y a autre chose en bas. » Azriel fronça les sourcils. C’était la première fois qu’il entendait parler d’un sous-sol et il se doutait soudain que ce n’était sans doute pas pour rien. Pour les clients, cet endroit ne devait pas posséder d’attrait particulier, mais qu’en était-il pour les visiteurs ? Il s’entraînait ici depuis plusieurs jours et commençait tout juste à comprendre qu’il ne connaissait en réalité strictement rien au centre. Il y avait plus apparemment de mystères que de découvertes dans cet endroit… De ce fait, combien de surprises lui réservait-on encore ?

« Bien, allons-y si vous le voulez bien. » Annonça-t-il d’une voix joyeuse en invitant le trio à le suivre. Docile, Azriel le talonna à la manière d’un animal curieux jusqu’à la première porte. La première fois, il s’était laissé impressionner par l’imposant accès en acier peinturé d’un « 1 » symbolique, mais il avait vite compris qu’il n’était que purement décoratif. Directement sur sa droite se tenait une entrée automatique de dimensions normales. D’ailleurs, en les voyant s’approcher, les portes en verres s’ouvrirent d’un accord commun pour les laisser entrer dans la pièce. À l’intérieur, la température élevée lui arracha une grimace de surprise. « Nous tombons à pic, l’un de nos meilleurs dresseurs est présentement en combat sur le terrain n°1. Je conseille que nous montions sur la passerelle d’observation pour ne pas les déranger. » Azriel se rappelait le premier combat auquel il avait assisté dans la salle dédiée aux fées… La scène avait été spectaculaire et il savait qu’il ne pourrait jamais oublier ce qu’il avait vu cette journée-là. Ça avait été le coup de cœur le plus mémorable de sa vie.

Curieux, il laissa naturellement ses yeux glisser sur les cinq impressionnants terrains parfaitement alignés. Sur le premier, un Métalosse et un Steelix semblaient en plein affrontement. « Le choix du sol a été le sujet d’un débat fastidieux… » Confiât-il sur le ton de la rigolade. Effectivement, le rouquin ne s’était pas attendu à voir les arènes complètement recouvertes de sable. Mais en même temps, qu’avait-il imaginé ? Que tout serait couvert d’acier, du sol au plafond ? « Comme les Pokémon acier ont souvent un poids conséquent, nous avons toutefois préféré un recouvrement qui amortirait leur chute. » Perché en haut de la passerelle, il s’arrêta pour se retourner vers l’objet de son monologue. « C’était la meilleure solution pour la durée de vie de notre plancher. » Sa voix trahit à nouveau une blague à laquelle Azriel ne réagit pas. Se penchant sur la balustrade, le jeune homme s’étonna de la simplicité de la pièce. Attentif à l’ensemble de son petit groupe, Adrian sembla remarquer l’étonnement sur les traits de son ami puisqu’il enchaina aussitôt ses explications. « Les Pokémon aciers n’ont pas de gros besoins. Leurs capacités défensives étant leur principal atout, la particularité de cette pièce repose plutôt sur sa flexibilité. » Il avait toujours une réponse à tout. Azriel ne savait plus s’il devait s’en réjouir ou s’en inquiéter. « La qualité de l’atmosphère est continuellement sous surveillance afin qu’il n’y ait, entre autres, aucune trace d’humidité. Je vous épargne les détails, mais notre équipe veille à diminuer la masser volumique de l’air le plus possible… Ce qui explique la chaleur. Les pokémon acier y sont particulièrement sensibles. Comme ce type dépense uniquement de l’énergie lorsqu’il est en déplacement, nous avons voulu simplifier au maximum leurs mouvements pour qu’ils s’épuisent moins rapidement… » Il marqua une petite pause le temps de reprendre son souffle. Pendant un instant, Azriel avait presque craint qu’il ne manque d’oxygène avant de terminer son explication. « Nous pouvons cependant changer du du tout au tout la composition de l'air afin de leurs mettre des bâtons dans les roues de manière à faire paraître d'éventuelles conditions de combats réels presque… favorables pour eux ? » Il ne savait manifestement pas s’il avait été assez clair sur la dernière partie, mais il était toujours prêt à expliquer plus en profondeur de quoi il en retournait. Arès tout, c’était son travail.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 09/08/2014
Messages : 2640

Région : Kanto
Mer 7 Fév - 17:42
Ton sourire se fit plus large quand tu entendis que ta réflexion avait été la bonne. C'était toujours très gratifiant de deviner quelque chose juste par son observation, tu te sentais presque comme un détective dans ces moments la ! En tout ca il semblerait que tu venais d'apprendre quelque chose a Azriel car même s'il essayait de se faire tout petit depuis que vous vous étiez mit en marche, voila qu'il lâcha une exclamation de surprise. Il semblerait qu'il était du genre assez curieux pour se poser certaines questions, sans pour autant essayer de les résoudre par lui même ou bien simplement en demandant la réponse. Fierté ? Ca collerait bien au type Combat dont il c'était attaché, si bien que tu notas ta réflexion dans un coin de ta tête.

La proposition d'Adrian de rester passer la nuit ici si jamais la visite durait trop longtemps te pris un petit peu de court pendant une seconde. Il allait falloir que tu préviennes genre très rapidement Worick de cette possibilité, sinon il risquait de croire qu'on t'avait kidnappé et il serait capable d'envoyer la totalité de ses hommes ici. Tu pesas le pour et le contre en te disant que de toute manière, c'était toujours bien d'avoir un plan de secours, si bien que tu hochas la tête avec un sourire.

- Je vous en remercie, c'est très aimable de votre part ! J'en suis rassurée et connaissant mon collègue, il le sera également ! Je vais le prévenir que cette possibilité peut arriver alors !

Sans perdre de temps, tu envoyas un sms à Worick pour qu'il ne s'inquiète pas. Une fois que ce fut fait, tu remis ton portable dans ton sac et tu en profitas pour prendre les pokéball de certains de tes amis les plus proches. Brill, ton Riolu, fut évidemment le premier que tu sorti, surtout qu'il n'était pas un grand fan des pokéball. Il remit son écharpe trop longue en place, avant de te regarder d'un air de dire "il était temps !" ce qui te fit pouffer de rire. Tu lui fit le signe visuel que tu t'excusais avant de libérer Motisma, qui rapide comme une flèche se mit a voler un peu partout autour de tout le monde, comme pour les saluer et les observer, curieux comme pas deux.

- Motisma s'il te plait soit gentil ! Et vient dans ton pokédex si tu veux parler.

Le Motisma chromatique bleu ne se fit pas prier pour rentrer dans la machine de la même teinte. Puis il agita ses petits bras mécaniques pour saluer tout le monde

- Mosti-bonjour a tous !

Le dernier que tu libéras pour le moment, c'était purement stratégique de ta part, bien qu'il fût aussi l'un de tes compagnons les plus proches. Braségali, plus calme dans son genre, se contenta de croiser les pattes, avant de se poster a côté de toi, comme ton ombre. Si tu l'avais préféré a Tortank, Torterra ou Givrali, c'était déjà qu'il était moins colossale que les deux premier, plus calme que la troisième, mais surtout qu'il était du type Combat. Tu espérais secrètement que la vue de tes deux pokémon de ce type suffirait pour le moment à amadouer assez Azriel pour qu'il s'approche et participe à la discussion !

Quand Ichigo fut de nouveau dans le petit groupe, tu fus cette fois encore surprise par une information. Tu ne savais pas du tout s'il y avait d'autres structures en plus de celle ci, mais ca promettait de belles choses pour le futur.

- Vous avez l'intention de vous développer aussi dans les autres régions ? J'avoue que je serais terriblement intéressé si jamais vous venez à Kanto !

Permettre d'observer des pokémon dans des situations optimales... Tes recherches feraient surement un bond du tonnerre ! Tu n'en n'avais que plus hate alors que vous vous approchiez de la porte Un. La chaleur qui en sorti ne te fit pas regretter de ne pas avoir libérer Givrali pour le moment, elle aurait surement détesté l'endroit. Même Brill en fut obliger d'enlever son écharpe pour le moment, a contre cœur alors que Braségali ne semblait pas en souffrir, avec logique. Tu hochas la tête quand il parla de la passerelle d'observation, ne tenant nullement à rester en bas quand tu vis les deux pokémon qui s'affrontaient actuellement. Un Steelix et un Métalosse rien que ca !

- C'est vraiment impressionnant !

Tu n'avais pas pu t'empêcher d'exclamer ta surprise suite aux explications du basané. Tu pouffas a la remarque sur le plancher, ne pouvant qu'affirmer son idée du sable, c'était ingénieux tu devais le reconnaitre. En plus le sable avait des propriétés à polir le métal et le rendre encore plus lisse pour en enlever les imperfections dû aux coups ou a l'âge. Les pokémon devaient être ravis de se rouler la dedans ! Tu hochas la tête fasse a l'explication de la chaleur ambiante. Ce n'était pas du tout ta spécialité tu devais le reconnaitre, mais tu comprenais le plus gros du travail de cette pièce.

- En plus, sans humidité, plus de possibilité de rouille... C'est vraiment ingénieux !

Tu serais vraiment curieuse de voir comment Airmure réagirait a cette pièce, si bien que tu libéras l'oiseau. Il fut d’abord très surpris, avant de déployer ses ailes rouges, poussant un cri perçant, comme si... Il se sentait vraiment libre ici. C'était vraiment plaisant a observer.



:facepalm::
 


Cliquez pour plus d'information sur le W.A.dex!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 05/02/2014
Messages : 572

Région : Kalos
Mar 20 Fév - 6:10
L’expression sur le visage du rouquin changea du tout au tout lorsqu’il remarqua le braségali. Intrigué, il voulut faire un pas dans sa direction pour s’en approcher et le détailler de plus près, mais la bienséance acquise auprès des moines l’en dissuada. Malgré tout, il zyeuta longuement le Pokémon, regrettant de ne pas pouvoir sortir Hawkeye pour le lui présenter. Pour avoir longuement sondé le W.ADex, Azriel avait la certitude que ce poulet de feu géant était le dernier stade d’évolution de son propre galifeu et il ne pouvait pas passer à côté d’une chance comme celle-ci. Il devait le voir, le toucher, l’admirer, le questionner. Mais pas maintenant. D’autant plus qu’il n’était pas le seul Pokémon à avoir retenu son attention. Même s’il n’en avait pas la certitude, il était convaincu que le minuscule canidé bipède n’était pas complètement inconnu au bataillon… Et lorsqu’il était question de Pokémon, l’Izaya ne savait reconnaître que ceux de son type. Plus le feunard d’Alola d’Adrian puisqu’il s’était donné comme objectif de le mettre au tapis avant de quitter Neuvartault. Pour le reste, il était un néophyte de la pire espèce.

Amusée, Ichigo suivit des yeux la progression du motisma sous le regard presque désintéressé d’Azriel qui gardait minutieusement son attention centrée sur le loup et le Braségali. Dans sa tête, la situation était plus qu’évidente : il devait poser des questions à Arya. Il ne pouvait pas côtoyer de telles espèces sans vouloir en savoir plus. De nature, il n’était pas un grand curieux, préférant l’action à la théorie, mais certaines passions étaient beaucoup plus délicates à ignorer… Et celle-ci en faisant définitivement partie. « J’ignore ce qu’en pensent mes supérieurs, mais je crois que ce n’est pas à exclure. Nous vous tiendrions volontiers au courant si nous venions à nous étendre… » Répondit le basané lorsqu’Arya s’informa d’un éventuel développement à l’extérieur de la région. Parfois, à l’entendre parler, Azriel en venait à oublier qu’Adrian n’était qu’un simple employé en ces lieux… Sa connaissance irréprochable du moindre détail des lieux laissait le rouquin perplexe à tous coups. Il avait l’impression d’avoir devant lui le cerveau à l’origine de ce centre et c’était parfois difficile de se défaire de cette idée. Le Loarfti en savait définitivement trop pour un simple entraineur.

En entrant dans la salle destinée aux types acier, la réaction d’Arya arracha un rictus amusé à Azriel. La première fois, il avait sensiblement réagi de la même manière qu’elle. Quand on voyait toute la complexité et l’ingéniosité des lieux, c’était difficile de ne pas se laisser impressionner et fasciner par les arènes. Tout était minutieusement calculé pour ne rien laisser au hasard et permettre aux Pokémon d’évoluer dans le meilleur contexte pour eux. Après tout, même s’ils étaient fondamentalement tous différents les uns des autres, certaines caractéristiques biologiques les rassemblaient tous sous le même drapeau… Comme chaque être humain possédait un cœur, des bras et des jambes, les Pokémon acier répondaient tous à un modèle prédéfini qui permettait l’élaboration de ces arènes.

« Je suis heureux que la sale vous plaise. » Admit-il avec un sourire. En la voyant sortir son Airmure, le rouquin fronça légèrement les sourcils regardant plus attentivement le spécimen. Il pensait en avoir déjà vu de ses propres yeux à Hoenn, mais il n’arrivait pas à en avoir la certitude. C’était peut-être trop loin dans sa mémoire. Chose certaine, en revanche, c’était que le Pokémon était assurément heureux d’être là. « Je vous inviterais bien à tester l’efficacité de nos arènes, mais je doute que nous en ayons le temps… » Embêté, Adrian fixa un instant l’oiseau puis haussa discrètement les épaules. « Je vous propose plutôt d’essayer la salle de votre choix lorsque nous aurons terminé… S’il n’est pas trop tard, bien entendu. » Curieux, l’ex-moine arqua légèrement un sourcil. Arya n’avait pas l’air d’être une dresseuse très menaçante… Mais peut-être se trompait-il à son sujet ? Son année passée au monastère lui avait apprit à ne pas s’arrêter à la couverture d’un livre pour en juger son contenu. Après tout, lui-même ne devait pas être très crédible en tant que dresseur quand on y repensait bien… Ni en tant que croyant.

À bien y repenser, Azriel n’était pas crédible dans aucun autre rôle que celui de voyou.

« Je vous propose de laisser nos deux combattants continuer leur affrontement et de passer directement à la deuxième salle… Azriel, veux-tu te charger de la présentation ? » Surpris, le rouquin dévisagea légèrement son ami puis haussa légèrement les épaules. Adrian était bien meilleur que lui pour expliquer toute la logique du centre… Pourquoi sentait-il le besoin de demander son aide ? Azriel ne travaillait pas ici. Il n’était qu’un simple client. « En quel honneur ? » Nullement surpris par le retour de question, le basané esquissa un sourire. « Parce que tu passes la majeure partie de ton temps dans cette salle avec Hawkeye… Tu dois bien la connaître désormais. » Bien sûr qu’il la connaissait bien… Mais au point de l’expliquer ? Prenant une grande inspiration, le jeune homme finit néanmoins par hocher la tête avant de se retourner vers Arya. Il ne comptait pas laisser à Adrian la satisfaction de l’avoir embarrassé ou prit de cours. Même s’il n’était pas certain de voir clairement derrière son jeu, l’Izaya ne pouvait pas pour autant baisser les bras devant un petit défi comme celui-là. Après tout, il était venu sonner à sa porte… Et ce n’était sans doute pas pour rien le connaissant. « La deuxième salle est destinée aux Pokémon combat… Mais j’imagine que vous l’aviez déjà compris. » Pas obligé d’être un as de la déduction pour le comprendre après tout. Elle-même avait affirmé connaître son amour pour ce type… « Si vous voulez bien me suivre, je crois que je vais être votre guide pour celle-ci. » Maugréa-t-il en prenant une grande inspiration. Au moins, il aurait l’occasion de s’informer sur le braségali et le loup avec elle… C’était un mal pour un bien quand on y repensait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 09/08/2014
Messages : 2640

Région : Kanto
Mer 23 Mai - 17:46
En te rencontrant pour la première fois, te cachant tout tes airs enjoués et ta tronche de gamine, on avait bien du mal à remarquer l'air quasi calculateur que tu pouvais avoir par moment. Worick en avait fait les frais dès votre première rencontre après tout, tu savais comment capter l'attention des gens pour peu que tu avais un minimum d'informations sur eux. Et pour Azriel Izaya, autant dire que tu en avais un paquet ! C'était donc non sans surprise que tu le vis s'intéressé de très prés a Braségali, alors que celui ci te regardait d'un air de dire "c'est... normal ce qu'il fait celui là?" si bien que tu dû faire tout les efforts du monde pour te retenir d'éclater de rire. Il faut dire que le Starter d'Hoenn était plutôt du genre réservé et calme, en parfaite contradiction avec le double type qu'il possédait. Tu lui répondis discrètement par quelques gestes que le jeune homme était simplement admiratif, ce qui gonfla quelque peu l'ego de ton poulet. Brill aussi eu le droit a sa séance d'observation de la part du rouquin, avec un intérêt non dissimulé et un air curieux. A en voir son regard, tu étais quasiment sûre qu'il n'avait pas de Riolu dans son équipe. En tout cas, la présence de Motisma te confirmait également plusieurs choses : Azriel ne s'intéressait vraiment qu'aux pokémon de type Combat et il n'était nullement impressionner par les pokémon parlants. C'était assez rare pour le mentionner, vu que même Ichigo suivait le petit pokédex vivant des yeux, amusée. Au moins, tu devais reconnaitre qu'ils devaient voir des pokémon vraiment différents des uns des autres pour être aussi peu surpris.

"Tu es vraiment effrayante quand tu calcules tout comme ca"

Tu faillis rire à la remarque de Brill, te contentant de lâcher un micro-sourire malgré toi. Tu te reconnectas à la réalité quand Adrian te répondit a propos d'une possible extension des lieux a travers le monde, mais ca ne semblait pas être prévu dans l'immédiat. Tu le remercias avec un sourire pour sa réponse. Peut être qu'un jour en attendant tu aurais l'occasion d'y amener ton collègue, tu étais certaine qu'il trouverait le lieu aussi intéressant que toi.
En voyant la réaction de Metallicana et la tienne face a la salle Acier, il avait l'air de se sentir embêter que vous ne puissiez pas la tester par manque de temps. Finalement il se ravisa en te proposant de voir s'il resterait un peu de temps en fin de journée pour un petit test, si bien que ton sourire s'en fit plus large.

- C'est très aimable a vous mais ne vous embêtez pas trop non plus pour moi ! Faisons comme cela, oui, si en fin de journée il reste un peu de temps, je serais ravie de faire un petit combat contre Azriel dans l'une des salles !

Non. Rien ne t'échappait, surtout pas le haussement de sourcil qu'il venait de réaliser. Tu n'en fus pas vexer pour autant, encore une fois, avec ton physique et tes airs de gamine, tu étais difficilement prise au sérieux. Qu'importe après tout, tu adorais prouver le contraire !
C'est ainsi que la visite de la première salle se termina et qu'Adrian proposa justement au rouquin de te faire visiter la seconde. Le type Combat donc, évidemment. Le fameux. Il l'annonça lui même, en se doutant que tu l'avais déjà deviné, si bien que tu lui offris simplement un sourire amusé comme réponse, non voulant pas le couper, alors qu'il ne semblait pas des plus ravis d'être mis en avant. Pourtant il ne refusa pas de jouer les guides, malgré le ton quelque peu mécontent qu'il avait. Par fierté une nouvelle fois ? Surement, au moins, cela avait le mérite de briser la glace !

- On vous suit !

Evidemment, Brill et Braségali semblait tout aussi intéresser que toi, à juste titre. Tu ne serais pas surprise de voir un ring d'installer et des appareils de musculation, mais tu devais avouer que c'était peut être trop cliché de ta part et que la salle renfermait des subtilités sur le type que tu ne connaissais pas encore. En tout cas, c'était le moment parfait pour prendre des notes, vu que ca rentrait très bien dans ton article !



:facepalm::
 


Cliquez pour plus d'information sur le W.A.dex!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Deux poèmes très simple
» Point de secret entre nous, très chers! [Topic Unique]
» [Photoshop][Très simple]Fond brushé
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Secret War

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kalos - 6E G E N :: Neuvartault-