AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» Passage chez l'autochtone Safranien


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 17/12/2014
Messages : 3282

Région : Kantô - Alola
Lun 31 Juil - 23:44
Tiens, t'en dis quoi toi ?
Elle me paraît intéressante.
Va pour celle-ci alors !

Le rouquin hocha la tête sans montrer s'il approuvait ou non ce choix. Il semblait simplement te suivre dans ton choix à toi, et ne regrettait pas d'agir de cette façon. De son côté, Eric n'avait pas son mot à dire puisqu'il n'était pas là. Depuis que vous étiez rangers, il était subitement devenu la cible d'attaques incessantes qui l'avait poussé à s'isoler le temps de trouver une solution, d'abord pour lui-même qui n'allait pas pouvoir supporter cette situation très longtemps, mais aussi pour vous, qui se retrouvaient également confrontés à ces nombreuses attaques tant que vous étiez avec lui. Il avait donc choisi de fuir avec l'aide de ton oncle dans un lieu que tous ignoraient, même ce dernier puisqu'il l'avait simplement aidé à semer ses poursuivants, ceci dans le but d'éviter que n'importe lequel d'entre vous ne puisse divulguer même par erreur sa position à l'ennemi. C'était bien ainsi. Au début, les attaques n'avaient pas cessé, ses ennemis cherchant à vous arracher l'information de sa cachette sans succès. Puis peu à peu, ils avaient stoppé leurs assauts, comprenant que vous ne saviez absolument pas où il pouvait se trouver, néanmoins, vous sentiez que des regards espions continuaient de vous suivre dans l'ombre, dans le cas où Eric viendrait à revenir vers vous. En attendant ce jour, eh bien vous n'étiez que deux. Sans lui, vous n'étiez pas en mesure d'assurer vos missions, et c'était tout aussi bien ainsi. Cela vous évitait de prendre trop d'avance sur lui, et vous profitiez d'une pause dans votre travail.

Visiblement, il ne va pas être difficile de trouver !
En effet !

Vous aviez rapidement quitté le centre Pokémon de Safrania pour partir en direction de la route 12, suivant naïvement les panneaux qui vous indiquaient votre objectif. Cette petite promenade sur ces lieux te remémoraient quelques souvenirs nostalgiques de dresseur en quête de puissance qui te semblaient désormais si vieux, si anciens. Comme il t'était étrange de te rappeler comment tu étais et comment tu te comportais à cette époque, mais surtout la situation dans laquelle tu te trouvais. Tu vivais de façon précaire, profitant des gains monétaires que tu tirais de tes quelques matchs contre des dresseurs et de tes quelques matchs dans les arènes qui avaient contribué à faire gonfler ton budget. Tu n'étais encore alors qu'un dresseur lambda, un homme que personne ne connaissait en dehors des puristes des combats Pokémon qui avaient eu vu de ce dresseur qui avaient déjà conquis plusieurs arènes en l'espace de quelques mois seulement ; il fallait dire aussi que t'était fait remarquer lors de ta première arène ; et aujourd'hui, il était presque étrange de ne pas croiser quelqu'un qui au minimum te reconnaisse. Quelque part, ce retour dans ta région natale, que tu avais tant de temps à te souvenir vraiment, te faisait ressentir une émotion fort bizarre. Ce n'était pas de la tristesse, ce n'était pas de la joie, ce n'était pas non plus de la nostalgie ou encore de la mélancolie. En vérité, tu n'arrivais pas à le décrire car il s'agissait d'un tout, regroupant ces quatre émotions.

Eh beh, regarde-moi ce sequoia géant !
Je ne vois que ça.
C'est vrai que c'est difficile de voir autre chose que ce sequoia. Enfin … En tout cas, c'est qu'on est sur la bonne voie !

Peter hocha cette fois pour approuver. Vous arriviez bientôt à destination. Vous avanciez d'un pas assuré vers votre destination, ne laissant nullement paraître la raison même de votre présence dans le coin. Pourtant, votre raison était plus que louable. Lors d'une de vos missions, vous étiez en effet tombé sur un petit Héricendre, perdu, abandonné sans doute, et en très mauvais point. Lorsque vous aviez tenté de le récupérer, il vous avait attaqué, et il avait fallu jouer de votre ingéniosité et de votre courage pour l'attendre et lui faire comprendre que vous ne lui étiez pas hostile. Vous l'aviez ensuite soigné, chouchouté et fait quitter son air déprimé qu'il arborait les premiers jours. Aujourd'hui, il était d'une gentillesse sans nom, mais beaucoup trop excité. Vous aviez du mal à contrôler sa joie qui se matérialisait par un excédant de flammes qu'il crachait à tort et à travers, obligeant à le surveiller en permanence pour intervenir rapidement lorsqu'il vient à faire brûler quelque chose. La ligue des rangers avait fini par prononcer ses ordres : il fallait confier le Pokémon à un éleveur afin qu'il l'aide à se maîtriser et ainsi éviter de provoquer des blessés plus ou moins graves ou encore des dégâts matériels. Le but n'était évidemment pas de faire en sorte qu'il devienne un Pokémon pour un ranger, mais simplement de l'aider à contrôler son excitation pour éviter qu'il ne nuise à quiconque lorsqu'il serait remis en liberté ou confié à un tiers. Et puisque c'était vous qui l'aviez trouvé, on vous avait chargé de lui trouver un endroit où il serait bien et où il pourrait s'épanouir tranquillement.

Tu toques le premier ?
Faisons ainsi.

Nous sommes d'accord, il y avait mieux comme endroit pour un type feu qu'une pension entouré par une forêt, mais sur l'affiche, ce n'était pas vraiment précisé que c'était le cas, et puis peut-être l'élever avait-il prévu quelque chose pour les Pokémon comme lui ? Le doute était permis. De toute façon, vous étiez venu pour vous assurer de cela. Restait encore à toquer. Étrangement, tu faisais face à une hésitation. Vous jetterait-il si vous partiez sans rien faire en découvrant que l'endroit n'était vraiment pas sûr pour un type feu comme Héricendre ? Vous forcerait-il à lui confier le petit sans l'assurance d'être un éleveur en lequel tu pourrais placer ta confiance pour s'en occuper correctement ? Trop de questions te taraudèrent, et tu choisis de les dissiper en toquant sans réfléchir. C'est seulement à cet instant que tu vis qu'un Héliatronc vous fixait depuis que vous étiez arrivé. Il n'avait pas bougé, pas esquissé de mouvement dans votre direction, mais il était là, silencieux, attendant peut-être quelque chose. Tu gloussas un coup mais n'y fis très plus attention lorsque la porte s'ouvrit devant toi, dévoilant un homme qui devait être le propriétaire de la pension. Tu affichas un large sourire jovial.

Excusez notre dérangement ! Je me présente, Lucas Emerillon, dresseur de mon état, et voici mon ami Peter Scott, dresseur lui aussi. Nous avons entendu parler de votre pension et nous aimerions savoir s'il serait possible de la découvrir un peu plus pour, éventuellement, déposer l'un de nos Pokémon ?

Bon, tu préférais ne pas rentrer dans les détails, mais il n'y avait pas besoin de le faire de toute façon pour le moment. Ce qui importait, c'était qu'il sache pourquoi tu étais venu le voir. Maintenant, restait à voir ce qu'il y répondrait, et ce qu'il ferait derrière. Tu gardas donc ton sourire jovial en attendant de voir quel serait sa réaction ...




HRP:
 


Dex:
 
Kadô trop trop trop cool de Sae pour Noël 2016 (keur) (keur):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 29/10/2013
Messages : 1234

Région : Kanto
Mar 15 Aoû - 3:45
C'était une nouvelle journée banale dans mon monde. Aujourd'hui, nous venions de terminer un entraînement de longue haleine avec un Roucarnage d'un ranger qui avait décidé de ne plus combattre. Il m'avait fallu trois jours pour identifier une ancienne blessure qui n'avait pas été soignée comme un corps étranger était resté coincé dans son aile avant de pouvoir commencer avec lui de la rééducation et enfin un entraînement assez intensif pour qu'il pusse retrouver son niveau d'antan. Cela avait été assez délicat de construire son potentiel à nouveau, mais nous y étions arrivé et le ranger en avait été satisfait, ce qui était ce qui comptait le plus.
Après avoir passé tant de temps avec lui, j'avais seulement ressenti une forme de vide lorsqu'il était reparti, mais c'était souvent comme cela que cela se passait. Mon collègue, Herbert, avait été très encourageant pendant tout le long de cet entraînement et cela m'avait beaucoup aidé. Il m'avait laissé faire le travail comme je le voulais, mais s'était occupé de tout ce qui se passait aux alentours.

Cette fois, c'était donc à moi de m'occuper de tout ça et de lui laisser le plaisir de s'occuper des Pokémon plus tranquillement. J'avais décidé de tout prendre en charge : l'entretien du jardin, de la maison et nettoyer tous les objets du quotidien qui nous servaient pour les entraînements. C'était réellement une lourde charge et même si certaines choses me paraissaient être des automatismes, je savais que cela me prendrait sûrement plus d'une journée pour m'occuper de tout, ce qui était assez long comme cela. Pour autant, je visualisais cela un peu comme du repos également, d'une certaine façon. J'avais beaucoup à faire, mais il s'agissait de tâches pour lesquelles je voyais réellement un résultat immédiat, ce qui changeait des entraînements où il me fallait parfois attendre plusieurs mois avant de commencer à voir le résultat attendu.

Ainsi, je m'occupais devant le jardin, me servant du jet d'eau pour nettoyer toutes les gamelles, jouets et même la couveuse qui était inutilisée en ce moment. Le soleil était présent ce jour-là, ce qui me permettait d'apprécier d'autant plus ce moment. J'avais réellement besoin de ce genre de pause et il me semblait que mes amis l'avaient compris. Je n'avais pas été dérangé depuis le début de la journée, que j'avais commencé en préparant un bon petit déjeuner pour tout le monde avant de m'atteler au ménage de la maison. Personne ne m'avait dérangé et tous s'étaient naturellement dirigés vers Herbert pour jouer avec lui ou simplement se dégourdir les pattes. La scène était adorable à regarder, lui se trouvant au milieu du jardin et nos amis autour de lui, à l'écouter paisiblement et patiemment. Il était équipé de plusieurs balles adaptées aux gueules des différents Pokémon pour qu'ils eurent la possibilité de jouer comme ils le souhaitaient.

Les heures passèrent et la pause était arrivé pour Herbert qui m'avait demandé de m'occuper des Pokémon le temps qu'il pusse appeler Özlem. J'étais à mon tour parti dans le jardin, ma journée était bien avancée et je remarquais alors tout le travail qu'il y aurait à faire dans cet espace. J'avais de nombreux endroits à nettoyer et notamment le pire endroit à aller désinfecter. Je devais m'occuper du cabanon utilisé pour les reproductions et honnêtement, c'était le seul endroit dans lequel je refusais d'aller en règle générale. Je ne supportais pas cet endroit, il me donnait des nausées incontrôlables, mais ce n'était tout de même pas une raison pour que ce fut à chaque fois à Herbert de s'en occuper, car même s'il était bien moins sensible que moi à cette idée, il ne le prenait pas pour autant pour une partie de plaisir.

J'avais rassemblé tout mon courage. J'étais prêt à franchir cette porte de l'antre du démon quand je fus miraculeusement sauvé. Au loin, depuis la maison, Herbert m'appelait. Le brun me faisait signe avec un sourire dans sa barbe, visiblement peu conscient de ce qu'il venait de m'empêcher de faire.

En effet, quelques secondes plus tôt, quelqu'un avait frappé à la porte en demandant visiblement mes services. Herbert avait ouvert à deux jeunes hommes visiblement fraîchement débarqués et bien décidés à venir se perdre sur la route 12.
    « Bonjour, je suis Herbert Johnson, l'un des éleveurs de la pension. Enchanté de faire votre connaissance. Ne vous inquiétez pas pour le dérangement, cela nous fait toujours plaisir d’accueillir des nouvelles personnes ici. »
Herbert jeta un œil à Dahlan, la Héliatronc qui s'était mise sur le côté depuis qu'il avait ouvert la porte. Il eut un petit sourire, elle se sentait toujours responsable ici, cela pouvait parfois surprendre de la voir débarquer, mais elle était toujours aimable, relativement, et ne posait que très rarement problème.
    « Dahlan, nous avons deux invités. »
L'Héliatronc s'activa aussitôt, comme s'il s'agissait maintenant de sa nouvelle mission. Elle fila à l'intérieur de la pension, passant sur le côté de Herbert pour pouvoir rentrer et alla chercher de quoi accueillir dignement ces deux nouvelles personnes.
    « Je vous prie, vous pouvez entrer messieurs, le propriétaire est dans le jardin. »
Herbert sortit alors pour venir me chercher.
    « Elias, tu peux venir ? »
C'est à ce moment-là que je pus souffler un bon coup, remerciant d'avance les personnes qui avaient pu me détourner de cette tâche terrible. Je m'étais approché avant d'apercevoir un roux et un blond que je ne connaissais pas. Avec Herbert, au loin, ils faisaient un trio gagnant qui m'avait fait sourire. Arrivé à leur niveau, je me présentais enfin.
    « Bonjour, je suis Elias Gladstone, éleveur. »
Je regardais Herbert d'un air interrogateur, persuadé qu'il s'était lui-même présenté et avait écouté ces jeunes gens avant de les laisser entrer. Il avait donc sûrement des informations à me donner qui seraient moins pénibles à me donner de sa part plutôt qu'en faisant répéter ces deux personnes.
    « Ces deux personnes sont là pour visiter la pension et... apparemment ils deviendraient aussi des clients prochainement ? »
Il avait posé la question en se tournant vers eux, comme pour les relancer. J'attendis donc une réaction avec impatience, me demandant ce qu'ils allaient vouloir savoir de la pension et comment répondre au mieux à leurs attentes.



Le Togekiss niv. 50 est à toi !
Is ok pour l'apprentissage des CS. (:


Avatar (Yulia) + Signature (Vanee) = love.
SONNFLORWALDS. Un nom compliqué pour une pension qui vend du pâté.
Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 17/12/2014
Messages : 3282

Région : Kantô - Alola
Ven 18 Aoû - 19:30
Bonjour, je suis Herbert Johnson, l'un des éleveurs de la pension. Enchanté de faire votre connaissance. Ne vous inquiétez pas pour le dérangement, cela nous fait toujours plaisir d’accueillir des nouvelles personnes ici.

Tu réprimas un sourire. Comme le monde était petit. Les Johnson s'étaient-ils donc exportés dans toutes les régions ? La curiosité te poussait à vouloir au plus vite partir en quête de ce nom à travers le monde, mais pour le moment, ce n'était pas le sujet. L'homme semblait d'une grande sympathie, et t'apaisa presque immédiatement comme il apaisa Peter. Votre légère gêne, dû à votre dérangement, avait laissé place à un plaisir significatif de se trouver accueillis par une personne aussi gentil. La visite promettait d'être appréciable, c'était déjà cela de pris. Enfin, ce n'était pas si certain que cela. Ce Herbert avait bien précisé qu'il n'était que l'un des éleveurs de la pension. Il y avait donc un autre, peut-être même plusieurs autres, éleveur qui n'était pas encore apparu et dont le , ou les caractères, n'était pas encore connu malheureusement. Tu sentais cependant que cela n'allait pas tarder, et tu chassas bien vite tes doutes et tes craintes. De toute façon, si ton interlocuteur te semblait aussi sympathique, cela devrait également être le cas de son collègue, non ? Tu tireras bien vite les conclusions de ce mystère.

Dahlan, nous avons deux invités. Je vous prie, vous pouvez entrer messieurs, le propriétaire est dans le jardin.

Dahlan, c'était l'Héliatronc que vous aviez aperçu en arrivant. Le pokémon s'activa sur l'ordre de l'éleveur et disparut dans la bâtisse, probablement pour préparer de quoi vous désaltérer ou nourrir votre gosier. De votre côté, vous répondîtes à l'invitation de l'homme en pénétrant dans la maisonnée, suivant votre guide qui partit chercher son collègue, revenant avec lui assez vite. Le second homme, dont la carrure plutôt banale faisait que tu n'étais aucunement intimidé par sa présence, paraissait tout aussi sympathique que Herbert Johnson, et te rendit parfaitement serein face à la situation : visiblement, il n'y avait pas d'autres éleveurs dans cette pension, et les deux présents ne montraient aucun signe d'hostilité ni même de dépit. Ils étaient simplement contents de vous rencontrer, même si c'était certainement plus pour l'éventualité où vous veniez déposer un Pokémon ici que le simple fait de faire votre connaissance ; encore que le nouvel arrivant ne le savait pas encore, sa joie devant probablement être d'une origine différente. Cela te faisait bien plaisir d'être ainsi accueillis.

Bonjour, je suis Elias Gladstone, éleveur.
Enchanté !
Enchanté !

Le rouquin et le blond hochèrent mutuellement la tête en signe de respect tout en offrant un sourire jovial en direction du brun. Celui-ci se tourna vers son collègue, semblant l'interroger du regard, cherchant probablement à savoir la raison de votre présence. Ce dernier finit par répondre, répétant tes paroles en la tournant en question, comme pour chercher à vous questionner. Apparemment, votre raison semblait quelque peu flou à ses yeux. Sans doute était-ce dû au fait que vous parliez plus d'une éventualité. L'hypothèse n'était pas à exclure. Accordant un regard à Peter, celui-ci te sourit en agitant ses mains pour te dire que tu pouvais leur expliquer sans problèmes.

Oui, c'est tout à fait cela. À vrai dire, j'ai recueilli récemment une petite Héricendre lors d'une de mes missions, et depuis que je l'ai soigné, elle est extrêmement excitée et tire des Lance-Flammes à tout va. Malheureusement, je n'ai pas le temps nécessaire pour m'occuper de ce problème, aussi je cherche un éleveur qui puisse lui offrir l'endroit idéal pour qu'elle se sente à l'aise tout en évitant de provoquer d'éventuels incendies ou autres catastrophes avec ses flammes. On m'a dit beaucoup de bien de votre pension, alors je me suis laissé tenter, néanmoins au vu du nombre d'arbres qui entourent l'endroit, s'en occuper risque d'être très difficile. C'est pourquoi j'aurais souhaité pouvoir visiter un peu votre pension afin de me faire une opinion plus précise.
En tout cas, même si ce n'est pas forcément le meilleur endroit pour Héricendre, cette pension ne déroge pas au mérite que nous a vendu l'homme qui nous l'a présenté, je dois bien l'admettre.

Le petit commentaire de Peter n'était peut-être pas nécessaire, mais tu ne lui en touchas pas mot. Tu pensais la même chose, mais tu préférais le garder pour toi-même. L'important pour le moment, de toute façon,c'était de savoir si les lieux avaient de quoi accueillir un Pokémon pyromane incontrôlable. Pour le reste, tu aviserais. De toute façon, il fallait attendre de savoir ce qu'allait répondre l'éleveur derrière ...




Merci pour le Togekiss :3 Et du coup, je te laisse au passage Tyranocif comme prévu. Elle est niveau 59 (3/4) et je souhaiterai que tu la montes niveau 64 (0/5), soit 21 combats ce qui donne 420 Pk$ que je t'envoie de suite o/ Voilà sa fiche au passage, fais-en ce que tu veux avec :)


Freed
Tyranocif ♀
Protectrice
Lvl 59 (3/4)
Statitiques & Attaques
PV : 100 + 100 = 200
Attaque : 134 + 117 = 251
Défense : 110 + 40 = 150
Attaque S : 95
Défense S : 100 + 50 = 150
Vitesse : 61 + 125 = 186

Attaques | Groz'Yeux, Morsure, Tempête de Sable, Grincement, Attrition, Eboulement, Vibrobscur, Mania, Grimace, Représailles, Mâchouille, Seisme, Crocs Éclair, Crocs Feu, Crocs Givre.
CT | Dracochoc, Vibraqua, Poliroche, Cauchemar
CS | Surf, Force

Informations:
 


Dex:
 
Kadô trop trop trop cool de Sae pour Noël 2016 (keur) (keur):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 29/10/2013
Messages : 1234

Région : Kanto
Mar 22 Aoû - 4:12
J'étais heureux. Les deux personnes qui venaient d'arriver pouvaient me demander ce qu'ils voulaient. Même si je savais pertinemment que cela allait seulement repousser cette tâche. J'allais de toute façon devoir y retourner à un moment donné, donc ce n'était pas non plus super évident pour moi.
Mais, pour le moment, j'étais super content de ne pas avoir à m'y atteler là tout de suite maintenant.
Je m'étais donc présenté avec un grand sourire, plus franc que celui que je pouvais avoir habituellement en ayant des visiteurs à la pension. Enfin, après tout, c'était – à part pour cette histoire de nettoyer ce terrible cabanon – une bonne journée qui s'annonçait, donc je ne devais rien avoir à craindre en particulier. J'avais toujours envie d'avoir l'air affable auprès des visiteurs. Parfois, ils venaient simplement pour demander un conseil, d'autres fois, c'était plutôt pour nous confier l'un de leurs Pokémon et enfin, certains clients habituels venaient juste acheter leurs provisions pour leurs Pokémon chez nous parce que c'était plus proche et ils savaient que nous avions toujours du stock. Alors ils pouvaient venir pour un peu tout et n'importe quoi, donc j'observais Herbert qui les avait accueilli pour qu'il pusse me dire ce que je pouvais faire pour eux.
Herbert résuma la situation en une phrase, avec un air interrogatif, comme à son habitude, pour signaler qu'il y avait des choses à développer. Il était plutôt heureux que les deux hommes eurent compris à quoi il faisait référence, car de mon côté, je ne pouvais que attendre que les paroles se libèrent enfin. Et finalement, ils se consultèrent, avant que le blond ne prit la parole. Je l'écoutais avec attention, il y avait beaucoup d'informations d'un coup, mais je préférais que l'on me parlât ainsi plutôt que de tourner en rond sans me dire les véritables raisons d'une venue.
Ils avaient l'air vraiment correct vis-à-vis de ce qu'ils voulaient, je comprenais tout à fait qu'un dresseur eût envie de vérifier mon installation avant de me confier un de ses protégés. Je les trouvais plutôt intéressants dans leur démarche, souriant un peu quand le roux me fit comprendre qu'ils ne dédaignaient aucunement la pension mais qu'ils avaient besoin de s'informer, ce que je pouvais parfaitement comprendre.
    « Eh bien merci d'être venus jusqu'ici, quelle est cette personne qui vous a parlé de la pension ? Peut-être un ancien client ? »
Je souhaiterais bien volontiers remercier cette personne qui aurait dit du bien de notre travail. La reconnaissance était toujours appréciable, je ne pouvais pas le nier, alors je me sentais légitime de poser cette question, même si cela pouvait paraître un peu trop direct.
    « Je peux déjà vous rassurer sur le fait que j'ai déjà eu à élever des Pokémon de type feu et que j'en compte parmi mes alliés. M. Johnson en garde lui-même. »
Herbert hocha la tête avec un sourire bienveillant. Je savais qu'il aimait bien voir comment je me débrouillais. Pour lui, c'était comme s'il suivait mon épanouissement en direct. Après tout, il m'avait connu au fond du trou et maintenant j'étais capable de m'exprimer sans problème devant deux inconnus alors oui, je pouvais imaginer qu'il y avait de quoi être fier.
    « Le terrain est assez vaste comme vous pouvez le remarquer. Nous avons une zone un peu plus marécageuse au fond, qui ressemble plus à un étang le reste du temps, mais nous avons eu un peu de sécheresse dernièrement, alors en ce qui concerne des jets de flamme intempestifs, je peux aussi vous rassurer sur le fait que plusieurs de nos Pokémon de type eau seraient tout à fait à même de gérer ce genre de problèmes. »
En effet, j'étais content de pouvoir compter sur tous dans ce genre de cas. Mes alliés pouvaient se montrer très aidants, sans aucune contrepartie, simplement de la bienveillance et de l'amour que nous leur donnions avec Herbert, mais aussi parfois Özlem et dernièrement Esther.
    « En tout cas, pour ce qui concerne son problème de flammes, il est fréquent chez les Héricendre de remarquer des difficultés à maîtriser leur puissance de feu. Nous avons nous aussi recueilli un Héricendre, qui, à force de soins, est parvenu à surmonter cela et ne développe à présent ses flammes uniquement pour se préparer à un combat. Ses flammes dorsales sont d'ailleurs subséquemment devenus bien plus imposantes tout comme ses attaques, alors si votre Héricendre présente déjà des Lance-Flammes importants, c'est qu'elle doit bénéficier d'un haut potentiel que nous devrions pouvoir libérer. »
Je n'avais pas envie de lui peindre un tableau idyllique comme si j'avais réponse à tout, mais il fallait bien avouer que dans ce cas-ci, j'étais plutôt expérimenté et j'avais réellement l'impression que je pouvais aider ces deux hommes et leur petite Héricendre. Je ne me serais pas permis de leur faire perdre du temps le cas échéant.



Ça marche, merci ! (:


Avatar (Yulia) + Signature (Vanee) = love.
SONNFLORWALDS. Un nom compliqué pour une pension qui vend du pâté.
Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 17/12/2014
Messages : 3282

Région : Kantô - Alola
Mer 23 Aoû - 12:30
Eh bien merci d'être venus jusqu'ici, quelle est cette personne qui vous a parlé de la pension ? Peut-être un ancien client ?

La dernière remarque de Peter avait fait tiquer l'éleveur. L'homme trouvait-il un quelconque intérêt à savoir qui vous avait parlé de cette pension ? Tu n'étais pas expert en la matière, mais de tête, tu dirais qu'il voulait remercier cette personne pour leur avoir offert de nouveaux possibles clients, à moins que ce ne soit simplement pour le coup de pub. En tout cas, l'intérêt qu'il portait à ce parfait inconnu était palpable. Tu te demandais s'il était plus intéressant pour lui de laisser planer le mystère ou de lui donner les quelques informations à son sujet. L'envie de prendre la première option t'attirait énormément, ne serait-ce que pour voir quelle réaction le brun aurait, mais c'était un peu trop méchant de ta part. Tu te rabattis finalement sur la seconde option, souriant de plus belle en direction de l'éleveur.

On ne sait pas grand-chose de cette personne. On a juste pu noter qu'il devait avoir dans la quarantaine et qu'il traînait visiblement souvent du côté du centre Pokémon de Safrania. Après, pour le reste ...

Peter, cette fois, n'ajouta pas le moindre commentaire. Cela n'était pas utile de toute façon.

Je peux déjà vous rassurer sur le fait que j'ai déjà eu à élever des Pokémon de type feu et que j'en compte parmi mes alliés. M. Johnson en garde lui-même.
C'est bon à savoir.

Oui, c'était déjà un bon point que le garçon avait des Pokémon feu avec lui, et qu'il devait sûrement s'en occuper ici. Cela voulait bien dire ce que cela voulait dire : la pension était hâte à prendre en charge un Pokémon qui avait la possibilité éventuelle de faire brûler tous les environs par simple accident. Pour autant, tu n'étais pas encore totalement rassuré : Héricendre était véritablement excitée, et cela se ressentait dans ses flammes qu'il pouvait cracher à la chaîne jusqu'à épuisement sans même faire attention. Elias avait beau dire, tu n'étais pas totalement rassurée quant au fait qu'il avait de quoi éviter les accidents. Il fallait que tu aies le cœur net en voyant le jardin où se trouvaient les autres pensionnaires des lieux. D'ailleurs, voilà que vous y étiez, découvrant un très terrain où se côtoyaient en harmonie plusieurs Pokémon d'espèces bien différentes. Un bon point encore pour l'éleveur.

Le terrain est assez vaste comme vous pouvez le remarquer. Nous avons une zone un peu plus marécageuse au fond, qui ressemble plus à un étang le reste du temps, mais nous avons eu un peu de sécheresse dernièrement, alors en ce qui concerne des jets de flamme intempestifs, je peux aussi vous rassurer sur le fait que plusieurs de nos Pokémon de type eau seraient tout à fait à même de gérer ce genre de problèmes.
C'est très vaste en effet. Les zones à risque sont plutôt éloignés, c'est bon.

Tu avais l'impression de passer pour l'inspecteur des normes sanitaires, mais bon, il fallait bien remarquer ce détail. L'éleveur avait beau essayé de te rassurer, tu n'étais pas serein avec Héricendre.

En tout cas, pour ce qui concerne son problème de flammes, il est fréquent chez les Héricendre de remarquer des difficultés à maîtriser leur puissance de feu. Nous avons nous aussi recueilli un Héricendre, qui, à force de soins, est parvenu à surmonter cela et ne développe à présent ses flammes uniquement pour se préparer à un combat. Ses flammes dorsales sont d'ailleurs subséquemment devenus bien plus imposantes tout comme ses attaques, alors si votre Héricendre présente déjà des Lance-Flammes importants, c'est qu'elle doit bénéficier d'un haut potentiel que nous devrions pouvoir libérer.

Tu lanças un regard admiratif en direction d'Elias. Il s'y connaissait en Héricendre ? C'était très bon à savoir, ça ! Néanmoins, un détail te fit rapidement reconsidérer ta joie.

Je ne sais pas si le véritable problème chez mon Héricendre est qu'elle ne contrôle pas ses flammes. Une fois que son excitation est retombée, elle n'a aucun mal à les maîtriser et ne les sors que quand elle a besoin de les sortir. En fait, je pense que ce qu'elle doit régler, c'est son excitation qui est bien trop expressif. Elle a tendance à en faire des tonnes, et comme elle est souvent contente, ses Lance-Flammes sont réguliers et répétés.

Tu hésitas à continuer, mais après ce que tu venais de dire et ce que tu avais vu, tu avais fait ton choix. Il valait mieux ne pas tourner autour du pot.

Vous avez une superbe pension, monsieur Gladstone. Malheureusement, je préfère éviter qu'Héricendre ait la moindre chance de provoquer un accident. Non pas que je ne vous fais pas confiance pour la contenir, mais dans ce genre de cas, il est probable qu'il faille la surveiller en permanence pour être prêt à réagir à ses Lance-Flammes, et ce n'est pas ce que je cherche pour elle. Elle a besoin de s'épanouir, d'être un peu plus libre qu'elle risque de l'être.

Bon, peut-être que tu forçais le trait, mais il était évident pour toi maintenant que l'endroit n'était pas adapté, malgré les nombreux dispositifs pour éviter les éventuels problèmes, pour elle et que tu devais chercher ailleurs pour elle. Il valait mieux éviter les pensions perdus dans les forêts. Mieux valait pour toi te tourner vers les grandes plaines et les espace plus ouverts, moins propices aux incendies. Tu tâcherais de trouver cela au plus vite, mais concernant cette pension, c'est une croix de plus qui venait s'ajouter à ta liste. Pour autant, tu ne pouvais pas en finir ainsi. En quelques instants, Elias t'avait montré que sa pension était vraiment super, et que pour presque tous les Pokémon, elle pourrait être un havre de paix. L'envie d'y déposer un Pokémon était grande, ne serait-ce pour te permettre de te décharger d'une charge de travail le temps que tu t'habitues à tes nouvelles fonctions, et si Héricendre ne convenait pas, tu avais bien un autre de tes compagnons que tu pouvais remettre à l'éleveur pour qu'il s'en occupe. Enfin, il … Plutôt elle, car il s'agissait d'une femelle.

Cependant, je suis admiratif de cette pension. C'est du beau boulot que vous avez fait là. Je mentirai si je disais que je ne voudrais pas déposer un de mes Pokémon chez vous, et à vrai dire, j'en ai un deuxième en dehors d'Héricendre qui serait ravi d'être ici pour quelques temps. Il s'agit d'une Tyranocif qui fut un de mes compagnons de routes les plus fidèles lorsque je parcourais la région de Kantô uniquement, sauf que depuis son dernier combat, elle s'est considérablement ramolli. Elle se sait à la ramasse par rapport au reste de mon équipe et a du mal à se joindre aux entraînements. Je me dis, en voyant votre pension, que ce serait l'endroit idéal pour qu'elle reprenne du poil de la bête ...

Pour appuyer ton petit discours, tu attrapas ta Pokéball pour faire sortir le Pokémon roche, qui apparut avec son habituel sourire maternel à ton attention.

Elle est très câline et obéissante.

C'était pas forcément le meilleur détail du monde, mais mieux valait que l'éleveur le sache s'il était d'accord pour s'occuper de la demoiselle.




EDIT : Et du coup, comme t'es allé vite pour faire le petit entraînement de Tyranocif, comme je le disais, je dépose Crabaraque S pour l'entraîner à son tour jusqu'au niveau 64 :3 Cela donne 110 combats tout pile soit 2200 Pk$ que je t'envoie dès que c'est confirmé ^^

Informations sur Crabaraque:
 


Dex:
 
Kadô trop trop trop cool de Sae pour Noël 2016 (keur) (keur):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 29/10/2013
Messages : 1234

Région : Kanto
Dim 27 Aoû - 5:58
C'était dommage, mais les deux visiteurs ne m'apprenaient pas grand chose sur la personne qui leur avait parlé de la pension. Ce type pouvait être n'importe qui. En fait, je retins un frisson en pensant à mon père. Après tout, la quarantaine, passant souvent du côté du centre de Safrania. Non, il ne fallait pas penser à lui, c'était la dernière personne à qui je voulais penser. Enfin, je le remerciais tout de même, avant de parler de notre expérience. Après tout, ils étaient là pour nous juger aussi, savoir si nous étions capable de garder leur Héricendre. J'espérais le convaincre, sans trop savoir dans quoi je m'engageais en disant tout cela. Après tout, j'étais habitué aux demandes particulières, pour une très bonne raison : toute les demandes étaient particulières. Chaque client venant ici avec son Pokémon avait des besoins et des envies qu'il considérait comme spéciales. Je trouvais cela assez normal, même rassurant, qu'un client fut très attaché à ce que nous fussions aux petits soins pour son Pokémon. Seulement, cette fois, cela avait l'air différent, le blond – dont je ne connaissais même pas le nom – semblait extrêmement circonspect, observant la pension sous toute ses coutures, comme si j'avais quelque chose à cacher. C'était terrible, j'avais l'impression que quoique je pouvais faire, cela ne servait pas grand chose, ce serait à eux de se faire leur propre idée. Alors, j'allais faire mon maximum, puisque c'était ce que je devais faire après tout. Je n'avais pas envie de perdre cette occasion de pouvoir relever un nouveau challenge. Même si je n'avais pas vraiment l'impression que j'avais les clefs en main.
Je donnais alors le meilleur de moi-même. Guidant les deux hommes autour du terrain, je leur présentais l'étendue du jardin. Je ne trichais pas, après tout, ce n'étais pas une scène et je me refusais à demander à certains Pokémon partir. Ils étaient ici chez eux et, en cas de problème, m’obéissaient au doigt et à l’œil. Alors j'espérais que cela ne poserait pas de problème car une chose était sûre : je n'allais pas changer mes habitudes pour un seul client un peu plus sensible que les autres.
    « Oui, nous portons une grande attention à ce que le terrain soit sûr pour qu'il n'y ait aucun danger pour les Pokémon et qu'ils aient à la fois la possibilité de vivre dans un environnement qui leur plaît. »
C'était là la stricte vérité. Après, il faisait ce qu'il voulait de cette information, puisqu'il s'agissait là surtout d'un aspect qui me tenait à cœur.
Aussi, pour en rajouter une couche et aussi pour les rassurer sur mes capacités, je leur appris également que j'avais autrefois dû élever un Héricendre puis un Feurisson. Enfin, ça, je ne l'avais pas précisé. Toujours était-il que malgré les difficultés, j'avais réussi le pari de l'aider à maîtriser ses flammes. Alors, je ne voyais pas pourquoi je ne pourrais pas y arriver une nouvelle fois.
Le blond me donna alors un peu plus d'explications sur la Héricendre qui l'accompagnait. Je comprenais que cela pouvait être en effet difficile de la contenir alors même que ses flammes partaient d'une émotion positive. Il s'agissait donc bien de ne pas l'enfermer au risque de la blesser émotionnellement mais bien de garantir qu'elle ne fisse pas de dégâts supplémentaires. Bien, c'était noté et je comprenais tout à fait sa demande.
    « Oui, je vois tout à fait. »
Mais à peine avais-je répondu qu'il poursuivait. Je l'écoutais sans trop comprendre ce qu'il était en train de me dire. Il m'avait encouragé pendant tout ce temps, pour finalement me dire qu'il n'y avait rien que je pusse faire de suffisant pour le convaincre, finalement. Super. Je me demandais presque pourquoi nous avoir demandé de visiter la pension alors que visiblement son choix était fait depuis le début. Je l'écoutais donc sans trop y croire, me disant qu'il était à la limite de l'irrespect de m'avoir fait perdre mon temps alors que s'il était inquiet à ce point, il ne servait à rien de me demander mon avis.
    « D'a-ccord... »
Ma voix trahissait un peu mon incrédulité. Je ne comprenais pas que l'on pusse se comporter ainsi et même Herbert, la force tranquille et le calme olympien en un seul homme croisa mon regard et je vis dans ses yeux qu'il était aussi perdu que moi. Tout ce que j'avais pu lui dire précisait justement que je n'avais aucun problème avec les Pokémon de type Feu et que j'étais prêt à l'accueillir mais non. Il ne chercha même pas à me montrer son Pokémon, à voir si je pouvais faire connaissance avec, si le contact passait bien... Mais non. Rien. Il avait simplement décidé que cela n'irait pas. Dans sa tête, cela avait l'air aussi simple que ça de toute façon.
Le blond continua et de sa bouche ne sortaient que des compliments que je ne pouvais plus accepter. Il venait de sous-entendre – malgré tout ce qu'il pouvait dire – qu'il ne nousfaisait pas confiance pour sa Héricendre, mais tenait à faire entraîner sa Tyranocif. Soit. Seulement, l'argument donné pour l'entraîner était un peu en trop.
    « Elle s'est " ramollie " ? »
Je trouvais le jugement plutôt sale à vrai dire, mais fis mine de simplement poser une question sur son état. Enfin, surprise. Cette fois, nous avions le droit de voir tout de suite le Pokémon en question, une Tyranocif imposante sortit alors de sa ball, regardant son éleveur avec un air doux. Bon, oui, cela ne me poserait probablement aucun problème.
    « Cela ne devrait pas poser beaucoup de difficultés pour nous, en effet. »
Après tout, c'était déjà ça, il valait sûrement mieux que oublier le reste de cette visite qui n'avait servi à rien et me concentrer sur ce que j'allais pouvoir faire avec cette Tyranocif.
    « Est-ce qu'il y a des choses qu'elle ne supporte pas en particulier ? J'ai besoin du maximum d'informations pour lui prodiguer un entraînement des plus efficaces en peu de temps. »
Car je supposais assez aisément qu'en plus du reste, il devait être assez pressé pour que son Pokémon pusse regagner rapidement sa forme d'antan.


Avatar (Yulia) + Signature (Vanee) = love.
SONNFLORWALDS. Un nom compliqué pour une pension qui vend du pâté.
Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» APRES LE PASSAGE D'ANDRE APAID
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» visite chez le gynéco
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kantô - 1E G E N :: Safrania :: Route 12 :: Sonnflorwalds-