AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
» Journée de formation : "Bien être et savoir vivre avec son Pokemon"


avatar
Modo Jeux & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 23/05/2017
Messages : 1264

Région : Johto
Sam 29 Juil 2017, 23:40
Thérésa était une crème. Une véritable crème même ! Je ne pourrais jamais la remercier assez pour l'opportunité qu'elle m'avait offerte, alors que je venais prendre un thé chez elle pour lui parler de Mia. Elle m'avait dit "Ma petite Midley, tu n'es jamais à l'école ?! Mais c'est formidable pourtant !"
Et je lui avais répondu, penaude : "Ma mère n'a jamais voulu et moi-même... J'avais peur des autres enfants, qu'ils se moquent de moi parce que je suis différente..."
"Taratata !" S'était-elle exclamé, je le devinais en train de lever le doigt pour me couper dans mes paroles. "Je ne veux pas entendre d'excuse ! Ma fille est enseignante à l'école de Mauville, je vais lui passer un coup de fil. Elle cherchait justement quelqu'un pour venir l'aider avec sa classe, je suis certaine que ça lui fera plaisir de d’accueillir ! Et au moins, tu auras eu l'occasion de savoir qu'est-ce que c'est que l'école!"
Je n'avais pas eu le courage de lutter contre la vieille dame à la résolution de fer. Elle s'était levée et avait passé un coup de fil à sa fille. Et me voilà devenue "assistante" deux fois par semaine dans la classe de Rebecca, Reby pour les plus intimes - et pour moi. Elle était ravie de me rencontrer, sa mère lui parlant souvent de moi.
La première rencontre avec les enfants avait été assez laborieuse pour moi, alors que Lidya fut adoptée presque immédiatement par la dizaine de petite tête qui assistait à mes interventions. Je n'étais même pas étonnée, cette petite Goupix captait l'attention comme une grande ! Certains enfants m'interrogèrent sur le fait que je ne pouvais pas voir et je finis par leur expliquer que c'était un handicape, que certaines personnes pouvaient ne pas entendre ou ne pas parler, ou encore ne pas marcher. A ma plus grande surprise, ils avaient été attentifs en écoutant mon histoire; peut-être pousser par la curiosité. Rassurée, je finis par clore mon récit par une phrase toute simple qui me tenait à cœur : "Ce n'est pas parce que des personnes sont différentes qu'il faut les traiter différemment... Chacun est différent, à sa manière, et de manière plus ou moins importante. C'est vos différences qui doivent vous rendre fort et elles ne doivent surtout pas vous empêcher de réaliser vos rêves. Oubliez pas les enfants: quand on veut, on peut."
Les petits me firent des éloges en criant qu'ils réaliseront tous leurs rêves : certains deviendront scientifiques, d'autres battront la Ligue, d'autres deviendront des légendes de la coordinations... Et c'est tout ce que je leur souhaite !

Au fil du temps, je finis par prendre goût à ses interventions, venant à chaque fois en compagnie de Lidya et parfois de Charly ou de Soren, sachant parfaitement qu'ils toléreraient plus facilement la présence des enfants que Mia, Tybalt ou même Kira. Et finalement, au bout d'un mois, Reby me tendit des billets pour participer à une journée de formation gratuite ayant pour thème l'entente avec ses pokemons. Elle m'avait dit d'un ton enjoué qu'en tant que future éleveuse, ça me serait sans aucun doute utile. Je l'avais remercié chaleureusement, n'en revenant pas. Reby, Thérésa... Elles étaient toutes les deux si gentilles avec moi que je m'en sentais presque mal à l'aise...

Sans attendre, j'avais envoyé un message à Luc pour lui proposer de se joindre à moi pour ce petit événement, me doutant qu'il pourrait être intéressé. Il confirma et on se donna directement rendez-vous à Mauville, au niveau de l'école où aurait lieu la formation. Je signais le registre pour nous deux avant qu'il ne soit arrivé, ayant compris que nous devrions nous mettre par équipe pour les différents ateliers. En plus de notre duo habituel, un troisième personnage allait se joindre à nous pour aujourd'hui ! Je n'appréhendais pas plus que ça de nouvelles rencontres ! Après tout, elles étaient la plupart du temps favorable. Assise sur un banc sous le point de ralliement du groupe G - notre groupe, j'attendais Luc et notre mystérieux coéquipier avec impatience, triturant entre mes mains le programme que je ne pouvais malheureusement pas lire moi-même.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 26/07/2017
Messages : 27

Région : Johto
Mer 09 Aoû 2017, 13:03
Le voyage avait commencé depuis quelques jours déjà, il avançait dans ses découvertes. Et, il était la plupart du temps très déconnecté de la réalité. Il faut dire que vivre reclu dans un endroit sans la technologie d'aujourd'hui était un réel handicap pour s'adapter. Damon ne connaissait pas grand chose du monde qui l'entourait et surtout des pokémons. Il ne connaissait que Kyo. Et les monstres sauvages que son pokémon de feu avait terrassé. Petit à petit, il montait en puissance comme le jeune combattant. Il continuait lui aussi ses entraînements pour ne pas prendre plus de poids qu'il n'en avait déjà.

Aujourd'hui, pour lui, c'était un grand jour. Il avait reçu une invitation de participation à une formation gratuite : elle avait pour thème le bien-être des pokémons et surtout comment vivre avec eux. Il espérait que cette formation allait être enrichissante, et surtout calmer son hyperactivité qui était aussi un inconvénient et un gros handicap. Enfin... il ne s'ennuyait pas tellement depuis qu'il avait quitté son dojo. Non, au contraire, chaque jours il découvrait quelque chose. Il espérait que ce soit ainsi pendant toute son aventure.

Encore une fois, chez lui, il n'existait pas de réveil et il fut difficile pour lui de se réveiller. Le sommeil était une chose importante, mais il était tout excité à l'idée de cette formation. Il enfila son kimono et partit rapidement jusqu'au centre de formation. Les groupes étaient déjà faits, le jeune Damon regarda son nom. Il était indiqué : Damon Bennett - Groupe G. Il prit le programme et courut jusqu'à son groupe.

Groupe G! Trouvé, il vit qu'il y avait une fi lle. Il s'approcha d'elle, prenant la parole pour se présenter... à sa manière.

Salut ! J'suis en retard, mais c'parce que mon réveil, l'a pas sonné. 'Fin, d'solé quoi. J'm'apelle Damon et toi ? On est dans le même groupe, nan ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 17/05/2017
Messages : 425

Région : Johto
Ven 11 Aoû 2017, 17:25
Le retour à Mauville s'était passé sans soucis et de manière très paisible pour une fois. En fait, depuis Doublonville, retourner à Mauville se révélait être super facile et ne prenait même pas plus de deux heures à pied et moins d'une heure en vélo ! Pour l'instant Luc ne possédait pas encore de deux roues, mais l'idée d'en acheter un lui plaisait de plus en plus. Les voyages seraient rapides et il pourrait couvrir une plus grande distance qu'a pied. Seulement il pourrait passer à côté de nombreuses choses et ne pourrait pas observer les pokemons facilement. Ce principal inconvénient l'avait tenu à l'écart du vélo pour l'instant. Peut être plus tard...

Le jeune dresseur avait reçu un message de Midley assez étrange qui lui proposait de venir à Mauville pour aller à l'école. Vu qu'il appréciait bien la jeune coordinatrice il avait accepté sa demande, mais il se posait des questions sur le bon état de son esprit. Il avait fuit le conservatoire qui ressemblait à une école, de musique certes, mais de niveau hardcore ou seuls les plus acharnés, doués ou méritants finissaient primés. Alors ce n'était pas maintenant qu'il était dresseur qu'il voulait remettre les pieds dans un établissement scolaire. Pourtant il avait accepté. Et il ne râlerait pas pour ne pas décevoir son amie. Après son aventure au fort Tartard, le jeune homme avait apprit qu'il ne fallait pas juger aux apparences et se laisser porté par l'instant pour apprécier les choses. Sans cela, il finirait vieux grognon amer qui n'aimait rien. Hors de question de ressembler à cela !

Luc fit un petit saut par le centre pokemon de Mauville pour y faire soigner son équipe par son infirmière préférée qui le salua avec un grand sourire. A force de passer dans la région, il commençait à connaître le personnel des centres et certains et certaines se révélaient être très sympathiques et heureux d'échanger anecdotes et dernières informations du pokemonde. Comme celui de changements à la Ligue Pokemon. Le monde des dresseurs avait été secoué par plusieurs annonces de changements dans la plus haute instance existante et pendant plusieurs jours de nombreuses rumeurs, presque toutes infondées, avaient circulés. 'Lizbeth Grandt prendrait sa retraite', 'un Concombaffe serait un starter pour l'équipe d'Arthur' ou encore 'la Ligue va fermer, c'est la fin !' pouvaient se faire entendre par les dresseurs. Luc ne prêtait pas une oreille très attentive à ces ragots, préférant se cantonner aux sources officielles mais toute cette situation prouvait d'une chose, celui du grand attachement des dresseurs à l'Elite de la Ligue. Luc en restait très loin encore, ne possédant que deux badges, c'est pourquoi il ne pensait pas encore à la Ligue Pokemon. Non, pour l'instant il irait à l'Ecole Pokemon, une bien autre instance renommée et crainte, surtout par les enfants de 8 ans.

Dans un soupire, Luc entra dans le bâtiment qui ressemblait à une sorte de vieux dojo réaménagé avec plusieurs salles de classes. Des flèches en carton rouge indiquaient le chemin à suivre pour ceux qui ne connaîtrait pas les lieux et elles finirent par amener le jeune homme jusqu'à une salle éclairée et pleine de monde. Des dresseurs de tous les ages se tenaient dans la pièce et Luc eu un peu de mal à repérer Midley qui était assise proche d'une fenêtre à l'opposé de la porte. Il se dirigea vers son amie mais fut devancé par un autre garçon aux cheveux en bataille qui couru jusqu'au banc et qui se présenta dans un souffle. Apparemment, ils allaient être dans le même groupe.

Génial. Ils allaient devoir se coltiner un gamin en kimono avec la bougeotte.
Il était encore temps de partir, Midley ne l'avait pas encore vu, enfin senti ou entendu. Oui il pourrait prétexter une perdition dans les champs ou une fugue de sa Fouinar. La tête de son amie se tourna alors vers lui. Zut. Vu. Bon bah...

« Hey ! Me voilà moi aussi pile à l'heure ! Je n'ai pas pris mon cartable par contre je l'ai laissé chez ma mère. » dit-il en souriant « On va devoir être en groupe ? Je vois nos noms avec celui de Damon Bennett qui doit être toi ? Enchanté, je suis Luc. »

Ne pas juger sans avoir essayé, ce n'est pas ce qu'il s'était dit plus tôt ? Alors il se montrerait sympathique même s'il trouvait un peu étrange le troisième membre du groupe.


Merci à Ezekiel Fitzgerald pour l'avatar :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo Jeux & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 23/05/2017
Messages : 1264

Région : Johto
Sam 12 Aoû 2017, 11:25
Mon attente prit fin lorsqu'une voix vint troubler le calme ambiant. On aurait dit la voix d'un garçon mais à l'entendre, il devait être jeune - en tout cas plus jeune que moi, c'est certain ! Ou alors c'était un adulte qui avait oublié de passer par la case puberté, c'est des choses qui arrivent malheureusement. Une maladie ou quelque chose qui ralenti le développement de la personne, c'est rare mais ça reste des possibilité et qui suis-je de toute manière pour juger. Serrant mon petit prospectus dans mes mains, je relevais la tête en direction de la voix avant d'afficher un sourire tranquille : "C'est pas grave tu sais ! Je m'appelle Midley Stanford, je suis dans le groupe G donc si toi aussi tu l'es, alors on est ensemble. Enchantée de te rencontrer !"
Si c'était bel et bien un enfant, je ne m'en sentais pas le moins du monde gênée. J'étais habituée à leur présence depuis que j'étais devenue l'assistante de Rebecca à l'école des dresseurs de Mauville alors ce serait un comble quand même.
A peine eus-je le temps de faire les présentations que la voix de Luc se fit entendre dans la foule, se rapprochant. Cette fois-ci, je pris la peine de me lever pour l'accueillir avec un grand sourire. J'étais tellement heureuse qu'il ait pu se libérer pour m'accompagner aujourd'hui - contrairement au Fort Tartare. Je ne lui en voulais pas d'ailleurs, enfin pas trop ! Au moins, j'avais pu faire la rencontre de Sheera qui était maintenant devenue une amie proche. Je ne lui avais même pas demandé s'il avait participer à l’événement d'ailleurs, n'ayant malheureusement pas le loisir de lire son blog comme je l'entends. Faudrait qu'on parle un peu plus tard peut-être, quand l'occasion sera plus adéquate.
Je tendis la main dans sa direction pour le saluer comme à l'accoutumer : "Salut Luc, je suis super contente que tu ais pu venir ! Je crois qu'on est dans le même groupe en effet, gloussais-je tout en tournant la tête sur le côté pour prendre Damon à parti. L'un de vous à pris le temps de lire le programme pour me faire un résumé ? demandais-je à tout hasard. Puis je me rendis compte que Damon n'était pas au courant pour mon handicap et que j'allais passer pour la seule fille au monde qui ne sait pas lire encore à mon âge. Je ne pus m'empêcher d'ajouter un peu précipitamment à l'attention de mon nouveau camarade de la journée : "Oh, je ne t'ais pas dit mais je suis aveugle alors si j'agis un peu "bizarrement", c'est normal, faut pas s’inquiéter... Si jamais ça te gêne, c'est toujours possible de demander aux organisteurs de changer les groupes, je pense qu'ils comprendraient..."

C'est vrai que pour le coup, Luc à l'habitude mais si Damon est un enfant, en plus d'être un peu "désavantager" par rapport à son âge pendant la formation, il risquerait en plus d'être mal à l'aise d'avec la présence d'une handicapée. Ce dont je ne me formaliserais pas le moins du monde, chacun à ses a priori sur les choses qui l'entourent et malheureusement, les handicaps ne sont pas monnaie courante et parfois dérangeants. En soit, je préfère être honnête directement afin de ne pas causer de soucis au groupe après.

Un speaker grésilla, me faisant lever la tête. Ils avaient peut-être garder les mêmes hauts-parleurs que lors du Fort car j'aurais presque reconnu le même son sur le coup. La voix d'une femme raisonna : "Tous les groupes, rassemblez vous à l'entrée du bâtiment, la formation va commencer. Mettez vous en rang pour recevoir votre Coconbaffe de soin. Ce sera votre partenaire pour la journée".
Un Cocombaffe de soin ? Je ne connaissais pas ce pokemon, bien que je crois me souvenir que c'est un pokemon venant exclusivement d'Alola. Je fronçais les sourcils : "On va devoir pratiquer avec des... Cocombaffe ?" m'interrogeais-je moi-même à voix haute, en faisant profiter mes camarades par la même occasion. Sans attendre, je pris le bras de Luc - enfin, je crois que c'est son bras vue qu'il est à ma hauteur, comptant sur lui pour me guider dans la foule.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 26/07/2017
Messages : 27

Région : Johto
Dim 13 Aoû 2017, 16:59
Midley Stanford et Luc. C'était OK, il fallait qu'il retienne ses prénoms, cela n'allait pas être compliqué. Ainsi, le groupe G était constitué d'eux trois, il espérait que tout allait bien se passer. De toute façon, ce n'était pas compliqué de passer une journée agréable avec le gamin. La fille demanda si quelqu'un avait lu le programme afin de lui faire un résumé, il l'observa alors qu'elle ajouta qu'elle était non-voyante. Cela ne démonta pas pour autant le dresseur, il se demandait comme pouvait-elle vivre sans voir. Enfin, elle ne semblait pas si triste de son sort, c'était ce qui comptait. Elle lui demanda d'ailleurs qu'il pouvait voir avec les organisateurs pour changer de groupe, il hocha vivement la tête, cela ne le dérangeait pas du tout. D'ailleurs, il prit la parole pour lui répondre.

C'pas grave, hein. On va t'aider, d'mieux qu'on peut! Par contre, j'peux pas t'aider pour lire l'programme... J'sais pas trop bien lire moi!

Lui aussi avait ses défauts, il n'avait jamais réellement appris à lire. Du coup, il lisait comme un gamin de cinq/six ans. C'était pas très pratique pour lui, il mettait des années lumières pour lire des informations sur son pokédex, par exemple. Il fallait donc se retourner sur Luc pour faire un résumé du programme. Damon espérait qu'il ne prenne pas mal du fait de faire un résumé. Et, il se rendait compte qu'il était un léger fardeau.

Après tout cela, l'animateur prit la parole. Les groupes allaient pratiquer avec un Cocombaffe. Pokémon totalement inconnu pour le jeune Damon. Il soupira, regardant alors ses deux partenaires.

C'quoi comme pokémon ça ? C'pas de Johto, hein ?

Ils marchèrent jusqu'à l'entrée du bâtiment. Le néo-dresseur se dévoua pour aller chercher le pokémon Eau, au moins il servirait à quelque chose. Il revint quelques minutes plus tard avec le pokémon dans ses mains, elle ne pesait qu'un kilos, c'était réellement léger. Alors que tous les groupes se retrouvaient avec leur petit partenaire, le speaker reprit la parole. Pour commencer, il vous faudra passer un onguent sur la peau noire du Cocombaffe. L'onguent est une sorte de fluide visqueux qui permettra au pokémon de s'humidifier et rester plus longtemps sur la terre ferme.

Damon regarda le pokémon, puis ses deux compères.

Qui veut le faire ? Proposa-t-il à Midley ou à Luc, à moins qu'aucun des deux ne veuille pratiquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 17/05/2017
Messages : 425

Région : Johto
Lun 14 Aoû 2017, 15:54
Son amie semblait être en bonne forme. Ils s'étaient séparés après son combat contre Hector et chacun avait suivit son bonhomme de chemin. Cela devenait leur petite tradition cette séparation. A Mauville ils avaient fait la même chose après leurs victoires contre Albert. Leurs pas les menaient dans la même direction mais ils appréciaient aussi faire un brin de chemin en solitaire et évoluer, vivre des aventures avec leurs pokemons pour finalement se rejoindre plus tard et se raconter leurs tribulations. Luc appréciait cette manière de faire, suffisamment proche mais pas envahissante qui permettait de forger une jolie petite amitié. Bon la mauvaise pioche ils se retrouvaient à l'école...
En tout cas, elle n'avait pas perdu son côté fonceur, enjoué et ouvert puisque des trois du groupe G, c'était elle qui parlait le plus ! D'habitude la palme du bavard se décidait entre eux deux mais après son petit voyage, Luc ne se sentait pas aussi plein d'énergie que les deux autres.

« Oui, Midley est aveugle au début je ne l'avais même pas remarqué quand je l'ai rencontrée. Ce qui prouve qu'elle se débrouille comme une chef. » dit le jeune homme en jetant un œil sur le programme de la journée de formation. Pitié pas de cours chiants sur les faiblesses de pokemons, Luc les connaissaient par cœur. Pas la peine non plus de le renseigner sur comment utiliser antidotes, réveils ou potions, ça il savait déjà le faire... Sur le billet il était noté..."Tous les groupes, rassemblez vous à l'entrée du bâtiment, la formation va commencer. Mettez vous en rang pour recevoir votre Concombaffe de soin. Ce sera votre partenaire pour la journée"
Luc n'eu pas le temps de lire grand chose que l'ensemble de la salle s'ébranla. Ils devaient être une trentaine répartis en dix groupes et ils furent tous invités à quitter la salle pour aller récupérer leur pokemon. Un quoi déjà ? Le jeune homme se plongea dans l'étude du programme tout en se laissant guider à travers les couloirs. A cause du bruit et aussi du fait qu'il n'était pas très concentré, il n'avait pas entendu le nom de leur futur partenaire. Le papier restait très succin, donnant les noms des trois intervenantes qui venaient de Rosalia ; des expertes en massage reconnues la bas. Soit. Elles utilisaient des pokemons pour prodiguer des soins et travaillaient en totale synergie avec eux. Pour les besoins de l'intervention, les participants opéreront avec des... Concombaffe ?
Sérieusement ? Des Concombaffe ?.. Luc connaissait ce pokemon de réputation comme étant un des plus inoffensifs du monde.

« Tu as bien raison Damon, il ne viennent pas de Johto ces Concombaffe, mais d'Alola. Il n'y a que sur ces îles que l'on en trouve en quantité. C'est un peu leur Insolourdo. Inoffensif, inerte et qui est super utile comme presse papier. »

Au moins ils n'auraient pas à galérer avec des pokemons excités ou insubordonnés, c'est le gros point positif que Luc voyait. A voir certains des adultes présents, certains ne semblaient pas à l'aise du tout avec les pokemons. Un petit invertébré ne risquait pas de poser problème. Ils se regroupèrent donc tous autour de leur petit patient et attendirent les instructions. Plusieurs tubes de lotions colorées étaient fournies dans un petit carton placé à côté d'eux. Leur 'maîtresse' donna alors des indications à suivre pour la suite de la formation. Apparemment ils devraient étaler un onguent sur leur Concombaffe...
Luc n'était pas très chaud pour aller enduire l'invertébré de liquide visqueux et dansa sur ses jambes, pas des plus à l'aise. Il laisserait la main, c'était le cas de le dire.

« Euh... Midley tu veux t'essayer à la manipulation du pokemon ? Tu vas pouvoir te faire une idée de ce à quoi il ressemble. Tu n'as encore jamais rencontré de Concombaffe, non ? C'est pas bien gros, par contre si tu trouves les petits piques sur son corps, n'appuie pas dessus, ils sont sensibles. »

Luc se gardait bien de dire qu'il avait vu des vidéos montrant des jeunes appuyant exprès sur le dos de ce pokemon pour déclencher sa réaction de défense. Quand un Concombaffe a peur, il expulse ses organes internes hors de son corps dans la direction de la menace pour frapper avec. Super ragoutant. Le jeune homme regardait les autres groupes en espérant que personne n'ai la mauvaise idée de faire ça. Pourquoi leurs instructrices ne les prévenaient pas de ce petit détail fâcheux ?


Merci à Ezekiel Fitzgerald pour l'avatar :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo Jeux & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 23/05/2017
Messages : 1264

Région : Johto
Lun 14 Aoû 2017, 16:40
Je retins un soupire de soulagement lorsque Damon m'assura que mon handicap ne le dérangeait pas. Après, il pouvait simplement me le dire par politesse et pour ne pas passer pour un méchant abruti mais c'était qu'un enfant, je doute qu'il ait autant d'arrière-pensés dans l'esprit. On était là pour passer un bon moment et apprendre, pas pour se prendre la tête après tout. La foule se mit en branle et je suivis, tenant toujours le bras de Luc pour qu'il me guide. J'étais touchée par sa remarque à propos de ma manière de m'en sortir. C'était en quelque sorte mon grand frère, de temps en temps. Ou le petit quand il voulait jouer les enfants. C'est vraiment variable et toujours aussi rafraîchissant d'être à ses côtés. Je me demande si on pourra toujours être aussi proche si un jour il se fait d'autres amis, ou même s'il rencontre une fille ! Ce n'est pas comme si j'étais sa seule amie -quoi que, il ne me parle pas vraiment d'autres personnes qu'il a pu rencontrer, à part parfois de Fenrir et de monsieur Robbs, mais je ne les qualifierais pas d'amis pour autant. Et je ne remets pas en cause son potentiel de séduction, il aurait pu me plaire si j'avais été intéressée par une quelconque relation. Mais comme je ne suis pas intéressée, enfin... Bref, tout ça pour dire que si son cercle d'ami se rempli, est-ce qu'il aura encore une petite place pour moi de temps en temps, l'éleveuse qui vit au fond de la forêt comme une ermite pas très nette ? Je l'espère en tout cas, du plus profond de mon cœur.
Je capte quelques brides de conversation entre Luc et Damon, souriant doucement. Ils s'entendaient plutôt bien, c'est important dans une équipe la cohésion ! L'enfant alla chercher le Concombaffe pour le groupe et revint tout content. La remarque sur l'Insolourdo de la part de Luc m'arracha un petit rire : "Il ne faut jamais se fier aux apparences Luc. Si ça se trouve, tu ne l'as pas encore vu mais il existe quelque part dans le monde un terrible Insolourdo invaincu qui attend qu'on vienne le défier. Il attend et il bat tous ceux qui n'ont jamais cru qu'il pourrait réussir à remporter des victoires ! Tu ne trouverais pas ça amusant toi Damon ?"

Je lui donnais un coup de coude complice dans les côtes en souriant, imaginant un sac à patate sur une falaise observant l'horizon. Rien qu'y penser, je ne pouvais décoller un sourire stupide de mon visage. J'avais pris l'enfant à parti, me disant que lui aussi pouvait avoir envie de rêver un peu de temps en temps. Après tout, c'est le propre des enfants de rêver !
Et le rêve s'envola rapidement lorsque Damon, puis Luc, se défilèrent pour enduire le Concombaffe de mucus. Je gonflais légèrement les joues, fronçant les sourcils : "Ahalala... Les garçons, je vous jure, ça manque de courage parfois. De toute façon, j'ai tout intérêt, c'est moi la future éleveuse dans le lot. Et merci de tes conseils Luc."
Je remontais mes manches et fit courir mes doigts sur la table de travail, trouvant un petit tube que je débouchais avec précaution, sentant l'odeur salée de la lotion et l'humidité me recouvrir les mains. Sans me déconcentrer, je finis par poser le doigt sur le Concombaffe. C'était une sensation super... Étrange. "On dirait une sorte d'éponge... C'est gluant et spongieux... marmonnais-je tout en continuant d'enduire l'animal avec douceur et précision. J'avais pu deviner une dizaine de pics sur son dos, tentant de les esquiver de mon mieux. Et sous mes doigts, je pus sentir que la texture de la peau du pokemon changeait : "Ah, il... Il ramollit... Je crois..." paniquais-je sans le vouloir, relevant mes mains.
"Bon... Je vous laisse terminer, je crois que je ne suis pas passée partout..." soupirais-je en cherchant un torchon du bout des doigts. Par soucis de meubler, je finis par demander : "Au fait Damon, tu es Dresseur ou Coordinateur ? Pourquoi tu es venu aujourd'hui ?"

J'étais peut-être un peu trop curieuse mais bon, il est toujours bien de se renseigner sur les autres pour nouer des liens après tout. Un groupe à côté n'arrêtait pas de râler, trouvant le Concombaffe absolument dégoûtant. Il faut pourtant être à même de pouvoir s'approcher de tous les types de pokemons, des plus mignons aux plus répugnants... J'avoue que je ne ferais pas un câlin à un Grotadmorv par simple soucis pour mes vêtements mais ça ne m'empêcherait pas d'avoir du respect pour lui, respect que ces personnes semblaient avoir laissé chez elles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 26/07/2017
Messages : 27

Région : Johto
Lun 14 Aoû 2017, 18:54
Avant qu'il ne parte chercher le pokémon, Luc répondit à sa question. En effet, le Cocombaffe venait de la région d'Alola. C'était un pokémon complètement inoffensif, qui ressemblait à un Insolourdo. Encore une fois, c'était un nouveau de pokémon que Damon ne connaissait pas. Cependant, il n'osait pas lui dire qu'il ne connaissait ni le Cocombaffe, ni l'Insolourdo. Non pas qu'il avait honte, au contraire, il ne voulait seulement pas que les deux compères le trouvent lourd. Son maître lui avait toujours dit qu'il fallait qu'il évite de poser des questions à tout bout de champ, comme il le faisait à son habitude. Damon voulait tout savoir, tout découvrir, mais peut-être que les gens pouvaient trouver ça... embêtant, lourd. Il partit chercher le pokémon et lorsqu'il revint, il proposa à Luc ou Midley de lui mettre l'onguent qu'il fallait.

Luc se dégonfla, proposant l'activité à Midley. Étant donné son handicap, elle pouvait ainsi toucher le pokémon et se faire une idée de ce à quoi il ressemblait. C'était surtout que Luc et Damon ne voulaient pas tellement toucher ce pokémon à la peau assez... bizarre. La fille se dévoua alors, disant que puisqu'elle était une future éleveuse, elle avait tout intérêt à y apprendre. Une éleveuse ? Damon savait que ce métier était fait pour ceux qui souhaitait avoir tous les pokémons, peut-être qu'il devrait s'orienter sur ce métier là.

Après que Midley ait passé l'onguent, elle proposa à l'un des deux garçons de faire les finitions, elle n'était pas sûre d'avoir passé l'onguent partout à cause de son handicap. Damon s'avança, voulant alors tenter l'expérience. Midley en profita pour lui poser une question.

Dresseur, et j'veux vaincre la Ligue pour être Maître. Après, j'veux tous les pokémons de partout! Je les adore, c'sont tous mes amis!

Il sourit alors qu'il passait en même temps le liquide sur les coins qu'il restait du Cocombaffe. Toi, t'es éleveuse ? Et toi, Luc ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 17/05/2017
Messages : 425

Région : Johto
Mar 15 Aoû 2017, 17:10
Les bruits de la lotion est des Concombaffe massés n'étaient pas des plus ragoutants. Luc en avait vu d'autres mais ces sonorités gluantes lui donnait presque des haut le cœur. Non vraiment le choix de laisser la main était des plus pertinents, il ne se serait pas vu pétrir le Concombaffe. Midley quant à elle s'appliquait avec sérieux et précision. Au moins en voilà une qui relevait le niveau du groupe !
Quoi que les autres à côté d'eux ne s'en sortaient pas forcement mieux. Un groupe avait même fait tomber par terre le pokemon qui se balançait vainement de gauche à droite pour essayer de revenir sur ses... sur ces quoi d'ailleurs ?
Luc se pencha sur la table pour observer le petit pokemon et essayer de voir s'il possédait un appendice pour lui permettre d'avancer. Mais il ne vit rien de cela. Après, Concombaffe étant un invertébré, il devait sûrement faire des reptations pour se déplacer... En tout cas, il faisait un peu pitié au dresseur qui instinctivement lui caressa un peu le dos, passant ses doigts dans le liquide visqueux. Une grimace de dégoût apparu sur le visage du jeune homme qui agita son doigt pour enlever l'espèce de glue grisâtre qui s'y trouvait.

Damon s'essaya au massage de Concombaffe pendant que Luc essuyait son doigt sur le bois de la table en faisant attention que personne ne le regardait. Un petit tour aux toilettes pour laver tout ça ne sera pas de refus...
« Je suis dresseur aussi, pas depuis très longtemps mais je m’entraîne tous les jours. On a le même but en tout cas, une fois les badges de Johto dans ma poche, je partirais à la Ligue. Mais j'en suis encore loin. Trèèès loin. » dit-il en haussant les épaules. Le chemin qu'il avait à parcourir se présentait simplement devant lui, cependant cette route bien que toute tracée se révélait être pleine d’embûches, de détours et de défis. Oui, Luc se savait encore loin de prétendre à un titre de grand dresseur. Surtout pas avec son équipe de bras cassés. Il lui faudra encore bien du temps avant d'arriver tout au bout. Au moins, il pouvait compter sur Midley qui venait à chacune de ses arènes. Lui donnait son avis sur ses prestations et elle l'encourageait même sans voir le combat. La jeune fille devait sans doute s'imaginer les choses dans sa tête et Luc lui racontait toujours ce qui s'était passé. Peut être en grossissant certains détails. Certes.

« C'est quoi tes pokemons ? Je n'en ai que cinq dont deux Ramoloss, mais ils sont chou. D'ailleurs, leur queue repousse bien ! L'autre soir j'ai vu le petit morceau blanc qui commençait à frétiller à nouveau. C'était quand je lui apportait sa ration de croquettes. »

Midley les avaient confiés pour qu'ils puissent voir autre chose que les murs de sa pension et malgré sa première expérience assez négative avec eux, Luc apprenait à apprécier leur caractère débile et mou. Ils contrastaient bien avec sa Fouinar toujours prête à courir partout. La réponse de Damon se fit couvrir par une nouvelle annonce de leur maîtresse d'école : « Maintenant que tout le monde à appliqué la lotion, nous allons pouvoir poursuivre notre cours. Il est important de toujours bien traiter son pokemon pour qu'il soit heureux et donne le meilleur de ces capacités. Voyez cette image de Concombaffe. Celui ci fait des bulles de bave grise tirant vers le noir, il est en mauvaise santé et maltraité. Celui ci en revanche, fait de belles bulles de bave blanche. Ne soyez pas dégoutés et traitez le avec affection, il produira ces bulles. Nous utilisons ces dernières pour nos massages qui rendent jeune et douce la peau. Vous voyez, travailler de concert avec les pokemons est une belle chose. Alors rendez les heureux. »

Cette vision ultra positive du monde des pokemons n'était pas tellement partagée par Luc qui savait après s'être fait courser par un Onyx en colère que tout n'était pas si rose... Il se garda cependant d'intervenir et se contenta de pianoter sur la table, attendant la fin de la tirade de la 'professionnelle'.
Un bruit étrange de succion se fit entendre et Luc contempla sa main. Un peu au dessus de son poignet, le Concombaffe venait de se poser et il pouvait sentir le bas de son corps se coller à sa peau comme une ventouse. Luc devint blanc, peut être aussi blanc que la couleur de ses cheveux.

« Euh... Aled ?» furent les deux mots qu'il prononça.


Merci à Ezekiel Fitzgerald pour l'avatar :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo Jeux & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 23/05/2017
Messages : 1264

Région : Johto
Mar 15 Aoû 2017, 20:15
On dirait que tout le monde commençait enfin à rentrer dans l'activité, pour mon plus grand plaisir ! Je continuais de m'essuyer les doigts alors que le petit Damon prend le relais, me laissant souffler un peu. C'était une sensation bizarre quand même par moment, il faudrait que je m'y fasse si jamais je me retrouve avec des Concombaffe dans ma pension à l'avenir. Après tout, les dresseurs d'Alola pouvaient bien passer dans la région et avoir besoin d'un éleveur dans l'urgence. De mémoire, il y a pas beaucoup de pension dans cette région et, de ce fait, il faudra toujours être sur le qui-vive, à l’affût de la moindre demande. Certains diraient qu'il faut pratiquer des prix exorbitants à cause du manque d'offre mais si ça dissuade les dresseurs de confier leurs pokemons... Après tout, je ne fais pas ça pour l'argent, mais pour les pokemons eux-même.
J'avoue que je devrais poser la question pour avoir des avis sur ma manière de gérer la pension mais... Ce n'est peut-être pas le meilleur endroit pour ça, non ? Je ferme les yeux et soupire, avant de sourire à nouveau. Je garderais mes questions pour plus tard, répondant d'abord à celles du jeune homme : "Je suis coordinatrice, mais je souhaite devenir éleveuse, en effet!" dis-je en ponctuant ma phrase d'une touche d'enthousiasme non-dissimulé. C'était mon rêve après tout, 'ouvrir un lieu où les pokemons pourraient être en paix.
Je laissais les garçons parler entre eux, souriant intérieurement tout en posant le torchon sur un crochet, au coin de la table de travail. Au final, Luc tolérait la présence de Damon et Damon semblait bien aimer Luc, c'est une bonne chose ! Et puis Luc est aussi Dresseur, plus âgé et plus expérimenté. Damon pourrait avoir beaucoup à apprendre de lui finalement.
Les nouvelles à propos des Ramoloss me réchauffa le cœur : "Je suis tellement heureuse qu'ils aillent bien ! J'étais certaine qu'on pouvait te faire confiance pour bien en prendre soin Luc. Archibal va bien aussi, même s'il flâne beaucoup dans les bois plutôt qu'à la maison. Je peux entendre régulièrement son battement d'aile alors je sais qu'il n'est jamais très loin". riais-je avant de me rendre compte que Damon devait peut-être se sentir à l'écart dans la conversation. La mine désolée, je penchais la tête : "Pour t'expliquer Damon, on se connait depuis longtemps avec Luc (enfin, pas tant que ça) et je lui ai confié deux Ramoloss qui avait été blessés par des Sbires Rocket dans le Puit Ramoloss. Ce sont de très vilaines personnes qui font du mal aux pokemons... Ils ont coupé la queue des Ramoloss pour les vendre, c'est un crime. Il ne faut surtout pas les approcher, ils n'attirent que des problèmes...

J'avoue, il n'y a qu'une seule chose au monde que je déteste réellement du fond du cœur, c'est les Sbires. Ils sont méchants, voleurs, menteurs, immoraux. Je gronde entre mes dents sans même m'en rendre compte, me stoppant néanmoins lorsque je remarque que le silence s'est fait autour pour écouter les différentes indications des responsables du stage. J'avoue que connaître la couleur de la bave ne m'arrange pas beaucoup. Je levais timidement une main à l'adresse d'une hôtesse, entendant ses pas approcher : "Pardonnez moi madame, mais auriez vous un autre moyen que l'indicateur de la bave pour savoir si un Concombaffe est heureux ? Je suis aveugle et j'aurais besoin d'un indicateur sensitif afin de m'en occuper au mieux."
Attendant ma réponse, je pu sentir de l'agitation dans mon dos, et la voix de Luc traverser le silence ambiant. L'intervenante à mes côtés éclata de rire : "Ne paniquez pas, ils se collent à la peau de ceux qu'ils affectionnent, c'est une marque de confiance chez les Concombaffe."
Je riais à mon tour, un peu moqueuse : "Tu as entendu Luc ? Le Concombaffe te fait des bisous !" J'avais conscience que ça pouvait bien le mettre mal à l'aise mais d'un autre côté, c'était le seul à ne pas avoir masser le pokemon aquatique non ? C'était en soit une petite vengeance enfantine... Hihi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 26/07/2017
Messages : 27

Région : Johto
Mer 16 Aoû 2017, 23:21
Caresser et passer la lotion sur le Cocombaffe était plutôt drôle, cela provoquait une sensation bizarre au jeune dresseur. Il aimait ça, et continua jusqu'à ce que le pokémon soit bien enduit entièrement du liquide. Au moins, il ne risquait pas de mourir séché maintenant pendant plusieurs jours, voir semaine peut-être. Alors qu'il finissait de caresser et d'enduire le pokémon, la conversation tourna autour de la Ligue et dérivé. Luc avait le même objectif que Damon, il faut dire que tout dresseur soit-il souhaitait combattre la Ligue. C'était là où l'on pouvait clairement voir les progrès que l'on faisait. Luc lui demanda quels étaient les pokémons qu'il possédait, lui en avait cinq dont deux Ramoloss. Pokémon qui n'avait jamais été vu par le campagnard, il haussa les épaules. Luc en avait déjà cinq, il avait une longueur d'avance sur lui!

Moi j'n'ai qu'Kyo. C'un Héricendre, il est trop mignon! Mais, jamais vu de Ramoloss d'ma vie moi! J'pas vu beaucoup d'Pokémon en fait!

Damon était honnête, leur faisant clairement comprendre qu'il ne connaissait rien à la réalité du monde qui l'entourait. Il ne connaissait que les pokémons qui atterrissaient au dojo parfois, mais sans plus. Midley commença à parler avec Luc, mais elle expliqua rapidement le contexte au jeune garçon. Mais, à nouveau, il se sentait complètement perdu.

Sbire Rocket ? C'quoi ? C'qui ? Des méchants ?

Et oui, chez lui, il n'y avait pas la fameuse Team Rocket. Il faut dire qu'il n'y avait pas grand chose en réalité... Mais, il avait compris que ces gens là n'étaient pas à approcher, il fallait les éviter. Mais comment les reconnaître ?

On les r'connait comment la Rocket ?

Puis, l'animatrice reprit la parole parlant de comment constater qu'un Cocombaffe était maltraité et bien traité. Doucement, Damon hocha la tête, de toute façon, ce n'était pas le genre de pokémon qu'il souhaiterait avoir. Quoique... tout pokémon possédait une force cachée. Il le savait. Il pouffa de rire avec Midley lorsque leur partenaire commença à se coller à Luc, Damon décida de l'aider et décolla le gentil pokémon pour le reposer sur la table et le caresser.

L'est gentil, t'as pas à avoir peur !

Il sourit, alors qu'une seconde animatrice pénétra en force dans la salle. Elle était paniquée, Damon la regarda alors qu'elle prit la parole. Mon Chetiflor a disparu, vite il faut le retrouvait !!

Damon regarda son groupe.

On va l'chercher?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 17/05/2017
Messages : 425

Région : Johto
Jeu 17 Aoû 2017, 15:08
S'accrocher pour exprimer son affection. Et puis quoi encore ? Luc massait son poignet en jetant des regards noirs au pokemon qui observait les alentours placidement. La sensation de succion était tenace et le garçon avait encore l'impression que l'invertébré était toujours accroché. Heureusement que ce truc fonctionnait comme une ventouse et n'avait pas de dents pour s'accrocher comme une sangsue sinon Damon aurait eu beaucoup plus de mal à le décoller. Sans arracher un membre. Et procurer à Luc mille tourmentes et douleurs. D'ailleurs, sur l'instant il n'avait pas relevé mais le petit Damon possédait une bonne force pour avoir décollé sans efforts le pokemon de son bras.

« Ouais bah rigolez, je vous verrais bien avec un Concombaffe englué sur votre bras. C'est pas des bisoux qu'il faisait mais il suçait mon bras ! Toi, tu t'approches encore et je t'emmène dans un restaurant. » grogna le garçon à l'attention de l'invertébré qui commençait déjà ses reptations pour retourner proche lui. Le Concombaffe s'arrêta sur la table comme si de rien n'était, affichant une légère moue sur son visage. Enfin c'est ce qu'interprétait Luc, ayant déjà vu ce genre d'expressions sur le faciès de sa Fouinar. Des vrais gamins tous les deux... Même l'intervenante riait sous cape du malheur du dresseur alors qu'elle s'approchait pour répondre à la question de Midley posée avant que Luc ne commence à gesticuler partout.

« Vous posez une très bonne question jeune fille. Nous avons constaté que l'odeur de la bave diffère selon que le Concombaffe soit en situation de confiance ou non. Lui, à voir les belles bulles blanches je peux vous assurer qu'il vous apprécie... Ce qui n'est pas le cas de celui de vos voisins, mais qu'est ce que vous avez fait avec ? Plutôt que de donner votre langue au Chaglam lors des manipulations vous auriez pu m'appeler !» cria t-elle en se dirigeant vers la table d'à côté.
Luc comprenait la leçon, même un pokemon aussi étrange que Concombaffe ressentait des sentiments proches de ceux des humains. La douleur, la peur, le plaisir... Et ce n'est pas parce que leur apparence paraissait repoussante qu'il fallait leur tourner le dos. Mais enfin, le dresseur avait beau apprécier les pokemons, cet invertébré ne lui inspirait rien d'affectueux.
A côté, Damon parlait vite ainsi que de manière assez excitée et Luc n'avait écouté ce qu'il disait que d'une oreille distraite. Il sourit cependant à la mention de Héricendre. Alors ce garçon en possédait un lui aussi...

« Tu verras, ce sont de supers pokemons les Héricendre. Il a été mon premier pokemon lorsque j'ai commencé mon aventure sur les routes. Ils deviennent vite très proches de leurs dresseurs. Si tu veux, après la formation je pourrais te montrer mes pokemons, la je préfère les garder dans leurs balls pour ne pas qu'ils interrompent nos intervenantes. »

Luc voyait déjà sa Fouinar courir de tables en tables à la recherche de caresses, attention et autre objets brillants à chiper. Ou alors son Fantominus qui s'amuserait à faire peur aux autres... Non, vraiment, ils étaient mieux dans leurs pokeballs.

« En fait, le plus dur avec les Rockets c'est qu'on ne peut pas deviner s'ils appartiennent à cette organisation ou non. Ceux avec leurs uniformes c'est facile, ils ont un 'R' rouge quelque part sur eux. Mais maintenant ils sont beaucoup plus discrets... Si jamais t'en vois un, laisse le il vaux mieux passer son chemin et faire comme si de rien n'était. » Jouer au héros n'apporterait que bleus, vols de pokemon et un aller simple sur une liste noir de l'organisation qui te traquerait. Luc avait beaucoup entendu d'histoires à propos de disparitions et d'enlèvements supposément organisés par les teams... Mais il ne préféra pas en parler devant le jeune garçon ni devant Midley. Il savait qu'elle s'énervait très vite quand 'sbire' entrait dans une conversation et Luc soupçonnait son amie d'avoir eu affaire à eux avant qu'ils ne se connaissent... Chacun à ses secrets.

Entra alors une intervenante toute de rose vêtue. Sa longue robe flottait dans les airs et révélait des formes plutôt rondes. Elle semblait paniquée et s'approcha de sa collègue pour lui dire qu'elle avait perdu son pokemon, un Chetiflor. Comment pouvait-on perdre ce genre de pokemon... Ce n'est pas comme si un Chetiflor se mouvait très facilement sur le sol avec ses espèces de racines qui lui servaient de jambes. "Bien être et savoir vivre avec son Pokemon", douce ironie pour une intervenante que de perdre son pokemon...
Damon proposa alors d'aller chercher le Chetiflor mais Luc secoua la tête, assez réticent à l'idée.

« Je crois que ça ne nous regarde pas et c'est la responsabilité du dresseur que de veiller sur son pokemon. Il doit bien y avoir quelqu'un pour avoir récupéré un pokemon perdu, Mauville n'est pas très grande. » C'était se montrer un peu dur mais Luc ne se voyait nullement comme un chevalier servant allant au secours de la veuve et de l'orphelin au premier 'à l'aide' entendu. Aider quelqu'un dans le besoin était naturel et Luc le faisait régulièrement avec plaisir, sinon il n'aurait jamais développé son amitié avec Midley, mais la il ne s'en sentait absolument pas l'envie.
Si d'aventure il croisait un Chetiflor en perdition il le ramènerait ici, mais il ne faudra pas compter sur plus. Quand on a pas de tête on a des jambes et Luc ne serait pas ces jambes à chercher partout. Alors qu'il finissait sa phrase, un bruit de succion se fit entendre et une sensation désagréable de ventouse visqueuse se fit ressentir sur l'épaule du jeune homme.

Le Concombaffe venait de s’accrocher la et émettait de belles bulles blanches. Un soupire triste et résigné quitta la cage thoracique de Luc.


Merci à Ezekiel Fitzgerald pour l'avatar :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo Jeux & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 23/05/2017
Messages : 1264

Région : Johto
Jeu 17 Aoû 2017, 19:18
Luc prit la peine de répondre à toutes les questions du petit garçon, me soulageant d'un petit poids. Après tout, comment pouvais-je décrire à quoi on reconnait un Sbire, si ce n'est à sa fourberie et à son côté "méchant" qui les caractérisent tous pour moi. Je suis peut-être méchante, et pleine de préjugés, mais aucun Sbire n'avait vraiment prit la peine de me faire changer d'avis sur leur réputation, c'est même tout le contraire. Luc semblait presser de sujet, sachant pertinemment que ce genre d'histoire avait le don de m'irriter. Je n'avais raconté à personne ce qu'il s'était passé dans la forêt avec Noah par simple soucis du secret mais encore une fois, j'avais eu l'occasion de constater la noirceur de certains cœurs. Faire du mal à des pokemons aussi gratuitement, les blesser aussi gravement... Je les verrais bien dans la peau d'un pokemon qu'ils ont maltraité un de ces jours, on verra bien s'ils semblent toujours aussi heureux de leurs méfaits. Les poils de mes bras se dressèrent au fur et à mesure que ma réflexion alimentait la flamme de ma colère. J'ai toujours envie d'aller au Puits Ramoloss histoire de leur faire la leçon, même si je sais que ce n'est pas mon rôle et sans doute monsieur Robbs et le fameux Fenrir ont eu le loisir de s'en occuper proprement.
Je garde toujours en tête cette histoire le garçon au dépars de Mauville, de Tybalt qui avait perdu le contrôle et qui risquait d'avoir des problèmes s'il était à nouveau impliqué dans des "accidents" comme ce dernier. C'était de la légitime défense mais il n'était pas nécessaire de faire preuve d'autant de violence, m'avait expliqué le policier ce soir-là. Je me souviens encore de l'odeur du sang, le bruit des os...

Mes doigts viennent pincer le dessus de ma main à la manière d'une piqûre de rappel, me ramenant à la réalité. Réalité où il n'y a pas de sang ni d'os brisé, où il y a mon ami (mon meilleur ami peut-être ?) et un jeune garçon innocent plein d'enthousiasme. Ce dernier semblait d'ailleurs avoir porté secours à Luc qui cessait à présent de remuer du vent.
Avec patience et douceur, l'intervenante m'expliqua comment je pouvais jouer de l'odorat pour connaître la situation du Concombaffe dont j'aurais la potentielle garde un jour ou l'autre. Je me pliais sur mes jambes, les mains sur la table de travail pour être à la bonne hauteur, reniflant alors tranquillement. C'est vrai qu'on aurait dit que le Concombaffe dégageait une odeur un peu "sucrée", bien que je ne sois pas certaine que le mot soit le mieux choisi. Enfin, je le noterais comme ça dans ma tête, imprimant l'odeur dans mon répertoire des sens. Au moins, ce sera fait !
"Je vous remercie pour vos conseils!" dis-je à l'attention de l'intervenante tout en me redressant, remarquant après coup le bruit de ses pas s'éloignant. C'est vrai qu'elle avait plus important à faire et d'autres groupes à gérer après tout. Je ne m'en formalisais donc pas, retrouvant un intérêt tout particulier à la discussion quand celle-ci fut interrompue par une voix féminine ayant perdue son pokemon. Un Chétiflor en plus. Confuse, je tentais de trouver la présence de Luc, alors que Damon proposait d'aller aider, ce pour quoi j'étais partante en soit !
Mais Luc sembla opposer une certaine réticence, ce que je ne compris pas vraiment. Je fronçais les sourcils légèrement, faisant la moue : "On peut quand même donner un coup de main, non ? Au pire, si tu ne veux pas, je vais aider avec Damon pendant que tu reste à t'occuper du Concombaffe ? Il a l'air de beaucoup t'apprécier."
Mon ton était plus sec que je ne l'aurais voulu. Sans m'en rendre compte, je crois que j'étais légèrement... Vexée ? Je ne pensais pas que Luc pouvait parfois être égoïste comme ça. Certes, ce n'est pas nos affaires mais si je perdais mes pokemons, je serais bien heureuse qu'une personne vienne m'aider. Sans attendre, je battais l'air avec ma main jusqu'à trouver celle de Damon et la tirer doucement, lui faisant signe de venir avec moi. Une aveugle qui cherche un Chetiflor sans une pairs d'yeux pour l'aider, ne risque pas d'aller loin. "Tu viens Damon ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 26/07/2017
Messages : 27

Région : Johto
Ven 18 Aoû 2017, 20:59
Damon comprenait qu'il devait être très dur pour Midley de vivre dans ce monde. Elle ne pouvait qu'imaginer à quoi ressembler les pokémons, ne pouvait les voir ou voir ce qu'il pouvait ressentir. Il avait de la chance d'avoir une excellente vue, heureusement pour la malvoyante, il y avait d'autres solutions pour observer qu'un pokémon était heureux sans pour autant avoir recours à la vue. L'artiste martiaux se demandait alors s'il en était ainsi pour tous les pokémons existant dans le monde. Par exemple, son Héricendre, comment pouvait-il savoir qu'il était heureux sans le regarder ? Avait-il des particularités pour le sentir ? En tout cas, l'animatrice fut une grande aide pour Midley, lui donnant des renseignements sur le Cocombaffe.

Luc, quant à lui, lui parla des Héricendre. C'était des pokémons affectueux, il lui proposa de montrer ses pokémons à la fin du cours. D'un signe de la tête et d'un sourire jusqu'aux oreilles, c'était avec plaisir que le garçon accepta l'invitation. Il adorait ses petits monstres plus que tout. Puis, le dresseur lui expliqua ce qu'était la Team Rocket.

D'accord, j'prends tout en note dans ma p'tite tête!

Lança-t-il, comprenant aussi qu'il valait mieux éviter de parler de ce sujet ici. Il fallait faire attention à ces méchantes personnes, Damon l'avait compris. Il ne comprenait pas comment l'on pouvait faire du mal à de pauvres pokémons ? Ou même voler... C'était mal, ce n'était pas dans la nature de Damon et dans sa vision qu'il avait du monde également.

Enfin bref, une femme rentra, elle devait être aussi une animatrice de cette journée de formation. Elle était apeurée, paniquée, elle venait de perdre son Chetiflor. Un pokémon qui se trouvait à Kanto, une autre région s'il ne se trompait pas. Damon vit là une occasion de se défouler un peu, il proposa de partir à la recherche du dit pokémon. Luc refusa, préférant rester ici et assister au cours tandis que Midley répondit froidement au refus de son ami. L'aveugle chopa la main de l'artiste martial, prêt à retrouver ce pokémon.

Oui, allons-y!

Tenant fermement la main de Midley, Damon quitta la pièce. Il ne pouvait pas courir puisque Midley était malvoyante, il ne voulait pas qu'elle se blesse.

C'un pokémon plante, on d'vrait vérifier dans l'jardin à côté, nan?

Il était enjoué de retrouver ce pokémon, il se prenait pour un détective.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 17/05/2017
Messages : 425

Région : Johto
Sam 19 Aoû 2017, 14:57
Les deux la venaient de filer en courant, laissant Luc seul dans la cours. Enfin, presque seul. Le jeune homme regarda en soupirant tristement le Concombaffe perché sur son épaule qui ne voulait plus redescendre. Lui au moins ne l'abandonnait pas lâchement pour aller courir après un pokemon introuvable pour une personne qui les oublierait sitôt la fin de la journée. Le garçon aiderait ses amis sans compter mais il ne comprenait pas ce soudain élan chevaleresque en provenance de Damon et Midley.
« Bon bah, on va les attendre. Ils vont vite revenir quand ils ne trouveront rien. Qu'en penses tu, nouvel meilleur ami ? » Le Concombaffe émit une sorte de petit bruit de bave et fit quelques bulles. Luc parti sur le fait qu'il acquiesçait et quitta sa table en quête d'une bouteille ou d'un gobelet d'eau pour y placer le pokemon afin de faciliter son transport. Non pas que le fait qu'il soit perché sur son épaule dérange le dresseur mais l'intervenante pourrait l'accuser de vol. Se déplacer avec un récipient attirerait moins les soupçons. Récupérant un gobelet en plastique il plongea le Concombaffe dedans qui se laissa flotter mollement à la surface. La journée s'appelait bien 'savoir vivre avec ses pokemons' et Luc ne faisait qu'appliquer cela. Il ne partait pas du tout avec un pokemon qui ne lui appartenait pas.

De toute manière il n'y avait personne pour lui reprocher quoi que ce soit. Les différentes personnes venues assister au cours s'étaient dispersés à l'appel du déjeuner et quelques autres étaient partis essayer de retrouver le fameux Chetiflor perdu. Les deux intervenantes avaient quitté la cours elles aussi en discutant à voix haute, la première femme essayant de rassurer sa collègue au bord de la crise d'hystérie. Luc compatissait tout de même avec la détresse de la dresseuse, une fois sa Fouinette avait failli s'enfuir et ce jour la il avait été assez mal, fouillant les buissons et les herbes hautes jusqu'à la retrouver endormie dans un champ de fleurs. Si ça se trouve le pokemon n'était pas parti bien loin.

Le ventre du garçon se mit à grogner, synonyme d'une faim plus que naissante.
« Aller, tu vas venir avec moi jusqu'à la salle de cours, j'y ai laissé mon sac et il me faut le ticket pour un repas à la cantine fourni avec l'invitation à la formation. » Luc se sentait un peu bête à parler à un invertébré dans un gobelet mais après tout, il n'avait personne d'autre avec qui converser. Le garçon eu une pensée pour son amie partie chercher le Chetiflor. Pourvu qu'il ne leur arrive rien. Il aurait peut être du les accompagner et ne pas laisser son amie en compagnie d'un gamin un peu foufou... Il irait à leur recherche après le repas. S'il y avait des sandwichs en libre service, il leur en apporterait un.
Luc arriva devant la salle de classe et entra, cherchant son sac des yeux. Il déposa son gobelet contenant le Concombaffe sur une console murale non sans avoir déplacé les livres qui étaient rangés dessus afin de ne pas les tacher avec de l'eau. Récupérant son sac, Luc fouilla à l'intérieur, ne se rappelant plus de l'endroit ou il avait laissé ce fameux papier. Ses doigts se refermèrent sur quelque chose mais le jeune homme retira une soquette du sac.
« Mmmh.. Alors c'est la que tu te cachais toi ? C'est bien sympa de réapparaitre mais c'est un ticket que je cherche. » grogna Luc en replongeant sa main. Il aurait peut être du vider entièrement le sac en le retournant mais vu le bazar qui s'y trouvait, le risque était un peu trop grand.
Enfin après deux bonnes minutes de recherche infructueuse il agrippa l'enveloppe contenant la lettre d'invitation et le précieux sésame. Il pourrait aller manger !!
Récupérant le Concombaffe qui faisait de petites bulles dans son récipient de fortune, Luc sorti de la salle de classe. Par ou était la cantine déjà ?...


Pour la suite du RP, je vous propose de lancer un dé
1-2 : je trouve le Chetiflor
3-4 : vous trouvez le Chetiflor
5-6 : on trouve chacun un Chetiflor


Merci à Ezekiel Fitzgerald pour l'avatar :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 1 sur 2) Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Il se passe bien des choses derrière le rideau ( avec l'Auguste )
» Eloïse - "Celui qui a la langue sage a bien du mal à échanger avec son noble entourage."
» Steven - Vivre avec l'espoir est une vie qui en vaut bien d'autres
» Pause café avant une journée bien remplie. [ PV : Keira A. Stevens ]
» Une journée bien remplie

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Johto - 2E G E N :: Mauville-