AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» Visite chez une abonnée-éleveuse


avatar
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 09/08/2014
Messages : 2421

Région : Kanto
Sam 15 Juil - 17:39
- Hum... ca devrait être quelque part par là...

Le Havre. Pension proche de Refifac-Le-Haut à Kalos, c'était une ville sympathique que tu n'avais pas eu l'occasion de voir a ton premier voyage. Mais tu ne regrettais absolument pas le déplacement alors que tu venais déposé un pokémon dans la pension d'une abonnée, Mélodie E. Chevalier. Ce n'était pas non plus la première fois que tu voyais une pension, mais tu devrais reconnaitre que celle ci n'avait rien a enviée a celle de Akichi. Niché dans une vallée, au pied des montagnes d'un côté, des forêts de l'autre, on ne pouvait pas trouver endroit plus naturel que celui ci.
Tu devrais avouer que depuis que tu étais devenue dresseuse, tu appréciais les endroits tel que celui ci, est immédiatement tu te sentais a l'aise pour y laisser un pokémon. Après tout, tu ne confirais pas l'un de tes compagnons a n'importe qui ! Et même si Hypotrempe n'était pas le pokémon dont tu t'occupais le plus, il était aussi important que les autres.

D'un pas un peu plus assuré, rassurée, tu entra dans la maison typique du coin. A peine entrée tu pouvais entre les cris de pokémon sur le côté, alors que la pièce était séparé en deux. C'était intéressant, ainsi, même si l'éleveuse devait travailler sur de la paperasse, elle avait toujours un œil sur les pokémon. C'était bien pensé, et tu étais de plus en plus rassurée. Au bureau justement, un jeune homme aux cheveux verts, si bien que sur l'instant tu le confondis avec Yakuru, mais non, quand il releva la tête pour t'observer, tu te rendis compte qu'il avait les cheveux bien plus long, et qu'il n'avait en commun que la couleur de sa chevelure avec ton ami. Tu lui offris un sourire poli alors que tu t'avanças vers lui.

- Bonjour ! Je cherche Mademoiselle Chevalier, je m'appelle Arya Kanazawa et je lui avais envoyer un mail pour lui annoncer mon arrivée aujourd'hui.

Tu étais toujours un peu mal a l'aise quand tu devais te présenter, ne sachant jamais si tu devais commencer par ton nom, ou la raison de ta venu... Qu'importe, c'était fait, et tu n'avais plus qu'a espérer que tu étais effectivement dans la bonne pension !

HRP:
 



:facepalm::
 


Cliquez pour plus d'information sur le W.A.dex!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Eleveur Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 11/08/2015
Messages : 1771

Région : Kalos
Jeu 20 Juil - 20:32
___Plusieurs fois, tu regardes le message affiché sur l’écran de ton portable. Encore et encore, tes yeux saphir et or passent sur les mots, mais ton esprit est ailleurs. Aujourd’hui, vous allez recevoir un nouveau pensionnaire. Or, sa dresseuse, inconsciemment, a remué beaucoup de choses en toi dès son premier mail.
___C’est une scientifique, une de ces personnes qui s’occupent d’observer et d’étudier les pokémons. Une de ces personnes qui gèrent un pokédex, une base de données concernant les différentes espèces. Une de ces bases de données auxquelles tu t’étais abonnée il y a plusieurs années, dans ce qui te semble être une autre époque. Une autre vie. Dresseuse, tu possédais l’un de ces pokédex, et tu t’étais abonnée à plusieurs scientifiques. Tu avais été si heureuse lorsque tu te l’étais procuré. Tu avais cette conviction inébranlable qu’il s’agissait là du dernier pas pour réellement mettre le pied dans le monde du dressage, comme tant d’autres personnes partant à la conquête des badges. Tout était si beau, si joyeux.
___Si lumineux.
___Puis tu les avais perdu, tous à l’exception d’Absol. Tous tes compagnons, arrachés. Disparus. La descente vers les ténèbres a commencé ainsi. Depuis, tant de choses sont arrivées. A part Absol, une seule autre chose ne t’a jamais quitté tout ce temps ; ton pokédex.
___Tout le long, cet objet autrefois adoré est devenu détesté.
___D’un simple outil d’information et de renseignement, il est devenu d’abord un souvenir de la merveilleuse aventure partagée avec ceux que tu aimais, et par conséquent, un rappel constant de ta perte, de ta douleur et de ton chagrin. Puis il a été ton meilleur allié pour juger le mieux possible si un pokémon était maltraité ou non, ainsi que pour savoir comment te comporter au mieux lorsque tu décidais d’intervenir. Chez les sbires, il t’a servi d’outil de renseignement pour préparer tes missions, et pour agir au mieux dans l’intérêt de ce maudit team illégal. Durant ces quatre années, tu ne l’as utilisé qu’une sombre étincelle brillant dans le regard, tu n’y as eu recours que pour enraciner l’obscurité entourant ton être. Il a pris la poussière aussi, après, à force. Trop assommée par le chaos dans lequel que tu vivais, trop automatique dans chaque instant de ta vie, faisant tout pour nager hors de l’eau mais te noyant toujours plus profondément dans les abysses, tu as fini par n’agir que d’instinct. A laisser le destin ou le hasard décider de ton sort. Tu en savais assez pour savoir qu’apprendre davantage ne t’apporterais nulle joie, nul réconfort. Tu avais perdu ta lumière
___L’arrivée à la pension a été un éclat dans la noirceur de ces dernières années, mais l’existence de ton pokédex était sorti de ton esprit. Enterré au fond d’un de tes sacs comme au fond de tes pensées, tu n’y avais plus touché depuis si longtemps. Seul le paiement automatisé sur le compte de ton cousin le maintenait opérationnel dans son inutilité.
___Puis il y a eu ce mail de cette scientifique, et son existence s’était réveillée. Tel un fantôme du passé. Tu l’as ressorti, déterré, et observé, longuement. Ce n’était pas le sujet du mail, seulement, toutes tes pensées étaient portées sur cet objet. Tu as hésité, un long moment. Résilier l’abonnement te semblait au départ le plus logique. Pourquoi Cassandre ne l’avait-il pas fait, d’ailleurs ? Il ne t’en avait même pas parlé. Tu connais ton cousin ; tu sais qu’il fait très rarement les choses par hasard, pas lorsque cela concerne ton malheur. Seulement, tu ne vois pas l’intérêt de sa manœuvre, cette fois.
___Tu détaches les yeux de ton portable lorsque l’écran passe en veille à force d’inactivité. Immédiatement, il se pose sur le pokédex abandonné sur ton bureau. Finalement, tu ne l’as pas résilié. Car si quelque chose peut être utile pour l’élevage des pokémons, c’est bien d’en savoir un maximum sur ceux-ci. Tu savais que cela te donnerait une opportunité supplémentaire pour t’améliorer et perfectionner ce que tu sais déjà. Alors, les souvenirs fantomatiques accrochés à cette machine comme autant de rappel de tout ce que tu as vécu, tu l’as laissé là. Inutilisé, mais utilisable. Une ruine de ton passé.
___A moins que ce ne soit toi que le passé ruine.
    « Mélodie ! Mademoiselle Kanazawa est ici ! »

___Tu te figes un instant, avant d’inspirer et d’expirer profondément. Tu as accepté sa demande, tu ne peux la laisser ici en plan. D’un pas décidé, tu sors de ta chambre, Absol dans ton sillage. Lorsque tu franchis la porte préventive au pied des escaliers, tu te retrouves face celle avec qui tu as correspondu par mail, à qui Nathaniel finit de souhaiter la bienvenue et de se présenter. Visiblement plus jeune, très bleue, plus petite que toi, elle a l’air de déborder de vie. Comme toujours, les éléments essentiels sautent à tes yeux d’héritière entrainés à observer et étudier les gens, à en saisir l’essentiel. Du coin de l’œil tu remarques d’ailleurs Nathaniel, assis au bureau de l’accueil, apparemment sorti de sa paperasse par l’arrivée de la scientifique. Il n’en semble guère dérangé, désormais plus occupé à vous regarder plutôt qu’à revenir aux comptes et aux divers contrats dont il s’occupait. Tu ne lui adresses pas un regard, souriant avec cordialité à votre nouvelle cliente tout en lui tendant la main.
    « Bonjour mademoiselle Kanazawa, bienvenue au Havre ! Ravie de vous accueillir ici, je vous attendais. »

___Ton discours est quelque peu copié de l’habituel accueil de Nathaniel, et tu ne doutes pas qu’il le soulignera, mais tu ne t’attardes pas sur ce détail. Une fois celle de la scientifique serrée, tu passes ta main contre la fourrure d’Absol, sur son dos juste à ta hauteur, l’air de rien. Sa présence te rassure, et, plus que tout, elle t’emplie de chaleur et chasses les froids démons de ton passé.
    « Alors, comment se porte le petit Hypotrempe ? Prêt à venir s’entrainer ici ? »

___Au moins, tu arrives à garder tes préoccupations assez loin pour qu’elles n’interfèrent pas dans ton travail. De toutes tes forces, tu tentes de ne penser qu’au fameux Hypotrempe, votre futur pensionnaire.

HRP:
 




Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 09/08/2014
Messages : 2421

Région : Kanto
Mer 2 Aoû - 20:40
Tu n'avais pas eu à attendre longtemps avant que l'intéressée se manifesta après l'appel du vert. Ce fut une brune qui ne semblait guère plus âgée que toi qui apparu et tu fus pendant une seconde surprise de la couleur de ses prunelles. Comme Worick, tu avais en face de toi une jeune fille avec des yeux vairons, l'un turquoise, comme les tiens, l'autre doré, comme le sien. L'idée t'amusa, est étrangement tu fus immédiatement plus a l'aise et en confiance face a cette demoiselle. Tu lui serras la main avec un sourire à la fois poli et radieux, après tout tu prenais toujours énormément de plaisir à rencontrer vos abonnés.

- Merci a vous ! N'hésitez pas a m'appeller simplement Arya, je me sens bien trop jeune pour être appeler simplement par mon nom de famille !

Tu as toujours été comme ca, trop familière par moment, tu avais toujours du mal à respecter les codes de conduites qui étaient si cher a la société et a ton ami. Tu avais fait l'effort de la vouvoyer, c'était clairement le maximum que tu pouvais faire face a quelqu'un de ton âge.
Elle te demanda immédiatement des nouvelles d'Hypotrempe, suite à ton mail, et tu en gardas le sourire. Elle semblait, a l'image Akichi le seul autre éleveur que tu avais déjà vu, aussi sérieuse et passionnée par son travail. C'était rassurant a tes yeux et tu hésitas pas un seul instant a chercher la pokéball de l'intéresser pour faire les présentations.

- A vrai dire il est un peu timide ! Mais vu votre sympathie, je ne doute pas un seul instant qu'il finira par vous faire confiance !

En même temps que tes propos, tu libères l'intéresser, qui immédiatement saute dans tes bras pour se rassurer. Un peu craintif sur les bords il observe le lieu pour voir s'il est en sécurité. Tu lui caresse affectueusement la tête pour lui montrer que tout va bien et tu finis par lui montrer Mélodie d'un geste de la tête.

- C'est l'éleveuse dont je t'ai parlé tu t'en souviens ? Elle va t'entrainer un peu jusqu'à ton évolution, puis je viendrais te chercher, tu es toujours d'accord ?

Il était important à tes yeux que ton pokémon accepte de lui même de rester ici loin de toi. Il hésita un instant, t'observant, puis regardant la jeune fille aux yeux bicolores, avant d'hocher la tête lentement. Parfais ! Il avait l'air un peu hésitant, mais il savait de toute manière que si sa réponse avait été négative, tu ne l'aurais pas laissé contre sa volonté. Rassurée, tu déposas sa pokéball sur le comptoir, alors que tu le gardais dans tes bras le temps de la discussion.
Tes yeux finirent par se poser sur l'Absol qui était a côté de Mélodie. Comme sa dresseuse, celle ci avait les yeux vairons, et elle t'observait, comme si elle te sondait. Tu lui souriais simplement, essayant de la mettre en confiance avant de regarder à nouveau sa coordinatrice.

- Je n'avais jamais vu d'Absol avec des yeux bicolores. D'habitude on voit plus des changements physiques chez les pokémon chromatiques, mais elle n'en n'est pas un pas vrai ? En tout cas ca fait plaisir d'en voir un. Avec les nombreuses superstitions qui les entours, rare sont ceux qui souhaite en avoir un auprès d'eux.

Tu joues un pari risqué, généralement ceux qui en possèdent un sont ceux qui comprennent la solitude de ces pokémon. Toi même tu ne crois pas aux légendes qui entour ce pokémon et plusieurs scientifiques ont fini par démontrer qu'Absol ne provoquait pas les catastrophes qui suivaient sa venue. Il les ressentait et essayait simplement de prévenir les gens. Mais le genre humain est bien souvent trop peu ouvert d'esprit pour comprendre les motivations d'un tel pokémon.


HRP:
 



:facepalm::
 


Cliquez pour plus d'information sur le W.A.dex!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Eleveur Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 11/08/2015
Messages : 1771

Région : Kalos
Ven 19 Jan - 17:13
___La demande d’Arya te tire un sourire, et tu acceptes d’un hochement de tête. Elle n’est pas la première cliente à demander d’être appelée par son prénom plutôt que son nom de famille. Malgré tout, cela te fait bizarre de le faire. Tu es trop habituée au monde de la haute société, où le moindre pas de côté pouvait mener à la catastrophe. Tu connais la discipline menée d’une main de fer de ces nobles et de ces ducs. Heureusement, ta vie de dresseuse a bien ouvert ta vision du monde ; mais tu as encore du mal à te dire que dans une relation professionnelle ou sérieuse, la forme et les protocoles puissent être si souples.
___Lorsqu’elle présente son pokémon comme un peu timide tout en ouvrant sa pokéball, ton sourire s’élargit. Tu es instinctivement attendrie par ces pokémons. En partie sûrement car tu as eu affaire, ces dernières années, à de nombreux pokémons au comportement craintif ou réservé. Tu as encore un vif souvenir du jour où, affolé, un Canarticho a tenté de te repousser à coup de poireau alors que tu tentais de l’approcher. Le jour où tu as réussi à gagner sa confiance, tu t’es dit que tu pourrais t’en sortir avec n’importe quel pokémon effarouché. Aussi, le commentaire de la scientifique te fait chaud au cœur, toi qui pourtant n’accorde pas toujours de l’importance à ce que les autres disent. Peu importe toute l’assurance que tu te persuades d’avoir ; ce genre de mot te touchent toujours là où il faut pour refermer les plaies de tes incertitudes.
___Le pokémon, à l’abri dans les bras de sa dresseuse, laisse son regard se promener sur les lieux. L’affection que semble lui porter sa dresseuse vient un peu plus heurter les convictions qui t’animent depuis des années, celles qui te poussent à voir le pire dans chaque personne que tu croises. Depuis ton arrivée à la pension, tout semble sans-dessus dessous. Tu vois le bon, au lieu du mauvais ; tu aperçois la lumière, au lieu de constater les ténèbres. Le sourire sur ton visage s’élargit, et tu couves l’Hypotrempe du regard. Après qu’il ait décidé d’accepter la proposition d’Arya, tu tends doucement une main vers lui, aussi lentement que possible pour ne pas l’effaroucher. Alors qu’il ne reste que quelques millimètres entre tes doigts et lui, tu te figes, et tu attends que le pokémon fasse de lui-même un mouvement vers toi. Finalement, sa trompe se tend vers toi, juste assez pour te frôler ; puis il se tasse à nouveau, rompant le contact entre lui et toi. Tu gardes encore les yeux sur lui un petit moment, jusqu’à ce que la scientifique ne t’interpelle en parlant d’Absol.
___Par réflexe, tes doigts retourne se plonger dans la fourrure d’Absol, s’y crispent lorsqu’elle mentionne les pokémons chromatiques. Tu baisses les yeux vers ton pokémon. Son regard est rivé sur Arya, bien qu’elle ait sans doute conscience de ton trouble. Seulement, tu dois y faire face, pas le fuir. Chasser les images de pokémons aux couleurs si particulières, enfermés dans des cages lors d’une vente aux enchères, brandis comme des trophées, achetés comme des objets de collections. Tes yeux s’égarent quelques instants. Sur Nathaniel, dont le regard alterne entre ses papiers et toi, les mandarine et les bananes dans le panier à fruit, le canapé non loin de vous. Sur le chausson trônant au milieu des coussins, sûrement abandonné là par Aster, qui s’est découvert une nouvelle passion pour vos affaires et le fait de les transporter un peu partout à travers la pension. Quand tu réponds enfin, tes pensées ont retrouvé leur place et tes yeux ceux d’Arya.
    « Non, elle n’est pas chromatique. »

___Encore heureux.
    « Les superstitions leur ont apporté beaucoup de problèmes, encore trop de personnes refusent de les approcher… Je ne pourrai pas imaginer ne pas l’avoir à mes côtés. »

___Pour finir ta phrase, tu t’es accroupie pour te mettre à la hauteur d’Absol. Cette fois, vos deux regards vairons se touchent. Tu passes une main le long de la mèche qui descend le long de son visage. Lorsque tu l’as trouvée, tu ne connaissais rien des Absols, tu n’avais aucune idée des rumeurs qui courent à leur sujet. Ce ne sont que des croyances nées d’un mauvais amalgame. Tu as toujours eu du mal avec la crédulité des gens. Pour toi, dire qu’un Absol n’est là que pour porter malheur, pour attirer des catastrophes, c’est comme prétendre que l’astrologie décide de la vie et du comportement des gens. Ce n’est pas parce qu'une situation et un élément tiers correspondent qu’ils sont forcément inextricablement liés.
    « Tout ça simplement car ils sont trop altruistes pour laisser les autres être condamné par les dangers qu’ils ressentent. »

___Tu pousses un léger soupir. A vrai dire, tu ne sais pas vraiment pourquoi tu es si loquace. Sans doute car le sujet te touche particulièrement. Te relevant, tu passes une main dans tes cheveux, gênée. Les relations humaines ne sont pas encore redevenues ta tasse de thé. Loin l’époque où tu te tenais aisément au milieu de toutes les autres personnes de la haute société, virtuose dans le milieu qui t’a vue grandir. Cependant, peu à peu, tu vois les efforts porter leurs fruits. Ton ancienne aisance n’est peut-être pas revenue, mais tu trouves tes marques, lentement mais sûrement.
    « Est-ce que vous avez des recommandations ou des instructions particulières pour votre pokémon ? »

___Tu sens le regard de Nathaniel peser sur toi. Il est indubitablement en train de t’évaluer, en train de voir si tu es capable de t’en sortir sans son aide. Tu comptes bien lui prouver que tu n’as pas besoin de sa tutelle.

HRP:
 




Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 09/08/2014
Messages : 2421

Région : Kanto
Mar 30 Jan - 15:51
Comme tu t'en doutais, parler d'Absol semblait animer l'éleveuse. Ca devait être sans aucun doute son compagnon le plus proche, comme toi avec Tortank. Tu ne peux pas t'empêcher d'afficher un fin sourire alors qu'elle exprime son point de vue sur l'espèce et les préjugés dont elle est victime. Sans aucun doute que cet Absol avait trouvé la meilleure personne possible pour faire un bout de chemin avec elle. En tout cas, c'était typiquement le genre de pokémon qui avait une telle prestance qu'il aurait pu être un pokémon de Worick sans le moindre souci. Il aimait trop les pokémon qui en imposaient sans être forcément des colosses pour passer à côté.

- Effectivement, c'est encore incroyable qu'ils acceptent de nous tenir au courant des catastrophes à venir après tout ce que l'être humain a fait contre lui. Un exemple a prendre que beaucoup passe encore a côté.

Tu le pensais vraiment, après tout, tu en apprenais chaque jour de tes pokémon, de leurs habitudes et de leurs caractères. Si tu voulais apprendre à communiquer avec chacun d'entre eux, c'était pour pouvoir construire une histoire ensemble, où pokémon et humain seraient a égalité. Ce qui n'était clairement pas le cas dans l'esprit de tous a l'heure actuelle. Mais bon ca te faisait clairement plaisir de voir que cette abonnée semblait être à sa façon, de ton avis.
La discussion retourna sur l'Hypotrempe qui était toujours dans tes bras, si bien que tu l'observas de nouveau un instant, réfléchissant à sa question.

- Et bien, si possible, j'aimerais beaucoup voir son évolution, donc si vous avez la possibilité d'arrêter son entrainement juste avant, ca m'aiderait beaucoup ! Sinon tant que vos méthodes lui conviennent et qu'il est content, je suis plutôt du genre a laisser carte blanche !

Tu lui souries a nouveau, alors que tu poses la pokéball de l'hippocampe sur la table, tu tends celui ci vers Mélodie pour qu'elle l'attrape. Le pokémon se laissa faire sans soucis, il avait totalement confiance en ton jugement, tu le savais. Si tu le laissais ici, c'est parce que tu étais sûre qu'il s'y plairait et effectivement, tu n'en n'avais pas le moindre doute !

- Je vous laisse également mon numéro de téléphone, au cas où il y aurait un souci ou autre.

Une fois que tu étais sûre que tout était régler, que tu avais payé l'éleveuse pour son futur travail et que tu avais dit au revoir a tout le monde, tu rentras au manoir, satisfaite et pas inquiète du tout.

HRP:
 



:facepalm::
 


Cliquez pour plus d'information sur le W.A.dex!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» visite chez le gynéco
» Une petite visite chez le médecin [PV Archange et Jessie]
» Visite chez l'artisan
» Une visite chez le mécano[Avorté]
» Invention Tarriennes et internement forcé.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kalos - 6E G E N :: Relifac-Le-Haut :: Le Havre-