AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 
» La Grotte la plus brillante du monde


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 8198

Lun 30 Oct - 10:11
Le membre 'Akichi Sôma' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 '[ELV] Reproduction' :


--------------------------------

#2 '[ELV] ReproShiny' :


--------------------------------

#3 '[ELV] Capa repro' :



avatar ©️ Elune Crowley ; signature ©️ Alan White.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11721

Jeu 2 Nov - 1:46

Un Psykokwak niveau 22 faisant du rodéo sur un Léviator niveau 25 vous font face !






Amagara lance Pouv. Antique sur Léviator !
{-31 PV} C'est super efficace !
PV de Léviator : 39/70


Léviator lance Morsure sur Amagara !
{-23 PV} !
PV d'Amagara : 87/110


Trousselin lance Voix Enjôleuse sur tous ! (c'est une attaque de zone)
{-5 PV} !
{-10 PV} !
PV de Léviator : 34/70
PV de Psykokwak : 55/65


Psykokwak lance Mimi-Queue sur tous !
La défense de vos Pokémons diminue...





Que voulez-vous faire ?



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 1108

Région : Kantô
Ven 8 Déc - 17:40
Nous restâmes ainsi, immobiles et muets, pendant de longues secondes, au milieu de ces étoiles minérales qui, je ne savais pourquoi, me mettaient plus mal à l'aise que l'obscurité de la nuit, derrière nous, alors qu'elles étaient pourtant mille fois plus lumineuses et plus belles. Peut-être était-ce justement cet excès dans la beauté, le caractère extraordinaire et incompréhensible du phénomène, qui provoquait en moi cet effet – alors même que je n'avais d'ordinaire rien contre les spectacles surprenants, bien au contraire. J'aurais cependant pu me rassurer, si j'avais pris le soin d'y réfléchir, en constatant que même Color, tout à l'heure si bavard, était désormais plongé dans le silence : cette grotte devait avoir quelque propriété magique qui provoquait cet effet sur tous ses visiteurs de ce monde. Dans tous les cas, si Color nous avait conduits jusqu'ici, ce n'était pas seulement pour que nous admirions cette magnificence : l'oiseau avait peu de sensibilité esthétique, je l'avais largement constaté lorsqu'à son arrivée parmi nous, j'avais tenté de lui trouver quelque emploi pour la boutique. Il voulait assurément que nous l'aidions pour quelque chose. Mais quoi ? Il y avait deux moyens de le savoir : lui poser la question, ou chercher par nous-mêmes. Color n'avait malheureusement jamais daigné apprendre de langue humaine : il ne nous restait donc plus qu'à nous enfoncer dans la grotte.

Je fus le premier à faire un pas en avant, bientôt imité par Miné, Cécilia et Karin. Je parcourais tout mon environnement du regard, ouvrant de grands yeux, dans la volonté de tout saisir. Oui, tant d'éclats de lumière, réfléchis, mouvants, brillants, de toutes les couleurs, avait de quoi mettre mal à l'aise, mais c'était aussi tant de beauté, une pleine grotte, un plein univers fait de beauté à l'état pur, que je n'en voulais rien manquer ; et nous avancions, pas après pas, au milieu de toutes ces étoiles, et je me sentais étourdi, presque, à force de les regarder, j'avais presque le vertige – mais comment savoir si l'on oscille lorsque des milliers de fragments de miroir se présentent à nous où que l'on pose le regard ? ...Et nous veillions à marcher loin des murs, comme si ceux-ci recelaient pour nous quelque danger, bien au centre du chemin naturellement tracé, pénétrant plus avant dans les profondeurs de la grotte.

Mais nous n'avancions pas depuis deux minutes que soudain, un cri déchira le silence :

« Goooooouuuuuuuuuuuu... »

Une sorte de long gémissement aigu, allant descendant, qui provenait d'au-devant de nous, plus loin dans la grotte. Unique son éclatant dans l'épaisseur miroitante, puis résonnant en échos – c'était le même hululement que tout à l'heure.

Un instant plus tard, je vis quelque chose bouger sur ma gauche : deux des petits miroirs s'étaient déplacés, mais je ne l'aurais pas remarqué immédiatement tant tous les reflets bougeaient sans cesse à nos yeux au fur et à mesure que nous avancions, si une forme sombre, qui les suivant, n'avait pas fait disparaître d'autres pierres sous son opacité. Je tournai ma tête vers elle pour l'identifier, mais avant même que mes yeux ne l'aient retrouvée au milieu de tous ces éclats, un autre mouvement se faisait percevoir sur ma droite ; je pivotai, et le temps que mon regard se déplace, de nouvelles formes mouvantes m'étaient apparues. Et puis, recommença à se faire entendre le bruit. Le bruit... Celui qui avait résonné alors que nous nous approchions de la grotte, succédant, comme à présent, au long gémissement initial : cet espèce de bruissement intense et multiple, emplissant tout l'esprit car venant de partout à la fois, puissant, inidentifiable, incompréhensible, comme des centaines de petits êtres des ténèbres s'étaient brusquement mis à refluer de tous côtés de leur immense terrier vers un point unique, devant nous. Et cette fois, ce n'était plus qu'une intuition, car c'était bel et bien ce qui arrivait : des centaines de formes noires, emportant des gemmes avec elle, se coulaient le long des murs, vives et grouillantes comme des insectes, pour aboutir devant nous, dans une zone de la grotte que nous n'apercevions pas encore car les hésitations du chemin qui virait sans cesse nous bloquaient la vue. Vers là d'où venait le gémissement que nous avions entendu et qui semblait avoir été le déclencheur cette marée noire.

Et si je commençai par me pétrifier, cela ne dura pas longtemps. Miné et moi échangeâmes un regard :

C'est un Pokémon ? dit-elle.

Elle voulait parler de l'auteur du premier cri, celui qui avait provoqué la ruée de toutes ces créatures vers lui. Qu'il s'agît d'un Pokémon, d'un être humain, d'un alien ou de tout autre créature ou objet potentiellement émetteur de sons, je n'en savais rien ; mais une chose était sûre, cela avait appelé. Color nous avait conduits jusqu'à ce lieu ; les formes noires ne s'en prenaient visiblement pas à nous, mais allaient vers la chose qui attendait plus profond dans la grotte. Et puis, nous étions quatre, sans compter nos quelques amis que nous transportions dans leurs sphères, et toutes ces étoiles autour de nous composaient comme une atmosphère irréelle. Je n'avais pas peur. Je me retournai vers là où les formes se dirigeaient et m'écriai :

- ALLONS-Y !



modération:
 


~ abl pension ~ solo ~ duo ~ duo ~ duo ~ trio ~
(signa Elisa - DC Ada Freimann, Edel Aubier & Kestrel Manori)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 8198

Ven 8 Déc - 17:40
Le membre 'Akichi Sôma' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 '[ELV] Reproduction' :


--------------------------------

#2 '[ELV] ReproShiny' :


--------------------------------

#3 '[ELV] Capa repro' :



avatar ©️ Elune Crowley ; signature ©️ Alan White.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11721

Dim 10 Déc - 17:13
{ Modération précédente modifiée :) }

<=>
Sonistrelle S remplace Trousselin !


Amagara lance Pouv. Antique sur Leviator !
{ -31 PV } C'est super efficace !
PV Leviator : 3/70


Sonistrelle S lance Tranch'Air !
{ -67 PV }
PV Leviator : 0/70
Leviator est KO ! Amagara et Trousselin gagnent de l'expérience !
Trousselin monte au niveau 12 !
Amagara monte au niveau 31 !

{ -59 PV }
PV Psykokwak : 0/65
Psykokwak est KO ! Amagara et Trousselin gagnent de l'expérience !
Trousselin monte au niveau 14 !
Amagara monte au niveau 32 !



Que voulez-vous faire, éleveur Akichi ? ♥️



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 1108

Région : Kantô
Mar 26 Déc - 19:07
Nous n'eûmes pas à courir très longtemps pour atteindre la source du hululement que nous avions entendu, mais ce fut en tournant, nous arrêtant brusquement et tournant encore et sans cesse, nous élançant avec autant d'ardeur que possible mais sans pouvoir aller vite malgré tous nos efforts. En effet, le couloir qui s'enfonçait dans les profondeurs était étroit et serpentin ; nous courions dans une nuit éclairée de mille étoiles, mais les seules véritables lumières provenaient de nos trois smartphones agités par nos mouvements et leurs faisceaux, bougeant dans tous les sens et reflétés par les miroirs, nous perdaient plus qu'autre chose ; d'énormes rochers surgissaient parfois au milieu du chemin qui auraient fait chuter quelqu'un ne les ayant pas distingués parmi tous ces cristaux éclairés, et nous devions veiller à rester bien à distance des parois car nous n'avions aucune envie de nous y frotter, constatant que les dizaines de petites créatures noires et gemmées les escaladaient. Cécilia et Color, leurs ailes déployées, allaient en tête, suivis par moi-même, Miné, et enfin Karin et sa barbe-à-papa Fluffy qui fermaient la marche. Notre nouvelle employée avait commencé à dire quelque chose lorsque je m'étais écrié « Allons-y ! », mais je ne l'avais pas attendue pour partir et n'avais pas saisi ce qu'elle bredouillait ; elle n'avait pas répété ensuite. Nous allions vite, et les formes noires autour de nous se déplaçaient aussi, créatures inconnues, mystérieuses, qui mouvaient mille reflets avec elles car sur leurs corps semblaient incrustés des cristaux, mais je ne m'arrêtais pas pour les examiner et, dans ces jeux de lumière, y aurais de toute façon ressenti de la difficulté. Nous courions vers la chose qui avait poussé le cri et toutes ces créatures fondaient aussi vers elle ; et enfin, juste après un tournant, je me figeai brusquement.

« Aark ! » avait crié Color de sa voix stridente – Cécilia et lui avaient cessé d'avancer à l'entrée d'une nouvelle petite salle dans la grotte. Miné s'arrêta juste après moi, et Karin faillit nous rentrer dedans : « Attention ! », m'exclamai-je, car je n'avais aucune envie d'être aussi percuté par son compagnon à la fourrure collante. Mais je tournai à peine la tête vers elle pour lui parler, et avait déjà redirigé mes yeux vers ce qui se trouvait en face de nous lorsqu'elle répondit précipitamment – ce que je n'écoutai pas mais entendis – « Excusez-moi ! » ; car ce qui se trouvait devant nous avait déjà attiré toute mon attention...

Au centre de la cavité naturelle où nous avions débouché se trouvait, couchée sur le sol, une magnifique créature. C'était un petit mammifère à quatre pattes couvert d'un incroyable pelage : de ce que la lumière de nos téléphones nous permettait de voir, sa robe était bleu nuit, ou plutôt d'un bleu un peu plus clair, peut-être bleu saphir – mais je l'aurais dite de nuit car, dans sa crinière qui se déposait en des boucles légères sur son chanfrein ainsi que dans son épaisse queue, dès lors que l'obscurité les touchait, semblaient scintiller des étoiles. Elle reposait, pour le moment seule, au milieu d'un vide et sur le sol de pierre froide ; elle gémissait faiblement et, quelques instants après que nous l'eûmes éclairée, elle leva la tête vers le plafond et fit de nouveau entendre sa plainte :

« Goooouuuuu ! »

Nous restions statufiés. En d'autres circonstances, Miné se serait probablement extasiée sur la beauté de l'apparition, et j'aurais immédiatement renchéri avec une profonde sincérité, car j'avais très rarement vu aussi bel animal : sa crinière même m'éblouissait plus que certains des tissus les plus riches. Pourtant, en cet instant, nous demeurions tous silencieux. Autour de nous, un même mouvement parcourut les centaines de formes noires, rivées au mur, qui se mirent toutes brusquement à faire entendre une espèce de claquement répétitif, comme si elles cognaient deux petits objets durs l'un contre l'autre ou qu'elles claquaient des dents : une sorte de tak-tak-tak !

Et derrière le dos de l'animal au pelage de nuit, une tête apparut.


modération:
 


~ abl pension ~ solo ~ duo ~ duo ~ duo ~ trio ~
(signa Elisa - DC Ada Freimann, Edel Aubier & Kestrel Manori)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 8198

Mar 26 Déc - 19:07
Le membre 'Akichi Sôma' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 '[ELV] Reproduction' :


--------------------------------

#2 '[ELV] Capa repro' :



avatar ©️ Elune Crowley ; signature ©️ Alan White.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10706

Mer 27 Déc - 2:42
Achat notifié


Viskuse lance Cascade ! Il gagne de l'xp (1/2) !

Que voulez-vous faire ? ♥️



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 1108

Région : Kantô
Mer 3 Jan - 21:49
(défi calendrier de l'aprèsjour 3)


Gidéon (smartphone Samson).

Depuis que Karin, ma maîtresse, était entrée dans cette grotte en compagnie de ces deux étrangers dont les humains respectifs ne cessaient, depuis quelques jours, de requérir son attention, mais ne m'en accordaient presque aucune, tout allait mal – et je dis bien tout. Allait. Mal. { Pokebook : Valérie Florian a aimé Boutique Croqu'ine ! }

D'abord, il n'y a pas grand chose de pire dans la vie d'un smartphone que d'être rabaissé au rang de simple objet utilitaire, identité au choix parmi les mille et une fonctions que notre vaste intelligence artificielle nous permet de fournir à chaque instant à notre possesseur. En bon smartphone TD V9.1 Alien Version – une édition collector, s'il vous plaît – je suis bien évidemment doté, entre autres, d'une option lampe torche : à l'aide d'un petit œil situé sur ma délicate tranche (ma « finesse égale celle d'une tablette de chocolat » !), je peux, dès que ma maîtresse le désire, illuminer le monde d'un faisceau de lumière, un faisceau non pas blanc, comme ceux de tous ces smartphones anonymes qui peuplent nos contrées et ne valent même pas la peine que je communique avec eux, mais vert, vert pomme, la couleur préférée de Karin. Un splendide faisceau vert car je suis un Samson TD V9.1 Alien Version. Mais, bien que je sois fier de cette capacité qui prouve une nouvelle fois combien je suis particulier, je ne souhaite aucunement que l'on me réduise à cela : or, depuis que nous avions pénétré dans cet endroit obscur tapissé de mille miroirs, Karin n'avait plus un regard pour moi ! Elle me tenait dans sa main droite, écran vers le plafond et faisceau dirigé sur les murs, mais ses yeux effleuraient ma surface plane, qui s'éclairait occasionnellement pour l'avertir d'un message ou d'une notification, sans la voir : elle ne s'intéressait qu'aux murs, aux murs et aux deux humains qui accompagnaient mes deux collègues ainsi qu'aux Pokémon qui étaient avec eux, les murs, les humains et les Pokémon ! Elle leur parlait, à eux, tandis qu'elle n'avait plus un seul petit mot pour moi ! Même pas le « Réponds » habituel lorsque quelqu'un l'appela ! Elle ignora l'appel ! Elle ignorait les notifications que j'accumulais, pour ne se servir de moi que comme d'une bête lampe torche – et même pas une petite caresse de son doigt sur ma surface après plusieurs minutes de dur labeur pour me remercier ! Vrr vrr ! { SMS reçu – Kisa S. : Pour les jarretelles je préférerais... }

L'autre point qui n'allait pas, mais alors pas du tout, c'était qu'avec nous se trouvaient deux autres smartphones, ceux des nouveaux amis de Karin – des smartphones parmi les plus courants, des smartphones anonymes, couverts de jolies coques, certes, mais les plus beaux atours ne dissimulent pas une origine vulgaire – et que ceux-ci, allumés comme moi en option lampe torche, allant devant nous, éclairaient avant moi les murs sur lesquels mon faisceau se posait après-coup. Non seulement toute mon intelligence était aujourd'hui reniée pour que je ne serve qu'à donner la lumière, mais en plus, cette lumière n'éclairait qu'en troisième place ! Je ne soulevais pas le voile sur de mystérieuses ténèbres pour découvrir lesquelles ma maîtresse aurait eu besoin de ma noble assistance, mais je me contentais de suivre ces deux acolytes de bas niveau, probablement achetés dans le premier supermarché venu quand, avec ma surface entièrement verte, je venais du Festival Sci-Fi Show d'Algatia où ma maîtresse Karin, ma chère et douce Karin, m'avait choisi entre tous, même pas d'une marque haut de gamme comme l'était Samson, en réalité presque de simples téléphones portables ! Vrr vrr ! { SMS reçu – Michou<3 : Dis, au sujet de la poutre... }

C'en était trop pour que je le supportasse. Et voilà que les trois humains se mettaient à courir, maintenant – ou plutôt que les deux étrangers avec qui avait sympathisé Karin, mais sans doute l'avaient-ils plutôt ensorcelée pour qu'elle traînât avec des possesseurs de smartphones pareils, aucunement dignes de sa délicate compagnie, voilà qu'ils s'étaient élancés en avant, et qu'elle les suivait, au pas de course pour les imiter mais me secouant dans tous les sens, comme une imitation de vibreur ratée. Ses doigts pressaient mes boutons et frottaient mon écran sans aucune logique, et toute cette agitation remuait tant mes composantes que j'avais envie de m'ouvrir en deux. Voir mes services ainsi foulés du pied, la richesse de ma puce abjurée, l'originalité de mon édition totalement ignorée... Je n'en pouvais plus : c'était terminé. Si cela ne s'arrêtait pas immédiatement, j'allais m'éjecter de la main de Karin pour tomber au sol, et l'on verrait bien si, alors, elle daignerait prendre soin de moi ou non. Dans cinq secondes. Quatre... Trois...

Karin s'immobilisa brusquement, manquant de rentrer dans l'humain à la coque rouge antilope avec l'espèce de pompon blanc qui s'était arrêté avant elle. Je pus saluer, au passage, le très banal smartphone qu'il tenait en main... { Bluetooth activé : Appareillage King Akichi en cours... }Avec les chocs de la course, celui-ci avait été obligé d'éteindre sa lumière. Pff, petit joueur.

Pour la peine, je resterais dans la main de Karin et garderait ma lumière activée, moi.



modération:
 


~ abl pension ~ solo ~ duo ~ duo ~ duo ~ trio ~
(signa Elisa - DC Ada Freimann, Edel Aubier & Kestrel Manori)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 8198

Mer 3 Jan - 21:49
Le membre 'Akichi Sôma' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 '[ELV] Reproduction' :


--------------------------------

#2 '[ELV] ReproShiny' :


--------------------------------

#3 '[ELV] Capa repro' :



avatar ©️ Elune Crowley ; signature ©️ Alan White.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10706

Jeu 4 Jan - 17:23

Trois Gyarados niveau 17 apparaissent!




Amagara lance Vent Glacé!
(-20 PV) x3
PV des Léviator: 30/50


Léviator 1 lance Mania sur Trousselin!
(-12 PV) Ce n'est pas très efficace...
PV de Trousselin: 80/92


Léviator 2 lance Mania sur Trousselin!
(-12 PV) Ce n'est pas très efficace...
PV de Trousselin: 68/92


Léviator 3 lance Mania sur Amagara!
(-15 PV) Ce n'est pas très efficace...
PV d'Amagara: 72/110


Trousselin lance Vent Féérique sur Léviator 1!
(-7 PV)
PV de Léviator 1: 23/50


Viskuse lance Surf!
(-11 PV)x3
PV de Léviator 1: 12/50
PV de Léviator 2 & 3: 19/50



Que voulez-vous faire?



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 1108

Région : Kantô
Mar 16 Jan - 15:12
De la tête, nous ne vîmes d'abord que deux gemmes qui surgirent de derrière la créature allongée sur le sol, mais nous pointions les faisceaux lumineux de nos téléphones vers son dos, afin de ne pas l'éblouir, et ceux-ci rebondirent sur les deux petits miroirs dans un éclair blanc qui les firent instantanément re-disparaître. Cependant, je n'avais même pas eu le temps de me demander ce qu'il s'était passé que, déjà, les deux gemmes s'élevaient à nouveau des ténèbres ; mais elles restèrent à notre vue, cette fois, malgré la lumière artificielle qui se reflétait sur elle, et que je m'empressais de baisser tout en tendant mon autre bras vers Miné et Karin qui faisaient de même. Deux joyaux éblouissants, eux-mêmes entourés d'étranges petits reflets de lumière qui parcouraient l'obscurité de leur entourage immédiat, et, juste en-dessous d'eux, une déchirure jaunâtre qui commença à s'ouvrir dans la nuit d'encre... La créature allongée s'était mise à gémir faiblement ; de toutes les parois de la grotte nous provenait toujours ce son multiple, répétitif et menaçant, qui avait jailli après le premier cri, cet étrange tak-tak-tak produit par les formes qui filaient sur les murs.

Et la créature d'ombre aux yeux de joyaux bondit soudain devant celle qui gémissait, bondit pour se placer entre elle et nous, entre elle et et les formes qui, par dizaines, sur les parois, s'étaient élancées vers elle en faisant claquer leurs dents – « Fiiiiiiiiix ! » siffla-t-elle en dressant à hauteur de sa tête deux pattes griffues, debout sur les deux autres. La déchirure dans la nuit d'encre s'élargit – elle avait retroussé ses lèvres pour dévoiler un énorme sourire, aux dents pointues, jaunes et multiples, qui s'étendait jusqu'à ses yeux. Son cri avait été subit et suraigu, et il m'avait paru vriller l'air tout autant que mes oreilles, comme s'il avait été émis à une hauteur différente de celle des sons que l'on entend d'habitude, me donnant l'impression que nous ne l'avions pas perçu dans son entièreté, mais suffisamment pour que mes muscles se contractent dans un parfait ensemble et que je sente, à côté de moi, Miné avoir un petit sursaut, si ce n'était pas moi. Ce simple sifflement suffit à interrompre, là aussi très brutalement, les claquements des formes sur les parois : pendant quelques secondes, ce fut un silence parfait, ainsi qu'une immobilité semblable à celle que l'on peut trouver, la nuit, dans la salle des sculptures d'un musée.

La créature qui avait surgi devant celle qui gémissait au sol était un petit être bipède à la peau très sombre et parsemée, comme l'intérieur de la grotte, d'éclats de gemmes colorées. Au début, lorsque nous dirigions directement le faisceau lumineux de nos téléphones vers lui, j'avais cru, par contraste, qu'il était de couleur noire, sa silhouette se fondant dans l'obscurité générale et ne se détachant des parois de la grotte que par les pierres luminescentes dont elles étaient couvertes ; je m'apercevais cependant, à présent, tandis que mes yeux s'habituaient à sa vue, qu'il était en réalité bleu, mais d'un bleu très sombre, minéral, bleu nuit – la nuance précise était difficile à définir parmi ces jeux de lumière. Cette couleur générale frappait cependant peu la vue, et elle aurait pu lui servir d'un très bon camouflage étant donné le lieu souterrain dans lequel il semblait vivre, si tout son corps n'avait pas été comme incrusté de joyaux. Sa peau, tout d'abord, était veinée à maints endroits de minces traits dorés et, semblait-il, légèrement luminescents, éclats gemmés qui sortaient de sa chair pour s'y renfoncer quelques centimètres plus loin et parcourir ensuite ses pattes, sa tête, son ventre ou son dos en nous apparaissant encore parfois comme en transparence, plus ou moins lumineux, plus ou moins clairs, exactement comme les filons colorés qui parcourent certaines roches riches en pierres fines. De nouveaux éclats nous apparaissaient ainsi à chacun de ses mouvements, paillettes dorées jaillissant de l'obscurité, et il semblait véritablement tissé d'or. Mais sa peau n'était pas le seul élément par lequel ce petit être m'évoquait une étoffe précieuse ou un minéral : et le plus évident de tous était probablement ses yeux, ou plutôt ce que je supposai être ses yeux, car il s'agissait bel et bien – l'impression m'avait frappé quand la lumière de mon téléphone s'y était reflétée, et ma vue, je l'ai déjà répété, ne me trompait jamais – de deux pierres rouges sang, semblables à des rubis et grosses comme les biscuits au sucre dont Cécilia était friande. Comme il nous l'avait déjà laissé voir, sa large bouche était garnie d'un très grand nombre de petits dents pointues, de la même couleur que les veinules dorées qui parcouraient son corps ; quelques secondes après avoir surgi à notre vue, il se retourna pour attraper un objet qu'il semblait avoir laissé derrière la première créature, et nous pûmes alors constater que son dos était incrusté d'une mosaïque de gemmes de diverses couleurs, parfois plus grosses encore que celles de ses yeux, mais lisses et moins brillantes. Il ne lui fallut qu'un instant pour ramener devant lui une énorme pierre hexagonale et bleutée, aussi haute que lui et qu'il tint, debout sur le sol, à l'aide de ses deux pattes avant, comme un vendeur un peu bossu présentant un miroir à son client. Des pointes se dressaient sur sa tête et ses coudes, et ses griffes semblaient aussi aiguisées que ses crocs ; mais je n'aurais su dire s'il nous menaçait, car il paraissait très difficile de savoir ce qu'il regardait exactement avec ses yeux-joyaux, dépourvus de pupilles. Je n'avais encore jamais vu un être de son genre.

Son premier cri avait imposé le silence. Après plusieurs secondes de pause pendant lesquelles personnes, ni parmi nous, ni parmi les formes aux murs, ne parut bouger, il siffla à nouveau en montrant les dents : « Fiiiiiiiiix ! »

Un mouvement général remua les formes agrippées aux parois.

Et elles se jetèrent sur lui.



modération:
 


~ abl pension ~ solo ~ duo ~ duo ~ duo ~ trio ~
(signa Elisa - DC Ada Freimann, Edel Aubier & Kestrel Manori)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 8198

Mar 16 Jan - 15:12
Le membre 'Akichi Sôma' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 '[ELV] Reproduction' :


--------------------------------

#2 '[ELV] ReproShiny' :


--------------------------------

#3 '[ELV] Capa repro' :



avatar ©️ Elune Crowley ; signature ©️ Alan White.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10798

Ven 19 Jan - 21:35
=>
Switch !




Léviator 1 continue Mania sur Trousselin
(-12 PV) Ce n'est pas très efficace...
PV Trousselin = 56/92


Léviator 2 continue Mania sur Trousselin
(-12 PV) Ce n'est pas très efficace...
PV Trousselin = 44/92


Léviator 3 continue Mania sur Rondoudou
(-23 PV)
PV Rondoudou = 148/171


Trousselin lance Vent Féérique sur Leviator 3
(-7 PV)
PV Léviator 3 = 12/50


Viskuse lance Surf sur tous !
(-11 PV)
PV des Leviator = 1/50
PV Leviator 2 = 8/50


Rondoudou lance Voix Enjoleuse sur tous !
(-10 PV)
PV des Leviator = 0/50
Les pokemons sont KO...

Votre équipe gagne 6 pts d'xp - sauf Trousselin qui en gagne que 4

Que voulez vous faire ?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 1108

Région : Kantô
Lun 22 Jan - 14:39
(défi calendrier de l'aprèsjour 22)


Ce fut comme une énorme vague qui s'abat brusquement sur un individu impuissant et perdu. Toutes ces étranges formes noires, que nous avions repérées, accrochées aux parois, depuis un moment désormais, et qui s'étaient précipitées en même temps que nous jusqu'à ces profondeurs habitées, sources du cri entendu un temps auparavant, se jetèrent dans un même mouvement vers sa cause – vers cet être d'astres et de nuit, vers cette chétive créature étendue par terre, qui ne paraissait pas pouvoir se défendre, qui ne devait pas pouvoir se défendre, même avec ce petit démon aux yeux de joyaux qui s'était interposé, comme une barrière. Profondeurs habitées ? Mais comme toute cette grotte, en vérité : depuis que nous y avions pénétré, nous percevions ces mouvements près des murs, ces étranges gemmes bigarrées qui paraissaient se mouvoir en même temps que nous, ce bruit répétitif de tak-tak-tak ! et cette présence menaçante... Ces centaines de petits êtres obscurs autour de nous. Êtres qui avaient enfin surgi à notre vue... pour fuser sur cette créature qui, d'une certaine manière, avait peut-être – par ses cris – quémandé notre secours.

C'était une marée qui, accrochée aux parois, à distance des faisceaux produits par nos smartphones, nous avait paru composée d'êtres noirs ; c'était une marée qui, fondant à présent sous nos yeux, s'avérait faite de petits êtres indigos, des dizaines, des centaines, avec des griffes, des pointes, des crocs, et des yeux de joyaux eux aussi, mais azurés, presque transparents. Ces démons sortis des ténèbres, presque tous identiques, paraissaient, en eux-mêmes, un peu moins impressionnants que ce premier à être apparu, de derrière son ami étendu à terre : pas de veinures dorées, des pointes moins aiguisées, pas d'énorme pierre dressée comme un écu. Mais, à eux tous, c'était une menace du niveau d'un tsunami.

Mon premier mouvement fut de m'écarter d'eux par deux pas en arrière, entraînant Miné, Karin et nos autres amis avec moi. Mon cœur battait très fort ; « Qu'est-ce qu'on fait ? » s'écria Karin, son niveau d'émotion apparemment tout aussi haut. Que faire, que faire ? Mais je n'en savais rien ! C'était très dangereux de rester ici, même si ces êtres n'en avaient apparemment pas après nous, même si nous étions venus jusqu'ici pour découvrir une cause au gémissement que nous avions entendu, à ce triste « Gouuuuuuuuu », et que cette cause, devant nous, était prise d'assaut par ces démons des ténèbres, et ne ripostait pas...

« Akichi ! MISSION SAUVETAGE ! On doit intervenir ! » proféra soudain Miné, d'une voix vive. Mission ? Sauvetage ? Ah, mais oui. Nous avions suivi notre ami Arkeapti afin de percer à jour son comportement étrange... Nous nous étions enfoncés jusqu'ici par curiosité, certes, et admiration devant tant de beauté, c'étaient à vrai dire mes deux motivations premières ; mais aussi, sans doute... Sans doute ? Pour porter secours à ce qui avait émis ces cris déchirants... Et qui se faisait, à présent, attaquer juste sous nos yeux.

Mission sauvetage ? Euh... oui. Très bien.



modération:
 


~ abl pension ~ solo ~ duo ~ duo ~ duo ~ trio ~
(signa Elisa - DC Ada Freimann, Edel Aubier & Kestrel Manori)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 2 sur 4) Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Sujets similaires
-
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» La place d'Haïti dans le monde

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kantô - 1E G E N :: Cramois'île :: Route 23-