AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» Le dernier espoir


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 17/12/2014
Messages : 3282

Région : Kantô - Alola
Dim 13 Aoû - 13:53
Regarde, nous y voilà !
En effet. Les Eoliennes, cette pension porte bien son nom.

Tu souris. C'est vrai que la pension portait bien son nom. Tout autour, de nombreux éoliens étaient disposés, bougeant au rythme du vent. Tu t'amusas à te dire que le propriétaire des lieux n'avait pas vraiment d'imagination, mais c'était beaucoup trop méchant de ta part de penser ainsi. Tu chassas cette pensée de ton esprit et te concentras sur le paysage. Il fallait tâcher de repérer les lieux. L'endroit était considérablement grand, et les quelques bâtiments se perdaient dans le décor, couvert par quelques parties boisés et les montagnes du Mont Couronné qui se profilait au loin. Derrière vous, la ville de Floraville et ses plaines fleuries déversaient ses parfums enivrants, rendant l'atmosphère de la route très féérique. Couplé au petit soleil qui pointait tout juste à travers les hauts sommets enneigés apportait au décor le plaisir qui vous rendait plus qu'euphoriques. Vous ne vous en rendiez sûrement pas compte, mais l'excitation pouvait se lire sur vos corps tandis que vous progressiez sur la route, croisant divers Pokémon que vous ne connaissiez pas. La région de Sinnoh vous faisait rêver. Peut-être profiteriez-vous de la prochaine victoire de Lucas pour obtenir l'autorisation de vous déplacer dans cette région, ou sans doute attendriez-vous que votre situation se soit totalement stabilisé pour vous avant de penser à explorer cette région. Quoiqu'il en soit, Sinnoh vous plaisait énormément. Vous étiez bien contents de pouvoir profiter d'un passage dans le coin pour en découvrir tous les plaisirs.

Ah, voilà la pension !
Au vu du nombre de Pokémon qui s'y trouvent, je pense que tu as raison.
Allons-y alors ! J'espère que cette pension conviendra.

Tu lâchas un léger soupir. Cela faisait déjà deux-trois semaines que vous traversiez les régions à la recherche d'une pension convenable pour Héricendre. Le petit Pokémon trop excité n'avait qu'à peine réussi à contenir ses flammes depuis que tu l'avais récupéré. Il restait beaucoup trop souvent dans sa Pokéball. Si cela continuait, la semi-solitude que vous deviez lui imposer pour éviter qu'il ne provoque de dégâts risquait de lui faire perdre la joie qui l'animait constamment. Tu ne tenais pas à lui faire subir cela. Malheureusement, vous n'aviez pas encore trouvé de pensions remplissant les conditions adéquates pour s'occuper du type feu. Soit elle était trop étroite en terme d'espace, soit elle n'était pas assez vivante pour motiver le Pokémon à y contenir ses flammes, soit elle était entourée d'une forêt ; à l'image de la superbe pension de ce cher Elias K. Gladstone ; qu'il risquait de brûler accidentellement. En bref, votre duo avait vécu deux semaines de voyages bredouilles, sans obtenir aucun résultat. Vous espériez sincèrement que cette pension, bien à l'écart des grosses forêts ou même des bois qui parsemaient la route, avec des grands espaces sur lesquels le Pokémon de feu pourrait parfaitement s'épanouir, et surtout une ambiance qui, au vu de ce que vous pouviez voir avant même d'être arrivé, était suffisamment joyeuse pour que le Pokémon s'y sente à l'aise, lui conviendrait. Il en avait besoin. Pour lui, pour les autres, pour le monde.

Bonjour, excusez-moi de vous déranger ...

Vous aviez tranquillement atteint les lieux et vous vous étiez rendu jusqu'à la portée d'entrée de la pension, le sourire aux lèvres, esquivant quelques Pokémon qui se trouvaient là. L'atmosphère y était très chaleureuse, ce qui te conforta dans l'idée que vous aviez enfin trouvé le meilleur endroit pour Héricendre. Et tu avais inconsciemment accéléré vers la porte, excité à l'idée de rencontrer celui qui, peut-être, saurait parfaitement s'occuper du type feu et faire en sorte qu'il puisse contrôler ses flammes. Voilà donc que tu t'étais trouvé sur le palier, ayant toqué trois fois pour attendre que la porte s'ouvre. Celle-ci s'était ébranlé au bout de quelques instants, et immédiatement, tu t'étais présenté.

Mon nom est Lucas Emerillon, et voici mon camarades de route, Peter Scott.. Je viens à votre rencontre pour vous solliciter afin de vous occuper de l'un de mes Pokémon.

Bon, en matière de présentation, on faisait mieux, mais tu étais trop excité pour réfléchir correctement à ton discours. L'important de toute façon était que la personne, ou le Pokémon, qui te faisait face savait pourquoi tu étais là, et qui tu étais. Pour le reste, il fallait attendre de voir ce que ferait ton interlocuteur …




HRP:
 

Informations:
 
10.275 - 500 : 9775 pk$.
Retiré via le PA.


Merci de passer par la banque pour les prochaines fois, nous ne pouvons pas forcément scruter tous les sujets du forum.


Dex:
 
Kadô trop trop trop cool de Sae pour Noël 2016 (keur) (keur):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo Jeux & Eleveur

C-GEAR
Inscrit le : 07/01/2016
Messages : 2684

Région : Sinnoh
Mar 10 Oct - 8:35
Je dois bien me l’avouer à un moment ou à un autre, j’adore m’occuper de mes bébés. Car oui, j’ai des tous petits à la pension, et les chouchouter est une véritable passion. Je sais que certains ont tendance à en être jaloux. Mon Riolu fait clairement partie de ceux-là, d’ailleurs, je pense qu’il est parti se caler dans son coin et ne va pas se montrer de la journée pour faire comprendre son mécontentement. Après ce n’est pas le seul, j’ai bien vu que le Zorua tentait également d’attirer l’attention sur lui. Sauf que ces petits choux sont tellement que je ne peux pas tant me le permettre. Mais mes Pokémon le savent, je n’ai pas toujours de temps à consacrer à mes tous petits comme je peux le faire pour nos entraînements récurrents en vue de l’Elite pour les plus expérimentés. Ils m’ont pour eux seuls dans ces moments. Le truc, c’est que je ne veux pas que certains d’entre eux se sentent délaissés, donc, dans ma semaine, j’aménage un créneau dans mon planning pour me permettre de profiter d’eux. Le problème, c’est que mon équipe, qui n’est plus tant une équipe mais carrément une escouade, a vu ses rangs augmenter en peu de temps. D’un côté Auriol, d’un couple dont l’arrivée d’un enfant a tout chamboulé, de l’autre Valdis qui est sortie d’elle-même de son troupeau de Grodrive pour me suivre, sans oublier Conley, le petit dernier, tout timide et effrayé par tout et tout le monde. Celui-là, il s’est retrouvé dans mes pattes alors que je n’ai rien demandé. Tanguy a décidé de nous embarquer avec lui, Seth, Raph et moi, pour une réunion des champions d’arène par leur comité. Dans le tas, il y avait un certain Monsieur Moore, un ancien champion de type feu, dont le petit Conley lui avait échappé. Une partie de cache-cache qui a failli finir en brasier géant. Au final, le vieil homme me l’a confié. Donc voilà, un Héricendre tout bébé avec moi.

Enfin, je parle des derniers arrivés, mais il y a encore Ethiops, Line et Moe dans ce groupe-là. Ce qui fait tout de même six petits Pokémon en très bas-âge à gérer. Ce qui est à la fois génial et si épuisant, parce qu’il faut leur donner une quantité monstre d’attention et d’énergie, à tous et en même temps. C’est malheureusement parfois vraiment trop dur de tenir le coup en termes d’énergie. Je m’en veux après, pourtant, il arrive que je doive couper court, à l’occasion, tant ils sont demandeurs. Je les adore et je n’arrive pas à déculpabiliser immédiatement lorsque cela se produit. Bon, aujourd’hui, ça va. Mon Statitik s’est tranquillement posé sur la Wattouat pour profiter de son électricité. Valdis s’efforce à apprendre au petit dragon à voler. Donc au final, il n’y a que Conley qui ne tient pas du tout à bouger de mes bras et Line qui aimerait bien que je la porte à la place de l’Héricendre. J’hésite à appeler Spyros, parce que je sais pertinemment que la Togepi me lâchera sur l’instant pour le Riolu. Ce serait stratégique de la jouer de la sorte même si ça ne serait pas cool pour le Pokémon combat qui apprécie sa tranquillité d’ermite. Même si j’aime bien bousculer les choses et le contraindre à interagir davantage avec les autres.

Spyros : Il y a du monde qui arrive, tu ferais mieux de te ramener !

Du monde ? Comment ça du monde ? Plus d’une personne, c’est sûr, mais combien ? Deux, trois, six, douze. Aucune idée. Et je sens que je n’aurais pas plus de précisions. Donc pour savoir s’il s’agit là de personnes que je connais ou pas, si ce sont de futurs clients, ou l’inspection, ou des randoms perdus, c’est mort. Spyros ne me dira rien de plus. Je le connais assez bien, il va me laisser découvrir par moi-même. Le truc qui m’embête, c’est que je ne peux pas tous les embarquer avec moi, ce n’est genre juste pas envisageable quoi. Enfin, je crois. Ce n’est pas comme si j’avais le choix, après. Je soupire. Je dois me résoudre à tous les faire me suivre, encore, ça, ça passe. Mais je dois surtout réussir à les faire rester calmes. Je passe par le côté est de la pension, à l’avant. En gros, je passe par la baie vitrée de mon bureau et fait rentrer tout le monde, en laissant ouvert.

Moi : Vous êtes sages, d’accord ? Je reviens dans pas longtemps.

Je sors alors par la porte de mon bureau, en refermant tranquillement derrière moi. On frappe. Je suis assez étonné, je pensais que les personnes seraient déjà dans la pension, enfin dans le bâtiment de la pension, et attendraient dans l’entrée, au comptoir. Mais non, Spyros continue de me prévenir bien à l’avance. Et je finis par ouvrir la porte. Deux hommes, deux inconnus, des futurs clients, sans doute. Ce dont j’ai bien vite la confirmation. Lucas Emerillon, nom qui ne m’est pas inconnu, même si comme cela, ça ne me revient pas. Et Peter Scott, là par contre, ça ne me dit rien. Pour m’occuper d’un Pokémon. Ça devrait être faisable, sauf s’il me parle d’un Wailord ! Qu’importe, je me décale pour les inviter à entrer.

Moi : Enchanté, Nessa Finnagan, éleveur de cette pension, à votre service ! Entrez, entrez, n’hésitez pas. Suivez-moi, allons directement nous installer dans mon bureau pour voir en quoi je peux vous aider. Bon, je m’excuse par avance mon bureau risque d’être… comment dire ça ? Occupé ? Ouais, voilà, j’ai quelques Pokémon que je ne veux pas trop laisser sans surveillance pour l’instant. Du coup, vous allez être entourés de quelques-uns de mes Pokémon.

Un grand sourire amusé, puis mon bras qui passe frotter derrière ma tête, trahissant ma gêne de ne pouvoir présenter un bureau sérieux et calme. Définitivement, je ne suis pas le mec le plus professionnel dans le domaine, mais je m’en fous. Je fais mon boulot avec plaisir, et apparemment, je ne suis pas tant mal efficace. Donc bon, pourquoi changer une formule gagnante ? Je me dirige vers mon bureau, serein. J’ouvre la porte. L’apocalypse. Sur le coup, je ne sais même pas comment réagir. Mais deux secondes plus tôt, tout était calme. Et là, du bruit, des pleurs, des flemmes, des éclairs. Comment faire bonne impression avec ça ? Aucune foutue idée ! Il me faut quelques secondes pour analyser la situation. La Baudrive qui tente de calmer la Togepi apeurée, ok, pas urgent. Des éclairs, Moe et Ethiops, vers où ? Je vois une petite queue rose disparaître dehors. Leptia, je suis certain que la Skitty est encore derrière tout cela. Elle a dû une nouvelle fois venir attaquer Conley. Je ne sais pas ce qu’elle a contre lui, mais elle va devoir se calmer, car je risque d’intervenir, même si je ne suis pas son dresseur. Conley, le Héricendre, les flammes, encore là. Et Auriol qui tente de l’approcher, ne craignant pas vraiment le feu de par son type dragon. Elle est là l’urgence. Je fonce vers le petit type feu avant qu’il ne déclenche un incendie.

Moi : Tout va bien Conley, je suis là, tu te rappelles, pas besoin de s’enflammer comme ça. On reste calme, viens là. Merci Auriol.

Le Héricendre se calme, lentement. Les flammeroles de son dos s’amenuisent, jusqu’à s’éteindre. Il s’avance vers moi, je le prends dans mes bras, et lui caresse la tête. Seconde étape, apaiser Line. Je m’accroupis devant la Togepi, à côté de Valdis, en posant Conley sur mes genoux. Je lui explique que tout est revenu au calme, qu’il n’y a plus de raison d’avoir peur, de prendre exemple sur tous les autres ici, qui ne sont plus dans ce moment de panique général. Les pleurs commencent à cesser, laissant place à des sanglots nerveux. Victoire. La Wattouat chromatique s’approche, Ethiops en profite pour sauter et me grimper sur le bras tandis que la petite Togepi se laisse glisser sur le dos laineux qui s’offre à elle. Ils se gèrent entre eux, le calme est revenu. Je peux essayer de m’excuser de tout cela auprès de mes clients, si ces derniers ne fuient pas suite au spectacle qui s’est déroulé sous leurs yeux. La honte. Avec mon Statitik beige sur l’épaule et le Pokémon feu dans mes bras, je me redresse et viens prendre place sur mon fauteuil. J’essaie de reprendre contenance. Sourire embarrassé.

Moi : Je suis vraiment désolé. Ils sont petits encore et tout récemment avec moi pour certains, comme ce petit gars-là qui a un peu de mal à gérer ses émotions. Mais on s’en sort, enfin j’essaie. Enfin bref, prenez place. Asseyez-vous et expliquez-moi la raison de votre venue, si tout ça ne vous a pas fait trop peur !

J’essaie l’humour, même si j’ai quand même honte et que je comprendrais que cela soit suivi d’un refus et d’un demi-tour de la part des deux hommes. En fait, je ne sais juste pas à quoi m’attendre. Je pense qu’ils n’avaient pas en tête de se voir face à une telle scène en venant ici, et à vrai dire, moi non plus. Mais bon, il n’y a pas vraiment moyen pour revenir en arrière et fermer la baie vitrée derrière moi pour éviter tout cela. Tant pis, je vais bien voir ce que cela donne.



Hrp:
 



Autres comptes : Maëve Kent - Roy Harrison - Lottie McOleksion
Remerciements:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» On n’oublie pas le visage de la personne qui a représenté votre dernier espoir. (ambre)
» Haiti le dernier espoir...
» Le papillon des étoiles
» Un dernier espoir
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Sinnoh - 4E G E N :: Floraville :: Les Éoliennes-