AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» Eden


avatar
Dresseur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 01/10/2016
Messages : 433

Région : Kanto
Lun 10 Juil 2017 - 0:06

Eden
Event d'été: (flashback) souvenir d'un échange scolaire d'Edgar à Mauville, où il fait une rencontre décisive alors qu'il participe à un concours particulier.

Edgar ouvre doucement les yeux. Il sent que ses paupières sont encore lourdes et que son regard est ensommeillé. Il s'est encore laissé prendre, alors qu'il s'était promis de ne pas s'endormir. Mais bon, c'était plus fort que lui, impossible de rester assis si longtemps sans être tenté par Morphée. Il se résigne alors et tente plutôt de penser aux bénéfices de sa sieste impromptue: le temps était passé bien plus vite qu'il ne l'avait imaginé. Le jeune homme jette un coup d’œil par la fenêtre: il peut apercevoir au loin les formes impliquant la présence de civilisation. Ces mêmes formes deviennent de plus en plus concrètes et, alors qu'elles lui semblaient lointaines il y a quelques minutes, elles étaient désormais tout autour de lui avant de disparaître derrière lui, dans l'horizon. Alors, le paysage qui défilait à une si grande vitesse commençait à ralentir, puis à se stabiliser avant de se figer complètement, dans un bruit sonore et mécanique. Edgar plissa les yeux et observa au loin, toujours au travers de la vitre. Il lisait alors: « Bienvenue à la gare de Mauville »

C'était la première fois qu'Edgar quittait Kanto. En fait, c'était la première fois qu'il quittait sa région natale. Lui ne connaissait que le Bourg-Palette, son village natal, et Jadielle. Il était une personne sédentaire, préférant vivre dans un environnement totalement connu, plutôt que de se lancer dans des aventures incertaines. Du coup, ce déplacement, il ne le voyait pas forcément d'un bon œil.
Mais bon, le choix, il ne l'avait pas vraiment. Ce voyage était une partie à part entière de son parcours scolaire, et à 18 ans, il avait certainement envie de le boucler, ce parcours. C'était une particularité de son lycée: après avoir obtenu leur diplôme après un cursus scolaire typique, une année supplémentaire était mise à disposition des élèves et servait à préparer ceux qui en sentaient le besoin à leur avenir. Alors, même s'il savait que cette année impliquait un voyage lointain, Edgar ne pouvait pas passer à côté de cette opportunité de prolonger sa scolarité. Pour lui, la scolarité signifiait la sécurité; il n'avait aucune idée de ce qu'il comptait faire de son avenir et acceptait n'importe quel moyen de repousser le moment où il devrait prendre des décisions. Éviter les problèmes, c'est typiquement Edgar.

En attendant, le voici là à Mauville avec la délégation venue de Jadielle. Les quelques amis qu'il avait à Kanto s'étaient lancés directement dans les études supérieures; Edgar était ainsi seul, entouré de connaissances avec lesquelles ils entretenaient des relations courtoises, mais rien que l'on puisse qualifier d'amitié. Il n'était cependant pas au bout de ses peines.
Arrivé à la gare, le groupe fut accueilli par un hôte qui leur était dédié.

- Chers étudiants, bienvenue à Mauville, pour l'échange scolaire annuel entre le lycée scientifique de Jadielle et l'Académie de Mauville.


Il expliqua aux élèves le programme du voyage, qu'Edgar avait mémorisé à force de l'avoir analysé avec dépit. Il se contentait d'observer distraitement l'architecture de la gare tandis que le guide débitait son discours introductif. Soudain, son attention fut retenue lorsque l'homme qui les a accueillis aborda un sujet qui l'avait fort intrigué même à la lecture du programme.

- ...et au cœur de ce voyage, nous participerons au concours annuel du Fort Tartard. Impossible de venir à Mauville en été sans participer à cette fabuleuse joute.


Le Fort Tartard. D'après les renseignements qu'il avait récoltés, il s'agissait d'une sorte de labyrinthe dans lequel les participants devaient accomplir des épreuves afin de pouvoir obtenir des clés; ces mêmes clés allaient permettre de faire avancer une sorte de pion qui représentait TOUS les joueurs. Edgar ne voyait pas le caractère culturel de ce concours, se disant qu'il s'agissait sûrement de la partie détente du voyage. Le seul moyen qu'il avait de savoir, c'était de la faire de lui-même. De toute façon, il n'avait pas vraiment le choix...



Affiliations.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 2213

Lun 10 Juil 2017 - 4:12
Bienvenue au Fort Tartard !
N'oubliez pas de respecter les consignes de sécurité élémentaires lors des épreuves pour ne pas vous blesser ; la chasse aux clés d'or peut aussi parfois être salissante, alors faites également attention aux vêtements que vous portez !
Si vous avez la moindre question, vous pouvez vous adresser aux points d'informations disséminés autour du Fort.

Vous pouvez donc commencer à lancer le dé pour votre premier défi, amusez-vous bien !


avatar © Raïtoku Seigi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 01/10/2016
Messages : 433

Région : Kanto
Mar 11 Juil 2017 - 14:30
Jusqu'à présent, le voyage s'était déroulé sans encombres. Edgar avait eu l'occasion de saisir les bons côtés de ce périple; se détendre sans contrainte (les temps libres étaient assez conséquents par rapport au faible nombre d'activités organisées par l'école) et la découverte d'une ville bien différente de ce qu'il avait imaginé. Pour lui, toutes les villes devaient être comme Jadielle; une architecture variée, empreinte de l'évolution et marquée par les styles caractéristiques des différentes époques, des infrastructures modernes, de grandes avenues, etc. Mauville, c'était différent. Ce qui frappait premièrement, c'était cette avalanche de toits mauves, ces grandes avenues piétonnières, ainsi que la présence de bâtiments tels que des temples, des écoles de danses traditionnelles ou encore un monastère. Edgar était étonné de voir qu'une ville aussi grande puisse conserver des attraits renvoyant à une autre époque. Pour lui, même un village comme le Bourg-Palette semblait être à des années-lumières de Mauville, malgré la différence de taille assez colossale. Il trouvait cela quelques peu décontenançant et se demandait quel genre de mentalité les gens devaient avoir aussi. Cette question, couplée à l'omniprésence de représentations du fameux Fort Tartard, ne lui donnait aucunement envie d'avoir affaire à un mauvillois.
C'était sans compter sur le fait qu'il allait devoir participer à ce concours, bon gré mal gré, et qu'il était ici dans le cadre d'un échange scolaire; l’interaction avec les étudiants locaux allait avoir lieu tôt ou tard. Il le savait; il l'appréhendait.

Ainsi, les deux éléments justement cités finirent par arriver. Mieux encore, elles allaient arriver le même jour. Et ce jour-là allait être capital pour Edgar.

Edgar avait eu l'occasion de lire les règles du concours en détail. Il s'agissait d'une sorte de labyrinthe dans lequel il fallait rester pendant une journée entière. Pour avancer, il fallait réaliser des défis dans les différentes salles du labyrinthe. Celles-ci octroyait des clés en or, permettant d'effectuer d'autres défis d'une part, et de faire avancer le pion d'une autre part. Cependant, les épreuves semblaient être des épreuves assez contraignantes; il était donc stipulé que l'aide de pokémons était autorisé. C'est là que ça devient intéressant. L'échange scolaire avait comme partenaire, comme cela a déjà été dit, l'académie pokémon de Mauville. Les élèves de cet établissement sont tous formés au dressage et dispose tous de pokémons. Edgar, lui, avait reçu une formation scientifique extrêmement poussée mais les activités avec les pokémons étaient minimales; lui-même était avantagé par rapport à l'élève moyen de part le fait que son père possédait une ferme lui permettant de côtoyer ces créatures au quotidien. Dans la vrai vie, cependant, cet avantage ne représentait rien. En plus de cela, les élèves du lycée scientifique ne pouvait pas amener de pokémons dans le cadre de leur cours. Ceci nous amène donc à la conclusion logique suivante, et probablement la raison pour laquelle les deux écoles sont devenues partenaires: Edgar allait être mis en binôme pendant l'entièreté de cette journée avec un élève de l'académie. Ce qu'il redoutait le plus allait arriver.

Ainsi, il se présenta, la mort dans l'âme, au point de rendez-vous fixé. Chaque membre du binôme partageait le même numéro de participant, différencier par une lettre de l'alphabet. Edgar, numéro 91b, scrutait donc l'horizon à la recherche de son partenaire, espérant que le ciel ait été clément avec lui.
Soudain, il entendit une voix appeler son numéro, une voix féminine.

- 91a? He ho! 91a?


Il se retourna. Devant lui se trouvait une jeune fille d'environ son âge. Le premier détail frappant, c'est qu'elle semblait avoir comme couleur de prédilection le rose, de la tête au pied: des chaussures roses, une jupe rose, une chemise rose nouée autour de ses épaules au dessus de son t-shirt blanc et même des cheveux roses! Edgar se demandait sur quel genre d'énergumène il était encore tombé et il lutta avec son propre corps pour dissimuler un profond soupir.

- Salut partenaire! Moi c'est Eden, enchantée!



Affiliations.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 6201

Mar 11 Juil 2017 - 14:30
Le membre 'Edgar Io' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[ETE] Dé Phi' :


avatar © Garrett Rosebury.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 01/10/2016
Messages : 433

Région : Kanto
Jeu 13 Juil 2017 - 21:06
- He bien, c'est pas très courtois de soupirer comme ça devant une demoiselle 91b, dit-elle en ronchonnant.

Visiblement, Edgar n'avait pas su réprimer le soupir, ou alors la fille en face de lui possédait un sens du détail très développé. Celle-ci semblait cependant avoir été vexé par ce geste et elle fixait maintenant de ses yeux marrons le jeune homme. C'était surprenant de voir qu'elle et lui avait des iris de la même couleur; ce marron si particulier qui, sous une lumière adéquate, devenait rouge. En somme, elle avait de très beaux yeux, Edgar ne pouvait pas le démentir, mais ceux-ci servaient au dessein d'un regard des plus intimidants. Et malgré l'insistance de celui-ci, le Palettien n'arrivait pas à débiter le moindre mot, comme s'il s'était fait piéger par les beaux de la demoiselle. Voilà donc ce que produire un regard.

- Ils sont vraiment malpolis à Kanto, continua-t-elle à dire en s'énervant.


Edgar se ressaisit. Même s'il était loin d'être volontaire dans la participation à ce concours, cela n'aurait aucun effet bénéfique de se mettre à dos la personne avec qui il allait partager sa journée. Etant donné la première impression qu'il avait laissé auprès de la dénommée Eden, il allait devoir effectuer un sans-faute pour rectifier son manque de tact.

- Excuse-moi, c'était maladroit de ma part. Essayons de repartir sur de bonnes bases, bafouilla-t-il. Je m'appelle Edgar, Edgar Io, enchanté.

Il semblait que ce fut au tour de l'adolescente de sonder son interlocuteur par le regard. Elle plongea ses yeux dans ceux de l'Io, qui se faisait violence pour soutenir son regard face à celui qui le fixait de manière intense. Il ne savait pas vraiment ce qu'elle cherchait à savoir - ni comment elle faisait pour le découvrir - mais il tenta de rester le plus naturel possible. Après quelques instants de cette scène plutôt étrange, un grand sourire se dessina sur son visage, de manière instantanée.

- Très bien, Edgar! Je sens que ça va être une bonne journée,
annonça-t-elle. Edgar en déduisit qu'il était était pardonné. Au fait, ça te dérange pas si je suis le chef d'équipe, après tout...


Edgar savait qu'il ne pouvait que la satisfaire en répondant à cette question s'il voulait que la relation ne devienne pas chaotique. Il se rendit également compte qu'Eden avait déjà compris cela et comprit alors que son jugement et que son sens de la déduction étaient très bons. Alors qu'elle s'apprêtait à dire oui, elle poursuivit.

- ...c'est moi qui porte la lettre a, donc c'est logique, ah!

Edgar, confus, se demandait si elle faisait exprès; c'était dur à dire tant le propos était absurde, mais elle avait l'air totalement naturelle. He bien, peut-être qu'il l'avait surestimée. Qu'importait, il accepta tout de même pour la contenter et ils entrèrent dans le Fort via la porte qui leur dédiée. Le concours pouvait commencer.

Le duo pénétra dans la première salle, où les attendait un panneau. Sur celui-ci était inscrit le nom du défi qui les attendait. « Question pour un Mammochon! Pressez sur le buzzer quand vous êtes prêts. » En guise de mise en bouche, il s'agissait donc d'un quizz. Edgar voulait approcher le défi de manière méthodique en repartissant les catégories de questions entre Eden et lui afin que chacun puisse se concentrer sur le domaine dans lequel il était meilleur.

- Ca m'a l'air bien réfléchit tout ça mon petit Edgar, dit-elle en applaudissant avec enthousiasme. Va pour ça!


Le fait qu'elle prenne aussi rapidement des familiarités associé à l'extrême difficulté qu'Edgar avait à la cerner rendait celui-ci mal à l'aise. Néanmoins, il était déterminé à approcher les choses de manière positive et il parvint à se convaincre que la bonne humeur de sa partenaire allait faciliter les choses. En effet, pour le moment, il était le seul à avoir été désagréable, il n'avait vraiment pas de raison de lui en vouloir. S'étant rassuré lui-même, ils se répartirent les catégories (il s'occupait de tout ce qui est scientifique et du domaine de la culture générale là où Eden prendrait le domaine des pokémons) et il appuya sur le buzzer.

Une voix-off servait de juge, posant les questions et validant les bonnes et mauvaises réponses. Ils ignoraient combien de bonnes réponses ils devaient obtenir pour avoir la clé, ainsi l'essentiel était de faire de son mieux et d'obtenir le plus de réponses correctes possibles pour maximiser les chances de décrocher la clé.
Les premières questions étaient un mélange de questions sur l'Histoire et de questions sur la culture générale. « Qui sont les membres de la toute première Master Ligue? », « Quelle ets la température ébullition de l'eau? », « Question pour un Mammochon! Pressez sur le buzzer quand vous êtes prêts. », « Quel est le nom de la société qui commercialise les pokéballs? » Edgar y répondit avec brio, sous les applaudissements nourris d'Eden. Même si cela le mettait toujours autant mal à l'aise, il appréciait les encouragements et commençait à s’accommoder à la présence de sa partenaire. Il appréhenda un peu le moment où les questions lui étant destiné allait apparaître, la confiance n'étant pas encore absolue. « Quelle vitesse peut atteindre un Roucarnage? ». C'était la première question et Edgar ne savait absolument pas quoi répondre. C'est vrai que sa connaissance en pokémon était limitée, mais il s'attendait à pouvoir au moins avoir des ébauches de réponses. Il craignait que le niveau soit trop élevée pour sa partenaire. Celle-ci, calmement, répondit en moins d'une séconde « Mach 2 soit 2448 km/h. » Cela laissa Edgar bouche-bé. Les autres questions s'enchaînèrent: « Quelle est la taille moyenne d'un Onyx? », « Quelles sont les faiblesses du type Roche? », « Jusqu'à combien de mètres peut plonger un Mustéboué? ». Les réponses furent toutes aussi rapides. La voix-off se tut un instant, et une trappe dans le mur s'ouvrit. Celle-ci renfermait un piédestal sur lequel trônait une clé en or; derrière celui-ci, il y avait une porte semblant arborer la serrure correspondante.

- Ah ben si c'est si facile, on va bien s'amuser! dit-elle à Edgar, avec un grand sourire.

La mine rayonnante d'Eden culpabilisait Edgar. Il avait douté d'elle sans même lui avoir laissé le temps de faire ses preuves, en plus de lui avoir soupiré au visage. Pour se faire pardonner, il allait essayer d'être agréable avec elle: il lui retourna son sourire et s'avança pour récupérer la clé, tandis que la jeune fille sifflait gaiement à cette victoire. Tout se passait bien pour le moment, à la grande surprise d'Edgar.



Affiliations.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 6201

Jeu 13 Juil 2017 - 21:06
Le membre 'Edgar Io' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[ETE] Dé Phi' :


avatar © Garrett Rosebury.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 01/10/2016
Messages : 433

Région : Kanto
Ven 14 Juil 2017 - 21:49
Eden inséra la clé dans la fente et tourna. Elle poussa ensuite la porte, assez lourde et pénétra dans la seconde salle, la clé en main, suivie de près par Edgar. S'attendant à atterir dans une autre salle de défi, ils se trouvaient plutôt dans une sorte de long corridor qui servait d'antichambre. Ce couloir était éclairé par des néons bleues et ne contenait que deux portes et un écran à mi-chemin entre l'entrée et la sortie. L'écran s'alluma lorsque le duo se plaça en face de celui-ci.  Une sorte de plateau de jeu apparu. Les cases étaient blanches, sauf une sur laquelle on pouvait distinguer un objet en forme de clé.

- Oh un Trousselin... murmura Eden, sûrement sans réaliser qu'elle avait pensé tout haut.


Il ne s'agissait donc pas d'un objet mais plutôt d'un pokémon. Cela devait sûrement être le pion qui représentait les joueurs et qui était au centre du concours. C'était assez spécial de voir que des participants devait en quelque sorte coopérer alors qu'il s'agissait d'une compétition. L'enjeu de tout ceci restait assez flou, en tout cas pour Edgar. Néanmoins, il restait dans l'optique d'obtenir le plus de clés possibles sans trop se poser de questions, se disant que cela ne pouvait que lui être bénéfique de posséder toutes ces clés.
Dans toute sa réflexion, Edgar n'avait pas remarqué qu'Eden était en train d’interagir avec l'écran, apparemment interactif. Son attention revint sur le plateau virtuel. Des explications étaient également présentes: il demandait au duo de voter pour une direction dans laquelle le pion devrait se déplacer.

- Je vois, c'est donc comme ça que cette compétition fonctionne?

- T'as pas lu les règles ou quoi ? Il ne pouvait pas le nier. Bon? Haut, bas? Gauche ou droite?

Le système était ingénieux et bien réfléchi: comment impliquer tous les candidats de manière équitable, sans les faire interagir directement et en ne permettant qu'aux vainqueurs d'épreuves de participer. Ce fait rendait pour Edgar le jeu beaucoup plus intéressant. Un système pensé si intelligemment et aussi finement mise en place ne pouvait que prédire un jeu des plus intéressants. Ils ont de la suite dans les idées à Johto, pensait Edgar. Il ne se rendait cela dit pas compte que sa partenaire commençait à s'impatienter. Ne voulant pas refaire de faux pas, il redirigea son esprit sur elle et sur son plateau et répondit au hasard à sa question.

- Haut!

- Très bien!


Elle sélectionne haut, l'écran lui répond que la réponse est bien enregistrée. Il indique ensuite au duo qu'ils doivent attendre que le temps imparti pour le premier défi s'écoule avant de pouvoir pénétrer dans la salle du second défi. En attendant, Edgar, en mission sympathie, en profita pour essayer de découvrir sa partenaire.

- Alors Eden, c'est comment l'Académie Pokémon?


- He ben c'est pas trop mal je dirai! Apprendre aux côtés de pokémons, y'avait vraiment rien de mieux je trouve! Surtout pour moi, j'ai un peu de mal à rester concentrée longtemps. Edgar l'avait bien remarqué. Après, je suis un peu jalouse de votre connaissance. T'étais incroyable quand tu répondais à toutes ces questions supers durs! Edgar se mit à rougir face à ce compliment. Mais c'est que t'es mignon quand tu rougis, dit-elle en regardant Edgar malicieusement. Ceci eut pour effet de le faire rougir ENCORE plus, ce qui était bien visible à cause du contraste avec ses cheveux d'albâtre. Hihihi je te taquine, Eddy, dit-elle en riant. Enfin, bon t'es quand même assez mignon... Son regard déstabilisait Edgar.


Impossible de dire si c'était spontané ou bien s'il faisait exprès de déstabiliser son partenaire. Il ne fallait pas grand chose pour mettre l'adolescent mal à l'aise: être du sexe opposé faisait partie de ces choses. Edgar n'était pas vraiment du genre à se mêler aux autres et était très timide avec les gens qu'il ne connaissait pas; cependant, c'était encore plus difficile avec les filles. Cela ne se voyait peut-être pas, mais il faisait beaucoup d'effort pour maintenir la conversation avec Eden. Ainsi, il décida de changer de sujet pour retomber sur ses pattes et ne pas perdre ses moyens.

- Tu... tu étais aussi impressionnante. Ta connaissance sur les pokémons, c'est incroyable!

- Merci! J'adore les pokémons , j'adore me documenter sur eux, sur leur spécificité et tout! Il y en a tellement, tellement, tellement! Ici, on a pas de grand professeur pokémon comme vous, même si le professeur Orme du Bourg-Geon commence à se faire un nom. En fait, on est pas vraiment une région de pokémons; à Johto, c'est très culturel. T'as sûrement du voir les moines ou les danseuses? Tout cela ça fait partie de la tradition. C'est aussi à Johto que le système d'écriture moderne est né, dans les ruines Alpha. Je te ferai visiter un jour, quand tu m'inviteras à un rendez-vous galant, dit-elle en lui faisant un clin d’œil.

La capacité qu'elle avait à alterner entre une personnalité sérieuse, réfléchie et reflétant son intelligence avec une personnalité farfelue, intrépide et impulsive était des plus décontenançant. Edgar était mis très mal à l'aise par son flirt ouvert, qui en plus était inhabituel pour lui. Comme précédemment, il faisait la sourde oreille en essayant de rester concentré sur les propos intéressants d'Eden car, malgré tout, elle parlait avec beaucoup de clarté.

- Tu as vraiment l'air de savoir de quoi tu parles, wow... avoua-t-il.

Edgar opta pour le compliment. L'approche familière de l'étudiante devait au moins signifier qu'elle appréciait Edgar et qu'elle lui avait pardonné son impolitesse des premiers instants. Heureusement pour lui, elle n'était pas du genre à se fier la première impression. L'imprévisible Eden sembla complètement ignorer le compliment.

- Et toi, ça va t'amener toutes ces connaissances?

A nouveau, le jeune Io était forcé de s'adapter rapidement à l'impulsivité de sa partenaire.

- Je... je ne sais pas trop. J'aime bien apprendre de nouvelles choses mais je ne peux pas faire d'années en plus à l'école. Peut-être que j'irai à l'Université mais j'aurai l'impression de rater beaucoup de choses en ne choisissant qu'un seul domaine.

- Tu as tellement raison... mais en même temps tu dis vraiment n'importe quoi. Edgar ne savait pas comment il devait prendre cela. J't'explique: apprendre c'est vraiment la base! Une vie où tu peux apprendre de nouvelles choses tous les jours, c'est le rêve! Là où tu te trompes, c'est que t'as l'air d'insinuer qu'on apprend que à l'école. Faux, archi-faux.


- Qu'est-ce qui motive ton avis? répondit Edgar, légèrement irrité mais piqué dans sa curiosité malgré tout. Je ne vois pas un meilleur lieux pour apprendre la connaissance des grands de ce monde.


- Et les grands de ce monde, tu penses que c'est à l'école qu'ils ont acquis ces fabuleuses connaissances, répondit-elle immédiatement en souriant.

Au même moment, un bruit de gong retentit, suivi du cliquetis sonore d'une serrure.

- Oh! Ca y est! On va pouvoir continuer... ♪


Eden trottina vers la porte de sortie qui s'ouvrit sans mal, malgré son poids similaire à la porte d'entrée. Alors qu'ils se dirigeaient vers la seconde salle, les derniers mots d'Eden restaient dans l'esprit d'Edgar. La jeune fille, dans un style qu'on pouvait maintenant lui associer sans mal, avait proféré des paroles qui avaient beaucoup de sens. Elle venait de fissurer à l'aide de mots la prude barrière psychologique qui entourait l'esprit d'Edgar. Ces mots marquants allaient peut-être changer les choses.



Affiliations.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 6201

Ven 14 Juil 2017 - 21:49
Le membre 'Edgar Io' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[ETE] Dé Phi' :


avatar © Garrett Rosebury.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Une journée éprouvante [PV Eden]
» Mickaël Eden
» Dimitri Payet (by Eden-Hazard)
» Inscription d'Eden Marshall
» Eden L. Rosebury > Torrey Devitto

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Johto - 2E G E N :: Mauville :: Fort Tartard-