AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» Light of Hope


avatar
Coordinateur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 10/01/2016
Messages : 915

Région : Alola
Jeu 20 Juil 2017 - 15:49


Light of Hope

Dresseur -- Mise en Pension


En dix-neuf années d’existences, tu n’avais jamais quitté l’enceinte de la ville dans laquelle tu habitais. À aucun moment tu n’avais pris la liberté de t’éloigner pour découvrir le monde. Tu ne t’étais aucunement aventuré dans les environs de Nénucrique. À vrai dire, tu n’avais même jamais totalement exploré la ville. Tu restais chez toi et dans les quartiers environnants si vraiment tu n’avais pas d’autres choix que de quitter le domicile familial. Sinon, tu ne quittais pas ta chambre et ton ordinateur. Tu étais vraiment le genre de gars qui pouvait passer des journées entières sans ressentir le besoin de mettre le nez dehors. Si tu pouvais trouver une solution pour ne pas avoir à t’éloigner de tes précieux écrans, tu le faisais. C’était un peu comme une question de principe pour toi. Tu n’aimais pas sortir alors tu ne voyais pas pourquoi tu devrais te forcer à le faire. Depuis toujours, tu pensais que tu n’avais rien à apprendre du monde extérieur. Finalement, tu te trompais peut-être. Tu avais sans aucun doute encore des choses à découvrir. Des informations qui ne pouvaient pas être transmises via tes canaux de prédilections. Bien que cela t’étonnait au plus haut point, il existait encore des personnes qui de nos jours n’avaient pas d’accès à internet et ne comprenaient absolument pas le fonctionnement de toute cette technologie. Ce n’était pas forcément le cas de l’endroit où tu te rendais. En vérité, tu n’en savais rien. Tu n’avais pas vérifié. Malgré tous les évènements qui s’étaient déroulés ces dernières semaines dans ta vie, tu avais décidé de contacter une entreprise de transport via des Dracaufeu afin de rejoindre la région de Sinnoh. Tu étais à peine remis de tes mésaventures que tu quittais déjà Alola alors que tu venais tout juste d’y mettre les pieds. Il était hors de question que tu remontes dans l’immédiat à bord d’un avion, surtout après le crash que tu avais subi et la torture qui avait suivi pendant que tu t’étais retrouvé bloqué sur cette petite île sans avoir la moindre possibilité de communiquer avec le monde extérieur. Toutefois, tu n’avais pas de temps à perdre avec un trajet en bateau qui pourrait prendre plusieurs semaines. Tu n’avais pas que cela à faire. Tu estimais que tu avais déjà suffisamment perdu de temps. Tu étais resté loin d’internet depuis bien trop longtemps. Tu ne pouvais plus te permettre une absence aussi longue. À force, les gens risquaient de t’oublier, et ça c’était bien la dernière chose que tu pourrais souhaiter. Tu tenais beaucoup trop à la petite réputation que tu avais tissée dans cet environnement virtuel. Elle comptait beaucoup trop à tes yeux. Sur internet, ton pseudo avait une importance. Les gens qui t’y croisaient le reconnaissaient généralement sans la moindre difficulté. Tu étais connu. On t’appréciait, ou parfois non. Mais dans tous les cas, cela se basait toujours sur tes actions et tes propos. Jamais suite à un quelconque jugement physique. Et ça, c’était important à tes yeux.

En temps normal, tu n’aurais pas cherché à parcourir toute cette distance. Tu aurais fait des recherches sans fin sur internet jusqu’à ce que tu finisses par trouver une réponse qui serait suffisamment satisfaisante à tes yeux pour passer à autre chose. Là, tu avais commencé, mais tu n’avais rien trouvé. Il te fallait un spécialiste. Tu devais pouvoir poser ta question à quelqu’un capable de connaître la réponse à tes interrogations. Tu n’en pouvais plus de ne pas savoir. Cette question revenait sans cesse en première place dans ton esprit. Cela devenait vraiment insupportable. Tu ne savais plus quoi faire. C’est finalement pour cette raison que tu avais tout lâché, alors que tu venais d’arriver dans la région d’Alola, afin de t’envoler sur le dos d’un Dracaufeu voyageur afin de rejoindre Sinnoh. Tu devais te rendre dans les environs de Floraville. D’après tes recherches sur internet et les conseils que tu avais pu obtenir sur différents forums et chan de discussions, si quelqu’un pouvait avoir une réponse à ta question, ce serait là-bas que tu le trouverais. Une pension s’était installée dans les environs de la ville et elle était déjà réputé sur trois domaines. Ses connaissances sur les pokémons électriques, ses compétences pour les types acier et sa spécialisation concernant les Baudrive et Grodrive qui vivaient visiblement en masse dans les environs de la pension.

« - Bonjour. C’est bien ici la pension des spécialistes en Baudrive ? »

Tu avais une question à poser. Non. En vérité, tu en avais plusieurs. Mais l’une d’elles te tenait particulièrement à cœur. Tu avais besoin d’obtenir une réponse à cette interrogation qui te trottait dans l’esprit depuis que l’on t’avait offert Wilson, ton Baudrive. C’était sans doute idiot, mais tu avais besoin de le savoir. Tu étais beaucoup trop curieux de la vie et de son fonctionnement pour ne pas chercher à comprendre cela. C’était un peu devenu comme une obsession pour toi. Tu aurais sans doute pu vérifier ta théorie tout seul comme un grand, mais tu n’étais pas certain de la réaction que ton pokémon pouvait avoir. Et puis, tu ne savais même pas s’il pouvait y avoir des conséquences avec ce genre d’action. Et il était hors de question que tu prennes le moindre risque pour ta vie. Tu avais encore beaucoup trop de projets pour l’avenir. Si l’on te l’avait laissé alors que ton avion s’était crashé en pleine mer, c’est que la mort n’est pas encore pour tout de suite. Tu avais sans doute encore de belles journées à vivre, des belles parties de jeux vidéo à réaliser. Tu ne comptais pas mourir dans l’immédiat. En tout cas, tu ne le ferais pas avant d’avoir une véritable réponse à tes interrogations en commençant par celle que tu allais poser au blond qui t’avait accueilli lorsque tu étais arrivé à la pension dont un panneau indiquait à l’entrée « Les Éoliennes ».

« - Voilà, je possède un Baudrive depuis peu, et j’aurais quelques questions. Je vais commencer par la première. Si l’on aspire l’air qui lui permet d’avoir cette apparence toute gonflée, on se retrouve à parler bizarrement, comme si l’on avait aspiré de l’hélium ? »



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo Jeux & Eleveur

C-GEAR
Inscrit le : 07/01/2016
Messages : 2850

Région : Sinnoh
Mar 5 Sep 2017 - 14:38
Du travail et encore du travail. Parce que mon congé a pris fin. Forcément, je ne pouvais pas partir pour une durée indéterminée comme l’aurait voulu mon projet d’Elite. Loin de là. J’ai une pension à faire tourner. Je ne peux pas me permettre de faire comme je l’entends. Ce serait bien, mais je ne peux pas. J’ai des responsabilités ici, et c’est surtout qu’il s’agit là de ma pension, je ne fais pas qu’y travailler, j’en suis le gérant. Et c’est toujours aussi impressionnant. Je ne suis encore qu’un gamin, enfin, j’en ai l’impression. Je ne sais pas si d’autres éleveurs ont mon âge, mais en tout cas, je n’en ai pas croisé des masses. Parce que même lors de ma formation à Bonville, je me rappelle, ils étaient quasiment tous plus vieux de plusieurs années. Donc bon, niveau expérience, je n’ai jamais eu que ce que j’ai pu avoir ici. Je fais mon expérience. Du mieux que je peux. Et j’en arrive à être plutôt fier, parce que les entraînements s’enchaînent, tant bien que mal, d’autant plus que je dois gérer ça, mais aussi les Pokémon de la pension, surtout d’ailleurs, parce que cela reste ma priorité. Mais, et c’est là que ça se gâte, je dois également m’occuper des nouveaux chez moi, de ceux qui sont miens maintenant. Surtout qu’ils sont assez jeunes, donc il vaut mieux éviter de les laisser sans surveillance.

Bon après, je limite les pots cassés, on va dire ça comme ça, l’un d’entre eux est encore dans son œuf, il n’ira pas bien loin, même s’il lui faut des soins particuliers. Je sais d’ores et déjà qu’il s’agit d’un Pokémon feu, après, plus précis, je ne parviens pas à le déterminer. Mais les deux restants, et bien, c’est assez sportif. Parce que deux Pokémon volants. Ce qui n’aide pas. Définitivement pas. Une Baudrive ainsi qu’un Sonistrelle. Des Pokémon qui peuvent se faire la malle comme ils veulent sur un terrain aussi grand. Et je m’inquiète, à cause des Eoliennes. Parce que les Baudrives ont tendance à se laisser porter par le vent. Sauf que dans la zone, ceux de l’espèce de Valdis prennent leur envol et se posent bien plus en hauteur, ce qui leur permet de prendre de l’altitude pour passer bien au-dessus de ces immenses machines. Si elle part de là, la petite spectre risque de se faire embarquer. Et puis Auriol, n’en parlons pas. Ces grands trucs qui tournent, ça le fascine. Après, son vol est encore maladroit, mais de lui-même, il tente de voler, toujours plus haut. Il grimpe pour s’élancer. Il parvient à planer, mais ce n’est pas encore tout à fait ça. Alors d’ici à ce qu’il s’élance vers les éoliennes, j’ai un peu de temps, je l’espère. Mais sait-on jamais. Il essaie tout le temps, tout le temps, il veut voler, il veut aller voir de plus prêt.

Spyros : Quelqu’un est là pour toi.

Je soupire. Spyros, encore. Je sais bien que ça m’est utile du fait que je sois seul ici, encore, bien que je sache que Régis est à deux doigts de craquer et d’accepter ma requête, mais cela me surprend à chaque fois, et donc m’agace. Je ne lui en veux pas, à mon Riolu, il le sait, il le sent bien que ça ne me fait pas tant plaisir qu’il intervienne de la sorte, mais c’est le rôle qu’il s’est imposé, le radar à auras, et il accomplit sa tâche avec le plus grand des sérieux. Il ne me reste plus qu’à m’occuper de la mienne, prendre en charge les visiteurs, ou les clients, ou autre. Je siffle un coup, et Auriol rapplique. C’est un signal qu’il comprend plus qu’efficacement, je me demande s’il serait possible de lui faire apprendre à répondre à des ordres précis en modulant mes sifflements. Qu’importe, je dois rentrer pour pouvoir être accessible pour le nouvel arrivant. Avec Auriol sur l’épaule et Valdis à ma suite, je trace et m’installe derrière le comptoir, tranquillement. La porte s’ouvre alors, sur un homme, enfin un homme… sur un gars pas plus vieux que moi, au moins. Style classique, presque. Quelques détails excentriques, mais je ne relève pas. Après tout, on s’en fout. Donc bon, je passe outre.

??? : Bonjour. C’est bien ici la pension des spécialistes en Baudrive ?

Je me retrouve un peu pris de court. Il pose directement sa question. Et je sens bien que la politesse n’est là que pour la forme. Il ne prend même pas la peine de se présenter. Quel étrange personnage. En tout cas, il a l’air bien pressé de poser sa question. Il a peut-être un train à prendre, ou bien un rendez-vous, enfin quelque chose inscrit dans le temps de proche et d’impératif qui le force à se hâter de la sorte. Alors je vais faire l’effort de lui répondre du mieux possible. Mais sa question m’intrigue. Personne n’était jamais venu à la pension par rapport aux Baudrives et Grodrives de la région. Il est vrai que c’est le seul endroit du pokémonde où l’on peut observer ces spécimens groupés en masse alors ça attire des curieux. Et puis il y a eu mon passage au milieu de leur groupe, l’autre nuit, quand j’ai récupéré Valdis. De là à me qualifier de spécialiste, je ne pense pas. Mais la présence de la Baudrive à mes côtés ne devrait pas aider à faire croire à mon incompétence à ce sujet donc bon.

Moi : Plus ou moins oui. On a l’habitude de les voir voler le soir, et j’en possède moi-même un spécimen. Que puis-je faire pour toi ?

??? : Voilà, je possède un Baudrive depuis peu, et j’aurais quelques questions. Je vais commencer par la première. Si l’on aspire l’air qui lui permet d’avoir cette apparence toute gonflée, on se retrouve à parler bizarrement, comme si l’on avait aspiré de l’hélium ?

Je n’y avais jamais pensé tiens, mais ça serait marrant de tester ! Enfin marrant, ou mortel. Parce qu’en fait, je n’ai aucune idée du gaz contenu à l’intérieur d’un Baudrive, je ne me suis jamais posé la question. En réfléchissant un peu, ils volent, mais un ballon d’hélium va toujours plus haut, alors qu’eux flottent, ils peuvent redescendre comme monter, donc ils ne sont pas composés d’hélium. Enfin, peut-être en partie, peut-être que leurs montées et descentes dans les airs sont dus à une réaction chimique qui modifie la nature du gaz en leur sein et qui leur permet ces variations d’altitude. Et puis je me vois tenter d’aspirer l’air de Valdis. Et là je sais que non. Que genre ce n’est pas possible. Même si on veut, sans parler du risque à cause du gaz en question, c’est dangereux. En tout cas, moi, je ne m’y essaierai pas. Je tiens à mon visage, et à ma vie en général. Il n’y a plus qu’à expliquer.

Moi : Et bien, honnêtement, je ne pourrai pas te répondre exactement. Mais je pense qu’il n’y a pas que de l’hélium, voire pas d’hélium dans le corps d’un Baudrive. Et sans savoir le reste de la composition du gaz qui les maintient gonflés, c’est un peu risqué. Mais surtout, les Baudrives sont hyper sensibles du nœud sous leur corps, ils détestent qu’on y touche, c’est un peu sacré, et surtout vital. Parce que, selon moi, un Baudrive dégonflé meurt. C’est dommage, j’aurais vraiment bien essayé, ça m’aurait bien fait marrer. Mais je n’ai pas spécialement envie de me faire exploser le Pokémon au visage. Mais sinon, pourrais-je savoir à qui j’ai à faire ?

Au moins une identité, savoir le nom de mon interlocuteur. Franchement, ça pourrait être une bonne chose. Parce que maintenant que je suis à l’aise et que je pars directement sur le tutoiement, c’est un peu bizarre de ne même pas avoir de nom. Mais voilà, là, c’est demandé. Il ne me reste plus qu’à avoir ma réponse ainsi que la suite de ses questions, parce qu’il m’a semblé que le jeune homme en avait plusieurs en réserve à propos de son Pokémon. A voir. Je suis curieux.


Hrp:
 



~ ~

Autres comptes : Maëve Kent - Roy Harrison - Lottie McOleksion
Remerciements:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 10/01/2016
Messages : 915

Région : Alola
Mer 1 Nov 2017 - 18:24


Light of Hope

Dresseur -- Mise en Pension


Tu ne comprenais même pas comment tu avais bien pu te retrouver ici. En temps normal, tu n’aurais jamais accepté de faire tout ce trajet pour si peu de choses. Quelques semaines auparavant, avant que tu ne sois forcé de quitter ta région natale, tu n’aurais même pas songé un seul instant à quitter la ville dans laquelle tu vivais. Mais aujourd’hui tout avait changé. Avec le crash de ton avion, puis le temps que tu avais passés sur cette île plus ou moins déserte, mais éloignés de tout ce qui était essentiel à ta survie, ta vie avait radicalement changé. Les suites avaient été particulièrement dérangeantes pour ton quotidien. Déjà, tu n’avais pas eu d’autre choix que de subir les séances de thérapie avec une psychiatre que tu ne supportais pas. Tu ne l’appréciais pas. Tu ne comprenais même pas vraiment pourquoi tu ressentais tout cela à son égard, mais tu ne parvenais pas à avoir de bons sentiments pour elle. Tu te rendais à son bureau à reculons, avec une boule au ventre particulièrement douloureuse, et un état général plus désagréable qu’une gueule de bois. Tu n’étais pas un spécialiste, mais tu avais quelques souvenirs de deux soirées où les lendemains avaient été plutôt agités et peu agréables pour toi. Lorsque tu devais faire les déplacements entre ton domicile et le bâtiment dans lesquels cette femme avait fait installer les locaux de son cabinet, tu avais la sensation de donner dans l’autotorture et tu avais réellement horreur de cela. Tu voulais arrêter tout cela au plus vite. Tu n’en pouvais plus d’être privé de ta liberté de mouvements, de réflexions ou encore d’actions. Tu voulais retrouver la possibilité de faire absolument tout ce que tu désirais de tes journées. Même passer tout ton temps au fond de ton canapé avec ton ordinateur sur tes genoux. Mais pour cela, il fallait que tu puisses montrer que tu étais capable de voyager et de participer à des activités alors que tu n’aurais jamais participé à ce genre de choses en temps normal. On te demandait donc de passer outre d’éventuels traumatismes, mais également de dépasser tes propres limites. Tu avais la sensation que l’on te demandât l’impossible seulement pour que tu puisses tenter de reprendre le cours plus ou moins normal de ta petite existence. Tu ne comprenais même pas pourquoi tu te retrouvais avec cette obligation là. Tu savais d’où elle venait. On avait tenté de te l’expliquer à différentes reprises. Mais ce n’est pas pour autant que tu saisissais l’intérêt de tout cela. Tu ne voyais absolument pas ce que cela pouvait bien t’apporter. Tu avais bien enregistré le fait que cela venait des assurances et des avocats de la compagnie aérienne. Que c’était une chose qu’ils mettaient en place afin de ne pas être poursuivis par la suite par les familles dans le cas où un malheur pourrait se produire. Mais tu ne comprenais pourquoi ils tenaient tant à rendre cela obligatoire. Ils auraient tout aussi bien pu faire signer une décharge de responsabilité ou un document attestant que la personne renonçait au droit de les attaquer en justice en cas de problème quelconque si elle se refusait à suivre cette thérapie imposée. Tu aurais largement préféré une solution de ce genre-là. Mais non. Tu n’avais pas eu le choix. Tu t’étais retrouvé avec un rendez-vous imposé. Tu aurais sans doute pu ne pas t’y rendre, mais tu n’avais pas la moindre idée de la suite que cela aurait pu donner. Tu avais tenté d’y réfléchir, mais tu en étais arrivé à la conclusion que cela aurait été encore plus difficile à gérer que de te déplacer jusqu’au cabinet de consultation de la psychiatre qui t’avait été attribuée.

Tu étais donc ici. Dans une région différente de la tienne et qui ne se trouve pas non plus être ta destination finalement pour ce voyage. Et un homme venait de t’accueillir. Un blond. Il semblait avoir approximativement ton âge. Tu ne savais pas s’il travaillait seulement ici ou si l’endroit lui appartenait. Mais en réalité, tu n’en avais strictement rien à faire. Sa vie ou son histoire, cela ne t’intéressait pas. Tu n’étais pas là pour échanger des banalités. Tu avais des questions et tu voulais seulement des réponses qui te permettraient de davantage prendre soin de la créature que tes amis avaient décidé de t’offrir pour ton départ et ta nouvelle vie. Tu angoissais un peu à l’idée de ne rien savoir sur cette espèce. Tu n’aimais vraiment pas avancer vers l’inconnu. Ce n’était pas ton truc. Tu n’appréciais pas cela. Tu voulais en savoir davantage. Et tu avais pu lire sur internet que celle-ci avait une certaine reconnaissance pour sa spécialisation pour les Baudrive. Ce n’était pas vraiment l’impression que le jeune homme te donnait dans sa réponse, mais du moment qu’il parvenait à répondre à tes interrogations, tu ne demandais pas davantage.

Bon. Cela ne commençait pas très bien. Il ne pouvait pas te répondre exactement. Mais il se rattrapait. Il avait tout de même une explication à te fournir. Mais surtout, il t’apprenait que le corps des pokémons de cette espèce était particulièrement sensible au niveau du nœud sous leur corps. Tu venais de découvrir avec ses propos que ces créatures avaient horreur qu’on les touche à cet endroit. Apparemment c’était une partie particulièrement vitale pour eux. C’était une bonne information. Tu n’avais pas la moindre idée de cela avant qu’il ne t’en informe. Finalement, il ne les connaissait pas si mal que cela. Il en savait bien plus sur eux que toi en tout cas. Et c’était la seule chose que tu attendais de ta visite dans cette pension. D’après le jeune homme, ce ne serait pas une bonne idée de tenter l’expérience. Il était persuadé que cela provoquerait la mort du pokémon. Mais il disait que c’était dommage parce que cela l’aurait bien fait rire. Il commençait à bien te plaire celui-là. Enfin presque. Il avait tout de même terminé sa réponse en demandant à qui il avait à faire. Tu te demandais bien ce que cela pourrait lui faire. Tu ne voyais pas en quoi cette information pourrait lui servir. Tu te demandais si cela pourrait être un problème de donner ta véritable identité. Tu étais du genre méfiant. Surtout avec les activités que tu pouvais avoir. Mais cela ne devrait pas poser de problèmes ici. Tu étais loin de chez toi. En plus, avec les évènements de ces dernières semaines, tu n’avais pas été très virulent sur les réseaux. Enfin sauf depuis que tu avais récupéré un ordinateur. Mais c’était relativement récent et cela n’avait pas encore fait beaucoup de bruit. En même temps, il te semblait que l’entreprise concernée n’avait pas encore remarqué tes agissements. Ils n’étaient véritablement pas bons en sécurité. Ils devraient vraiment songer à améliorer les choses.

« - Je suis Demyan. Enfin c’est mon prénom quoi. J’aime beaucoup les Salamèche. Et toi ? Tu aimes les Salamèche ? »
Salamèche. Tu aimais bien ce pokémon. Tu n’en possédais pas, mais tu aimerais bien en posséder un. Tu n’en avais même encore jamais rencontré un seul en vrai. Mais tu t’étais beaucoup renseigné par rapport aux créatures de cette famille. Tu savais que la plupart des individus évolués vivaient dans la Vallée Dracaurifique qui se trouvait dans la région de Johto. Tu aimerais bien ça toi aussi. Pas forcément vivre au milieu de Dracaufeu sauvage, parce que bon, cela semble plutôt dangereux. Mais être dans un endroit où tu te sentirais bien et où tu serais accepté tel que tu es, l’idée te plaisait. Et puis si. En réflexion tu aimerais beaucoup pouvoir les étudier de plus près. Tu savais aussi que les Salamèche devaient avoir un poids d’environ huit kilogrammes et demi. Au-delà de cela, ils risquaient de prendre de l’embonpoint et d’être moins efficaces au combat. Et tu ne voulais pas cela. Donc si un jour tu avais la chance d’en avoir un, tu serais sans aucun doute particulièrement attentif à ce détail-là.

« - Sinon, j’avais une autre question. Je me demandais comment les Grodrive femelles faisaient pour pondre des œufs ? Parce que cela doit prendre de la place ces choses-là, non ? Et puis du coup, il n’y a pas un risque qu’elles se dégonflent à ce moment-là ?»



J’aimerais bien apprendre les CS Anti-Brume et Vol à mon Grodrive :3 Et du coup je te file les sous pour le reste en même temps



Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo Jeux & Eleveur

C-GEAR
Inscrit le : 07/01/2016
Messages : 2850

Région : Sinnoh
Lun 20 Nov 2017 - 16:35
J’aurais voulu lui répondre de manière plus concise, sauf que je n’en sais pas plus. Je me demande bien s’il y a des recherches qui se portent là-dessus. On arrive peut-être à la limite de ce qui est connu. C’est vrai qu’il y a une multitude incroyable de questions à se poser sur les Pokémon et dont on n’arrive même pas à entrevoir la réponse. Est-ce que si on applique une tétine sur les mamelles d’un Ecrémeuh, il peut attaquer avec des jets de lait, genre des Hydrocanons de lait ? Peut-être des Siphons, je crois qu’il peut ça, je ne me rappelle plus bien. Mais ce n’est pas la seule question qu’on peut se poser, il y en a beaucoup trop. Comment se reproduisent les Grotadmorv ? Je n’en ai pas la moindre idée. Bon, cet exemple n’est pas des plus adéquates parce que c’est clairement une chose que je n’ai pas envie de savoir, en fin de compte. Vraiment pas… Sauf que du coup, je me pose la question, et je me tâte à faire des recherches plus approfondies sur la question.

Lorsqu’il me répond, je ne sais pas si c’est par méfiance ou pas, je n’ai pas une tête qui intimide normalement, je suis plus un gros bébé qu’autre chose… Enfin bref, le truc c’est qu’il ne me donne que son prénom. Je ne sais pas, c’est chelou, il faut dire ce qui est, quand les gens se présentent, ils fournissent leur prénom et leur nom, c’est ce qui se fait. Parce que bon Demyan, même si c’est un prénom que je n’ai pas eu l’occasion d’entendre, ça ne m’avance pas à grand-chose. En plus de ça, il dévie directement la conversation, sur les Salamèches. J’ai envie d’embrayer direct dessus, parce que c’est cool les Salamèches, mais après, j’ai quand même ce temps de latence. Serait-ce le genre de gars qui pourrait se retrouver menottes aux poignets ? Enfin, dans l’idée où il serait méchant… Méchant comme à se faire arrêter par les flics, pas méchant autrement. Cerveau, il faut que tu te calmes, arrête de penser à des trucs comme ça, on est au boulot là. C’est tout sauf approprié. Donc bon, peut-être qu’il est chelou. Mais après, il n’a pas une tête à être un criminel sanguinaire, on va se fier aux apparences. Peut-être un peu weird, avec son bonnet sur la tête, mais bon, s’il y en a un qui ne va pas se formaliser, c’est bien moi, je suis débile et pas doué, alors ça ne vaut pas mieux. Et je ferai sans doute mieux de répondre à un moment, ça pourrait servir.

Moi : Carrément ! En même temps, c’est trop cool les Salamèches ! Mon père a un Dracaufeu, c’est beaucoup trop badass comme Pokémon !

Mon enthousiasme est beaucoup trop vif, mais en même temps, j’ai grandi auprès de ce Dracaufeu, je l’ai toujours connu en tant que Dracaufeu d’ailleurs. J’ai même eu l’occasion de voler dessus, carrément ! Et plus d’une fois. Il est beaucoup trop sympa celui de Père. J’ai entendu dire que les autres ne sont pas aussi calmes de nature, et je n’en doute pas trop, parce que c’est vraiment trop une crème. Sauf que je ne vais pas lui raconter ma vie en quarante-deux saisons de vingt-huit épisodes chacune, c’est bon, il s’en fout, surtout qu’il ne me connait pas, et que je ne le connais pas non plus, on n’a clairement pas élevé les Grorets ensemble. Et vient alors une nouvelle question, et là, je sèche. Genre totalement. Je ne vais même pas m’essayer ne serait-ce qu’à tenter une réponse, à tous les coups je vais m’y prendre comme un manche. On va éviter de débiter des conneries pour faire genre, je préfère assumer que je ne sais pas tout. Valdis n’est clairement pas en âge de procréer, donc bon, je n’ai pas eu l’occasion d’assister à la ponte d’un œuf de Baudrive. Mais c’est vrai que c’est intéressant, je me pose encore plus la question du coup. Parce qu’on est d’accord, ça ne peut sortir que par un endroit, mais du coup, forcément, ça va se dégonfler.

Moi : En vrai, tu me poses une colle. J’ai quelques hypothèses qui me viennent comme ça, en y réfléchissant deux secondes. Genre que les Grodrives femelles se gonflent à l’avance pour anticiper la perte d’air qu’induirait la ponte. Ou qu’elles récupèrent l’air après, c’est envisageable. J’aurais sans doute la réponse quand ma Baudrive sera en âge pour. Je me retourne vers elle. Mais t’es pas pressée hein !

Franchement, qu’est-ce que je peux lui dire de plus ? A part faire une recherche internet et lui imprimer ce que je trouve, et m’en faire une photocopie pour moi, parce que ça m’intéresse. Sauf que c’est exactement le genre de chose qu’il pourrait faire de chez lui quoi. Il s’est cassé le cul à venir jusqu’ici, de je ne sais pas où en plus de ça, donc bon, la moindre des choses, c’est que je lui sois utile quand même, un tant soit peu. Ce n’est pas vraiment le cas jusque-là et j’aimerais quand même un peu me rattraper, histoire qu’il ne rentre pas totalement bredouille. Enfin, je lui ai filé quelques infos, en diagonale, en pointillé, et en braille aussi. Ce sont bien plus des suppositions qu’autre chose, il faut dire ce qui est, mais je pense que c’est déjà ça, surtout que je ne pense pas raconter n’importe quoi. Mais du coup, ça m’amène à me demander pourquoi ces questions.

Moi : Mais t’as un Baudrive en fait ou pas ? Parce que c’est vrai que niveau théorie, je ne suis pas autant calé que je le voudrais, mais en pratique, j’me débrouille un peu plus, sur l’approche tout ça, avec Valdis, je suis un peu rodé. Voilà.



Et voici ton Grodrive, l'entraînement est terminé, il est niveau 60 comme prévu !
Stats et Attaques:
 

Du coup, c'est bon pour les CS ! o/



~ ~

Autres comptes : Maëve Kent - Roy Harrison - Lottie McOleksion
Remerciements:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 10/01/2016
Messages : 915

Région : Alola
Jeu 30 Nov 2017 - 15:19


Light of Hope

Dresseur -- Mise en Pension


Lorsque tu t’étais présenté, tu avais abrégé la conversation. Tu n’avais pas la moindre envie de t’attarder sur ton identité. On ne savait jamais ce qui pouvait arriver autour de nous. Tu n’étais pas réellement recherché par les forces de l’ordre, mais tu restais méfiant. Pour le moment, ils n’étaient jamais parvenus à faire le lien entre le pseudo que tu utilises sur le vaste réseau qu’est Internet et ta véritable identité. Mais tu ne voulais pas leur offrir la moindre piste. Tu n’avais pas la moindre idée de qui pouvait être surveillé ou non. Après tout, tu ne connaissais rien de ce garçon. Peut-être que la police l’avait placé sur écoute. Après tout, c’était possible. Tu n’en savais rien. Tu n’étais pas un spécialiste de ces choses-là. Il était possible que cette pension ne soit qu’une façade pour d’autres activités, plus ou moins recommandables, et que tu ne puisses même pas le savoir. Alors tu préférais ne pas prendre de risques. C’était préférable pour ton anonymat. Mais lui, il avait marqué un temps d’arrêt. Tu étais passé à autre chose pour que la conversation ne tourne pas trop longtemps autour de ton identité que tu ne tenais pas vraiment à dévoiler au premier venu. Surtout de cette manière, à l’oral, où d’autres personnes pouvaient capter ce qui se disait. Visiblement, tu l’avais étonné en ne donnant que ton prénom. Il ne devait pas avoir l’habitude des gens méfiants. Il ne devait pas avoir grand-chose à se reprocher alors, sinon il serait bien moins surpris. Parce que lorsque l’on commence à tremper dans des situations plus ou moins louches, on peut rapidement devenir paranoïaque à l’idée de se faire prendre. Alors on commence à devenir méfiant. À réfléchir aux messages cachés. À tout surveiller. Et finalement, on se rend compte que notre entourage change. On se rapproche sans réellement le remarquer des personnes qui sont comme nous. On évite peu à peu les personnes qui ne font pas suffisamment attention, parce qu’elles augmentent le stress que l’on peut ressentir. Mais au moins, il n’avait pas cherché plus loin. Il avait enchaîné et répondu sur le nouveau sujet. Finalement, il te plaisait bien ce gars. Il n’avait pas cherché plus loin. Et puis il appréciait les Salamèches, et ça, c’était une bonne chose. Tu regrettais que l’on n’en voie pas davantage. Tu aurais beaucoup aimé en rencontrer un. Ils te passionnaient au plus haut point. Il avait de la chance. Son père possédait un Dracaufeu. La forme la plus évoluée. Tu aurais bien aimé que quelqu’un dans ton entourage en possède un. Mais non. Ta famille était plutôt du genre à avoir des créatures plus communes. Ou plus hideuses. Il te suffisait de regarder le Statitik de ton frère qui avait totalement paniqué Muchacho juste avant ton départ de Hoenn.
Son enthousiasme était intéressant à voir. Toi, tu avais l’habitude de réagir de cette manière, mais tu n’avais jamais vu avoir des réactions aussi vives et positives à un sujet que tu lançais. Généralement, les gens avaient plutôt tendance à te lancer des regards d’incompréhension. Tu n’avais jamais eu le droit à un tel enthousiasme, mais cela te plaisait. Cela changeait. C’était bien plus agréable de ne pas être considéré comme un Neitram au moins une fois dans ta vie. Pas parce que tu n’aimais pas ce pokémon. Tu te sentais relativement neutre vis-à-vis de lui. Tu ne l’appréciais pas plus que cela, mais tu ne le détestais pas non plus. C’était plutôt que son existence n’avait pas tellement d’incidence sur ton humeur. Mais tu n’aimais pas tellement être comparé à lui. Tu ne te sentais pas comme un extraterrestre, même si tout le monde semblait te considérer ainsi.

« - Oh je vois. Ce serait possible. Je me demande si l’une de ces hypothèses est vraie. »

Il n’avait pas vraiment de réponses à ton interrogation. Tu étais un peu déçu. C’était normal, il ne pouvait pas avoir les réponses à toutes les choses qui pouvaient passer dans ta tête. Mais cela n’empêchait pas ce sentiment de déception qui te tombait dessus. Toutefois, il avait au moins l’honnêteté de te le dire. Il assumait le fait qu’il n’était pas certain de la réponse. Mais il tentait quand même de t’apporter un ersatz de réponse avec ses hypothèses. En plus, elles te semblaient être plutôt logiques. Tu ne savais pas vraiment ce qui était le plus proche de la réalité, mais en tout cas, dans ton esprit, elles semblaient plausibles. Il disait qu’il aurait sans doute la réponse lorsque sa Baudrive serait en âge de se reproduire, mais qu’il n’était pas vraiment pressé que ce soit le cas. Tu le comprenais. Ton propre Baudrive était bien trop jeune pour cela. Et puis bon, toi tu ne pourrais sans doute pas le découvrir de tes propres yeux étant donné que le spécimen que tu possédais était un mâle. Tu doutais donc d’assister à une reproduction ou à une ponte avec lui. Wilson ne serait donc sans doute pas celui qui t’apporterait la réponse.

« - Ah oui. Je possède un Baudrive. Il s’appelle Wilson, alors je suppose que c’est un mâle, mais je n’en sais rien. Je ne suis pas vraiment un spécialiste. J’étais venu ici pour avoir des réponses et des conseils pour en prendre soin. Tu pourras peut-être m’aider ? »

Tout en parlant, tu avais appuyé sur le petit bouton permettant de libérer ton compagnon de sa pokéball. Il était tout jeune et était encore bien loin de son évolution. Tu ne le possédais pas depuis très longtemps puisqu’il t’avait été offert par tes amis à l’occasion de ton anniversaire et de ton départ de la région de Hoenn pour une nouvelle vie. Ils l’avaient fait pour le côté humoristique, mais finalement ils n’avaient pas été bien loin de la vérité à la vue du déroulement de ton vol. Tu ne connaissais pas grand-chose à son sujet. C’était d’ailleurs l’une des rares fois que tu le laissais sortir. Tu ne connaissais rien à cette espèce, et tu ne voulais pas commettre d’erreurs. Alors tu avais fait le déplacement. Jusqu’ici. Pour être en mesure de t’occuper de ton compagnon.



Apprentissage de Surf pour Sinistrail ! Je te verse les 250 pk$ tout de suite 8D



Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo Jeux & Eleveur

C-GEAR
Inscrit le : 07/01/2016
Messages : 2850

Région : Sinnoh
Ven 1 Déc 2017 - 18:03
Demyan: Ah oui. Je possède un Baudrive. Il s’appelle Wilson, alors je suppose que c’est un mâle, mais je n’en sais rien. Je ne suis pas vraiment un spécialiste. J’étais venu ici pour avoir des réponses et des conseils pour en prendre soin. Tu pourras peut-être m’aider ?

Ainsi donc il a lui-même un Baudrive. Ce qui explique l’intérêt qu’il leur voue. Cela aurait été étrange si le mec se pointait comme ça pour poser des questions aussi spécifiques sur un Pokémon juste parce qu’il y pense. Vraiment chelou. Quoi que. En y réfléchissant bien, ce serait typiquement le genre de chose que je pourrais faire. Carrément quelque chose que je pourrais faire. Enfin bref, Wilson, c’est marrant comme nom. Et après, il ne sait pas vraiment s’il s’agit d’un mâle ou d’une femelle. C’est souvent la question piège ça. Le type de question qu’on n’ose pas poser à son Pokémon car on est censé le connaître, on est censé le savoir. Et que du coup, ça craint de risquer le possible lien en lui montrant qu’on ne sait pas vraiment qui il est. Je serais le premier à préférer rester dans l’ignorance que de me planter de de perdre la confiance qu’il a fallu acquérir. Surtout que les Baudrives font partie de ces Pokémon n’ayant pas de dimorphisme sexué, comme d’autres espèces. Donc physiquement, il n’y a pas grand-chose pour identifier leur genre. C’est plus du comportemental qu’autre chose. Et je pense qu’avec le feeling, on le sait plus ou moins. Si ce Demyan pense que son Baudrive est un mâle, c’est sans doute parce que son Baudrive lui-même lui a transmit l’information sans qu’il ne s’en rende compte. Mais comment faire comprendre ça ? Parce que c’est ce qui m’est arrivé perso. On m’a fait comprendre que Valdis était une femelle.

Moi : Si tu présumes que ton spectre est un mâle, il y a de très grandes chances que ce soit lui qui te l’ait fait comprendre. Pour les Baudrives, c’est plus une question de comportement sinon, même si ce n’est pas ce qu’il y a de plus fiable.

Demyan fait alors sortir son Pokémon, le fameux Wilson est devant moi. Je le regarde deux secondes et me dis qu’heureusement que j’ai attaché cette écharpe rouge à Valdis parce que sinon, impossible de les distinguer ces deux-là. D’ailleurs, Valdis est totalement curieuse de voir un spécimen de son espèce. Il devait sans doute faire partie d’un autre troupeau, ou bien d’un élevage, c’est possible. On voit de plus en plus de Baudrives et de Grodrives dans les équipes des dresseurs. Alors c’est envisageable. Il t’a ensuite avoué qu’il ne connaissait pas vraiment l’espèce. Peut-être que cela pourrait lui servir si tu lui donnais quelques informations supplémentaires. C’est même ce qu’il te demande, en fait. Il veut savoir s’occuper de son Pokémon. C’est plutôt cool, s’il a fait le trajet rien que pour ça, cela montre un certain attachement. Sans doute un bon gars. Je vais faire de mon mieux.

Moi : Alors, déjà, même si c’est un spectre, les Baudrives restent tangibles, c’est-à-dire qu’ils peuvent se salir. Si tu veux laver Wilson, je te conseille un gant de toilette, avec de l’eau bien chaude. Ils apprécient, et puis leur corps lisse est assez facile à nettoyer, ça n’accroche pas. Par contre évite l’eau froide. Sinon, niveau température de l’air, ils s’adaptent aux grands froids comme aux grandes chaleurs, il n’y a pas de souci à se faire.

Je réfléchis, qu’est-ce que je peux bien lui dire de plus ? Surtout que bon, je ne pars que de ce que j’ai cherché et tenté sur Valdis. Et j’étends au reste quand j’ai l’occasion de tester mes hypothèses sur un troupeau de passage dans le coin. L’eau froide, elle n’a pas aimé. Pas du tout. Et les autres non plus. Dès qu’il pleut, ils filent se mettre à l’abri, comme ils peuvent, la plupart du temps, au-dessus des nuages. Mais après, je les vois ici à toute saison, malgré le rafraîchissement, ils sont encore là. Il faut que je trouve d’autres trucs, je ne sais pas quoi, mais il faut. Il n’est pas venu pour deux conseils un peu moisis. La bouffe ! Bien sûr. Pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt ? Surtout que les Baudrives, c’est trop bizarre, j’ai testé un truc pour le fun, et ça a marché. Je me suis posé des questions d’ailleurs, c’est un peu flippant.

Moi : Autre truc, il y a une légende, ou plutôt un conte pour effrayer les mioches. Ça raconte que les Grodrives viennent enlever les enfants pour les manger avec de la moutarde au cassis. Alors j’ai voulu essayer, pour voir si c’était vrai. Enfin pour la moutarde au cassis hein ! Pas les enfants ! Et ça marche… Les Baudrives adorent ça. Ils sont attirés par l’odeur et tout. C’est chaud. Et du coup, niveau alimentation, typique d’un spectre, ça ne mange pas tant. Il suffit de lui donner quelques baies, il viendra te trouver quand il aura faim, pas besoin de mettre des horaires, normalement, ils se gèrent. Et puis une fois par semaine, Valdis a sa tartine de pain avec la fameuse moutarde. Si tu veux je te file la marque.

Voilà, je crois que je n’ai pas grand-chose à dire de plus. Il est sans doute temps de le reconduire jusqu’à la sortie, enfin je crois. Je ne sais pas trop. Dans tous les cas, je bouge de derrière le comptoir et avant de le laisser filer, je tiens à jeter un coup d’œil au petit Wilson. Valdis s’approche alors. Rencontre des deux. J’en profite pour observer le mâle de plus près. Il m’a l’air bien. En forme, pas de signes spécifiques de quelque chose qui cloche, pas d’intuition étrange. Tout roule. Puis illumination ! Il y a un truc dont tu n’as pas parlé !

Moi : Oh, dernier petit tuyau. Les Baudrives adorent qu’on leur caresse le petit nuage qu’ils ont sur la tête. Alors je te préviens, la première fois, c’est super étrange comme sensation. Vraiment. Les suivantes, ça reste particulier, mais on s’y fait, et eux kiffent leur race. Et puis c’est tout, je ne pense pas que je puisse t’être utile à plus. Sauf si t’as d’autres questions, j’essaierai d’y répondre. Même pas forcément sur les Baudrives tu sais.

Voilà, je dis ce que j’ai à dire. Ce Demyan a l’air d’un mec cool, même si un peu distant sur les bords. Ce n’est pas le type enjoué et dynamique quoi ! C’est sûr. Mais ça va, ça reste correct, il est venu avec un objectif, ça se sent. Ce n’est pas pour autant qu’il a été désagréable ou autre. Je le raccompagne tranquillement jusqu’à l’extérieur et le remercie de sa venue. Je lui précise d’ailleurs qu’il est le bienvenu si jamais il souhaite revenir, qu’il n’hésite pas quoi !



C'est bon pour la CS Surf, elle est bien apprise. o/



~ ~

Autres comptes : Maëve Kent - Roy Harrison - Lottie McOleksion
Remerciements:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» Le Congres americain pourrait adopter le HOPE
» • I hope that tomorrow will be better
» Le HOPE, une bouffée de gaz carbonique pour l’économie ?
» 01. Only Hope • Dakota (terminé)

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Sinnoh - 4E G E N :: Floraville :: Les Éoliennes-