AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 
» À l'assaut des épreuves


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 6322

Ven 21 Juil - 18:43
Le membre 'Sayuri Yuuki' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[ETE] Dé Phi' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 397

Région : Kanto
Jeu 27 Juil - 17:36
La prochaine épreuve se trouve à nouveau à l’extérieur et nous apprenons en chemin qu’il s’agit de la cerce. Ce mot ne me dit absolument rien, mais j’ai tout de même hâte de voir à quoi ça ressemble. L’homme explique davantage le concept du défi pour éviter de perdre du temps. L’un de nous devra avancer sur un immense cercle métallique suspendu à une bonne quinzaine de mètre au-dessus du sol, au niveau de la place centrale du Fort, soit là où se trouve toutes les piscines. Sur la cerce se trouve des cylindres et trois d’entre eux contiennent un code différent. Il faut réunir ses trois codes pour remporter la clé dorée que chacun de nous veut plus que tout et le moment de choisir ne tarde pas à venir. Je n’ai pas spécialement le vertige, mais juste penser au fait de me retrouver tout en-haut de ce truc... ça ne me rassure pas.

À la plus grande surprise de tous, Emiko se porte volontaire. Je retiens mon souffle alors qu’elle monte sur la cerce pour y terminer ses préparatifs. La jeune fille est fermement attachée et son Vipélierre, perché sur son épaule, semble être prêt à tout donner pour réussir. Même si j’ai peur qu’elle tombe ou se blesse, j’ai confiance en elle. Le signal est rapidement donné et Emiko n’hésite pas à monter les premiers échelons pour atteindre l’un des cylindres. Agissant comme une vraie équipe, elle se contente de grimper tandis que son pokémon utilise l’une de ses lianes pour saisir l’objet hors de portée avant de le ramener vers elle pour qu’elle puisse le lire. Après avoir devisé le bouchon du cylindre, elle en sort un bout de papier semblable à celui d’un parchemin.

- Premier code... Balbuto !

D’accord... Balbuto. J’ignore de quoi il s’agit, mais je vais le retenir. Alors que notre partenaire se remet à grimper, les garçons commencent à discuter entre eux et malgré les messes basses de ces derniers, je finis par comprendre que le premier code fait référence à un pokémon originaire d’Hoenn. C’est bon à savoir, même si nous ne sommes pas plus avancés. Le temps s’écoule et Emiko parvient à mettre la main sur le deuxième cylindre qui contient un verbe cette fois-ci. Le code semble être une phrase, même si les prochains objets s’avèrent êtres des leurres et ne donnent donc aucun indice. Il ne reste que quelques secondes au chronomètre lorsqu’elle nous crie enfin le dernier mot. Perplexe, Daichi répète le code en fronçant les sourcils avant de se tourner vers l’animateur.

- Balbuto babille bien. C’est votre réponse finale ?

Je crois bien que oui, mais moi aussi, j’en suis peu convaincue. Toujours en hauteur, Emiko et son Vipélierre attendent avec impatience le verdict, même si elle est convaincue d’avoir bien lu les mots cachés dans les cylindres. L’homme laisse passer quelques secondes pour nous faire stresser davantage, mais il finit par sourire en confirmant notre victoire. Il s’agit bien du bon code et la performance de la jeune fille nous vaut une nouvelle clé que nous ajoutons tout de suite à notre trousseau. Soulagée, je ne peux m’empêcher de mélanger mon cri de joie à ceux des autres tandis que nous attendons le retour de Emiko qui, entre temps, a débuté sa descente de la cerce. Que sera notre prochain défi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 6322

Jeu 27 Juil - 17:36
Le membre 'Sayuri Yuuki' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[ETE] Dé Phi' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 397

Région : Kanto
Lun 31 Juil - 4:18
- Équipe numéro huit, c’est maintenant l’heure... du duel !

Ce dernier mot me fige littéralement sur place et me donne l’impression de recevoir une gifle en plein visage. Un duel ? Entre nous ou comment ça se passe ? Cela ne présage rien de bon selon moi, mais notre animateur en a décidé ainsi. On dirait qu’une vague d’eau froide vient de frapper notre groupe puisque aucun d’entre nous n’ose parler après avoir entendu ces paroles. L’homme doit être content que son annonce ait provoqué un tel effet, mais je suis loin de trouver cela aussi rigolo que lui. Notre guide éclate de rire en voyant notre réaction, mais aucun d’entre nous ne semble être du même avis. Inquiète, je jette un regard en coin à Emiko qui m’adresse un simple haussement d’épaule en retour. Personne ne comprend ce qui se passe.

Finalement, notre accompagnateur nous mène jusqu’à une nouvelle salle du fort et nous informe qu’une seule personne à le droit d’y pénétrer. Prenant mon courage à deux mains, je décide de me porter volontaire, à la plus grande surprise de tous. Ayuna m’informe quelques secondes plus tard que Kazuto est presque scandalisé par ma décision, surtout qu’on ignore tous de quel type de duel il s’agit. Notre guide affiche un large sourire de satisfaction avant de m’ouvrir la porte qui se referme tout de suite après mon passage et je me retrouve dans une pièce complètement plongée dans le noir. Si extérieurement je ne démontre rien, je suis très nerveuse à l’intérieur. Je vais tout faire pour remporter une clé en plus.

- Hé ho ? Il y a quelqu’un ?

Aussitôt, les lumières s’ouvrent et ont pour effet de m’aveugler un bref instant. Je place une main devant mes yeux pour m’habituer à cette soudaine luminosité et j’aperçois ensuite une table devant moi. Un homme costaud à l’apparence d’un motard se trouve derrière celle-ci et sa grosse barbe ainsi que sa veste en cuir ne m’inspire pas confiance. Prenant une grande inspiration, je m’avance de quelques pas pour constater que trois verres et une clé dorée se trouvent sur la table en bois. Que peut-elle bien faire là ? C’est tentant de la prendre et de quitter les lieux sans plus attendre, mais cela ne serait pas fairplay et je veux éviter que mon équipe soit disqualifiée à cause de l’une de mes bêtises.

Puis, l’homme à l’aspect menaçant m’explique le principe du duel ; je dois trouver dans quel verre la clé sera cachée après qu’il les ait mélangés. Rien de très compliqué selon moi, mais je me doute qu’il a plus d’un tour dans son sac. Sans me quitter du regard, le maitre place la clé sous le verre du milieu et commence ensuite à les bouger de plus en plus vite. Je suis concentrée au maximum et j’essaie de ne pas perdre l’objet des yeux, mais les mouvements qui s’accentuent deviennent trop intenses pour moi. À mon plus grand découragement, je perds le fil après avoir cligné des yeux et l’homme ne tarde pas à s’arrêter et m’indiquant les verres d’un geste de la main. Je dois maintenant choisir et je suis certaine d’échouer désormais.

Heureusement, Ayuna est là et indique du bras le verre qui se trouve à notre droite. Stupéfaite mais surtout inquiète, je reste silencieuse alors que l’homme pose la main sur l’objet pour le lever et ainsi dévoiler la fameuse clé dorée qu’il a tentée de nous cacher. La petite ne cessera jamais de m’impressionner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 6322

Lun 31 Juil - 4:18
Le membre 'Sayuri Yuuki' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[ETE] Dé Phi' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 397

Région : Kanto
Lun 31 Juil - 17:05
Je suis vraiment contente et profondément soulagée que tout se soit bien passé, j’ai même réussi à obtenir une clé en prime grâce à mon pokémon. Toutefois, cette épreuve de duel est loin d’être terminée puisque l’homme pousse un grognement menaçant après que j’aille fait demi-tour pour sortir de la pièce avec ma récompense. Après tout, le bonneteau est terminé et comme j’ai réussi je croyais pouvoir sortir... mais une autre surprise m’attend. Sans rien dire, le maitre m’invite d’un geste du bras à avancer au fond de la pièce et pendant un instant j’hésite à faire ce qu’il dit, par peur de tomber dans un piège ou quoique ce soit d’autre. Il y a plusieurs enfants qui viennent s’amuser au Fort chaque année, je ne pense pas qu’il puisse nous arriver quelque chose de grave. Oui, elle a forcément raison... et c’est grâce à elle que j’ose enfin m’avancer dans la direction indiquée par l’homme.

Au fond de la pièce, je découvre une deuxième porte cachée dans l’ombre et je ne tarde pas à m’introduire dans la seconde salle. De toute façon, je n’ai pas vraiment le choix et pendant que je continue d’avancer, je pense à mon équipe qui m’attend toujours dehors, probablement inquiet ou stresser de voir si nous avons une clé en plus ou pas. J’ai hâte de leur annoncer la nouvelle, mais je suis rapidement ramenée à la réalité par la présence d’un second homme, tout aussi imposant que le premier. La deuxième pièce est tout aussi sombre que la première, si ce n’est plus, et une simple table se trouve au milieu de celle-ci. J’ai l’impression de refaire la même chose que tout à l’heure, sauf que cette fois-ci il n’y a pas de verre sur la table, mais bien deux morceaux de papier.

- Bienvenue à la feuille qui brûle. Surtout met-toi bien à ton aise, l’épreuve va bientôt commencer.

Alors là, si je m’attendais à ça... J’étais tellement habituée d’être plongée dans le silence à cause de l’autre homme qui ne disait pas un seul mot depuis mon arrivé que je ne peux m’empêcher de sursauter en entendant celui-ci parler. En tout cas, on peut dire que ça fait changement. Comme je le craignais, une deuxième épreuve m’attend et le nouveau maitre du jeu m’explique de quoi il s’agit. Au signal, nous allons tout les deux mettre en feu notre bout de papier grâce à la flamme qui brûle à nos côtés et le vainqueur sera celui qui aura tenue la combustion le plus longtemps. En gros, il ne faut pas que la flamme s’éteigne ni me brûle les doigts sinon je perds la chance d’obtenir une deuxième clé. Ça s’annonce compliqué, d’autant plus que nos pokémons n’ont pas le droit de nous aider, Ayuna devra donc se contenter de regarder.

L’épreuve commence et je m’empresse de mettre le feu à ma feuille en même temps que l’homme qui se trouve devant moi, de l’autre côté de la table. Les premières secondes sont les pires, puisque le papier s’enflamme d’un coup et que la flamme est plutôt grosse. Heureusement, celle-ci diminue rapidement en intensité et je dois faire attention à ce qu’elle ne rapetisse pas trop. Petit à petit, un coin de la feuille est brûlé et la menace continue d’avancer dangereusement. Je sens sa chaleur frôler le bout de mes doigts et j’ignore si je vais être capable de tenir très longtemps à ce rythme. Mentalement, Ayuna m’encourage et ne cesse de jeter de rapide coup d’œil à notre adversaire qui semble être en bien meilleur contrôle.

Hélas, après un peu plus d’une minute de confrontation, je ne parviens pas à faire pivoter les flammes dans la bonne direction et mon erreur me coute une brûlure très douloureuse sur le bout du majeur. Surprise, je lâche un cri en même temps que la feuille, ce qui me fait échouer l’épreuve aussitôt. L’homme se montre désolé avant de m’indiquer la sortie d’un geste de la main et je me dirige vers celle-ci après l’avoir remercié. Meilleure chance la prochaine fois comme on dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 6322

Lun 31 Juil - 17:05
Le membre 'Sayuri Yuuki' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[ETE] Dé Phi' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 397

Région : Kanto
Jeu 3 Aoû - 20:03
À mon plus grand soulagement, je suis guidée à travers les pièces que je viens de traverser pour revenir à l’extérieur, là où toute mon équipe m’attend. J’ai hâte de leur remettre la seule clé que j’ai été capable de récupérée, mais en même temps je suis nerveuse de leur annonce mon échec lors de la seconde épreuve. À peine ai-je mis le pied dehors que je suis acclamé par mes coéquipiers, mais la bonne humeur tombe d’un coup lorsqu’ils remarquent mon faible sourire. Quelque chose ne va pas et ils le sentent très bien, surtout Kazuto. Ce dernier ne tarde pas à s’approcher pour me demander ce qu’il se passe, inquiet de me voir dans cet état. Un peu honteuse, je leur explique tout ce qui vient de m’arriver et je laisse la clé dorée à notre accompagnateur qui s’empresse de l’ajouter à notre trousseau commun. Une clé en plus, mais à quel prix ?

- Sayuri... mais tu es blessée !
- Kazuto calme-toi. Je me suis juste brûlée le bout du doigt, je ne vais quand même pas en mourir.

Mon ami est furieux et mes paroles ne parviennent pas à le rassurer. Selon lui, il est inadmissible que le comité organisateur de l’événement permette aux participants de se blesser en tentant de remporter une épreuve. Après tout, je jouais avec le feu et un autre dénouement que celui-ci était moins probable dans mon cas. Il est vrai que j’ai fait attention tout au long de la feuille qui brûle, mais un enfant aurait très bien pu se brûler plus gravement que dans mon cas. Kazuto laisse aller sa colère contre notre guide qui ne semble plus savoir sur quel pied danser. Mal à l’aise et pour tenter de se faire pardonner, il nous propose de prendre une petite pause tout en ajoutant qu’il me sera possible de me rendre à l’infirmerie pendant ce temps. Pour éviter que mon ami s’emporte davantage, je n’hésite pas à accepter sa proposition, comme tous mes autres coéquipiers.

C’est donc ainsi que nous cessons temporairement notre récolte des clés. Je suis désolée de faire subir ça à mon équipe, mais mon doigt me fait vraiment mal et je sais que la douleur m’empêchera d’agir comme je le souhaite. Déjà que j’ai du mal à plier mon doigt alors si je dois me servir de ma main pour une quelconque épreuve... Sans plus tarder, l’homme nous guide jusqu’à un endroit un peu plus reculé du fort, sur une terrasse où une dizaine de personne s’y repose déjà en buvant diverses boissons glacées. Les trois amis d’Unys s’y arrêtent pour faire de même, mais Kazuto insiste pour m’accompagner jusqu’à l’infirmerie pour ensuite revenir ici avec moi une fois que je serais guérie.

Notre guide ne préfère pas répliquer et nous poursuivons notre route jusqu’à une porte derrière laquelle se trouve une grande pièce meublée par quelques lits et un bureau. Quelques participants sont déjà présents, certains étant allongés sur un lit en compagnie de leurs coéquipiers à leur chevet et d’autres debout en train de discuter. Une dame nous y accueille chaleureusement et après lui avoir expliqué mon problème, elle m’emmène avec elle pour examiner ma brûlure au doigt. Resté à l’écart, l’accompagnateur explique à Kazuto qu’il nous laisse une vingtaine de minute de repos et qu’il reviendra nous chercher ensuite pour poursuivre l’activité. Puis, sans lui laisser le temps de répondre, il s’éclipse, laissant mon ami seul au pas de la porte.

- C’est une bien vilaine brûlure que vous avez là.
- Oui... c’est arrivé pendant l’épreuve de la feuille qui brûle.
- Ah oui ce duel. Vous savez, je ne l’ai jamais aimé. Bon nombre de participant se pointe ici juste après s’être fait brûler, mais ne vous inquiétez la votre est loin d’être grave.

Et bah... je suis heureuse de savoir que je ne suis pas la seule à s’être fait avoir par les flammes. J’aimerai beaucoup la retenter, mais une part de moi préférait que cette épreuve disparaisse complètement du Fort. Lors de la course ou encore de la planche à surf, nous avions un équipement adapté et une piscine pour amortir notre chute. Lors de la cerce, nous étions aussi attaché et le risque de chute était nul. Lors de la lutte dans la boue, il ne pouvait concrètement rien arriver de grave, mais lors de l’épreuve de la feuille qui brûle... les risques étaient bien réels et j’en ai payé le prix. Peut-être qu’à force d’avoir des blessés comme ça, ils reverront leurs épreuves et décideront de l’enlever tout simplement de la liste.

Perdue dans mes pensées et assise sur l’un des lits, je laisse l’infirmière s’occuper de mon majeur tandis que Kazuto nous observe de loin, les bras croisés et appuyé contre l’un des murs de la pièce. La dame commence par appliquer une crème sur la brûlure qui se met à chauffer quelques secondes avant de s’apaiser, à mon plus grand soulagement. Ensuite, elle y applique un petit bandage en m’informant que je vais devoir le garder tout le reste de la journée, voir même toute la journée du lendemain aussi pour s’assurer que la peau guérisse bien. Si ce duel existe, il se trouve qu’il y a peut-être d’autres épreuves du même type et qui sont encore plus dangereuse que celle-ci. J’en ai des frissons dans le dos juste d’y penser et je crois que je ne referais pas de duel de si tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 6322

Jeu 3 Aoû - 20:03
Le membre 'Sayuri Yuuki' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[ETE] Dé Phi' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 397

Région : Kanto
Ven 4 Aoû - 3:24
Ayuna n’aime pas me voir dans cet état et je la comprends. Moi non plus je n’aime pas me sentir comme ça, j’ai l’impression d’être... inutile. Malgré le bandage, j’ai peur d’être handicapée ou encore inapte à participer à certaines épreuves, ce qui nuirait grandement à mon équipe. Cesse de te torturer avec tout ça, tu verras le moment venu. Il se peut que ton doigt ne te fasse plus du tout mal et que tu ne fasse même pas la différence avec un bandage. C’est vrai que si je suis de nouveau plongée au cœur de l’action, je risque de rapidement oublié ce petit bout de tissu installé sur mon doigt. Après tout, ce n’est qu’une petite brûlure, ce n’est pas comme si je m’étais brûlée la main au complet ou encore le bras entier. Je dois arrêter de me morfondre sur ce qui m’est arrivé, d’autant plus que la journée est encore jeune et que nous avons encore plusieurs épreuves à faire pour récupérer des clés.

Le traitement de la brûlure n’est pas très long et j’obtiens rapidement mon congé de la part de l’infirmière. Tout en la remerciant sincèrement, elle me guide vers la sortie, là où m’attend toujours Kazuto avec les bras croisés. Son regarde semble sévère, mais le reste de son visage est inexpressif. Je sais qu’il n’est pas content de ce qui est arrivé, mais je m’étais portée volontaire pour le duel et je devais tout faire pour tenter de réussir et d’obtenir une nouvelle clé. Bon d’accord... j’ai échouée à la deuxième épreuve, mais à ma défense j’ignorais que j’avais deux défis à surmonter au lieu de un seul. S’il n’est pas content, il n’a qu’à se porter volontaire au prochain duel qui se présentera à nous et le hasard pourrait bien faire en sorte que la prochaine épreuve en soit un. Ouais... c’est possible même si je ne le souhaite pas, les duels sont quand même assez stressants, surtout qu’on est obligé d’être seul pour les faire.

- Bon, c’est fait. Ma brûlure devrait guérir dans les prochains jours. On retourne voir les autres ?

Rien à faire, mon ami refuse de parler pour l’instant. Je sais qu’il est en colère, mais pas envers moi par chance. Tout en restant silencieux, il tourne le dos à l’infirmerie pour se remettre en marche vers la terrasse où nous avons précédemment laissé nos coéquipiers et je m'empresse de lui emboiter le pas. D’ailleurs, ceux-ci sont grandement heureux de nous revoir et ils ne tardent pas à nous faire une place à leur table tout en me demandant des nouvelles. Pour l’instant tout va bien, la douleur a presque disparue et comme il s’agit que d’une brûlure mineure il n’y a pas de soucis à se faire. Le temps fera les choses et mon doigt sera comme neuf une fois de retour à Kanto. Je pourrais reprendre la route ainsi que l’entrainement même si une telle blessure ne peut m’empêcher de faire tout ça normalement. Bien que j'adore participer une épreuve offert par le Fort Tartard, une partie de moi à déjà bien hâte de remettre les pieds sur les routes de Kanto, là où de nombreux pokémons sauvages m'y attendent encore.

Notre pause continue donc sur la terrasse. Assise aux côtés de Emiko, nous commençons à discuter tranquillement avec un bon verre de limonade à la main dès que les deux garçons se soient informés de mon état. Ils sont tous vraiment soulagés par les nouvelles et en se se détournant, ils ajoutent Kazuto à leur conversation pour discuter de stratégie en tout genre. Les garçons... il n’y a bien que les combats qui les intéressent. Néanmoins, je suis contente de voir que mon ami se décide enfin à rouvrir la bouche après mon incident et je suis aussi soulagée qu’il ne revienne pas sur cet événement avec eux. Toutefois, malgré que nous sommes tous assis à la même table, je ne peux écouter leur conversation plus longtemps puisque l’autre jeune fille commence à me poser des questions et ce serait impoli de ma part de l’ignorer.

- Alors, euh... tu viens de Kanto ?
- Oui, je suis née au Bourg-Palette. Les gens trouvent ça bizarre que j’ai un Tarsal comme starter en étant originaire de cette région, mais ce sont mes grands-parents qui m’ont donné son œuf.
- Ah, je vois. Je voulais justement te poser la question. C’est comme ça que tu as décidé de devenir coordinatrice ?

À vrai dire, je ne le sais pas vraiment. Pendant ce temps-là, tout s’est écoulé très vite entre l’acquisition de la petite et mon départ de la maison. Enfin... il y a eu des années entre ces deux évènements-là, mais l'un n'a pas entraîné l'autre. J'ai d'abord choisie d'être éleveuse car c'était le métier qui me passionnait et qui me passionne toujours. J’hésite quelques secondes avant de répondre à Emiko.

- Et bien... je voulais devenir éleveuse depuis mon enfance, alors avoir un Tarsal comme premier pokémon était tout simplement parfait pour moi. Et toi, pourquoi as-tu choisi Vipélierre ?
- Oh bah... mes parents étaient tout les deux des dresseurs et je n’ai pas vraiment eu le choix que d’emprunter la même voie qu’eux. Dans les starters qu’on me proposait, il n’y avait que lui qui me plaisait.

Je vois et je crois être du même avis qu’elle. Si j’ai bien compris, Juichiro possède le starter de type eau tandis que Daichi possède celui de type feu. Tous les trois sont très mignons, mais je crois avoir un faible pour le type plante qui semble être devenu très proche de Emiko, tout comme Ayuna et moi. J’aimerai beaucoup en avoir un, mais pour cela il faudrait que je parte en voyage à Unys et ce n’est pas du tout dans mes plans actuels. Puis, je repense à ce qu’elle m’a dit par rapport à son métier et j’ai le cœur brisé d’imaginer sa situation. Ses parents ont choisi leurs carrières et ils le lui ont imposé par la suite... c’est horrible. D’accord mes grands-parents sont éleveurs et ma mère est coordinatrice, mais j’ai moi-même choisi de suivre leurs pas, on ne m’y a pas forcé. J’espère seulement qu’elle est heureuse malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 6322

Ven 4 Aoû - 3:24
Le membre 'Sayuri Yuuki' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[ETE] Dé Phi' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 397

Région : Kanto
Ven 4 Aoû - 20:51
Le temps s’écoule et bien vite, notre équipe est appelée à revenir dans le Fort. Apparemment, notre pause est terminée et je redoute déjà les prochaines épreuves que nous aurons à surmonter dès notre retour. Je me lève en même temps que mes coéquipiers et nous nous avançons vers notre accompagnateur qui est de retour sur la terrasse et aborde un large sourire. Comme il semble pressé, il ne s’informe pas sur notre pause et nous invite à le suivre à l’intérieur, ce que nous faisons sans rien dire. Participer au Fort Tartard était quelque chose de vraiment très intéressant et excitant pour moi au départ, mais désormais je dois avouer que c’est largement plus épuisant que je le croyais. J’ai presque envie que cela se termine d’ici la prochaine heure, mais en même temps nous sommes venus jusqu’ici pour ça, Kazuto et moi.

Notre guide s’avance au rez-de-chaussée en se faufilant entre divers groupes composés de d’autres participants tels que nous le sommes. Nous passons près des piscines où certaines d’entre eux tentent de battre le record de course, mais notre prochaine épreuve semble être plutôt sèche puisque nous nous dirigeons tout droit sur une porte en bois. L’homme adulte nous indique l’entrée d’un geste du bras en expliquant le but de ce nouveau défi. Il s’agit du casino et l’un de nous devra vaincre ses étourdissements pour ramasser le plus de pièce possible et ainsi être en mesure de récupérer une clé dorée. Par chance, le candidat désigné peut participer avec son pokémon et comme je le craignais, aucun de mes partenaires n’acceptent de m’y laisser entrer, encore moins Kazuto qui me lance un regard noir.

- Hors de question que tu fasses cette épreuve, me dit-il. Je vais y aller et ne t’inquiète pas, je vais rapporter la clé.

Comme je n’ai pas mon mot à dire sur le sujet, je préfère me la ferme tandis que mon ami s’avance vers la porte pour entrer dans la pièce sombre en compagnie de son Férosinge. Sur de lui, il n’hésite pas à prendre place sur le siège qui se met à tournoyer sur lui-même de plus en plus vite. En même temps, des pièces se mettent à tomber de l’autre côté de la pièce et mon ami peine à se mettre debout une fois l’épreuve lancée. Son pokémon semble moins incommodé par ses étourdissements et il saute sur la poutre pour parvenir de l’autre côté. Équipé d’un seau, il tente d’y ramasser le plus de pièce possible dans le temps imparti avant l’arrivé de son dresseur qui fait de même, bien que toujours chancelant. Il faudra ensuite qu’ils reviennent porter leur récolte dans la balance prévue à cet effet et recommencer.

Les encouragements se font entendre de partout. Je crois être la seule à rester silencieuse avec Emiko, elle et moi étant peu enclines à nous exclamer comme les deux autres garçons le font. En tout cas, Kazuto ne pourra pas dire qu'il manque d'encouragement ou encore que son équipe n'est pas assez réveillée. Après deux ou trois allers-retours, la balance devient suffisamment pleine pour libérer la clé et mon ami ressort de la pièce juste à temps avec son Férosinge. Tout les deux semblent à bout de souffle, mais ils ont réussi et notre guide glisse la nouvelle clé à son trousseau. Notre récolte grossie à vu d’œil et une question commence à me trotter dans la tête... au final, à quoi serviront toutes ces clés ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 6322

Ven 4 Aoû - 20:51
Le membre 'Sayuri Yuuki' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[ETE] Dé Phi' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 11/03/2017
Messages : 397

Région : Kanto
Lun 7 Aoû - 17:08
Je suis prête à me remettre en route lorsque notre guide décide plutôt de poursuivre la journée avec une activité un peu plus calme. Sans rien dire, il nous fait signe de nous écarter du chemin pour éviter de nuire aux autres équipes avant de sortir une pile de carton de sa poche. Juste en voyant ça, tout le monde sait de quoi il s’agit, moi y compris. Un autre foutu quizz... et je suis prête à mettre ma main au feu que les questions concerneront encore la région de Johto. La première fois je trouvais ça pas mal, mais là... il pourrait penser à autre chose qu’à eux-mêmes. Ce genre d’épreuve n’est pas du tout évident pour les participants qui viennent d’ailleurs et je trouve que cela avantage un peu trop les gens du coin. Avec un peu de chance, peut-être que les quizz ne sont destinés qu’aux équipes hors région...

Dégoutée malgré tout, je me tourne vers l’homme adulte sans lui adresser le moindre sourire. J’attend la suite avec une expression impassible sur le visage, prête à m’avouer vaincue encore une fois dès la première question. Le guide annonce le thème du questionnaire qui, sans grand étonnement, concerne les légendaires originaires de Johto. Si ma mémoire est bonne, il n’y en a pas beaucoup ici contrairement à d’autres régions, mais je ne les connais pas vraiment. Je crois avoir déjà vu un grand oiseau blanc dans un livre, mais j’ai oublié son nom ainsi que tout ce qui le concerne. J’espère seulement que mes partenaires sont moins incultes que moi à ce sujet.

- Bon, commençons ce quizz ! Les anciennes légendes racontent que ce pokémon vit au pied de l'arc-en-ciel. On dit aussi qu'il survole sans arrêt le monde pour surveiller qu'Humains et Pokémons collaborent en parfaite harmonie et quand il vole, il laisse parfois derrière lui un magnifique arc-en-ciel.

Bon... déjà il s’agit d’un oiseau puisqu’il est capable de voler et l’arc-en-ciel me donne l’impression qu’il possède un plumage assez coloré. C'est une simple idée que je me fais, j'imagine bien un tel pokémon, mais je suis probablement loin du compte. Je n’ai aucune idée de quel pokémon cela peut être. Désespérée, je jette un coup d’œil à mes partenaires qui sèche tous autant que moi. Dommage... ça aurait été bien d’avoir au moins une bonne réponse. Déçu par notre manque de réponse, l’accompagnateur fait la moue avant d’annoncer l’identité de Ho-Oh, un oiseau légendaire de type feu et au plumage multicolore. Ah tiens, mon intuition était pas mal pour une fois.

- D’accord, allons-y pour la seconde question. On dit que ce pokémon vient du futur et il n'apparaît que dans les forêts luxuriantes et denses pour s'y installer un petit moment avant de repartir dans un autre couloir spatio-temporel. A chaque fois, il parait qu'il laisse derrière lui un œuf venu du futur. Sa venue annonce paix et sérénité pour les années à venir.

Oula... un pokémon capable de voyager dans le temps. C’est possible ? Je n’en avais encore jamais entendu parler, mais Daichi tente une réponse après quelques secondes d’hésitation en prononçant un seul mot. Celebi. Ce nom me parait réel, un pokémon pourrait très bien le porter selon moi, mais je ne l’ai jamais entendu auparavant ni même lu dans un quelconque livre. Heureusement, il s’agit de la bonne réponse et le quizz se poursuit donc ainsi pendant plusieurs bonnes minutes. Quelques groupes nous observe d’un drôle de regard en passant à nos côtés pour se rendre à leur prochaine épreuve et je dois avouer que j’ai grandement hâte de faire comme eux. Le Fort est si grand et il doit y avoir de nombreuses épreuves qui nous attendent encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 6322

Lun 7 Aoû - 17:08
Le membre 'Sayuri Yuuki' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[ETE] Dé Phi' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 2 sur 3) Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Kopters - Assaut - Tour 1
» liste 4500pts assaut planetaire
» Fais tes preuves... (PV Pix et Illu')
» [Evènement] : L'Assaut du Temple
» Modif. de Assaut sur Black Reach !

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Johto - 2E G E N :: Mauville :: Fort Tartard-